Vous êtes sur la page 1sur 11

Université de Rouen Année 2020-2021

M1 MEEF UE 12

Exercices de géométrie

Triangles et gures classiques


Exercice 1 (Tout triangle est isocèle) Soit ABC un triangle non isocèle en A : la bissec-
A et la médiatrice de [BC] se coupent en M . On appelle P et Q les
trice intérieure issue de
projetés orthogonaux de M sur les côtés (AB) et (AC). Montrer que AP = AQ, P B = QC et
en déduire que AB = AC ...

Exercice 2 Soit ABCD un quadrilatère et I, J, K et L les milieux respectifs de [AB], [BC],


[CD] et [DA].
(1) Montrer que IJKL est un parallélogramme.
(2) Réciproquement, soit P QRS un parallélogramme. Construire un quadrilatère dont P , Q,
R et S sont respectivement les milieux des 4 côtés.
(3) Comparer les aires de ABCD et IJKL.
(4) En déduire une propriété de tous les quadrilatères ayant IJKL comme parallélogramme
des milieux.

Exercice 3 BGF D est un carré de côté a ; A, C , E et H sont des points de [GB], [BD], [DF ]
et [F G] tels que GA = BC = DE = F H = b. On appelle O le milieu de [AE].
(1) Montrer que les triangles ACE et OBD sont rectangles isocèles.
(2) Montrer que ACEH est un carré. Quel est son centre ? Quel est le centre de BGF D ?

Exercice 4 (Triangle isocèle) (1) Soit ABC un triangle isocèle en A. On appelle H1 , H2 ,


H3 les pieds des hauteurs issues de A, B , C .
(a) Faire une gure.
(b) Montrer que BH2 = CH3 .
(c) On appelle M1 le pied de la médiane issue de A. Placer M1 sur la gure sans tracer la
médiane. Justier.
(2) Montrer que si la condition de la question (1)(b) est satisfaite, alors ABC est isocèle en A.
(3) En déduire des conditions nécessaires et susantes pour qu'un triangle soit isocèle.

Exercice 5 (Triangle équilatéral) (1) Montrer que la somme des distances d'un point inté-
rieur à un triangle équilatéral aux trois côtés du triangle est constante. Pour cela, on pourra
calculer des aires de triangles.
(2) Montrer que pour tout point M du cercle circonscrit à ce triangle, l'un des segments [M A],
[M B], [M C] a une longueur égale à la somme des deux autres.

Problèmes de construction
Exercice 6 (Par analyse-synthèse) (1) Soient ∆ ∆0
deux droites du plan. Soit A un
et
0
point qui n'appartient à aucune de ces droites. Construire tous les segments [M M ] vériant

1
les conditions suivantes : M ∈ ∆, M 0 ∈ ∆0 , A est le milieu de [M M 0 ].
(2) Soient un cercle C , un point A de ce cercle et une droite D non sécante avec C . Construire
tous les cercles tangents à C en A et tangents à la droite D .
(3) Soient D et D0 deux droites sécantes en O et soit A un point n'appartenant à aucune de
ces droites.
(a) Construire tous les triangles AM M 0 rectangles isocèles en A tels que M ∈ D et M 0 ∈ D0 .
(b) Construire tous les triangles AM M 0 rectangles isocèles en M tels que M ∈ D et M 0 ∈ D0 .
Exercice 7 (Par allègement des contraintes) (1) Soient deux droites D et D0 sécantes en
O et A un point n'appartenant ni à D, ni à D0 . Construire tous les cercles tangents à D et D0
et passant par A.
(2) Soient A et B deux points distincts du plan. Construire à la règle et au compas un triangle
M N P de périmètre égal AB et tel que les angles N M P et M N P aient respectivement pour
◦ ◦
mesure 60 et 45 .
(3) Soit ABC un triangle acutangle (i. e. dont tous les angles sont aigus). Construire tous les
carrés M N P Q tels que M ∈ [AB], N ∈ [AC], P, Q ∈ [BC].

Exercice 8 (Droites remarquables du triangle) On suppose données trois droites D, D0


00
et D sécantes en O.
(1) Construire un triangle ayant ces droites pour médianes. Y a-t-il unicité de la solution ?
(2) Reprendre la question (1) en remplaçant médianespar hauteurs.
(3) Reprendre la question (1) en remplaçant médianespar médiatrices.
(4) Reprendre la question (1) en remplaçant médianespar bissectrices intérieures.
Exercice 9 (Problème du dessinateur) Deux droites D et D0 se coupent en un point O
situé en dehors de la feuille de dessin. On se donne un point A n'appartenant ni à D, ni a
D0 représenté dans la feuille. Construire la droite (AO) sans eectuer de tracé en dehors de la
feuille.

Exercice 10 (Construction de nombres) (1) Étant données deux longueurs a et b et une


a
unité, comment construire à la règle et au compas les longueurs a + b, ab,
b
?
(2)(a) Étant données trois longueurs AB , CD et EF , construire à la règle et au compas un
segment [M N ] tel que M N = AB × CD/EF .
(b) En déduire une construction alternative d'une solution à l'exercice 7, question (3)√.
(3)(a) Étant donnée une longueur AB , construire un segment [M N ] tel que M N = AB .
(b) En déduire une construction d'un pentagone régulier.
(c) On se donne un rectangle ABCD. Construire un carré de même aire que ce rectangle.

Géométrie dans l'espace


Dans la suite, lorsque nous évoquerons un cube, il sera dans la conguration suivante :

2
−−→ −→ −−→
Exercice 11 Soit un cube. Le point M déni par AM = F G ∧ BH est-il un sommet du cube ?

Exercice 12 (Gammes) Dans un cube, soient I le milieu de [AB], J le milieu de [F B] et K


le milieu de [GC]. Répondre par vrai ou faux aux armations suivantes.
(1) Les points I , J et K sont alignés. (2) (AC) et (EK) sont sécantes. (3) (IJ) et (JK) sont
perpendiculaires. (4) (AE) est orthogonale à (F G). (5) (IJ) est parallèle à (EH). (6) (AJ) est
parallèle à (DK).

Exercice 13 (Problèmes d'incidence) (1) Déterminer la "forme" de la section d'un paral-


lélépipède rectangle avec un plan parallèle à une face (resp. une arête).
(2)(a) Dans un cube, soient M ∈ [GH], N ∈ [EF ] et P ∈ [AB]. Construire la section du cube
par le plan (MNP).
(b) Même question si M ∈ [EF ], N ∈ [AD] et P ∈ [CG].
Références. On trouvera des exercices sur les sections planes d'un solide dans [MT] aux endroits

suivants : TP1 p. 320 (cube), ex. 17 à 21 p. 324 (cube et tétraèdre), 81 p 330 (pyramide), ex.

82 p. 330 (cube), ex. 101 p. 333 (cube), ex. 108 p. 365 (cube).

Exercice 14 Nous nous situons dans un repère orthonormé de l'espace.


(1) Pouvez-vous donner une équation cartésienne du plan P passant par les 3 points A(3, 0, −1),
B(0, 3, 2) et C(5, 4, 0) ?
(2) Même question avec le plan passant par A(5, 8, −3) dirigé par {→ −u ;→
−v } où →

u (8, 7, 0) et

−v (−2, 2, 1).
(3) Soit P le plan d'équation cartésienne x − y + 2z − 1 = 0 et Q celui d'équation cartésienne
−2x + 4y − 4z + 1 = 0. Trouver des équations de P ∩ Q. Comment trouver rapidement un
vecteur directeur de cette droite ?
(4) Soit P le plan d'équation cartésienne 2x + y − z + 1 = 0 et D la droite de vecteur directeur
(1, −1, 1) passant par A(1, 1, 4). Peut-on dire que P et D ont un unique point commun ?
(5) L'espace est muni d'un repère dans lequel on considère un plan P d'équation x−y−2z−4 = 0
0
et un plan P d'équation 4x−y +z −7 = 0. Soit D la droite dirigée par le vecteur de coordonnées
(1, 3, −1) et passant par le point (1, −2, 1). Démontrer que P ∩ P 0 est une droite ∆ dont on
0
donnera des équations. Étudier D ∩ P et D ∩ P et en déduire que D et ∆ sont parallèles.

Exercice 15 Soit S une boule de rayon 1. On souhaite inscrire cette boule dans un cône de
volume minimal. Comment faire ?

Exercice 16 Dans un cube, soient I [CD] et J celui de [EH]. Ce cube représente


le milieu de
une cuve de 8 décimètres d'arête dans laquelle A, I et J désignent des endroits où cette cuve est
percée. Peut-on verser 400 litres dans cette cuve après ajout d'un plan permettant de colmater
ces fuites ?

−→ −→ −−→ −−→
Exercice 17 Dans un cube de côté a, L, M ,N et O sont tels que F L = 41 F G, HM = 14 HG,
−−→ −−→ −→ −→
HN = 14 HE et F O = 14 F E . Les points L, M , N et O se projettent orthogonalement sur le
plan (ABCD) respectivement en P , Q, R et S .
(a) Montrer que LM RS est un carré dont on déterminera la longueur du côté.
(b) Montrer que (EC) est orthogonale à (LM ).
(c) Quelle est l'intersection de (EC) avec (LM RS) ?

3
Périmètre et aire
Exercice 18 ABC un triangle, A0 , B 0 , C 0 les milieux respectifs de [BC], [AC], [AB].
Soient
(1) Montrer que l'aire de AA0 B est égale à celle de AA0 C .
(2) Soit G le centre de gravité du triangle ABC . Montrer que les aires de AGB , BGC et CGA
0 0
sont égales et trouver six triangles d'aire égale. Comparer les aires du quadrilatère AC GB et
du triangle GBC .
(3) Montrer que si M est un point de [AA0 ], les aires de AM B et AM C sont égales. Et si M
0
appartient à (AA ) ?
(4) Que dire des points M tels que les aires de AM B et AM C sont égales ?
(5) Quel est l'ensemble des points M tels que les aires de AM B et AM C sont égales ?
(6) Montrer que les égalités aire(M CB)=aire(M AB)=aire(M AC) caractérisent un unique
point parmi les points intérieurs au triangle ABC .

Exercice 19 (1) Soit ABC 0


un triangle. On appelle A le symétrique de A par rapport à B ,
B 0 le symétrique de B par rapport à C , C 0 le symétrique de C par rapport à A. Comparer les
0 0 0
aires de ABC et A B C et leurs centres de gravité.
(2) Soit ABCD un quadrilatère. On appelle A0 le symétrique de A par rapport à B , B 0 le
0 0
symétrique de B par rapport à C , C le symétrique de C par rapport à D , D le symétrique de
D par rapport à A. Comparer les aires de ABCD et A0 B 0 C 0 D0 et leurs isobarycentres.

Exercice 20 (1) Soient ABC un triangle, I et J deux points appartenant respectivement à


[AB] et [AC] et vériant AI/AB = k1 et AJ/AC = k2 . Montrer que aire(AIJ) = k1 k2 aire(ABC).
(2) On considère un quadrilatère ABCD. Les points E , F , G et H appartiennent respectivement
à [AB], [BC], [CD], [DA] et vérient EA/EB = F B/F C = GC/GD = HD/HA. Comparer
l'aire du quadrilatère ABCD avec la somme des aires des triangles EAH et CGF .

Exercice 21 Soient ABCD un parallélogramme et un point I de [AC], distinct de A et de C .


(AD) passant par I coupe (AB) en E et (CD) en G. La parallèle à (AB) passant
La parallèle à
par I coupe (BC) en F et (AD) en H .
(1) Montrer que l'aire de HIGD est égale à celle de EIF B .
(2) Montrer que les droites (EH) et (F G) sont parallèles et que les droites (EF ), (AC) et (HG)
sont concourantes ou parallèles.

Exercice 22 Soient ABC un triangle et I, J, K les milieux respectifs de[BC], [AC], [AB].
Soient m1 , m2 , m3 les longueurs respectives des médianes issues de A, B et C .
(1) Montrer que 21 |AB − AC| < m1 < 12 (AB + AC).
(2) En déduire que m1 + m2 + m3 < AB + BC + AC < 2(m1 + m2 + m3 ).

Autour du théorème de Thalès


Exercice 23 (Trapèze complet) Soient ACE un triangle, B et D deux points appartenant
respectivement à [AC] [AE]. On suppose que (BD) et (CE) sont parallèles. On appelle F
et
le point d'intersection de (BE) et (CD). La droite (AF ) coupe [BD] en I et [CE] en J .
BI CJ
(1) Montrer que = .
ID JE
BI JE
(2) Montrer que = .
ID CJ
(3) En déduire que I et J sont les milieux de [BD] et [CE].

4
Exercice 24 ABCD est un parallélogramme. Une droite passant par C coupe (AB) en E et
AB AD
(AD) en F. Montrer que + = 1.
AE AF
Exercice 25 (Cas particulier du théorème de Ceva) ABC un triangle, A0 , B 0 , C 0
Soient
trois points distincts des sommets et appartenant respectivement à (BC), (CA), (AB).
A0 B B 0 C C 0 A
(1) Montrer que si (AA0 ), (BB 0 ), (CC 0 ) sont parallèles alors 0 . 0 . 0 = −1.
AC BA C B
(2) Montrer que si cette dernière relation est satisfaite et si (AA0 ) est parallèle à (BB 0 ) alors
(CC 0 ) est parallèle à (AA0 ).

Exercice 26 Soient ABC un triangle, M0 un point de [AB]. La parallèle à (BC) passant par
M0 coupe (AC) en M1 , la parallèle à (AB) passant par M1 coupe (BC) en M2 , la parallèle à
(AC) passant par M2 coupe (BC) en M3 ... Étudier la suite des points M0 , M1 , M2 , M3 , ....

Exercice 27 Soit ABC H . Soient A1 , B1 , C1 les pieds


un triangle non rectangle d'orthocentre
des hauteurs issues respectivement de A, B , C . Soient I et J (resp. K et L, resp. M et N ) les
projetés orthogonaux respectifs de A1 (resp. B1 , resp. C1 ) sur (AC) et (AB) (resp. (BA) et
(BC), resp. (BC) et (CA)).
(1) Démontrer que (IJ) est parallèle à (B1 C1 ), (KL) est parallèle à (C1 A1 ), (M N ) est parallèle
à (A1 B1 ).
(2) Soient R et S les points respectifs où la droite (IJ) recoupe (BB1 ) et (CC1 ).
(a) Montrer que (A1 S) est parallèle à (BA) et (A1 R) est parallèle à (CA).
(b) En déduire que la droite (IJ) contient les milieux respectifs B2 et C2 de [A1 C1 ] et [A1 B1 ].
(3) Soient A0 et A00 les symétriques respectifs du point A1 par rapport à (AB) et (AC). Dé-
0 00
montrer que les points A , C1 , B1 , A sont alignés.

Du théorème de Pythagore à la trigonométrie


Exercice 28 (Quelques relations) Soient ABC un triangle, a = BC , b = AC , c = AB . On
désigne par p le demi-périmétre du triangle, par S une mesure de son aire, par R le rayon de
son cercle circonscrit et par r
celui de son cercle inscrit.
2 2 2
(1) Montrer la formule d'Al Kashi : a = b +c −2bc cos A. En déduire les inégalités triangulaires
suivantes : |b − c| < a < |b + c|.
(2) Si A0 est le milieu de [BC], montrer la formule de la médiane : b2 + c2 = 2AA02 + 21 a2 . En
déduire une caractérisation du triangle rectangle.
a b c abc
(3) Montrer la loi des sinus : = = = = 2R. En déduire que l'on a
sin A sin B sin C 2S
p S
sin A + sin B + sin C = et sin A. sin B. sin C = .
R 2R2
(4) Montrer que S = pr.
(5) Si G est le centre de gravité de ABC , montrer que GA2 + GB 2 + GC 2 = 31 (a2 + b2 + c2 ).

Exercice 29 On considère l'exercice suivant :

5
Référence : MP, TP7 p. 325 ou ex. 146 p. 339.

Exercice 30 (Altitude d'une montgolère par deux observateurs) Deux observateurs


placés en deux points A et B d'un même plan horizontal P HM
veulent évaluer l'altitude
d'une montgolère (assimilée à un point M P est noté
dont le projeté orthogonal sur le plan

H ). Ces observateurs mesurent au même instant les angles suivants : HAM


\ = γ , BAM
\ =α
\ = β . Connaissant la distance AB , calculer HM . Application numérique : γ = 60◦ ,
et ABM
α = 45◦ , β = 30◦ et AB = 400 mètres.

Exercice 31 (Hauteur d'une antenne inaccessible par un seul observateur) L'antenne


d'un relais de télévision, entourée d'un grillage, se dresse verticalement sur un terrain horizon-
tal. Un observateur, placé en un point A du terrain, mesure l'angle d'élévation de l'antenne et

trouve HAS
[ = α. Puis l'observateur s'éloigne sur la droite contenant A et le pied H de l'an-
B de cette droite d'où il mesure l'angle d'élévation de l'antenne
tenne. Il s'arrête en un point

et trouve HBS = β . Connaissant la distance AB , calculer la hauteur de l'antenne. Application


\
◦ ◦
numérique : α = 75 , β = 30 , AB = 100 mètres.

Exercice 32 (Hauteurs d'arbres par un seul observateur) Un sapin et un peuplier sont


plantés au bord d'un chemin horizontal.

En se plaçant au milieu I de [AB], on voit les sommets des deux arbres sous un angle droit.
Connaissant la distance a = AB , calculer la hauteur de chacun d'eux. Application numérique :
a = 36 mètres.

Exercice 33 (Distance entre deux arbres sur la berge inaccessible d'un torrent) Deux
observateurs, situés en A et en B, sur une même rive d'un torrent, veulent évaluer la distance
entre deux arbres plantés sur la rive opposée, en C et en D.

6
En supposant que les points A, B , C
D sont coplanaires, que l'on connaît α, β , γ , δ et AB ,
et
◦ ◦ ◦ ◦
calculer CD Application numérique : α = 45 , γ = 105 , β = 60 , δ = 30 , AB = 60 mètres.
Comment estimer la distance CD lorsque le dénivelé du torrent rend les points A, B , C et D
non coplanaires ?

Exercice 34 Soient B et C deux points distincts du plan. Comment choisir le point A pour

que le triangle ABC ait une aire maximale sachant que BAC
[ a une mesure imposée α ? Préciser
cette aire maximale.

Exercice 35 (Formule de Héron : 2 méthodes et une application) Soient ABC un tri-


angle,a = BC , b = AC , c = AB . On désigne par p le demi-périmétre du triangle, par S une
mesure de son aire et par r celui de son cercle inscrit. Le but de cet exercice est de montrer la
p
formule de Héron : S = p(p − a)(p − b)(p − c).
(1) Exprimer S 2 en fonction de cos C puis 1 + cos C et 1 − cos C en fonction de a, b et c. En
déduire la formule de Héron.
(2) Soit H le pied de la hauteur issue de A. Exprimer BH puis AH 2 en fonction de a, b et c.
En déduire la formule de Héron.
p2
(3) Démontrer que l'aire d'un triangle est inférieure ou égale à √ . Dans quel cas y a-t-il
3 3
égalité ?

Vecteurs et produit scalaire


Exercice 36 (Propriétés des hauteurs) (1) Soient A, B , C et D quatre points quelconques
−→ −−→ −→ −−→ −−→ −−→
du plan. Montrer que AB.CD + AC.DB + AD.BC = 0.
(2) Dans un triangle ABC , montrer que deux hauteurs sont forcément sécantes. Déduire de (1)
que les hauteurs sont concourantes en un point H .
−−→ −−→ −−→ −−→ −−→ −−→
(3) Montrer que HA.HB = HB.HC = HC.HA.

Exercice 37 (Applications du produit scalaire) (1) Pour a, b ∈ R, montrer que cos(a −


b) = cos(a) cos(b) + sin(a) sin(b). En déduire d'autres formules, le fait que la dérivée de la
fonction sinus est la fonction cosinus.
(2) Pour les applications f suivantes et un réel k donné, déterminer les ensemble {M | f (M ) =
k} dans le plan ou l'espace (lignes de niveaux) : (a) pour un point O et un vecteur →−u non nul

− −−→ 2 2
f (M ) = u .OM , (b) pour deux points distincts A et B , f (M ) = M A − M B , (c) pour
−−→ −−→
deux points distincts A et B , f (M ) = M A.M B , (d) pour deux points distincts A et B ,
MA
f (M ) = M A2 + M B 2 , (e) pour deux points A et B donnés, f (M ) = M B
.
(3) Démontrer les propriétés relatives à la détermination d'une droite du plan connaissant un
point et un vecteur directeur ou un point et un vecteur normal. Démontrer un critère pour la

7
perpendicularité de deux droites du plan connaissant leurs équations et déterminer la distance
d'un point à une droite dont on connaît une équation.

Problèmes de lieux géométriques


Exercice 38 Dans le plan complexe muni d'un repère (O, →

u ,→

v ),
le carré direct ABCD est
de centre O; l'axe de ZA = −1 − i. P est un point du segment [BC]. La droite
A est
perpendiculaire à (AP ) passant par A coupe (CD) en Q. On note M le milieu du segment
[P Q]. Quel est le lieu du point M lorsque P décrit [BC] ?

Exercice 39 Soient ABCD un parallélogramme, M un point quelconque de (AD), N le sy-


métrique de A par rapport à M , P le point d'intersection de (CM ) et (BN ). Quel est le lieu
des points P lorsque M décrit (AD) ?

Exercice 40 C un cercle et A et B deux points distincts du


Soient plan. À tout point M de
C , on associe le point M 0 tel que AM BM 0 soit un parallélogramme. Déterminer le lieu de M0

lorsque M décrit C .

Exercice 41 Dans un repère orthonormé, on considère une parabole d'équation f (x) = ax2 +
bx + c. Pour m ∈ R, déterminer le lieu des milieux des cordes de pente m de cette parabole.

Exercice 42 (1) Soit ABC O le centre de son cercle circonscrit et H


un triangle non aplati,
−−→ −→ −−→ −→
son orthocentre. Montrer que OH = OA + OB + OC .
(2) Soient C un cercle de centre O et A et B deux points distincts de C . Déterminer le lieu de
l'orthocentre du triangle ABM lorsque M décrit le cercle C privé de A et de B .

Exercice 43 On munit le plan d'une structure euclidienne. Soient D et D0 deux droites dis-
0 d(M,D)
tinctes du plan sécantes en O . Déterminer l'ensemble {M ∈ P \ D | d(M,D 0 ) = k} en utilisant

d'abord une méthode analytique (après choix d'une repère convenable), puis une méthode vec-
torielle.

Exercice 44 Soit ABC un triangle. Trouver l'ensemble des points M intérieurs au triangle
tels que :
(1) aire(ABM )/aire(ACM )=1/3 ;
(2) aire(ABM )= 1/3 aire(ABC) ;
(3) aire(ABM )= 1/3 aire(ABC) et aire(ACM )= 1/6 aire(ABC).

Certains des exercices ci-dessus sont tirés du livre Math'X, Terminale S, 2012. La consultation
d'autres ouvrages (y compris d'anciens programmes) étoera de manière signicative cette
petite liste complémentaire.
 l'exercice 117 p. 89 et le TP7 p. 180 utilisent des fonctions pour déterminer des lieux
géométriques.

 pour des lieux soit dans le plan complexe, soit utilisant les nombres complexes comme
outils, on pourra consulter les TP5, 6 et 8 p. 283-284, ainsi que l'exercice 90 p. 291.

Isométries, similitudes, changements de cadres et choix


Exercice 45 Dans la situation suivante, ABCD est un carré, ABF et BEC sont des triangles
équilatéraux.

8
Les points D, E et F sont-ils alignés ? On cherchera autant de solutions diérentes de cet
exercice que possible.

Exercice 46 (Théorème de Von Aubel) Soit ABCD un quadrilatère plan non croisé. On
construit les quatre carrés extérieurs sur chacun de ses côtés. Montrer que les segments joignant
de façon alternée les centres de ces carrés sont de même longueur et perpendiculaires.
Référence : voir MT, ex. 156 p. 296 pour une version avec des triangles rectangles isocèles à la

place des carrés (cela revient au même).

Exercice 47 (Une propriété des polygones réguliers) On considère un cercle de rayon 1


dans lequel est inscrit un polygone régulier à n côtés. À partir d'un des sommets, on trace les
n−1 diagonales qui relient ce sommet aux autres sommets du polygone. Quel est le produit
des longueurs de ces n−1 diagonales ?
Référence : dans [MT], TP4 p. 282.

Exercice 48 (Droite d'Euler : 3 méthodes, 2 applications) Soit ABC un triangle non


équilatéral. On appelle H l'orthocentre, G le centre de gravité et O le centre du cercle circonscrit
0
du triangle. Soient A , B 0 et C 0 les milieux respectifs des côtés [BC], [AC] et [AB]. Le but de
l'exercice est de montrer que O , G et H sont alignés (droite d'Euler).
−−→ −→ −−→ −→
(1) Soit M le point vériant OM = OA + OB + OC . Montrer que M = H et conclure.
(2) Soit h l'homothétie de centre G de rapport −1/2. Déterminer l'image du triangle ABC par
h et conclure.
(3) Soit A00 le point diamétralement opposé à A sur le cercle circonscrit à ABC . Montrer que
BHCA00 est un parallélogramme, déterminer le centre de gravité de AHA00 et conclure.
(4) Soit C un cercle xé, [AB] une corde de ce cercle et M un point qui décrit C \ {A; B}.
(a) Quel est le lieu du centre de gravité du triangle M AB ?
(b) Quel est le lieu de l'orthocentre du triangle M AB ?

Exercice 49 (Cercle d'Euler) Soit ABC un triangle, O, G et H


respectivement le centre du
0 0 0
cercle circonscrit, le centre de gravité et l'orthocentre du triangle. Soient A , B et C le milieux
0
respectifs des côtés [BC], [CA] et [AB]. Soit Γ le cercle circonscrit à ABC de rayon R et Γ
0 0 0 0
celui de A B C de rayon R .
0
(1) Montrer que R = R/2.
(2) Montrer que le centre O0 de Γ0 est le milieu de [OH].
(3) Soient A00 , B 00 , C 00 les milieux respectifs de [AH], [BH], [CH]. Montrer que A00 , B 00 et C 00
0 0
appartiennent à Γ (on pourra utiliser une homothétie h bien choisie telle que h(O) = O ).
(4) Soient Ha, Hb et Hc les pieds respectifs des hauteurs issues de A, B et C . Montrer que
Ha, Hb et Hc appartiennent à Γ0 (on pourra utiliser la parallèle à (OA0 ) passant par A).
(5) Que se passe-t-il si ABC est équilatéral ?

9
Exercice 50 (Quadrilatère convexe inscrit) Soit ABCD un quadrilatère convexe inscrit
dans un cercle. On pose AB = a, BC = b, CD = c, DA = d, AC = v , BD = u. On note p le
demi-périmètre de ce quadrilatère.

(1) Montrer que uv = ac + bd. On pourra introduire le point I de [AC] IBC


[ et ABD
tel que \
aient même mesure et montrer que ABD et BCI sont semblables, ainsi que ABI et BCD.
2 2
a + d − b2 − c 2
(2) Montrer que cos(A)
b = .
r2(ad + bc)
(p − a)(p − d)
(3) Montrer que sin(A/2)
b = .
ad + bc
(4)
p En déduire la formule de Brahmagupta : la mesure de l'aire du quadrilatère ABCD est
(p − a)(p − b)(p − c)(p − d).

Exercice 51 (Symétriques de l'orthocentre) ABC un triangle, H son orthocentre,


Soient
et Ω son cercle circonscrit de centre O . Soit I le milieu de [BC].
(1) Soit H2 le symétrique de H par rapport à I . Montrer que O est le milieu de [AH2 ] puis que
H2 appartient à Ω.
(2) Soit H1 le symétrique de H par rapport à la droite (BC). Montrer que AH1 H2 est rectangle
en H1 puis que H1 appartient à Ω.
(3) Montrer directement que si H1 appartient à Ω, H2 aussi et réciproquement.

Exercice 52 (Trapèze complet) Soit ABCDE un trapèze complet tel que les droites (BE)
et (CD) sont parallèles. On appelle O le point d'intersection de (BD) et (CE).
(1) On veut montrer que si I et J sont les points d'intersection de (AO) avec [BE] et [CD],
I est le milieu de [BE] et J est le milieu de [CD]. On peut le faire de deux façons : (a) en
utilisant le théorème de Thalès, (b) en considérant l'homothétie de centre A qui transforme D
en E .
(2) On suppose maintenant que I et J sont les milieux respectifs de [BE] et [CD]. Montrons
que les points A, I , J et O sont alignés. À l'aide d'une première homothétie, montrer que A, I
et J sont alignés, puis que O , I et J sont alignés à l'aide d'une seconde homothétie.
(3) Comme application, faire les deux constructions suivantes à la règle seule.
(a) Soient (D) une droite, A et B deux points de (D) et I le milieu de [AB]. Tracer par
n'importe quel point M hors de (D) la parallèle à cette droite.
(b) Soient (D) une droite, A et B deux points hors de (D) tels que (D) et (AB) soient deux
droites parallèles distinctes. Construire le milieu I du segment [AB].

Exercice 53 Dans l'espace soit ABCD un tétraèdre.


(1) Montrer qu'il existe une sphère circonscrite à ce tétraèdre.
(2) Montrer que si les hauteurs du tétraèdre se coupent (propriété 1), les arêtes opposées (AB)
et (CD), (AC) et (BD), (AD) et (BC) sont orthogonales. Montrer qu'il sut de montrer la
propriété pour deux des couples précédents.
(3) Trouver un tétraèdre dont les hauteurs ne se coupent pas. On admet la réciproque de la
propriété 1 et on appelle tétraèdre orthocentrique un tétraèdre vériant la propriété 1. On ap-
pelle orthocentre le point d'intersection des 4 hauteurs.
(4) Montrer qu'un tétraèdre ABCD est orthocentrique si et seulement si :
(i) chaque sommet se projette en l'orthocentre de la face opposée.
(ii) les longueurs des arêtes opposées vérient AB 2 + CD2 = AC 2 + BD2 = AD2 + BC 2 .
(iii) les segments joignant les milieux des arêtes opposées ont même longueur.
(5) Montrer que dans un tétraèdre orthocentrique, l'isobarycentre, le centre de la sphère cir-
conscrite et l'orthocentre sont alignés, et donner leur position respective sur cette droite.
(6) Montrer qu'un tétraèdre régulier est orthocentrique. Que devient la droite d'Euler ?

10

− →− → −
Exercice 54 Dans l'espace, on considère un repère orthonormé
√ (O,√i , j , k ) et les trois points
A, B et C de coordonnées respectives (0, 2, 0) ; ( 3, −1, 0)
et (− 3, −1, 0). Montrer que ces
points ne sont pas alignés et forment un triangle équilatéral. Chercher tous les points M de
coordonnées tels que le tétraèdre M ABC soit orthocentrique. Chercher les tétraèdres réguliers
parmi les solutions.

11

Vous aimerez peut-être aussi