Vous êtes sur la page 1sur 6

La république tunisienne

Ministère de l’enseignement supérieur et de la


recherche scientifique

Institut national des sciences appliquées et de technologie

AU : 2021-2022

Compte-rendu de
Travaux pratique
Analyse spectroscopique

Limeme Nada
Bio3 / groupe 4
Les additifs alimentaires sont de plus en plus utilisés dans l’industrie agro-
alimentaires, parmi ces additifs, les colorants alimentaires prédominent sur le plan
de leurs utilisations, ils sont destinés à modifier la couleur des produits
alimentaires pour les rendre plus attractifs aux yeux des consommateurs et afin
d’augmenter leurs commercialisations.
Aujourd’hui de plus en plus d’ouvrage et de spécialistes de santé dénoncent la
toxicité d’un grand nombres de colorants alimentaires, donc leurs utilisation est
limitée par des conditionnements et règlementations (règlement N°1333/2008 )
Dans ce cadre la cette manipulation a comme but :

-Détermination de coefficient d’extinction ε du deux colorants :

- jaune de quinoléine E 104


- bleu brillant ( FCF ) E 133
-Détermination de la concentration de deux colorants dans le sirop de menthe
commercialisé en les comparants avec les normes internationaux d’utilisation

En faite la réalisation de cette manipulation se base essentiellement sur une


analyse spectroscopique
I-Principe de la spectrophotométrie 
La spectrophotométrie est une méthode d’analyse quantitative qui consiste à
mesurer la densité optique d’une substance chimique donnée en solution
En effet, une source de lumière blanche émet un faisceau qui va être diffracter
au niveau de monochromateur mais celui la ne laisse passer qu’un seul type de
spectre à une longueur d’onde bien déterminée ce qui engendre la naissance
d’un faisceau monochrome d’intensité I° qui va traverser l’échantillon d’où
une partie va être absorber et l’autre diffuser avec une intensité I (I°<I)
Un photo détecteur enregistre le spectre de la transmission T=I/I° puis traite
l’information de façon à donner l’absorption.
Cette dépendance est exprimée par la loi de Beer-Lambert donnée par la
relation suivante

A=Log (I/I0) = = ε LC
Avec:
A: l’absorbance ou la densité optique de la solution pour une longueur d’onde λ.
I, I0 : intensité du faisceau émergent et incident.
C : concentration de l’espèce absorbée (mol /l).
L: épaisseur de la cuve (en cm).

ε : coefficient d’absorption molaire.


-la concentration est proportionnelle à la densité optique

Le Protocol expérimentale :
1/détermination de coefficient d’extinction de :
A/ jaune quinoléine E104
- Préparation d’une gamme étalon de jaune quinoléine
- Avec une concentration mère C1 =200 µg/l = 0.2 g/l
- NB : afin de déterminer le coefficient d’extinction il faut passer de la
concentration massique au concentration molaire
- Sachant que MM(E104) = 477.38 g/mol
- Et comme n=m/MM = 0.2/477.38 = 0.42 *10^-3 mole
- Et C= n/ v = 0.42 *10^-3 mole/l
dilutions 1/2 1/3 1/4 Mère
La concentration 0.21 0.14 0.105 0.42
en mol/l (10^-3)
-mesure de DO a une longueur d’onde =410 nm
La concentration 0.21 0.14 0.105 0.42
en mol/l (10^-3)
DO 0.397 0.285 0.215 0.765
- Traçage du courbe d’étalonnage : DO= f(concentration de E104 en mol/l)
figure 1
B/ bleu brillant E133 :
- Préparation d’une gamme étalon de bleu brillant
- Avec une concentration mère C1 =100 µg/l = 0.1 g/l
- Sachant que MM(E133) = 793 g/mol
- Et comme n=m/MM = 0.1/793 = 0.126 *10^-3 mole
- Et C= n/ v = 0.126 *10^-3 mole/l
dilution 1/2 1/3 1/4 Mère
La concentration 0.063 0.042 0.0315 0.126
en mol/l (10^-3)
- -mesure de DO a une longueur d’onde = 630 nm
La concentration 0.063 0.042 0.0315 0.126
en mol/l (10^-3)
DO 0.256 0.173 0.152 0.457

- Traçage du courbe d’étalonnage : DO= f(concentration de E133 en mol/l)


figure 2
2/détermination de concentration des deux colorants dans le sirop de la
menthe
-réalisation de deux dilutions de sirop de menthe pour ne pas avoir une
concentration trop élevée et pouvoir faire les analyses une à 1/10 et une
2éme à 1/20)
-mesure de DO à deux longueurs d’onde :
à 630 nm (bleu brillant E133) :
Dilution 1/10 1/20
DO 0.574 0.215
à 430 nm (jaune quinoléine) :
Dilution 1/10 1/20
DO 0.405 0.140
Résultat :

A/ détermination des coefficients d’extinction ε :


Les courbes d’étalonnages illustrées dans les figures 1 et 2 sont des courbes
linéaires d’équation Y= Ax+b
Et d’après la loi de Beer-lambert :
A = ε LC
Et savons que L : largeur de la cuve qui est standard de 1 cm

Donc ε  correspond à la pente de ces courbes :


Avec
Y 2−Y 1
pente=
X 2− X 1
0−0.397
ε (jaune quinoléineE104)= ( 0−0.21 )∗10 −3 =1.9 *10^3

0−0.256
ε (bleu brillant E133) = ( 0−0.063 )∗10 −3 = 4.06*10^3

B/détermination de concentrations de deux colorants dans le sirop de


menthe :
D’après la loi de beer-lambert : A = ε LC

Donc C= A/ εL
Les dilutions La concentration Concentration Concentration
en mole/l mère mole/l moyenne
1/10 0.574 0.3*10^-3*10 2.6*10^-3
C=
1.9∗103
=0.3*10^-3 = 3*10^-3
Jaune quinoléine 0.215
1/20 C= 0.11*10^-
E104
1.9∗103 3*20
=0.11*10^-3
= 2.2*10^-3
1/10 0.405 0.099*10^- 1.29*10^-3
C=
4.06∗103 3*10
bleu brillant =0.099*10^-3 =0.99*10^-3
E133
1/20 0.03*10^-
0.140 3*20=
C= =
4.06∗103 0.6*10^-3
0.03*10^-3

La convention de la concentration molaire à la concentration massique :


C massique = C molaire *MM
Et sachant que :
MM(E133) = 793 g/mol
Donc C(E133)= 1.02 g/l = 1.02 .10^3 mg/l =1.02 .10^3 mg/kg
MM(E104) = 477.38 g/mol
C(E133)= 1.24 g/l = 1.24.10^3 mg/l =1.24.10^3 mg/kg

Conclusion :
Etant donnée que la dose journalière admise DJA en bleu brillant (E133)
Ne dépasse pas 6 mg/kg pour ne pas être nocif pour l’être humain
Mais on a remarqué qu’il est présent dans le sirop de menthe avec une
concentration qui dépasse les normes
De même la DJA de jaune de quinoléine (E104) est égal à 10 mg/kg < 1.24.10^3
mg/kg (concentration dans le sirop de menthe) donc celui-ci est présent dans
le sirop de menthe avec une concentration qui dépasse les normes