Vous êtes sur la page 1sur 12
LE PETIT PHTLOSOPHE ne ochnbre 4983 Te macros ant Askonomie, Assoynbtee éenetate ‘Me aura Bier le dimanche. Lo novemlie PLANETES, Sienes, CONSTELLATIONS 11 suftis de prendre I'habitude 6” vbserser régeLitranent Ie cis) gerade evn fn des iterenten firs Funte pt ee etoiles, poor gue tenps. Len censtate qu'il existe, & Teay-lex-MoulDuaye | | ain tee Te compertenent singilier excite ind ty sn (cease tuus, pete | | relent nie ot de Gessonitien) Londrod: Re teiahre Daag. tax M obsess, eae. Rts ave Les ares etetes get préatntnt nt de ters en temps. des retenrs om arts 9 ‘i is its. retrograey=) Sepacen jar taper toc elie = Jewr déplacanent est 3a fs $68 pe [amie ese oy frances lst a [ears | a jest | EERE ye |e olor |S stele aan 2 P| visrge vie 2 m™ - o wee | te ofa git = z , ay x lope | ac in| ae a Bg eae | See] ae a Askonowie. Cate Pp) = es sept astres dant Al o'apit ‘got, avtre Le. Saleh] Let-ntne, cus que les ancient Greet ate Latent tee" net ani Si gnifie "errana) cest-idire La ine ot les c:ag planttes princi ales nemée:. fereare, Uetes, Mars, opiter et soturne 1 con” vient Ge raypracher ce fast de Uhabitate, “eevanse. avseard'hei Presque miverselle, de rytiner Le ‘Hot de tarps par senaines de sept dures al pag 1 ain tes vieil usage aytesté notamment cher les Hshresx’ WGenbse), les Chl loons ot Lee Egyptiens. Par ail: leurs ce sant ler Remains gti, en pit de Lear calendrier officiel, font dvnnd avy gates de La senaine hndemes “eccidentales en nt gardé ta tace “ sinst Lend = ‘ondey = Hentay = dunes = Laeds, ae Seph erent HONS Bien evtende les ancsons ont por nam’ de donner en nen 2 cette bande de ciel particulitre Darcouree par les sept “errants™ Ts Tei" doenirent ane Lergeur de Wr eegrés. (anit dest f¥is 8S) car is avatent canstaré_ gee es Planttes ne s'doignent. jamais de wantage de I'éeliprigue ie eal al therique tontre cependant 60 1a plandte. Venes est surceptibie Catein parfels une Latitede c= Liptique "b pouvant aller Josq’9 9°36" mais, on pratique, cette renarque B's ubee importance feinte qua I'dpaqee ce certaines ‘canjenctiens iafdriveres" | at, 3 is, Wes est torjrs seins en tonnes de on Stade €eliptiqes) entre le Soledd CCL Terre et elle est dene inyi= sible, san éelit étant™ manged par celui ds Seles} ajeura"bes nove conse sesins is autres planbtes principales ce sont Uranes, Meptone et Peton Gui ent dub rispectioenant of Nerves on 1738, Se4b et 1930. Lez deus prenitros restent sagetent § Vonterieur de retiaque elassigye de 17" danplitade nais 12 plant ie Pluran a one orbitetellenent ab frrante qu'il faudrait. dover Ta largeur treditiemelle du rediaque pom contenir Tes ddbordonents de atte planite fentesqve, Dauge conallalion Tea arciens oat éyalenent fonné an nam 3 contains groepe= hes d"dtoiles siteds av voisina= ede lane central dv rediaque (it stagit ~rappetans-le~ dy grand cercle nannd"acliptique™); ils Uidee do rassenbler Tes & {vides du ciel en groupes appelés censtelietiens™” eet on lege ore cio des astrononas antiques Lesage te cea astérignes 3, en effet, an cuable antartt | non fevlonent, 41 facilite. grandewent Voffort snénetechoique ndcesssire 2" Lapprenticastronting "eet ert ‘pprendre 3 voyager sans peine sur 1 eaite celeste, nals encore il perner de designer” rapiderent, suesene de facon assez apprenina tive, en secteur linate dv ciel et vee risque err fentien) Sten neinere systtae de coordonndes angelaires, fssi Tes) astrononespratessie nels cenrinsenteite Tee vtili- Ser Cepenéant, lears besoin tov- Juurs “creissants. ae precision at fe “vigveur lea a comtraints 9 ne a8 peavele supporter Andefininent je Flay artistiqee™ dent #48tt fevoreinte Ia aéfinition des ten= stellatians” 1éguées par lee ah Une commission dots ve Internationale s'est unc. Péunin an 4925 ot 1950 ot 4 \tcide de "rapper Let cieus @'2~ Tigeenent® — atjevre’hes, Le nom bre des. constelistions ent fine} 8D (Q’anw dencre elles "te Ger- ent est en deux metceuut) et Tours frarvidres svivent riga senent des ares ee wéridien ev de paratlbte carresponéant 3 14 posi~ ion és File Wied celeste a6 dt de Tsnae 900 Bien entends, os devze con~ scettatians”radiscales des an elons ont ré censaredes alts el es. s"appeltent 3 present cen stellations deliptiques embrent ainst te Bélser, Je Tov ean, les Géreavy, Le Cancer, Je Lim, 13 Wierge, 12. Balance, le Scarpion, Je Sapittaire, Le Capti= carne, Te Sercegn et Tes Patsens, es Gauze mons. dvoqyant tees 2 fires aninés, 1'erymalagie dy aot ediaqee signfiant "(gut est foi? fe) Fagurer e'aninane retire, il Fast beav- ceyp de baie velants pour rein nadtre dans ces grespensnts. dt Tiles 10 figure “correspendant 39 Les covSTALLaTiONS — nonewres Et 1am pout canstater, sw tes cartes ‘célestes. nudernes (et sar 1a figure n” 25)" Les Paits = 1écLiptigne traverse bien les dance constellotsons rediseales ‘aditienelies mate également 1a canstellatien appolde. Gphivehis Qui se trove intercaige entre Le Gagittaire et Je Seerpion “Cle net rec ‘aphionthes® designe on prs ter de serpent ~ canna Hernts eenple) - Les arcs déclipriqne trover~ sar chatine des! deste constel= atians taltaceles ne soot pas ge lengueer catstante prisgy'ile vs. ent ge 6,7 poer To. Searpim 3 4450 pew La Viorge > Tes surtaces co cos constells tians, eaprinées an eeprés careds, ne sent pas nin ples egates el les vont ce 4t4 (Capracerne) 3 1299 Wierge) ste reciaque traditisnnel de 47° Ge Largesr est partiellenent ‘ccope par a'aetren conatellat ins Ui sont, avec Ophisches deja et é, 1a Ealeive, Orian, Te Crcher, Virére, Le. Sertant, te Cretére, le Corbeau, le Serpent (es geeve) et fen de “Sobiesti y ces. cu Stellations ‘dent sir 1 figere n? 25m treavera entre parenthbses Tes abréviations latinos officiel Tes qui sent: Oph, Cet, Ort, far ya, Sex, Cea, Cro, Ser, et Sct) pevvent dane, du noins 4 cartaines paqves etre visitaes” elies-ausst Trane des” *planetes" Les pies ‘agebendes c'est-i-tire par Vonesy Hercaro av la Line 3 fom qui eur a été attritat j si Te Lian, Te. Scorpion et les Gi neavi pervent ¢ire Ldantifigs sans effort danagination, 11 n’en est as de wane peur les” avtros et {1 aut admirer Vingénieeite es Graveurs dos cartes” célestes sn~ lennes qui, artistiquenent, sa fatent “Géforaar levee. dessins faire coincider, por exeesie, Veil é ons sadigcsies, “aojerd’he re baptisdes *evestentatiers delight wes" (ir encaded), interne test dans ce qee log astronmnes fet aver oor los. sstreleqes) op pellent les signee dv. sedione TL stagit’ de dente. seqnnts. de Vécliptique. ebtenvs en eirisint celles en dove parties evdgale Tanger “Le premier de cee tes pant, conventiennelionnt, Paint-ganma (quest sitve 81 fersection dv grand cercle de 1'2-\ Aateur celeste avec celvi de 1é= Liptique), Le second are commence Lob finst le pronto et onel foitey vats cas sree pant tne never de 60°742 cath Me tant orientés; canoe 1'slsptiqne flle-ntne, danse seve dv Te r= Ge amoelie de Stet as sions s‘anneltent, wut qatwelianent, “signe de taliers, \@ "eione de Tanreu, "signe des ba” \¢ meats") ete.) Sse des Pois~ st 'Tls serve B edsigrer con~ fadéneat ot de. facon inagde. an print de Wécliptigue» av liev Je dire, par. exemple, qe le Stleil sty a tele eats, sive aut Le Liprique 9 te Lonpituce de 224", fn dire, aptes ovate coleelé que 2a engi + 1, ave Le Sled Se trowe an quaaraitre ogre dt sestibne atone du oeiagie ('est~ dine du Seerpion) et on dcrirs syobiligveren " ons lor Par convantien, 13 date de dioat de chacmna dee caicana cur respond L'entréo dv Soleil dans th captain signs © Al. e/agit c¥ ‘Hone du Bélier peer Lo debut do printenps tL = 0"), de calai dv Fancer pest L’ate (C #90"), d0 13 ance pene Layton ( Gait page 40 ‘ abal ebAlchinie ; LA vibration er LA rusiave tes spuéers le Rurdtre (diate ola numer pricided-sar Le son) les effete physiques ot toutes tes friquencen ——dtune note et, en 1a sotérigues Gets luntére gat Teapectés fvonjet_ mule ipliant ane cessey sont trle tirtérente de” Soir'ae'renvcle ausine par 2 caleulons ie SeUr du son pour plusieure Gee fréquenveay cucu, Praquense devees acta The aretite peut ent Fie est seis Taine. Mgaines dteetarosy da arelden friquences cour Ly"ylancet te noir ae _‘frdquente ecleaée’ cor veant'9 ou #0 octaves, de ont pas Geo covloure j recyondia dune fréquen= forte que in conbinaison u'blane ont aevivénergte ce roniseugo 7 2a" eoue owt sidtendre aur plusicure Io'goit, Lvabeence de aera ta couleur eerress Sctaves. Pour la lurdires cette dhehgies Bordant aia note de t pes possible, 2 car 1a liste des fréquen- cee pergues par 1*oes] pas uneocteve. Si la ganse Lusineuss parcast dO, eile attoindrait Le SI ani freee lene TH \ wn peuvent. ee faire gu a iinterteur d'une seule eanne- Par contre, tee vibe tions Ineiredser ont d 54 1'0n conaidére 1e apart. Squences becucoup plus foabre trac Slevs des Si-nows reprenons ov cINdto due seliee dursone — frequences consenues dans travail f pertir de da Le"rouge asiscant, fréquence 1# game lunineuge (aoit” ganne de Plolénfe et YE plus’ barge de La iuitare’ ¢aviren.320 x 10>, Svee Le 00 & 254 persion Wisible, a 430 x 10 Lrcotlevitent que te ep sols 24 x 14, nous Wibrations por seconde, aoft Tombre des nusnces de avons sensibleneat 1a pas tout a faitde doubles, couleur est trie dlevés rénuitat suivant Ese feoquences sont appro, Exaninons ce qui se pease SOL rouge nalssant Minlivesy car variables Gand le lurlare solnire début de 1s game so~ Avec chadue ineivsdae eat décomposse parun aire, Lt orangey ST Matexception du Blane Prisne. See fréquences jaune, 00 vert, RE at au noiry gan Sent sialées dane une bleu, NT indigo, FA Suture couleur? Bande de couleurs (un violets Le SOL. suv ‘The couleur spectre) qui varie de ln correspond 2 Ttaltre ube por uno fr anidre oulvante Violet et atest pas partieaisare ae Gtabord ie rouge, puis visible, mala I'examet, Matares Ltrangey te fewer te Su epecice montre que Gutect-ce que te viene? -YeFts Te'blewy I'indigo Ie violet exeréne oe Ee totei? duet dee ste violet. ‘tn raalité, vient rougedere parce auantitée de tréquences ot shaque couleur varie et ma qu'il ayproche de 1icce Sect ce mélange squie’ powo Que Drosressivenent’ Gave du'fouge au début Sibee ae foutee ise fa: A Lvautre. Pius le prisme de Ia geanes quences visibiee qui cone- 4 48 pouvoir séparateury, 4) 4 TROT TERRE gt cet” Gass Ee"acniee feo mtances 22,2! eHiete.peasde_ noe lane ost ur objet gui Gistinguses nugnente- jowe, elnoren oft, Fiqveie toutes dee déquon- 0 aula fait dire a cer~ PAT Fetrle, dans, tot CD vieibies du so1eity tains gue ie choix 4 eee poutlatre ea les affal’ sept couleurs stait ar- — P2OUEy peur i Diissant, maie toutes dana bitraire. eee en Aa mae proportion; Le Revenons aux gannes musi- conséquence, avec toute rapport de suiasanee de enlocs Frenont 1a fréquence lee fnerpies weaueteanes. Tha 08 La seule olution pour obtenir les véritables couleurs eat d'ordre alchimique, par extrac ton dex principes dex nétaur planitairen- Lee couleurs exactes ou lps sons justes n'ont, voritablanent d'etfet Ssotérique, quien présence de Thome, car c'est. par leur action eur un ow plu siewra de ces centres Séphirothiques (chakras) ue leur effet eat possi Ble. Car seule len contr de Tthoame peuvent trans tre cen énergien sur lew eutres plans: Ler vibra Tone Lunineases percep= tibles ne cowvrant pas. Uncoctave, Les priscipe sonme et différence des fréquenees ne jouent pes pour les couleurs, car le Rélange de deux couleurs visibles erte une fréquen- Geen degh de 1a ganne visible. ‘Ausel lea éeotériotes ne croientcile pes ¢ in Figlite deo coulsure com plésentaires: Bn effety un prisme sur lequel on envoie In couleur verte Gun prise précédent (oir dessin on page précédente) ‘ne donnera Que du vert et pee de Blew aide jaune dont on Git que In sone donne Ie En'réalité, oi on mé= Lange du blew at du Jeaney Lioeil donne 1a sensation de ln couleur aituée entre lee deux eur le epectre l'oeil fait une soyenne arithnétique des fréquen- cee. De ade pour le Fouge et le Jaune qui Gonnent L'oranges Ln veritable définition du Rot coulsur conplémentaire Sorreepondrait A Ia régle quences gui, ajoutées & 1a couleur conaidérée, donnerait le blancs thes — ‘sere rons [oT ei ono om j ceskonent col! 9 jafmcadt at! haongae Eieuig Je eh we eee Pour terminer, nous joi- Dans une étude ulté- fons, a titre d'exenple, rieure, nous revien— tn tableau (ei-deseve) "drone cur l'uesge doe Bonnant lee fquivalences yoyelles, le sens siphiroth-aétal-fonctiow Fyoluti? dee conson- Guvcorps hunsin-note de” nen et sur In poses Murique-couleur- Ce ta- bILite d¥obtenir quel~ Blea est basé sur la ques unes dee couleurs valeur nunfrique ‘1, maie justes par un procesoue Ye présent document con alchinique cimple. tient dee informations De able ‘af finantes pour tne tableau our ia base d'un chiftre quel~ [600e PRATIOne conque 3, 5, 7+ Lee By syubouse Colones aotea" et De In GRBn “eotleurs' seront modi tigen en fonction du Ne Ancord tome chiffre choisi. Ss fra asant be fin Je Paunde oak tom Gemuaeteames . |lcnee meee ee bier Question des vibrations. 6 Tarot: LA vieRce ET L'IMPERATRICE ve "Petit Philosophe" ayant pris, cot fous, des vacances, 2 nombre dtentre ‘Lames au'varot concernant le Cancer (1s Lune) ef 1e Lion (1a Force, le Soleil, le Wonde) eeront trai fin de parcours Pour ce Moieret, 41 etagit de la Vierge et de 1'Tapératrice. Signe assez peu a 1s mode daze notre cirsliestion de puiscarce, 1a Vierse retrouve tn peu de eon antique dignité avec LMimpérateiee, Dane do Paix ot de Dignite, Que celui qui ports 1'é= pée a bier du mal & re- connettre pour richesse et poureource de bien et ae force, Wonsne 5 VENUS EP MERCURE Te torneire réculte de Lrunité ecoutéeaa 2, 18 dualite girs vivitie, Conduisane aine\ 4 ne nourelle dntégr ony 1] ve dominer ia Dane du cepricorne sort ae son Lorg Biver pour prodigyer see done ad— Fie au Soleil le Pou voir intérieur a accepts Lrowvertare, por ia Lue @u Cancer, con rayonne- sont par Je Soleil du Lion. La ysix régne our Go tompe ce récolte ot ittmpérateice équilibre tout, en Teme de Pass, Dane Un domaine plus nanain, Venus apporte ie cherme, 1s douceur, et le aye Guset une cellent résultets dane lee entreprices, Mercure, lui, argue Le sovoir'raire ot tantellizence, ix BAOESSE ‘Au POUVOrE Trarcane 3 ost repré— senté por une Jeune fea me asclae, tenant un sceptre curmonté d'une croix dang une sain et un bisnon ol se découpe ua sigie, dans iteutre mein. Cotte jeuno femne intelli gente ext Le symbole de le Sagesee gui congoite ‘Sur sa téte, une couronne a¥or qui confirme eon pou voir mental et es dignivsy Te seeptre, repréaentent Le connandenent et L'ordre est tenu du eBté gauche, Signifiant eines gue 1'impé- Fatrice détient 12 pouvoir ais nten abuse pas, Ie obté intaitif de 1'étre agiseant ‘cone odérateur. Ce sceptre be termine par une croix, Gignifiant le précence do inepiritualit® wu sein de bon exereice. Comme In croix surmonte une sphare, on peut y lire le eymbule aatroiogi= Que de 1a Terre, mats Ia crotx étant plus importante que dvhabitude, on peut pen— Ser que la Terre dont 42 stagit reprécente colle que Ltesprit vivifie, Te blason protecteur de Liaigle marque 1'intelli~ gence, Liaigle, olees eou- Yerain, la foie eéleete ot Solaire symbolise puiesance et force gat réaattent Atun eoprit clesr ot selsirést1 Squilivre harsonieusenent le sceptre du pouvoir gus 0 trouve du cbte gauche de irmpératrios Sea vBtemonve sont dee deux coulem pour ce aut Gu clel ot de In terre t Fobe rouge Itasaure de is puissance tellurique, tere re et matérielle, le santos blew de ltndombre- Bent du ciel, dont Ia pré- cence se voit soulignse per Laure de nent Btodies on de 1" union tourant 1a téte de 1'Ta~ peratrice, neuf Stoite fattachées aux neut ‘signee ou zodiaque.par- courus depuis le Capri- corne et 13 Papesse jus~ gata ia vierge et tim Pératrice, Les trois futres, qu'il reste & rencontrer sont encore Gane 1'invseible, Da point do vue du Zaret, Cela correspond ¢ spour 1s Balance, & 1a Gustice, au Pape ot aux Etoile, = pour le scorpion, a 1a Nei son-Lien, = pour le Sagittaire, & Libepereur Bt, pour, a a fois 1e Seorpion et Le Sagittair Le Diable, qui contient ‘en 1ui-ndne A In foie Is Bort et Le renaieasne Une fleur de lye pavace A in gauehe de la Dame et penche vers elle, Int Conférart purets et douceur. Enfin, eon'pe repose sur un croie-ant de Lune renvereé t elle donine une fécondite univereclies INTERPRETATION ELEVATION, REUSSITE Cette lane inaiaue Liactiony Le mou Lee iaéee féconde: teliigencs. Eile faetlite ie plan financier. Lientourage, les now Signe de bonheur et de sécurité au foyer} accord on anour. Favories 1s création et les oeurreas Les associations sont positives. Excellent pour Lee étulec, concoure et Feut indiquer lee voye~ gee | 10s projets rencon— front le ouccis ot de fagon plue général lame eprorte 1a ri et l'élévation, Bp maieon XIZ, pont cependant mar- quer une fatigue nerveuse. Si le consultent appa dées fcondes, dou dtintelligencs i ¢ Silvestre ee A pope de Dmpe mpetalien Bénis soie ry manéae Signes petite, cachée a Pet déetroux dese fait Fovmrgoer te tours niches a2'7datresgtessede' ae ous fooutér nese bon the ences Au plee geucte 26 ANtepératriee, £0 tone. Feiwte blanche, nose Finenent ragee at tte pele’ et ae folae rhawrent Eelerie de tn dumtdee' cone areas Teflet ap te eres Ser ia'Baee qed oantes gee masts Aes seit Jeune Cords que atone ut Se lafeser aller & Derriére te pouvoir Yieible, accepté de tous Perce que mrqué dee Stoiles, dee eilee de eros Soa virtenir a 1'eternises eee seem sneer tes prison, comment 1*éternité Pourrait-elle fen exietence © Densité, Reeliter IL ne prend Ltenviz S¢To8s Fedire cos mote corYe:ilewe que Teitnard de Chacatn Gerivait dene son "iyane & UWonivers™ () t "Pourquoi done, hosne yeu Ge fos, erainére ou Rouder Lee’ progres. du Monde? Pourquot, multiplier, $spruc ae In terre wiettle, 2 n'y & plus rien Tivinioor n'est pa dinuttey sate eurerters owe ae Sauron emia’ tout CeGue attncemnation attend Sheeve dee Peteesnees 30 Monde: Nowe nvecperoroze fone Gesee ae 2"enite Hei eeelestatest Chore Hyme, 1a Nattore (tou- joure tiré de Tilyene 3 MUnsvere) MBénie eoie-tu, fpre Matsare, gidbe stérile, dur rocker, toi qui ne cédes Gerd 1a violence et nous forces @ traveller si nous Youlons manger Bénie wole-tu, danger Matiore, mer violente, in speable passion, tol qui déveres ei nous ne trenchat— ‘Benie sote-tu puiesante Matidre, Byolution irréeie: Lite toujours ‘oi qui, faicent Eelater A tout sonent nos eadres, nous obliges & poursuivre toujours plus Loin le vérdte, ‘Bénie sois-ta, universelle Darée sane limite. 5 ie rivage y Triple abine der Stoilea, dea ato- os et des générations, tod Gui, débordant et diseolvant nos étroites secures, nous Tevéles lee dimeneione de Diew. alee stailorret Bt aueel 1 "yePaiegue le damné Give Le ayetérieux Conplésent fourai au Corpo du Chriet yar "Tenor tel Déchet?™ (hoax? Honneur doucy & Proutthee: Unt’ seul peut euffisimment en= Geer nos pledn our Terre pour que le Ciel nows Féponde, car.-."loa Dieux ne nous parleront face & face que lorague, hous surone des Yisages™ ‘Gre () Sayane a 1ttnivers" do Pierre Peiihard de Ghardin, Le Seuil 1961. BIBLOGRACHIS Now avons cage Ge seienc Mactan > Pomeonan de Auushie Haidy. (Re” 9) Lautan celate doa Aawconie ayer lng Romy reer Bee) ie cata