Vous êtes sur la page 1sur 215

2

Avant Propos
FORER LES ROCHES POURQUOI ? COMMENT ?
Le but :

Obtenir des cavités profondes, lisses et circulaires, le plus rectilignes possible en vue d'y placer
les explosifs nécessaires à l'obtention d'un abattage et d'une fragmentation de la roche conformes
aux objectifs techniques fixés.

Ces cavités dénommées autrefois " fourneaux de mines" sont maintenant communément
appelées " forages" ou "mines" cette dernière appellation étant généralement réservée au forage
après mise en place des explosifs.

Nécessité d'obtenir une foration de qualité :

Le respect de la géométrie dans l'espace ,


implantation , inclinaison, direction, profondeur,
alignement du forage qui est définie par le plan de tir
constitue une condition indispensable pour la réussite du
minage.

La recherche de la qualité dans ce domaine fait


apparaître un bilan technico-économique particulièrement
intéressant il concerne :

Ø La longévité des matériels et accessoires de


foration
Ø Les moindres coûts d'entretien
Ø L'optimisation des longueurs forées
Ø Une diminution de la consommation d'explosif
Ø Une meilleure blocomètrie et la diminution , voir
la suppression, du débitage secondaire par
brise blocs.
Ø Une économie d'énergie significative au
concassage primaire

Les résultats sont également très positifs dans le domaine de la sécurité, la qualité du forage
alliée à une parfaite connaissance de sa géométrie dans l'espace permettent maintenant d'éviter tout
incident de tir tels que projections , sous cavage, formation de chandelles ou de fissurations arrières
etc.

Comment

L'évolution des matériels au cours de la dernière décennie avec l'apparition des machines à
frappe hydraulique et la robotisation des appareils de forage en galerie ont permis des avancées
technologiques importantes dans les domaines de la qualité et des coûts.

Parallèlement l'introduction de la mesure en temps réels des paramètres de forage permet


une gestion industrielle du processus de foration et de parfaire les connaissances géotechnique
et/ou géologique du site.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
3
SOMMAIRE

Pages
Avant-propos 2

CHAPITRE 1
LA ROTO – PERCUSSION – ROTARY

1-1 Principes généraux 5


1-2 Domaine d'application 6
1-3 Théorie de la roto-percussion 7
§ L'énergie d'impact 7
§ La cadence de frappe 9
§ La vitesse de rotation 10
§ La force d'appui 11
§ L'évacuation des cuttings 13

1-4 Calcul de la vitesse de pénétration


§ Le DRI 15
§ La vitesse de pénétration 17
§ Application numérique 20

1-5 Le forage rotary 21


1-6 Mesure des paramètres de forage
§ Généralités 23
§ Paramètres interprétatifs 23
§ Paramètres correctifs 23

CHAPITRE 2
PRINCIPES ET TECHNOLOGIE DES
MARTEAUX PERFORATEURS

2-1 Les marteaux perforateurs à air comprimé 26


2-2 Les marteaux perforateurs hydrauliques 28
2-3 Les moteurs de rotation 30
2-4 Caractéristiques des marteaux perforateurs 30

CHAPITRE 3
LES ENGINS DE FORAGE

3-1 Descriptif 32
3-2 Positionnement des bras 34
3-2 Les auxiliaires 37
3-3 Les matériels spécifiques 38

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
4

CHAPITRE 4
LES ACCESSOIRES DE FORAGE
TAILLANTS – BARRES "ALLONGES"

4-2 Les taillants


§ Les taillants utilisés en roto – percussion 40
§ Les taillants utilisés en forage rotary 40

4-2 Choix et utilisation des taillants 42


4-3 Taillants spéciaux pour OD et DTH 44
4-4 L'affûtage des taillants 45
4-5 Les barres et les tiges allonges 47
§ Rôle 47
§ Puissances recommandées tiges/taillants 47
§ Les manchons 48
§ Le système COPROD 48
§ Les tubes allonges 49
§ Les emmanchements 50
§ La permutation des barres 50
§ Les déviations 51
4-6 Conclusion 51

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
5

CHAPITRE 1
ROTO-PERCUSSSION - ROTARY

1-1 PRINCIPES GENERAUX

Hormis quelques méthodes expérimentales telles que la foration laser, au jet


d'eau haute pression, à la lance thermique, il existe trois méthodes pratiques de
forage des roches :

Ø La foration par roto-percussion, marteau perforateur hors du trou THD (Top hammer
drilling)
Ø La foration par roto-percussion, marteau perforateur en fond de trou DTH (Down the hole)

Ø La foration par rotation RD


(Rotary drilling)

La foration par roto percusion


combine trois effets distincts:

♦ La percussion
♦ La rotation
♦ Le soufflage

Il faut y ajouter une force d'appui de


valeur variable en fonction de la
Principe de la roto percussion profondeur du trou, et qui peut
devenir négative, retenue du train
de tige, lorsque la profondeur du trou s'accroît. Dans ce dernier cas le poids des tiges
est alors suffisant pour réaliser la force d'appui (sondage profond).

Cette force d'appui est fournie soit par un moteur, entraînement par chaîne ou
crémaillère, soit par un vérin à commande pneumatique ou hydraulique. Le premier
type de commande est le plus fréquemment employé.

L'énergie nécessaire à ces fonctions est pneumatique , hydraulique ou mixte.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
6

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
9
Ø Classes de marteaux / diamètre de foration / Capacité de production
Equipements hydrauliques
Les capacités de production sont celles obtenues en carrière par la méthode des mines
profondes verticales

Diamètre de Diamètre des Classe du Puissance Poids moyen Capacité


Forage tiges marteau totale de la machine d'abattage
(mm) (mm) (Kw utile) (kw) (tonnes) (M. tonnes / an)

25-45 19-25 6-8 20 2 0.400


35-76 25-32 8-12 80 8 0.800
51-89 32-38 12-15 110 10 1.000
64-102 38-45 15-18 125 12 1.200
89-152 45-100 18-22 180 14 2.000
140-178 127 35 250 32 4.000
178-251 152-165 70 450 65 6.000

q La cadence de frappe

En matériel pneumatique la cadence de frappe est comprise entre 1600 et 2400 coups
minute. Elle est difficilement réglable car elle nécessite des modifications internes du
marteau notamment au niveau de la distribution. Par ailleurs cette cadence de frappe dépend
étroitement de la pression AC. disponible. Pour les marteaux travaillant en fond de trou, la
pression d'air est en général plus élevée de 120 à 250 dN. et la cadence de frappe se situe
aux environs de 2500 coups/minute.

En hydraulique cette cadence se situe entre 2000 et 4500 coups / minute. Elle se règle en
agissant sur les contre-pressions de fin de course mais le choix d'une cadence trop élevée
nuit à la longévité du marteau. Ce réglage doit être fait par le constructeur. Cette cadence est
limitée par la vitesse linéaire du piston qui ne doit pas dépasser 20 mètres/seconde.

L'énergie transmise E dépend de la cadence de frappe , de la vitesse et de la masse du


piston comme le montre la formule ci-après.

E =n x (M x V2 / 2g )

Dans laquelle : E = énergie totale (KW)


M = masse du piston (kg)
V = vitesse à l'impact (m/s)
N = nombre de coup minute (c/mn)
g = accélération de la pesanteur , 9.81 m/s/s

En résumé pour obtenir une machine roto-percutante performante il faut réaliser le meilleur
compromis entre :

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
10
Ø La pression de travail , la plus élevée possible ( plus facile avec une commande
hydraulique)
Ø La vitesse de piston la plus élevée en fin de course ( plus facile avec une commande
pneumatique)
Ø Un diamètre de piston se rapprochant ou égal au diamètre des tiges. (meilleure
transmission de l'énergie)
Ø Une masse de piston assez élevée (le piston sera long si son ∅ est petit)
Ø Une cadence de frappe élevée ( plus facile si la course est petite)

Les machines hydrauliques modernes réalisent de bons compromis

Ø La vitesse de rotation

La rotation s'effectue durant le retour du piston. Sa vitesse dépend de nombreux


facteurs qui ne sont pas indépendants. Citons :

§ Le diamètre de l'outil, son type et la disposition des pastilles ou des boutons d'attaque de
la roche.
§ La force d'appui
§ La nature du terrain
§ La cadence de frappe

En règle générale en terrain dur il faut une frappe rapide et une rotation lente, l'inverse
est valable en terrain tendre.

Ø Adapter la vitesse au taillant (type et diamètre)

Pour un taillant à pastille la rotation doit


être comprise entre 7 et 14 ° à chaque
frappe (La plus petite valeur est valable
pour les terrains durs

Pour un taillant à picots cet angle de


rotation est compris entre 5 et 9°. Il dépend
du nombre de picots situés sur la
périphérie du taillant et du diamètre. Il faut
qu'en un tour complet toute la surface ait
été balayée par les picots sans que ceux-ci
ne se déplacent de plus 1/2 ∅ à chaque
frappe.
Rotation du taillant

Prenons un exemple:

Soit un taillant de 89 mm de diamètre comportant 8 boutons périphériques de


9 x 11 ( 9 en ∅ , 11 en hauteur. A chaque frappe le taillant se déplace au
maximum d'un 1/2 diamètre de picot soit 4.5 mm.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
11

2 3
1 diamètre 89 mm
Diamétre 9 mm La figure ci-contre montre qu'à chaque frappe le
taillant doit se déplacer d'un angle α :
Rayon 42.2 mm

Sin α = 4.5/ 42.2 = 0.11 D'ou α = 6°.3"

Avec un marteau hydraulique à 4000 coups minute


la vitesse de rotation est de

4500 / (360 / 6.3) = 79 tours/minute


Balayage de la surface de frappe

Les vitesses de rotation habituelles pour un taillant de 89 mm sont de 50 à 120 tours minute.
Avec un marteau hors trou et un taillant de 51mm elles peuvent atteindre 250 t/m . Ces
vitesses dépassent rarement 50 à 80 t/m avec des équipements à air comprimé.
Cette vitesse de rotation n'est pas indépendante des autres paramètres en particulier de la
force d'appui

La force d'appui

Règle : le taillant doit toujours être en contact avec le fond du trou sinon des contraintes
de traction-compression vont apparaître le long du train de tiges, les manchons et filetages
seront rapidement détruits et le marteau risque d'être endommagé. Pour pallier ce risque les
marteaux modernes comportent un dispositif d'absorption de l'énergie de retour

Poussée et couple de rotation sont


étroitement liés (figure ci-contre).
Vi
te
ss
e
de
Couple de rotation

Si la poussée augmente le couple


ro
ta
tio

augmente rapidement. En effet celui-ci est


n

proportionnel à la surface du taillant donc au


carré du diamètre. La vitesse est
sensiblement proportionnelle au couple, elle
diminue lorsque la force d'appui augmente
Poussée

Lorsque la poussée augmente la


Vitesse de pénétration

vitesse de pénétration augmente tandis que


la vitesse de rotation diminue. A partir d' une
certaine valeur de la poussée la vitesse de
Zone optimale rotation est insuffisante pour obtenir un angle
de fonc tionnement
de rotation suffisant entre chaque frappe et la
vitesse de pénétration va diminuer. Il existe
Poussée
donc une zone de fonctionnement optimale
(zone de couleur bleue sur le schéma ci-
Réglage de la poussée optimale contre)

On peut, à la limite, obtenir le blocage de la rotation lorsque le couple maximal est dépassé.
La probabilité de coincer le taillant en fond du trou est alors élevé. Les machines
automatiques comporte un système anti-blocage hydraulique.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
12
Dans le même ordre d'idée il existe également sur ces machines un asservissement
hydraulique ou électronique qui adapte constamment les paramètres poussée / couple /
vitesse de rotation afin de rester constamment dans la zone de fonctionnement optimale.

Pour s'assurer que les paramètres fixes retenus sont bien adaptés au terrain et à la
puissance utile du marteau on peut mettre en place sur l'appareil de forage un enregistreur
numérique qui va prendre en compte :

q La vitesse instantanée d'avancement


q La pression sur l'outil
q Le couple de rotation
q La vitesse de rotation

Si on y ajoute :
q La pression de soufflage
q L'inclinométrie de la flèche
q Les cotes de profondeur
q Les date et heure

On aura un système d'optimisation très performant de mise au point des opérations de


forage avec en outre , la possibilité d'interpréter la nature des terrains traversés. Nous
décrirons page 23 un modèle commercial de ce système .

Influence de la variation de la dureté du terrain et du changement de diamètre de


taillant sur les paramètres de forage

Si en cours de forage la dureté du


terrain varie il convient d'adapter la
poussée donc le couple de rotation
à la nouvelle configuration.

Partant d'un préréglage de couple


moyen on aura en fonction des
courbes fournies par le
constructeur les valeurs des
poussées stables permettant
d'utiliser au mieux le couple
disponible.

Adaptation de la poussée au terrain

Ces courbes doivent correspondre à la zone d'optimisation définie précédemment

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
15

Variation des réglages au passage d'une faille

Le passage d'une faille ou d'un accident


de terrain se fait en général
manuellement sauf si la machine est
équipée d'un asservissement
électronique qui inclus, outre les
contrôles de poussée et de vitesse
rotation une régulation du soufflage et du
couple de rotation.

En général on annule la poussée et on


réalise la traversée en "frappe inverse"
(dénomination impropre de l'inversion de
poussée)

On doit également réduire le soufflage


pour ne pas désagréger le terrain dans
le cas d'une passée argileuse.

1-4 CALCUL DE LA VITESSE DE PENETRATION

q L'indice de "FORABILITE" ( DRI)

Pour mesurer l'aptitude d'une roche au forage on effectue un test de laboratoire


appelé DRI ( Drilling Rate Index ) que l'on pourrait traduire par " indice de forabilité"
car il inclut à la fois des tests de friabilité, d'écrasement au choc, et d'abrasion,
(arrachement de morceaux de roche à l'aide d'une lame à profil normalisé).

Ø Test de friabilité

On prélève sur un échantillon de tout venant la classe 16-11.2mm que l'on pèse

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
16
On fait tomber 20 fois d'une hauteur de 25 cm une masse de 14 kg sur l'échantillon
On pèse les passants à la maille de 11.2 et on en détermine le pourcentage = S 20

Ø Test d'abrassion

On utilise le banc d'essai figuré ci-dessous avec un outil normalisé .

On effectue 200 tours et on mesure en


1/10 de mm, l'empreinte du burin dans
la roche. On détermine une valeur SJ.

Exemple:
Les tests ont donné les résultats
moyens suivants:

S20 = 52 SJ= 130 (en 1/10 de mm)

Le DRI correspondant est de 70


(tracé en rouge)

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
17

Ø Utilisation du DRI

CLASSE des DRI


Vitesse de foration probable

21 extrêmement lent
28 très lent
37 lent
49 moyen

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
20

Données :
§ terrain gneiss, faillé DRI = 45
§ plan de tir : foration en ∅ 102 mm.
§ Abattage 39 t. par mètre, gradin 15m. accès facile
§ Surprofondeur : 1.00 m., pas de mines de rectification
§ Conditions de chantier et organisation : bonnes
§ 200 jours de travail / an
§ machine : marteau hydraulique HC 120 Montabert 28Kw

On demande :
§ le métrage annuel réalisable
§ le tonnage annuel maximum possible

♦ Solution

Calcul de la vitesse instantanée moyenne

N=31 x 28 / 102 1.4 = 1.34 m./mn


Pour le gneiss 1.34 x 0.8 = 1.07 n/mn (table des indices de forage)

En réalité cette vitesse n'est atteinte que sur la première barre sur la 5éme
barre la puissance n'est plus que de

28 x 0.97 4 = 22.13 kw ( perte d'environ 3% par manchons )

la vitesse de pénétration de la 5éme barre est de :

N=31 x 22.13 / 102 1.4 = 1.06 m./mn


Pour le gneiss 1.06 x 0.8 = 0.85 n/mn

La vitesse instantanée moyenne approchée 1 est de :

(0.85+1.07) / 2 = 0.96 m/mn

Calcul de la capacité de forage jour/an commerciale

Gradin de 15 m déplacement facile : coefficient 0.48 (48%)


Organisation et conditions de travail bonnes : coefficient 50' par heure
Taux de disponibilité de la machine 0.83 ( donné par le constructeur)

Par journée de 8 heures : 0.96 x 0.48 x 50 x 8 x 0.83 = 153 m./ j.


Par an : 153 x 200 x = 30600 m.

Production maximale optimisée :

1
en réalité il aurait fallu faire le calcul pour chaque barre et faire la moyenne

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
21

Métrage perdu 5%
Métrage par mine (15 + 1 ) x 1.05 =16.80 m.
Tonnage utile par mine 15 x 39 = 585 t.
Tonnage par mètre foré 585 / 16.80 =34.8 t/m.

Production annuelle 30600 x 34.8 = 1.064. 880 t.


Que l'on arrondira par précaution à : 1 M. de tonnes / an

Ce calcul ainsi que ceux basés sur la même formule et qui ont été proposés
page 16 ne présentent aucune difficulté particulière si ce n'est l'intégration de
tous les éléments à prendre en compte.2

1-5 LE FORAGE ROTARY

Principe du forage rotary et outil type

q Principe

L'arrête saillante de l'outil


Déplacement de l'outil
Accum ula tion de fine s provoque un effet de
cisaillement qui découpe
Ecla t de roche un copeau de roche.
La poussée sur l'outil et
Pe tits é lé m e nts
a rra ché s à la roche
sa vitesse de rotation
dépendent de la nature
de la roche et du
diamètre de l'outil.

2
Le logiciel "FORAGE" auteur M.DUMAS proposé par CEFICEM permet le calcul d'une machine de forage à
partir des éléments étudiés dans le présent document.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
22
Comme pour la roto-percussion l'évacuation des cuttings vers l'orifice du trou se fait par
soufflage injection d'eau ou de boue chargée à la bentonite .

Ce type de machine est utilisé en terrain tendre ou mi dur avec des outils à lame. En gros
diamètre (250 mm et plus) les outils sont du type tricône . Dans ce dernier cas il s'agit d'une
combinaison de la roto-percussion et du rotary . Cette méthode sera étudiée au chapitre
"OUTILS".

Les vitesses de rotations sont comprises entre 40 et 90 tours / minute les poussées sont
beaucoup plus importantes qu'en roto-percussion de quelques tonnes jusqu'à 60 tonnes
pour les très gros diamètres de 250-400 mm. Les débits d'air sont également plus importants
avec des vitesses de 30 à 40 m/s seconde afin d' évacuer chaleur et cuttings qui sont
produits par le travail de l'outil de coupe.

ROTARY : VITESSE / DIAMETRE / TERRAIN

Nature du terrain Types de roches Tours / mn

Moyen / tendre Calcaire , craie , marne 75 - 160


Moyen / dur Dolomie, meulière, marbre 60 - 80
Assez / dur Granit tendre,quartzite 37 - 70

ROTARY- POUSSEE MOYENNE

Diamètre du trou Poussée en kg

152-200 13600
178-230 22700
200-270 31800
235-311 40800
251-445 54400

Le forage rotary demande une puissance installée importante le tableau ci-après


donne une idée des consommations d' énergie par fonction pour des diamètres de
foration compris entre 152 et 445 mm (6' à 17' 1/2)

Fonction Puissance nécessaire


Moteur de rotation 45 à 100 kW
Treuil et déplacement 22 à 55 kW
Poussée 10 à 15 kW
Compresseur air 200 à 300 kW
Divers service 30 - 40 kW

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
23

1-6 LA MESURE DES PARAMETRES DE FORAGE

q Généralités

On doit distinguer les données concernant la géométrie


du trou , implantation, alignement, orientation, déviation
qui conditionnent les résultats du tir et les données de
réglage de la machine permettant d'obtenir un forage de
qualité le plus économiquement possible.

Rappel:
Nous avons étudié :
Ø La vitesse instantanée de pénétration
Ø La poussée sur l'outil
Ø Le couple de rotation
Ø La vitesse de rotation
Ø Le débit et la vitesse de soufflage
Ø La cadence de frappe

Seuls les données se rapportant à ces variables entrent


Centrale de mesure FORALIM dans le cadre de ce document.

Les centrales de mesures modernes telle que le modèle commercial FORALIM IIC (
photo ci-dessus) permettent d'enregistrer :

q les paramètres "interprétatifs"


Ø La vitesse instantanée d'avancement (VIA)
Ø Le temps instantané pour 1 cm de forage (T)
Ø La pression d' injection (PI)
Ø Le couple de rotation (CR)

q Les paramètres" correctifs"


Ø La pression sur l'outil (PO)
Ø La vibration réfléchie (vibralim)
Ø La pression de frappe (PF)
Ø La vitesse de rotation (VR)
Ø L'inclinométrie de la flèche en X,Y comparé à
un azimut de référence Z

Lorsque la machine n'en comporte pas en standard


on ajoute généralement un indicateur de
profondeur, avec cumul des mètres forés et un
indicateur de temps (horamètre).

Montage d'une centrale de mesures

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
24
q Interprétation

Ø Les paramètres interprétatifs

La vitesse instantanée (VIA) reflète la forabilité de la roche et non la dureté de la


roche , elle constitue une approche intéressante expérimentale du DRI.
En partant de la VIA on peut calculer la puissance réelle fournie par le marteau et
avoir une idée précise du rendement de la machine.

La pression d'injection du fluide (PI) permet de différentier les zones homogènes ,


sans perte d'air des zones hétérogènes, avec perte d'air plus ou moins importante.
L'augmentation de la plasticité du terrain se traduit par une montée en pression du
fluide de foration.

Le couple de rotation (CR) donne une idée de l'état de fracturation de la roche


traversée. Dans un terrain très fracturé le CR augmente brutalement avec des à coups
caractéristiques.

Ø Les paramètres correctifs

La poussée sur l'outil (PO) permet d'optimiser ce paramètre et de restituer une VIA à
PO constante donc, une efficience maximale.

La pression de la frappe enregistrée hors du trou permet de connaître indirectement la


dureté de ma roche traversée.

La vitesse de rotation(VR) le temps instantané (TEMPS) de foration, la vibrationie


réfléchie (vibralim) permettent d'identifier les terrains traversés (géologie -
géotechnique) voir exemple dans feuille LOG ci-après

Enfin l'enregistrement avec éventuellement la correction automatique de


l'inclinométrie ( X,Y ) assure au forage un alignement optimal et une déviation réduite.

Ø Exemple de LOG de foration (page suivante)

Observer:

§ Le passage du granit à l'épisyénite qui est marqué par une différence de VIA très
nette
§ La vibration réfléchie (VIBRALIM), qui se traduit par un accroissement très marqué
au passage du granit fracturé
§ L'augmentation du couple de rotation au passage du granite altéré, le terrain
devient plastique
§ La colonne St22-T2 est spécifique à la mine de JOUAC (exemple choisi d'une
mine d'uranium ) elle représente la radioactivité des terrains traversés , mais on
aurait pu adjoindre au logiciel de traitement toute autre indication concernant la
nature physique ou chimique de la roche rencontrée.

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
25

Extrait Industrie Minérale LOG forage obtenu avec FORALIM

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
28

Avec des pressions de service de


l'ordre de 15 bars ces machines
permettent des taux de pénétration de
l'ordre du mètre/ minute en terrain
moyen pour une consommation de 100
à 300 litres secondes.

Sous 25 bars leur pression de service


maximale le taux de pénétration
instantané atteint 1.70 m/mn mais la
consommation peut atteindre 550 l/s.
pour le plus gros modèle (280 l/s en
105mm)

Marteaux DTH COP 44,54,64 pour des forages


compris entre 105 et 178 mm

2-2 LES MARTEAUX PERFORATEURS HYDRAULIQUES

q Principe

7 1 La haute pression (HP), 150 à 250 bars, (1500-


2500 dN ) est en liaison avec la face avant du
piston (9) . Le distributeur (4) ferme la HP et
ouvre la BP , 40 à 60 bars (400 à 600 dN), une
4
4 différence de pression s'établit entre les faces 9 et
5 2 du piston, celui-ci recule tandis que
3 l'accumulateur (5) se recharge en HP par (1).
2
Le piston découvre les orifices BP (4) le
distributeur bascule et ouvre la BP pour amortir le
choc arrière. La phase "retour" est terminée
9
Le distributeur bascule à nouveau et ouvre la HP,
l'accumulateur se décharge rapidement et pousse
le piston en avant car la différence de section
entre les 2 faces du piston est très importante. La
frappe avant est amortie par la HP en fin de
course afin de ne pas endommager
l'emmanchement. cette éventualité se produit si
le marteau fonctionne à vide (ce qui n'est pas
Marteau hydraulique - principe recommandé) ou si le taillant n'est plus en contact
avec la roche saine ( traversée d'une faille ou
d'une poche d'argile)

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
29

Un marteau hydraulique comporte


toujours un dispositif d'absorption du
recul qui permet au foreur d'effectuer
ce qu'on appelle improprement "la
frappe inverse" .

Cette opération qui consiste à mettre


en service la frappe sur un train de
tiges en traction permet avec un taillant
de type "rétro" (voir chapitre taillant) de
passer les failles ou de décoincer un
Dispositif d'absorption du recul train de tiges bloqué dans le trou

La figure ci-contre représente une


vue éclaté d'un marteau
hydraulique moderne:

Repère (1) l'accumulateur haute


pression , en (2) l'accumulateur
récupérateur de l'anti-recul, en (3)
le système de tiroir de distribution,
en (4) le piston , en (5) le moteur
de rotation qui entraîne en (6)
l'emmanchement.

Marteau hydraulique INGERSOLL 18kW

Coupe marteau hydraulique Atlas cop1550 20 KW

Coupe page précédente

Ceficem- 3 rue des Frères Chausson – 92600 ASNIERES- tel : 01 46 13 46 13 – FORAGE des ROCHES - 36-15-2010
Abattage des roches (première partie) – 0213 / 0300

d - Tracer les courbes

σ Méga Pascal

120

Prérupture
10 0

80

Déformation 60
élastique

40

20

Serrage

14001 20 0 1000 800 60 0 400 200 0 20 0 4 00 60 0 800 1000

εl x10
-5
εt x 10 -5

La figure ci dessus représente les courbes caractéristiques types.


ε t et ε λ sont de signe contraire. Ils sont placés sur l’axe des abscisses.
En ordonnée figure la variation de la contrainte σ au cours de l’essai.

A la rupture (sommet de la courbe) on obtient la


résistance à la compression simple : F
RC = σ r σ = 
S
La contrainte s’exprime en méga Pascal Avec : F : la force en Newton
(1MPa=10Bars), elle représente la force par unité de S : la surface en m²
σ : la contrainte en Pascal
surface. (1 Pascal = 1 Newton par m²)

• courbe des écrasements relatifs (ε λ )

Pour les faibles valeurs de sigma (de 0 à 30 MPa sur l’exemple choisi) la courbure est
dirigée vers l’axe des ordonnées. Cette zone correspond à la phase dite de « serrage ».
Durant cette phase, l’augmentation de volume liée à δ∅ est plus petite que la diminution
de volume liée à δ λ Le volume de l'échantillon en cours d'essai est plus petit que le
volume initial de l'échantillon.

C’est ce que traduit la courbe des variations de volume dessinée en vert qui se trouve
dans la partie négative du tracé. L’axe des ordonnées correspond au volume initial.

SS. 15.12.2 6/60


Ceficem 3 rue des frères Chausson 92600 Asnières tél. : 01.46.13.46.13 Fax : 01.46.13.46.00
Abattage des roches (première partie) – 0213 / 0300

Pour les valeurs moyennes de σ (de 30 à 90 MPa sur l’exemple choisi) la courbe est
sensiblement rectiligne. Cette zone correspond à la phase dite de « déformation
élastique ».
Durant cette phase, l’augmentation de volume liée à δ∅ est sensiblement identique à la
diminution de volume liée à δ λ
La courbe des variations de volume reste parallèle à l’axe des ordonnées ce qui traduit
une stabilité du volume.

Pour les valeurs les plus hautes (de 90 à 120 MPa sur l’exemple choisi) la courbe
s’inverse, elle est dirigée vers l’axe des abscisses. Cette zone correspond à la phase dite
de « pré- rupture ».
Durant cette phase, l’augmentation de volume liée à δ∅ est plus grande que la diminution
de volume liée à δ λ . Il y a augmentation de volume. L’augmentation de volume est due à
l’apparition de micro fissurations puis de fissurations internes de l’échantillon.
Le franchissement par la courbe des volumes de l’axe des ordonnées correspond :
Ø au retour au volume initial,
Ø à la limite entre la zone de fissuration stable (volume inférieur au volume initial) et la
zone de fissuration instable (volume supérieur au volume initial).

• courbe de dilatance (ε t)

On doit normalement retrouver les zones décrites précédemment. La courbe est plus
rapprochée de l’axe des ordonnées.
Une absence de concordance très marquée entre les zones définies par les deux courbes
traduit une hétérogénéité de l’échantillon. Cela rend les mesures peu fiables. C'est le cas
des roches présentant des plans de schistosité.

e - Interpréter les résultats

L’importance relative des trois zones principales permet de définir le comportement


mécanique des roches.
On peut distinguer trois comportements types en fonction de la forme de la courbe des
écrasements relatifs (ε λ )

Les roches qui présentent un écrasement relatif Contrainte


similaire à la courbe A avec : Mpa
Ø une très faible amplitude des zones de serrage
et de rupture A
200

Ø une zone élastique très développée


correspondent aux roches de type élastique ou de B
160

très forte raideur.


On y trouve les basaltes, les silex, les quartzites, les 120

granites durs. C

80

A l’opposé les roches qui présentent un écrasement


relatif similaire à la courbe C avec : 40

Ø une très grand développement des zones de


serrage et de rupture
Ø une zone élastique de très faible amplitude 2500 2000 1500 1000 500 0
Ecra sements relatifs
correspondent aux roches plastiques ou de très
SS. 15.12.2 7/60
Ceficem 3 rue des frères Chausson 92600 Asnières tél. : 01.46.13.46.13 Fax : 01.46.13.46.00
Abattage des roches (première partie) – 0213 / 0300

faible raideur.
On y trouve les bauxites, les schistes, les argiles, des marnes.

Entre ces deux extrêmes on peut définir une série de roches dites intermédiaires qui
peuvent être les roches plastiques à raideur moyenne (calcaires), les roches élastofragiles
(les granites tendres) et les roches faiblement élastiques à raideur moyenne (marbres,
grès).
Une classification en fonction de leur réaction à l’explosif (7 classes) a été réalisée par
Kurtman. Elle nous servira ultérieurement pour le choix des explosifs.

f - Module et coefficient

• Module de YOUNG

Pour traduire que la déformation est proportionnelle à la contrainte, on utilise la "loi de


Hooke" entre la contrainte (σ) et la déformation( ε λ ). Le coefficient obtenu est appelé
module de YOUNG (λ).
σ MégaPascal
120

100
σ
λ=  80

ε λ 60
A B
Avec σ en MPa 40
ε λ rapport sans unité
λ en MPa 20

14001200 1000 800 600 400 200 0 200 40 0 600 800 1000

εl x10
-5
εt x 10 -5

Le module de YOUNG caractérise la raideur de la roche. Des roches raides telles que les
basaltes ou les granites ont un module élevé (8000 MPa) Les roches tendres ont un
module faible (500 à 800 MPa).
Le module de YOUNG : λ ( M éga Pas cal )

λ 1 5000 10.000 30.000 100.000 200.00 0

sol roches
roches dures
roches
tendres roches
trés dures
mi-dures
béton acier

Application numérique :

On trace la droite AB située au milieu de la zone de déformation élastique. Cette droite


recoupe les courbes εt et ε λ en A et B. On lit sur les axes x et y les valeurs numériques
suivantes :

SS. 15.12.2 8/60


Ceficem 3 rue des frères Chausson 92600 Asnières tél. : 01.46.13.46.13 Fax : 01.46.13.46.00
Abattage des roches (première partie) – 0213 / 0300

ε λ = 685 10-5
-5
εt = 290 10
σ = 60 MPa

On applique ensuite la formule.

60
Le module de YOUNG est : λ =  = 8759 MPa
-5
685 x 10

Application pratique : prévision de soutènement.

Les résultats de mesure de compression simple s’appliquent directement au calcul d’un


soutènement par piliers abandonnés.
Les terrains situés au-dessus d’une galerie exercent une contrainte verticale que les
dispositifs de soutènement doivent compenser.
On veut pour cela connaître l’écartement L nécessaire entre les différents piliers en
fonction de la section de ces derniers.
L
Une colonne de terrain de 1cm² de
surface et de 10 m. de haut fait 1dm3 . sol
La densité de la roche est de 2,5. Donc,
le poids est de 2,5 kg. H
Elle exerce sur la base une contrainte S
de 2,5 Bars soit 0,25 MPa. (1 Bar = 0,1 s
MPa)
Pour 50m de terrain nous aurons une
contrainte simple de 5 x 0,25 = 1,25
MPa.

On laisse en place un pilier de roche dont la résistance à la compression RC est de : 60


MPa/cm².

Il faut donc que S x 1,25 = s x 60


Avec s : surface du pilier
S : surface tributaire du pilier

Si les piliers sont carrés, les cotés de S et s sont dans le rapport des racines carré.

√ 60 / √ 1,25 = 7

Si le pilier fait 5 m de coté, la zone soutenue S aura 35 m de coté. L'écartement entre


pilier axe à axe est de L = 35 m.

• Coefficient de POISSON

C’est le rapport entre l’écrasement et la dilatance. Il traduit l’aptitude de la roche à se


comprimer sur elle-même (serrage) et à transmettre latéralement les pressions qu’elle
supporte (poussée).

SS. 15.12.2 9/60


Ceficem 3 rue des frères Chausson 92600 Asnières tél. : 01.46.13.46.13 Fax : 01.46.13.46.00
Abattage des roches (première partie) – 0213 / 0300

Le coefficient de Poisson est le rapport de deux rapports, il


n’a donc pas d’unité. δ∅

∅0 εt
Les valeurs proches de 0 représentent les roches à forte ν =  = 
δ λ ε λ
cohésion (roches éruptives). A l’inverse, les valeurs 
proches de 0,5 représentent les roches à faible cohésion λ0
(marnes humides).

Le coefficient de POISSON : ν ( sans unité )

ν 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5

marnes
basaltes
compactes marnes
granites
calcaires

Application numérique :

Ce coefficient est obligatoirement compris entre 0 et 0,5.


En utilisant les valeurs relevées précédemment, on trouve :

290 x 10-5
ν=  = 0,42
-5
685 x 10

• Coefficient de poussée
Contrainte
Soit un échantillon de roche A soumis à une contrainte de poussée
Q, on cherche à évaluer la valeur de la contrainte P induite. de poussée Q
On recherche la relation qui existe entre les deux contraintes telles
que P = kQ.
k est le coefficient de poussée.
P
On démontre que A
ν
k = 
1- ν

Application numérique :

Soit une roche avec ν = 0,3 soumise à une contrainte de 120 Méga Pascal. Quelle est la
contrainte latérale P induite sur la roche ?

0,3
k=  = 0,43
1 - 0,3

D’où P = 120 x 0,43 = 51,6 Mpa, soit 516 Bars

SS. 15.12.2 10/60


Ceficem 3 rue des frères Chausson 92600 Asnières tél. : 01.46.13.46.13 Fax : 01.46.13.46.00