Vous êtes sur la page 1sur 42

idées

MAGAZINE
LA DESCENTE AUX ENFERS  La diplomatie,
DE DONALD TRUMP un métier à réinventer

WEEK-END
UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE,
EN BELGIQUE ET AU LUXEMBOURG

SAMEDI 16 JANVIER 2021 - 77E ANNÉE - NO 23646 - 4,70 € - FRANCE MÉTROPOLITAINE - WWW.LEMONDE.FR - FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

L’exécutif fait le pari d’un couvre­feu renforcé
▶ Le premier ministre, ▶ Le gouvernement défend ▶ Les contrôles aux fron­ ▶ Pressé de mieux répon­ ▶ Bercy annonce des aides
Jean Castex, a annoncé une réponse graduée avant tières vont être renforcés, dre à la détresse des jeu­ renforcées pour les entre­
jeudi la généralisation du un éventuel reconfine­ alors que le variant britan­ nes, l’exécutif prévoit un prises en difficulté, mais les
couvre­feu à 18 heures à ment, mais, pour les épidé­ nique risque de faire bas­ assouplissement des cours commerçants s’alarment
partir de samedi « pour au miologistes, son efficacité culer l’épidémie en France à l’université et une vigi­ des effets du couvre­feu
moins quinze jours » sanitaire est incertaine d’ici au mois de mars lance renforcée à l’école PAGE S 9 À 13

LES ÉTATS­UNIS  Allemagne
DANS LE « SOMBRE  Les ratés de la 
seconde vague
HIVER » DU COVID après avoir traversé la pre­
mière vague de Covid­19 mieux
▶ L’épidémie de Covid­19 ravage que la plupart des pays voisins,
l’Allemagne est submergée par la
les Etats­Unis, où elle a fait plus seconde. Plus de 16 000 person­
de 388 000 morts et où les nes sont mortes de cette maladie
en décembre 2020, et un record a
projections sont pessimistes été atteint jeudi 14 janvier, avec
1 244 décès en une journée. Les
▶ Vaccins, tests, écoles : le prési­ luttes de pouvoir entre la chance­
dent élu, Joe Biden, a détaillé lière Angela Merkel et les Länder
jeudi son plan contre le virus ont retardé la réponse au rebond
de l’épidémie à l’automne.
et qualifié d’« échec navrant » Alors que l’économie alle­
les débuts de la vaccination mande s’est contractée de 5 %
en 2020, les perspectives pour
▶ Ces mesures s’inscrivent dans 2021 sont incertaines. Cette crise
un plan de soutien à l’économie n’est pas sans conséquences poli­
tiques, alors que la CDU devait
de 1 900 milliards de dollars élire son nouveau président sa­
pour répondre à la crise medi 16 janvier et préparer la suc­
cession de Mme Merkel.
PAGES 2-3 File d’attente, dans un parking de Dallas (Texas), pour recevoir le vaccin contre le Covid­19, le 11 janvier. SMILEY N. POOL/AP PAGE S 4 ET 19

Voyages Vingt destinations  Entretien Climat


pour rêver sans quitter la France
Florence G’sell :
2020 a été l’une  VEN
« Démocratiser les
réseaux sociaux » des trois années  TESPRI
VÉES
JUSQU’AU
19•01
PAGE 32
les plus chaudes
Portrait
Le réchauffement de la
Arié Alimi, avocat planète se poursuit, multi­
et militant, figure pliant les catastrophes
clivante à gauche climatiques. La décennie
PAGE 14
2011­2020 a été la plus
chaude jamais observée
PAGES 1 7-18
Reportage
OFFRES

A table dans le
*

Arts
TRENDY

secret des « restos


*Tendance

clandestins » Claude Lévêque,  DES CONDITIONS


IRRÉSISTIBLES Bretz, Duvivier, Fama, Leolux,
PAGE 21 SUR LES Neology, Ralph M, Steiner...
la rumeur  PLUS GRANDES
MARQUES
Le Tout-Design tient salon à
Les Dentelles de Montmirail (Vaucluse). JÉRÔME DAUVERGNE/NATURIMAGES

la route des phares, dans le d’ailleurs et nous engage à ap­


1
ÉDITORIAL
et l’omerta
l’Espace Topper.

©
nord du Finistère, les Dentelles prendre à voyager autrement, Le
Alors que le plasticien est
de Montmirail, dans le Vaucluse,
les deux forêts de la ville de
Monde vous propose, pour l’an­
née 2021, un choix de vingt des­ CARREFOUR : accusé d’abus sexuels sur CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER : 3 000 M2 D’ENVIES !
Paris 15e - 7j/7 - M° Boucicaut, P. gratuit
Strasbourg, les bains de soufre
de Caldane, en Corse, l’utopie
tinations dans l’Hexagone.
Vingt sites à rejoindre sans
LE PRÉTEXTE DE  mineurs, le monde de l’art
s’interroge : a­t­il été com­ Canapés et fauteuils
moderniste des architectes de
Noisy­le­Grand, en Seine­Saint­
avion et à explorer à vélo ou à
pied, pour un dépaysement de
LA SOUVERAINETÉ plice par aveuglement ?
63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40
147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
Denis… A l’heure où l’épidémie proximité. Que faire de ses œuvres ? Toutes nos adresses sur www.topper.fr
P AGE 34
de Covid­19 bride nos envies S UPPLÉM E NT PAGES 2 6-27
Algérie 220 DA, Allemagne 3,80 €, Andorre 3,80 €, Autriche 3,80 €, Belgique 4,90 €, Canada 5,80 $ Can, Chypre 3,20 €, Danemark 36 KRD, Espagne 3,60 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,20 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,30 €,
Hongrie 1 460 HUF, Italie 3,50 €, Luxembourg 4,90 €, Malte 3,20 €, Maroc 23 DH, Pays-Bas 4,00 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,30 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,50 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,50 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
INTERNATIONAL
0123
2| SAMEDI 16 JANVIER 2021

É TAT S ­ U N I S

Joe Biden s’engage 
à « agir vite » pour 
sortir de la crise 
due au Covid­19
Le président élu a détaillé jeudi ses mesures
pour endiguer la hausse record des morts
et des cas de contaminations aux Etats­Unis
et accélérer la campagne de vaccination

washington ­ correspondante toutefois contraintes par la volonté et la capa­


cité des Etats à mettre en œuvre ces mesures.

E
ntre fatalisme, exaspération et Les débuts laborieux de la campagne de
sentiment d’urgence, les Etats­ vaccination, qualifiée d’« échec navrant » par
Unis continuent de subir les M. Biden, donnent une idée de l’ampleur de
ravages d’une pandémie de Co­ la tâche. Dans un pays qui enchaîne sans ré­
vid­19 devenue quasiment hors pit les « vagues » successives de l’épidémie
de contrôle. Les records quoti­ depuis onze mois, l’arrivée de deux vaccins,
diens de contaminations et de morts affolent ceux de Pfizer­BioNTech et de Moderna, en
les courbes avec constance depuis plusieurs décembre a suscité l’espoir d’une sortie pro­
semaines, confortant son statut de pays le chaine de la crise sanitaire. Mais les difficul­
plus touché au monde avec plus de tés de distribution ont douché cet opti­
388 000 morts et 23 millions de personnes in­ misme. L’administration Trump, dont le pari
fectées, selon l’université Johns­Hopkins. Les sur la découverte rapide d’un vaccin a pen­
campagnes de vaccination patinent, loin des dant des mois occulté tout autre stratégie de
objectifs annoncés par la Maison Blanche, lors lutte contre la pandémie, avait promis la vac­
de leur lancement, à la mi­décembre 2020. cination de 20 millions d’Américains avant la
Confronté à cet inquiétant héritage, le prési­ fin décembre. Avec tout juste 11 millions de
dent élu, Joe Biden, a détaillé, jeudi 14 janvier, doses inoculées au 14 janvier, seuls 11 % des
les mesures que son administration compte publics jugés prioritaires (personnels de que les doses de vaccin, allouées par le gou­ trées au plus vite. Les responsables républi­
prendre dès son entrée en fonctions santé et résidents de maisons de retraite) et « LE PAYS COMPTERA  vernement fédéral, sont disponibles. Face à cains comme leurs collègues démocrates se
le 20 janvier. Le ton grave et sans optimisme 3,4 % de la population totale ont été vaccinés, 400 000 MORTS  l’exaspération croissante de la population, disent désormais convaincus que les fabri­
exagéré, le démocrate s’est engagé à « agir avec de fortes disparités selon les Etats. plutôt impatiente de recevoir le vaccin – seul cants de vaccin seront en mesure de produire
vite » pour sortir le pays de ce « sombre hiver ». DU COVID  un quart des Américains s’y déclare désor­ suffisamment de doses en temps voulu.
Son « plan de sauvetage » de l’économie amé­ DÉTÉRIORATION SPECTACULAIRE mais opposé, un chiffre en baisse constante Mais les retards dans la mise à disposition et
ricaine de 1 900 milliards de dollars, qui doit Des règles administratives strictes encadrant AVANT FÉVRIER,  ces derniers mois –, les autorités locales et fé­ l’administration des vaccins n’expliquent pas
encore être approuvé par le Congrès, prévoit l’accès au vaccin selon les publics, le manque dérales ont commencé à corriger le tir. à eux seuls la détérioration spectaculaire de la
de consacrer 400 milliards à une distribution de personnels disponibles pour les injections,
L’ÉQUIVALENT  Mardi, à une semaine de la fin de son man­ situation sanitaire de ces dernières semaines.
plus large et plus efficace des vaccins, à des ef­ l’absence de « vaccinodromes » – à l’image des DE LA POPULATION  dat, le gouvernement Trump a encouragé les Le relatif laisser­faire observé dans des Etats,
forts renouvelés sur les tests, à la recherche « testodromes » montés dans certains Etats –, Etats à débuter la vaccination des personnes notamment républicains, au cours de l’année
sur les variants du SARS­CoV­2 et au finance­ ont ralenti les campagnes de vaccination. Dix D’UNE VILLE COMME  de plus de 65 ans – et non plus seulement passée, a favorisé la circulation, sans interrup­
ment de mesures de protection permettant la pour cent des hôpitaux situés en zone rurale celle des plus de 75 ans – et de tous les adultes tion, du virus à travers le pays. La politisation
réouverture des écoles. Il entend notamment n’auraient toujours pas reçu de vaccins. Inci­ LA NOUVELLE­ présentant des maladies chroniques. Et, alors de la pandémie par l’administration Trump,
assurer l’administration de 100 millions de tés par les autorités sanitaires à conserver des ORLÉANS » qu’ils avaient critiqué le recours à toutes les réticente à promouvoir le port du masque ou
vaccins dans les cent premiers jours de son doses pour la seconde injection, nombre doses disponibles, une mesure prônée de­ à imposer des mesures de confinement, rend
mandat. Pour y parvenir, son administration d’Etats ont refusé de toucher à leurs réserves. DENIS WIRTZ puis plusieurs jours par l’équipe de M. Biden, toujours difficile, par endroits, les mesures les
envisage de former 100 000 personnels de Résultat, dans de nombreuses villes, les délais vice-recteur à la recherche les membres de l’administration Trump s’y plus élémentaires de protection. Comme on
santé. Si le futur président obtient les finance­ d’attente pour obtenir un rendez­vous de vac­ de l’université Johns- sont résolus. Les réserves pour la seconde l’a vu à Washington, le 6 janvier, seule une mi­
ments, ses marges de manœuvre resteront cination sont de plusieurs semaines, alors Hopkins dose de vaccin devraient donc être adminis­ norité des partisans de M. Trump, venus par

A New York, la campagne de vaccination à l’épreuve de la bureaucratie


Les catégories de personnes éligibles ont été élargies afin d’éviter le gaspillage des doses, dans un contexte de faible approvisionnement

new york ­ correspondant que », a déploré Neil Calman, di­ jectif est d’accélérer pour atteindre leur licence, les fournisseurs de les vaccins, répartis entre minori­ Citi Field, le stade de base­ball du
recteur du centre de Harlem. Sa le million à la fin du mois. La len­ soins de santé cherchant à obtenir tés ethniques et groupes à risques. district de Queens, va être trans­

C’ était le 5 janvier : le Fa­


mily Health Center de
Harlem, dans le nord de
New York, avait prévu de vacciner
contre le Covid­19 une vingtaine
mésaventure, relatée dans le New
York Times du vendredi 8 janvier,
a suscité un tollé, et la mairie de
New York s’en est prise aux direc­
tives trop strictes du gouverneur
teur de la montée en puissance a
suscité de vives critiques. « On sa­
vait tous depuis huit mois que le
vaccin allait venir. Pourquoi réflé­
chit­on seulement maintenant à
frauduleusement des doses vacci­
nales ; et menacer d’amende les
hôpitaux accusés de ne pas écou­
ler assez vite leurs doses. « Je ne
veux pas les vaccins dans les
Le site Internet de l’Etat propose
un questionnaire en ligne qui per­
met de savoir si l’on a droit au vac­
cin, qui est administré gratuite­
ment. Pour cela, il faut être âgé de
formé d’ici à la fin du mois en un
gigantesque centre de vaccina­
tion ouvert vingt­quatre heures
sur vingt­quatre, sept jours sur
sept, administré par le réseau
de personnes prioritaires. Mais Andrew Cuomo. « C’est rageant, je comment et où l’administrer ? », congélateurs. Je les veux dans le plus de 65 ans ; être personnel mé­ d’hôpitaux new­yorkais. L’Etat
huit ne sont pas venues. Résultat, suis sans voix », s’est indigné le s’est indignée la conseillère muni­ bras des gens », a­t­il exhorté. dical ou municipal, éducateur, encourage les praticiens (pharma­
l’infirmière s’est retrouvée avec un porte­parole de Bill de Blasio, le cipale de New York Carlina Rivera. vendeur dans une épicerie, ou vi­ ciens, dentistes…) à suivre une for­
flacon de dix doses, dont huit inu­ maire. Dans la foulée, M. Cuomo a Au niveau de l’Etat, 3,3 % de la po­ « J’exhorte à la patience » vre en congrégation. Au total, 7 des mation pour augmenter le per­
tilisées. Il y avait urgence à l’utili­ élargi la liste des personnes éligi­ pulation – soit 633 000 des 20 mil­ Au moins sa politique a­t­elle per­ 20 millions d’habitants de l’Etat sonnel susceptible d’administrer
ser, les vaccins de Moderna expi­ bles au vaccin à un groupe com­ lions d’habitants – a été vaccinée, mis à des médecins de résister aux sont éligibles, et leur vaccination les vaccins. Jeudi, il y avait du
rant au bout de six heures. L’infir­ prenant 3 millions de personnes selon le site du New York Times, exigences de leurs riches pa­ pourrait prendre jusqu’à la fin monde dans la file à l’hôpital NYC
mière a alors appelé une station de dans l’Etat, y compris les person­ tandis que seul un tiers des doses tients : c’est le cas d’Edward Gold­ avril. Le gouverneur ne reçoit de Health + Hospitals/Metropolitan.
pompiers et une maison de re­ nes âgées de plus de 65 ans. distribuées a été administré. berg, qui exerce aux abords de l’Etat fédéral que 300 000 doses Ce n’était pas pour les vaccins, ad­
traite pour écouler ses vaccins. Elle La campagne a débuté de ma­ M. Cuomo avait, fin décem­ Central Park. Ses patients, qui ont par semaine. « Les rendez­vous ont ministrés sur rendez­vous uni­
n’a trouvé qu’un volontaire. Le dé­ nière chaotique. Selon une audi­ bre 2020, édicté des règles de prio­ chez lui un « abonnement médi­ été pris pour les quatorze prochai­ quement, mais pour les tests
partement de la santé lui ayant dit tion publique de la mairie de New rité très strictes, ce qui a ralenti la cal » annuel de 20 000 dollars, lui nes semaines », déplore le site du Covid. Un an après le début de la
qu’elle ne pouvait vacciner que les York, la ville, qui compte quelque montée en puissance de la campa­ demandent des passe­droits, mais gouverneur Cuomo. « J’exhorte à la pandémie, la ville ne parvient
personnes éligibles, elle a fini par 8,4 millions d’habitants, avait reçu gne vaccinale. Le gouverneur s’est il les refuse en invoquant le risque patience car, malheureusement, il y toujours pas à obtenir un système
jeter les doses restantes. le 12 janvier 668 000 doses de vac­ retrouvé pris entre deux feux : de perdre sa licence, comme l’ex­ a beaucoup plus de ressortissants fluide. Près de 40 000 personnes
« Il faut juste laisser les soignants cins sur les 885 000 promises et en menacer d’une amende pouvant plique le New York Times. Les auto­ de New York éligibles que l’approvi­ sont mortes du Covid dans l’Etat,
exercer leur jugement pour soi­ avait injecté 239 000 seulement, atteindre 1 million de dollars rités s’efforcent de distribuer de sionnement en vaccins du gouver­ dont 25 700 à New York. 
gner les personnes les plus à ris­ dont 23 000 pour des rappels. L’ob­ (820 000 euros), et de perte de manière la plus équitable possible nement fédéral », a­t­il tweeté. arnaud leparmentier
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 international | 3

Emploi et aides sociales, priorités


du plan de relance démocrate
L’administration Biden mise sur un plan massif de soutien à l’économie
de 1 900 milliards de dollars pour répondre à la crise liée au Covid­19

new york ­ correspondant terme », a assuré Joe Biden lors de confiée à Pete Buttigieg, étoile
la présentation du plan. « Les JOE BIDEN VEUT PORTER  montante du Parti démocrate et

E mploi et aide aux victimes


de la pandémie de Co­
vid­19, telles sont les prio­
rités du plan de soutien à l’écono­
mie (American Rescue Plan) de
bénéfices seront bien supérieurs
au coût », a­t­il ajouté.
Le président élu considère que,
si le rebond fut trop faible sous
Barack Obama après la crise fi­
À 15 DOLLARS DE L’HEURE 
LE SALAIRE MINIMUM, 
VISSÉ À 7,25 DOLLARS 
candidat malheureux à la pri­
maire démocrate de 2020, qui a été
nommé secrétaire aux transports.
Il faudra aussi compter sur le fu­
tur responsable de l’Agence de
1 900 milliards de dollars (plus de nancière de 2008, c’était en raison protection de l’environnement,
1 500 milliards d’euros) annoncé de l’insuffisant stimulus budgé­
DEPUIS 2009, AU DÉBUT  Michael Regan. Cet Afro­Améri­
jeudi 14 janvier par Joe Biden. taire, et il ne veut pas réitérer DU MANDAT D’OBAMA cain de Caroline du Nord s’est no­
Parmi les mesures les plus mar­ cette erreur. Cette thèse est com­ tamment distingué par son com­
quantes du président élu, la battue par le Wall Street Journal, bat contre la pollution, qui frappe
hausse du salaire minimum fédé­ qui considère que la reprise fut d’Obama, permettra de réduire particulièrement les minorités
ral de 7,25 à 15 dollars, un chèque avant tout entravée par l’excès de les inégalités, mais il faut un vote aux Etats­Unis. Tout cela se fera
fiscal individuel supplémentaire réglementation de la précédente du Congrès pour l’augmenter. au nom du slogan « Made in All of
de 1 400 dollars, la prolongation administration démocrate. Le président élu compte ren­ America », mot d’ordre ouvriériste
des allocations­chômage fédéra­ Il n’empêche, cette idée est flouer le système éducatif et de Joe Biden qui s’inscrit dans la
les (400 dollars par semaine) et dominante à gauche. Elle inter­ l’aider à rouvrir ses portes, continuité du « Make America
170 milliards de dollars pour rou­ vient dans un contexte de remise moyennant 170 milliards de dol­ great again » de Donald Trump.
vrir les écoles et renflouer le sys­ en cause idéologique : l’obsession lars. C’est un moyen d’aider les « Imaginez un futur : “fabriqué
tème éducatif en faillite, ainsi des déficits a disparu aux Etats­ Etats fédérés en faillite, qui ont en Amérique”, “entièrement fabri­
qu’un financement massif de la Unis. Le mandat de Donald commencé à licencier le person­ qué en Amérique et entièrement
lutte contre la pandémie. Trump a fait voler en éclats les nel enseignant. En revanche, il n’a par des Américains” », a lancé le
Les événements de janvier ont dernières réticences : baisses pas mentionné de moratoire sur président élu jeudi, soulignant
rappelé qu’il y avait une triple ur­ d’impôts et faibles taux d’intérêt les prêts étudiants, qui concer­ que l’argent des contribuables se­
gence : sanitaire, avec la crise due avaient permis d’atteindre un nent 43 millions d’Américains, rait utilisé pour « reconstruire
au Covid­19, qui ravage le pays en niveau de chômage au plus bas pour un montant de 1 600 mil­ l’Amérique ». « Nous achèterons
dépit d’un début de vaccination ; depuis cinquante ans, sans créer liards de dollars. des produits américains, soute­
économique, avec les mauvais d’inflation. Pourquoi ne pas pour­ nant des millions d’emplois indus­
chiffres du chômage de décem­ suivre dans cette voie ? L’admi­ Posture semi-protectionniste triels américains », a­t­il dit.
bre 2020 (140 000 emplois dé­ nistration Biden ne rencontrera Pendant sa campagne, M. Biden a La politique commerciale de Joe
truits), qui confirment la néces­ pas d’opposition immédiate de la insisté sur une transformation Biden n’a pas non plus été abor­
sité d’agir pour redonner un tra­ part du président de la Fed, le ré­ écologique du pays, qui passerait dée. Il est à prévoir qu’elle sera
vail aux 10 millions d’Américains publicain modéré Jerome Powell, par le financement de grands tra­ aussi protectionniste, notam­
ayant perdu le leur depuis le dé­ qui compte laisser durablement vaux. Ce sujet n’a pas été détaillé ment envers la Chine. Les négo­
but de la pandémie ; politique, ses taux d’intérêt à zéro, même jeudi soir. Le président aura le sou­ ciations seront menées par Ka­
avec l’invasion du Capitole, qui s’il s’est inquiété jeudi d’un tien du futur leader de la majorité therine Tai, parfaite sinologue. Le
confirme la nécessité de ramener rebond de l’inflation et d’une au Sénat, le New­Yorkais Chuck président élu dit vouloir se récon­
Le président dans le camp démocratique les « exubérance dépensière ». Schumer, adepte de ce genre de cilier avec les Européens, mais il
milliers dans la capitale fédérale, portait un élu, Joe Biden, classes populaires blanches qui se Joe Biden va augmenter la ris­ projets, alors que les infrastructu­ se présente comme l’homme des
masque. Des images ont aussi montré des et sa vice­ sentent déclassées. tourne fiscale par ménage, qui res de la ville sont délabrées et que syndicats et devrait adopter la
élus républicains, enfermés plusieurs heures présidente, passera de 600 dollars à l’Etat et la ville de New York se posture semi­protectionniste tra­
dans le Capitole durant l’assaut, rejeter non Kamala « Bénéfices supérieurs au coût » 2 000 dollars. Campagne électo­ trouvent en quasi­faillite. Leur ditionnelle des démocrates. 
sans moquerie les masques que leur tendait Harris, le L’élection des deux sénateurs dé­ rale oblige, Joe Biden a peint un mise en œuvre devrait être arnaud leparmentier
une représentante démocrate. 14 janvier, mocrates de Géorgie permet à Joe tableau très noir de l’Amérique
à Wilmington Biden de s’assurer le contrôle du sous le Covid­19. Le sénateur
« C’ÉTAIT ÉCRIT » (Delaware), Sénat grâce à la voix décisive de la socialiste du Vermont Bernie
Ces postures sont de moins en moins bien to­ lors de la vice­présidente, Kamala Harris, et Sanders a dénoncé une situation
lérées par la majorité de la population. « Si présentation lui offre davantage de marge de qui voit des « dizaines de millions
M. Biden, par l’exemple et la pédagogie – port du plan de manœuvre politique. Son équipe d’Américains [faire] face au
du masque, incitation à se faire vacciner… –, lutte contre économique est composée de per­ désespoir économique ».
parvient à changer les comportements de seu­ le Covid­19. ALEX sonnalités spécialistes incontes­ Ce propos ne correspond pas à
lement 1 % des Américains, cela aura des WONG/AFP tées du travail, orientées au centre la réalité. « Seuls » 10 millions
conséquences positives [contre la propagation gauche, souvent des femmes et d’Américains ont perdu un em­
PRÉSENTE
du virus] », estime Denis Wirtz, vice­recteur à des personnalités issues des mi­ ploi, et l’année 2020 n’a pas été
la recherche de l’université Johns­Hopkins. norités. Elle devrait être confirmée épouvantable pour tout le
Comme ailleurs dans le monde, les déplace­ sans grande difficulté par le Sénat, monde : comme l’a rappelé le pa­
ments liés aux fêtes familiales de fin d’année à commencer par Janet Yellen, tron de la Fed régionale de Saint­
sont aussi largement responsables de l’aggra­ ancienne présidente de la banque Louis (Missouri), Jim Bullard, la
vation de la crise sanitaire de ces dernières centrale américaine (la Réserve récession a été limitée à 2,5 % du
semaines. Les autorités fédérales ou locales fédérale), désignée secrétaire au produit intérieur brut (PIB), tan­
n’ont jamais pris de mesures pour limiter les Trésor, et dont les auditions de­ dis que le revenu disponible réel
voyages à travers le pays. Depuis les rassem­ vraient débuter le 19 janvier, veille des Américains a plus augmenté
blements de Thanksgiving, fin novembre, le de l’investiture de Joe Biden. cette année­là qu’il n’était prévu
pays connaît donc une nette flambée des cas M. Biden va devoir manœuvrer, avant la crise, en raison d’un sti­
et des morts. « La chronologie est claire, con­ entre la nécessité de faire des com­ mulus budgétaire. Mieux, il n’est
firme M. Wirtz. Des hausses ont été enregis­ promis avec les républicains mo­ pas exclu que la crise due au Co­
trées deux à trois semaines après les voyages dérés pour réconcilier l’Amérique vid­19 déclenche une reprise de la
et les rassemblements de Thanksgiving puis et la pression de l’aile gauche dé­ productivité, en partie grâce à la
de Noël ; et les effets vont encore se faire sentir mocrate, qui a toutefois enregistré digitalisation de l’économie. C’en
dans les prochaines semaines. C’était écrit. » de piètres performances électora­ serait fini de la « stagnation sécu­
Dans ce contexte, experts et médias rivali­ les et n’a pas de représentant dans laire », la faible croissance enre­
sent de comparaisons pour marquer les es­ son équipe gouvernementale. gistrée depuis le début du siècle.
prits et sortir la population d’une forme de Le plan, massif, représente près Ce sont donc les laissés­pour­
torpeur face à la maladie. Au lendemain du de 10 % du produit intérieur brut compte de la bascule numérique
12 janvier, jour le plus noir depuis le début de américain et s’ajoute aux – employés de la restauration, des
l’épidémie avec plus de 4 400 morts, la presse 4 000 milliards d’aides déjà déci­ services à la personne, qui sont
insistait : « 1 400 victimes de plus que lors des dées. « Le retour sur investisse­ souvent des Afro­Américains et
attentats du 11­Septembre. » A Los Angeles, de­ ment en matière d’emplois, d’éga­ des Latinos – qu’il faut aider, afin
venu l’un des points chauds de la pandémie, lité raciale, empêchera les dom­ de réduire les inégalités. Or, selon
« une personne meurt du Covid toutes les 6 mi­ mages économiques sur le long M. Bullard, le chèque fiscal voulu
nutes », assurait jeudi NBC News. « Le pays par M. Biden « n’aidera pas les mé­
comptera plus de 400 000 morts du Covid nages les plus affectés ». M. Biden
avant février, l’équivalent de la population
d’une ville comme Minneapolis ou La Nouvel­
va toutefois les aider en interdi­
sant les expulsions locatives jus­
15 JANVIER
LE PLAN REPRÉSENTE 
le­Orléans », précise aussi M. Wirtz. Les Cen­
tres pour le contrôle et la prévention des ma­ PRÈS DE 10 % DU PRODUIT 
qu’en septembre 2021, en prolon­
geant les allocations­chômage fé­
15 FÉVRIER
ladies (CDC) s’attendent à pire encore : leurs dérales, en étendant les congés 11 E ÉDITION - 10 LANGUES
dernières projections tablent sur 96 000 nou­ INTÉRIEUR BRUT  maladie et la couverture maladie DANS LE MONDE ENTIER
velles victimes dans les trois prochaines se­ des licenciés et en augmentant le
maines. M. Wirtz, lui, ne prévoit pas de réelle AMÉRICAIN ET S’AJOUTE  salaire minimum fédéral à 15 dol­
G R AT U I T DA N S D E
embellie avant juin. Le « sombre hiver » améri­ AUX 4 000 MILLIARDS  lars de l’heure. La hausse de ce sa­ N O M B R E U X PAYS
cain pourrait bien s’étendre jusqu’à l’été.  laire, vissé à 7,25 dollars de l’heure
stéphanie le bars D’AIDES DÉJÀ DÉCIDÉES depuis 2009, au début du mandat
0123
4 | international SAMEDI 16 JANVIER 2021

Les ratés de l’Allemagne face à la deuxième vague


Les luttes de pouvoir entre Merkel et les Länder ont retardé la réponse au rebond de l’épidémie cet automne

berlin ­ correspondant « Nous avons


mis du temps à

C’
est un sombre re­
cord : jeudi 14 janvier, réaliser la gravité
1 244 personnes sont
mortes des suites du
de la situation »
Covid­19 en Allemagne. Depuis le ALEXANDER AHRENS
début de l’épidémie, jamais autant maire social-démocrate
de décès n’avaient été enregistrés de Bautzen
en l’espace de 24 heures. L’Allema­
gne, qui avait traversé la première
vague mieux que la plupart des avait été encore plus direct. « Je me
autres pays européens, a été sub­ suis laissé porter par des espoirs qui
mergée par la deuxième. Un peu Manifestation se sont révélés être de graves er­
plus de 16 000 personnes y sont à Berlin, sur reurs », a­t­il reconnu, avant de dé­
mortes du Covid­19 en décembre l’Alexanderplatz, clarer, à propos de Mme Merkel :
2020. Autant, en un seul mois, que contre les « C’est elle qui avait raison, et moi
de mars à novembre inclus. nouvelles qui avais tort. » Un aveu inattendu
Comment en est­on arrivé là ? restrictions liées de la par d’un élu du parti de gau­
Pourquoi l’Allemagne qui, au prin­ à la pandémie, che Die Linke, d’habitude en dé­
temps, avait impressionné ses voi­ le 9 janvier. ERBIL saccord sur presque tout avec la
sins par ses capacités de dépistage BASAY/ANADOLU AGENCY chancelière conservatrice…
et ses milliers de lits de réanima­ VIA AFP Désormais, la Saxe et la Thuringe
tion restés vides, risque­t­elle de sont en tête des Länder qui veulent
devenir « l’enfant à problèmes de prolonger voire durcir les restric­
l’Europe », pour reprendre l’ex­ tions. Mme Merkel, qui est sur cette
pression du ministre­président de ligne, pourrait d’ailleurs avancer
Bavière, Markus Söder, possible d’une semaine sa prochaine réu­
candidat à la succession d’Angela nion avec les chefs des Länder, ini­
Merkel après les élections législati­ tialement prévue le 25 janvier. Une
ves du 26 septembre ? piste à l’étude serait la réduction
Professeur à l’Institut d’informa­ drastique des déplacements dans
tique médicale de l’université de les transports en commun. Une
Leipzig, Markus Scholz étudie la notamment parmi les chefs des des Länder. Ce jour­là, un accord les restrictions seront adoptées, qui en fait la région la plus touchée autre serait la généralisation du
façon dont le Covid­19 se propage Länder. « Nous ne devons pas in­ est trouvé pour fermer les restau­ parmi lesquelles la fermeture des par l’épidémie après avoir été télétravail, qui n’est pour l’instant
dans le pays. Pour lui, tout s’est quiéter la population. (…) Nous rants, les bars, les salles de con­ écoles et des commerces non es­ longtemps l’une des plus épar­ que recommandé.
joué dans les premières semaines avons les instruments qui nous per­ certs, les musées, les cinémas et sentiels. A peu de choses près, l’Al­ gnées. « Le fait d’avoir pratique­ « Maintenant que les rassemble­
de l’automne. « C’est vers la fin mettent de faire face [à l’épidémie]. les théâtres. Cette fois, Mme Merkel lemagne se retrouve soumise aux ment échappé à la première vague ments privés sont réduits au strict
septembre­début octobre que la (…) Pas d’hystérie là­dessus, s’il vous se montre satisfaite. « Grâce à ces mêmes règles qu’en mars­avril. nous a fait croire que ce serait pa­ minimum et que les écoles, la plu­
deuxième vague, qui avait com­ plaît ! », a déclaré, par exemple, le mesures, nous devrions pouvoir Pourquoi avoir attendu si long­ reil avec la deuxième. Nous avons part des magasins et les lieux qui
mencé à se former début août, a cru ministre­président de la Saxe, retrouver une vie normale en dé­ temps ? Pour Elmar Wiesendhal, mis du temps à réaliser la gravité de accueillent du public sont fermés,
de façon exponentielle, explique­ Michael Kretschmer, le 14 octobre, cembre », déclare­t­elle à l’issue de professeur émérite de science poli­ la situation », confie Alexander les principaux endroits où les gens
t­il. A partir de là, tout s’est emballé dans un entretien au Spiegel. la réunion. tique à l’université de la Bun­ Ahrens, maire social­démocrate risquent encore de se contaminer
au point qu’il est devenu impossi­ Mme Merkel n’est pas citée, mais, Au moment où la France se re­ deswehr, l’explication tient dans la de Bautzen, près de Dresde. sont les bureaux. Là­dessus, il y a
ble de contrôler les chaînes de con­ en creux, c’est bien elle qui est vi­ confine pour la deuxième fois de « bataille de pouvoir » qui s’est une vraie marge de progression »,
tamination, contrairement à ce qui sée. Quelques heures après la sor­ l’année, l’Allemagne veut croire nouée, au début de l’automne, en­ « Graves erreurs » explique Markus Scholz, de l’uni­
avait été fait au printemps. » tie de M. Kretschmer, la chance­ que ces mesures moins drastiques tre Berlin et les Länder. « Face à Se pensant « protégés comme au versité de Leipzig.
lière réunit les seize ministres­pré­ suffiront à « briser la vague », selon Merkel, qui s’est mise dans le rôle printemps », les habitants de cette A ses yeux, renforcer les restric­
Angela Merkel visée sidents des Länder afin d’adapter l’expression en vogue à l’époque. Il d’une Cassandre alertant sur la gra­ région proche de la République tions ne suffira pas. A côté de
En ce début d’automne, rares sont les mesures de lutte contre l’épidé­ n’en sera rien. En réalité, le virus vité de la situation, les ministres­ tchèque n’ont pas tout de suite vu l’accélération de la campagne de
les responsables politiques qui mie, comme elle le fait une à deux continue de circuler, et même présidents des Länder ont tenu à dé­ que la flambée de l’épidémie dans vaccination – 842 000 personnes
semblent avoir pris conscience de fois par mois depuis le printemps. beaucoup plus vite que ne l’avait fendre leurs prérogatives et à mon­ le pays voisin, au début de avaient reçu une première dose,
la gravité de la situation. C’est Or, ce 14 octobre, la discussion est prévu Mme Merkel, puisque la trer qu’ils n’étaient pas à la botte de l’automne, allait cette fois les im­ jeudi –, le chercheur cite deux prio­
pourtant le cas d’Angela Merkel. Le plus tendue que jamais. Après huit barre des 20 000 cas quotidiens la chancelière. En particulier dans pacter, d’autant plus que la fron­ rités. La première est le dépistage,
1er octobre, la chancelière affirme heures de pourparlers, une seule est dépassée dès la mi­novembre, l’est du pays où, jusqu’à début no­ tière est cette fois restée ouverte. alors que le nombre de tests PCR
que le nombre de cas quotidiens mesure nouvelle est annoncée : la soit plus d’un mois avant ce qu’elle vembre, le nombre de cas était « Le virus a circulé de deux façons : par semaine a chuté d’1,6 million à
pourrait atteindre 19 200 à la veille fermeture des bars et restaurants à avait imaginé. Ce n’est pourtant beaucoup plus faible qu’ailleurs. » par les frontaliers tchèques, qui 800 000 entre mi­décembre et
de Noël. « Fin juin­début juillet, il y partir de 23 heures. que le 13 décembre que de nouvel­ A cela s’est ajouté le contexte po­ sont nombreux à travailler chez début janvier. « L’Allemagne, en
avait 300 nouveaux cas par jour. Pour Mme Merkel, cela ne va pas litique local, poursuit M. Wiesen­ nous, surtout dans la santé ; et par avance sur les tests au début de l’épi­
Nous en sommes aujourd’hui à assez loin. « Ce qui a été décidé hier dahl. « Dans ces régions où l’AfD les habitants d’ici, qui vont souvent démie, prend maintenant du re­
2 400. Leur nombre a donc doublé ne suffira pas », déclare le secré­ [extrême droite] est puissante et faire leurs courses de l’autre côté de tard », s’inquiète­t­il. La seconde
trois fois en trois mois. De 300 on taire général de la chancellerie, « Fin septembre- mobilisée contre ce qu’elle qualifie la frontière car les prix sont plus concerne l’identification du va­
est passé à 600, puis à 1 200 et fina­ Helge Braun, le lendemain, sur la de “coronadictature”, les élus n’ont bas. La combinaison a été explo­ riant britannique grâce au sé­
lement à 2 400. Si on continue à ce chaîne publique ARD. « Il nous faut
début octobre, la pas voulu brusquer les choses. » sive », explique M. Ahrens. quençage des génomes viraux.
rythme, cela veut dire qu’on pas­ des mesures plus fortes que celles deuxième vague, Rétrospectivement, cette straté­ Le 9 janvier, le ministre­prési­ « Sur ce point, l’Allemagne est totale­
sera à 19 200 contaminations par sur lesquelles les chefs des Länder se gie s’est révélée catastrophique sur dent de Saxe, Michael Kretschmer, ment à la traîne par rapport notam­
jour dans trois mois », assure­t­elle. sont mis d’accord », ajoute ce mé­
commencée début le plan sanitaire. En Saxe, par a regretté de ne pas avoir imposé ment au Royaume­Uni, déplore
Sur le moment, tout le monde decin de formation, d’ordinaire août, a crû de façon exemple, le taux d’incidence a été plus tôt des restrictions drasti­ M. Scholz. Il faut d’urgence rectifier
admire l’aisance avec laquelle la très discret dans les médias. multiplié par huit entre fin octo­ ques, « même si cela n’aurait pas le tir. Compte tenu de ce qu’on sait
docteure en physique qu’est Deux semaines plus tard, le
exponentielle » bre et fin décembre. Il est actuelle­ été compris par la population ». de la contagiosité de ce variant, ce
Mme Merkel jongle avec les chif­ 28 octobre, une nouvelle visiocon­ MARKUS SCHOLZ ment supérieur à 300, soit le dou­ Deux jours plus tôt, son homolo­ doit être un objectif absolu. » 
fres. Mais l’incrédulité domine, férence est organisée avec les chefs professeur ble de la moyenne nationale, ce gue de Thuringe, Bodo Ramelow, thomas wieder

A la CDU, la délicate succession de Merkel à l’heure de la pandémie


Trois hommes se disputent la présidence du parti chrétien­démocrate, première étape avant une éventuelle candidature à la chancellerie

berlin ­ correspondant aucun ne fait réellement figure de de BlackRock, le principal fonds de sont éloignés, ces dernières an­ considéré comme le meilleur ex­ la chancellerie, même si l’inté­
favori. Selon un sondage réalisé gestion de fortunes du monde – nées, notamment au profit du pert du parti pour les questions de ressé dément.

E nfin. Après avoir été deux


fois différée depuis le dé­
but de l’épidémie de Co­
vid­19, l’élection du nouveau pré­
sident de l’Union chrétienne­dé­
les 4 et 5 janvier auprès des sym­
pathisants de la CDU, l’ancien dé­
puté Friedrich Merz recueillerait
29 % des voix, devant Armin Las­
chet, chef du gouvernement ré­
poste qu’il a abandonné depuis –,
il avait perdu de justesse face à An­
negret Kramp­Karrenbauer, la
candidate de la chancelière. S’il est
élu samedi, ce sera sa revanche,
parti d’extrême droite Alterna­
tive pour l’Allemagne (AfD).
A 59 ans, M. Laschet incarne
tout l’opposé. Tout en rondeur et
en jovialité, il se présente comme
politique étrangère, a fait campa­
gne sur le thème du « renouveau »,
plaidant pour une CDU plus fémi­
nine, plus jeune et plus écologiste.
Incertaine, l’issue du vote de sa­
Si M. Röttgen l’emporte, enfin,
un autre homme pourrait jouer
ce rôle : Markus Söder. Chef du
gouvernement régional de Ba­
vière, le président de l’Union
mocrate (CDU) va finalement gional de RNW, et Norbert Röt­ mais surtout le signe que la base « un homme du centre » et répète medi l’est enfin à cause d’un der­ chrétienne­sociale (CSU) s’est
avoir lieu, samedi 16 janvier, à tgen, président de la commission du parti veut un profond change­ qu’« une rupture avec Angela Mer­ nier paramètre : la question de la forgé, à la faveur de la crise du Co­
l’occasion d’un « congrès digital » des affaires étrangères du Bun­ ment, de style comme de position­ kel serait une folie ». Partisan de la candidature à la chancellerie. Sur vid­19, une image de leader déter­
que les 1 001 délégués du parti sui­ destag, à égalité à 25 %. Mais la va­ nement. continuité avec la chancelière, ce point, M. Merz est le plus clair : miné et volontariste qui en fait
vront à distance en raison de la leur d’un tel sondage est limitée : dont il est de longue date un fi­ s’il est élu à la tête du parti, c’est aujourd’hui le favori des enquêtes
crise sanitaire. Un format inédit samedi, ce ne sont que les 1 001 Désaccords avec la chancelière dèle allié, il n’a toutefois pas hé­ pour diriger le gouvernement. d’opinion pour le poste de chan­
pour un scrutin d’une impor­ délégués du parti (élus, secrétai­ Vieux rival de Mme Merkel, qui l’a sité à s’en démarquer, au début de Ses deux adversaires, eux, sem­ celier. Si lui­même a toujours ré­
tance capitale, puisque le vain­ res de section, organisations affi­ délogé de la présidence du la crise du Covid­19, en défendant blent plus hésitants. pété jusqu’à présent que « [sa]
queur pourrait être le futur chef liées) qui voteront, autrement dit groupe CDU­CSU du Bundestag des restrictions beaucoup moins Plombé par des sondages désas­ place est en Bavière », nombre
de file des conservateurs aux un corps électoral très restreint en 2002, M. Merz n’a jamais ca­ strictes qu’elle, ce qui lui a valu un treux lorsqu’on interroge les Alle­ d’élus CDU le voient aujourd’hui
élections législatives du 26 sep­ qui a prouvé, dans le passé, qu’il ché ses désaccords avec la chan­ procès en irresponsabilité coû­ mands sur sa stature de potentiel comme le meilleur candidat pour
tembre, et donc le possible suc­ pouvait réserver des surprises. celière, notamment sur sa politi­ teux en termes de popularité. chancelier, M. Laschet pourrait défendre les couleurs des conser­
cesseur d’Angela Merkel au poste Si M. Merz l’emporte, ce serait un que d’accueil des réfugiés. Ora­ Le troisième candidat, Norbert ainsi se contenter de présider la vateurs aux législatives du
de chancelier fédéral. petit séisme politique. Fin 2018, il teur brillant, cet homme d’affai­ Röttgen, paraissait n’avoir aucune CDU pour laisser un autre que lui 26 septembre. Si tel était le cas, ce
Parmi les trois candidats en lice avait déjà tenté de succéder à res de 65 ans au visage émacié chance quand il s’est lancé dans la conduire la campagne des législa­ serait la troisième fois, depuis
– trois hommes de la même géné­ Mme Merkel quand celle­ci, après estime que la CDU a perdu son campagne, fin février 2020. Plus tives : par exemple, Jens Spahn, le 1949, que le leader de la CDU re­
ration, catholiques, chacun père dix­huit ans à la tête de la CDU, en identité en se rapprochant trop proche de la ligne modérée de M. jeune et populaire ministre de la nonce à briguer le poste de chan­
de trois enfants et tous originai­ avait quitté la présidence. Alors du centre, et qu’elle doit redeve­ Laschet que de celle, plus clivante, santé, avec qui il a formé un ticket celier au profit d’un dirigeant de
res de Rhénanie­du­Nord­West­ président du conseil de sur­ nir « la maison politique des con­ de M. Merz, cet ancien ministre de et dont le nom circule de plus en la CSU bavaroise. 
phalie (RNW), à l’ouest du pays −, veillance de la branche allemande servateurs traditionnels » qui s’en l’environnement (2009­2012), plus comme possible candidat à th. w.
COMMUNIQUÉ SAMEDI 16 JANVIER 2021 ❶
P. 1 • TRIBUNE du Pr Israël Nisand • ÉCLAIRER Affiner les stratégies thérapeutiques dans le cancer du sein • P. 2 • ACTUALITÉ • Ménopause : nouvelles recommandations • ÉVOLUER fibromes, endométriose
et progrès • RÉINVENTER • L'expertise scientifique de pointe contre les cancers avancés • P. 3 • S’ENGAGER L’agilité au service de l’avenir • AVANCER La gynécologie bénéficie de nombreuses innovations •
INNOVER Apporter des solutions aux besoins partiellement couverts.

www.grandanglesante.fr

Spécial Santé des femmes


DES ENJEUX PARTICULIERS
© CNGOF / DR

TRIBUNE
Pr Israël Nisand,
À CHAQUE ÂGE
Président du Collège
Au cours de leur vie, les femmes
font face à de nombreux défis
La santé des femmes nécessite à l’assistance médicale à la procréa-
tion (AMP), dont 3,1% des enfants
national des gynécologues et de santé. Une partie d’entre eux un accompagnement spécifique et nés chaque année en France sont
obstétriciens français (CNGOF). concerne la santé sexuelle et la re- personnalisé.En effet,l’innovation apporte sans issus (données 2015). Pourtant, au-

LE TRAITEMENT
production. La contraception est en
effet une question qui se pose dès
cesse de nouvelles réponses et des traitements jourd’hui, les taux de réussite des
fécondations in vitro (FIV) restent
adaptés aux problématiques de la santé
PERSONNALISÉ le début de l’activité sexuelle. Si la
pilule reste le premier contraceptif, féminine : contraception,fertilité,
très faibles,malgré des traitements
lourds pour les femmes.
DES FEMMES on assiste à une progression de l’uti-
lisation du dispositif intra-utérin
prise en charge de la ménopause,etc. Plus tard, la ménopause représente
également une étape délicate. Le
MÉNOPAUSÉES (stérilet) et du préservatif. Implant, traitement hormonal de la méno-
anneau et patch font aussi partie des pause (THS) demeure le traitement
Une symptomatologie climatérique moyens de contraception à disposi- le plus adapté contre le syndrome
sévère touche 25 % des femmes en tion des 71,9 % des femmes utilisant climatérique et l’ostéoporose, liée
ménopause ou péri-ménopause un contraceptif (données 2016). au déficit en œstrogènes sympto-
(bouffées vasomotrices, sueurs D’autre part, l’infertilité reste un matique de la ménopause.
nocturnes, douleurs articulaires, sujet central. Des pathologies fré- D’autres problématiques médicales
troubles du sommeil, de l’humeur, quentes comme les fibromes ou pouvant remettre en question le
etc.) qui justifierait un traitement l’endométriose peuvent perturber la pronostic vital représentent éga-
hormonal.Pourtant,une enquête du fertilité. Cette dernière affection, à lement des challenges de la santé
Groupe d’étude sur la ménopause et l’impact délétère sur la qualité de vie féminine. Les maladies cardio-

© weyo - stock.adobe.com / DR
le vieillissement hormonal (Gemvi), des femmes et sur leurs capacités vasculaires sont la première cause
menée en 2020 sur 5 000 femmes, reproductives, concerne au moins de décès chez les femmes. Elles sont
montre que seules 6 % sont traitées, 1 femme sur 10 et représente la pre- 7 fois plus meurtrières que le cancer
vs 20 % des femmes il y a vingt ans. mière cause d’infertilité, sachant du sein,qui était à l’origine de 12 146
Cette baisse de prescription est due à que 25 % des femmes atteintes d’en- décès en France en 2018.Les cancers
une étude américaine qui concluait dométriose sont infertiles. Quant du sein sont en effet les cancers
à un sur-risque d’accidents cardio- aux fibromes, ils sont les tumeurs bénignes les plus communes du tractus féminins les plus fréquents, mais aussi les plus meurtriers. On estime à
vasculaires et thrombo-emboliques. génital féminin. De 20 à 40 % des femmes sont concernées au cours de la 58 500 les nouveaux cas de cancer du sein en 2018.Et 20 % des femmes concer-
Arrêtée au bout de cinq ans, cette période d’activité reproductive. Ces pathologies sont des motifs de recours nées sont confrontées au stade métastatique de la maladie. Gézabelle Hauray
étude WHI de 2002 a été menée sur

AFFINER LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES


une population biaisée (63 ans en
moyenne,20 % > 70 ans) avec des mé- Eclairer
dicaments inadaptés (œstrogènes
équins par voie orale et progestatif
de synthèse). Or en 2006, la rééva-
DANS LE CANCER DU SEIN
luation de cette étude par tranches En cas de cancer du sein « hormono-dépendant », la réduction du risque de rechute repose
d’âge a révélé les atouts d’un trai-
tement hormonal de la ménopause sur une hormonothérapie. L’étude RxPONDER fait la lumière sur le profil des femmes tirant
chez les femmes les plus jeunes, de également un bénéfice d’une chimiothérapie « adjuvante» en post-opératoire.
50 à 59 ans, avec pour ces femmes Interview du Dr Suzette Delaloge, oncologue médicale à l’institut Gustave Roussy.
traitées en début de ménopause
une diminution du risque cardio- Qu’est-ce qu’Oncotype DX® ? « luminal » (récepteurs hormonaux +, chez qui un bénéfice est attendu des actes innovants hors nomencla-
vasculaire,persistante lors de la réé- Ce test génomique évalue l’expres- HER2-), présentant une atteinte pour éviter une exposition inutile à ture (RIHN), qui indemnise actuel-
valuation de cette même population sion ARN de 21 gènes de la tumeur d’un à trois ganglions et ayant un ses effets indésirables, ses séquelles lement moins de 50 % des prix des
en 2018. Pour les bonnes patientes, opérée. Il donne le Recurrence Score, Recurrence Score < 25. Les patientes (neuropathies, atteintes cognitives, tests aux hôpitaux qui les réalisent
au bon moment (dans les dix ans au facteur pronostique indépendant de ont été « tirées au sort » entre hormo- etc.) et même, actuellement, à un ou les font pratiquer. De ce fait, ils
maximum suivant la ménopause, rechute métastatique. Un score > 25 nothérapie seule ou chimiothérapie léger sur-risque de forme sévère de ne sont pas proposés par tous les
« fenêtre d’intervention ») et avec les affirme le besoin de recourir à une suivie d’hormonothérapie. Covid-19. Environ 25 % des patientes hôpitaux. Qu’en sera-t-il en 2021,
bonnes molécules (estradiol naturel chimiothérapie. L’utilisation du test qui ont un cancer du sein luminal ont après l’arrêt du RIHN, de ce système
– voie transdermique –,progestérone Oncotype DX® dans le cancer du sein Quels sont les enseignements
ou rétroprogestérone « traitement précoce s’appuie sur l’étudeTAILORx, de cette étude ?
à la française »), les bénéfices d’un qui a montré que ce test identifiait Plus de 5 000 femmes ont participé « En pratique, l’objectif est
traitement hormonal de la méno- les femmes sans envahissement à cette étude qui montre que, après de proposer la chimiothérapie
pause méritent d’être discutés face
aux éventuels risques : diminution
ganglionnaire pour qui la chimio-
thérapie n’apportait pas de béné-
la ménopause, la chimiothérapie n’a
pas d’intérêt pour les femmes ayant
uniquement aux femmes
de la fréquence de certains cancers, fice,ainsi que la proportion de celles un score < 25. En revanche, un béné- chez qui un bénéfice est
de l’ostéoporose et du risque cardio- pour qui la chimiothérapie amé- fice est prouvé chez les femmes non attendu pour éviter une
exposition inutile à ses effets
© IGR interne / DR

vasculaire sans parler de l’amélio- liore les chances de guérison. ménopausées ayant un score < 25,
ration considérable de la qualité de
vie des femmes les plus touchées. Qu’est-ce que l’étude RxPONDER ?
avec une amélioration moyenne de
la survie sans rechute à cinq ans de
indésirables, ses séquelles… »
Les fractures du col du fémur,quand RxPONDER (Rx for Positive Node, 5,2 %, et de 3 % pour la survie sans Dr Suzette Delaloge
elles se produisent,tuent une femme Endocrine Responsive Breast métastase. Ces données permet-
sur six et le traitement hormonal de Cancer) est une étude clinique amé- tront de faire évoluer la prise en un envahissement ganglionnaire, les qui entraîne une grande inégalité
la ménopause est la seule prévention ricaine, conduite par un groupe de charge de nombreuses patientes. deux tiers sont ménopausées(1). Une d’accès aux soins sur le territoire?
primaire contre ce fléau. recherche académique et soutenue chimiothérapie leur est générale- A minima, les praticiens attendent
La personnalisation de la prescrip- par une forte participation interna- Quels sont les impacts ment prescrite actuellement(2). une extension du RIHN pour per-
tion dans le cadre d’une consulta- tionale (Etats-Unis, Canada, France, de cette étude en pratique ? mettre aux femmes chez qui il est
tion annuelle est essentielle pour Espagne,Irlande,Mexique,Colombie, Oncotype DX® est désormais le test Comment ces tests génomiques indiqué d’en bénéficier. Pour ces
établir un bilan individuel, notam- Corée du Sud et Arabie saoudite). présentant le meilleur niveau de sont-ils remboursés ? tests au niveau de preuves inégalé,
ment des contre-indications. En France, l’étude a été menée par le preuves dans cette situation d’at- Dans de nombreux pays d’Europe, l’idéal serait d’avoir des guidelines
Les recommandations de bonne groupe Cancer du sein d’Unicancer teinte ganglionnaire limitée. Cela va ces tests bénéficient d’un rembour- de la HAS, relatant des indications
pratique clinique du CNGOF/Gemvi, (UCBG). L’originalité de RxPONDER permettre d’amender les recomman- sement spécifique. La situation est très claires, associées à une inscrip-
qui paraissent ces jours-ci, doivent est qu’elle est la seule à interroger la dations au niveau international (Asco, très différente dans l’Hexagone. tion à la nomenclature. G. H.
apporter un éclairage utile au corps possibilité d’éviter une chimiothé- Saint-Gallen, Esmo). En pratique, En France, ces tests étaient jusqu’à 1) Heer E.et al., The Lancet,2020.
médical français, mais aussi aux rapie après une chirurgie chez les l’objectif est de proposer la chimio- maintenant financés dans le cadre 2) Zhang et al.,Breast Cancer
femmes. femmes atteintes d’un cancer du sein thérapie uniquement aux femmes de l’enveloppe fermée du Référentiel Res.Treat.,2020.

Daté du 16 janvier 2021, Grand Angle est édité par CommÉdition • Directeur général Éric Lista • CommÉdition, agence de communication éditoriale • www.commedition.com • Rédaction Gézabelle Hauray• Secrétariat
de rédaction Iris Mondrian • Création & maquette Aline Joly (andie.j) • LA RÉDACTION DU QUOTIDIEN LE MONDE N’A PAS PARTICIPÉ À LA RÉDACTION DE CE COMMUNIQUÉ. NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT.
❷ SAMEDI 16 JANVIER 2021
Communiqué spécial Santé des femmes

Actualité MÉNOPAUSE : NOUVELLES


RECOMMANDATIONS
Le Collège national des gynécologues et obstétriciens
français (CNGOF) et le Groupe d’étude sur la ménopause et
le vieillissement hormonal (Gemvi) viennent de publier
leurs recommandations pour la prise en charge des femmes

© missty - stock.adobe.com/ DR
à la ménopause (Congrès Pari(s) Santé Femmes, le 13 janvier 2021).

Comment prendre en charge la situation physiologique, de ne faire a ainsi montré que, prescrit entre
transition ménopausique, qui aucun examen complémentaire 50 et 60 ans, il réduisait la mortalité
constitue une étape importante et pour le diagnostic de ménopause. globale. Pour limiter le sur-risque de
obligatoire de la vie des femmes ? C’est par contre au début de cette thrombose veineuse et d’accident
Quel est le retentissement pour nouvelle situation de carence hor- vasculaire cérébral, il est recom- sein et de l’ovaire (de type séreux et déjà lésée, en présence de plaques
chaque femme de l’arrêt de la fonc- monale, qui va durer près d’un tiers mandé de privilégier la voie cutanée endométrioïde), il a en revanche été d’athérome. Le risque attribuable
tion ovarienne sur le plan physique, de la vie des femmes, qu’une éva- de l’estradiol et, lorsque nécessaire, associé à une diminution du risque au THM de cancer du sein ou de
psychique, voire social ? Au-delà de luation personnalisée des risques de cancer colorectal et de la plupart l’ovaire sera pour partie dépendant
ses bénéfices sur les symptômes cardio-vasculaires et d’ostéoporose des cancers digestifs.Le THM ne doit du moment de son initiation et sur-
« L’argumentaire
fonctionnels de la ménopause doit être proposée. C’est ainsi qu’il pas être recommandé dans la pré- tout de son association avec un pro-
(bouffées vaso-motrices,troubles du est également recommandé de sup- scientifique rédigé par vention de la maladie d’Alzheimer gestatif selon son type et sa durée,
sommeil,troubles de l’humeur,dou- primer les toxiques et notamment le 19 experts français est ou la prévention du déclin cognitif. les études d’observation françaises
leurs ostéo-articulaires…), le trai- tabac,d’avoir une alimentation équi- issu de l’analyse critique Pour la prise en charge du syndrome ayant montré un risque moindre
tement hormonal de la ménopause librée, de lutter contre la sédenta- et de la synthèse de la génito-urinaire de la ménopause avec l’estradiol associé à la progesté-
(THM) est-il la réponse appropriée rité et d’avoir une activité physique littérature selon le guide (envies fréquentes d’uriner, séche- rone ou la dydrogestérone. La déci-
pour prévenir les conséquences régulière associant exercices en resse vulvaire, douleurs lors des rap- sion est parfois difficile à prendre ;
méthodologique de la
tissulaires à plus long terme de la charge avec impact et renforcement ports sexuels), un traitement local, elle doit toujours être éclairée par
carence estrogénique, notamment musculaire pour maintenir un poids Haute Autorité de Santé. » par voie vaginale, est recommandé le médecin, personnalisée et rééva-
l’ostéoporose ou les risques cardio- normal et limiter l’augmentation Pr Patrice Lopes en première intention. luée régulièrement pour s’adapter à
vasculaires ? Est-il réellement res- des risques coronariens,tout comme Il est dans tous les cas important la situation clinique et aux attentes
ponsable de la survenue de certains d’ostéoporose et de fracture. en association avec la progestérone de rappeler que les THM sont nom- de la femme.
cancers ? Quelle information le mé- En cas de bouffées vasomotrices im- ou la dydrogestérone. Cette asso- breux, avec des effets différents se-
decin doit-il donner ? portantes ou chez la femme à risque ciation d’un progestatif à l’estradiol lon les molécules, les doses, le mode Pr Patrice Lopes (Nantes),
L’argumentaire scientifique rédigé fracturaire majoré, il est recomman- est indispensable pour la préven- d’administration et le moment de au nom du groupe de coordination :
par 19 experts français est issu de dé de proposer, en première inten- tion du cancer de l’endomètre ; elle la prescription. Un même THM peut Pr Florence Trémollières (Toulouse),
l’analyse critique et de la synthèse tion,le THM.Celui-ci doit être débuté est inutile de facto chez une femme avoir des effets positifs en début de Pr Xavier Fritel (Poitiers),
de la littérature selon le guide mé- dans les dix premières années d’ins- hystérectomisée. Si, globalement, ménopause ou au contraire favoriser Pr Nathalie Chabbert-Buffet (Paris),
thodologique de la Haute Autorité tallation de la ménopause. La rééva- le THM apparaît associé à une aug- des complications vasculaires s’il Pr Geneviève Plu Bureau (Paris) et
de Santé. Il recommande, dans la luation de l’étude américaine WHI mentation du risque de cancer du est donné à distance, sur une artère Pr Olivier Graesslin (Reims).

Évoluer FIBROMES, ENDOMÉTRIOSE ET PROGRÈS


Les troubles de la fertilité féminine peuvent avoir de nombreuses origines, comme les fibromes ou l’endométriose.
Si des traitements existent, des médicaments curatifs sont toujours attendus.
LES FIBROMES, tumeurs bénignes communes sant la muqueuse de l’utérus) hors de la cavité utérine,souvent
À l’origine de nombreux symptômes,les fibromes pouvent provo- au niveau des ovaires, du péritoine, du rectum ou de la vessie.
quer des règles abondantes,des anémies,des douleurs pelviennes Ces lésions peuvent également être localisées au niveau de
© Illustration : Henning Riediger / Henrie-stock.adobe.com / DR

lorsqu’ils exercent une pression sur des organes proches de l’uté- l’intestin, du col de l’utérus, du vagin, etc. L’endométriose est à
rus comme la vessie ou le rectum. Ils entraînent également des l’origine de douleurs et d’infertilité. 25 % des femmes atteintes
difficultés à la procréation. De 5 à 10% des cas d'infertilité sont d’endométriose sont infertiles.
associés à la présence de fibromes utérins. Le fibrome sous-mu- Les traitements disponibles
queux ou endocavitaire entrave l’implantation embryonnaire. Les traitements de première intention (contraceptifs œstro-
Les traitements disponibles progestatifs, stérilet au lévonorgestrel) et de deuxième inten-
Lorsqu’ils sont symptomatiques, les fibromes peuvent nécessiter tion (contraception microprogestative orale, implant ou ana-
un traitement médicamenteux (progestatif, analogues de la go- logues de la gonadolibérine (GnRH) associés à une add-back
nadolibérine (GnRH), acide tranexamique, antalgique). Dans cer- thérapie à base d’œstrogènes). Des traitements antalgiques
tains cas,une intervention chirurgicale (myomectomie ou hysté- (anti-inflammatoires non stéroïdiens) sont également pres-
rectomie) doit être réalisée. L’embolisation des artères utérines crits.Dans certains cas,une intervention chirurgicale peut être
peut être envisagée uniquement en l’absence de désir de grossesse. nécessaire.Des innovations voient le jour et permettent de faire
progresser la prise en charge, comme le diénogest dans l’endo-
L’ENDOMÉTRIOSE, première cause d’infertilité féminine en France métriose et l’HIFU (ultrasons focalisés de haute intensité) pour traiter les fibromes et certaines
Elle touche près de 10 % des femmes. Elle est définie par la présence d’endomètre (tissu tapis- endométrioses sévères. Cette technique permet d’éviter le recours à la chirurgie. G. H.

Réinventer L'EXPERTISE SCIENTIFIQUE DE POINTE


CONTRE LES CANCERS AVANCÉS
Pourriez-vous nous présenter En quoi Seagen est-elle cytotoxiques à un anticorps mono- grammes de recherche dans le
Seagen ? différente des autres acteurs clonal pour mieux circonscrire et éli- traitement des tumeurs solides
Créée en 1998 à Seattle, aux Etats- de la cancérologie ? miner les cellules cancéreuses. Cette et hématologiques. Nous sommes
© Seagen / DR

Unis,Seagen,la start-up d’il y a vingt Seagen est une biotech dévolue exclu- expertise nous a permis de repousser déterminés à accélérer l’accès des
ans, est devenue une biotech inter- sivement à l’oncologie. Nous consa- les barrières de la science et de pro- patients à nos innovations, car nous
Séverine Lemoine nationale. Aujourd’hui, Seagen est crons toute notre activité à dévelop- poser des traitements d’avant-garde savons que dans ces pathologies le
même considérée comme la plus per et commercialiser des thérapies qui transforment la vie des patients. facteur temps est crucial. Pour la
Petite start-up devenue importante biotech du nord-ouest de pointe qui transforment la vie des Seagen privilégie aussi historique- première fois, nous allons mettre
une biotech reconnue, du Pacifique, élue biotech de l’année patients atteints aussi bien par des ment un modèle coopératifvia la mise à disposition, en nom propre, une
Seagen a pour ambition par le label BioPharma Dive et tou- tumeurs solides que par des tumeurs en place de partenariats stratégiques nouvelle thérapie destinée aux
de devenir un acteur jours dirigée par son fondateur, Clay hématologiques. Notre engagement diversifiés avec d’autres Biotech ou femmes atteintes d’un cancer du
incontournable de Siegall,lui-même chercheur. dans la recherche reste parmi les laboratoires pharmaceutiques afin sein métastatique. Ce médicament
l’innovation médicale La mission de l’entreprise demeure plus élevés dans l’industrie : 78 % de d’être plus efficace dans la mise au a obtenu une autorisation de mise
de rupture en France. celle qu’il s’est fixée dès le début et nos dépenses y sont consacrées et point d’une médecine personnalisée sur le marché (AMM) de la FDA et est
Séverine Lemoine, qui consiste à utiliser les techno- une large part de nos 1 850 employés et la mise à disposition de ces nou- d’ores et déjà homologué dans diffé-
logies scientifiques les plus inno- occupent des fonctions liées à la R&D. veaux traitements pour les patients. rents pays comme la Suisse,l’Austra-
Directrice générale vantes pour développer des biothé- Notre savoir-faire est fondé avant tout lie, Singapour, etc. Cette grande pre-
de la filiale France rapies de dernière génération contre sur notre expertise scientifique et Comment se dessine l’avenir mière dans l’évolution de notre mo-
de l’entreprise, nous des cancers avancés, plus difficiles technologique,par exemple autour de de Seagen ? dèle opérationnel sera certainement
explique les enjeux à traiter et pour lesquels le besoin la mise au point de thérapies ciblées Notre portefeuille produit est robuste suivie d’autres mises à disposition
de cette évolution. médical est encore insatisfait. associant un ou plusieurs agents et contient actuellement 12 pro- de biothérapies innovantes. G. H.
SAMEDI 16 JANVIER 2021 ❸
Communiqué spécial Santé des femmes

S’engager L’AGILITÉ AU SERVICE DE L’AVENIR


Comment avez-vous traversé Innovation, biotechnologie, soutien couples en AMP. Ensemble, nous
la crise sanitaire ? avons également mis en place un
La pandémie nous a pris de vitesse, des associations de patients et des sociétés Webinar axé sur le soutien psycho-
mais nous avons dû garder le cap savantes, Gedeon Richter est résolument logique des couples, une des théma-
pour les patients et les collabora- tiques du Congrès européen de fer-
teurs, qui ont été remarquables.
tourné vers l’avenir. Explications d’Emmanuel tilité lors duquel cet événement a
Nous avons accompli notre mis- Eumont,Président de Gedeon Richter France. eu lieu. Cela a été l’occasion pour les
sion de sécuriser l’approvisionne- patientes d’échanger en direct avec
ment en traitements. Pour déve- des psychologues.
lopper l’arsenal thérapeutique dans
l’endométriose, nous avons même Comment votre investissement
réussi à mettre à disposition le pre- en R&D se concrétise-t-il ?
mier diénogest remboursé lors du L’innovation est au cœur de notre tra-
confinement. Cette crise a égale- vail, au-delà du premier biosimilaire
ment été l’occasion de prendre le Quelle est la place Cette économie permet une prise en fertilité et du premier diénogest
virage du digital pour maintenir des biosimilaires ? en charge plus large à budget remboursé, nous avons mis à dispo-
les visites médicales et permettre Pour Gedeon Richter, les biotechno- constant. Un élément important au sition le premier traitement non an-
© Gedeon Richter / DR
aux médecins d’accéder à des résu- logies, de manière générale, sont un vu de l’ouverture de la PMA. Dans le tibiotique dans la vaginose.Nous mi-
més de congrès médicaux réalisés axe de croissance pour lequel nous domaine de la fertilité, l’utilisation sons également sur les partenariats,
par des experts français. En termes développons un portefeuille de des biosimilaires a généré plus de comme celui établi avec Mithra, en « Les
de gestion d’équipes, c’est grâce à
un management coopératif et basé
biosimilaires dans plusieurs aires
thérapeutiques, dont la santé de la
10 millions d’euros d’économies
depuis 2015. Pour répondre aux
2018, qui va nous permettre, une fois
que le développement sera finalisé,
biotechnologies
sur la confiance que nous avons su femme. Nous avons par exemple attentes de tous, le développement de proposer un contraceptif à base et la Santé de la
nous adapter. Nos valeurs ont plus lancé, en 2015, le premier biosimi- de ces produits doit se faire de d’estradiol naturel, l’estetrol. Grâce Femme sont nos
que jamais été d’actualité : l’audace, laire en fertilité. Ces traitements concert avec l’ensemble des acteurs : à notre collaboration avec Myovant,
l’esprit d’équipe et l’intégrité. ont de nombreux avantages pour les médecins,patients et pharmaciens. nous pourrons, quand l’enregistre- axes stratégiques
médecins,les patients et la commu- ment sera terminé, mettre à dispo- de développement. »
Comment Gedeon Richter nauté. Leur efficacité est démontrée Comment s’est concrétisé sition en Europe le premier antago- Emmanuel Eumont
est-il en mesure de maîtriser dans le cadre d’un développement votre engagement auprès niste de la GnRH par voie orale, indi-
les approvisionnements clinique spécifique et leur produc- des associations de patients et qué dans les fibromes utérins et l’en-
en médicaments ? tion est effectuée avec des techno- des sociétés savantes en 2020 ? dométriose. Le produit est en cours maine thérapeutique unique, la
Créé il y a cent vingt ans, Gedeon logies plus récentes. Certains font Les patients sont au centre de notre d’évaluation dans le fibrome auprès santé de la femme, tandis que de
Richter est un laboratoire hongrois même l’objet d’étude en vie réelle. raison d’être. De ce fait, nous tra- de l’Agence européenne du médica- plus gros acteurs sont plus diver-
qui assure la quasi-totalité de sa pro- Produire différemment ce type de vaillons avec plusieurs associations, ment. Nous venons aussi d’acquérir sifiés. Cela nous permet d’être plus
duction en Europe, sécurisant ainsi traitements est également l’occa- comme EndoFrance,impliquée dans auprès de Janssen les droits du seul à l’écoute de tous les acteurs, et
l’approvisionnement dans cette sion de faire évoluer les systèmes l’endométriose. Avec cette associa- patch contraceptif disponible. Nous plus efficaces en termes d’inves-
région. De ce fait, nous bénéficions d’injection. De notre côté, nous tion, nous avons mené EndoVie, allons chercher les innovations pour tissements. Grâce à nos bourses
d’une grande indépendance. Nous avons conçu un stylo pré-rempli à une enquête sur le parcours de 1 500 les apporter aux femmes. de recherche octroyées au Collège
avons également deux usines de usage unique,plus petit,plus simple femmes souffrant d’endométriose. national des gynécologues et obs-
biotechnologie en Hongrie et une en et adapté aux patientes. Dans le domaine de la fertilité, nous Quels sont les avantages tétriciens français, nous soutenons
Allemagne,dans lesquelles nous pro- Pour la collectivité, les biosimi- travaillons avec le collectif BAMP, d’un « petit » laboratoire la recherche française. Cette année,
duisons des traitements biologiques laires ont également l’avantage avec lequel nous avons mené une comme Gedeon Richter ? nous avons créé une bourse excep-
parmi lesquels des biosimilaires. d’être moins chers d’environ 20 %. étude sur le parcours de soins des Nous sommes focalisés sur un do- tionnelle Fertilité et Covid-19. G. H.

LA GYNÉCOLOGIE
Avancer APPORTER DES
Innover
BÉNÉFICIE DE NOMBREUSES SOLUTIONS AUX BESOINS
INNOVATIONS PARTIELLEMENT COUVERTS
Différents domaines de la santé des femmes disposent Recherche, partenariats
de techniques et d’outils novateurs. et collaborations avec les
Entretien avec le Pr Philippe Descamps, gynécologue- acteurs du soin, Norgine
obstétricien, chef de service au CHU d’Angers. est sur tous les fronts.
Quelles sont les grandes avancées plus grande humanité possible lors de l’accou- Eclairage par Cyril Tavier,
en gynécologie-obstétrique ? chement.Certaines évolutions de nos pratiques Directeur général
© Norgine / DR

L’obstétrique a tiré parti du développement des imposées par la Covid sont amenées à perdurer. de la filiale française
espaces physiologiques et de l’amélioration de Ainsi,pour la chirurgie gynécologique,on note
la sécurité de l’accouchement, avec une baisse une réduction des anesthésies générales au
du laboratoire.
de la mortalité maternelle par hémorragie,une profit de l’anesthésie loco-régionale, une meil- Quelle est la vocation de Norgine ? en santé de la femme ?
diminution du nombre d’épisiotomies et le leure gestion de certains aspects techniques Laboratoire indépendant et familial fondé il y Notre volonté est d’apporter des solutions nova-
développement du diagnostic comme l’aspiration des fumées a plus de cent dix ans, Norgine est une entre- trices aux femmes. Dans le déclenchement de
pré-implantatoire. La chirurgie durant les cœlioscopies,etc. prise européenne. Nous avons un site indus- l’accouchement,notre traitement se démarque
ambulatoire s’est développée triel à Dreux depuis plus de soixante ans. par son mode d’administration par voie orale.
en parallèle de la réhabilita- Quelle est la place de 50 % de la production de cette usine est des- Cette innovation a été possible grâce à l’acqui-
tion après chirurgie (RAC), et l’e santé dans ces avancées ? tinée au marché français et, au total, plus de sition, début 2020, d’Azanta, un laboratoire
© Thierry Bonnet, CHU d'Angers / DR

des techniques non invasives La téléconsultation a permis aux 80 % au marché Européen. Notre ambition biopharmaceutique spécialisé en gynécologie,
prometteuses comme les ultra- centres de PMA d’adapter leur est de fournir des médicaments dans des addictologie et oncologie. A la suite de l’acqui-
sons focalisés (HIFU) sont atten- activité aux recommandations domaines où les besoins sont partiellement sition du laboratoire Merus, l’engagement de
dues.La mise en place de centres de prise en charge de l’Agence couverts. En 2019, 22 millions de patients Norgine dans la santé de la femme se poursuit
experts pour l’endométriose est de la biomédecine. De son côté, ont bénéficié de nos traitements à travers le avec l’intégration d’un médicament dans la
en cours. L’oncologie gynéco- l’intelligence artificielle est éga- monde.Cela donne du sens à notre mission. prévention des anomalies du fœtus et un trai-
logique a connu une désesca- lement au rendez-vous. Des pla- tement hormonal substitutif de la ménopause.
lade chirurgicale avec la tech- teformes centrées sur le patient Dans quels domaines est-il présent ?
« Certaines évolutions
nique du ganglion sentinelle. permettent une approche indi- Norgine est reconnu notamment pour son Comment Norgine travaille-t-il
de nos pratiques
Des quotas de patientes ont été imposées par la Covid vidualisée,améliorant la préven- expertise historique en gastro-entérologie, avec les professionnels de santé ?
imposés aux chirurgiens pour sont amenées tion et la prise en charge globale. avec la mise à disposition de médicaments La collaboration avec les différents acteurs du
qu'ils puissent opérer les can- à perdurer.» Elles devraient permettre d'amé- essentiels pour les patients. Nous agissons système de santé fait partie de notre savoir-
cers. Enfin, le remboursement Pr Philippe Descamps liorer la survie pour certains également pour répondre à des probléma- faire. Dans le domaine de la gastro-entérolo-
de la vaccination HPV pour les cancers, grâce à un monitoring tiques de santé majeures de prévention avec gie, nous accompagnons les professionnels
filles et les garçons a vu le jour. Avec l’évolu- des récidives.Ainsi,de façon très novatrice,elles le dépistage du cancer colorectal et le trai- de santé et travaillons en étroite collabora-
tion des lois de bioéthique et l’arrivée des bio- réinventent le dialogue patient/professionnel tement d’urgences comme l’hyperthermie tion avec les sociétés savantes au travers de
similaires qui ont permis d’apporter une nou- de santé.Après les Etats-Unis,elles arrivent très maligne ou, prochainement, celui des acci- bourses de recherche ou encore le finance-
velle offre et de traiter plus de femmes, la PMA prochainement en France, avec, notamment, dents hémorragiques liés à la prise d’anti- ment de programmes d’innovation comme
a également notablement progressé. une plateforme unique au monde,consacrée à la coagulants oraux directs (AOD). Le dernier le DigH@cktion. Nous soutenons également
santé de la femme : Ziwig.Celle-ci a pour objectif domaine dans lequel nous nous investissons les associations de patients comme l’APSSII,
La crise sanitaire a-t-elle fait d’améliorer la prise en charge de l’endométriose, est le déclenchement de l’accouchement. Petits Princes ou Le Rire médecin. Nous sou-
évoluer les pratiques ? des cancers gynécologiques et mammaires, haitons désormais insuffler cette dynamique
Nous nous sommes battus pour conserver la de l’infertilité,mais aussi des grossesses. G. H. Quelles sont les ambitions de Norgine dans le domaine de la santé de la femme. G. H.
0123
8 | international SAMEDI 16 JANVIER 2021

En Centrafrique,
le regain de violence fait
craindre des pénuries
Les groupes armés opposés au président
Faustin­Archange Touadéra bloquent la
route vers le Cameroun, cruciale pour le pays

bangui ­ correspondance
TCHAD SOUDAN

A u PK5, le quartier com­


merçant de Bangui, où ar­
rive en temps normal l’es­
sentiel des marchandises impor­
RÉPUBLIQUE

CAMEROUN
tées en Centrafrique, les vendeurs
affichent des mines dépitées. Le CENTRAFRICAINE
commerce fonctionne au ralenti. Garoua-Boulaï
Sur le marché Sambo, les étals Zongo
sont encore un peu fournis, mais
les clients y regardent à deux fois Bangui
avant d’acheter. « Ce tas d’oignons, RÉPUBLIQUE
CONGO
avant, il était à 500 francs CFA DÉMOCRATIQUE
[0,76 euro]. Maintenant, il est à 500 km DU CONGO
2 000 francs CFA et c’est même
monté plus haut encore ! », s’in­
surge Blandine, une cliente. Le et là nous arrivons au bout de nos
Dans le taxi de Belgacem Hmi Missaoui, nostalgique de l’époque de Ben Ali, à Tunis, le 13 décembre 2020. NICOLAS FAUQUÉ POUR « LE MONDE » bulbe est un peu le mètre étalon réserves. » Arachides, céréales, se­
du marché. Et depuis quelques se­ moule, haricots, mais aussi pains
maines, son prix s’envole. Une in­ de céréales pour l’alimentation

Tunisie : la petite musique flation due en grande partie à l’in­


sécurité qui règne dans le pays.
Depuis le 15 décembre 2020, la
Centrafrique connaît un regain de
animale… Il y a encore des sacs,
mais plus pour longtemps. « Nous
voulons la paix », insiste Adoum
Adam, qui demande aux autorités

de la nostalgie de Ben Ali


violences. Une nouvelle coalition de trouver une solution pour lais­
de groupes armés affronte les For­ ser passer les convois.
ces armées centrafricaines (FACA) Officiellement « en guerre », se­
et leurs alliés de la Minusca, la lon les mots de Faustin­Archange
mission des Nations unies, ainsi Touadéra, le gouvernement
Dix ans après la chute du régime, le pays est frappé par la récession que des renforts venus de Russie prend le problème très au sé­
et du Rwanda. Mercredi 13 janvier, rieux. Outre la pénurie qui me­
les rebelles qui mènent une offen­ nace, les taxations sur ce corridor
sive contre le régime du président constituent une très large majo­
tunis ­ correspondance glissent facilement que « du temps qui pousse à la polarisation du dé­ Faustin­Archange Touadéra, fraî­ rité des ressources fiscales du
de Ben Ali, on était mieux », en réfé­
« Le travail bat », analyse Hamza Meddeb, spé­ chement réélu, ont lancé deux at­ pays. Le manque à gagner pour

C’
est une scène qui se rence à un meilleur confort de vie. de mémoire cialiste de sociologie politique. taques à l’entrée de la capitale. l’Etat est donc énorme. Lundi
passe dans la Tunisie Dix ans après la révolution, la ré­ Sihem Ben Sedrine, ancienne 11 janvier, le premier ministre,
post­révolution, dix cession économique que vit le
n’a pas été présidente de l’Instance vérité et « Au bout de nos réserves » Firmin Ngrebada, a annoncé sur
ans après que les Tu­ pays se répercute sur le porte­ encore amorcé » dignité, chargée de la justice tran­ Les groupes armés contrôlent son compte Facebook avoir pré­
nisiens ont crié « Dégage » à Zine feuille du Tunisien moyen. sitionnelle, et qui avait œuvré pen­ toujours une bonne partie de sidé une réunion d’urgence sur ce
SIHEM BEN SEDRINE
El­Abidine Ben Ali. Sur un plateau En 2020, les prix de l’alimentation dant son mandat à lever le voile l’ouest du pays, notamment le thème, au cours de laquelle une
ex-présidente de
télévisé, une chroniqueuse et ac­ ont augmenté de 5 % et le salaire sur les violations des droits hu­ corridor Garoua­Boulaï­Bangui, cellule de crise a été mise en place.
l’Instance vérité et dignité
trice lance en plein débat que l’an­ minimum, bien que rehaussé à mains et crimes de l’Etat sur une un des axes principaux entre la « En accord avec la Minusca, est­il
cien dictateur avait eu raison de 120 euros, ne suffit pas pour vivre période de cinquante­huit ans, es­ Centrafrique et le Cameroun précisé, le trafic reprendra dès
censurer Internet, car cela per­ dignement, selon plusieurs étu­ time que la thèse des contre­révo­ voisin. Environ 80 % des mar­ mardi 12 janvier avec des escortes
mettait au moins de ne pas être au des. Des hausses similaires tou­ préfère mettre en exergue la sécu­ lutionnaires menace le travail de chandises importées transitent qui vont assurer la protection de
courant des informations dépri­ chent aussi le transport, la santé rité sous l’Etat policier de Ben Ali mémoire. « Ce contre­discours par là, selon la Banque mondiale. chaque convoi avec un soutien aé­
mantes, comme celle de la mort ou encore l’immobilier locatif. plus que la répression et la torture, frauduleux se base sur l’absence du Déjà, en mars 2019, le blocage du rien. » Une évaluation doit être ef­
de médecins dans des infrastruc­ Belgacem Hmi Missaoui, 65 ans, pourtant amplement documen­ travail de mémoire, qui n’a pas été corridor par un groupe armé avait fectuée trois jours après le départ
tures défaillantes. Elle faisait réfé­ les yeux plissés par la fatigue, che­ tées. « Maintenant, dès que je encore amorcé en Tunisie. Nous provoqué une inflation impor­ du premier convoi.
rence au jeune praticien de 26 ans mise défraîchie boutonnée jus­ prends une course, je fais attention, n’avons pas encore de réels monu­ tante à Bangui. Or en Centrafri­
victime, le 3 décembre 2020, d’une qu’au cou pour se protéger du j’ai peur que l’on m’emmène dans ments ou lieux commémoratifs, ou que, 71 % de la population vit sous Convoi reporté
chute mortelle dans une cage d’as­ froid, est chauffeur de taxi depuis tel ou tel quartier mal famé, ajoute­ même un travail sur les program­ le seuil de pauvreté. Contactée, la Minusca confirme
censeur de l’hôpital de Jendouba, près de quarante ans. Il a dû ralen­ t­il. Je ne travaille plus la nuit. » mes scolaires, qui montreraient la Au PK5, un taxi s’arrête devant avoir « pris l’engagement d’aider
dans le nord­ouest du pays. tir son rythme de travail après une Et si la nostalgie traduisait da­ réalité de la dictature », note­t­elle. les présentoirs disposés sous des les autorités centrafricaines dans
Un tel commentaire public, qui opération à la jambe et une agres­ vantage une déception à l’égard parasols bariolés. Il est bourré de l’escorte des convois ». Elle précise
aurait soulevé un tollé il a quel­ sion au couteau en 2012 qui l’a du bilan de la transition démocra­ « Déni de justice » sacs d’oignons et d’ail venus de cependant qu’elle mettra « à dis­
ques années, ne suscite pratique­ laissé traumatisé. Ouvertement tique qu’un réel regret du passé Malgré un processus de justice République démocratique du position des moyens humains pour
ment plus aucune réaction dans nostalgique du temps de Ben Ali, il dictatorial ? « La plupart de ceux transitionnelle qui a abouti au Congo (RDC). « Nous sommes soli­ cette tâche, tout en tenant compte
l’opinion publique tunisienne. Il évoque le meilleur état des routes qui se disent nostalgiques évo­ transfert de deux cents dossiers daires de nos frères de Centrafri­ des engagements de la mission sur
s’est banalisé dans le discours alors que, selon lui, les trous dans quent plutôt le manque d’un cadre symboliques de violations de que », explique un commerçant d’autres fronts en appui aux FACA
médiatique. La même semaine, et le bitume semblent s’élargir tous sécurisant, d’une “main ferme” qui droits humains de la dictature congolais de Zongo, une petite contre les troupes coalisées. »
toujours à la télévision, un ancien les jours. Son regard se limite cer­ dirigeait le pays, contrairement à vers des cours spécialisées, les ville située juste en face de Bangui, Une centaine de camions
ministre de Ben Ali faisait carré­ tes à la capitale, où il vante les l’actuel tâtonnement politique, où initiatives de réconciliation poli­ de l’autre côté de l’Oubangui. Il a devaient partir sous escorte de
ment l’apologie de l’ancien prési­ grands projets de Ben Ali, tels que la classe dirigeante semble en déca­ tique, parallèles au processus ju­ fait acheminer par la route ses Bangui, mardi matin, pour rejoin­
dent et de sa politique. le stade et le pont de Radès en ban­ lage avec les préoccupations réelles diciaire, se sont multipliées après marchandises depuis Kinshasa et dre la frontière camerounaise et
La rue elle­même n’y est pas in­ lieue sud. De l’inégal développe­ des Tunisiens. Ils voient les élites la révolution. La présidence de la affirme qu’il ne vend pas ses sacs revenir avec une partie des
sensible. Même dans les régions ment des régions intérieures, et politiques en perpétuelle tracta­ République vient ainsi de rédiger d’oignons plus cher qu’avant la 800 camions qui attendent de
intérieures ou dans les fiefs de la de leur marginalisation, il dit tou­ tion ou négociation, sans travailler un projet de loi de quarante­huit crise. Ce n’est pas l’avis d’un com­ l’autre côté, à Garoua­Boulaï. Se­
révolution, certains Tunisiens tefois ne pas être au courant. pour servir l’intérêt public », expli­ articles visant à dédommager les merçant, qui constate au contraire lon le président de l’Union syndi­
que le politiste Selim Kharrat. régions intérieures marginali­ que le tarif du sac est « presque cale des conducteurs de Centrafri­
Le portrait de Ben Ali caché Certains députés critiquent le sées grâce à des investissements deux ou trois fois le prix normal ». que, Wilfried Dimanche Nguissi­
A ses yeux, le temps de Ben Ali re­ Parlement dont ils sont mem­ privés d’hommes d’affaires Si certaines denrées finissent male, la mort d’un transporteur
présentait une certaine prospé­ bres, comme Nabil Hajji, élu du inculpés pour leurs malversa­ par se retrouver sur les étals – à lors d’une manœuvre acciden­
rité économique, malgré des étu­ Courant démocrate (social­démo­ tions sous l’ancien régime. Ces des prix certes astronomiques –, telle dans la matinée a reporté le
- CESSATIONS DE GARANTIE des qui montrent que les infras­ crate). « Il y a de la corruption chez derniers se rachèteraient ainsi le gros des stocks, notamment départ du convoi. Il n’était tou­
tructures de l’éducation et de la les politiques qui est de plus en aux yeux de la justice en partici­ d’intrants pour les cultures ou de jours pas parti jeudi soir.
LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET
D’APPLICATION N° 72-678 DU 20
santé étaient déjà dégradées à plus flagrante », affirme­t­il. pant à la résorption de la fracture féculents, commence, lui, à s’épui­ Au bureau d’affrètement routier
JUILLET 1972 - ARTICLES 44 cette époque. « J’avais une Peu­ Le climat actuel de désenchante­ socio­territoriale du pays. ser. « Le pays est bloqué, à sec. centrafricain (BARC), à Bangui, la
QBE EUROPE SA/NV, sis Cœur Défense geot 206 achetée 20 000 dinars ment offre un terreau favorable Parallèlement, trois partis, dont Nous sommes dans une situation situation est de plus en plus préoc­
– Tour A – 110 esplanade du Général de
Gaulle – 92931 LA DEFENSE CEDEX [quelque 6 000 euros], détaille­ aux discours populistes et contre­ Ennahda (islamo­conservateur) critique », s’alarme Adoum Adam, cupante. Dans la cour, plusieurs
(RCS NANTERRE 842 689 556), suc- t­il. Aujourd’hui, c’est pratique­ révolutionnaires. Abir Moussi, lea­ et, séparément, le Parti destou­ responsable des transports et de dizaines de camions sont station­
cursale de QBE EUROPE SA/NV, dont le ment impossible de trouver une der du Parti destourien libre (PDL), rien libre, ont proposé des initiati­ la logistique d’une entreprise fa­ nés avec leur chargement sur le
siège social est à 37, Boulevard du Régent,
1000 BRUXELLES - BELGIQUE, fait sa- voiture neuve à ce prix à Tunis. Je ancienne membre et avocate du ves de réconciliation politique. miliale de grossistes du PK5, qui parking. Plus de 360 véhicules at­
voir que, la garantie financière dont bénéfi- gagnais correctement ma vie, Rassemblement constitutionnel Ces démarches représentent un montre l’état de ses entrepôts : tendent de repartir vers le Came­
ciait la :
SARL CABINET ENGHIEN alors que maintenant l’entretien démocratique, l’ex­parti de Ben « déni de justice », selon Selim « Normalement ce dépôt est plein, roun depuis trois semaines, le plus
IMMOBILIER du véhicule est devenu trop cher Ali, est désormais l’une des figures Kharrat, car « elles omettent la no­ souvent avec un équipage de deux
2 Rue d’Enghien par rapport à mes revenus. » les plus médiatisées et controver­ tion de reddition des comptes, né­ personnes. Ils sont à bout, insiste
75010 PARIS
RCS: 843 014 143 Il dit avoir pleuré lorsqu’il a en­ sées du Parlement. Elle caracole en cessaire pour les victimes ». « Le pays est Wilfried Dimanche Nguissimale.
depuis le 01/12/2018 pour ses activités de : tendu à la télévision que l’ancien tête des sondages pour les inten­ Triste exemple de cette difficulté D’habitude, les conducteurs res­
GESTION IMMOBILIERE cessera de por- dictateur avait pris la fuite par tions de vote aux prochaines élec­ à s’unifier autour d’une mémoire
bloqué, à sec. tent seulement quelques jours.
ter effet trois jours francs après publication
du présent avis. Les créances éventuelles avion. M. Missaoui se retranche tions législatives. Son discours collective, la liste officielle des Nous sommes « En étant sur place, ils ont dépensé
se rapportant à ces opérations devront dans le passé, attaché au portrait s’impose sans nuances. Elle refuse noms des blessés et martyrs de la le peu qu’ils ont. Et ils ne sont
être produites dans les trois mois de cette
de Ben Ali qu’il cache chez lui, ainsi de parler de « révolution » et a révolution n’a toujours pas été pu­
dans une pas payés. Certains, les Camerou­
insertion à l’adresse de l’Établissement
garant sis Cœur Défense – Tour A – 110 n’ayant jamais pu se résoudre à le rejeté en 2019 l’hommage rendu à bliée par le gouvernement, une situation nais notamment, ont laissé leur
esplanade du Général de Gaulle – 92931 jeter. Il a aussi soigneusement l’Assemblée aux martyrs et blessés décennie après le soulèvement.  famille depuis des semaines. » Au
LA DEFENSE CEDEX Il est précisé qu’il
conservé les invitations aux ras­ de ce soulèvement. « Abir Moussi lilia blaise
critique » BARC, ils reçoivent une ration
s’agit de créances éventuelles et que le pré-
sent avis ne préjuge en rien du paiement semblements de propagande du tire profit de ces déceptions, en fai­ ADOUM ADAM quotidienne de nourriture. Beau­
ou du non-paiement des sommes dues et
ne peut en aucune façon mettre en cause parti du dictateur. sant l’amalgame entre islamisme responsable des transports coup dorment à même le sol ou
la solvabilité ou l’honorabilité de la SARL Comme d’autres Tunisiens mé­ et révolution. C’est une stratégie et de la logistique d’une dans leur camion. 
CABINET ENGHIEN IMMOBILIER. lancoliques, sa mémoire sélective politique bien pensée de division, Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus entreprise de grossistes gaël grilhot
FRANCE
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 |9
C R I S E   S A N I TA I R E ▶▶▶

Face au virus, Castex « gradue la riposte »
Le premier ministre a annoncé, jeudi 14 janvier, la généralisation du couvre­feu à 18 heures à partir de samedi

A
mateur de rugby, Jean
Castex répète souvent
la nécessité de maîtri­
ser un virus adepte du
« cadrage­débordement ». C’est
justement pour ne pas se laisser
déborder par une épidémie tou­
jours menaçante que le premier
ministre a annoncé un nouveau
tour de vis, jeudi 14 janvier, sans
aller jusqu’à instaurer un nou­
veau confinement. Soucieux de
« maîtriser l’évolution » du Co­
vid­19, le locataire de Matignon a
fait savoir qu’un couvre­feu à
18 heures sera mis en place à par­ Le premier
tir de samedi « pour au moins ministre,
quinze jours » sur l’ensemble du Jean Castex,
territoire métropolitain. le 14 janvier,
Les commerces, notamment, à Paris.
devront fermer à partir de cet ho­ THOMAS COEX/AP
raire. Et comme les Français en
ont désormais l’habitude, des dé­
rogations seront prévues pour re­
venir du travail ou aller chercher
les enfants. « Mais il ne sera pas
possible de sortir pour des motifs
personnels », a prévenu M. Castex.
Une mesure destinée à limiter les
interactions sociales, dont « l’effi­
cacité sanitaire » a pu être mesu­
rée dans les vingt­cinq départe­
ments où elle était déjà en vi­
gueur, a­t­il assuré, lors d’une
conférence de presse.
Le chef du gouvernement a pré­
senté cette nouvelle restriction
comme un moyen de « graduer la
riposte » face à une situation
« maîtrisée » mais « fragile ». Si les
fêtes de fin d’année n’ont pas en­
traîné le pic redouté, le virus con­
tinue pourtant de « circuler acti­ mesures annoncées, tous les vaccination comme « la priorité rité de la population prête à se précisé M. Véran. Compte tenu l’épidémie, les Français doivent
vement » sur tout le territoire, a voyageurs souhaitant venir en des priorités ». Le seul « vrai motif faire vacciner. « On amplifie et on de l’arrivée progressive des do­ donc encore s’armer de patience.
mis en garde M. Castex, en souli­ France en provenance d’un pays d’espoir » à l’heure actuelle. continue d’amplifier ! », a lancé le ses, M. Castex a appelé à « faire « Il faut accompagner le retour à la
gnant qu’aucun département extérieur à l’Union européenne Après avoir essuyé de vives criti­ ministre de la santé. preuve de patience et de respon­ normale, qui interviendra au prin­
n’avait un taux d’incidence infé­ devront dorénavant présenter ques pour la « lenteur » de la cam­ sabilité ». « Même si cela prendra temps, même si on ne reviendra
rieur à 50 pour 100 000 habi­ un test négatif avant de partir. pagne vaccinale du gouverne­ « Faire preuve de patience » plusieurs semaines, soyez rassu­ pas au monde d’avant », a mis en
tants. La France reste sur « un pla­ Des mesures de restriction vont ment, le premier ministre a as­ Pour étendre les publics ciblés, rés, vous serez vaccinés », a insisté garde Emmanuel Macron, jeudi,
teau élevé, avec une moyenne par ailleurs être mises en place suré que « la montée en puis­ M. Castex a indiqué qu’à partir de Olivier Véran. lors des vœux de La République
hebdomadaire qui fluctue autour en Guyane ainsi qu’à Mayotte et sance », observée ces derniers lundi, les personnes présentant Le bout du tunnel, en tout cas, en marche, qui réunissaient plus
de 16 000 contaminations par à la Réunion pour les protéger jours, allait « se poursuivre ». des pathologies à « haut risque » n’est pas encore pas pour demain. d’un millier d’adhérents en visio­
jour », a­t­il noté. des variants, qui circulent dans Jeudi soir, 318 000 personnes pourront se faire vacciner dans M. Castex a évoqué « une sortie de conférence. La veille, le chef de
Des chiffres bien inférieurs à la ces régions. avaient été vaccinées en France, l’un des « 700 centres » ouverts crise d’ici l’été prochain », esti­ l’Etat avait déjà prévenu : « Le vi­
flambée enregistrée par certains Autre décision très attendue : au total, a indiqué M. Véran, dès cette date sur le territoire. mant que « ce n’est pas avant plu­ rus va continuer à beaucoup peser
de nos voisins européens, même si le variant anglais sem­ avant de se féliciter du nombre Avec cette nouvelle catégorie, ve­ sieurs mois que la vaccination dans les prochaines semaines. »
comme l’Angleterre et l’Allema­ ble « potentiellement plus conta­ croissant de citoyens « favora­ nant s’ajouter aux plus de 75 ans, pourra nous protéger de manière De quoi doucher les espoirs de
gne. Mais qui restent loin de l’ob­ gieux chez les enfants », comme bles au vaccin ». Référence à un ce sont donc 6,4 millions de per­ suffisante ». A l’issue de près ceux qui rêvent d’un rapide re­
jectif de 5 000 cas par jour, fixé l’a précisé M. Véran, le gouverne­ récent sondage Elabe, donnant sonnes, qui sont « appelées à se d’une année de mesures de priva­ tour à la normale. 
par M. Macron fin novembre. ment a choisi de maintenir les pour la première fois une majo­ faire vacciner » à partir de lundi, a tion de liberté, afin de freiner alexandre lemarié
« Pas alarmiste mais vigilant », écoles ouvertes, avec la mise en
le premier ministre a souligné la place d’un protocole sanitaire
nécessité de se « préparer » à une renforcé. Le « brassage » d’élèves
éventuelle nouvelle vague épidé­ devra être le plus réduit possible
mique, en raison de « l’émer­ dans les cantines ; les cours de
gence de nouvelles souches plus sport en intérieur sont suspen­
contagieuses du virus ». Princi­ dus. En parallèle, le dépistage
pale inquiétude, la circulation du doit augmenter dans les établis­
variant du SARS­CoV­2 observé sements scolaires, avec la mise
pour la première fois au Royau­ en place d’un protocole visant à
me­Uni, « plus contagieux de tester jusqu’à 1 million d’enfants
30 % à 70 % », qui représente dé­ et d’enseignants par mois.
sormais entre 1 % et 1,5 % des
tests positifs, a souligné le minis­ « Logique préventive »
tre de la santé, Olivier Véran. Le Ce durcissement général, qui
variant sud­africain, dont quel­ obéit, d’après M. Castex, à « une
ques cas ont été identifiés en logique de freinage préventive »,
France, donne également des permet au gouvernement de ne
sueurs froides aux autorités. pas aller jusqu’à imposer aux
Pour éviter qu’elles s’imposent Français la charge symbolique
comme « des souches dominan­ d’un troisième confinement.
tes », M. Castex a annoncé un Une option qui a aussi le mérite,
renforcement des contrôles aux aux yeux de Matignon, de ne pas
frontières. Parmi les nouvelles entraîner une nouvelle ferme­
ture des commerces. Et permet
ainsi de « concilier la sécurité sa­
nitaire et la préservation de notre
POUR « SORTIR »  économie ». Mais en cas de be­
soin, l’exécutif n’exclut pas de dé­
DE LA CRISE SANITAIRE,  gainer à nouveau cette arme. « Si
JEAN CASTEX A PRÉSENTÉ  nous constatons, dans les pro­
chains jours, une dégradation
LA VACCINATION COMME  épidémique forte, nous serions
conduits à décider sans délai d’un
« LA PRIORITÉ DES  nouveau confinement », a af­
PRIORITÉS ». LE SEUL  firmé le premier ministre.
Pour « sortir » de la crise sani­
« VRAI MOTIF D’ESPOIR » taire, Jean Castex a présenté la
0123
10 | france SAMEDI 16 JANVIER 2021

C R I S E   S A N I TA I R E

Epidémie de Covid-19 : situation au 14 janvier, 14 heures


HOSPITALISATIONS ET RÉANIMATION TAUX D’INCIDENCE PAR DÉPARTEMENT TAUX D’INCIDENCE DANS LE MONDE
Personnes hospitalisées pour 100 000 habitants pour 100 000 habitants Nombre de décès et rapport pour 100 000 habitants
Personnes en réanimation Nombre de personnes positives Petite couronne Moyenne
nationale 501,5
et en soins intensifs pour 100 000 habitants Guadeloupe 20 294 morts Belgique 177 décès / 100 000 hab.
33 466 du 5 au 11 janvier
185,7 80 848 Italie 134

Martinique 66,2 86 163 Royaume-Uni 129


Semaine glissante
388 533 Etats-Unis 118
24 983 Mayotte
du 26/08 au 1/09 du 5/01 au 11/01
2e confinement TESTS POSITIFS 53 079 Espagne 113

+ 21 228
(30 octobre)
La Réunion 69 313 France 103
de 300 à 464,8
de 250 à 300 nouvelles personnes positives Suisse 100
8 586
de 200 à 250 au SARS-CoV-2 en vingt-quatre
Guyane heures (tests antigéniques inclus)*
4 586 2 716 de 150 à 200 207 095 Brésil 98
de 100 à 150
PERSONNES VACCINÉES 45 207 Allemagne 54

318 216
418 Moins de 100
1er septembre 2020 14 janvier 63 016 Russie 44

Infographie Le Monde Sources : Santé publique France, Géodes, université Johns-Hopkins * Indicateur dépendant du nombre de personnes testées, variable selon les jours et les territoires.

L’efficacité d’un couvre­feu à 18 heures discutée


Selon les scientifiques, les données manquent encore pour mesurer l’effet de cette mesure sur l’épidémie

F LE COUVRE­FEU
ace à une situation épidé­ pour l’instant que des cas dont le Maritimes, confrontées à une Selon une étude menée par des
mique « maîtrisée mais test a été prélevé le 7 janvier, ex­ forte hausse des nouveaux cas, ne
« ON NE VOIT PAS DE  épidémiologistes de Santé publi­
fragile », Jean Castex a plique sur Twitter Guillaume sont « pas très encourageants ». TENDANCE ASSEZ NETTE  que France sur les mesures prises
annoncé, jeudi 14 janvier, Rozier, diplômé en ingénierie in­ Par ailleurs, même en cas de en octobre et en novembre dans
l’avancée du couvre­feu de formatique qui a créé l’outil de chiffres plus nets, il est toujours PERMETTANT DE DIRE QUE  le but de freiner l’épidémie en Entrée en vigueur
20 heures à 18 heures sur l’en­ suivi CovidTracker. Un décalage compliqué de tirer des conclu­ France, « le couvre­feu [à 21 heu­ L’application du couvre-feu
semble du territoire national. lié « à la remontée des données et sions sur la performance de tel ou LE COUVRE­FEU A PERMIS  res imposé le 17 octobre] et à 18 heures, déjà en vigueur
Pour appuyer cette décision, le à leur lissage ». Cinq jours ne sont tel dispositif, quand plusieurs DE RÉDUIRE L’ÉPIDÉMIE » d’autres mesures de restriction lo­ dans 25 départements, est éten-
premier ministre a fait valoir que pas suffisants pour étudier phénomènes se superposent. Les cales (…) pourraient avoir joué un due à l’ensemble du territoire
« selon les données disponibles à ce l’évolution d’une maladie dont le vacances de fin d’année ont été MIRCEA SOFONEA rôle considérable » dans la dimi­ métropolitain à partir du samedi
jour, cette mesure a une efficacité taux d’incubation varie de deux à marquées par des demandes de maître de conférences nution de la transmission virale. 16 janvier et pour au moins
sanitaire », puisque « dans les quatorze jours. dépistage très fortes et inhabi­ en épidémiologie Montpellier Les auteurs font par ailleurs quinze jours, sous peine d’une
quinze premiers départements où tuelles, une entrée dans les tem­ l’hypothèse d’un effet de « réso­ amende de 135 euros et jusqu’à
le couvre­feu a été mis en œuvre à Résultats « pas encourageants » pératures hivernales et plus de nance » de ces mesures sur les 3 750 euros en cas de récidive.
18 heures dès le 2 janvier, la hausse Pour ce qui est des hospitalisa­ contaminations intrafamiliales pour freiner la circulation du vi­ autres départements non con­
du nombre de nouveaux cas y est tions – données plus fiables lors des fêtes, sans oublier la rus. « On manque encore de don­ cernés par le couvre­feu, mais où Commerces
deux, voire trois fois plus faible que que l’incidence, puisqu’elles ne circulation du variant britanni­ nées pour savoir s’il y a une vraie la circulation du virus a malgré Sauf exceptions liées aux mis-
dans les autres départements varient pas en fonction des ef­ que sur le territoire français. différence entre un couvre­feu à tout diminué simultanément. sions de service public, tous
métropolitains ». forts de dépistage ou des tests Dans les territoires expérimen­ 20 heures et un à 18 heures. Mais Une sorte de prise de conscience les lieux, commerces ou services
Un argumentaire avancé plus préventifs à la veille de Noël –, tant ces mesures, le couvre­feu à l’objectif reste le même : réduire des Français liée à l’intensifica­ recevant du public seront fermés
tôt dans la journée par le ministre « on commence à voir la tendance, 18 heures ne fait pas consensus. les interactions sociales », ré­ tion de la communication gou­ à 18 heures. Les commerçants
de la santé, Olivier Véran, qui ex­ mais il faut encore attendre plu­ Quand le président de la région sume Renaud Piarroux, épidé­ vernementale sur l’évolution de ont demandé au gouvernement
pliquait que « dans tous les dépar­ sieurs jours », explique Mircea Grand­Est, Jean Rottner, salue miologiste à l’hôpital parisien de l’épidémie. « Le changement de de simplifier et raccourcir
tements qui ont adapté cette me­ Sofonea, maître de conférences une mesure qui « porte ses effets » la Pitié­Salpêtrière. Le dispositif comportement de l’épidémie la procédure actuelle
sure, on a une augmentation du en épidémiologie et évolution à l’échelle régionale, le sénateur cible en effet les rencontres ami­ en octobre est à attribuer en par­ pour ouvrir le dimanche.
taux d’incidence de 16 %, quand les des maladies infectieuses à l’uni­ de la Moselle François Grosdidier cales ou familiales se déroulant tie au couvre­feu », appuie de son
autres ont une hausse de 43 % ». versité de Montpellier. (Les Républicains) déplore son en dehors du travail, et plus vrai­ côté Renaud Piarroux. Dérogations
Sans préjuger de l’efficacité de « C’est assez hétérogène selon les « peu d’efficacité sanitaire ». Il semblablement sans masque, Les motifs de déplacement
ce couvre­feu avancé, ces don­ départements et on ne voit pas de dénonce au contraire un disposi­ ainsi que la circulation dans les « Démarche empirique » autorisés après 18 heures sont
nées ne sont toutefois pas si tendance assez nette permettant tif qui « rend fou : certains de nos lieux clos comme les commer­ Malgré tout, pourquoi avancer le les mêmes que lors du couvre-
facilement lisibles, selon les ex­ de dire que le couvre­feu a permis concitoyens disent qu’ils produi­ ces. Ces réunions privées consti­ couvre­feu de deux heures au feu à 20 heures : le trajet entre
perts qui scrutent l’épidémie de de réduire l’épidémie dans tous les sent et rentrent chez eux, ils ne tuent la part la plus importante lieu de prendre des mesures plus domicile et lieu de travail, la
Covid­19. Tout d’abord, on man­ départements dans lesquels il a été voient plus personne ». des contaminations, d’après une strictes, alors qu’on observe un garde d’enfants, les consulta-
que encore de recul. Concernant appliqué », souligne­t­il, précisant Pour autant, le couvre­feu a étude de l’Institut Pasteur pu­ début de rebond épidémique ? tions médicales, les motifs fami-
le taux d’incidence, on ne dispose que les résultats dans les Alpes­ globalement fait ses preuves bliée le 17 décembre. Pour Jean Castex, le gouverne­ liaux impérieux, les déplace-
ment reste « cohérent avec une ments de personnes en situation
stratégie de réaction graduée et de handicap avec leurs accom-
proportionnée » face aux risques. pagnants, les convocations judi-
Le confinement, qui n’est pas à ciaires, les déplacements pour
l’ordre du jour, représente une un voyage et les déplacements
option à activer si la situation se dans le rayon de 1 kilomètre
dégrade davantage. autour du domicile pour les
De son côté, Olivier Véran re­ besoins des animaux de compa-
vendique « une démarche empiri­ gnie. Il faut pour cela remplir
que ». « Est­ce que ça marche ou une attestation de déplacement.
pas ? On verra », a­t­il déclaré
lors d’un déplacement, jeudi, à Gardes d’enfants
Metz. Pourtant, « la dynamique Des attestations de l’employeur
épidémique est inquiétante, on sont nécessaires pour justifier les
sait qu’on se redirige vers des me­ déplacements des gardes d’en-
sures plus strictes », analyse Re­ fants, lorsque les parents doivent
naud Piarroux. travailler après le couvre-feu.
« Quelque part, on est toujours
dans cette idée attentiste de dire : Sport
“On expérimente quelque chose. Si Les activités physiques et sporti-
ça marche, tant mieux et si ça ne ves scolaires et périscolaires
marche pas, au moins la popula­ en intérieur sont suspendues.
tion est préparée et ne pourra pas
nous reprocher de ne pas avoir Livraisons
essayé” », critique Mircea Sofo­ Elles restent autorisées après
nea. Pour le modélisateur, retar­ 20 heures, sauf interdiction par
der des dispositifs plus stricts, le préfet dans certaines villes.
c’est prendre le risque de devoir
agir plus fortement et plus long­
temps contre le virus. « C’est
mieux de prendre l’épidémie de
court en édictant des mesures
strictes mais très localisées de fa­
çon à éteindre le rebond et retrou­
ver une situation contrôlable »,
avance­t­il, citant la solution des
confinements locaux. 
delphine roucaute
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 france | 11

▶▶▶

Le variant britannique pourrait amplifier Les contrôles aux


l’épidémie en France d’ici à mars frontières renforcés
Les voyageurs en provenance d’un pays hors
Une première enquête estime que le VoC 2020 représente entre 1 % et 2 % des cas de Covid de l’Union européenne devront présenter
un test PCR négatif pour entrer en France

L « C’EST DÈS MAINTENANT 
e diagnostic est inquié­ intervalles réguliers ». Au 14 jan­ qu’on peut faire, c’est retarder sa
tant pour la France : se­ vier, la direction générale de la diffusion et mettre à profit ce
QU’IL FAUT S’EN 
lon les premiers résul­
tats d’une enquête desti­
née à évaluer son niveau de circu­
lation, le variant britannique du
SARS­CoV­2 serait déjà responsa­
santé comptabilisait 87 cas de
contamination par le variant VoC
2020 confirmés par le Centre na­
tional de référence (CNR) des in­
fections respiratoires.
INQUIÉTER »
VITTORIA COLIZZA
temps­là pour vacciner », ajoute
le chercheur à l’Ecole des hautes
études en santé publique à Ren­
nes, en soulignant que l’immu­
nité acquise après les deux va­
L’ objectif est clair : « Réduire
drastiquement les flux
transfrontaliers afin de
nous protéger du risque de propa­
gation des souches variantes. » Le
ceptions concernant les frontaliers,
les transporteurs routiers ou en­
core les agents des compagnies de
transport, dans le cadre de protoco­
les sanitaires spécifiques », a dé­
épidémiologiste
ble de 1 % à 2 % des cas de Covid­19 Faire barrage à ce virus 50 % à gues épidémiques – un peu plus premier ministre a annoncé, taillé le chef du gouvernement.
actuellement diagnostiqués sur 70 % plus contagieux que les va­ de 10 % de la population en jeudi 14 janvier, une série de nou­ L’annonce de ce renforcement
le territoire. Présentée dans le riants du SARS­CoV­2 qui circu­ Entre le 4 et le 10 janvier, les cas moyenne – commence aussi à velles mesures durcissant les con­ des conditions d’entrée sur le ter­
bulletin épidémiologique de laient jusqu’à présent en France de Covid ont bondi de 30 %, avec avoir un impact sur la circulation ditions d’entrée sur le territoire ritoire a été favorablement ac­
Santé publique France du jeudi s’annonce difficile, estiment les plus de 126 000 personnes tes­ du virus. national, en renforçant les cueillie à droite et à l’extrême
14 janvier, l’analyse a porté sur un scientifiques. « La situation va tées positives. Et « plusieurs indi­ contrôles aux frontières. droite, malgré des critiques sur
peu moins de 100 000 échan­ rapidement devenir assez criti­ cateurs du contact tracing sont en Vacciner plus vite A compter du lundi 18 janvier, leur arrivée tardive. La présidente
tillons collectés les 7 et 8 janvier que. Etant donné que ce variant augmentation, reflétant l’impact Depuis la livraison des premières les voyageurs désirant entrer en du Rassemblement national, Ma­
dans toutes les régions de France est plus contagieux, il pourrait des fêtes de fin d’année, ce qui doses de vaccin en France, le France, en provenance d’un pays rine Le Pen, a déclaré sur son
métropolitaine. Sur les 7 454 ana­ devenir dominant dès le mois de pourrait conduire à une augmen­ 26 décembre 2020, un peu plus extérieur à l’Union européenne, compte Twitter : « Que de temps
lyses de RT­PCR qui se sont avé­ mars », estime l’épidémiologiste tation du nombre de cas dans les de 318 000 personnes ont été vac­ notamment le Royaume­Uni ou perdu, par pure idéologie, pour
rées positives, 281, soit 3,8 %, pré­ Vittoria Colizza, dont les modè­ prochains jours », préviennent cinées. « Il faut vraiment que la la Suisse, où circule fortement le maîtriser nos frontières ! Tous les
sentaient un résultat « discor­ les sont regardés de près par les les épidémiologistes de Santé pu­ campagne s’accélère », souligne variant britannique, devront se pays qui ont maîtrisé rapidement
dant » signalant la possible pré­ autorités. « C’est dès maintenant blique France dans leur bulletin. l’épidémiologiste, qui a travaillé faire tester avant leur départ. Ils leurs frontières s’en sortent beau­
sence du VoC 2020. qu’il faut s’en inquiéter, car à ce Le nombre de contacts à risque avec d’autres experts sur son im­ devront en effet présenter un test coup mieux que nous ! » « Satisfait
Pour déterminer s’il s’agissait moment­là l’incidence sera très entre personnes âgées de moins pact. « Dans notre scénario de ré­ PCR négatif, effectué moins de de voir que le premier ministre a ré­
bien du variant britannique et élevée et la circulation du virus de 60 ans et personnes âgées de férence, nous faisons l’hypothèse 72 heures avant, pour embarquer pondu positivement à l’exigence
pas d’un lointain cousin, les bien plus difficile à contrôler », plus de 60 ans « reste toujours d’une campagne où 200 000 do­ dans un avion, un train ou un ba­ d’un test PCR négatif pour toutes
scientifiques ont ensuite regardé met en garde la chercheuse, di­ plus élevé qu’au cours des semai­ ses de vaccin seraient adminis­ teau à destination de la France. De les personnes qui souhaitent venir
de plus près le génome des virus rectrice de recherche à l’Inserm. nes précédant les fêtes de fin d’an­ trées chaque jour, entraînant la plus, a précisé Jean Castex, « les en France hors UE, mesure que
ainsi identifiés. Ce travail de sé­ née », précisent­ils. protection de 100 000 individus personnes concernées devront j’avais demandée pour notamment
quençage a montré que le Deux dynamiques superposées Ces analyses contrastent avec le chaque jour à partir du 1er février », s’engager sur l’honneur à s’isoler protéger notre territoire de Nice­
VoC 2020 était à l’origine d’un Dans les semaines à venir, deux ton rassurant adopté jeudi par détaille­t­il, en précisant que le pendant sept jours une fois arri­ Côte d’Azur », a tweeté de son côté
peu plus du tiers des tests « dis­ dynamiques épidémiques vont Jean Castex lors de la conférence modèle prend pour hypothèse vées en France, puis à refaire un Christian Estrosi, le maire LR de
cordants » en France. Le « signal » se superposer : celle du SARS­ de presse présentant différentes un schéma à deux doses. deuxième test PCR à l’issue » de Nice, où, mi­janvier, le taux d’inci­
varie d’une région à l’autre : ces CoV­2 « ancien » et celle du SARS­ mesures destinées à freiner l’épi­ « S’il y a un problème d’approvi­ cette période. dence est le plus élevé de France.
tests suspects représentent 5,7 % CoV­2 « nouveau ». Or les mesu­ démie. « Nous avons pu passer sionnement, il ne faut pas hésiter Jean Castex a annoncé égale­
du total en Ile­de­France, 4,6 % res mises en place pour contrôler les fêtes de Noël sans flambée épi­ à aller jusqu’à la rupture de stock. L’outre-mer protégé ment des mesures spécifiques
en Provence­Alpes­Côte d’Azur et le premier risquent de ne pas être démique », a indiqué le premier Les vaccins sont toujours plus ef­ « Pour les rares pays où il n’est pas pour l’outre­mer. Pour protéger la
3,2 % en Auvergne­Rhône­Alpes, suffisantes pour maîtriser le se­ ministre, se félicitant d’une situa­ ficaces dans le bras des patients possible de réaliser un test sur Guyane et les Antilles de la circu­
mais moins de 1 % en Bretagne. cond. « Nous aurons besoin de tion « maîtrisée par rapport à ce que dans les congélateurs », in­ place, au départ, un laissez­passer lation du variant en Amazonie,
Certaines régions semblent tota­ mesures plus strictes », juge la que l’on observe chez nos voisins ». siste Pascal Crépey, en rappelant consulaire pourra être accordé par « le préfet prendra des mesures de
lement épargnées, mais l’analyse scientifique, selon qui nous « On a l’impression que l’épidé­ l’importance de bien réserver nos ambassades, pour motif impé­ restriction adaptées aux circons­
des données et le séquençage n’avons plus de temps à perdre mie est sous contrôle, mais le les doses disponibles aux plus rieux », a ajouté, jeudi soir, le pre­ tances locales, le contrôle des fron­
sont toujours en cours, précise compte tenu du niveau élevé des variant anglais va changer la fragiles pour limiter les hospita­ mier ministre. La personne se fera tières sera renforcé et des tests né­
Santé publique France, ajoutant contaminations et de la reprise donne », analyse l’épidémiolo­ lisations et les décès.  alors tester à son arrivée en France gatifs seront exigés pour rejoindre
que « cette enquête sera répétée à épidémique qui se dessine déjà. giste Pascal Crépey. « Tout ce chloé hecketsweiler et sera contrainte de s’isoler sept les Antilles et la métropole, comme
jours « dans un établissement dési­ c’est déjà exigé dans l’autre sens ».
gné par l’Etat ». Les travailleurs Il a aussi fait état de la circulation
transfrontaliers ainsi que les « tra­ du variant d’Afrique du Sud aux

Les patients «à très haut risque» éligibles au vaccin vailleurs essentiels », tels les trans­
porteurs routiers, bénéficieront
d’« exceptions limitées ».
Comores et indiqué que des me­
sures d’urgence avaient déjà été
prises pour restreindre les dépla­
Dès le 18 janvier, environ 850 000 personnes pourront être traitées, quel que soit leur âge Pour les déplacements en prove­ cements à risque. « Ces mesures
nance de l’Union européenne, sont tout particulièrement impéra­
« notamment des pays comme l’Ir­ tives pour protéger aussi La Réu­
lande ou le Danemark confrontés à nion, département peuplé de

O utre les plus de 75 ans,


les personnes présen­
tant des pathologies à
« très haut risque », quel que soit
leur âge, pourront se faire vacci­
vid­19 », a précisé le ministre de la
santé. L’obésité – un facteur de
risque de forme grave repéré tôt
après l’apparition de l’épidémie –
n’en fait toutefois pas partie.
vice des maladies infectieuses et
tropicales à l’hôpital parisien Te­
non (AP­HP). Les autres maladies
facteurs de risque, comme les
pathologies cardiovasculaires,
l’objet d’une vaccination priori­
taire dans un second temps », in­
dique l’avis du Conseil d’orienta­
tion de la stratégie vaccinale. 
élisabeth pineau
une situation épidémique diffi­
cile », un cadre de coordination de­
vrait être élaboré par les gouverne­
ments en vue du prochain conseil
européen du 21 janvier. « Ce cadre
800 000 habitants et géographi­
quement isolé. » Des tests négatifs
seront exigés pour les vols en pro­
venance de Mayotte ou de la
Réunion vers la métropole. 
ner contre le Covid­19, à partir de Les populations « prioritaires » respiratoires, le diabète… « feront et pascale santi devra évidemment prévoir des ex­ rémi barroux
lundi 18 janvier, dans l’un des définies fin juillet par le comité
« 700 centres » de vaccination, analyse, recherche et expertise
a indiqué jeudi 14 janvier le pre­ (CARE) et le comité vaccin Co­
mier ministre Jean Castex. vid­19 et par la Haute Autorité de
Ce sont les personnes atteintes santé, étaient beaucoup plus lar­
de cancer et de maladies héma­ ges : 23 millions de personnes, en
tologiques malignes en cours de raison de leur âge supérieur à
traitement par chimiothérapie, 65 ans, d’une pathologie chroni­
de maladies rénales chroniques que ou d’une obésité.
sévères, dont les patients dialy­
sés, des personnes ayant eu une « Pourquoi pas nous ? »
transplantation d’organes ou Dans une tribune publiée sur le
souffrant de certaines maladies site du Monde, l’association de
rares, porteuses de trisomie 21, patients d’insuffisants rénaux
ou atteintes de polypathologies Renaloo, qui se dit aujourd’hui
chroniques, avec au moins deux satisfaite, déplorait que « la vacci­
insuffisances d’organes, une in­ nation n’[ait] simplement pas été
dication peu claire. Soit environ organisée ». Mais « pourquoi
850 000 personnes. « Ces pa­ oublier les malades cardiovascu­
tients devront avoir une prescrip­ laires, les diabétiques et les obè­
tion médicale de leur médecin ses ? », se demande sur Twitter
traitant pour bénéficier de la vac­ Mahmoud Zureik, professeur
cination », précise le ministère d’épidémiologie et de santé pu­
de la santé. blique à l’université de Versailles­
Il a fallu la mobilisation d’asso­ Saint­Quentin­en­Yvelines. De
ciations de patients pour que ces même, l’association Rose Up mi­
personnes, jusqu’ici oubliées, de­ lite pour que les malades de can­
viennent prioritaires. Cette liste cer « bénéficient dès à présent de
de « vaccination en très haute la vaccination, y compris s’ils ne
priorité des personnes à très haut sont pas en chimiothérapie ».
risque », visible sur le site du mi­ « Il y a naturellement d’autres
nistère de la santé a été établie malades chroniques qui vont se
« sur avis de la Haute Autorité de dire : pourquoi pas nous ? On est
santé et du Conseil d’orientation encore dans une priorisation in­
de la stratégie vaccinale présidé duite par la pénurie de vaccins…
par Alain Fischer », a indiqué Oli­ C’est compliqué pour les autres
vier Véran. « Ces pathologies les pathologies aussi, comme le VIH,
rendent très vulnérables au Co­ estime Gilles Pialoux, chef de ser­
0123
12 | france SAMEDI 16 JANVIER 2021

C R I S E   S A N I TA I R E

Bercy offre des millions Enfin, l’échéance des prêts ga­


rantis par l’Etat sera « de droit »
reportée d’un an et les exonéra­
« ON EMPLOIE BEAUCOUP 
D’ARGENT PUBLIC, 
ne parle pas beaucoup de réfor­
mes qui nous permettraient de
croître mieux », réagit Eric

à défaut d’un horizon


tions de charges sociales seront Woerth, député (Les Républi­
prolongées, tout comme le re­ MAIS ON NE PARLE  cains) de l’Oise et président de la
cours au chômage partiel. Pour commission des finances de l’As­
« soulager la trésorerie des entre­ PAS BEAUCOUP  semblée nationale.
prises », il sera aussi possible de Les réformes ? Le locataire de
Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a différer l’amortissement comp­
DE RÉFORMES QUI NOUS  Bercy en rêve. Mais le quinquagé­
table d’équipements sous­utili­ PERMETTRAIENT  naire, qui ne manque jamais une
détaillé, jeudi 14 janvier, de nouvelles aides sés (fours, équipements de boîtes
DE CROÎTRE MIEUX »
occasion d’évoquer son souhait
de nuits, machines de remontées de voir les Français « travailler
publiques pour les entreprises en difficulté mécaniques). A ce dispositif, le ÉRIC WOERTH plus », de réformer le système des
ministre a ajouté une mesure à président de la commission des retraites ou les institutions,
destination des viticulteurs tou­ finances de l’Assemblée nationale reste, pour l’heure, prisonnier de
chés par les sanctions américai­ la gestion de la crise liée au

L’
épidémie de Covid­19 (bars, cafés, restaurants), tés sera donc prolongé « aussi nes liées au conflit Boeing­Air­ Covid­19.
fait désormais cohabi­ mais aussi au divertissement longtemps que nécessaire » et ren­ bus pesant sur les vins et le co­ projeter dans l’après Covid­19 « Le virus et ses avatars conti­
ter deux France. L’une (salles de sports, de spectacles, forcé. Le fonds de solidarité, gnac, en leur permettant de pour investir et consommer, le nuent à décider de beaucoup de
travaille, l’autre pas. La théâtres, événementiel), accusés qui permet de toucher jusqu’à toucher une indemnité propor­ ministre promet d’engager choses », atteste Eric Chaney,
première s’ennuie mais prospère de stimuler la propagation du 200 000 euros, s’adressera désor­ tionnelle à la perte de leur chiffre « sans délai » la relance. Si Bruno conseiller économique de l’Insti­
bon an mal an, la seconde se dé­ virus, resteront condamnés à la mais à un public plus large, allant d’affaires, dans la limite de Le Maire n’en a pas fait mention tut Montaigne, qui espère,
sespère, craint la banqueroute et paralysie. des restaurateurs aux fabricants 200 000 euros. jeudi, Bercy serait même prêt à comme beaucoup de ses confrè­
ne doit son avenir qu’à la généro­ Pour cette France à l’arrêt, « qui de nappes en papier jusqu’aux revoir le montant jusqu’ici res, une rallonge du plan de re­
sité de l’Etat. En annonçant, jeudi ne souhaite qu’une chose : tra­ éleveurs de pintades et aux mé­ Relance « sans délai » avancé de 40 milliards d’euros lance. Mais il serait prématuré de
14 janvier, un couvre­feu généra­ vailler », le ministre de l’écono­ tiers de l’art (les secteurs dits S1 et Au total, ces aides, sans compter (sur 100 milliards au total) cen­ s’engager trop vite dans l’après­
lisé à 18 heures pour l’ensemble mie, Bruno Le Maire, a reconnu S1bis), et sera accessible quel que le coût du chômage partiel, se sés être débloqués cette année. crise, reconnaît­il. « Une fois qu’on
du territoire à compter du sa­ ne pas être en mesure de donner soit le nombre de salariés em­ chiffrent à quelque 4 milliards Une somme trop timide aux y verra plus clair sur la dynamique
medi 16 et « pour au moins quinze de « visibilité sanitaire ». Si les chif­ ployés – il était auparavant limité d’euros par mois, calcule Bruno yeux de nombreux économistes. du virus mutant et que le plan de
jours », le premier ministre Jean fres de contaminations au coro­ aux entreprises de moins de Le Maire. Le tout sera financé par Emmanuel Macron l’a évoqué, vaccination sera nettement plus
Castex semble avoir assumé cette navirus stagnent à un niveau jugé 50 salariés. les crédits qui n’avaient pas été mardi 12 janvier, lors d’un dépla­ avancé, alors oui, on pourra ap­
dichotomie. « préoccupant » sans être « alar­ Le fonds cessera de déduire du utilisés en 2020 et par ceux déjà cement sur le site d’ArianeGroup, puyer sur le bouton », dit­il.
La nouvelle restriction vise à mant », de l’ordre de 16 000 à calcul des indemnités les revenus prévus pour 2021. « Nous avons à Vernon, dans l’Eure. « Il avait Après presque une année sou­
freiner « le contact social tout en 20 000 par jour, la menace d’une issus de la vente à emporter et des été prévoyants », s’est félicité le raison. Il faut tenir compte de la mise aux aléas du virus, ponctuée
maintenant l’activité économi­ accélération de la pandémie due à livraisons à domicile. L’Etat pren­ ministre. Quant aux Français qui nouvelle situation sanitaire. Il va de confinements et de couvre­
que et éducative », a souligné le l’arrivée du variant britannique, dra aussi en charge jusqu’à 70 % s’inquiéteraient de savoir qui fi­ falloir remettre du charbon dans feux, le vaccin offre « l’es­
locataire de Matignon. Il s’agit de brésilien ou sud­africain, fait des coûts fixes des entreprises nira par rembourser ces milliards la machine », confirme une poir d’une sortie progressive de la
limiter « l’effet apéro, si je puis craindre un possible emballe­ fermées administrativement et d’argent public, le transfuge de la source proche du ministre de crise d’ici à l’été prochain », a
dire », avait décrypté la veille Sta­ ment qui obligerait l’Etat à avoir de celles qui appartiennent aux droite l’a répété : « Nous n’aug­ l’économie. avancé Jean Castex. Mais « donner
nislas Guerini, délégué général recours « sans délai » à des mesu­ secteurs les plus touchés (S1 et S1 menterons pas les impôts. » « On peut rallonger toutes les comme horizon l’été prochain, ce
du parti présidentiel, La Républi­ res plus strictes, tel un nouveau bis) qui ont un chiffre d’affaires Pour cette France condamnée à pompes à morphine et redonner n’est pas audible pour le grand pu­
que en marche. La plupart des confinement. supérieur à 1 million d’euros par l’inaction, le locataire de Bercy des cachets excitants, mais à un blic. La lassitude est trop grande »,
Français continueront ainsi à A défaut d’offrir un horizon, mois. Cette aide exceptionnelle, poursuit ainsi son rôle de protec­ moment il faudra aussi se poser la estime Frédéric Dabi, directeur
exercer leur activité profession­ Bruno Le Maire offre des millions. qui se cumule avec celle du fonds teur de l’économie française, question de savoir comment on général adjoint de l’institut de
nelle quand tous les secteurs liés, L’arsenal de mesures de soutien de solidarité, sera plafonnée à « quoi qu’il en coûte ». Pour renaît de tout ça. On emploie sondage IFOP. 
de près ou de loin, à « l’apéro » aux entrepreneurs les plus affec­ 3 millions d’euros. l’autre moitié du pays, prête à se beaucoup d’argent public mais on claire gatinois

Le couvre­feu généralisé à 18 heures inquiète les commerçants


Plusieurs secteurs, comme l’habillement et l’alimentaire, réalisent une large part de leur chiffre d’affaires après cet horaire butoir

M auvaise nouvelle pour


les commerces. Le pre­
mier ministre, Jean
Castex, a annoncé, jeudi 14 janvier,
que sur tout le territoire « le cou­
« Les enseignes de l’habillement
réalisent jusqu’à 20 % de leur chiffre
d’affaires au­delà de 18 heures », ex­
plique M. Petiot. Les grandes surfa­
ces alimentaires considèrent
POUR COMPENSER LES 
MANQUES À GAGNER, LES 
GRANDES FÉDÉRATIONS 
du « climat de morosité qui s’ins­
talle avec chaque période de cou­
vre­feu, inscrivant nos clients dans
un schéma de travail uniquement,
où les loisirs et les achats “plaisir”
du télétravail plus tard le soir ? »,
s’interroge M. Creyssel. M. Castex
n’a finalement pas annoncé une
diminution du nombre de clients
que les magasins peuvent accep­
rant cette tranche horaire. On peut
citer par exemple l’habillement ou
la coiffure. Certains réalisent près
de 25 % de leur chiffre d’affaires en­
tre 17 heures et 19 heures », faisait
vre­feu s’appliquera[it] à compter quant à elles que la nouvelle me­ ne font plus partie du quotidien ». ter en même temps. Cette jauge savoir l’organisation patronale
de 18 heures à partir de ce samedi sure pénalisera les « 30 % du chiffre
DE COMMERÇANTS  L’impact risque d’être plus im­ avait déjà été réduite depuis le des PME françaises.
pour au moins quinze jours ». Tous d’affaires qui se font après 17 heu­ RÉCLAMENT DE POUVOIR  portant pour les très grands cen­ 28 novembre à 1 personne pour Pour compenser ces manques à
les lieux recevant du public, dont res », selon M. Creyssel. Car le tres commerciaux et les grands 8 m², contre 1 pour 4 m² en mai. gagner, les grandes fédérations de
les commerces, devront fermer à temps que les gens rentrent chez OUVRIR LES DIMANCHES magasins situés dans les grandes Mercredi tard dans la soirée, Bercy commerçants réclament de pou­
18 heures. Le secteur est déjà affai­ eux avant le couvre­feu, les ensei­ villes que dans les commerces des avait sondé les professionnels sur voir ouvrir les dimanches, no­
bli par deux confinements gnes estiment que la fréquenta­ petites agglomérations. « Dans les cette piste. Ces derniers ont ré­ tamment pendant toute la pé­
en 2020 et une diminution de l’en­ tion baissera dès 17 heures. pense pas la fermeture à 18 heures, plus petites villes du Grand­Est, on pondu que ce n’était pas une riode où le couvre­feu à 18 heures
vie de consommer chez les Fran­ ni en fréquentation ni en chiffre a constaté que l’impact était plus bonne idée, car les jauges actuel­ s’appliquera. Le ministre de l’éco­
çais. « Nous comprenons les raisons Une autre clientèle d’affaires ». Car en fin de journée, mesuré car les consommateurs les sont déjà bien respectées, que nomie, Bruno Le Maire, y était fa­
sanitaires, mais il y aura un impact Frédéric Merlin, président de la c’est une tout autre clientèle : « Ce font leurs courses plus tôt le matin, cela ne ferait que nourrir des files vorable, mais jusqu’à présent la
fort sur un certain nombre de com­ Société des grands magasins, pro­ sont souvent des clients qui vien­ à l’heure du déjeuner ou le week­ d’attente où les gens s’entassent ministre du travail, Elisabeth
merces », estime Jacques Creyssel, priétaire de centres commer­ nent après leur travail, non pas end, précise M. Creyssel. Mais devant les magasins le samedi. Borne, s’y opposait. M. Castex les
délégué général de la Fédération ciaux, explique que ses « centres pour flâner comme en journée, pour les magasins d’habillement, L’impact du couvre­feu con­ a enjoints de se saisir des disposi­
du commerce et de la distribution de Mulhouse et Châlons­en­Cham­ mais pour faire des achats, souvent ce sera de toute façon compliqué, cerne avant tout les commerçants tifs pour demander des autorisa­
(FCD). « C’est une mesure qui va pagne sont déjà touchés par des “plaisir” et généralement plus im­ dans la mesure où ce sont des indépendants, s’inquiétait mer­ tions d’ouverture le dimanche.
d’autant plus affecter la consom­ mesures de couvre­feu depuis quel­ portants – une bouteille de vin, un achats qui peuvent être reportés. » credi la Confédération des petites Une réunion entre les acteurs
mation dans son ensemble qu’elle ques jours. Nous nous sommes plat au rayon traiteur, un cadeau Et que les soldes, une opération et moyennes entreprises (CPME). économiques et le gouvernement
s’étend aujourd’hui à des grandes adaptés en proposant à nos com­ ou une urgence avant de rentrer… promotionnelle à laquelle ce sec­ « Les heures de sortie de bureau pour répondre à toutes leurs in­
agglomérations », renchérit Yo­ merçants d’ouvrir plus tôt le matin Et ils ne vont pas pouvoir quitter le teur est très sensible, débute mer­ sont un créneau horaire indispen­ terrogations était prévue ven­
hann Petiot, directeur général de et en communiquant avec les villes bureau plus tôt pour passer. » Fré­ credi 20 janvier. « Les Français fe­ sable à ceux qui réalisent une part dredi dans la matinée. 
l’Alliance du commerce. sur nos offres, mais cela ne com­ déric Merlin s’inquiète également ront­ils leurs courses en journée et non négligeable de leur activité du­ cécile prudhomme

Questions
politiques TV canal 27

ALI BADDOU, CARINE BÉCARD, FRANÇOISE FRESSOZ ET NATHALIE SAINT-CRICQ


© photo : Christophe Abramowitz

EN DIRECT SUR FRANCE INTER ET FRANCEINFO TV (CANAL 27)

DIMANCHE 17 JANVIER À 12H


OLIVIER FAURE
PREMIER SECRÉTAIRE DU PS, DÉPUTÉ DE SEINE-ET-MARNE
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 france | 13

La vigilance
renforcée
dans les écoles
Le sport en intérieur est interdit,
les repas à la cantine seront plus
encadrés et les tests devraient être
plus nombreux. L’enseignement
hybride est autorisé en 4e et en 3e

T
out sauf la fermeture des système scolaire de « tourner »
écoles. Devant les normalement. Depuis novembre
inquiétudes grandissan­ 2020, 70 % des lycées fonction­
tes sur des variants du nent en demi­groupes et les éta­
Covid­19 – plus contagieux pour blissements – collèges comme
les jeunes –, le ministre de l’éduca­ lycées – s’efforcent d’étaler au
tion nationale a confirmé, jeudi maximum les services de la res­
14 janvier, lors du point presse tauration scolaire pour éviter les
hebdomadaire du gouvernement, brassages.
le renforcement du protocole sa­
nitaire dans les établissements Le bac en suspens
scolaires. Les cours de sport, prati­ « On ne voit pas bien ce qu’on peut Protocole sanitaire à l’école élémentaire Rosa­Parks, à Ivry­sur­Seine (Val­de­Marne), en novembre 2020. MARIE-PIERRE DIETERLÉ / DIVERGENCE
qués sans masque, ne pourront faire de plus », s’inquiète Audrey
plus se tenir en intérieur et les éta­ Chanonat, principale à La Ro­
blissements devront redoubler de chelle et chargée du secteur col­ ver sans masque, argue Audrey ter », précise la syndicaliste. Jean­ sport – pour le scolaire comme le
vigilance dans les cantines. Jean­ lège au SNPDEN­UNSA. Le minis­ Chanonat. Et dans un collège de Michel Blanquer leur a donné périscolaire, a précisé le ministre « ON NE VOIT PAS
Michel Blanquer a également pré­ tre de l’éducation nationale a sou­ 20 classes comme le mien, distri­ gain de cause en ouvrant la possi­ de l’éducation. « Au mois de jan­ BIEN CE QU’ON PEUT 
cisé que les tests seraient plus ligné la possibilité de distribuer buer des repas froids pose des pro­ bilité, jeudi soir, à un enseigne­ vier, suspendre l’EPS à l’intérieur
nombreux, et a promis des cam­ des repas froids dans les classes blèmes de logistique et de sur­ ment hybride pour les élèves de 4e revient à suspendre l’EPS tout FAIRE DE PLUS »
pagnes aléatoires de dépistage. lorsque les écoles et collèges ne veillance de la pause méridienne. » et 3e. Une organisation décidée court », lâche Benoît Hubert, se­
Dans la communauté éducative, peuvent pas espacer davantage les Le SNPDEN avait réclamé la pos­ « au cas par cas » et qui ne devrait crétaire général du SNEP­FSU. Le AUDREY CHANONAT
la confirmation de ces nouvelles repas – les lycées, grâce aux sibilité d’organiser des demi­ pas se généraliser. syndicat assure qu’il avait pro­ principale à La Rochelle
mesures est accueillie avec demi­groupes, sont moins con­ groupes, sur le modèle des lycées, Les cours d’EPS, quant à eux, ne posé, dès le déconfinement de et chargée du secteur collège
circonspection. Des règles cernés par ce problème. « Les en­ pour les « gros collèges » arrivés pourront plus se tenir à l’inté­ mai dernier, d’organiser les cours au SNPDEN-UNSA
contraignantes empêchent déjà le fants vont quand même se retrou­ « au bout de ce que l’on peut inven­ rieur des gymnases et salles de de sport en demi­groupes. « Ça n’a
pas été retenu, mais nous allons de
nouveau suggérer cette solution », firmières libérales pourront venir
Université : reprise des cours en demi-groupe pour les 1re année insiste Benoît Hubert.
Le ministre de l’éducation est
en soutien de celles de l’éducation
nationale pour administrer les
aussi revenu sur la possibilité de tests, et l’institution lancera pro­
à l’université, les étudiants de première d’anxiété et de dépression des étudiants, pour les pauses méridiennes », a­t­elle tester plus massivement les élèves chainement une campagne de
année seront seuls autorisés à revenir sui­ son président, Jean­François Delfraissy, d’ores et déjà prévenu. et personnels – 300 000 tests par sensibilisation pour encourager
vre leurs travaux dirigés (TD) en demi­ avait plaidé pour un retour en présentiel Des dépistages et des tests antigéniques semaine. Ceux­ci seront déclen­ enseignants et élèves à participer
groupe, à compter de lundi 25 janvier. Une « en demi­jauge ou en quart de jauge » seront mis à disposition des services de chés « en 48 heures » dès trois cas aux dépistages.
circulaire du ministère de l’enseignement après les vacances d’hiver. santé universitaires « pour permettre de confirmés dans un établissement A l’heure où les mesures sanitai­
supérieur du 19 décembre prévoyait déjà surveiller l’évolution de l’épidémie », a­t­elle – 7 782 cas étaient confirmés res sont renforcées, la question
une reprise pour ces étudiants à cette date, Dépistages et tests précisé. Pour justifier le passage des ensei­ parmi les élèves (soit 0,06 %) et des épreuves de spécialité du bac­
s’ajoutant aux « groupes de dix », qui ci­ La ministre de l’enseignement supérieur, gnements au tout­distanciel, fin octobre, le 1 136 côté personnel, selon le dé­ calauréat reste en suspens. Les
blent les publics les plus fragiles et se qui avait exclu la possibilité d’un retour gouvernement avait présenté ces établis­ compte national communiqué organisations syndicales récla­
mettent progressivement en place depuis en présentiel en demi­jauge lundi lors sements comme des « lieux de très grande vendredi par le ministère. Une ment le report ou l’annulation de
le 11 janvier. Les étudiants des autres ni­ d’un déplacement à Cergy Université, a circulation » du virus, au grand dam des stratégie de traçage déjà à l’œuvre ces deux épreuves, prévues pour
veaux devront attendre de prochaines dé­ cette fois affiché sa volonté de « tracer présidents d’université, pour qui les am­ dans les écoles. L’entourage du mi­ le 15 mars, qui comptent pour plus
cisions, « si la situation sanitaire le per­ ensemble le chemin pour passer d’une ma­ phithéâtres n’étaient pas les vecteurs prin­ nistre a précisé jeudi soir vouloir de 30 % de la note finale à l’exa­
met », a indiqué Jean Castex lors de sa jorité d’enseignements en distanciel à une cipaux de contamination. « Nous verrons aller « encore plus vite ». men. Le maintien de l’enseigne­
conférence de presse jeudi 14 janvier. majorité d’enseignements en présentiel ». comment les décisions prises se déploient et L’institution mènera aussi des ment hybride au­delà du 20 jan­
L’objectif fixé initialement par Emma­ Aux côtés de Jean Castex, Frédérique Vidal comment ils reçoivent les annonces de ce opérations de dépistage – toujours vier, confirmé jeudi par Jean­Mi­
nuel Macron d’une reprise pour tous les doit recevoir les représentants des soir, a précisé le premier ministre en ré­ sur la base du volontariat – lorsque chel Blanquer, pourrait donner du
étudiants début février n’a pas été évo­ établissements et les organisations étu­ ponse à une question de la presse. Soyons la circulation du virus est impor­ poids à cette revendication. Des
qué, malgré les recommandations du diantes afin de définir un nouveau proto­ clairs, ce n’est pas un plan de réouverture à tante sur un territoire, même si précisions sont attendues la se­
conseil scientifique en ce sens, mardi cole sanitaire, vendredi 15 janvier. Il faut court terme des universités. »  aucun cas de Covid­19 n’a été re­ maine prochaine. 
12 janvier. Conscient du fort niveau « éviter que les étudiants restent sur site soazig le nevé péré dans l’établissement. Des in­ violaine morin

Le gouvernement pressé d’ajuster sa politique envers les jeunes


L’opposition reproche à l’exécutif les insuffisances des mesures annoncées pour faire face à la détresse croissante des 18­25 ans

L a détresse sociale qui s’ins­


talle chez de nombreux
jeunes impose un autre
défi majeur à la gestion gouver­
nementale. Le premier ministre,
bre de psychologues ce semestre.
« Il y a encore des angles morts
mais notre volonté est d’avancer
rapidement pour répondre cette
autre crise », reconnaît un mem­
mence à se voir », a lancé, mardi
12 janvier, le chef de file des dépu­
tés Les Républicains (LR) Damien
Abad. A l’Assemblée nationale,
plusieurs élus se sont fait l’écho
nonçant « des mesures en demi­
teinte ». « Je n’ai pas l’impression
que Mme Vidal ait conscience de
l’ampleur du problème », estime
l’ancienne ministre de la jeu­
Soucieux de défendre leurs ac­
tions, une dizaine de députés de
La République en marche (LRM)
veulent accélérer. « Il ne faudra
pas que cette génération soit
Une stratégie de soutien aux
plus précaires qui peine à con­
vaincre. « Ces mesures arrivent à
un moment où il y a une dynami­
que de création d’emplois plus fai­
Jean Castex, a reconnu, jeudi bre du gouvernement. Depuis des revendications syndicales nesse et des sports. oubliée, soutient la députée LRM ble et par définition qui bénéficie
14 janvier, l’insuffisance des pre­ plusieurs semaines, le constat est étudiantes pour la réouverture Sylvie Charrière. Il faut se donner moins aux jeunes », souligne le dé­
mières mesures de soutien mises accablant : selon une étude de des universités mais aussi de Un revenu minimum ? les moyens de voir sur tous les ter­ puté socialiste Boris Vallaud, qui
en place pour les étudiants à Santé publique France, 29 % des mesures d’urgences à destina­ Rapporteure de la commission ritoires si tous les dispositifs qu’on enjoint au gouvernement d’adop­
l’automne 2020, lors du 18­25 ans sont en dépression. Le tion des jeunes les plus précaires. d’enquête à l’Assemblée « pour a mis en place sont mobilisés. » ter des « mesures sociales d’ur­
deuxième reconfinement. « Leur sujet est devenu d’autant plus « Rouvrez les amphis ! », a tonné le mesurer et prévenir les effets de la Le leitmotiv du gouvernement gence » comme un revenu mini­
efficacité n’est pas complète et pas pressant que plusieurs drames député (La France insoumise) crise du Covid­19 sur les enfants et reste le même : celui de l’émanci­ mum pour les moins de 25 ans.
suffisante », a estimé le chef du sont survenus ces derniers jours. François Ruffin, accusant le gou­ la jeunesse », Mme Buffet alerte pation de la jeunesse par l’accès à « Aujourd’hui, on a un jeune sur
gouvernement. Samedi, un étudiant s’est défe­ vernement de procéder à « l’en­ depuis la sortie de son rapport, le l’emploi et à la formation profes­ deux qui ne sait pas ce que l’Etat
Aux côtés de la ministre de l’en­ nestré depuis sa chambre univer­ fermement des jeunes et à leur 16 décembre. « On a une crise qui sionnelle. En témoignent les peut faire pour lui », affirme la se­
seignement supérieur, Frédéri­ sitaire de Villeurbanne (Rhône). mort sociale » car « ils ne votent frappe les jeunes particulièrement 7 milliards d’euros investis en crétaire d’Etat à la jeunesse, Sarah
que Vidal, il a annoncé un retour Cette réalité n’a pas échappé pas ou peu ». et on continue à ne pas traiter juillet dans le plan « 1 jeune 1 solu­ El Haïry. Une campagne de com­
« dès le 25 janvier des élèves de pre­ aux oppositions, promptes à La députée communiste Marie­ leurs questions de façon spécifi­ tion », qui a permis de tripler le munication est en préparation
mière année par petits groupes » pointer les insuffisances de la po­ George Buffet estime que les an­ que. On est capable de parler du budget à destination des jeunes en pour favoriser l’accès au droit et
dans les établissements universi­ litique gouvernementale. « C’est nonces du gouvernement restent troisième âge, des Ehpad dans les difficulté, notamment par le ver­ des mesures d’urgences seront
taires. Mme Vidal a, quant à elle, une vraie zone d’ombre dans la insuffisantes. « Enfin, ils se ré­ politiques publiques mais pas des sement d’une aide à l’embauche « déployées courant février ». 
annoncé le doublement du nom­ stratégie de l’exécutif et ça com­ veillent ! », réagit­elle tout en dé­ jeunes », regrette­t­elle. pour les entreprises. mariama darame
0123
14 | france SAMEDI 16 JANVIER 2021

Alimi, figure émergente et clivante de la gauche


Nouvel avocat de Mélenchon, il sort un essai sur les atteintes aux libertés individuelles, un de ses combats

PORTRAIT mais des lois antiracistes. » Arié


Alimi répond qu’il est « universa­

E
n ce jour pluvieux de jan­ liste réel, pas théorique », « pas du
vier, quand il arrive dans tout différentialiste, bien au
son cabinet parisien du contraire ». Il ajoute : « Le combat
17e arrondissement, Arié contre l’islam politique est
Alimi est heureux. Heureux, nécessaire mais ne doit pas être
parce que son essai, Le Coup d’état fait de manière à entraîner de l’ex­
d’urgence, va bientôt sortir (Seuil, clusion, de la stigmatisation et
180 p., 15 euros, en librairie le donc de la radicalisation. L’islam
21 janvier). Heureux, parce que politique est un danger à combat­
l’année 2020 s’est achevée sur la tre politiquement, le terrorisme se
forte mobilisation contre la loi combat judiciairement. »
« sécurité globale », lui qui est
l’une des chevilles ouvrières de la Recherche du bon engagement
coordination contre le texte. Heu­ Son rejet du communautarisme,
reux, enfin, parce qu’il vient Arié Alimi l’a forgé dans son en­
d’avoir un nouveau client, et pas fance, quand il était scolarisé à
des moindres : Jean­Luc Mélen­ l’école juive de Sarcelles
chon, dans les dossiers de comp­ (Val­d’Oise) Ozar Hatorah, qu’il a
tes de campagne. fréquentée jusqu’à sa troisième.
Représenter l’un des leaders de « On nous enseignait une vision
la gauche, candidat à la présiden­ d’exclusion, que c’était difficile,
tielle, sur un point aussi sensible, voire dangereux de fréquenter des
n’est pas anecdotique. Cela mon­ non­juifs. Il y a le même risque
tre que l’avocat pénaliste de dans la communauté musulmane
44 ans, par ailleurs membre du aujourd’hui. » Jeune, il était
bureau national de la Ligue des « le plus religieux » de sa famille.
droits de l’homme (LDH), se pose Aujourd’hui, il continue de man­
aujourd’hui en point de rencontre ger casher, de pratiquer, mais tout
de la gauche de la gauche. Il est ap­ en étant athée. « C’est devenu une
paru médiatiquement en 2014, culture, une tradition », résume
lorsqu’il représentait la famille de celui qui a cessé de croire en Dieu
Rémi Fraisse, jeune militant éco­ à l’âge de 18 ans.
logiste mort sur le barrage de Personnage complexe à l’itiné­
Sivens après le tir d’une grenade Arié Alimi, lors d’un hommage à Cédric Chouviat, à Levallois­Perret (Hauts­de­Seine), le 12 janvier. GEOFFROY VAN DER HASSELT/AFP raire original, Arié Alimi est sou­
offensive par des gendarmes. De­ vent décrit par ses amis des
puis, on le voit de plus en plus années UEJF comme quelqu’un
dans les mobilisations contre les Halimi : « Elle faisait du droit et de (comme, coïncidence, Mathieu lentes, et peuvent, in fine, nuire à qui a longtemps cherché le bon
violences policières ou l’islamo­ la procédure dans l’enceinte judi­ Davy, autre avocat de M. Mélen­
« Quand Arié son image. Récemment, c’est engagement. Jusqu’à sa rencon­
phobie, comme lors de la mani­ ciaire et de la politique à l’exté­ chon) sont peu nombreux. Des Alimi pose contre « les laïcistes » qu’il s’est tre avec Cécile Duflot, qui a
festation du 10 novembre 2019. Il rieur », explique­t­il. Jacques liens forts se nouent. Alexan­ emporté dans une série de changé sa vie. Elle l’a aidé à se
est aussi l’un des avocats d’Oxfam, Vergès aussi, sûrement pour un dre­M. Braun est de ceux­là.
le postulat d’un Tweets rageurs. Sous ce terme, construire, notamment politi­
dans « L’affaire du siècle », où des goût partagé de la provocation, Aujourd’hui avocat et toujours racisme d’Etat, l’avocat désigne plusieurs per­ quement. « Il y a un avant et un
ONG poursuivent l’Etat pour son même si « la défense de rupture ami d’Arié Alimi, il se souvient : sonnalités ou associations, après Cécile, confirme Patrick
inaction en matière de réchauffe­ qui instrumentalise l’accusé » n’est « Notre local jouxtait celui du
c’est aberrant » comme Le Printemps républicain Klugman. Elle l’a beaucoup struc­
ment climatique. pas du goût de Me Alimi. GUD. Au mieux, on entendait du ALAIN JAKUBOWICZ ou la Ligue internationale contre turé. » Sans mettre en avant son
Le militantisme du pénaliste Wagner. Au pire, il y avait des sa­ ancien président de la Licra le racisme et l’antisémitisme (Li­ rôle, l’ancienne ministre estime
Débuts militants à Assas n’est, en tout cas, pas récent. Il re­ luts nazis. Il y avait des violences, cra). « La Licra a pris un tournant qu‘Arié Alimi a dû apprendre
Figure émergente du mouve­ monte à ses premiers jours à des menaces… Il n’y a pas eu de laïciste qui veut transformer la loi à jouer « collectif » en adhérant à
ment social, donc, Arié Alimi est l’université de droit de la rue problèmes physiques graves, mais chouette, de généreux et sur qui on de 1905. Ils considèrent que le com­ la LDH en 2014. « Il est très sensible
aussi une personnalité clivante. d’Assas, à Paris, à la fin des années il fallait une certaine dose de cou­ peut compter », il juge avec sévérité bat contre l’islam politique peut à la discrimination contre les mu­
Ses prises de position tranchées, 1990. A l’époque, l’extrême droite rage pour prendre des responsabi­ les récentes prises de position de impliquer des dommages collaté­ sulmans. Cela s’est affûté pendant
Me Alimi les assume. « Chacun y est fortement implantée. Le lités à l’UEJF. » Me Braun fut prési­ son camarade, notamment sur raux. Moi, non », estime­t­il. l’état d’urgence, quand il a vu que
peut avoir une vision du rôle d’avo­ jeune Alimi, lui, sort de deux dent de l’UEJF Assas, Arié Alimi lui l’islamophobie ou les violences « C’est vrai, il y a deux visions sur le des gens étaient ciblés en raison de
cat, y compris politique. Le droit années de médecine – son rêve succédera. policières, son compagnonnage racisme et les libertés fondamen­ leur religion. Il a beaucoup réfléchi
est un outil, l’arme la plus puis­ d’enfance – qui se sont soldées par avec le comité La vérité pour tales. La Licra est un fidèle soutien sur cette question », assure l’an­
sante qui soit », résume­t­il. Dans un échec. Son père l’avait inscrit « J’aime son courage » Adama ou sa forte amitié avec le de la loi sur le séparatisme, texte cienne patronne des écologistes.
son livre à paraître, il mène donc en cachette en droit, pour avoir C’est aussi à l’UEJF qu’Arié Alimi journaliste et militant Taha Bou­ qui pose un certain nombre de Reste à savoir si Arié Alimi con­
bataille pour « renforcer l’Etat de un plan B. Le voilà donc dans cet fait la connaissance de Patrick hafs. « J’aime son courage, même problèmes », juge également tinuera son militantisme d’une
droit ». Il a voulu écrire un « mani­ « univers bourgeois parisien qu’[il] Klugman. Egalement avocat, an­ quand il se trompe. Il est entier Michel Tubiana, ancien président autre manière. Pour l’instant, les
feste » contre, dit­il, les multiples ne connaît pas du tout ». Pro­ cien adjoint à la Mairie de Paris dans ses engagements. Mais il a de la LDH et soutien d’Arié Alimi. partis ne lui plaisent pas. Il a
atteintes aux libertés fondamen­ blème : Arié Alimi mange casher pour les questions internationa­ une parole radicale qui parfois Alain Jakubowicz ne l’entend bien jeté un œil au Nouveau
tales depuis l’instauration de et ne sait pas où trouver de quoi les, il tempère : « Il n’a jamais été m’insupporte. Il fréquente des gens pas de cette oreille. L’ancien pré­ Parti anticapitaliste lors de son
l’état d’urgence, en 2005, au mo­ déjeuner. Il va donc frapper à la très militant, mais c’était un per­ que je ne trouve pas fréquenta­ sident de la Licra ne mâche pas lancement, en 2009, mais sans
ment des émeutes en banlieue, porte de l’Union des étudiants sonnage­clé de la galaxie contre bles », affirme Patrick Klugman. ses mots contre son confrère : prendre sa carte. Serait­il tenté
jusqu’à l’état d’urgence sanitaire juifs de France (UEJF). « J’ai com­ l’extrême droite. On ne se quittait Qui poursuit : « On est de gauche, « C’est le syndrome Zemmour, par une candidature à des élec­
de 2020. Un texte qui marque, se­ mencé ma conscientisation en pas. On bossait nos examens en­ tous les deux, mais pas de la même. mais sous un angle opposé. Ils ont tions ? Pas à l’ordre du jour, jure­
lon lui, un tournant, où « la tota­ achetant un sandwich casher », semble, on a partagé des locaux Quelques sujets nous séparent, des problèmes à régler avec leur t­il. « Si, un jour, il y a un risque
lité de la population française a été plaisante­t­il aujourd’hui. dans un cabinet groupé, rue de comme la laïcité, et on n’a plus la histoire, leurs racines. Ce sont que l’extrême droite arrive au
assignée à résidence, mise sous A cette époque, militer contre Courcelles, à Paris, se remémore­ même vision de l’antiracisme. » deux garçons intelligents avec qui pouvoir et qu’il est possible de
surveillance généralisée », chaque l’extrême droite violente du t­il. On était humainement pro­ Arié Alimi assume sa ligne et j’ai plaisir à échanger et à me fri­ créer une convergence sur les li­
citoyen étant considéré comme Groupe Union Défense (GUD) ches, mais politiquement, on n’a ja­ son « combat contre le racisme ter. Mais quand Arié Alimi pose le bertés et l’Etat de droit, je n’exclu­
un « danger potentiel ». n’est pas facile. Les militants qui mais été sur les mêmes barricades, d’Etat ». Sur les réseaux sociaux, postulat d’un racisme d’Etat, c’est rais pas de contribuer collective­
La double casquette « avocat et s’engagent à l’UEJF ou au sein de à part contre l’extrême droite. » notamment sur Twitter, ses alga­ aberrant. Vichy était un Etat ra­ ment. » Cela s’appelle une ré­
militant » est revendiquée par l’association de gauche Pour un Si Me Klugman estime qu’Arié rades avec ses adversaires sont ciste, pas la Ve République. Il n’y a ponse d’avocat. 
Arié Alimi. Son modèle est Gisèle syndicalisme autogestionnaire Alimi est quelqu’un de « très nombreuses et parfois assez viru­ pas de lois racistes aujourd’hui, abel mestre

Affaire Bettencourt : la publication des enregistrements illégale


La Cour européenne des droits de l’homme estime que le droit à la vie privée justifiait dans ce cas de limiter la liberté de la presse

D emander à Mediapart de
retirer de son site Inter­
net les enregistrements
de Liliane Bettencourt réalisés
à son insu n’a pas porté atteinte
avec sa fille au sujet d’importan­
tes donations réalisées au profit
du photographe François­Marie
Banier. Ils montraient la vulnéra­
bilité d’une femme âgée à la
gitimes et intéressant l’intérêt
général reviendrait à exercer une
censure contraire à l’intérêt pu­
blic. Mais après un pourvoi en
cassation, la cour d’appel de
pris à l’unanimité, la cour réaf­
firme que les journalistes qui
exercent leur liberté d’expres­
sion assument « des devoirs et
des responsabilités ».
de respecter les lois pénales de
droit commun au motif que l’arti­
cle 10 leur offrirait une protection
inattaquable ».
Selon la CEDH, les journalistes
quer des informations était légi­
time et proportionnée. L’intérêt
public devait s’effacer devant le
droit de Mme Bettencourt et de
M. Maistre au respect de leur
au principe de la liberté d’expres­ santé déclinante et révélaient, Versailles avait ordonné, en 2013, de Mediapart « n’ignoraient pas vie privée.
sion garantie par la Convention notamment au travers de au site d’information, de retirer « Un délit » que la divulgation des enregistre­ Poursuivis sur le plan pénal
européenne des droits de conversations entre Mme Betten­ toutes les retranscriptions des Elle rappelle que « le paragra­ ments réalisés à l’insu de Mme Bet­ pour la publication de ces enre­
l’homme. Avec cette décision, court et son gestionnaire de for­ enregistrements illicites. C’est phe 2 de l’article 10 [de la Conven­ tencourt constituait un délit, ce gistrements, les journalistes de
rendue jeudi 14 janvier, la Cour tune, Patrice de Maistre, des contre cette décision que Media­ tion européenne des droits de qui devait les conduire à faire Mediapart et ceux du Point
européenne des droits de soupçons d’argent caché dans part a saisi la CEDH. Personne n’a l’homme] ne garantit pas une li­ preuve de prudence et de précau­ avaient été relaxés le 21 septem­
l’homme (CEDH) met un terme des paradis fiscaux et de larges­ jamais contesté que ces enregis­ berté d’expression sans aucune tion, indépendamment du fait bre 2017 par la cour d’appel de
à ce volet du feuilleton politico­ ses au profit d’amis politiques. trements étaient le fruit d’un restriction, même quand il s’agit qu’ils auraient agi en vue, entre Bordeaux. Elle avait jugé qu’en
judiciaire qui était née autour La justice française avait délit, le débat ne portait pas sur de rendre compte dans la presse autres, de dénoncer l’abus de publiant les extraits litigieux et
de la richissime héritière du d’abord rejeté les demandes fai­ ce point. de questions sérieuses d’intérêt faiblesse dont était victime les commentaires de contextua­
groupe L’Oréal au début des an­ tes au nom du droit à la vie privée Les juges de Strasbourg esti­ général. Ainsi, malgré le rôle es­ Mme Bettencourt ». En d’autres lisation les accompagnant, ils
nées 2010. par Mme Bettencourt et M. Mais­ ment aujourd’hui que c’est à bon sentiel qui revient aux médias termes, la restriction imposée ici n’avaient pas eu l’intention de
Ces enregistrements avaient tre, jugeant qu’ordonner le re­ droit que la justice française dans une société démocratique, au nom du respect de la vie pri­ porter atteinte à l’intimité de la
été réalisés par le majordome trait de documents relevant de avait ordonné le retrait de ces les journalistes ne sauraient en vée au principe reconnu de la li­ vie privée de Mme Bettencourt. 
de la milliardaire, alors en conflit la publication d’informations lé­ enregistrements. Selon cet arrêt, principe être déliés de leur devoir berté de recevoir et communi­ jean­baptiste jacquin
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 france | 15

Macron veut relancer l’égalité des chances


JUSTICE
La comparution par visio
pendant l’état d’urgence
sanitaire censurée
Le Conseil constitutionnel
Le président de la République mobilise ses ministres sur la lutte contre les inégalités a censuré vendredi 15 janvier
une disposition prise par
ordonnance pendant le pre­
mier état d’urgence sanitaire

N
ouvelle année, bon­ gouvernemental organisé mer­ Wargon, compte proposer d’in­ l’égalité des chances, Elisabeth du printemps 2020. Il s’agis­
nes résolutions. En credi 13 janvier, Emmanuel tensifier la construction de loge­
« Il faut travailler Moreno, où l’on évoque une mise sait de permettre aux juridic­
décembre 2020, la Macron a donc sonné la mobili­ ments sociaux et anticiper la fin à l’attribution en ligne « courant février ». tions pénales d’imposer
présentation en con­ sation générale. prévue en 2025 de la loi SRU (soli­ Mme Moreno plaide par ailleurs la comparution par visio­
seil des ministres du projet de loi Selon nos informations, le darité et renouvellement ur­
des logements pour que ce sujet de l’égalité des conférence, sans le justifier.
« confortant les principes répu­ président de la République a bain), qui impose au moins 20 % sociaux, avec chances soit piloté par un comité C’est la première fois que le
blicains » (ou séparatisme) était réclamé pour la fin du mois au de logements de ce type dans interministériel, à l’image de Conseil constitutionnel cen­
apparue comme le point d’orgue premier ministre, Jean Castex, chaque ville. « Il faut aussi tra­
une priorité aux ceux qui existent pour la ruralité sure des dispositions issues
d’une séquence régalienne qui un plan de lutte en faveur de vailler à l’attribution de ces travailleurs-clés » ou le handicap. Le plan global, qui d’une ordonnance non rati­
avait échappé à son créateur. Em­ l’égalité des chances. L’ensemble logements, avec une priorité don­ sera in fine présenté par M. Cas­ fiée par le Parlement. – (AFP.)
EMMANUELLE WARGON
manuel Macron s’était alors re­ des ministres ont été invités à née aux travailleurs­clés, ceux de tex, « ne sera pas un projet de loi »,
ministre déléguée au
trouvé accusé de « dérives liberti­ apporter des idées pour l’alimen­ la première ligne », estime assure­t­on à Matignon. Noyade à Saint-Cyr : trois
logement
cides » en raison de la polémique ter. « Il a demandé de remuscler Mme Wargon. Un thème qu’elle Cette offensive doit permettre à militaires condamnés,
sur l’article 24 de la proposition et de prolonger des dispositifs avait tenté d’inclure au projet de Emmanuel Macron de battre en quatre relaxés
de loi « sécurité globale » et de la existants. Il veut que ce plan soit loi séparatisme. En vain. brèche l’idée que son quinquen­ Trois militaires ont été
posture provocatrice de son mi­ raccord avec l’esprit des Mu­ De son côté, la ministre de la plate­forme nationale de signale­ nat serait embarqué dans un condamnés jeudi 14 janvier à
nistre de l’intérieur, Gérald reaux », souligne un conseiller de transformation et de la fonction ment des discriminations. interminable virage droitier, et des peines de prison avec sur­
Darmanin. l’exécutif. publique, Amélie de Montchalin, « Aujourd’hui, quand on a une éviter que les électeurs de gauche sis pour la noyade de l’élève
Pas question de revivre pareil veut promouvoir le sujet de la di­ couleur de peau qui n’est pas blan­ ne se réfugient dans l’abstention officier Jallal Hami en 2012
calvaire alors que le texte doit Chacun pousse ses pions versité des recrutements dans la che, on est beaucoup plus lors de l’élection présidentielle à Saint­Cyr Coëtquidan et
être débattu à l’Assemblée natio­ Le 2 octobre 2020, M. Macron fonction publique. « La fonction contrôlé », convenait alors le chef de 2022 en cas de second tour quatre autres ont été relaxés.
nale à partir du 1er février. « Il faut s’était rendu dans la cité yveli­ publique a longtemps été le mo­ de l’Etat. Le 23 décembre, il ajou­ face à Marine Le Pen. Depuis le « Vous avez trahi mon frère
retrouver un équilibre », souffle noise pour prononcer un dis­ teur de l’égalité des chances », sou­ tait dans L’Express qu’« être un début de l’année, le chef de l’Etat une fois de plus, vous m’avez
un proche du chef de l’Etat. Vers cours contre le « séparatisme ligne­t­elle. Dans un entretien au homme blanc peut être vécu multiplie les clins d’œil en direc­ déçu », a réagi le frère de la vic­
la gauche, donc. Sauf que le projet islamiste », qui se voulait équili­ Monde, en octobre, elle avait déjà comme un privilège » et créer tion de ce camp. Un jour en se time à l’énoncé du jugement.
de loi comporte principalement bré entre une jambe répressive et annoncé que des places seraient « des conditions objectives plus rendant dans une caisse d’alloca­ Jallal Hami, 24 ans, s’était noyé
des « mesures d’ordre public », une autre plus sociale. Il avait dorénavant réservées aux candi­ faciles pour accéder à la fonction tions familiales de Tours pour durant une activité de
comme l’avait noté le Conseil alors dénoncé la « ghettoïsation » dats issus de milieux modestes qui est la mienne, pour avoir un vanter ses mesures contre les « transmission des traditions »,
d’Etat dans son avis rendu début de certains quartiers. « Nous dans les concours de la haute logement, pour trouver un em­ impayés de pensions alimen­ sorte de bizutage. – (AFP.)
décembre. Lors du séminaire avons construit notre propre fonction publique. ploi, qu’être un homme asiatique, taires. Un autre, à Jarnac (Charen­
séparatisme », déplorait­il. Las, noir ou maghrébin, ou une tes) pour commémorer les 25 ans IMMIG RATIO N
cette dimension n’a pas été tra­ Clins d’œil à gauche femme asiatique, noire ou ma­ de la mort de son prédécesseur L’apprenti boulanger
duite en mesures concrètes dans Emmanuel Macron se sait at­ ghrébine ». Ce qui ne l’empêchait socialiste François Mitterrand. guinéen de Besançon
« Je veux que ce le texte dont va se saisir le Parle­ tendu au tournant sur ce sujet de pas d’ajouter juste après : « Le « En vue de la présidentielle de régularisé
ment. L’ouvrage est donc remis « l’émancipation », qu’il veut problème commence quand cette 2022, nous devons retrouver un La préfecture de la Haute­
plan soit orienté sur le métier. « Je veux que ce plan consubstantiel à son identité po­ donnée de base devient un facteur positionnement proche de celui Saône a annoncé, jeudi que
sur la jeunesse, soit orienté sur la jeunesse, de litique. Il avait lancé une pre­ principal d’explication. » de 2017, qui assume le dépasse­ Laye Fodé Traoré, apprenti
l’entrée à la crèche jusqu’à l’em­ mière salve sur cette question L’annonce présidentielle de­ ment initial de la droite et de la boulanger guinéen de 18 ans, a
de l’entrée à ploi ! », a lancé Emmanuel Macron lors d’un entretien accordé en vrait trouver une traduction gauche. Cela suppose de se reposi­ été régularisé. Son employeur,
la crèche jusqu’à à ses ministres. décembre au média en ligne concrète dans les prochaines se­ tionner plus vers la gauche », Stéphane Ravacley, boulanger
Plusieurs d’entre eux veulent Brut. Afin de réduire notamment maines. « La plate­forme va être tranche un ministre. Encore une à Besançon, était en grève
l’emploi ! » profiter de l’occasion pour pous­ la « fracture » entre la police et la développée avec des associa­ bonne résolution pour la nou­ de la faim depuis plus
EMMANUEL MACRON ser leurs pions. La ministre délé­ population, le chef de l’Etat avait tions », indique­t­on dans l’entou­ velle année.  d’une semaine pour protester
président de la République guée au logement, Emmanuelle promis de lancer en janvier une rage de la ministre déléguée à olivier faye contre son expulsion. – (AFP.)

Une enquête pour faux témoignages vise


de hauts magistrats et le préfet de police Que nous réserve
En septembre, le président de la commission d’enquête parlementaire sur
l’indépendance de la justice avait saisi la justice pour dénoncer des parjures l’année à venir ?

L e parquet de Nanterre a des multiples remontées d’infor­ Egalement convoqué pour une Sous licence exclusive à Courrier international
Janvier–février–mars 2021

ouvert, mi­décembre 2020, mations qu’elle avait exigées. seconde audition le 2 juillet, Jean­
une enquête préliminaire Devant l’émoi provoqué par ces Michel Hayat avait été longue­
pour « faux témoignage » à l’en­ déclarations, les parlementaires ment interrogé sur les conditions Royaume-Uni Après le Brexit,
contre du préfet de police de Pa­ avaient convoqué Mme Champre­ dans lesquelles il avait chargé le le risque de désunion
Russie Le vent tourne pour Poutine
ris, Didier Lallement, du premier nault une seconde fois, le 2 juillet. juge Serge Tournaire de l’informa­
Chine Biden, un adversaire non moins coriace
président de la cour d’appel de Pa­ Mais les versions des deux hau­ tion judiciaire sur le couple Fillon. Moyen-Orient De nouvelles alliances
ris, Jean­Michel Hayat, et de sa tes magistrates sur les événe­ Les explications de l’ex­président Chômage Une bombe à retardement
procureure générale Catherine ments de février 2017 n’étaient du tribunal de Paris n’ont pas con­ Invités António Guterres, Ursula von der Leyen…

Champrenault, du procureur de pas totalement raccord, ce qui a vaincu M. Bernalicis qui soup­
Paris, Rémy Heitz, et de l’an­ fait dire à M. Bernalicis que l’une çonne un faux témoignage.
cienne chef du Parquet national des deux avait dû mentir. Les dé­ Au sujet de Rémy Heitz, c’est la
financier (PNF) Eliane Houlette. saccords portaient notamment note interne au parquet de Paris
A l’origine de cette procédure, le sur le nombre de remontées d’in­ du 12 janvier 2019 sur le traite­
député La France insoumise (LFI) formations demandé par le par­ ment par les magistrats de per­
du Nord Ugo Bernalicis, qui avait quet général et la nature d’une manence des personnes interpel­
saisi la justice en septembre, ac­ réunion de travail entre les ma­ lées dans le cadre des manifesta­
cusant ces personnalités de par­ gistrats des deux parquets. tions des « gilets jaunes » qui a
jures lors de leurs auditions par la suscité l’ire de M. Bernalicis. Le
commission d’enquête de l’As­ Pouvoirs étendus procureur de Paris a affirmé de­
semblée nationale sur « les obsta­ Revenant sur cet épisode à l’occa­ vant la commission d’enquête
cles à l’indépendance du pouvoir sion de la rentrée solennelle de la n’avoir « signé aucun document
judiciaire ». Cette procédure a été cour d’appel de Paris, jeudi 14 jan­ donnant des instructions à [ses]
dépaysée à Nanterre tandis que vier, Mme Champrenault a notam­ collègues ». Selon lui, cette note
les investigations concernant ment redit avoir « déploré que ce précisant que les gardes à vue
deux autres personnalités, le di­ qui n’était que le fonctionnement pouvaient n’être levées que le sa­
recteur de la police nationale, Fré­ régulier du ministère public, c’est­ medi soir ou le dimanche matin
déric Veaux, et l’ancien procu­ à­dire le dialogue entre procureurs pour « éviter que les intéressés
reur de Nice Jean­Michel Prêtre, de la République et procureur géné­ grossissent à nouveau les rangs
également visées par M. Bernali­ ral, et l’éventuel pouvoir d’instruc­ des fauteurs de troubles », n’était
cis, restent entre les mains du tion en matière de poursuite de ce qu’une fiche technique.
Dialogue avec l’intelligence artificielle Flirt avec la récession
parquet de Paris, selon l’AFP. dernier, puisse être présenté Le préfet Lallement a été pour L’ère de la médecine sur mesure Avec
Chine : croissance modérée
La commission d’enquête parle­ comme des pressions de quelque sa part accusé par le président de États-Unis : coup de vent annoncé Football : là où vit l’Europe

mentaire présidée par M. Bernali­ nature que ce soit ». la commission d’enquête parle­
cis, et dont le député La Républi­ mentaire d’avoir menti en affir­
que en marche de la Côte­d’Or Di­ mant n’avoir pas trouvé les orga­
dier Paris était rapporteur, avait La commission nisateurs de plusieurs manifesta­
mené des auditions dans la plus
grande discrétion tout au long du
premier semestre 2020 jusqu’à
d’enquête
parlementaire
tions de policiers non autorisées
en juin 2020. Les pouvoirs d’une
commission d’enquête parle­
Toutes les réponses sont
celle de Mme Houlette, le 10 juin.
Interrogée sur les conditions de
l’enquête menée par le PNF sur
avait mené des
auditions dans
mentaire sont étendus et les per­
sonnes convoquées ne peuvent
s’y soustraire. Elles témoignent
dans “Le monde en 2021”
François Fillon et son épouse en sous serment, le faux témoi­
pleine campagne pour l’élection
la plus grande gnage étant une infraction pé­
présidentielle de 2017, l’ex­procu­ discrétion tout au nale passible de cinq ans d’empri­
reure financier a affirmé avoir long du premier sonnement et de 75 000 euros EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
subi des « pressions » de la procu­ d’amende. 
reure générale de Paris en raison semestre 2020 jean­baptiste jacquin
0123
16 | france SAMEDI 16 JANVIER 2021

Disparition de Delphine Jubillar, le mystère demeure


Dans le Tarn, l’infirmière de 33 ans reste introuvable depuis un mois malgré d’importants moyens déployés

cagnac­les­mines (tarn) ­
envoyé spécial
Dix gendarmes
travaillent

O
n ne peut pas la rater.
C’est la seule maison
à plein temps
mal entretenue de ce sur ce dossier
lotissement propret
aménagé dans cette campagne
et s’emploient
vallonnée à une encablure du cen­ à fermer « une
tre du village de Cagnac­les­Mines
(Tarn). C’est là, au numéro 19 de la
à une toutes
rue Yves­Montand, qui prolonge la les portes »
rue Jean­Ferrat pour finir rue
Edith­Piaf après le croisement de
la rue Claude­Nougaro, que dans la ses clients, ne ressemble pas du
nuit du 15 au 16 décembre 2020, tout à leur amie. D’autant que le lo­
Delphine Jubillar, 33 ans, s’est vola­ tissement ne dispose d’aucun
tilisée. Sa trace se perd à quelques éclairage public et qu’en cette pé­
centaines de mètres du pavillon à riode hivernale, les nuits sont
la façade de brique rouge non d’encre. Or, toujours selon ses
crépie, aux fenêtres sans habillage amis, Delphine avait peur du noir.
et au balcon sans rambarde. Même doute avec l’hypothèse de
Une construction qui semble Cédric selon qui elle aurait pu sor­
avoir été interrompue en cours de tir les deux chiens, qui seraient en­
chantier mais habitée en l’état par suite revenus seul à la maison. Ses
les Jubillar – Delphine, son mari amis et Michel Cailhol sont for­
Cédric et leurs deux enfants de mels : ils n’ont jamais vu Delphine
18 mois et 6 ans – depuis près de promener les chiens. Dans les
six ans. En fait, un capharnaüm jours qui ont suivi l’annonce de la
d’une saleté repoussante à l’exté­ disparition, Cédric a subi l’assaut
rieur comme à l’intérieur, pour d’internautes qui, sur les réseaux
autant qu’on puisse le deviner à sociaux, n’ont pas manqué de
travers la porte vitrée de la cuisine. dresser un parallèle avec l’affaire
Un amoncellement de parpaings, Jonathann Daval, cet homme
de ferrailles, de vieux jouets, de condamné en novembre pour le
roues de voiture et de bicyclette La maison de Delphine et Cédric Jubillard, à Cagnac­les­Mines (Tarn), le 22 décembre 2020. FRED SCHEIBER/AFP meurtre de sa femme Alexia.
rouillées, un trampoline, des pots Peintre­plaquiste installé à son
de peinture… Des détritus de toute compte, Cédric Jubillar est, selon
sorte jetés là au fil des ans et qui Depuis, les investigations n’ont une personne de connaissance ? A d’Albi, Me Pressecq représente des son avocat, Me Jean­Baptiste Alary,
cernent cette bâtisse, comme si pas cessé. Une information judi­
Gendarmes et ce stade, impossible de formuler la proches de Delphine, un homme « un garçon par nature discret, un
elle avait été abandonnée. ciaire confiée au pôle criminel du magistrats en sont moindre suspicion. et quatre femmes, dont une cou­ taiseux ». Lui aussi s’est constitué
tribunal judiciaire de Toulouse a Gendarmes et magistrats en sine, qui se sont constitués partie partie civile et attend d’être convo­
Hélicoptère, drones, plongeurs… été ouverte le 23 décembre pour
convaincus : en sont convaincus : bien qu’en ins­ civile. « Des intimes. Ils se voyaient qué par les gendarmes. Sous quel
Aux dires de son mari Cédric « enlèvement et séquestration ». instance de divorce, tance de divorce avec Cedric de­ tous les jours », insiste­t­il. régime – simple audition ou garde
Jubillar, Delphine, infirmière à la Les gendarmes n’ont pas lésiné puis le mois d’août 2020, elle ne à vue – et quand ? « On n’en sait
clinique Claude­Bernard d’Albi, sur les moyens : hélicoptères,
elle ne s’est pas s’est pas sauvée, en laissant der­ Parallèle avec l’affaire Daval rien, déclare Me Alary. Mais nous
aurait disparu entre 23 heures drones, plongeurs, battue géante sauvée en laissant rière elle et de son plein gré ses en­ Tous ont déjà été entendus par les sommes à la disposition de la jus­
– heure à laquelle il s’est couché – qui a mobilisé plus de 1 000 vo­ fants, ses amis. Michel Cailhol, son gendarmes et tous ont raconté la tice. Mon client réserve ses déclara­
et 4 heures – heure à laquelle, ré­ lontaires, auditions de plusieurs
derrière elle voisin le plus proche, dont la mai­ même histoire. Celle d’une jeune tions aux enquêteurs. » Lesquels,
veillé par les pleurs d’un de ses en­ dizaines de personnes dans l’en­ ses enfants son en bois sombre tranche au mi­ mère de famille qui jamais en l’absence d’éléments précis,
fants, il aurait constaté l’absence tourage de la jeune femme, dont lieu des dizaines d’autres recou­ n’aurait laissé tomber ses enfants procèdent par élimination. Dix
de son épouse. Elle serait partie un homme avec lequel Delphine vertes de crépis clairs, l’avait croi­ et qui, à l’approche de Noël, se de­ gendarmes travaillent à plein
revêtue de sa doudoune blanche, avait une liaison depuis quelques Des scellés ont été scotchés sur la sée, comme quasiment tous les mandait quels cadeaux elle offri­ temps sur ce dossier et s’em­
n’emportant avec elle que son télé­ mois, perquisitions poussées à porte d’entrée de la maison. Cédric jours, la veille de sa disparition. rait aux uns et aux autres. Dernier ploient à fermer « une à une toutes
phone portable. Voilà pour la ver­ l’intérieur de la maison, passée s’est réfugié avec ses enfants à « Elle était gentille et plutôt affable,. rebondissement mercredi 13 jan­ les portes », comme le souligne
sion qu’il a livrée aux enquêteurs au peigne fin par les hommes de quelques kilomètres de là, chez ses On rigolait avec les enfants. Cédric vier : une personne non identifiée une source proche de l’enquête.
lors de sa première audition sitôt l’Institut de recherche criminelle parents. Toutefois, dans la multi­ est moins bavard. Bonjour, bonsoir, se serait connectée via Facebook « Ils tissent leur toile », remarque
la disparition signalée. de la gendarmerie équipés d’un tude de doutes qui entoure ce dos­ mais il ne s’attarde jamais. » sur le profil de Delphine sans Me Pressecq pour qui, selon ses
A l’en croire, il a essayé de la join­ géoradar – un matériel particu­ sier, les enquêteurs ont une certi­ Comme tous les Cagnacquois, laisser de messages. clients, la disparition volontaire
dre sur son portable vers 4 heures. lièrement sophistiqué conçu tude : Delphine était bien chez elle Michel est sous le choc. Depuis un Cette information révélée par de Delphine Jubillar est complè­
En vain. Immédiatement après, il a pour détecter des cavités dissi­ vers 20 heures le 15 décembre et, mois, la petite commune, an­ BFM­TV a été confirmée par Me tement invraisemblable. Pas de
appelé une amie proche de son mulées dans le sol ou dans les ensuite, elle ne s’est pas évaporée cienne cité minière située sur les Pressecq et communiquée aux corps. Pas de scène de crime. Pas
épouse. « Dis à Delphine qu’elle murs –, prélèvements, analyse toute seule dans la nature. L’hypo­ hauteurs d’Albi, vit au rythme de gendarmes par les amies de la vic­ d’indice probant. Autant d’élé­
rentre à la maison », lui aurait­il in­ d’objets saisis et expertises en thèse d’un accident est écartée, en cette affaire et de l’émoi qu’elle time. C’est l’une d’elles qui a reçu le ments – ou plutôt d’absence
timé. Dans la foulée, il a téléphoné tout genre. « Un travail de titan », revanche la piste criminelle con­ suscite. « Au départ, une histoire fameux appel téléphonique de d’éléments – de nature à épaissir
aux gendarmes, qui ont lancé dès selon une source proche de l’en­ centre toutes les attentions. Mau­ plutôt banale, mais qui très vite de­ Cédric, dans la nuit du 15 au 16 dé­ le mystère de la disparue de
l’aube un avis de recherche pour quête. Mais rien. Delphine Ju­ vaise rencontre ? Meurtre crapu­ vient atypique », estime Me Phi­ cembre. « Sortir en pleine nuit ? », Cagnac­les­Mines. 
« disparition inquiétante ». billar reste introuvable. leux commis par un rôdeur ou par lippe Pressecq. Avocat au barreau relève Me Pressecq. Voilà qui, selon yves bordenave

En Corse, la justice tente de couper la bande du Petit Bar de ses bases


Après quatre jours de gardes à vue, le premier cercle de l’organisation mafieuse se trouve sous le coup de poursuites judiciaires

V oilà des années que la


justice rêve de taper fort
sur la bande du Petit Bar,
« gratin » de la mafia corse. Mais,
à défaut d’avoir pu atteindre sur
jeudi 14 janvier, pour blanchi­
ment aggravé, association de
malfaiteurs et non­justification
de ressources. La justice lui re­
proche, notamment, d’avoir
été menotté lors de son arresta­
tion. Puis, alors qu’il nécessitait
des soins immédiats, son audi­
tion s’est poursuivie, laissant le
suspect à moitié nu et le corps
Une vingtaine
de personnes ont
été interpellées
Stéphane Raybier, ami d’en­
fance de Jacques Santoni et mem­
bre fondateur de cette bande, doit
être présenté, vendredi, devant
les juges pour une mise en exa­
Dès le printemps 2019, selon
l’enquête, un autre protagoniste,
Stéphane Francisci, héritier d’une
célèbre famille ayant construit un
empire dans les jeux, casinos et
le terrain criminel ses membres, blanchi 2,3 millions d’euros grâce souillé. « La santé de mon client a dans un dossier men pour blanchiment et non­ cercles, en Afrique, aurait prêté ses
aujourd’hui en cavale, elle tente à un gain de 4,6 millions d’euros déjà été déclarée incompatible de blanchiment justification de ressources. L’ac­ services aux investissements
de lui couper les vivres et de remporté au Loto par son beau­ avec la détention par des experts cusation lui reproche de n’avoir suspects du Petit Bar. Proche de
mettre la pression sur les épou­ frère, Jean­Laurent Susini. commis par la justice, y compris
portant sur pas pu justifier l’achat de ses Micka Ettori, il devait être pré­
ses, les proches et ceux qui lui Il aurait obtenu de ce dernier dans un rapport délibérément 48 millions d’euros billets d’avion pour venir à Paris senté, vendredi, aux juges pour
prêteraient main­forte.
Le 10 janvier, une vingtaine de
que sa femme, Sonia Susini, soit
déclarée « cogagnante » de cette
écarté de ce dossier », affirme
ainsi Me Pascal Garbarini, pour
d’investissements alors qu’il ne touche que le revenu
de solidarité active (RSA).
blanchiment aggravé et non­justi­
fication de revenus. « Lors de sa
personnes ont ainsi été interpel­ somme. Il l’aurait, en retour, qui, « si le handicap n’est pas un suspects C’est tout le cercle familial du Pe­ garde à vue, il a contesté la totalité
lées dans un dossier de blanchi­ remboursé avec des espèces, passeport d’impunité, il doit être tit Bar qui est sous la menace d’un des accusations portées contre lui
ment portant sur 48 millions fruit d’activités criminelles. Son pris en compte par le code de pro­ placement en détention. Mais l’en­ et répondu de manière détaillée », a
d’euros d’investissements sus­ beau­frère était convoqué, cédure pénale ; je ne laisserai pas dû remuer ciel et terre pour qu’un tourage n’est pas épargné. Antony indiqué son avocat, Me Guillaume
pects, instruit à Marseille par une vendredi, pour un interrogatoire sans réponse une telle violence médecin intervienne, il l’a fait hos­ Perrino, vieil ami de Micka Ettori Selnet, pour qui son client « est un
juridiction spécialisée contre le de première comparution aux institutionnelle ». pitaliser en urgence avec des ris­ et proche du Petit Bar, doit être dé­ homme d’affaires de 50 ans n’ayant
crime organisé (JIRS). Après fins de mises en examen. Sa ques d’hémorragie. Elle a reçu à féré samedi. La justice suspecte ce rien d’un porteur de valises ».
quatre jours de gardes à vue – dé­ sœur, l’épouse du parrain, doit Garde à vue après avoir accouché l’hôpital un mandat d’amener promoteur à succès et poids lourd Enfin, une Parisienne, amie de
noncées pour « leur inhumanité » être présentée à la justice, sa­ Un autre incident s’est produit pour être conduite à la prison de de l’économie insulaire d’avoir fa­ Micka Ettori, C. M., suspectée
par plusieurs avocats –, c’est tout medi, pour complicité de faits lors de la garde à vue de Saveria Borgo [Haute­Corse]. » Mme Lu­ cilité, en 2019, les activités de blan­ d’avoir joué le rôle d’intermé­
le premier cercle du Petit Bar qui qu’elle dément. Lucchini, la compagne d’un pilier chini est convoquée, samedi, à chiment de ses amis à travers des diaire pour le compte des voyous
se trouve sous le coup de pour­ Durant sa garde à vue, à Paris, du Petit Bar, Micka Ettori, en Marseille pour une mise en exa­ projets immobiliers, des mouve­ corses auprès d’investisseurs im­
suites judiciaires. Jacques Santoni aurait, selon son fuite. Placée en garde à vue men pour blanchiment et non­ ments financiers et des abus de mobiliers et financiers, devait
Jacques Santoni, le chef du Petit avocat Me Pascal Garbarini, subi cinq jours après avoir accouché, justification de ressources, au bien sociaux. Devant les enquê­ compléter, vendredi, cette série
Bar, considéré comme le parrain un traitement indigne de « la elle a, selon son avocate Me Char­ même titre que Valérie Mouren, teurs, il a assuré que ces soupçons de défèrements devant les juges
de Corse­du­Sud, a été mis en justice ». Tétraplégique, depuis lotte Cesari, ressenti des dou­ la femme de Pascal Porri, poids étaient infondés et que ces inves­ marseillais. 
examen et placé en détention, un accident de moto fin 2003, il a leurs lors de son audition. « J’ai lourd du Petit Bar, en cavale. tissements étaient réguliers. jacques follorou
PLANÈTE
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 | 17
D É R È G L E M E N T   C L I M AT I Q U E ▶▶▶

2020, l’une des trois années les plus chaudes
Malgré l’influence d’un épisode de refroidissement, La Niña, l’année écoulée se classe en tête avec 2016 et 2019

C’ Une température de + 1,21 °C en 2020 par rapport à la période préindustrielle


est désormais une
triste routine : celle
d’un enchaînement
d’années marquant Ecarts de températures en 2020 par rapport à la normale de températures*, en °C
des records de températures, Sibérie
Record de température historique
témoins d’une planète en sur­ –5 –3 –2 – 1 – 0,5 0 + 0,5 + 1 +2 +3 +5 +7
chauffe. L’année 2020 a été l’une constaté au nord du cercle arctique :
38 °C à Verkhoïansk le 20 juin
des trois plus chaudes jamais enre­
1,21 °C
gistrées – au coude à coude avec Moyen-Orient + 1,2
2016 et 2019 – et elle a rivalisé avec Records historiques de température battus
2016 pour la première place, selon à Jérusalem (42,7 °C) et à Eilat (48,9 °C)
Vallée de la Mort,
le bilan définitif de l’Organisation en Israël et chaleurs extrêmes à Koweït (52,1 °C)
Californie
météorologique mondiale (OMM). et à Bagdad (51,8 °C)
Record de température
Une situation d’autant plus ex­ mondial : 54,4 °C, + 0,9
ceptionnelle que 2020 a été mar­ le 16 août Australie
quée par un épisode La Niña de Plusieurs records de température
forte amplitude, un refroidisse­ battus, dont celui de la température
Cuba
ment du Pacifique équatorial qui la plus élevée en zone urbaine avec
Record de température
diminue la température globale de 48,9 °C le 4 janvier à Sydney
historique : 39,7 °C,
la planète et qui a limité la chaleur le 12 avril + 0,6
en fin d’année. A l’inverse, l’année
record 2016 s’était singularisée par
un épisode El Niño très intense, -7 -5 -3 -2 -1 -0.5 0 0.5 1 2 3 5 7
qui accentue le réchauffement.
« S’approcher d’un record de tem­ + 0,3
pératures pendant un épisode La
Niña majeur, c’est du jamais­vu »,
assure le climatologue (CNRS)
Christophe Cassou. « Cela montre
clairement que le signal global du
changement climatique induit par 0
l’homme est désormais aussi puis­
sant que la force de la nature », juge Ecarts de la température moyenne annuelle mondiale
le secrétaire général de l’OMM, Pet­ par rapport à la période préindustrielle (1850-1900), en °C
teri Taalas, dans un communiqué.
– 0,3
L’Arctique, première victime
Pour la première fois de son his­ 1850 1875 1900 1925 1950 1975 2000 2021
toire, l’OMM n’a pas été en mesure * établie sur la période 1981-2010 Infographie : Le Monde Source : Organisation météorologique mondiale ; ERA5 - Copernicus
d’arrêter son classement des an­
nées les plus chaudes. En effet, les
cinq jeux de données mondiaux
sur lesquels elle se base ont conclu décennie a été plus chaude que la fait partie des premières victimes Chine et le Vietnam. Des sécheres­ Le réchauffement océanique a
à des différences très faibles entre précédente. Les gaz à effet de serre LES ACTIVITÉS  du réchauffement, particulière­ ses ont affecté l’Amérique du Sud, par ailleurs battu de nouveaux re­
les années 2020, 2019 et 2016, qui qui piègent la chaleur dans l’at­ ment en Sibérie, où les températu­ tandis que des incendies faisaient cords, et plus de 80 % des océans
« se situent toutes dans la marge mosphère restent à des niveaux re­
HUMAINES CONTINUENT res ont été supérieures de plus de rage aux Etats­Unis ou au Brésil. ont subi une vague de chaleur
d’erreur du calcul de la température cord et la longue durée de vie du D’ENVOYER PLUS  5 °C à la moyenne. Cette hausse du L’Atlantique Nord a également en 2020. Les dix dernières années
mondiale moyenne de l’OMM ». dioxyde de carbone, le gaz le plus mercure a entraîné la saison des connu une saison cyclonique re­ sont aussi les dix plus chaudes en­
La NASA et le Centre européen important, engage la planète dans DE CO2 DANS  incendies la plus active depuis dix­ cord, avec 30 cyclones ou tempê­ registrées dans les océans, qui ab­
pour les prévisions météorologi­ un réchauffement futur », prévient huit ans ainsi qu’une disparition tes tropicaux, soit plus du double sorbent 93 % de l’énergie excéden­
ques estiment que 2020 est l’an­ Petteri Taalas.
L’ATMOSPHÈRE QUE  accélérée de la banquise arctique. de la moyenne entre 1981 et 2010. taire attribuable au réchauffement
née la plus chaude jamais enregis­ La décennie 2011­2020 a ainsi été LES OCÉANS ET  Cette dernière a atteint en septem­ Les dix catastrophes climati­ planétaire. Ce monde marin, plus
trée ex æquo avec 2016. L’Agence la plus chaude jamais observée et bre sa deuxième superficie la plus ques les plus coûteuses de l’année chaud jusque dans les abysses, est
américaine d’observation océani­ les six années écoulées depuis LA VÉGÉTATION basse jamais enregistrée. passée ont presque atteint les moins riche en oxygène, plus
que et atmosphérique (NOAA) et 2015 ont toutes atteint des records. La hausse de la température n’est 150 milliards de dollars de dom­ acide, ce dont souffrent les pois­
les services météorologiques bri­ L’année 2020 a été largement la NE PEUVENT  qu’un aspect du dérèglement cli­ mages assurés, un chiffre plus im­ sons, les coraux ou les coquillages.
tanniques (Met Office) ont tous
deux classé 2020 comme la
plus chaude en Europe, avec 0,4 °C
au­dessus de 2019, et plus de 2,2 °C
EN ABSORBER matique. L’année 2020, à l’image
de la dernière décennie, a égale­
portant qu’en 2019. Elles ont fait
3 500 morts et ont déplacé plus de Concentration persistante
deuxième année la plus chaude au­dessus de la période préindus­ ment été caractérisée par une ac­ 13,5 millions de personnes, selon Enfin, la concentration de
derrière 2016. Enfin, le service trielle (1850­1900). Elle a égale­ célération de l’élévation du niveau le rapport annuel de l’ONG bri­ dioxyde de carbone, principal gaz
japonais de météorologie classe ment marqué un record de tempé­ de la mer, de la fonte des calottes tannique Christian Aid, paru fin à effet de serre persistant dans
2020 comme la troisième plus ratures en France depuis le début glaciaires du Groenland et de l’An­ décembre 2020. Ces impacts du l’atmosphère, émis lors de la
chaude. « Le classement des tempé­ des mesures en 1900. tarctique ainsi que par une multi­ changement climatique affectent combustion des énergies fossiles
ratures des différentes années ne A l’échelle mondiale, la tempéra­ plication des événements extrê­ la santé et le bien­être de millions (pétrole, gaz naturel et charbon),
représente qu’un aperçu d’une ten­ ture moyenne en 2020 était d’en­ mes. De graves inondations ont de personnes, augmentant no­ a continué à augmenter. Elle a
dance à beaucoup plus long terme. viron 14,9 °C, soit 1,2 °C de plus que notamment touché l’Afrique de tamment l’insécurité alimentaire atteint 410 parties par million
Depuis les années 1980, chaque le niveau préindustriel. L’Arctique l’Est et le Sahel, l’Asie du Sud, la ou les déplacements internes. (ppm) en moyenne annuelle, soit
une hausse de 48 % par rapport au
niveau préindustriel (280 ppm).
Rendues obsolètes par le réchauffement, les normales climatiques vont changer C’est un niveau inégalé depuis
plus de 3 millions d’années.
Le ralentissement économique
vous avez forcément entendu les pré­ L’exercice est coordonné par l’Organi­ centes, donc plus chaudes. « On fait dispa­ Selon les premiers résultats de Météo dû à la pandémie de Covid­19 n’a
sentateurs météo les évoquer. « Ce matin, sation météorologique mondiale, qui en raître artificiellement une partie du ré­ France, la nouvelle normale de tempéra­ pas freiné cette augmentation de
la température est supérieure de 3 °C aux définit les règles, notamment le type de chauffement puisqu’on l’intègre dans la ture calculée sur la période 1991­2020 la concentration de CO2. Si les
normales. » Ces normales climatiques re­ données qui doivent être calculées, afin référence, prévient le climatologue belge en France s’établit quasiment à 13 °C, en émissions de CO2, elles, ont bien
présentent le climat moyen sur les trente de pouvoir comparer les résultats entre Jean­Pascal van Ypersele. Il faut faire at­ hausse de + 0,4 °C par rapport à 1981­ baissé en 2020 – de l’ordre de 7 % –,
dernières années. Ces dix dernières an­ pays. Les normales sont calculées pour tention à la façon dont on utilise les nor­ 2010. C’est au printemps et en été que la les activités humaines conti­
nées, elles étaient calculées pour la pé­ toute une série de variables (températu­ males. Il s’agit de les utiliser pour parler de hausse de la nouvelle normale de tempé­ nuent d’envoyer plus de CO2 dans
riode 1981­2010. Mais, depuis le début res, précipitations, neige, vent, humi­ météo et non pas des changements clima­ rature est la plus forte (+ 0,46 °C) tandis l’atmosphère que les puits de
d’année 2021, tous les services météoro­ dité, ensoleillement, etc.) mais aussi tiques. » « Pour les bulletins météo quoti­ que celle de l’hiver gagne + 0,38 °C et carbone (océans, végétation, etc.)
logiques du monde les mettent à jour, d’indicateurs (moyennes, quintiles, re­ diens, cela n’aurait aucun sens de choisir l’automne + 0,31 °C. ne peuvent en absorber. Il fau­
afin de définir de nouvelles normales cords, nombre de jours au­dessus d’un une référence de 1900, on a envie de se Le réchauffement est assez homogène drait ainsi reproduire cette dimi­
pour 1991­2020. Une opération qui va seuil, etc.) pour l’ensemble du territoire. comparer à la période récente. En revan­ sur le pays, même si on observe une nution pendant des années pour
s’étaler sur douze à dix­huit mois et qui La période choisie est de trente ans afin che, pour caractériser le changement cli­ hausse légèrement plus marquée sur les stabiliser la concentration de CO2,
conduira début ou mi­2022 à la publica­ de « lisser les effets de la variabilité natu­ matique, il faut choisir une référence de zones continentales (Grand­Est et Bour­ qui résulte des émissions passées
tion de nouvelles données de référence relle du climat d’une année sur l’autre », long terme », confirme M. Soubeyroux. gogne­Franche­Comté) et moindre sur les et actuelles cumulées.
sur le climat. « Tous les dix ans, on recal­ précise Jean­Michel Soubeyroux. Reste que le réchauffement climatique zones littorales (Bretagne et Corse). Pour L’année 2021 battra­t­elle de
cule les normales. Quand on a commencé est tellement rapide que même la nou­ les températures, Strasbourg ou Dijon nouveaux records ? Les prévisions
cet exercice au début du XXe siècle, on le Ecart moindre velle normale 1991­2020 n’est pas repré­ ont à présent un climat proche de celui annuelles du Met Office suggè­
faisait pour affiner les connaissances. Le risque, toutefois, est de donner l’im­ sentative du climat actuel. Elle est en réa­ de Lyon des années 1970, tandis que Bor­ rent que cette année figurera éga­
Aujourd’hui, on a besoin de remettre à pression que l’on minimise le réchauffe­ lité centrée sur celui de 2005 (le milieu deaux, Agen et Toulouse ont le climat de lement dans la série des années
jour des normales rendues obsolètes par ment climatique. L’écart des températu­ de la période). « La France s’est réchauffée Perpignan et Marseille d’il y a cinquante les plus chaudes, malgré l’in­
l’évolution du climat, alors que les tempé­ res actuelles par rapport à la nouvelle d’environ 0,3 °C en quinze ans, donc on a ans. Les précipitations, en revanche, n’ont fluence de La Niña, dont les effets
ratures ont beaucoup augmenté au cours normale sera forcément moindre que par plus de chances d’avoir des anomalies po­ pas évolué : les cumuls annuels s’établis­ sont généralement plus forts la
des dernières décennies », explique Jean­ rapport à l’ancienne, puisque cette nou­ sitives que négatives comparé à la nor­ sent à 934 mm sur la période 1991­2020, deuxième année. La litanie des re­
Michel Soubeyroux, directeur adjoint de velle normale établit la moyenne des male », indique le climatologue Olivier comme sur celle de 1981­2010.  cords n’est pas près de s’achever. 
la climatologie à Météo France. températures sur trente années plus ré­ Boucher, directeur de recherches CNRS. au. g. audrey garric
0123
18 | planète SAMEDI 16 JANVIER 2021

D É R È G L E M E N T   C L I M AT I Q U E

« Il faut arrêter cette moyen de décès annuels dus à


des extrêmes climatiques en Eu­
rope pourrait passer de 3 000
aujourd’hui à environ 100 000 au
« ON A LE FUTUR 
ENTRE NOS MAINS. 
température inférieure à celle
d’aujourd’hui, à cause de l’inertie
du système climatique et de l’effet
des émissions passées.
LA PRINCIPALE 
machine infernale
milieu du siècle et 150 000 vers
2100, principalement à cause des Alors que la température
vagues de chaleur. SOLUTION RÉSIDE DANS  a été supérieure de 1,2 °C
en 2020 par rapport à l’époque
Le réchauffement climatique
LA DÉCARBONATION  préindustrielle, est­il encore

du réchauffement » est­il plus rapide qu’anticipé ?


Globalement, il n’y a pas vrai­
ment de surprise. Dès 1979, le rap­
port Charney, commandé par la
DES ÉCONOMIES » possible de contenir le
réchauffement à 1,5 °C comme
le prévoit l’accord de Paris ?
Il y a une confusion concernant
A moins de contenir les émissions, une large Maison Blanche à l’Académie na­
tionale des sciences américaine,
sonne ne peut prédire sur quelle
trajectoire d’émissions on va se
les objectifs de l’accord de Paris :
cet accord vise à limiter le réchauf­
partie de la planète risque de devenir inhabitable, projetait un réchauffement de 1,5
à 4,5 °C pour un doublement
trouver à la fin du siècle. fement bien en dessous de 2 °C et
si possible à 1,5 °C par rapport à
prévient le climatologue Jean­Pascal van Ypersele de la concentration en CO2 dans
l’atmosphère par rapport à l’ère
La baisse inédite des émissions
de CO2 en 2020 (7 %), liée
l’ère préindustrielle. C’est un ob­
jectif absolu, pas un objectif pour
préindustrielle. Or cette concen­ au Covid, n’aura qu’un impact 2100. Même si on dépasse 1,5 °C
tration est déjà passée de marginal sur le réchauffement. dans vingt ou trente ans, ce qui est
ENTRETIEN ciers de montagne, qui sont sou­
vent des réservoirs d’eau. L’éro­
dité, une température de 35 °C est
déjà considérée comme extrême­
280 ppm (parties par million)
avant la révolution industrielle à
Pendant combien de temps
faudrait­il diminuer les rejets
une forte possibilité, cela a tou­
jours du sens de viser cet objectif

L
e climatologue belge sion des côtes se poursuit sous ment dangereuse. Dans les bas­ 410 ppm aujourd’hui. carbonés avant que cela se car on pourrait revenir sous ce
Jean­Pascal van Ypersele, l’effet de l’élévation du niveau des sins du Gange et de l’Indus, où vit En 1990, le premier rapport du répercute sur la température ? seuil plus tard. D’un point de vue
professeur à l’Université mers, les inondations s’aggra­ un cinquième de la population GIEC sonnait également l’alerte : Il faut d’abord réussir à stabili­ géophysique, il est possible de res­
catholique de Louvain et vent, facilitées par l’intensifica­ mondiale, 15 % des habitants con­ il parlait d’un réchauffement ser la concentration en CO2 dans ter en dessous de 1,5 °C. Et comme
ancien vice­président du Groupe tion des pluies. Ailleurs, ce sont naissent aujourd’hui régulière­ moyen de 0,2 °C par décennie – l’atmosphère, qui ne cesse d’aug­ l’a montré le rapport du GIEC de
d’experts intergouvernemental des sécheresses, qui se cumulent ment ces conditions. Cette pro­ que l’on a effectivement observé menter depuis la révolution in­ 2018, en dessous de 1,5 °C, les im­
sur l’évolution du climat (GIEC), parfois aux inondations, comme portion augmenterait à 75 % d’ici au cours des trois dernières dé­ dustrielle. Pour cela, il ne faut pas pacts sont beaucoup moins
craint que le dérèglement climati­ on peut le voir au Sahel. L’huma­ à la fin du siècle dans un scénario cennies. Il évoquait aussi une élé­ émettre davantage de gaz à effet grands que pour 2 °C.
que ne rende inhabitable une nité est au bord du précipice cli­ d’émissions très élevées. vation du niveau des mers de de serre que les puits naturels (fo­ On peut encore éviter un ré­
part de plus en plus grande de la matique. Cette crise aura des con­ Le travail et la vie dehors vont 20 cm à 110 cm de 1990 à 2100, et rêts, sols, océans, etc.) peuvent en chauffement aux impacts insup­
planète, à moins de contenir les séquences pour l’humanité et devenir insupportables dans des le dernier rapport sur les océans, absorber. Actuellement, on émet portables pour la majorité. On a le
émissions de gaz à effet de serre. pour les écosystèmes bien plus régions de plus en plus vastes et publié en 2019, a largement con­ autour de 40 milliards de tonnes futur entre nos mains. La princi­
graves que celles du Covid­19. On une part de plus en plus grande de firmé ces chiffres. En revanche, les de CO2 chaque année, et les systè­ pale solution réside dans la décar­
L’Organisation météorologi­ se demande ce qu’il faut pour que la planète sera inhabitable. Les calottes glaciaires fondent plus mes naturels en absorbent 20. On bonation des économies : sortir
que mondiale vient la situation soit enfin traitée avec animaux et les végétaux souffri­ vite que ce que l’on prévoyait, et pourrait penser qu’il serait possi­ du charbon, arrêter le déboise­
de classer 2020 comme l’urgence qu’elle mérite. ront aussi énormément, ce qui cela rend plus probable une forte ble d’arrêter la hausse de la con­ ment, réduire notre consomma­
l’une des trois années les plus affectera la production agricole. Si élévation du niveau de la mer. centration en divisant par deux tion d’énergie, développer massi­
chaudes jamais enregistrées. Des zones de la Terre seront­ l’on n’arrête pas cette machine in­ les émissions, ce qui prendrait dix vement les énergies renouvela­
Comment réagissez­vous ? elles bientôt inhabitables ? fernale, des centaines de millions Quelles incertitudes ans. Mais ce serait insuffisant, car bles, réorienter les flux finan­
C’est d’autant plus remarquable Le dérèglement climatique se de gens devront fuir leurs terres persistent ? la capacité des puits va diminuer ciers. En plus, nous pourrions
et inquiétant que 2020 a été mar­ traduit par une hausse de la tem­ pour survivre. Les plus vulnéra­ Il existe deux sources majeures à mesure que l’on baissera les peut­être utiliser des techniques
quée par un fort La Niña [un re­ pérature mais aussi de l’humidité bles, souvent les plus pauvres, d’incertitudes. La première réside émissions. En plus de sortir com­ de géo­ingénierie, comme le cap­
froidissement du Pacifique équa­ – sous l’effet notamment de l’éva­ seront les plus touchés mais les dans la microphysique des nua­ plètement des énergies fossiles, il tage et stockage de CO2, même si
torial qui diminue la température poration des océans. Cette combi­ autres ne seront pas indéfini­ ges, qui n’est pas très bien connue faut arrêter la déforestation, re­ je reste très critique et prudent
globale de la planète]. Si on avait naison met les organismes vi­ ment à l’abri. A la fin du siècle, et qui est très difficile à représen­ planter là où on peut le faire sans concernant ces technologies. On
eu un El Niño comme en 2016 [le vants sous pression, car notre dans un scénario d’inaction con­ ter dans des modèles globaux du affecter la biodiversité, et réduire a déjà réalisé des choses qui pa­
phénomène inverse], le réchauffe­ transpiration, qui nous permet de tre le dérèglement climatique, climat dont la résolution spatiale fortement les émissions des raissaient impossibles, comme
ment aurait été pire encore. Ce nous réguler, a du mal à s’évapo­ près des deux tiers de la popula­ n’est pas assez fine. Mais au­delà autres gaz à effet de serre, notam­ abolir l’esclavage ou aller sur la
réchauffement s’accompagne rer. Si l’humidité est par exemple tion européenne pourraient être de la physique, l’incertitude dé­ ment le méthane. Même si on ar­ Lune. Je crois en l’inventivité hu­
d’événements climatiques extrê­ de 55 %, une température de 45 °C affectés chaque année par des pend aussi de la volonté hu­ rêtait brutalement toutes les maine et en la capacité de mobili­
mes qui se multiplient. L’Arctique peut être mortelle pour les hu­ événements climatiques extrê­ maine, des décisions politiques, émissions d’origine humaine, il sation face au danger. 
suffoque, les calottes glaciaires mains en bonne santé en quel­ mes, contre 5 % sur la période de des priorités d’investissements faudrait attendre la fin du siècle propos recueillis par
fondent, de même que les gla­ ques heures. Avec 70 % d’humi­ référence 1981­2010. Le nombre et des choix technologiques. Per­ pour commencer à observer une audrey garric

« Affaire du siècle » : la justice invitée à condamner l’Etat français


La rapporteuse publique demande au tribunal administratif de reconnaître « la carence fautive » de l’Etat face au dérèglement climatique

L’ audience était très atten­


due. Deux ans après avoir
recueilli plus de 2 millions
de signatures en moins d’un mois
– une mobilisation sans précé­
de la pétition (Notre affaire à tous,
Greenpeace, Oxfam et la Fonda­
tion Nicolas Hulot) avaient dé­
posé en mars 2019 un recours de­
vant le tribunal administratif de
grand procès climatique en
France », la rapporteuse publique
Amélie Fort­Besnard, à l’issue
d’une argumentation de près de
deux heures, a invité le tribunal
62 % DE LA POPULATION 
FRANÇAISE 
EST PARTICULIÈREMENT 
dice au motif que cette « répara­
tion pourrait résider dans la correc­
tion de la trajectoire », laquelle est
au cœur des demandes des ONG.
Dans son mémoire en défense,
L’audience de jeudi s’inscrit dans
le prolongement de la décision,
tout aussi inédite, rendue le 19 no­
vembre 2019 par le Conseil d’Etat.
Dans un autre recours visant
dent en France –, pour dénoncer Paris pour « carence fautive » de à reconnaître la « carence fautive » le gouvernement avait rejeté les l’inaction climatique de l’Etat, dé­
l’« inaction climatique » de l’Etat, l’Etat. Jeudi après­midi, leurs re­ de l’Etat. Le jugement a été mis en EXPOSÉE AUX EFFETS  accusations d’inaction et mis en posé cette fois par la ville de Gran­
« L’affaire du siècle » avait rendez­ présentants avaient le sourire. Et délibéré mais, dans une grande GRAVES DU DÉRÈGLEMENT  avant sa loi énergie­climat de de­Synthe (Nord), la plus haute ju­
vous, jeudi 14 janvier, devant la pour cause, au terme de ce qu’elle majorité des cas, le tribunal suit 2019. Celle­ci « renforce les objectifs ridiction administrative a fixé un
justice. Les quatre ONG à l’origine a elle­même qualifié de « premier les conclusions de son rapporteur. CLIMATIQUE A RAPPELÉ  climatiques » en visant une baisse ultimatum à l’exécutif en lui don­
La magistrate a demandé « la de 40 % de la consommation nant trois mois pour « justifier que
condamnation de l’Etat » à verser LA RAPPORTEUSE  d’énergies fossiles d’ici à 2030, as­ la trajectoire de réduction à hori­
un euro symbolique aux associa­ sure­t­il. Des arguments qui n’ont zon 2030 pourra être respectée ».
tions requérantes (hormis Notre pas convaincu la rapporteuse pu­ Dans le cadre de « L’affaire du siè­
affaire à tous, jugée trop récente) nution annuelle de 1,5 %, et de blique. « Affirmer que les objectifs cle », là aussi, la rapporteuse pro­
pour « le préjudice moral résultant 3,2 % à partir de 2025 pour attein­ ne seront pas tenus seulement à pose d’accorder un délai supplé­
de sa carence fautive à n’avoir pas dre la neutralité carbone en 2050. l’aune du premier budget carbone mentaire au gouvernement avant
pris toutes les mesures nécessaires Et encore ces objectifs ont­ils été [2015­1017], ce n’est pas un procès d’« enjoindre à l’Etat de prendre dif­
pour respecter la trajectoire de ré­ revus depuis à la baisse par le gou­ juridique mais un procès d’inten­ férentes mesures pour faire cesser
duction des gaz à effet de serre qu’il vernement, contre l’avis du Haut tion », a contesté le ministère de la l’aggravation du préjudice écologi­

Le grand entretien a lui­même établie » pour être en


mesure de tenir tant ses objectifs
Conseil.
Tempêtes, ouragans, submer­
transition écologique, représenté
à l’audience par sa directrice des
que et atteindre ses objectifs en ma­
tière de réduction des gaz à effet de
sur l’actualité du monde nationaux que ses engagements
internationaux. La France s’est en­
sions, inondations, canicules… la
rapporteuse publique a rappelé
affaires juridiques, Aurélie Breton­
neau. Le ministère a rappelé qu’en
serre ». Pour le directeur général de
Greenpeace France, Jean­François
Ce samedi à 12 h 00 gagée à diminuer ses émissions de
40 % d’ici à 2030 par rapport au ni­
que 62 % de la population fran­
çaise était particulièrement expo­
raison de la baisse d’activité due
au coronavirus, la France devrait
Julliard, ce serait « l’accomplisse­
ment le plus abouti : que le tribunal
veau de 1990 et à atteindre la neu­ sée aux effets graves du dérègle­ même être en avance sur ses ob­ contraigne l’Etat à revoir sa copie
MARIE-PAULE KIENY tralité carbone à l’horizon 2050. ment climatique et que l’existence jectifs de 2020 et 2021. et à reprendre ses politiques publi­
Vaccinologue, présidente du Comité Vaccin d’un « préjudice écologique » ne « Les conclusions de la rappor­ ques. Là, Emmanuel Macron, qui
Photo © Christophe Lartige / TV5MONDE

COVID-19, directrice de recherche à l’INSERM « Correction de la trajectoire » souffrait donc aucune contesta­ teuse sont porteuses d’une révolu­ continue à se présenter comme le
répond aux questions Or le pays n’est pas du tout sur la tion. Elle a même estimé que le tion, car elles reconnaissent la res­ champion du climat, ne pourrait
de Françoise Joly (TV5MONDE) bonne trajectoire. Dans son rap­ « surplus de gaz à effet de serre » ponsabilité de l’Etat dans son inca­ pas rester les bras ballants ».
et Sandrine Cabut (Le Monde). port annuel, publié en juillet 2020, généré par son incapacité à tenir pacité à tenir ses engagements en Une victoire devant les tribu­
Diffusion sur TV5MONDE le Haut Conseil pour le climat ju­ ses engagements de réduction des matière de réduction des gaz à naux, espèrent les ONG, modi­
et sur Internationales.fr geait très sévèrement la politique émissions et « le manque de règles effet de serre, estime de son côté fiera le rapport de force politique
du gouvernement : « Les actions contraignantes » pour inciter à Clémentine Baldon, l’avocate de au moment où le projet de loi
en partenariat avec climatiques ne sont pas à la hau­ adopter une mode de vie moins la Fondation Nicolas Hulot. Le issu des propositions de la Con­
teur des enjeux ni des objectifs. » énergivore et décarboné contri­ tribunal est invité à considérer que vention citoyenne pour le climat,
Ainsi, les émissions de gaz à effet buaient à « l’aggravation » de ce la trajectoire est bien contrai­ jugé « très insuffisant », doit être
de serre ont baissé seulement de préjudice écologique. La magis­ gnante et que tous les moyens présenté le 10 février en conseil
0,9 % entre 2018 et 2019, alors que trate a toutefois écarté la de­ n’ont pas été mis en œuvre pour des ministres. 
le rythme devrait être d’une dimi­ mande de réparation dudit préju­ qu’elle soit respectée. » stéphane mandard
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 | 19

Résiliente, l’Allemagne s’inquiète pour 2021
Le PIB de la première économie de la zone euro s’est contracté de 5 % en 2020. Les perspectives sont incertaines

berlin ­ correspondance

P
eter Altmaier n’a pas ré­
sisté à la tentation d’or­
ganiser une conférence
de presse, jeudi 14 jan­
vier au matin, pour commenter
lui­même les chiffres de l’écono­
mie allemande pour 2020, pu­
bliés par l’institut national de sta­
tistiques Destatis. C’est un art
dont le volubile ministre de l’éco­
nomie raffole. L’occasion était
d’autant plus belle que ce proche
d’Angela Merkel, très critiqué par
les milieux économiques alle­
mands il y a encore dix­huit mois,
peut enfin savourer sa revanche,
données à l’appui. Car si la réces­
sion liée à la pandémie de Co­
vid­19 est historique (– 5 %), l’Alle­
magne a bien mieux résisté à la
crise qu’anticipé, et apparaît plus
solide que ses voisins.
Le recul de l’activité économi­
que est deux fois moindre que ne
le redoutaient les économistes au
plus fort de la crise, en mars 2020,
quand l’automobile allemande,
faute de livraisons de compo­
sants, avait dû se mettre totale­
ment à l’arrêt. Elle est aussi moins
forte que celle subie par l’Allema­
gne en 2009, où le PIB s’était con­
tracté de 5,7 %. Trois raisons expli­
quent que le choc soit resté mo­
déré par rapport à d’autres pays.
Passé la sidération du printemps, Le ministre de l’économie allemand,
l’industrie, secteur central de Peter Altmaier, au Bundestag,
l’économie allemande, a relevé la le 8 décembre 2020.
tête. Il enregistre depuis l’été une MICHELE TANTUSSI/REUTERS
forte hausse de son activité, grâce
à la vitalité des commandes asiati­
ques. La distribution, malgré les
fermetures des magasins non es­ d’année. D’autant que les Alle­ déficit historique de 158,2 mil­ ques exprimées par les milieux li­ d’entre elles ? Cette question sera
sentiels, a profité du boom du mands ont accumulé des réser­ liards d’euros, le premier depuis béraux, y compris à l’intérieur de
« On nous a certainement posée lors des dis­
commerce en ligne. Enfin, les me­ ves considérables : le taux d’épar­ l’entrée en vigueur en 2011 du mé­ son propre camp, sur la politique reproché de cussions de samedi. Le dispositif
sures de soutien aux entreprises, gne a atteint en 2020 le niveau canisme de « frein à la dette », qui menée en codécision avec le mi­ du frein à la dette fait ainsi l’objet
comme le chômage partiel, mises historique de 16,3 %, a souligné impose une limite constitution­ nistre des finances social­démo­
dépenser trop, d’appels à la réforme, notamment
en place par le gouvernement, ont Destatis jeudi. nelle à l’endettement public. crate Olaf Scholz. de contribuer chez les Verts, afin de faciliter les
permis d’éviter la vague de licen­ Avec toutes les précautions né­ C’est aussi le second déficit le investissements dans les infras­
ciements redoutée à l’automne. cessaires dues à la gravité de la si­ plus fort de l’histoire de la Répu­ Succession d’Angela Merkel
à de l’assistanat tructures, la numérisation et la
tuation sanitaire, Peter Altmaier a blique fédérale après celui de 1995, « Laissez­moi vous le dire : ces me­ incompatible décarbonisation de l’économie.
Critiques des orthodoxes donc tressé les lauriers de sa poli­ qui résultait des suites de la réuni­ sures ne sont pas éternelles, mais L’intervention de l’Etat dans
Certes, les prévisions de crois­ tique et justifié les moyens consi­ fication, a précisé Destatis jeudi nous mettrons tout en œuvre cette
avec une l’économie sera également un su­
sance pour 2021 sont hautement dérables mobilisés à l’occasion de matin. En dix mois, 75 milliards année pour permettre à l’Allema­ économie jet de débat au sein de la CDU. Mi­
incertaines. La prolongation des cette crise. « Les chiffres montrent d’euros ont été injectés dans l’éco­ gne d’éviter une perte de substance ses en veilleuse par la crise, les cri­
strictes restrictions en cours sem­ que la politique du gouvernement nomie sous forme d’aides direc­ irréversible », a­t­il martelé. Une
de marché » tiques des milieux économiques
ble inévitable au vu des chiffres est parvenue à limiter de façon effi­ tes, de mesures du chômage par­ façon pour le ministre de se posi­ PETER ALTMAIER contre Peter Altmaier n’ont pas
records d’infections et de décès cace l’effondrement de la conjonc­ tiel, de baisse de la TVA et de sou­ tionner dans un débat qui émerge ministre de l’économie disparu. Les mesures de « politi­
liés au Covid­19. Angela Merkel a ture. Nous avons réagi tôt, de ma­ tien aux indépendants et aux fa­ actuellement au sein du parti que industrielle » qu’il a défen­
d’ores et déjà annoncé qu’il fallait nière efficace et ciblée », a­t­il af­ milles. L’Etat a également sauvé conservateur : pas question pour dues et ancrées dans le plan de
se préparer aux « semaines les firmé. Mais surtout avec toute la de la faillite la compagnie aé­ lui d’interrompre trop tôt le sou­ Merkel et a de fortes chances de relance voté en juin (hydrogène,
plus difficiles de la pandémie ». Les puissance financière dont l’Alle­ rienne Lufthansa et le voyagiste tien public à l’économie pour re­ devenir le prochain chancelier au intelligence artificielle), ainsi que
hôtels, les restaurants, le secteur magne était capable, faisant sau­ TUI, deux entreprises allemandes venir à tout prix dans les clous mois de septembre. Car l’inven­ dans des programmes de subven­
de l’événementiel, des loisirs et ter une à une toutes les barrières emblématiques, en montant di­ budgétaires dès 2022. taire de la politique économique tions européennes (batteries,
de la culture, qui payent le plus de l’orthodoxie de politique éco­ rectement au capital. Ces remarques de Peter Alt­ menée pour contrer la crise due semi­conducteurs), pour soutenir
gros tribut de la crise, devraient nomique allemande. « Beaucoup nous ont reproché de maier et le moment choisi pour au Covid­19 en dira long sur le fu­ des secteurs industriels considé­
continuer à souffrir. Mais les éco­ A commencer par le sacro­saint dépenser trop d’argent, de contri­ les prononcer n’ont rien d’ano­ tur programme du premier parti rés comme essentiels à la « souve­
nomistes soulignent que comme équilibre budgétaire, le repère buer à une mentalité d’assistanat din. Samedi, le Parti chrétien­dé­ allemand. Les mesures prises raineté technologique » euro­
en 2020, la levée des restrictions central des conservateurs depuis incompatible à terme avec une mocrate (CDU), dont il est mem­ en 2020 sont­elles exceptionnel­ péenne, sont loin de faire l’unani­
pourrait déclencher un fort re­ une décennie, qui a volé en éclats. économie de marché », s’est dé­ bre, doit élire son président, qui les ou sont­elles amenées à se pro­ mité dans les milieux libéraux. 
bond de l’économie en milieu L’Allemagne a affiché en 2020 un fendu M. Altmaier, contre les criti­ prendra la succession d’Angela longer, au moins pour certaines cécile boutelet

En France, le soutien de l’Etat limite les défaillances d’entreprise


Fin décembre, les faillites reculaient de près de 40 % par rapport à 2019. Lors de la reprise, les dépôts de bilan risquent de se multiplier

I l y a quelques mois, j’avais


prédit un tsunami de dé­
faillances. Je me suis trompé :
aujourd’hui, nous avons toujours
peu de dossiers. C’est comme la
une réduction du nombre d’entre­
prises en difficulté », rappelle l’ins­
titution financière. Elle résulte,
d’une part, de la fermeture des tri­
bunaux de commerce et du calen­
l’année, soit 28 000 entreprises
« sauvées » par les mesures de
soutien de Bercy.

Nouvelles mesures d’aide


dirigées vers les secteurs les plus
en difficulté. De quoi retarder un
peu l’heure de vérité, celle où les
entreprises devront voler de nou­
veau de leurs propres ailes. Tant
Nantes, le regard tourné vers les
hôtels et restaurants de la région.
« Certaines habitudes de consom­
mation auront changé… »
Un « signal positif », toutefois,
pour les grandes entreprises. Avec
31 défaillances en 2020 dans leurs
rangs, soit 11 entreprises de plus
qu’en 2019, selon le décompte
effectué par Euler­Hermes, elles
drôle de guerre… » Depuis, son drier des formalités et, d’autre Etait­ce reculer pour mieux sau­ que l’économie ne fonctionnera est relevé par l’Observatoire con­ font figure de maillon faible du
département, spécialisé dans le part, du soutien massif apporté ter ? L’assureur­crédit Euler Her­ pas normalement, les risques de sulaire des entreprises en difficul­ tissu économique.
restructuring, Me Philippe Druon, aux entreprises dès le début de la mes, dans une note publiée jeudi défaillances sont moindres, ajou­ tés de la chambre de commerce « De nombreuses grandes entre­
avocat associé chez Hogan Lo­ crise. Les prêts garantis par l’Etat 14 janvier, estime à 50 000 le tent encore les experts. et d’industrie Paris Ile­de­France. prises sont entrées dans la crise en
vells, est partagé entre incrédulité (PGE), notamment, représentent nombre d’entreprises qui feront Autrement dit, c’est au moment Selon une note publiée le 12 jan­ situation de fragilité financière,
et inquiétude : « Certains secteurs, à date 131 milliards d’euros versés faillite en France en 2021, et plus de la reprise que les premiers dé­ vier, le recours aux procédures avec des marges sous pression et
particulièrement touchés, souf­ à plus de 645 000 entreprises. de 60 000 en 2022. Mais cet hori­ gâts pourraient être observés. « Le amiables (mandat ad hoc et con­ un endettement élevé », explique
frent d’une façon incroyable de la Une somme supérieure d’un tiers zon pourrait s’éloigner au vu jour où cela va redémarrer, il fau­ ciliation) avait progressé de 3 % Maxime Lemerle, directeur des
crise. Pourtant, ça tient… » au montant du plan de relance, des mesures annoncées jeudi. dra financer le fonds de roulement, par rapport à l’année précédente recherches sectorielles. La crise,
Les chiffres publiés mercredi qu’il faudra pourtant rembourser Le ministre l’économie, Bruno racheter de la marchandise pour au 1er octobre 2020, plus particu­ avec le confinement et les restric­
13 janvier par la Banque de France tôt ou tard. Le Maire, a confirmé que les en­ la vendre, reprendre le personnel, lièrement du fait de la hausse très tions sanitaires, qui ont privé cer­
attestent de cette résilience du Les économistes du groupe treprises vont bénéficier, de droit, reconstituer les stocks… », décrit nette des conciliations (+ 10 %). taines activités de leurs clients,
tissu économique. A la fin du BPCE avaient estimé dans un d’un délai supplémentaire d’un Me Druon. « Il faudra aussi que les Or, c’est « dans le cadre de ces pro­ a fait le reste. En conséquence,
mois de décembre 2020, le nom­ document publié le 10 décem­ an pour amorcer le rembourse­ clients soient au rendez­vous », fait cédures que les emplois ont plus des myriades de fournisseurs,
bre de faillites était en recul de bre 2020 que les aides publiques ment des PGE. De plus, de nouvel­ valoir, pour sa part, Benjamin de chances d’être pérennisés », prestataires ou sous­traitants ris­
39,5 % par rapport à l’année précé­ avaient contribué à réduire les dé­ les mesures d’aide, d’un montant Poulard, expert­comptable au rappelle l’institution consulaire. quent de tomber, tôt ou tard. 
dente. « Cette baisse n’indique pas faillances de 40 % à 45 % durant total de 4 milliards d’euros, seront sein du cabinet Exco, installé à La situation est un peu différente béatrice madeline
0123
20 | économie & entreprise SAMEDI 16 JANVIER 2021

PERTES & PROFITS | XIAOMI 
Dans les réseaux bancaires, par phi lippe esc ande

le moral est au plus bas Un grain de riz dans


la guerre technologique
Selon l’Association française des banques, les démissions ont représenté
plus de 40 % des départs en 2019, contre 25 % en 2014 Pour Lei Jun, le fondateur de
Xiaomi, le nom de son entre­
ne sont pas aussi sensibles que
les infrastructures de télécom­
prise, qui signifie littéralement munications de son concurrent
« millet », le caractère « xiao » Huawei ou que la fabrication de

D
epuis que, le 7 décem­ qu’elle aurait dû être en train de Première cause de démission ? (« petit ») évoque plutôt le petit puces électroniques de SMIC,
bre 2020, la Société gé­
« Les fonds signer chez le notaire, que le ca­ « Un désaccord avec les modes de grain de riz des bouddhistes qui deux autres stars de la technolo­
nérale a acté la fusion qui n’arrivent pas mion de déménagement était management », indique une peut être aussi grand qu’une gie chinoise clouées au pilori par
de son réseau de ban­ déjà en bas de chez elle ». « Les source interne, suivi d’une « insa­ montagne, et le « mi » serait l’administration Trump.
ques de proximité avec celui de sa
alors que fonds de son crédit immobilier tisfaction vis­à­vis des conditions l’acronyme de « mobile Inter­ Mais il semble clair désormais
filiale du Crédit du Nord, en vue de le client est chez n’ont pas pu être débloqués à de travail ». « Le salaire et le man­ net », mais aussi de mission im­ que l’argument militaire mis en
réaliser des économies, Elodie, temps, alors que, pour nous, en que de perspectives professionnel­ possible. La première partie de la avant cache la volonté de casser
36 ans, (le prénom a été changé),
le notaire, c’est agence, tout était prêt. » les, qui sont normalement les cau­ mission, devenir une montagne, la montée en puissance spectacu­
conseillère clientèle au sein d’une tous les jours » A en croire Richard Pons, délé­ ses principales lors des démissions a été en partie réalisée en 2020, laire de la technologie chinoise.
agence bancaire des Hauts­de­ gué syndical CFDT chez BNP Pari­ tous secteurs et entreprises quand le fabricant chinois de D’autant que celle­ci s’est large­
RICHARD PONS
France, espère que son poste sera bas, « les fonds qui n’arrivent pas confondus, n’arrivent ici qu’en troi­ smartphones a, pour la première ment appuyée sur les capitaux
délégué syndical CFDT
supprimé. « Cela me permettrait alors que le client est chez le no­ sième et quatrième positions », fois de sa courte existence, dé­ américains pour prospérer. Ali­
chez BNP Paribas
de partir avec une enveloppe. On taire, c’est tous les jours ». « On a poursuit cette source. passé son modèle, Apple. La baba, le roi du commerce en li­
est plusieurs à le souhaiter », assu­ industrialisé les processus, on C’est le « management par le deuxième partie sera tout aussi gne, avait procédé à la plus im­
re­t­elle. « Je n’aime plus du tout compte beaucoup de CDD et d’in­ chiffre » qui a fini par décourager difficile : convaincre Joe Biden portante introduction en Bourse
mon métier, je me sens en perma­ missionner de son poste de direc­ térim dans les back­offices, donc Virginie (son prénom a été qu’il n’est pas le diable. Entendre, de l’histoire de Wall Street. En ce
nence sous pression, celle de la di­ teur d’agence chez LCL pour deve­ on perd en qualité, le suivi de dos­ changé), entrée au Crédit agri­ que cette jeune gloire de dix ans début janvier 2021, la Bourse de
rection et celle des clients », pour­ nir conseiller en gestion de patri­ sier peut être catastrophique ». cole la quarantaine passée, après d’âge n’est pas un agent de l’ar­ New York a entamé le retrait de la
suit celle qui est entrée à la Société moine dans une banque mutua­ En décembre 2020, sur les cinq une première carrière dans la mée populaire de Chine mena­ cotation des trois grands opéra­
générale en 2004. liste. Lui non plus ne supportait dossiers de prêt à l’habitat qu’Elo­ vente de prêt­à­porter. « Il faut çant la sécurité des Etats­Unis. teurs de télécommunications chi­
« Il ne faut pas se voiler la face, plus la course aux objectifs. « Dix­ die a bouclés, deux ont fait l’objet faire des chiffres, sinon on est pé­ Ce jeudi 14 janvier 2021, l’une nois et le risque pèse sur Alibaba.
nous sommes des vendeurs, pas huit rendez­vous clients par se­ d’un « virement TGV » de dernière nalisé sur notre prime variable et des dernières décisions du prési­ Le cas de Xiaomi, comme celui
des conseillers », déplore­t­elle, maine, et il va de soi qu’un client minute chez le notaire. « Ultras­ ça joue sur notre progression de dent sortant, Donald Trump, aura du réseau social TikTok, illustre
en pointant la grille d’objectifs de ne peut pas repartir sans rien, ou tressant ! », souffle­t­elle. carrière », témoigne­t­elle. « L’en­ été d’inscrire la société chinoise l’interpénétration entre les deux
produits d’assurance, de pré­ alors c’est qu’on ne sait pas faire treprise a besoin de ce fonctionne­ sur la liste noire de la défense capitalismes. L’un des trois pre­
voyance, d’épargne ou de crédits à notre job et susciter le besoin, dit­il. « Management par le chiffre » ment par objectifs pour s’organi­ américaine. Cette dernière vise à miers investisseurs, lors de la
placer et de comptes à ouvrir. « On Sans tenir compte du poids crois­ Aujourd’hui, la majorité des sala­ ser, une activité doit pouvoir se pointer les entreprises jugées création de Xiaomi en 2010, fut
ne touche plus de commissions à sant des tâches administratives. » riés travaillant dans le secteur ne “monitorer” [se contrôler] », ré­ dangereuses pour l’Amérique et à Qualcomm, le grand spécialiste
l’unité, mais, naturellement, on Comme de nombreux confrè­ quittent plus leur banque au mo­ torque un banquier. interdire aux investisseurs amé­ américain des puces pour télé­
oriente les clients vers les produits res, le banquier compose avec les ment de la retraite, mais parce Une étude qualitative publiée, ricains de les financer. Y figurent phone mobile. Il a, depuis, suivi
pour lesquels nous sommes en re­ bogues et les lenteurs informati­ qu’ils vont voir ailleurs. En 2019, en novembre 2020, par l’Observa­ notamment la compagnie pétro­ les tours de table successifs pour
tard sur nos objectifs. » ques. « Il y a encore deux ans, on les démissions ont représenté toire des métiers de la banque et lière nationale CNOOC, en raison financer le développement spec­
fonctionnait encore au fax dans plus de 40 % des départs, contre BPI Group, intitulée « Le manage­ de sa politique agressive en mer taculaire de son poulain. Le dé­
Course aux objectifs l’agence, affirme­t­il. Le vernis des moins de 25 % en 2014, selon les ment dans la banque : évolution, de Chine méridionale, ainsi que couplage sera douloureux.
Elodie consulte déjà une belles applis, c’est pour le client, chiffres de l’Association française révolution ou réinvention ? », ap­ le constructeur d’avions COMAC. Xiaomi est surnommé l’Apple
conseillère en réorientation pro­ mais, en interne, les procédures des banques. Ils concernent en pelle au changement. Elle y décrit chinois. Pas seulement pour le
fessionnelle de Pôle emploi et sont complexes dès qu’on sort des premier lieu la cohorte des char­ pêle­mêle « la mauvaise image Argument militaire design de ses appareils, mais par
n’attendra peut­être pas la fusion cases, et cela arrive souvent. Les gés de clientèle. Cette désaffec­ persistante des banques », qui « a Le futur président, Joe Biden, le culte que voue Jin Lei à Steve
des réseaux pour démissionner. dossiers que l’on envoie pour un tion commence à inquiéter cer­ fini par devenir une contrainte aura jusqu’à novembre 2021 pour Jobs, lui empruntant sa manière
Elle ne représente pas un cas isolé. traitement en back­office tombent tains établissements. culturelle presque intériorisée », entériner ou non cette décision, de s’habiller et de mettre en
« Ma mission est de préserver l’em­ dans une boîte collective, on ne En novembre 2020, LCL a pré­ la crainte des salariés « d’une tom­ voire la renforcer en inscrivant scène la sortie de ses produits.
ploi, c’est triste d’observer que de peut pas faire de suivi. » senté une étude sur les démis­ bée en désuétude de leurs compé­ ces sociétés sur d’autres listes, De fait, Apple, le vrai, très présent
plus en plus de salariés viennent « [Quand les clients venaient sionnaires aux représentants tences sous l’effet des technolo­ qui pourraient bloquer toute en Chine, pourrait bien faire les
me voir pour savoir comment quit­ s’enquérir de leurs dossiers], je syndicaux de la banque. L’établis­ gies » ou « une organisation fourniture de composants amé­ frais lui aussi de cette attaque en
ter la banque avec un chèque », noyais le poisson, je disais que sement a enregistré 730 démis­ historiquement très hiérarchisée ricains ou punir les entreprises règle du gouvernement améri­
constate Marc Durand représen­ c’était en cours, alors que je n’en sions en 2019 (pour seulement et segmentée », alors que les colla­ étrangères qui oseraient com­ cain contre l’écosystème numéri­
tant du syndicat FO pour la So­ savais rien. Dans les agences, 223 départs à la retraite), auxquel­ borateurs réclament « plus d’hori­ mercer en dollars avec ces rené­ que chinois. Joe Biden est donc
ciété générale. on est pris entre le marteau et l’en­ les il faut ajouter plusieurs centai­ zontalité dans les processus de dé­ gats. Xiaomi, qui vend des télé­ attendu au tournant des deux
Installé dans l’est de la France, clume. » Jusqu’à ce jour où une nes de ruptures en fin de période cisions » et « moins de contrôle au phones, des trottinettes et des côtés du Pacifique. Certains
Thomas (son prénom a été cliente a passé une matinée « en d’essai, à l’initiative du salarié quotidien ».  aspirateurs pensait bien passer à grains de riz sont plus difficiles
changé), la trentaine, vient de dé­ pleurs dans [s]on bureau, parce quatre fois sur dix. véronique chocron travers les gouttes. Ses matériels que d’autres à avaler. 

Influenza aviaire : les raisons de la flambée de H5N8 FOOTBALL


Droits TV du foot : la
Ligue valide le principe
d’un appel d’offres
La forte densité des élevages et les mouvements humains expliquent la rapide propagation du virus chez les volailles Le conseil d’administration
de la Ligue de football profes­
sionnel (LFP) a validé, jeudi
14 janvier, le principe d’un ap­

D eux cent soixante­qua­


tre foyers recensés en
France au 14 janvier
(dont 224 dans les Landes) et
700 000 volailles abattues. L’épi­
sième fois en quelques années.
En 2015­2016, le virus qui s’était
répandu était de souche H5N1, et
les canards étaient porteurs sains.
Seuls les poulets étaient touchés.
plutôt les mouvements humains
et la contamination de l’environ­
nement qui ont facilité sa circula­
tion entre élevages. « On a une con­
tamination de proche en proche,
l’épizootie précédente, les mesu­
res de biosécurité avaient été ren­
forcées. En particulier, en période
de risque élevé de contamination,
les volatiles ont l’obligation d’être
dans la faune sauvage. Le pro­
blème est de savoir comment on
maîtrise le risque ». Outre les me­
sures de biosécurité et de sur­
veillance épidémique, l’épidémio­
pel d’offres pour les droits TV
vacants des championnats
de France, ont indiqué à l’AFP
deux sources ayant connais­
sance du dossier. La Ligue
zootie d’influenza aviaire pour­ Mais en 2016­2017, le H5N8 avait par l’environnement, les échanges confinés dans des bâtiments. Mais logiste cite le vaccin comme piste ne souhaite remettre sur le
suit sa rapide diffusion dans le fait des ravages dans les élevages de personnels et matériels, les des dérogations sont accordées de recherche, avec toutefois des marché que les lots délaissés
Sud­Ouest de la France. Pour le de volatiles. Depuis l’apparition transferts d’animaux et la circula­ pour les cheptels de 3 200 têtes. réserves : « La vaccination ne peut par Mediapro, le diffuseur
ministre de l’agriculture, Julien du virus, à la mi­novembre 2020 tion de véhicules entre élevages », être un outil de gestion de crise. défaillant de 80 % des matchs
Denormandie, la priorité est de en Corse, les décisions prises l’ont précise Gilles Salvat. Le virus peut Trouver la bonne formule Une fois que le virus est là, c’est trop de Ligue 1 et de Ligue 2.
« limiter la propagation et soute­ donc été en tenant compte de ainsi se nicher sous les roues La segmentation de la filière, qui tard. Mais il n’y a pas de tabou : on
nir les éleveurs avec un accompa­ cette expérience précédente. d’une camionnette ou dans la favorise les mouvements d’ani­ peut imaginer une vaccination AÉRIEN
gnement social et financier », paille amenée dans un bâtiment. maux de ferme en ferme, est poin­ très ciblée, sur une période à risque Norwegian renonce
selon ses mots du 12 janvier. Un Se nicher sous les roues Un autre facteur a joué : la mé­ tée du doigt. De fait, aucun type et certains types d’élevage, pour au long-courrier low cost
versement d’acomptes pouvant Pour Gilles Salvat, directeur de la téo. « Le H5N8 peut survivre une d’élevage n’est épargné. « Une fois des animaux qu’on n’exporte pas. » La compagnie Norwegian
atteindre 75 % des indemnités de­ santé et du bien­être animal à soixantaine de jours à 4 °C dans un l’introduction avérée, tous les éle­ Reste à trouver la bonne for­ Air Shuttle, en grande diffi­
vait débuter cette semaine. l’Agence nationale de sécurité sa­ environnement humide », détaille vages, qu’ils soient en plein air ou mule. Julien Denormandie rap­ culté financière, renonce au
Mais les questions fusent pour nitaire de l’alimentation, de l’en­ le responsable de l’Anses. Le rôle en claustration, sont exposés, note pelle qu’« il n’y a pas de vaccin ho­ segment du long­courrier,
tenter de comprendre pourquoi la vironnement et du travail (An­ des oiseaux sédentaires des Lan­ Gilles Salvat. Les élevages en bâti­ mologué. Cela pose problème pour où elle était une pionnière
région, fer de lance de l’élevage de ses), « le facteur déterminant, c’est des reste, lui, encore à éclaircir : ment fermé le sont tout autant, l’exportation, les pays craignant les du low cost, pour se concen­
canards gras destinés au foie gras, la rencontre entre un virus haute­ les services vétérinaires n’ont à dès lors que la moindre faille dans animaux porteurs sains du virus ». trer sur l’Europe. Ce démantè­
se trouve frappée pour la troi­ ment pathogène et une zone den­ ce jour pas constaté de mortalité la mise en œuvre de la biosécurité Pour certains, l’épizootie actuelle lement va affecter plus de
sément peuplée d’animaux sensi­ accrue de cette avifaune dans le laisse entrer le virus. » doit être un signal d’alerte de pro­ 2 000 emplois − dont près
bles ». Cette souche de H5N8 sem­ Sud­Ouest, sans exclure qu’elle Contrairement aux épizooties blèmes environnementaux plus de 300 en France, a annoncé
ble particulièrement virulente soit un vecteur passif du H5N8. dues au H5N1, pour lesquelles on larges : la destruction des habitats jeudi 14 janvier le directeur
parmi les palmipèdes, chez qui Pour l’épidémiologiste Mathilde craignait une contamination à naturels favorise en effet le rap­ général, Jacob Schram. − (AFP.)
elle se multiplie rapidement et Paul, professeure à l’Ecole natio­ l’homme, ce risque est écarté prochement entre faune sauvage,
est excrétée en grande quantité. nale vétérinaire de Toulouse, « les pour le H5N8. « Mais du coup, domestique et zones d’activités ÉNE RG IE
En outre, les canards dévelop­ filières ont fait des efforts considé­ les éleveurs se sentent seuls face à humaines, contribuant à l’émer­ GE porte plainte
pent les symptômes quatre à cinq rables depuis 2017 en matière de cette crise sanitaire, car ils ont gence de nouveaux virus. L’écolo­ contre Siemens Energy
jours après le début de la période biosécurité, pour sécuriser les à gérer un problème économique gue de la santé Serge Morand, Le conglomérat américain
͈ de contagiosité, permettant au transports notamment, mais face à répétition, observe l’anthropo­ chercheur au CNRS, appelle ainsi à General Electric (GE) a déposé
virus de se diffuser à bas bruit. à un virus extrêmement conta­ logue Frédéric Keck, du CNRS, qui une réorganisation de long terme plainte jeudi contre Siemens
Selon l’Anses, l’introduction ini­ gieux, ça ne suffit pas ». étudie la gestion de crise des épi­ des filières : « Il faut vraiment en­ Energy, accusant son concur­
tiale dans les Landes est imputable La question du modèle d’élevage zooties. Il y a une lassitude face à courager des pratiques d’élevage rent allemand d’avoir utilisé
͈ ͈ aux oiseaux migrateurs venus du agite à nouveau les producteurs. ces mesures d’urgence qui devien­ qui renforcent la résilience : des éle­ des informations confiden­
nord de l’Europe, où l’on a observé Ceux qui élèvent, gavent, tuent et nent une routine. » vages plus petits, plus diversifiés, tielles pour gagner des appels
une mortalité exceptionnelle de transforment sur l’exploitation Mathilde Paul reconnaît qu’il plus modulaires. »  d’offres portant sur des « mil­
l’avifaune sauvage. Mais une fois craignent une remise en cause du faudra « composer désormais avec mathilde gérard liards de dollars » de contrats
le pathogène introduit, ce sont plein air pour les animaux. Après un réservoir de virus bien installé et laurence girard de turbines à gaz. − (AFP.)
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 économie & entreprise | 21

Dans l’arrière­salle des « restos clandestins »


Le bouche­à­oreille permet vite de trouver quelques établissements qui servent des clients, rideaux baissés

REPORTAGE au poste, où chaque chose est à


sa place, des bouteilles d’apéritifs
beaux jours, on fait barbecue. Ils
ne disent rien : l’ambiance est
L’Italie connaît une quarantaine de convives
dont le chanteur Patrick Bruel,
clusivement des bars nocturnes
et des chichas, précise une source

E
n janvier 2021, pas be­ à la calculette posée à côté de la moins à la délation qu’à la com­ un mouvement repéré par le magazine Public. policière.
soin d’aller chercher caisse. Pour la forme, il a scotché misération. « Il y a un moment, il « Repas de travail », a­t­on plaidé « Je trouve ça ahurissant, com­
bien loin pour jouer l’arrêté CAB/DS/BSI n° 2020­812, faut les soutenir, sinon il y aura
d’ouvertures à Laval comme à la capitale. mente Franck Trouet, porte­pa­
les gangsters : il suffit de portant sur le renforcement du une révolution », estime une sauvages Le bouche­à­oreille nous em­ role du Groupement national des
commander un couscous mer­ protocole sanitaire dans les éta­ commerçante qui participe à son mène aussi dans un établisse­ indépendants (GNI­HCR), une or­
guez et un bordeaux qui râpe blissements. On avait oublié ces premier couscous chez Sofiane.
ce 15 janvier, ment d’une petite commune de ganisation patronale de la restau­
dans un troquet de la banlieue bruits réconfortants, la sous­ « Et puis, quand on voit la queue sous le mot Seine­Saint­Denis. A une rue du ration. Il faut être dans une grande
ouest. Quartier pavillonnaire, pas tasse que l’on pose sur le zinc, le chez Primark… » commissariat, nul besoin de re­ détresse économique et morale
rebelle pour deux sous mais où café que l’on moud, les rires gras « Clandé » est une activité pré­
d’ordre #ioapro commandation pour y découvrir pour arriver à organiser cette acti­
l’on peut revivre la vie d’avant et nourris au ballon d’aligoté. So­ caire. Une autre adresse des (« moi, j’ouvre ») une cuisine goûtue, dans une vité de manière clandestine. Mais
qui reviendra bien un jour. Pas fiane n’a jamais fermé : durant Hauts­de­Seine que l’on s’apprê­ salle pas vraiment à l’abri des re­ pourquoi faire une différence en­
avant mi­février, soit au moins le premier confinement, ses ta­ tait à visiter a fermé, lundi 11 jan­ gards. Trois entrées, trois plats, tre ceux qui organisent des fêtes
15 semaines de fermeture. bourets hauts étaient toujours vier : la police lui a demandé de se monde. » Et les poches, enfin : « Le quatre desserts : cette fois, le pa­ sauvages et ceux qui tiennent
Pour « Tonton Hakim » − les debout face au comptoir. rabattre sur les sandwichs. Le res­ fonds de solidarité de 1 500 euros, tron, la quarantaine, n’a rien ces restaurants ? Cela procède du
prénoms ont été changés −, taurateur a échappé à la ferme­ lors du premier confinement, ne changé de ses habitudes. Il rem­ même non­respect de la règle. »
l’échéance est trop lointaine. C’est Pas de frites ture administrative, qui peut aller couvrait même pas mon loyer. Les plit ce midi­là sa salle de 18 cou­ Pour l’heure, aucun mouve­
un taxi rencontré avant les fêtes, Entre deux murs, il a tendu un jusqu’à deux mois. Et, surtout, à la 10 000 euros [du fonds de solida­ verts avec une clientèle de cadres ment d’ouvertures sauvages n’a
quand l’on se languissait déjà drap noir comme un cache­sexe, perte de toutes les aides publi­ rité], je les prends, mais ça ne suffit entre deux âges. Pour le soir, germé dans la restauration fran­
d’une pause déjeuner. Des « restos tenu par trois pinces à linge mais ques. En cas de récidive, il risque pas. » Ses charges fixes, mainte­ mieux vaut réserver. Oui, il sert le çaise, mise sous oxygène par les
clandestins », il pourrait en faire entrouvert sur le saint des un passage devant le tribunal. nant que ses salariés sont au chô­ soir et bien au­delà de 20 heures. aides gouvernementales. L’Italie
un guide − cela pourrait fâcher. saints : l’arrière­salle, où l’on peut Sofiane est prudent − il ne fait mage partiel, sont pourtant infé­ On repart avec une facture pour en connaît un vendredi 15 janvier,
Il faut appeler de sa part. Au télé­ poser ses fesses sur une ban­ confiance qu’aux habitués − mais rieures à cette somme. Le cous­ un repas complet, « sur table ». sous le mot d’ordre #ioapro
phone, on décline identité et pro­ quette en Skaï et son assiette sur pas franchement inquiet. Notre cous clandestin rapporte peu : le Impossible d’estimer le nombre (« moi, j’ouvre »). Né d’un mes­
fession, et l’on réserve pour qua­ une table en bois. Ce midi, So­ chauffeur de taxi nous avait pré­ vendredi et samedi, la recette ne d’établissements se prêtant à ce sage sur Facebook d’un restaura­
tre. Le bistrot, à quelques minutes fiane servira huit couscous géné­ venus : « Vous n’avez rien à crain­ dépasse pas les 500 euros, contre jeu risqué. La préfecture de police teur de Cagliari, en Sardaigne, le
d’une station de RER, affiche reux. Deux amis que l’on devine dre : quand vous verrez qui mange 2 000 en temps normal selon lui. rapporte, entre le reconfinement mouvement a pris dans plusieurs
« Vente à emporter ». Mais le ven­ retraités partagent une bouteille là­bas… Vous serez bien protégés, En semaine, quand il faut se con­ fin octobre et la fin de l’année régions italiennes et se voit sou­
dredi et samedi midi, c’est aussi de champagne, puis deux. Que si vous voyez ce que je veux dire ! » tenter de la boisson, c’est entre 2020, 22 fermetures administrati­ tenu par le leader d’extrême
couscous sur place. « Tonton Ha­ fêtent­ils ? « La Saint­Bonheur ! » On a vu : des officiers de la brigade 100 et 150 euros. ves et 285 verbalisations à Paris et droite Matteo Salvini.
kim » est là, comme une douzaine Ils se régalent là plusieurs fois anticriminalité accoudés au en petite couronne. Mais ces chif­ « Nous ne prônons pas la déso­
de personnes massées dans la par semaine, sans règle fixe ni comptoir, une policière − mas­ « Repas de travail » fres incluent tous les établisse­ béissance civile, reprend Franck
petite salle au carrelage blanc. mauvais prétexte. quée − venue récupérer un cous­ Les bistrots populaires n’ont pas ments recevant du public, et non Trouet. Par contre, on a le droit
Chacun porte un masque qui pro­ Il dit que, en ville, « ça parle » : cous collectif pour le commissa­ l’apanage des repas clandestins. spécifiquement les restaurants. d’avoir un vrai débat sur le bien­
tège très bien le menton, moins le son nom circule. Plutôt en bien, riat, semble­t­il pas surprise par Le 5 janvier, la police a fait irrup­ Dans les Bouches­du­Rhône, où fondé de cette interdiction. » Le
reste du visage. On se serre la assure­t­il, même si « Tonton Ha­ le spectacle. « Et là, glisse « Tonton tion dans un restaurant réputé l’on peut aussi s’installer dans succès de la campagne de vacci­
main et c’est le grand frisson. kim » s’inquiète parfois pour lui : Hakim », c’est la femme du com­ de l’agglomération de Laval : il ac­ quelques arrière­salles, 370 éta­ nation semble la seule planche de
Derrière le comptoir s’active So­ « Il fait gaffe quand même, y a missaire. Il vient souvent. » Hor­ cueillait un déjeuner auxquels blissements ont été verbalisés salut des restaurateurs. Sofiane et
fiane, seul aux commandes. C’est toujours quelques poucaves [dé­ mis des policiers, on croise des participaient des chefs d’entre­ depuis la fermeture des bars une cliente en discutent à l’addi­
un zinc pas branché mais fidèle lateurs] qui vivent en 1939­45. » taxis et des artisans fatigués de prise et un élu mayennais, selon et restaurants le 27 septem­ tion et, là aussi, ils sont d’accord :
Le propriétaire des murs est dans manger avec leurs doigts tous les France Bleu. Le 28 novembre au bre 2020, essentiellement à Mar­ ce sera sans eux. 
le coup, il passe parfois. Pour se midis. Hakim plaide aussi la dié­ soir, une table réputée du 16e ar­ seille et à Aix­en­Provence. Mais clément guillou
protéger des indésirables, le cui­ tétique et tâte un ventre rebondi : rondissement de Paris recevait ces affaires concernent quasi ex­ et gilles rof (à marseille)
« Il faut sinier, serveur et gérant ne fait « Se taper du McDo ou du kebab
les soutenir, pas de frites : trop d’odeurs. A tous les jours, c’est pas bon… »
13 h 15, Sofiane ferme le rideau. Il Il y a la tête, aussi, insiste Sofiane.
sinon il y aura faut désormais connaître le digi­ « Les clients veulent qu’on reste
une révolution », code de l’immeuble pour entrer ouvert parce qu’ils se font grave
par une porte latérale. Les voisins chier à la maison. Tu te prends le
estime voient bien le manège puisqu’il y chou avec ta femme, c’est pas une
une cliente a derrière une terrasse où, aux vie. Ici, au moins, ils voient du

Pour la fin 2020, les Français


ont plébiscité les produits festifs VOUS ÊTES CADRE DIRIGEANT
ET SOUHAITEZ DONNER UN NOUVEL
Sur l’ensemble de l’année, les ventes de produits de grande
consommation dans les enseignes de distribution ont bondi de 6,8 % ÉLAN À VOTRE CARRIÈRE ?
Rejoignez l’Executive Master de l’École polytechnique
pour bâtir le monde de demain

D u jamais­vu. Les super­


marchés peuvent remer­
cier les restaurants, con­
traints à baisser le rideau pour
tenter de juguler la pandémie de
1 milliard d’euros dans les hyper
et supermarchés. A comparer aux
524 millions d’euros dépensés sur
la seule journée du 23 décembre.
Mais l’année 2020, bouleversée
fois relativiser. En effet, en 2019,
l’année n’avait pas été faste pour
les mets de fête. La loi alimenta­
tion avait modifié les règles pro­
motionnelles, limitant à 25 % les
Covid­19. En 2020, les ventes de par la crise due au Covid­19, est à volumes vendus à prix discount et
produits de grande consomma­ tout point atypique. Signe de cette à 34 % la valeur maximale de la dé­
tion dans les enseignes de distri­ consommation bousculée, ce ne cote. Or, foie gras, saumon et
bution ont bondi de 6,8 %, selon sont pas les veilles de réveillon qui champagne faisaient d’ordinaire
les données de la société d’études terminent au sommet du classe­ office d’appâts pour attirer les
IRI. Une année qui s’est terminée ment des jours de plus grandes clients dans les magasins. Le chan­
en fanfare, avec des paniers bien courses. Le record a été battu le gement de règles du jeu avait déso­
garnis pour Noël et le Nouvel An. 16 mars, une date marquant tris­ rienté le consommateur.
« Les Français ont attendu de sa­ tement le début du confinement, Autre point à ne pas négliger,
voir s’ils pourraient faire la fête et avec un chiffre d’affaires de pour certains fabricants de pro­
sont passés aux achats pendant 757 millions d’euros en une seule duits alimentaires, les bomban­
les deux dernières semaines de dé­ journée. On se souvient de la ruée ces de réveillon n’ont pas com­
cembre. Même si les tables étaient sur les rayons farine, pâtes, papier pensé les aléas liés à la crise sani­
réduites en nombre de convives, il toilette, détergents ou surgelés. taire. Le champagne et les choco­
y avait la volonté de se faire plaisir, Rien de tel lors des fêtes de fin lats signent, par exemple, une
d’autant qu’ils avaient moins dé­ d’année. Quoique. « Pour le repas année en repli dans la grande dis­
pensé durant l’année. Comme on de Noël, on a constaté une dyna­ tribution, pénalisés par les mau­
ne peut pas voyager, aller au spec­ mique de vente des aides à la pâtis­ vaises ventes de Pâques et l’annu­
tacle, on investit dans la table », serie, du chocolat pâtissier, des lation d’événements. Pire, la fer­
explique Emily Mayer, experte en levures. Des produits du fait mai­ meture des restaurants a réduit
produits de grande consomma­ son », souligne Mme Mayer. Une le flot des victuailles, au détri­
tion chez IRI. Résultat, les ventes persistance des tendances appa­ ment de leurs fournisseurs. Ainsi,
des rayons alimentaires de la rues lors du confinement, où les si la grande distribution sable le
grande distribution se sont envo­ Français ont passé plus de temps champagne pour fêter sa belle
lées de 10,6 % à Noël. en cuisine. Mais sans surprise, année 2020, les Champenois, ont,
les réveillons ont réveillé les en­ eux, la gueule de bois, plombés
Le 16 mars, journée record vies traditionnelles de foie gras, par le reflux des ventes en France
L’institut Nielsen a aussi, de son saumon, champagne… mais aussi à l’international. EXECUTIVE MASTER
côté, mesuré les dépenses lors de Résultat, ces produits festifs affi­ Et pour 2021 ? « J’ai fait deux hy­ Technologie • Management • Innovation
ces jours d’emplettes massives. Il chent de fort taux de croissance pothèses en fonction de la vitesse
souligne en particulier la surprise d’achat sur les deux dernières se­ de la vaccination. Je considère 12 modules de 4 à 5 jours compatibles avec vos fonctions
de la Saint­Sylvestre. Courant dé­ maines de décembre 2020. Soit que les ventes de produits de Boostez vos compétences et vivez une expérience unique au coeur de l’innovation
cembre 2020, un foyer sur deux respectivement + 50 % pour le foie grande consommation devraient
se disait prêt à ne pas marquer le gras en conserve, + 28 % pour le baisser de 2,5 % à 3,5 % », conclut Inscrivez-vous à notre prochaine session d’information sur
passage à la nouvelle année. Or, fi­ poisson fumé ou encore + 20 % Mme Mayer, qui table sur un retour polytechnique.edu/executive-master
nalement, entre le 30 et le 31 dé­ pour le champagne, selon Nielsen. à la mobilité de la population. 
cembre, les Français ont déboursé Des performances qu’il faut toute­ laurence girard
0123
22 | économie & entreprise SAMEDI 16 JANVIER 2021

La montée en puissance des entreprises chinoises dans l'économie mondiale


Les cinq plus grandes entreprises, selon leur chiffre d’affaires, en milliards de dollars, par secteur, entre 2010 et 2020
Entreprise chinoise américaine européenne

Aérospatiale et défense Pharmacie Banque Ingénierie et construction

2010 2020 2010 2020 2010 2020 2010 2020


Boeing (68,3) Airbus (78,8) Johnson & China ING Group (163,2) Industrial & Commercial China Railway China State Construction
Johnson (61,9) Resources (94,7) Bank of China (177) Construction (52) Engineering (205,8)
EADS (59,5) Raytheon Pfizer (50) Johnson & Bank of China Construction China Railway China Railway
Technologies (77) Johnson (82) America Corp. (150,4) Bank (158,9) Group (50,7) Engineering (123,3)
United Technol. Roche BNP Paribas (130,7) Agricultural Bank
Boeing (76,6) Sinopharm (70,7) Vinci (44,4) China Railway
Corp. (52,9) Holding Ltd. (47,1) of China (147,3) Construction (120,3)
Lockheed Martin China North Novartis AG (45,1) Roche Group (63,4) JPMorgan Chase (115,6) JPMorgan Chase (142,4) Bouygues SA (43,6) Pacific Construction
Corp. (45,2) Industries Group (68,7) Group (97,5)
Northrop Grumman Aviation Industry GlaxoSmithKline Bayer (51,8) Citigroup Inc. (108,8) Bank of China (135) China State Construction China Communications
Corp. (35,3) Corp. of China (65,9) (44,2) Engineering (38) Construction (95)

Un poids lourd du commerce mondial Un géant technologique et financier


Les dix plus grands ports mondiaux L'essor du port de Shanghaï Le nombre de brevets Les places financières Les mastodontes du Web
chinois européen Comparaison du volume conteneurisé déposés par les résidents du pays, Capitalisations boursières,

757
américain autres par an, en milliers en milliards de dollars
à Rotterdam et à Shanghaï, en millions
Rang 1970 2000 2019 de containers de 20 pieds 68,6 millions
1 500 Chine 1 394
1 Shanghaï
Singapour Etats-Unis Etats- de consommateurs
2 Port de Shanghaï 43,6 1 244 50,9 Unis annuels présents sur Alibaba,
Ningbo Allemagne
3 Etats- le géant du commerce électronique
Port de Rotterdam 30,4
4 Shenzhen 900 Unis 17,3
29

206
5 Canton Chine 4 8,5 Chine
6 Busan
293 millions
7 Hongkong 11,1 12,3 300
8 Qingdao 6,3 5,6 285
Reste d’utilisateurs journaliers
73 29,6 29,7 du monde présents sur les applications
9 Tianjin 0
Baidu, le moteur de recherche
10 Rotterdam 2000 2010 2019 2010 2015 2019 2010 2018
chinois
Infographie : Le Monde Sources : Fortune, JOC Global Rankings, Geoconfluences, OMPI, Banque mondiale, Alibaba, Baidu

Des géants industriels l’économie chinoise s’est ren­


forcé depuis le début de la prési­
dence de M. Xi, en 2013. « Elles for­
ment la fondation économique et
reste du monde, notamment à
travers l’Asie et jusqu’à l’Europe. Il
fournit des débouchés à l’étran­
ger pour les géants de la construc­
analysant leur solvabilité sur la
base de ses mégadonnées.
Non content d’avoir annulé l’en­
trée en Bourse d’Ant, qui aurait dû

au service de la
politique du système socialiste tion, du rail, et les industries chi­ être la plus importante de l’his­
de la Chine, et sont l’un des piliers noises en surcapacité comme toire, le régulateur bancaire a im­
essentiels du pouvoir du Parti l’acier. Dans le projet Made in posé des règles plus strictes au sec­
communiste. Elles doivent être bâ­ China 2025, enfin, qui donne des teur. Jack Ma, lui, n’a pas réapparu

puissance chinoise
ties plus grandes, plus fortes, et objectifs clairs de parts de marché en public depuis son discours pro­
meilleures », a­t­il encore lancé, pour les entreprises chinoises vocateur de la fin d’octobre. « En
en avril 2020. dans des secteurs d’avenir (semi­ Chine, la démarcation entre public
conducteurs, aviation) aux dé­ et privé est de plus en plus floue, ré­
« PRÊTEUR SUR GAGES » pens des entreprises étrangères, sume Fraser Howie, spécialiste du
Quelle est la recette du succès in­ et qui encourage le transfert de système financier chinois. Tout le
L’EMPIRE DU MILIEU ACCÉLÈRE  4|5 Qu’il s’agisse de promouvoir dustriel à la chinoise ? Un mé­ technologies, au grand dam des monde est un chien en laisse. La
lange de privilèges et de soutiens Européens et des Américains, qui laisse peut être plus longue ou plus
des entreprises privées ou de protéger plus ou moins directs. « Cela in­ crient au favoritisme. courte, mais c’est le parti qui la
clut une politique de protection du Parallèlement, la Chine renforce tient », ajoute le coauteur de Red
des compagnies étatiques, Pékin ne se ménage pas marché intérieur et de transferts son contrôle sur ses champions Capitalism. The Fragile Financial
de technologie dans le cadre de du privé. Alibaba, le leader du Foundation of China’s Extraordi­
pour faire naître des champions nationaux. coentreprises, ainsi qu’un accès commerce en ligne, qui domine nary Rise (« Capitalisme rouge. La
préférentiel au marché chinois, l’Internet chinois avec Tencent, fragile base financière de l’extra­
Un activisme qui le dessert sur le plan international pour les marchés publics par mastodonte des réseaux sociaux ordinaire émergence de la Chine »,
exemple, explique Agatha Kratz, et des jeux vidéo, en a fait l’expé­ 2010, non traduit). Le succès du
spécialiste de l’économie chi­ rience, à l’automne 2020. L’intro­ privé est permis, à condition que
shanghaï ­ correspondance étatique dans les batteries est un mie était entièrement dirigée par noise, directrice associée du Rho­ duction en Bourse de sa filiale fi­ les activités aillent dans le sens de
cas d’école. Depuis l’ouverture le pouvoir, ces grandes sociétés dium Group, un centre de recher­ nancière, Ant Financial, a été an­ l’intérêt du Parti communiste et

E
n 2013, la Chine, dont économique du pays, dans les an­ dominent encore les secteurs stra­ che américain. Cela passe égale­ nulée au dernier moment. Jack de la puissance chinoise.
les grandes villes suf­ nées 1980, les autorités n’ont tégiques (énergie, sidérurgie, fer­ ment par un soutien financier di­ Ma, son fondateur, avait accusé le
foquent sous la pol­ cessé de s’impliquer dans l’écono­ roviaire, banque). Au­delà de l’éco­ rect, grâce à des subventions mais régulateur chinois d’avoir OUTILS DE PROTECTION
lution, lance un pro­ mie afin de promouvoir des en­ nomie, elles jouent un rôle social surtout à un accès au capital et « une mentalité de prêteur sur ga­ L’appui du parti peut se révéler
gramme de subven­ treprises privées, ou de protéger important, en employant des mil­ aux intrants à moindre coût (élec­ ges » parce qu’il s’opposait à cer­ encombrant hors du pays. Face
tions pour encoura­ des entreprises d’Etat, quitte à ex­ lions de personnes et en adoptant tricité, terrains, mais aussi recher­ taines pratiques de la start­up, qui au pouvoir croissant des entre­
ger la vente de voitures électriques. clure la concurrence étrangère ou une approche contracyclique : el­ che et développement et innova­ consent des fonds à ses clients prises chinoises, de plus en plus
Les constructeurs chinois et à forcer des fusions dans des sec­ les investissent en temps de crise tion). Cela comprend enfin un ap­ sans exiger de garanties, mais en d’Etats se dotent d’outils de pro­
étrangers peuvent tous en béné­ teurs en surcapacité. sur ordre de l’Etat pour relancer pui financier et politique à l’échelle tection contre les investisse­
ficier. A une condition, toutefois, Aujourd’hui, le pays peut se tar­ l’économie. internationale pour la conquête ments étrangers, qui visent plus
précise la réglementation, en guer d’avoir créé des dizaines de En avril 2020, le président chi­ des marchés tiers. » ou moins explicitement l’empire
2015 : qu’ils équipent leurs véhi­ champions industriels dans des nois, Xi Jinping, a célébré la vic­ Le succès chinois est écrit. Dans
Si le privé du Milieu. En octobre 2020, le
cules de batteries made in China. domaines allant du pétrole aux toire sur la pandémie de Covid­19 les plans quinquennaux de l’éco­ a fait émerger à mécanisme de contrôle des in­
Quatre ans plus tard, le leader télécommunications, en passant en les félicitant pour leur contri­ nomie nationale, d’abord, qui vestissements étrangers de
chinois du secteur, CATL, devient par les chemins de fer ou les cap­ bution. Les entreprises d’Etat ont font la part belle aux entreprises
l’étranger Huawei l’Union européenne est entré en
numéro un mondial de la pro­ teurs solaires. prouvé leur valeur « à la fois pour d’Etat. Dans le projet diplomatico­ ou Alibaba, application, tandis que l’Inde et
duction de batteries. Premier Si le privé a fait émerger les le contrôle du virus et pour la pro­ économique des « nouvelles rou­ l’Australie, dont les relations avec
marché automobile de la planète noms les plus connus à l’étranger duction industrielle », a alors cla­ tes de la soie », ensuite. Rebaptisé
les « premiers de Pékin sont à leur nadir, ont
et forte d’un tissu industriel ri­ comme Huawei ou Alibaba, les mé le dirigeant. Malgré des pro­ « Initiative route et ceinture », il cordée » en Chine adopté des mesures limitant les
che, la Chine disposait des ingré­ « premiers de cordée » en Chine messes de réforme visant à don­ vise à développer les infrastructu­ investissements chinois.
dients pour faire naître un cham­ demeurent les entreprises d’Etat. ner plus de place aux mécanis­ res et les échanges en vue de
demeurent les Huawei, leader mondial des télé­
pion industriel. L’intervention Héritées de l’époque où l’écono­ mes de marché, leur poids dans mieux connecter la Chine au entreprises d’Etat coms, a été banni du développe­
ment du réseau 5G dans moult
pays, lesquels craignent de remet­
Des puces électroniques, talon d’Achille de l’industrie nationale tre les clés de réseaux essentiels
au Parti communiste chinois, par
le truchement de l’entreprise.
les milliards investis par la Chine l’information a annoncé, le 11 septem­ conducteurs ». Une expression qui gouvernement central et les gouverne­ L’application de vidéos courtes
suffiront­ils à bâtir une industrie natio­ bre 2020, une enveloppe de 710 milliards n’augure rien de bon : lancé en 1958, le ments locaux. En 2020, cependant, il n’a TikTok, joyau de la start­up chi­
nale des semi­conducteurs ? Cela paraît de yuans (90 milliards d’euros) pour projet économique et social avait échoué, produit que 18 % de ses puces. noise ByteDance, a aussi fait l’ob­
difficile, alors que les Etats­Unis font soutenir 105 projets de développement menant à la plus grande famine du Le secteur est pourtant essentiel, les jet de cette même défiance aux
tout leur possible pour en empêcher le industriel dans le secteur. XXe siècle. Les premiers efforts de la Chine semi­conducteurs constituant le sys­ Etats­Unis, lorsque l’administra­
développement et conserver leur avance pour mettre en place son industrie des tème nerveux des objets connectés. Or si tion Trump a tenté de forcer une
dans ce secteur stratégique. Le 18 dé­ Secteur essentiel semi­conducteurs ont commencé sous le la Chine est le pays qui fabrique le plus de vente à des entreprises américai­
cembre 2020, le département américain Auparavant, les investisseurs et les en­ règne de Mao Zedong, l’instigateur du matériel électronique, elle se fait livrer nes de la tech. Entre négociations
du commerce a placé Semiconductor treprises chinois se ruaient déjà sur Grand Bond en avant. Sans succès. 80 % de ses puces (ce qui représentait et recours, la cession a été repous­
Manufacturing International Corpora­ ce secteur, flairant les subventions. Sur Plus récemment, si des entreprises chi­ 300 milliards de dollars en 2019, soit sée, et la Chine a riposté en interdi­
tion (SMIC) sur sa liste noire. Le leader les trois premiers trimestres de 2020, noises ont émergé, elles restent, en ma­ 246 milliards d’euros au cours actuel), sant la vente des algorithmes de
chinois des puces électroniques devra 13 000 sociétés ont été créées dans les tière de technologies, au moins quatre à son premier poste d’importations de­ TikTok. Mais le destin de la pre­
obtenir une autorisation pour importer semi­conducteurs, d’après le site d’infor­ cinq ans derrière les leaders taïwanais, vant le pétrole. Autre mauvaise nouvelle, mière pépite chinoise à conquérir
tout produit, machine, ou logiciel améri­ mation Qichacha. C’est deux fois plus en TSMC, et coréen, Samsung. Dans son Tsinghua Unigroup, une entreprise d’Etat les smartphones occidentaux
cain. De quoi compliquer les efforts de moyenne qu’en 2019. Parmi les nou­ plan Made in China 2025, la Chine s’était lancée en 1988 par l’université Tsinghua, reste suspendu à l’évolution des
Pékin, qui misait sur SMIC, entreprise en veaux arrivants, un fabricant de compo­ déjà fixé des objectifs ambitieux, à sa­ à Pékin, et chargée par le pouvoir de faire relations sino­américaines. 
partie détenue par l’Etat, pour parvenir à sants automobiles et une entreprise de voir produire 40 % des semi­conduc­ progresser l’industrie chinoise des puces, simon leplâtre
l’autosuffisance technologique. plats de fruits de mer, notait le Financial teurs dont elle a besoin en 2020 et 70 % a fait défaut sur deux échéances de sa
Toutefois, Pékin ne baisse pas les bras. Times, le 13 octobre 2020. en 2025. Pékin avait accompagné ce plan dette en novembre et décembre 2020, Prochain article Le difficile
Face à la pression américaine, le minis­ Des médias d’Etat chinois évoquent de fonds importants : plus de 120 mil­ pour 535 millions d’euros au total.  positionnement de l’Union
tère de l’industrie et des technologies de même le « grand bond en avant des semi­ liards d’euros d’investissements entre le si. l. (shanghaï, correspondance) européenne face à la Chine
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 argent | 23
Immobilier : miser sur l’intergénérationnel SOS CONSO 
CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS
Des résidences adaptées au vieillissement sont proposées aux investisseurs particuliers
Ehpad : les petits-enfants
doivent-ils payer ?
D
es immeubles pensés comme le portage de repas, la pré­ présager une demande croissante
pour favoriser la coha­ sence d’un coiffeur, le recours à un IL FAUT GARDER EN TÊTE  en logements adaptés. Quant aux
bitation des person­ ostéopathe, mais ils sont au libre publics plus jeunes, ils viennent
nes âgées et des plus choix des résidents et ne sont pas
QUE CES PRODUITS  naturellement dans nos bulles de
jeunes : c’est le principe de l’habi­ compris dans les charges », pré­ SONT TRÈS RÉCENTS :  vente », assure M. Degouge.

L
tat intergénérationnel. Nées dans cise Xavier Degouge, directeur du Si ce marché s’annonce pro­ aetitia X, née en 1983, n’a plus revu sa grand­mère
les années 2010, ces constructions développement de Complicity, la IMPOSSIBLE D’AVOIR  metteur, ces biens sont toutefois Gisèle depuis la mort du mari de cette dernière,
ont, dans un premier temps, été marque de résidences « multigé­ vendus pour l’heure au prix du en 1992, ses parents étant en froid avec l’aïeule.
gérées par les bailleurs sociaux, nérationnelles » de Nexity. Pour UN QUELCONQUE RECUL  marché actuel, comme pour ce En 2019, pourtant, elle apprend qu’elle doit désor­
en collaboration avec des organis­ les personnes âgées, il s’agit donc SUR LEUR RENTABILITÉ T2 de 44 m2 de Nexity proposé à mais contribuer au paiement de ses frais d’hébergement
mes de solidarité, comme Habitat d’une offre intermédiaire entre la 186 000 euros à Toulouse. « Ces dans un Ehpad. La pension de la vieille dame ne lui permet­
et Humanisme. Depuis 2018, les vie dans le domicile actuel et le DE LONG TERME produits sont récents et on ne sait tant pas de couvrir ces frais, le conseil départemental du
promoteurs se sont toutefois dé­ déménagement en établissement pas les vendre plus cher. L’appé­ Puy­de­Dôme a, en effet, décidé de mettre la famille à contri­
cidés à lancer des programmes – résidences seniors ou Ehpad. tence des investisseurs particu­ bution, comme l’y autorise l’article 205 du code civil : « Les
ouverts à l’accession ou à la loca­ de services entre les résidents. liers n’est pas assez forte, même si enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres
tion dans le parc privé. Tisser des liens Qu’il s’agisse, pour une personne les institutionnels, notamment les ascendants qui sont dans le besoin. »
Ces immeubles neufs propo­ Autre particularité d’un com­ âgée, de garder quelques heures caisses de retraites, se position­ Le département n’accepte de verser une aide sociale à l’hé­
sent des logements adaptés au plexe intergénérationnel, par les enfants d’un couple, ou, pour nent déjà », constate M. Mahé. bergement de 600 euros permettant de boucler le budget
vieillissement. Ils sont, par exem­ rapport à un immeuble classi­ un trentenaire, de faire les cour­ S’ils le souhaitent, et si le terri­ que si les trois enfants, mais aussi les sept petits­enfants de
ple, équipés de volets roulants que : il dispose d’une salle parta­ ses de sa voisine. « On se rappro­ toire est éligible, les acquéreurs Gisèle, mettent au pot (320 euros). Il détermine la participa­
automatiques, d’halogènes avec gée, lieu de réunion des différen­ che d’une forme de coliving », sou­ peuvent recourir au dispositif tion de chacun en fonction de ses ressources. Laetitia et
détecteurs de mouvements au sol tes générations. « Dans nos rési­ ligne M. Degouge. d’investissement locatif Pinel, sa sœur Karine, ainsi que leurs époux res­
pour sécuriser les déplacements dences Cocoon’Ages, c’est un Les particuliers peuvent donc qui leur permet de bénéficier pectifs, touchant les plus gros salaires, il
nocturnes, de douches sans res­ espace avec un bureau, une cui­ désormais investir sur ces biens. d’une réduction d’impôt, à con­ LAETITIA N’AURAIT  leur impose de payer la moitié de la
saut avec barres de maintien, ou sine et une sorte de salon », décrit Les résidences Cocoon’Ages d’Eif­ dition de louer le bien un certain somme due. Tandis qu’il exonère l’un des
d’Interphone couplés à un sys­ Jean­Pierre Mahé, directeur du fages Construction, déjà ache­ nombre d’années à des ménages PAS ÉTÉ MISE  enfants de Gisèle de toute contribution et
tème de visiophonie connecté à développement du logement so­ vées et habitées, promettent aux modestes, avec des loyers plafon­
une tablette, pour éviter de se le­ cial chez Eiffage Construction. propriétaires des rendements nés. Mais il faut garder en tête
À CONTRIBUTION  ne réclame aux deux autres qu’une tren­
taine d’euros. Laetitia s’indigne de cette
ver quand quelqu’un sonne. « Les deux premières années, locatifs bruts de l’ordre de 4 % que ces produits sont très ré­ SI SA GRAND­MÈRE  décision, qui ne tient aucun compte de
Des équipements et services nous missionnons un gestionnaire en moyenne par an. Lancées cents : impossible donc d’avoir l’histoire familiale et ne vise pas en prio­
toutefois moindres que dans les animateur pour tisser des liens en 2018, les premières résidences un quelconque recul sur leur AVAIT ÉTÉ  rité les enfants de la bénéficiaire. Elle af­
résidences seniors (monte­esca­ entre les générations à travers de Nexity doivent, elles, être rentabilité de long terme. L’in­
lier, oreillers médicaux, matériel des projets communs, comme des achevées en 2021. vestisseur doit en outre anticiper HÉBERGÉE DANS  firme aussi que Christian, fils « préféré »
de l’aïeule, dont il aurait vidé les comptes,
de kinésithérapie, service de res­ jardins partagés, des ateliers, des de futures dépenses – les équipe­ LE DÉPARTEMENT  dissimule des revenus, en travaillant « au
tauration dans la résidence, etc.), jeux, des soirées cinéma », pour­ Vieillir à domicile ments installés aujourd’hui noir ». Le tribunal de grande instance de
ou les établissements d’héberge­ suit­il. L’animateur doit former L’intérêt de ces nouvelles rési­ seront plus ou moins vite dépas­ VOISIN Clermont­Ferrand, saisi par la collectivité
ment pour personnes âgées dé­ des habitants, pour qu’ils puis­ dences pour l’investisseur est sés et seront à remplacer par le locale, ne modifie toutefois la répartition
pendantes (Ehpad), où des per­ sent prendre le relais après ces double : acquérir un logement propriétaire. qu’à la marge. Il refuse aussi d’ordonner la vente de la mai­
sonnels soignants sont présents. deux ans. Objectif : favoriser la déjà équipé, et miser sur un pla­ « Les investisseurs intéressés son que Gisèle possède en indivision avec ses trois enfants.
« Des services sont certes proposés, communication et les échanges cement d’avenir. Car avec 6 % de sont généralement des aidants ou Devant la cour d’appel de Riom (Puy­de­Dôme), Laetitia
son parc immobilier adapté aux des membres de la famille d’une fait valoir que sa grand­mère ne s’est guère souciée de son
plus de 65 ans, selon un rapport personne âgée ne supportant plus sort. La cour l’admet, le 3 novembre 2020, mais considère
de l’Agence nationale de l’habitat de voir leur proche vivre dans que ce « manquement » n’est pas assez « grave » pour justifier

5 000
(ANAH) et de la Caisse nationale un logement non adapté. Mais une dispense. Laetitia constate qu’elle n’aurait pas été mise à
d’assurance­vieillesse (CNAV) de d’autres sont uniquement en contribution si sa grand­mère avait été hébergée dans un
2013, la France est en retard par quête d’un placement attractif, département voisin, comme l’Allier : cette collectivité a en
rapport à ses voisins européens, car adapté au vieillissement de effet renoncé à poursuivre les petits­enfants. C’est ce que
C’est, en euros, l’aide pouvant être délivrée par Action Logement comme l’Allemagne (7,9 %), le Da­ la population », témoigne M. De­ préconisait l’inspection générale des affaires sociales dans
(ex-1 % Logement) à un propriétaire bailleur qui, face au vieillisse- nemark (12 %), les Pays­Bas (16 %). gouge. Et adapté au souhait, ma­ un rapport publié en mai 2011. Elle constatait en effet que la
ment de son locataire, engage des travaux d’adaptation du loge- Or, le pays devrait compter quel­ joritaire, de vivre le plus long­ mise à contribution des petits­enfants suscitait une « vérita­
ment. La somme peut financer l’installation d’une douche à l’ita- que 22 millions d’habitants de temps possible dans son propre ble incompréhension », les enfants décidant d’ailleurs sou­
lienne avec sol antidérapant, d’un lavabo adapté aux personnes à 65 ans et plus en 2070, contre en­ chez­soi : comme l’indiquait un vent de payer à leur place. Elle réclamait des règles « nationa­
mobilité réduite ou d’une cuvette de toilettes rehaussée avec barre viron 13 millions en 2018. sondage IFOP­Sociovision de les ». Pourquoi cette recommandation n’a­t­elle pas été sui­
d’appui ergonomique. Le locataire doit répondre à certains critères : « Nous choisissons des commu­ 2019, 85 % des seniors souhaitent vie ? Ni la direction générale de la cohésion sociale, invitée à
avoir des revenus modestes, être salarié ou retraité d’une entreprise nes où il y a déjà un ratio de 20 % à vieillir à domicile.  préparer un texte législatif, ni l’Assemblée des départements
du privé, avoir plus de 70 ans ou être en perte d’autonomie, etc. 25 % de plus de 65 ans, ce qui laisse ludovic clerima de France ne sont en mesure de le dire. 

FRAIS DE SANTÉ CLIGNOTANT
Des appareils auditifs désormais remboursés à 100 % SU REN DETTEME NT
Beaucoup moins de dossiers déposés
La baisse du nombre de dossiers de surendettement
déposés par des particuliers auprès de la Banque de

P rès de 6 millions de Fran­


çais souffrent de difficul­
tés d’audition, selon l’Ins­
titut national de la statistique et
des études économiques (Insee).
Quelle prise en charge en 2021 ?

Type d’audioprothèse
100 % Santé Tarif libre
lente à celle des modèles plus
chers », a estimé l’association de
consommateurs UFC­Que choi­
sir après en avoir testé une petite
dizaine début 2020.
France (BDF) s’est poursuivie en 2020, avec 108 731 dé­
marches, contre plus de 143 000 en 2019 (− 24 %),
selon des données provisoires fournies au Monde.
Ont été déposés, en 2020, deux fois moins de dossiers
qu’en 2010. Pour 2021, la BDF se dit toutefois « attentive
(classe 1) (classe 2)
Parmi eux, environ la moitié est à l’évolution de la situation », constatant une remontée
susceptible d’être appareillée, Prix de vente 950 € Libre Remboursement minimal en décembre 2020 (plus de 11 000 dossiers, contre
mais seulement 35 % le sont. Il maximum Toutefois, ces appareils s’avére­ 9 061 en moyenne par mois l’an dernier. A noter que
est vrai que cet équipement ront insuffisants dans certains soumettre un dossier est désormais possible en ligne.
coûte cher… Il faut compter, en Remboursement cas. « Les aides auditives de
moyenne, 1 500 euros par oreille, par l’Assurance-maladie 240 € 240 €
classe 2 fournissent des options
dont 850 euros de reste à charge techniques supplémentaires pou­
– le montant qui reste déboursé
par le patient après rembourse­
par la complémentaire 710 € maximum de 160 € à 1 460 € vant faciliter la vie au travail
ou améliorer la réhabilitation lors
QUESTION À UN EXPERT
ment par l’Assurance­maladie et de certaines pathologies », précise
la complémentaire santé. Reste à charge pour le patient 0€ Variable Luis Godinho, président du Syndi­
Mais la donne va changer. De­ cat des audioprothésistes (SDA).
puis le 1er janvier, les assurés ont NB : Prise en charge par oreille, pour les personnes de 20 ans et plus Le hic, c’est que certains assu­ La retraite à 60 ans reste-t-elle
en effet accès à des audioprothè­ reurs et certaines mutuelles ont
ses sans reste à charge. C’est l’une Source : Le Monde
décidé de réduire fortement le possible en cas de chômage ?
des mesures de la réforme du niveau de remboursement de
« 100 % santé », progressivement charge (appelée « classe 1 »). Il peut néficient de quatre ans de garan­ ces appareils de dernière généra­ dominique prévert, associé chez Optimaretraite
entrée en vigueur entre le 1er jan­ s’agir de contours d’oreilles intra­ tie. Ainsi que d’un suivi régulier, tion. « Cela restreint le choix de
vier 2019 et le 1er janvier 2021. auriculaires ou à écouteur dé­ pour adapter le matériel. son équipement par le patient, Pour partir à la retraite avant l’âge légal de 62 ans dans le cadre du
L’un des principaux objectifs de porté comprenant douze canaux Il demeure bien sûr toujours et prive de fait les plus modestes, départ anticipé pour carrière longue (à 60 ans par exemple), il faut
cette réforme était que chacun de réglage, une amplification so­ possible d’opter pour des appa­ notamment, de l’accès à ces appa­ répondre à deux conditions : avoir validé un certain nombre de tri-
puisse s’équiper, sans rien dé­ nore d’au moins trente décibels et reils plus sophistiqués (dits de reils », craint M. Godinho. Il de­ mestres en tout début de carrière (cinq avant la fin de l’année civile
bourser, de lunettes, de prothèses au moins trois options de confort « classe 2 »), proposant des op­ mande par conséquent aux orga­ de ses 20 ans, ou quatre si l’on est né en fin d’année), et avoir cotisé
dentaires et, aujourd’hui, d’appa­ (système anti­acouphène, réduc­ tions supplémentaires, par exem­ nismes complémentaires de ga­ le nombre de trimestres requis pour le taux plein – par exemple
reils auditifs. Pour en bénéficier, tion du bruit du vent, connexion ple des batteries rechargeables. Ils rantir un remboursement mini­ 168 pour ceux nés en 1961, 1962 et 1963. Mais attention, pour
il faut avoir souscrit une assuran­ sans fil, etc.). Les fabricants n’ont sont facturés, eux, à des tarifs li­ mal équivalent, quel que soit le déterminer ce montant total de trimestres cotisés, certains trimestres
ce­santé qualifiée de « responsa­ pas le droit de les vendre plus de bres. La prise en charge de ces dispositif choisi par l’assuré, ne sont pas pris en compte (comme les majorations pour enfant),
ble », mais « c’est le cas de la 950 euros par oreille. équipements (Assurance­mala­ qu’il relève de la première classe alors que d’autres ne sont pris en compte que dans une certaine li-
grande majorité des contrats ven­ L’Assurance­maladie rembour­ die et complémentaire santé) ne ou de la seconde. mite… C’est le cas pour les périodes de service national, de maladie
dus sur le marché », précise David sera 240 euros par appareil et les peut cependant plus dépasser Le syndicat milite aussi pour ou encore de chômage. Concernant ces périodes de chômage,
Trohel, directeur des partenariats organismes complémentaires as­ 1 700 euros par oreille. que les audioprothésistes se do­ seuls quatre trimestres pourront être pris en compte, au maximum.
du courtier Santiane. sumeront la différence – 710 euros Que dire de la qualité des appa­ tent d’un code de bonnes prati­ Au-delà, les trimestres de chômage compteront bien pour déterminer
au maximum, donc. La prise en reils sans reste à charge ? Elle est ques. Et plaide pour que cessent si vous avez droit au taux plein, mais ne compteront pas pour la déter-
Globalement de bonne qualité charge est limitée à deux oreilles globalement bonne. « En rete­ les publicités trompeuses pous­ mination du nombre de trimestres à obtenir en vue d’un départ
En pratique, les audioprothésistes appareillées tous les quatre ans. nant comme critères l’intelligibi­ sant, par exemple, à posséder anticipé (avant 62 ans) pour carrière longue. Résultat : si vous avez
doivent désormais proposer, Les assurés ont au minimum lité et la qualité de la parole, les une deuxième paire d’aides déjà « consommé » ces quatre trimestres durant votre carrière, une
dans leur devis, au moins une of­ trente jours pour essayer l’équipe­ audioprothèses de classe 1 se sont auditives…  nouvelle période de chômage ou une période prolongée en fin de
fre d’audioprothèses sans reste à ment avant de l’acheter et ils bé­ révélées d’une efficacité équiva­ pauline janicot carrière pourra vous priver de la possibilité de partir avant 62 ans. 
24 | carnet SAMEDI 16 JANVIER 2021
0123

Issy-les-Moulineaux. Aubais. Oxford. Grenoble. Toulon. Mexico.

Howard Johnson Le Carnet


Lunel. Valergues.

Dominique Chiquet,
son épouse,
Guillaume,
Alès.

Véronique, Christophe, Olivier,


Florence et Sophie,
ses enfants,
en vente

Musicien de jazz son fils


et sa compagne, Corinne,
Ses petits-enfants,
Ses treize petits-enfants,
Ses vingt-deux arrière-petits-enfants
Et les familles Lavorel, Merle,
Audouin et Simon,
actuellement

Vous pouvez nous faire ont la douleur de faire part du décès K En kiosque
de ont l’immense peine d’annoncer le
parvenir vos textes décès de
Daniel CHIQUET,
soit par e-mail : architecte, Jean LAVOREL,
ingénieur agronome INAP-G 1949,
carnet@mpublicite.fr survenu le 10 janvier 2021, ancien directeur HORS-SÉRIE

JOHN
à Issy-les-Moulineaux, du laboratoire CNRS de photosynthèse LENNON
(en précisant impérativement à l’âge de soixante-dix-neuf ans. de Gif-sur-Yvette (1959-1983). SPLENDEUR
ET MISÈRE D’UN

votre numéro de téléphone


ROCK ’N’ROLL
HÉROS
1940—
Une cérémonie civile aura lieu Il s’est éteint paisiblement à la fin 1980
et votre éventuel numéro le 20 janvier, à 10 heures, au de sa quatre-vingt-treizième année,
crématorium de Clamart, dans la
d’abonné ou de membre plus stricte intimité familiale.
le 12 janvier 2021, à Sarzeau
(Morbihan).
de la SDL)
Anne Lerouley, C’est avec une profonde tristesse
soit sur le site : sa fille, que nous annonçons le décès de
Sa famille,
https://carnet.lemonde.fr Ses amis, Alain MÉDAM. Hors-série
ont la douleur de faire part du décès
L’équipe du Carnet de
Toute sa vie, Alain Médam a
marché pour penser la beauté.
reviendra vers vous Janine
Rigoureux dans le choix de ses mots

& CIVILISATIONS
et le respect de la parole de l’autre,
dans les meilleurs délais CREUSILLET - LEROULEY, humaniste avant tout, il a mis toute
N° 68
JANVIER 2021

& C I V I L I S AT I O N S
son énergie à analyser, écouter,
pour vous confirmer survenu à son domicile parisien, écrire, contempler, dessiner et aimer
le 26 décembre 2020,
la parution. à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans.
le monde. Alain Médam a tant
apporté à ses enfants, Gilles (†), Yves CORÉE
(Gloria), Olivier (Marie-Gaëlle), Julie LE DRAGON

Ses obsèques civiles se sont DÉCHIRÉ

déroulées dans l’intimité le 6 janvier (Antoine) et Benjamin (Chantal), ses


carnet@mpublicite.fr petits-enfants, Nathan, Salomé,
TIBÈRE À CAPRI
L’EMPEREUR

2021, au crématorium du cimetière


TRAHI
PAR SON AMI

https://carnet.lemonde.fr du Père-Lachaise, Paris 20e. Noam, Lou et Ilan, et aux compagnes GRENADE
1492 LA FIN
DE LA

de sa vie, Claude, Françoise (†) et RECONQUISTA

ANNE D’AUTRICHE

Sylvie.
L’AFFAIRE
DES FERRETS

Ses cendres seront déposées au


DE LA REINE

En mars 1996. AU CARNET DU «MONDE» cimetière de Gorniès (Hérault), près Mensuel


de son époux, Amoureux de la connaissance et
CHRISTIAN ROSE/FASTIMAGE humble face à celle-ci, nourri par
Décès Pierre LEROULEY, Descartes et Montaigne, docteur
1927-2003, d’État ès lettres et sciences humaines
Hugues Jallon (Sorbonne), directeur de recherches
au CNRS, il a enseigné dans diverses
Collections
N
Et les Éditions du Seuil que nous associons à son souvenir.
é le 7 août 1941 à Mon­ 7 août 1941 Naissance universités françaises et québécoises.
tgomery (Alabama), le à Montgomery (Alabama) 9, rue Rollin, Peintre et écrivain, il a publié une
ont la tristesse d’annoncer la mort de 75005 Paris. vingtaine d’ouvrages sur les villes
multi­instrumentiste, 1964-1966 Joue avec (New York, Montréal, Naples,
chef d’orchestre et ar­ Charles Mingus anne.lerouley@orange.fr
Jérusalem, Marseille), la création et
rangeur Howard Lewis Johnson 1968 Membre du Jazz Com- (musicale, picturale et littéraire),
Vassilis ALEXAKIS, « Du théâtre comme il n’était pas à l’identité, la préhistoire et la mort.
présentent
est mort à New York le 11 janvier, poser’s Orchestra de Carla prévoir mais comme il est à espérer. » Né à Tunis de parents juifs italiens
des suites d’un cancer, ainsi que Bley francs-maçons, Alain Médam a
l’annonce sa compagne Nancy 1968 Crée son groupe de survenue le lundi 11 janvier 2021, Sa famille, vécu à Paris, Grenoble, Bonnieux,
Olewine. Spécialiste « époustou­ tuba Substructure qui de- Ses amis, Montpellier, Aix-en-Provence et
à Athènes,
Montréal.
flant » (le mot le faisait rire) du viendra Gravity en 1972 à l’âge de soixante-dix-sept ans. ont la tristesse d’annoncer le décès
tuba, mais praticien d’autres ins­ 1996 Album « Gravity » de Il retournera à la terre, entouré et
truments graves, il s’est imposé 11 JANVIER 2021 Mort Vassilis Alexakis décida dans le aimé de sa famille et de ses amis, le
milieu des années 70 d’écrire ses
Dominique DARZACQ, samedi 16 janvier 2021, au cimetière
pendant un demi­siècle aux côtés à New York journaliste et critique dramatique. de Saint-Cyprien (Dordogne), lieu
de Charles Mingus, John Coltrane, romans en français et de les traduire
où il s’était posé depuis quelques
Gil Evans, Miles Davis, Carla Bley, en grec. À moins que ce ne fût survenu le 8 janvier 2021. années au milieu des arbres et des
Beaver Harris, aussi bien que dans l’inverse. Quoi qu’il en soit, il cygnes.
partagea sa vie et son temps entre Ses obsèques auront lieu dans
le groupe Blood, Sweat and Tears, je me fais une certaine idée de ma l’intimité. Dès jeudi 14 janvier,
Athènes et Paris sans jamais réussir à Justine et Augustin Augier,
le blues (B. B. King, Taj Mahal), la virilité… » Il souriait, et de sa voix
choisir. Il écrivit une vingtaine de ses enfants,
le volume n° 7
Vous pouvez envoyer vos
pop (John Lennon et Yoko Ono), le de baryton léger : « Plus sérieuse­ romans dont deux furent couronnés témoignages d’amitié à : Émilie, César et Constantin, CÉZANNE
rock, sans compter les big bands ment, en Alabama, quand mon par le Médicis et l’Académie française. darzacqdominique@gmail.com leurs frères et sœur,
(Buddy Rich, Dizzy Gillespie, Oli­ père prenait sa voix naturelle, plu­ Iris, Céleste, Élise, Merlin et Anatole,
Il publia au Seuil entre 1978 et 1993, ses petits-enfants,
ver Nelson, George Gruntz) et ses tôt grave, il y avait toujours un ou suivit son éditeur et ami Jean-Marc Jean Gourdon, Valérie et Sophie,
propres formations de cinq ou six deux Blancs pour l’interpeller : “Hi, Roberts aux éditions Stock avant de son époux, ses sœurs,
Anne et Isabelle (épouse Dupire), Laurent,
tubistes, Gravity. Combien ? Quel­ toi le Negro, reprends ta voix de nè­ revenir une dernière fois au Seuil ses filles, présente
avec La Clarinette (2015). son frère,
que 500 albums dont les siens… gre…” Les Afro­Américains étaient Foucauld, Brune et Briac, Sébastien, LES GRANDS PERSONNAGES
Se promener dans Manhattan assignés à une voix perchée, fémi­ ses petits-enfants, son gendre, DE L’HISTOIRE EN BANDES DESSINÉES

avec lui était un régal. Tout le nisée, enfantine… C’est plus proba­ Nous regretterons son goût de la Ségolène,
ont la tristesse de faire part du décès sa belle-sœur,
monde l’aimait, il connaissait tout blement la raison. Tu comprends ? » vie, son humour décapant et sa de
critique douce-amère de la société Patrice,
le monde. Il vous entraînait au Lo­ Atteignant au tuba des aigus son beau-frère,
cal 802 d’une tour où siégeait le subtils en observant les doigtés française ou grecque. Agnès GOURDON, Sa nièce et ses neveux,
née BRÉDIF,
Syndicat des musiciens. Juste pour des gars de l’orchestre, mais aussi,
Nos pensées vont à ses fils, ses survenu à Aix-en-Provence, ont l’immense tristesse d’annoncer
rencontrer un monument histori­ développant un art inédit des ac­ le décès de
petits-enfants et ses proches. le 8 janvier 2021,
que quelque peu oublié, Andy Kirk cords sur l’instrument qu’il trai­ (Le Monde du 15 janvier.) à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.
(1898­1992) : Monsieur Andy Kirk, tait avec une étrange douceur, Ho­ Marielle de SARNEZ.
archiviste sur le tard, saxopho­ ward Johnson se rend, personna­ Une femme courageuse, libre et
niste basse, contrebassiste, leader lité aidant, indispensable. Sans aimante, qui manquera aux siens et
d’un big band à la fin des années oublier que les seuls six mois où à tous.
Actuellement en vente,
1930 – Les Nuages de la joie. Harry Carney, sax baryton, doit La cérémonie religieuse sera le tome 1
Puis, nous allions dans un studio quitter l’orchestre Ellington dont célébrée en l’église Saint-Sulpice, DE GAULLE
réfrigéré où il avait une session il est, de 1927 à 1974, une pièce Le Carnet Paris 6e, le lundi 18 janvier 2021, à
15 heures.
très bien payée pour un chanteur maîtresse, pour veiller sur sa
(Le Monde du 15 janvier.)
soul, en juillet 1978. Howard enre­ mère âgée, c’est Howard Johnson
gistrait, en sept minutes douze, la
section de cuivres avec de sacrées
qu’appelle le Duke en personne
pour le remplacement. Un heureux événement Anniversaire de décès
pointures : Michael Brecker (ténor
sax), Lew Soloff (trompette), et lui
Le plus curieux ? Il devient le di­
recteur musical du « Saturday Ni­ doit être partagé ! A l’occasion du
anniversaire du décès de
premier DE LA PHILOSOPHIE
au baryton. Comme il restait tren­ ght Live », le programme à succès
te­neuf minutes de studio, les dont il se méfie (« S’établir dans un Sura Suzanne RYFMAN,
née RYKNER,
trois artistes se montraient des créneau régulier crée des habitu­ Marx
plans, des trucs qu’ils avaient en­ des et comme une paresse… ») : La famille organise une cérémonie
en sa mémoire, le dimanche 17 janvier
Manuscrits de 1844

tendus au gré des festivals. Les « Voilà très exactement les raisons Manifeste du parti communiste

2021, à 12 h 15, au cimetière parisien Le capital (extraits)

prestations les plus free qu’on ait pour lesquelles on vous le de­ de Bagneux, 45, avenue Marx-
entendues, c’est probablement là. mande », répond la direction. Dormoy.
Les musiciens entre eux… Dans la foulée, il sera un habitué
Famille Ryfman,
des bandes­son de Spike Lee 10 rue Danton, DE LA PH I L O S OPH I E

Voix de baryton léger (Mo’Better Blues, Malcolm X), ou 75006 Paris.


On descendait alors vers le maga­ d’orchestres européens, sans re­ Actuellement en vente,
sin des sœurs Plenda où défi­ noncer à ses participations indivi­
Société éditrice du « Monde » SA le volume n° 9
laient, d’Archie Shepp au jeune Da­ duelles (Abdullah Ibrahim, Jack Président du directoire, directeur de la publication MARX
Louis Dreyfus
vid Murray, tous les acteurs de DeJohnette’s Special Edition, Erica Directeur du « Monde », directeur délégué de la
l’avant­garde. Le soir, on allait sa­ Lindsay…). Sans quitter son in­ publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
Directeur de la rédaction Luc Bronner
luer Ray Draper au Sweet Basil. Ray transportable groupe de tubas, Directrice déléguée à l’organisation des rédactions
Draper, tubiste historique (1940­ Substructure et bientôt Gravity. Françoise Tovo
1982) qui avait enregistré avec Col­
trane, Horace Tapscott, plus tard,
Dans un entretien pour Roll Ma­
gazine avec Kay Cordtz, il raconte
Direction adjointe de la rédaction
Grégoire Allix, Philippe Broussard, Emmanuelle
Chevallereau, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin,
Nos services
Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot,
Eric Clapton, Mick Jagger… Billy
Cobham, le batteur remuant de la
une vie faite d’amitié, d’amours et
d’histoire de la musique : Mingus,
Cécile Prieur, Emmanuel Davidenkoff (Evénements)
Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
Rédaction en chef numérique
Lecteurs
Hélène Bekmezian
fusion, descendait de sa Plymouth Miles, Taj Mahal, John Lennon Rédaction en chef quotidien K Abonnements
mauve pour embrasser Howard. avec qui il parle pour la dernière Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws,
Sur abo.lemonde.fr
Dans son loft de la 22e Rue, bois fois la nuit qui précède sa mort. Pour toute information : Franck Nouchi (Débats et Idées)
Directeur délégué aux relations avec les lecteurs Par tél. au 03 28 25 71 71
et grenier musical, des eupho­ Une nuit, à Alésia, quartier du Gilles van Kote de 9 h à 18 h (prix d'un appel local)
niums, un bugle, le grand tuba, 14e arrondissement de Paris, il carnet@mpublicite.fr Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert
Chef d’édition Sabine Ledoux
une basse électrique, et un saxo­ sort en « smoking » de l’orchestre Directrice du design Mélina Zerbib K Le Carnet du Monde
Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani
phone baryton sur son trépied. de Ray Charles. Deux types vague­ Photographie Nicolas Jimenez carnet@mpublicite.fr
« Howard ! Pourquoi vous être spé­ ment éméchés le bousculent. Ce Tarif : 20 € TTC Infographie Delphine Papin
Directrice des ressources humaines du groupe
cialisé dans les instruments gra­ n’était pas le genre, mais il aurait Prix à la ligne Emilie Conte
Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
ves ? » Me voyant venir avec mes pu se battre.  Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président,
Sébastien Carganico, vice-président
gros sabots : « Peut­être parce que francis marmande
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 horizons | 25

Des migrants africains sur


la route entre la côte sud
du Yémen et la ville d’Ataq,
dans la province de Chabwa,
le 13 novembre 2020.
SAM TARLING/SANA’A CENTRE/PUBLICATION

S’ils sont bloqués sur la route au Yémen, le


coût est à ma charge. Ils ne me paient qu’à
l’arrivée. » En réalité, ses clients paient quan­
tité de frais intermédiaires.
Ce petit homme trimballe cinq téléphones
dans des pochettes de cuir suspendues à sa
ceinture. Sa base est à Rafat, dans des monta­
gnes vertigineuses. Les villageois de cette
région traînent une réputation de hors­la­
loi : en 2006, un groupe tribal local avait été
impliqué dans l’enlèvement de quatre touris­
tes français. Les djihadistes d’Al­Qaida y ont
trouvé un sanctuaire jusqu’en 2010.
Ancien officier de l’armée, puis chauffeur de
bus, Ahmad Dabissi a succédé à son grand
frère, Jamal, tué, en 2015, dans un combat pour
un groupe de migrants. Depuis un an que les
routes se ferment, ses affaires vont mal. Des
trafiquants de drogue lorgnent son business :
« Ils me proposent de transporter mes clients,
mais je ne veux pas perdre mon travail. »
Récemment, sept de ses collaborateurs ont été
arrêtés par les rebelles houthistes à Sanaa. Ils
risquent une amende de 7 000 euros. « Mes

Voyage au bout
principaux concurrents sont à Saada [le fief
des rebelles, frontalier de l’Arabie saoudite],
peut­être que c’est pour s’accaparer le business
ataq (yémen) ­ envoyé spécial que les houthistes coupent la route », dit­il.

MIGRANTS RANÇONNÉS

D
es lambeaux de plastique C’est un fait : les rebelles profitent de l’épidé­

de l’enfer
s’accrochent aux tombes, mie pour rançonner les migrants. Depuis le
huit tas de pierres hérissés printemps 2020, ils les emprisonnent systé­
de branches épineuses. matiquement à Saada, puis les transfèrent
Quelques blocs de schiste dans un centre de détention de la capitale.
portent une inscription : Mulugeta Afera, un Amhara de 28 ans, origi­
des traits de peinture bleue passés à la naire de la région du Tigré, en Ethiopie, en est
bombe. Ce cimetière, Ahmad Dabissi l’a fait sorti il y a une semaine. C’est la deuxième fois
creuser pour ses « clients » malchanceux, en en quelques mois qu’il se fait prendre. Ses
contrebas d’un immense plateau de roche Des milliers de migrants éthiopiens tentant de rallier cousins, établis en Arabie saoudite, ont versé
calcaire, à l’écart de la grande route qui file à chaque fois, aux houthistes, une « caution »
au loin, vers le port d’Aden. la riche Arabie saoudite se retrouvent bloqués au de 220 euros. « Il y avait un type qui attendait
A 29 ans, M. Dabissi est un passeur impor­ depuis un an d’être libéré. Il n’avait pas d’ar­
tant dans sa province, Chabwa, dans le sud Yémen. Ils survivent dans des conditions très précaires, gent », raconte­t­il. La prison de Sanaa, prévue
désertique du Yémen. Chaque année, il fait pour environ deux cents personnes, héber­
embarquer des milliers de migrants, venus de à la merci des passeurs et des rebelles houthistes geait au moins 640 détenus fin 2020, selon
la Corne de l’Afrique, au port somalien de un observateur indépendant. Ce dernier
Bossasso. Ils passent d’un continent à l’autre, à confirme que « les houthistes y font passer des
travers le golfe d’Aden, et tentent de traverser migrants à un rythme alarmant, en profitant
le Yémen en guerre pour atteindre l’Eden : en a d’autant moins pour les migrants », une étape sur cette vieille route de migration. des taxes qu’ils leur imposent ».
l’Arabie saoudite voisine. M. Dabissi a sous­ déplore Olivia Headon, porte­parole, à Des Somaliennes vendent des vêtements aux Lorsqu’ils l’ont relâché, les rebelles ont
trait ces huit corps à la morgue et à la police yé­ Sanaa, de l’OIM, qui n’a installé qu’une seule ménagères yéménites, en porte à porte. Les déposé Mulugeta Afera dans un lieu désolé
ménite pour les inhumer dans un endroit dis­ équipe médicale d’urgence sur la côte. hommes établis de longue date sont bergers près de Taëz, dans le centre du pays. Puis il a
cret. Ils sont éthiopiens, chrétiens, venus de la Eman, 22 ans, a accosté il y a un mois, à bord et travaillent dans les fermes. Pour le moindre regagné à pied une planque contrôlée par
région du Tigré, selon le passeur, qui affirme d’un boutre de pêcheurs, après dix­huit heu­ toit, la concurrence est rude avec les Yéméni­ Ahmad Dabissi près d’Ataq. Mulugeta Afera a
avoir tenté de les faire identifier par d’autres res de traversée. Il y avait cent vingt hommes tes que la guerre a chassés de chez eux. On dé­ des dettes : depuis son départ, son odyssée a
clients. « Je ne l’ai pas fait pour l’argent, insiste­ et cinq femmes à bord. La nuit était calme, nombre 3,6 millions de déplacés dans le pays. coûté 2 200 euros à sa famille, en Arabie saou­
t­il, mais pour ne pas perdre leur confiance. » sans un soldat en vue : les passeurs les ont Eman et ses compagnons ont mis à l’abri dite. Il a aussi perdu un amour, une jeune
Dans son village natal de Rafat, M. Dabissi débarqués sur le sable. Début 2020, Eman les cinq femmes qui ont voyagé avec eux, femme oromo rencontrée à Aden. Les proches
entretient un autre cimetière, bien plus vaste. avait quitté la région d’Harar, la grande ville dans une chambre discrète. Pas question qui accompagnaient cette dernière la lui ont
D’après un décompte partiel de l’Organisa­ de l’Est éthiopien, avec un groupe de jeunes qu’elles dorment dans la rue ou dans les reprise, ruinant ses espoirs de mariage.
tion internationale pour les migrations (OIM), Oromo, des paysans sans avenir, inquiets des mosquées. Au petit matin, ils s’attardent Les femmes sont rares sur cette route coû­
139 000 personnes avaient emprunté cette violences locales. Un recruteur leur avait pro­ avant d’aller gagner trois sous en lavant des teuse : il leur faut des protecteurs, des voitu­
route en 2019. Près de 90 % viennent d’Ethio­ mis qu’ils seraient employés de maison, agri­ voitures sur le boulevard. Des Africains s’at­ res, des planques. Dans la maison du passeur
pie, un Etat soumis à de multiples conflits culteurs ou bergers au royaume des Saoud. troupent autour de notre conversation, cu­ Ahmad Dabissi, Tigist, 20 ans, petite, forte et
régionaux et menacé de dislocation. Mais, Sur le boulevard où nous les rencontrons, à rieux. Eman se méfie de l’un d’eux : « Ce­ pleine de verve, partage, depuis un mois, une
en 2020, ce flux s’est presque tari : le nombre Ataq, capitale de province perdue dans le lui­là, il fréquente un passeur, chuchote le pièce avec d’autres femmes. Quelques bassi­
de voyageurs est tombé à 37 000. Frontières et désert de Chabwa, ils sont une dizaine, sou­ jeune homme, apeuré. Un type qui prend les nes sont empilées dans un coin pour la cui­
points de contrôle ont été bouclés à cause de dés par près d’un an d’épreuves. Ils racontent femmes chez lui et demande une rançon. Il ne sine, un miroir argenté est cloué au mur.
la pandémie de Covid­19. Les diverses auto­ avoir été capturés par un passeur « malhon­ faut pas qu’il apprenne pour les nôtres. » Dans l’est de l’Ethiopie, son pays, Tigist a une
rités du Yémen, en proie à une guerre civile nête », en Somalie, près de Las Anod. Il leur a « ILS PEUVENT  Les autorités yéménites ne se préoccupent fillette de 4 ans. C’est la seconde fois qu’elle la
depuis 2015, accusent les migrants de col­ fallu doubler leur mise initiale : 18 000 birrs MOURIR, JE LE SAIS,  guère de ces jeunes gens. Dès 2015, les rebel­ laisse. A 17 ans, alors que la petite Samroud
porter la maladie. Cela fait d’eux des suspects éthiopiens (380 euros) pour regagner leur li­ les houthistes, qui s’étaient rendus maîtres n’était qu’un bébé, Tigist avait déjà pris la
et des cibles. Floués, confus, ils patientent berté. « Certains d’entre nous sont restés pri­ ILS LE SAVENT. MAIS  de la capitale, Sanaa, ont envahi la province. route de Riyad, pour tenter d’échapper à la
dans la périphérie des grandes villes d’Aden et sonniers pendant trois mois avant que leur fa­ Puis une milice tribale financée par les pauvreté. Elle ne savait rien, elle avait peur.
de Marib, ou à Chabwa. mille ne paye », explique Eman. Le jeune ILS S’EN MOQUENT,  Emirats arabes unis en a pris le contrôle. Là­bas, elle a travaillé comme bonne pour
homme a travaillé cinq mois au port de Bos­ L’Etat yéménite ne s’est imposé ici qu’à l’été plusieurs « madames » saoudiennes. Elle dit
RÉFUGIÉS EN CONCURRENCE sasso afin de payer sa traversée vers le
ILS Y VONT » 2019. Il reste fragile et veut le calme. Per­ ce mot en français, avant d’ajouter que « cer­
Beaucoup gardent l’espoir de passer. Certains Yémen, un peu moins de 100 euros. Un autre AHMAD DABISSI sonne n’a oublié qu’en 2016 un officier de taines payaient très bien, d’autres non ».
cherchent à rentrer chez eux. « Si tu as encore passeur lui avait assuré qu’une fois débarqué passeur yéménite l’armée trop zélé avait parqué plus de deux Au printemps 2019, sa sœur aînée est morte.
assez d’argent, tu retournes à la maison, en la marche vers l’Arabie saoudite (900 kilo­ mille migrants dans la prison centrale Tigist est revenue pour l’enterrer et pour
Ethiopie », soupire Ahmad Omar, 29 ans. mètres au bas mot) serait facile… « La plupart d’Ataq : sans soins ni nourriture suffisante, ils épouser au pays, « devant [sa] famille », son
Venu de la région de Wollo, dans le Nord­Est ne savent même pas qu’il y a la guerre ici. Ils s’étaient insurgés. « Les migrants sont trop compagnon, un Ethiopien rencontré en exil.
éthiopien, il a vécu ces huit derniers mois croient qu’ils accostent en Arabie saoudite », nombreux. Il n’y a rien à faire », résume le bras Très vite, le couple a voulu repartir. Tigist avait
dans plusieurs planques, à Chabwa. Il rêve de assure Mohammed Barq, employé d’une droit du gouverneur, Salem Awlaki. confiance, elle connaissait le chemin. Mais ils
se payer, pour 75 euros, un billet de retour petite ONG yéménite, Steps, qui vient en aide Faute de mieux, les autorités s’entendent se sont englués, et l’argent a manqué.
vers Djibouti, le second pays de transit sur la aux enfants descendus seuls des bateaux. donc avec certains passeurs pour contenir Aujourd’hui, son mari cherche du travail en
côte africaine. La traversée est dangereuse : Eman et ses amis ont marché cinq jours, évi­ les migrants hors de la ville. Ahmad Dabissi, ville, « mais, maintenant, il n’y en a pas du tout,
une vingtaine de personnes s’y sont noyées tant la police, qui rançonne et vole les télépho­ l’homme aux deux cimetières, est l’un d’eux, je ne sais pas quoi faire ». Tigist ne sort pas : elle
dans deux naufrages, fin 2020. nes. Ils ont mendié de l’eau et des vivres aux qui fournit à ses clients un service de « luxe » a trop peur d’être vendue. Elle s’inquiète pour
A Chabwa, l’aide internationale est quasi automobilistes, « généreux », d’après lui. et se rêve en notable. Pour environ 500 euros son frère, en Arabie saoudite, dont elle n’a
absente, en dehors de celle apportée par le Depuis qu’il a rejoint la ville d’Ataq, Eman par personne, M. Dabissi et ses associés plus de nouvelles depuis sept mois. Elle a un
Conseil danois pour les réfugiés et le traîne près des restaurants qui lui font promettent d’emmener leurs clients de leur téléphone, mais rarement l’argent nécessaire
Conseil norvégien pour les réfugiés, deux l’aumône d’un repas. Il s’aventure dans le « vil­ village, en Ethiopie, jusqu’à la frontière pour acheter du crédit. Elle n’a aucune idée de
ONG très actives au Yémen. « Les organisa­ lage somalien », un chaos de sable et de béton saoudienne. « Ils peuvent mourir, dit­il. Je le ce que l’avenir lui réserve. Son horizon, ce sont
tions internationales manquent déjà de situé derrière l’hôpital, où l’on soigne les mi­ sais, ils le savent. Mais ils s’en moquent, ils y les deux prochaines heures. 
fonds pour venir en aide aux Yéménites. Il y grants. Les Africains y sont nombreux : c’est vont. Je les traite mieux que d’autres passeurs. louis imbert
CULTURE
0123
26 | SAMEDI 16 JANVIER 2021

A F FA I R E   C L A U D E   L É V Ê Q U E

Claude Lévêque,
une omerta 
au nom de l’art
Alors qu’une partie du milieu est sidérée d’apprendre
que le plasticien fait l’objet, depuis 2019, d’une enquête
préliminaire pour « viols et agressions sexuelles
sur mineurs », d’autres semblent moins surpris

ENQUÊTE si connu, chacun s’interroge. Qui n’a jamais


aperçu l’artiste entouré d’adolescents plus
il avoue avoir été subjugué par cette star
prête à défendre corps et âme le moindre
ou moins jeunes, à un vernissage, un dîner squat, toujours disposée à prendre fait et

A
u milieu des années 1980, de galerie ? Qui n’a jamais entendu de ru­ cause pour la veuve et l’orphelin : « Claude
une artiste – qui préfère res­ meurs ? « C’était comme un nuage flottant apparaît comme un nounours au charisme
ter anonyme – s’était aventu­ autour de lui, reconnaît une conseillère fort, et un vrai aimant à enfants. En fait, il sait
rée à demander à un gale­ de collectionneurs qui le connaît, et s’en mé­ les ferrer. Quand j’ai compris que ces doudous
riste parisien qui exposait fie, depuis trente ans. Tout le monde savait étaient sans doute ceux de ses victimes, des
Claude Lévêque pourquoi qu’il aimait s’entourer de jeunes éphèbes, trophées, j’ai pris une énorme claque. »
il ne représentait aucune femme artiste : et un bon nombre craignait le pire. Mais « Je l’ai toujours vu bouleversé par la beauté
« Je n’ai peut­être pas d’artiste femme, mais j’ai comment agir contre un homme qui a une des jeunes garçons, elle le secouait, et il l’assu­
un pédophile », s’était­elle entendu rétorquer. telle aura, quand on n’a que des rumeurs, et mait, ses premières œuvres en témoignent »,
Plaisanterie tordue, aveu, provocation ? « En qu’on n’est pas témoin de ses manœuvres ? souligne un habitant de Nevers (Nièvre), pro­
tout cas, ça résume bien le contexte, raconte­t­ Contre un artiste qui exerce une telle fascina­ che des Faulon. Enfant, il a connu Lévêque
elle aujourd’hui. Je m’étais tue, mais, quand tion, car il a produit une œuvre incroyable ? » comme moniteur de centre aéré dans les an­ qu’exerce son œuvre, mais aussi de son enga­
je visitais les expositions, je vous assure que nées 1970, sans jamais entendre de rumeurs gement pour les causes sociales, politiques,
je ne lâchais pas mon petit garçon de l’œil. » FILLEULS, NEVEUX, ASSISTANTS… pouvant l’incriminer. Depuis quelques jours, analyse une directrice de musée. Tout cela
« Comment une telle carrière est­elle possible, Ces adolescents qui l’entourent, Claude Lévê­ il fouille dans sa mémoire. « J’essaie d’analy­ « POURQUOI  était­il un écran de fumée ? Tout comme ces ré­
alors que depuis des années “ÇA SE SAVAIT ?” », que les présente comme ses filleuls, ses ne­ ser le phénomène d’emprise, détaille­t­il. AVONS­NOUS TOLÉRÉ,  férences à l’enfance, sans cesse convoquée, sa­
interroge la critique d’art Marie Chênel dans veux, ses assistants, voir comme ses « fils ». En abordant l’environnement de cet adulte en­ cralisée, sanctuarisée : elles faisaient la beauté
un Tweet très relayé. Il résume la sidération Ces doudous et nounours qu’il trimballe touré de jeunes hommes, on avait d’abord un ABRITÉ, PROTÉGÉ,  et la pureté de son travail ; désormais, elles
du milieu de l’art depuis les révélations autour du monde, qu’il sort en plein repas, sentiment de malaise, mais la situation était peuvent ressembler à un sacrifice. »
du Monde, le 10 janvier, concernant la plainte qu’il déploie dans chaque recoin de ses deux ensuite validée par les proches ; familles, amis, PENDANT DES  « Si c’est vrai, c’est un séisme, auquel je peine
du plasticien Laurent Faulon contre l’artiste maisons, ont été, selon l’artiste, dans ses in­ tous semblaient acter ce qui se passait. Le trou­ à me résoudre, glisse un autre conservateur.
Claude Lévêque et l’enquête ouverte par terviews, « donnés par des amis, souvenirs trop ble ressenti était alors étouffé par cette valida­
DÉCENNIES,  Ses œuvres des années 2000, pleines d’un
le parquet de Bobigny (Seine­Saint­Denis), en intimes pour en parler ». Son obsession pour le tion collective. En outre, j’en ai été témoin UN SUPPOSÉ  danger punk qui fascine, ont été un choc es­
mai 2019, pour « viols et agressions sexuelles monde de l’enfance est considérée comme à deux reprises, Claude entretient aussi une re­ thétique pour toute une génération. Nous
sur mineurs de moins de 15 ans ». M. Faulon, une « sublimation artistique », la part de fan­ lation très forte avec les mères des enfants, PÉDOCRIMINEL  nous sommes construits en partie avec elles. »
un sculpteur de 51 ans, dénonce des « abus tasme d’un adulte qui est bien plus à l’aise dont je ne sais comment elle s’articule, une re­ Un artiste éperdu d’admiration pour Claude
sexuels » subis entre ses 10 et 17 ans de la part avec les enfants qu’avec le monde des grands. lation presque amoureuse. Mécanique qu’il RÉCIDIVISTE ? » Lévêque, « bouleversé par le témoignage
de M. Lévêque, assurant qu’il était, comme Et puis, comment condamner sur la base semble, hélas, avoir affinée avec le temps. » STÉPHANE CORRÉARD de Laurent Faulon », s’avoue tout autant
sa famille, sous son « emprise ». Le journal en de « racontars » ? « On lui aurait donné le bon Collectionneurs, experts, galeristes, conser­ galeriste « blessé, et en colère » : « J’ai la sensation
ligne Mediapart a lui aussi publié une longue Dieu sans confession », admet l’artiste Jona­ vateurs, critiques, artistes : cette validation d’avoir été manipulé, comme tout le monde
enquête, le 13 janvier, qui accable l’artiste. than Loppin, dont la compagne, Julie Faitot, a été tout aussi collective dans le milieu de de l’art l’a été. J’ai aujourd’hui l’impression
L’enquête judiciaire est en cours, et la pré­ a envoyé un signalement à la justice concer­ l’art, même si certains tenaient scrupuleuse­ que, avec toutes ces œuvres mettant en scène
somption d’innocence prévaut. Mais dans nant Claude Lévêque en février 2019. Pen­ ment leurs distances. « Les institutions lui l’enfance, il nous disait : “Regardez, je vous
le milieu de l’art, où Claude Lévêque était dant les quinze ans que dura leur amitié, ont fait confiance, à cause de la fascination mets ça sous le nez, et vous ne voyez rien !” »

Collectionneurs et musées s’accrochent aux créations de l’artiste


Institutions et privés, invoquant la nécessité de séparer l’homme de l’œuvre, se refusent à décrocher les productions de Claude Lévêque

D epuis vingt ans, les


combles de la Collection
Lambert, en Avignon,
sont saturés de fumées formant
un épais brouillard d’où émerge
cence de l’artiste. La mairie de
Montrouge (Hauts­de­Seine) con­
serve pour le moment le mot « il­
lumination » écrit au néon sur le
beffroi de la ville depuis l’été 2020.
Le CNAP, sans préciser dans quel­
les conditions ces clichés ont été
acquis, fait savoir aujourd’hui que
« ces œuvres n’ont jamais circulé,
et resteront dans nos collections
l’œuvre ne change pas ». Pour
Jean­Paul Claverie, directeur du
mécénat du groupe LVMH, qui
possède une demi­douzaine de
pièces, « l’œuvre vaut par elle­
Enlever les œuvres maintenant ?
Les réaccrocher dans quelques an­
nées ? Accepter les œuvres des artis­
tes morts mais pas celles des vi­
vants ? Qui a la réponse ? »
d’un “on se tient au courant” », ra­
conte Loppin, qui n’a plus eu de
contact avec le galeriste depuis.
Depuis décembre 2020, le mar­
chand a opposé son silence aux
le tracé sinueux d’un néon incan­ A l’abbaye de Fontevraud (Maine­ à destination des chercheurs ». même. Faudrait­il retirer Cara­ Dans l’urgence, Alexia Fabre, di­ demandes de la presse. Le 9 jan­
descent, tel un filet de lave. « L’un et­Loire), où se déploie une im­ Nombre de collectionneurs et vage des musées au prétexte qu’il rectrice du MAC Val, à Vitry­sur­ vier, Kamel Mennour vantait en­
des clous du musée », vante Yvon mense installation baptisée Mort de conservateurs s’en tiennent à était un assassin ? » Seine (Val­de­Marne), s’est forgé core dans une vidéo publiée sur
Lambert, ancien galeriste devenu en été (2012), son directeur, Martin un argumentaire classique des an­ une doctrine, sachant que l’insti­ Instagram « une merveilleuse
libraire. L’œuvre, intitulée J’ai rêvé Morillon, n’a aucune intention nées libertaires, faisant le distin­ Des rapports « respectueux » tution qu’elle dirige possède deux œuvre » de Claude Lévêque accro­
d’un autre monde (2001), est de la démonter, assurant que cette guo entre l’œuvre et l’homme. « Doit­on s’arrêter de lire Céline œuvres de Lévêque actuellement chée parmi d’autres artistes incar­
signée Claude Lévêque, un artiste vague de lumière rouge « sera bel « Qu’il soit accusé ne me gêne abso­ parce qu’il était antisémite, brûler en réserve. « Elles en sortiront cer­ nant « l’ADN de la galerie » dans
aujourd’hui visé par une enquête et bien là lors de la réouverture ». lument pas, l’artiste fait ce qu’il Jean Genet ?, rebondit la collec­ tainement un jour, affirme­t­elle, son espace rue du Pont­de­Lodi
pour « viols et agressions sexuel­ Le collectionneur Gérard Mava­ veut de sa vie, je ne vois pas pour­ tionneuse Sandra Hegedüs. mais, pour qu’on les revoie, il faut (Paris 6e). Le jour même de la pu­
les sur mineurs de moins lais, qui possède quatre œuvres de quoi je sanctionnerais l’œuvre », Beaucoup d’artistes n’ont pas que les conditions soient réunies. blication de l’enquête du Monde,
de 15 ans », comme l’a révélé Lévêque, actuellement en réserve, s’insurge le propriétaire de vigno­ un comportement exemplaire. » On ne peut pas les regarder de fa­ comme si de rien n’était, un autre
Le Monde, le 10 janvier. Malgré la se veut tout aussi pondéré. « Bien bles Bernard Magrez, qui a orga­ Cette femme entière, qui a célébré çon sereine aujourd’hui, il y a trop post célèbre les 55 ans de la mort
gravité des accusations, Yvon sûr, cette histoire m’attriste profon­ nisé, en 2013, une exposition dans l’artiste lors d’un grand dîner d’effroi et d’incertitudes. » d’Alberto Giacometti, dont la gale­
Lambert, n’a guère envie de retirer dément et, bien sûr, je ressens un son Institut culturel bordelais. en 2009 chez elle en prélude de la L’effondrement prévisible de la rie représente la succession. Le
cette volumineuse installation. trouble. » Toutefois, s’il n’a « plus Le curateur Ami Barak, direc­ Biennale de Venise (où il représen­ cote d’un artiste très présent dans 12 janvier, seulement, le galeriste
« Elle est populaire et n’a rien envie de voir l’homme », Gérard teur du Salon de Montrouge, qui tait la France), a toujours eu avec les collections privées et publi­ a publié un court communiqué
d’équivoque », proteste­t­il, redou­ Mavalais refuse « de renoncer aux a commandé le néon Illumina­ lui des rapports « respectueux et ques est aussi dans les têtes. Son indiquant que, afin « de permettre
tant toutefois « qu’un connard œuvres, d’autant qu’elles ne repré­ tion, dit être « tombé des nues ». affectueux ». « Pas une seconde, je galeriste, notamment, reste en re­ à l’autorité judiciaire d’exercer les
vienne désormais lui donner sentent pas de petits garçons ». Pour autant, son « regard sur ne me suis posé de question », as­ trait. Il aurait été pourtant pré­ investigations nécessaires, Claude
un coup de pied pour la détruire ». De tels sujets, justement, se re­ sure cette mère de trois enfants. venu bien avant la révélation de la Lévêque a décidé de suspendre sa
A l’Elysée, le président risque trouvent au Centre national des Chez elle, les œuvres de Lévêque plainte déposée par Laurent Fau­ collaboration avec la galerie Ka­
de se prendre les pieds dans un arts plastiques (CNAP), à Paris, « FAUDRAIT­IL RETIRER  sont partout accrochées, dès l’en­ lon. Le 15 mai précisément, l’ar­ mel Mennour, qui en prend acte ».
immense tapis représentant des dont l’inventaire, visible en ligne, trée, où le néon Rêvez ! (2008) ac­ tiste Jonathan Loppin a appelé Une collectionneuse, qui sou­
diamants et intitulé Soleil noir, répertorie un ensemble de pho­ CARAVAGE DES MUSÉES  cueille les visiteurs, dans son bu­ Kamel Mennour, qui venait d’an­ haite rester anonyme, s’inter­
propriété du Mobilier national, si­ tos ambiguës datées de 2004. reau, dans la salle à manger. noncer à la radio que des œuvres roge : « Si je me décide à lui deman­
gné de Claude Lévêque. Pour l’ins­ La série Vacances au Cambodge AU PRÉTEXTE QU’IL ÉTAIT  « Quand je les ai achetées, elles de Claude Lévêque figurent, avec der de reprendre les œuvres qu’il
tant, au palais, on se refuse à tout met ainsi en scène un jeune gar­ m’ont touché profondément. Est­ce d’autres artistes, dans une expo­ m’a vendues, j’espère qu’il ne se dé­
commentaire. Beaucoup de col­ çon torse nu, revêtu d’un léger
UN ASSASSIN ? » que cela va changer ? Probable­ sition de dessins d’enfants. « Ka­ faussera pas en prétextant qu’il
lectionneurs et d’institutions in­ pantalon de coton blanc, prenant JEAN-PAUL CLAVERIE ment, confie Sandra Hegedüs. mel m’a dit qu’il le retirerait de l’ex­ ne représente plus l’artiste. » 
voquent la présomption d’inno­ la pose sur une table en verre. directeur du mécénat de LVMH Mais, qu’est­ce qui serait cohérent ? position et il a fini la conversation roxana azimi
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 culture | 27

Bachelot engagée contre


les violences sexuelles
Claude Lévêque,
lors du montage
de son exposition
temporaire « Le Bleu
de l’œil », au Musée
Soulages de Rodez,
en avril 2015.
GRIMAULT/ANDIA.FR
dans la musique
Les aides versées aux acteurs du secteur seront
conditionnées au respect de critères d’égalité
et de lutte contre le harcèlement sexiste

N i une révolution ni un
point d’étape. » Très en­
gagée dans la promotion
de l’égalité entre les hommes et
les femmes, la ministre de la cul­
nu ou des situations à caractère
sexuel », avec la nomination de ré­
férents chargés de les suivre, « de
la conception jusqu’au spectacle »,
est également prévu.
« Plus un centime
ne sortira du
Centre national
ture, Roselyne Bachelot, devait te­ La mise en œuvre de ce proto­ de la musique
nir, jeudi 14 janvier, son premier cole, copié sur le modèle de celui
comité de pilotage consacré à la qui a été lancé en 2020 pour le ci­
s’il n’y a pas eu
lutte contre le harcèlement néma, a débuté le 1er janvier et sera respect de
sexiste et les violences sexuelles. progressive tout au long de l’an­
Un rendez­vous mis en place née. « L’idée est que plus un cen­
ce protocole »,
en 2017 par Françoise Nyssen, réu­ time ne sorte du CNM s’il n’y a pas indique
nissant les professionnels de la eu respect de ce protocole », indi­
culture et des personnalités exté­ que un conseiller. Une condition­
un conseiller
rieures, et destiné à présenter la nalité qui n’a rien d’accessoire, à
feuille de route annuelle du mi­ l’heure où les professionnels souf­
nistère en la matière. frent de la crise due à l’épidémie pour tirer un premier bilan des
Après avoir œuvré pour le de Covid­19. Le 31 août 2020, le actions engagées. Dans le ci­
cinéma, qui a été le premier tou­ CNM s’est notamment vu confier néma, les formations contre les
ché par le phénomène #metoo, le 210 millions d’euros pour aider le violences sexistes et sexuelles,
ministère de la culture a décidé de secteur musical à surmonter la qui conditionnent l’accès aux
se pencher cette année sur le sec­ crise sanitaire, dans le cadre du aides, n’ont ainsi débuté que le
teur de la musique, confronté à plan de relance du gouverne­ 6 octobre 2020. « Quand on dis­
son tour à une vague de dénoncia­ ment. « Ces aides seront, comme cute avec les producteurs, souvent
tions, notamment avec le mouve­ les autres, soumises au protocole », les retours sont bons, cela permet
ment #balancetonrappeur. assure­t­on Rue de Valois. d’apporter du discernement sur
« Nous avions le sentiment que la ces sujets et aussi d’apaiser les in­
musique avait un train de retard « Accent sur la prévention » quiétudes », estime Sandrine
sur le cinéma. L’affaire Chloé Briot De la même façon, plusieurs étu­ Brauer, coprésidente du Collectif
Qu’il mette la même énergie à préparer la couvraient les bricolages que j’avais faits dans [chanteuse lyrique qui, en des sur l’égalité dans la musique 50/50, qui œuvre à la promotion
Biennale de Venise (2009) qu’à exposer l’atelier, et me disaient : “Tu as une œuvre in­ mars 2020, a porté plainte pour seront lancées en 2021 par le de l’égalité, de la parité et de la di­
à l’école élémentaire Pierre­Budin, à la croyable, ne t’embête pas à faire les Beaux­ agression sexuelle contre l’un de CNM. La première, consacrée à la versité dans le milieu de l’audio­
Goutte d’Or (Paris 18e), lors d’une résidence Arts, tu sais déjà tout !”». C’est ainsi que Lau­ ses partenaires dans une produc­ place des femmes dans les festi­ visuel et du cinéma.
artistique en 2012 ? Cela relevait de son enga­ rent Faulon s’est retrouvé exposé à la Fonda­ tion de l’Opéra­Comique] nous a vals, devrait être dévoilée fin jan­ Le collectif plaide pour que ces
gement social. Qu’il peigne de noir les fenê­ tion Cartier de Jouy­en­Josas (Yvelines) ou au convaincus d’agir. Cette histoire est vier. Le budget du CNM consacré modules, délivrés par l’Associa­
tres de l’appartement mis à disposition par Magasin de Grenoble, à pas même 18 ans. symptomatique, il fallait donner à l’aide aux projets de promotion tion européenne contre les vio­
l’école, juste au­dessus des salles de classe ? Sans plus de questions, juste pour la recon­ un coup d’accélérateur », explique de l’égalité entre les hommes et lences faites aux femmes au tra­
On y voyait sa marque punk. Qu’il se déclare, naissance de son talent naissant. l’entourage de Roselyne Bachelot. les femmes devrait passer de vail (AVFT), aujourd’hui réservés
un an après, toujours ami avec l’un des bam­ Poursuivant son analyse, Stéphane Cor­ Concrètement, les aides versées 100 000 à 600 000 euros par an. aux employeurs du secteur, soient
bins de 8 ou 9 ans qui collabora au projet, réard évoque aussi le « souvenir de l’époque par le Centre national de la musi­ « Et nous allons mettre l’accent sur accessibles à tous. « Il faut que l’en­
le plus curieux, le plus créatif ? On l’admirait glorieuse où l’avant­garde était menacée de que (CNM) aux différents acteurs la prévention dans les écoles d’art, semble de la population qui inter­
alors pour n’avoir pas pris la grosse tête. Tout toute part, notamment par les réactionnaires de la filière seront désormais con­ qui sont propices aux situations à vient sur un tournage, techniciens
cela peut aujourd’hui faire frémir. et l’extrême droite. Nous avons alors pris le pli ditionnées au respect de critères risque, avec des formations desti­ et comédiens, soit sensibilisé », ex­
Dans les archives du Quotidien de l’art, d’une opposition facile entre “pro” et “anti” d’égalité et de lutte contre le har­ nées aux équipes dirigeantes mais plique Mme Brauer.
nous avons retrouvé les paroles de l’enfant art contemporain qui est devenue factice, cèlement sexiste et les violences aussi aux élèves », explique le La demande a été portée auprès
que nous avions rencontré au sein de l’école mais qui continue de structurer largement sexuelles. Pour ce faire, le minis­ cabinet de Mme Bachelot. du ministère de la culture, sans
pendant la préparation de leur exposition le fonctionnement de notre monde de l’art ». tère a mis au point un protocole, Depuis son arrivée à la tête du réponse à ce stade. Le collectif
« Seasons in the Abyss ». Il interpellait ainsi Impossible de dénoncer sur la foi de racon­ avec l’aide des professionnels, qui ministère de la culture, le souhaite aussi avancer sur
l’artiste : « Je t’ai amené mon nounours, tars, certes. « Mais ces directeurs de musée, comprend notamment l’obliga­ 6 juillet 2020, Roselyne Bachelot a d’autres dossiers, comme la pré­
parce que je lui ai percé le cerveau. Avant, qui racontent de façon anonyme avoir refusé tion pour les personnels du sec­ fait de la lutte contre les violences sence sur chaque tournage d’un
il bougeait dans son Jacuzzi, il faisait très que Lévêque partage une chambre d’hôtel teur de la musique et des variétés sexuelles une de ses priorités. A référent spécifiquement formé
chaud, c’était le feu, et je lui ai percé la tête »… avec un ado, n’avaient­ils pas obligation, de suivre tous les deux ans une trois reprises, elle a signalé à la aux questions de harcèlement et
« Le trou dans la tête », c’est aussi une phrase en tant que fonctionnaires, de dénoncer des formation sur la prévention des justice des faits impliquant des d’agissements sexistes, afin de
gravée par Lévêque sur un lit tout rouillé crimes dont ils avaient eu connaissance dans violences. Un « plan de prévention artistes ou des professionnels de recueillir la parole et de délivrer
d’enfant, dans une œuvre de 1986. le cadre de leurs fonctions ? » spécifique » pour « les productions la culture, au titre de l’article 40 une bonne information aux
Comme tous, il en est cependant conscient : artistiques qui peuvent utiliser le du code de procédure pénale, qui éventuelles victimes.
AVEUGLEMENT COLLECTIF la mécanique à l’œuvre est complexe à dé­ oblige tous les fonctionnaires à La lutte contre les inégalités sa­
Pour comprendre aujourd’hui ce qui a pu re­ construire. Qu’un artiste puissant s’écroule, saisir le procureur de la Républi­ lariales, qui s’inscrivent dans le
lever d’un aveuglement collectif, les témoi­ et tout un système s’effondre : ceux qui le Un plan de que s’ils prennent connaissance continuum des violences exer­
gnages affluent, chacun s’employant à repla­ collectionnent, le louent, l’honorent, le capi­ de faits répréhensibles. « Aucun cées contre les femmes, fait égale­
cer une pièce dans un puzzle qui, trop long­ talisent. « Les relations entre les acteurs orga­ prévention dans ministre ne l’avait fait aupara­ ment partie des combats priori­
temps, n’a pas fait sens. L’un se rappelle nisent la valeur de l’œuvre en mettant l’artiste les écoles artistiques vant », souligne un conseiller. taires. « Quand on parle d’égalité, il
cette chambre d’enfant, dans la maison de sur un piédestal, dans une relation romanti­ Le plan #metoo de Roselyne De la même façon, elle a refusé, faut aussi parler d’égalité salariale.
Montreuil (Seine­Saint­Denis) de Lévêque, que à l’art, explique ainsi un directeur d’insti­ Bachelot prévoit de mettre en novembre 2020, de valider la Or, aujourd’hui, les films réalisés
« avec ses petites bagnoles sur les étagères », tution. Les jeux de pouvoir sont réels, et pas l’accent sur la prévention dans nomination de Pascal Dumay à la par des femmes sont sous­dotés
qu’il disait destinée « aux amis qui venaient seulement financiers, à tous les maillons de la les écoles artistiques, où des cas tête d’une mission relative aux par rapport à ceux réalisés par les
avec leurs petits ». L’autre, ces manèges chaîne, on ne peut se permettre que l’image de de harcèlement et de violences orchestres permanents, après hommes, et les réalisatrices sont
abandonnés dans sa maison de campagne. l’auteur soit entachée. Les liens d’interdépen­ sexuelles ont été rapportés avoir appris que celui­ci avait été rémunérées en moyenne 40 % de
Une troisième, l’aveu de cette mère « mani­ dance et les rapports de domination organi­ ces dernières années, comme condamné, dix ans auparavant, moins que les hommes », souligne
festement perdue, dans un monde parallèle, sent le silence, à quoi s’ajoute la peur d’être à l’Ecole nationale supérieure pour téléchargement et diffusion Sandrine Brauer, évoquant un
qui me racontait que Claude Lévêque dor­ blacklisté du milieu. Ils neutralisent toute pos­ d’architecture de Montpellier. En d’images pédopornographiques. « écart pour un film à budget
mait dans la chambre de son fils de 15 ans, et sibilité de prise de parole. L’autocensure est février, des kits pédagogiques « Dans les histoires de violences moyen de l’ordre de 2 millions
qui semblait comme flattée qu’il ait été forte, jusqu’à se frapper soi­même de cécité. seront envoyés dans chaque éta- sexuelles, le silence sert toujours les d’euros ». Une étude sur les inéga­
“choisi”. J’ai pris mes distances, désespérée La structure protège son capital. » blissement, pour « sensibiliser, agresseurs. Roselyne Bachelot a lités salariales vient justement
qu’il soit impossible de lui faire comprendre Averti de la plainte de Laurent Faulon peu former et accueillir les signale- choisi de ne pas laver le linge sale d’être lancée par le collectif pour
que son môme était en danger ». après son dépôt, le Mamco de Genève a pris ments », indique-t-on au minis- en famille, mais de l’exposer à cha­ objectiver le phénomène. 
Galeriste et commissaire d’exposition, position dès 2020, en faisant disparaître de tère de la culture. Les écoles que fois sur la place publique », jus­ solène cordier et
Stéphane Corréard dénonce aujourd’hui son site toute mention de Claude Lévêque, vont aussi être incitées à se do- tifie­t­on dans l’entourage de la cédric pietralunga
ce qu’il considère comme une omerta. qui y a exposé en 2003. Il est, pour l’instant, ter de « référents » formés à re- ministre. « Elle ne supporte pas ces
« Beaucoup savaient, tout le monde pouvait le seul. « Avec l’équipe de conservation, nous cueillir la parole des élèves. En histoires, c’est tripal chez elle »,
se douter, personne n’est surpris, résume­t­il. avons décidé un moratoire immédiat sur février 2020, le ministère avait ajoute une proche.
Alors pourquoi avons­nous toléré, abrité, la présence de ses œuvres en nos murs, expli­ lancé une enquête sur la percep- Seule contrainte : impossible de
protégé, pendant des décennies, un supposé cite Lionel Bovier, son actuel directeur. Je n’ai tion des violences et du harcèle- dévoiler un nom en l’absence de
prédateur sexuel, un pédocriminel récidi­ jamais travaillé avec cet artiste, ni avec ses ment sexistes et sexuels dans les procédure judiciaire. Le 26 no­ L’ÉCRITURE PREND VIE

viste ? Parce que, dans notre milieu, personne œuvres d’ailleurs. Mais, de mon point de vue, 99 établissements de l’enseigne- vembre 2020, Mme Bachelot avait
ne dit rien, jamais. La parole est cadenassée, le discrédit qui est aujourd’hui jeté sur son tra­ ment supérieur artistique et cul- ainsi signalé à la justice de suppo­
le fonctionnement clanique. » vail sera absolument irrémédiable si les accu­ turel, où 37 000 élèves étudient. sés agissements du plasticien
Comment l’expliquer ? « La tolérance de no­ sations se révèlent fondées. Il ne m’appartient Plus de 9 400 réponses, sur le Claude Lévêque, accusé de viols
tre milieu pour la transgression, y compris pas de me prononcer sur les conséquences lé­ principe de l’anonymat, avaient sur mineurs, mais n’avait pas ré­
sexuelle, y est pour beaucoup », suggère­t­il. gales des actes qui sont relatés, mais je peux été enregistrées, provenant pour vélé son identité, dévoilée le
Un artiste pourrait donc franchir toutes les témoigner de cela : je ne pourrai plus jamais les trois quarts d’étudiants. Cette 10 janvier par Le Monde.
lignes rouges ? Laurent Faulon se souvient regarder ce travail sans y trouver des indices enquête avait révélé « plusieurs Si elles voient d’un bon œil la
en tout cas très bien « des commissaires et des crimes qui lui sont reprochés. Par consé­ situations ou faits potentielle- prise de conscience des pouvoirs
artistes qui venaient dîner à la maison : avec quent, le musée que je dirige ne montrera ni ne ment graves », selon le commu- publics, les associations de lutte
Lévêque, on était comme un couple recevant diffusera son travail dans le futur. »  niqué publié en juillet 2020 par contre les violences sexuelles es­
des invités. Sauf que j’avais 15­16 ans. Tous dé­ emmanuelle lequeux le ministère de la culture. timent qu’il est encore trop tôt
0123
28 | culture SAMEDI 16 JANVIER 2021

Astrig
Siranossian,
la «petite étoile»
PROMESSES DE 2021 11|12 Douze artistes
à suivre cette année. Aujourd’hui,
la violoncelliste franco­arménienne

RENCONTRE vier accompagne ici la composi­


tion de celle que tous appelaient

O
pulente chevelure bou­ « Dear Mademoiselle ».
clée et grands yeux Dès le mois d’octobre, le second
noirs, la violoncelliste confinement avait propulsé la
Astrig Siranossian a jeune femme sur la terre armé­
quelque chose d’une princesse nienne de ses origines. « J’y suis al­
d’Orient. Un maintien, une grâce, lée trois fois afin de porter assis­
que reflète son jeu subtil et pro­ tance par la musique aux enfants
fond, aussi brillant par les cou­ des camps de réfugiés du Haut­Ka­
leurs et la virtuosité que fascinant rabakh, relate­t­elle. Mon père
par les abîmes qu’il frôle. En 2017, aussi aidait les compositeurs ar­
la Française a fait forte impres­ méniens pendant l’ère soviétique,
sion au prestigieux concours en leur apportant du papier à mu­
Reine Elisabeth de Belgique dans sique. Avec mon association,
un élégant et sensuel Concerto j’avais pris le relais pour les ins­
n° 2 de Haydn. L’année suivante, truments et le matériel musical.
son doublé consacré au Deuxième Mais la guerre a fait évoluer les
Concerto de Penderecki et au Con­ choses : cela m’a fait du bien de re­
certo d’Aram Khatchatourian, pa­ trouver les fondamentaux de la
ru chez Claves Records, a d’emblée musique populaire. » Astrig Siranossian,
marqué la discographie. Un père à Paris, en 2019.
pianiste, chef d’orchestre et direc­ Voix du peuple d’Arménie BERNARD MARTINEZ
teur de conservatoire – celui de Le violoncelle d’Astrig Siranos­
Romans­sur­Isère (Drôme), qu’il a sian porte la voix du peuple d’Ar­
dirigé durant quarante ans –, une ménie, les airs traditionnels que
sœur violoniste virtuose : dans la chantait sa grand­mère, cette lan­
famille Siranossian, la musique se gue parlée depuis la tendre en­ la version originale du Concerto gique que portent les Arméniens : été estampillée « non essen­
respire comme l’air. « Je n’ai ja­ fance, jusqu’aux manuscrits en de Jacques Ibert. Il y aura aussi
Dès le mois Astrig Siranossian a d’ailleurs tielle », elle a continué sa route,
mais envisagé autre chose qu’être neumes (signes de notation mu­ « un arrangement de l’arrange­ d’octobre, le vécu un drame personnel en per­ son Francesco Ruggieri de 1676 au
musicienne, constate la jeune sicale en usage au Moyen Age) ment » qu’elle a réalisé avec dant, dans l’attentat terroriste du dos, un prêt de la fondation suisse
femme de 32 ans. Je me souviens sur lesquels elle a fait des recher­ Nathanaël Gouin pour le medley
reconfinement 4 avril 2020 à Romans­sur­Isère Boubo­Music. « Parfois je me ré­
qu’en maternelle, devant l’incrédu­ ches pour un mémoire sur la mu­ Michel Legrand dans l’album avait propulsé (Drôme), cet ami d’enfance, Julien veille la nuit pour m’assurer qu’il
lité de ma maîtresse, j’avais ap­ sique arménienne. Elle aime à Dear Mademoiselle. Vinson, qu’elle n’a pu accompa­ est toujours là, confie­t­elle. Puis je
porté un disque de Jacqueline du chanter en s’accompagnant du Cela fait bientôt trois décennies
la jeune femme gner, premier confinement obli­ me recouche en me disant que
Pré et Daniel Barenboim. » violoncelle, comme dans cette vi­ que la violoncelliste, née le 19 dé­ sur la terre ge. « On n’a pas pu lui rendre j’aurai au moins eu la chance de le
La violoncelliste était en tour­ déo d’août 2018 au cours de la cembre 1988 à Lyon, a choisi le hommage ni lui dire adieu. » La jouer pendant quelque temps. »
née aux Etats­Unis lorsque s’est Zygel Académie#3, où elle inter­ plus gros des instruments du qua­
arménienne jeune femme comptait lui dédier C’est avec lui que la récente Pari­
abattue sur le monde la pandé­ prète l’émouvant Sareri hovin tuor à cordes « parce qu’il se joue de ses origines en novembre l’édition de ses sienne d’adoption vient de rejoin­
mie de Covid­19. Le dernier con­ mernem (« Je mourrai pour le assis », assure­t­elle, malicieuse. Musicades, ce festival qu’elle pro­ dre l’Allemagne pour enregistrer
cert du 8 mars à San Francisco an­ vent des montagnes ») recueilli Une histoire d’enfant surdouée gramme depuis 2015 dans la ville le Concerto n° 1 de Saint­Saëns
nulé, elle a sauté dans un avion par Komitas, ballade d’amour sans histoires, à Romans puis à riant la musicienne qui, six ans où elle a grandi, qui conjugue mu­ avec la Philharmonie Südwestfa­
pour rejoindre la France, le pre­ devenue l’expression du géno­ Lyon – entrée à 8 ans au conserva­ durant, se retrouvera trois fois par sique, littérature et gastronomie. len, dirigée par Nabil Shehata, ex­
mier confinement et l’arrêt de cide de 1915­1917. toire régional, à 15 ans au Conser­ semaine dans la cave où ce profes­ Mais le second confinement l’en contrebasse solo du Berliner Phil­
toute vie artistique. Son dernier « J’ai un concert le 7 février à vatoire national supérieur de mu­ seur extravagant dispense ses a empêchée. harmoniker. Ce nouvel album
disque, Dear Mademoiselle, enre­ l’auditorium du conservatoire de sique. « A 19 ans, je suis tombée cours. « J’avais jusqu’alors connu sera publié chez Alpha Classics au
gistré chez Alpha Classics, est Puteaux, avec les vents de l’Orches­ amoureuse d’un pianiste de jazz l’école française, la recherche de la « Je n’ai rien coûté à l’Etat » troisième trimestre 2021, accro­
sorti le 6 novembre. Un magnifi­ tre de la brigade des pompiers de que j’ai suivi en tournée durant un couleur et du charme, en rapport La violoncelliste a fait partie des chant au ciel de la musique une
que album dédié à la pédagogue, Paris. Il y a un saxophoniste qui an. » Astrig Siranossian arrêtera le avec la poésie et la peinture, expli­ 263 musiciens indépendants si­ autre « petite étoile » – significa­
pianiste et compositrice fran­ joue aussi du doudouk, s’enthou­ violoncelle pour chanter avec son que­t­elle. Là, il m’a fallu sonder gnataires de la tribune publiée tion du prénom arménien d’As­
çaise, Nadia Boulanger, enregistré siasme­t­elle, heureuse que l’em­ amoureux. Puis elle reprendra ses l’âme de l’instrument, aller au fond dans Le Monde le 4 mai 2020, afin trig Siranossian – dont le chant
avec le pianiste Nathanaël Gouin, blématique hautbois arménien études en Suisse, à la Hochschule du son, investir des zones violentes de dénoncer les trous dans la ra­ magnétique n’a pas fini d’aiman­
appétant florilège de pièces de ses en bois d’abricot retrouve avec für Musik de Bâle, dans la classe et douloureuses, à l’image de la lit­ quette des dispositifs d’aides en ter le monde. 
disciples – Stravinsky, Carter, Phi­ elle le chemin de la scène, au sein d’Ivan Monighetti, où le maître térature russe. On ne joue pas Ra­ faveur des artistes – « Je n’ai rien marie­aude roux
lip Glass, Piazzolla, Michel Le­ d’un programme qui convoque russe, élève de Rostropovitch, lui chmaninov comme Poulenc. » coûté à l’Etat depuis le mois de
grand, Quincy Jones –, à l’instar l’éclectique Concerto pour violon­ fera tout reprendre à zéro. « La Cette rencontre a sans doute mars », remarque­t­elle. Choquée Prochain article La rappeuse
de Daniel Barenboim dont le cla­ celle de Friedrich Gulda, ainsi que méthode soviétique ! », dit en sou­ trouvé un écho dans le karma tra­ à l’automne, comme tous, d’avoir Lala &ce

L’alchimie du sampler selon Nicolas Repac ENC HÈRES


Un dessin
d’Hergé adjugé
3,2 millions d’euros
Le musicien, arrangeur et producteur parisien abolit le temps avec son nouvel album, « Rhapsodic » Un projet de couverture
du Lotus bleu, réalisé en 1936
par Hergé, a été adjugé pour
MUSIQUE « Quand je suis allé le voir chez lui,
j’écarquillais les yeux en décou­
Repac en reprenant la célèbre ci­
tation du comte de Lautréamont
mente, je fais de l’alchimie, je
cherche des ponts, des affinités
chants de prisonniers afro­amé­
ricains captés par le musicologue
3,2 millions d’euros (frais
et taxes compris) lors d’une

C’ est une longue période


de gestation qui s’achè­
ve pour moi. Je regrette
que Charles Duvelle ne soit plus là
pour écouter le résultat », dit Nico­
vrant ses instruments du monde,
ses masques, raconte Nicolas
Repac. Un piano trônait au milieu
du salon. Dans une pièce au fond
se trouvait un petit studio avec son
qui a défini le surréalisme. Le
sampler est « un abolisseur spa­
tio­temporel, un recycleur de ma­
tières premières sonores, un cada­
vre exquis », pour ce musicien fas­
entre les sons, je les mets à
l’endroit, à l’envers, j’enlève, je re­
commence, je boucle, je déboucle,
je recoupe… »
Parfois, dans son studio de po­
Alan Lomax (1915­2002) dans les
années 1950­1960. « Une des
difficultés avec les enregistre­
ments de Charles Duvelle, expli­
que Nicolas Repac, vient du fait
vente aux enchères chez
Artcurial, jeudi 14 janvier,
faisant de cette illustration
l’œuvre de bande dessinée
la plus chère du monde. Le
las Repac, virtuose éclairé du synthétiseur – il avait nommé sa ciné par les infinis possibles que che perché sur les hauteurs de qu’il se déplaçait en enregistrant. précédent record était détenu
sampler, la machine à enregistrer collection “Prophet” en hommage permet cette machine. Montmartre, à Paris, il com­ Il aimait bien marcher, changer de par le dessin utilisé pour
des sons, échantillonner et faire à un synthé en vogue dans les an­ Sa méthode de travail repose mence le travail à 10 heures du point de vue sonore, et cela a com­ illustrer les pages de garde
des boucles, au sujet de son nou­ nées 1970 [le Prophet­5]. Il m’a fait d’abord sur l’intuition : « Je pars matin, et à 17 heures, il ne s’est plexifié le travail pour récupérer des albums de Tintin, le re­
vel album Rhapsodic, éblouis­ écouter des boucles qu’il avait d’une émotion, d’une image musi­ toujours rien passé. Nicolas Re­ les sons car, très souvent, le niveau présentant dans différentes
sante fresque musicale faite d’al­ créées pour la bande originale du cale que j’entends, puis j’expéri­ pac stagne, tâtonne, attend le pe­ sonore varie, on entend des voix, situations, qui avait été
liages sonores. Celui qui est égale­ film Satyricon [1969], de Fellini. tit miracle. « Au fil du temps, la vie du village autour. J’ai donc adjugé pour 2,65 millions
ment guitariste, arrangeur et pro­ C’était un esprit curieux, ouvert. comme un sculpteur avec son bu­ eu recours parfois à d’autres sons d’euros (frais et taxes compris)
ducteur (entre autres pour le Nous nous sommes vus à plu­ rin, je façonne, je passe du brut au puisés ailleurs que chez Charles en 2014, chez Artcurial.
chanteur Arthur H) avait en effet sieurs reprises. Je voulais lui faire « Je pars net. Je n’ai pas de méthode autre Duvelle. »
obtenu carte blanche de l’ethno­ partager l’avancement de mon que celle­ci. Des fois ça vient très Pour prolonger son « ode au
musicologue, mort à Paris travail sur ce projet. »
d’une émotion, vite, des fois ça met très long­ métissage culturel » conçue en so­
PATRIMO INE
Emmanuel Macron
en 2017, pour utiliser le fruit de je cherche des temps », constate­t­il. litaire, dans son studio, Nicolas rejette l’entrée de
ses collectages dans les villages « Abolisseur spatio-temporel » Sur les 51 compositions créées, Repac rêve maintenant de faire Rimbaud au Panthéon
d’Afrique ou d’ailleurs. Un travail d’hybridation et d’ex­
affinités entre les 13 furent retenues pour l’album. vivre Rhapsodic sur scène, en Respectant le souhait de
Conçu entre 2015 et 2019, Rhap­ périmentations sonores façonné sons, je les mets Nicolas Repac a abandonné les s’associant à deux complices, la famille d’Arthur Rimbaud,
sodic a été composé essentielle­ avec un sampler, cet « extracteur premières pistes qui partaient le multi­instrumentiste Patrick
ment à partir des enregistre­ de rêves, ce kaléidoscope à musi­
à l’endroit, à dans tous les sens (« Je ne m’inter­ Goraguer et le plasticien­vidéaste
le président de la République
a décidé que la dépouille du
ments de Charles Duvelle édités ques, beau comme la rencontre l’envers, j’enlève, disais rien ») ou d’autres qui s’ap­ Julien Appert.  poète ne serait pas déplacée
dans la collection de musiques fortuite, sur une table de dissec­ parentaient trop à Black Box patrick labesse
traditionnelles « Prophet » (41 al­ tion, d’une machine à coudre et
je recommence, (2012, Nø Førmat !), album pour
au Panthéon. Il l’a écrit à l’avo­
cat de la famille, dans une let­
bums) qu’il avait créée en 1998. d’un parapluie », poursuit Nicolas je recoupe… » lequel il avait travaillé à partir des Rhapsodic, Nø Førmat !/Idol tre datée du 13 janvier. – (AFP.)
0123
SAMEDI 16 JANVIER 2021 télévision | 29
Findan et Melkorka, esclaves prisonniers des Vikings NOTRE
SÉLECTION
Tirée d’un récit authentique, l’épopée d’un frère et d’une sœur irlandais ramène au IXe siècle dans le nord de l’Europe SAME DI 16 J ANVIE R

Netflix
ARTE humains des îles Orcades à Du­ Death to 2020
SAMEDI 16 – 20 H 50 blin, jusqu’à l’actuelle Irlande du A la demande Véritable objet
DOCUMENTAIRE Nord, où prospéra vraisemblable­ télévisuel non identifié, ce faux
ment un des plus grands comp­ documentaire désopilant dans

P
rovince de Leinster, en Ir­ toirs d’esclaves d’Europe. Chaque lequel figurent une poignée de stars
lande, IXe siècle. Findan hypothèse s’appuie sur une (Hugh Grant, Lisa Kudrow, Samuel L.
(803­878, environ) est un découverte récente, comme celle Jackson…) se moque avec finesse
jeune homme bien édu­ d’un bateau­tombe retrouvé et humour de cette annus horribilis.
qué de la petite aristocratie guer­ en 2018 en Norvège ou encore la
rière, dont la vie bascule lors de dépouille d’un Viking de haut Canal+ Séries
l’enlèvement de sa sœur par des rang exhumé près du squelette Ovni(s)
Vikings. Sa quête pour la retrou­ d’une jeune femme au crâne fra­ 21.00 En 1978, un brillant physicien
ver va l’entraîner des rives de l’Is­ cassé, dans un tumulus sur l’île de (Melvil Poupaud, moustachu) est
lande au monastère de Rheinau Man, qui suggère l’existence de placardisé au service de recherche
en Suisse, en passant par les îles sacrifices d’esclaves. sur les extraterrestres. Finement écrite
Orcades, au nord de l’Ecosse, et Des archéologues et historiens et interprétée, cette création française
Rome. Son histoire, héroïque et donnent de nombreux éléments délicieusement nostalgique conjugue
palpitante, lui valut d’être élevé au sur les conditions de vie des escla­ comique de précision et élégance.
rang de bienheureux par l’Eglise. ves vikings, avec des détails sur­
Un siècle plus tard, un moine rédi­ prenants : on apprend qu’ils pou­ Polar+
geait sa biographie. vaient grimper des échelons, s’af­ The Fall
Une copie de cette Vita sancti franchir, voire administrer une ré­ 20.50 Après la Dana Scully
Findani est conservée à la biblio­ gion. Le sort des femmes esclaves de X-Files et avant la sexologue
thèque de Saint­Gall, en Suisse. apparaît moins enviable, même de Sex Education, Gillian Anderson
Le texte, l’un des rares sur cette si certaines avaient la « chance » enfilait pour trois saisons le
période à être considéré comme Les reconstitutions, bien filmées, sont intégrées au récit. INTERSPOT FILM/MARTIN MAGUIRE d’être achetées pour être épou­ costume d’une enquêtrice solitaire
authentique, sert de matériau de sées. Ce serait le cas de Melkorka, sur les traces d’un tueur. Une série
base au documentaire Prisonniers qui aurait rejoint le foyer de son britannique, à la fois intellectuelle
des Vikings. A ce récit s’ajoute celui cularité de mettre en scène une Ir­ d’esclaves. Celui­ci prend sa source documentaire se regarde comme maître­mari en Islande, offrant et sombre, à redécouvrir.
– beaucoup plus incertain – de la landaise, Melkorka, qui a « beau­ dans le nord de l’Europe, de l’Is­ un film d’aventure, les reconstitu­ au passage une séquence passion­
sœur de Findan. En effet, si les his­ coup de points communs avec la lande jusqu’à la Russie (l’occasion tions « augmentées » étant parti­ nante, mais trop brève, sur la colo­ LCP
toriens sont convaincus de son sœur de Findam », assure l’archéo­ de rappeler que le mot « esclave » culièrement bien filmées et inté­ nisation viking de cette île aux Maisonneuve : à l’école
existence, la biographie de saint logue Torun Zachrisson. dérive de « slave ») – à destination grées au récit. Même si une ou spectaculaires paysages.  du vivre-ensemble
Findan ne la mentionne pas. Sa de Bagdad et des pays arabes, deux séquences semblent « rac­ catherine pacary 21.00 Ce documentaire de 2019
destinée a donc été imaginée ici à Détails surprenants en passant par Constantinople, crochées » de façon un peu artifi­ propose une plongée au cœur d’un
partir de la médiévale Saga des En croisant ces deux textes, le film plaque tournante du trafic. cielle, les visites virtuelles de Prisonniers des Vikings, de établissement scolaire montréalais,
gens du Val­au­Saumon, un des développe un aspect méconnu de « C’est un petit matin comme les grands sites vikings séduisent. Stefan Ludwig (All., 2020, 52 min). secoué en 2015 par l’identification
grands récits qui composent les l’expansionnisme viking : la mise autres… » Après les explications Suivre ces deux « héros » permet A la demande sur Arte.tv de plusieurs étudiants candidats
Sagas des Islandais, qui a la parti­ au point d’un lucratif commerce sur les sources et leur véracité, le de retracer ce commerce d’êtres jusqu’au 22 janvier. au djihad.

Joaquin Phoenix en tueur sanguinaire, héritier du Travis Bickle de Scorsese


Avec son quatrième long­métrage, la réalisatrice Lynne Ramsay livre une déclinaison féministe du film de genre « vengeur urbain »

OCS sionne plus par une puissance Joe : à force de flash­back qui sont sées modernes et les réseaux so­ vide qui annoncent la présence Boucle d’or, à la petite victime
SAMEDI 16 – 23 H 55 conceptuelle rarement appliquée aussi des lieux communs (atro­ ciaux. La mort le précède, le suit d’un cadavre dans un recoin. qu’il était censé sauver du mal.
FILM à ce genre de matériau que par cité sur le théâtre des opérations, ou arrive par les soins de notre Héritier de Travis Bickle, le Lynne Ramsay, après avoir dé­
l’excitation que l’on en retire. enquête qui tourne mal, violence sombre héros. chauffeur de taxi de Scorsese, Joe montré qu’elle pouvait mettre en

P rimé à Cannes en 2017, le


quatrième long­métrage
de Lynne Ramsay est une
variation féministe sur le thème
de Taxi Driver, un collage dégouli­
Au centre de son film, Lynne
Ramsay a placé un homme mas­
sif, brutal, dont l’arme d’élection
est un marteau. Sous la barbe et
l’embonpoint, on reconnaît Joa­
domestique pendant la petite
enfance), il est établi que Joe – car
c’est son nom – est le produit de
la violence des hommes. Il n’est
pas ici question de l’espèce, mais
Plantigrade terrifiant
Lynne Ramsay décortique toutes
ces images qui font qu’on se sent
comme chez soi en regardant une
fait couler des rivières de sang.
Jusqu’à ce que le film, après un
meurtre qui touche de trop près
Joe, bascule dans un autre regis­
tre. Il se fait alors plus lyrique
scène la violence comme le plus
tarantinesque des mâles hol­
lywoodiens, retourne le seau de
sang pour montrer qu’il était en
fait vide. On s’en réjouira sans
nant d’hémoglobine, qui réar­ quin Phoenix. Le scénario fait de du genre. tuerie : les plans empruntés aux pour tourner le dos au faux réa­ vraiment s’en amuser. 
range les éléments d’un genre – le lui un ancien combattant de la Lorsqu’on lui demande de récu­ caméras de surveillance, les ellip­ lisme (bas­fonds sous la pluie, thomas sotinel
film de vengeur urbain – avec iro­ guerre d’Irak, un ex­agent du FBI, pérer la fille adolescente d’un ses qui permettent, d’un coup de allées mal éclairées…) qu’il em­
nie. Celle­ci fait un puissant anti­ qui s’est reconverti dans le recou­ sénateur de l’Etat de New York ciseaux, de passer du plan d’un pruntait jusqu’ici. Joaquin Phoe­ A Beautiful Day, de Lynne
dote à l’adrénaline et You Were vrement d’adolescents disparus. dans un bordel huppé, Joe est pris personnage vivant à celui du nix, plantigrade terrifiant et par­ Ramsay. Avec Joaquin Phoenix,
Never Really Here (A Beautiful Day C’est moins à Phoenix qu’à la dans une de ces conspirations même personnage passé dans fois gros nounours, est obligé de Ekaterina Samsonov, Alessandro
pour le public français) impres­ mise en scène de définir qui est qui nourrissent les séries télévi­ l’autre monde, les plans de pièce céder la place du conducteur à Nivola (EU­RU­Fr., 2017, 95 min).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
I. A abrité et réuni les plus grands ini- SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 013
PAR PHILIPPE DUPUIS
tiateurs du cubisme. II. Le premier
à assurer tout le monde. Dieu rayon-
N° 20­013 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
nant. III. Evacuer les gaz. Inventaires