Vous êtes sur la page 1sur 26

 Mme.

HAJJI
 Mme. BEDDAOU
 5GC1
Introduction

Le street Art et son contexte historique

Les outils de Street Art

Le but de Street Art

Les belles œuvres de Street Art inspirées par l’épidémie

Le Street Art au Maroc

Conclusion
- Le Street Art, ou l'art urbain est un mouvement artistique contemporain.
- Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits
publics, et englobe diverses techniques.
Les graffitis sont des
inscriptions ou des
peintures réalisées sur
des murs, des monuments
ou des objets situés sur
l'espace public.

Dans les temps


Les graffitis existent modernes, la peinture
depuis des époques aérosol et les marqueurs
reculées, dont certains sont devenus les outils
exemples remontent à la les plus utilisés.
Grèce antique.
Bando ,Shoe, Jonone ,Mode2 sont les précursseurs du
graff en France dans les années 80 .
- Cette technique assez simple consiste à
découper dans un matériau rigide comme du
carton, du plastique, du bois, du métal.

- Le plus souvent, les pochoiristes utilisent


l'aérosol ou la bombe pour la mise en
couleur car c'est le médium le plus rapide.
Cependant, il peut aussi arriver qu'ils
emploient le pinceau, l'éponge ou le stylo.

- Les usagers du pochoir réalisaient la


première partie c'est à dire la découpe de
celui-ci avant de se retrouver dans la rue.
Miss tic couvre les villes de ses pochoirs et de ses
aphorismes depuis 1985.
- BANKSY est un artiste
d'origine britanique, ses pochoirs
sont des images souvent
humoristiques, poétiques, parfois
combinées avec des slogans .
- Le sticker est un art qui consiste à
publier une image ou un message à
l’aide d’autocollants (stickers en anglais)
apposés dans l’espace public.

- Ces stickers peuvent être le support de


graffitis, d’un logotype ou d’un dessin.

- Cette forme d’expression artistique


permet aux tagueurs de poser leurs tags
ou graffs instantanément n’importe où,
avec un risque beaucoup plus faible de
se faire arrêter.
-Déjà ancré depuis longtemps dans la
tradition populaire, c’est un moyen de
communication simple et efficace
reconnue comme un art dès le 19éme
siècle grâce à des artistes peintres
Comme : Chéret, Bonnard ou encore
Toulouse-Lautrec.

- L’affiche est préparée au préalable, sa


pose se révèle plus compliquée que
celle du sticker mais tout de même
rapide.
- La plupart du temps, il faut deux
personnes pour pouvoir la coller à
cause du seau de colle à transporter et
du pinceau.
La création dans la rue, quelle que
soit la technique employée, est
souvent associée pour le Street
Artiste à un message qui peut être
multiple. Il peut avoir pour
objectif :
- de revendiquer quelque chose,

- de contester une facette de la


société (la consommation, la
publicité, la sécurité, le racisme, le
sexisme, la censure...),
- de donner de la joie, de l’espoir en
embellissant l’environnement,
- de créer du lien avec et entre autrui
en provoquant une interaction.
Depuis le début de la crise sanitaire, les Street Artistes ne cessent de
s'exprimer. Ils habillent les murs des villes du monde entier.
Ils rappellent au travers de leurs œuvres qu'il est important de continuer à
s'aimer, ils rendent hommage aux personnels soignants, sensibilisent les
esprits et parfois même expriment leur colère en critiquant ouvertement
certains dirigeants politiques.
Tyler appelle au calme et à la sérénité avec son œuvre
délicatement peinte sur un mur de Mumbai. "Keep calm and
corona", a simplement écrit l'artiste sur son post Instagram. Un
beau message d'espoir symbolisant la sérénité et la patience.
L'artiste Nello Petrucci invite à rester à la maison avec son
collage Sweet Home représentant la célèbre famille Simpson dans
son salon. Toute la famille porte un masque sagement confinée sur le
canapé devant la télé.
Le message est Stay Home !
Darion Fleming met en scène une peinture représentant une fausse
publicité pour un gel hydro-alcoolique, la célébrité du moment !
C'est sur le ton de l'humour que l'artiste a décidé de mettre sa pierre
à l'édifice, une belle façon d'égayer les esprits.
Au Maroc, comme partout ailleurs,
force est de constater que cet “art
de la rue” parle effectivement aux
jeunes. Parce qu’il a été créé par les
jeunes. De fait, il est le moyen
d’expression de cette génération
souvent fascinée par l’Occident,

mais contrainte par des interdits


religieux et moraux forts.
L’art urbain marocain bouleverse les
codes et révèle une identité
artistique créative et éthique,
alternative et militante

Vous aimerez peut-être aussi