Vous êtes sur la page 1sur 51

Protocole d’évaluation des facteurs de risque

potentiels de maladie à coronavirus 2019


(COVID-19) chez les agents de santé dans un
établissement de santé

Version : 2.2
Date : 23 mars 2020
Contact : EarlyInvestigations-2019-nCoV@who.int
Référence :
Face à l’émergence d’un nouveau virus, on en sait peu au début d’une épidémie sur les modes de
transmission, la gravité, les caractéristiques cliniques et les facteurs de risque de l’infection. Pour
résoudre ces inconnues, l’OMS a préparé quatre protocoles d’enquête séroépidémiologique
précoce (rebaptisés les « Unity Studies » de l’OMS). Une étude supplémentaire destinée à évaluer
le potentiel de contamination environnementale de la COVID-19 est également proposée.
Ces protocoles sont conçus pour collecter et partager des données rapidement et de manière
systématique dans un format qui facilite l’agrégation, la compilation et l’analyse, et ce pour des
situations nombreuses et variées à travers le monde.
Les données collectées à l’aide de ces protocoles d’enquête seront essentielles pour affiner les
recommandations en matière de définitions des cas et de surveillance, déterminer les principales
caractéristiques épidémiologiques de la COVID-19, aider à comprendre la propagation, la gravité,
le spectre de la maladie et son impact sur la communauté, et pour obtenir des informations qui
seront utiles pour élaborer des orientations sur l’application de contre-mesures, telles que
l’isolement des cas et la recherche des contacts.

Ils sont disponibles sur le site Web de l’OMS ici :


https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/early-
investigations

Les enquêtes et protocoles d’étude sur la COVID-19 actuellement disponibles comprennent les
suivants :

1. Protocole d’enquête sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) – Les X premiers cas et
contacts (FFX)

2. Protocole d’enquête sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) – transmission dans les
familles

3. Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019


(COVID-19) chez les agents de santé dans un établissement de santé

4. Protocole d’enquête séroépidémiologique sur l’infection par le virus de la COVID-19 par


tranche d’âge dans la population

5. Échantillonnage des surfaces pour le virus de la COVID-19 : un protocole pratique « comment


faire » pour les professionnels en santé publique et en établissements de soins

Pour toute question, veuillez contacter : EarlyInvestigations-2019-nCoV@who.int

Tous les protocoles de l’OMS relatifs à la COVID-19 sont disponibles sur le site Web de l’OMS avec
les documents d’orientation techniques.
Table des matières

Résumé ................................................................................................................................... 4
1 Contexte .......................................................................................................................... 5
1.1 Objectifs .................................................................................................................................................. 6
1.2 Coordination de l’enquête chez les agents de santé .............................................................................. 6
1.3 Harmonisation des enquêtes précoces sur la COVID-19 ......................................................................... 7
2 Méthodes ........................................................................................................................ 9
2.1 Structure ................................................................................................................................................. 9
2.2 Population ............................................................................................................................................... 9
2.3 Critères d’admissibilité .......................................................................................................................... 10
2.4 Collecte des données ............................................................................................................................ 10
2.5 Utilisation de l’outil Go.Data ................................................................................................................. 12
2.6 Évaluations en laboratoire .................................................................................................................... 13
2.7 Considérations éthiques........................................................................................................................ 14
3 Analyses statistiques ...................................................................................................... 16
3.1 Taille d’échantillon ................................................................................................................................ 16
3.2 Plan d’analyse ....................................................................................................................................... 16
4 Présentation des résultats .............................................................................................. 18
5 Bibliographie ................................................................................................................. 19
6 Lectures complémentaires et cours en ligne ................................................................... 19
7 Remerciements .............................................................................................................. 21
Appendice A : Questionnaire et conseils ................................................................................. 22
Conseils pour identifier tous les agents de santé ayant été potentiellement exposés .............................. 22
Formulaire 1 : Formulaire de déclaration initiale pour l’agent de santé (Jour 1) ....................................... 23
Formulaire 2 : Formulaire de déclaration de suivi pour l’agent de santé (Jour >21) .................................. 33
Formulaire 3 : Journal des symptômes à remplir par les agents de santé .................................................. 37
Formulaire 4 : Évaluation des mesures de lutte anti-infectieuse en place dans l’établissement de santé 38
Appendice B : Comparaison des caractéristiques et complémentarité des principaux protocoles
d’enquête précoce sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ........................................... 40
Appendice C : Logiciel Go.Data ............................................................................................... 44

-3-
Résumé

Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019


(COVID-19) chez les agents de santé dans un établissement de santé

Population de l’étude Agents de santé travaillant dans un établissement de santé


dans lequel il y a un patient présentant une infection par le
virus de la COVID-19 confirmée en laboratoire qui reçoit des
soins
Résultats et analyse potentiels Transmissibilité dans les milieux de soins, à l’aide des
estimations suivantes :
• taux d’infections secondaires (TIS) chez les agents de
santé ;
• diversité des tableaux cliniques et des facteurs de
risque d’infection ;
• réponse sérologique après une infection
symptomatique par le virus de la COVID-19.
Identification des voies de transmission possibles
Structure de l’étude Étude prospective menée auprès d’agents de santé impliqués
dans la prise en charge de n’importe quel cas confirmé de
COVID-19, quels que soient les symptômes
Informations et échantillons Collecte de données
minimaux à collecter chez les Données épidémiologiques, comprenant notamment : les
participants symptômes cliniques ; les expositions dans l’établissement de
santé, notamment les contacts avec un ou plusieurs cas
confirmés ; et l’utilisation d’équipements de protection
individuelle
Échantillons
• Échantillons de sérum afin d’obtenir des informations
permettant d’aider à faire des inférences d’ordre
séroépidémiologique
• Facultatif : échantillons des voies respiratoires (et
autres) afin de diagnostiquer une COVID-19 en cours

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en collaboration avec des partenaires techniques, a


élaboré une série de protocoles harmonisés de surveillance renforcée en vue de faciliter l’obtention
d’informations détaillées sur les caractéristiques épidémiologiques de la COVID-19.

La portée et l’objectif de ce document et des autres protocoles d’enquête sur la COVID-19 cités ci-
dessus sont comparés dans l’appendice B.
L’ensemble des protocoles de l’OMS concernant la COVID-19 sont disponibles sur le site Web de
l’OMS. Des documents d’orientation technique sont également disponibles sur ce site, notamment
sur les sujets suivants : surveillance et définitions des cas ; prise en charge des patients ;
orientations concernant le travail en laboratoire ; lutte contre l’infection ; communication sur les
risques et engagement communautaire ; conseils aux voyageurs ; ainsi que sur d’autres sujets.

Tout au long du document, des commentaires rédigés en violet ont été ajoutés à l’attention des
utilisateurs, car ceux-ci seront peut-être amenés à modifier les méthodes décrites en vue de les
adapter au contexte local dans lequel sera menée cette étude.

-4-
1 Contexte

Lorsqu’un agent pathogène émergent entraînant des symptômes respiratoires est détecté et
commence à se propager, ses principales caractéristiques épidémiologiques, cliniques et
virologiques ne sont pas encore connues avec certitude, notamment sa capacité à se propager dans
la population humaine et sa virulence (gravité des cas). C’est le cas de la maladie à coronavirus 2019
(COVID-19), détectée pour la première fois à Wuhan (Chine) en décembre 2019 (1).

D’autres coronavirus tels que le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV) et le
coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) ont été caractérisés par une
faible transmission dans la population communautaire générale. En revanche, ils ont été associés à
quelques incidents ayant joué le rôle d’amplificateur dans des centres de santé, entraînant parfois
de grandes flambées nosocomiales. Il semblerait que la surpopulation dans les services d’urgence, le
non-respect des mesures de lutte contre les infections, et une possible contamination
environnementale soient tous des éléments ayant contribué au phénomène d’amplification tel qu’il
a été observé pour les flambées de MERS-CoV (2–6).

Les agents de santé jouent un rôle primordial, non seulement dans la prise en charge clinique des
patients, mais aussi comme garants de l’application des mesures appropriées de lutte anti-
infectieuse dans les établissements de santé. Étant donné que les activités de surveillance initiale se
concentrent principalement sur les patients gravement malades, il est difficile d’appréhender
d’emblée l’éventail complet des différentes formes de la maladie, notamment l’étendue et la
fraction des infections bénignes ou asymptomatiques qui ne nécessitent pas de soins médicaux, et le
rôle qu’elles peuvent jouer dans la transmission secondaire.

Il est important d’en apprendre plus sur l’infection à coronavirus 2019 (COVID-19) chez les agents de
santé, et sur les facteurs de risque d’issues indésirables, non seulement pour caractériser les
schémas de transmission du virus et les facteurs de risque d’infection, mais aussi pour prévenir toute
infection future d’agents de santé et d’autres patients, pour étoffer et mettre à jour les mesures de
lutte contre les infections au sein des établissements de santé et à l’échelle nationale, et pour
réduire la transmission secondaire de la COVID-19 dans les établissements de santé.

Actuellement, l’étendue de l’infection à coronavirus 2019 (COVID-19) dans les milieux de soins n’est
pas claire ; et on ne sait pas très bien non plus s’il existe certains facteurs de risque associés à
l’infection chez les agents de santé. Le protocole qui suit a été conçu pour déterminer l’étendue de
l’infection dans les milieux de soins et pour identifier les facteurs de risque infectieux chez les agents
de santé. Le suivi et l’analyse d’échantillons des voies respiratoires et d’échantillons sériques des
agents de santé travaillant dans un établissement dans lequel un cas confirmé de COVID-19 reçoit
des soins pourront donner des informations utiles sur la transmissibilité du virus et les voies de
transmission, et marqueront une étape importante pour limiter les situations pouvant jouer le rôle
d’amplificateur dans les établissements de santé.

Chaque pays sera peut-être amené à adapter certains aspects de ce protocole pour les aligner avec
son système national de santé publique, de laboratoire et de prise en charge clinique, en fonction
des capacités, de la disponibilité des ressources et des impératifs d’ordre culturel. Toutefois, le
protocole standardisé décrit ci-dessous sera utile pour collecter de manière systématique des
données d’exposition épidémiologique et d’analyse d’échantillons biologiques, et pour les partager
rapidement dans un format qui facilite l’agrégation, la compilation et l’analyse dans de nombreux
contextes différents à travers le monde. Il permettra ainsi d’obtenir dans les meilleurs délais des
estimations des taux d’atteinte et de gravité de l’infection par le virus de la COVID-19, et par là de
guider la riposte et les décisions politiques de santé publique. Ces informations sont

-5-
particulièrement importantes dans le contexte d’un nouvel agent pathogène respiratoire, tel que
celui responsable de la COVID-29.

1.1 Objectifs

Cette étude prospective, menée auprès des agents de santé travaillant dans un établissement de
santé dans lequel il y a un patient atteint d’une infection à coronavirus 2019 (COVID-19) confirmée
en laboratoire qui reçoit des soins, a quatre objectifs principaux :

1. Mieux comprendre l’étendue de la transmission interhumaine parmi les agents de santé,


grâce à l’estimation du taux d’infections secondaires 1 pour les agents de santé ayant été
individuellement les contacts d’un cas.
2. Caractériser l’éventail des tableaux cliniques de l’infection et les facteurs de risque
infectieux chez les agents de santé.
3. Évaluer l’efficacité des mesures de lutte anti-infectieuse chez les agents de santé.
4. Évaluer l’efficacité des programmes de lutte anti-infectieuse au sein des établissements
de santé et à l’échelle nationale.

L’étude permet également d’évaluer un certain nombre d’objectifs secondaires, notamment :


1. déterminer la réponse sérologique des agents de santé présentant une infection à
coronavirus 2019 (COVID-19) symptomatique et éventuellement asymptomatique ;
2. caractériser la durée et la sévérité de l’atteinte associée à la COVID-19 chez les agents de
santé.

COMMENTAIRE : La cinétique des anticorps au cours de l’infection à coronavirus 2019 (COVID-19)


n’est actuellement pas connue, et la réponse sérologique des cas de COVID-19 asymptomatiques ou
présentant des symptômes bénins pourrait être limitée. Il se peut que les investigateurs de l’étude
décident d’effectuer un dépistage moléculaire chez les agents de santé considérés comme des
contacts, afin de repérer la phase aiguë de l’infection (quels que soient les symptômes), dans le cas
où l’étude est débutée peu de temps après l’identification d’un patient atteint de COVID-19 au sein
de l’établissement de santé.

1.2 Coordination de l’enquête chez les agents de santé

La coordination des enquêtes et le partage des informations en temps réel seront nécessaires tant
au niveau national que mondial. Les épidémiologistes, les responsables de l’élaboration de
modélisations, les virologistes, les statisticiens, les cliniciens et les experts en santé publique
contribueront tous à l’obtention d’estimations précoces des principaux paramètres cliniques,
épidémiologiques et virologiques concernant la COVID-19. Les rôles et responsabilités en jeu pour le
Pays X sont présentés au Tableau 1.

1
Dans ce contexte, le taux d’infections secondaires est une mesure de la fréquence des nouvelles infections
par le virus responsable de la COVID-19 parmi les contacts de cas confirmés au cours d’une période donnée,
déterminées par un résultat positif à un test de recherche de la COVID-19. En d’autres termes, il s’agit du taux
de contacts infectés, chez qui une évaluation a été réalisée par des tests d’amplification en chaîne par
polymérase (PCR) ou des tests sérologiques sur des échantillons appariés.

-6-
Tableau 1. Grille de coordination des rôles et des responsabilités dans le Pays X

Quoi ? Qui ?
Coordination globale de l’enquête précoce [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
Détection des cas et enquêtes [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
Identification et suivi des contacts [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
Analyse des données [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
Gestion des données [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
Super-utilisateurs du logiciel Go.Data (si cet outil [Nom de l’institution, de l’organisme, de
est utilisé) la/des personne(s)]
Gestion informatique [Nom de l’institution, de l’organisme, de
la/des personne(s)]
[Ajouter d’autres rôles, en fonction du contexte [Nom de l’institution, de l’organisme, de
du pays] la/des personne(s)]
Le système FFX sera géré de manière centralisée par [Nom de l’institution, de l’organisme, de la/des
personne(s)]. La coordination centralisée nécessitera l’élaboration d’un plan « de commandement
et de contrôle » qui permettra de faire un tri parmi les enquêtes et de définir des priorités.

1.3 Harmonisation des enquêtes précoces sur la COVID-19

Les enquêtes précoces sur la COVID-19 sont une série d’activités harmonisées de surveillance
renforcée destinées à faciliter l’obtention d’informations détaillées sur les caractéristiques
épidémiologiques de cette infection.

Le protocole FFX décrit le processus de collecte rapide et précoce de données sur les premiers cas
de la pandémie, ce qui permettra d’obtenir rapidement des informations essentielles sur les
principales caractéristiques épidémiologiques de la COVID-19, notamment sur sa transmissibilité et
sa gravité. Ce protocole pourrait être celui utilisé pour mener la première enquête sur le sujet. En
fonction des ressources et des capacités disponibles, d’autres enquêtes précoces sur la COVID-19
peuvent être menées, dans le même temps ou dans un second temps, afin de collecter des
informations supplémentaires sur cette infection. Il peut s’agir d’enquêtes prospectives sur la
transmission de la COVID-19 dans les familles et également dans des milieux fermés, par exemple
chez les agents de santé. Ces enquêtes fourniront un aperçu plus détaillé de la transmissibilité et de
la gravité de la COVID-19, de l’effet des interventions sur la réduction du risque d’infection, et du
risque d’infection secondaire, et aussi une estimation de la fraction asymptomatique (proportion
des cas asymptomatiques).

Tous les protocoles d’enquête précoce sur la COVID-19 sont disponibles sur le site Web de l’OMS
(Fig. 1).

-7-
Fig 1. Complémentarité des protocoles sur la COVID-19 actuellement disponibles sur le site Web
de l’OMS

Protocole d’enquête sur la


COVID-19 – les X premiers cas
et contacts (FFX)

Protocole d’enquête Protocole d'évaluation des


sur la COVID-19 – facteurs de risque potentiels de
transmission dans COVID-19 chez les agents de
les familles santé dans un établissement de
santé (le présent document)

Autres (p. ex., échantillonnage des surfaces pour la


détection environnementale du virus responsable de la
COVID-19, autres milieux fermés), en fonction des
ressources et des capacités

-8-
2 Méthodes

2.1 Structure

Il s’agit d’une étude prospective portant sur tous les agents de santé identifiés comme des contacts
qui travaillent dans un établissement de santé dans lequel est pris en charge un patient atteint d’une
infection à coronavirus 2019 (COVID-19) confirmée en laboratoire (voir section 2.2 Population de
l’étude). À noter que cette étude peut être conduite dans les établissements de santé exerçant aux
trois niveaux de soins d’un système de santé (pas uniquement dans les hôpitaux). Elle est destinée à
fournir des informations épidémiologiques et sérologiques qui aideront à identifier les facteurs de
risque de COVID-19 chez les agents de santé.

Le moment choisi pour débuter cette étude est crucial. Dans l’idéal, elle devrait être conduite juste
après qu’un patient atteint de COVID-19 a été identifié dans un établissement de santé. Il faut
également pouvoir définir une période d’exposition potentielle distincte pour chaque secteur de
l’établissement où le patient s’est rendu, et établir une liste exhaustive de tous les agents de santé
qui ont été présents dans le même secteur que le patient. L’étude devrait également idéalement
être conduite au cours des premières phases d’une épidémie, avant que la transmission se
généralise ou que des flambées nosocomiales se déclarent.

2.2 Population

La population de l’étude est obtenue par recensement de tous les personnels de santé qui ont
travaillé dans un établissement de santé dans lequel est pris en charge un patient atteint d’une
infection à coronavirus 2019 (COVID-19) confirmée en laboratoire. Tout doit être fait pour inclure
dans l’étude tous les agents de santé recensés ayant travaillé à un moment ou un autre pendant que
ce patient se trouvait dans l’établissement de santé.

COMMENTAIRE : Il est probable qu’un patient soit passé par plusieurs secteurs d’un établissement
de santé : par exemple, quand il a été admis aux urgences, transporté en radiologie et transféré dans
un service. Tout doit être fait pour inclure tous les agents de santé qui se sont trouvés dans les
mêmes secteurs que le patient après son admission.

Pour les besoins de cette étude, le terme agent de santé ne doit pas être trop restrictif, de façon à
ce qu’un grand nombre de personnels de santé ayant été potentiellement exposés puissent être
inclus dans l’étude. Pour cette raison, la définition d’un agent de santé doit englober l’ensemble des
personnels de l’établissement de santé qui ont été impliqués dans la prise en charge d’un patient
COVID-19, notamment ceux qui ont été présents dans le même secteur que le patient, mais aussi
ceux qui n’ont peut-être pas dispensé directement des soins au patient, mais qui ont été en contact
avec les liquides biologiques du patient, ou des objets lui appartenant ou des surfaces
environnementales potentiellement contaminés. Le terme couvrira ainsi les professionnels de la
santé, le personnel paramédical, les auxiliaires de santé et les agents auxiliaires de service tels que le
personnel de nettoyage et de blanchisserie, les médecins radiologues et les techniciens de
radiologie, les employés de bureau, les phlébotomistes, les inhalothérapeutes et thérapeutes
respiratoires, les nutritionnistes, les travailleurs sociaux, les kinésithérapeutes, le personnel de
laboratoire, les agents d’entretien, les préposés à l’admission/réception, les transporteurs sanitaires
et les ambulanciers, le personnel de restauration, etc.

Dès qu’un cas de COVID-19 aura été identifié dans un établissement de santé, il faudra dresser la
liste de tous les agents de santé ayant été exposés d’une manière ou d’une autre au patient malade
concerné (voir les Conseils pour identifier tous les agents de santé ayant été potentiellement

-9-
exposés, à l’appendice A). Cela devra se faire en collaboration avec les superviseurs et les collègues,
en consultant les tableaux de service et éventuellement le dossier médical du patient afin de repérer
tous les services de l’établissement de santé par lesquels le patient est passé et s’assurer que tous
les agents de santé concernés peuvent être identifiés et recrutés dans l’étude.

COMMENTAIRE : Ce protocole est destiné à évaluer les facteurs de risque d’infection chez les agents
de santé ayant été potentiellement exposés à la COVID-19. Il ne couvre pas les visiteurs de
l’établissement de santé qui ont pu être en contact avec un patient atteint de COVID-19 ou avec les
affaires de ce patient.

COMMENTAIRE : Afin de pouvoir comparer les résultats entre les différentes études, il est important
que les échanges et les rencontres des agents de santé soient clairement définis en termes de type
et de durée d’exposition potentielle dans le rapport d’étude.

2.3 Critères d’admissibilité

Critères d’inclusion
Tous les agents de santé en situation d’exposition possible à la COVID-19 au sein d’un établissement
de santé dans lequel est pris en charge un patient atteint d’une infection à coronavirus 2019 (COVID-
19) confirmée en laboratoire, y compris une exposition au sang et aux liquides biologiques du
patient, et à des affaires ou des appareils du patient et des équipements reliés au patient, qui sont
contaminés.

Critères d’exclusion
Agents de santé qui travaillent dans un autre établissement de santé, en particulier ceux qui
travaillent dans un établissement de santé qui a récemment connu, ou connaît, un incident de
transmission nosocomiale de COVID-19 à grande échelle ; et agents de santé qui ont un cas confirmé
de COVID-19 dans leur ménage ou leur entourage proche.

COMMENTAIRE : Le concept d’« exposition protégée » sera évalué en tant que partie intégrante de
cette étude. À ce titre, le port d’un équipement de protection individuelle (EPI) ne doit pas être
considéré comme un critère d’exclusion, car l’un des facteurs de risque étudiés est justement
l’utilisation d’un EPI approprié.

De même, les agents de santé symptomatiques ne doivent pas non plus être exclus de l’étude. Dans
le cas où un agent de santé symptomatique est trop malade pour être interrogé, les investigateurs
doivent examiner si un suppléant (collègue ou superviseur) serait en mesure de remplir le
questionnaire au nom de l’agent malade.

2.4 Collecte des données

Tous les agents de santé recrutés dans l’étude devront remplir un questionnaire (voir l’appendice A)
qui couvre : (a) les renseignements démographiques ; (b) le respect des mesures de lutte anti-
infectieuse ; et (c) un éventuel contact avec le patient COVID-19, et une possible exposition à ce
patient, à compter de son admission dans l’établissement de santé. Les formulaires constituant le
questionnaire se trouvent à l’appendice A du présent document. Même s’ils ne sont pas exhaustifs,
ces formulaires décrivent les données qu’il est nécessaire de collecter pour mieux connaître
l’épidémiologie de la COVID-19 (Tableau 2) ; ils peuvent être ultérieurement améliorés et révisés. Le
protocole et le questionnaire de l’étude devront éventuellement être adaptés en fonction du
contexte local et des caractéristiques de l’épidémie.

-10-
Tableau 2. Récapitulatif des outils de collecte des données

Personnes chez
Numéro de Objet du
qui collecter les Moment où collecter les données
formulaire formulaire
données
AGENTS DE SANTÉ
Formulaire 1 Formulaire de Agents de santé Dès que possible après la confirmation par le
déclaration en situation de laboratoire d’un cas dans un établissement de santé
initiale possible où le cas en question reçoit des soins (Jour 1)
exposition
Formulaire 2 Formulaire de Agents de Au moins 21 jours après avoir rempli le Formulaire 1
déclaration de santé : issue (Jour >21)
suivi finale Une mise à jour doit être demandée régulièrement si
la totalité des informations requises n’est pas
disponible au moment où ce formulaire est rempli

Formulaire 3 : Consigner la Agents de santé Pendant au moins 21 jours après avoir rempli le
Journal des présence ou en situation de questionnaire initial (Formulaire 1)
symptômes l’absence de possible
différents signes exposition
ou symptômes

ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ
Évaluation des Administrateur Doit être rempli une seule fois pour chaque
Formulaire 4
mesures de lutte de établissement de santé impliqué dans l’étude
anti-infectieuse l’établissement
en place dans de santé
l’établissement
de santé

Tableau 3. Chronologie de la collecte des données et du prélèvement des échantillons dans le


cadre du protocole d’enquête chez les agents de santé

Jours depuis 1 … … 21-28


le
recrutement
Visite à
l’établissement
de santé et
collecte des
données
Échantillon de
sérum
Échantillons des Facultatif et fonction de la Facultatif et fonction de la
voies situation et de la disponibilité des situation et de la disponibilité
respiratoires ressources des ressources
Autres Facultatif et fonction de la situation et de la disponibilité des ressources
échantillons (si
pertinent)

Les cases bleues indiquent les activités qui sont nécessaires pour l’étude.
Les cases vertes indiquent le moment où des échantillons supplémentaires peuvent être prélevés en plus des échantillons
minimaux requis pour cette étude, ce qui permettrait d’obtenir davantage d’informations. Il pourrait s’agir par exemple
d’échantillons des voies respiratoires utilisés à des fins d’analyse moléculaire pour déceler la phase aiguë de la COVID-
19, quels que soient les symptômes.

-11-
2.5 Utilisation de l’outil Go.Data

Le logiciel Go.Data est un outil électronique de collecte de données sur le terrain qui a été conçu
pour être utilisé par l’OMS, le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN), les
États Membres et les partenaires afin de soutenir et de faciliter les enquêtes sur les flambées
épidémiques, notamment la collecte de données sur le terrain, la recherche des contacts et la
visualisation des chaînes de transmission. Cet outil comprend des fonctionnalités de collecte de
données sur les cas et les contacts, de suivi des contacts et de visualisation des chaînes de
transmission. Il comporte deux composants : une application Web et une application facultative
pour téléphone portable.. Il est destiné à tous les intervenants dans le cadre d’une flambée
épidémique, y compris le personnel de l’OMS, ainsi que le personnel du ministère de la santé et des
institutions partenaires.

Les principales fonctionnalités du logiciel Go.Data sont indiquées ci-dessous (des informations
supplémentaires et des captures d’écran sont disponibles à l’appendice C) :

• Il est libre et gratuit, sans frais de licence ;


• Il peut être opéré de différentes manières (sur un serveur ou de manière autonome) et sur
différentes plateformes (Windows, Linux, Mac) ;
• Il permet la collecte de données sur les cas et sur les contacts, y compris des données de
laboratoire ;
• Il n’est pas conçu pour une maladie ou un pays spécifique ; il peut être configuré de nombreuses
manières différentes, avec la possibilité de configurer des données de référence, des données
sur la flambée épidémique et des données de localisation ;
• Une même installation de Go.Data peut être utilisée pour collecter des données dans le cadre de
nombreuses épidémies ;
• Il offre une aide en plusieurs langues, avec la possibilité d’ajouter et de gérer des langues
supplémentaires via l’interface utilisateur ;
• Les rôles des utilisateurs et les autorisations sont très détaillés, avec notamment la possibilité
d’autoriser l’accès à des utilisateurs au niveau d’une épidémie particulière ;
• Des modèles pour flambées épidémiques ont été inclus afin de faciliter la création des
formulaires de collecte de données sur les flambées épidémiques ;
• Il permet de produire une liste de suivi des contacts, et de visualiser les chaînes de transmission ;
• Les utilisateurs disposant des droits appropriés peuvent configurer un formulaire d’enquête sur
les cas, un formulaire de suivi des contacts et un formulaire de collecte des données de
laboratoire ; et
• Il dispose d’une application facultative pour téléphone portable (Android et iOS) axée sur la
collecte de données sur les cas et les contacts, et sur la recherche des contacts et leur suivi.

Plusieurs options sont disponibles pour l’hébergement de Go.Data pour les pays (voir l’appendice C).

Pour obtenir des informations supplémentaires, prenez contact à l’adresse : godata@who.int ou


consultez le site Web https://www.who.int/godata (19).

-12-
2.6 Évaluations en laboratoire

2.6.1 Prélèvement des échantillons

COMMENTAIRE : Les éléments qui suivent sont destinés à guider le prélèvement d’un minimum
d’échantillons chez tous les agents de santé. Selon le délai écoulé entre l’identification du cas de
COVID-19 dans l’établissement de santé et le démarrage de l’étude, il se peut aussi que les
investigateurs de l’étude décident d’inclure des échantillons des voies respiratoires à des fins
d’analyse moléculaire afin de repérer la phase aiguë de la COVID-19, et/ou d’effectuer un
prélèvement d’échantillons des voies respiratoires en série. Veuillez noter que les investigateurs de
l’étude doivent impérativement porter un EPI approprié lorsqu’ils prélèvent un échantillon, quel
qu’il soit (voir section 2.7.5 ci-dessous sur la Prévention de la COVID-19 chez le personnel de
l’étude).

Un échantillon de sérum initial doit être prélevé chez tous les agents de santé, dès que possible
après la confirmation de l’admission d’un patient atteint de COVID-19 dans l’établissement de santé.

Un deuxième échantillon de sérum devra ensuite être prélevé chez les mêmes agents de santé au
moins 21 jours après le prélèvement du premier échantillon de sérum. Ces échantillons sérologiques
appariés permettront de détecter la séroconversion, de mieux connaître le taux d’atteinte
secondaire et de déterminer la proportion d’infections qui sont asymptomatiques. Ces échantillons
sérologiques appariés doivent être prélevés sur tous les agents de santé identifiés comme des
contacts, indépendamment de leurs symptômes.

Un prélèvement d’échantillons des voies respiratoires (p. ex. nasopharyngés) et d’autres types
d’échantillons peut être effectué pour déterminer s’il y a infection aiguë par le virus de la COVID-19,
selon les objectifs de l’enquête et les ressources et capacités disponibles.

2.6.2 Transport des échantillons

Toute personne impliquée dans le prélèvement ou le transport des échantillons doit être formée aux
pratiques de manipulation sans danger et aux procédures de décontamination des déversements.
Pour en savoir plus sur le transport des échantillons prélevés et obtenir des conseils en matière de
lutte anti-infectieuse, veuillez vous reporter à l’algorithme de prise en charge des cas et aux
orientations sur le travail en laboratoire, disponibles dans le pays, ou aux orientations de l’OMS sur
le travail en laboratoire, disponibles sur le site Web de l’OMS.

Pour chaque échantillon biologique prélevé, l’heure du prélèvement, les conditions de transport et
l’heure d’arrivée au laboratoire d’étude seront consignées. Les échantillons doivent parvenir au
laboratoire dès que possible après leur prélèvement. Lorsque l’échantillon a peu de chances
d’arriver au laboratoire dans un délai de 72 heures, il doit être congelé, de préférence à -80 °C, puis
transporté dans de la glace carbonique Il est toutefois important d’éviter de congeler et de
décongeler plusieurs fois les échantillons. Le stockage des échantillons des voies respiratoires et des
échantillons de sérum dans des congélateurs domestiques sans givre (no-frost) est à éviter, ces
derniers étant sujets à de fortes variations de température. Le sérum doit être obtenu par
séparation à partir de sang total ; il peut être stocké et expédié à 4 °C, ou congelé à -20 °C ou à plus
basse température (à -80 °C) avant d’être transporté dans de la glace carbonique.

Le transport d’échantillons à l’intérieur des frontières d’un pays doit respecter la réglementation
nationale en vigueur. Le transport d’échantillons d’un pays à un autre doit se faire en conformité

-13-
avec les réglementations internationales en vigueur, telles que décrites dans le Guide pratique sur
l’application du Règlement relatif au transport des matières infectieuses 2019- 2020 de l’OMS.

2.6.3 Analyses de laboratoire

Plusieurs tests permettant de détecter les nouveaux coronavirus ont été récemment mis au point ;
les protocoles ou les modes opératoires normalisés sont également disponibles sur le site Web de
l’OMS .

Des tests sérologiques spécifiques de la COVID-19 sont actuellement en cours de mise au point / en
phase d’évaluation. Les protocoles ou les modes opératoires normalisés seront publiés sur le site
Web de l’OMS dès qu’ils seront disponibles. La réactivité croisée avec d’autres coronavirus peut
poser problème et doit être prise en compte au moment d’interpréter les données. La confirmation
d’une séropositivité pour le virus de la COVID-19 peut nécessiter plusieurs analyses. Les échantillons
de sérum pourront être conservés à -80 °C en attendant de disposer de plus d’informations sur la
performance des tests disponibles.

2.7 Considérations éthiques

Les exigences éthiques varient selon les pays. Dans certains pays, cette enquête peut relever des lois
de surveillance de la santé publique (organisation des secours) et ne pas nécessiter l’approbation
éthique d’un conseil d’examen institutionnel.

2.7.1 Consentement éclairé

Le but de l’étude sera expliqué à tous les agents de santé connus pour avoir été en contact avec un
patient confirmé atteint de COVID-19. De plus, un consentement éclairé devra être obtenu par un
membre qualifié de l’équipe d’enquête, pour tous les agents de santé contacts désireux de
participer à l’étude, et avant tout démarrage de procédure prévue dans l’enquête. Chaque
participant doit être informé que sa participation à l’étude est volontaire, et qu’il est libre de se
retirer de l’enquête à tout moment, sans avoir à se justifier, sans subir de conséquences et sans que
cela nuise à ses responsabilités professionnelles.

COMMENTAIRE : l’âge auquel il est possible de donner son consentement à participer à une étude
peut varier selon les pays. Il convient donc de vérifier à l’avance les exigences des autorités locales,
régionales ou nationales en la matière.

Il convient d’expliquer aux sujets de l’étude que le consentement éclairé signifie que des
échantillons de sang et des données épidémiologiques seront recueillis aux fins prévues par l’étude,
que les échantillons pourront éventuellement être expédiés hors du pays pour être soumis à des
analyses supplémentaires, et que les échantillons pourront être utilisés pour des travaux de
recherche dans le futur.

2.7.2 Risques et avantages pour les sujets

Cette étude comporte un risque minime pour les participants, lié au prélèvement d’une petite
quantité de sang. L’avantage direct que peut en tirer le participant est qu’il sera possible de détecter
s’il est infecté par le virus de la COVID-19, ce qui lui permettrait d’être suivi et soigné de manière
appropriée. Le principal avantage de l’étude est indirect : les données collectées contribueront à
améliorer et à orienter les activités visant à comprendre la transmission de la COVID-19 et à éviter
que sa propagation se poursuive.

-14-
2.7.3 Confidentialité

La confidentialité des informations concernant les participants sera maintenue tout au long de
l’étude, en particulier s’agissant d’agents de santé exposés à la COVID-19. Tous les sujets de l’étude
doivent se voir attribuer un numéro unique par l’équipe d’enquête, qui sera utilisé pour
l’identification de leurs questionnaires et échantillons cliniques respectifs. Le lien entre ce numéro
d’identification et l’identité des personnes sera conservé par l’équipe d’enquête et le Ministère de la
santé (ou équivalent), et ne sera pas divulgué ailleurs.

Au cas où l’organisation chargée de la mise en œuvre de cette étude transmettrait ces données à
l’OMS ou à une autre agence ou institution qui fournirait son aide dans le cadre de leur analyse, seul
le numéro d’identification spécifique à l’étude devrait être communiqué, sans aucune information
permettant d’identifier les personnes.

L’article 45 du Règlement sanitaire international (RSI, 2005) décrit le « traitement des données à
caractère personnel ». Les données reliées à l’identité d’une personne, recueillies dans le cadre du
RSI (2005), doivent être tenues confidentielles et traitées de façon anonyme comme le prévoit la
législation nationale. Toutefois, ces données peuvent être divulguées dès lors qu’il s’agit d’évaluer et
de gérer des risques pour la santé publique, sous réserve que les données soient traitées en toute
impartialité et dans le respect de la légalité. La troisième édition du RSI (2005) est disponible sur le
site Web de l’OMS à l’adresse : https://www.who.int/ihr/publications/9789241580496/fr/

2.7.4 Conditions d’utilisation : Go.Data

Si un groupe mettant en œuvre l’enquête choisit d’utiliser le logiciel libre Go.Data comme outil pour
mener cette enquête (18), les pays auront à choisir entre plusieurs options pour l’hébergement de
ce logiciel. Des informations détaillées se trouvent à l’appendice C de ce document. Ce groupe devra
étudier la meilleure approche à suivre dans le cadre de l’enquête.

Si le serveur Go.Data doit être basé à l’OMS, l’accès à l’application Go.Data sur ce serveur sera limité
aux utilisateurs disposant d’un identifiant de connexion valide pour l’application Go.Data. Les
conditions d’utilisation du logiciel Go.Data se trouvent à l’appendice C.

2.7.5 Prévention de la COVID-19 chez le personnel de l’étude

Toutes les personnes impliquées dans l’étude doivent être formées aux procédures de lutte anti-
infectieuse (précautions standard contre la transmission par contact, par gouttelettes, ou par voie
aérienne, conformément aux directives nationales ou locales). Ces procédures doivent comprendre
une bonne hygiène des mains et l’utilisation correcte des masques faciaux médicaux ou
respiratoires, si nécessaire, non seulement pour minimiser le propre risque d’infection de ces
personnes quand elles sont en contact étroit avec des agents de santé ayant été potentiellement
exposés à un patient atteint de COVID-19, mais également pour minimiser le risque de propagation
parmi les agents de santé identifiés comme des contacts d’un patient atteint de COVID-19.

Les orientations techniques de l’OMS en matière de lutte anti-infectieuse dans le contexte de la


COVID-19 sont disponibles sur le site Web de l’OMS à l’adresse :
https://www.who.int/fr/publications-detail/infection-prevention-and-control-during-health-care-
when-novel-coronavirus-(ncov)-infection-is-suspected-20200125

-15-
3 Analyses statistiques

3.1 Taille d’échantillon

L’étude prospective décrite dans ce document de protocole est destinée à fournir des informations
sur l’étendue de l’infection à nouveau coronavirus 2019 (COVID-19) chez les agents de santé et sur
les possibles facteurs de risque infectieux. Des études de plus grande envergure permettront sans
nul doute d’effectuer une analyse plus robuste des facteurs susceptibles d’influer sur le risque
d’infection secondaire, et de caractériser plus en détail les réponses sérologiques après infection.

Les tailles d’échantillon peuvent être calculées à l’aide des formules ou outils statistiques
disponibles en ligne (p. ex. http://www.openepi.com/Menu/OE_Menu.htm) ou dans des progiciels
d’analyse statistique. À noter que pour les enquêtes dans les familles, l’effet du plan
d’échantillonnage risque d’augmenter la taille d’échantillon nécessaire pour l’étude. Pour les
enquêtes nécessitant un prélèvement d’échantillons en série (autrement dit, les enquêtes de
cohortes longitudinales ou les enquêtes transversales répétées) ou pour les études sur les facteurs
de risque, les enquêteurs doivent effectuer des calculs de taille d’échantillon afin d’être sûrs que
leurs enquêtes ont la puissance adéquate.

3.2 Plan d’analyse

La combinaison de données épidémiologiques, virologiques (génomiques, antigéniques) et


sérologiques peut permettre d’acquérir une connaissance unique et précoce de la situation de la
pandémie, ce qui favorisera la riposte par la mise en œuvre d’actions de santé publique
proportionnées et ciblées.

Une analyse descriptive (temps, lieu, personnes) devrait fournir des informations préliminaires
sur le spectre clinique et l’évolution de la COVID-19 chez les agents de santé.

Les analyses avancées donnant un aperçu des paramètres épidémiologiques qu’il est possible de
calculer à l’aide des formulaires/questionnaires de l’enquête et des échantillons obtenus sont
présentées au Tableau 4. Celui-ci comprend une colonne commentaires/limites qui donne des
informations sur les points forts et les points faibles de ce protocole.

Tableau 4. Définition et source des paramètres épidémiologiques qui peuvent être estimés lors
d’une enquête chez les agents de santé

Paramètre Définition Formulaire (et Commentaires,


questions) limites
Expression « simplifiée » permettant d’obtenir
présentée en italique juste les données
en dessous nécessaires au calcul
du paramètre
concerné
Taux d’infections Mesure de la fréquence des Formulaire 3 Le numérateur sera
secondaires nouveaux cas de COVID-19 déterminé comme étant
(également appelé parmi les agents de santé le nombre d’agents de
incidence des qui ont été les contacts d’un santé confirmés atteints
infections cas confirmé au cours d’une de COVID-19, tandis que
secondaires) période donnée le dénominateur sera
déterminé comme étant

-16-
Taux d’infections parmi les le nombre total
contacts ; déduit des tests d’agents de santé
sérologiques sur échantillons enrôlés en tant que
appariés contacts du cas

Représente un risque
d’infection global chez
les agents de santé
contacts pendant une
période donnée
Réponse sérologique Modification du taux sérique Formulaire 3 Ce calcul ne pourra être
à l’infection d’anticorps anti-coronavirus réalisé qu’en cumulant
2019 les données (résultats
d’analyse biologique)
Augmentation du titre. des laboratoires

Le résultat sera
complété par les
conclusions des études
cliniques et des
premières études sur les
premières flambées
épidémiques, qui
permettront de
confirmer qu’une
séroconversion doit
bien être attendue à la
suite d’une infection
Type de contact le Détermination des groupes Formulaire 1 : Q6 Peut n’être qu’un signal
plus susceptible de qui sont les plus vulnérables Formulaire 2 : Q10 précoce ; il faudra
contracter l’infection à une infection par le virus utiliser d’autres sources
de la COVID-19 (par d’information pour
exemple, tranches d’âge, éclairer la prise de
sexe, profession) décision (liste de cas et
autres séries de cas
cliniques)

Estimation susceptible
d’être biaisée dans
cette étude, car elle ne
repose que sur les
sujets qui ont fait l’objet
d’une détection active ;
or le comportement de
recours aux soins peut
varier d’un groupe de
personnes à l’autre

-17-
4 Présentation des résultats

Toute enquête de cette nature doit comporter un rapport sur les informations suivantes, stratifiées
en fonction de l’âge, du sexe et des caractéristiques de temps et de lieu pertinentes :

1. le nombre de cas de COVID-19 confirmés par un test de laboratoire, le nombre d’agents de


santé identifiés et, parmi ces derniers, le nombre enrôlé et les types de postes qu’ils
occupent au sein de l’établissement de santé ;
2. le nombre d’agents de santé contacts pour lesquels il existe des preuves sérologiques
d’infection par le virus de la COVID-19.

COMMENTAIRE : Si l’analyse moléculaire fait partie de l’étude, il sera important de notifier le


nombre d’agents de santé présentant une COVID-19 en phase aiguë et de caractériser la sévérité de
leur atteinte.

Il est également important de décrire en détail la structure de l’étude, notamment de donner la


définition de l’« établissement de santé » et de l’« agent de santé », la démarche suivie pour repérer
les agents de santé ayant été potentiellement exposés à un patient COVID-19, la durée entre chaque
prélèvement d’échantillons de sérum, et les méthodes de laboratoire utilisées pour s’assurer que les
données peuvent être regroupées et ainsi augmenter la puissance des estimations des différents
paramètres épidémiologiques.

Afin de faciliter l’harmonisation des données et la comparaison des résultats, les informations
doivent si possible être collectées dans un format standardisé en utilisant les questionnaires et les
outils proposés dans ce protocole générique (voir les formulaires 1-4 à l’appendice A).

Au cas où l’organisation chargée de la mise en œuvre de cette étude transmettrait ces données à
l’OMS ou à une autre agence ou institution qui fournirait son aide dans le cadre de leur analyse, les
données partagées ne doivent comporter que le numéro d’identification spécifique à l’étude, et
aucune information permettant d’identifier les personnes.

-18-
5 Bibliographie

1. Pneumonie de cause inconnue – Chine. Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
[site Web]. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 5 janvier 2020.
(https://www.who.int/csr/don/05-january-2020-pneumonia-of-unkown-cause-china/fr/,
consulté le 11 février 2020).
2. Park HY, Lee EJ, Ryu YW, Kim Y, Kim H, Lee H et al. Epidemiological investigation of MERS-
CoV spread in a single hospital in South Korea, May to June 2015. Euro Surveill. 2015;20:1–6
(https://www.eurosurveillance.org/content/10.2807/1560-7917.ES2015.20.25.21169,
accessed 11 February 2020).
3. Fagbo SF, Skakni L, Chu DKW, Garbati MA, Joseph M, Peiris M et al. Molecular epidemiology
of hospital outbreak of Middle East Respiratory Syndrome, Riyadh, Saudi Arabia, 2014.
Emerg Infect Dis. 2015;21(11):1981–8
(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4622263/, accessed 11 February 2020).
4. Assiri A, McGeer A, Perl TM, Price CS, Al Rabeeah AA et al. Hospital outbreak of Middle East
Respiratory Syndrome coronavirus. N Engl J Med. 2013;369(5):407–16
(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4029105/, accessed 11 February 2020).
5. Guery B, Poissy J, el Mansouf L, Séjourné C, Ettahar N, Lemaire X et al. Clinical features and
viral diagnosis of two cases of infection with Middle East Respiratory Syndrome coronavirus:
a report of nosocomial transmission. Lancet. 2013;381(9885):2265–72
(https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(13)60982-4/fulltext,
accessed 11 February 2020).
6. Hijawi B, Abdallat M, Sayaydeh A, Alqasrawi S, Haddadin A, Jaarour N et al. Novel
coronavirus infections in Jordan, April 2012: epidemiological findings from a retrospective
investigation. East Mediterr Health J. 2013;19(Suppl. 1):S12–8
(http://applications.emro.who.int/emhj/v19/Supp1/EMHJ_2013_19_Supp1_S12_S18.pdf,
accessed 11 February 2020).

6 Lectures complémentaires et cours en ligne

• World Health Organization. Coronavirus disease (COVID-19) situation reports


(https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports/,
accessed 12 February 2020).
• World Health Organization. National capacities review tool for a novel coronavirus (nCoV)
(https://www.who.int/publications-detail/national-capacities-review-tool-for-a-novel-
coronavirus, accessed 12 February 2020).
• Communication sur les risques et participation communautaire (RCCE) : préparation et
riposte face au nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV). Orientations provisoires. Genève,
Organisation mondiale de la Santé, 2020 (WHO/2019nCoV/RCCE/v2020.2, version 2 en
anglais ; https://www.who.int/publications-detail/risk-communication-and-community-
engagement-readiness-and-initial-response-for-novel-coronaviruses-(-ncov), consulté le 12
février 2020).
• Disease commodity package – novel coronavirus (nCoV). Geneva: World Health
Organization; 2020 (https://www.who.int/publications-detail/disease-commodity-package---
novel-coronavirus-(ncov), accessed 12 February 2020).
• Organisation mondiale de la Santé. Recommandations de l’OMS en vue de réduire le risque
de transmission d’agents pathogènes émergents de l’animal à l’homme sur les marchés
d’animaux vivants (https://www.who.int/health-topics/coronavirus/who-recommendations-
to-reduce-risk-of-transmission-of-emerging-pathogens-from-animals-to-humans-in-live-
animal-markets, consulté le 12 février 2020).
• Protocole d’investigation de la grippe non saisonnière et d’autres maladies respiratoires

-19-
aiguës émergentes. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2018
(WHO/WHE/IHM/GIP/2018.2 ;
https://www.who.int/influenza/resources/publications/outbreak_investigation_protocol/en
/, consulté le 12 février 2020).

Cours en ligne

• D’autres documents de formation en rapport avec la COVID-19 sont disponibles sur la


plateforme d’apprentissage en ligne de l’OMS (https://openwho.org/, consulté le 12 février
2020).
• Organisation mondiale de la Santé. Virus respiratoires émergents, y compris le COVID-19 :
méthodes de détection, de prévention, de réponse et de contrôle
(https://openwho.org/courses/introduction-au-ncov, consulté le 12 février 2020).
• Organisation mondiale de la Santé. Formation de l’OMS sur la prise en charge clinique des
infections respiratoires aiguës sévères (SARI) (https://openwho.org/courses/syndrome-
respiratoire-aigu-severe, consulté le 12 février 2020).

D’autres cours sont en cours d’élaboration ; consultez régulièrement le lien https://openwho.org/

-20-
7 Remerciements

Ce protocole générique a été adapté du protocole de l’OMS intitulé « Assessment of potential risk
factors of Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS-CoV) infection among health care
personnel in a health care setting », des protocoles d’enquête sur la transmission dans les familles et
sur les X premiers cas et contacts (FFX) (« Household transmission’ investigation protocol » et « The
‘First Few X’ cases and contact’ investigation protocol (FFX) »), mis en œuvre lors d’une pandémie de
grippe, et de l’étude « Prospective Study of household transmission of Influenza » conduite par le
consortium CONSISE (Consortium for the Standardisation for Influenza Seroepidemiology). CONSISE
est un partenariat mondial qui travaille à élaborer des protocoles d’enquêtes sur la grippe et à
harmoniser les méthodes de séroépidémiologie afin d’orienter les politiques de santé publique en
matière de grippe pandémique, zoonotique et saisonnière. Ce partenariat international a été créé
pour répondre à un besoin, identifié lors de la pandémie de grippe H1N1 de 2009 : celui d’obtenir
des données séroépidémiologiques plus fiables (standardisées et validées) pour mieux estimer les
taux d’atteinte par l’infection et évaluer la gravité du virus pandémique, afin de guider les décisions
politiques.

Le présent document a été élaboré par April Baller, Isabel Bergeri, Rebecca Grant, Maria Van
Kerkhove, Maria Clara Padoveze, Armand Bejtullahu (du Programme de gestion des situations
d’urgence sanitaire (WHE), Organisation mondiale de la Santé). Les membres suivants du
département ont également contribué à l’élaboration de ce document : John Watson (CDC des États-
Unis d’Amérique), Anne Perrocheau, Yuka Jinnai, Stéphane Huggonnet, Oliver Morgan, Sooyoung
Kim et Armand Bejtullahu.

Les membres du Expert Working Group on Pandemic Influenza Special Investigations and Studies
(Groupe de travail d’experts sur les enquêtes et études spéciales sur la grippe pandémique) de l’OMS
ont apporté un soutien substantiel à l’élaboration de la version des protocoles d’enquêtes précoces
adaptés de ceux sur la grippe pandémique, en fournissant une orientation stratégique et une
contribution directe aux différentes versions préliminaires. Il s’agit notamment des personnes
suivantes (par ordre alphabétique) : Silke Buda (RK Institute, Allemagne), Cheryl Cohen (Ministère
de la santé, Afrique du Sud), Ben Cowling (Hong Kong University), Jeffery Cutter (Ministère de la
santé, Singapour), Rodrigo Fasce (NIC, Chili), Gail Garson (équipe de soutien opérationnel au
GOARN ; président du sous-groupe de recherche, Royaume-Uni), Arunkumar Govindakarnavar
(Manipal Institute of Virology, Manipal Academy of Higher Education, Inde), Jean-Michel Heraud
(Institut Pasteur de Madagascar), Peter Horby (ISARIC, Royaume-Uni), Sue Huang (NIC, Institute of
Environmental Science and Research, Nouvelle-Zélande), Bryan Kim (équipe de soutien opérationnel
au GOARN pour l’OMS, Suisse), Bryan Kim (équipe de soutien opérationnel au GOARN de l’OMS,
Suisse), Vernon Lee (Ministère de la santé, Singapour), Adrian Marcato (University of Melbourne,
Australie), Jodie McVernon (Peter Doherty Institute, Australie), Richard Pebody (Public Health
England, Royaume-Uni), Melissa Rolf (Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis
d’Amérique, États-Unis d’Amérique), Hassan Zaraket (American University of Beirut, Liban), Lei Zhou
(Centers for Disease Control and Prevention de Chine, Chine).

-21-
Appendice A : Questionnaire et conseils

POUR LES AGENTS DE SANTÉ


• Formulaire 1 : Formulaire de déclaration initiale (Jour 1)
• Formulaire 2 : Formulaire de déclaration de suivi (Jour >21)
• Formulaire 3 : Journal des symptômes à remplir par les agents de santé

POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ


• Formulaire 4 : Évaluation des mesures de lutte anti-infectieuse en place dans
l’établissement de santé

Conseils pour identifier tous les agents de santé ayant été potentiellement exposés

Avant que l’étude ne débute, il faudra recenser tous les agents de santé en situation d’exposition
possible à la COVID-19 au sein d’un établissement de santé dans lequel est pris en charge un patient
atteint d’une infection à coronavirus 2019 (COVID-19) confirmée par un test de laboratoire. Pour
cela, il faut commencer par consulter le dossier médical du patient et les registres de santé afin
d’établir la date d’admission et déterminer le temps passé dans chaque secteur de l’établissement
de santé, en se basant sur la circulation du patient à travers les différents services de l’établissement
depuis son admission.

Pour chaque secteur de l’établissement de santé où le patient a séjourné depuis son admission, tous
les personnels ayant fréquenté la zone où le patient a été soigné (même s’il n’y a pas eu de contact
direct avec le patient) doivent être recensés et inclus dans l’étude.

Nota bene : la définition d’un agent de santé doit englober l’ensemble des personnels de
l’établissement de santé qui ont été impliqués dans la prise en charge d’un patient infecté par le
virus de la COVID-19, notamment ceux qui ont été présents dans le même secteur que le patient,
mais aussi ceux qui n’ont peut-être pas dispensé directement des soins au patient, mais qui ont été
en contact avec des liquides biologiques du patient, ou des objets lui appartenant ou des surfaces
environnementales potentiellement contaminés. Le terme couvrira ainsi les professionnels de la
santé, le personnel paramédical, les auxiliaires de santé et les agents auxiliaires de service (tels que
le personnel de nettoyage et de blanchisserie, les médecins radiologues et les techniciens de
radiologie, les employés de bureau, les phlébotomistes, les inhalothérapeutes et thérapeutes
respiratoires, les nutritionnistes, les travailleurs sociaux, les kinésithérapeutes, le personnel de
laboratoire, les agents d’entretien, les préposés à l’admission/réception, les transporteurs sanitaires
et les ambulanciers, le personnel de restauration, etc.).

-22-
Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
chez les agents de santé dans un établissement de santé

Formulaire 1 : Formulaire de déclaration initiale pour l’agent de santé (Jour 1)

Numéro d’identification unique du cas/du groupe de cas (le cas échéant) :

1. Statut actuel
□ Vivant □ Décédé □ Inconnu/Perdu de vue

2. Informations concernant la personne qui collecte les données


Nom de la personne qui collecte les données
Institution de la personne qui collecte les données
Numéro de téléphone de la personne qui collecte les
données
Courriel de la personne qui collecte les données
Date de remplissage du formulaire (jj/mm/aaaa) ___/___/___
Nom de la personne qui collecte les données
Institution de la personne qui collecte les données

3. Informations permettant d’identifier le contact


Prénom
Nom de famille
Sexe □ Masculin □ Féminin □ Ne sait pas
Date de naissance (jj/mm/aaaa) ___/___/___
□ Ne sait pas
Numéro de téléphone (portable)
Courriel
Adresse (village/ville, district, province/région)
Pays de résidence
Nationalité
Ethnie (facultatif)
Tabagisme □ Oui □ Non
Poste occupé dans l’établissement de santé □ Médecin
□ Infirmier diplômé (ou équivalent)
□ Infirmier assistant, infirmier
technicien (ou équivalent)
□ Technicien/manipulateur en
radiologie
□ Phlébotomiste
□ Kinésithérapeute
□ Nutritionniste/diététicien
Autres personnels de santé :
□ Personnel de laboratoire
□ Préposés à l’admission/réception
□ Transporteurs sanitaires,
ambulanciers
□ Personnel de restauration
□ Agents d’entretien

-23-
4. Respect de l’information sur les mesures de lutte anti-infectieuse
Quelle était la date de votre toute dernière formation en
matière de lutte anti-infectieuse dans l’établissement de ___/___/___
santé (jj/mm/aaaa) ?
Combien avez-vous eu d’heures de formation cumulées en □ Moins de 2 heures
matière de lutte anti-infectieuse (précautions standard, □ Plus de 2 heures
précautions supplémentaires) dans cet établissement de
santé ?
Respectez-vous les pratiques recommandées pour □ Toujours, conformément aux
l’hygiène des mains ? recommandations
□ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Utilisez-vous une friction avec une solution □ Toujours, conformément aux
hydroalcoolique ou de l’eau et du savon avant de toucher recommandations
un patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Utilisez-vous une friction avec une solution □ Toujours, conformément aux
hydroalcoolique ou de l’eau et du savon avant toute recommandations
procédure de nettoyage ou d’asepsie ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Utilisez-vous une friction avec une solution □ Toujours, conformément aux
hydroalcoolique ou de l’eau et du savon après avoir été (ou recommandations
risqué d’être) exposé à des liquides biologiques ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Utilisez-vous une friction avec une solution □ Toujours, conformément aux
hydroalcoolique ou de l’eau et du savon après avoir touché recommandations
un patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Utilisez-vous une friction avec une solution □ Toujours, conformément aux
hydroalcoolique ou de l’eau et du savon après avoir touché recommandations
l’environnement d’un patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Appliquez-vous les précautions standard en matière de □ Toujours, conformément aux
lutte anti-infectieuse quand vous êtes en contact avec recommandations
n’importe quel patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
□ Je ne sais pas ce que sont les
précautions standard en matière de
lutte anti-infectieuse
Portez-vous un équipement de protection individuelle (EPI) □ Systématiquement, conformément à
quand cela est indiqué ? l’évaluation du risque

-24-
□ La plupart du temps, conformément
(un EPI comprend : masque médical, écran facial, gants de à l’évaluation du risque
protection, lunettes ou lunettes-masques, blouse, □ De temps en temps
combinaison, couvre-chef (charlotte, p. ex.), masque de □ Rarement
protection respiratoire (p. ex. N95 ou équivalent) et
surchaussures)
Les EPI sont-ils disponibles en quantités suffisantes dans □ Oui □ Non □ Ne sait pas
l’établissement de santé ?

5. Expositions à un patient infecté par le virus de la COVID-19


Date d’admission du patient atteint d’une COVID-19
___/___/___
confirmée (jj/mm/aaaa)
Avez-vous été en contact étroit avec le patient (à moins □ Oui □ Non □ Ne sait pas
d’un mètre) depuis son admission ?

- Dans l’affirmative, combien de fois (total) ?


- Dans l’affirmative, pendant combien de temps □ <5 minutes
chaque fois ? □ 5-15 minutes
□ >15 minutes
- Dans l’affirmative, avez-vous été exposé □ Oui □ Non □ Ne sait pas
directement en face à face de façon prolongée
(>15 minutes) ? Si oui, portiez-vous un EPI ?
□ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, de quel type ?


Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Masque médical/chirurgical
□ Masque de protection respiratoire
(par exemple, masques FFP2 ou N95 ou
équivalent)
□ Écran facial
□ Gants de protection
□ Lunettes ou lunettes-masques
□ Blouse
□ Combinaison
□ Couvre-chef
□ Surchaussures
Si vous portiez un masque médical, de quel
type :
Si vous portiez un masque de protection □ Oui □ Non □ Ne sait pas
respiratoire, son ajustement avait-il été
testé ?
Si vous portiez des gants de protection, les □ Oui □ Non
avez-vous enlevés après votre contact avec
le patient ?
- Dans l’affirmative, avez-vous suivi les mesures □ Toujours, conformément aux
d’hygiène des mains avant votre contact avec le recommandations
patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement

-25-
Si oui :
□ Friction avec une solution
hydroalcoolique
□ Savon et eau
□ Eau
- Dans l’affirmative, avez-vous suivi les mesures □ Toujours, conformément aux
d’hygiène des mains après votre contact avec le recommandations
patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement

Si oui :
□ Friction avec une solution
hydroalcoolique
□ Savon et eau
□ Eau
- Dans l’affirmative, étiez-vous présent lorsqu’une □ Oui □ Non □ Ne sait pas
procédure impliquant des actes générant des
aérosols a été réalisée sur le patient ? Si oui, décrire la procédure en
question :

Si oui, portiez-vous un EPI ?


□ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, de quel type ?


Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Masque médical/chirurgical
□ Masque de protection respiratoire
(par exemple, masques FFP2 ou N95 ou
équivalent)
□ Écran facial
□ Gants de protection
□ Lunettes ou lunettes-masques
□ Blouse
□ Combinaison
□ Couvre-chef
□ Surchaussures
- Dans l’affirmative, êtes-vous entré en contact avec □ Oui □ Non □ Ne sait pas
les liquides biologiques du patient ?
Si oui, quels liquides biologiques :

Si oui, portiez-vous un EPI ?


□ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, de quel type ?


Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Masque médical/chirurgical
□ Masque de protection respiratoire
(par exemple, masques FFP2 ou N95 ou
équivalent)

-26-
□ Écran facial
□ Gants de protection
□ Lunettes ou lunettes-masques
□ Blouse
□ Combinaison
□ Couvre-chef
□ Masque de protection respiratoire
(par ex. N95 ou équivalent)
□ Surchaussures
Avez-vous été en contact direct avec les affaires du patient □ Oui □ Non □ Ne sait pas
depuis son admission ?

Affaires du patient : effets personnels, linge et équipement


médical avec lesquels le patient peut avoir été en contact
- Dans l’affirmative, quelles affaires ? Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Vêtements
□ Objets personnels
□ Linge
□ Dispositifs médicaux utilisés sur le
patient
□ Équipement médical relié au patient
(ventilateur, pompe à perfusion, etc.)
□ Autres :
- Dans l’affirmative, combien de fois depuis son
admission (total) ?
- Dans l’affirmative, êtes-vous entré en contact avec □ Oui □ Non □ Ne sait pas
les liquides biologiques du patient par
l’intermédiaire des affaires du patient ? Si oui, quels liquides biologiques :

Si oui, portiez-vous un EPI ?


□ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, de quel type ?


Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Masque médical/chirurgical
□ Masque de protection respiratoire
(par exemple, masques FFP2 ou N95 ou
équivalent)
□ Écran facial
□ Gants de protection
□ Lunettes ou lunettes-masques
□ Blouse
□ Combinaison
□ Couvre-chef
□ Surchaussures
- Dans l’affirmative, avez-vous suivi les mesures □ Toujours, conformément aux
d’hygiène des mains avant votre contact avec les recommandations
affaires du patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement

-27-
Si oui :
□ Friction avec une solution
hydroalcoolique
□ Savon et eau
□ Eau
- Dans l’affirmative et si vous portiez des gants de □ Oui □ Non
protection, les avez-vous enlevés après votre
contact avec les affaires du patient ?
- Dans l’affirmative, avez-vous suivi les mesures □ Toujours, conformément aux
d’hygiène des mains après votre contact avec les recommandations
affaires du patient ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement

Si oui :
□ Friction avec une solution
hydroalcoolique
□ Savon et eau
□ Eau
Avez-vous eu un contact direct avec les surfaces autour du □ Oui □ Non □ Ne sait pas
patient ?
- Dans l’affirmative, quelles surfaces ? Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Lit
□ Salle de bains
□ Couloirs du service
□ Table du patient
□ Table de chevet
□ Table de repas
□ Bandeaux techniques pour les gaz
médicaux
□ Autres :
- Dans l’affirmative, combien de fois depuis son
admission (total) ?
- Dans l’affirmative, êtes-vous entré en contact avec □ Oui □ Non □ Ne sait pas
les liquides biologiques du patient par
l’intermédiaire des surfaces autour du patient ? Si oui, quels liquides biologiques :

Si oui, portiez-vous un EPI ?


□ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, de quel type ?


Cocher toutes les cases pertinentes :
□ Masque médical/chirurgical
□ Masque de protection respiratoire
(par exemple, masques FFP2 ou N95 ou
équivalent)
□ Écran facial
□ Gants de protection
□ Lunettes ou lunettes-masques
□ Blouse
□ Combinaison

-28-
□ Couvre-chef
□ Surchaussures
- Dans l’affirmative, avez-vous suivi les mesures □ Oui □ Non □ Ne sait pas
d’hygiène des mains après votre contact avec ces
surfaces ? Si oui :
□ Friction avec une solution
hydroalcoolique
□ Savon et eau
□ Eau

6a. Symptômes de l’agent de santé


Avez-vous eu des symptômes respiratoires, quels qu’ils □ Oui
soient (mal de gorge, toux, écoulement nasal, □ Non
essoufflement) au cours de la période suivant l’admission
du patient ? Si non, veuillez passer à la section 6c
Si oui, date d’apparition du premier symptôme ___/___/___
(jj/mm/aaaa) □ Ne sait pas
Fièvre (≥38 °C) ou antécédents de fièvre □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, date (jj/mm/aaaa) ___/___/___
Si oui, indiquer la température
maximale :

6b. Symptômes respiratoires


Mal de gorge □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Toux □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Écoulement nasal □ Oui □ Non □ Ne sait pas


Essoufflement □ Oui □ Non □ Ne sait pas

6c. Autres symptômes


Frissons □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Vomissements □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Nausées □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Diarrhée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maux de tête □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Éruption cutanée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Conjonctivite □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs musculaires / courbatures □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs articulaires □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte d’appétit □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte de l’odorat (anosmie) ou du goût □ Oui □ Non □ Ne sait pas

-29-
Saignements de nez □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Fatigue □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Convulsions □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Altération de la conscience □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Autres signes neurologiques □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :

□ Oui □ Non □ Ne sait pas


Autres symptômes Si oui, préciser :

7. Affection(s) préexistante(s) de l’agent de santé

Grossesse □ Oui □ Non □ Ne sait pas


Si oui, préciser le trimestre :
□ Premier □ Deuxième □ Troisième □ Ne
sait pas
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Obésité
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Cancer
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Diabète
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
VIH / autre déficience immunitaire
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maladie cardiaque
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Asthme (nécessitant un traitement)
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maladie pulmonaire chronique (autre que l’asthme)
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maladie hépatique chronique
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Trouble hématologique chronique
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maladie rénale chronique
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
Anomalie / Maladie neurologique chronique
□ Oui □ Non □ Ne sait pas
A reçu une greffe d’organe ou de moelle osseuse
Autre(s) affection(s) préexistante(s) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :

-30-
La partie suivante sera remplie par le coordinateur de l’étude ou équivalent

8a. Laboratoire : Méthodes utilisées pour les tests sérologiques et résultats :


Remplir une nouvelle ligne pour chaque échantillon prélevé et chaque type de test effectué :
Résultat (titre
Date de Date de des anticorps
Numéro prélèvement réception de anti- Date du
d’identification de l’échantillon l’échantillon Type coronavirus résultat Échantillons envoyés à un autre
du laboratoire (jj/mm/aaaa) (jj/mm/aaaa) d’échantillon Type de test 2019) (jj/mm/aaaa) laboratoire pour confirmation
___/___/___ ___/___/___ □ Sérum Préciser le type □ POSITIF ___/___/___ □ Oui
□ Autre, (ELISA/IFA IgM/IgG, Si Positif, titre : Si oui, préciser la date
préciser : test de ___/___/___
neutralisation, □ NÉGATIF Si oui, nom du laboratoire :
etc.) : □ NON
CONCLUANT □ Non

8b. Laboratoire : Méthodes utilisées pour les tests virologiques et résultats (FACULTATIF)
Remplir une nouvelle ligne pour chaque échantillon prélevé et chaque type de test effectué :
Date de Date de Échantillons
Numéro prélèvement de réception de envoyés à un autre
d’identification l’échantillon l’échantillon Type Date du résultat laboratoire pour
du laboratoire (jj/mm/aaaa) (jj/mm/aaaa) d’échantillon Type de test Résultat (jj/mm/aaaa) confirmation
___/___/___ ___/___/___ □ Écouvillonnage □ PCR □ POSITIF pour COVID-19 ___/___/___ □ Oui
nasal □ Séquençage du Si oui, préciser la
□ Écouvillonnage génome entier □ NÉGATIF pour COVID- date
de la gorge □ □ Séquençage 19 ___/___/___
Écouvillonnage d’une partie du Si oui, nom du
nasopharyngé génome □ POSITIF pour d’autres laboratoire :
□ Autre, □ Autre, préciser : agents pathogènes
préciser : Préciser quels agents □ Non
pathogènes :

-31-
9. État d’avancement du remplissage du formulaire
Le formulaire est-il entièrement □ Oui □ Non ou partiellement
rempli ?
Si non ou partiellement, raison :
□ Omission
□ Pas de tentative de remplissage
□ Non réalisé
□ Refus
□ Autre, préciser :

-32-
Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
chez les agents de santé dans un établissement de santé

Formulaire 2 : Formulaire de déclaration de suivi pour l’agent de santé (Jour >21)

Numéro d’identification unique du cas/du groupe de cas (le cas échéant) :

1. Statut actuel
□ Vivant □ Décédé □ Inconnu/Perdu de vue

2. Affection(s) préexistante(s) de l’agent de santé

Grossesse □ Oui □ Non □ Ne sait pas


Si oui, préciser le trimestre :
□ Premier □ Deuxième □ Troisième □ Ne
sait pas

3a. Symptômes de l’agent de santé


Avez-vous eu des symptômes respiratoires, quels qu’ils □ Oui
soient (mal de gorge, toux, écoulement nasal, □ Non
essoufflement) au cours de la période comprise entre la
visite d’inclusion et le prélèvement d’échantillons ? Si non, veuillez passer à la section 3c
Si oui, date d’apparition du premier symptôme ___/___/___
(jj/mm/aaaa) □ Ne sait pas
Fièvre (≥38 °C) ou antécédents de fièvre □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, date (jj/mm/aaaa) ___/___/___
Si oui, indiquer la température
maximale :

3b. Symptômes respiratoires


Mal de gorge □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Toux □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Écoulement nasal □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Essoufflement □ Oui □ Non □ Ne sait pas

3c. Autres symptômes


Frissons □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Vomissements □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Nausées □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Diarrhée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maux de tête □ Oui □ Non □ Ne sait pas

-33-
Éruption cutanée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Conjonctivite □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs musculaires / courbatures □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs articulaires □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte d’appétit □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte de l’odorat (anosmie) ou du goût □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Saignements de nez □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Fatigue □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Convulsions □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Altération de la conscience □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Autres signes neurologiques □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :

□ Oui □ Non □ Ne sait pas


Autres symptômes Si oui, préciser :

-34-
La partie suivante sera remplie par le coordinateur de l’étude ou équivalent

4a. Laboratoire : Méthodes utilisées pour les tests sérologiques et résultats :


Remplir une nouvelle ligne pour chaque échantillon prélevé et chaque type de test effectué :
Résultat (titre
Date de Date de des anticorps
Numéro prélèvement réception de anti- Date du
d’identification de l’échantillon l’échantillon Type coronavirus résultat Échantillons envoyés à un autre
du laboratoire (jj/mm/aaaa) (jj/mm/aaaa) d’échantillon Type de test 2019) (jj/mm/aaaa) laboratoire pour confirmation
___/___/___ ___/___/___ □ Sérum Préciser le type □ POSITIF ___/___/___ □ Oui
□ Autre, (ELISA/IFA IgM/IgG, Si Positif, titre : Si oui, préciser la date
préciser : test de ___/___/___
neutralisation, □ NÉGATIF Si oui, nom du laboratoire :
etc.) : □ NON
CONCLUANT □ Non

4b. Laboratoire : Méthodes utilisées pour les tests virologiques et résultats (FACULTATIF)
Remplir une nouvelle ligne pour chaque échantillon prélevé et chaque type de test effectué :
Date de Date de
Numéro prélèvement de réception de Échantillons envoyés à
d’identification l’échantillon l’échantillon Type Date du résultat un autre laboratoire
du laboratoire (jj/mm/aaaa) (jj/mm/aaaa) d’échantillon Type de test Résultat (jj/mm/aaaa) pour confirmation
___/___/___ ___/___/___ □ Écouvillonnage □ PCR □ POSITIF pour COVID-19 ___/___/___ □ Oui
nasal □ Séquençage du Si oui, préciser la date
□ Écouvillonnage génome entier □ NÉGATIF pour COVID-19 ___/___/___
de la gorge □ □ Séquençage d’une Si oui, nom du
Écouvillonnage partie du génome □ POSITIF pour d’autres laboratoire :
nasopharyngé □ Autre, préciser : agents pathogènes
□ Autre, Préciser quels agents □ Non
préciser : pathogènes :

-35-
5. État d’avancement du remplissage du formulaire
Le formulaire est-il entièrement □ Oui □ Non ou partiellement
rempli ?
Si non ou partiellement, raison :
□ Omission
□ Pas de tentative de remplissage
□ Non réalisé
□ Refus
□ Autre, préciser :

6. Issue (Jour >21)


Issue □ Vivant □ Décédé □ Sans objet □ Inconnue

Si décédé, cause :
Issue à la date actuelle (jj/mm/aaaa) ___/___/___
□ Inconnue □ Sans objet
Hospitalisation □ Oui □ Non □ Ne sait pas

Si oui, date de première hospitalisation


___/___/___
□ Ne sait pas

Si oui, motif de l’hospitalisation :

-36-
Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
chez les agents de santé dans un établissement de santé

Formulaire 3 : Journal des symptômes à remplir par les agents de santé

Un journal des symptômes sera fourni à chaque agent de santé, afin qu’il puisse noter la présence
ou l’absence de différents signes ou symptômes pendant au moins 21 jours après le remplissage du
questionnaire initial (Formulaire 1).

Le modèle de journal des symptômes fourni ci-dessous est générique. Dans le cas d’un nouveau
virus, l’étendue du spectre et du tableau cliniques reste floue ; on peut donc étoffer le journal des
symptômes pour y inclure les vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales, etc., le cas
échéant ; il peut également être nécessaire de le modifier pour y inclure une collecte de données sur
les symptômes pendant plus de 14 jours.

Si le contact développe l’un de ces symptômes, demandez-lui d’en informer votre équipe locale de
santé publique.

Jour Symptômes*
Pas de
symptômes
(cocher si aucun Autres
symptôme Fièvre Écoulement Mal de symptômes :
n’apparaît) ≥38 °C nasal Toux gorge Essoufflement préciser
0 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
1 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
2 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
3 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
4 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
5 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
6 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
7 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
8 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non
9 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non
Non Non Non

21 □ Aucun □ Oui □ □ Oui □ Non □ Oui □ □ Oui □ □ Oui □ Non


Non Non Non
*Sélectionner « Aucun » pour Aucun symptôme. Lorsque le patient ne ressent aucun symptôme,
l’entrée des données est alors considérée comme terminée.

-37-
Protocole d’évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
chez les agents de santé dans un établissement de santé

Formulaire 4 : Évaluation des mesures de lutte anti-infectieuse en place dans


l’établissement de santé
Pour chaque établissement de santé impliqué dans l’enquête, le formulaire suivant devra être
rempli une seule fois par un administrateur de l’établissement de santé.

Informations sur l’établissement de santé


Nom de l’établissement de santé dans lequel il y a un
patient présentant une infection par le virus de la COVID-
19 confirmée en laboratoire qui reçoit des soins
L’établissement de santé dispose-t-il de matériels et de □ Oui □ Non □ Ne sait pas
services WASH (eau, assainissement et hygiène)
appropriés ?
L’établissement de santé a-t-il un programme de lutte anti- Cocher toutes les cases pertinentes :
infectieuse et une équipe en charge ou au moins un point □ programme de lutte anti-infectieuse
focal spécialement affecté et formé en matière de lutte □ équipe / service en charge de la lutte
anti-infectieuse ? anti-infectieuse
□ point focal pour la lutte anti-
infectieuse
□ formation sur la lutte anti-infectieuse

L’établissement de santé a-t-il des lignes directrices en □ Oui □ Non □ Ne sait pas
matière de lutte anti-infectieuse à l’intention des agents de
santé ?
L’établissement de santé a-t-il des lignes directrices en □ Oui □ Non □ Ne sait pas
matière de lutte anti-infectieuse pour les précautions
(contre la transmission) standard et supplémentaires ?
L’établissement de santé organise-t-il des formations □ Oui □ Non □ Ne sait pas
régulières en matière de lutte anti-infectieuse destinées
aux agents de santé (au moins une fois par an) ?
L’établissement de santé dispose-t-il d’équipements de □ Oui □ Non □ Ne sait pas
protection individuelle (EPI) ?
Les EPI sont-ils disponibles en quantités suffisantes dans □ Oui □ Non □ Ne sait pas
l’établissement de santé ?
Les EPI disponibles sont-ils de bonne qualité et adaptés aux □ Oui □ Non □ Ne sait pas
besoins ?
Des solutions hydroalcooliques sont-elles facilement □ Oui □ Non □ Ne sait pas
accessibles (c’est-à-dire, disponibles au point de service)
pour l’hygiène des mains dans l’établissement de santé ?
Du savon et de l’eau sont-ils disponibles pour l’hygiène des □ Oui □ Non □ Ne sait pas
mains dans l’établissement de santé ?
L’établissement de santé mène-t-il des audits réguliers (au □ Oui □ Non □ Ne sait pas
moins une fois par an) pour évaluer l’hygiène des mains et
fait-t-il régulièrement une restitution de l’information aux Si oui, date du dernier audit pour
agents de santé ? l’hygiène des mains (jj/mm/aaaa) :
__/___/___
L’établissement de santé mène-t-il d’autres audits en □ Oui □ Non □ Ne sait pas
matière de lutte anti-infectieuse ?

-38-
Si oui, date de l’audit le plus récent en
matière de lutte anti-infectieuse
(jj/mm/aaaa) : ___/___/___

L’établissement de santé a-t-il en place un système de □ Oui □ Non □ Ne sait pas


surveillance des infections nosocomiales chez les patients ?
L’établissement de santé a-t-il en place un système de □ Oui □ Non □ Ne sait pas
surveillance des infections nosocomiales chez les agents de
santé ?
L’établissement de santé dépiste-t-il le personnel à □ Oui □ Non □ Ne sait pas
l’arrivée pour déceler des symptômes d’infection ?
La direction de l’établissement de santé avertit-elle tous □ Toujours
les agents de santé si un patient infecté par le virus de la □ Dans la plupart des cas
COVID-19 est pris en charge au sein de l’établissement de □ Il arrive que nous ne soyons pas
santé ? avertis à temps
□ Rarement avertis à temps
L’établissement de santé a-t-il un poste de triage bien □ Oui □ Non □ Ne sait pas
équipé à l’entrée, avec du personnel qualifié ?
Les patients chez lesquels on suspecte une COVID-19 sont- □ Toujours
ils isolés dès leur arrivée dans l’établissement de santé ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
□ Ne sait pas
Un masque médical est-il systématiquement posé aux □ Toujours
patients chez lesquels on suspecte une COVID-19 lors de □ La plupart du temps
leur arrivée dans l’établissement de santé ? □ De temps en temps
□ Rarement
□ Ne sait pas
Les effectifs des agents de santé sont-ils adaptés à la □ Toujours, conformément aux
charge de travail avec les patients ? recommandations
□ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement
Le taux d’occupation des lits dépasse-t-il la capacité □ Toujours
standard de l’établissement de santé ? □ La plupart du temps
□ De temps en temps
□ Rarement

-39-
Appendice B : Comparaison des caractéristiques et complémentarité des principaux protocoles d’enquête précoce sur la maladie à
coronavirus 2019 (COVID-19)

Protocole d’évaluation des facteurs de risque


Protocole d’enquête sur la maladie à Protocole d’enquête sur la maladie à potentiels de maladie à coronavirus 2019
coronavirus 2019 (COVID-19) – Les X coronavirus 2019 (COVID-19) – (COVID-19) chez les agents de santé dans un
premiers cas et contacts transmission dans les familles établissement de santé

Population Les X premiers cas confirmés de COVID- Les contacts proches domestiques de Les agents de santé dans un établissement de
19 et leurs contacts proches dans la cas confirmés de COVID-19 (unité santé où un cas confirmé de COVID-19 a reçu des
population générale. épidémiologique de plus petite taille soins.
que pour le protocole FFX).
Objectif Dynamique de la transmission, sévérité Dynamique de la transmission, sévérité Dynamique de la transmission, sévérité et
et spectre clinique dans un substitut de la et spectre clinique dans les ménages. spectre clinique dans un milieu fermé, par
population générale. exemple dans les hôpitaux et les centres de
santé.
Résultats et Dynamique de la transmission, sévérité Données épidémiologiques importantes Dynamique de la transmission dans les
analyse et spectre clinique, en utilisant pour compléter et renforcer les établissements de santé, en utilisant
potentiels principalement les estimations résultats de l’enquête FFX, principalement les estimations suivantes :
suivantes : principalement pour les paramètres • taux d’infections secondaires (TIS) chez
• tableau clinique de l’infection par le suivants : les agents de santé ;
virus de la COVID-19, et évolution de • proportion des cas • éventail des tableaux cliniques et des
la maladie associée ; asymptomatiques et des cas facteurs de risque d’infection ;
• taux d’infections secondaires (TIS) symptomatiques ; • réponse sérologique après une infection
et taux d’attaque clinique
• période d’incubation, et durée de symptomatique par le virus responsable
secondaire par la COVID-19 chez les
l’infectiosité et de l’excrétion qui de la COVID-19 ;
contacts proches ;
peut être détectée ; • voies de transmission possibles.
• intervalle sériel de la COVID-19 ;
• intervalle sériel ;
• proportion des cas symptomatiques
parmi les cas de COVID-19 (par la • taux de reproduction : R0 et R de la
recherche des contacts et le COVID-19 ;

-40-
dépistage en laboratoire) ; • facteurs de risque cliniques ;
• identification des voies de évolution clinique et sévérité de la
transmission possibles. maladie ;
En second lieu, estimation des
• sous-groupes de population à
paramètres suivants :
• taux de reproduction de base risque élevé ;
(R0) de la COVID-19 ; • taux d’infections secondaires et
• période d’incubation de la taux d’attaque clinique secondaire ;
COVID-19 ; • caractéristiques du recours aux
• taux préliminaires de gravité soins.
de l’infection et de la maladie
(p. ex., taux d’hospitalisation
et taux de létalité).
Durée Chez les cas recrutés et les contacts Pour chaque ménage, il y aura au Un minimum de deux visites sur place seront
proches, les données seront collectées et minimum quatre visites à domicile réalisées pour les agents de santé et les
les échantillons seront prélevés au depuis le recrutement et pendant les 28 établissements de santé depuis le recrutement et
minimum au moment du recrutement jours de suivi. pendant les 21 jours de suivi.
(Jour 1) et 14 à 21 jours plus tard, avec
deux visites à domicile. Le recrutement peut être prolongé
autant que souhaité ; cependant, si les
données doivent être utilisées pour
mettre en œuvre des actions de santé
publique ciblées, la période la plus
pertinente se situe dans les premières
phases de l’épidémie (au cours des 2 à
3 premiers mois).
Début de À mettre en route dans les premiers jours À mettre si possible en route avant que À mettre en route au moment de la première
l’enquête suivant la survenue d’un cas confirmé de la transmission ne se fasse à grande identification d’un cas de COVID-19 confirmé en
COVID-19 dans le Pays X. échelle dans la communauté : le plus laboratoire dans un établissement de santé.
tôt possible après la confirmation des
Le protocole FFX est le premier protocole premiers cas de COVID-19 et au moins Cela doit être suivi par une recherche des agents
à mettre en œuvre lors d’une flambée dans les 2 à 3 premiers mois suivant de santé qui ont été des contacts des premiers
épidémique de COVID-19, sitôt les l’identification des premiers cas. cas de COVID-19 confirmés en laboratoire dans le

-41-
premiers cas de COVID-19 confirmés en Pays X au cours des premières phases de
laboratoire dans le Pays X au cours des Cela doit être suivi par une recherche l’épidémie/la pandémie.
premières phases de l’épidémie. des contacts domestiques (au sein des
familles) des premiers cas de COVID-19
confirmés en laboratoire dans le Pays X
au cours des premières phases de
l’épidémie.
Recrutement Les tout premiers cas confirmés de Les contacts domestiques des cas Les agents de santé qui ont été des contacts des
COVID-19 dans le Pays X ainsi que leurs primaires de COVID-19 confirmés en premiers cas de COVID-19 confirmés en
contacts proches seront les premiers laboratoire. laboratoire dans le Pays X au cours des premières
participants à être recrutés. Remarque : phases de l’épidémie/la pandémie.
au cours des précédentes études
FF100/FFX sur la pandémie de grippe,
300 à 400 cas ont été recrutés, plus leurs
contacts domestiques (au sein des
familles) (17).
Données et • Collecte des données : données • Visite à domicile avec prélèvement • Visite dans un établissement de santé avec
échantillons épidémiologiques, comprenant d’échantillons des voies prélèvement d’un échantillon de sérum au
minimaux à notamment les symptômes cliniques ; respiratoires les Jours 1 ; 7 ; 14 ; et Jour 1 et au Jour >21.
collecter chez expositions, y compris les contacts 28. • Les contacts agents de santé doivent
les avec un ou plusieurs cas confirmés ; • Un échantillon de sérum doit être consigner chaque jour leurs symptômes dans
participants et affections préexistantes. prélevé au Jour 1 et au Jour 28 ; le un journal des symptômes du Jour 0 au Jour
• Échantillons : échantillons des voies prélèvement d’un échantillon 14 ; il est fortement recommandé de
respiratoires (et autres) afin de supplémentaire au Jour 14 est poursuivre cette activité jusqu’au Jour 28.
diagnostiquer une COVID-19 en fortement recommandé.
cours ; et échantillons de sérum afin • Les contacts domestiques (au sein Remarque : il est impératif de disposer
d’obtenir des informations des familles) doivent consigner d’échantillons de sérum pour obtenir des
permettant d’aider à faire des chaque jour leurs symptômes dans informations permettant d’aider à faire des
inférences d’ordre un journal des symptômes du Jour 0 inférences d’ordre séroépidémiologique
séroépidémiologique. au Jour 14 ; il est fortement précoces.
recommandé de poursuivre cette
Remarque : il est impératif de disposer activité jusqu’au Jour 28.
d’échantillons de sérum pour obtenir des

-42-
informations permettant d’aider à faire Remarque : il est impératif de disposer
des inférences d’ordre d’échantillons de sérum pour obtenir
séroépidémiologique précoces, et des informations permettant d’aider à
d’échantillons des voies respiratoires (et faire des inférences d’ordre
autres) pour diagnostiquer une COVID-19 séroépidémiologique précoces, et
en cours. d’échantillons des voies respiratoires
(et autres) pour diagnostiquer une
COVID-19 en cours.

-43-
Appendice C : Logiciel Go.Data

Qu’est-ce que le logiciel Go.Data ?

Go.Data est une plateforme de collecte de données sur le terrain axée sur les données relatives aux
cas (qui comprennent les variables concernant les données de laboratoire, les données
d’hospitalisation et autres, collectées à l’aide d’un formulaire d’enquête sur les cas) et sur les
données relatives aux contacts (y compris le suivi des contacts). Les principaux résultats obtenus à
partir de cette plateforme sont des listes de suivi des contacts ainsi que des chaînes de transmission.

Quelles sont les principales fonctionnalités du logiciel Go.Data ?

Multiplateforme
Go.Data propose différents types d’exploitation (en mode connecté ou hors connexion) et différents
types d’installation (sur serveur ou autonome). Il fonctionne sur différents systèmes d’exploitation
(Windows, Linux, Mac). En outre, Go.Data dispose d’une application facultative pour téléphone
portable fonctionnant sur Android et iOS. Cette application est axée sur la collecte de données sur
les cas et les contacts, et sur la recherche des contacts et leur suivi.

Multilingue
Go.Data est multilingue, avec la possibilité d’ajouter et de gérer des langues supplémentaires via
l’interface utilisateur.

Possibilités de configuration
Go.Data offre de nombreuses
possibilités de configuration, notamment
pour gérer :

• les données de référence ;


• les données de localisation, y
compris les coordonnées ;
• les données relatives à la flambée
épidémique, y compris les variables du
formulaire d’enquête sur les cas et du
formulaire de suivi des contacts.

-44-
Une même installation One Go.Data peut être utilisée pour gérer plusieurs flambées épidémiques.
Chaque flambée épidémique peut être configurée de manière différente afin de correspondre aux
spécificités d’un agent pathogène ou d’un environnement particulier.

Collecte de données sur les cas et sur les contacts


L’utilisateur peut ajouter des cas, des contacts et des
résultats d’examens de laboratoire. En outre, l’utilisateur a
également la possibilité de créer des événements lorsqu’ils
s’avèrent pertinents pour l’enquête sur la flambée
épidémique.

Les listes de suivi des contacts sont produites à l’aide de


paramètres de la flambée épidémique (c’est-à-dire le
nombre de jours pendant lesquels les contacts doivent être
suivis, combien de fois par jour les contacts doivent être
suivis).

De nombreuses fonctionnalités sont disponibles pour


l’exportation et l’importation de données afin d’aider les
gestionnaires des données et les personnes réalisant les
analyses de données dans leur travail.

Réalisation du suivi des contacts


Go.Data dispose de fonctionnalités
permettant de rechercher des
contacts à l’aide de l’application
Web ou de l’application facultative
pour téléphone portable. Les
données de suivi des contacts sont
présentées sous forme de listes, de
graphiques et de tableaux de bord
opérationnels. Les personnes
responsables de la coordination de
la recherche des contacts peuvent ainsi faire le point sur la charge de travail de chaque équipe
œuvrant à la recherche des contacts

-45-
Fonctions de visualisation étendues
Go.Data peut être utilisé pour produire des
chaînes de transmission sous la forme de :

 Réseaux, simples et par classement


hiérarchique ;
 Présentations chronologiques, en utilisant
la date de début, la date
d’enregistrement ou la date du dernier contact ; et
 Diagrammes à barres combinant la date d’apparition des symptômes, les données
d’hospitalisation, les données sur les tests
de laboratoire et les résultats.

Administration du système
Les administrateurs système ont accès
à un ensemble très complet de
fonctionnalités permettant de gérer
les utilisateurs, de leur attribuer des rôles et des autorisations, et de limiter l’accès uniquement à
des flambées épidémiques spécifiques. En outre, ils ont accès aux registres d’utilisation, et peuvent
créer et restaurer des sauvegardes et gérer les paramètres d’une installation de Go.Data.

Pour obtenir des informations supplémentaires, veuillez consulter le site www.who.int/godata ou


contacter godata@who.int.

-46-
Options d’hébergement de Go.Data pour les pays

OPTION 1 OPTION 2 OPTION 3


SERVEUR HÉBERGÉ AU NIVEAU CENTRAL SERVEUR HÉBERGÉ DANS LE PAYS INSTALLATION AUTONOME

Une seule installation du logiciel Go.Data pour Installation séparée du logiciel Go.Data pour chaque Le logiciel Go.Data est installé sur un ou
l’ensemble de la région ou pour plusieurs pays. Une pays. Les pays installent ce logiciel sur leurs propres plusieurs ordinateurs dans le pays. Il s’agit
flambée épidémique distincte est créée pour chaque infrastructures. généralement d’ordinateurs personnels ou
pays sur le logiciel Go.Data installé sur le serveur d’ordinateurs portables. La réplication des
central, et l’accès pour chaque utilisateur est fourni au données peut être effectuée d’un ordinateur à
niveau de la flambée épidémique le concernant (c’est- l’autre.
à-dire que les utilisateurs d’un pays ne peuvent accéder
qu’aux données des cas et des contacts de leur propre
pays).

 La maintenance informatique est simplifiée.  Le pays a la propriété et le contrôle total  La mise en œuvre est rapide.

+
 Toute installation d’une mise à jour est
effectuée de manière centralisée. + du serveur.
 La synchronisation des téléphones +  L’utilisateur a la propriété et le
contrôle total de l’ordinateur et des
 La synchronisation des téléphones portables peut être effectuée de données.
portables peut être effectuée de n’importe n’importe où.
où.
 Les pays peuvent être réticents à ce que  La mise en œuvre risque de prendre plus  Pour être en mesure de synchroniser
- les informations détaillées nécessaires à la
recherche des contacts (p. ex., les noms, - de temps, car cette option nécessite des
autorisations gouvernementales internes - les téléphones portables, les
utilisateurs doivent se trouver
les adresses) soient hébergées sur un et la mise à disposition d’infrastructures. physiquement au même endroit que
serveur externe.  La gestion du serveur nécessite une l’ordinateur.
 Cet arrangement peut nécessiter des équipe ou un personnel spécialement  Si le logiciel est installé dans
accords entre le propriétaire du serveur affecté à cette tâche. plusieurs endroits dans un même
centralisé et les États Membres.  Tous les pays ne sont pas en mesure pays, un point doit être prévu pour la
 Le serveur centralisé gère les comptes des d’héberger un serveur sur lequel installer centralisation et le regroupement des
utilisateurs et l’accès des utilisateurs. le logiciel Go.Data. données.
 Les données personnelles sont
stockées sur plusieurs ordinateurs
autonomes.
 Go.Data n’est disponible que lorsque
l’ordinateur portable est allumé.
 Les risques en termes de sécurité
sont élevés du fait de la possibilité
de perte ou d’endommagement des
ordinateurs autonomes.

-47-
Conditions d’utilisation et contrat de licence de logiciel de Go.Data

Veuillez lire attentivement les présentes conditions d’utilisation et le présent contrat de licence de
logiciel (le « Contrat ») avant d’installer le logiciel Go.Data (le « Logiciel »).

En installant et/ou en utilisant le Logiciel, vous (le « Détenteur de la licence ») concluez un contrat
avec l’Organisation mondiale de la Santé (« OMS ») et vous acceptez tous les termes, conditions et
dispositions du Contrat.

1. Composants du Logiciel
1.1. Le Logiciel est un produit développé par l’OMS (le « Logiciel ») et vous permet de saisir, charger
et visualiser vos données (les « Données »).

Ce Contrat régit votre utilisation du Logiciel que vous avez téléchargé.

2. Logiciel tiers
2.1. Logiciel tiers intégré au Logiciel. Le Logiciel utilise un logiciel libre tiers, publié sous plusieurs
types de licence (notamment Artistic 2.0, Apache 2.0, la « GNU Affero GPL version 3 », BSD (à
3 clauses), ISC, WTFPL et la « licence du MIT ») (les « Composants Tiers ») qui sont intégrés au
Logiciel.

2.2. Clause de non-responsabilité de l’OMS pour logiciel tiers. L’OMS ne donne aucune garantie, et
rejette expressément toute garantie, expresse ou implicite, que l’un ou l’autre des Composants Tiers
soit exempt de défauts, exempt de virus, capable de fonctionner de manière ininterrompue,
commercialisable, adapté à un usage particulier, précis, non contrefaisant ou approprié pour votre
système technique.

[2.3. Autre logiciel tiers. Dans la mesure où vous êtes tenu de souscrire une licence d’utilisation pour
pouvoir utiliser le Logiciel, l’OMS n’est pas partie à une telle licence, et l’OMS décline donc toute
responsabilité et/ou implication dans une telle licence. L’OMS ne saurait être tenue responsable ni
du non-respect des obligations contractuelles liées aux licences d’utilisation que vous avez
souscrites, ni des dommages résultant de votre utilisation de ces licences d’utilisation].

2.4. Pas d’approbation par l’OMS des logiciels tiers. L’utilisation des Composants Tiers ou d’autres
logiciels tiers ne signifie pas que ces produits sont agréés ou recommandés par l’OMS, de préférence
à d’autres de nature analogue.

3. Licence et Conditions d’utilisation pour le Logiciel


3.1. Droits d’auteur et licence. Le Logiciel est protégé par des droits d’auteur (©) Organisation
mondiale de la santé, 2018, et est distribué selon les termes de la Licence publique générale GNU
Affero (GPL), version 3. Comme indiqué dans le code source du Logiciel, le Logiciel incorpore ou fait
référence aux Composants Tiers, et l’OMS publie le Logiciel sous licence GNU Affero GPL « version
3 » en partie pour se conformer aux termes de ces logiciels. L’OMS décline toute responsabilité
quant à l’utilisation ou à l’exhaustivité de cette licence.

4. Droits d’auteur, clause de non-responsabilité et conditions d’utilisation pour les cartes


4.1. Les frontières et les noms affichés et les appellations employées sur les cartes [intégrées au
Logiciel] (les « Cartes ») n’impliquent de la part de l’OMS aucune prise de position quant au statut
juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs
frontières ou limites. Les traits discontinus formés d’une succession de points ou de tirets sur les
cartes représentent des frontières approximatives dont le tracé peut ne pas avoir fait l’objet d’un
accord définitif.

-48-
4.2. Contrairement au Logiciel, l’OMS ne publie pas les Cartes sous la licence GNU Affero GPL. Les
Cartes ne sont pas basées sur « R », elles constituent une œuvre indépendante et distincte du
Logiciel, et ne sont pas distribuées comme « partie d’un tout » avec le Logiciel, car ces termes et
concepts sont utilisés dans la licence GPL.

5. Droits conservés et limites d’utilisation


5.1. Droits conservés. Sauf indication contraire dans le présent document, l’OMS possède et
conservera tous les droits, titres et intérêts concernant le Logiciel, y compris tous les droits de
propriété intellectuelle afférents, notamment (i) toutes les marques de service, marques
commerciales, noms commerciaux ou toutes autres désignations associées au Logiciel ; et (ii) tous
les droits d’auteur, droits de brevet, droits de secret commercial et autres droits de propriété relatifs
au Logiciel. Rien de ce qui est contenu dans cette Licence n’est réputé conférer au Détenteur de la
licence un titre ou une propriété quelconque du Logiciel ou de la documentation associée.

5.2. Limites techniques d’utilisation. Aucun avis ni aucune indication de l’OMS sur des restrictions
liées au droit de propriété, à l’existence de brevet ou au droit d’auteur ne devront être supprimés du
Logiciel, ou de tout matériel de support tel que la documentation correspondante.

6. Reconnaissance et utilisation du nom et de l’emblème de l’OMS


6.1. Vous ne devez pas prétendre ou laisser entendre que les résultats obtenus avec le Logiciel sont
des produits, des opinions ou des déclarations de l’OMS. En outre, vous ne devez pas (i) dans le
cadre de votre utilisation du Logiciel, prétendre ou laisser entendre que l’OMS vous cautionne ou
cautionne votre utilisation du Logiciel ou des Cartes, ou vous est affiliée ou s’est associée à votre
utilisation du Logiciel ou des Cartes, ou que l’OMS approuve toute entité, toute organisation, toute
entreprise ou tout produit, ni (ii) utiliser le nom ou l’emblème de l’OMS de quelque manière que ce
soit. Toute utilisation du nom et/ou de l’emblème de l’OMS nécessite une autorisation écrite
préalable de l’OMS.

7. Clause de non-responsabilité de l’OMS


7.1. Pas de garanties de l’OMS. L’OMS ne fournit aucune garantie concernant le Logiciel, et exclut
toute garantie légale ou implicite, expresse ou tacite, quant à l’exactitude, l’exhaustivité ou l’utilité
des informations ou des appareils, produits ou procédés liés au Logiciel, y compris, sans s’y limiter,
toute garantie de conception ou d’adéquation à une fonction ou à un usage en particulier, même si
l’OMS a été informée de cette fonction ou de cet usage. L’OMS n’affirme pas que l’utilisation du
Logiciel ne violerait pas les droits de propriété de tiers. L’OMS fournit le Logiciel « tel quel », et
n’affirme pas que le Logiciel est fonctionnel, exempt de défauts, exempt de virus, capable de
fonctionner de manière ininterrompue, ou approprié pour votre système technique.

7.2. Appellations de pays ou de zones. Les appellations employées dans le Logiciel et la présentation
des données qui y figurent n’impliquent de la part de l’OMS aucune prise de position quant au statut
juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs
frontières ou limites.

7.3. Mentions de firmes ou de produits. Toute mention de firmes et de produits commerciaux ne


signifie pas que ces firmes et ces produits commerciaux sont agréés ou recommandés par l’OMS, de
préférence à d’autres de nature analogue. Sauf erreur ou omission, une majuscule initiale indique
qu’il s’agit d’un nom déposé.

8. Limitation de responsabilité de l’OMS


8.1. L’OMS ne pourra être tenue pour responsable de toute perte ou de tout dommage survenant
directement ou indirectement en relation avec, ou résultant de, votre utilisation du Logiciel.

-49-
8.2. L’OMS exclut en outre expressément toute responsabilité pour tout dommage indirect, spécial,
accessoire ou immatériel pouvant survenir en rapport avec le Logiciel et son utilisation, et les
résultats qui en découlent.

8.3. L’OMS exclut expressément toute responsabilité pour tout dommage pouvant survenir en
rapport avec l’utilisation des Données par le Détenteur de la licence.

9. Indemnisation de l’OMS
9.1. Vous devez indemniser, dégager de toute responsabilité et défendre à vos propres frais l’OMS,
ses cadres, agents et employés contre toute réclamation, demande, cause d’action et responsabilité
de quelque nature que ce soit résultant de ou liée à votre utilisation du Logiciel.

10. Durée et résiliation du présent Contrat


10.1. Le présent Contrat restera en vigueur tant que vous détenez une copie du Logiciel sur l’un de
vos systèmes informatiques ou supports de stockage. Tout manquement à l’une des obligations
contractuelles de votre part entraînera la résiliation automatique du Contrat, et des droits qui en
découlent. De plus, l’OMS pourra mettre fin au Contrat, y compris aux droits qui en découlent, à tout
moment, avec effet immédiat, pour quelque raison que ce soit, en vous en informant par écrit. Le
présent Contrat constitue l’intégralité du contrat conclu entre vous et l’OMS en ce qui concerne son
objet. Le présent Contrat ne peut être modifié que par accord mutuel écrit entre les parties, à savoir
vous et l’OMS.

10.2. En cas de résiliation de cette Licence pour quelque raison que ce soit, vous devez
immédiatement cesser toute utilisation du Logiciel et détruire et/ou retirer toutes les copies du
Logiciel de vos systèmes informatiques et supports de stockage.

11. Dispositions générales


11.1. Vous ne pouvez pas céder le présent Contrat sans l’accord écrit préalable de l’OMS (cet accord
ne devrait pas être refusé sans raison valable).

11.2. Le présent Contrat ne pourra être complété, modifié, amendé, libéré ou annulé, sans une
approbation écrite de l’OMS. L’OMS se réserve le droit d’apporter des modifications et des mises à
jour au Contrat sans notification préalable. Ces modifications et mises à jour seront appliquées à
compter de la date de leur publication. Toute renonciation par l’OMS à un manquement ou à une
violation des présentes ne constitue pas une renonciation à une disposition du présent Contrat ou à
un manquement ou à une violation ultérieurs de même nature ou de nature différente.

11.3. Si une disposition du présent Contrat est invalide ou inapplicable, elle est, dans cette mesure,
réputée omise. La validité et l’application des autres dispositions du Contrat n’en seront pas
affectées, dans toute la mesure du possible.

11.4. Les titres des paragraphes du présent Contrat ne sont donnés qu’à titre de référence.

11.5. Toute question concernant l’interprétation ou l’application du présent Contrat que les
dispositions de ce dernier ne permettent pas de résoudre doit être résolue par référence au droit
suisse. Tout différend relatif à l’application ou à l’interprétation du présent Contrat qui n’aurait pu
être résolu à l’amiable fera l’objet d’une conciliation. En cas d’échec de celle-ci, le différend sera
réglé par arbitrage. Les modalités de l’arbitrage seront convenues entre les parties ou, en l’absence
d’accord, déterminées selon le Règlement d’arbitrage de la CNUDCI. Les parties reconnaissent que la
sentence arbitrale sera finale.

-50-
12. Privilèges et immunités de l’OMS
12.1. Aucun des termes du présent Contrat ou de toutes licences ou conditions d’utilisation ayant
trait à l’objet du Contrat (y compris, sans s’y limiter, la licence publique générale GNU évoquée au
paragraphe 3.1 ci-dessus) ne sera considéré comme constituant une renonciation à quelque
privilège ou immunité que ce soit dont jouit l’Organisation mondiale de la Santé en vertu du droit
national ou international, et/ou interprété comme une soumission de l’Organisation mondiale de la
Santé à la compétence d’une quelconque juridiction nationale.

© Organisation mondiale de la Santé 2020. Certains droits réservés. La présente publication


est disponible sous la licence CC BY-NC-SA 3.0 IGO .

WHO reference number: WHO/2019-nCoV/HCW_risk_factors_protocol/2020.3

-51-