Vous êtes sur la page 1sur 31

Dr BENCHOHRA.F.

Z
Laboratoire de Physiologie
Faculté de Médecine Mostaganem
2016-2017

Le potentiel de repos
Les cellules excitables :
 Le neurone ( type de description)
 La cellule musculaire
 La cellule glandulaire
 Les neurones possèdent deux propriétés
fondamentales :

l’excitabilité
la conduction.
 L’excitabilité est du à la capacité de la
membrane neuronale à maintenir une
différence de potentiel transmembranaire
appelé potentiel de repos et de répondre
rapidement par une brusque modification des
charges de part et d’autre de la membrane
 La conduction est la capacité des axones de
transmettre les informations sous formes de
signaux électriques appelés potentiels
d’actions.
 On appelle potentiel membranaire, la
différence de potentiel électrique entre
l'intérieur du neurone et l’extérieur, et non
l’inverse, ceci étant une convention. Le
potentiel membranaire du neurone au repos
est donc de -70 mV .
 Les mécanismes responsables du potentiel de
repos ont été mis en évidence par Hodgkin
et Huxley grâce aux axones géants de
mollusque (le calmar).
 Le potentiel de repos (PR) peut être mesuré à
l'aide d'un voltmètre comme on mesure la
différence de potentiel aux bornes d'une pile
électrique.
 un neurone baigne dans une solution
physiologique).
 on place une microélectrode a proximité de la
membrane neuronale, une autre électrode de
référence plongée dans le milieu extracellulaire.
 Les deux microélectrodes sont reliées à un
voltmètre.
Ions (mM) Milieu Milieu Potentiel Potentiel de repos
extracellulaire intracellulaire d’équilibre (mV) (mV)

Na+ 117 30 +
- 85
K+ 3 90 -

Cl- 120 4 +

A- 0 116 -
 La membrane plamique est semi-perméable
 La différence des gradients de concentration
entre les deux compartiments entraînent des
phénomènes de transports passifs par diffusion.
 le déplacement des ions sera également influencé
par la présence d'un champ électrique
transmembranaire.
 l’état d’équilibre d’un ion est atteint lorsque
son gradient de concentration sera contrebalancé
par l’équilibre de charges électriques de part et
d’autre de la membrane.
 Le potentiel qui existe dans ces conditions est
appelé potentiel d’équilibre de l’ion.
 Ce potentiel peut être calculé par l’équation de
Nernst.
Eion = RT / ZF × ln([ion]e / [ion)i)
 R = constante des gaz parfaits
 T = température absolue
 Z = la valence de l’ion
 F = Faraday

E ion = 58 × log10 ([ion]e / [ion]i)


K+ (p=1), Cl- (p=0.1), Na+ (p=0.03)
K>C1>Na
 La membrane est perméable au Cl- en plus
de il existe des anions non diffusibles (les
protéinates A-) dans le milieu intracellulaire.
Donc le principe de electroneutralité doit être
respecté ce qui influe sur la distribution des
ions diffusibles de par et d’autres de la
membrane Cl- et le K+.
l’équilibre s’instaure entre gradient
chimique et électrique
 La pompe Na2+/K+ATPase dépendante
contribue à une « autre » asymétrie de
répartition, qui porte sur les cations.
 Compte tenu des gradients électriques et
osmotiques, et donc de la force de diffusion
du Na, l’entrée de cet ion peut s’expliquer par
des mouvements passifs, tandis que la sortie
ne peut être liée qu’à des phénomènes actifs.
 Ceci signifie qu’il existe dans la membrane
cellulaire, des processus métaboliques qui
génèrent un flux de Na+ dirigé en sens
inverse .
 Donc un segment élémentaire de membrane peut
être représenté par un circuit électrique
élémentaire équivalent
 Le potentiel de repos se déroule lorsque le
neurone est en état inactif.
 Il est de -70 mV, et le neurone est ainsi
qualifié de« polarisé ».
 Le potentiel de repos est maintenu grâce aux
propriétés électriques de la membrane
neuronale.