Vous êtes sur la page 1sur 2

E.N.I.T.

Unité Pédagogique de Mathématiques Appliquées


Examen – Mathématiques pour l’Ingénieur I Janvier 2019
Classes : 1ère année Durée 2H00
Documents non autorisés 2 pages

Dans toute l’épreuve, µ désigne la mesure de Lebesgue sur R.


Pour une fonction f , on désigne par fb sa transformée de Fourier eventuelle.

Exercice 1.

1. L’équation fb = I[−1,1] admet-elle de solutions dans L1 (R) ? Justifier votre réponse.

2. Pour α > 0 un réel donné, soit gα la fonction définie sur R par:

gα (y) = ye−αy I]0,+∞[ (y).

Soit fα ∈ L1 (R) vérifiant :


fbα = gα .
En utilisant la formule de la transformée de Fourier inverse, vérifier que
1 1
fα (x) = √ , ∀ x ∈ R.
2π (ix − α)2
Z
dx
3. En déduire la valeur de l’intégrale .
R (α2 + x2 )2

α ∗ fα , le produit de convolution de fα par la fonction elle même.


4. Calculer f\
R +∞
5. Pour x ∈ R, soit la fonction définie par : h(x) = 0 y 2 e−2y+ixy dy. Montrer que :


h(x) = f2 (x).
ix − 2

6. En déduire la fonction f1 ∗ f1 .

Exercice 2.

1. Vérifier que la fonction f : x 7→ log(|x|)I]0,+∞[ (x) définit une distribution sur R. On note
Tf la distribution associée.

2. Soit T l’application définie par:

T : D(R)
Z → R,
ϕ→− f (x)ϕ0 (x)dx + ϕ(0).
R

Montrer que T est une distribution sur R.

1
3. Vérifier que pour toute fonction ϕ ∈ D(R), on a :
Z +∞ Z +∞
0 00
log(x)(2ϕ (x) + xϕ (x))dx = log(x)ϕ0 (x)dx + ϕ(0).
0 0

4. En déduire que x(Tf )00 = T .

5. Résoudre dans D0 (R) l’équation xU = T .

Exercice 3. Z
1
2
Soit l’espace de Hilbert réel H = L (] − π, π[) muni de la norme kf k2 = ( |f (x)|2 dx) 2
]−π,π[
associée au produit scalaire définie par :
Z
(f, g) = f (t)g(t)dµ(t), ∀ f, g ∈ H.
]−π,π[

Soit  Z 
F = f ∈F ; f (t) sin(t)dµ(t) = 0 .
]−π,π[

1. Montrer que F est un sous espace vectoriel de H.

2. Montrer que Z
| (f (t) − g(t)) sin(t)dt| ≤ λkf − gk2 , ∀ f, g ∈ H,
]−π,π[
Z
1
où λ = ( sin2 (t)dt) 2 .
]−π,π[

3. Montrer que F est fermé dans H.

4. Soit f ∈ H, montrer qu’il existe une unique fonction f˜ ∈ F telle que :

kf − f˜k2 ≤ kf − gk2 , ∀ g ∈ F
Z
sin(t)
5. Vérifier que f˜ = f − f (t) sin(t)dt.
λ2 ]−π,π[

6. Calculer f˜ pour f (t) = sin(t).

7. En déduire qu’on a:
Z
2
λ ≤ |g(t) − sin(t)|2 dt, ∀ g ∈ H, g une fonction paire.
]−π,π[