Vous êtes sur la page 1sur 13

LE LIEU ET LE LIEN

Jacques-Alain Miller

Dixième séance du Cours


(mercredi 7 février 2001)

Le tore avec ses deux vides, est une autre


x façon de présenter la même dominance Le
symbolique à travers le cercle de la demande,
vient enserrer un vide. Ce vide fait le tour,
organise le vide central où Lacan inscrit la mort,
Éric Laurent: Je poursuis, sur le fait que le qui est une façon de donner un nom au vivant
moment classique de l'enseignement de Lacan prit dans la jouissance sous la rubrique de la
s'appuie sur l'algorithme saussurien pulsion de mort
C'est le paradigme classique Dans le dernier
enseignement de Lacan, la représentation du tore
en 1976, sous forme de "trique", prend une autre
valeur A partir d'une fente creusée là, Lacan
extrait l'intérieur du tore pour le faire passer à
l'extérieur Nous pouvons maintenant le lire
-après ce qu'a amené Jacques Alain Miller
-comme la présentation de la nondomination du
symbolique sur le réel
grand S sur petit s, compliqué par « l'apport
de Jakobson », pour reprendre la formulation de
Lacan Il intégre la rétroaction dans
l'établissement de la signification, construisant
ainsi un équilibre code/message rétroactif, dont
Saussure n'avait pas la moindre idée, avec sa
représentation à lui de deux substances glissant
l'une sur l'autre
Lacan transforme l'apport de Jakobson par sa
construction du point de capiton
Installer sur le graphe le symptôme à la place de
la signification, revient à poser que le symbolique
détermine le symptôme C'est équivalent à la
dominance du symbolique sur le réel, comme a Ce n'est plus le sens du fonctionnement de la
pu le montrer Jacques Alain Miller machine symbolique qui enserre le vivant C'est
plutôt le sphincter du vivant qui enserre quelque
chose de l'inconscient
C'est un passage à l'envers dont nous
commençons à prendre la mesure.
Le sphincter du vivant, s'il a une armature, ou
une induction, se révèle paradoxalement traversé,
par rien d'autre qu'un trou, dont la droite infinie
est une présentation
Cette façon d'écrire la dominance du
symbolique sur le réel dans le graphe est
poursuivie un peu plus tard dans ces années 60,
sur le tore

111
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 1 0 7/02/2001 -112

Disons qu'il y a d'une part la séparation


effectuée par l'école post-chomskienne, entre les
composants syntaxiques et sémantiques,
composantes autonomes dont l'articulation est
problématique

Dans la présentation de la trique, le tore, Il y a d'autre part l'accent mis sur la pragmatique
limité par les deux sphincters, est traversé par du langage, soit à partir de l'école d'Oxford et des
une droite infinie Comment lire la conséquence actes de langage, soit à partir de la pragmatique
d'une telle opération? Une façon de le dire est de ouverte par la perspective du second
souligner que s'il y a une droite infinie, il n'y a Wittgenstein de meaning is use
que le parcours lui-même qui puisse être pris en
compte, encore que le terme de parcours même
devienne problématique. En tout cas il est
impossible de concevoir un équilibre rétroactif
sur une droite infinie.
Disons que le schéma message/code n'est Dans cette perspective, c'est l'usage qui
plus pertinent, il est remplacé par une pratique de domine sur la signification Ce qui relève de l'acte
la série, à partir de la consistance du sinthome: au de parole, en tant qu'il relève de l'usage, le use et
sens de symptôme + fantasme d'autre part le sens meaning, se trouvent de plus
Une fois que l'on a commencé à interpréter, à en plus séparés La rupture entre les deux est
faire consister le sinthome comme interprétation consommée dans de multiples perspectives
de l'inconscient, alors il ne reste plus qu'à Les chercheurs s'efforcent alors de réconcilier la
continuer de l'interpréter, pour vérifier la signification et l'usage à partir d'une rupture
consistance de ce qui a eu lieu. initiale
L'algorithme saussurien du graphe n'est plus Cette perspective est celle du darwinisme
de saison Il y a rupture de consistance, avec linguistique d'auteurs post-chomskiens comme
séparation de deux consistances autonomes, Steve Pinker, auteur populaire ou de Daniel
grand S et sigma Dennett, universitaire plus classique

L'éventail peut s'étendre jusqu'à une


Si sigma est le sinthome en tant qu'il définit
sémantique pragmatique post Richard Rorty
le résultat de la traversée du corps par
Nous verrons ce que cela veut dire d'un peu plus
l'inconscient, qui enveloppe ce symbolique, l'arrêt
près
du parcours du sujet, l'homéostase, ne vient pas
Quand on regarde cette dispersion des
d'un équilibre rétroactif, mais de la satisfaction
recherches contemporaines, nous pourrions
du symptôme
qualifier ces perspectives, comme diverses
A partir de cette présentation de Lacan, je me
tentatives de faire dépendre le sens, meaning,
suis demandé à quel paradigme, dans la
d'une pratique, d'un sens-outil, d'un desens.
linguistique, ou dans les sciences affines, pourrait
Cette perspective n'est pas sans résonner pour
correspondre une telle perspective?
nous à condition de situer à sa place la dimension
On pourrait dire que le développement actuel
de l'usage, qui, pour nous, n'est pas utilitariste,
de la linguistique contemporaine, et ce ses
mais usage de jouissance
entours, présente une rupture de l'algorithme
saussurien, sous différentes formes
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 1 0 7/02/2001 -113

des propositions dans un jeu où l'on donne et


demande des raisons: give and take.
Ainsi toute assertion implique un
Dans la perspective post-chomskienne engagement éthique, pour pouvoir continuer à
darwinisante, le vivant établit ses propres règles, parler. Par exemple si je dis « un chat est gris », il
et les sélectionne pour servir ses propres buts. faut que je sois prêt à soutenir que les chats sont
Les règles ne dominent pas le vivant, elles sont là colorés, et bien d'autres choses encore Si je tiens
pour le servir. Cette perspective se décline selon mes engagements, alors mon dire a droit à un
les différentes variantes du darwinisme qui, statut normatif, j'ai engendré une signification.
comme vous le savez, comme la maison de dieu, Il faut que je montre que j'ai le droit de
a bien des portes, depuis le darwinisme soutenir mon engagement, et d'en souscrire
idéologique jusqu'au darwinisme sophistiqué, d'autres Je peux continuer à parler jusqu'à ce que
statistique, démocratique, incontournable je ne puisse plus tenir mes engagements C'est
idéologie contemporaine. une théorie de la sémantique par inférence. Les
L'essentiel dans cette perspective est de servir phrases n'acquièrent de contenu qu'en étant prises
le vivant. Pourquoi ne pas retenir chez ces dans des inférences comme prémisses et
linguistes la primauté du vivant, retrouvée, alors conclusion.
qu'elle était oubliée dans la perspective de la Bien entendu, cette perspective est largement
seule "vie du langage" critiquée par ses collègues, qui considèrent qu'il
Elle s'exerce dans le cadre d'une croyance à la intègre les propriétés logiques des langages
communication effective formels dans les langues naturelles de façon
Pour eux, il y aurait transmission d'une excessive
signification phallique efficace, biologiquement L'avantage de cette perspective, c'est qu'elle
efficace pour fonder une communication ne suppose aucune 'représentation" préalable,
maximisable entre les sexes aucun sens préalable Elle part de la seule
L'acte de parole, s'épuise dans son utilité Il inférence, à condition de l'étendre au-delà de
n'y a pas dans cette perspective la moindre idée, 1’inférence formelle Elle met au second plan
de traverser le corps par la droite infinie de toute la perspective de la représentation qui elle,
l'inconscient part de la vérité et de la référence. Dans cette
Le réel biologique est pour eux homogène à perspective là, c'est à partir du moment où on a
l'acte de parole même Un réel domine le l'idée que, du symbolique a un sens et qu 'il vise
symbolique, mais finalement leurs buts sont une référence, que on peut ensuite savoir si la
parfaitement compatibles. proposition est fausse ou vraie, par rapport à
Dans une toute autre perspective, non pas cette référence
celle du biologisme darwinisant postchomskien, Brandom tente de s'en sortir, uniquement par
mais dans une autre perspective, pragmatique, on l'inférence. Cela n'est pas sans intérêt comme
pourrait considérer avec intérêt les élucubrations perspective pour ceux qui se souviennent du
d'un élève du pragmatiste Richard Rorty, Robert cours de Jacques-Alain Miller intitulé « Donc! »
Brandom. Celui-ci part de la rupture entre L'avantage de la sémantique " inférentialiste"
meaning et use, pour tenter de déduire est que l'acte de parole devient purement
entièrement le meaning, la signification, à partir conséquentialiste, l'acte de parole est
de l'usage Il ne se contente pas de l'utilité indiscernable de ses conséquences
darwienne, il ne part pas d'un corps parlant, mais C'est une perspective féconde, pour
de "l'être rationnel ", qui parle transforner, pour bricoler les actes de parole
Il s'appuie fortement sur tout ce qui relève de L'acte de parole, selon Austin, s'inscrivant dans
l'usage du langage dans les actes de parole, et du l'instantané, était un acte de type «je déclare la
fait que le langage sert à faire des choses, pour guerre» ou «je baptise» .
installer fermement la perspective pragmatique
Dans cette perspective philosophique, c'est la
raison qui est mise en avant, qui domine Parler,
revient pour lui à affirmer
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 10 7/02/2001 -114

Jacques-Alain Miller: Je souhaiterais poser vérifier qu'on peut continuer de parler dans cette
des questions, simplement parce que je ne direction, ou si on tombe sur une contradiction
connais pas cet auteur. Si je comprends bien, il interne qui oblige à changer l'énoncé.
généralise à l'ensemble du langage la notion de Je reconstitue cela à partir de ce que tu dis On
l'acte de parole. Tout serait acte de parole L'acte comprend pourquoi en effet c'est plutôt un
de parole qui est foncièrement non-descriptif. logicisme éperdu. C'est la parole fermant les
Quand je dis "je promets de faire ceci ", dans le yeux
cadre approprié, le contexte social approprié, je
ne décris pas, je m'engage Je tire une traite sur
l'avenir, et donc je ne décris pas un état du monde Éric Laurent: Y compris pour la théorie des
Je ferme les yeux. noms propres, les noms aussi sont pris dans sa
D'ailleurs, dans les histoires comiques de cet perspective. Au-delà de la description définie, les
acte de parole majeur qu'est le mariage que noms propres ne sont qu'un engagement à
rapporte Freud dans son livre du Witz, les poursuivre.
marieurs conseillent hautement aux fiancés de
fermer les yeux sur la prochaine avec laquelle il Jacques-Alain Miller: Un engagement du
s'engage, du genre "ne la regardez pas " type acte de parole. La parole est foncièrement
Là, on voit disparaître en quelque sorte la [? ? un acte, la parole n'est pas une description. On
tion??] du monde. C'est " fermez les yeux et peut dire, après tout. si on construit cette fiction,
engagez-vous ". L'acte de parole, la parole que c'est de l'époque de la psychanalyse C'est
comme acte, désigne, au moins pour ceux qui ont prendre acte de ce que le statut de la référence
isolé ça, comme Austin au début des années 50 dans la réalité par rapport à l'énoncé, est toujours
-Lacan en a tout de suite fait un discret écho en question C'est un radicalisme qui ne dit pas,
[ ? ? ? référence] -, et ensuite dans les années 60, comme Lacan dans Encore, « la référence est
cela a été généralisé, c'est devenu un thème de toujours ratée par le langage » Il supprime ce
recherche. Si je comprends bien, il y a là un essai ratage en disant « Nous considérons la parole
pour dire: tout énoncé est de l'ordre de l'acte de indépendamment de sa portée de référence »
parole. C'est-à-dire que, foncièrement, nous
allons considérer les énoncés, ce qu'on dit,
essentiellement sans valeur descriptive. On ne va
pas considérer qu'on dit "ce chat est gris " parce Éric Laurent: Qui, elle, est prise en charge par
qu'on peut constater que le chat est gris On va d'autres discours de vérification
considérer que c'est un engagement, et on va voir La science n'étant qu'une des modalités du
si l'ensemble des présupposés qu'engage cette discours de vérification C'est une conception
phrase -qu'il existe quelque chose comme un post-Rorty, où la science est un langage de
chat, comme des chats, comme des couleurs, que vérification comme un autre, et ne suppose pas
les chats ont des couleurs -, on va considérer que d'engagement ontologique particulier
tout ça va être mis à l'épreuve d'un discours qui
se poursuit, jusqu'à ce qu'on tombe sur un os, ou
si on veut continuer de parler. Jacques-Alain Miller: Ici ce serait plutôt: on
C'est après tout assez suggestif concernant la ne considère pas la référence comme ratée parce
psychanalyse Tout ce qui se profère dans une qu'on la soustrait au départ de la perspective
analyse, au moins depuis que l'analyste ne se qu'on prend sur le langage et sur la parole Une
précipite pas à vérifier l'exactitude de ce qui est soustraction radicale de la référence
dit -comme c'était arrivé à Freud, jusqu'à ce qu'il Si nous essayons de nous situer dans les
renonce à ce vérificationnisme -, tout ce qui se catégories que nous montons actuellement à la
dit dans une analyse est de l'ordre de suite de Lacan, il faudrait dire que c'est vraiment
l'engagement, sous réserve de vérifier la une préférence radicale donnée au symbolique
consistance, et de logique puisqu'on soustrait précisément la
représentation et la description.
En ce sens, quand Lacan, lui, dit "Le langage
rate la référence" -il développe
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours N°10 7/02/2 -115

cela dans Encore, le malentendu perpétuel, le " ne


pas savoir exactement ce que l'Autre veut dire ", Éric Laurent: Le choix que tu proposes est
se tromper -, c'est déjà l'amorce de ce qu'il va très éclairant, alors que j'accentuais le
développer comme le statut essentiel de la désarrimage référence/sens par la déduction du
débilité mentale. Le ratage de la référence, c'est la sens, en l'opposant à la déduction du sens, à
débilité, la condamnation à la débilité. partir de la jouissance
Si la théorie de ce Robert Brandom est ce que
nous en recomposons, pour moi absolument à Sens Jouis-sens
l'aveuglette, il faudraIt dire qu'il fait l'autre choix
de l'alternative que Lacan lui-même proposait,
quand il disait, dans son dernier enseignement: L'interprétation déchaîne le pouvoir d'une
"Nous n'avons de choix qu'entre la débilité et la articulation telle qu'elle n'a pas d'autre motif
folie ". Cela veut dire quelque chose de très précis d'emboîtement, dans ses inférences, que la
Ou bien, dans les termes que nous utilisons, on jouissance elle-même, que les propositions du
dit: le langage rate toujours la référence, nous jouissance qui peuvent être issues du fantasme.
sommes condamnés au malentendu, l'inconscient Dans notre discours, une inférence est
a lui-même sa source dans le malentendu, dans vérifiée, une proposition est vérifiée s'il y a un
quelque chose qui a été mal entendu, et à ce effet de jouissance qui tient le coup au regard de
moment-là c'est la débilité ou bien on supprime la ses conséquences Si le sujet « sait y faire » avec
référence, on ne s'occupe que de la logique la jouissance pragmatique de l'énoncé
interne du symbolique, c'est une des formes de la sinthomatique
préférence radicale donnée au symbolique, et La perspective Brandom a l'avantage de
alors c'est la folie, une folle qui essaye de reprendre une critique, de toute représentation,
s'autolimiter par la contradiction. Je crois que ça de l'articulation réel/symbolique, comme théorie
peut illustrer ce qu'a d'extrêmement fondé et le du modèle
statut principe directeur que peut avoir, dans notre
épistémologie, le choix qui paraît peu appétissant
que propose Lacan entre débilité et folie. Jacques-Alain Miller: A travers cette fiction
C'est un principe de classement: ou bien nous de la théorie de ce monsieur, sous réserve de
théorisons sur le versant de la débilité, ou bien vérifier, on s'aperçoit que ce qui s'est présenté
nous assumons la débilité, c'est-à-dire aussi bien, volontiers comme philosophie pragmatique est
entre guillemets, « la résistance du réel », la en même temps profondément un irréalisme Cela
résistance du réel à l'épreuve du symbolique, ou repose sur la préférence postmoderne donnée a
bien nous fonctionnons à tout va, et à ce moment- l'élaboration symbolique, et disons sur le thème
la c'est le choix de la folie. «il n'y a que des façons de parler, que des récits »
On peut aller jusque-là par rétroaction Il est C'est pourquoi Rorty est un grand lecteur. A la
clair que Lacan considère ce qui précède son différence de ses collègues anglo-saxons, il s'est
dernier enseignement comme de la folie Il mis a lire les philosophes continentaux, à
considère que ce qu'il a élaboré sur la comparer ça avec les autres. Il est une voie de
psychanalyse dans le registre d'une préférence passage au nom de « ce sont des récits », et il
éperdue donnée au symbolique, jusqu'à y inclure s'agit de savoir si ce sont des récits plaisants. qui
l'imaginaire et le réel, c'est de l'ordre d'une folie renouvellent, qui intéressent, donc une référence
logicielle -au meilleur sens du terme. Ce qu'il prise globalement en effet à " est-ce que ce sens
essaye avec ses nœuds, c'est de donner le produit par les récits fait jouir ou non? " Parmi
contrepoint de la débilité, assumer et montrer la ces récits, il y a le récit scientifique, dont un des
débilité Après quoi, la question se pose de traits est que ça marche en référence à un certain
comment on chemine au mieux entre folie et nombre d'effets à produire, en référence au réel
débilité en tant que ça marche Mais, en effet, ce qui
scandalise les philosophes épistémologues, c'est
tout de même de ravaler la science au rang de
récit et d'assumer l'histoire de la science comme
une histoire de la littérature,
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 10 7/02/2001 -116

avec simplement que le récit se confirme de modèle identique Le modèle devient la classe
marcher. d'équivalences correspondantes, une sorte d'idée
C'est un pragmatisme sans réel. Ce n'est pas platonicienne, de choses au-dessus, des choses.
du tout le pragmatisme originel de William La perspective de réduire la pensée, à travers
James, mais un pragmatisme tordu puisqu'on lui le fonctionnement d'une machine de Turing, d'un
soustrait le réel, et c'est ce qu'un certain nombre penser symbolique, présente la machine de
de ses collègues lui reprochent Turing comme le modèle des modèles. Turing
lui-même, dans un article tardif, de 1950, en
posant la question « les machines peuvent-elles
Éric Laurent: Que se soit la conception penser? », mettait en place une méthode qu'il
disons d'un langage pris dans des vérifications appelle « le jeu de l'imitation ». On peut vraiment
biologiques, ou le décollage de la référence à la dire alors que «penser, c'est simuler», «penser
Brandom, on aboutit à une mise en question de la c'est imiter ». Il pousse à fond cette voie J-P
science comme discours proposant un "modèle" Dupuy fait bien valoir cette thèse.
du réel. Soulignons la mise en question radicale, de
La conception que Lacan met en avant dans tout ce courant que propose Lacan, en refusant la
son dernier enseignement, elle aussi ruine toute préférence au symbolique, en le faisant dépendre
conception d'un réel résorbé dans le symbolique, de l'expérience de jouissance qui n'est pas
qui est la théorie des modèles En 76, Lacan dit « simulation
la métaphore en usage pour ce qu'on appelle
l'accès au réel, c'est le modèle» L'abord
scientifique du réel peut se réduire au
fonctionnement d'un modèle, permettant de
prévoir quels seraient les résultats de Jacques-Alain Miller: On trouve en effet
fonctionnement du réel. dans son dernier enseignement cette critique du
Lacan dit à ce moment-là sèchement «on modèle à partir de la question « comment est-ce
recours donc à l'imaginaire pour se faire une idée qu'on entreprend d'accéder au réel ? »
du réel» Le modèle paraît la forme même de Lacan distingue à ce moment-là, curieusement,
l'imaginaire, alors que c'est un fonctionnement comme méthode d'accès au réel le modèle, en
symbolique La machine se retrouve donc disant quand on dit « on construit un modèle »,
imaginaire et laisse hors d'atteinte le réel on avoue qu'on travaille dans l'imaginaire pour
La théorie du modèle vient de loin, elle vient accéder au réel. On avoue qu’on simule, que l’on
de la scolastique et Norbert Wiener lui-même, prélève sur le réel un certain nombre de traits,
quand il s'intéressait, dans les années 50 aux qu'on les simplifie, qu 'on les organise, qu'on les
gestalts de Köhler, aux totalités husserliennes, réduit qu'on les transforme, pour obtenir une
voyait ça comme formation perceptuelle image vraisemblable sur laquelle on travaille,
imaginaires des universaux C'est grâce à cela, moyennant quoi on devra constater que, de fait, le
pensait-il, qu'on va mettre la main sur le réel apporte certaines données qui ne répondent
mécanisme, «par lequel nous reconnaissons un pas exactement au modèle, ce qui oblige ou à
carré comme carré, abstraction faite de sa corriger le modèle ou à faire entrer des facteurs
position, de son format, de son orientation » supplémentaires qui expliquent ces discrépences.
C'est "l'espèce", la "specie" scolastique Le plus frappant c'est qu'il traite le modèle
Le modèle se retrouve aussi dans la science -un modèle qui, comme tu l'as relevé, relève
moderne, dans tout un courant épistémologique, d'une d'architecture symbolique -comme de
Lacan cite en 1976, Lord Kelvin mais il n'y a pas l'imaginaire par lequel on essaye d'accéder au réel
que Lord Kelvin il y a un très vaste courant qui On peut traiter de schémas de Freud comme
considère le modèle comme forme abstraite qui relevant de la technique du modèle. Ce que je
vient s'incarner ou se réaliser dans les trouve le plus frappant ce n'est pas tant ce que
phénomènes Des domaines très différents de la Lacan dit à ce propos que ce qu'il ne dit pas, à
réalité peuvent avoir, entre eux, une relation savoir qu'il évite
d'équivalence car ils répondent à un
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 10 7/02/2001 -117

soigneusement à ce moment-là de parler de la Cela donne le tournis. C'est une notion du


structure. réel tellement spéciale qu'en effet elle décale nos
Or, c'est un des piliers de la doctrine classique conceptions. L'idée du mirage de la vérité est
de Lacan que nous répercutons que la différence certainement quelque chose que Lacan a travaillé
de la structure et du modèle. Si mon souvenir est Son dernier enseignement nous demande de ne
bon, vous trouvez dans la première partie de pas reculer -on dit " ne pas reculer devant 1
l'écrit « Remarque sur le rapport de Daniel 'horreur de la vérité " mais c'est peut-être en tout
Lagache » dans les Écrits, sous la plume de cas une difficulté beaucoup plus grande ou une
Lacan, en 1960-62, une opposition explicite entre horreur plus grande de ne pas reculer devant la
structure et modèle Il dit: «II ne s'agit pas de notion que la vérité elle-même pourrait bien
modèle, parce que les modèles sont toujours à n'être qu'un mirage
distance de l'expérience effective » Les modèles
sont -je glose- une simplification de l'expérience,
alors qu'il met l'accent sur le fait que la structure Éric Laurent: Qui donne toute sa place à
est au contraire insérée dans le réel, qu'elle n'est l'horreur
pas à distance de l'expérience, que la structure est
un fonctionnement symbolique qui met en place Jacques-Alain Miller: La critique du modèle
l'expérience elle-même C'est ce que nous laisse à côté comme problème la question de la
répercutons quand nous parlons du dispositif structure, en tout cas une critique de l'ancienne
analytique -c'est un mot un peu galvaudé, mais conception de la structure. que Lacan va
que nous employons Nous n'entendons pas du déplacer pendant un temps en tout cas, en
tout par dispositif un modèle, puisque c'est au déplacer le terme sur son nœud borroméen lui-
contraire une articulation qui structure une même, en en faisant la structure de l 'homme
expérience, qui détermine une expérience
On pourrait faire valoir la différence entre le
statut imaginaire du modèle qui se tient à Éric Laurent: La question de Lacan de 1976,
distance du réel et le statut de la structure qui qu’est-ce que la psychanalyse serre -deux-r, e-
nous montre en acte le symbolique opérant dans comme jouissance, décale les fonctions de type
le réel, un savoir présent dans le réel. En tout cas, agrafe, capiton Je me suis demandé comment
ça c'est le point de vue classique, c'est celui que cette question se posait dans le champ de la
Lacan enseignait, que j'ai utilisé, que j'ai psychanalyse, en dehors de notre orientation
enseigné et répercuté, et qui fait normalement Comment l'époque de " l'Autre qui n'existe pas"
notre doctrine de la différence entre structure et vit-elle la pulsion, à en croire les psychanalystes
modèle Il n'est pas possible qu'il n'y ait pas de
J'ai le sentiment que lorsque, dans son dernier Symptômes de cette aporie, produite par la
enseignement, Lacan critique comme il le fait la transformation de l'Autre, dans le moment
notion de modèle, en fait ce qu'il ne dit pas c'est psychanalytique au sens large.
que cette critique est susceptible de porter contre J'ai choisi donc, comme symptôme. le livre
son ancienne conception, c'est-à-dire que la du président de l'IPA, Otto Kernberg. qui
notion du symbolique dans le réel relève s'intitule Love Relations, publié en 1995, pas
également d'une imaginarisation. C'est ce que dit encore traduit en français Dans la perspective de
le sujet supposé savoir, que c'est de l'ordre quand Kernberg, la question de ce que serre la
même d'une signification psychanalyse -deux r, e- est entièrement
Bien sûr, on obtient des effets, mais ils ne recouverte par une conception selon laquelle la
sont peut-être que des effets de mirage On obtient libido sert -e, r, t- à quelque chose. Elle sert à
en particulier des effets de vérité, mais il se tout -on va le voir -ou plus exactement elle sert
pourrait qu'au gré d'une conception plus le tout
exigeante du réel, ces effets de vérité soient eux- Le titre Love Relations est ambitieux,
mêmes mirages. puisque c'est un titre calqué sur la relation
d'objet, abject relation La « relation d'amour »
vient s'inscrire dans la suite des caractérisations
qui ont fait, ou qui ont
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n°10 7/02/01 118

que Arlow et Brenner la cultivent, et la relation


décrit les époques, de la conception de la libido
d'objet;
La libido a d'abord été à la recherche du
plaisir, pleasure seeking, ensuite elle a été dans la
relation d'objet à la recherche de son objet, object
seeking et elle sera, maintenant, donc love AIow, Brenner
seeking relation d'amour C'est du moins ce que
l'auteur souhaite
pulsion/biologie
Ce livre est dédié à deux psychanalystes, l'un relation d'objet
anglais et l'autre américain: Sutherland de la
Tavistock clinic pour les Anglais, et le
pour aboutir à une description renouvelée de
Californien Robert Stoller, Ce sont des pionniers
la manière américaine dans laquelle
de l'examen de la «,libido agressive» d'une
l'individualisme démocratique vit la pulsion
version de la pulsIon de mort qui ne soit pas
Les différentes composantes, narcissisme,
kleinienne. Au-delà de la dédicace, c'est un livre
masochisme, homosexualité, s'intègrent en se
où les Français se retrouvent, à bien des égards,
passant du Nom-du-Père réduit au brave interdit
puisque l'auteur l'a conçu lors de deux périodes
œdipien, dont on se demande exactement ce qu'il
sabbatiques à Paris, Je trouve ça très bien les
interdit de nos jours
psychanalystes qui ont des périodes sabbatiques
Il semble possible de soutenir que dans la
(rires) Il a donc eu alors « le privilège de pouvoir
conception que propose Kernberg le père se
consulter de nombreux psychanalystes, qui se
réduise à l'usage que l'on en fait pour Jouir de
sont centrés sur l'étude des relations amoureuses
l'interdit œdipien C'est un instrument de plus, tout
normales et pathologiques »,
sert, et nous le verrons dans l'examen de ce qu 'il
Il en donne une liste longue, hétérogène et
appelle le désir érotique dans son rapport à
significative: Anzieu, Brunschvicg, Chasseguet-
l'interdit
Smirgel, David, Fain, Fédida, Green, Grunberger,
Ce livre présente une construction, en douze
Mac Dougall, et Roustang Les IPA watcher 's
chapitres Le premier porte le titre de sexual
pourront sans doute lire de façon symptomatique
experience, l'expérience sexuelle, qui décrit
l'absence de Pontalis, celle de Laplanche qui
l'appareillage corporel de la jouissance Au
figure pourtant à l'index et la présence soulignée
deuxième chapitre, il s'agit de l'excitation sexuelle
de Green
et du désir érotique Dès le troisième chapitre nous
Il y a surtout des membres de la SPP, dans
nous trouvons confrontés à «l'amour sexuel
cette liste mais tous n'y sont pas Disons que la
mûr», mature. On ne risque pas de s'égarer
vision de l'amour selon le tendre winnicotisme de
longtemps dans «les voies perverses du désir ».
Pontalis ou la dure vision de la mort par
Le quatrième chapitre s’intitule « l'amour, l'œdipe
Laplanche comme solution universelle, n'ont pas
et le couple » et donne un protocole de bon usage
de place dans cet hymne à l'amour comme
de 1'Œdipe Le cinquième, «Psychopathologie»,
intégration de l'agression
présente un certain nombre de vignettes clinique
Quoi qu'il en soit le séjour en France de
qui donnent une chair concrète aux précédents
Kernberg montre bien l'existence de l'exception
Les chapitres suivants présentent les versants
culturelle française. Sur l'amour toujours
négatifs: le sixième, «L 'amour. l'agression et le
consulter les Français! (rires) On leur suppose en
couple» : le septième, « Les fonctions du
savoir quelque chose Dans cette liste il faut bien
surmoi», pour en arriver au huitième à «L'amour
dire qu'il manque surtout la référence à Lacan
dans le dispositif analytique», si l'on traduit
Cette absence n'empêche bien sûr nullement
setting par dispositif L'auteur examine ensuite ce
l'emprunt d'une théorie du désir comme
qui fait obstacle, résistance, à l'amour sexuel
dialectique, reprise sans mentionner le terme,
mature, sous la forme de la pathologie
pour faire tenir ensemble l'excitation
masochiste, ou celle narcissique dans laquelle il
pulsionnelle, telle
inclut le conformisme. L'ouvrage se termine sur
l'intégration de l'amour et du couple dans l'Autre:
le couple et le groupe
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 10 7/02/2001 -119

Jacques-Alain Miller: C'est encore un


ouvrage que j'ai découvert à lire ce que m'a Éric Laurent: Les deux figures de la libido
adressé Éric Laurent On pourrait dire que ces positive et négative, sont pour lui comme deux
love 's relations, ces relations amoureuses de moments de la libido et qui doivent trouver une
Kemberg, c'est son " il y a un rapport sexuel ". Il intégration supérieure
essaye de donner aujourd'hui les fondements du Ce qu'il appelle le «désir érotique » lui permet
rapport sexuel sous le nom d'amour sexuel de présenter la jouissance comme une expérience
mature, mûr. où rien n'est perte On n'est séparé de rien. Quand
C'est le nom qu'il donne à l'existence qu'il il définit le désir érotique, il lui donne trois
essaye de fonder dans la pulsion du rapport caractéristiques
sexuel. C'était déjà ce qu'affirmaient les Un, c'est la recherche du plaisir, toujours orienté
théoriciens des années 50 à certains égards, en vers une autre personne, un objet à pénétrer, à
tout cas Bouvet, sous le nom de la génitalité, et envahir, à être pénétré, ou être envahi par lui.
c'est la génitalité du milieu du siècle revisitée à la c'est assez palpitant (rires)
fin du vingtième siècle, une génitalité pour La bisexualité, dit-il, est une forme qui nous
demain en quelque sorte, enrichie de descriptions permet de nous identifier dans les relations
de l'amour, du coït, que l'on ne trouvait pas il y a sexuelles, avec les deux participants
cinquante ans. Deuxième point: pour qu'il y ait désir érotique
il faut une identification avec l'excitation et
Éric Laurent En effet, plus graphique, comme l'orgasme du partenaire afin de jouir des deux
disent les Anglo-saxons. expériences complémentaires de fusion Là aussi
Qu'est-ce donc que le désir érotique tel que le c'est assez parlant, on ne recule pas devant une
définit le chapitre 11. Pour le présenter, il faut complémentarité de l'orgasme
revenir d'abord au chapitre 1, qui permet de bien JAM: Et on est aux deux places ?
montrer que l'auteur suit de près les élaborations
de la complexité biologique, des « appareils du Éric Laurent Pour avoir un véritable désir
sexe », il s'agit surtout dans une optique érotique, il faut avoir la capacité d'identification
comparable à celle de Stoller, de montrer que la avec l'orgasme du partenaire Donc quand on jouit
bisexualité est fondée biologiquement. l'autre jouit (rires), voilà, c'est quand même
I1 s'agit en somme de donner un fondement saisissant
biologique à la division subjective. Il faut de la
division pour aborder le désir, mais il tente Jacques-Alain Miller : C'est notre
d'abord de la fonder positivement. Le désir alors, Aristophane!
pourra aller de la division vers l'unification, en
Éric Laurent Ah ! oui!
une véritable dialectique.
C'est une sorte d'étrange assimilation, de la Jacques-Alain Miller: C'est encore plus loin
doctrine « génitalité » des années 50, mais à que l'Aristophane du Banquet de Platon,
travers une dialectique du désir, inspirée de celle
que Lacan avançait dans les années 50 Etrange
Éric Laurent: Voilà! (rires) Une troisième
reprise
caractéristique du désir érotique, est un sens de la
Jacques-Alain Miller: Il parle de dialectique?
transgression de dépassement de l'interdit
impliqué dans toute rencontre sexuelle, un
Éric Laurent: Il parle de dialectique, moins
interdit dérivé de la structuration œdipienne de la
que moi Mais il l'utilise cependant, au-delà de
vie sexuelle. C'est ça ce que j'appelle le bon usage
l'emploi, mais enfin c'est
de l'interdit œdipien. I1 sert surtout à une
Jacques-Alain Miller: C'est l'inspiration.
transgression raisonnable pour jouir Cela ne gêne
pas trop quand on sait y taire On transgresse.
d'une transgression limitée.
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 10 7/02/2001 -120
un usage de l' Œdipe Je ne sais pas si lui-même courants. Il distinguera, dans le masochisme, une
considère que c'est une réorganisation version saine du masochisme dont on jouit dans
une relation amoureuse épanouie, et une version
Éric Laurent: Lui-même ne le dit pas, mais je pathologique, qui, elle, renvoie à un excès de
pense qu'en effet, là tu mets la main sur un des fixation aux pulsions pré-génitales de la relation
points tout à fait important auquel je faisais d'objet. Elle est fixation sur la mère, voire même
allusion au début, discrètement, sur le fait qu'il fixation sur le corps propre. L 'automutilation est
intègre dans sa présentation des traits de un masochisme appliqué sur soi-même..
perversion collectivisants, homosexuels, sado-
masochistes, dans un horizon œdipien commun Jacques-Alain Miller: Autrement dit, c'est ce
Ce n'est que l'excès qui est « perversion ». qui le différencie de l'idéologie génitale des
années 50 Ce n'est pas une idéologie génitale
Jacques-Alain Miller: C'est d'un côté « tous puisque les éléments prégénitaux figurent, sont
œdipiens », simultanément tous transgresseurs, et,
également présents dans l'amour sexuel mature.
d'une certaine façon, «tous pervers », tout en
gardant une différence entre le normal et le Éric Laurent: Cela reste une pastorale
pathologique. Sur quoi il fonde la différence du
normal et du pathologique? JAM: Mais plus hard! Avant ces éléments
prégénitaux avaient à être surmontés, effacés,
Éric Laurent: Très simple! par les capacités disparaître, et donc donnaient une description
d'intégration, puisque on va, des fixations pré-
extrêmement soft de la génitalité Alors que, si je
génitales au rapport mûr post-œdipien selon une
comprends bien, ici, ces éléments trouvent au
continuité sans perte
contraire leur place dans quelque chose qui n'est
plus la génitalité, il ne se réfère plus à la
génitalité.

Éric Laurent : Le pré-génital s'intègre

Jacques-Alain Miller: Le pré-génital s'intègre,


mais ne disparaît pas

Éric Laurent : Voilà, dans les années 50 on se


demandait s'il y avait des jeux préliminaires, on se
demandait s'il y avait des plaisirs préliminaires,
On a d'abord l'excitation, disons les appareils
s'il restait quelque chose de l'extra-génital,
du corps, puis, le report sur la relation d'objet.
Comme disait Lacan. Là pas du tout, ça se
Une première intégration sur la mère, puis le
conserve tout à fait, ça s'intègre, simplement.
report sur le père, et ensuite la sanction de
l'interdit œdipien, son dépassement Quand on a
Jacques-Alain Miller Et il fait même sa place
fait tout le trajet, quand on obtient le mature
sexuallove, on conserve des traits, si je puis dire à Bataille.
des traits sains de masochisme, de sadisme,
Éric Laurent: Il considère qu'en effet Bataille,
d'homosexualité. C'est là où il y a une petite
différence, avec la version année 50, qui était comme Stoller, a beaucoup contribué à intégrer ce
beaucoup plus angélique, Le problème est très qui avait l'air de ne pas être résorbable dans
allégé, en particulier par le biais de l'expérience d'amour. Grâce à Bataille, Stoller et
l'identification permanente au deux partenaires. Sutherland, tout le continent noir de la libido
Une partie de l'un, s'identifie à l'orgasme de agressive peut s'intégrer
l'autre. C'est ce qui permettra un jeu d'intégration
de ces différents
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LELIEN- Cours no10 7/02/2001 -121

Jacques-Alain Miller: Cela traduit le passage grande échelle mondiale quelques années
de l'exaltation de la génitalité à ce qu'il appelle auparavant Lacan lui-même écrit son texte sur
l'amour sexuel, et l'intégration des éléments l'agressivité dans cette optique-là en la dépassant
prégénitaux dans ce nouvel ensemble intégratif, sans la travailler Donc là, par ce biais, ça lui
et qui lui permet de sauver le rapport sexuel à permet d'intégrer l'Éros noir
l'aube du vingt-et-unième siècle On avait la théorie de la relation d'objet et
grosso modo l'egopsychology C'était quand
même ce que Lacan appelait « faire d'Éros, le
Éric Laurent: C'est un rapport intégratif, dieu noir, les moutons du Bon pasteur » Je crois
fonctionnel, et utilitariste. Il soutient sa que je cite exactement une de ses phrases dans
conception, en disant qu'il est nécessaire de les Écrits On amenait les moutons du bon
distinguer ces différentes étapes et de les intégrer Pasteur Ce qui, en 1995, apparaît un ternaire
car, pense-t-il : une conception de la relation difficile. Et donc, il donne sa version de la
d'objet, qui rejette les pulsions auto-érotiques, au noirceur de l'Éros.
sens d'Arlow et Brenner, souligne simplement les
aspects positifs de la relation à l'autre, de
l'accrochage à l'autre La pulsion agressive, Éric Laurent: Ce niveau, n'est pas seulement
préalablement installée, permet de ne pas fondé dans l'agression, mais d'abord au niveau
négliger les aspects libidinaux de la relation primaire de la «libido agressive» Elle est fondé
agressive, et leur organisation inconsciente la biologiquement avant même la relation à l'Autre
plus profonde L'agression n'est plus fondée à partir du stade du
Il est, pour Kernberg, raisonnable et miroir elle est fondée au niveau biologique
préférable de considérer les « affects négatifs» comme pulsion d'agression, qui résulte de
comme des liens entre les «composants l'intégration d'une multitude d'expériences. Les
instinctuels biologiquement déterminés et expériences de déception suffisent. Il s’efforce de
l'organisation intra-psychique des pulsions ». venir à bout de la pulsion de mort par une autre
L'affect inclut l'Autre, le rapport à l'Autre. voie que celle de l'ego-psychology, en
La pulsion, son fondement biologique dans poursuivant son effort et en intégrant les apports
l'organisation intra-psychique, est plongée dans stolleriens.
l'Autre, grâce à l'affect, ou les affects d'amour À cet égard, je vais peut-être m'arrêter là sur
L'ensemble, permet d’intégrer les différents la façon dont il a cité Bataille.
stades C'est ce qui fait que dans cette perspective, Donc il dit «Bataille, 1957 -c'est-à-dire dans
la pulsion de mort n'est plus un obstacle, elle est son livre L'érotisme -proposa dans un contexte
réduite à l'autre moment de la pulsion, un différent, que les expériences les plus intenses de
moment agressif, qui pourra lui-même s'intégrer la transcendance, se produisent soit sous le signe
de l'amour, soit sous le signe de l'agression »
Il avalise le fantasme de Bataille, et il
Jacques-Alain Miller: C'est la réduction qui a n'aperçoit pas ce que toi-même, dans un texte à
été classique, déjà à l'époque du triumvirat propos des qualificatifs qu'on peut donner au
Hartmann-Loewenstein-Kris, de terme de communauté, «neuf adjectifs pour la
l'egopsychology, la réduction de la pulsion de communauté », tu commentais à propos du livre
mort à l'agressivité. C'est la version de Blanchot La communauté inavouable Le
psychologique qu'ils ont pu donner de la pulsion fantasme de Bataille de répéter une scène de
de mort en disant que c'est équivalent à meurtre comme fondateur d'une communauté
l'agressivité C'est la doctrine qui se développe inavouable, mettait à ciel ouvert le fantasme
après la seconde guerre mondiale pour essayer de masochiste, disons la position masochiste de
faire sa place à la pulsion de mort freudienne, Bataille
que tout le monde trouvait inintégrale, et donc la
grande vogue après la deuxième guerre
mondiale, c'est la théorie de l'agressivité, qu'ils Jacques-Alain Miller: Et c'est ça qu'il
pensent avoir vu s'être vérifiée sur une très avalise?
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours n° 1 0 7/02/2001 -122

Éric Laurent: Oui, au sens où il ne voit pas


du tout la position masochiste de Bataille, dans
cette construction. Pour lui, l'œuvre de Bataille
elle-même témoigne de la possibilité d'un amour
sexuel mature, vraiment englobant. Bataille est
donné comme l'exemple même, de ce qui
travaille pour l'intégration sous le signe de
l'amour, et au-delà de ce qui travaille pour
l'intégration sous le signe de la haine, tout cela
conflue vers une transcendance
Kernberg ne dit pas « transcendance » mais il
dit « sens ultime d'accomplissement ».
Il va dans le bon sens vers l'amour sexuel mature

Jacques-Alain Miller: Ce n'est pas les moutons


du Bon pasteur

Éric Laurent Ce n'est pas les moutons du bon du


pasteur qui sont là.

Jacques-Alain Miller: Nous nous retrouvons le


28 février

Fin du Cours X de Jacques-Alain Miller


7 février 2001