Vous êtes sur la page 1sur 4

Glossaire terminologique du droit

1. ACCORD - représente le consentement à quelque chose, l'accord entre deux parties à la

conclusion d'un acte juridique, qui, parfois, pour être valide, est donné devant un fonctionnaire

ou devant le notaire.

2.ACCUSER - est la personne qui accuse. Dans la procédure pénale, la preuve de la culpabilité

appartient au parquet, c'est-à-dire au procureur, respectivement à la partie lésée, dans la situation

où l'action pénale est engagée sur sa plainte préalable adressée directement au tribunal. Le

procureur a non seulement la tâche de prouver l'accusation, mais il est également tenu

d'administrer des preuves en faveur du prévenu.

3. FINE - est la sanction administrative, contraventionnelle, fiscale ou civile qui consiste en

l'obligation pour les auteurs de certains actes illicites de verser une somme d'argent au budget de

l'État.

4. EMPREINTE - est la marque laissée en appuyant sur une surface, et peut être: empreinte

digitale (trace laissée par les tissus papillaires du doigt); empreinte de la paume (laissée par la

paume); empreinte plantaire (laissée par la plante du pied nu).

5. ARRESTATION - est la privation de liberté d'une personne, la mesure procédurale prévue par

le Code de procédure pénale et dont l'application garantit le déroulement normal de la procédure

pénale afin d'atteindre son objectif .


6. AUDITION - est un acte procédural qui consiste à écouter l'accusé ou le défendeur, les autres

parties à la procédure pénale, le témoin, ainsi que l'expert, qui peut être effectué tout au long de

la procédure pénale de la manière et dans les conditions prévues par la loi .


7. SUSPECTED - est un concept utilisé dans la pratique judiciaire qui désigne la personne

présumée avoir commis un crime, mais sur lequel il n'y a pas suffisamment de preuves pour être

poursuivie.

8. BIENS - représentent les choses à l'égard desquelles des droits et obligations patrimoniaux

peuvent être constitués et qui peuvent constituer une valeur économique


9. CITATION - est l'acte procédural par lequel une personne est convoquée devant les organes

d'enquête criminelle ou le tribunal. La convocation a le caractère d'une ordonnance et oblige la

personne citée à comparaître à la date et au lieu indiqués, en cas de non-comparution, l'amende

judiciaire prévue par

10.CODE - est l'acte législatif qui inclut dans un système unitaire les normes d'une branche du

droit. la loi peut être appliquée.

11. PLOT - consiste à créer ou à former une association ou un groupe dans le but de commettre

l'un des crimes contre la sécurité nationale ou de rejoindre ou de soutenir sous quelque forme que

ce soit une telle association ou un tel groupe.

12.LE CONTRAT - est l'acte civil juridique qui consiste en l'accord de volonté entre deux ou

plusieurs personnes, conclu afin de créer, modifier ou éteindre des droits et obligations.

13.LA COUR CONSTITUTIONNELLE - est la seule autorité compétente qui ne soit soumise

qu'à la Constitution et à sa loi d'organisation et de fonctionnement. Il se prononce uniquement

sur des questions juridiques, ne pouvant se prononcer sur l'interprétation et l'application de la loi,

mais uniquement sur son sens, sa concordance ou son incompatibilité avec les dispositions

constitutionnelles.

14. COUR SUPRÊME DE JUSTICE - est la Cour suprême, avec des attributions judiciaires

conformément à la loi, pour suivre l'application correcte et unitaire des lois par tous les

tribunaux.

15.LOI - est la totalité des règles de conduite établies et sanctionnées par la loi et qui sont

appliquées par la force coercitive de l'État. Le système juridique est divisé en branches, en

fonction des spécificités des relations sociales qu'il régit.

16. ACTE JURIDIQUE - est la circonstance qui détermine l'apparition, la modification ou

l'extinction de certaines relations juridiques, ainsi que la naissance, la modification ou

l'extinction de certains droits ou obligations subjectifs.


17. VOL - consiste à retirer un bien meuble de la possession ou de la détention d'autrui, sans son

consentement, afin de s'en approprier.

18. CRIMINEL - est la personne qui a commis un crime avec culpabilité ou qui a participé à sa

commission en tant qu'auteur, instigateur ou complice.

19. JURIDICTION - est le nom donné à la pratique judiciaire, considérée comme une source de

droit.

20.MANDAT - est un contrat en vertu duquel une personne nommée mandant, habilite une autre

personne, appelée mandataire, à conclure en son nom et pour elle certains actes juridiques.

21. NORM - est la règle de conduite générale et impersonnelle établie par les organes

compétents de l'État par la loi ou d'autres actes normatifs dont le respect est assuré par la force

coercitive de l'État.

22. OBLIGATION - est ce rapport juridique qui contient le droit du sujet actif, appelé créancier,

de demander au sujet passif, appelé débiteur, de donner, de faire ou de ne pas faire quelque

chose, sous la sanction de la coercition de l'État en cas de non-exécution volontaire.

23.DOMMAGE - est le dommage matériel subi par une personne ou porté à une personne à la

suite de la commission d'un acte illégal.

24. RECHERCHE - est l'activité procédurale exercée par les organes d'enquête pénale ou par le

tribunal afin de révéler des objets ou des documents cachés et qui, s'ils étaient découverts,

contribueraient à découvrir la vérité dans une affaire pénale.

25. PLAINTE - est le moyen de notifier les organes d'enquête criminelle faite par une personne

ou une organisation publique, qui a été accusée d'un préjudice criminel.

26.LE PROPRIÉTAIRE - est la personne physique ou morale qui ne possède que la possession

et l'utilisation des démembrements du droit de propriété.

27. PROCURATION - est le document établissant le contrat de mandat qui permet à l'agent de

travailler au nom et pour le compte du mandant et comprend les pouvoirs conférés à l'agent, les
limites de sa procuration, est écrit et doit être authentifié chaque fois que l'agent est chargé de

conclure un acte authentique.

28. SENTENCE - est la décision de justice par laquelle le tribunal résout l'affaire en première

instance ou par laquelle il désinvestit sans résoudre l'affaire.

29. TENTATIVE - consiste en l'exécution de l'intention de commettre le crime, l'exécution qui a

été interrompue ou qui n'a pas produit son effet ou, lorsque la consommation du crime n'a pas été

possible en raison de l'insuffisance ou du défaut des moyens utilisés, ou en raison de la

circonstance comme dans au moment où les actes d'exécution ont été commis, l'objet manquait à

l'endroit où l'auteur le pensait.

30. LE TRIBUNAL - est le tribunal qui juge en premier lieu les processus et les demandes

donnés par la loi dans sa compétence. En tant que cour d'appel, elle juge les appels prononcés

contre les décisions prononcées par les juges en première instance, et en tant que cour d'appel,

elle juge les appels prononcés contre les décisions rendues par les juges qui, selon la loi, ne sont

pas susceptibles d'appel.