Vous êtes sur la page 1sur 21

PROJET DE PRODUCTION EN ROTATION DE 80 TONNES DE MAÏS ET 80

T0NNES DU HARICOT SUR 20 HECTARES DANS LA ZONE DE BONABERI,


DEPARTEMENT DU WOURI,

REGION DU LITTORAL

Promoteur : jospin WAMBA

I- La fiche technique de la production du maïs dans les environs de


Bonaberi.

Page 1
1. Choix du site

1. Milieu peu ombragé, dans les environs de Bonaberi, Département du Wouri, Région
du Littoral.
2. Sol léger, profond, bien drainé et riche en matière organique.

2. Préparation de terrain

1. Pour la Région du Littoral, zone agroécologique V, la préparation de terrain se fait


entre Février et Mars pour la première campagne puis entre Juin et Juillet pour la
deuxième campagne.il s’agit de défrichage, andainage,brulis ,dessouchage, piquetage
et confession des poquets
2. Toutefois, la production peut avoir lieu tout au long de l’année en cas d’irrigation.

3. Choix de semence et semis

1. Pour des raisons de conformité aux conditions climatiques, édaphiques et de


satisfaction de la clientèle, la semence à utiliser est celle de la variété hybride CMS
8704 appelée BENEDICT ayant un cycle de 110 jours avec un rendement moyen de 5
tonnes à l’hectare.
2. Le semis doit avoir lieu dès les premières pluies, entre 15 Mars et 15 Avril pour la
première campagne, entre 15 et 31 Août pour la deuxième campagne.

3. Toutefois, on peut semer toute l’année en cas d’irrigation. Semer en poquet de 2


graines à une profondeur de 3 à 4cm et tasser légèrement le sol après semis.

4. La quantité de semis est de 30kg/ha soit une densité de 50.000 plants/ha pour un
écartement de 50cm entre poquets et 80cm entre ligne de poquets

4. Entretien de culture.

Les opérations d’entretien se pratiquent par sarclage, buttage ou sarclo-buttage comme suit :

1. 1er sarclage au stage 4 feuilles (3 semaines après le semis ou 2 semaines après levée)
2. 2ème sarclo-buttage 1 mois après le premier

3. 3ème sarclo-buttage, 3 semaines après le deuxième

5. Fertilisation

La fertilisation du maïs peut se faire par deux méthodes à savoir :

1. Fertilisation minérale uniquement.

1er épandage, 14 jours après levée à raison de 6 sacs/ha de NPK 20.10.10 ou 14.24.14 + 1sac
d’urée.
Page 2
2ème épandage pendant le 3ème sarclo-buttage à raison de 4 sacs d’urée/ha

2. Fertilisation organique et minérale

1er épandage de la fiente sur les lignes de semis piochées quelques jours avant de semer à
raison de 25 sacs/ha

2ème épandage au 20.10.10 pendant le premier sarclo-buttage à raison de 3 sacs/ha

3ème épandage à l’urée pendant le troisième sarclo-buttage à raison de 3sacs/ha

6. Protection phytosanitaire

Le traitement des plants se fait aux insecticides-fongicides, aux insecticides ou aux


fongicides.

3. Effectuer un traitement préventif 2 semaines après la levée au mélange insecticides-


fongicides
4. 2ème traitement après le deuxième sarclo-buttage à l’insecticide-fongicide

5. Traiter éventuellement les plants nombre de fois que les attaques sont observées

7. Récolte et conservation

1. Dans la région du Littoral et pour la variété CMS 8704, la récolte se fait 50 jours après
la floraison soit 110 jours après le semis. On récolte en moyenne 4 tonnes/ha

II- Planning des activités de la première campagne de production

Activités Mois Période

Préparation du terrain Janvier - Mars 03 Mois

Piquetage Mars 01 Mois

Semis Fin Mars- Avril 01 Mois

Sarclage 02 Semaines après levée

Sarclo-buttage / 01 Mois après le sarclage

Fertilisation / 03 épandages d’une semaine


chacun

Traitement phytosanitaire / 02 traitements préventifs


d’une semaine chacun

Récolte Juillet - Août 01 Mois

Page 3
III- Gestion de la main d’œuvre ouvrière
Activités périodes Main Main d’œuvre/Jour
d’œuvre/jour/hectare pour 20 Ha

défrichage 01 Mois 06 HJ 05 HJ/20ha

Andainage et brûlis 01 Mois 06 HJ 05HJ/20ha

labour 01 Mois 08 HJ Location tracteur 04 Jours


ou 07HJ/20ha

Piquetage 01 Semaine 04 HJ 14HJ/20ha

Semis 01 Mois 06 HJ 05HJ/20ha

Sarclage 02 Semaines 08 HJ 14HJ/20ha

Sarclo-buttage 02 Semaines 08 HJ 14HJ/20ha

Fertilisation 01Semaine 04 HJ 14HJ/20ha

Traitement 01Semaine 03 HJ 10HJ/20ha


phytosanitaire

Récolte 01 Mois 06 HJ 05HJ/20ha

N.B : repos un jour/semaine, surtout le Dimanche

05HJ/20ha pour un mois de travail signifie qu’il faut 05 ouvriers par jour pendant 26jours
pour défricher 20 hectares de terrain moyennement enherbé.

07 HJ/20 ha pour un mois de travail signifie qu’il faut 07 ouvriers par jour pendant 26 jours
pour piocher les lignes de semis de maïs sur 20 hectares.

10 HJ/20 ha pour une semaine de travail signifie qu’il faut 10 ouvriers par jour pendant 6jours
pour effectuer le traitement phytosanitaire sur 20 hectares.

14 HJ/20 ha pour deux semaines de travail signifie qu’il faut 14 ouvriers par jour pendant 12
jours pour effectuer le sarclage ou le sarclo-buttage de maïs sur 20 hectares.

IV- Gestion des fertilisants (organiques et minérales)


Fertilisants Densité du Densité du Quantité/hectare Quantité/20
maïs / hectare maïs/20hectares hectares

Engrais organique50.000Plants 1000.000 Plants Epandage en engrais500 Sacs en

Page 4
(fiente de poule) de fonds de 25 Sacs engrais de fond

Engrais minérale 50.000 Plants 1000.000 Plants Epandage en engrais 60 Sacs de


(NPK 20.10.10) de couverture de 03 50Kg
Sacs

Engrais 50.000 Plants 1000.000 Plants Epandage en engrais 60 Sacs de 50


minérale(Urée) de couverture de 03 Kg
Sacs

V- Gestion des produits phytosanitaires


Type de Mode de Produits Matières Dosage/pulvérisateur Dosage/Hectare
traitement traitement chimiques actives 15 Litre

Phytosanitaire Pulvérisation Pyriforce Chlorpyriforce- 300 ml 2L


600g/l ethyle

Phytosanitaire Pulvérisation Cypalm cypermethrine 300 ml 2L


200EC

Phytosanitaire Pulverisation Mancozèbe manèbe 100g 2Kg

Ainsi, pour traiter 1000.000 plants de maïs contre les chenilles, les criquets, les borers de tige
et feuilles, les oiseaux, les champignons, les charançons etc. :

40 litres de Pyriforce 600g/l

40 Litres de Cypalm 200 EC

40 Kg de Mancozèbe

V. Etude financière de la production de 80 tonnes de maïs CMS 8704


5.1. Compte d’exploitation prévisionnel

Tableau 1 : Besoins en équipements et matériels

Besoins Quantités Coût unitaire Coût total

Pulvérisateurs 05 30.000 150000

Page 5
Porte tout 05 70.000 350000

Location tracteur 04 Jours de 75.000 300000


location et
carburant

Machettes 08 2500 20000

Limes 08 1500 12000

Dabas 16 4000 64000

Houes 16 2500 40000

Seaux (15L) 16 1000 16000

Ficelles 03 2500 7.500

Semences 600Kg 800 480000

Achat fiente 500 sacs 1000 500.000

Achat 20.10.10 60 sacs 18.000 1080.000

Achat urée 60 sacs 18.000 1080.000

Achat pesticides 80 Litres et 40 Kg 8000 960.000

Achat sacs 2000 sacs vides 500 1000.000

Total I 6.059.500 FCFA

Tableau 2 : Besoins en main d’œuvre pour la production

Besoins Quantité Coût unitaire Coût total

Analyse du sol 20 échantillons 20000 400.000

Défrichage 05 HJ X 26 3000 156000

Andainage et brûlis 05 HJ X 26 3000 156000

labour 07 HJ X 26 3000 546000


Page 6
Piquetage 14 HJ X 6 3000 252000

Semis 05 HJ X 26 3000 156000

Sarclage 14 HJ X 12 3000 504000

Sarclo-buttage 14 HJ X 12 X 2 3000 1008000

Epandage d’engrais 14 HJ X 6 X 3 3000 756000

Traitement phyto 10 HJ X 6 X 2 3000 360000

Récolte 05 HJ X 26 3000 156000

égrenage 05 HJ X 26 3000 156000

communication 04 20.000 80.000

Supervision Ingénieur 01HJ X 104 10000 1040.000

Total II 5.726.000 FCFA


Totales charges (totaux 11.785.500 FCFA
I + II)

Tableau 3 : Amortissement des équipements et matériels

Désignation Quantités Coût Nombre de Amortissement Amortissement


unitaire(Fcfa) campagne unitaire(Fcfa) total(FCFA)

Pulvérisateurs 05 30.000 05 6000 30.000

Porte tout 05 70.000 12 5834 29170

Limes 08 1000 03 334 2672

Machettes 08 2500 04 625 5000

Page 7
Dabas 16 4000 04 1000 16000

Seaux 16 1500 03 500 8000

Houes 16 2500 04 625 10000

Total III 100.842 FCFA

Tableau 4 : Imprévus

Total IV 10%(totales charges) 1.188.635 FCFA

Tableau 5 : Frais de montage du projet

Tableau V 2%(Totales charges) 261 500 FCFA

Tableau 6 : Réalisation des ventes

Quantité récoltée Quantité égrenée Coût de vente/Kg de Recette totale


graines

96 tonnes d’épis de 80 tonnes de maïs en 300 FCFA 24.000.000 FCFA


maïs graines

Total VI 24.000.000 FCFA

5.2. Analyse de la rentabilité de l’investissement


1. Fond de roulement(FR) = Totales charges + Imprévus – Amortissement total

FR = 11785500 + 1178550 - 100842 = 12.863.208 FCFA

2. Investissement total(IT) ou Coût de production(CP) = Totales charges + Imprévus +


Amortissement total + frais d’élaboration du projet

IT ou CP = 11785500 + 1178550+ 100842 + 235510

= 13.300.402 FCFA

Page 8
2. Vente totale = 24.000.000 FCFA.

3. Marge Brute(MB) = Recette – Totales charges – Imprévus – frais d’élaboration du


projet

MB = 24.000.000 – 11785500 – 1178550 - 235510

= 10800440 FCFA

4. Bénéfice Net(BN1) = Marge brute – Amortissement

= 10800440 - 1008342

= 10.699.598 FCFA

5. Taux de rentabilité du projet (1ère campagne)

Le taux de rentabilité du projet est le pourcentage du bénéfice net sur l’investissement total.

Il permet de savoir si les recettes réalisées par le projet permettront de combler


l’investissement total avec les intérêts bancaires

TR = (BN1 / IT) X 100

= (10699598 / 13300402) X 100

= 80,44 %

6. Simulation du pouvoir économique de la 2ème campagne

A la 2ème campagne, on ne tient plus compte de l’achat de certains équipements et matériels


dont le nombre d’année d’amortissement en campagne est supérieur à 1, des analyses du sol et
les frais d’élaboration du projet. Pour cela on aura :

IT2 = 10426000 + 1042600

= 11468600 FCFA

MB2 = 24000000 – 11468600

= 12531400 FCFA

BN2 = 12531400 – 100842

= 12 430 558 FCFA

1. Taux de rentabilité de la 2ème campagne

(BN2 / IT2) X 100 = (12430558 / 11468600) X 100

TR2 = 108 %

Page 9
* La capacité d’autofinancement(CA)

Il permet de savoir si le bénéfice net réalisé aucour de précédente campagne permettra


d’investir sur la campagne suivante sans contracter les crédits.

Ainsi, CA2 = BN1 – IT2

= 10699598 – 11468600

CA2 = - 769002 FCFA (valeur negative)

CA3 = BN2 – IT3

= 12430558 – 11468600

CA3 = 961958 FCFA (valeur positive)

Conclusion : la capacité d’autofinancement pour 2ème campagne étant négative, cela


signifie que le bénéfice réalisé à la 1 ère campagne ne permettra pas de financer
totalement la 2ème campagne sans contracter les crédits. Par contre la 3ème campagne de
maïs pourra être totalement financée par le bénéfice de la 2 ème campagne. Par ailleurs,
il y a seulement 19,56 % de perte dans ce projet par conséquent, il est jugé
économiquement rentable à condition que le Taux d’Intérêt Bancaire (TIB) soit
inferieur à 80,44% c.-à-d. si on prête à la banque X la somme de 13 300 402 FCFA
comme investissement de la 1ère campagne, il faut qu’au terme des 6 mois (durée du cycle
de production + temps de séchage et commercialisation) que l’intérêt bancaire ne
dépasse pas 10 698 843 FCFA. Soit un total de 23 999 245 FCFA à rembourser à la
banque.

II - La fiche technique de la production du Haricot Rouge(Meringué) dans


les environs de Bonaberi.

1. Choix du site

2. Milieu peu ombragé, dans les environs de Bonaberi, Département du Wouri, Région
du Littoral.
3. Sol léger, profond, aéré, bien drainé et riche en matière organique.

2. Préparation de terrain

4. Pour la Région du Littoral, la préparation de terrain se fait entre Janvier et Mars pour
la première campagne puis entre Juillet et Août pour la deuxième campagne.il s’agit
Page 10
de défrichage, andainage, brulis ,dessouchage, piquetage et labour profond(20 – 30
cm)
5. Toutefois, la production peut avoir lieu tout au long de l’année en cas d’irrigation.

3. Choix de semence et semis

6. Pour des raisons de conformité aux conditions climatiques, édaphiques et de


satisfaction de la clientèle, la semence à utiliser doit être bonne qualité, lisse, sans
rides, sans taches et sans trous ayant un cycle de 90 jours avec un rendement moyen de
04 tonnes à l’hectare.
7. Le semis doit avoir lieu dès les premières pluies, entre 15 Mars et 15 Avril pour la
première campagne, entre 15 Juillet et 15 Août pour la deuxième campagne.

8. Toutefois, on peut semer toute l’année en cas d’irrigation.

9. Semer en poquet de 03 graines à une profondeur de 04 à 05 cm.

10. La quantité de semis est de 50kg / ha soit une densité de 160 000 plants/ha pour un
écartement de 25 cm entre poquets et 25 cm entre ligne de poquets

4. Entretien de culture.

Les opérations d’entretien se pratiquent par sarclage, buttage ou sarclo-buttage comme suit :

11. 1er sarclage et buttage, 03 semaines après le semis ou 2 semaines après levée)
12. 2ème sarclage 01 mois après le premier

13. 3ème sarclage, 03 semaines après le deuxième

5. Fertilisation

La fertilisation du Haricot se fait par : Fertilisation organique et minérale

1er épandage de la fiente sur les lignes de semis piochées quelques jours avant de semer à
raison de 25 sacs/ha ou épandage d’une cuillère à soupe / pied 02 semaines après levée.

2ème épandage du NPK 6 – 12 – 26 ou le 7 – 18 – 30 + S pendant le second sarclo-buttage


à raison de 03 sacs à l’hectare.

6. Protection phytosanitaire

Page 11
Le traitement des plants se fait aux insecticides-fongicides, aux insecticides ou aux
fongicides.

14. Effectuer des traitements préventifs tout au long du cycle


15. En cas d’attaque d’insectes, appliquer un mélange à l’insecticide-fongicide (Cypercal
et Manèbe) afin de protéger les plants des levures et autres champignons se
développant sur les parties blessées.

16. Protéger votre champ de toute visite des rongeurs et fourmis avec le Mocap et nettoyer
correctement les abords de votre champ, récolté dès la fin du cycle (90 Jours)

7. Récolte

Dans la région du Littoral, la récolte du haricot se fait 30 jours après la floraison soit 90 jours
après le semis. On récolte en moyenne 04 tonnes / ha

III. Etude financière de la production de 80 tonnes du haricot rouge


(meringué)
3.1. Compte d’exploitation prévisionnel

Tableau 1 : Besoins en équipements et matériels

Besoins Quantités Coût unitaire Coût total

Pulvérisateurs 05 30.000 150000

Porte tout 05 70.000 350000

Page 12
Location tracteur 04 Jours de
location et 75.000 300000
carburant

Machettes 08 2500 20000

Limes 08 1500 12000

Dabas 16 4000 64000

Houes 16 2500 40000

Seaux (15L) 16 1000 16000

Ficelles 03 2500 7.500

Semences 1000 Kg 600 600000

Achat fiente 500 sacs 1000 500.000

Achat engrais
NPK 6-12-26 ou 60 sacs 18.000 1080.000
7- 18 -30+ S

Achat pesticides 80 Litres et 40 Kg 8000 960.000

Achat sacs 2000 sacs vides 500 1000.000

Total I 5.099.500 FCFA

Tableau 2 : besoins en main d’œuvre pour la production

Besoins Quantité Coût unitaire Coût total

Analyse du sol 20 échantillons 20000 400.000

Défrichage 05 HJ X 26 3000 156000

Andainage et brûlis 05 HJ X 26 3000 156000

labour 07 HJ X 26 3000 546000

Piquetage 14 HJ X 6 3000 252000

Semis 05 HJ X 26 3000 156000

Page 13
Sarclage 14 HJ X 12 3000 504000

Sarclo-buttage 14 HJ X 12 X 2 3000 1008000

Epandage d’engrais 14 HJ X 6 X 3 3000 756000

Traitement phyto 10 HJ X 6 X 2 3000 360000

Récolte 05 HJ X 26 3000 156000

égoussage 05 HJ X 26 3000 156000

communication 04 20.000 80.000

Supervision Ingénieur 01HJ X 104 10000 1040.000

Total II 5.726.000 FCFA


Totales charges (totaux
10 825 500 FCFA
I + II)

Tableau 3 : Amortissement matériel

Désignation Quantités Coût Nombre de Amortissement Amortissement


unitaire(Fcfa) campagne unitaire(Fcfa) total(FCFA)

Pulvérisateurs 05 30.000 05 6000 30.000

Porte tout 05 70.000 12 5834 29170

Limes 08 1000 03 334 2672

Machettes 08 2500 04 625 5000

Dabas 16 4000 04 1000 16000

Seaux 16 1500 03 500 8000

Houes 16 2500 04 625 10000

Total III 100.842 FCFA

Tableau 4. Imprévus

Total IV 10%(totales charges) 1.082.550 FCFA

Tableau 5 : frais de montage du projet

Page 14
Tableau V 2%(Totales charges) 216 510 FCFA

Tableau 6 : Réalisation des ventes

Quantité récoltée Quantité égoussée Coût de vente/Kg de Recette totale


graines

96 tonnes de gousses 80 tonnes du haricot en 400 FCFA 32.000.000 FCFA


du haricot grains

Total VI 32.000.000 FCFA

3.2. Analyse de la rentabilité de l’investissement


1. Fond de roulement(FR) = Totales charges + Imprévus – Amortissement total

FR = 10825500 + 1082550 - 100842 = 11 807 208 FCFA

2. Investissement total (IT) ou Coût de production (CP) = Totales charges + Imprévus +


Amortissement total + frais d’élaboration du projet.

IT ou CP = 10.825.500 + 1.082.550+ 100.842 + 216.510

= 12.225.402 FCFA

17. Vente totale = 32.000.000 FCFA.

18. Marge Brute(MB) = Recette – Totales charges – Imprévus – frais d’élaboration du


projet

MB = 32.000.000 – 10825500 – 1082550 - 216510

Page 15
= 19 875 440 FCFA

4. Bénéfice Net(BN1) = Marge brute – Amortissement

= 19 875 440 - 1008342

= 19 774 598 FCFA

5. Taux de rentabilité du projet (1ère campagne) du haricot

Le taux de rentabilité du projet est le pourcentage du bénéfice net sur l’investissement total.

Il permet de savoir si les recettes réalisées par le projet permettront de combler


l’investissement total avec les intérêts bancaires

TR = (BN1 / IT) X 100

= (19774598 / 12225402) X 100

= 161,75 %

6. Simulation du pouvoir économique de la 2ème campagne du haricot

A la 2ème campagne, on ne tient plus compte de l’achat de certains équipements et matériels


dont le nombre d’année d’amortissement en campagne est supérieur à 1, des analyses du sol et
les frais d’élaboration du projet. Pour cela on aura :

IT2 = 9 766 000 + 976 600

= 10 742 600 FCFA

MB2 = 32 000 000 – 10742 600

= 21 257 400 FCFA

BN2 = 21 257 400 – 100842

= 21 156 558 FCFA

19. Taux de rentabilité de la 2ème campagne

(BN2 / IT2) X 100 = (21 156 558 / 10 742 600) X 100

TR2 = 196,94 %

* La capacité d’autofinancement(CA)

Il permet de savoir si le bénéfice net réalisé aucour de précédente campagne permettra


d’investir sur la campagne suivante sans contracter les crédits.

Ainsi, CA2 = BN1 – IT2

Page 16
= 19 774 598 – 10 742 600

CA2 = 9 031 998 FCFA

Conclusion : la capacité d’autofinancement pour 2ème campagne étant positive, cela


signifie que le bénéfice réalisé à la 1 ère campagne permettra de financer totalement la 2 ème
campagne sans contracter les crédits. Par ailleurs, il y a 00 % de perte dans ce projet
par conséquent, il est jugé économiquement rentable à condition que le Taux d’Intérêt
Bancaire (TIB) soit inferieur à 161,75 % c.-à-d. si on prête à la banque X la somme de
12 225 402 FCFA comme investissement de la 1ère campagne, il faut qu’au terme des 6
mois (durée du cycle de production + temps de séchage et commercialisation) que
l’intérêt bancaire ne dépasse pas 19 774 588 FCFA. Soit un total de 31 999 990 FCFA à
rembourser à la banque.

IV - HYPOTHESE DE LA ROTATION MAÏS – HARICOT


4.1. Analyse Agronomique

20. Compétition pour les éléments nutritifs du sol

Le maïs est une plante qui a besoins de plus 60 % d’azote du sol durant son cycle de
production, moins 50% de phosphore et moins de 50% de potassium. Par contre le haricot à
besoin de moins de 20% d’azote du sol, plus 30% de phosphore, plus de 30% de potassium et
plus de 10% de soufre car cette plante par phénomène de nébulisation fixe une quantité
d’azote dont le maïs à besoin. Par ailleurs, les déchets de récoltes du maïs laissés et
décomposés au champ restituent une quantité non négligeable de phosphore et du potassium
au sol nécessaire à la croissance du haricot. Il y a ainsi une complémentarité et non une
compétition entre les deux plantes pour les éléments nutritifs du sol. Cependant, après
trois rotation (03 ans de culture sur la même parcelle) il faut laisser le sol au repos au
moins 01 ans).

21. Phénomène d’intra contamination entre les deux spéculations

Page 17
Il n’y a pas d’intra contamination entre les deux cultures car les plants du haricot ne sont pas
les hôtes des agents vecteurs des maladies et les ravageurs du maïs et vice-versa. De plus
aucun des deux cultures n’a pour nuisibles les agents microscopiques pouvant se refugiés dans
le sol en période d’hibernation.

3.2. Pourvoir financier de la rotation des deux spéculations

Adopté en rotation, les équipements et matériels agricoles achetés pour la production du maïs
seront aussi utilisés pour la culture du haricot ceci engendre une réduction de 959500 FCFA
sur les charges de production du haricot.

Nombre de Investissement Bénéfice net Investissement pour Bénéfice net


campagne pour le maïs le haricot
Pour le maïs pour le haricot
01 13 300 402 10 699 598 12 225 402 19 774 598 FCFA
FCFA FCFA
FCFA
02 11 468 600 12 430 558 10 742 600 21 156 558 FCFA
FCFA FCFA
FCFA
03 11 468 600 12 430 558 10 742 600 21 156 558 FCFA
FCFA FCFA
FCFA

La lecture croisée du tableau ressort que :

22. Le bénéfice net de la 1ère campagne du Maïs ne peut pas financer la 1 ère campagne du
haricot

23. Le bénéfice net de la 1ère campagne du haricot peut financer la 2ème campagne du Maïs

24. Le bénéfice net de la 2ème campagne du Maïs peut financer la 2ème campagne du haricot

25. Le bénéfice net de la 2ème campagne du haricot peut financer la 3ème campagne du Maïs

26. Le bénéfice net de la 3ème campagne du Maïs peut financer la 3ème campagne du
Haricot etc…

Conclusion générale

La culture en rotation du Maïs-Haricot est agronomiquement et économiquement


rentable à condition que les pratiques culturales, les calendriers agricoles et les plans
de trésorerie soient rigoureusement respectés.

Page 18
Page 19
Page 20
Page 21