Vous êtes sur la page 1sur 12

LE LIEU ET LE LIEN

un premier pas, le premier pas d'un problème à


résoudre, comme l'énoncé d'un diagnostic.
Jacques-Alain Miller Donc, j'ai cherché à l'attraper de la bonne
façon. La bonne façon, à mon gré, ce n'est pas
Sixième séance du Cours
par l'institution, ce n'est pas par la classification,
ce n'est pas au point où le problème se pose, en
(mercredi 10 janvier 2000) y impliquant ce qui fait accord ou dynamique
des psychanalystes entre eux.
Le point sur lequel je dirigeais ma visée,
VI
c'est la psychanalyse comme pratique. C'est de
là que j'ai attendu et travaillé à chercher une
issue qui soit, sinon la bonne, du moins qui ait
chance de tenir le coup un petit moment.
En ce début d'année, le fardeau que j'ai C'est aujourd'hui ces considérants que
lié sur vos épaules -et aussi sur les miennes, j'apporte.
croyez-le bien, car je ne lie pas de fardeaux Je parlerai sans doute un peu plus tard
sur les épaules des autres sans les lier sur contre la notion du point de capiton, dans la
les miennes -, eh bien, ce fardeau ne faut-il perspective qui m'est apparue. Cela se justifie
pas que je le dénoue, de nous? en effet de prendre des distances d'avec le
En effet, ce que j'ai fait peser sur nous, repérage si constant que nous pouvons prendre
c'est ceci: le poids d'un rappel insistant -pas sur ce que nous appelons, par la métaphore que
depuis des lustres, au premier trimestre -, le Lacan a choisie, l'illustration du point de capiton,
rappel insistant d'une différence, celle de la et qui renvoie à un mécanisme signifiant tout à
psychanalyse pure et de la psychanalyse fait précis.
appliquée, appliquée, ai-je ajouté, à la Ce que j'ai néanmoins là bougé, essayé de
thérapeutique. tramer -fort simple, en définitive -comporte pour
Ce rappel était motivé par une moi quelque chose d'un point de capiton,
conjoncture, la nôtre. Une conjoncture où précisément, c'est-à-dire m'a donné un point de
cette différence m'est apparue, et à d'autres vue que, bien sûr, si je vois bien ce qui le
-j'ai pu la transmettre aussi bien -, une préparait, je n'avais pas. Je n'avais pas centré
conjoncture où cette différence m'est comme je vais essayer de vous le communiquer
apparue comme n'étant pas faite, et n'étant aujourd'hui, de la façon la plus simple, et en
pas même considérée, repérée, posée. laissant ce qui peut être de l'ordre de
En même temps, c'est un fait que ce construction pour plus tard.
rapport de deux tern1es opposés, classiques, Le fait que la différence entre psychanalyse
dans la psychanalyse et au-delà, mais pure et psychanalyse appliquée à la
-comment dire? -un peu désuets, ont produit thérapeutique ne soit pas faite, conduit -cela ne
-qu'est-ce que je vais dire? -un embarras, fait pas de doute -à des confusions, nous a
même une souffrance -pourquoi pas -, conduit à des confusions pratiques, à la position
comme on a pu l'écrire -au moins c'est à ça de faux problèmes, et surtout de fausses
que j'attribue ce terme -, un certain sentiment solutions qui s'esquisseraient. Bref, nous a
de flottement. conduit -il faut le dire -à un certain nombre '
Je l'ai pris en compte. Je l'ai pris en d'embrouilles, pour placer comme il convient ce
compte très sérieusement. que nous faisons dans la pratique.
Si tranché que je l'aie fait, si posé, et
appuyé sur une évidence, et sur tous nos
classiques, je n'avais conçu ce rappel -au
moins dès que je me le suis forn1ulé, et à
vous -que comme

65
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN- Cours no6 10/01/2001 -66

Encore faut-il situer à sa place la aujourd'hui, c'est la psychanalyse appliquée


confusion qui importe vraiment. Quelle est- à la thérapie, à savoir qu'elle reste
elle? Ce n'est pas tant la confusion de la psychanalyse, qu'elle soit l'affaire du
psychanalyse pure, et de la psychanalyse psychanalyste, qu'elle soit la psychanalyse
appliquée à la thérapeutique. Cette comme telle en tant qu'appliquée.
confusion-là a une portée limitée, pour J'imagine l'accord fait sur ces prémices
autant que, dans ces deux cas, si on admet élémentaires. Je me suis dit, en y
qu'ils se distinguent, il s'agit de réfléchissant, que ce n'est pas là-dessus
psychanalyse. qu'on fera des objections. Cela suppose
La confusion qui importe le plus vraiment maintenant de remettre sur le métier la
est celle qui brouille, au nom de la différence à situer de la psychanalyse
thérapeutique, ce qui est psychanalyse et ce comme telle, pure ou appliquée, d'avec la
qui ne l'est pas. psychothérapie.
Si nous resserrons l'objectif, pour être Thème déjà frayé, thème qui, si mon
précis, ce qu'il ne faudrait pas -et c'est à cela souvenir est bon, il y a une dizaine d'années,
que tendait ce rappel insistant -, c'est que la a fait l'objet d'un congrès en forme, qui s'est
psychanalyse, dans sa dimension, ou son ensuite distribué dans différents événements.
usage, son souci, thérapeutique, fat attirée, Mais sans doute, à cette date, n'avions-nous
chahutée, et même mortifiée, par cette pas l'œil sur la conjoncture que nous avons
espèce de non-psychanalyse que l'on maintenant. Je le dis aussi bien en ce qui me
décore du nom de psychothérapie. concerne puisque, si mon souvenir est bon,
Ce qu'il faudrait, c'est que la au cours de ce congrès, il y a une dizaine
psychanalyse appliquée à la thérapeutique d'années, dans la ville de Rennes, j'ai moi-
reste psychanalytique, et qu'elle soit même pris la parole, en forme, sur le thème
sourcilleuse sur son identité, si je puis dire, « Psychanalyse et psychothérapie» 1.
psychanalytique. Situer cette différence ne devrait pas être
Pour fixer les idées, je l'écrirai ainsi: la difficile si on prend les choses par ce biais
psychanalyse pure, la psychanalyse que la psychothérapie n'existe pas, que c'est
appliquée à la thérapeutique et la une enseigne commode, qui couvre les
psychothérapie. pratiques les plus diverses, et qui s'étendent,
ces pratiques, jusqu'à la gymnastique.
D'ailleurs ce ne sont pas celles-ci les plus
nuisibles. La gymnastique, même -si je peux
m'avancer au-delà de ma compétence
praticienne -, est un exercice hautement
recommandable. Il faut d'ailleurs là-dessus
que je perfectionne ma compétence, ma
Je marque que la différence que j'ai compétence réflexive. Parce que la
rappelée de psychanalyse pure et de gymnastique j'en fais, mais oui ! mais oui!
psychanalyse appliquée était faite pour Mais il faudra sans doute étendre un peu ma
retentir sur la différence des deux par réflexion sur la question, si je prends au
rapport à la psychothérapie. sérieux là où nous sommes conduits, qu'il y
En fait, mon rappel avait pour visée a plus dans le corps que dans notre
d'exiger beaucoup de la psychanalyse philosophie.
appliquée à la thérapeutique, c'est-à-dire Ces formes-là qui peuvent prétendre à
d'exiger qu'elle soit psychanalyse, qu'elle ne avoir des effets psychothérapiques, ces
cède pas sur être psychanalyse -sous formes-là en tout cas ne nous font pas
prétexte de thérapeutique, se laisser problème. Celles qui nous font
entraîner à franchir cette limite, cette
différence.
C'est au point que, dans la même veine, 1
Voir La Cause freudienne n° 22.
très simple, il apparaît bien que l'enjeu
essentiel, et dans la conjoncture, on peut
dire l'enjeu essentiel de la partie que nous
jouons
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -67

problème sont celles qui sont voisines de Dans la façon dont commence à se parler la
l'analyse, qui accueillent la demande du difficulté de psychanalyse et psychothérapie, on
souffrant qui veut savoir, et qui traite cette ne demande qu'à voir se développer cette
demande par la parole et par l'écoute, et qui imagerie de l'original et son double, seulement
en plus, comme on dit, comme on disait ici plus difficilement situable.
depuis longtemps, s'inspire de la Il y a de ça, il y a du gothique, il y a du
psychanalyse -formule sacramentelle et platonicien dans le tourment que vaut au
réglementaire dans une certaine aire. Si nous psychanalyste l'extension croissante de la
allons jusqu'au bout, il y a des formes qui se psychothérapie, sa voisine, la psychothérapie
disent conformes à la psychanalyse, et allons sous sa forme voisine de l'analyse, cette forme
jusqu'au bout du bout, qui se disent la dérivée, et qu'il ne me paraissait pas excessif de
psychanalyse. qualifier de semblant de la psychanalyse.
Il n'est pas excessif, me semble-t-il, au L'enquête sociologique peut ici trouver à
moins à titre exploratoire, de formuler le s'exercer, mais ce n'est pas l'enquête
problème en ces termes. Que la sociologique qui nous donnera le secret de cette
psychanalyse a produit, a nourri, a impasse, et avec lui le ressort de la surmonter.
encouragé son propre semblant et que ce C'est dans la psychanalyse elle-même que
semblant, maintenant, désormais, gît sans doute le secret de ce semblant, s'il est
l'enveloppe, la transie, la vampirise. vrai que c'est elle qui l'a produit, ce semblant qui
Je dis vampiriser parce qu'on pourrait la dévore.
donner à cette histoire un style de conte Je mets les guillemets. Ne nous affolons
gothique à la Edgar Poe, quelque chose pas. Nous faisons ici une mise en place et
comme « Le psychanalyste et son double », j'essaye de rassembler là les quelques notes qui
et qui, dans ce conte, une fois qu'on aurait pourraient tenter, ou qui tentent effectivement,
dans le récit mis en évidence les les uns ou les autres de développer des
ressemblances, les confusions intermittentes morceaux et une symphonie. Il y a de quoi faire!
sur la personne, le caractère interchangeable Du point où nous sommes aujourd'hui, on
de l'original et du double, se conclurait par la peut faire le crédit à nos anciens, on peut
substitution du double à l'original, l'original s'apercevoir que c'est sans doute le
finissant exproprié, exilé, au rebut, éliminé. pressentiment, ce semblant, la défense contre
Il ne faut pas croire. Dans ce qui se dit et lui, qui motiva l'appareil de règles formelles et de
ce qui s'écrit chez les psychanalystes, bien validation institutionnelle traditionnelle où la
au-delà de ce qui fait notre surface, à les lire, pratique psychanalytique a été insérée par ses
ça prend à l'occasion cette tournure, cette premiers servants. .
tournure que j'appelais d'expropriation de la Faisons-leur ce crédit. Étant donné ce qu'est la
psychanalyse. psychanalyse, le pressentiment ne leur a pas
Si on Y songe, il est logique, il apparaît manqué qu'elle produirait son semblant, à leur
même nécessaire que la psychanalyse ait gré, dans une conjoncture pourtant bien
produit son semblant. N'est-ce pas aussi bien différente de la nôtre. On peut leur faire le crédit
ce qui est advenu, tel qu'on le raconte, à la du pressentiment de ce semblant, mais on
philosophie telle que, à proprement parler, aperçoit aussi bien -et ceux qui sont restés, qui
promue par Socrate, et qui a produit son se sont fiés à cet appareil, sont les premiers à le
double, sous les espèces des sophistes. Et dire, l'ont dit avant nous -, on aperçoit bien
c'est ce qui motive la constante polémique aujourd'hui l'impuissance
platonicienne contre les sophistes comme
doubles, comme semblants du philosophe.
C'est un pont aux ânes maintenant.
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN- Cours no6 10/01/2001 -68

de cet appareil. C'est bien parce que eux lui a été posée par moi-même. Voyez
faisaient fonds sur cet appareil, si je puis dire, Télévision page 17 et la suite. La question
anti-semblant, qu'ils se sont rempardés de la différence entre psychanalyse et
derrière, c'est bien pour ça qu'ils ont été peut- psychothérapie, en entendant par
être les premiers alertés sur la défaillance de psychothérapie celle qui s'appuie sur la
cet appareil au regard de ce semblant. parole, qui se fonde sur l'écoute et la parole.
On peut dire aujourd'hui que faire la C'est la marque que déjà en ce temps se
différence entre psychanalyse et dessinait le phénomène de semblant, qui
psychothérapie par la règle et par la tradition, s'est depuis gonflé, et avec lequel nous
n'aboutit de fait qu'à établir la psychanalyse sommes aux prises.
dans une position obsidionale, dans la Combien de fois l'avons-nous lu? Mais il
position de forteresse assiégée. Quand on en s'agit pourtant d'entendre -et c'est ça qui
est à la forteresse assiégée, tout indique change quelque chose sa réponse comme
qu'elle est déjà en voie d'être prise de une réponse à nos interrogations
l'intérieur. d'aujourd'hui. Et pour apprécier l'accent de
Allons! Essayons de tenir notre cap dans cette réponse, ou pour saisir la portée que
ce tourment, qui ne demande que quelques cette réponse peut prendre aujourd'hui, il
années, quelque temps, pour devenir une convient de la situer sur le fond de ce qu'elle
tourmente. Essayons de garder notre cap et, n'est pas, je veux dire sur le fond des
selon la formule de Rouletabille, de «prendre réponses que Lacan ne fait pas à cette
Ies choses par le bon bout de la raison». question, les réponses qu'il ne fait pas en
C'est d'abord poser qu'il n'est aucune 1973 à la question de savoir ce qui distingue
disposition réglementaire, institutionnelle, qui psychanalyse et psychothérapie. .
puisse tenir là où l'orientation fait défaut. Ces réponses qu'il ne fait pas, mais qu'il
Donc, ce n'est pas vers l'institution qu'il y a aurait pu faire -au moins c'est ce que je
lieu de se tourner pour monter je ne sais quel propose -, j'en distingue deux, faisant donc
type de filtre où on retiendrait l'ivraie pour celle qui fait la troisième de cette série.
livrer le grain. La première réponse, qu'il ne fait pas,
Disons que c'est d'une orientation de mais qu'à mon gré il. aurait pu faire, aurait
structure que nous avons besoin pour tracer été celle qui aurait utilisé pour ce faire cet
notre chemin. Dans ce détour, à qui il a appareil vectoriel qui s'appelle le graphe du
demandé cette orientation? Certes à notre désir. C'est cette réponse qu'alors il n'avait
comprenette, mais cette comprenette a pas faite même si on en trouve des éléments
l'habitude, avec, à son gré, les meilleurs au cours de ses séminaires antérieurs -,
effets, de se tourner -même si c'est peu, cette réponse qu'il m'était arrivé à moi-même
même si c'est équivoque, même si c'est de développer dans cette ville de Rennes.
contradictoire avec autre chose -, vers ce que Cette réponse appuie la différence de
Lacan a laissé. A l'occasion, ce ne sont pas psychanalyse et de psychothérapie sur la
des arguments, ce sont des indications. Mais, différence de niveau, dans le graphe de
puisque c'est là que, en termes d'orientation, Lacan, qui, comme vous le savez, comporte
nous avons coutume de chercher notre fil, un second étage homologue au premier.
quitte à prendre note que la conjoncture a
changé, mais en
lui faisant le crédit, vérifié, pas aveugle, d'une
certaine capacité d'anticipation, dont jusqu'à
présent nous croyions nous être aperçus.
Le petit point d'appui que je prends, c'est
celui que me donne le fait que la question lui
a été posée. En plus, elle
J.-A.MILLER,LEUEUETLEUEN-Coursno6 10/01/2001 -69

accéder à l'étage supérieur est au lieu de


l'Autre. Si là les aiguillages ne vous
donnent pas accès à ce vecteur, vous êtes
coincés, vous ne pouvez y accéder de nul
autre point.
Vous avez donc ici un point singulier,
qui fait porte d'entrée pour un vecteur. Là,
vous avez un point unique, là où se joue
l'aiguillage du trajet subjectif.
Il faut voir à quel point ce schématisme
est devenu pour nous l'instrument même
La réponse que Lacan ne fait pas, que du repérage de la pratique, un instrument
j'avais construite ou reconstruite, consiste à en tout cas très prévalent, et dont les
répartir psychanalyse et psychothérapie sur échos roulent. Donc, ici, la manifestation
ces deux étages, en posant le rôle crucial de d'un au-delà.
ce qui en A ouvre la voie à l'étage supérieur, Là, j'ai préparé une digression, je me
et où on peut mettre en fonction, considérer demande s'il va falloir que je la fasse ou si
qu'est opératoire le désir de l'analyste, alors je la saute.
que, dans la partie inférieure il ne serait pas En tout cas, son fondement, c'est, pour
là en fonction. le dire vite, la scission et l'articulation de ce
Ce schéma a quelque chose de probant qui est parole -ça ce sont les circuits de
pour rendre compte de l'effectivité de la l'étage inférieur -et de ce qui est pulsion.
psychothérapie, si on veut la situer là. C'est- La parole aura le premier étage, la pulsion
à-dire que le seul fait de se mettre en aura le second étage.
position d'écoute, on va dire prolongée, On peut dire -ça simplifiera les choses
d'écoute prolongée d'une communication -que nous trouvons là, symétrique à ce lieu
intime et suivie du patient, constitue l'auditeur de l'Autre, quelque chose qui porte
en grand Autre, ou l'installe dans le lieu de l'écriture lacanienne qu'il a fallu jadis
l'Autre où cette position en quelque sorte de déchiffrer, mais que, pour aujourd'hui, et
syndic de l'humanité, de lieu de la parole, de peut-être pour un petit moment, on pourrait
dépositaire du langage, confère à sa parole, simplifier en lui donnant son nom freudien
quand il en lâche, une puissance qui opère, de ça.
qui est susceptible d'opérer, qui est efficace,
et en particulier pour rectifier des
identifications.
Je passe. Je donne le rappel de la notion
de ce qui est obtenu, après tout d'assez
convaincant, puisque je l'ai exposé ainsi dans
mon innocence il y a dix ans, et qui met
précisément en valeur cette instance du désir
de l'analyste qui s'établit sur le refus de
l'auditeur interprète d'utiliser le moyen de sa
toute-puissance supposée, identificatoire. Ce que Lacan a à la fois exprimé, et peut-
C'est cette abstention même qui est le désir être voilé, avec un sigle qui présente une
de l'analyste, et qui ouvre un trajet au-delà. certaine complexité, c'est ce qu'ici il peut suffire
Il est clair que ce schématisme permet, de distinguer comme le ça, à lui conférer le
même incarne, ce que veut dire un trajet au- privilège' d'être lieu des pulsions.
delà, puisque, tel qu'il est construit, la seule Je rappelle que Lacan, à un détour de son
porte d'entrée pour Séminaire, se reprochait de les
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -70

avoir un temps confondus, au lieu de les qui ouvre à la psychanalyse proprement dite,
disjoindre, dans son c ça parle ». Il se ce serait déjà, en admettant la question de la
reprochait d'avoir, dans son «ça parle», jouissance, d'inconsister l'Autre.
confondu le ça et l'inconscient, mais dans C'est formidable 1 Je trouve ça vraiment
son être de parole. bien. Ça se tient.
Ce schématisme tire la leçon de ce que Je l'ai exposé presque comme ça,
Lacan à un moment a considéré comme sa beaucoup plus longuement, jadis, mais ce
confusion, en distinguant le lieu de la parole n'est pas la réponse de Lacan. Sans doute,
et le lieu de la pulsion, et ici l'Autre et le ça. ça l'est d'avant. C'est épars dans le cours du
Je passe l'intéressante digression qui me Séminaire, mais ce n'est pas la réponse qu'il
faisait reprendre la fonction corrélative, à a donnée.
savoir celle de S de grand A barré, dont on Il a donné une réponse qui est apparue
peut dire qu'elle inscrit la scission du ça et comme beaucoup moins intéressante, une
de l'Autre, qu'elle répercute la scission du ça réponse vraiment pauvrette. C'est quelques
et de l'Autre. phrases pour rire. Donc, c'est plutôt à ça
qu'on a recours.
La seconde réponse, maintenant, que
Lacan n'a pas donnée non plus. Ce serait de
considérer que la psychothérapie s'inscrit
dans le discours du maître. Pourquoi est-ce
que Lacan n'a pas tout simplement répondu
sur ce versant-là, alors que les quatre
discours étaient encore pour Lacan en 1973
une référence tout à fait actuelle, dont on
trouve l'usage dans Télévision même? Le
terme de discours est tout à fait au premier
plan, le discours de l'analyste, etc. Pourquoi
Je garde ça pour la bonne bouche, ou n'a-t-il pas donné une réponse qui aurait
pour la fin, si j'y arrive. orienté vers repérer la psychothérapie à
L'étage inférieur, où par hypothèse nous partir du discours du maître, réponse qui
situons la psychothérapie, est telle que -et ça n'aurait pas été inadéquate? Le discours du
nous donnerait une différence -la question de maître est conforme à l'inconscient. C'est ce
la jouissance ne sera pas posée, puisqu'il que l'inconscient réclame. C'est son discours.
faut accéder au second étage pour qu'elle le En termes de psychothérapie, on dirait: le
soit. sujet réclame une identification qui tienne le
Je privilégie bien sûr la présentation coup, et il souffre quand cette identification
étagée. Vous trouvez évidemment dans vacille, lui fait défaut. L'urgence est donc de
Lacan la possibilité de considérer que les la lui restituer. C'est à cette condition
deux étages sont en fait simultanés et seulement qu'il peut trouver sa place. Et
fonctionnent en quelque sorte superposés comme cette psychothérapie, je la suppose
l'un à l'autre. semblant, elle parle comme nous trouver sa
La question de la jouissance ne sera pas place dans le savoir de son temps, dans ce
posée, et c'est à ce prix que sera préservée qui distribue les places socialement
la toute-puissance de l'Autre. On éluderait indiquées ou marquées. Et en plus, petit a
donc, dans la psychothérapie, ce qui mettrait comme produit. En effet, il faut être productif.
la toute puissance de l'Autre en défaut. On C'est bien ce qui motive la croyance
préserverait, dans la psychothérapie, la contemporaine au symptôme. C'est bien
consistance de l'Autre, alors que ce qui serait référé au
le propre de la position analytique
J.-A. MILLER LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -71

fonctionnement. Est-ce qu'on peut accent, largement inaperçue, brille par sa


fonctionner ou est-ce qu'on n'arrive pas à simplicité. Elle énonce simplement, comme trait
fonctionner? distinctif de la psychothérapie, le sens, et c'est
On voit bien que l'on n'aurait pas de mal tout enfin, quelques fioritures pour faire rire du
à développer la psychothérapie au niveau du sens. Lacan se contente de dire: « La
discours du maître. psychothérapie spécule sur le sens, et c'est ce
Ne confondons pas. Le petit a qui est là qui fait sa différence d'avec la psychanalyse. »
n'est pas celui qui s'articule dans le Il se moque du sens, un petit peu, quelques
fantasme, puisque utilisons cette notation de lignes: le sens sexuel, le bon sens, le sens
Lacan que le discours du maître est commun. Il s'en moque d'autant plus qu'il
précisément un discours qui met le holà au signale -c'est un petit détail qui a aujourd'hui
fantasme, qui le rend impossible. une autre résonance -que « l'on croirait que le
versant du sens est celui de l'analyse ».
Au moment où il se moque du sens, où il
attribue à la psychothérapie de spéculer sur le
C'est ainsi que, dans le discours du sens, il dit aussi: « Ce versant du sens, l'on
maître, entre S barré et petit B, il y a une croirait que c'est celui de la psychanalyse». Il Y
double barre qui indique l'impossible d'un a précisément la 'notation du fait de semblant.
rapport, et ici le rapport rendu impossible, qui Quand on spécule sur le sens, on fait croire
est mis au rancart, c'est le fantasme. On que là opère la psychanalyse. Dans ce
pourrait dire qu'en effet la psychothérapie conditionnel et dans cette notation, déjà se
privilégie l'identification au prix de mettre le glisse le fait de semblant.
fantasme au rancart. C'est par le biais du sens que le lieu de la
La première réponse, celle qui s'appuie psychothérapie peut être confondu avec le lieu
joliment, de façon probante, sur le graphe, d'exercice de la psychanalyse. A l'horizon là, il
cette réponse-là fait en définitive de la Y a une confusion, la confusion que je disais du
psychothérapie le premier pas d'une analyse. double expropriant.
Il m'est difficile de me souvenir des C'est un comble, puisqu'on aurait les
conjonctures mentales précises où j'ai meilleures raisons de croire que l'analyse opère
bafouillé là-dessus il y a dix ans, mais c'était sur le versant du sens. On aurait les meilleures
plutôt dans une tentative irénique. Tout va raisons de le croire, et ce n'est rien d'autre que
bien 1 Donc, cette réponse avait justement le le sens comme tel qui a été la porte d'entrée de
mérite de faire de la psychothérapie le Lacan dans la psychanalyse.
premier pas d'une analyse, comme elle peut S'il Y a quelqu'un qui a cru que le versant du
se proposer comme un exercice pour les sens était bien celui de la psychanalyse, s'il y a
débutants praticiens. quelqu'un qui a même introduit ça dans la
Cette réponse -.la première réponse que psychanalyse, c'est Lacan. Lacan s'est introduit
Lacan n'a pas faite ferait la psychothérapie dans la psychanalyse en réintroduisant le sens.
voisine et amicale de la psychanalyse. Donc, Nous avons là une de ces manifestations
à votre choix, si vous voulez aller dans le que j'appelais jadis de Lacan contre Lacan.
sens du bon voisinage, c'est par là qu'il faut Quand il dit : « Oh là là ! la bêtise qu'il y a à
prendre. penser ceci, commencez par regarder si ça ne
La seconde réponse que Lacan n'a pas serait contre pas contre un certain Lacan
faite, par le discours du maître, elle éloigne Jacques que Jacques Lacan en aurait. Il peut
au contraire la psychothérapie puisqu'elle la en
met au registre de l'envers de la
psychanalyse.
La troisième réponse, celle qui a été
donnée, et qui est quand même passée dans
ses conséquences, dans son
J.-A. MlLLER, LE liEU ET LE liEN -Cours no6 10/01/2001 -72

avoir contre d'autres, ça lui arrive plus J'irai à signaler le mot qui figure à la fin
souvent qu'à son tour. de l'écrit de Lacan qui précède Télévision,
Il y a là un élément de culot, en plus qui s'appelle «L'Étourdit» -que l'on trouve
indéveloppé au niveau de l'argumentation, pour l'instant dans Scilicet n° 4 -à l'avant-
qui a contribué à effacer les arêtes, et dernière page, Lacan a ce mot, il parle de la
précisément le point d'arrêt qui était ici sémantophilie.
indiqué si simplement. C'est pour se moquer -une année plus
Pour ce qui est des références de Lacan tôt -de l'amour du sens. Il évoque le
au sens -peut-être y a-t-il ici des gens qui tourbillon de sémantophilie qui lui devait
s'introduisent à Lacan -, j'indiquerai la quelque chose, et pour cause, puisqu'il
référence d'un texte ancien de Lacan, sur « avait, comme on sait, promu le sens comme
L'agressivité en psychanalyse », pages 102- essentiel dans l'opération analytique. Cela
103 des Écrits. Vous verrez que c'est à partir vise l'université des années 70.
du sens que Lacan y définit le sujet: «Seul C'est le même accent que, dans
un sujet peut comprendre un sens, Télévision, Lacan déplace pour l'imputer à
inversement tout phénomène de sens la psychothérapie, pour en faire dans sa
implique un sujet. » réponse le trait distinctif qui distingue la
Deuxièmement, c'est aussi bien à partir du psychothérapie de la psychanalyse.
sens qu'il situe le symptôme C'est la première émergence de quelque
psychanalytique. Et c'est enfin le sens qui chose qui, sans doute préparé, est tout de
nomme, selon lui -dans son «Rapport de même une borne -je peux imputer à Lacan
Rome», page 257 -, l'opération propre de la au contraire une sémantophobie, le rejet du
parole, celle de « conférer aux fonctions de sens est passé, ou semble être passé, de la
l'individu un sens ». En même temps qu'il sémantophilie à la sémantophobie.
promeut la fonction de la parole comme On a bien perçu qu'il abandonnait cette
essentielle dans la psychanalyse, c'est valeur lévitatoire qu'il attribuait au sens au
précisément en tant qu'elle peut donner du bénéfice du signifiant, et, on l'a aperçu
sens. spécialement, au bénéfice du mathème
Certes, quand il rejette le sens du côté de comme vecteur de l'enseignement de la
la psychothérapie, en 1973, il a déjà psychanalyse, d'une transmission intégrale
beaucoup fait pour resituer l'instance du hors-sens, qui est précisément ce qu'il
sens, au cours de vingt ans de son développe dans son écrit «L'Étourdit ». Mais
enseignement. Certainement, il a resitué le ce qu'on n'a pas perçu, me semble-t-il, et
sens comme effet du signifiant, il a déplacé que nous pouvons maintenant saisir à partir
la définition du sujet vers le signifiant, il a de ça, de ce rien du tout, que Lacan a dit le
séparé le signifiant et le sens, il a invité à sens, qu'il n'a pas dit d'autres choses
isoler dans le symptôme les signifiants sans beaucoup plus intéressantes qu'il pouvait
aucun sens qui y sont pris. Voyez les Écrits dire, qu'il a lancé ce petit caillou-là.
page 842 où c'est entre parenthèses que Moi, je dis que, sur ce caillou: on peut
figure le « sans aucun sens » qui qualifie ces construire, non pas une église, mais une
signifiants pris dans le symptôme. issue.
Donc, on peut bien entendu suivre ce Ce que nous pouvons maintenant saisir,
mouvement dans la trajectoire de Lacan. du point où nous sommes, c'est-à-dire du
Après avoir promu le sens, le resituer, le point où la psychanalyse est dévorée par
relativiser, le minorer. Mais en fait, ici, son semblant, c'est que le hors-sens est
précisément dans le sarcasme contre le l'enjeu décisif: Ce n'est pas seulement un
sens qui figure dans ce paragraphe de moyen, en définitive subalterne, de fixer les
Télévision, il s'agit d'autre chose, il y a un idées, type mathème. On fait servir à ça le
autre accent. hors
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -73
sens. Le mathème permet la transmission
dont cet enseignement témoigne, y compris
hors-sens. Ce dont il s'agit dans le hors- dans sa forme. Le point de capiton est un
sens, ce n'est pas seulement de véhiculer le phénomène de sens, et c'est précisément à
savoir qui peut s'élaborer à partir de la ça qu'il convient de renoncer, là où c'est le
psychanalyse. Ce que l'on peut apercevoir, hors-sens qui dominerait l'affaire.
du point de difficulté où nous sommes, c'est Je ferai remarquer que la notion même de
que, pour Lacan, c'est d'abord un enjeu point est interrogée par Lacan à partir de son
pratique. C'est l'enjeu même de la pratique nœud. Cette notion même d'un point est mise
de la psychanalyse, dans sa différence avec en cause dès le séminaire Encore, chapitre X,
la psychothérapie. le chapitre des ronds de ficelle, là où Lacan
Je vais jusqu'à dire que c'est à partir de annonce son intérêt pour le nœud borroméen,
là, de ce point précisément, que Lacan a mis page 119. Vous verrez que très précisément,
sa mise sur le nœud borroméen, qu'il a été, et dès le début, Lacan met en question que la
comme il l'a dit, captivé par ce nœud, et qu'il notion de point soit tenable.
y a consacré ce qu'il est convenu d'appeler Elle est tenable, en effet, quand on a des
lignes et des surfaces, mais quand on a des
entre nous son dernier enseignement. Son
cordes qui sont ,enchaînées, c'est la notion
dernier enseignement est une élaboration de
même de point qui vous manque. Le point' de
la psychanalyse dans sa différence avec la
capiton, c'est un terme final, un point de
psychothérapie, et en tant que la rebroussement, à partir de quoi une trajectoire
psychanalyse hors-sens. d'une expérience s'ordonne, se re-signifie et
Ce dernier enseignement, on peut le tenir se re-subjective.. C'est justement ce que met
pour non conclusif, et il nous reste à l'état en question la psychanalyse hors-sens. Elle
d'une exploration. Ça ne tient pas. C'est fait met en question, je dirai, le concept même de
de bric et de broc, de morceaux. C'est finitude. 2
contradictoire. Et un point de capiton fait
défaut. Voilà le point de capiton 1 C'est clair
que, pour l'usage, un point de capiton fait
défaut, à justement ce dernier enseignement
de Lacan.
Mais regardons ça de biais, un petit peu
autrement. Ce qui est exploré précisément,
dans la dimension du hors-sens, avec le
support d'un nC2ud, n'est pas susceptible de
trouver un point de capiton.
Les ronds dits de ficelle qui composent
ce nœud se tiraillent, se coincent
diversement, se limitent les uns les autres,
mais ils laissent toujours des degrés de
liberté les uns par rapport aux autres. Ils se Nous le voyons bien quand nous suivons
présentent sous des formes changeantes, ils cet enseignement dernier, puisqu'il se
sont certes susceptibles d'être distingués, présente sous une forme éclatée, inachevée
identifiés les uns par rapport aux autres, par et inaboutie. On peut l'imputer à l'anecdote, à
la couleur, par l'orientation; mais le nC2ud l'anecdote de la personne, mais c'est je crois
qu'ils forment ne se prête pas à ce un
croisement de vecteurs d'où procède
l'illumination du point de capiton.
C'est précisément d'une psychanalyse
2
sans point de capiton JAM écrit d'abord sur le schéma le point de
capiton à gauche (en s(A)), puis se reprend
et l'écrit à droite (en A) ; il explique qu'en fait
à gauche, c'est le point de capiton du point
de vue signifié, et à droite, du point de vue
signifiant.
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -74

point de vue c supérieur» -supérieur pour trimestre, auquel j'ai fait allusion, où il dit : «
l'usage que nous pouvons en faire. C'est Finalement la passe, quand on la passe,
précisément parce que cet enseignement c'est une histoire qu'on raconte.» Ce qui est
s'installe dans une dimension qui ne souligner que c'est construit la passe, que
comporte pas l'achèvement, une dimension c'est un artifice, que ça a affaire avec l'art, si
à laquelle appartient essentiellement l'infini, on veut, et que ça démontre un savoir-faire.
même si elle se supporte à la base de trois La passe comme point de capiton, la
éléments enchaînés. passe-éclair, dont Lacan a pu parler, qui est
Autrement dit, dans ce que Lacan encore sous 'le régime du sens, la passe-
élabore, justement par le rejet du sens, dans histoire, la passe-récit, dans le régime de la
le sarcasme, du côté de la psychothérapie, psychanalyse hors-sens, c'est évidemment
c'est une psychanalyse où à la place du relativé, c'est terme que j'utilise ici, mais qui
point de capiton s'inscrit en effet la série est fondamental dans ce registre -une
sans fin. élucubration. Il y a des bonnes
C'est à partir de là que s'ordonnent, que élucubrations, mais la promotion même du
prennent leur sens, les dits de Lacan, épars, terme élucubration dans le dernier
discrets, rapides, qui mettent en question, enseignement de Lacan traduit ce rapport
qui mettent en suspens, qui minorent, qui entre le hors-sens et puis les artifices du
dévalorisent, voire qui démentent sens.
franchement la notion d'une fin de l'analyse. Ça n'annule pas la passe. Ouh là là !
On l'a relevé, bien sûr, et on l'a relevé Après vous avoir soulagé d'un fardeau, si je
comme des à-côtés. On l'a relevé dans ses vous mets celui-là sur le dos... Mais ça
conférences publiées dans le numéro 6/7 de considère l'expérience analytique sous un
Scilicet de la fin 75. On a relevé avec autre angle.
surprise ce propos selon lequel une analyse' Il faut se faire à ça, c'est que les vérités
n'a pas à être poussée trop loin: c Quand sont des solides, comme dit Lacan. Il y a
l'analysant pense qu'il est heureux de vivre, des faces, il y a différentes faces et, selon le
c'est assez. » point où on est, selon l'angle de sa
On peut dire: c'est pour les Américains perspective, on aperçoit autre chose. Les
qu'il a dit ça, puisque le bonheur, la poursuite vérités sont des solides... C'est à nous
du bonheur, c'est le fondement de l'ensemble d'être aussi solides que les vérités.
qu'ils forment comme nation. Mais on lit La conséquence inattendue, maintenant,
aussi dans le Séminaire du 8 avril 1975: « de prendre les choses par ce biais, c'est que
Chacun sait que l'analyse a de bons effets, d'un côté la psychanalyse hors-sens creuse
qui ne durent qu'un temps. Il n'empêche que la différence avec la psychothérapie. Le
c'est un répit, et que c'est mieux que de ne dernier enseignement de Lacan est
rien faire. » précisément fait pour creuser. Tel que nous
On peut minorer ces propos, que Lacan pouvons le percevoir et l'utiliser dans notre
n'a pas multipliés, qu'il faut aller chercher orientation d'aujourd'hui, cet enseignement
dans les coins, et puis, après, qu'on se refile creuse le fossé avec la psychothérapie.
comme témoignage de la latitude que Lacan Mais la conséquence inattendue, c'est qu'en
pouvait avoir par rapport à ses élaborations. même temps elle efface, ou au moins tend à
On peut minorer ça, y voir des modulations, effacer, la différence entre la psychanalyse
des ironies. Moi, je les accentue. Je dis que pure et la psychanalyse appliquée à la
ce sont des propos fondamentaux, et qui thérapeutique.
sont cohérents avec l'ensemble, l'ensemble C'est précisément déjà ce que comporte
éclaté de ce qui est alors exploré. ce que j'ai dit de la passe. La passe ne fait
Je peux y ajouter ce petit écrit de Lacan pas exception.' Au contraire la psychanalyse
que j'ai déjà cité au premier hors-sens
J.-A .MILLER, LE LIEU ETLE LIEN-Coursno6 10/01/2001 -75
que Lacan développe dans son dernier symptôme vers le fantasme, où gît ce qui le
enseignement, cette tentative de regarder la meut dans son désir.
psychanalyse par un biais qui rejette le sens, On voit bien là comment se correspondent et
on ne peut aller là-dedans que jusqu'à un sont homologues la transgression de la
certain point. jouissance et la traversée du fantasme. C'est la
Lacan est visiblement allé très loin dans même conceptualisation qui soutient la notion
ce sens-là. C'est là où nous saisissons le qu'il faut franchir une barrière pour avoir accès à
mieux sa pratique. C'est en effet une la jouissance et que, dans l'analyse, il faut aller
psychanalyse qui s'appuie sur le rejet du au-delà du symptôme pour toucher et traverser
sens. le fantasme. Ce sont des termes qui se
Une psychanalyse hors-sens accentue correspondent, et avec la notion d'un jusqu'au
l'élément thérapeutique de la psychanalyse. bout.
C'est bien ce que signale cette phrase sur le Il y a là en effet une transmutation, cette
bonheur de vivre. Ce dernier enseignement transmutation qui s'appuie sur le rejet du sens.
est conduit à faire du symptôme sa référence Ce n'est pas pour faire malin que Lacan
clinique majeure, sinon unique. apportait le sinthome, mais pour installer comme
Dans la perspective psychanalyse hors- centrale dans la clinique une instance où on ne
sens, la différence de psychanalyse pure et fait plus la différence entre le symptôme et le
psychanalyse appliquée à la thérapeutique fantasme.
est une différence inessentielle. Quand vous ne faites pas la différence,
Maintenant que je vous montre par comment faites-vous pour aller au-delà de l'un
quelles voies on peut délier le fardeau des vers l'autre? La route de l'au-delà vous est
épaules, peut-être que les bras vont vous en coupée.
tomber. Si nous voulons, dans notre Le nœud borroméen est une machine à
conjoncture, recycler ce dernier couper l'au-delà.
enseignement de Lacan, alors il faut être prêt Comment pouvez-vous opérer une
à une transmutation de toutes les valeurs transgression de barrière vers la jouissance à
psychanalytiques que Lacan lui-même nous partir du moment où Lacan élabore une
a transmises et que nous avons serinées. jouissance qui est partout, où il renonce à faire la
C'est pourquoi ce dernier enseignement distinction du plaisir et de la jouissance, et où il
est un exercice limite aux confins de la formule: «Là où ça parie, ça jouit » ?
psychanalyse, qui est en quelque sorte Il revient sur cette différence si féconde qui
l'envers, ou l'enfer, de l'enseignement de figure sur le graphe. «Là où ça parie, ça jouit »
Lacan. rétablit son « ça parle» qu'il avait renié et le lie à
La valeur que nous attachons à nous la jouissance.
représenter l'analyse comme une trajectoire Où est la transgression alors ?
ayant des étapes et une fin, montre bien que, Bien sûr, cela de pair avec la dévalorisation
pour nous, c'est une valeur que l'expérience de la parole. Ce n'est pas un quart de tour, mais
analytique soit régie par une logique d'au- vraiment du 180°. Lacan, qui a encensé la
delà. C'est d'ailleurs dans la psychanalyse: parole, dans son dernier enseignement la
au-delà du principe du plaisir, au-delà de qualifie de bavardage, de blabla, et même de
l'Autre vers grand S de grand A barré, au- parasite de l'être humain. Le sens n'entre que
delà de la demande et de l'identification vers dans des formules où c'est l'imbécillité qui le
le désir. L'accès à la jouissance suppose une caractérise.
transgression, un passage au-delà, protégé. Ça, c'est pan sur la parole.
L'accès à la jouissance est protégé et barré Et puis, c'est pan sur le langage. .
par le principe du plaisir, et en retour, pour Lacan, qui l'avait placé au niveau de la structure,
l'analysant, il lui faut aller au-delà du de la structure essentielle,
J.-A. MILLER, LE LIEU ET LE LIEN -Cours no6 10/01/2001 -76 .
et même qui, dans «l'Étourdit» -quel étourdit !
à prendre. C'est corrélatif de ce qui a fait
-, en 1972, mettait cette structure au niveau
mon problème, que j'ai annoncé au début
du réel. « La structure c'est le réel », disait-il
d'année, de comprendre, de saisir mieux le
encore. Mais quand il a amené lalangue
non-rapport sexuel.
aussitôt du langage, comme de la grammaire,
C'est certain que le nœud borroméen à
comme de la structure, il n'a plus fait que des
trois vient chez Lacan à la place du rapport
élucubrations.
sexuel à deux, qu'il n'y a pas. Ce nœud
Il a déclassé, bien entendu, son concept
nous fait en même temps saisir ce dont il
du langage, et aussi bien celui de la structure,
s'agit même dans le terme de rapport.
pas du tout porté au niveau du réel. C'est
Le nœud borroméen, qu'est-ce que
corrélatif du remplacement systématique,
c'est?
comme visée de l'expérience, du terme de Matériellement, c'est trois ronds de
sujet par le terme de parlêtre. ficelle. Du point de vue de la matière, de ce
Lacan, qui était le promoteur de qu'on peut toucher, c'est un rond, un autre,
l'intégration de la psychanalyse dans la un autre.
science, et, à défaut, de son rapport Ce qui fait le nœud, ici, n'est dans
essentiel, au temps de son dernier aucun. C'est précisément le nœud qui nous
enseignement, ne recule pas à qualifier la donne la clé de ce que c'est qu'un rapport.
science de futilité. C'est le nœud lui-même, le nouage, en tant
C'est aussi le temps où Lacan procède à que distinct de ses éléments, qui est un
de grands exorcismes dans la psychanalyse. rapport.
Il exorcise' la connaissance, il exorcise le
monde. Foin de ce concept! Il exorcise le Je continuerai, je l'espère, la fois prochaine.
tout. Et il exorcise aussi -c'est là qu'il emploie
le mot d'exorcisme à proprement parler
-l'être, page 43 de Encore, précisément pour Fin du Cours VI de Jacques-Alain
ses affinités avec le sens. Et tout ça au Miller du 10 janvier 2001.
bénéfice du réel, antinomique au sens,
antinomique à la loi, antinomique à la
structure, impossible à f1égativer. Le réel est
le nom positif du hors-sens, bien que donner
des noms ici effectivement fait problème.
Cette perspective de la psychanalyse
hors-sens, est-ce une élucubration à moi que
de la constituer ainsi? Cela se présente
essentiellement chez Lacan par des flashes,
comme il le dit lui-même, par des tentatives. Il
n'a pas laissé une mise au point.
Déjà, regardez l'avantage que nous
avons pu avoir que d'y prélever quelques
considérations qui ont changé notre regard
sur la clinique, comme on a pu s'en
apercevoir dans une fameuse réunion
d'Arcachon.
Je pense qu'il vaut la peine d'élucubrer sur
ces bouts de Lacan. Même si c'est dans
l'inachèvement, c'est doté d'une consistance,
dont il y a

Vous aimerez peut-être aussi