Vous êtes sur la page 1sur 5

1S1 : DEVOIR SURVEILLÉ N°4 (1 heure)

Exercice 1 (3 points) y

Ci-contre est donnée la courbe C¦ représentant


une fonction ¦ définie et dérivable sur 9

l'intervalle [1 ; 8].
1. Par lecture graphique, donner, sans C¦

justifier, la valeur de : ¦(3) ; ¦'(3) ; ¦(6)


2
et ¦'(6)
x
O 1 3 6 8
2. Le graphique ne permet pas la lecture de
¦' (4). Préciser néanmoins son signe.
(Expliquer)

Exercice 2 (9 points)

On considère la fonction ¦ définie sur  par : ¦(x) = x 3 - 3x - 3. On note C¦ sa représentation graphique.

1. Étudier les limites de ¦ en -¥ et en +¥.


2. Calculer la dérivée ¦' de ¦.
3. Dresser le tableau de variations de la fonction ¦.
4. Déterminer une équation de la tangente T à C¦ au point d'abscisse 0.
5. Tracer T et C¦ (dans un même repère). (On se limitera à l'intervalle [-2 ; 2,5] et on choisira 2 cm par unité sur chaque axe)
6. Démontrer que l'équation ¦(x) = 0 admet une unique solution a dans l'intervalle [2 ; 3].
Donner une valeur approchée de a, par défaut, à 10-1 près.

Exercice 3 (6 points)
Un fermier décide de réaliser un poulailler (en forme rectangulaire) le long du mur de sa maison. Ce poulailler
devra avoir une aire de 392 m2. Où doit-on placer les piquets A et B pour que la longueur de la clôture soit
minimale ?
mur de la ferme

x x

A B
y

La figure ci-dessus représente le poulailler accolé à la ferme en vue de dessus. On appelle x la distance séparant
chaque piquet au mur et y la distance entre les 2 piquets A et B. (On a donc x > 0 et y > 0)

DS 4 - 1S - Dérivation Page 1 G. COSTANTINI http://bacamaths.net/


1. Sachant que l'aire du poulailler est 392 m2, exprimer y en fonction de x.

2 x 2 + 392
2. Démontrer que la longueur l(x) du grillage est : l(x) = .
x

3. Calculer la dérivée l' de l. En déduire le tableau de variation de l.

4. En déduire les dimensions x et y pour lesquelles la clôture a une longueur minimale. Préciser cette longueur.

Exercice 4 (2 points)
Soient ¦ et g deux fonctions dérivables sur l'intervalle I = [0 ; 1] telles que : ¦(0) = g(0) et ¦' g' sur I.

Démontrer que ¦  g sur I. (On pourra étudier les variations de g - ¦)

DS 4 - 1S - Dérivation Page 2 G. COSTANTINI http://bacamaths.net/


1S1 : DEVOIR SURVEILLÉ N°4 : CORRIGÉ

Exercice 1 (3 points) y

1. ¦(3) = 9 (Image de 3)
¦(6) = 2 (Image de 2) 9

¦'(3) = 0 (Tangente horizontale)


¦'(6) = 0 (Idem) C¦

2. La fonction ¦ est strictement décroissante sur


2
l'intervalle [3 ; 6] donc ¦'(4) < 0.
x
O 1 3 6 8

Exercice 2 (9 points)

On considère la fonction ¦ définie sur  par : ¦(x) = x 3 - 3x - 3. On note C¦ sa représentation graphique.

1. ¦ est une fonction polynôme de degré 3. Sa limite en -¥ (et en +¥) est donnée par la limite de son terme de

plus haut degré : lim ¦(x) = lim x 3 = -¥ et lim ¦(x) = lim x 3 = +¥.
x ® -¥ x ® -¥ x ® +¥ x ® +¥

2. On a immédiatement : ¦'(x) = 3 x 2 - 3 = 3( x 2 - 1) = 3(x - 1)(x + 1).

3. La dérivée ¦' est une fonction polynôme de degré 2. Son signe est celui de a (coefficient de x 2 ) sauf entre
les racines. Ici, a = 3 et les racines sont -1 et 1. Donc ¦' est positive sauf entre -1 et 1. On en déduit le
tableau de variation de ¦ :

x –¥ –1 1 +¥

- +
Signe de la dérivée
¦' + 0 0

-1 +¥
Variations de ¦

-¥ -5
y
Maximum local (ou relatif) en -1 : ¦(-1) = (-1)3 - 3´(-1) - 3 = -1.
2
T
Minimum local (ou relatif) en 1 : ¦(1) = 13 - 3 - 3 = -5. C¦

4. Une équation de la tangente T à C¦ au point d'abscisse x0 est donnée par la formule : 1

y = ¦(x0) + ¦'(x0)(x - x0)


a x
Lorsque x0 = 0, la formule devient : -2 -1 O 1 2

y = ¦' (0) x + ¦(0) -1


Et comme ¦(0) = -3 et ¦' (0) = -3, on obtient :
T : y = -3x - 3
5. Représentation graphique de T et C¦ (dans un même repère) :
6. La fonction ¦ est continue (puisque dérivable) sur  donc a fortiori sur [2 ; 3].

La fonction ¦ est strictement croissante sur [2 ; 3].


¦(2) = -1 < 0 et ¦(3) = 15 > 0. (Signes contraires)
-5

DS 4 - 1S - Dérivation Page 3 G. COSTANTINI http://bacamaths.net/


L'équation ¦(x) = 0 admet donc une unique solution a dans l'intervalle [2 ; 3].
Localisation de a :

x 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 2,7 2,8 2,9


¦(x) -0,039 1,048 2,267

Comme ¦(2,1) < 0 et ¦(2,2) > 0, on a : 2,1 < a < 2,2.


Une valeur approchée de a, par défaut, à 10-1 près est donc : a  2,1.

Exercice 3 (6 points)

mur de la ferme

x 392 m2 x

A B
y

392
1. Puisque l'aire du poulailler est 392 m2 on a : xy = 392 d'où : y = .
x

392 2 x 2 + 392
2. La longueur l(x) du grillage est : l(x) = 2x + y = 2x + = .
x x

u ìïu( x ) = 2 x 2 + 392 u '¢ v - uv ¢


3. La fonction l est du type l = avec í . Donc l' = , ce qui donne :
v ïîv ( x ) = x v2

4 x ´ x - (2 x 2 + 392) 2 x 2 - 392 2( x 2 - 196) 2( x - 14)( x + 14)


l'(x) = 2
= 2
= 2
=
x x x x2

Comme x > 0, le signe de l' ne dépend que de celui de x - 14 :

x 0 14 +¥
Signe de x - 14 - 0 +
Signe de x + 14 + +
Signe de x2 0 + +
Signe de la dérivée l '
- 0 +
+¥ +¥
Variations de l

56

Minimum local (ou relatif) de l en 14 : l(14) = 56

392
4. La clôture a une longueur minimale lorsque x = 14 et y = = 28.
14
Cette longueur minimale est l(14) = 56.

DS 4 - 1S - Dérivation Page 4 G. COSTANTINI http://bacamaths.net/


Exercice 4 (2 points)
Calculons la dérivée de la fonction g - ¦ : (g - ¦)' = g' - ¦'.
Comme ¦' g' sur I, on a : g' - ¦'  0 sur I. La fonction g - ¦ est donc croissante sur I. Ce qui signifie :

pour tous réels u et v de I : u < v Þ (g - ¦)(u)  (g - ¦)(v)

C'est-à-dire : pour tous réels u et v de I : u < v Þ g(u) - ¦(u)  g(v) - ¦(v)

En particulier avec u = 0, on a : pour tout v de I : g(0) - ¦(0)  g(v) - ¦(v)

Et comme ¦(0) = g(0) : pour tout v de I : 0  g(v) - ¦(v)

C'est-à-dire : pour tout v de I : 0  g(v) - ¦(v)

Ce qui signifie : ¦  g sur I

DS 4 - 1S - Dérivation Page 5 G. COSTANTINI http://bacamaths.net/

Vous aimerez peut-être aussi