Vous êtes sur la page 1sur 2

Le belting en chant : puissance des aigus et respect de la

voix ...
L'apparition du belting en chant est liée aux années 1920. À cette époque, de nombreuses
chanteuses de variété se produisent dans des bars ou des petites salles sans pouvoir disposer de
matériel de sonorisation. Plutôt que d'adopter les techniques de chant lyrique, elles mettent en place
ou reprennent cette façon différente de chanter avec puissance dans les aigus.

Qu'est-ce que le belting en chant ?

Il existe plusieurs définitions de ce qu'est le belting, qui dépendent à la fois du contexte musical et
des chanteurs. Ce mot peut indiquer un timbre particulier comme celui d'Aretha Franklin, ou une
technique destinée à reproduire cette sonorité. D'après les caractéristiques qui reviennent le plus
souvent, le belting permet de :
• chanter plus fort
• chanter les notes aiguës avec facilité
• apporter de l'émotion à une note, surtout si elle est tenue
• apporter une teinte particulière au timbre du chanteur
• passer facilement des notes graves aux notes aiguës
Si le belting concerne plutôt les femmes, il peut tout aussi bien être effectué par un homme. Lorsque
vous entendez une note aiguë réalisée en belting, elle se distingue fortement des autres par une
intensité particulière.
En définitive, le belting va donner une teinte originale et émotionnelle à votre chant, tout en vous
permettant de gagner en puissance au-delà de votre note de passage de la voix de poitrine à la voix
de tête.

Demi-vérité : le belting est la voix de poitrine poussée dans les


aigus
Pour décrire rapidement le belting, vous retrouverez peut-être l'indication suivante : le belting est la
voix de poitrine utilisée pour atteindre les notes aiguës. Il s'agirait donc de "pousser" la voix au
maximum, au-delà de sa tessiture normale, pour continuer à chanter en voix de poitrine même dans
les notes aiguës. Rien n'est plus faux, et c'est une erreur à ne pas commettre !
Le belting diffère de la voix de poitrine. D'ailleurs, vous ne pourrez pas chanter avec cette technique
l'intégralité des notes aiguës, le résultat serait en effet désagréable et criard. Le belting s'utilise par
petites touches, sur des notes précises qui bénéficient d'un surplus d'émotion et de puissance.
Avertissement : la technique du belting, mal exécutée, peut revêtir un caractère dangereux pour les
cordes vocales. Pratiquez toujours selon les indications de votre professeur de chant, en écoutant
vos sensations et sans forcer.

Quels genres de musique chanter en utilisant le belting ?


Ladite technique convient plus particulièrement à certains types de musique, bien qu'elle soit à
priori applicable à tous les genres. Vous la retrouverez notamment dans les morceaux modernes
issus de :
• la pop,
• la soul,
• le gospel ou le reggae,
• les comédies musicales.

Exercices pratiques de chant pour apprendre à faire du belting


1. Travailler le passage en voix de tête
Pour atteindre les notes aiguës, vous devez passer en voix de tête à partir d'une note plus ou moins
aiguë, située pour les femmes autour du troisième fa après le do médian du piano. Vous pouvez
progressivement essayer de monter plus loin en parlant en voix de poitrine, sans forcer, pour gagner
un demi-ton ou un ton. Ceci vous aidera à conserver de la puissance dans les aigus.

2. Dire des "hey ho" de plus en plus aigus


Partez d'une note confortable, sur laquelle vous pouvez énoncer en voix de poitrine les syllabes
"hey ho". Demi-ton par demi-ton, continuez à parler en élevant la voix vers les aigus. Elle se
transforme petit à petit, évoquant un appel vers une personne éloignée.
Au niveau du ressenti, votre souffle se modifie progressivement. Contrairement au chant en voix de
tête, le belting tend à couper le souffle, comme si vous chantiez sous l'eau en apnée ou que votre
voix se trouvait en arrière de votre corps.

3. Utiliser les voyelles ouvertes pour augmenter la puissance


L'une des astuces pour gagner en puissance de voix dans les aigus se base sur la portée de voyelles.
Les voyelles ouvertes ont tendance à sortir plus facilement que les voyelles dites fermées. Les
chanteurs trichent donc régulièrement en modifiant les voyelles des paroles sur les notes aiguës, et
le e peut se transformer en a, le u en i, etc.
Sur l'intonation "ouais", prononcez avec une voix haute et joyeuse, de plus en plus aiguë. Si le
larynx monte dans votre gorge, c'est un bon signe. La technique requiert peu de souffle, et produit
une note stridente.

4. Passer au chant en belting


Ça y est, vous maîtrisez les exercices précédents ? Sélectionnez une phrase d'une chanson
suffisamment aiguë, puis parlez-la d'abord sur une voix haut perchée. Ensuite, chantez-la en
utilisant des voyelles ouvertes. Vous pourrez converger vers le texte original au fur et à mesure, en
gardant quelques voyelles ouvertes -inspirez-vous pour cela des chanteuses lyriques, qui modifient
les textes afin d'obtenir des notes d'une grande pureté.

Comment pratiquer le belting sans danger pour la voix ?


Comme dans toute pratique vocale, celle du belting doit avant tout respecter les cordes vocales. Si
vous ressentez une tension, un inconfort, une douleur ou un serrement au cours de l'exercice, arrêtez
immédiatement.
Un autre point important dans le chant concerne la détente physique et mentale. Choisir une
technique de relaxation en chant sera très profitable pour votre pratique vocale. Vous atteindrez
ainsi plus aisément les notes difficiles grâce à des muscles relâchés.

Vous aimerez peut-être aussi