Vous êtes sur la page 1sur 6

21/01/2021 TP: Procédé de Cintrage

Réalisée par :

 Mohamed RAHAM
 Oumaima TAYYARAT
 Fatima Ezzahra HDILY

Encadré par :
ABDELLAH LAAZIZI
Introduction:
Ce TP a pour objectif : la réalisation d’un
cylindre fermée de rayon intérieur est égale à
140 mm
Toute en passant par deux procédés principaux
lesquels : le croquage et le cintrage .

1. Definition :

Cintrage: Le cintrage est un procédé


mécanique de déformation d'un tube ou d'une
barre, suivant un rayon et un angle avec
une cintreuse. Le terme cintrage est aussi utilisé
pour désigner globalement la transformation
d'un produit cintré. Il existe plusieurs
techniques : par enroulement, par
poussée, par roulage et par emboutissage.
Il ya deux types de cintrage, cintrage à chaud et
à froid mais dans l'industrie mondiale, on utilise
essentiellement le cintrage à froid. Cette
opération de déformation est réalisée, soit avec
des machines manuelles, soit avec des machines
numériques de très haute technologie, certaines
étant équipées de 13 axes.
Son but :
Le cintrage a pour but de courber une plaque de
tôle pour obtenir un cylindre partiel ou total (un
tube).

Croquage:
Il faut exécuter le croquage des
extrémités puis la mise au gabarit ; deux gabarits
de vérification sont utilisés : un pour la grande
base, l’autre pour la petite. Il faut également
s’assurer de la rectitude des deux génératrices
extrêmes.

Cintreuse:
Une cintreuse permet le cintrage de pièces
métalliques afin de leur donner des formes
arrondies. Le terme de cintrage est un écart de
langage. En effet lorsque l'on parle de mise en
forme du métal, on parle de roulage pour les
feuille de métal et de cintrage pour les produits
tubes ou profilés en barre (fer plat, cornière,
tube,...). Dans le cadre du roulage et du cintrage,
il existe plusieurs
types de machine outil suivant s'il s'agit de tôles
ou de profilés.

2. Fonctionnement de la machine:
La rouleuse planeuse à 3 rouleaux : le rouleau
supérieur est dessus d’un des rouleaux
inférieurs et vient y coincer la tôle par
pression.Le deuxième rouleau inférieur amène
la tôle et exerce une pression ascendante qui
permet l’amorçage d’un côté.Afin d’obtenir un
cintrage égal, il est nécessaire de retourner la
pièce.

3.Calcul de la longueur développée :


Longueur développée = 2 pi ×Rayon intérieur =
2 × 3.14 × 140 = 879.64 mm

4. Dureté à froid après cintrage :

Les opérations de cintrage provoquent un


allongement de la matière sur la couche
extérieure (extrados), ainsi qu’une réduction de
l'épaisseur. Sur la partie intérieure (intrados) de
cintrage, la matière se comprime, générant ainsi
une augmentation de l'épaisseur.
Alors la dureté diminue après cintrage à froid .
5. Course de croquage et celle de cintrage
En effet les étapes de réalisation d’une pièce cintrée
sont :
1 Mise en position de la tôle entre les rouleaux
presseur et entraîneur
2 Réglage de la position basse du rouleau cintreur
3 Réglage de la position du rouleau cintreur d’après
la valeur lue sur l’abaque
4 Réaliser le croquage de la tôle sur une petite
longueur
5 Réaliser les actions correctives
6 Introduire la tôle par le côté opposé au croquage
7 Effectuer le cintrage de la tôle en une seule passe
Comme il est bien clair dans les étapes et malgré le
même rayon R du craquage et cintrage les courses de
ces deux derniers sont bien différents.
On veut réaliser un cylindre de rayon intérieur égal à
140 mm.
Donc, d’après la courbe ci-dessous, on a la course
équivalente à ce rayon est 30 mm.

Conclusion
D’après ce TP JE DOIS ETRE CAPABLE DE:
Déterminer la valeur de réglage de la course du
rouleau cintreur d’après le rayon demande à réaliser.

Vous aimerez peut-être aussi