Vous êtes sur la page 1sur 3

Nombres Complexes

A) Introduction, définition et Vocabulaire :


Activité1
Résoudre dans  , dans  , dans  et dans  les équations suivantes :

x  3  0 ; 2x  1  0 ; x 2  3  0 ; x 2  1  0

2
L’équation x  1  0 n’admet pas de solutions dans  , les mathématiciens ont imaginé une solution
de cette équation notée i ( i vient du mot imaginaire)

. Le nombre i  vérifie l’égalité i  1


2

. Le nombre i  est un élément d’un nouveau ensemble noté  qui contient  et qu’on appelle
Ensemble des nombres Complexes  

On a :          cela veut dire que tout nombre peut-être considéré comme un nombre
complexe

. Tout nombre complexe Z s’écrit sous la forme : Z  a  ib (appelée forme cartésienne ou algébrique de Z )

a et b sont des réels : a est la partie réelle de Z notée Re(Z) et b est sa partie imaginaire notée Im(Z)

. Si Re(Z)  0 alors Z est un imaginaire pur. Si Im(Z)  0 alors Z est un réel

( On note i  l’ensemble des imaginaires purs)

Exemples : 3 i est un nombre complexe et c’est un imaginaire pur

5 et 3 sont des nombres complexes et sont aussi des nombres réels

3  4 i est un nombre complexe mais il n’est ni réel ni imaginaire pur

a  a'
'
ZZ 
. Si Z  a  ib et Z '  a'  ib ' sont deux nombres complexes alors : b  b
'

Théorème
Comme dans  , l’ensemble  est muni d’une addition et d’une multiplication qui vérifient les mêmes propriétés
que celles de  (associativité, commutativité …)

Exercice1
Faire les exercices 1, 2 et 3 pages 192 et 193

B) Représentation géométrique d’un nombre complexe


 
Le plan est rapporté à un repère orthonormé (O,u, v) (appelé plan complexe)

1) Bijection de  sur le plan P :

A tout nombre complexe z  a  ib , on associe un unique point M(a,b) du plan


A tout point M(a,b) du plan, on associe un unique nombre complexe z  a  ib
On dit qu’il y’a une bijection de  sur P

Le point M(a,b) est appelé image de z  a  ib

Le complexe z  a  ib est appelé affixe du point M(a,b) ( On dit aussi le point M d’affixe z et on note
zM ou Aff(M) )
Exercice2

1) Dans le plan complexe placer les points A et B d’affixes respectifs : Z A  1  2 i et ZB  2  5 i


 AB 
2) a- On note par I le milieu de   . Déterminer Z I  : l’affixe de I
Z  a  ib et ZN  a ' ib '
b- Soient M et N deux points du plan complexe d’affixes respectifs : M
ZM et ZN l’affixe du point J milieu de [MN]
Déterminer en fonction de
3) Soit M un point du plan complexe d’affixe Z . Compléter les vides :

Z est un réel  M  .....

Z est un imaginaire pur  M  .....

Z  0  M  .....

Les points d’affixes Z et  Z sont symétriques par rapport à ……….

Exercice3
On note par M le point d’affixe Z  x  3  i(2x  y) où x et y sont deux réels
Déterminer l’ensemble des points N(x, y) du plan tel que

a- M  (O,u)

b- M  (O, v)
c- M  O

2) Bijection de  sur l’ensemble des vecteurs V


a
e 
b
A tout nombre complexe z  a  ib , on associe un unique vecteur   du plan
a
e 
b
A tout vecteur   du plan, on associe un unique nombre complexe z  a  ib
On dit qu’il y’a une bijection de  sur V
a
e  
b z  ou Aff(e)
Le complexe z  a  ib est appelé affixe du vecteur   ( On le note e )

Activité2
Z et ZB
1) A et B deux points du plan complexe d’affixes respectifs A
  Z  Z
Z 
AB B A
Montrer que
 
2)
e1 et e 2 deux vecteurs du plan,  et  deux réels

Z  e1   e2   Z e1   Z e2


Montrer que

( Les résultats des deux questions de l’activité 2 sont à retenir ainsi que celui de l’exercice2 (2b) )
Exercice4
Dans le plan complexe on donne les points A ,B et C d’affixes respectifs :
Z A  2  i ; ZB  2  2 i et Z C  1
BC  Z
1) On note par I le milieu de   . Déterminer I  : l’affixe de I
2) Déterminer l’affixe du point D tel que le quadrilatère ABDC est un parallélogramme

Vous aimerez peut-être aussi