Vous êtes sur la page 1sur 10

quelques exercices de trapéziste.

La première formule, nous la


connaissons - si nous avons parcouru
Orientation lacanienne III, 8. Lacan - comme celle du fantasme.
Elle-même d'ailleurs a son histoire.
Lacan ne l’a pas toujours lue de la
ILLUMINATIONS même façon.
Au départ on pouvait la commenter,
PROFANES comme il le fait lui-même dans les
Écrits, comme désignant le fading du
sujet devant petit a l'objet du désir.
Jacques-Alain Miller Le fading est une référence prise à
ce dont tout le monde a pu avoir
Dixième séance du Cours l'expérience par le fading de la voix
transportée, que ce soit radiophonique,
(mercredi 8 mars 2006) magnétophonique, voire téléphonique.
À un moment, la voix tend à sa propre
disparition. Et ici le fantasme restituait
X cette condition de fading sur le sujet qui
s'oublie dans la gloire de l'objet,
fantasmatique.
Par la suite, pour aller vite, Lacan lui
a donné cette valeur, à cette formule,
de coupler le sujet en tant que réduit à
rien, symboliquement, couplée avec la
Si je voulais résumer, en un éclair,
contrepartie, le complémentaire qu’il
ce Séminaire, D'un Autre à l'autre, et le
trouve dans l'imaginaire sous les
situer à sa place dans le cours de
espèces de petit a.
l'enseignement de Lacan j'écrirai ceci.
Ces phrases que je viens de
Je le ferai en mathèmes, c'est
prononcer n’ont de valeur que d'un
certainement ce qui se rapproche le
rappel, d’un massif bien plus
plus de l’éclair.
impressionnant parce que je veux, au

◊ (S(A)
fond, dire un mot de la seconde formule
(S ◊ a) ◊ a) à droite, qui inscrit le rapport de
l’inconsistance de l'Autre avec ce
petit a.
C'est une inconsistance qu’on peut
Entre parenthèses, S barré, le
obtenir au plus court en contrastant la
poinçon ??? et le petit a dans son
complétude exigée du champ de l'Autre
rapport avec S de grand A barré, mais
et puis la diachronie d’une métonymie
lui-même prit dans un rapport à petit a.
qui ne se borne pas, qui se poursuit
Voilà ce que je dirais, ce qui n’en
au-delà de toutes limites.
dirait qu'à ceux qui sont déjà ferrés
Mais surtout c’est dans ce
dans ces discours. Ceci se traduit,
Séminaire, D'un Autre à l'autre, que
s'expose, par un déplacement du a, qui
cette formule est mise en place au
ici a pour partenaire, et ??? S barré et
regard de celle du fantasme qui a une
ici a pour partenaire grand S de A
place beaucoup plus limitée.
barré.
Et c'est pour faire un sort à cette
inconsistance de l'Autre que j'ai intitulée

◊ (S(A)
la première partie de ce Séminaire
(S ◊ a) ◊ a) ainsi, mettant les cartes sur la table,
l'inconsistance de l'Autre, du grand
Autre.
Rétrospectivement, une fois qu'on a
Essayons, sur cette formule, de faire
admis les arguments que Lacan
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 2

multiplie pour démontrer l’inconsistance dissimuler, comme après tout j'aurais


logique de l'Autre, on s'aperçoit que, pu le faire assez commodément.
rétrospectivement, ça met en lumière la Revenons à cette phrase de Lacan
consistance du fantasme. Et c'est que j'ai validée et corrigée, donc il faut
pourquoi ce mot se trouve déjà glissé que je me fasse confiance, là-dessus.
dans le premier chapitre, la première « Le rapport du sujet et de l'objet, dit-il,
leçon. page 23, prend consistance en S barré
Le rapport, je cite, enfin, je cite poinçon petit a, où se produit quelque
Lacan, tel que je l’ai vérifié, tel que je chose qui n’est plus ni sujet ni objet,
l'ai vérifié, validé ou corrigé, à vrai dire mais qui s’appelle fantasme. »
c'est là qu'il y a sans doute pour moi Et donc, enfin les petits schémas,
une zone de difficultés. C'est que les petits schémas d'ailleurs dont on
pendant que je suis au travail de n'est pas très sûr, qui ont été relevés
produire ce Séminaire de Lacan, je suis différemment, et dans lesquels même
dans la position de celui qui vérifie, qui sont intervenues les lectrices du Seuil,
lit les trucs qui restent de ce Séminaire, de la maison d'édition qui produit ce
les sténographies dactylographiées. Je Séminaire, qui m’ont questionné sur
suis celui qui vérifie, qui valide, et puis ces schémas, on a fait du mieux
qui retord, quand ça paraît nécessaire, possible pour les restituer, mais ce qui
une phrase, c'est un cas de figure dans compte là, c'est ce mot de consistance.
ces déchets du Séminaire, je redresse, C’est la consistance du fantasme sur
je déplace, je rends à l'occasion, très quoi Lacan s'appuie au départ pour ce
souvent j'essaye de préciser la position qu’il va mettre en valeur dans la suite et
d'un syntagme par rapport à un autre, d'ailleurs j'ai gardé à cette première
c'est là qu'il faut savoir dire si on dit leçon une place d’introduction hors de
donc ou si on dit en revanche, ce n'est la partie de l’inconsistance, c'est
pas la même chose, et parfois, pour là-dessus qu'il prend appui pour
que ce soit lisible, il faut insérer ces développer à partir de faits logiques qui
chevilles. ont été déjà recensés bien avant lui,
Et donc, quand je fais ça, je ne peux pour démontrer l'inconsistance de
le faire que à la condition d'être le sujet l'Autre.
supposé savoir ce qu'il y a à faire. C'est Et, on peut même dire que traduire
une position très différente de celle où ça comme ça, que la consistance du
je suis quand, avec vous, avec certains fantasme fait écran à l'inconsistance de
mais enfin potentiellement avec vous, l'Autre.
je déchiffre ce Séminaire une fois paru.
Là, en quelque sorte, le savoir passe (S ◊ a)
tout entier du côté de ce livre, c’est là
qu’est le sujet supposé savoir, c'est ce S(A)
livre, et de l'extérieur je m'efforce de
saisir ce que vous-même tentez de Enfin, encore une fois je n'amène
saisir, c'est-à-dire que là il devient ces mathèmes qu’en marge de ce
étranger à mon opération de sujet Séminaire, ce sont des mathèmes qui
supposé savoir, je suis supposé ignorer n’y figurent pas, faisons bien la
et je n’ai pas de mal pour ça puisque distinction.
dès que ça trouve sa consistance de Là je donne à l'inconsistance de
livre, pour le coup, alors c'est là, à ce l'Autre une position de vérité refoulée et
moment-là qu'il s'agit pour moi de rétrospectivement donc, le fantasme
l'épeler d’une toute autre façon que apparaît comme déjà dans son
précédemment. exemple freudien majeur, apparaît
J'essaye par-là de traduire, j’essaye comme une phrase gelée. On bat un
de rejoindre le lieu d'un certain enfant, on peut analyser
écartèlement où je me suis trouvé cette grammaticalement et logiquement, on
année et plus surprenant encore un peut faire toute une combinatoire mais
écartèlement que je n'ai pas voulu ça se présente, en première approche,
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 3

comme une holophrase. vérité freudienne précisément, elle


Une holophrase, c’est une phrase échappe à ce qui la recouvrirait de
qui fait un tout dont les parties sont cette bulle moïque.
indissociables. Et on peut même dire Alors, il est mythique et ce Moi, la
que cette holophrase du fantasme est vérité je parle, on pourrait dire que
ce qui soutient tout ce qui fait tout, pour l'objet de ce Séminaire est de faire
le sujet, que partout où il y a du tout il y passer la vérité du registre mythique au
a à l'œuvre ce gèle du fantasme. registre logique.
C'est ce qui permet de situer, C'est un mouvement qui, à partir de
comme le fait Lacan, la règle cette date, certainement est repérable
psychanalytique qui à vrai dire fait aussi avant, mais à partir de cette date ce
appel au tout - Dites-moi tout ce qui mouvement sera constant chez Lacan.
vous passe par la tête. Le mouvement qui consiste à reprendre
Je ne dis pas que ce soit la meilleure les mythes freudiens, voire à en
façon de l'avancer cette règle, il y a des étendre la portée, c'est-à-dire de faire
sujets extrêmement scrupuleux à qui, de la libido elle-même un mythe, ce que
précisément, elle coupe le souffle cette ne faisait pas Freud, et les mythes
formulation, parce qu’ils n'arrivent pas, freudiens : le mythe d’Œdipe, le mythe
ils ne se sentent pas en règle avec qui est présenté dans Totem et tabou,
eux-mêmes et avec ce soi-disant du père, de Lacan, institue comme
contrat, ils ne se sentent pas en règle mythe, alors que pour Freud, c'est une
étant donné qu'ils sont en déficit mais vérité archéologique reconstruite.
enfin par rapport à ce tout. Le mythe d’Œdipe, le mythe de
C'est pour ça qu'il faut l'invitation de Totem et Tabou, le mythe que
l'analyste, pour autant qu'il soit constitue, au dire même de Freud, les
nécessaire de l'expliciter, pourra être pulsions, est d’essayer d’isoler ces
modulée en fonction de la nature du mythes en leur donnant éventuellement
sujet qui va, qui aura à prendre ça au une extension plus grande que Freud
sérieux. lui donnait, Œdipe il l’admettait comme
Il faut savoir dire aussi - Ne vous mythe, pas Totem et Tabou par
fatiguez pas, tout ce que vous direz exemple, donc donner une extension
fera aussi bien l'affaire. Si vous dites ça plus grande au domaine mythique de la
à d'autres sujets, ils seront offensés. pensée freudienne, considérer que le
Donc, là, ce serait une chose à recours aux mythes s’explique par le
recenser, en effet, que ces variations réel visé, dans ces mythes, et
de l'énoncé de la règle analytique. troisièmement faire passer le mythique
Toujours est-il que son effet pratique au logique.
est de relâcher la chaîne signifiante. Le Par exemple, s'agissant du mythe
mot de relâcher figure dans le premier d’Œdipe et du mythe de Totem et
chapitre de ce Séminaire. Il a pour effet Tabou, Lacan s’active à montrer en
de relâcher la scène signifiante et de quoi les deux sont singulièrement
permettre une émergence de vérité. différents, à essayer de lire l'un par
Ça relâche précisément la structure l'autre et le contraire, jusqu'à essayer
grammaticale, voire la puissance de leur donner, alors ça vous l’avez
démonstrative de l'énoncé, ce qui déjà dans le Séminaire XVII, jusqu'à
permet à l’incongru de la vérité de faire finir par inventer des instruments qui,
émergence et Lacan précise qu'il en a en effet, permettent de montrer
donné une image avec la prosopopée comment ça se rejoint et c'est dans la
de la vérité qui figure dans son écrit suite de l'enseignement de Lacan.
« La Chose freudienne », écrit qui Mais le passage, passer du mythe
revient à plusieurs reprises au cours de au logique est vraiment, pour Lacan, un
ce Séminaire, avec son Moi, la vérité je mouvement directeur et qui ne s'arrête
parle dont il précise que ce Je parle est pas simplement à la combinatoire des
mythique ; et en effet, ça n'est que mythes.
mythe de faire dire à la vérité Moi je. La Vous trouvez, dans cette première
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 4

partie de l'inconsistance de l'Autre, l'objet petit a même dans la perversion


vous trouvez la reprise très personnelle qui vient à faire écran à toutes failles de
de démonstrations classiques l'Autre et c'est pourquoi entre autre
s'inspirant de démonstrations Lacan peut parler du pervers comme
classiques d’inconsistance, pour celui qui se fait le chevalier, le
conclure que nulle part dans l'Autre, défenseur de la foi, de la foi en l'Autre,
avec un grand A, nulle part dans le son objet fantasmatique venant,
champ de l'Autre ne peut être assurée s’évertuant à combler ce manque.
la consistance de la vérité. C'est ce qui
justifie qui fait que ça n'est pas si mal a
de classer le signifiant de
l'inconsistance de l'Autre sous la barre S(A)
du refoulement et d'attribuer à la règle
analytique ce premier effet, ce premier Donc, là, il y a comme un
effet de soulagement que de donner soubassement qui est donné aux
loisir à la vérité d’apparaître dans son différents moments, aux différents
inconsistance. temps de ce Séminaire qui sont
En court-circuit, là encore on pourrait apparus un peu énigmatiques aux
dire que c'est en vain qu’on cherche auditeurs de l'époque. On en a la trace
dans le signifiant la consistance, c'est dans les propos de Lacan et il faut
en vain qu’on y cherche la vérité et que sentir que ce qui est la clinique de la
seul l'objet petit a est apte à répondre perversion, chapitre XVI, est déjà tout à
de la vérité. fait annoncé dans le chapitre I.
Autrement dit ce Séminaire marque Alors comment se présente ce
cette transition où on abandonne la Séminaire ?
croyance dans la consistance du grand La première partie est donc vouée
Autre, on abandonne la consistance du aux démonstrations de l'inconsistance
signifiant pour la déplacer, cette de l'Autre, la seconde au pari de Pascal
consistance, du côté de l’objet. sur lequel je reviendrai, pas aujourd'hui,
Alors le sujet barré, lui, est mais enfin le pari de Pascal, c'est une
insaisissable comme tel. Cette écriture opération où on a comme partenaire
veut dire comme sujet du signifiant au une des figures majeures du grand
sujet du désir on ne saisit que, si je puis Autre. C’est une opération où il faut
dire, sa trace lorsqu'il est déjà passé convoquer l'instance divine même, pour
au-delà. Tandis que l'objet petit a de savoir ce qu'il convient de faire avec
Lacan est saisissable. Ça n'est pas un ses petits plaisirs, avec ce qui fait une
insaisissable. Et spécialement il est vie heureuse comme dit Pascal.
saisi dans le fantasme et précisément C'est Comment doit-on agir ? Alors
dénudé dans la perversion. donnons à ça une autre version
Lacan le dit notamment page 23, je Comment doit-on agir avec sa
prends toujours la première leçon, là où jouissance au regard de grand Autre ?
le plus-de-jouir, enfin la perversion, là Et est-ce que là, précisément, ce jeu
où le plus de jouir se dévoile sous une entre les partenaires est-ce qu'il est
forme nue. Et c'est déjà dans le premier consistant ? Est-ce qu'on peut savoir
chapitre l'annonce du développement quoi faire ? Est-ce qu’un calcul, c’est-à-
que Lacan donnera, toute une grande dire une opération signifiante permet de
leçon sur la clinique de la perversion savoir comment agir avec sa
que je vous ai détaillée il y a de cela jouissance ?
quelque temps. Lacan traite la Il y a là, saisie par Lacan dans ce
perversion, en effet, comme cette pont aux ânes de la culture classique
structure clinique où se laisse voir en française, je ne sais pas si on vous a,
quelque sorte en court-circuit, même dans vos classes, fasciné avec le pari
pas vraiment ça, ça suppose que de Pascal, mais enfin c'était un tour
justement, le sujet là, enfin, on ne classique des professeurs et comme
répète pas son écriture, c'est vraiment une amorce de futures études de
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 5

philosophie avec ce miroir aux Quand Jacques Alain Miller met des
alouettes. Donc je suppose que vous titres de leçons et distingue des parties,
en avez une connaissance au moins c’est très bien. Je m'en aperçois même
par ouï-dire, vous étant trouvés dans quand je lis le Séminaire ensuite, je me
cette position de classe auprès de vos dis c'est vraiment très bien vu. Mais il
maîtres. Eh bien, il y a une très grande faut que je réacquière moi-même, enfin,
appropriation de cette scénographie du les raisonnements, les résonances qui
pari, elle est très appropriée à cette m’ont amenés à faire ça. À faire ça,
confrontation du grand Autre et de j'ajoute, dans un style, ça on en est là,
l'objet petit a. dans un style qui a convenu à Lacan,
Est-ce que la supposition de ça reste là l'ancrage de toute cette
l'existence de ce grand Autre, dont je encre, si je puis dire. C'est que cette
ne sais pas ce qu'il est, ni s’il est, est-ce façon de faire avec ces déchets du
que cette supposition peut avoir des Séminaire vivant, cette façon
conséquences précises qui touchent à d'accommoder les restes, si je puis
l'économie de ma jouissance ? dire, au fond il a dit miam miam.
D'autant que là, ce qui s'inscrit à la Alors qui a été mangé, c'est une
suite, c'est une certaine morale, c'est autre affaire.
une certaine façon de faire avec cette Donc, chapitre 3, 4, 5, j’ai mis tout
jouissance qui est recommandée dans de go de la jouissance. Ça m’a paru
le, on va dire le catholicisme de être en effet le pivot et j’ai seulement
l'époque, celui auquel adhère distingué la troisième partie, c’est de La
précisément Pascal le janséniste - le jouissance : son champ, de quatrième -
catholicisme janséniste est beaucoup son réel, cinquième - sa logique. Et en
plus rigoureux dans ses interdits que ne terminant par la fin est un sensationnel
l’est le catholicisme jésuite contre chapitre d’opéra-bouffe, c'est le cas de
lequel il s'est armé dans ses le dire, à savoir Lacan avertit ses
Provinciales. auditeurs qu’il est mis à la porte et que
Ainsi, il me semble que la scène du lui il s’en fiche mais que eux sont aussi
pari, on peut en saisir seulement avec mis à la porte, enfin il chauffe à blanc la
ce que j’évoque là, déjà, l'appropriation salle et puis il s'en va et il obtient par
où elle est par rapport aux schèmes de l'opération du saint esprit que tous ses
Lacan. auditeurs se retrouvent à occuper
Les trois parties suivantes, la l'appartement de fonction du directeur
troisième, la quatrième et la cinquième, de l'École Normale supérieure et
il a fallu que je m'aperçoive qu'il n’y qu'ensuite, en effet, ça a débordé dans
avait pas meilleur moyen que de les les journaux. Enfin Lacan s'est fendu de
désigner. deux lettres au journal Le Monde qui
Alors, évidemment, nous sommes là, était déjà à l'époque le véhicule
dans les élucubrations de Jacques- qu'employaient les partisans
Alain Miller, c'est ce qui aidera un jour intellectuels. Alors, entre nous, il ne faut
certainement parce que, en effet il n’y a pas croire seulement, là il y a toute une
pas de premier indice de parties dans dimension qui n'apparaît pas dans le
ce que fait Lacan. Séminaire et qui n’apparaît pas non
Il vient jour après jour, semaine plus dans les histoires, au sens
après semaine, il fait son truc comme il historique, qu'on a données de la
dit. C'est donc, en effet, une période, c'est, bien sûr, Lacan n'est pas
élucubration sur son Séminaire que de du tout pour rien dans l'occupation de
le partager en parties, de donner à l'appartement de fonction du directeur
chaque leçon un titre, et puis d'indiquer de l’École Normale.
des points saillants, tout ça fait partie Il y a eu, enfin, je crois, on peut le
de l'élucubration de qui j’ai dit. En dire avec le recul, il y a eu une petite
même temps, c’est ça, quand il le fait il conspiration pour que les gens aillent
est sujet supposé savoir, ça tombe très bien où ils devaient aller. Je me suis
bien. toujours dit d'ailleurs, enfin, le jour où
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 6

j’aurais à publier ce Séminaire, oui, je responsables qui était, ? de ma


m'étais dit ça, il faudra quand même jeunesse, pour lui demander une salle
que je rende justice à M. Flacelière, le de séminaire. Et, enfin, j’ai entendu ça,
directeur de l'École Normale. qui résonne encore pour moi – Mais tu
Oui, c’est vrai, même parmi les n’y penses pas, avec ce que Lacan a
élèves de l'École Normale il avait la fait ici ; 22 ans après !
réputation d'être un gaffeur, et donc en Donc ce Séminaire se termine par
effet, il n’a pas pu se passer de dire aux l'évacuation de Lacan et de ses
journalistes du Monde que les auditeurs et c'est un point de capiton
Séminaires du docteur Lacan étaient qui convient tout à fait à ce qui a été
incompréhensibles à quelqu'un de articulé.
normalement constitué. On ne dit pas Alors, il suffit de se référer au
ça, après ça reste. Mais c'est à lui que premier chapitre de - La jouissance,
nous devons, peut-être l’ensemble, je deux points, son champ. Il suffit de se
n’ai pas vérifié, en tout cas de très référer à cette première partie qui est le
nombreuses traductions de Plutarque, chapitre XII intitulé « L'événement
chez Budé. Et ça aurait pu lui valoir Freud » pour saisir ce qui va dominer,
peut-être plus d’indulgence de la part ce qui domine l'intérêt de Lacan dans la
de Lacan mais il faut voir que Lacan qui partie suivante, c'est qu’il indique ici un
manœuvrait si bien son public grisé par certain infléchissement de son
le mouvement de Mai, ce Séminaire inspiration.
enfin peut se lire par cet extraordinaire C’est qu’à partir du chapitre XII, il
maniement qu’il a des affects de ses renoue avec la thématique de son
auditeurs, visiblement il lui en reste Séminaire VII, L'Éthique de la
quelque chose à la fin, puisque lui aussi psychanalyse qui, à l'époque, n'était
après tout rue dans les brancards et pas publié et dont Lacan n’avait pas
enfin défraye la chronique. laissé sortir tel essai de résumé qui
D'une certaine façon, il avait quand s'était fait.
même expliqué que ruer dans les On le voit au contraire essayer de
brancards en tant que tel, ça ne mène l'écrire lui-même, ce Séminaire, et ça
pas très loin. C'est ça la leçon de indique que ce jadis j'ai publié dans la
politique qu'il délivre à ses auditeurs. revue Ornicar ? au fond, trouve ici, si je
Alors je pense tout de même, c’est puis dire, sa solution.
une élucubration de ma part, je pense C'est, quand j'ai établi le texte
que ce à quoi il était attaché déjà c’est L’Éthique de la psychanalyse, dans le
à pouvoir retrouver un amphithéâtre classeur qui contenait les
universitaire qu’on lui prêterait. Et il a sténographies de Lacan, qu'il m'avait
dû penser que ce serait en fait plus remises comme l'ensemble, j'ai trouvé
commode s’il avait fait ce grabuge et au fond des pages dactylographiées qui
même indirectement que si il courbait étaient clairement une réécriture du
l'échine. Et d'ailleurs ça s’est trouvé début du Séminaire L'éthique de la
comme ça, aussitôt la Faculté de droit a psychanalyse. Je n'ai pas su à l'époque
voulu montrer qu'elle était beaucoup le dater, donc j’ai mis que c’était cet
plus hospitalière que l'École Normale et essai de réécriture avec interpolation
lui a ouvert un amphithéâtre encore que j’avais distingué.
plus vaste que celui dont il disposait. Or il est clair, me semble-t-il, il ne fait
C'est pas mal vu, ça. pas de doute que ces quelques pages
Mais je peux dire à quel point, je vais qui ont été publiées dans Ornicar ?
finir avec les anecdotes, je peux dire à dans les années 70, ces quelques
quel point c'est resté dans la mémoire pages, c'est celles que Lacan évoque
de l'École Normale supérieure, c’est dans ce chapitre XII, et donc là les
qu’au moins vers 1990, c'est-à-dire ça chevilles rentrent dans les petits trous
s'était passé depuis 22 ans déjà, depuis comme il convient.
22 ans, et il m'est arrivé, je suis allé à Et donc, au fond, Lacan fait appel, il
l'École Normale, trouver un de ses y a donc au moins dans les parties 3, 4,
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 7

et 5 comme une amplification et une


logification du Séminaire L’éthique de la
psychanalyse où Lacan suit ses
X
propres traces et en même temps
amplifie les développements qui ne VII La j.
sont qu’esquissés et en même temps
les simplifie logiquement. Donc bien VIII agalma XVI
que ça se lise très bien à la suite, ça
pourrait justifier un commentaire croisé
de L'Éthique de la psychanalyse et IX Signif.
D’un Autre à l'autre.
Alors, L'Éthique de la psychanalyse
se caractérise d'abord par la primauté En effet, il y a bien une discontinuité
accordée au réel qui fait une entrée ici avec cette équipe mais ce qui est là
sensationnelle dans le chapitre I de dégagé dans ce Séminaire, la
L'Éthique de la psychanalyse. Lacan, jouissance, la sublimation et la
après avoir donné la primauté à jouissance si on veut, se perd un peu
l'imaginaire, spécialement dans ces par la suite en raison de la prévalence
textes d’après-guerre, avoir commencé que Lacan donne à l’objet petit a.
son enseignement sous l'étendard du Dans le Transfert, par exemple, ce
symbolique et ayant bouclé avec Le qui éloigne de cette primauté du réel,
désir et son interprétation le premier c'est la valeur de l’objet petit a comme
mouvement de son enseignement, agalma, qui est découvert au cœur du
commencé avec le Séminaire VII, au silène et là on peut dire que ça arrête
fond à faire entendre la dissonance qui les développements.
apportait le réel. Lacan se lance dans une longue
Cette primauté du réel, au fond, c'est lecture du Banquet de Platon et ça crée
celle qui à nouveau est mise en jeu une énorme césure dans son
dans ce Séminaire XVI. développement pour conduire à la
Et en même temps que Lacan présence maniable dans l'expérience
accordait cette primauté au réel, il analytique de l’objet agalma.
donnait son poids à une catégorie qui Ensuite, les grands développements
jusqu'alors n'avait pas du tout été au de Lacan, c’est un peu casse tête à
premier plan, la catégorie de la établir, il faut dire, L'identification
jouissance. On peut dire ce qui reporte les choses du côté du signifiant,
manquait le plus alors, c’est qu’il n'était signifiant et topologie. L'Angoisse, il
pas question d'une logique, alors que l’avait vu, n'est pas sur le versant
dans le Séminaire XVI, ça va jusqu'à d'aborder la logique de la jouissance et
l'effort de donner à la jouissance sa on peut dire que - je pourrais continuer
logique, ce que certains de ses comme ça la liste et vous montrer à
auditeurs entre-temps lui reprochent chaque fois ce qui dérive, si on
d'avoir fait. considère que, comme je suis tenté de
Et vous avez aussi bien la reprise le faire que, avec D’un Autre à l’autre,
dans ce Séminaire du thème de la Lacan renoue avec L'Éthique de la
sublimation et on peut dire là que, d'une psychanalyse et d'ailleurs lui-même
certaine façon, Lacan n'avait peut-être l’indique, il renoue avec une veine de
pas exploité jusqu'alors toutes les réflexions qu'il avait éludées
virtualités de ce Séminaire sur auparavant.
L’Éthique de la psychanalyse. Alors ça suppose, en effet, que là on
se sent sur un réel énigmatique, au
moins dans L'Éthique de la
psychanalyse, un réel énigmatique par
rapport à quoi le symbolique et
l'imaginaire apparaissent comme
tournant autour mais incapables de se
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 8

densifier en rapport avec ce réel. c'est-à-dire que, de faire émerger le dit


« La jouissance est un absolu », c'est
justement d’arriver à poser ça que dans
I. Freud ça fonctionne comme un absolu.
S. Alors où est-elle dans Freud ? Elle est
éparpillée entre plusieurs termes qui
peuvent là se refondre dans les termes
de jouissance, mais la jouissance est
un absolu, c'est la position explicite du
problème et c'est ce qui permettra
C'est-à-dire qu'on a déjà ici, dès le justement à Lacan d’en douter très fort
Séminaire de L'Éthique de la par la suite, de cet absolu.
psychanalyse, la notion que le symbole Mais d'abord posé comme tel, et
comme l’imaginaire, ce sont des donc on peut dire que, après le pari de
semblants. Mais ce terme ne sera Pascal l'effort de Lacan dans ce
utilisé par Lacan que, il l’est même pas Séminaire est de faire de la jouissance
encore dans ce Séminaire, il sera mis une fonction et de donner sa structure
en valeur dans son Séminaire XVIII, logique à cette fonction.
« D’un discours qui ne serait pas du Il prend un appui clinique qui est
semblant », et la grande fracture, c’est celui de l’hystérique et c'est ainsi que
d'un côté le symbolique et l’imaginaire vers la fin du Séminaire, on commence
ensembles et de l'autre côté le réel. à voir réapparaître la petite population
Alors, cela dit, alors que dans analytique au départ. Au fond, vous
L'Éthique de la psychanalyse c'est un n’avez que les signifiants, les
terme qui est encore massif, qui est ensembles, les démonstrations, et vous
abordé par les résonances que suscite êtes là à vous demander mais où est
le terme péché dans Freud par Lacan notre peuple ? Où est notre peuple
de Das Ding - qui fait Ding Ding Dong - d'hystériques, d’obsessionnels ?
enfin les résonances de ce terme, au Heureusement qu'il y a encore, qui se
fond on a l'impression que, d’une maintient, le pervers, sur le bord, qui
certaine façon le Séminaire XVI pourrait s'accroche pour dire : je suis là moi
se lire dans la suite de ce Séminaire VII aussi. Et puis c'est seulement vers la fin
et alors on trouve ceci, énoncé à partir qu’on voit d'étonnants mariages entre
de l'œuvre freudienne sans doute, mais les différents signifiants que Lacan a
énoncé, la première valeur de la prodigués et enfin le retour du peuple
jouissance dans le Séminaire XVI c'est exilé ; là, il s’en donne à cœur joie et on
sa valeur d’absolu, je cite Lacan sent que l’auditoire aussi, que Lacan a
page 212 : « La jouissance est ici un fatigué avec sa logique, se retrouve, là.
absolu, c'est le réel, et tel que je l’ai Alors, en effet, quel est le sujet qui
défini comme ce qui revient toujours à pose la jouissance comme un absolu ?
la même place ». C'est l’hystérique. Et posant la
On peut dire que les trois parties qui jouissance comme un absolu, ce sujet
tournent autour de la jouissance ont ça hystérique se trouve lui-même posé
comme pivot. La notion que la comme un absolu, c'est-à-dire séparé,
jouissance est un absolu, c'est-à-dire, rejeté.
au sens propre, qu’elle est séparée, C'est même indiqué entre les lignes,
alors que le désir, lui, disons qu'il est au que l'hystérique répond à cet absolu de
niveau du sujet, c'est-à-dire qu'il est la jouissance sous la forme du désir
insaisissable comme le sujet, il est insatisfait. C'est-à-dire que sa position
insaisissable dans sa métonymie. comporte l’exil de ce dont elle fait un
C’est en reprenant les choses à absolu. Et, c’est en quoi son rapport
l'absolu de la jouissance que Lacan avec le jouir est plutôt du côté du ne
sera conduit par la suite à découvrir la pas jouir où, au moins, d’un manque à
métonymie même de la jouissance, jouir.
Alors si la psychanalyse a
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 9

commencé avec les hystériques, ce page 229) - comment la jouissance de


n’est pas un accident. C’est d’essence, bord a-t-elle pu être appelée à
si je puis me permettre d’employer ce l'équivalence de la jouissance
terme philosophique mais après tout il sexuelle ? »
court à travers ce Séminaire et il est là Ça, je vais bien vérifier si c’est la
tout à fait au début du premier chapitre bonne page que je vous indique parce
quand Lacan évoque l’essence de la que de ce livre assez gros, c'est quand
théorie analytique. même un point tournant, un point
Eh bien ici ça n'est pas un accident capital. Au fond, nous avons là une
que la psychanalyse ait commencé par problématique qui va occuper Lacan
l'hystérique, c'est d’essence, dans la jusqu'à fleurir dans le Séminaire XX, le
mesure où c’est le sujet qui est capable Séminaire Encore.
de se rapporter à un terme qui est hors C’est le mystère qui conjoint la
des limites du Je. Et c’est le sujet jouissance dite classiquement auto-
même qui ne se soutient que de son érotique du corps propre et la
rapport au terme hors-jeu. jouissance du partenaire sexuel. La
C'est sans doute - là il y a une jouissance qui s’attache à la relation
indication de Lacan - la valeur de avec la partenaire sexuel, dans la
l'interrogation de Freud - Que veut une mesure où il y a d’un côté la jouissance
femme ? du corps propre, qu’on mettra entre
Dans la mesure où il s'agit de désirer guillemets, en suspension, mais qui
ce dont on ne veut pas, et de vouloir ce apparaît, qui est même à l’occasion
qu'on ne désire pas, donc on pourrait vilipendée comme jouissance auto-
dire que le rapport de l'hystérique à la érotique et qui s’attache aux orifices,
jouissance est comme tel un rapport aux différents orifices du corps propre,
inconsistant et pourtant c'est cette et la jouissance qui s’attache à la
inconsistance du rapport à la relation avec le partenaire sexuel.
jouissance qui lui donne le mieux accès Cette conjonction reste d’ailleurs
à l’inconsistance du grand Autre. problématique jusqu’à la fin de ce
Ce qu'on peut critiquer dans la Séminaire et on peut dire c’est dans le
psychanalyse comme son Séminaire Encore qu’elle se trouve
androcentrisme n’est pas dans cette reprise et que se trouve en quelque
mesure lié à la domination du mâle, sorte rendue énigmatique la jouissance
puisque Lacan au moins évoque, c’est qu’un corps peut prendre au corps de
bien plutôt que là les hommes y l’Autre.
perdent les pédales. Là où les femmes Qu’est-ce que c’est cette jouissance
et surtout les femmes hystériques du corps de l’Autre ? Est-ce qu’elle
arrivent à s'y retrouver, arrivent à se dépend de ce que le corps de l’Autre
retrouver dans le rapport inconsistant à jouisse, et quel est le rapport entre
la jouissance. cette jouissance éventuelle et à
On pourrait dire que ce qui fonde là l’occasion la disponibilité du corps de
au contraire la position mâle, la l’Autre et puis une jouissance qui se
sexuation mâle, c’est la persuasion déprend du corps propre ?
erronée qu’ils savent ce qu'il faut faire Il est amusant de voir ce qui ici barre
avec la jouissance et que ça les met en la route à Lacan pour la problématique
position de perdre les pédales devant qu’il développera dans le Séminaire
l'inconsistance du rapport hystérique à Encore. Ici, il s’emploie à montrer plutôt
la jouissance. que la fonction de bord est à l’œuvre
Cette problématique, on la retrouve dans le rapport avec le partenaire
à propos de « la pulsion en tant que - je sexuel.
cite Lacan - elle désigne à soi seule la Autrement dit il essaye ici de
conjonction de la logique et de la ramener la jouissance du partenaire
corporéité. Et, l'énigme, dit Lacan, porte sexuel à un mode spécial de la
plutôt sur ceci - comment la jouissance jouissance de bord, introduire du bord
de bord (sauf erreur de ma part c’est dans le rapport à l'autre sexe. Et donc il
J.-A. MILLER, - Illuminations profanes - Cours n°10 - 08/03/2006 - 10

accentue, alors ça, ça le ramène


finalement au point où il en était dans
son Séminaire VII, mais il accentue
tous les retards qui sont apportés à
l'union sexuelle. Ça n’est que dans des
conditions extrêmes qu'on ne demande
pas la permission ou qu’on force le
consentement.
Normalement, enfin, l'union sexuelle
se pratique de telle façon qu'il y a un
certain nombre de retardements qui
sont apportés avant la consommation
de la chose, je puis dire. Et il y a même
des rituels de l'approche sexuelle et ça,
les livres là-dessus foisonnent, qui
expliquent d’âge en âge comment on
se donne rendez-vous, à partir de quel
moment on peut se donner un baiser
sur la joue et la suite.
Et, on sait bien sûr que c'est dans le
Séminaire VII que Lacan a fait une
grande place à l'amour courtois, qu’il
reprend ici, qu'il évoque, comme étant
la mise en valeur du retard apporté à
l'union et donc la mise en valeur,
disons, d’une fonction de bord.
C'est aussi bien une tentative,
l'amour courtois, qui se résume dans
l'effort pour dépasser l'ordre
narcissique de l'amour et constituer en
l'occurrence la partenaire comme Autre
- avec un grand A, c'est-à-dire la
nimber de l'absolu de la jouissance
d'une façon strictement symbolique.
Oui, eh bien écoutez, je ne vous
aurai pas parlé aussi longtemps que
d’habitude peut-être mais je vais
m'arrêter là et nous nous retrouverons
la semaine prochaine.

Applaudissements.

Fin du Cours 10 de Jacques-Alain


Miller du 8 mars 2006

Vous aimerez peut-être aussi