Vous êtes sur la page 1sur 1

Le malade d’uriner sur un appareillage qui va afficher les

résultats, volume et pression de façon instantanée.


Débit maximal normal > 15 ml/s
Débit maximal Pathologique < 10 ml/s
10 ml/s < Débit maximal limite < 15 ml/s
Stockage
Vidange
D e b im e t r i e Mesurer la pression intra-vésicale durant un remplissage
vésical et durant les mictions, grâce à une sonde urétro-
vésicale munie d’un capteur.
Cet examen va évaluer l’activité du detrusor en se basant
sur la courbe de pressions obtenu.
Etudes Urodynamiques C y s t o m a n o m e t r ie
VESSIE Apprécie les pressions au niveau de l’urètre et le tonus du
sphincter et donc sa pression de clôture. Elle est efficace si
elle atteint 80 cm d’eau et inefficace si elle est inférieure à

Vidange si P vésicale > P urétrale


P r o fi lo m e t r ie 30 cm d’eau.

Stockage si P vésicale < P urétrale


u r e t r a le
L'électromyographie mesure l'activité du sphincter strié
de l’urètre et ceci à l’aide d’une électrode aiguille à usage
unique ou d’électrodes autocollantes
EM G
Relachement du sphincter lisse
Sphincter lisse
Vessie neurogene
Sous controle volontaire Sphincter strie

Centrale Centrale Peripherique


- Hyperactivite vesicale Dysfonctionnement- Paralysie vesicale flaccide
neurogene - spastique neuromusculaire spastique
neurogene - atone

Miction et SBAU Clinique : Clinique :


-
Clinique :
Retention urinaire
- Miction involontaire spontanee - Incontinence par urgenturie
- Incontinence par hyperinflation
- Insensibilite vesicale de - Nycturie
vesicale
remplissage - Pollakiurie
- Sensation de remplissage absente

Choc spinal
- Syndrome dysurique
- Erection absente

les troubles de la
les troubles de la
phase Etudes urodynamique : Etudes urodynamique :
phase de les troubles de la
mictionelle : Circonstances : - Vessie de faible volume Etudes urodynamique : - Capacite vesicale et volume

remplissage: phase post >Lesion de moelle epiniere au-


- Pression intravesicale elevee Memes resultats quel'hyperactivite
residuel eleves
vesicale neurogene mais a un degre- Atonie des sphincters et du
- Dysurie : retard au dessus de S2-S4 + arc reflexe Traitement : - Dyssynergie entre detrusor et
mictionelle :
detrusor
- Incontinence urinaire intact
sphincter externe moins importante
démarrage de la miction, - Anticholinergiques : - Reflux vesico-ureteral - Faible pression intra-vesicale
- Enuresie nécessité de pousser pour Les gouttes retardataires Caracteristiques :
pour prevenir
- Pollakiurie diurnie initier la miction, jet faible et la sensation de vidange > Capacite vesicale reduite
et/ou en l'incontinence par
- Nyctiurie  incomplètes peuvent aussi > Contraction involonataire du
s'intégrer au detrusor hyperactivite du
- Urgenturie arrosoir, jet interrompu, >Pression vesicale eleve lors de la detrusor Traitement :
miction en plusieurs syndrome dysurique  vidange Traitement : Traitement :
- Sondage intermittent ou a
- Syndrome clinique temps. - Catheterisation demeure
d'hyperactivité vésicale > Hypertrophie de la paroi vesicale - Apport hydrique important
- Brulures mictionelles > Muscles stries du planche pelvien intermitttente pour
spastique l'evacuation des urines
> Dysreflexie autonome dans les
lesions medullaires cervicales
Complications: Infections, lithiase, uremie, hydronephrose, pyelonephrite Par Sami Abi Farraj -Groupe 6 -

Vous aimerez peut-être aussi