Vous êtes sur la page 1sur 22

Agile BIM

Boîte à outil Agile

La galazxy des pratiques AGILE

Daily meeting
Retrospective / Amélioration continue
Travail par pair (ou en binôme)
Itérations
Récit utilisateur
Démos régulières du projet
Conception pilotée par les tests
....

Vous pouvez contribuer à ces fiches pratiques pour mettre en place même de manière
épisodique ou expérimentale certaines de ces pratiques agiles.
Le standup ou daily meeting

Le daily meeting devant un tableau Kanban

Qu'est-ce que le standup ou daily meeting

Faire le point sur le projet avec tous les intervenants idéalement tous les jours pendant une
durée de 15 minutes environ. Cela permet que chacun soit au courant de l'état
d'avancement et de lever très rapidement de possible blocages.

Pourquoi ça change la donne

Ne plus perdre de temps à attendre des réponses


Avoir une idée très claire d’où le projet en est
Renforcer la notion d'équipe

Les pièges à éviter


Le daily se transforme en suivi d'avancement
Un daily soit trop long et technique et augmente la charge de réunion
Un daily soit perçu comme inutile

Comment le mettre en place

S'assurer que tous les intervenants soient d'accord avec ce principe


Définir un rythme qui convient à tous le monde et au projet (tous les jours, 1 x par
semaine...)
Définir une heure qui convient à tous le monde (matin, début d'après-midi, soir....)
Utiliser si possible un tableau kanban ou board
Si ces réunions sont à distance choisir une solution de board virtuel et de réunion en
ligne
Créer un événement d'agenda partagé pour rappeler la réunion

Vous pouvez améliorer cet article !

Pour approfondir

Découvrez l'épisode sur le daily du podcast Agile BIM

https://open.spotify.com/show/75fEAJA
Agile BIM Ss5baQJQrZBQWJC?
si=NkIKd9jUQ06BhnoEwkDoug

Vous pouvez contribuer !

Read it in English

Standup meeting /en/agile-toolbox/standup-meeting


Travailler par itérations

Diviser un projet complexe en plus petites marches simples

Pourquoi c'est intéressant

Réduire la complexité d'un projet et terminer des parties au lieu de tout avancer de
front
Obliger les parties prenantes à faire des choix prioriser ce qui est le plus important en
premier
Montrer le plus vite possible des choses (maquettes, esquisse, calcul....) pour faire
réagir et recueillir des retours
Structurer le rythme de travail que ça soit avec une méthodologie de travail en continu
(kanban) ou par période de temps ou sprint (scrum)

Les phases ce sont déjà des itérations ?


Pour travailler avec des itérations, il faut d'abord découper le projet en plus petites parties.
En tant qu'architecte ou professionnel de l'architecture, on a déjà l'habitude de travailler
avec des phases.

Néanmoins les phases sont une étape trop grande (2-3 mois en général), et il faut
rechercher à d'avantage découper ce qui est dans les phases ou même pourquoi remettre
en question certains découpages de phases traditionnelle.

Vous n'avez pas besoin de découper tous le projet de A à Z en avance bien sûr. Mais il est
tout de même important d'avoir une vision globale des différentes étapes qui doivent être
franchis pour concevoir un bâtiment ou un espace public. Une fois la vision globale connue,
vous pouvez identifier ce qui pourrait être votre premier objectif.

Comment découper mes itérations

En pratique, voila ce que vous pouvez faire :

Lister tous le programme du bâtiment sous la forme de post-it physique ou virtuel


Identifier notamment ce qui est dépendant l'un de l'autre
Identifier ce qui a plus de valeur pour l'utilisateur, le maître d'ouvrage et / ou l'utilisateur
final
identifier ce qui est plus difficile / complexe et ce qui est plus simple
Identifier les interfaces entre les corps d'état (architecte / ingénieur par exemple)
Puis procéder à une priorisation des tâches en suivant les techniques de storyboard par
exemple

Comment se déroule une itération

Un cycle agile ou itération courte est une période de travail de 1, 2 ou 3 semaines qui
correspond à une étape de conception d'un projet
L'itération doit être définie à l'avance si possible pour être sûr d'avoir pris le temps de
prioriser les tâches et qu’au bout de la période il sera possible de faire une démo
Préférez une itération modeste mais qui se termine comme prévu, à une itération trop
ambitieuse mais ou la moitié des points ne seront à la fin par traité. En effet choisir
pour ne garder que le plus important est au cœur des approches agiles.
Une fois l'itération terminée, il est important d'en tirer des conclusions en faisant une
demo avec les parties prenantes (maître d'ouvrage, équipe projet...) et si possible une
retrospective en interne pour bien analyser comment s'est passer l'itération. Dans un
but de progresser et d'apprendre, c'est l'amélioration continue.

Vous pouvez améliorer cet article !

Pour approfondir

Découvrez l'épisode sur les itérations courtes du podcast Agile BIM

https://open.spotify.com/episode/4Z7C1
Utiliser les cycles courts en architecture a0WUIIfNTHuDZq5dA
Priorisation / Storyboard

Vous pouvez améliorer cet article !


Les "demos" du projet

Vous pouvez améliorer cet article !


Les retours de l'utilisateur
Faire participer les habitants, une pratique qui se développe

En architecture il est rare d'avoir le retour direct de l'utilisateur final. Par exemple dans le cas
d'un logement, des personnes qui vont habiter ce logement.

Ceci pour plusieurs raisons :

l'utilisateur n'est souvent pas connu au moment de la conception


le maître d'ouvrage sert souvent d'intermédiaire et il a consulté ses utilisateurs en
amont

Néanmoins cela tend à changer, notamment :

grâce aux outils de communication numériques qui permettent d'interroger les


utilisateurs pour un coût bien moindre, sans forcément organiser des ateliers
comme dans d'autres domaines, le participatif a le vent en pompe et donc des ateliers
sont organisés plus en amont
les réseaux sociaux permettent d'amplifier des démarches et de communiquer plus en
temps réel sur le projet

Les démarches d'informer mais aussi de faire participer les utilisateurs finaux sont plus
répondues en urbanisme notamment, lors de la conception d'un quartier entier. Les
"utilisateurs" qui sont donc les habitants du quartier sont d'ailleurs à plus d'un titre les
experts de leur quartier. Ils en connaissent les problèmes, les qualités. Il faut alors trouver
un point de rencontre entre le projet proposé par l'équipe de conception et les attentes des
habitants.

Cette démarche a de nombreux atouts :

Crowdsourcer une connaissance du quartier qui seraient difficile d'obtenir autrement


Étudier le projet depuis des points de vue très différents donc l'enrichir
Faire participer les habitants donc les faire s'impliquer et accepter positivement le
projet
Mettre à l'épreuve des hypothèses de projet au-delà de l'équipe de conception
....
Le développement de l'architecture collaborative

Exemple 1 / Atelier d'architecture autogérée - Projet Civic Lab 2016

Certaines agences se sont fait la spécialité de travailler de manière collaborative avec les
habitants. On peut citer par exemple l'atelier d'architecture autogérée qui présentent sur
son site plusieurs projets appliquant la démarche collaborative.

Atelier utilisateurs avec l'atelier d'architecture autogéré / Projet CivicLab 2016


Atelier utilisateurs avec l'atelier d'architecture autogéré / Projet CivicLab 2016

Exemple 2 : La ZAC Clichy Batignolle

Autre Exemple de démarche collaborative pour la conception d'un quartier : La ZAC Clichy
Batignolles

https://archive-clichy-
L'Atelier Batignolles batignolles.parisetmetropole-
amenagement.fr/latelier-batignolles.html
Atelier Clichy Batignolles / Conception participative

Atelier Clichy Batignolles / Conception participative


Exemple de compte-re… cr_atelier_batignolles_so-phase2_seance2_2013_05_28_0.pdf - 2MB
Les rétrospectives

Vous pouvez améliorer cet article !


L'amélioration continue

Vous pouvez améliorer cet article !


Conception en binôme

Conception par pair / Un travail à deux pour apprendre et résoudre des problèmes

Quel est l'avantage ?

Travailler à deux sur un même problème permet de le résoudre plus rapidement


Il permet de diffuser les connaissances technique et sur le projet
Le travail en équipe permet une émulation

Sur quel sujet travailler par pair (en binôme)

Sur des sujets particulièrement complexe


Sur des sujets connus que de peu de personne et qui mériterait d'être plus partagé
Avec une personne nouvelle qui pourrait ainsi se former et s'intégrer

Comment le faire
S'assurer que tout le monde est au courant et d'accord (les personnes qui travaillent en
pair mais aussi la hiérarchie)
Définir l'objectif et la délimitation du travail à faire ainsi à deux
L'une des personne propose de mener la session et donc commence à travailler sur le
logiciel BIM par exemple. L'autre personne sert un peu de co-pilote et questionne si
besoin ses choix. Le travail devient ainsi une discussion.
Au bout d'un certain temps, 1 ou 2 heures, 1 demi-journée, on inverse les rôles

Pourquoi ça marche ?

Les deux personnes ont souvent une connaissance et une expérience qui se complètent
Travailler à deux génère naturellement de l'émulation
Le fait d'avoir un rôle en recul dans le cas du co-pilote permet d'avoir une vision qu'on a
rarement quand on travaille tout seul et qui permet au final de gagner du temps.

Vous pouvez améliorer cet article !


Temps passé / Objectif
Pourquoi calculer le temps passé n'est pas forcément une bonne idée ?

Dans un projet d'architecture, la rentabilité est souvent un problème. De nombreuses


tâches sont très chronophages. La relation avec le client peut également impacter, si par
exemple il demande beaucoup de réunions ou change d'avis souvent. Vous voyez ce dont
je veux parler ?

On est donc tenté de calculer le temps de tout ce que l'on fait et de demander à l'équipe de
le faire. Cette stratégie n'est en soi pas mauvaise. Mais elle peut être perçue comme un
poids pour l'équipe, notamment pour une majorité d'entre nous qui ne voient pas d'un très
bon œil, de se surcharger à faire ces tâches, perçues qu'on le veuille ou nous comme du
"reporting".

Mais surtout car ces métriques ne sont finalement pas très actionnables. Une fois qu'on a
passé 10 h à faire une tâche alors qu'on pensait en passer 5 h seulement. Qu'est-ce qu'on
peut faire ? Demander un supplément au client ? C'est rarement possible malheureusement.
Alors quoi faire ? Je vous propose de regarder le Scrum, l'un des approches Agile les plus
populaires, et ce que cette approche propose pour visualiser l'avancement par rapport à des
objectifs.

Vous pouvez améliorer cet article !


Tableau Kanban / Board

Vous pouvez améliorer cet article !

Vous aimerez peut-être aussi