Vous êtes sur la page 1sur 2

Cours 2020-20 21

Eléments de la théorie des graphes 1 G . In d u s A e t B


Théorie des graphes P r . M o h a m e d D H IB
Suite du cours

4. Théorème d’Euler
4.1. Chaîne eulérienne- cycle eulérien
4.2. Théorème

Application
On considère la disposition des ponts de la ville de KOENIZSBERG (ville en Russie) suivante, où
A et C sont deux iles et B et D sont les berges :

Un piéton peut-il
il en se promenant traverser chacun des sept ponts de la ville une et une seule fois,
fois et
revenir au point de départ ?
On modélise le problème par un graphe puis on cherche s’il existe un cycle eulérien ?

Calculons les degrés des points A, B, C et D :

1
Sommet A B C D
degré 5 3 3 3

Pas de cycle eulérien ni de chaîne eulérienne. Le piéton ne peut pas traverser les 7 ponts une et une
seule fois et revenir au point de départ.

5. Coloriage des sommets d’un graphe

5.1. Définitions
- Colorier un graphe consiste à affecter une couleur à chacun des sommets de sorte que deux
sommets adjacents ne soient pas de la même couleur.
- Le nombre chromatique d’un graphe G est le nombre minimal de couleurs nécessaires pour
colorier. On note (G).

5.2. Propriétés
- Soit D le degré le plus grand des sommets du graphe G. Alors (G)  D+1
- Le nombre chromatique d’un graphe G complet est égal à l’ordre de ce graphe

5.3. Algorithme de Welsh-Powell

Application sur un exemple.


1. Classer les sommets du plus haut degré au plus petit : D, C=E, B, A
2. On choisit une couleur pour le premier sommet (ici D par exemple rouge)
3. Colorie de la même couleur tous les sommets non adjacents au sommet D (ici A).
4. On re-itère ce procédé avec une autre couleur pour le premier sommet non colorié de la liste.
Nous colorons le sommet C en bleu ainsi que le sommet B (ne sont pas adjacents).
5. On recommence jusqu’à épuisement des sommets : ici, on choisit une couleur pour le
sommet E par exemple le jaune.

Remarque

L’algorithme de Welsh-Powell ne donne pas nécessairement le nombre minimal de couleurs.