Vous êtes sur la page 1sur 26

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


UNIVERSITE-BADJI MOKHTAR ANNABA

Faculté de médecine
Département de médecine dentaire
Module d’implantologie
Préparé par :
Pr HAMLAOUI Malika
hamlaoui.malika@gmail.com

BIOMECANIQUE IMPLANTAIRE

Programme : implantologie
cours : 4° année
Année universitaire : 2017-2018
BIOMECANIQUE IMPLANTAIRE
• Plan
• Introduction
• ETUDE DES FORCES:
• -Proprioception;
• -forces occlusales;
• -L’occlusion en implantologie.

• RÉSISTANCE DU SYSTÈME IMPLANTOPROTHÉTIQUE :


• - Position, dimension, nombre et inclinaison des
implants;
• -configuration de la reconstitution;
• -site implanté;
• -niveau d'adaptation de la suprastructure sur les implants;
• -matériau prothétique.
INTRODUCTION
• L'intégration d'une prothèse implantaire sur le plan
biomécanique repose sur un équilibre entre :

• -les forces occlusales transmises à l’os par


l’intermédiaire des implants,

• -et la résistance du système implantoprothétique.

• les forces qui s'exercent sur la prothèse implantaire ne


doivent pas dépasser les capacités de résistance de l'os
péri implantaire pour le maintien de l'ostéointégration.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
UNIVERSITE-BADJI MOKHTAR D’ANNABA

Faculté de médecine
Département de médecine dentaire
Module d’implantologie
Préparé par :
Pr HAMLAOUI Malika
hamlaoui.malika@gmail.com

BIOMECANIQUE IMPLANTAIRE
«proprioception et étude des forces occlusales»
Programme : implantologie
cours : 4° année
Année universitaire : 2017-2018
proprioception
• Le ligament parodontal a un rôle important dans
l'occlusion en permettant à la dent des
mouvements d'adaptation.
• la dent naturelle bénéficie de l'amortissement des
forces et de la sensibilité proprioceptive de son
desmodonte,
• les racines artificielles sont dépourvues de tout
système proprioceptif et de pouvoir d'adaptation.
Liaison dent - tissu osseux
• Le parodonte assure une union souple entre la surface
dentaire et la structure osseuse.
• Cette union souple correspond à la mobilité
physiologique.
• La présence des récepteurs desmodontaux permet au
patient d’avoir :
• -un reflexe d’évitement,
• - une discrimination des épaisseurs fines de l’ordre de
10 à 15microns ,
• -et une perception des pressions faibles de l’ordre
11,5g.
Liaison implant- tissu osseux

• La liaison implant- tissu osseux est rigide.


• On parle d’ostéoperception et non de
proprioception. on a :
• -un reflexe d’évitement moins sensible ,
• - une discrimination des épaisseurs moins fines de
l’ordre de 40 microns ,
• -et une perception des pressions de l’ordre de 100g.
MOBILITE DENT/IMPLANT
MOBILITE DENT/IMPLANT
forces occlusales en prothèse
implantaire

• avant d'envisager la mise en place d'implants


dentaires il faut d’abord traiter tout trouble
occlusal;
• étudier les forces occlusales sur la prothèse;
• et en dernier équilibrer la prothèse implantaire.
Étude des forces
• Il faut étudier les forces :
-axiales qui s’exercent au cours des mouvements
de fermeture et de déglutition
-et les forces latérales au cours des mouvements
de mastication et de parafonction, car c'est à ces
moments que les forces sont les plus élevées.
Étude des forces au niveau antérieur
• Au niveau incisif, les axes des antagonistes
forment un angle A auquel les incisives supérieures
sont constamment soumises pendant les
mouvement verticaux de fermeture et de
déglutition.
Étude des forces au niveau antérieur
• La force F exercée sur l'incisive supérieure se
décompose en 2 vecteurs:
• Ve: vecteur d'enfoncement, qui
tend à ingresser la dent,
• Vex: vecteur d'extériorisation,
qui tend à vestibuler la dent.

• Un implant incisif subit donc le même genre de


forces .
Étude des forces au niveau latéral

• la reconstruction prothétique implantaire ne doit


en aucun cas supporter les mouvements de
diduction.

• on doit établir une protection de groupe

• et diminuer l'inclinaison cuspidienne pour réduire


fortement les contraintes.
Étude des forces occlusales en prothèse
implantoportée
• La fonction manducatrice après réhabilitation par
bridges sur implants est identique ou très proche
de celle des patients avec une denture naturelle
d'étendue identique.
• Cette amélioration est en accord avec les
sensations des patients et les examens cliniques.
Étude des forces occlusales en prothèse
dento-implantoportée

• les inconvénients initialement avancés de la liaison


dents-implants :
• perte osseuse autour des implants,
• fracture des implants dues à la différence de
mobilité entre dents et implants ne sont pas
vérifiés.
Étude des forces occlusales en prothèse
dento-implantoportée
• Si le positionnement des implants et la conception
prothétique sont corrects, on a:
• Une plus grande facilité à maintenir la stabilité de
l'occlusion,
• Une contention de dents à support parodontal
réduit grâce aux implants .
Étude des forces occlusales en prothèse
dento-implantoportée

• Une diminution des risques de fracture lorsque


le rapport axial prothèse-implant ostéointégré
est défavorable.
Étude des forces occlusales en prothèse
dento-implantoportée

• La proprioception dentaire peut améliorer la


régulation des forces occlusales sur les
implants reliés à ces dents.
Étude des forces occlusales en prothèse
implantaire en rapport avec l'arcade
antagoniste

• L'étude des forces occlusales en prothèse


implantaire oblige à considérer la nature de l'arcade
antagoniste: denture naturelle, prothèse fixée
classique, prothèse adjointe ou prothèse
ostéointégrée.
L’occlusion en implantologie
• On a une différence de mobilité implant-dent:
• Dent-os: liaison souple
• Implant-os : liaison rigide
• C’est la prothèse la plus instable qui détermine le choix du
concept occlusal.

• L’occlusion doit être telle qu'elle n'entraîne ni


surcharge, ni force nocive au niveau de l'implant de
remplacement sous peine de le vouer à l'échec.
L'occlusion en implantologie
• L'équilibre d'une prothèse sur implant est fonction
essentiellement du respect des principes occlusaux
élémentaires.

• La position habituelle d‘IM correspond à une occlusion


centrée ou encore à une occlusion de convenance
équilibrée.
• En propulsion: guidage antérieur et désocclusion
postérieure.
• En latéralité: guidage canin et si la canine est
implantoportée: guidage de groupe et désocclusion du
coté non travaillant.
L'équilibration occlusale de la prothèse
implantaire

• l'ajustement à vide sous pression occlusale


légère doit conduire à des contacts moins
marqués au niveau des implants de telle sorte
que, lors de pressions plus fortes, il y ait
équivalence de pression entre prothèse
implantaire et dents naturelles.
L'équilibration occlusale de la prothèse implantaire

• Adapter la surface occlusale prothétique à la surface


portante implantaire réellement ostéointégrée:

L'équilibration occlusale de la prothèse
implantaire
• diminuer la largeur de la surface
occlusale de la prothèse implantaire
• Et ajuster les dents antagonistes
par adjonction/soustraction pour ne conserver que des
guidages réduits, mais équilibrés.
• aménager des sillons d'échappement plus
importants, afin de diminuer la charge occlusale et
d'améliorer l' échappement du bol alimentaire sous
la pression de mastication.