Vous êtes sur la page 1sur 32

Projet 1

Concevoir et réaliser un dossier documentaire


pour présenter les grandes réalisations
techniques et scientifiques de notre époque

.Objet d'étude : Le discours objectivé

: Séquence 2

.Démontrer, prouver un fait

Les étapes de la démarche scientifique


(Lors d’une expérience scientifique)
Environnement

Étape 1 : La croissance d’une plante (arbre)

Chercheur « curieux »

?? ………………………………………………….  ?

………………………………………………….. ?

…………………………………………………. ?

Étape 2 :   La croissance demande de l'énergie.


 Le sucre est une bonne source d'énergie.

 Alors, je suppose que si j'arrose la plante


avec de l'eau sucrée, elle poussera plus vite.

eau sucrée eau pure


Étape 3 :

Arbre A Arbre B

Étape 4 :
Arbre B Arbre A
Hauteur (cm) Hauteur (cm)
Tableau : 3,3 3,2 Jour 1
Croissance
(Hauteur en cm) 4,3 4,5 Jour 10
des arbres A et B
par rapport au 6,0 5,8 Jour 20
nombre de jours
6,9 6,8 Jour 30

Étape 5 :
Lesétapesdeladémarchescientifique

Complétez l'organigramme suivant en classant chacune des étapes de la


.démarche scientifique au bon endroit

Étape 1

Étape 2

Étape 3

Étape 4

Étape 5

Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité de l’oral :
Objectifs : - Développer l’expression orale chez les apprenants.
- Dégager des informations à partir d’un support iconique.
- Apprendre et se familiariser avec un lexique relatif à la démonstration
- Apprendre les étapes de la démarche scientifique

A- Observez globalement l’ensemble de ce document.

 De quoi parle-t-on dans ce document ? Quel est le thème traité dans ce document ?
► Dans ce document, on parle de (le thème traité est) :
- les étapes de la démarche scientifique,
- une expérience scientifique.

[Démarche : manière de penser, de raisonner]

 Combien d’étapes y a-t-il dans la démarche scientifique ?


► Il y a cinq (5) étapes dans la démarche scientifique.

B- Observez les images qui correspondent à l’étape 1.

 Qui est cet individu (à gauche de l’image) ? Comment est-il qualifié ? (Quelle information
nous donne-t-on sur cet individu ?) 
► Cet individu est un chercheur. Il est curieux (qui s’intéresse à beaucoup de choses)

 Que fait le chercheur ? 


► Le chercheur :
a) observe son environnement,
b) se pose des questions (sur son fonctionnement).

 Sur quel problème précis (ou phénomène particulier) le chercheur pose-t-il des questions ? 
► Le chercheur pose des questions sur le phénomène de la croissance des plantes (les
arbres).

 Quelles seraient les questions que le chercheur aurait posées ? 


► Les questions que le chercheur aurait posées seraient :
a) Comment se fait la croissance d’une plante ?
b) De quoi a besoin une plante pour pousser ?
c) Comment les plantes se nourrissent-elles ?
d) Comment faire pousser une plante plus rapidement ?

C- Observez les images qui correspondent à l’étape 2.

 Que fait le chercheur ? 


► Le chercheur pense, réfléchit, lui viennent des idées.

 Parmi les idées formulées par le chercheur – voir les idées 1,2 et 3 – dites celles qui sont
déjà connues par celui-ci (connaissances antérieures) et celles qui sont nouvelles.
► * Les idées que le chercheur connaît déjà sont les idées 1 et 2.
* L’idée nouvelle que le chercheur a formulée est celle numéro 3 :
«  Alors, je suppose que si j'arrose la plante avec de l'eau sucrée, elle poussera plus vite »

 Qu’exprime cette phrase (aidez-vous de l’expression soulignée) ?


► Cette phrase exprime une supposition formulée par le chercheur.  

 Trouvez le synonyme de « supposition » parmi ceux-ci ?


a) hypothèse
b) affirmation
c) interrogation

► supposition = hypothèse.

A retenir :
Avec les connaissances qu’il possède déjà, le chercheur pense à une solution
possible au problème qu’il vient d’identifier. Il n’est pas certain que cette solution soit la
bonne. C’est pourquoi il l’appelle une hypothèse

D- Observez les images qui correspondent à l’étape 3 et à l’étape 4.

 A quoi procède (Que fait, Que réalise) le chercheur pour vérifier cette hypothèse ?
► Pour vérifier cette hypothèse (s’il elle est vrai ou non), le chercheur procède à (fait,
réalise, élabore) une expérience scientifique (expérimentation).

 En quoi consiste cette expérimentation (expérience scientifique) ?


► Dans cette expérience, Le chercheur :
- arrose la plante (arbre) A avec de l'eau sucrée.
- arrose la plante (arbre) B avec la même quantité d'eau pure.
- note également dans son cahier, la hauteur en centimètre de chacune des plantes.

 Comment le chercheur procède-t-il à l’interprétation (traitement) des résultats qu’il a


obtenus ?
► Le chercheur interprète les résultats qu’il a obtenus à l’aide de tableaux et graphiques.
Ensuite, il regarde si son hypothèse de départ est bonne ou non.

 A votre tour, comment interprétez-vous ces résultats ? (Regardez le tableau et le


graphique).
► D’après le tableau et le graphique, la croissance (hauteur en cm) des deux arbres est
quasi (presque) la même (il n’y a pas une différence significative ou notable).

 Les résultats obtenus par le chercheur ont-ils démontré que son hypothèse est bonne ?
► Non, les résultats obtenus par le chercheur ont démontré que son hypothèse n’est pas
bonne (les résultats ont démontré l’infirmité de cette hypothèse).  

 Comment appelle-t-on la dernière étape à laquelle est arrivé le chercheur ?


► La dernière étape à laquelle est arrivé le chercheur est appelée la conclusion.

 A vous de formuler cette conclusion.


► La conclusion est :
 L’ajout de sucre dans l'eau d'arrosage ne change pas de façon significative la
croissance de ces arbres.

Activité de synthèse  :

Demander aux apprenants de compléter l’organigramme donné qui illustre les étapes de la
démarche scientifique :

1. Observation des faits ;


2. formulation d’une hypothèse ;
3. expérimentation ;
4. interprétation (traitement) des résultats ;
5. conclusion.

Recherche documentaire (à faire à la maison) :

A- Faites une petite recherche sur les types de démonstration ou mode de raisonnement
suivants (définitions – leurs différentes étapes – dans quels domaines sont utilisés) :
a) la déduction
b) l’induction 
c) le syllogisme 
d) l’analogie
e) le raisonnement causal
B- Quel est parmi ceux-là le mode qui a été utilisé dans cette démarche ? Justifiez votre
réponse.

Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité de lecture : compréhension de l’écrit :


Objectif : Lire et comprendre le texte

Support : Texte page 24 - Manuel de 2° A. S :

« Une protection naturelle des plantes cultivées, la lutte biologique. »

I. Observation, hypothèses de sens :

1. Quels éléments composent la page ?


► Les éléments qui composent la page sont :
- un titre: « Une protection naturelle des plantes cultivées, la lutte biologique. »
- un texte composé de 4 paragraphes
- la source : ce texte a été extrait d'un « Manuel de Biologie. »

2. D'après le titre, quel est le thème abordé dans ce texte ?

► D'après le titre, le thème abordé dans ce texte est :


* la protection naturelle des plantes cultivées
* la lutte biologique

II. Lecture silencieuse :

Vérification des hypothèses de sens.

III. Lecture magistrale :

1. A qui est destiné ce texte ?

► Ce texte est destiné aux élèves de 5ème.

2. Que fait l'auteur dans ce texte ? Quel est le type du texte ?

► Dans ce texte l'auteur explique une nouvelle stratégie de lutte.


► Ce texte est Expositif ou Explicatif.

« Une protection naturelle des plantes cultivées, la lutte biologique. »


Les plantes cultivées ont de nombreux ennemis qui, chaque année, causent
d'importants dégâts. Il s'agit essentiellement d'insectes, de petites araignées, de vers, de
micro-organismes et de champignons microscopiques. Ces ravageurs des cultures se
multiplient rapidement et massivement, obligeant l'agriculteur à intervenir très souvent pour
éviter leur prolifération et pour limiter les ravages. Le moyen le plus employé est la lutte
chimique (insecticides et fongicides), mais elle présente de nombreux inconvénients. C'est
pourquoi de nombreuses recherches sont conduites pour mettre au point une autre stratégie
de lutte.

Cette stratégie consiste à utiliser des "ennemis" naturels des ravageurs des cultures.
Parmi de nombreux auxiliaires, on cite les insectes prédateurs qui mangent directement les
ravageurs: l'exemple le plus connu et le plus spectaculaire est celui de la coccinelle qui est
utilisée contre les pucerons.

La femelle coccinelle pond des œufs sur les feuilles infestées de jeunes pucerons. Six
jours après la ponte, chaque œuf donne naissance à une larve très vorace qui s'attaque aux
pucerons: elle mange une centaine d'individus par jour. Les coccinelles sont donc utilisées
par l'homme pour lutter contre les pucerons.

L'emploi d'êtres vivants pour détruire les ravageurs des cultures porte le nom de lutte
biologique.

Manuel de Biologie / Bordas / Collection Tavernier / 5ème.

IV. Lecture – Compréhension :

Paragraphe – 1 –

Les plantes cultivées ont de nombreux ennemis qui, chaque année, causent
d'importants dégâts. Il s'agit essentiellement d'insectes, de petites araignées, de vers, de
micro-organismes et de champignons microscopiques. Ces ravageurs des cultures se
multiplient rapidement et massivement, obligeant l'agriculteur à intervenir très souvent pour
éviter leur prolifération et pour limiter les ravages. Le moyen le plus employé est la lutte
chimique (insecticides et fongicides), mais elle présente de nombreux inconvénients. C'est
pourquoi de nombreuses recherches sont conduites pour mettre au point une autre stratégie
de lutte.

1. Complétez l'énoncé suivant à partir du §1 :


« Les . . . . . . . ., les . . . . . . . ., les. . . . . . . .,les . . . . . . . . et les . . . . . . . . sont
des. . . . . . . . . des plantes cultivées . Ils. . . . . . . . d'importants. . . . . . . .»

► « Les insectes, les petites araignées, les vers, les micro-organismes et les
champignons microscopiques sont des ennemis des plantes cultivées . Ils causent
d'importants dégâts (ravages). »
2. Qui est désigne par "ces ravageurs "?
► « ravageurs des plantes » désigne les ennemis des plantes cultivées :
(les insectes, les petites araignées, les vers, les micro-organismes et les champignons
microscopiques.)

3. Quelle est la particularité de ces ravageurs ?


►Ces ravageurs ont la particularité de se multiplier rapidement et massivement

4. se multiplient : - s'unissent ?
- s'accroissent ?
- s'attaquent ?

► se multiplient veut dire « s'accroissent »

5. Relevez du même § un synonyme de "dégâts "

► Un synonyme de "dégâts " dans le même § est : "ravages "

6. Dans quel but l'agriculteur intervient-il ? Répondez en complétant la phrase suivante.

L'agriculteur intervient pour (dans le but de) :


a- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
b- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

► L'agriculteur intervient pour (dans le but de) :


a- éviter leur prolifération.
b- limiter les ravages.

7. Quel est le moyen le plus utilsé dans la lutte contre ces ravageurs ? En quoi consiste ce
moyen ?

► Le moyen le plus utilisé dans la lutte contre ces ravageurs est : la lutte chimique.
► La lutte chimique est à base d'insecticides et de fongicides.

8. De combien de parties est composé le mot " insecticide" ?


insecti / cide

insecte / qui tue, qui détruit

* Donnez d'autres mots formés de la même manière :


Herbicides / homicide / suicide . . . . . . . . .

« La lutte chimique »


aspects positifs ?
9. " … mais elle présente de nombreux inconvénients ou
?
aspects négatifs ?

inconvénients = aspects négatifs


inconvénients ≠ avantages
10. Pourquoi les chercheurs veulent-ils opter pour une nouvelle stratégie de lutte ? ( Autre
que la lutte chimique) ?
► Les chercheurs veulent opter pour une nouvelle stratégie de lutte parce que la lutte
chimique a plusieurs inconvénients , elle n'est pas très efficace.

Paragraphe – 2 –

Cette stratégie consiste à utiliser des "ennemis" naturels des ravageurs des cultures.
Parmi de nombreux auxiliaires, on cite les insectes prédateurs qui mangent directement les
ravageurs: l'exemple le plus connu et le plus spectaculaire est celui de la coccinelle qui est
utilisée contre les pucerons.

1. En quoi consiste cette nouvelle stratégie de lutte ?

► Cette nouvelle stratégie consiste à utiliser des ennemis naturels des ravageurs des
plantes.

2. Qui sont ces " ennemis naturels des ravageurs des plantes." ?

►Les " ennemis naturels" des ravageurs des plantes sont " les insectes prédateurs"

3. Quelle est la particularité de ces prédateurs? Pourquoi sont-t-ils utilisés ?

► L'utilité de ces insectes prédateurs, c'est qu'ils mangent les ravageurs des plantes

4. Quel exemple est donné dans ce §2 ?

► L'exemple donné dans ce § est celui de la coccinelle (qui est utilisée contre les
pucerons)

Paragraphe – 3 –
La femelle coccinelle pond des œufs sur les feuilles infestées de jeunes pucerons. Six
jours après la ponte, chaque œuf donne naissance à une larve très vorace qui s'attaque aux
pucerons: elle mange une centaine d'individus par jour. Les coccinelles sont donc utilisées
par l'homme pour lutter contre les pucerons.

1. Comment la coccinelle peut-elle être un moyen de lutte contre les pucerons? Répondez en
complétant ce schéma :

Chaque larve. . . . . . . . Puis Chaque œuf. . . . . . .. Six jours La femelle coccinelle.


.. .... après ...........

Chaque larve Puis Chaque œuf donne Six jours La femelle coccinelle
s'attaque aux naissance à une après pond des œufs sur
pucerons et en larve très vorace. les feuilles
mange une centaine infestées.
d'individus par jour.

2. De cet exemple, on arrive à une conclusion générale, laquelle ? Quel articulateur le


montre bien ?

► On arrive à une conclusion générale qui est :


« Les coccinelles sont donc utilisées par l'homme pour lutter contre les pucerons.»

► L'articulateur qui le montre est : « donc »

Paragraphe – 4 –

L'emploi d'êtres vivants pour détruire les ravageurs des cultures porte le nom de lutte
biologique.

1. Comment s'appelle la stratégie qui consiste à utiliser des ennemis naturels des ravageurs
des plantes ?

► La stratégie qui consiste à utiliser des ennemis naturels des ravageurs des plantes
s'appelle : la lutte biologique.

Synthèse de compréhension :
* Relisez le texte et complétez le schéma suivant :

Pour . . . . . . . contre les . . . . . . . . . . des plantes cultivées, il existe . . . . . . . moyens

1. l'utilisation de 2. L’utilisation d'


................. . . . . . . . . : les insectes. .
comme les. . . . . . . . . . . ou . . . . . . . . .comme . . . . .
et les. . . . . . . . . . . . . . . .

C'est la lutte. . . . . . . . . . C'est la lutte . . . . . . . . . . . . .

► Pour lutter contre les ravageurs des plantes cultivées, il existe deux (02) moyens

1. l'utilisation de produits 1. l'utilisation d'êtres vivants :


chimiques comme les les insectes prédateurs
insecticides et les fongicides ou comme la coccinelle

C'est la lutte chimique. C'est la lutte biologique.

Analyse :
- Dégager les caractéristiques du Texte Explicatif : les procédés explicatifs.
- Savoir les relations logiques et les articulateurs qui les introduisent.
- Repérer le type de raisonnement employé dans le texte.
- Connaître la visée du texte.

1. Complétez le tableau ci-dessous en relevant des passages du texte.

Passages du texte Procédés utilisés


- Cette stratégie consiste à utiliser des "ennemis" naturels des définition
ravageurs des cultures.
- L'exemple le plus connu et le plus spectaculaire est celui de la illustration
coccinelle qui est utilisée contre les pucerons.

- L'emploi d'êtres vivants pour détruire les ravageurs des dénomination


cultures porte le nom de lutte biologique.

- Il s'agit essentiellement d'insectes, de petites araignées, de énumération


vers, de micro-organismes et de champignons microscopiques.

2. a - Relevez dans le texte les articulateurs (mots de liaison) qui expriment des rapports
logiques :

Le temps La conséquence L'opposition Le but Rapport logique exprimé

Articulateur


Le temps La conséquence L'opposition Le but Rapport logique exprimé

après Donc mais pour Articulateur


C'est pourquoi

b - Complétez par des articulateurs que vous relèverez du §1 : (Facultatif)

«  L'agriculteur utilise des produits chimiques . . . . . . lutter contre les ravageurs des
cultures, . . . . . . ce moyen présente beaucoup d'inconvénients. . . . . . . des recherches sont
menées. . . . . . élaborer une nouvelle stratégie de lutte »

► «  L'agriculteur utilise des produits chimiques pour lutter contre les ravageurs des
cultures, mais ce moyen présente beaucoup d'inconvénients. C'est pourquoi des
recherches sont menées pour élaborer une nouvelle stratégie de lutte »

 Observez ces passages du texte (2ème, 3ème et 4ème §) :

étape1
Cette stratégie . . ., on cite les insectes prédateurs qui mangent directement les
ravageurs: l'exemple le plus connu et le plus spectaculaire est celui de la coccinelle qui est
utilisée contre les pucerons.
La femelle coccinelle pond des œufs sur les feuilles infestées de jeunes pucerons. Six
jours après la ponte, chaque œuf donne naissance à une larve très vorace qui s'attaque
aux pucerons: elle mange une centaine d'individus par jour. Les coccinelles sont donc
utilisées par l'homme pour lutter contre les pucerons.

étape 2
L'emploi d'êtres vivants pour détruire les ravageurs des cultures porte le nom de
lutte biologique.

 Quel mode de raisonnement ou type de démonstration l’auteur a-t-il utilisé dans ce texte ?
(Répondez en choisissant la bonne réponse parmi celles-ci.)

a) La déduction : partir d’une loi générale ou d’un principe (1ère


étape), à en tirer une conclusion ou une conséquence particulière
(2ème étape)

b) La supposition : consiste, à partir d’une hypothèse (1ère étape), à


en tirer une conséquence (2ème étape).

c) L’induction : partir de cas particuliers (exemple précis), de faits


observés (1ère étape), à en tirer une conclusion de portée générale
(2ème étape).

► Dans ce texte, l’auteur a utilisé le raisonnement inductif (l’induction) : partir de cas


particuliers (exemple précis), de faits observés (1ère étape), à en tirer une conclusion
de portée générale (2ème étape).

Raisonnement inductif

1 2

cas particulier, exemple Conclusion de portée


concret, fait observé générale

 La visée du texte :
 Ce texte est-il : a- un texte expositif à visée démonstrative ?
b- un texte expositif à visée informative ?

 Ce texte est un texte expositif à visée démonstrative. 


Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité de langue : Syntaxe : « L'expression lexicale de la cause/conséquence »


- Apprendre que la relation cause / conséquence est au service de la démonstration.
- Apprendre des tournures annonçant la cause ou la conséquence.
- Savoir exprimer la cause et la conséquence en usant de différents moyens linguistiques.

Travail de groupes :

I - Complétez ce schéma par les termes et expressions suivants :


l’effet – l’agent – l’origine –– le résultat – la cause – expliquer comment – la conséquence –
la raison.

La démonstration causale

La démonstration causale

- la cause
- la raison - la conséquence
Expliquer - l’effet
- l’agent comment
- l’origine - le résultat
- l’origine

Retenons :
La démonstration causale consiste à expliquer comment une telle cause aboutit à un tel
effet ou à une telle conséquence et inversement.
II - Exercice 1 :

A- Dites, dans chaque phrase, si le sujet (A) représente la cause ou la conséquence.

1. La pollution des océans est due surtout aux marées noires.


A
2. L'intoxication alimentaire provient de la consommation d'aliments périmés.
3. Le réchauffement de la Terre cause la fonte des neiges polaires.
4. L'abus du tabac provoque le stress.
5. L'effet de serre engendre des changements climatiques.

B- Complétez le tableau suivant :

La conséquence La cause
A -A- provient de – B -
A -A- entraîne –B-
A -A- est causé par – B -
A -A- est dû à –B-
A -A- engendre –B-
A -A- résulte de –B-
A -A- est responsable de – B -
A -A- provoque –B-
A -A- est à l’origine de – B -

Récapitulons :

-provoquer
-entraîner -provenir de
-engendrer -être causé par
conséquence -causer caus cause -être dû à Conséquenc
-être responsable de e -résulter de e
-être à l’origine de
Exercice 3 :

Réécrivez ces énoncés en employant les termes ou expressions donnés entre


parenthèses :

1. La pollution des océans est due aux marées noires. (être causé par)

.........................................................................

.........................................................................

2. De nombreuses maladies proviennent du manque d’hygiène. (être du à)

.........................................................................

3. Le réchauffement de la Terre peut causer la fonte des neiges polaires. (résulter de)

.........................................................................

4. La consommation abusive du tabac provoque des infections pulmonaires. (être


provoquer)

.........................................................................

5. L'effet de serre est à l’origine des changements climatiques. (provenir)

.........................................................................

Correction :

1. La pollution des océans est causée par les marées noires


2. De nombreuses maladies sont dues au manque d’hygiène.
3. La fonte des neiges polaires résulte du réchauffement de la Terre.
4. Des infections pulmonaires sont provoquées par la consommation abusive du tabac.
5. Les changements climatiques proviennent de l’effet de serre.
Activité 2 :

Construisez des phrases à partir des éléments contenus dans ce tableau :

verbes La conséquence La cause


causer a- beaucoup de pertes humaines séismes
b- dégâts matériels considérables.
résulter baisse d’eau dans les nappes surpompage
phréatiques.
être dû à réchauffement climatique gaz à effet de serre (GES)
entraîner perturbations psychiques traumatismes crâniens
provenir énergies renouvelables soleil

Correction :

1. Les séismes causent beaucoup de pertes humaines et des dégâts matériels considérables.

2. La baisse d’eau dans les nappes phréatiques résulte du surpompage.

3. Le réchauffement climatique est dû aux gaz à effet de serre (GES).

4. Les traumatismes crâniens entraînent des perturbations psychiques.

5. Les énergies renouvelables proviennent du soleil.

Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité de langue : Syntaxe - « L'expression de la cause/conséquence »


Objectifs : - Savoir les liens logiques essentiels organisateurs de l'explication
- Savoir exprimer la cause et la conséquence en usant de différents moyens linguistiques.

Rappels :

A- Observez :

I «Les agriculteurs utilisent des insecticides, les insectes causent beaucoup de dégâts.»
P«A» P«B»

 A quelle question répond la proposition P «B» ?


► La proposition P«B» répond à la question :
Pourquoi P«A»   Pourquoi les agriculteurs utilisent des insecticides ?
P «A» est la cause de P«B»  La cause : elle indique la raison pour laquelle se fait
l'action.

B- Procédons maintenant à la permutation des deux propositions  :

II «Les insectes causent beaucoup de dégâts, les agriculteurs utilisent des insecticides.»
P«A» P«B»
 Que représente P«B» par rapport à P«A» ?
► La proposition P«B» est le résultat, la conséquence de P«A».

C- Par quels articulateurs (outils de liaison) peut-on remplacer la virgule dans la 1ère et la 2ème
phrase ?
* 1ère phrase : car – parce que – puisque
* 2ème phrase : donc – si bien que

A retenir :
Les articulateurs qui introduisent
a- La cause sont : car / parce que / comme / puisque / grâce à / à cause de…
b- La conséquence sont : donc / ainsi /si bien que / tellement . . . que / c'est pourquoi . . . .

Exercice1: Dites quel est le rapport exprimé dans chacune des phrases suivantes.
Rapport logique Enoncés
1. Certains insectes sont appelés "ravageurs" parce qu'ils détruisent les
plantes cultivées.
2. Les bactéries et les champignons décomposent la matière organique;
ils permettent ainsi aux plantes de se nourrir.
3. Les coccinelles sont des ennemis naturels des pucerons si bien
qu'elles sont utilisées pour les détruire.
4. Beaucoup de pays investissent dans l'énergie nucléaire; le pétrole
coûte très cher et pourrait manquer d'ici quelques décennies.

Exemple: " On recherche une nouvelle stratégie de lutte parce que la lutte chimique
présente de nombreux inconvénients "
Exemple: " La lutte chimique présente de nombreux inconvénients, c'est pourquoi on
recherche une nouvelle stratégie de lutte"
" Cet élève a bien révisé ses leçons, il a eu de bonnes notes."

Exercice2: Employez l'articulateur qui convient pour relier les propositions dans chacun des
énoncés suivants et exprimez : a- la cause b- la conséquence
1. Le risque de cancer pulmonaire que représente le tabagisme a été prouvé ; beaucoup
de gens ont cessé de fumer.
a- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

b-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

2. Les gens ne doivent pas fumer dans les lieux publics: c'est une atteinte à la liberté des
autres.
a- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

b-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

3. Les coccinelles sont très voraces. On les utilise pour lutter contre les ravageurs des
plantes cultivées.
a-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

b-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4. On préfère utiliser l'énergie solaire; elle n'est pas polluante.


a- Comme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

b-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5. L'eau devient rare. On ne doit pas la gaspiller.


a- . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
b-. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Exercice2: Employez l'articulateur qui convient pour relier les propositions dans chacun des
énoncés suivants et exprimez : a- la cause
b- la conséquence

1. Le risque de cancer pulmonaire que représente le tabagisme a été prouvé ; beaucoup


de gens ont cessé de fumer.

a- Beaucoup de gens ont cessé de fumer puisque le risque de cancer pulmonaire que
représente le tabagisme a été prouvé.

b- Le risque de cancer pulmonaire que représente le tabagisme a été prouvé, c'est


pourquoi beaucoup de gens ont cessé de fumer.

2. Les gens ne doivent pas fumer dans les lieux publics: c'est une atteinte à la liberté des
autres.

a- Les gens ne doivent pas fumer dans les lieux publics car c'est une atteinte à la liberté des
autres.
b- C'est une atteinte à la liberté des autres donc les gens ne doivent pas fumer dans les
lieux publics.

3. Les coccinelles sont très voraces. On les utilise pour lutter contre les ravageurs des
plantes cultivées.

a- On utilise les coccinelles pour lutter contre les ravageurs des plantes cultivées parce qu'
elles sont très voraces.

b- Les coccinelles sont des insectes très voraces si bien qu' on les utilise pour lutter contre
les ravageurs des plantes cultivées.

4. On préfère utiliser l'énergie solaire; elle n'est pas polluante.


a- Comme l'énergie solaire n'est pas polluante, on préfère l'utiliser.

b- L'énergie solaire n'est pas polluante, c'est pourquoi on préfère l' utiliser.

5. L'eau devient rare. On ne doit pas la gaspiller.


a- L'eau devient tellement rare qu'on ne doit pas la gaspiller.

b- On ne doit pas gaspiller l'eau parce qu’elle devient rare.

Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité d'écriture : A - Préparation à l'écrit :


Préparer l’apprenant à la production d'un court paragraphe explicatif (démonstratif) en
réinvestissant les notions étudiées (le raisonnement causal, rapports logiques, procédés
explicatifs, . . .).

Activité 1 :

Rédigez un texte explicatif sur le SIDA en exploitant les informations données ci-après :

Le SIDA

- Définition : l'une des maladies les plus redoutables du XX siècle.


- Régions touchées par le SIDA : toutes les régions du monde, principalement les pays sous-
développés.

But Conséquence Cause


- Virus
- Dénomination : H.I.V

Transmission du virus - Relations sexuelles avec


une personne infectée.
- Utilisation de lames ou de
seringues non stérilisées

- Le corps (perdre) ses - Le virus (pénétrer) dans les


défenses naturelles cellules.
- Le corps (devenir) - Le virus (attaquer) le
incapable de se défendre système immunitaire.
contre les moindres
maladies.

- La mort - Le SIDA

- ne pas attraper la maladie. - Eviter les relations


sexuelles non protégés, les
échanges de brosses à
dents, l'utilisation de
seringues non stérilisées …
etc.
Un exemple du travail attendu :

Le SIDA

Le SIDA est l'une des maladies les plus redoutables du XXI ème siècle. Il touche toutes
les régions du monde, principalement les pays sous-développés. Il est dû à un virus appelé
H.I.V. Les relations sexuelles avec une personne infectée et l’utilisation de lames ou de
seringues non stérilisées engendrent la transmission du virus. Celui-ci pénètre dans les
cellules et attaque le système immunitaire. Ainsi, le corps perd ses défenses naturelles et il
devient incapable de se défendre contre les moindres maladies. Le SIDA cause la mort.
Pour ne pas attraper cette maladie, il faut éviter les relations sexuelles non protégés, les
échanges de brosses à dents, l'utilisation de seringues non stérilisées …etc.

Activité 2 :

En vous basant sur les éléments donnés ci-après, construisez un court texte explicatif
sur : «La marée noire / L’allergie »:

? Qu’est-ce que la marée noire

Définition : nappe de mazout, de pétrole sur la surface de la mer.


Causes : naufrage d’un pétrolier, fissure de la coque.
Conséquences : - pollution des eaux,
- flore (algues marines) et faune (oiseaux, poissons) touchées.
Illustrations : l’Erika (1999) et le Prestige (2002).
Le cargo « Cougar » échoué au large du mont Chenoua (Tipaza - février 2003).
Qu’est-ce que la marée noire ?

La marée noire est une nappe de mazout, de pétrole sur la surface de la mer. Elle est
causée par le naufrage d’un pétrolier ou la fissure de sa coque.

Elle provoque la pollution des eaux ; la faune et la flore (oiseaux, poissons, algues) sont
également touchées. Les exemples sont nombreux : L’ « Erika » en 1999, le « Prestige »
en 2002 ou encore le « Cougar » qui a échoué au large du mont Chenoua, à Tipaza en
février 2003.

Qu'est-ce que l'allergie ?

Définition : - phénomène complexe, problème de santé publique.


- réaction de l'organisme à une substance qui lui est étrangère (les pollens,
les acariens, les poils de chat . . .)
causes : a- modification des habitudes de vie (consommation d'aliments allergisants : les
arachides ; présence d'animaux domestiques).
b- pollution atmosphérique.

Conséquences : a- troubles respiratoires (asthme, rhume des foins . . .)


b- troubles cutanés (eczéma, urticaire . . .)
Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Activité d'écriture : B - Expression écrite :


- Confronter l’apprenant à une situation problème (situation d’intégration), l’inciter à la
réflexion et à la rédaction à partir de notes.
- Réinvestir les moyens d’expression étudiés pour une production personnelle.

Sujet 1 :

Vous êtes chargé de réaliser un dossier documentaire sur les tsunamis que vous allez
publier dans le journal de votre lycée.
Donc vous devez rédiger un texte, à partir des notes suivantes, pour expliquer ce
qu'est un "Tsunami". Réemployez les notions étudiées relatives à l'explication et à la
démonstration causale.

Qu'est – ce que le tsunami ?

- Définition :
a- risque, danger  naturel
b- série de vagues gigantesques qui atteignent leur hauteur maximale près des côtes. 

- Causes : phénomènes géologiques (séismes et éruptions volcaniques)

- Conséquences : dégâts considérables + nombreuses victimes.

- Exemple : tsunami du 26 décembre 2004 mort d’environ 300 000 personnes dans


plusieurs pays d’Asie du Sud-est et d’Afrique de l’Est.
Sujet 2 :

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la santé, le rédacteur en chef du


journal de votre lycée vous demande de rédiger un texte pour expliquer ce que c’est la grippe
porcine. Vous pouvez vous appuyer dans votre rédaction sur les éléments suivants :

La grippe porcine.

 Dénomination : grippe A / grippe mexicaine.


 Définition : maladie infectieuse très contagieuse.
 Cause : l'Influenza virus de type H1N1 de la famille des orthomyxovirus.
 Conséquences : - atteinte des voies respiratoires (nez, larynx, pharynx, poumon,
oreille moyenne)
- parfois la mort.
 Transmission : - l'intermédiaire des particules aériennes (microgouttelettes) lors de
l’éternuement ou de la toux.
- simple poignée de main
 Illustration : 2009, grippe porcine 2837 morts dans le monde.
Projet 1
Intention communicative : Exposer pour présenter un fait.
Objet d'étude : Le discours objectivé.
Séquence 2 : Démontrer, prouver un fait

Le fait poétique :
Objectifs : - Lecture expressive du poème.
- Comprendre le poème.

Support : Prison de mes frères (p. 214/215. Manuel de 2ème AS)

A/ Observation des pages 214/215 :

Ø Relevez les éléments périphériques de ce texte. 


® Les éléments périphériques de ce texte sont :
- un titre : Prison de mes frères.
- L’auteur : Ahmed Taleb El Ibrahimi.

Ø Qu’est-ce que vous savez sur l’auteur de ce poème ?


Ahmed Taleb El Ibrahimi est un homme politique algérien (né en 1932, emprisonné par les
autorités françaises de 1957 à 1961) auteur de plusieurs ouvrages notamment :
1- De la décolonisation à la révolution culturelle (1962-1972) (Essai)
2- Lettres de prison (1957-1961) (Recueil)
3- Mémoires d’un Algérien, T. 1 Rêves et épreuves (Mémoires).

Ø D’après le titre, de quoi parle l’auteur dans ce poème ?


® D’après le titre, dans ce poème, l’auteur parle de :
- une prison
- ses frères (on sous-entend les Algériens)

B/ Lecture silencieuse :

Vérification des hypothèses de sens.

C/ Lecture magistrale :

Ø De combien de strophes est constitué ce poème ?


® Ce poème est constitué de cinq (5) strophes.

Ø De quel peuple parle l’auteur dans ce poème ?


® Dans ce poème, l’auteur parle du peuple algérien.

Ø D’après ce poème, où se trouvait l’auteur ?


® D’après ce poème, l’auteur se trouvait dans une prison (effectivement, il a été
emprisonné de 1957 à 1961 par les autorités françaises).
C/ Lecture- exploitation :

[Lecture expressive des trois premières strophes] 

Prison de mon corps


Tu ne pourras pas
Éteindre la flamme
Éclairant mon âme

Prison de mes frères


Tu ne pourras pas
Tuer l’espérance
D’un peuple qui va
Vers la délivrance

Prison de misère
Nous arriverons à briser tes chaînes
Chaînes qui ravagent
Et qui nous enchaînent
Dans cet esclavage

Ø Qui sont désignés par les termes suivants :


- « Tu » (1 ère, 2ème strophe)
- « mon » (1ère strophe), « mes » (2ème strophe)
- « Nous » (3ème strophe)
® - « Tu » désigne la prison
- « mon, mes » désignent l’auteur
- « Nous » désigne particulièrement tous les Algériens prisonniers (pendant la
période coloniale) y compris l’auteur.

Ø Relevez dans la 1ère strophe, deux mots antagonistes (contraires) :


corps (physique) ≠ âme (moral, spirituel)

Ø Qu’est-ce que la prison, malgré tout, est incapable de faire d’après l’auteur (se référer à la 1
ère
et 2ème strophe) ?

® D’après l’auteur, la prison est incapable, malgré tout, d’éteindre la flamme éclairant
son âme et de tuer l’espérance d’un peuple qui va vers la délivrance.

Ø Relevez dans la 3ème strophe, les termes qui renvoient à la prison :


misère / chaînes / enchaînent / esclavage
[Lecture expressive de la 4èmestrophe] 

Prison de mon corps


Mais mon cœur est libre
Puisqu’il est au loin
Avec tous mes frères
Vivant d’espérance
Et mon âme vibre
À tous les appels
Des vaillants qui luttent
Pour l’indépendance

Ø Quels sont les termes qui s’opposent à « prison » dans cette strophe ?
® Dans cette strophe, les termes qui s’opposent à « prison » sont :
- libre,
- indépendance.

Ø Quelles sont les expressions de la 2ème et 3ème strophe qui renvoient à la même idée
d’indépendance et de liberté ?
® Les expressions de la 2ème et 3ème strophe qui renvoient à la même idée d’indépendance
sont :
- D’un peuple qui va vers la délivrance,
- Nous arriverons à briser tes chaînes
[Lecture expressive de la 5èmestrophe] 

Prison de mon peuple


Prison qui dépeuple
Les foyers heureux
Et prive de joie vivent ensemble, côte à côte
Ceux qui se côtoient
Ceux qui se côtoient Tu ne pourras pas
Leur ôter la foi
En leur avenir Confiance absolue en qqun, en qqch
Ni le souvenir
De leurs grands ancêtres
Enfants d’Algérie
Ma belle patrie
Je mourrais heureux
En ce sombre lieu
Sachant que toujours
Sous ce ciel radieux
Seront préservés
L’espoir et l’amour
Et la foi en Dieu
Et la liberté.

Ø Qu’est-ce que la prison est capable de faire et qu’est-ce qu’elle n’est pas capable de faire?
®
Ce que la prison ne peut faire Ce que la prison peut faire
leur (ceux qui se côtoient) ôter - dépeuple les foyers heureux
la foi en leur avenir ni leur
souvenir de leurs grands - prive de joie ceux qui se
ancêtres. côtoient

Ø « . . . ce sombre lieu ». A quoi renvoie cette expression ?


® Cette expression renvoie à « Prison »

Ø Relevez dans cette dernière strophe deux expressions contraires :


® En ce sombre lieu ≠ Sous ce ciel radieux
Synthèse :

Complétez ce tableau en relevant les termes et expressions qui renvoient à « prison » et


ceux qui renvoient à « espoir, liberté »

Liberté / espoir Prison

Espérance / délivrance / briser tes misère / chaînes / enchaînent /


chaînes / indépendance / la foi en esclavage / dépeuple les foyers
leur avenir / amour . . . heureux / prive de joie ceux qui se
côtoient / sombre lieu

Analyse :

A- Les rimes :

Relevez les rimes dans les quatre derniers vers de la 3ème strophe :

chaînes (A)
ravage (B) rimes croisées
enchaînent (A)
esclavage (B)

B- Etude du mètre de ce poème :

Découpez en syllabes les vers suivants de la 1ère strophe :

1) Pri - son de mon corps


1 2 3 4 5

2) Tu ne pour – ras pas


1 2 3 4 5

3) É – tein – dre la flamm (e) [le « e » final ne compte pas]


1 2 3 4 5

Æ Ce sont des vers pentasyllabes (penta = 5)

Remarque  :
On peut vérifier que tout le poème est écrit en vers pentasyllabes.

Vous aimerez peut-être aussi