Vous êtes sur la page 1sur 11

Ministère de L'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université de Mohammed Khidar Biskra


Faculté des Sciences et de la Technologie
Département de Génie électrique
Électrotechnique

« Electronique de Puissance »

Mini Project Sur :


« Cyclo_Convertisseur »

Préparer par : Encadreur :


- Yougherta_YAHIA * KIYYOUR Brahim

L’année universitaire 2018/2019


CONTENU

But de Project
• Introduction
• Définition
• Principe de fonctionnement
• Les Types des montages Utilisées
• Caractéristiques
• Applications
• Harmonique
• Les Avantages et les inconvénients
• Conclusion
Références

‫ــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــ‬
But de Project :
- Découvrez ce que c'est cycloconvertisseur ?
- Connaître le principe de fonctionnement du cycloconvertisseur
- Où utiliser le cycloconvertisseur ?
- Comment le cycloconvertisseur est affecté par la fréquence
‫ــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــ‬
INTRODUCTION
Un cycloconvertisseur est un montage de l'électronique de puissance qui
réalise une conversion directe ‘’alternatif/alternatif ’’. C'est-à-dire qu'il peut changer
la fréquence du signal en sortie.
C'est une forme de convertisseur matriciel (c'est-à-dire que pour
«’’N’’ phases à l'entrée et P phases à la sortie, il faut NxP interrupteurs
bidirectionnels). Ces interrupteurs bidirectionnels sont une association de
deux thyristors (en anti-parallèle), ou un triac, dont la commutation au blocage se
fait de manière naturelle avec le passage par zéro du courant qui les traverse, ou
bien un ou deux IGBTs ou RIGBT.
On peut aussi réaliser ce schéma avec des interrupteurs bidirectionnels
bicommandables (à base de transistor ou de thyristor GTO), mais le
terme cycloconvertisseur est réservé à ceux utilisant des thyristors.
Généralement, l'amplitude et la fréquence de la tension d'entrée sont fixes, tandis
que celles de la tension de sortie sont variables (mais ce n'est pas obligatoire).
Contrairement aux convertisseurs indirects (redresseurs-onduleurs), un
cycloconvertisseur à thyristors ne peut fabriquer qu'une fréquence inférieure à celle
de l'entrée. Cependant, la mise en place d'un convertisseur matriciel à
"interrupteurs" évolués permet d'obtenir un gain entre 0 et l'infini (théorique),
identiquement à un montage buck-boost.
Ce montage n'est plus que rarement utilisé, en particulier à cause de la
mauvaise qualité des formes d'ondes obtenues, sauf pour les très fortes puissances
(quelques dizaines de mégawatts et au-delà), où son faible coût fait oublier ses
inconvénients.
Par contre, l'utilisation de convertisseurs matriciels est en pleine expansion,
notamment dans l'aéronautique du fait de la compacité du montage.

Il existe en fait deux sortes de convertisseurs matriciels (cycloconvertisseurs) :


les convertisseurs directs (matrice 3x3) et indirects qui comme pour les onduleurs
classiques transforment l'alternatif en continu et le continu en alternatif.
Définition :
Les Cycloconvertisseurs sont des variateurs de fréquence, se sont des dispositifs
fonctionnant en commutation naturelle. Les cycloconvertisseurs ne constituent donc
qu'une partie de l'ensemble des convertisseurs directs de fréquence, qui comprennent
également les multiplicateurs de fréquence. Le Cycloconvertisseur permet de varier la
valeur et la fréquence des tensions de sortie d’une manière continue. Généralement la
fréquence de sortie est nettement inférieure à la fréquence d’entrée.

Principe de fonctionnement :
Les tensions de sortie sont élaborées à partir de portions de sinusoïdes du réseau
d'alimentation, un découpage adéquat permettant d'obtenir des signaux ayant une
fréquence et une amplitude déterminées tout en présentant un taux d'harmoniques
raisonnable. Ainsi, par exemple, à partir d'un réseau triphasé de fréquence f0 , on peut
f0
créer un signal de fréquence comme le présente la « Figure 1 »
6

La structure de base d’un cycloconvertisseur est basée sur des montages redresseurs (en
effet, il suffit de moduler l'angle de retard à l'amorçage au rythme de la basse fréquence
pour obtenir à la sortie des montages une forme de tension analogue à celle représentée ci-
dessus). Il est composé de deux phases, chaque phase est constituée par un groupement en
parallèle inverse de deux redresseurs (Fig 2), débitant Chacun une alternance de sortie
donc on peut dire que les cycloconvertisseurs sont des montages forcement réversibles.
Les Types des Montages Utilisées :
Cycloconvertisseurs monophasé
Par une transformation à partie médiane. Les thyristors Th1 et Th3 forment le groupe
convertisseur positif alors que Th2 et Th4 constituent le groupe négatif

Cycloconvertisseurs d'indice de pulsation égal à 3


Comme indiqué la figure (4), ils sont constitués par des associations de redresseurs de type
P3. Les inductances dont le rôle est de limiter l'amplitude des courants de circulation,
peuvent évidemment être supprimées si on n'utilise pas ce mode de fonctionnement.

Cycloconvertisseurs d'indice de pulsation égal à 6


Ce sont les dispositifs les plus couramment utilisés. Plusieurs schémas sont possibles.
Nous ne citerons ici que le montage de base, constitué de redresseurs de type PD3 figure 4
Nous signalant simplement qu'il n'est utilisable que lorsque la charge est effectivement
constituée de trois éléments indépendants en triphasé
Fonctionnement en réglage de phase
Selon les figure 4 et figure 5 .a, si les thyristors des groupes positif et négatif conduisent
simultanément, alors ils court-circuitent l’alimentation. Pour éliminer cette possibilité, on
peut insérer une bobine d’absorption entre les groupes, pour limiter le courant de
circulation ou encore aménager l’électronique de commande de manière à ce qu’un groupe
ne soit pas amorcé alors que le courant circule dans l’autre. Le fonctionnement sans
courant de circulation (ou encore en groupe bloqué) implique l’inhibition de l’amorçage
d’un groupe jusqu’à la cessation du courant dans l’autre.

Figure (5) : Cyclonvertisseur monophasé alimentant une résistance pure.


Fonctionnement en ondes pleines
On peut commander un cycloconvertisseur de manière à ce que chaque groupe fonctionne
en pleine conduction, comme s’il comportait des diodes. Les formes d’ondes de la tension
de sortie d’un tel cycloconvertisseur sont représentées à la figure 6
Ce cycloconvertisseur est aussi appelé cycloconvertisseur enveloppe. Le rapport de la
fréquence de sortie à la fréquence d’entrée ne varie plus arbitrairement de manière
continue entre 0 et la fréquence du réseau mais il est restreint à des nombres entiers ou à
des fractions simples. Il est également à noter que l’on ne peut pas régler l’amplitude de la
tension de sortie. De part ces limitations, le cycloconvertisseur à ondes pleines est
beaucoup moins rependu que le cycloconvertisseur à réglage de phase, même si la
commande en est infiniment plus complexe

Figure (6) : Différentes formes d’ondes d’un cycloconvertisseur à ondes pleines.


Caractéristiques :
Alors que les dispositifs de commutation SCR à commande de phase peuvent
être utilisés dans toute la gamme de CycloConVertisseur, les CycloConVertisseurs à
faible coût et à faible consommation basés sur TRIAC sont réservés de manière
inhérente aux applications à charge résistive. L'amplitude et la fréquence de la
tension de sortie des convertisseurs sont toutes deux variables. La sortie de rapport
de fréquences d'entrée d'un CycloConVertisseur triphasé doit être inférieure à environ
un tiers pour faire circuler mode courant VCC ou une moitié pour le mode
de blocage CycloConVertisseur.
La Qualité de forme d'onde de sortie améliore aussi le nombre
d'impulsionsdes ponts de dispositifs de commutation en configuration déphasée
augmente l'entrée de CycloConVertisseur. En général, les CycloConVertisseurs peuvent
être avec des configurations d'entrée / sortie monophasées / monophasées,
triphasées / monophasées et triphasées / triphasées, la plupart des applications
étant toutefois triphasées / triphasées.

Les Applications :
On retrouve les cycloconvertisseurs comme des variateurs de vitesse pour les moteurs
synchrones et asynchrone de forte puissance, les machines de 1.5MW et plus et tournant à
des vitesses très lentes.
A titre d’exemple les cycloconvertisseurs sont appliqués pour les moteurs des
machines d’extraction minière, les moteurs d’entrainement des broyeurs à ciment, les
moteurs à propulsion des navires.
Les bases fréquence générées par le cycloconvertisseur permettent de commander des
moteurs synchrones tournant à très basses vitesses.
Les cycloconvertisseurs possèdent une autre application, ils permettent d’alimenter
une charge monophasée à partir d’un système triphasé sans déséquilibrer les courants dans
les trois lignes.
Les cycloconvertisseurs peuvent être employés aussi dans les domaines suivants:
• Transposition de la fréquence d'une source
• Génération de puissance réactive
• Connexion de deux réseaux de fréquence différente
Harmoniques :
Le fonctionnement CycloConVertisseur crée des harmoniques de courant et de
tension à l'entrée et à la sortie du CycloConVertisseur. Des harmoniques de ligne CA
sont créées à l'entrée de CycloConVertisseur conformément à l'équation,

• f h = f 1 ( k q ± 1) ± 6 n f o

• f h = fréquence harmonique imposée sur la ligne alternative


• k et n = nombres entiers
• q = nombre d'impulsions (6, 12...)
• f o = fréquence de sortie du CCV
• Le premier terme de l'équation représente les composantes harmoniques
du convertisseur de nombre d'impulsions à partir de la configuration à six
impulsions
• Le deuxième terme de l'équation désigne les fréquences caractéristiques
de la bande latérale du convertisseur, y compris les interharmoniques et
les sous-harmoniques associés.
Les Avantages et les inconvénients :
Les avantages découlent du fait qu'il s'agit d'un convertisseur direct donc sans élément
intermédiaire de stockage de l'énergie, du fait qu'il travaille en commutation naturelle donc
qu'on peut utiliser des thyristors ordinaires, du fait qu'il s'agit d'un groupement de
redresseurs donc qu'on bénéficie de l'expérience acquise sur le plus classique des
convertisseurs. De par son principe même, le cycloconvertisseur est réversible, il permet
une variation continue de la fréquence et de la valeur des tensions de sortie.
Les inconvénients du cycloconvertisseur sont surtout :
• le grand nombre de thyristors nécessaires. d'ordinaire on utilise des redresseurs d'indice 6
il faut donc 12 thyristors pour une sortie monophasée, 36 pour une sortie triphasée.
• la consommation de puissance réactive. Comme dans tous les redresseurs fonctionnant
avec un fort retard au déblocage des semi-conducteurs, la consommation de puissance
réactive à la fréquence fondamentale est importante.
• les harmoniques des tensions de sortie et des courants d'entrée. La valeur et le nombre
de ces harmoniques sont à première vue un peu ‘’effrayants’’.

La limitation de ses possibilités porte sur la fréquence. Pour éviter la présence


d'harmoniques particulièrement gênants, on doit limiter la fréquence de sortie à environ
0.25 𝑓 , 0.33 𝑓 ou 0.60 𝑓 suivant qu'on utilise des redresseurs d'indice de pulsation égal à 3,
6 ou 12.

Conclusion :
Dans ce Project on a étudie les différents caractéristiques d’un cycloconvertisseur
et les principaux types d’amorçage, leurs principes de fonctionnement et ainsi leurs
domaines d’applications. Les composants constituant, sa structure avec les
différents types
des montages utilisés ont été montrés.
La nature de signal
Références
1- ( Lander 1993 , p. 188)
2- Bose (2006), p. 153
3- Bose, Bimal K. (2006). Electronique de puissance et motorisations: avancées et
tendances . Amsterdam: académique. p. 126. ISBN 978-0-12-088405-6 .
4- Bimal K. Bose, Power Electronics and Motor Drives : Advances and Trends, Amsterdam, -
Academic, 2006 (ISBN 978-0-12-088405-6), p. 126

5- IEEE Std 519 (1992). "Pratiques recommandées et exigences de l'IEEE pour le contrôle
harmonique dans les systèmes d'alimentation électrique". IEEE: 25. doi : 10.1109 /
IEEESTD.1993.114370 .
6- B , Pelly , ,R(1971)-interscience,NewYork’’The theory and design of cycloconverters’’(liver)
7- électronique de puissance Principes « claude Chevassu » ENSM.
8- Sarra Gamache Mémoire« Conception et réalisation d’un cycloconvertisseur monophasé «