Vous êtes sur la page 1sur 5

Maintenance des réseaux électriques 2019/2020

Chapitre 2 : les risques liés aux machines

Introduction :

En industrie, un ensemble des machines électriques et mécaniques utilisé pour


donner une valeur ajoutée. Malheureusement, et en absence de concentration, ses
machines posent des risques au personnel, qui fonctionne dans le même
environnement. On classe ses risques selon leur type :

1. Risques mécaniques : cisaillement, happement, choc et écrasement ;


2. Risques électriques : électrisation et électrocution ;
3. Risques physico-chimiques : substances dangereuses, brûlures, etc.

Techniques de la protection :

- Techniques de protection contre les risques mécaniques ;


- Technique de protection contre les risques électriques.

Le système de protection d’une machine est nécessaire, et peut être plus couteux que
la machine lui-même. Il est réalisé par :

- Barrière de suppression du risque ;


- Protecteurs fixes et/ou mobiles ;
- Barrière de détection des personnes dans la zone du risque ;
- Dispositifs optoélectroniques ;
- Tapis ou bord sensible à la pression.

Une diverse de techniques sont utilisées pour améliorer cette protection,


notamment :

- Contrôle de la présence du protecteur ;


- Fiabilité du dispositif d’arrêt d’urgence ;
- Contrôle de la défaillance des éléments de sécurité.

Page 1 sur 5
Maintenance des réseaux électriques 2019/2020

1. Techniques de protection contre les risques mécaniques :


a) Les capteurs :

Ils sont classés selon le tableau ci-dessous :

Type du capteur Définition Avantages Inconvénients


Le contact s’ouvre s’il n’y Contact reste collé,
Défaillances faciles à
Capteur en mode négatif a pas une action sur le ressort cassé, machine
détecter
capteur reste en marche, etc.
Capteur est déréglé, galé
Le contact s’ouvre si on Défaillances faciles à
Capteur en mode positif est usé, machine est en
appuie sur le capteur détecter
marche, etc.
Niveau de sécurité élevé,
Association d’un capteur
affranchir les défauts de Contact ne peut pas se
Mode combiné en mode négatif et un
même nature sur les deux ferme, soudé, etc.
autre en mode positif
capteurs

b) La redondance :

Consisté à pallier la défaillance d’un organe par le bon fonctionnement d’un autre en
faisant l’hypothèse qu’ils ne seront pas défaillants simultanément. Par exemple :
utilisation de deux contacts sur un arrêt d’urgence, utilisation de deux contacteurs,
utilisation d’une autosurveillance, etc.

c) La coordination :

Est une association de matériels sur le démarreur qui garantit une sécurité d’emploi.
On distingue trois types de coordination :

- Coordination de type 1 : les dommages causés aux constituants du démarreur


sont admis ;
- Coordination de type 2 : la soudure des contacts est admise si les contacts sont
facilement séparables ;
- Coordination totale : ni dommage, ni risque de soudure ne sont admis.

Page 2 sur 5
Maintenance des réseaux électriques 2019/2020

d) Les dispositifs d’arrêt d’urgence :

Un dispositif d’arrêt d’urgence est en deux catégories, il peut être :

- De catégorie 0 : coupure immédiate de l’alimentation en énergie ;


- De catégorie 1 (arrêt contrôlé) : l’alimentation en énergie n’est coupée que
lorsque l’arrêt est obtenu (par exemple : freinage par injection du courant).

Le bouton d’arrêt d’urgence faut être :

- Opérationnel et prioritaire à tout instant ;


- Pouvoir être actionné facilement (forme de champignon) ;
- De couleur rouge sur un fond jaune ;
- Fonctionner suivant le principe d’action en mode positif.

L’ordre d’arrêt d’urgence doit pouvoir être maintenu jusqu’au réarmement qui ne
doit être possible que par action manuelle et qui ne doit pas entraîner de conditions
dangereuses ni provoquer le redémarrage.

e) Les organes de service :


- Les commandes des machines doivent être facilement identifiables ;
- Les manœuvres doivent être rapides, sûres et sans équivoque ;
- Les commandes de mise en marche par interrupteur doivent être remplacées
par des systèmes autoalimentés (commande par impulsion) afin d’éviter les
remises en marche intempestives (au rétablissement de la tension).
f) Les dispositifs d’interverrouillage :
- Les fonctions dangereuses de la machine ne peuvent être réalisées que si le
protecteur est fermé et bloqué ;
- Le protecteur reste fermé et bloqué jusqu’à ce que le risque de blessure dû aux
fonctions dangereuses ait disparu ;
- La fermeture et le blocage du protecteur ne provoquent pas à eux seuls la mise
en marche de la machine.

Page 3 sur 5
Maintenance des réseaux électriques 2019/2020

g) Les commandes bimanuelles :

La commande bimanuelle est un moyen de protection par occupation simultanée des


deux mains tant que subsiste le risque. Par exemple : deux boutons poussoirs d’une
unité de commande sont actionnés simultanément (t<0.5s), si l’un des deux boutons
poussoirs n’est pas actionné, l’opération s’annule.

h) Les détecteurs de vitesse nulle :

Lors le ralentissement des moteurs asynchrones, ils produisent une tension due au
magnétisme résiduel dont la valeur décroit avec la vitesse de rotation. Cette tension
rémanente est mesurée par le module de sécurité afin de choisir les détecteurs de
l’arrêt du moteur, ils sont en deux types :

- Commande avec inversion du sens de rotation ;


- Déblocage du verrouillage des protecteurs mobiles.
i) Les détecteurs des personnes :
- Équipements de protection sensibles opto-électroniques ;
- Équipements de protection sensibles à la pression : tapis sensible, bord
sensible, etc.
j) Les dispositifs de freinage (pour les moteurs asynchrones) :

Description
Type du frein Définition Avantages Inconvénients
technique
Dès que la bobine
de commande du
- Sécurité de Utilisation d’un
Lorsque frein n’est plus
freinage en cas moteur frein,
l’alimentation du alimentée, le disque
de coupure de adaptation
moteur est coupée, n’est plus maintenu
l’alimentation ; mécanique
Frein à manque du le disque de et le freinage
- Déblocage importante d’une
courant freinage est plaqué s’effectue. Ce type
manuelle motorisation
contre les patins de frein est utilisé
possible. standard associée à
sous l’action des lorsque le maintien
un moteur de
ressorts. dans une position
freinage, etc.
définie à l’arrêt est
demandé.
Le freinage du - Freinage doux
moteur asynchrone La puissance de et constant ;
Perte du freinage
Frein par injection est obtenu par freinage est réglée - Pas d’usure
en cas d’absence
du courant continu l’alimentation du par l’intensité du mécanique ;
d’alimentation.
stator en courant courant continu. - Pas
continu, la machine d’entretien ;

Page 4 sur 5
Maintenance des réseaux électriques 2019/2020

devient - Adaptation
alternateur. facile du
moteur.

2. Techniques de protection contre les risques électriques :


a) Protection :

Protection contre les contacts directs :

- Utilisation de matériel IP XX ;
- Isolation des parties actives ;
- Utilisation de la TBT pour les circuits de commande.

Protection contre les contacts indirects :

- Utilisation de matériel à double isolation ;


- Utilisation de la mise à la terre pour les enveloppes métalliques ;
- Utilisation de dispositifs différentiels.
b) Consignation :

C’est une suite chronologique d’opérations indispensables et réglementées destinée


à mettre en sécurité la personne qui doit être intervenir sur une installation
électrique :

- Séparation ;
- Condamnation et signalisation ;
- Vérification de l’absence de la tension (VAT) ;
- Identification : mise à la terre et en court-circuit.

Page 5 sur 5