Vous êtes sur la page 1sur 1

Feuille Nombres complexes

a+b a+b
1. Soit a = eiα , b = eiβ simplifier a−b , 1−ab . 15. Montrer que le triangle a, b, c est équilatéral si et seule-
2. Soit z un nombre complexe vérifiant ment si a+bj +cj 2 = 0 ou a+cj +bj 2 = 0. En déduire les
valeurs de z pour lesquelles az 2 , a2 z, z 3 sont les sommets
z 3 + pz + q = 0 d’un triangle équilatéral.
montrer que 16. Préciser par une équation l’ensemble des nombres com-
|z| ≤ max(1, |p| + |q|) plexes z tels que z, z 2 , z 5 soient alignés.
Indication : cela revient à montrer 17. Soit a ∈ C et m, m0 les racines de l’équation

|z| > 1 ⇒ |z| < |p| + |q| z 2 − 2az − 2 − 2i = 0

3. Résoudre z 2 − 2z cos a + 1 = 0. Interpréter, pour z réel, Déterminer l’ensemble des a pour lesquels la droite
(mm0 ) est de pente 1.
z 2 − 2z cos a + 1
18. Déterminer les similitudes planes directes qui trans-
à l’aide de modules. Résoudre forment 0 en 1 et −i en λ (λ désignant un réel quel-
conque).
z 2n − 2z n cos na + 1 = 0 Déterminer l’ensemble décrit par le centre de ces simili-
tudes lorsque λ décrit R. (on pourra poser λ = 1+tan θ)
4. L’équation z 4 +6z 2 −iz +3−i = 0 admet-elle une racine
réelle ? 19. Soit f la transformation de C dans lui même définie par
f (z) = z 2 . Déterminer l’image par f
5. Résoudre (1 + iz)n + (1 − iz)n = 0.
– d’une droite passant par 0
6. Soit n entier et a réel, calculer (1 + cos a + i sin a)n sous – d’une demi-droite d’origine 0
forme trigonométrique. – d’un cercle de centre 0
7. Déterminer les complexes z tels que z, z − 1 et z1 aient
20. Déterminer l’ensemble des points z tels que
le même module.
– 1, z, z 3 alignés
8. Déterminer les complexes z tels que z 2 = z 6 . – 1, z, z −1 , 1 − z cocycliques.
9. Dans cet exercice, on pourra considérer
21. Déterminer l’image du cercle de diamètre −1, 1 par les
(d − a)(b − c) + (d − b)(c − a) + (d − c)(a − b) homographies

Montrer que, si deux des trois complexes d−a d−b d−c z+4
b−c , c−a , a−b z →
sont imaginaires purs, le troisième l’est aussi. En déduire z−1
que les trois hauteurs d’un triangle se coupent. z−1
z →
10. Soit A, B, C trois points d’affixes a, b, c distincts et de z−5
module 1. Montrer que le point H d’affixe h = a + b + c
22. Soit λ ∈ C, on définit une fonction f de R dans C par :
est l’orthocentre du triangle A, B, C. Montrer que les six
points d’affixes 1 λx
f (x) = (e + eλx )
b+c c+a a+b a+h b+h c+h 2
, , , , ,
2 2 2 2 2 2 Montrer que f est à valeurs réelles si et seulement si λ
sont sur un cercle dont l’affixe du centre est h est réel ou imaginaire pur.
2.
11. Soit S et P la somme et le produit de deux nombres
complexes non nuls. Montrer que ces deux nombres sont
de même argument si et seulement si
|S 2 − 4P | = |S|2 − 4|P |

12. Déterminer l’image par l’inversion z → z1 d’un cercle


centré sur l’axe réel et qui passe par l’origine.
13. Donner une condition sur les complexes a, b, c pour que
le triangle qu’ils forment soit rectangle en b. Préciser les
nombres complexes z tels que le triangle z, z 2 , z 3 soit
rectangle (traiter successivement les trois possibilités).
14. Déterminer des complexes a, b, c, d tels que l’image par
l’homographie
az + b
z→
cz + d
du cercle de centre 1 et de rayon 1 soit la droite
1
{z ∈ C tq Re z = }
2

Cette création est mise à disposition selon le Contrat 1 document produit par maquisdoc.net le 24 août 2009
Paternité-Pas d’utilisation commerciale-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 2.0 France
disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

Vous aimerez peut-être aussi