Vous êtes sur la page 1sur 23

‫ﺠﺎﻣﻌﺔ ﺗﻭﻧﺲ‬

Université de Tunis

Département Génie Mécanique

RAPPORT D’AVANT-PROJET
PROJET

Etude d'un panneau solaire

Réalisé par :
Dhib Mohamed

Encadré par :
M. Sahlaoui Habib

Année universitaire 2015/2016


Avant-projet
Etude d'un panneau solaire
Le système à étudier est illustré par le schéma cinématique minimal donne par la figure1. On se
propose de commander le positionnement d’un panneau solaire pour suivre la position du soleil (Lacet et
Tangage). Pour cela on doit prévoir deux actionneurs électromécaniques.

Actionneur de
commande
Variateur mécanique

Moteur

6
1
3
5

Figure 1: Schéma cinématique

1. Donnés du projet
Moteur électrique (M) Pm,Nm = 1500 trs/mn
Effort maximal au niveau de (6) = 750
Moto-variateur mécanique : Rapport, Rendement ≤ ≤ 3, =1
Engrenages (4,5) : rapport =
Vitesse de translation de (6) ≤5 /
Une tolérance de 5% est acceptée sur toutes les valeurs données

2. Etude du projet
2.1. Choix du moteur
Calcul du rapport de réduction !
# $
= = () − ) +
"
2×' "

1
# $
= () −) +
",-.
2 × ' ",-.
# $
= () −) +
",/0
2 × ' ",/0
= −1 par la suite )",-. + )",/0 = 2)
)5 1 −)1
)5 2 −)1

= )5 5. ) = . .
)
4 Donc )" = avec 4
1

)"789 = 5 1
.) avec 4789 = 789
. .
)"7:; = 5 2 .)
On obtient )"789 + )"7:; = 2) = 1 × 2 ×) ( < 1
+ < 2 +

=
=> ×?=@789 A=@789 B
Donc

AN°
C C
= =
! D ! G
× F
!E G + GH
C
On prend ! =G

Calcul du Pas
2'
# $=
5 1
()5 1 − )1 +
AN° IJK = L. !M NN
# $
O5P =

= 36

AN°

L. !M
R = STUVW X Z = C. !E°
Y × GM

O5(φ\ + = ⋍ O5(φ+ O5(φ+ = 0.1


]4(φ+
c = 15°
^_` a
avec

AN°

d\ = STUVW(E. !+ = e. f!°
d\ > R donc le système est irréversible
i, = i + i \

i = - j,kl O5(P + φ\ + = j,kl O5(P + φ\ +

m! = !n o. N

2
#p ip . )p
= = . =
#\ i \ . ) 4

. ip
i\ =
.

qp
ip = ].
2
q"
i" = i = ].
2
ip qp
= = donc ip = .i
i q"

,-. . . ip
i \ ,-. =
.

AN°

C D
G × G × !E × !n
mN = !n + = ef. nD oN
E. D × E. De
' ,
#, = i, × u, = i, = 9.1 wx
30
#,yz{{:|é = #, . w~ avec w~ : Facteur de service entre 1.5 et 2.
On le prend w~ = 1.5
Donc #,yz{{:|é = 9.1 × 1.5 = 13.65 KW

D'après l'abaque [Annexe 1] on choisi: Moteur LSES 160 L I• = 15 KW o• = 1460 tr/mn

2.2. Dimensionnement d'arbres de transmission


Hypothèses:
La section est une section cylindrique plaine ,
' q4 q „… † ‡ˆ
donc ‚ = 32 , <=2 par la suite =

On choisi comme matériau d'arbre moteur: C38


Acier au carbone, à moyenne teneur, très souvent utilisé en mécanique générale de
part sa bonne usinabilité et ses caractéristiques mécaniques.

Apte aux traitements thermiques.

Pièces non soumises aux chocs, mais nécessitant une bonne résistance.

Pour C38 j‰ = 320 Š#


‹ = 70000 Š#

3
j5
jŒ4 = avec j4 résistance élastique au cisaillement en N/mm²
$

Pour les aciers et alliages légers j4 = 0.5 × j‰

Coefficient de sécurité $ = 2

320
jŒ4 = = 80 MPa
4

2.2.1. Dimensionnement de la vis (1)


Condition de résistance du matériau

‘ ≤ jŒ4
’“ •–
‘= ” = ” ≤ jŒ4
F @… H F @… H

' 30#
#0 = i0 u0 = i0 30 donc i0 = '

•–
‘ =
˜ ™ˆ
≤ jŒ4
— –š– ›

•–
‘ =
˜ ™ˆ
— –š– ›

= 36 , i = 18000 .

!nEEE
‘ = Y GMG
= C œIJ
X Z
AN°
!M

La condition est bien vérifiée.


Condition de flambement suivant le critère d’Euler

† > פׄ
Une poutre roulée aux deux bouts Ÿ = ‚¡ . ¢, la longueur de la poutre <
¥¦ >

' ׋ׂ ' × 70 000 × ' × 36p


Ÿ <§ =§ = 3608 ≅ 3.6
7500 × 32

' ׋ׂ
Ÿ <§

4
AN°
YC × fE EEE × Y × GML
©ª < § = GMEnNN
feEE × GC

2.2.2. Dimensionnement d'arbre (2)


Condition de résistance du matériau

‘ ≤ jŒ4
’“ •>
‘= ” = ” ≤ jŒ4
F @… H F @… H

' =@ 30 ¬ #
# = η #0 = i u = i u0 = i 30
donc i = '= @
@

•>
‘ = ˜ -ˆ
≤ jŒ4
X –š Z

•>
d ≥¯
ˆ
†° ±|

G G
!M×!eC.CL×!E
AN° ²C N³• = § Y ×nE
= C!. GC ´´

Donc on prend ²C = Ce NN

2.2.3. Dimensionnement d'arbre (3)


Condition de résistance du matériau

‘ ≤ jŒ4
’“ •ˆ
‘= ” = ” ≤ jŒ4
F @… H F @… H

•> ‡> •>


= = donc i =
•ˆ ‡ˆ =>

•>
‘ = ˜ ™ˆ
≤ jŒ4
X –š Z

•ˆ
d ≥¯
ˆ
†° ±|

5
G G
§ !M×!eC.CL×GC×!E
²G N³• = = CL. L ´´
Y ×nE
AN°

Donc on prend ²G = Ce NN

2.3. Dimensionnement du variateur de vitesse


2.3.1. Calcul de l’entraxe (Voir Annexe)

,-. +
(‡7:; ¶·789 +>
¢Œ = 2µ + 1.75(q,/0 + + p¸
avec µ= ,-.

¹º = C × LeE + !. fe × (nL. e + CDC. e+ +


(nL.e¶CDC.e+C
= !e!M NN
L×G×!eE
AN°

Donc on prend ¢Œ = 1500


(q,/0 − q,-. +
= 0.5[¢Œ − 1.57 (q,/0 + q,-. + − ]
¢Œ
(nL.e¶CDC.e+C
J = E. e F!eEE − !. ef (nL. e + CDC. e+ − H = LLE NN
!eEE
AN°
q
i = (½ − O+ <¾¿ ½ = 2.5 O
2

q 2i 2 × 152.24 × 103
i = 1.5O donc t= = = 2405
2 1.5q 2 1.5 × 84.5

½ = 2.5 × O = 2.5 1.5q


2i
D'ou
2

AN°

C × !eC. CL × !EG
À = C. e × = ME!C o
!. e × nL. e

2.4. Dimensionnement des engrenages du réducteur


Hypothèses:
ÂÃÄ
En première approximation, le module peut être calculé par la formule:
‖ ‖
≥ 2.34§ O
wjž
]: force tangentielle en newtons
w: coefficient de largeur de denture valeur choisi entre 6 et 10.
Donc on choisi pour tout les engrenages w=8
On choisi comme matériau d'arbre moteur: 42 Cr Mo 4
Acier de construction faiblement allié au chrome molybdène pour trempe et revenu.
Bonne trempabilité à l’huile, bonne résistance aux surcharges à l’état traité.
Acier très employé en mécanique, pour des pièces de moyennes à fortes sections :

Pour 42 Cr Mo 4 j‰ = 500 Š#
arbres, essieux, crémaillères, vilebrequins, bielles, engrenages.

6

jŒ‰ = Coefficient de sécurité $ = 2
$
avec

500
jŒ‰ = = 250 Š#
2
2.4.1. Dimensionnement d' engrenage (2-3)
-
Hypothèses: = Æ + Ç Æ = Ç =
2
r = 2
= . =
3 3

Æ = 2+ 3
2
= 220
2
3 F1+3H
Æ = =
5 3 6
2
=5 Æ
6
Par la suite donc
M
AN° ²G = e × CCE = CML NN
C
²C = × CML = !fM NN
G
·> 2i2
i = ] donc ] =
2

2i
≥ 2.34§
wjŒ‰

AN°

C × !eC. CL × !EG
N ≥ C. GL § = C. !f
!fM × n × CeE

On prend N(C¶G+ = N = C. e

= È donc È =

= È donc È =

CML
ÉC = = !Ee. M
C. e
!fM
ÉG = = fE. L
C. e

ÉC = !EM ²Ê•ËK

Donc

ÉG = fE ²Ê•ËK

7
²CÌÍ ³Îé
= C. e × !EM = CMe NN

Correction du diamètres

²GÌÍ ³Îé
= C. e × fE = !fe NN

Largeur de denture Ï = w ×

Ð = n × C. e = CE NN

2.4.2. Dimensionnement d' engrenage (4-5)


Hypothèses:
( ¶ + = (p¶"+ = = 2.5
9
r = 4
p = . " = 10 "
5

Ç = 4+ 5
2
= 220
9
5 F1+10H
Ç = =
19 20
Par la suite 2 20 5 donc " = 19 Ç

CE
AN° ²e = !D × CCE = CG!. ef NN
D
²L = × CG!. ef = CEn. L! NN
!E

p = Èp donc Èp =
p

" = È" donc È" =


"

CEn. L!
ÉL = = nG. GM
E. n
CG!. ef
Ée = = DC. MC
E. n

ÉL = nG ²Ê•ËK

Donc

Ée = DG ²Ê•ËK

²LÌÍ ³Îé
= C. e × nG = CEf. e NN

Correction du diamètres

²eÌÍ ³Îé
= C. e × DG = CGC. e NN

Largeur de denture Ï = w × Ð = GC NN

8
2.5. Dimensionnement des roulements
2.5.1 Isolement de la première partie du réducteur simple
Hypothèses: = Ï = 40
40 ì ìÆ ¾ O 1¾ 220 220
La durée de vie des roulements est égal à 6000 heures.
heures

0 i
ÑτÓ_ÔÕÖ× ØÙ Ú0 0Û
0 0 Ü µ
áµ 0
ÑτÝ_ÔÖÞÕ Øß àâµ 0ã
ȵ 0 µ
0 0 0 0
Ñτäåæéçå×Õ çææÖÞçå×Õ Øè àâé 0ã àâé *( 3 Ï+Èé ã
Èé 0 Èé ( 3 Ï+âé
é µ
0 0 0 ì1 ½1
Ñτß^Ôå_æ `çÔÕÞÞåÔÕ Øê àj1 0ã àj1 * ½1 ã
½1 0 ‹
½1 j1 µ
Appliquant le PFS en A

Ḡ0 Ḡ0
⸠3 âë 3 j 0 ⸠*(âë 3 j +
ȸ 3 Èë 3 ½ 0 ȸ *(Èë 3 ½ +
i0 * ì ½ 0 i0
½
*( 3 Ï+Èë * ½ 0 ì
( 3 Ï+âë 3 j 0 j j
âë *
3Ï 2
½ ½
Èë * *
3Ï 2

íî E
ïî *Lf!. ef
Éî *!CDe. MM
À! CeD!. G! o
ïð *Lf!. en o
Éð *!CDe. Me o

Dimensionnement du roulement A
25
Angle du contact: P 0°
Facteur: ¾ 1.5 O5P

#: Charge dynamique équivalente

9
- =0

= = ¯â¸ + ȸ = 1378.8

ñ8
= 0 = ¾, (P = 0+ I = ó = !GfD o
ñ{
Donc

i: Charge dynamique de base des roulements à billes


¢ ô : la durée de vie en heures de fonctionnement
¢ . 10
¢ ô=
60.
¢ : Durée de vie en millions de tours
i 0
¢ = X Z
#
= 3 pour les roulements à bille

¢ ô . 60.
i = #X Z
10
AN°
!
MEEE × ME × !LME G
m = !GfD X Z = !!!CD o
!EM

On prendra donc: le roulement 6305 (õ = MCNN , ð = !fNN)

Dimensionnement du roulement B
q = 25
Angle du contact: P = 0°
Facteur: ¾ = 1.5 O5P
#: Charge dynamique équivalente
- = 1000

= = ¯âë + Èë = 1379

ñ8
= 0.72 > ¾ I = íó + ïóJ
ñ{
Donc

á = 0.56 pour les roulements à bille


i = 19.3 × 10

1379 ¶
= 10 = 0.07 ≈ 0.84
-

= 19.3

Donc Ê = E. Cn ï = !. ee

I = E. eM × !GfD + !. ee × !EEE = CGCC. CL o

10
i: Charge dynamique de base des roulements à billes

¢ ô . 60.
i = #X Z
10
AN°
!
MEEE & ME & !LME G
m = CGCC.. CL X Z o
!nfLE. Df o
!EM

305 (õ = MCNN , ð = !fNN)


On prendra donc: le roulement 63

2.5.2 Isolement de la deuxième partie du réducteur


On suppose ¿ ì = ìÇ

0 iÅ
÷τø_ÖùÞÕ ú = Ú0 0Û
Ù
0 0 Ü i
ái 0
ÑτÝ_ÔÖÞÕ Øø = àâi 0ã
ã
Èi 0 i
0 0 0 0
Ñτäåæéçå×Õ çææÖÞçå×Õ Øû = àâq 0ã àâq *(¿ 3 +Èq ã
Èq 0 Èq (¿ 3 +âq
q i
0 0 0 ì2 ½2
Ñτß^Ôå_æ ×éüÖ^ÔÕÖ× Øêý = àj2 0ã àj2 *¿½2 ã
½2 0 ‹′
½2 ¿j2 µ

Appliquant le PFS en C

á• 0 á• 0
╠3 ⇠3 j 0 ╠*(⇠3 j +
È• 3 ȇ 3 ½ 0 È• *(ȇ 3 ½ +
iŒ * ì ½ 0 iŒ
½
*(¿ 3 +ȇ * ¿½ 0 ì
(¿ 3 +⇠3 ¿j 0 ¿j
⇠*
¿3
¿½
ȇ *
¿3

íî E
ïî *Lf!. ef
Éî *!CDe. MM
À! CeD!. G! o
ïð = −Lf!. en o
Éð = −!CDe. Me o

11
25
On prendra donc: Lee roulement 6305
630 (õ MCNN , ð !fNN) au point C & D

2.5.3 Isolement de l'arbre (1)


Hypothèses: 2 120 25 ìp ¾ O 1¾ 220
220

0 i
ÑτÓ_ÔÕÖ× ØÙ Ú0 0Û
0 0 Ü µ
አ0
ÑτÝ_ÔÖÞÕ ØÓ à⊠0ã
ÈŠ 0 Š
0 0 0 0
Ñτäåæéçå×Õ çææÖÞçå×Õ Ø àâ 0ã àâ *(2 3 +È ã
È 0 È (2 3 +â
Š
0 0 0 ì4 ½4
Ñτß^Ôå_æ `çÔÕÞÞåÔÕ Øê" àj4 0ã àj4 *2½4 ã
½4 0 ‹"
½4 2j4 Š

Appliquant le PFS en M

á’ 0 á’ 0
â’ 3 â 3 jp 0 â’ *(â 3 jp +
È’ 3 È 3 ½p 0 È’ *(È 3 ½p +
i0 * ìp ½p 0 i0
½p
*(2 3 +È * 2½p 0 ìp
(2 3 +â 3 2jp 0 2jp
â *
23
2½p
È *
23

íœ E
ïœ *L. Cn
ɜ fM. De
ÀL Mn. !n o
ïo *CE. eG o
Éo *eM. LC o

Dimensionnement du roulement M
36
Angle du contact: P 0°
Facteur: ¾ 1.5 O5P

12
#: Charge dynamique équivalente
- 0

= ¯â’ 3 È’ 77

ñ8
0 ¾, (P 0) Donc I ó ff o
ñ{

i: Charge dynamique de base des roulements à billes


¢ ô : la durée de vie en heures de fonctionnement
¢ . 10
60.
¢ ô

¢ : Durée de vie en millions de tours


i 0
¢ = X Z
#
= 3 pour les roulements à bille


. .
i = #F H
–… ˆ
š

AN°
!
MEEE × ME × !LME G
m = ff X Z = MC!. LE o
!EM

On prendra donc: le roulement 61807/C3 (õ = LfNN , ð = fNN)

Dimensionnement du roulement N
q = 36
Angle du contact: P = 0°
Facteur: ¾ = 1.5 O5P
#: Charge dynamique équivalente
- = 1000

= = ¯âë + Èë = 60

ñ8
= 0.06 > ¾ I = íó + ïóJ
ñ{
Donc

á = 0.56 pour les roulements à bille


i = 19.3 × 10

60
= 10¶ = 0.003 ≈ 0.014
-

= 19.3

Donc Ê = E. !D ï = C. GE

I = E. eM × MC!. L + C. GE × !EEE = CMLn o

13
i: Charge dynamique de base des roulements à billes

¢ ô . 60.
Z
10
i #X
AN°
!
MEEE × ME × !LME G
m = CMLD X Z = C!Gfn o
!EM

On prendra donc: le roulement 6307/C3 (õ = nENN , ð = C!NN)

2.6. Dimensionnement des liaisons complètes


2.6.1 Dimensionnement de la clavette pour l'arbre (1)
·– •–
i = Donc = ·–

"Guide du dessinateur industriel - Chevalier": Pour = 36 = 10 Ï=8

Condition de résistance au matage

p ≤Å

2 4i
p= = ≤ Å-·,
ŸÏ ŸÏ

Or on choisi comme matériau C35

Å-·, = 85 Š#
La liaison est encastrement

4i
ٳ
ÏÅ-·,

L × !n × !EG
AN°
©N³• = = G NN
GM × n × ne

La clavette utilisée est: m©J ÊËËÊ ºJ J©©è©Ê, Í NÊ î, n × f × CE.

2.6.2 Dimensionnement de la clavette pour l'arbre (2) & (4)


On va utiliser deux Clavettes montées en opposition
·> •>
i = =
·>
Donc

"Guide du dessinateur industriel - Chevalier": Pour = p = 25 =8 Ï=7

Condition de résistance au matage

p ≤Å

14
2i0
p= = ≤ Å-·,
ŸÏ ŸÏ

Or on choisi comme matériau C35


La liaison est encastrement
Å-·, = 85 Š#

2i0
ٳ
ÏÅ-·,
AN°
C × !eC. CL × !EG
©N³• = = CE. EM NN
Ce × f × ne

La clavette utilisée est: m©J ÊËËÊ ºJ J©©è©Ê, Í NÊ î, n × f × CE.

3. Conception

15
4. Elaboration d'une gamme de fabrication

16
4.1. Graphe de liaisons

Suivant l'axe (O , X)

28± .
1.7± .
39± .
19± .
B1 1 2 3 4
280± ."
30± .
100± .
22± .
9 8 7 6
126± ."

Suivant l'axe (O , Y)

.
∅25± 1.5± .
B2 A 12

30± .

10
1.5± .

13
Suivant l'axe (O , Z)

4± .
8± .
B2 B 11

17
4.2. Tableau des opérations élémentaires

Cotes de liaisons aux Opérations


Spécifications Symbole
Surfaces surfaces élémentaires

Usinées Brutes Ra IT Patic


A B2 25± . 0.8 0.4 AE, A! C F, AF AE, A! C F, AF

B 2.5 - BF BF

1 B1 28± . 3.2 0.4 1F 1F

2 1 1.7± . 3.2 0.4 2F 2F

3 2 39± . 3.2 0.6 3F 3F

4 3 19± . 3.2 0.4 4F 4F

5 B1126± ." 3.2 1 5F 5F

6 7 22± . 3.2 0.4 6F 6F

7 8 100± . 3.2 0.6 7F 7F

8 9 30± . 3.2 0.4 8F 8F

9 B1280± ." 3.2 1 9F 9F

10 A 30± . 3.2 0.4 AF 0.1 10F 10F

11 B 8± . 3.2 0.4 CF 0.5 11F 11F

12 A 1.5± . 3.2 0.2 12F 12F

13 A 1.5± . 3.2 0.2 13F 13F

Tableau 1: Tableau des opérations élémentaires.

4.3. Groupement évident d'opérations

Surfaces groupées Repère du groupement Outillages Symbole

1, 2,12 I Outil à gorge IF


3,4,11,B II Fraise à rainurer 2 tailles II F
5,6,13 III Outil à gorge III F
A, 7 IV Outil couteau AE, A! C F, AF
Tableau 2: Groupement évident d'opérations

18
4.4. Tableau d'analyse des contraintes d'antériorité

Tableau d'analyse des contraintes d'antériorité

Contraintes
Opé-
Géométriques Technologique Economiques
ration Dimensionnelles Moins
Reprise Opération Bavure O. finition
d'usure
AE 8F 100± .
B2 25± .

A! C F 8F 100± .
B2 25± . AE
± . ± . A12F
AF 8F 100 B2 25
IF AF 1.5± .
B1 28± .

II F IF 39± .

III F B1126± ."


AF1.5± .

8F 9F 30± .

9F B1 280± ."

10 F AF 30± . AF 0.1

Tableau 3: Tableau d'analyse des contraintes d'antériorité

4.4. Tableau des niveaux

Entrées Niveaux
A
B1 B2 AE 1/2 F AF IF IIF IIIF 8F 9F 10F 0 1 2 3 4
B1 0 0 0 0 0
B2 0 0 0 0 0
AE 1 1 0 0 0 0
A1 2 F 1 1 0 0 0 0
AF 1 1 0 0 0 0
IF 1 1 2 1 0 0 0
II F 1 1 1 1 0 0
III F 1 1 2 1 1 0 0
8F 1 1 1 1 1 0
9F 1 1 1 1 0 0
10F 1 1 1 1 0 0
AE IF
B1 II F
A!C III F 8F
B2 9F
F AF 10F
4.5. Groupement en phase

Phase Niveaux
B1 B2 0
AE A ! C F AF 1
IF III F 10F 2
II F 9F 3
8F 4

19
4.6. Elaboration d'une gamme de fabrication

phase Désignation Machines utilisées Outillages Croquis


Montage de
10 Contrôle de brute -
contrôle
Tournage
Mise en position isostatique :
Outil à
- centrage long 1,2,3 et 4 sur 'A'
Charioter-
- butée 5 sur 'B'
Dresser à
20 TOUR CN T20 plaquette
carbure
Dressage en finition directe de B1
PCLNL
suivant:
m ! = CnE±E.e
J = G. C
Tournage
Mise en position isostatique :
- centrage long 1,2,3 et 4 sur 'A'
- butée 5 sur 'B'

30 Chariotage en ébauche de A E , TOUR CN T20 Outil couteau


Chariotage en finition de A ! C F
Chariotage en finition de A F
m ! = !GE±E.e
m C = Ce±E.C
J = E. n

20
Tournage
Mise en position isostatique :
- centrage long 1,2,3 et 4 sur 'A'
- butée 5 sur 'B'

Gorgeage en finition directe de I F


40 & IIIF suivant: TOUR CN T20 Outil à gorge
m ! = !eC±E.G
m C = DM. G±E.!
m G = !. f±E.!
m L = !. e±E.!
J = G. C
Tournage
Mise en position isostatique :
- centrage long 1,2,3 et 4 sur 'A'
- butée 5 sur 'B' Outil à
Charioter-
Chanfrenage en finition directe de Dresser à
50 TOUR CN T20
1&2 suivant: plaquette
m ! = !GE±E.e
carbure
PCLNL
m C = C±E.!
m G = C±E.!
J = G. C
Tournage
Mise en position isostatique :
- Appui plan 1,2 et 3 sur "A"
- Centrage court 4 et 5 sur "B"
60 Chariotage en ébauche de 8F TOUR CN T20 Outil couteau
suivant:
m ! = !EE±E.G
m C = Ce±E.C
J = G. C

21
Fraisage

Rainurage en finition directe de II F


suivant:

70 m ! = !DC±E.G FRAISEUSE Fraise à


m C = !D±E.C UNIVERSELLE rainurer 2
m G = G±E.! tailles
m L = n±E.C
J = C. e

Fraisage

Rainurage en finition directe de 10 F


suivant: Fraise à
FRAISEUSE
m ! = !LD. f±E.C
80 rainurer 3
UNIVERSELLE
tailles
m C = !EE±E.G
m G = GE±E.G
J = G. C

22