Vous êtes sur la page 1sur 14

17/02/2020

Ceci n’est qu’un supplément

Les Notes de cours devront être prises durant le cours magistral

Partie Matériaux

Prof. K. El Mabrouk 58

2.3 CLASSIFICATION DES MATÉRIAUX ET DES PROPRIÉTÉS


2.3.3 Les principales propriétés des grandes classes de matériaux
Matériaux métalliques

Prof. K. El Mabrouk 59

1
17/02/2020

2.3 CLASSIFICATION DES MATÉRIAUX ET DES PROPRIÉTÉS


2.3.3 Les principales propriétés des grandes classes de matériaux
Matériaux métalliques
Tableau 2.4 CLASSIFICATION NON EXHAUSTIVE DES PROPRIÉTÉS D’USAGE DES MATÉRIAUX : OUTRE LEUR CARACTÈRE OBJECTIF OU ATTRIBUÉ, CES PROPRIÉTÉS PEUVENT ÊTRE DE VOLUME

(V) OU DE SURFACE (S), PROPRES AU MATÉRIAU SEUL (P) OU INTERACTIVES (I) ENTRE LE MATÉRIAU ET SON ENVIRONNEMENT.

Prof. K. El Mabrouk 60

2.3 CLASSIFICATION DES MATÉRIAUX ET DES PROPRIÉTÉS


2.3.3 Les principales propriétés des grandes classes de matériaux
Matériaux organiques

Prof. K. El Mabrouk 61

2
17/02/2020

2.3 CLASSIFICATION DES MATÉRIAUX ET DES PROPRIÉTÉS


2.3.3 Les principales propriétés des grandes classes de matériaux
Matériaux minéraux

Prof. K. El Mabrouk 62

2.3 CLASSIFICATION DES MATÉRIAUX ET DES PROPRIÉTÉS


2.3.3 Les principales propriétés des grandes classes de matériaux

Matériaux composites. Selon leur structure et la nature de leurs composants, les

propriétés des matériaux composites sont extrêmement variables : pour la plupart, elles

sont intermédiaires entre les propriétés des matériaux qui les constituent. Parfois

cependant, certaines propriétés émergentes (propriétés résultant de l’ensemble de la

structure et des constituants du matériau, cf. § 13.2.3) peuvent prendre des valeurs

inattendues.

Prof. K. El Mabrouk 63

3
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur origine
On peut les classer en trois catégories :

Les polymères naturels sont issus des règnes végétal ou animal. On peut cependant
mentionner, dans cette catégorie, la famille des polysaccharides (cellulose, amidon…), celle
des protéines (laine, soie…), le caoutchouc naturel, etc. ;

Récolte du latex
naturel.

Cellulose Amidon

Prof. K. El Mabrouk 64

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur origine

Les polymères artificiels sont obtenus par modification chimique de polymères naturels, de
façon à transformer certaines de leurs propriétés ; les esters cellulosiques (nitrocellulose,
acétate de cellulose…) ont toujours connu une certaine importance économique ;

La nitrocellulose ou nitrate de cellulose est un ester de


cellulose, explosif, dérivé de la cellulose. Il fut utilisé dans
les munitions sous forme de fulmicoton, coton-poudre
ou encore pyroxyle.

Nitrocellulose

Prof. K. El Mabrouk 65

4
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur origine

Les polymères synthétiques, totalement issus du génie de l’Homme, sont obtenus par
polymérisation de molécules monomères. Leur variété est extrême et ce sont eux qui seront
le plus souvent considérés dans la suite de ce cours.

Prof. K. El Mabrouk 66

2.4 Classification des polymères organiques

Selon leur domaine d’application

Il est difficile de proposer une classification exhaustive tant la variété des propriétés a
multiplié les applications des polymères, comme matériaux en particulier. Il est cependant
possible de regrouper les polymères en trois grandes catégories :

 Les polymères de grande diffusion (encore appelés polymères de


commodité), dont la production annuelle s’évalue en millions de tonnes,
sont devenus d’un emploi quotidien. Le polyéthylène, le polystyrène, le
poly(chlorure de vinyle) et quelques autres sont à classer dans cette
catégorie ; ils présentent une importance économique considérable ;

Prof. K. El Mabrouk 67

5
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques

Selon leur domaine d’application

 Les polymères techniques ont des caractéristiques mécaniques qui leur


permettent de se substituer, de plus en plus, aux matériaux traditionnels
(métaux, céramiques…) dans de nombreuses applications ; les polyamides,
les polyacétals… font partie de cette famille ;

 Les polymères spéciaux (ou polymères de fonction) présentent


généralement une propriété spécifique qui induit leur utilisation pour une
application particulière. C’est dans cette catégorie que se trouvent les
polymères conducteurs, photoactifs, thermostables, adhésifs, etc.

Prof. K. El Mabrouk 68

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur structure (dimensionnalité)
Les polymères peuvent encore être classés en trois catégories :

 celle des polymères linéaires (ou Monodimensionnels ), pour lesquels


chaque chaîne macromoléculaire est constituée d’un nombre (éventuellement)
élevé mais fini d’unités monomères ;
 de tels systèmes correspondent à la polymérisation de monomères bivalents et
une macromolécule linéaire peut être très schématiquement représentée par
un trait continu divisé en intervalles figurant chacun une unité monomère ;
 un ensemble de chaînes polymères est constitué d’entités de longueur
variable, propriété désignée par le terme Dispersité ;

Prof. K. El Mabrouk 69

6
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur structure (dimensionnalité)

 celle des polymères bidimensionnels, dont


certains peuvent être produits par la nature
(carbone graphite, kératine…) ; dans le
domaine des polymères synthétiques ce sont
encore des curiosités de laboratoire. Ils se
présentent sous la forme de feuillets
Représentation schématique d’un
bidimensionnels, d’épaisseur comparable à polymère bidimensionnel, ici le carbone
graphite.
celle des molécules simples

Prof. K. El Mabrouk 70

2.4 Classification des polymères organiques


Selon leur structure (dimensionnalité)

 celle des polymères tridimensionnels naturels (lignine…) ou bien résultant de la polymérisation de


monomères dont la valence moyenne est supérieure à deux ;

 ils peuvent aussi être obtenus par la Réticulation (formation d’un réseau tridimensionnel),
 par voie physique ou chimique, de polymères linéaires. Les liaisons se développent dans les trois
dimensions et un élément de volume d’un tel système
Prof. K. El Mabrouk 71

7
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques


TOPOLOGIE ET DIMENSIONNALITÉ

Structure vermiculaire d’un polymère linéaire. polymère ramifié

polymère « en peigne »

Prof. K. El Mabrouk 72

2.4 Classification des polymères organiques


TOPOLOGIE ET DIMENSIONNALITÉ

polymère macrocyclique

macrocycle and polymer synthesized through sNar.


Reaction of tetrafluorobenzene 1 (EWG, imide) with BTT
gave a mixture of macrocycles, with the cyclic hexamer 4
as one of the major products. High-surface-area
Prof. K. El Mabrouk 73

8
17/02/2020

2.4 Classification des polymères organiques


TOPOLOGIE ET DIMENSIONNALITÉ

polymère « en échelle »

Prof. K. El Mabrouk 74

2.4 Classification des polymères organiques


Polymères amorphes et polymères cristallisés

 Les chaînes macromoléculaires peuvent être organisées de façon aléatoire dans l’espace et
constituer ainsi une phase amorphe. La phase amorphe est, en théorie équivalente à un
liquide « figé », sans ordre moléculaire à grande distance. Il existe néanmoins des
orientations macromoléculaires préférentielles.

 Elles peuvent être rangées régulièrement avec la Dans un polymère, les deux états ordonnés et
désordonnés peuvent exister dans un même
constitution d’un ordre responsable d’une matériau qui est alors de nature semi-cristalline.

propriété caractéristique de l’état cristallin :


l’aptitude du matériau à diffracter les rayons X
selon des angles définis. Ces structures peuvent
aussi être objectivables en lumière polarisée.

Prof. K. El Mabrouk 75

9
17/02/2020

2.5 Structures et Propriétés

 Les polymères présentent des caractéristiques mécaniques propres. Ils présentent un


comportement vitreux lorsqu'ils sont amorphes, des caractéristiques de fibres lorsqu'ils sont
cristallisés mais également un comportement visco-élastique (voir partie propriétés
physiques, rhéologie).

 Ces différents états dépendent principalement de la nature chimique du polymère et de la


température. La nature chimique des macromolécules est liée à leur origine qui est soit
naturelle, soit synthétique.

Prof. K. El Mabrouk 76

2.5 Structures et Propriétés

 Leur structure, leur masse moléculaire, leur caractère linéaire ramifié ou non, réticulé ou
non déterminent fortement leurs propriétés physico-chimiques.
 Le paradoxe des macromolécules est que des chaînes très différentes par leur
composition chimique peuvent avoir des propriétés physiques analogues.
 Certains polyesters ou silicones présentent des propriétés viscoélastiques analogues à
certains hydrocarbures insaturés.
 À l'inverse, des polymères à chaînes chimiquement identiques peuvent avoir des
propriétés physiques totalement différentes.
 Un même composé peut être hautement élastique ou complètement amorphe en fonction
de la température et de l'arrangement macromoléculaire.

Prof. K. El Mabrouk 77

10
17/02/2020

2.5 Structures et Propriétés


Polymères thermoplastiques, thermodurcissables
Dans le cadre des résines constituées de macromolécules pour réaliser des matières
plastiques, deux types de comportement très différents sont décrits en fonction de la nature et
de la structure des polymères les constituant :

 Une résine thermoplastique est constituée de chaînes linéaires ou ramifiées à liaisons


covalentes. Ces chaînes sont liées entre elles par des liaisons faibles de type Van der
Waals et hydrogène par exemple. Les thermoplastiques peuvent être dissous dans certains
solvants et se ramollissent à la chaleur d'où le terme « thermoplastique ».

 Une résine thermodurcissable est constituée de chaînes linéaires réticulées entre-elles.


Les chaînes sont liées dans l'espace par des liaisons fortes de type covalent. Nous sommes
donc en présence d'un réseau tridimensionnel insoluble et infusible.
Prof. K. El Mabrouk 78

Supplément : COHÉSION DES POLYMÈRES


Sup 2.1 INTERACTIONS MOLÉCULAIRES (RAPPELS)
Trois types d’interactions peuvent servir pour donner de la cohésion aux polymères.

SUP 2.1.1 Interactions de van der Waals

Ce sont des forces d’attraction entre dipôles qui peuvent avoir différentes origines. Les forces de
Keesom correspondent à l’attraction mutuelle de deux dipôles permanents. L’énergie de

l’interaction (K) est donnée par la relation

μ : le moment dipolaire du groupement moléculaire polarisé,


r : la distance inter-dipolaire,
R : la constante des gaz parfaits
T : la température absolue.

Prof. K. El Mabrouk 79

11
17/02/2020

SUP 2.1.1 Interactions de van der Waals

On rencontre ces interactions dans les polymères qui possèdent des groupements polaires
tels les poly(acrylates d’alkyle), les esters cellulosiques, etc. L’énergie de cohésion
correspondante varie de ~0,5 à 3 kJ.mol–1
La figure 2.1 schématise une telle interaction dans un polyester :

Prof. K. El Mabrouk 80

SUP 2.1.1 Interactions de van der Waals

Les forces de Debye (ou forces d’induction) correspondent à l’attraction mutuelle d’un dipôle
permanent avec le dipôle qu’il induit sur un groupement moléculaire polarisable voisin :

 étant la polarisabilité du groupement moléculaire polarisable. L’énergie de cohésion


correspondante varie de 0,02 à 0,5 kJ mol–1
La figure 2.2 donne un exemple d’une telle interaction.

Prof. K. El Mabrouk 81

12
17/02/2020

SUP 2.1.1 Interactions de van der Waals

Les forces de London (ou forces de dispersion) résultent de la dissymétrie de la configuration


électronique instantanée des atomes. L’énergie développée entre deux dipôles instantanés est
donnée par

relation dans laquelle 1 et 2 représentent les polarisabilités des groupements interactifs, I1 et I2


les énergies d’ionisation correspondantes. Ces forces sont plus énergétiques que les
précédentes (0,5 à 30 kJ.mol–1 ) et interviennent dans tous les composés, en particulier ceux qui
ne possèdent pas de groupements polaires (polyéthylène, polybutadiène…).

Quel qu’en soit le type, on remarque que l’énergie des interactions de van der Waals est toujours
proportionnelle à r–6 , ce qui permet d’expliquer l’influence majeure des arrangements intra- et inter-
macromoléculaires sur la cohésion des systèmes polymères.
Prof. K. El Mabrouk 82

SUP 2.1.2 Liaisons hydrogène

 Les liaisons hydrogène se différencient des interactions de van der Waals par leur intensité.
 On peut leur attribuer une origine électrostatique ou ionique et même, dans certains cas,
covalente.
 Elles se développent entre un atome d’hydrogène porté par un atome d’un élément
fortement électronégatif (F, O ou N) et un autre groupement moléculaire contenant un
atome fortement électronégatif (O, N, F… et parfois Cl).

Prof. K. El Mabrouk 83

13
17/02/2020

SUP 2.1.2 Liaisons hydrogène

 Quelle qu’en soit l’origine, ces liaisons H représentent une énergie qui peut varier de 5 à 40
kJ.mol–1,
 valeur élevée trouvant sa cause dans la forte polarité des liaisons mises en jeu et la petite
taille de l’atome d’hydrogène qui permet son rapprochement des groupes interactifs.
 Les liaisons H induisent des cohésions particulièrement élevées dans les matériaux
polymères qui les contiennent.

Remarque:
De telles interactions se développent dans les protéines et
le chimiste a copié la nature lorsqu’il a synthétisé les
polyamides (figure 2.3). L’existence de ces liaisons H
permet aussi d’expliquer la grande ténacité des fibres à
base de cellulose ainsi que leur hydrophilie élevée malgré
leur insolubilité dans l’eau. Prof. K. El Mabrouk 84

2.1.3 Liaisons ioniques

Les liaisons de ce type sont parfois créées pour accroître la cohésion des polymères.
Ceux-ci sont alors appelés ionomères . Lorsque les anions (carboxylates, sulfonates…) sont
associés à des cations monovalents, ils génèrent des paires d’ions qui s’assemblent en
agrégats, conduisant ainsi à une réticulation physique des systèmes macromoléculaires.
Lorsque ces anions sont associés à des cations bivalents (Ca++ , Zn++...), ces derniers
forment, en plus des agrégats, des ponts entre les chaînes.

Par exemple, l’acide acrylique peut être copolymérisé


avec un ester (méth)acrylique pour donner, après
traitement par un sel de zinc, un pontage ionique entre les
chaînes (figure 2.4). Figure 2.4– Liaisons ioniques dans un
copolymère (méth)acrylique portant des
groupements carboxylate de zinc.
Prof. K. El Mabrouk 85

14

Vous aimerez peut-être aussi