Vous êtes sur la page 1sur 26

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 13 janvier 2011

NAVIRE BLIDA
Aucune demande
n’a été formulée
par les pirates P 10
N° 6148 - Vingt et unième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

Tunisie : la révolte aux


portes du palais de Carthage ■ Un couvre-feu
nocturne est décrété
dans la capitale et sa
banlieue
■ Le président Zine
El Abidine Ben Ali
a limogé hier son
ministre de l’Intérieur
et a décidé de libérer
tous les détenus.
e compte à rebours de l’après-Ben Ali

L a-t-il commencé ? Cette question brûle


les lèvres de nombreux observateurs qui
suivent les événements qui secouent la Tunisie
depuis un mois. S’il est extrêmement difficile
de parier sur une chute immédiate du régime
de Ben Ali, les Tunisiens ne jurent en tout
cas que par son départ.
Un couvre-feu nocturne est décrété dans
PHOTO : AFP

la capitale et sa banlieue. La contestation est à


son apogée. Hacen Ouali
(Suite page 3, lire également en pages 2 et 4)

KABYLIE PRIX DE L’HUILE ET DU SUCRE


MARCHES ET MEETINGS L’ÉTRANGE
À TIZI OUZOU ET BÉJAÏA
SOMMATION DE
BENBADA À CEVITAL
PHOTO : MALIKA TAGHLIT

es nouveaux prix du strictement l’accord conclu


L sucre et de l’huile appli-
qués par le groupe Cevital
avec le gouvernement en
répercutant les baisses de
depuis quelques jours ont taxes accordées aux opé-
● Les étudiants, les anciens délégués mécontenté les autres opéra- rateurs sur les prix : «Nous
du mouvement des archs ainsi que les militants du teurs qui l’accusent de n’avons fait que répercuter
casser les prix. Contacté la défiscalisation de 22%
DESSIN : MAZ

Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK)


hier, le PDG de Cevital, Is- accordée par le gouverne-
ont, séparément, organisé des manifestations sad Rebrab, réfute ces accu- ment sur nos prix d’usine.»
de protestation. Lire en page 6 sations et déclare appliquer (Suite page 5) Zhor Hadjam
PUBLICITÉ
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 2

L’ÉVÉNEMENT

SOUHAYR BELHASSEN. Présidente de la Fédération internationale


Le fil des événements
des droits de l’homme (FIDH) DÉCEMBRE 2010

«Nous exigeons l’envoi d’une commission ◗ Le 17 : immolation d’un jeune marchand


de rue, à Sidi Bouzid, à 265 km de Tunis
(centre-ouest) qui protestait contre la
saisie de sa marchandise par la police.
Décédé le 4 janvier, une foule de 5000

d’enquête internationale» personnes a assisté à son inhumation.

◗ Les 19-20 : violents affrontements entre


forces de l’ordre et jeunes manifestants
pour le droit au travail à Sidi Bouzid et
Face à la dégradation de la situa- n’a plus la maîtrise. Ni la répression
dans la localité proche de Meknessi.
tion, la présidente de la FIDH, sanglante, ni les discours de Ben Ali,
Mme Souhayr Belhassen, d’ori- ni les menaces n’ont arrêté les mani- ◗ Le 24 : les troubles s’étendent à Menzel
gine tunisienne, a lancé un appel festants qui contestent ouvertement le Bouzayane (60 km de Sidi Bouzid), où la
pour l’envoi d’une commission régime. police tire sur des manifestants, faisant
d’enquête internationale en Tuni- Quelle est votre appréciation de deux morts et plusieurs blessés.
sie pour mener des enquêtes sur l’attitude de l’Occident par rapport
la répression sauvage qui s’abat à ce qui se passe en Tunisie? ◗ Le 28 : au lendemain de nouvelles
sur les Tunisiens depuis un mois. Elle n’est pas à la hauteur des manifestations contre le chômage et la
évènements. On a vu la réaction de cherté de la vie dans plusieurs villes, dont
Dans cet entretien, la présidente Ban Ki moon qui a appelé à la rete- Tunis, le président Zine El Abidine Ben Ali
de la FIDH a appelé également à nue. L’Union européenne par le biais dénonce une«instrumentalisation
la tenue d’une réunion d’urgence de la ministre des Affaires étrangères, politique». Limogeage du gouverneur de
du Conseil des droits de l’homme Mme Ashton a déploré et a dit sa tris- Sidi Bouzid le 30.
de l’ONU ainsi que l’envoi des ex- tesse par rapport à ce qui se passe en
perts des Nations unies travaillant Tunisie. Elle a recommandé la retenue. JANVIER 2011
sur les exécutions sommaires. On est vraiment loin des ses positions ◗ Les 3-7 : manifestation à Thala (centre-

PHOTO : EL WATAN
quand il s’agissait de la Biélorussie, ouest). Les violences sont marquées par
Propos recueillis par lors des élections présidentielles, où des saccages et l’incendie de bâtiments
Hacen Ouali elle a fermement condamné… Alors officiels. Nombreuses arrestations.
que la situation est très grave en Tuni- Violences également à Saïda, près de Sidi
La Tunisie s’est installée dans sie, elle s’est contentée de déplorer ! Je Bouzid.
une situation d’instabilité politi- profite de l’occasion pour réaffirmer
que depuis un mois. Avez-vous des ◗ Le 6 : des milliers d’avocats se mettent
notre demande de suspension des né-
informations précises sur le bilan les différents gouvernorats, on avance et que les affrontements cessent le plus en grève.
gociations de l’Union européenne avec
humain et sur le climat politique qui des chiffres mais tout cela reste à vé- tôt possible. Ce que, par contre, nous la Tunisie sur le statut avancé. Quant à
prévaut en Tunisie ? rifier. Les autres organisations, partis réclamons en tant que Fédération inter- ◗ Les 8-10 : émeutes sanglantes à
l’attitude de la France, elle s’est mon- Kasserine (chef-lieu de la région centre-
Sans faire dans la comptabilité ma- d’opposition et syndicats parlent de nationale des droits de l’homme, c’est trée vraiment scandaleuse. J’ai suivi les
cinquante personnes tuées. l’envoi d’une commission d’enquête ouest) et à Thala où l’armée se déploie
cabre, le bilan est, malheureusement, déclarations du ministre de la Culture, autour des bâtiments officiels ainsi qu’à
très lourd. Nous avons en tant que Les informations qui nous parvien- internationale en Tunisie pour enquê- Frédéric Miterrand, qui est un ami de Regueb (près de Sidi Bouzid). Les émeutes
FIDH recensé 35 morts, mais entre- nent via des familles, de la Ligue tuni- ter sur la répression qui s’est abattue la Tunisie, du ministre de l’Agricul- font 21 morts, selon les autorités, plus de
temps le bilan s’est alourdi. Les infor- sienne des droits de l’homme, des syn- contre des civils tunisiens. Et face à la ture, Bruno Le Maire, et ensuite de la 50, selon une source syndicale, qui
mations qui nous parviennent de Tu- dicats, celui de la santé notamment, ne répression sanglante qui se poursuit, ministre des Affaires étrangères, Mi- dénonce une situation de «chaos» à
nisie sont affolantes. Il est difficile de sont pas pour rassurer. La capitale est l’usage disproportionné de la force et chèle Alliot-Marie, qui s’est félicitée Kasserine. Affrontements à Kairouan
faire un bilan exact dès lors que dans une ville morte, les cafés, restaurants les tirs à balles réelles contre des ma- de la coopération entre la France et la (centre). Intervention télévisée de Ben Ali
et magasins sont fermés.La confusion nifestants, nous demandons aussi la te- Tunisie. Elle a proposé d’envoyer la qui dénonce des «actes terroristes». Sur
règne à Tunis, ce qui rend plus difficile nue d’une réunion urgente du Conseil police française pour former la police facebook, des milliers de jeunes Tunisiens
notre travail en matière de recense- des droits de l’homme des Nations tunisienne aux techniques de maintien appellent à des manifestations.
LES FORCES DE L’ORDRE EN ment des victimes. Comme vous savez unies. Nous nous adressons aussi à
RENFORT SUR LA de l’ordre. Il est absolument aberrant
aussi, l’armée a pris position depuis l’Organisation des Nations unies pour qu’un ministre des Affaires étrangères ◗ Le 11 : premiers affrontements dans une
FRONTIÈRE EST mardi soir dans la capitale suite aux qu’elle envoie des experts sur les exé- s’exprime de la sorte. Ben Ali est un banlieue proche de Tunis, à Ettadhamen et
Un important déploiement des affrontements qui ont gagné Tunis. cutions sommaires et d’autres experts général et un ancien ministre de l’In- Intilaka, alors que les violences se
services d’ordre a été mis sur pied Dans les autres villes du pays, la si- qui travaillent sur les questions de la poursuivent à Kasserine. Des
térieur qui maîtrise parfaitement les
aux différents postes frontaliers entre tuation est aussi difficile, car comme la liberté d’expression. manifestations d’artistes et d’opposants
l’Algérie et la Tunisie pour faire face à
techniques de maintien de l’ordre. La
ville de Kasserine qui a connu de vio- Comment expliquer l’ampleur sont réprimées à Tunis. Fermeture des
un éventuel refuge illégal des citoyens Tunisie a besoin par contre de ses pays écoles et des universités.
lents affrontements, elle est totalement de la violence avec laquelle le pou- amis des positions audibles qui dénon-
tunisiens vers le territoire national. isolée, donc il est extrêmement impos- voir a géré ces événements. Son pou-
L’action vient à la suite des folles cent la répression et une voix dissua- ◗ Le 12 : le Premier ministre annonce le
sible d’avoir des informations fiables. voir est-il sérieusement menacé ? sive et incitatrice pour que l’avenir soit
rumeurs qui ont circulé, ces derniers limogeage du ministre de l’Intérieur et la
jours, relatives à un refuge massif, ce
Le président Ben Ali a fait appel Parce que tout simplement le ré- préservé. libération des personnes arrêtées, à
qui n’est pas encore confirmé, à l’armée pour le contrôle de la capi- gime est sérieusement déstabilisé par La fin du règne de Ben Ali a-t- l’exception de celles qui «sont impliquées
notamment les informations faisant tale, pensez-vous que l’affrontement cette révolte qui s’est dressée contre elle commencé en Tunisie ? dans des actes de vandalisme» et la
état de l’arrivée sur le territoire entre civils et militaires soit inévita- un pouvoir vieillissant, corrompu qui Ce qui est certain, en Tunisie, c’est formation d’une commission d’enquête
algérien de plusieurs dizaines de ble ? a verrouillé le champ politique depuis que désormais, il y a un avant-Sidi sur la corruption. L’armée se déploie à
jeunes Tunisiens, entrés J’espère que cela ne va pas arriver, 23 ans. La marmite a fini par exploser. Bouzid et un après-Sidi Bouzid. On ne Ettadhamen et dans Tunis. Deux civils sont
clandestinement à partir de Sekhirat, cela étant dit, nous craignons l’affron- Sommes-nous dans une situation peut plus continuer à vivre dans cette tués par des tirs de la police à Douz (sud)
relevant de la municipalité de Feriana, tement entre l’armée et les manifes- révolutionnaire en Tunisie ? situation, surtout avec autant de morts. lors d’une manifestation. L’UE condamne
en Tunisie, vers Aïcha Oum Chouicha, tants. Il faut éviter par tous les moyens Ce qui est sûr, c’est que nous som- Les choses doivent changer en Tunisie l’usage «disproportionné» de la force.
dans la région de Oglat Ahmed que cela se produise. Ce que nous sou- mes face à une situation très difficile et les Tunisiens le font savoir de ma-
(Tébessa), en Algérie. L. S. haitons, c’est d’aller vers l’apaisement où on a l’impression que le pouvoir nière claire.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 3

L’ÉVÉNEMENT

Tunisie : la révolte aux


portes du palais de Carthage LE HAUT-COMMISSAIRE AUX
Suite de la page 1
DROITS DE L’HOMME DE L’ONU
cculé, le président Zine El APPELLE À MENER DES ENQUÊTES
A Abidine Ben Ali (74 ans) a
limogé, hier, son ministre
de l’Intérieur, Rafik Hadj Kacem,
«INDÉPENDANTES»
La haut-commissaire aux droits de l’homme de
l’ONU, Navy Pillay, a appelé, hier, le
et a décidé de libérer tous les dé- gouvernement tunisien à mener des enquêtes
tenus depuis le début des émeutes «indépendantes crédibles», à la suite des
sociales qui secouent le pays, dans informations sur un «usage excessif» de la
une tentative de stopper la colère force par les services de sécurité. «Des
du peuple. informations suggèrent que la majorité des
Dans le même temps, les forces manifestations ont été pacifiques et que les
armées contrôlent la capitale. Se- forces de sécurité ont réagi avec une force
lon le journaliste tunisien, Jalal excessive contraire aux standards
Zoughlami, joint par téléphone, internationaux», a expliqué Mme Pillay dans un
«des renforts militaires, soldats en communiqué rendu public hier. «Il est impératif
armes, camions et blindés ont fait que le gouvernement lance une enquête
leur apparition dans la capitale transparente, crédible et indépendante sur les
dans la nuit de mardi à mercredi. violences et les meurtres», a-t-elle ajouté. Des

PHOTO : D. R.
Des unités de l’armée sont pos- émeutes sociales secouent la Tunisie depuis
tées sur les grands carrefours de quatre semaines et ont déjà fait entre 21 morts,
Tunis, d’autres surveillent le siège selon les autorités, et plus de 50 tués, selon
du Parlement et les bâtiments de la une source syndicale.
Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali à l’entrée du palais de Carthage
Radio et de la Télévision publique.
Des blindés sont aussi stationnés et magasins». Si l’armée est ap- Nasraoui. «La police a débarqué inquiétants» dans cette ville qui a HILLARY CLINTON «PRÉOCCUPÉE»
pas loin du palais présidentiel. Les pelée à la rescousse, «il n’est pas et arrêté Hamma», selon Me Ra- connu de violents affrontements PAR LA RÉACTION DU
rues sont désertes, la circulation évident qu’elle tire sur la foule, les dia Nasraoui. «Plusieurs policiers depuis trois semaines. «La situa- GOUVERNEMENT TUNISIEN FACE
est très faible». «Il règne comme soldats, eux aussi, sont issus des ont forcé la porte de notre appar- tion sécuritaire a franchi un cap AUX MANIFESTANTS
un climat de siège et de peur dans régions les plus pauvres du pays. tement, perquisitionné et cassé, très dangereux. Les services de La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton,
la capitale.» Des officiers peuvent s’opposer à avant de prendre Hamma sous les sécurité nous infligent une répres- a appelé le gouvernement tunisien à œuvrer à
Alors que la révolte sociale jus- implication de l’armée dans la ré- yeux de sa fille», a-t-elle raconté. sion sans égale. Durant la nuit de une «solution pacifique» pour faire cesser les
que-là contenue dans les villes du pression directe des manifestants», Hamma Hammami (59 ans) est mardi à mercredi, la police a in- troubles sociaux qui secouent le pays. Dans
sud-ouest du pays, la colère «des a indiqué l’avocat. le dirigeant d’un parti «illégal» vesti des maisons et a procédé à une interview diffusée par la chaîne Al Arabya,
oubliés de la République» gagne Quant aux «mesures» prises par le d’extrême gauche, autrefois très des arrestations massives. la secrétaire d’Etat a déclaré : «Nous sommes
en intensité et se rapproche des al- président Ben Ali, Me Ayadi a es- présent à l’université. Recherché Plus grave encore, une femme a inquiets quant aux troubles et à l’instabilité qui
lées du pouvoir. Des informations timé que «le limogeage du ministre par la police, il vivait dans la clan- été violée par un policier devant touchent la Tunisie», en se disant «préoccupée
font état du limogeage également de l’Intérieur ne va rien changer destinité jusqu’à récemment. son mari. Aujourd’hui, il ne s’agit par la réaction du gouvernement, qui a
du chef d’état-major de l’armée de à la situation. Le ministre de l’In- Durant les événements, il est in- plus du pain ou du travail, mais malheureusement provoqué la mort de certains
terre, le général Rachid Ammar. térieur n’est qu’un exécutant des tervenu plusieurs fois sur des télé- de la dignité du peuple tunisien jeunes protestataires». «Nous ne prenons pas
Il aurait refusé de donner l’ordre ordres venus de la Présidence. visions étrangères pour dénoncer qui est violée. Une grande mani- parti, mais nous espérons qu’il y aura une
aux soldats de réprimer les émeu- La plaie est profonde et les mani- le régime du président Ben Ali. festation a été organisée contre solution pacifique. Et j’espère que le
tes et exprimé des réserves sur un festants ne jurent que par la tête Une preuve que Ben Ali ne cher- la répression brutale de la police, gouvernement tunisien pourra trouver une telle
usage excessif de la force. Selon du Ben Ali. Ce dernier tente des che pas l’apaisement, mais plutôt mais les forces de l’ordre ont fait solution», a-t-elle ajouté. Hillary Clinton a
l’avocat et militant des droits de manœuvres désespérantes, il est le contraire. usage de bombes lacrymogènes appelé Tunis à «se concentrer sur la création
l’homme, Me Raouf Ayadi, contac- trop tard. Des jeunes Tunisiens sont La réplique lui a été donnée et s’est et ont tiré avec des balles réelles d’emplois pour les jeunes». Les Etats-Unis
té par téléphone, a décrété une tués par des snippers, pas question faite sentir à travers beaucoup de contre des manifestants. Un jeune avaient fait part mardi de leur préoccupation
situation «ouverte sur toutes les de faire machine arrière», a ajouté villes. La répression brutale n’a a été tué.» L’avocate a estimé que face à des informations selon lesquelles les
éventualités, maintenant que les l’avocat. pas entamé la détermination des le départ du ministre de l’Intérieur forces tunisiennes feraient un «usage excessif
évènements sont arrivés à la capi- Tunisiens à faire tomber celui qui «n’est qu’une manœuvre du Pré- de la force» envers les manifestants. Le
tale. Les affrontements se poursui- L’OPPOSANT HAMMA dirige le pays d’une main de fer sident. Le problème de la Tunisie, département d’Etat américain avait déjà
vent aujourd’hui (mercredi, ndlr) HAMMAMI ARRÊTÉ depuis 1987. c’est Ben Ali, c’est lui qui a donné convoqué jeudi dernier l’ambassadeur de ce
dans les quartiers populaires de pays, Mohamed Salah Tekaya, pour lui
Et si le Président a donné ordre Des marches étaient organisées l’ordre de tirer sur la foule».
exprimer son inquiétude et demander le
la ville, à Rades, les cités Ettadha- de libérer tous les détenus, son hier à Sfax, Bizerte, Sidi Bouzid, En somme, la Tunisie est en train
respect des libertés individuelles.
men, Intilaka et El Mnihla et dans pouvoir s’attaque aux dirigeants Kasserine et Thala. de vivre un tournant historique. Le L’ambassadeur des Etats-Unis à Tunis, Gordon
les quartiers populaires de l’ouest de l’opposition. Ainsi, le chef du «Les manifestants demandent conflit entre le peuple et le pouvoir Gray, a de son côté été convoqué lundi passé
de la capitale où des camions Parti communiste des ouvriers de le départ du président», nous a a atteint un point de non-retour. par le gouvernement tunisien qui s’est dit
de l’armée sont stationnés. Les Tunisie (PCOT, interdit), Hamma informé l’avocate, Mounia Bou Le mouvement de contestation est surpris par les commentaires de Washington
agents de la police politique ont Hammami, a été interpellé, hier à Alia, qui se trouve dans la ville en passe de créer un rapport de sur la crise sociale en Tunisie. «Nous regrettons
sommé les commerçants de bais- son domicile, près de Tunis, a an- de Thala. Jointe par téléphone, forces en sa faveur, il semble plus que l’ambassadeur américain ait été
ser les rideaux de leurs boutiques noncé à l’AFP son épouse Radia elle a dépeint «un climat des plus fort que le régime. H. O. convoqué», a déclaré Hillary Clinton.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 4

L’ÉVÉNEMENT

MAHMOUD BEN ROMDHANE. Economiste et secrétaire général adjoint du parti Ettajdid

«Nous appelons à la mobilisation


de toute la société»
L’économiste Mahmoud Ben Romdhane décrypte la soumis, est porteur d’un projet alter-
natif de société, d’ailleurs ce projet
crise sociale, économique et politique que traverse la est tellement clair qu’il est tout à
Tunisie. Membre du secrétariat du parti Ettajdid, fait possible de le mettre en œuvre.
Mahmoud Ben Romdhane croit en une alternative Nous appelons aujourd’hui à la mo-
bilisation de tous les secteurs de la
démocratique au régime du président Ben Ali et appelle société civile, de la société politique,
à une jonction des forces démocratiques au Maghreb. de toutes les personnalités, de toutes
les élites pour qu’ils fassent front à
Propos recueillis par ques et intellectuelles confondues et, cette vague répressive et nous appe-
Nadjia Bouzeghrane malheureusement, nous avons affaire lons aussi à une conférence nationale
à un pouvoir autiste qui ne veut pas qui regroupe toutes les forces vives
L’annonce de la création de reconnaître la profondeur et la légiti- du pays pour envisager ensemble la
300 000 emplois d’ici à 2012, par mité des revendications portées par manière de sortir de cette crise.
le président Ben Ali, est-elle cré- la population, il les présente comme
dible ? N’est-ce pas une fuite en un complot venu de l’extérieur par Une date est-elle arrêtée pour
avant ? des meneurs en eaux troubles terro- la tenue de cette conférence natio-
ristes. Cela veut dire qu’il y a le refus nale ?
Il s’agit d’abord de s’interroger du mouvement social, c’est-à-dire le
si cette création de 300 000 emplois mépris des revendications et en réac- Nous en sommes à notre premier
annoncée est possible ou simple- tion, on assiste au déploiement d’une appel. Nous allons voir quelles se-
ment chimérique. La réponse est vague répressive. Nous la voyons se ront les réactions à cette offre.
que cette annonce est chimérique. dérouler depuis hier (lundi, ndlr) de
Au plus, et par miracle, les aug- manière brutale. Avez-vous des liens, des contacts
mentations pourraient être de 10 à avec vos voisins démocrates algé-

PHOTO : D. R.
12 % en termes de création d’em- La Tunisie a toujours été pré- riens ? Une jonction entre démo-
plois d’une année à l’autre, 100%, sentée comme un pays prospère, crates maghrébins est-elle possi-
jamais ! Quels pourraient être les dynamique par rapport à ses voi- ble ?
secteurs créateurs d’emplois. Le sins et ayant réussi son décollage Mahmoud Ben Romdhane
secteur privé va, de notre point de économique. Comment se fait-il Nous avons un grand besoin de
vue, voir baisser le nombre de ces que ce «modèle» génère tant de le c’est celui des diplômés de l’en- méprisé et d’après nos dernières in- convergence à l’échelle du Maghreb
créations d’emplois parce que c’est chômeurs ? seignement supérieur. En mai 2009, formations aurait même été giflé, a et avec les frères et les camarades al-
fortement lié à l’investissement ; il selon les statistiques officielles, le fini par s’immoler par le feu. Il ex- gériens, d’une solidarité, mais nous
va y avoir un «recroquevillement» Le taux de chômage national taux de chômage des diplômés de prime le désespoir d’une jeunesse. sommes en retrait des exigences
de l’investissement parce que celui- moyen est de 13,3%, selon la défini- l’enseignement supérieur était trois Et c’est pour cela qu’aujourd’hui les pour un grand nombre de raisons.
ci a besoin d’un climat de confiance, tion du BIT, c’est un taux de chôma- fois et demie plus élevé que celui des Tunisiens et particulièrement les jeu- Nous avons été les uns et les autres
d’un climat de respect de l’Etat de ge élevé, mais il n’est pas plus élevé personnes analphabètes ou de niveau nes disent «basta» et ne veulent plus confrontés à des problèmes nationaux
droit, or nous sommes aujourd’hui que celui enregistré dans les pays primaire. Depuis, deux nouvelles accepter l’humiliation et le mépris. internes, mais il est grand temps que
en situation d’incertitude et de ris- voisins. Il y a deux faits importants promotions de diplômés sont sorties nos deux sociétés se solidarisent et
que croissant quant à l’avenir. Il est qui limitent le taux de chômage en de l’université. On avait officielle- Une alternative démocratique que les organisations représentatives
clair que l’investissement privé ne va Tunisie, tout d’abord l’émigration, ment 125 000 chômeurs diplômés en est-elle possible au mouvement de des forces démocratiques entrent en
pas augmenter et qu’il n’y aura pas, plus d’un million de Tunisiens sont à mai 2009, aujourd’hui leur nombre révolte populaire, autrement dit concertation et travaillent ensemble.
de sa part, de créations d’emplois si- l’étranger, et en second lieu, c’est un doit être d’au moins 200 000, soit les forces démocratiques sont-elles Nous ne sommes pas du tout satisfaits
gnificatives. Reste le secteur public. pays qui a engagé depuis longtemps un taux avoisinant les 33%. Dans les suffisamment fortes pour pouvoir de l’état des relations actuelles, mais
Le discours est que les effectifs sont sa transition démographique, sauf régions de l’intérieur, ce taux de chô- constituer une alternative au sys- nous sommes absolument confiants
déjà pléthoriques, on peut envisager que depuis quelques années, il y a mage est beaucoup plus élevé. Dans tème en place ? de l’impérieuse nécessité que nos
des créations d’emplois d’une dizai- une pression qui est celle de la popu- le gouvernorat de Sidi Bouzid, à par- deux mouvements démocratiques en
ne, d’une quinzaine de milliers cha- lation en âge actif. L’économie tuni- tir duquel les événements ont démar- Bien évidemment, la Tunisie Algérie et en Tunisie s’allient.
que année, mais pas 150 000 chaque sienne n’a pas généré suffisamment ré, le taux de chômage des universi- possède des forces qui ont été tues
année. Le dernier des économistes d’emplois au cours de ces dernières taires était de 44,4% en mai 2009. ou qui ont été mises sous le bois- Des contacts sont-ils pris ? Des
vous dira que c’est impossible. années, parce qu’il y a un ralentis- Aujourd’hui à Sidi Bouzid, début seau ou qui ont été cooptées, mais approches réalisées ?
sement de l’investissement et que 2011, dire que le taux de chômage sous le feu du mouvement social
La situation en Tunisie a-t-elle celui-ci est fortement lié à l’état de est de 60% est tout à fait plausible. aujourd’hui, elles sont obligées de se Nos moyens ont été jusqu’ici fai-
atteint un point de non-retour ? la confiance et au climat des affaires. Mais ce n’est pas seulement le chô- réunir, le pouvoir n’a plus prise sur bles, il y a dans la société civile des
Toutefois, le chômage dont la Tunisie mage, c’est aussi, comme on dit chez elles pour les faire taire ou pour les expériences de relations, de coopé-
Nous avons tous les ingrédients souffre de manière particulière, c’est vous, «el hogra». A l’exemple de ce instrumentaliser, on le voit à tous les ration, mais elles sont bien plus mo-
de ce scénario en place, parce que la celui des diplômés. Le chômage des jeune diplômé, qui n’arrivant plus à niveaux. La Tunisie est tout à fait ca- destes qu’elles ne l’étaient dans le
colère gronde partout dans le pays, personnes analphabètes ou peu quali- trouver d’emploi, prend un étal pour pable et les alternatives sont claires, passé, il y a maintenant un besoin de
elle embrasse toutes les catégories fiées est très faible, de l’ordre de 5% vendre des fruits et des légumes et le mouvement de la société civile, le monter en niveau et un besoin pour
sociales, depuis les couches les plus environ. Le taux de chômage élevé et auquel on saisit sa marchandise, ne mouvement démocratique tunisien, que les mouvements politiques se
pauvres jusqu’aux élites économi- qui s’accroît de manière exponentiel- trouvant personne à qui se plaindre, malgré la répression à laquelle il est rapprochent. N. B.

SITUATION SOCIOÉCONOMIQUE PRÉOCCUPANTE EN TUNISIE


Derrière les décors touristiques… la crise
D es plages de sable fin, des infrastructures hôtelières nom-
breuses et bon marché, une économie saluée par les insti-
tutions internationales. La Tunisie a, pendant longtemps, offert
supplémentaires. Mais les raisons de la colère sont bien plus pro-
fondes. Ce n’est certes pas un hasard si la révolte a démarré dans
les régions les plus pauvres du pays, loin des côtes et des décors
la première Dame qui exaspère les Tunisiens. Elle illustre, à
elle seule, la rapacité de quelques familles qui tiennent à garder
les affaires les plus avantageuses entre leurs mains. Les câbles
l’image d’un paisible pays de cocagne, certes écrasé par le long sublimes qu’aime à offrir le président tunisien. distillés par le site WikiLeaks, quelques jours avant la révolte,
règne de Ben Ali, mais qui peut, au moins, se targuer d’une rela- Les analystes soulignent que le développement économique, ces n’ont fait que confirmer ce que tout le monde susurrait. Mais ces
tive stabilité économique. Les récents événements enregistrés vingt dernières années, a profité d’abord aux zones côtières où se émeutes pourraient affecter davantage l’économie tunisienne.
dans les régions les plus déshéritées du pays ont ainsi levé le concentrent le tourisme, l’immobilier et les industries. A l’iné- «Nous avons observé une baisse de l’activité touristique dans
voile sur la face hideuse du régime tunisien. L’image de la desti- galité régionale, s’ajoute l’inégalité sociale. Les 10% les plus tous les pays où il y a eu des événements violents», a assuré Lah-
nation de rêve cède la place à celle d’un pays dont la population riches de la population perçoivent le tiers des revenus, les 30% cen Achy, chercheur au centre Carnegie du Moyen-Orient, dans
souffre des maux du chômage et de la pauvreté. les plus pauvres doivent se contenter de moins de 10% du PIB. une récente intervention médiatique. «Cela a été le cas, quand il
Le malaise social est intimement lié, selon les analystes et les Le candidat Ben Ali avait pourtant promis de rectifier le tir y a eu des attentats au Maroc en 2003, ou des actes terroristes en
observateurs, à la crise économique mondiale qui a induit une lors de la dernière élection présidentielle du pays, qualifiée de Egypte.» Mais cela risque de contaminer les autres secteurs dont
baisse drastique des revenus touristiques. Pour le régime Ben Ali, «mascarade électorale». A peine a-t-il retrouvé son siège pour dépend l’économie tunisienne, qui reste extrêmement fragile,
les mauvaises nouvelles se sont accumulées : essuyant une mau- la septième fois consécutive, que le président tunisien a oublié d’autant qu’elle est largement tournée vers les exportations vers
vaise récolte en 2010, le pays ne pouvait plus offrir d’emplois les promesses faites au peuple. Mais c’est surtout l’attitude de l’Europe. Amel B.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 5

L’ACTUALITÉ
PRIX DE L’HUILE ET DU SUCRE

L’étrange sommation de Benbada à Cevital


Suite de la page 1 nous a exposé ci-dessus. Le patron de manche dernier avec les opérateurs
Cevital qui doit rencontrer le même économiques, producteurs et impor-
n a déduit par exemple 22% responsable du ministère du Commer- tateurs, du sucre et d’huile pour faire

O de 630 DA, prix ancienne-


ment appliqué pour cinq litres
d’huile Elio pour arriver au prix
ce aujourd’hui, a également demandé,
nous dit-il, à rencontrer le ministre du
Commerce, M. Benbada, pour obtenir
baisser les prix de ces deux produits.
Les équipes de contrôle dépêchées
par la direction du contrôle des prix
d’usine de 495DA pratiqué par Ce- des explications sur la polémique qui et de la répression des fraudes pour
vital actuellement», explique M. Re- entoure les prix du sucre et de l’huile. vérifier l’application de cet accord
brab. Ce dernier fait remarquer que Il est à noter que, selon une dépêche «ont constaté que les prix appliqués
l’accord prévoit un prix maximum de de l’APS, plusieurs opérateurs dans par Cevital sur le sucre et l’huile ne
90 DA le kilo de sucre et 600 DA les la production et la transformation du sont pas conformes aux termes de
cinq litres d’huile, ce qui n’empêche sucre et de l’huile se sont élevés, ces l’accord», selon une source du mi-
aucunement les opérateurs de faire deux derniers jours, contre les nou- nistère du Commerce citée par l’APS.
jouer la concurrence dans un marché velles pratiques exercées par Cevital «Ces pratiques déloyales auxquelles
libre. «Il faut bien qu’il y ait une pour «casser les prix de ces deux a eu recours à partir de mardi cet
compétition entre les producteurs», produits, élargir sa part de marché et opérateur ont provoqué une anarchie
déclare Rebrab qui précise que son maintenir sa position dominante sur totale» sur le marché, affirment les
groupe cède en sortie d’usine, le kilo ces deux produits». mêmes sources, selon lesquelles, «il
de sucre à 75,5 DA, le sac de 50 kg de Face à cette situation, le groupe agroa- n’a pas appliqué les termes de l’ac-
sucre à 69,5 DA et la bonbonne de 5 limentaire Cevital a été sommé, selon cord convenu avec le ministère du
litres d’huile à 495 DA «Nous laissons l’APS, par le ministère du Commerce Commerce pour faire baisser les prix
PHOTO : H. LYÈS

une marge aux distributeurs, aux à se conformer à l’accord conclu di- de ces deux produits». Z. H.
grossistes, aux demi-grossistes et aux
détaillants, et ainsi de suite jusqu’à
l’épicier qui peut donc vendre, par
exemple, le kilo de sucre à moins de Unité de conditionnement dans une raffinerie de sucre de Cevital
Un conseil interministériel
90 DA, prix plafond fixé par le gou-
vernement.»
inonder le marché du sucre. «Je suis
obligé de défendre mon activité contre
nous avons exporté 400 000 tonnes de
sucre et cette année nous exporterons
aujourd’hui
M. Rebrab estime tout à fait logique les étrangers qui risquent de saturer 800 000 tonnes», affirme M. Rebrab.
de s’astreindre à répercuter la baisse Un conseil interministériel se tiendra aujourd’hui pour le parachèvement du dispositif
le marché», nous dit M. Rebrab qui Interrogé à propos d’une mise en de- juridique relatif à la régulation des prix et à la définition de la marge bénéficiaire des
des taxes pour en faire bénéficier le estime que les mesures du gouverne- meure que le ministère du Commerce
consommateur. «La baisse des taxes produits de large consommation, a annoncé hier le ministre du Commerce, Mustapha
ment favorisent les importateurs au lui a envoyé pour lui demander de se Benbada. Le ministre, qui intervenait sur les ondes de la Radio nationale, a indiqué
ne signifie pas que cet argent reste détriment des raffineurs qui risquent conformer aux termes de l’accord
dans nos poches mais qu’il bénéficie que cette réunion «verra l’examen des décrets exécutifs prévus par les lois relatives à la
de mettre la clé sous le paillasson. «Si signé avec le gouvernement, Issad concurrence et aux pratiques commerciales, notamment l’aspect relatif à la définition
au consommateur», souligne le pa- je ne baisse pas les prix, ce sont les Rebrab affirme qu’il n’a pas reçu de
tron de Cevital. M. Rebrab s’inquiète des marges bénéficiaires des produits de large consommation et les produits qui seront
étrangers qui vont inonder le marché. «mise en demeure» mais plutôt «une concernés par ces mesures». Il sera également question «de définir les mécanismes
en fait de voir la défiscalisation de Je ne peux pas laisser faire cela alors lettre signée par le directeur de la lutte
52,1% accordée aux importateurs à redynamiser et les ministères concernés par cette opération», a ajouté M. Benbada,
que notre production est excédentaire contre la fraude et la concurrence au soulignant «la détermination du ministère à organiser le marché, même si une telle
– alors que les producteurs ne bénéfi- et que nous sommes déjà placés sur le ministère du Commerce, à laquelle il
cient que de 22% – mise à profit pour démarche nécessite du temps
marché extérieur. L’année dernière, a répondu» par l’argumentaire qu’il

TIRS GROUPÉS CONTRE REBRAB PENSEE


e ministre du Commerce ne sait plus sur aussi, venant notamment de l’Union générale
L quel pied danser. Il vient de coller à Cevital
le reproche d’avoir trop baissé les prix du sucre
des travailleurs algériens (UGTA) et du PT, afin
de «dénoncer les actes de spéculation engen-
Quatre ans déjà !
et de l’huile de table. C’est le monde à l’envers ! drant l’augmentation des prix des produits de Pour nous, c'est comme si c'était hier.
Ce sont les mêmes personnes qui reprochaient, large consommation ayant provoqué les récen-
hier, à cet industriel d’avoir augmenté les prix qui tes émeutes des jeunes». Dans une déclaration
En ce quatrième anniversaire de ta disparition, ton épouse,
l’accusent aujourd’hui de les avoir trop baissés. commune, le syndicat et la formation de Louisa tes filles, petits-enfants, sœurs, neveux et amis se souvien-
Y a-t-il une science capable de démystifier cette Hanoune ont considéré cette «spéculation provo-
équation ? Alors qu’il était question de plafonner catrice» comme une «atteinte frontale» à «l’effort nent de toi, de l'amour et de l'amitié qui nous liaient. On
les prix à la consommation de ces deux produits national pour l’amélioration des conditions de demande à ceux qui t'ont connu d'avoir une pieuse pensée
à 90 DA le kilo de sucre et à 600 DA le bidon vie et du bien-être social de la population et à la
d’huile, le ministère du Commerce, agissant reconstruction nationale». D’autres médias, pour à ta mémoire. Ton parcours de militant et d'idéologue est
sous l’éperon de certains producteurs, semble incompétence professionnelle ou haine déclarée, un rappel pour cette jeunesse que tu as toujours défendue.
décidé de revoir la codification linguistique du se sont également rangés sur l’avis de cette frange
communiqué sanctionnant une réunion de Mus- qui se refuse toute interprétation politique du Tu nous manques comme tu manques à ton pays, toi qui as toujours eu une vision claire de ce que
tapha Benbada avec les producteurs de sucre et message des jeunes courroucés. Pour certains devait être son devenir
d’huile. C’est-à-dire qu’il n’est plus question journaux, le bouc émissaire était déjà tout dési-
aujourd’hui de plafonner les prix, mais plutôt de gné pour le charger des iniquités et des impairs MOSTEFA LACHERAF
les fixer à 90 DA le kilo de sucre et à 600 DA le économiques du gouvernement. est né le 7 mars 1917 à Sidi Aïssa, dans le sud algérois (Titteri), où son père est magistrat de la justice
bidon d’huile. Dans une économie qui fonctionne Et pendant que ces politiques s’affairent à casser
suivant un rythme normal, la concurrence a pour du sucre sur le dos de Cevital, une réunion inter- musulmane. Après des études secondaires à Alger, des études supérieures à la Thaâlibiyya d'Alger
enjeu de tirer les prix vers le bas. ministérielle s’achève sur un véritable coup de puis à La Sorbonne à Paris, il enseigne au lycée de Mostaganem, au lycée Louis le Grand et devient
Au lendemain d’une émeute impliquant parfois théâtre. Le même industriel vient d’être épinglé à
des bambins dépassés par les enjeux de la mercu- nouveau pour avoir imposé les règles de transpa- traducteur et interprète à l'Institut des langues orientales à Paris. Dès 1939, il milite au Parti du
riale, une machine s’est mise en branle pour évin- rence à ses distributeurs en exigeant la facturation Peuple Algérien (PPA), au Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD),
cer la chose politique et réduire la colère à une des transactions et l’authentification de leurs
simple envolée des prix de l’huile et du sucre. registres du commerce. Pour les ministres qui se écrivant dans la presse clandestine. Il devient, en 1946, secrétaire du groupe parlementaire de ce
Hier, le secrétaire général du FLN, Abdelaziz sont réunis en catastrophe sous l’influence de la parti puis quitte ces fonctions et le comité exécutif de la Fédération de France du MTLD-PPA pour
Belkhadem, a appelé à casser le monopole sur le rue, ces procédures «imposées par certains pour
sucre et l’huile : «Il faut casser le monopole sur l’approvisionnement des grossistes en sucre et en diriger l'un de ses journaux, l'Etoile algérienne. Mostefa Lacheraf meurt le 13 janvier 2007.
les deux produits et réguler le marché. Ce n’est huile alimentaire, sont des mesures injustifiées Chanson des jeunes filles arabes, traduction, Paris, Seghers, 1954, L'Algérie : nation et société,
pas normal que cinq importateurs contrôlent le qui, de surcroît, relèvent du domaine de compé-
marché du sucre en Algérie», a-t-il déclaré lors de tence de la puissance publique». Manifestement, essai, Paris, Maspero, 1965 (354 p.), Alger, SNED, 1978 (332 p.). La Culture algérienne contempo-
son passage sur la Chaîne I de la Radio nationale. les règles économiques sont plus que jamais raine, Essai de définitions et perspectives, Alger, ENAP, 1968; Alger, UNJA, 1979. Les problèmes de
Mais y a-t-il concrètement exercice de monopole inversées au profit des agents de l’informel et des
sur un marché composé de neuf opérateurs (La importateurs. Cette séquence rappelle les pre- l'enseignement et l'éducation, Revue algérienne des sciences juridiques, économiques et politiques n°3,
Belle, Sorasucre, Ouest Import, Prolipos, Cevital, miers vieux slogans du FIS dissous : détaxation
Afia, Cogral, Safia et Zinor) ? Cevital jouit-il des grossistes et des commerçants en application
Alger, septembre 1977 (pp.459-471). Algérie & Tiers-Monde, agressions, résistances & solidarités
d’un privilège exclusif de fabriquer, de vendre et/ des principes de la charia. Le gouvernement intercontinentales, Alger, Enal, 1982 ; Alger, Bouchène, 1989 (230 p.). Ecrits didactiques sur la
ou de distribuer le sucre et l’huile sur le marché s’embrouille désormais dans des solutions an-
national ? Bien avant Abdelaziz Belkhadem, tiéconomiques préjudiciables. Pour un Exécutif culture, l'histoire et la société, Alger, Enap, 1987. Littératures de combat, Essais d'introductions : études
la patronne du Parti des travailleurs (PT) avait incapable de réguler le marché de la patate, ce et préfaces, Alger, Bouchène, 1991 (150 p.). Des noms et des lieux. Mémoires d'une Algérie oubliée,
qualifié les «récentes hausses des prix de certains serait trop demander que d’éradiquer demain
produits» de «provocations», voire de «hausses les 700 sites de commerce informel recensés à Alger, Casbah Editions, 1998. Les ruptures et l'oubli, essai, Alger, Casbah Editions, 2004.
criminelles». D’autres voix se sont élevées, hier travers le pays. Ali Titouche
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 6

L’ACTUALITÉ
TOUT EN DEMANDANT LA LIBÉRATION DES DÉTENUS TIZI OUZOU

Le RCD appelle à une marche Marche


du MAK
pacifique pour mardi prochain à Alger D es centaines de personnes ont parti-
cipé, hier à Tizi Ouzou, à la marche
à laquelle a appelé le Mouvement
pour l’autonomie de la Kabylie (MAK). La
’heure n’est plus aux tergi- également réagi en qualifiant la tuation actuelle de «préoccupante»

L versations, mais aux actions.


Le parti de Saïd Sadi a dé-
posé, hier, une demande d’autorisa-
situation qui sévit dans le pays de
«préoccupante». Fawzi Rebaïne,
président de Ahd 54, revendique
et doit faire l’objet d’une attention
particulière pour éviter une dérive
aux conséquences dramatiques.
procession a démarré à 10h près du cam-
pus universitaire de Hasnaoua pour arriver
devant le siège de l’ancienne mairie de Tizi
tion pour l’organisation d’une mar- une élection présidentielle antici- Les émeutes que connaît le pays de- Ouzou. La manifestation s’est déroulée
che populaire le 18 janvier à Alger. pée. puis plus d’une semaine, avec leur sans incident, a-t-on observé.
L’itinéraire choisi va de la place du lot de destructions sont, de l’avis Les marcheurs ont arboré des banderoles
1er Mai jusqu’à l’APN. L’objectif AHD 54 PROPOSE UNE ÉLECTION de l’ANR, l’expression de la pro- reprenant les slogans du mouvement
est de permettre aux Algériens ANTICIPÉE testation des jeunes qui ne connais- autonomiste de Ferhat M’henni : «Pour la
d’exprimer pacifiquement leurs in- Il estime que le soulèvement po- sent que désespoir et désillusion. sécurité et la quiétude du peuple kabyle» ;
quiétudes et leurs revendications pulaire qui a touché la majorité de «Ces manifestations étaient inéluc- «Pour le développement économique
et ce, dans un cadre concerté. Une nos villes n’est que le résultat de tables, prévisibles pour tous, sauf de la Kabylie» ; «Pour une vie digne au
telle démarche, de l’avis du RCD, cet acharnement d’un pouvoir qui pour un gouvernement tout occupé profit de tous les peuples d’Algérie».
vise à aboutir à la mise en œuvre n’a laissé aucun espace à la société à colmater les dégâts occasionnés Les manifestants ont en outre scandé
d’une phase de transition permet- civile ainsi qu’aux partis politiques. par les scandales de la corruption de nombreux slogans, tels que «Halte à
tant au peuple algérien de décider «Pendant quelques jours, les jeunes qui n’en finissent pas, un gouverne- la terreur policière et judiciaire contre la
librement de son destin. ont fait vaciller un gouvernement ment qui aujourd’hui cède devant Kabylie» ; «Pour la liberté du culte et de
Tout en dénonçant le sort réservé en perte de vitesse qui n’arrive plus les vampires de l’économie paral- conscience». Selon M. Tayeb, président
aux émeutiers, le RCD pense que à trouver de solutions pour sortir lèle et de leurs diktats», fait remar- de l’exécutif du MAK, l’action se veut un
les sanctions qui s’abattent sur les le pays de ce marasme qui dure de- quer l’ANR. Pour ce parti, les me- appel à la mobilisation du peuple kabyle :
jeunes manifestants sont, en dépit puis des années», souligne M. Re- sures prises par le gouvernement ne «Nous avons organisé cette marche pour
des violences qu’ils ont pu com- Saïd Sadi baïne, qui condamne le silence des sont que des palliatifs qui ne règlent réhabiliter l’histoire du peuple amazigh.
mettre, une manœuvre injuste et hauts responsables et d’un pouvoir rien et qui, en fin de compte, ne Nous voulons dire que nous ne sommes pas
dilatoire. La conjoncture actuelle ment d’un Etat de droit afin d’ini- défaillant qui ne répond plus aux at- sont qu’une fuite en avant. Ce parti des locataires de la Kabylie. Nous sommes
appelle d’autres décisions que le tier toute action en faveur d’une tentes de tout un peuple qui subit soutient que le gouvernement, avec plutôt les propriétaires de cette terre.
recours à un juridisme fallacieux. prise en charge des revendications les affres de cette politique. «Les le verrouillage du champ politique, Hier, les Kabyles ont refusé de devenir des
Le parti de Saïd Sadi estime que citoyennes, notamment la libéra- dernières épreuves prouvent encore le peu de considération accordé aux Français indigènes ; aujourd’hui, nous
face à la révolte, le pouvoir algérien tions de tous les détenus. une fois que le Président a raté un représentants de la société civile n’admettons pas également de nous renier.»
s’enfonce dans l’irresponsabilité en L’heure, de l’avis du RCD, n’est autre rendez-vous avec l’histoire», et l’absence de dialogue avec les «Nous ne voulons pas aller à l’émeute ou
se réfugiant dans le mépris et la ré- pas aux spéculations partisanes : s’insurge ce parti, qui pense que organisations professionnelles, ne à la mort. La marche est organisée pour
pression d’une jeunesse exaspérée. «Il est encore temps de sauver l’Al- pour sortir le pays de cette spi- peut se suffire de quelques mesures nous acheminer vers la liberté», clame un
Devant cette impasse, le RCD gérie du chaos par un engagement rale infernale, il faut aller vers une d’ordre technique, à caractère pure- autre militant du mouvement.
invite l’ensemble des forces patrio- citoyen à la mesure des enjeux. Nos élection présidentielle anticipée : ment économique. «L’Algérie, qui La procession des militants du MAK a
tiques, toutes sensibilités confon- aînés ont libéré la terre algérienne «L’élection anticipée est l’unique n’a jamais connu une aussi bonne parcouru la rue Lamali Ahmed (rue de
dues, à demeurer mobilisées pour d’un ordre politique anachronique solution pour que le pays ne som- aisance financière, souffre de mau- l’Hôpital) pour arriver devant l’ancienne
déjouer les provocations et la désin- pour lui substituer un Etat démo- bre pas davantage dans le chaos et vaise gouvernance, laissant la plus mairie de Tizi Ouzou vers midi. Au terme
formation. cratique et social. Le devoir de tout pour une refonte institutionnelle au large partie de sa population dans de cette action de rue, qui s’est déroulée
Le RCD a instruit ses structures Algérien est d’honorer ce sacri- service du peuple, afin d’instaurer la misère matérielle et la déses- dans la sérénité, les manifestants se sont
régionales pour nouer des contacts fice et cette promesse», souligne le une véritable démocratie.» pérance. L’Algérie doit changer dispersés dans le calme.
avec l’ensemble des forces politi- RCD. Le parti Ahd 54 et l’Alliance De son côté, lors de la réunion de et profondément changer», note Djemaâ Timzouert
ques et sociales acquises à l’avène- nationale républicaine (ANR) ont son bureau, l’ANR a qualifié la si- l’ANR. Nabila Amir

LES ÉTUDIANTS MANIFESTENT À BÉJAÏA Les archs veulent


«L’Algérie doit changer de régime» réinvestir
P rès d’un millier d’étudiants ont marché,
hier, dans la ville de Béjaïa, pour tenter de
Dans le cortège des marcheurs, figurent des
élus, des syndicalistes mais aussi des ensei-
se sont constitués en «un comité de crise de
l’université de Béjaïa», dénonce «la tentative
le terrain
’anciens délégués du mouvement ci-
«donner un sens politique» à la contestation po-
pulaire qui a ébranlé le pays, depuis près d’une
gnants et des militants de diverses obédiences
politiques. «La crise ne se réduit pas à la cherté
du pouvoir de minimiser la nature de la crise en
la réduisant à la seule hausse des prix de l’huile D toyen des archs ont organisé, hier, un
meeting à la maison de la culture Mouloud
semaine. La marche s’est voulue résolument du sucre. Nous ne sommes pas des tubes diges- et du sucre». «Les émeutes sont l’expression
pacifique. Le dispositif policier s’est fait très tifs», dit un étudiant à la tête du premier carré d’une révolte d’une jeunesse qui veut crier son Mammeri de Tizi Ouzou, devant plusieurs
discret. Aucun incident n’a émaillé cette mani- des marcheurs. marasme et son désespoir», affirme un étudiant. centaines de personnes. Les animateurs,
festation. Il est 11h quand la procession humai- Les manifestants ont scandé des slogans hostiles «Le chômage, la précarité, la harga, figurent Mustapha Mazouzi et Rachid Allouache,
ne s’est ébranlée du campus universitaire Targa au pouvoir. «Non au verrouillage du champs dans le bilan du pouvoir en place», crie un autre ont lancé un appel «à tous les anciens
Ouzamour en direction du siège de la wilaya. politique, non à la restriction des libertés indivi- étudiant. délégués des archs, dont Belaïd Abrika,
Sur les larges banderoles déployées, les slogans duelles et collectives», criait la foule. Un enseignant qui a également pris la parole a pour la réunification des rangs en plaçant
ont pris un relief éminemment politique. «L’Al- Un rassemblement a été observé en face du déploré l’absence de canaux d’expression dans l’intérêt suprême de la plateforme d’El
gérie a besoin de changer de régime», lit-on sur siège de la wilaya. le pays. Peu avant midi, la foule s’est dispersée Kseur au-dessus de toute autre considé-
l’une des banderoles. Dans une prise de parole, un des étudiants qui dans le calme. Cherif Lahdiri ration». D’emblée, les intervenants pré-
cisent : «Nous sommes là, parce que nous
avons constaté un pourrissement général
M’CHEDALLAH (BOUIRA) sur le plan socioéconomique dans la région
et dans tout le pays. Nous ne sommes pas
Mobilisation pour la libération d’un citoyen kidnappé là pour se substituer aux partis politiques.
Nous sommes là pour sortir la Kabylie du
marasme, et à travers elle, toute l’Algérie.»
a population de M’chedallah, à n’est pas un entrepreneur mais un de suivre l’évolution de cette affaire de la daïra de M’chedallah, toutes
L l’est de la wilaya de Bouira, se
mobilise pour la libération du jeune
simple ouvrier. Après une longue
concertation, l’assemblée générale a
et de se charger des relations avec
les autorités ainsi que la supervision
appartenances confondues, à par-
ticiper activement à cette action de
Faisant une rétrospective sur les accords
passés au cours de leurs négociations avec
kidnappé. Une marche et une grève décidé d’appeler à une grève géné- des recherches lesquelles, faut-il le solidarité». Ce mouvement de soli- le gouvernement Ouyahia, en 2005, Ma-
générale ont en effet eu lieu hier dans rale suivie d’une marche populaire souligner, ont été déjà entamées il y darité s’inscrit dans l’esprit de la lutte zouzi explique : «Nous allons militer pour
la localité. au chef-lieu communal de M’chedal- a quatre jours. contre ce phénomène, l’enlèvement, mettre en application l’accord global du 15
Lundi en fin d’après-midi, les re- lah. «L’assemblée générale exige des Aucune nouvelle du kidnappé depuis qui ne cesse de prendre de l’ampleur janvier 2005 qui porte sur la mise en œuvre
présentants des archs de cette région ravisseurs la libération immédiate et qu’il a été enlevé par des inconnus ces dernières années, notamment en de la plateforme d’El Kseur, élaborée en
se sont réunis pour discuter de la sans condition du citoyen Ahmana- près de son domicile à Thamourt Kabylie. «Tous ensemble, par notre 2001. Son contenu est un vrai projet de
manière avec laquelle ils vont procé- che Toufik», précise le communiqué Ouzemmour, dans la commune de solidarité, nous libérerons Toufik et société». Pour Rachid Allouache : «Il est
der suite à l’enlèvement d’un jeune qui nous a été remis avant-hier matin. M’chedallah. La population, qui nous empêcherons le renouvellement certain que les émeutes qui ont secoué le
originaire de cette région, qui a eu La marche a commencé à partir du condamne avec force cet acte lâche de cet acte ignoble. Aujourd’hui, pays durant une semaine ne sont pas du
lieu dans la nuit du jeudi 6 janvier. village Ath Vouaklan, à 10h, pour et ignoble, «interpelle les autorités c’est Toufik, demain ce sera peut-être fait de l’augmentation des prix des pro-
Ahmanache Toufik, âgé de 35 ans et finir devant le siège de la daïra. En compétentes pour le déploiement de vous, votre fils ou votre fille», lit-on duits de première nécessité, mais il y a une
père d’une petite fille qui a vu le jour outre, un comité populaire de crise tous les moyens humains et matériels dans le communiqué. profonde injustice dans ce pays».
au lendemain de son enlèvement, (CPC) a été mis en place dans le but pour libérer Toufik et appelle les élus Ali Cherarak Nordine Douici
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 7

L’ACTUALITÉ
MOHAND SADEK AKROUR. Ancien porte-parole du Mouvement populaire
(comité de la wilaya de Béjaïa)

«La bourgeoisie maffieuse a fait


avorter la révolte populaire»
Propos recueillis par problèmes foncièrement politiques, leur sou- Ouargla, des villes du Sud, etc.–, on s’achemine
Mohand Aziri bassement est politique, les intérêts sont d’ordre inexorablement vers une véritable révolution.
économiques. Le pouvoir algérien a pris des C’est d’ailleurs pour cela que le pouvoir a fait
Le pouvoir politique met décidément engagements vis-à-vis du capitalisme mondial – avorter cette révolte.
les bouchées doubles. Il refuse de faire des accord d’association avec l’UE, coopération avec Qu’est-ce qui empêche justement les
concessions politiques malgré l’envergure et les USA, etc. – desquels il ne peut aujourd’hui se partis politiques de franchir le pas, d’appeler
la profondeur du mouvement de contestation soustraire. Le capitalisme mondial n’acceptera à des actions pacifiques et concrètes, au lieu de
populaire. Est-ce une logique «jusqu’au-bou- jamais qu’il y ait retour à l’étatisation, qu’il y ait se contenter de pondre des déclarations et des
tiste» ? plus d’Etat. Il ne voudra pas de décisions qui ré- communiqués qui restent souvent sans suite ?
Actuellement, il n’existe pas l’ombre habilitent le secteur public… ni n’acceptera que Que signifie le fait qu’aucun parti ni organi-
d’une volonté politique de faire des concessions l’Etat subventionne, par exemple, les produits de sation n’ait demandé une autorisation pour
à ce mouvement de révolte populaire. première nécessité. Et puis, la bourgeoisie locale organiser une marche pacifique ?
La situation actuelle arrange et renforce le a-t-elle vraiment intérêt à ce qu’on éradique le Je ne sais pas. C’est une question qu’il faut
clan (du pouvoir) dont le rapport de force a tourné secteur informel ? poser à ces partis. Mais tous vous le diront : les
déjà en sa faveur. Les mesures prises en conseil Ce sont donc ces mesures dites de «pa- partis de l’opposition sont atomisés. Ici à Béjaïa,
interministériel nous renseignent sur les tenants triotisme économique» qui auraient mis le on a tenté, avec ce qui reste de la «gauche» à la
et les aboutissants de ces derniers événements. feu aux poudres. Vous soupçonnez les clans du fois de conscientiser, de politiser les gens mais
La question de savoir à qui profite le crime ne se pouvoir de travailler pour l’intérêt général… aussi de les amener à ne pas détruire les biens
pose plus. Car le crime profite incontestablement Le pouvoir, je n’apprends rien à personne, publics. Nous n’avons pas à remplir le rôle de

PHOTO : D. R.
aux barons de «l’import-import» devant lesquels est traversé par des clans. Je n’exclus pas qu’en pompier. Dans la commune que je préside,
le pouvoir algérien s’est agenouillé. Ce dernier son sein, il puisse exister un clan animé plus ou Barbacha en l’occurrence, nous avons élaboré,
les a exonérés de TVA, de droits de douane, moins de bonnes intentions qui œuvre dans le avec le mouvement associatif, une plateforme de
d’IBS, etc. Il faut dire que le pouvoir algérien sens de l’étatisation. Mais le pouvoir, dans sa revendications. Cette plateforme dit «Non à la
n’avait pas vraiment besoin de faire autant de composante majoritaire, est ultralibéral, résolu- Mohand Sadek Akrour cherté de la vie», «Non à la dictature des barons
morts parmi les émeutiers et causer autant de ment opposé aux mesures dites de patriotisme de l’import-import», «Non au chômage», «Non
destructions pour satisfaire les besoins des économique. Actuellement, les rapports de force seule démocratie véritable, c’est la démocratie à la corruption», «Pour la sécurité des citoyens
néolibéraux et de la bourgeoisie maffieuse. Par au sein du pouvoir sont en faveur de la bour- socialiste. En 2001, on a tenté ce type de regrou- et des biens des peuples» parce que, hélas, les
ailleurs, les opprimés de ce pays, la jeunesse qui geoisie maffieuse. C’est ce clan qui symbolise pement, les partis de droite nous ont poignardés. services de sécurité ne veulent pas les protéger,
souffre du chômage, de la vie chère, du mal de vi- l’ultralibéralisme qui a gagné en usant du chan- A cette époque déjà, ils ne voulaient même pas «Pour une politique au service du peuple». Pour
vre, n’ont besoin que d’une petite étincelle pour tage à l’émeute. S’il y avait vraiment une volonté reconnaître le caractère social du mouvement les exprimer, nous avons opté pour une marche
se révolter. Le potentiel de révolte de la jeunesse politique d’aller vers l’étatisation, on s’y serait et l’ont réduit à un mouvement pour «tamazi- pacifique ici, au chef-lieu de la commune. Et
algérienne est énorme. Les mouvements de jeu- pris autrement. On aurait sollicité l’adhésion ght, langue nationale et officielle». pour ce qui est d’appeler à de grandes marches
nes de Ouargla, El Oued, etc, l’ont très bien dé- populaire. Mais le DRS est passé par là, a fait son La révolte de la jeunesse ne pose-t- pacifiques, le souci prégnant est là, c’est celui
montré. Malheureusement, cette fois-ci, comme travail, comme en 2001. On a poussé les jeunes à elle pas la question essentielle de la répartition de ne pas, justement, être accusé de vouloir
ce fut le cas d’ailleurs du mouvement de 2001, la casser du bien public pour discréditer la révolte équitable de la richesse nationale, la problé- faire dans la récupération politique. Mais nous
révolution des opprimés a été avortée. populaire. Malgré les tentatives de construction matique de la justice sociale ? considérons toutefois qu’il y a un mouvement de
Le pouvoir dénie toute dimension poli- du mouvement populaire, il y avait déjà un pro- Bien sûr que la jeunesse en a été com- masse qu’il faudrait prendre en charge. Sinon, il
tique à ce mouvement de contestation. Daho jet d’avortement d’une réelle révolte populaire. plètement exclue. C’est une génération victime y a des initiatives pour regrouper les syndicats.
Ould Kablia, le ministre de l’Intérieur, parle En 2011, on a un autre avortement, mais à une du pouvoir, qui n’a rien à perdre. Elle est de fait Nous prévoyons une réunion extraordinaire de la
d’agissements criminels Le gouvernement échelle plus importante. potentiellement explosive. Nous avons, certes, direction du parti, dans les prochains jours, pour
relie ces émeutes à l’augmentation des prix La convergence démocratique peut-elle un ministre de la Jeunesse et des Sports, mais voir ce qu’il y a lieu de faire.
de certains produits de première nécessité. encore se réaliser ? en réalité il n’est que ministre du foot, «wazir Maintenant que le mouvement de
Emeutes du pain en Tunisie, émeutes de l’huile La convergence démocratique s’impose. el kora al arabia», ministre du foot arabe. Mais contestation semble s’être essoufflé, faut-il
et du sucre en Algérie… Les régimes algérien Relève-t-elle pour autant du domaine du possi- aucunement ministre de la jeunesse, des préoccu- tourner la page, passer à autre chose comme le
et tunisien se sont-ils donné le mot ? Le faux ble ? Je ne le pense pas. L’échec du mouvement pations de la jeunesse. suggère le pouvoir ?
consensus saura-t-il occulter la véritable lame de 2001 y est certainement pour quelque chose. Elle a raison, cette jeunesse. Ses revendica- On ne passe pas à autre chose, on doit
de fond de ce mouvement ? Par ailleurs, il ne peut y avoir de passerelles tions sont légitimes. C’est une jeunesse frustrée, passer à la chose la plus sérieuse. Ceux qui ont
Tous les problèmes du monde sont des entre les émeutiers et les mouvements syndi- rongée par l’oisiveté, le chômage, la cherté de la allumé la mèche, ce sont ceux-là mêmes qui l’ont
problèmes politiques et les problèmes politiques caux, politiques, tant cette révolte étonne de vie, formatée par l’islamisme, l’interdit, le hram. éteinte. Les décisions du conseil interministériel
sont les problèmes de tout le monde. Ce n’est par sa spontanéité, de par l’absence de slogans. Avec le réveil du mouvement social – je pense, ont mis fin aux émeutes. Maintenant, c’est aux
pas moi qui le dis. Ce mouvement pose des Pour nous, il s’agit d’un combat de classes. La entre autres, aux mouvements de la jeunesse de opprimés d’agir. M. Z.

BELKHADEM DÉFEND LE PROGRAMME PRÉSIDENTIEL


«Il y a des réserves sur la marche
à Alger à cause du risque terroriste»
es derniers événements ont à glorifier le bilan présidentiel, manipulation. «Je ne peux pas dire programme du président de la
L égratigné l’image du pays»,
estime le secrétaire général du
Abdelaziz Belkhadem affirme
qu’«il n’y a pas de pauvreté et de
s’il y a une main étrangère ou
interne derrière ces événements»,
République et la gestion des
affaires courantes qui incombe à
FLN, Abdelaziz Belkhadem. faim en Algérie». «Vous croyez que dit-il, avant de responsabiliser la l’Exécutif», commente-t-il.
S’exprimant lors de son les émeutes ont eu lieu à cause de jeunesse qu’il accuse de Poursuivant, Belkhadem dénonce
passage, hier, sur les ondes de la hausse des prix du sucre et de paresseuse. «Il y a des secteurs le recours à la violence comme
la Chaîne I de la Radio l’huile ?» s’interroge-t-il. comme l’agriculture et les travaux moyen d’expression. «Les
nationale, il affirme que les Le parton du FLN estime que les publics qui offrent de l’emploi. Les marches ne sont pas interdites à
émeutes du 5 janvier dernier ne dernières émeutes ont été jeunes cherchent à travailler dans l’intérieur du pays.
sont pas comparables aux provoquées par la rumeur. «Le la Fonction publique ou comme A Alger, il y a des réserves à cause
événements d’octobre 1988. problème c’est la rumeur», juge-t- agents de sécurité», lance-t-il. du risque terroriste. Mais ceux qui
«Car en 1988, le pays a connu il. Pour lui, il y a deux faits A une question relative à veulent organiser des
une crise multiforme, jalonnée différents lors des derniers l’absence de stratégie rassemblements dans les salles,
par le manque de ressources événements. «D’un côté, il y a des gouvernementale claire et viable, ils n’ont qu’à demander des
PHOTO : B. SOUHIL

financières, l’arrêt des jeunes de 15 à 17 ans qui jouent à Abdelaziz Belkhadem tente de autorisations», dit-il, faisant mine
investissements publics et cache-cache avec les services de préciser en défendant le d’ignorer que l’opposition et les
l’explosion du taux de chômage. sécurité et, de l’autre, il y a des programme présidentiel. «La organisations autonomes font face
Ce n’est pas le cas aujourd’hui. jeunes infiltrés par un groupe de stratégie mise en place par le à une répression féroce et qu’elles
La politique sociale du pays fait voleurs», avance-t-il. président de la République entre ne sont pas autorisées à se
actuellement des jaloux», dit-il. Le secrétaire général du FLN dans le cadre d’un programme rassembler ni à Alger ni ailleurs.
Abdelaziz Belkhadem
Fidèle au discours officiel visant refuse toutefois de parler de structuré. Il faut dissocier le Madjid Makedhi
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 8

L’ACTUALITÉ
CONTRE-POUVOIRS INSTITUTIONNELS JEUNES GENS ARRÊTÉS
ET CONTESTATIONS SOCIALES LORS DES ÉMEUTES

Les conséquences Les familles


désemparées
d’une mise au pas H
’ram aâlihoum… Pourquoi enfoncent-ils nos enfants da-
vantage ?» Mahdia, 57 ans, est désemparée. Elle est la
mère de l’un des 1100 jeunes gens qui ont été appréhendés
par les forces de l’ordre durant les émeutes qui ont secoué le pays.
e pouvoir s’attendait-il à doute aussi, plutôt que de tenir

L ce que la jeunesse sorte


dans la rue pour mani-
fester son ras-le-bol avec la
compte des avis du CNES et
des avertissements de la classe
politique, l’on a préféré, en
Les yeux bouffis et cernés, le visage pâle, elle fait les cent pas
dans le salon de son logement. Depuis une vingtaine d’an-
nées, cette famille de neuf enfants vit dans une cave située
dans un quartier de Belcourt. Le sort de son fils ? «Je m’en
manière que l’on sait ? Peu haut lieu, faire rentrer le pre-
probable. En verrouillant les mier dans les rangs et bâillon- remets à Dieu… C’est tout ce qu’il me reste à faire», s’apitoie-
champs politique et médiatique ner les partis. But visé ? Faire t-elle. «Avec quoi voulez-vous que j’engage un avocat ? Il se
et en mettant au pas les contre- en sorte aussi à ce qu’il n’y ait défendra tout seul, lors de son procès prévu dimanche», dit-
pouvoirs, les décideurs ont non plus aucune voix pour remettre elle, pensive. Puis elle interroge : «Cela risque de le pénaliser ?»
seulement tourné le dos à la en cause les choix politique et A côté des émeutiers qui sont pris en charge par des avocats de
société, mais ils se sont égale- économique du président de renom, des centaines d’autres se retrouvent seuls face au broyeur
ment privés d’un bon moyen la République que le gouver- judiciaire. Et ce, même s’ils sont innocents. «Mes fils font de petits
de prévenir des crises comme nement est tenu d’exécuter. Le boulots pour se débrouiller. Mais ce ne sont pas des délinquants !»,
celle que vient de connaître le pouvoir s’est, apparaît-il, senti s’indigne Mahdia. Deux de ses fils ont été arrêtés dans la soirée de
pays. suffisamment puissant pour te- vendredi dernier. Alqors que l’un d’eux, âgé de 20 ans, a été remis
Au-delà du souci de se don- nir en respect l’ensemble de la en liberté dimanche, son aîné croupit à El Harrach. «Mon pauvre
ner davantage de moyens pour société. Cette assurance vient enfant, il est malade, vous savez. Dépressif à 24 ans. Il est même
combattre le terrorisme, il res- évidemment du fait qu’il a les suivi par un psychiatre», relate, dans un récit saccadé, Mahdia.
sort que le choix du gouverne- caisses remplies de devises Son autre fils, un large pansement recouvrant l’arrière de son crâne,
l’interrompt et raconte, fébrile, la soirée de leur arrestation : «Nous
PHOTO : H. LYÈS

ment de doubler les effectifs des et qu’il pensait avoir acheté


différents services de sécurité suffisamment de complicités étions dehors et en voyant qu’il y avait du grabuge pas très loin,
paraît correspondre aussi à une pour garantir la paix sociale et nous nous sommes réfugiés dans un taxiphone.» Il poursuit : «Des
volonté de gérer la société de dormir sur ses deux oreilles. éléments de la brigade antiémeute ont forcé la porte du local. Nous
manière autoritaire et de privi- Mais en l’absence d’un retour étions une dizaine. Pourtant, mon frère et moi sommes les seuls à
Mohamed Seghir Babès, actuel président du CNES avoir été arrêtés.» Prenant une profonde inspiration, le jeune hom-
légier, à l’instar du régime tuni- d’écoute fiable de la société, il
sien, le langage de la matraque. me continue péniblement : «Traînés à l’extérieur, les agents nous
réflexion sur la situation éco- purement et simplement de le n’était pour ainsi dire pas pos-
ont roué de coups, avant de nous embarquer dans leur fourgon.»
L’absence de médiateurs so- sible pour les tenants du régime
nomique et sociale du pays et dissoudre. Inutile de dire que la Mahdia, la tête entre les mains, s’écrie: «Mon fils a eu le nez cassé.
ciaux, le mépris affiché par les de voir venir la contestation so-
d’avoir su dire «non» quand il disparition de cette institution, Nous l’avons vu mardi.» Sa voix se brisant dans un sanglot, le cadet
autorités à l’égard des jeunes ciale, de la décrypter et encore
était bien plus facile d’aller dans qui devait faire oublier les orga- explique : «Il avait le visage tuméfié et le nez encore en sang. Il
sortis dans la rue et, enfin, la d’avoir une idée concernant sa
le sens du poil. La remarque nisations de masse héritées du en crachait même. Il nous a affirmé qu’aucun soin médical ne lui
reprise en main, dès 2005, force. Avec du recul, il ressort
s’applique également à l’Union temps du parti unique, comme a été administré.» Donc aucun certificat médical ou autre docu-
du Conseil économique et so- que les décideurs n’ont même
générale des travailleurs al- l’UNJA, a privé les jeunes ment attestant d’un quelconque mauvais traitement. «Ils nous ont
cial (CNES), dont le rôle à pas daigné tenir compte des
gériens (UGTA) qui est deve- d’une tribune importante au demandé un tas de papiers, même des actes originaux que l’on
sa création était pourtant de rapports alarmants, régulière- doit établir à Barika !», s’exclame un autre frère. Et ce n’est que
servir de fonction d’alerte, sont nue, avec le temps, un vérita- sein des structures de l’Etat. ment établis par les services
ble sous-traitant du régime. Dans le même temps et en pre- mardi, après plusieurs allers et retours, que les parents du jeune
autant d’éléments qui tendent de sécurité sur la situation homme ont pu lui rendre visite. «Ils ne m’ont même pas laissé lui
à vérifier cette hypothèse. Re- Le Conseil supérieur de la jeu- nant une telle décision, le pou- sociale du pays. La suite tout
nesse (CSJ), créé durant l’ère voir s’était volontairement cou- apporter d’effets personnels, d’habits propres», s’indigne la mère.
fusant justement que le CNES le monde la connaît : l’année Entendus par le procureur de la République dimanche dernier, les
se transforme en une caisse du président Zeroual, et dont pé de la plus importante frange 2010 a été émaillée par près
le rôle était d’aider les jeunes de la population, alors que le deux frères, pourtant arrêtés dans les mêmes conditions, n’ont
de résonance des bilans de de 9000 émeutes qui ont pour pas connu le même sort. «Il nous a dit : vous êtes frères, alors je
l’Exécutif, Mohamed Salah à s’organiser et à jeter des discours officiel n’avait cessé effet, aujourd’hui, de transfor- vais en libérer un», affirme-t-il. Et de nombreux jeunes, arrêtés
Mentouri, son défunt président, passerelles avec le monde, a eu, de prôner la fin de la légitimité mer l’Algérie en une véritable au cours de ces événements, ne savent pas à quoi ils doivent leur
avait d’ailleurs choisi de partir quant à lui, beaucoup moins de historique et la nécessité de re- poudrière. Une poudrière qui liberté. «J’ai été relâché hier, mais on ne m’a rien expliqué. Et
en ayant la satisfaction d’avoir chance que le CNES, puisque mettre le flambeau aux jeunes. peut exploser à tout moment. c’est le cas d’autres garçons que je connais et qui se sont retrou-
au moins fourni un effort de le président Bouteflika a décidé Comme tout le monde s’en Zine Cherfaoui vés dans la même situation», souffle un habitant de Bab El Oued.
Il est pourtant âgé de 19 ans et n’est, de ce fait, plus mineur. Un
ÉTAT D’URGENCE ET RÉPRESSION DES LIBERTÉS cocard sur le visage, le blanc de l’œil injecté de sang, le jeune
homme jure ses grands dieux qu’il n’a rien fait. «Je crois que je
me trouvais au mauvais endroit au mauvais moment», estime-t-il.
De l’interdit à l’explosion Ce qui semble être le cas du fils d’Oum Elkheir, 52 ans.
Agé de 22 ans, son enfant était juste sorti quelques minutes dans sa
rue de Belcourt. «Je le regardais par la fenêtre. Je lui ai crié de re-
nstauré le 9 février 1992 pour une être que politique. Pour un régime aussi aura fallu beaucoup de résistance pour
I année, puis reconduit l’année suivante
pour une durée indéterminée, l’état d’ur-
liberticide, c’est un bonus. C’est en fait
dans la logique des choses pour norma-
que certaines poches d’espoir subsistent
encore dans le pays. Le gouvernement a
monter, mais il ne m’a pas écouté», dit-elle en essuyant ses larmes.
Décrit par l’ensemble des habitants du quartier comme un garçon
des plus calmes et des plus tranquilles, «de peur, il n’a même pas pu
gence en vigueur depuis maintenant liser une société avide de s’émanciper et toujours voulu ériger les grandes villes se défendre lorsque les policiers l’ont agrippé», poursuit la mère de
19 ans commence vraiment à agacer. de se prendre en charge. Ce ne sont pas du pays, et particulièrement Alger, en 6 enfants. «C’est juste qu’il avait sur son téléphone la vidéo d’une
Plusieurs partis de l’opposition et des les indicateurs de telle régression qui forteresses imprenables en faisant usage scène d’émeute», assure-t-elle.
personnalités politiques ne voient pas manquent : depuis 1999, aucun agrément de la force. Et l’on a bien envie de rigoler, La famille n’a pas encore pu parler au jeune homme, incarcéré à la
les raisons de son maintien. En tout cas, n’a été délivré à un parti politique. Pour aujourd’hui, lorsqu’en entend certains prison d’El Harrach. «Je suis allée le voir samedi au commissariat.
celles qui avaient poussé, à l’époque, les créer un journal, il faut faire preuve responsables dire, pour stigmatiser les Mais impossible de l’approcher», s’indigne-t-elle. Tout comme
autorités à prendre une telle mesure ne d’allégeance. Les médias lourds ont été dernières manifestations, que les jeunes Mahdia, elle aussi n’a d’autre solution que d’attendre, dans son
sont plus valables. hermétiquement fermés à l’opposition émeutiers auraient pu manifester leur appartement vétuste, le retour de son fils. En ayant comme unique
D’autant plus que le discours officiel et aux organisations autonomes de la colère dans le calme en organisant des recours de s’en remettre à Dieu… Ghania Lassal
sur le retour à la paix sur l’ensemble du société civile. marches pacifiques.
territoire national conforte les arguments Les enseignants, organisés en syndicat Savent-ils que leur gestion du pays a
de ceux qui demandent sa levée. Pourquoi
est-il maintenu, alors ? Si la situation
autonome, ont été traités comme des
malfrats lorsqu’ils ont décidé d’organiser
laissé peu de place à la contestation
pacifique ? Certainement oui. C’est la
TIPASA
sécuritaire est maîtrisée, comme l’a
annoncé à maintes reprises le gouverne-
une marche pacifique à Alger pour re-
vendiquer leurs droits. Les médecins ont
chape de plomb qui s’est abattue sur l’ac-
tivité politique, sur l’ensemble des liber- Un blessé succombe
ment, quelle fonctionnalité aurait alors le subi le même sort dans l’enceinte même tés, l’interdiction qui frappe les marches à
maintien de l’état d’urgence ? Il devrait
bien y en avoir une pour que les autorités
de l’hôpital Mustapha où ils ont été hu-
miliés, frappés et vulgairement bousculés
Alger et dans le reste du pays, à quelques
rares exceptions, et le marasme social, le
à ses blessures
refusent que l’idée même de sa levée soit pour avoir, rien que ça, voulu manifester, chômage, la corruption généralisée qui Le jeune Douadi F., 24 ans, célibataire sans emploi, qui avait
à l’ordre du jour. Bien que le gouverne- pacifiquement faut-il le préciser, leur dé- ont été à l’origine de la dernière explo- été évacué vers le CHU de Douéra dans la nuit du 6 au 7 jan-
ment se soit toujours gardé de justifier sapprobation vis-à-vis d’un statut qu’ils sion sociale. vier à la suite d’une grave blessure due à la manipulation d’un
l’interdiction des manifestations publi- rejettent. Les autorités avaient procédé, L’on posera encore une fois naïvement la cocktail Molotov, est décédé avant-hier. Il a été enterré hier
ques par l’état d’urgence, il a été même il y a quelques mois, à la fermeture de question si les dernières émeutes amène- après la prière d’El Asr au cimetière de Douaouda. L’atmos-
obligé de promulguer une loi interdisant la Maison des syndicats, à El Harrach, ront des changements à même de desser- phère était tendue lors de son enterrement. Le père de la vic-
les marches à Alger, la capitale, suite à pour empêcher la tenue du premier rer un peu l’étau sur les libertés. time a appelé l’assistance à observer le calme. La wilaya de
la marche organisée le 14 juin 2001 par forum syndical social maghrébin. La Parce que les Algériens, et la jeunesse Tipasa enregistre ainsi sa deuxième victime des affrontements
le mouvement citoyen, il est clair que volonté de régenter la vie politique dans en particulier, revendiquent des change- violents ayant opposé les forces de sécurité aux jeunes manifestants
la fonction d’une telle mesure ne peut le pays n’est pas une vue de l’esprit. Il ments. Saïd Rabia depuis le 5 janvier. M’hamed H.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 10

L’ACTUALITÉ

12 JOURS APRÈS LE PIRATAGE DU NAVIRE BLIDA AU LARGE DE LA SOMALIE

Aucune demande n’a été formulée


par les ravisseurs
● Depuis le 5 janvier dernier, aucun contact n’a été établi avec les ravisseurs somaliens qui retiennent le vraquier Blida, avec à son bord
27 membres d’équipage, dont 17 Algériens ● Le navire est au large de la côte somalienne, à plus de 2000 km du lieu du rapt ● Pour la première
fois, les pirates ont utilisé des chalutiers de haute mer pour aller aussi loin à la recherche de navires otages…

Le vraquier Blida pris d’assaut


par des pirates somaliens
le 5 janvier dernier au large du golfe
d’Oman avec 17 Algériens en otages

PHOTO : D. R.

ouze jours après la capture du dans la nuit du 31 décembre, après avoir navires transportant l’aide humanitaire contre leurs otages. Ils attendent le mo- s’il est mis hors champ en matière de

D vraquier Blida par des pirates


somaliens au large du golfe
d’Oman, aucune demande n’a été for-
chargé 26 000 tonnes de clinker pour le
compte de la Compagnie de trading de
ciment (CTC). Il devait se rendre vers le
destinée à certains Etats africains. Ils
ont profité du relâchement du contrôle
en ces fêtes de fin d’année pour agir.
ment opportun pour faire connaître
leurs demandes. Notre seul souci, pour
l’instant, c’est de préparer les familles
télécommunications, il a suffisamment
d’énergie pour la climatisation, d’eau
et de provisions pour vivre assez long-
mulée par les ravisseurs. Le 5 janvier port de Dar Es Salem, en Tanzanie. Il a D’ailleurs, du 20 décembre au 1er jan- à l’éventualité que l’affaire puisse du- temps à bord du navire. Néanmoins,
dernier, les pirates avaient pris attache évité la zone dite dangereuse en remon- vier, ils ont enlevé 10 navires, dont le rer. La détention peut durer quelques nous espérons que leur captivité prenne
par téléphone avec le patron de Interna- tant très loin vers le nord, au lieu de lon- dernier est le Blida. Il y a actuellement semaines comme elle peut aller jusqu’à fin le plus tôt possible. Nous restons à
tional Bulk Carriers (IBC), l’exploitant ger la côte somalienne. Il a fait plus de 28 navires en captivité avec à leur bord neuf mois (cela a été le cas d’un navire) l’écoute, nous attendons les prochains
du navire, lequel a exigé de parler au 16 heures de navigation avant que les 664 marins. Ils ont tous été piratés sans oublier que le voilier d’un couple contacts des ravisseurs», précise le
commandant ukrainien du navire. «La pirates ne le prennent d’assaut. Une fois entre le 29 mars 2010 et le 1er janvier allemand est entre les mains des pirates responsable.
discussion a tourné autour de l’état de qu’ils ont pris le contrôle, ils ont coupé 2011», indique une source sécuritaire depuis plus d’une année.» Ce dernier Aujourd’hui, des visites à quelques fa-
santé des 27 membres d’équipage qui tous les équipements radio et l’ont ache- sous couvert de l’anonymat. Celle-ci tient néanmoins à rendre hommage au milles des otages qui résident à l’ouest et
étaient à bord. A l’exception de quel- miné vers la côte somalienne, à plus de rappelle qu’en 2009, les rançons payées «courage» des familles des marins en à l’est du pays seront effectuées par des
ques-uns, tous ont été autorisés à rassu- 2000 km, soit à peu près à cinq jours aux pirates en contrepartie de la libé- disant : «Ces familles sont d’une dignité cadres de IBC, en attendant des jours
rer leurs familles, toujours à l’aide d’un de navigation. Le Blida a été détourné ration des navires ont atteint la somme extraordinaire. Elles n’ont pas paniqué meilleurs. A signaler que IBC est une
téléphone remis par les ravisseurs pour dans une zone sûre. Il a fait un immense de 110 millions de dollars. Une manne et sont restées très sereines face à la tra- société mixte de droit algérien, filiale du
un temps très court», a révélé le direc- détour pour éviter d’être pris au piège. qui, finalement, encourage les actes de gédie. Nous les appelons tous les jours. groupe CNAN. Elle est détenue à 49%
teur général de IBC à Alger, Nasreddine Mais les pirates avaient un autre plan. piraterie et fait de la région la zone la Les responsables de l’entreprise tiennent par un groupe jordano-saoudien (24,5%
Mansouri. Nous ne savons pas s’ils l’avaient suivi plus dangereuse du monde. à ce que chacune des familles reçoive la par le groupe saoudien Pharaon spécia-
Depuis, c’est le silence radio, précise- depuis le port de Salalah, ce qui est vrai- Pour ce qui est de l’état de santé des visite des cadres pour les rassurer et leur lisé dans la production et le transport de
t-il. Néanmoins, il explique que c’est la semblable, ou qu’ils l’attendaient à plus membres de l’équipage du MV Blida apporter un soutien moral et financier. ciment et 24,5% par des Jordaniens), à
première fois que les pirates s’aventu- de 16 heures de navigation. C’est la –composé de 17 Algériens entre offi- Ce que nous faisons depuis le début de 49% par le groupe CNAN et à 2% par
rent aussi loin des côtes somaliennes en thèse la plus plausible pour l’instant», ciers et marins, d’une équipe de 3 tech- la crise.» Pour ce qui est des otages, le l’Algérien Laradji Mustapha, en sa qua-
recourant à de nouveaux procédés. «Ils révèle M. Mansouri. Un exploit, selon niciens de maintenance (2 Philippins directeur général d’IBC affirme qu’ils lité de personne physique.
ont enlevé des chalutiers en haute mer les spécialistes qui surveillent les actes et un Jordanien), de 5 Ukrainiens, d’un ont «suffisamment» de provisions et de Ce qui a permis à la nouvelle entreprise
sur lesquels ils ont chargé leurs petites de piraterie au large de la Somalie. «Ce Jordanien et d’un Indonésien – M. Man- moyens pour vivre «assez longtemps», de conserver une majorité algérienne de
embarcations dotées de moteurs très qui veut dire que les auteurs ont changé souri se dit optimiste : «Ce qui nous même s’ils sont «coupés» du monde. son capital et, de ce fait, maintenir les
puissants. Le navire avait quitté le port de stratégie. Ils évoluent selon la riposte réconforte, c’est que jusqu’à présent, «L’équipage a fait le plein au port de navires qu’elle exploite sous pavillon
de Salalah (sultanat d’Oman) vers 1h, des frégates militaires qui escortent les les pirates n’ont pas utilisé la violence Salalah, au sultanat d’Oman. Même algérien. Salima Tlemçani

RELATIONS ALGÉRO-BRITANNIQUES
Plus de souplesse dans l’octroi des visas et pas de réserves
pour la vente d’armes
ous voudrions que les Algériens viennent plus dans plusieurs domaines tels que les infrastructu- et que le nombre des étudiants algériens dans les
N nombreux visiter notre pays. Notre système de
visas est rapide et efficace. Les visas sont fournis en
res, l’énergie, l’éducation et la santé. Nous allons
travailler avec le gouvernement algérien pour
écoles britanniques de défense est en augmenta-
tion. «La Grande-Bretagne peut aider l’Algérie
moins de quinze jours. C’est notre objectif», a dé- identifier les possibilités. Les entreprises britan- à moderniser ses forces armées, notamment la
claré, hier, Martyn Roper, le nouvel ambassadeur niques veulent investir en Algérie. Nous voudrions marine. Les armées des deux pays peuvent faire des
de Grande-Bretagne à Alger, lors d’une rencontre que le climat d’investissement soit le plus positif échanges», a-t-il dit.
avec la presse au siège de l’ambassade. Il a évoqué possible pour attirer le maximum d’entreprises», Il a révélé que Augusta Wetsland a vendu derniè-
les visites de tourisme et d’affaires. Reprenant a-t-il noté. Il a indiqué que l’Algérie fournit 4% rement des hélicoptères à l’Algérie : «Cela est un
Barrie Peach, secrétaire des Affaires politiques, il des besoins britanniques en gaz et pétrole. «Nous exemple de la coopération qu’on veut avoir à l’ave-
PHOTO : D. R.

a indiqué que l’ambassade a accordé 15 000 visas avons établi une feuille de route dans le domaine de nir. Au Royaume-Uni, il existe plusieurs entreprises
en 2010 et que le système britannique appliqué aux l’énergie pour identifier les autres secteurs où nous qui peuvent fournir des armes. Il n’y a pas de réser-
Algériens est le même partout dans le monde. «Il pouvons coopérer. Le Royaume-Uni est un des ves pour l’Algérie.» Il n’a pas précisé si des deman-
n’y pas de régime spécial pour les Algériens. Les plus grands investisseurs en Algérie, notamment des d’achat d’armes ont été faites par l’Algérie. Il
personnes qui demandent un visa doivent avoir les Martyn Roper, ambassadeur dans le domaine des hydrocarbures», a-t-il noté. a noté que la Grande-Bretagne est ouverte à toute
moyens de soutenir une visite en Grande-Bretagne. de Grande-Bretagne à Alger La Grande-Bretagne peut, selon lui, apporter son proposition algérienne en matière de transfert de
Il y a un système d’évaluation des fonds pour un autres, inaugurer le nouveau siège de l’ambassade expérience dans le domaine des nouvelles énergies technologie dans le domaine militaire. «C’est plus
séjour. Chaque cas est différent», a indiqué le de Grande-Bretagne à Alger. L’ambassadeur a éga- telles que l’éolien et les entreprises spécialisées que la vente d’armes. Il s’agit de coopérer ensem-
diplomate. En février prochain, le prince Andrew, lement annoncé la venue, le 23 janvier prochain, dans les services médicaux sont prêtes à partager ble dans les entraînements et la formation», a-t-il
deuxième fils de la reine Elisabeth II, sera à Alger d’une mission économique menée par The Middle leur savoir-faire. Il a qualifié de «bonne» la coo- noté. Martyn Roper s’est dit émerveillé par l’intérêt
pour la troisième fois en trois ans. «Cette nouvelle East Association (MEA). «Il s’agit d’une déléga- pération tant au niveau opérationnel que politique, croissant des Algériens pour la langue anglaise. Le
visite est un bon signe pour les relations entre nos tion de plus de 35 hommes d’affaires. C’est la plus dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. British Council, à Alger, aura pour tâche de suivre
deux pays. C’est celle d’un grand ami de l’Algé- grande délégation qui visite Alger ces dernières an- Et il a rappelé la position de principe de Londres le mouvement. Interrogé sur le dossier Khalifa,
rie», a déclaré Martyn Roper. Le duc d’York, qui nées, a-t-il dit. Basée à Londres, la MEA s’occupe de criminaliser le payement des rançons pour les l’ambassadeur a noté que l’affaire est pendante au
est également représentant du gouvernement du de la promotion des relations économiques entre la groupes terroristes contre la libération des otages niveau de la justice britannique. «Des commentai-
Royaume-Uni pour le commerce et l’investisse- Grande-Bretagne et le monde arabe, la Turquie et et le refus de toute ingérence extérieure au Sahel. Il res de ma part peuvent être mal compris. C’est une
ment, était déjà venu en 2007 et en 2009 pour, entre l’Iran. «Nous pouvons faire plus dans nos relations a souligné que la coopération militaire s’améliore question sensible», a-t-il dit. Fayçal Métaoui
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 11

ALGER INFO
NOUVELLES CITÉS D’HABITATIONS À HEURAOUA EPIC DU PARC
ZOOLOGIQUE
Manque de structures GRÈVE ILLIMITÉE
DES TRAVAILLEURS
d’accompagnement
● La commune a connu un véritable essor dans le domaine du logement, mais sans
L es travailleurs du Parc zoologique et des loisirs de Ben
Aknoun ont observé, au courant de la semaine, un arrêt de
travail. «Cet arrêt de travail a été décidé par l’ensemble des
travailleurs et ne sera interrompu qu’à l’aboutissement de nos
revendications», ont affirmé les travailleurs frondeurs. Selon les
accompagnements en matière de commodités. protestataires, il est question en premier lieu d’assainir l’entre-
es nouvelles cités construites à Heu-

L raoua dans le cadre du programme


AADL, ou dans celui élaboré pour
résorber l’habitat précaire, manquent
prise de ses dirigeants qui sont dans leur majorité des retraités
recrutés par contrat, «ces cadres ne cessent de clamer haut et
fort que leur avenir est derrière eux, alors que l’entreprise est
paradoxalement à l’agonie», nous assure-t-on. En effet, l’EPIC
cruellement de structures d’accompa- Parc zoologique et des loisirs de Ben Aknoun se portait bien, et
gnement. Les nouveaux habitants de les caisses de l’établissement contenaient près de 14 milliards
cette forêt d’immeubles à l’apparence de centimes, d’après les travailleurs grévistes.
tentaculaire déplorent ainsi l’absence Aujourd’hui, la direction peine à payer les salaires des 700
de commodités devant hisser leur cadre travailleurs. Par ailleurs, le personnel revendique fortement
de vie à un rang acceptable, notamment l’application de la plateforme de revendications qui a été remise
les résidants de la cité des 2000 Loge- au directeur général il y a de cela quelque temps, «nous avons
ments, dont la moitié des appartements dernièrement signé un protocole de plateforme revendicative
sont actuellement occupés. «Hormis une contenant huit points.
ancienne école qui existait avant notre Le directeur général avait émis une note allant dans le sens de

PHOTO : H. LYES
arrivée à la cité, aucun établissement l’application de ces revendications. A la veille de la concrétisa-
scolaire n’a été réalisé pour accompagner tion de ladite note, le DAG signe une autre note en contradiction
notre installation dans la commune», af- avec celle du DG, compromettant ainsi l’évolution positive
firme un locataire. En effet, les projets de qu’avaient pris nos revendications.» Aussi, les travailleurs af-
réalisation de logements dans cette partie Les nouvelles cités ne sont pas pourvues de toutes les commodités de base firment que toutes les instances concernées par leur problème
de la capitale semblent s’être limités uni- ont été avisées, y compris le ministère de l’Agriculture, mais
quement à la réalisation d’unités d’habita- sans que cela ne soit profitable pour leur cause.
tions, dépourvues de structures telles que avancée des routes, servant d’accès à leurs voies secondaires», assure l’élu. Outre ces Nous apprendrons de nos interlocuteurs qu’en dépit de la grève
les écoles, les centres de santé, un bureau cités. «La route principale qui mène à no- carences qui ne facilitent pas la vie aux ci- le service minimum au niveau du parc est assuré par les tra-
de poste ou encore les infrastructures dé- tre cité se trouve dans un état lamentable, toyens, le périmètre de la commune comp- vailleurs, que se soit dans la partie réservée au zoo ou dans celle
diées à la culture et la jeunesse. Le P/APC, quant aux accès secondaires, ils sont car- te un nombre important de bidonvilles qui réservée aux attractions. K. S.
Maâmar Ali, dira à ce propos : «Pour le rément impraticables», assurent-ils. Cette totalisent 1400 baraques. A ce sujet, le P/
projet des 1400 logements, il est prévu la situation est, selon le président de l’APC, APC dira : «Les services de l’APC ont
construction de trois écoles primaires, un
CEM et un lycée. Pour le projet des 2000
«prise en charge dans le cadre du plan de
développement local». Pour parer à ces
recensé, avant 2007, 1400 baraques qui
sont appelées à disparaître dans l’avenir.»
ACCIDENTS DE LA ROUTE
logements, dont 1000 ont été livrés récem- insuffisances, il est question, selon notre Néanmoins, la réalité sur le terrain dévoile DU 2 AU 8 JANVIER
ment et actuellement occupés, il est prévu interlocuteur, de lancer au courant de l’an- un nombre de baraques plus important
la construction d’une école primaire qui
s’ajoutera à une autre déjà existante.»
née 2011, cinq projets de travaux de re-
vêtement en bitume. «Ces projets auront
que celui avancé par les autorités locales,
car durant ces dernières années, beaucoup
2 MORTS ET 80 BLESSÉS
le mérite de réhabiliter les principaux de nouvelles mansardes se sont greffées eux morts et 80 blessés est le bilan des accidents de la route
Par ailleurs, les habitants de ces nouvel-
les cités déplorent l’état de dégradation axes routiers de la commune ainsi que les aux sites des bidonvilles existants, notam-
ment à Haouch El Roua et à Aïn El Kahla.
D enregistré durant la semaine dernière (du 2 au 8 janvier).
La Protection civile a procédé à 1476 interventions dues à des
S’agissant du programme de développe- accidents de la route. Parmi les victimes déplorées, se trouve un
PROJETS DE REVÊTEMENT DES ROUTES ment dédié à la Zone d’extension touris- agent de l’Epic Asrout qui a été mortellement fauché, le 4 jan-
tique (ZET), cette partie de la commune, vier dernier, par un véhicule sur l’autoroute Ben Aknoun-Zéral-
La municipalité va lancer, au courant de l’année 2011, cinq grands projets de revêtement
en bitume des principaux axes routiers de la commune, ainsi que des voies secondaires. qui compte un linéaire de plage avoisinant da. En outre, la Protection civile a enregistré 993 interventions
Le premier projet concernera la réfection de la route menant de la cité des 762 les 2000 m, n’a, à ce jour, pas connu l’es- pour assistance sanitaire qui ont abouti à 68 hospitalisations.
Logements jusqu’à la RN 24, en passant par le centre-ville, et le coût de ces travaux sor qu’elle mérite. «Lors de l’ouverture de 6 décès (mort naturelle) ont été constatées, précise la même
avoisine les 4 milliards. Le second touchera la partie de la RN 24 allant jusqu’à Surcouf la saison estivale 2008, le ministre du Tou- source. Il est également indiqué que 8 personnes ont été sauvées
en passant par Ouled Maâmar, jusqu’à la frontière avec la commune de Rouiba. Le coût risme avait prévu le lancement d’un projet d’asphyxie, suite à un incendie à Birtouta. Toujours dans le
de revient est estimé à 7 milliards. Le troisième concernera la route de Ouled Laârbi de construction d’un village touristique, volet incendies, 216 interventions ont été enregistrées durant
jusqu’au cimetière, en passant également par le centre-ville. Il est question également mais jusqu’à présent, rien n’a été fait», la même période. «La majorité des incendies résultent des feux
de réhabiliter la route de Braïdia et celle de Aïn El Kahla. K. S. regrette le P/APC. K. Saci provoqués lors des manifestations de colère», précise-t-on éga-
lement. F. A.

SUR LE VIF 24 HEURES


CAPITALE EL HAMIZ : LES ROUTES de ralentisseurs qui sont routière tant que les travaux
DÉGRADÉES installés à quelques mètres n’ont pas été complètement
Les routes au Hamiz sont d’intervalle seulement l’un achevés. Par ailleurs, cette
dans un état de dégradation de l’autre. route présente également un
avancé. A partir du nouveau autre danger dû au manque
ROUTE DANGEREUSE de panneaux de
rond-point qui se trouve à
proximité du commissariat, Le tronçon de route menant signalisation, ainsi qu’à la
le tronçon de route qui sert de Qahouet Chergui à présence impromptue d’un
d’évitement pour accéder au Dergana présente dans sa nombre effarant de
centre-ville est tellement partie qui débute au lieu-dit ralentisseurs. Ces derniers
endommagé que la «El Aïne» jusqu’à ont été installés pour
circulation y devient très l’intersection faisant dissimuler des imperfections
difficile. Les voitures peinent jonction avec le CW 111, un dans les travaux réalisés sur
à se frayer un chemin entre véritable danger pour les la chaussée. C’est ainsi que
les excavations qui automobilistes. La route qui sur plusieurs centaines de
ponctuent la chaussée. s’apparente à une autoroute mètres, des ralentisseurs ont
Aussi, la principale route qui n’en est en vérité pas une, été érigés sur des bouches
traverse l’agglomération se car la circulation est de caniveaux afin de
trouve également dans un autorisée dans les deux sens rattraper la hauteur trop
piteux état. A la sortie de la sur la même voie. Les élevée de ces installations.
ville, la route prend des automobilistes les moins
PHOTO : H. LYES

allures d’un champ avertis sont assurés qu’ils Dergana p10


HORAIRES DES PRIÈRES
roulent sur une voie à sens
bombardé. Les
unique, mais ils sont vite Fedjr 06h29
automobilistes, obligés de
surpris par la présence Dohr 12h56
ralentir pour éviter les trous
d’automobiles venant dans Asser 15h34
béants sur la route, créent
le sens inverse. De l’avis de Maghreb 1-7h56
Les quartiers d’Alger ne sont pas tous logés à la même enseigne. des embouteillages à
longueur de journée. Cette plusieurs automobilistes, il Icha 19h19
En dehors du centre-ville, il est difficile de distinguer entre la ville et la est indispensable de fermer
route, qui fait jonction avec
campagne. la RN 24 au Nord, foisonne ce tronçon à la circulation
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 11

RÉGION EST
CONDITIONS D’HYGIÈNE DÉSASTREUSES À EL MILIA (JIJEL) SOUK AHRAS
Harcèlement sexuel à l’APW
La situation se dégrade U
ne employée dans un secteur de la fonction publique, ré-
pondant aux initiales B.D., a déposé plainte le 25 novembre
dernier (Affaire n°032195/10) au niveau du parquet de Souk
Ahras, contre un élu de l’APW pour harcèlement sexuel. Selon la ver-

de jour en jour sion rapportée par l’avocat de la plaignante ainsi que celle contenue
dans la déposition officielle faite au niveau des services de la police
judiciaire, l’édile de ladite instance aurait usé de sa position pour
proposer à la victime des sorties intimes en guise de récompense pour
service rendu. La plaignante, promue à un poste supérieur le 1er sep-
● Les déchets ménagers, gérés d’une manière chaotique, sont devenus la principale tembre dernier (décision n°6118) sur la base d’une recommandation
source de pollution. de l’élu de l’APW auprès d’un directeur, membre de l’exécutif de
la wilaya, en a été déchue le 6-10-2010 (décision n°6463/10), après
l y a quelques jours, la ville d’El Milia refus des avances faites par le mis en cause deux jours auparavant. La

I a brutalement sombré dans la saleté.


Les ordures ne cessent de s’accumuler
à l’intérieur comme à la périphérie du
victime, mère de trois enfants, a décidé de briser le mur du silence.
«Je ne cherche plus le poste (…) je milite pour que cessent de telles
pratiques qui n’honorent pas notre wilaya», a-t-elle déclaré. Son
centre urbain de cette agglomération. Les avocat se réfère à l’article 341 du code civil qui conditionne l’acte dé-
déchets ménagers, non ramassés, s’en- lictuel par le résultat. La décision de la nomination et son annulation
tassant dans des bacs, ou en débordant, par une contre-décision sans raison valable, en sont des preuves maté-
sont devenus un phénomène courant qui rielles. Contacté par téléphone, le P/APW de Souk Ahras, Mohamed-
ne plus émouvoir ni les citoyens ni les Tahar Zerguine, a déclaré ceci: « Je n’ai pas été saisi officiellement de
responsables chargés de l’hygiène de la cette affaire et je ne peux, de ce fait, me prononcer. » D’autres élus de
ville. Cette dernière est livrée aux rats et l’APW, qui ont eu vent de la plainte, ont émis le vœu de voir la justice
aux moustiques. Elle croule sous les sacs trancher dans ce « grave précédent ». A. Djafri
d’ordures polluants qui empoisonnent la
vie des habitants. Le refus de la popula-
tion de la localité de Mechat de laisser les BORDJ BOU ARRÉRIDJ
camions de la commune décharger les or-
dures ramassées dans la ville, au dépotoir Récupération de deux pistolets

PHOTO:EL WATAN
sauvage de Asserdoune, au motif que ce-
lui-ci est une source de pollution des lieux, volés du musée du Moudjahid
n’a fait qu’aggraver la situation. Selon une
a police ne compte pas s’arrêter en si bon chemin pour retrouver
déclaration du P/APC à la radio Jijel FM,
7 tonnes d’ordures sont quotidiennement
rejetées. Un responsable local a admis
Les habitants de Mechat ont exprimé leur ras-le-bol
L les autres armes à feu et autres munitions volées au musée d’El
Moudjahid, vendredi dernier, durant les émeutes. C’est ce que nous a
qu’il y a une crise dans ce sens, tout en s’est également répercutée sur l’unique être le dernier souci des marchands et des déclaré un enquêteur. Dans la soirée de mardi, des agents de la police
assurant que la situation était maîtrisable. marché de fruits et légumes, situé près clients, en l’absence des services concer- ont lancé une opération qui s’est avérée fructueuse, puisqu’elle a mené
D’après lui, le problème sera bientôt ré- de la cité Boulatika, qui s’est transformé nés. Les odeurs nauséabondes et insup- à l’arrestation de trois jeunes mineurs en possession de deux armes à
solu à la faveur de l’achèvement du centre en dépotoir. Poisson, volaille égorgée et portables, indignes d’un marché d’où feu de collection, datant de la guerre de Libération, et 30 cartouches
d’enfouissement technique (CET), en déplumée sur les lieux mêmes, fruits et s’approvisionne toute une ville, devraient pour fusil. Ils étaient dissimulé chez l’un d’eux, à la cité 1044. Le prin-
cours de réalisation au sud-est de la ville. légumes, tout s’entremêle dans cet endroit inciter les services d’hygiène à assainir cipal accusé a été présenté devant le magistrat instructeur près le tribu-
Cette défaillance en matière d’hygiène répugnant et boueux où l’hygiène semble l’endroit. Zouikri A. nal de Bordj Bou Arréridj, qui le placera sous mandat de dépôt. A. B.

COUR DE JUSTICE CONSTANTINE


La grève se poursuit à l’Inataa
Travaux d’intérêt général, M algré les promesses du recteur de l’université de Constantine
lors d’une réunion tenue, hier, les étudiants de l’institut national
une peine alternative de l’alimentation et des techniques agroalimentaires (Inataa) sont
décidés à poursuivre leur grève jusqu’à satisfaction de toutes leurs
revendications. Selon le P.V. de cette réunion, dont El Watan détient
epuis l’entrée en vigueur en 2009 de l’amendement au communal de Kaous, une commune pilote pour laquelle la cour
D code pénal permettant aux personnes condamnées pour la
première fois à la prison de purger leur peine en effectuant des
de justice de Jijel a opté pour mettre en œuvre cette expérience ;
vingt-deux suivent le même dispositif et 39 autres sont sur la liste
une copie, le recteur a donné des assurances quant à l’engagement de
l’université et de la tutelle ministérielle, à l’écoute, la clarification et
travaux d’intérêt général, la cour de justice de Jijel a eu à traiter d’attente. Condamné pour port d’arme blanche à quatre mois de la prise encharge des doléances des étudiants. Parmi les points rete-
72 dossiers relatifs à cette procédure. Cette mesure pour laquelle prison ferme, un détenu rencontré à la cour de Jijel où il purge sa nus, figurent la correction des cartes et l’intitulé du diplôme, confor-
sont éligibles les personnes n’ayant aucune condamnation pé- peine de 240 heures de travaux d’intérêt général comme agent mément à l’arrêté d’habilitation de la formation, et l’affichage des
nale antérieure et celles condamnées à une peine de prison ne de sécurité, reconnaît que «c’est mieux que d’être en prison». Le textes régissant le passage entre le L et le M, et entre le M et le D dans
dépassant pas une année pour un délit dont la peine maximale but de cet amendement introduit au code pénal, est de réduire le le nouveau système LMD. «Le recteur a requis un délai de dix jours
requise est de trois années, a permis à beaucoup d’éviter la pri- nombre de détenus dans les prisons, lesquelles sont souvent sur- pour régler la situation, et pourtant nous sommes toujours en grève»,
son; 12 d’entre eux ont déjà purgé leur peine en travaillant au parc chargées. Z. A. a déclaré le représentant des étudiants de l’Inataa. Ratiba B.

STATION D’ENROBAGE DE CHELGHOUM LAÏD (MILA) ANNABA


Suicide d’un retraité de la
Le projet suscite une levée de boucliers wilaya
e projet controversé de réalisation près de 3500 âmes. Il est dès lors urgent enfouis sous le remblai à proximité de la
L d’une station d’enrobage de 2,5 ha sur
des terres agricoles à l’est de Chelghoum
de délocaliser cette unité de fabrication de
bitume ou d’en changer la nature de l’ac-
station d’enrobage, ce même responsable
affirme qu’il s’agit «d’arbres morts», et
U n homme, âgé de 61ans, Chabbi Ben Drid Maâtallah, a trouvé
la mort dans la matinée d’hier, à 9h 50 précisément, en se jetant
du 6ème étage de l’immeuble Les Santons, situé en face du siège de
Laïd, dans la wilaya de Mila, suscite une tivité», lit-on dans cette correspondance. qu’un P.V. de constat a été rédigé dans ce la wilaya de Annaba, selon la Protection civile. Agent de sécurité à la
grande polémique. Le promoteur privé, L’association Ecologia s’insurge, en plus, sens. De plus, poursuit-il, «une enquête de retraite, il a choisi son ex-lieu de travail -la wilaya- pour se donner la
détenteur du projet, fait face à une farou- contre la décision n° 6 du 24-01-2010 commodo-incommodo a même été établie mort. Ce drame a jeté l’émoi parmi ses anciens collègues. Selon ces
che opposition de la part du mouvement donnant à l’exploitant l’accord de principe et publiée dans les communes de Mila et derniers, Babaye, comme ils aiment à l’appeler, «était véritablement
associatif, à sa tête l’association Ecologia, de création de la station en question. Dans Chelghoum Laïd». malheureux». Père de 8 enfants, il n’arrivait plus à subvenir à leurs
de protection de l’environnement. Des la foulée, des actions en justice sont intro- Des assertions qui ne peuvent cependant besoins avec une pension ne dépassant pas les 11 000 DA. L. A.
centaines de riverains signataires d’une duites contre le promoteur par plusieurs occulter le préjudice environnemental
pétition adressée aux plus hautes autorités associations. d’un tel projet qui, de surcroît, est domi-
du pays, ont fait front uni contre l’implan- En dépit de ce branle-bas de combat, des cilié aux confluents de deux importants
tation dudit projet, dont les incidences en sources proches du dossier affirment que affluents alimentant le barrage de Beni Fausse alerte a la bombe
matière de pollution sont jugées catastro-
phiques.
«le projet tant décrié est conforme à la
réglementation». Aux dires d’un cadre
Haroun. Paradoxalement, après un arrêt
de plusieurs mois, les travaux de terrasse- devant le 9e sûreté urbaine
Dans une lettre adressée au wali, datée du des Forêts, «l’investisseur n’a transgressé ment et de clôture de l’enceinte ont repris
’était le branle-bas de combat et la panique hier après-midi à la
14 décembre 2010, l’association interpelle
ce dernier sur les risques d’émanations de
aucune loi, puisque son projet a reçu
l’aval de tous les intervenants, entre
de plus belle. Selon le président d’Eco-
logia, «une décision de mise à l’arrêt du C 9ème sûreté urbaine au carrefour d’El Hattab, en plein centre-ville
de Annaba. Une valise diplomatique noire, suspecte, abandonnée
gaz toxiques provenant de cette fabrique, autres, les secteurs de l’environnement, chantier vient d’être signifiée au promo-
devant utiliser le bitume à chaud. «En des domaines, de l’agriculture, de l’hy- teur suite à la visite sur site, de la commis- près du siège de la police, a éveillé les soupçons des agents de la Sû-
outre, la localisation de ce projet sur des draulique et des forêts.» Questionné à pro- sion des installations classées regroupant reté. Aussitôt saisis, les éléments de la brigade des artificiers se sont
terres agricoles fertiles est une agression pos de la coupe d’une quarantaine d’ar- une quinzaine de secteurs». déplacés sur les lieux. Ils ont procédé au minage de la valise, laquelle
contre les mechtas environnantes abritant bres, dont 5 centenaires, maladroitement M. Boumelih a explosé sous les yeux d’une foule de curieux. M. -F. G.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 11

RÉGION OUEST
RELIZANE BÉCHAR CHLEF
Le maire de
Les enseignants
Mendès traduit
des membres de Verdict rendu dans du primaire réclament
l’APC en justice
La dernière sortie de sept
l’affaire de l’usine d’eau leurs indemnités éuni le 9 janvier dernier, le syndicat des travailleurs de

minérale de Mougheul R
membres sur les neuf
constituant l’Assemblée l’Education de la wilaya de Chlef réitère ses revendications
populaire communale de d’ordre salarial concernant les enseignants du primaire.
Mendès, signifiant leur Dans le procès-verbal de la réunion, qui a été remis à notre bureau,
décision de retrait de le secrétariat de wilaya du SNTE, affilié à l’UGTA, réclame en
confiance à leur maire, n’a ● Des peines de prison ferme et des acquittements ont été effet le paiement des indemnités relatives à l’avancement d’éche-
lons, dont les retards de versement varient de deux à sept ans,
pas laissé ce dernier prononcés par le tribunal de Béchar à l’encontre des principaux selon le syndicat. Il demande également le paiement de la prime
indifférent. Il a, tout en
rejetant en bloc les
accusés. de scolarité qui devait être normalement versée aux personnels
accusations retenues dans la en question à compter de septembre dernier. Les responsables
e procès de l’usine d’eau ver au tribunal l’existence rappel, un prêt bancaire de 32 du syndicat déplorent à cet effet les promesses non tenues par la
motion, saisi la justice. «Je ne
peux tolérer les diffamations
et les accusations
calomnieuses avancées par
L minérale de Mougheul,
jugé le 22 décembre der-
nier, vient de connaître son
d’une autorisation d’exploi-
tation du forage délivrée par
l’administration, appuyée par
milliards de cts a été accordé
à cet investisseur qui avait
réalisé un projet d’une unité
direction de l’Education de la wilaya, laquelle, selon eux, n’a pas
honoré les engagements pris devant les enseignants du primaire
et leurs représentants. Ils lancent un nouvel appel au ministère de
tutelle et à sa représentation locale pour régulariser cette situation
les dissidents», a-t-il tenu à épilogue. Le tribunal de pre- le paiement des factures de de production d’eau minérale
préciser. «De ce fait, j’ai mière instance de Béchar a consommation d’eau dues à dans la localité enclavée de dans les meilleurs délais possibles. A.Yechkour
déposé un dossier fort de rendu son verdict, hier, après l’Algérienne des eaux. Son Mougheul au nord de Béchar
avoir été mis en délibéré pour frère et associé a été relaxé. et qui employait une quaran-
NAÂMA
preuves tangibles sur le
bureau de mon avocat pour le 4 janvier puis reporté au 11 taine d’ouvriers. Ce projet a
janvier. Des peines de prison INVESTISSEMENT été approuvé par la direction
entreprendre les procédures
qui s’imposent pour les ester
en justice». Il est à souligner
et des acquittements ont été
prononcés. Le tribunal a in-
RENTABLE
Le directeur local de la BEA
de la BEA d’Alger, avait
affirmé le directeur au cours
La brucellose fait
que les sept membres ont
adressé au wali une pétition
fligé une peine de deux ans de
prison ferme à L.M., patron
a également été relaxé. M.M.,
ancien directeur de la même
du procès, sur la base de la
faisabilité et de la rentabilité
des ravages
de l’usine pour «exploitation banque au moment des faits, de l’investissement. Le projet a consommation du lait et de ses produits dérivés vendus dans
accusant le maire de
décisions arbitraires, d’abus
de pouvoir et, surtout, de
sans autorisation des biens
publics». Le deuxième chef
a écopé de deux ans de prison
ferme pour «faux et abus de
était entouré, a-t-il ajouté,
d’une garantie globale de 42
L les marchés informels par des éleveurs et intermédiaires est,
nous dit-on, le principal vecteur de la brucellose». Les services
dilapidation des deniers d’inculpation de «vol d’eau fonction». Les deux experts milliards de cts. Selon un avo- de la DSP ont enregistré une hausse assez significative, voire alar-
publics. I. B. à partir d’un forage» n’a pas fonciers impliqués ont été cat, les condamnés vont faire mante, de cette maladie appelée également fièvre de Malte. Une
été retenu et car il a été démoli condamnés chacun à un an un pourvoi en cassation. maladie en nette progression, passant de 326 cas en 2008 à 535 en
par la défense qui a pu prou- de prison avec sursis. Pour M. Nadjah 2009 pour atteindre 793 cas en 2010, soit une moyenne de 2 cas
MOSTAGANEM par jour. En ce qui concerne la leishmaniose cutanée, 355 person-
nes ont été affectées en 2010 contre 512 en 2009.
4 personnes LAHMAR Une maladie provoquée par un insecte diptère, le phlébotome, qui
intoxiquées sévit dans la quasi-totalité des communes rurales, se nourrissant
à Sidi Ali Le casse-tête du foncier dans les eaux stagnantes et les égouts à ciel ouvert, qui regorgent
de déchets de toutes sortes. Selon la DSP, les différentes opérations
de traitement chimique par les actions conjuguées des services de
Quatre personnes habitant lusieurs habitants de la localité de Boukaïs ont été données aux services domaniaux pour la DSA, de la Santé publique et des services d’hygiène des APC
la localité de Sid Ali ont été
victimes, hier, d’une
P et Lahmar (35 km de Béchar) ont réclamé
la régularisation des assiettes foncières sur
prendre, rapidement, en charge ce problème et
entamer la procédure de transfert de propriété
ont réduit la prolifération de cette maladie à déclaration obliga-
toire. Quant à l’envenimation scorpionique, l’année précédente,
intoxication alimentaire. lesquelles sont bâties leurs habitations rurales. des assiettes à l’Agence foncière laquelle, à pas moins de 1306 personnes, dont de nombreux enfants, ont été
Selon des sources Certains parmi eux n’ont cessé de solliciter, son tour, devra établir les titres de propriété aux victimes de piqûres de scorpion, parmi lesquelles 9 ont malheu-
médicales, ces dernières en vain, des titres de propriété depuis plus de noms des occupants légaux des logements ru- reusement perdu la vie. D. Smaili
auraient consommé du vingt ans. Mais, cette fois, des instructions raux. M. N.
«merguez» acheté chez un
boucher. Les services du
SIDI BEL ABBÈS
AÏN TÉMOUCHENT
commerce mènent
actuellement une vaste
campagne de El Basma expose
sensibilisation et de
prévention pour éviter le
spectre des intoxications
Les Espagnols à la rescousse à El Oued
alimentaires. A. T.
de la vinification L ’association culturelle El Basma représente la wilaya de Sidi
Bel Abbès au salon national des arts plastiques qui se déroule
depuis le 9 janvier dernier dans la ville d’El Oued sous le thème
TIMIMOUN évocateur «Les Dunes». Les artistes-peintres Benali Benyoub,
Ghoraf Tayeb et Berrahou Kada exposent, à cette occasion,
1 mort dans jusqu’au 14 janvier, une variété de tableaux représentant notam-
ment des aquarelles, des caricatures et autres peintures à l’huile.
un accident Organisé à l’initiative conjointe de l’Alliance pour le renouveau
de la route estudiantin (AREN) et du centre universitaire d’El Oued, le salon
national des arts plastiques regroupe pour la circonstance de nom-
à Charouine breux artistes peintres issus de diverses régions du pays. Le salon
national des arts plastiques sera l’occasion pour le public de dé-
Une tragédie routière s’est couvrir de jeunes et talentueux artistes-peintres dont les tableaux
déclarée, hier aux environs s’inspirent de divers styles (figuratif, abstrait). M. Habchi
de 21 heures, sur la RN 51
bis, causant la mort sur le
champ d’un septuagénaire
PHOTO : EL WATAN

et des poly traumatismes à


trois autres personnes. Ces
57 émeutiers écroués
dernières, grièvement inquante-sept émeutiers ont été placés sous mandat de dépôt à
blessées, ont été
transférées en urgence par
C Sidi Bel Abbès depuis dimanche dernier, a indiqué avant-hier
la cellule de communication de la sûreté de la wilaya. Les services
les éléments de la Pour cette année 2011, la Vitti Coop table sur une production de plus de 250.000 quintaux de de sécurité ont procédé à 140 arrestations lors de ces trois derniers
protection civile vers raisin de cuve jours et présenté au parquet 126 personnes accusées de rébellion,
l’hôpital de Timimoun. Les vol et destruction de biens publics et privés. Parmi les personnes
faits se sont déroulés sur le a coopérative vitivinicole la production du vinaigre, du phytosanitaires et entretien des
croisement du CW7 avec la
RN 51 bis, qui relie le Ksar
L Vitti Coop de Aïn Témou-
chent a entrepris les premières
raisin sec, du jus de raisin et
du raisin de table. Dans ce
parcelles de terrain seront ap-
portés aux fellahs. «Pour cette
arrêtées, 31 ont été placés sous contrôle judiciaire et 29 ont bé-
néficié de la liberté provisoire. Après deux journées d’émeutes,
l’on précise que 25 policiers ont été blessés lors d’affrontements
d’Ajdir à Talmine lorsqu’un démarches pour la réalisation contexte, la Vitti Coop ac- année 2011, la Vitti Coop table particulièrement violents, notamment dans les quartiers de Benha-
véhicule utilitaire entra en d’un projet algéro-espagnol, compagnera les fellahs pour sur une production de plus de mouda et Sidi Djillali. Par ailleurs, les dégâts occasionnés lors des
collision de face avec un portant sur le développement la motoculture. Une section 250.000 quintaux de raisin de troubles qui ont secoué la ville de Sidi Bel Abbès se chiffreraient
autre camion frigorifique de la viticulture. En effet, Vitti qui permettra une meilleure cuve», a indiqué le gérant de à plus de 5 milliards de centimes, selon des recoupements. La
qui, lui, roulait en sens Coop lancera, prochainement, exploitation de la terre. Tous cette coopérative, M. Hadj Safi commune de Sidi Bel Abbès, à elle seule, a enregistré plus de 2
inverse. A. A. un essai de vinification pour les besoins en engrais, produits Brahim. O. Salem milliards de centimes de dégâts. M. Abdelkrim
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 13

RÉGION CENTRE

MANQUE D’APPROVISIONNEMENT EN FARINE À MÉDÉA BELAÂS (AÏN DEFLA)


Des lycéens
Le pain devient une bloquent le siège
de l’APC
denrée rare D
es lycéens résidant dans la commune de Belaâs, située
à 14 km du chef-lieu de la daïra de Bathia (extrême sud-
ouest du chef-lieu de la wilaya de Aïn Defla) ont bloqué,
● Faute de quantités suffisantes de farine panifiable, des boulangeries à Médéa baissent lundi matin, l’entrée du siège de l’APC, a-t-on appris de sources
leur rideau à peine 11 heures passées. locales. Ces lycéens mécontents refusent de rejoindre le nouveau
lycée de Bathia, ouvert après les vacances d’hiver sur décision du
es derniers jours, pour wali, nous a indiqué le maire de cette commune. L’établissement

C se procurer quelques
baguettes de pain dans
la région de Médéa, il faut
d’enseignement secondaire en question ne dispose pas encore d’un
internat, celui-ci étant encore en phase de construction. En outre,
la route qui mène à ce lycée est peu praticable à cause du relief
se lever très tôt ou, pour les accidenté de cette région boisée, perdue sur le mont de l’Ouarse-
plus chanceux, les commander nis, ajoutent nos sources. Une situation qui a poussé les élèves à
d’avance la veille. Telle est déclencher ce mouvement de protestation, exigeant de retourner
la situation en matière d’ap- aux lycées d’El Attaf et de Rouina, qu’ils fréquentaient auparavant.
provisionnement en pain dans Aziza L
la wilaya de Médéa, depuis
quelques jours déjà. Les ven-
deurs de pain traditionnel sont
très sollicités et n’arrivent pas
CANCER DU SEIN
à faire face au déferlement
des clients devant leurs étals.
Une simple randonnée, à tra-
Faible recours au
vers le centre-ville de Médéa
et dans quelques communes
dépistage
jouxtant le chef-lieu de wilaya,
’opération de dépistage du cancer du sein, lancée à titre
permet de rendre compte d’une
situation pour le moins in- Lnationale
gratuit au début de l’année écoulée par la CNAS (Caisse
des assurances sociales) ne suscite pas l’engouement
compréhensible et injustifiable
pour des citoyens vivant dans souhaité dans la wilaya de Aïn Defla, a déploré le directeur de cet
organisme, Maâmar Ghlem. Cette opération destinée aux fem-
une région pourtant à vocation
mes de plus de 40 ans (sans prescription médicale) et de moins de
céréalière.
40 ans (avec prescription médicale) entre dans le cadre du dépistage
Faute de quantités suffisantes destiné à la fabrication de la boulanger. Sur fond de contes- ailleurs, les boulangers mettent précoce du cancer du sein, une maladie en évolution constante dans
de farine panifiable, les bou- farine panifiable qui est à l’ori- tation sociale, les rumeurs à l’index ce qu’ils qualifient de notre pays, selon les spécialistes. Aussi, s’étonne le même responsa-
langeries baissent leur rideau gine de cette crise du pain. Les vont bon train et certains par- facture salée des charges liées ble, «en dépit de nos interventions sur les ondes de la radio locale,
à peine 11 heures passées, minoteries ne fonctionnent que lent même de quotas de farine à la consommation de gaz et le guichet affecté à cet effet connaît une faible affluence».D’aucuns
a-t-on constaté. D’autres ont 3 à 4 jours sur sept. La coopé- qui auraient été détournés au d’énergie électrique, en plus mettent en cause le mode de communication utilisé et préconisent
préféré cesser temporairement rative de commercialisation de profit de l’activité d’élevage de la flambée sur les marchés d’autres moyens plus adaptés, notamment en milieu rural. Il s’agit
leur activité en attendant que la légumes secs (CCLS) ne fournit de bétail ! D’autres évoquent de l’importation des prix de entre autres de mettre à contribution les communes. Au delà des
situation se redresse. Au niveau pas des quantités suffisantes des pratiques spéculatives de la levure et des améliorants. aspects préventifs de ce dispositif, une telle opération permettra en
du chef-lieu de la commune de blé tendre aux minoteries. la part de fournisseurs qui Dans cet enchevêtrement des outre de faire fonctionner les équipements spécialisés, souvent sous-
d’Ouzera, une seule boulan- Cette denrée constitue la base cèdent le quintal de farine aux intérêts des uns et des autres, le exploités au niveau des structures publiques de radiologie.
gerie, qui ne travaille qu’une de la farine panifiable. En boulangers au-delà du prix simple citoyen reste vulnérable
demi-journée, reste opération- revanche, la consommation de fixé par l’Etat. La marge peut et s’interroge sur le rôle des A.L.
nelle pour une population qui pain a enregistré une augmen- ainsi aller de 100 DA à180 organismes de contrôle et de
dépasse les 13 000 habitants.
«C’est la pénurie de blé tendre
tation conséquente ces der-
niers temps», nous explique un
DA, bien au-delà du prix de
2000 DA, fixé par l’Etat. Par
régulation.
Mohamed Abdelli ARTISANAT
SECTEUR DES TRANSPORTS À BLIDA Des métiers traditionnels
disparaissent
De nouveaux projets L es métiers traditionnels dans la wilaya de Aïn Defla ont du mal
à résister, ces dernières années, à la crise qui frappe ce secteur

d’infrastructures
e secteur des transports dans la wilaya tants. Nous avons évalué ces besoins à foncier sera réglé, on entamera, immédia-
surtout en termes de disponibilité de la matière première indis-
pensable pour ces activités. Actuellement, l’on privilégie en pre-
mier les métiers les plus en rapport avec les besoins de la vie quoti-
L de Blida connaît de graves déficits
en matière d’infrastructures. Plusieurs
une superficie minimum de 40 Ha. Nous
trouvons du mal à la dénicher au milieu
tement, les procédures de lancement des
travaux» explique Yala Mounir, directeur
dienne, comme la vannerie ou la poterie, dont les multiples usages
domestiques ou de décoration en font une activité plus ou moins
rentable. En revanche, la situation pour d’autres créneaux est loin
communes, telle que Soumaâ, déplorent des terrains agricoles qui font la vocation des transports de la wilaya de Blida. d’être reluisante. Ainsi, s’agissant du tissage, une activité jadis
l’absence ou l’exiguité de leurs gares ur- de la wilaya. Dès que le problème du Asma Bersali prospère, notamment dans la région de Djendel (sud-est du chef-
baines. A Mouzaïa, la situation est encore lieu de la wilaya de Aïn Defla), le chef de service de l’artisanat et
pire, puisque il n’existe même pas de gare. métiers, Abdallah Mekki, dressera un tableau sombre, affirmant
Face à cette situation, plusieurs projets INSTALLATION D’UN COMITÉ que le métier à tisser, qui existait auparavant dans chaque maison, a
d’infrastructures sont inscrits pour alléger
un tant soit peu la souffrance quotidienne POUR LA VILLE DES ROSES pratiquement disparu. Le même responsable imputera cette situa-
tion à la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens, expliquant
des usagers du transport en commun. En marge d’une rencontre organisée, dernièrement, avec les correspondants de que l’accès aux objets de l’artisanat ne suscite pas d’engouement
Parmi ces projets, l’on cite la réalisation de presse de la wilaya de Blida, le nouveau wali, Ouchène Mohamed, a annoncé la en raison des prix affichés. Cette désaffection a contraint nombre
12 stations urbaines à travers 9 communes création d’un nouveau comité pour la ville des Roses. Présidé par le wali, ce comité d’artisans à ranger leurs outils. Notre interlocuteur évoquera, dans
de la wilaya, dont Boufarik, El Affroun, aura pour mission d’asseoir les bases de gestion de la ville. «La première chose à ce sillage, la cherté et la rareté de la matière première et les chan-
Ouled Yaïch et Mouzaïa. En tant que laquelle nous avons procédé est la réouverture du boulevard Kritli Mokhtar au deux gements dans le comportement du consommateur lequel préfère
chef-lieu de wilaya, la commune de Blida sens de la circulation. D’autres décisions similaires suivront dans les prochains se tourner vers des produits d’importation. Concernant encore le
bénéficiera de 3 stations. Celle de Boufa- jours», a déclaré le wali. Pour rappel, la circulation automobile sur ce boulevard a été tissage, il y a lieu de noter que la laine, matière essentielle pour
rik verra la réalisation d’une nouvelle gare réduite à sens unique depuis près de deux ans sur ordre de l’ancien wali, Hocine la confection du tapis ou de l’habit traditionnel, devient rare et
routière, puisque l’actuelle est totalement Ouadhah. Une grande colère a gagné nombre de Blidéens vu les bouchons immenses reste tributaire du développement de l’activité de l’élevage ovin
dépourvue des commodités nécessaires, qu’a induit cette décision. en particulier, a encore indiqué notre interlocuteur. Ce dernier rap-
tels des abribus et des sanitaires. En outre, Ce nouveau comité aura aussi pour mission de créer des établissements publics à pellera que des opérations de sauvegarde avaient été préconisées
le secteur des transports sera renforcé par caractère industriel et commercial (EPIC) afin de gérer les différentes infrastructures en 2003, avec l’octroi d’aides en faveur des artisans concernés,
la création de 2 centres d’examens du de la ville. Selon le nouveau wali, il y aura ainsi la création d’au moins 3 EPIC. Le mais cela fut plutôt conjoncturel. En effet, jugées insuffisantes,
permis de conduire. Ils seront implantés premier aura pour mission la gestion des déchets ménagers, qui constitue les subventions accordées n’avaient pas eu l’effet escompté.
dans les communes de Blida et Boufarik. actuellement un immense problème. Le second gérera l’éclairage public, qui fait En2007,lesecteuravaitformé12personnesdanslemétierdelasellerie.
Cependant, malgré l’envergure de ces cruellement défaut dans plusieurs quartiers de Blida. Le troisième et le plus De telles initiatives sont actuellement gelées, faute de moyens
projets et leur importance, les travaux ne important aura la mission de gérer les infrastructures culturelles. «Nous voulons financiers suffisants explique encore le même responsable.
pourront être entamés rapidement vu le assurer à tous les nouveaux équipements, que nous sommes en train de mettre en Signalons qu’en raison de toutes ces difficultés, quelque
déficit en assiettes foncières. «Tous ces place, la meilleure gestion possible.Cet EPIC gèrera les bibliothèques et les 800 artisans ont été radiés depuis la fin des années 1990.
projets nécessitent des espaces impor- médiathèques que nous érigeons actuellement», a conclu le wali. A. B. A. L.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 13

ORAN INFO
ÉDUCATION/ CONCOURS DE RECRUTEMENT ILES HABIBAS
UN AVIS D’APPEL D’OFFRES
Les résultats du cycle POUR VALORISER LE SITE
ant attendu par les écologistes, le projet de la valorisation
T des Iles Habibas sera relancé. Selon le directeur de l’en-

moyen affichés vironnement, un avis d’appel d’offres sera bientôt lancé pour
le choix d’entreprises chargées d’accomplir cette sensible tâ-
che. L’étude confiée à un bureau français a été achevée. «Idem
● 10 000 candidats se sont présentés cette année aux différents concours. Il fallait de ce fait pour le cahier des charges» a affirmé le même responsable.
procéder à une étude approfondie des dossiers. Pour la valorisation et la protection de ce site riche en faune et
en flore, le Fonds français de l’Environnement mondial (FFEM)
ne première liste concernant le qu’aucun retard n’a été enregistré dans la ciser qu’elle avait un calendrier très chargé avait alloué une aide financière de 3 millions de dollars pour

U cycle moyen a été affichée hier au


siège de la direction de l’Education
de la wilaya. Une liste qui comprend 13
proclamation des résultats à l’inverse de
l’année écoulée où ils ne furent affichés
qu’au cours du mois de mars. Notre in-
vu qu’elle avait à prendre en charge les
autres secteurs et, ce, indépendamment de
l’Education Nationale. La chef de service
les Iles Habibas, classées site protégé. Une tranche de 1,2 mil-
liard de dollars a déjà été dégagée pour financer une première
opération d’assainissement du site (dépollution, aménagement
d’un port, aménagement de sentiers sur l’île,…). Les autori-
maîtres d’éducation physique, 23 profes- terlocutrice explique cette situation par le a apporté une autre précision relative à
seurs d’enseignant moyen et 5 PEM de volume de travail. l’affectation des futurs enseignants: «Le tés locales, ainsi que le commissariat du littoral algérien, qui
mathématiques. Des résultats qui ont fait, corps des PEM sera directement affecté œuvre pour la protection de ce site, ont lancé deux sessions de
comme prévu, des heureux et des déçus. FORMATION APPROPRIÉE aux différents établissements. Pour ceux formation pour les écho-gardes qui vont assurer le gardiennage
Par ailleurs, le suspense demeure entier «10 000 candidats se sont présentés cette du secondaire, qui disposent de masters, ils de la protection du site. La première session de formation s’est
pour les autres candidats, notamment année aux différents concours. Il fallait de seront à leur tour dirigés vers leurs postes déroulée à Alger. Pour la deuxième session, les éco-gardes algé-
ceux du cycle secondaire, les directeurs ce fait procéder à une étude approfondie d’affectation. Pour ceux qui disposent uni- riens se sont rendus en France pour approfondir les échanges et
d’établissements, les adjoints d’Education des dossiers pour ne léser aucun candidat quement de la licence, ils recevront durant renforcer leur expérience pour mieux en faire profiter les Iles
et autres. «Des résultats qui seront connus et constituer une cellule comprenant les une année une formation appropriée à Habibas. Les travaux d’aménagement et de valorisation des Iles
et affichés dès la semaine prochaine», a membres de la Fonction Publique et ceux même de leur permettre d’exercer dans de Habibas seront ainsi bientôt lancés. Cette opération entre dans
indiqué la chef de service des examens. de l’Education». Concernant la Fonction bonnes conditions leur fonction d’ensei- le cadre d’un projet cofinancé par le ministère de l’Aménage-
Cette responsable considère pour sa part Publique, notre interlocutrice a tenu à pré- gnants», a-t-elle conclu. Hadj Sahraoui ment du territoire et de l’Environnement et le Fonds français
pour l’environnement mondial, dans la perspective de la réalisa-
tion du projet de valorisation d’un site marin protégé au niveau
de ce site pilote que sont les Iles Habibas, sur une période de
TRANSPORT cinq ans. S’étendant sur une superficie d’environ 40 ha, le petit
archipel est composé d’îlots rocheux situés à une dizaine de
kilomètres au large de Madegh (daïra de Boutlélis), à l’extrême
Mise en service de 5 nouvelles ouest du littoral oranais. Cherifa K.

DÉVELOPPEMENT RURAL
sociétés de taxi 10.000 HABITATIONS
inq nouvelles sociétés de de céder aux exigences des
C taxi seront mises en ser-
vice, très prochainement, au
clandestins.
D’autre part, les mêmes sour-
PROGRAMMÉS
a wilaya d’Oran a bénéficié de 12 projets dans le cadre du
niveau de la ville d’Oran,
selon des informations re-
ces d’information ont affirmé
que des mesures seront prises
L programme de développement rural intégré. Chapeauté
par la conservation des forêts le programme en question vise le
cueillies auprès de la direc- ultérieurement pour la réha- renforcement et la stimulation de l’activité économique en zones
tion de transport de la wilaya bilitation des stations de taxis rurales avec l’utilisation pleine des ressources existantes afin
d’Oran. Et, ce, dans le cadre sur lesquelles les usagers se- d’impulser une dynamique de développement intégré et durable
du renforcement du transport ront orientés afin de diminuer et projette d’améliorer les conditions de vie et de travail des po-
urbain, sachant qu’il est prévu de la tension qui règne sur le pulations rurales avec, à la clé, la fixation des populations locales
l’intégration de 115 véhicules transport individuel, d’autant et l’amélioration de la sécurité alimentaire. Ces projets ont été
de transport sur les artères plus qu’une commission spé- validés dans 10 communes réparties sur six daïras: Aïn Turck,
de la ville et sa périphérie. ciale a été désignée par la di- Boutlélis, Bethioua, Gdyel, Arzew et Oued Tlélat pour un total de
L’on notera à ce propos que rection de tutelle pour veiller 2.017 foyers. Ces zones rurales, longtemps marginalisées et iso-
4 entreprises de taxi sont sur la gestion de transport en lées, se trouvent désormais sous la loupe. Les opérations retenues
PHOTO : DR

déjà opérationnelles (Allô, taxi assuré par ces entreprises porteront sur l’extension et le renforcement d’activités agricoles
Abdelaziz, Ali et Bonjour) au privées. dont l’élevage. Le financement de ces actions intervient dans le
niveau d’Oran, totalisant 337 Notons, en dernier lieu, que cadre du soutien de l’Etat aux programmes d’appui au dévelop-
véhicules de transport indi- la plupart de ces sociétés pement local. La budgétisation de ces projets par le Fonds de
viduel au service des usagers ont été créées dans le cadre développement et de mise en valeur des terres par la concession
qui se sont longtemps plaints 115 véhicules seront intégrés sur des artères de la ville du soutien à l’emploi des est également appuyée par d’autres dotations émanant de divers
du manque de transport, no- jeunes, ce qui va permettre programmes de développements sectoriels. Durant l’exercice
tamment pour les déplace- de renforcement de transport clandestin où les prix dé- la création de centaines précédent, dix-huit villages à vocation agricole répartis à travers
ments de fin de journée et urbain par les taxis intervient fiaient toute concurrence, au d’emplois permanents pour sept communes de la wilaya d’Oran ont bénéficié d’actions dans
de nuit qui étaient quasiment également dans le cadre de détriment des usagers qui les jeunes chômeurs de la le cadre des Projets de programme de développent rural intégré
impossibles. Cette démarche la lutte contre le transport n’avaient d’autre choix que wilaya d’Oran. A.Yacine (PPDRI), en faveur de 3.710 familles, soit quelque 23.000 habi-
tants, des communes de Bousfer, de Tafraoui et Oued Tlélat, pour
HAÏ DERB un coût global de 280 millions de dinars. La wilaya d’Oran a par
ailleurs bénéficié d’un quota de 10.000 logements ruraux dans le
cadre du plan quinquennal 2010-2014. Une première phase de

Identification des immeubles ciblés réalisation de 1.000 unités a été lancée. Durant la période allant
de 2002 à 2009, 1.425 ont bénéficié d’une aide pour la construc-
tion ou la réhabilitation de leurs habitations dans le cadre du pro-
gramme de l’habitat rural. C. K.
par la démolition
n perspective de la grande opération du re- Le président de cette cellule indique que
TRIBUNAL CRIMINEL
E logement des familles de Haï Derb, qui pré-
cèdera l’éradication totale des immeubles en
Dans ce quartier, une plus d’une trentaine d’immeubles, dans ce
trentaine d’immeubles quartier, sont désaffectés depuis maintenant
15 ANS DE PRISON POUR
ruine de ce quartier, le chef de daïra d’Oran a
procédé à l’installation de la cellule technique
sont désaffectés
depuis maintenant
plus de trois ans. Ils n’ont aucune valeur
architecturale et doivent faire l’objet d’une
L’AUTEUR DU CRIME DE AÏN BEÏDA
qui sera chargée de l’identification du périmè- démolition. «Il s’agit, aussi, d’immeubles ’individu, ayant planté une faucille dans la cage thoracique
tre d’intervention ainsi que la répartition, en
îlots, des immeubles ciblés par la démolition.
plus de trois ans.
qui peuvent s’effondrer à tout moment et
causer des dégâts à la fois aux habitations
L d’un jeune homme d’une trentaine d’années au douar Aïn
Beïda, a été condamné à 15 ans de prison par la cour d’assises.
Cette cellule, présidée par le directeur de la mitoyennes et aux riverains» ajoute le même Le meurtrier, qui a, tout au long du procès reconnu avoir tué avec
division de l’urbanisme de la commune d’Oran, est composée responsable. Ce dernier signale que la cellule s’attellera aussi à cet objet contendant, a déclaré aux jurés qu’il a agi inconsciem-
d’architectes, d’ingénieurs et d’urbanistes des différents servi- proposer d’autres espaces qui pourront s’ajouter au portefeuille ment, suite aux obscénités que lançait la victime devant le pas de
ces. Elle était, avant-hier, à pied d’œuvre au niveau du quartier. foncier en cours de constitution. porte de sa demeure. «Je n’ai pas pu supporter les agissements
Selon le directeur de la DUP, dans un premier temps, il s’agit Il y a lieu de rappeler que le wali d’Oran avait annoncé, la de la victime qui était ivre le jour des faits (10 juin 2010)», a-t-il
d’identifier tous les immeubles désaffectés et qui constituent semaine dernière, l’éradication totale du quartier Derb et le indiqué. Avant les délibérations, l’avocat général, lui, avait requis
un réel danger pour procéder dans les plus brefs délais à leur relogement des familles. Ce quartier, soulignons-le, est connu la peine perpétuelle en invoquant le fait que l’accusé a préféré se
démolition. En parallèle, la cellule s’attellera à identifier pour la grande concentration d’habitations menaçant ruine car rendre justice plutôt que de s’adresser aux services de sécurité
tous les immeubles concernés par l’opération de relogement. datant de l’ère coloniale. B. M. A. pour mettre fin au différend qui l’opposait à son voisin. A. Bel.
El Watan - jeudi 13 janvier 2011 - 13

SÉTIF INFO
OULED ZID À BEÏDA
BORDJ: LE CW66 FERMÉ BAZER SAKHRA
PAR LES CITOYENS
Les habitants du village de
Ouled Zid, situé à 2 km au sud
de la commune de Beïda Bordj,
ont fermé, hier, le CW66,
reliant le chef-lieu de la
EL Hofra, la cité infernale
● Il y a une dizaines d’années, à la faveur d’un exode rural massif et du laisser-faire des autorités,
commune à Zraya, à l’aide de la cité est devenue une véritable plaie qui concentre la mal vie de la population.
troncs d’arbres et de pierres.
L’augmentation du prix du l Hofra, comme son nom l’indique, est une vé-
transport et le manque d’eau
potable sont les causes
principales de la protestation.
La circulation a été
E ritable plaie, pour ne pas dire tout simplement
un trou noir, au cœur de la commune de Bazer
Sakhra, daïra d’El Eulma. Implantée sur un terrain
privé, la cité est née, à la faveur de l’exode rural,
sérieusement perturbée il y a une dizaine d’année. Les maisons y poussent
pendant plusieurs heures. comme des champignons, car édifiées, parfois de
«Les bus ne font, le plus nuit, n’importe comment et n’importe où. Encouragé
souvent, pas d’arrêt au niveau par l’inertie et le laisser-faire des autorités locales,
de notre bourgade. Le prix le nombre d’habitants n’a cessé de s’accroître pour
déboursé pour faire les 2 km atteindre les 300 âmes.
qui nous séparent de Beïda Visible dès qu’on emprunte la voie ferrée El Eul-
Bordj est passé, sans préavis, ma-Constantine, El Hofra s’est greffée à la mechta
de10 DA à 15 DA. Le transport Beldjoudi. Sur place, c’est carrément le revers du
scolaire laisse, aussi à décor, on se croirait dans un autre monde. Des odeurs
désirer», martèlent les nauséabondes dégagées par les ordures et les déchets
protestataires, qui enchaînent: jetés pêle-mêle, en pleine rue et dans les champs
«L’alimentation en eau potable
est une autre tare de la
bourgade, laquelle n’a pas ■ LE VOL DE CHEPTEL SE POURSUIT
bénéficié de l’aide au logment
rural. Le précieux liquide coule Le phénomène du vol de bovins a pris, ces
rarement dans nos robinets. derniers temps, des dimensions alarmantes dans
La commune nous la région est de la wilaya. Pas plus tard qu’avant-
approvisionne une fois tous hier, un autre vol a été commis dans la localité de
les 20 jours.» Contacté, Ouled Souar, commune de Bazer Sakhra, où
le P/APC réfute, en déclarant: 7 vaches laitières ont disparu d’une propriété. avoisinants, vous chatouillent les narines à des dizai- kilomètres sur les hauteurs de la cité Tabet Bouzid.
«Il est vrai que la question Selon les renseignements fournis, les voleurs ont nes de mètres. Sans réseau d’eau potable, sans route, Ne pouvant plus supporter cette situation, les rési-
de l’alimentation en eau empoisonné les chiens de garde pour pouvoir sans gaz et sans école, les habitants vivent parqués dants ont frappé, nous dit on, à toutes les portes, mais
potable se pose à Ouled Zid accéder à l’étable. Par ailleurs, plusieurs vols de dans une sorte de réserve. Les enfants sont scolarisés en vain. Hormis l’électricité, rien n’a été fait. Désem-
où un forage est en voie de cheptel ont été enregistrés ces derniers temps à El Eulma. parés, les gens de cette cité ne savent plus quoi faire.
réalisation. Cependant, à El Eulma, Tachouda, Guelta Zerga, Taya et Chaque matin, ils sont contraints de traverser la voie Des promesses, il y en a eu des centaines. El Hofra
les questions relatives au Bir El Arch où les agriculteurs sont désemparés et ferrée, avec tous les dangers qui en résultent, pour est oubliée par Dieu et les hommes, et pour combien
transport et à l’aide au à bout de nerfs. B. A. rejoindre l’école des Frères Saïdi, située à quelques de temps encore ? L. Bourdim
logement rural sont dénuées
de tout fondement.»
Benhocine A. AÉROPORT 8 MAI 1945
10 ANS DE PRISON POUR
Le fret, la clôture, la ferraille et les autres maux
TRAFIC DE DROGUE e papier Aéroport 8 Mai 1945, des paradoxes à la pelle, publié dans notre délaissé depuis 2002, (un camion, trois véhicules, deux cabines sahariennes, et
L édition Sétif-Info, El Watan du jeudi 06 janvier 2011, N°6142, a fait réagir un
bon nombre d’intervenants. Dans le but d’alerter les responsables ne pouvant res-
des chariots) faisant d’une aile de l’aéroport un entrepôt de ferraille, pas beau à
voir », martèlent nos interlocuteurs qui reviennent à la charge à propos de la salle
ter insensibles vis-à-vis des problèmes énumérés auparavant, nos interlocuteurs des arrivées (international). «Pour une petite histoire de faux plafond, le scanner
ont mis le doigt sur d’autres points non révélés précédemment. «La rentabilité des bagages qui encombre la salle des arrivées n’est toujours pas délocalisé. Il
de l’aéroport de Sétif dérange certains bureaucrates ne faisant rien pour booster ne faut pas aussi passer sous silence la qualité du tapis (carrousel)», diront les
les prestations et les performances de l’infrastructure», diront, en préambule, des agents de l’aéroport qui s’interrogent sur la baisse des mouvements commerciaux
cadres de nombreuses institutions. Nos interlocuteurs reviennent sur l’absence de et la manière de faire de ses responsables. Demandé par de nombreux opérateurs
chauffage au niveau des blocs techniques (tour de contrôle et services de la mé- économiques de la région, la prestation du fret demeure en suspens. A ce propos,
téo), avant de mettre sur le tapis d’autres difficultés et interpeller le wali. «Nous Abdelmalek Benhamadi, patron de Condor, dira: «La mise en place d’un service
profitons de l’opportunité pour inviter le wali de Sétif à venir constater dans de fret au niveau de l’aéroport de Sétif serait une excellente chose. Cette structure
quelle situation se trouve l’un des plus performants aéroports du pays. Ce laisser- rendra d’énormes services à l’économie de la région. Avec un tel procédé, on peut
Le tribunal de Sétif a aller qui ne dit pas son nom, ne peut plus durer. L’intervention du premier res- facilement et rapidement récupérer des machines, pièces et instruments indispen-
condamné deux personnes, ponsable de la wilaya est plus que salutaire», précisent des fonctionnaires sous le sables à notre outil de production. » Pour connaître la version de l’administration,
répondant aux initiales D. H., sceau de l’anonymat. Les questions relatives à la clôture, au scanner des bagages nous avons pris attache avec le directeur du transport, qui dit en substance: «Une
et Ch. H., à 10 ans de prison (arrivées internationales) et au matériel roulant de la défunte El Khalifa Airways, enveloppe de 20 MDA (millions) a été allouée pour le réaménagement de l’aéro-
ferme, assortie d’une amende font surface. «Pour mettre un terme à l’incursion des clients errants qui ne trou- gare. Les questions de la clôture et du matériel de Khalifa sont du ressort des ges-
de 50 000 DA, pour trafic de vent aucune difficultés à flâner sur la piste, le renforcement de la clôture est tionnaires de l’infrastructure. Pour la nouvelle aérogare, devant accompagner la
drogue. Les deux prévenus indispensable. On doit aussi trouver une solution au matériel de Khalifa Airways, piste de 320 m, une réflexion est engagée.» Kamel Beniaiche
ont été arrêtés, à un barrage,
entre Sétif et El Eulma, en
possession d’un kg de EL EULMA Saisie de
2e colloque Messaoud Zeghar
kif traité et d’une quantité
de psychotropes (Rivotril 2g). 150 g de kif
Notons que le parquet avait
requis 20 ans de prison ferme a daïra d’El Eulma, en étroite collabo- nationalistes, puis libéré en 1945, il se Les éléments de la sûreté
et une amende de 50 000 DA.
B. A.
L ration avec l’Organisation nationale
des moudjahiddine (ONM), organise, ce
lancera directement dans la lutte pour le
recouvrement de la dignité de son peu-
de wilaya accentuent la
pression sur les délinquants.
jeudi, le 2ème colloque national consacré ple. Imprégné par le contact de grands En effet, près de 150 g de
au grand moudjahid Messaoud Zeghar. militants, il sillonnera le monde pour kif traité, 938 comprimés de
CNAC:UN EMPLOYÉ JUGÉ Cette édition, est placée sous le thème procurer armes et munitions à son pays. psychotropes, un lot de plus
POUR CORRUPTION «Innocence, intelligence, nationalisme ». Au Maroc, plus précisément à Oujda, il de 1750 bouteilles de boissons
A cet égard, le vaste et riche programme créera en 1958 des usines de fabrication alcoolisées, 84 cartouches
Les services de sécurité ont concocté par les organisateurs comporte, d’armes, dont des obus de mortiers. A pour fusil, une boîte de
arrété un employé de la Cnac, entre autres, une conférence devant être l’Indépendance, il occupera plusieurs souffre noir et un lot d’armes
à la fin de la semaine dernière. animée par le politologue, le docteur son nom de guerre, est né le 8 décembre postes au sein des structures de l’Etat. blanches, ont été saisis, la
Il est accusé d’avoir exigé un Ahmed Adimi, et ayant trait à la vie et à 1926 à El Eulma. Il est l’aîné d’une fra- Ce grand militant, connu, surtout pour semaine passée, à El Eulma,
pot-de-vin de 50 000 DA pour l’œuvre de ce grand militant de la Cause trie composée de 9 garçons et filles, dont son altruisme, son courage, sa droiture dans différentes affaires
valider un dossier Ansej. nationale. Un film documentaire sur l’iti- le chahid Brahim Zeghar. Très jeune, il et sa simplicité, a été et reste un exemple impliquant 10 personnes. Les
Le mis en cause, B.S., néraire révolutionnaire de Messaoud Ze- prend conscience et tente l’aventure en pour tous. Rachid Casa avait le grade de mis en cause ont été présentés
comparaissant avant-hier ghar sera projeté à cette occasion. En plus prenant rapidement ses responsabilités ; commandant, il est décédé le 21 novem- devant le procureur de la
devant le juge, a nié les faits de ses compagnons d’armes, de grandes il se rend en France. Connu pour sa viva- bre 1987 à Madrid. Ce 2ème colloque sera République près le tribunal
reprochés. Le parquet a requis figures historiques sont attendues à cet cité, son sens inné des affaires et surtout également une occasion pour la jeune gé- d’El Eulma, lequel a ordonné
10 ans de prison ferme et évènement. Figure emblématique de la sa spontanéité, le jeune Messaoud touche nération de connaître l’itinéraire et l’œu- leur mise en détention
100 000 DA d’amende. B. A. ville, Messaoud Zeghar ou Rachid Casa, à tout. Emprisonné pour ses activités vre de ce grand moudjahid. L. B. préventive. Chaïma B.
El Watan - Mercredi 13 janvier 2011 - 15

BATNA INFO
COMMUNE DE OUED TAGA PERPÉTUITÉ POUR LE
DEALER RÉCIDIVISTE
Ca’cho, un village Là laelundi,
tribunal criminel près la cour de Batna a condamné,
Abdelkrim Berkani, 39 ans, résidant à Z’mala,
prison à vie pour commercialisation de stupéfiants

sinistré
● Tout manque dans cette dechra, à laquelle les autorités locales semblent avoir tourné le dos
avec récidive. Quatre autres personnes impliquées dans
la même affaire ont été acquittées. Les faits remontent au
mois de septembre de l’année écoulée quand, sur rensei-
gnements, les services de police de Batna avaient procédé
à une perquisition au domicile du condamné.
● Il suffirait pourtant de peu pour fixer la population et faire revenir ceux qui sont partis. L’opération a permis la découverte de presque trois kg
de drogue, dont une partie dissimulée à l’extérieur de la
maison, enfouie dans un conduit d’eau, et l’autre dans une
vec plus de 130 ans d’âge,

A le village de Ca’cho est


peut être le plus vieux
des Aurès. Sa longévité et sa
des chambres du domicile. Deux personnes se trouvant
chez lui au moment de la perquisition, ont également été
interpellées, a-t-on indiqué. Ces dernières ont justifié leur
présence sur les lieux par une visite de courtoisie qu’elles
taille n’ont pourtant pas réussi rendaient à leur ami malade. Durant les premiers interro-
à le prémunir contre les aléas gatoires, Abdelkrim Berkani avait déclaré que la drogue
du temps et de l’administration. appartenait à I.R., 36 ans, habitant à Bouakal, et B.A., 52
La politique de fixation des ans, marié, habitant la même localité. Ces derniers, selon
populations rurales n’a pas eu les déclarations du mis en cause, lui auraient confié la
d’écho ici. Car à Ca’cho, tout quantité de drogue pour qu’il la cache, en contrepartie
manque, et les autorités locales d’une rémunération. I. R. et A. B. ont tout nié, déclarant
semblent avoir tourné le dos n’avoir aucune relation, ni de près ni de loin, avec les faits.
depuis très longtemps à cette Suite à l’enquête menée par les services de police, Abdelk-
dechra, en dépit du nombre im- rim Berkani, l’accusé principal, I. R. et B. A., censés être
portant de maisons, -environ les véritables propriétaires de la drogue en question, ont
150-, qui la composent. Ca’cho été mis sous mandat de dépôt pour commercialisation de
est situé à quelques encablures stupéfiants avec récidive. La chambre d’accusation a éga-
du chef-lieu de commune de lement décidé de déférer les deux derniers pour les mêmes
Oued Taga. Ceci dit, pour y aller, accusations. L. G.
il faut faire un long chemin sur

PHOTO:EL WATAN
une piste impraticable. Rares
sont ceux qui s’y aventurent
d’ailleurs avec leurs véhicu-
ARRIS
les. C’est le principal problème
dont se plaignent les habitants. L’ouvrage dont les flancs commencent à s’effondrer, ne dispose même pas de rambarde
DES ATTRIBUTIONS
L’absence d’une route d’accès
rend le déplacement difficile,
voire impossible par temps de
de la route. Il y a quatre ans, une
passerelle en béton a été réalisée
représentant des habitants de
la dechra se sont réunis avec
chef de daïra et les représentants
des habitants, qui voudraient
DE TERRAINS EN
neige. Pour s’approvisionner,
notamment en mazout (pour les
au- dessus de l’oued sur le che-
min de l’école.
le chef de daïra de Theniet El
Abed, dont dépend la commune
inscrire au moins une dizaine
de logements à réaliser pour la
VIOLATION DE LA LOI
appareils de chauffage), ou tout Ce qui devait être une solution de Oued Taga, pour lui faire part dechra. Le doyen du village, epuis plusieurs mois, il y a de l’eau dans le gaz au sein
autre article de première néces-
sité, c’est la croix et la bannière.
s’est transformé en cauchemar,
car l’ouvrage dont les flancs
de leurs préoccupations, à savoir
la route, l’approvisionnement
cheikh Belkacem Sbaâ, ne va
pas par quatre chemins pour
D de l’APC d’Arris, et pour cause: des lots de terrain ont
été attribués en violation de la législation en vigueur. Ce
Quant aux enfants scolarisés, ils commencent à s’effondrer, ne en eau potable et le problème de décrire la souffrance des gens de sont des élus de l’APC qui se sont soulevés pour dénoncer
doivent faire quotidiennement dispose même pas de rambarde. logement. Concernant l’eau, ce Ca’cho. Pour lui, «ils ont fui à les décisions d’attribution, signées par le maire, et alerter
des kilomètres à pied pour rallier Il y a quelques mois, un écolier village érigé sur une montagne cause de la miziria». La misère sur une dilapidation qui ne dit pas son nom. Dans une
leurs établissements. Aucun bus est tombé de cette passerelle; gorgée d’eau, souffre en effet est semblable à celle du temps du lettre adressée au wali le 5 décembre dernier, 9 élus ont
scolaire ne peut être mis à leur il a été sauvé in extremis de le martyre. Les quatre sources colonialisme qu’il a vécu en tant signalé leur opposition à la décision d’attribution arguant
disposition, toujours à cause la noyade. Lundi passé, des naturelles du village sont pres- que combattant de l’ALN. Atta- que la procédure de vente, encadrée par l’agence foncière
que taries. Un projet de forage ché à son village et à ses valeurs de wilaya, en accord avec le maire, «est en violation du
DÉCOUPAGE MYSTÉRIEUX ! initié au cours des années 1980, séculaires, détaché du confort de cahier des charges signé entre l’agence et l’APC en no-
a été abandonné par les pouvoirs la cité, ammi Belkacem ne tolère vembre 2007 et approuvé par la tutelle, relatif à la gestion
La commune de Oued Taga dépend administrativement sous le prétexte (fallacieux, se- pourtant pas l’ingratitude des du foncier communal». Les signataires soulignent aussi
de la daïra de Theniet El Abed. Une aberration qui pèse au lon les habitants du village), de élus de l’APC, qui refusent le que la procédure a été engagée par le maire sans consulter
quotidien sur les habitants de cette ville depuis les années non-existence d’eau. De la seule minimum à ce village. A l’instar l’assemblée communale qui compte 11 membres, et que le
1980. En effet, la population ne comprend pas ce choix par source actuellement utilisée, des habitants de la dechra et tous terrain en question a été introduit dans le plan de division
rapport à la distance qui sépare Oued Taga de Theniet coule un mince filet qui n’est ceux qui voudraient y revenir, il de la nouvelle zone d’habitat urbain (ZHUN) sans en
El ABed. Pour aller chercher des documents auprès de pas pour faciliter la tâche aux se tourne désormais vers le chef informer les services communaux. Y a-t-il eu tentative
l’administration de la daïra, il faut parcourir en effet plus de enfants chargés de la corvée. de daïra avec l’espoir de voir ses de s’accaparer des biens
50 km. Une corvée qui aurait été plus supportable si la daïra Le logement rural a été aussi au souffrances atténuées. collectifs, pour se servir
de Timgad n’était pas située à…7 km. N. N. menu des discussions entre le Nouri Nesrouche et satisfaire les «heureux Des élus soulignent
bénéficiaires», pour la plu- que la procédure a
part n’habitant pas à Arris
ALPHABÉTISATION ? En tout cas, Abdelhamid été engagée par le
Bouhdid, élu et signataire maire sans consulter

49 000 inscrits cette année


’antenne de l’office national d’alphabétisation et d’enseigne- des centres de formation professionnelle en parallèle avec leur ap-
de la lettre, soupçonne une l’assemblée
machination ayant pour communale
but d’enrichir certains sur

L ment pour adultes (ONAEA) de Batna vient de célébrer, le 8


du mois courant, la journée arabe d’alphabétisation dans tous les
prentissage des métiers. Cette formule a démarré cette année. Le di-
recteur de l’antenne de Batna a tenu aussi à éclaircir un malentendu,
le dos de la commune.
Comment expliquer, sinon, s’interroge-t-il, le fait que les
premiers lots aient été vendus à 6 millions de dinars l’unité
chefs-lieux de daïras en collaboration avec l’association Iqra. Pour celui des contestations relevées par certains enseignants dont il a été alors que les derniers, dont on nous a fait croire qu’ils
cette année, l’on compte 49 000 apprenants dont 22 000 nouveaux mis fin à leurs fonctions. Selon lui, «les recrues sont astreintes au avaient été vendus, ont été mis en vente seulement à 800
inscrits, en niveau 1, et 27 000 réinscrits en niveau 2, encadrés par contrôle de nos inspecteurs et le premier critère (l’enregistrement du 000 DA? Devant la tournure qu’ont pris les choses, le mai-
840 enseignants. Interrogé au sujet du recrutement des enseignants nombre requis), s’il n’est pas rempli, expose fatalement l’aspirant à re a fait marche arrière et a adressé, le 9 décembre dernier,
et de leur formation, -deux questions qui animent les débats-, Abdel- être démis de ses fonctions». En tout cas l’ONAEA fait bon gré mal une correspondance au directeur de l’agence foncière de
hakim Haddad, directeur de l’antenne, a tenu à préciser que « depuis gré son bonhomme de chemin et conjugue les efforts pour atteindre Batna, portant annulation de la vente de lots aux enchères.
la mise en application de la nouvelle stratégie nationale alphabéti- l taux national de 10%, objectif fixé par le gouvernement à l’horizon Une demande à laquelle l’agence foncière a répliqué, dans
sation en 2007, de nouveaux critères régulent le recrutement.» 2015. A. N. un document daté du 4 janvier en cours, que toute la pro-
Et d’ajouter: «L’arrêté ministériel du 06/05/2008 est clair, les ‘aspi- cédure s’est déroulée conformément aux règles en vigueur
rants’ aux postes doivent enregistrer un nombre donné d’analpha- et avec l’accord du premier responsable de l’APC. Hier, ce
bètes en quête d’apprentissage. A cela s’ajoutent la formation, le LES CADEAUX DU CAB dernier que nous avons tenté de joindre à plusieurs repri-
contrôle (en deux mois) et enfin la distribution du livre.» A propos de ses, était inscrit aux abonnés absents. L’assiette en question
l’encadrement des enseignants recrutés, il dira: «l’office a instauré e comité des supporters du CAB a pris une heureuse initiative
un programme de formation aux encadreurs d’une durée de six mois,
avant et pendant l’activité, la période d’essai dure deux mois.» Il
L cette semaine en direction des enfants hospitalisés. Plusieurs
membres du comité ont investi, lundi soir, le service de pédiatrie du
était un terrain privé dont les propriétaires n’ont pas été
indemnisés à ce jour par la commune, qui, de son côté,
connaît un grand déficit en matière de foncier. Tous ces
rappelle que la fonction publique oblige son organisme à passer par CHU pour distribuer des cadeaux aux enfants malades, achetés avec biens auraient pu servir les habitants d’Arris, tel que l’a ex-
l’Anem pour recruter. Une autre nouveauté à noter et à encourager, l’argent des cotisations des supporters. Des présents qui ont apporté pliqué Hocine Mazouz, wali de Batna, lors de sa dernière
selon lui. L’office a signé une convention avec le secteur de la forma- énormément de joie à ces bambins, dont la plupart sont issus de fa- visite à la commune où il avait insisté sur la sauvegarde du
tion professionnelle qui consiste en l’alphabétisation des stagiaires milles démunies. N. N. foncier et son utilisation à bon escient. N. N.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 15

KABYLIE INFO
WILAYA DE BOUIRA GAZ NATUREL
À MECHTRAS
Bilan mitigé pour DÉSACCORD SUR
LES CHIFFRES
la radio locale
● La question de la place de tamazight dans les programmes reste posée.
P lus de 50% de la population de la commune de Mechtras,
dans la daïra de Boghni, ne sont pas raccordés au réseau
de distribution de gaz naturel, affirment des élus locaux qui
contestent les chiffres communiqués à la presse par le président
eux années viennent de s’écouler de l’APC. «Prés de 11 000 habitants ne sont pas concernés dans

D depuis que la radio régionale de


Bouira a vu le jour. Les program-
mes de cette radio, qui avait été lancée
les projections du programme quinquennal de 2010-2014 de la
direction des mines, soit 436 familles qui demeurent privés de
cette énergie», attestent-il.
Par ailleurs, ces membres de l’assemblée communale réfutent
le 29 décembre 2008 et émettant sur les
deux fréquences 103.9 et 106.9 kHz (kilo les déclarations qui évoquent «la non conformité du terrain dans
hertZ), sont diffusés entre 6h40 et 14h certains quartiers qui empêcherait l’inscription de projets pour
en langue arabe et, à un degré moindre, les autres villages, à l’image de la localité d’Ait Kaci». Dans
en tamazight. Certes, cette radio régio- cette commune du sud de la wilaya, la DEM a réalisé un poste de
nale est un acquis pour la population détente et le raccordement du chef-lieu au réseau de gaz en 2006,
bouirie, mais il reste que la qualité de ses dans le cadre du programme complémentaire.
programmes est en deçà des attentes. Si Par ailleurs, un projet de raccordement au réseau du village Ait
l’audition des émissions de cette Radio Imghour est inscrit dans le plan d’action de la DMI au titre du
est de bonne qualité dans toute la partie programme quinquennal 2010-2014. Le projet a été confié à une
sud de la wilaya, elle en est pas moins entreprise privée, mais les travaux n’ont pas encore démarré, re-
mal captée dans la région berbérophone, grettent certains élus. N. Douici

PHOTO: ELWATAN
notamment dans les localités d’Ath
Laâziz, Aïn Turk et Aomar, au nord, ainsi
que dans les deux daïras de Lakhdaria
AÏT HAGUE (IRDJEN)
et de Kadiria, à l’ouest et à l’est, dans la
daira de M’chedallah. En marge d’une Radio Bouira émet depuis deux ans FUITE D’EAU NON
cérémonie organisée la semaine dernière
par la direction de cette radio à laquelle
avaient pris part des journalistes et des
qué avoir comme objectif de diffuser à
l’avenir des programmes sur une durée
pays, les chances de voir la deuxième
langue nationale prendre la place qui lui
RÉPARÉE
ne fuite d’eau, survenue sur le réseau AEP du village Aït
correspondants locaux de la presse écrite,
son directeur, Ahmed Hemmache, a
quotidienne encore plus large. «Nous
nous attelons à étendre nos programmes
revient de droit, se rétrécissent comme
une peau de chagrin chez cette radio où
U Hague, dans la commune d’Irdjen, persiste depuis trois mois.
L’eau qui se perd dans la nature érode la chaussée et certaines
annoncé que des travaux de réalisation jusqu’à 20 heures», a-t-il expliqué. Sur le le temps imparti aux émissions en langue venelles du village. Les services de l’ADE, interpellés par les ci-
d’un émetteur seront lancés dans les tout plan informationnel, d’aucuns se deman- amazighe est en deçà des attentes des toyens, s’étaient certes rendus sur place pour la prospection il y a
prochains jours. Cet émetteur sera im- dent pourquoi l’information de proximité populations berbérophones de la wilaya. environ deux mois, mais depuis, affirment les habitants, plus per-
planté au sommet du Djebel Bourbach, ne bénéficie pas d’une large place auprès A rappeler que cette manifestation orga- sonne ne s’est présentée pour colmater la fuite. À l’agence ADE,
dans la commune de Lakhdaria. Cette de cette radio, qui se limite à traiter et à nisée la semaine dernière par la direction le chef de service confirme avoir été saisi par les citoyens, mais il
réalisation, précise le même responsable, diffuser tout juste ce que les administra- de la radio a été émaillée d’un regrettable les a renvoyés à la subdivision de la direction de l’hydraulique de
permettra à la population locale de bien tions transmettent. A notre question pour incident dont a été victime un confrère de la localité, a-t-on précisé à la même agence. N. D.
capter les ondes de la station. davantage de précision à ce propos, le la presse écrite.
Des travaux pour l’installation d’un autre premier responsable de cette station n’a Pourtant, ce dernier n’avait fait question-
émetteur sont en cours à Dirah, au sud
de Bouira. Concernant son animation
pas voulu répondre.
Le grand problème qui attend une so-
ner le même responsable sur la place de
tamazight dans la grille des programmes
AÏN EL HAMMAM
journalistique, le même responsable re-
connaît qu’il y a un manque d’effectif.
lution chez la «Radio Bouira» est celui
de la place de la langue amazighe dans
de la Radio. Dans le même contexte,
plusieurs associations ont par ailleurs de-
LES CANTINES
Néanmoins, ce problème est pris en
charge, d’après lui, et l’équipe connaîtra
un renforcement. M. Hemmache a indi-
la grille de ses programmes. Il y a lieu
d’avouer que, malgré les assurances
mandé aux pouvoirs publics à donner le
nom de «Radio Tikjda» à cette station. SCOLAIRES DANS
tant clamées par le premier magistrat du Amar Fedjkhi
LE DÉNUEMENT
BECHLOUL voquer les repas des cantines, c’est généralement faire al-
Eétablissements
lusion à une nourriture de qualité médiocre. Rares sont les
scolaires qui peuvent se targuer d’offrir à leurs

Aménagement urbain élèves un repas digne de ce nom. La même situation prévaut dans
toutes les cantines que nous avons visitées. Dans des conditions
d’hygiène à la limite de l’insalubrité, se préparent des repas tout
près plusieurs années d’attente, les travaux d’aménagement entamés ou sur le point de l’être. C’est le cas de la bibliothèque
A urbain ont été bel et bien lancés au chef-lieu communal de
Bechloul. C’est ce que l’on peut constater, notamment au centre-
communale, de la maison de jeunes, de la piscine semi-olym-
pique, du marché couvert, de l’élargissement de la RN 05, etc.
juste acceptables. Si l’objectif principal des cantines scolaires est
d’assurer un complément nutritif aux enfants issus de milieux
défavorisés, on peut, sans risque de nous tromper, affirmer que
ville, qui s’est transformé, depuis quelques jours, en un immense Concernant le centre de préparation physique de haut niveau à la plupart d’entre elles est encore loin du but. Les repas servis se
chantier. Selon le président de l’APC, M. Belkadi Oulaid, ces Tilesdit, le P/APC a confirmé que le projet en question est en résument souvent à un mélange peu appétissant que les élèves
travaux toucheront tout le centre urbain, et l’essentiel c’est que la phase d’étude, tandis que le lancement de celui de l’aire des repoussent sans y avoir touché.
population va en finir avec la boue. Il faut rappeler que l’exécutif services au niveau de l’autoroute Est-ouest ne saurait tarder. Les chefs d’établissements qui gèrent ces restaurants se défendent
communal de Bechloul, érigée en chef-lieu de daïra depuis une Toujours dans le cadre de développement local, l’on apprend en invoquant l’insuffisance de moyens que leur octroie l’Etat.
vingtaine d’années, avait connu une situation de blocage qui qu’un programme de 100 logements est en cours de réalisation «Avec le coût actuel de la vie, nous devons user de toute une
aura duré près d’une décennie. C’est durant cette longue période dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP) dans gymnastique pour gérer un budget limité à 30 dinars par enfant.
d’ailleurs que la déchéance de la commune a atteint son niveau la commune. Toutefois, le premier magistrat de la municipalité A ce prix, il est difficile de parler de repas de qualité», affirme un
le plus chaotique, notamment sur les plans économique et social. ne semble pas vouloir attendre la livraison de ces logements en directeur d’école primaire qui se plaint aussi du manque de per-
En plus de l’aménagement urbain, plusieurs projets sont soit raison du risque d’accuser du retard. Ali C. sonnel qualifié : «nous confions les cuisines à des agents recrutés
dans la cadre de l’IAIG, sans aucune relation avec la fonction de
cuisinier. Certains d’entre eux n’ont jamais touché aux fourneaux
LAKHDARIA avant leur recrutement». Du coup c’est la qualité des repas qui
en pâtit. Certains directeurs, absorbés par les calculs d’épicier,

Le train a sifflé de nouveau en arrivent à négliger le volet pédagogique », font remarquer des
enseignants. Quant aux menus, visés par des médecins généralis-
tes faute de nutritionnistes, ils ne répondent pas toujours, pour ne
pas dire jamais, aux normes et exigences en la matière. Pourtant,
a desserte Lakhdaria - Alger a repris part de la direction des transports de la les soulagera certainement de leur cal-
L du service au début de l’année en
cours, au grand bonheur des voyageurs de
wilaya de Bouira, n’a pas tardé à informer
la population de cette nouvelle en procé-
vaire quotidien en matière de transport.
D’autant que les travaux engagés sur le
la restauration scolaire, telle que conçue à l’origine, doit être une
action à caractère social en direction des enfants démunis. Ces
la région. Une reprise qui intervient après dant à la reproduction de l’information à tronçon autoroutier traversant Lakhdaria derniers doivent bénéficier de l’équilibre alimentaire et de l’édu-
une interruption ayant duré plusieurs travers des copies placardées sur les murs sont loin d’être achevés, même si des cation au goût. En plus de son développement physique, l’enfant
années à cause des actes de sabotages dans plusieurs endroits de la ville pour déclarations de responsables du secteur bénéficiant de repas équilibrés devrait normalement améliorer
terroristes subis par la SNTF sur cette assurer une large diffusion. rassuraient quant à son ouverture projetée ses résultats scolaires. Les responsables ne cachent pas leur satis-
ligne. Cette reprise est l’aboutissement Le document diffusé comportait les tarifs pour novembre dernier. Or, à voir l’état faction quant «à faire bénéficier du repas tous les élèves de l’éta-
de plusieurs réclamations et de pétitions appliqués ainsi que les horaires de départ d’avancement du chantier, il est fort à pa- blissement», mais ils prennent soin de ne pas révéler qu’au lieu
adressées par les citoyens aux autorités et de retour. rier, selon des connaisseurs, sur un retard d’un repas complet, les élèves n’auront finalement droit qu’à un
concernées en vue de libérer la voie fer- La reprise de cette navette a suscité beau- supplémentaire, qui risque d’aller jusqu’à déjeuner approximatif. De ce fait, la plupart du temps, les enfants
rée. En effet, l’APC de Lakhdaria, rendue coup d’intérêts et de commentaires chez la fin du premier semestre de l’année en c se contentent d’un quignon de pain accompagné d’un œuf dur ou
destinataire d’une correspondance de la les citoyens qui saluent cette initiative qui ours. Meriem M. d’une portion de fromage en guise de repas. Nacer B.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 15

TIARET INFO
CONSÉQUENCES DES ÉMEUTES SNTA
LES ACTIVITÉS VONT
49 personnes écrouées REPRENDRE CE DIMANCHE
● Dans la daïra de Mahdia, sur les 200 jeunes interpellés, un premier groupe de 50 a été
présenté devant le tribunal de Tissemsilt, territorialement compétent.
rente trois émeutiers ont 24. A Sougueur, là où les dé- compte la cour de justice de quiétante qui n’a pas fait

T été écroués après leur


présentation lundi der-
gâts enregistrés furent lourds,
25 jeunes ont été écroués sur
Tiaret, faut-il le souligner.
Dans la daïra de Mahdia, sur
réagir dans ce sens les or-
ganisations nationales, plus

PHOTO : DR
nier devant les tribunaux de les 37 présentés. les 200 jeunes interpellés, un enclines à pondre des com-
Tiaret et Sougueur. Dix autres 12 mineurs ont été relaxés par premier groupe de 50 a été muniqués pour dire leur «is-
jeunes formant un deuxième la même juridiction. Des pour- présenté devant le tribunal de tinkar» (réprobation) contre
groupe ont été incarcérés à suites qui ne concernent que Tissemsilt, territorialement les destructions. Les activités de distribution de la SNTA vont reprendre
Tiaret portant leur nombre à deux des sept tribunaux que compétent. Une situation in- A. Fawzi
n dépit des lourdes pertes subies par l’entreprise du tabac
E (SNTA), les activités de distribution vont commencer ce

MOUVEMENT CITOYEN CONTRE LA VIOLENCE dimanche a fait savoir hier son directeur, M.Z.Boudiaf. Ce res-
ponsable, qui dit «attendre les conclusions de l’enquête diligen-
tée par la police», ajoute que «lui et ses 20 employés font des ef-
Tiaret, à l’instar de beaucoup de restent à signaler. Leurs auteurs faudrait peut-être signaler que forts afin de réhabiliter la structure pour être prêts, dès le début
régions du pays, a vu sa jeunesse pourront s’enorgueillir d’avoir cette protesta, pour violente de cette semaine» pour, certainement, couper court aux rumeurs
se révolter contre l’arbitraire et tranché avec ces condamnations qu’elle fut, n’a généré qu’un décès annoncées d’un transfert de l’activité. Notre interlocuteur parle
une certaine injustice mais les fantaisistes tardives et teintées dû à un acte provenant d’un jeune d’un emploi direct qui concerne 3000 familles, nonobstant la
excès de colère avaient généré des d’opportunismes outranciers. Les en état d’ébriété devant un valeur ajoutée dont profite la collectivité. A. F.
destructions d’établissements exemples nous sont venus cette bar assailli par les pillards et, ce,
scolaires et d’édifices publics qui
n’ont pas laissé indifférents des
fois de la proche banlieue Karman,
Zaaroura et Dubaï dans le chef-lieu
grâce au sang-froid des policiers et
une certaine prise de conscience TAKHMARET
citoyens. Des actes de bravoure et dans la commune de Medrissa. Il des citoyens. A. F.
7,5 KILOGRAMMES DE KIF
FNA SAISIS
es policiers de la SWPJ de Tiaret ont réussi un coup de filet
Les redresseurs protestent L en mettant la main, après une longue filature, sur une bande
organisée avec à bord d’un des deux véhicules 7,5kg de kif.
Une quantité destinée à la consommation locale que les enquê-
eaucoup d’anciens élus et plus en plus désorientée et mépri-
B des députés exclus du FNA,
sidérés par le «silence de Moussa
sée dans un pays si riche», revient
sur «le silence et l’absence des
teurs dénichent dans le réservoir d’un véhicule de marque Re-
nault-Laguna. Ce dernier était occupé par trois hommes et une
femme âgée de 27 ans. Le deuxième véhicule, une Chevrolet
Touati» disent «ne pas compren- élus de la nation sur le terrain». qui faisait partie du convoi qui assurait l’ouverture et la sécu-
dre cette attitude d’un chef de C’est-à-dire, renchérit-il, «là où risation de la route, fut saisi tout comme la Renault. Composée
parti qui se prévaut d’être la 3ème il fallait être pour dissuader par de neuf personnes, la bande a été présentée hier devant le pro-
force du pays en se terrant dans un l’argumentaire les émeutiers et cureur de la République près le tribunal de Tiaret qui a décidé du
PHOTO : DR

silence qui ne peut que trahir ses faire des propositions politiques placement de quatre personnes sous mandat de dépôt et la mise
desseins». Propos contenus dans de sortie de crise». «M.Moussa sous contrôle judiciaire du reste du groupe.
une déclaration signée par Abdel- Touati et ses cadres du bureau Un groupe composite dont les membres sont issus des wilayas
kader Boutemra, ex-député, im- national devraient définir une po- de Tiaret, Oran, Relizane et Tlemcen. Le chef de bande réside,
pliqué ces derniers temps dans le Moussa Touati, porte parole du FNA sition claire du parti au lieu de se lui, dans la commune de Takhmaret, 100 km à l’extrême ouest
mouvement de redressement des- terrer dans un mutisme qui traduit du chef-lieu de wilaya, à quelques jets des wilayas de Mascara
tiné, selon lui, à «rendre le FNA à ses vrais militants». Notre l’impuissance de sa direction actuelle à se mettre au service et de Saïda. A. F.
interlocuteur, qui dit «comprendre le SOS d’une jeunesse de de cette nation». A. F.

SIDI ABDERAHMANE
BORDJ BOUNAAMA (TISSEMSILT) L’EX-MAIRE DEVANT
Création d’un syndicat des paramédicaux LA JUSTICE
oup de théâtre au niveau du tribunal de Ksar-Chellala,

L e 29 novembre dernier, en présence


d’un huissier de justice, la section
à «la non présence d’un représentant de
la direction». Des considérations que les
détails quand l’objectif recherché reste
l’adhésion de travailleurs à un syndicat
C dans l’affaire liée à la gestion d’un projet de réalisation
de réseaux d’alimentation en eau potable et d’assainissement
syndicale de l’EPSP (santé publique) paramédicaux rejettent en arguant qu’au qu’ils espèrent à même de mieux défen- dans la commune de Sidi Abderahmane. Après deux expertises
de Bordj Bounaama, dans la wilaya jour de l’élection dans l’enceinte de la dre leurs intérêts et ceux de l’entité dans favorables aux inculpés, c’est le juge d’instruction en personne
de Tissemsilt, et relevant du Syndicat maison de jeunes il y avait présence d’un laquelle ils travaillent. La situation a valu qui s’est déplacé, il y a quelques jours, au lieudit Sekrana pour
algérien des paramédicaux (SAP), est huissier assermenté. Une polémique, la la saisine du ministère de la Santé. En enquêter sur le terrain. Une première pour ces affaires qui se
née», fait savoir un communiqué de cette deuxième du genre après celle de l’EPSP attendant la version de la direction, des succèdent dans cette commune steppique où l’enjeu financier
instance. Le problème, font savoir nos de la daïra de Aïn-Dheb dans la wilaya services étatiques devraient en principe se est lié à la gestion des réserves et reste à l’égal du règlement de
interlocuteurs, c’est que le directeur de de Tiaret, qui indique que quelque chose préoccuper de ces pseudos atteintes à un comptes entre deux clans politiques qui n’ont cessé de se que-
cet établissement ne reconnaissait pas ce ne tourne pas bien pour ce syndicat. De sacro principe de droit, celui de la liberté reller. Celui piloté par le maire O.C, d’obédience RND, qui a vu
syndicat pour une raison liée, ajoutent-ils, quoi a-t-on peur et pourquoi invoquer des syndicale. A. F. sa peine confirmée en appel le mois dernier et le clan FLniste
dont le P/APC, H.F., qui a occupé ce poste entre 97 et 2002.
Ce dernier, par ailleurs subdivisionnaire de l’hydraulique, est
AÏN-BOUCHEKIF accusé d’avoir mal géré les projets cités. L’information qui nous
a été confirmée par la cellule de communication du parquet
ajoute que sept autres personnes sont concernées par ce dossier.
L’ambassadeur de France à l’usine BTK 22 personnes sont citées comme témoins. A. F.

S on excellence, l’ambas-
sadeur de France en Al-
des parts. La visite inter-
vient au lendemain du sit-in
pas de connaître les raisons
de la visite ni la position
PROCÈS EN APPEL DE LA
gérie, M.Xavier Driencourt, a observé sous la houlette de officielle du représentant de GARDE COMMUNALE
effectué une visite, dimanche syndicats par les travailleurs la France sur certaines ques-
en début d’après-midi, au du complexe. tions de l’heure. LE CHEF DE PARC INCARCÉRÉ
siège de BTK/SNVI à Aïn- Ces derniers reprochaient au Encore moins sur les préoc-
Bouchekif, 17 km à l’est du patron, M. Behn Emile, de cupations des dirigeants de a cour de justice de Tiaret a confirmé, mardi, dans un procès
chef-lieu de wilaya. Une vi- «n’avoir pas honoré les en- BTK/SNVI. Des travailleurs, L en appel dit de la garde communale, les condamnations an-
PHOTO : DR

site privée et d’affaires qui a gagements», notamment sur sous le sceau de l’anony- noncées en première instance par le tribunal de Tiaret. Peines al-
mené le diplomate à se rendre «l’investissement direct et mat, évoquent pourtant «des lant de 3 à 10 années de prison ferme assorties d’amendes et du
à l’usine de carrosserie in- l’emploi». L’annulation du lourdeurs administratives» et paiement des dommages et intérêts à la partie civile, la wilaya.
M.Xavier Driencourt
dustrielle dont le consortium point de presse avec le diplo- «une certaine concurrence Un autre inculpé jusque là en liberté a été mis sous mandat de
français, BTK, détient 60% mate français ne permettra déloyale». A. F. dépôt séance tenante. Il s’agit du chef de parc. A. F.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 17

C U LT U R E

FESTIVAL INTERNATIONAL DES ARTS DE L’AHAGGAR vu à la télé

Les savoirs ancestraux Ces jeunes


qui dérangent…
à sauvegarder Par A. Merad

oilà, quand on veut on peut… Il fallait juste un peu

● La journée d’hier du Festival international de l’Ahaggar comportait deux temps :


la matinée a été scientifique ; la soirée, à l’instar de celles qui vont suivre jusqu’au 17 janvier,
V d’audace et de discernement pour sauver la face de
l’Unique en matière de communication face à la
fulgurante contestation des jeunes qui a gagné plusieurs
wilayas du pays. C’est l’émission «Questions d’Actu» animée
a été consacrée à la danse et à la chanson. par Ahmed Lahri qui donc est venue, même tardivement, c’est-
à-dire une semaine après l’embrasement des rues, rétablir un
tant soit peu l’équilibre d’un traitement médiatique à sens
unique mettant plus en évidence la vérité du Pouvoir que celle
de la jeunesse, qui a tenu à exprimer violemment son
désespoir et son ras-le-bol par des émeutes incontrôlées.
Alors que le discours officiel se relayait pour dénoncer la
propension au vandalisme, les jeunes des quartiers
populaires, invités à livrer leurs sentiments en direct, ont dit
crûment que toute cette flambée de violence aurait pu être
évitée si, d’abord, le gouvernement et les dirigeants politiques
prenaient la peine de les écouter. Il y avait dans les propos de
ces jeunes des accents de sincérité qui ont dû agacer les
représentants de l’Etat, qui n’aiment pas trop qu’on les
contredise. Au demeurant, pour se prémunir contre toute
critique, rien de plus confortant que d’être sur la même ligne
de solidarité gouvernementale. Autrement dit, trouver le bon
tempo pour dénoncer de vulgaires actes de pillage. Les
condamner ensuite avec la plus grande vigueur pour montrer à
la population que le mouvement de cette masse juvénile en
furie n’est qu’agitation qui porte atteinte à l’économie
L’anthropologue Bourgeot nationale et qui donne du grain à moudre aux ennemis de
l’Algérie pour noircir le tableau d’un pays déjà trop fermé sur

PHOTO : DR
lui-même. Pendant que la jeunesse criait sa détresse, les
caméras de la télévision nationale se faisaient un devoir de
chercher auprès des citoyens les échos allant dans le sens du
poil. Il fallait jouer sur la fibre sentimentale et patriotique pour
uatre interventions semble corroborer M. Kibora, berté de circulation à des pas- qui ont accumulé d’énormes isoler les mauvais esprits. Pourquoi les jeunes cassent-ils ?

Q suivies de débats
étaient au som-
maire de la journée
scientifique qui a
eu lieu à la maison de la
le Ranch de gibier de Nazinga
(RGN), une réserve naturelle
créée en 1979 sur des terres
tribales arables, suscite l’ad-
hésion parce qu’elle a été
teurs qui n’ont jamais connu
ni frontière ni espace confiné.
En 1999, au vu de l’échec de
la réserve, la participation des
Suisses au redressement de la
connaissances sur les plan-
tes médicinales comme sur
d’autres aspects qu’il convient
de répertorier, de classifier et
d’archiver afin d’empêcher,
Pourquoi des écoles, des banques, des structures médicales,
etc. ? Cela ne sert à rien, soutient la vox populi ponctuant son
argumentation par cette phrase qui relève du surréalisme : les
jeunes doivent emprunter des voies plus pacifiques pour
exprimer leurs revendications. Des voies plus pacifiques ? Est-
ce possible dans une Algérie où tout est fermé, où la société
culture Dassine de Tamanras- conçue avec l’implication des situation a permis d’aller vers demain, les laboratoires des civile et l’opposition politique sont complètement
set. Les communications ont populations de l’aire en ques- les principaux concernés pour multinationales de nous nuire neutralisées, où les associations n’ont aucune prérogative, où
eu pour auteurs deux Français, tion et contribue d’ores et déjà prendre en considération leur sur ce qui a d’abord évolué la liberté d’expression est chimérique… Dire donc que les
un Burkinabé et un Algé- au développement local grâce croyances et leurs rites, leurs chez nous avant d’être breveté jeunes avaient d’autres moyens pour faire entendre leurs voix
rien. Le premier conférencier, aux retombées du tourisme. besoins de transhumance, les ailleurs. relève de la pure démagogie avec laquelle continuent de sévir
André Bourgeot, un anthro- Les autres intervenants sont, point d’eau qu’ils fréquentent La communication de M. Mai- les tenants du système. Une semaine d’émeutes très violentes
pologue français auteur de pour leur part, venus avec des et les pâturages qu’ils utilisent gailinsista a porté sur «Les tré- n’a apparemment en rien changé l’attitude des dirigeants, qui
plusieurs recherches portant communications critiques à périodiquement. Se basant sur sors de l’expérience humaine» ont tout fait pour éviter de donner une quelconque connotation
sur le Sahara et le Sahel, est l’égard de ce qui a été entre- cet exemple et sur d’autres, durant des milliers d’années. politique à la déferlante juvénile qui a investi la rue.
intervenu par une étude por- pris au Niger et en France et M. Bourgeot constate qu’il La nécessité de l’étude et de la Aux moments forts de ces manifestations fortement
tant sur «La réserve de l’Aïr- de ce qui n’a pas été fait en existe également une bureau- transmission de ces connais- commentées par les médias étrangers, les Algériens
Ténéré au Niger : approche Algérie. cratie dont les intérêts ne sont sances n’est plus à démon- attendaient que les plus hauts responsables du pays sortent
méthodologique». C’est sur André Bourgeot soumet à pas ceux des communautés trer. C’est grâce à ces savoirs de leur réserve pour donner leur point de vue sur ces
le même thème, à savoir «Le une analyse fine la démarche qu’elle est censée aider. souvent assez pointus que les dramatiques évènements qui ont fait quatre morts selon le
rôle de la réserve de Naziga suivie par la WWF, la grande La communication de M. Ab- populations ont élaboré des bilan des autorités et des dizaines de blessés, sans compter
dans le développement local» ONG de protection des ani- delguerfi et de son épouse calendriers qui sont souvent les énormes dégâts matériels non encore chiffrés. Ils n’ont vu
qu’a porté la communication maux, et la Banque mondiale porte sur ce qui n’a pas été aussi des représentations du ni le président de la République ni le Premier ministre venir à
de l’anthropologue burkinabé qui a imposé la réalisation fait en Algérie, surtout au Sa- monde mais surtout des outils la télévision pour s’adresser au peuple comme l’actualité
Ludovic Kibora. L’universitai- d’une réserve à la population hara, et cela au détriment des de programmation de l’acti- brûlante et agitée le commandait.
re algérien Aïssa Abdelguerfi, sur les terres desquelles cette Algériens, aussi bien au pré- vité agricole. Ils ont eu droit, en revanche, aux litanies de circonstance des
du laboratoire de physiologie dernière a été érigée transhu- sent qu’au futur. L’Ahaggar et Rappelons que la soirée d’hier partis politiques de la majorité ou proches du Pouvoir qui,
végétale, a pour sa part pré- ment des pasteurs nomades d’autres régions, indique-t-il, à été animée, de 20h30 jusqu’à unanimement, se sont montrés désolés que de tels
agissements se produisent alors que l’Etat fait beaucoup pour
senté une étude réalisée avec et des agro-pasteurs touareg. avec la spécialisation du cli- minuit, sur une scène montée
la jeunesse. Ils ont eu surtout droit à l’intervention musclée du
son épouse, Mme Laouar Me- Les territoires affectés à la mat désertique, les ressources sur la place du 1er Novembre ministre de l’Intérieur pour qui la jeunesse algérienne, du
riam, intitulée «Les ressour- réserve, censée devenir «le génétiques (faune et flore), en par des troupes targuies ve- moins les jeunes émeutiers qui se révoltent quand aucune
ces génétiques et les savoir- sanctuaire de l’addax», cette devenant endémiques, se sont nues de toutes la région. La perspective ne s’ouvre à eux, sont mus par des instincts
faire ancestraux : atouts pour grande antilope du désert. spécialisées en s’adaptant aux foule, nombreuse et festive, revanchards et sont par conséquent extrêmement nihilistes et
un développement durable Pourtant, selon M. Bourgeot, conditionsdu désert. était composée exclusivement pessimistes. On a ici un peu une idée du mode de pensée de
dans les zones arides et saha- cet animal n’est pas visible Elles ont développé des mé- d’hommes, jeunes pour la plu- nos responsables vis-à-vis du segment le plus sensible de la
riennes et sources de convoi- en ces lieux. De plus, on a canismes de survie et de re- part. Danse, cris, défoulement population, un mode de pensée qui donne assurément froid
tise et de biopiraterie». Le délimité comme si on clôturait production qui font d’elles, indiquaient que le spectacle dans le dos. De toute manière, les jeunes ont parlé librement
deuxième chercheur français, et l’on a tenté de sensibiliser maintenant que la sécheresse était plaisant. On a noté la sur le plateau de l’Unique de leurs angoisses, de leurs
également anthropologue, le en recourant à des symboles tend à devenir une préoccu- présence de cadres chinois du problèmes dont ceux de la formation, du chômage, du
Dr Jérôme Megail, s’est pen- inconnus dans la région. pation mondiale, des centres chantier hydraulique In Salah- logement, des loisirs ne sont pas des moindres. Et ce sont
ché sur «Le calendrier des En effet, la WWF a utilisé d’intérêt d’importance straté- Tamanrasset venus oublier, leurs cris de détresse qui ont le plus sensibilisé et touché les
activités profanes et sacrées, son sigle fondateur, le panda, gique. En étudiant leur com- pour quelques instants, l’iso- Algériens qui savaient que ce potentiel, présenté à tort et à
rythme des transmissions gé- pour tenter de convaincre les portement, les scientifiques lement et la dureté du travail travers comme force vive de la nation, était déjà complètement
nérationnelles». nomade du Ténéré de la né- peuvent arriver à des appli- en plein désert. A déplorer abandonné par le pouvoir politique et qu’il l’est encore
Si l’on était amené à synthé- cessité d’enrayer la menace de cations déterminantes pour un carrousel de motos pétara- davantage aujourd’hui. Ce qui est révoltant dans cette histoire,
tiser en quelques mots les disparition de l’addax, relève- l’avenir. dant au milieu des spectateurs c’est que les dirigeants algériens ne tirent pas les leçons des
quatre communications on en t-il ; les populations ont tout Il cite à ce propos les études sans se préoccuper de l’épais expériences passées. Face aux même phénomènes de
viendrait à dire qu’il ne faut, de suite assimilé le panda à de scientifique américains nuage de fumée provoqué par contestation qui deviennent cycliques pour plus de
dans aucune entreprise écono- un chat qui, dans les croyan- menées déjà dans les années leurs engins. Un nez, même démocratie, une meilleure gouvernance et plus d’équité dans
mique et sociale, marginaliser ces locales, ne bénéficie pas 1970 dans l’Ahaggar sur cette s’il n’est pas fin, aura senti la répartition des richesses, les gouvernants opposent le
surenchérissement démagogique et les… représailles. Pas
l’homme du terroir parce qu’il d’une bien grande sympathie. génétique spécifique. Il re- aussi d’insistantes émanations
d’ouverture de débat politique pour construire ensemble la
détient un savoir accumulé et La réalisation du projet a été marque que du côté algérien, de hachich, signe évident que société que nous voulons, pas d’alternative à un pouvoir qui
des démarches sans la prise en ainsi parsemée de bêtises de rien ne se fait sur cette géné- des joints ont été fumés durant veut avoir raison sur tout. Comment donc éviter d’aller droit
comptes desquels tout projet ce genre dont les plus impor- tique comme sur le savoir- toute la soirée. dans le mur ? A. M.
sera voué à l’échec. Ce que tantes tendaient à limiter la li- faire des populations locales, Ahmed Ancer
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 18

I D É E S - D É B AT
LA CHAÎNE DE DISTRIBUTION DU MÉDICAMENT EN ALGÉRIE

Les déficiences mettent en péril


le système de santé publique
Par Lynda Aït Ahmed 1. Importation/Fabrication couverture pharmaceutique aujourd’hui dans notre pays - l’intégration des agences étatiques qui existent actuel-
& Saddek Boulghorba (*) Le désengagement de l’Etat du secteur de l’importation a atteint un niveau suffisant permettant non seulement lement, soit par la cession de ces agences à des acteurs
sans la mise en place d’un système de régulation fiable d’assurer un service public mais aussi de le faire dans privés du système de santé ou par leur fermeture pure et
a eu des conséquences qui ont pesé sur la situation le respect des règles d’éthique et déontologiques, base simple (selon un calendrier préétabli). Cette nécessaire
I. CONTEXTE actuelle : du métier de pharmacien. Par conséquent, le système de mutation des agences étatiques permettrait une mise
Pour que notre analyse soit objective et constructive, - appauvrissement de la nomenclature nationale : des santé algérien n’a nullement besoin que ces agences, qui en conformité avec la réglementation en vigueur de
et qu’elle puisse contribuer à l’amélioration de la si- manques permanents d’un nombre important de médi- nuisent à la profession, perdurent, car leur raison d’être l’ensemble du secteur pharmaceutique. Cette «restruc-
tuation de la distribution du médicament en Algérie, il caments à faible revenu, médicaments qui n’intéressent est révolue depuis longtemps. turation» impacterait de manière positive le secteur par
faut au préalable en retracer l’historique et dresser un pas les importateurs ; Les pharmacies rurales et à faible chiffre d’affaires ne la garantie du respect de la déontologie par le dernier
état des lieux. Avant les années 1990, l’Etat exerçait un - quantité de médicaments insuffisante pour permettre sont pas ou très peu desservies en médicaments sous maillon de la chaîne, mais serait aussi l’assurance que
monopole sur le secteur du médicament dont les effets une réelle concurrence : il y a plusieurs importateurs tension ce qui conduit à des situations de concurrence les meilleurs conseils seront prodigués aux usagers en
n’étaient pas aussi négatifs que le laisserait penser la pour la même dénomination, alors dans ce contexte déloyale. officine.
situation de monopole, dès lors, comme c’était le cas, qui doit assurer les stocks de 3 mois, d’autant plus 4. Les marges : Le retour à la concurrence en impliquant le pharma-
que la finalité n’est pas le profit mais d’assurer un que les quantités à importer sont déterminées dans un La situation financière du pharmacien est aggravée par cien d’officine dans la distribution par l’introduction
service public et l’accès aux soins. Au début des années programme dans lequel l’Etat n’accorde pas toujours la la réduction drastique des marges auxquelles il pouvait d’amendements qui permettent la création des regrou-
1990, l’Etat commença à se désengager du secteur du totalité des prévisions et qui ne tiennent pas compte des prétendre. En effet, actuellement, le principe de la pements de pharmaciens en groupement, centrales
médicament, comme il l’a fait dans beaucoup d’autres quantités disponibles sur le marché car n’ayant aucun marge la plus élevée pour le médicament le moins cher d’achats, GIE, GIC… Les groupements, qui sont des
secteurs économiques, jusqu’à l’ouverture totale du moyen de les évaluer ; n’est plus une ressource pour le pharmacien car la liste centrales de services, contribueront à la stabilité du
marché du médicament à la concurrence. Néanmoins, - mobilisation d’énormes moyens pour un service moins de médicaments qui constituent ce palier de marge s’est marché par : l’utilisation des statistiques fournies par
le médicament représentant un enjeu stratégique pour performant : le système de payement Credoc réduit les appauvrie considérablement au profit des paliers les leurs membres afin de disposer de prévisions réelles qui
la politique sanitaire du pays, l’Etat a tenté de mettre en possibilités de négociation des importateurs, mobilise moins rémunérateurs. permettent d’équilibrer les stocks selon les besoins ;
place des mécanismes de régulation qui devaient garan- une énorme masse financière qui provient du secteur de C’est la raison pour laquelle le pharmacien est dans - la négociation en groupe qui permettra de se prémunir
tir une mission de service public et assurer : la distribution ainsi que du recours aux banques dont la l’obligation de vendre les médicaments les plus onéreux contre les ventes concomitantes et l’achat contraint de
- la disponibilité du médicament à travers le réseau de conséquence est un alourdissement des charges (aug- pour essayer de combler le déficit de ses recettes et faire produits à péremption proche (qui faussent les statisti-
pharmacies qui existait et les réseaux que la loi a consa- mentation du prix de revient) ; une augmentation qui face aux dépenses de plus en plus conséquentes. Des dé- ques et les prévisions) ;
crés (importation, distribution) ; se répercute sur le prix des médicaments, ce qui induit penses supplémentaires provoquées par l’augmentation - réviser les marges de façon à favoriser la vente des
- une meilleure couverture nationale en officines phar- des frais supplémentaires pour les caisses d’assurance des charges de travail induisant des masses salariales de médicaments génériques, et particulièrement les médi-
maceutiques qui devaient remplacer au fur et à mesure maladie et les malades ; plus en plus importantes. A tous ces éléments s’ ajou- caments issus de l’industrie locale ;
les agences étatiques créées à un moment donné pour - obligation de recouvrement induisant une vente sous tent les perturbations du marché pharmaceutique qui - le tarif de référence : le décret sur les conventions et les
répondre à un besoin conjoncturel ; contraintes : pour pouvoir payer à l’avance (puisque le obligent les pharmaciens à augmenter leurs stocks pour tarifs de référence a instauré un barème incitatif encou-
- un stock de sécurité pour prévenir les pénuries (les Credoc est un payement avant réception de la marchan- essayer d’assurer une disponibilité des médicaments rageant la vente des médicaments fabriqués localement
importateurs étaient obligés de détenir dans leurs dépôts dise), l’importateur est contraint de pratiquer des ventes pour leurs clients. qui sont aux tarifs de référence. Il faut réviser son ap-
des stocks pour une consommation de trois mois) ; concomitantes afin d’écouler son stock et rentrer dans 5. Le tarif de référence : plication pour en faire un outil important de protection
- une rapidité dans l’acheminement des produits phar- ses fonds le plus rapidement possible pour honorer ses Le tarif de référence, tel qu’il a été institué, est une de la production nationale qui est la seule à pouvoir ga-
maceutiques vers les pharmacies ; engagements financiers, et ainsi assurer la disponibilité avancée importante pour notre économie, par ailleurs, rantir - à moyen et long termes - une stabilité du marché
- des marges dégressives qui encouragent la vente des des médicaments contenus dans son programme en mi- il peut représenter un outil d’orientation et de régulation intérieur du médicament .
médicaments les moins chers ; nimisant les charges ; du système de santé à travers les mesures d’accom-
- le tarif de référence qui permet aux caisses d’assurance - pertes énormes en médicaments périmés : ces prati- pagnement proposées dans le décret qui favorise les IV. CONCLUSION
de réaliser des économies très importantes nécessaires ques commerciales ont des répercussions très néfastes médicaments produits localement et les médicaments Les dysfonctionnements actuels de la chaîne de dis-
à leur survie. sur le secteur du médicament en particulier et sur génériques. tribution du médicament mettent en péril l’efficience
La concurrence, consacrée par la loi, devait assurer l’économie nationale en général, car elles mobilisent du système de santé publique, c’est pourquoi, il est es-
une régulation du marché. Cependant, la réalité est tout une masse financière colossale ; aboutissent à la III. LES SOLUTIONS sentiel de réintroduire la notion de service public à tous
autre : actuellement, il existe de fait une situation de constitution d’énormes stocks en médicaments chez les - Assainir le secteur du médicament par le renforcement les niveaux de la chaîne du médicament et d’œuvrer à
monopole qui ne dit pas son nom et qui se traduit sur distributeurs et pharmaciens, mais surtout induisent de des mécanismes de régulation : notamment par la mise rétablir la primauté du volet médical sur le volet com-
le terrain par diverses pratiques : rétention des produits fausses prévisions car le sort d’une grande partie de ces en place effective de l’agence du médicament qui ga- mercial en permettant une concurrence loyale et éthique
pharmaceutiques, vente concomitante, vente des pro- médicaments est la péremption. rantirait une meilleure gestion du dossier sur l’import et entre tous les intervenants du secteur. Pour répondre à
duits selon le classement par chiffre d’affaires et les af- 2. Distribution la production et accompagnerait le passage du système ces enjeux, il est nécessaire de mettre en place :
finités personnelles… En effet, une concurrence ne peut La totalité des problèmes rencontrés par les laboratoires actuel d’importation du médicament à un système qui - des relations directes pharmaciens-laboratoires, en
s’exercer que si le produit est disponible en quantité se répercutent sur les distributeurs, notamment la vente privilégie la production locale, une des priorités du sus des relations déjà existantes laboratoires-distri-
suffisante, mais dès lors que la demande est supérieure concomitante. Cette pratique de la vente concomitante gouvernement ; buteurs-pharmaciens, qui permettront de mettre fin à
à l’offre, non seulement nous ne pouvons plus parler de est elle-même accentuée par le nombre important de - le rétablissement de la notion de service public, car la situation actuelle de «monopole» qui pénalise les
concurrence mais en lieu et place se développent des produits présents chez les distributeurs, ce qui a conduit le médicament n’est pas une marchandise ordinaire, pharmaciens et par-là même les patients. Cette relation
pratiques non éthiques. ces derniers à : - la rétention des médicaments afin de c’est un élément stratégique de toute politique sanitaire. directe laboratoires-pharmaciens va concrétiser et
faciliter la vente et imposer des médicaments rossignols L’Etat doit garantir sa disponibilité à travers des méca- renforcer les mécanismes de concurrence garantissant
II. CONSTATS avec les produits retenus ; nismes de régulation et établir une liste quantitative des ainsi une meilleure régulation du marché, qui garantira
A l’heure actuelle, nous sommes très loin des objectifs - favoriser les pharmaciens selon leur chiffres d’affaires, besoins annuels en DCI qui doit être ajustée selon les à son tour une meilleure disponibilité des médicaments
visés par la politique du médicament, car la chaîne de ce qui va à l’encontre de la déontologie pharmaceutique besoins du marché (dès qu’il y a pénurie ou plutôt risque en empêchant toute tentative de rétention des produits
distribution du médicament est dans une situation de qui doit assurer le médicament au patient ; de pénurie, on augmente les quantités nécessaires pour pharmaceutiques à des fins spéculatives.
dérèglement totale qui pénalise les patients, et, à travers - créer et répercuter sur les pharmaciens une situation de atteindre l’équilibre) ; Rôle des groupements de pharmaciens
eux, tout le système de santé publique. Des dysfonction- concurrence déloyale ; - imposer les médicaments à faible revenu aux importa- Les groupements de pharmaciens qui, de par leur ex-
nements dont la conséquence est un système de santé - contraindre les pharmaciens à acheter des produits en teurs (intégration de la notion de service public) ; pertise, leur proximité avec les patients et leur capacité
publique qui n’arrive pas à assurer son rôle malgré tous voie de péremption par divers procédés, notamment - la liste des besoins en médicaments et les chiffres de la à mobiliser les ressources dont ils disposent (humai-
les moyens consentis. De même, les marges sont deve- les accompagner de produits sous tension en vente production nationale doivent constituer les éléments de nes et logistiques) constitueront une force et un outil
nues obsolètes du fait de l’évolution des prix. De plus, le concomitante. base pour l’élaboration des programmes d’importation, de régulation capable d’empêcher les pratiques non
décret relatif aux conventions a prévu de compenser les 3. Les officines pharmaceutiques il faut donc mettre en place des mécanismes de statis- déontologiques qui minent actuellement le secteur de
baisses du chiffre d’affaires dues au tarif de référence, Aujourd’hui, il est demandé au pharmacien de rester tiques qui permettent de connaître à tout moment les la distribution. Le regroupement des pharmaciens va
mais pour le moment, cette disposition est restée lettre éthique et d’assurer une mission de service public dont quantités de médicament sur le marché ; renforcer le rôle et la position de ce dernier maillon de la
morte. il ne détient ni les tenants ni les aboutissants ; alors que - il faut assurer les stocks de sécurité au prorata des chaîne du médicament qu’est le pharmacien. C’est ainsi
Le constat est que sur les deux volets qui constituent lui-même subit les aléas des deux premiers maillons de quotas accordés et intégrer les stocks de sécurité dans qu’il pourra jouer pleinement son rôle d’acteur de santé
la pharmacie : la mission de service public (assurer le la chaîne du médicament dont les pratiques sont contrai- les programmes ; et de régulateur final de la chaîne de distribution ; et plus
médicament et le conseil) et l’activité commerciale, res à l’éthique, à l’exemple de la vente concomitante. - alléger les conditions de payement par le retour au important, se regrouper au sein d’un groupement qui lui
c’est l’aspect commercial qui a pris le dessus dans les Le pharmacien est le seul maillon de la chaîne à ne pas payement libre, car il est inconcevable que la dispo- permettra de se prémunir contre les éventuels dysfonc-
deux premiers maillons (importation/fabrication et dis- pratiquer la vente concomitante ; et par conséquent, il nibilité du médicament soit subordonnée à la santé tionnements des autres maillons de la chaîne.
tribution) sur les trois que constitue la chaîne du médi- se retrouve avec d’énormes quantités de médicaments financière de l’importateur et à la disponibilité de fonds. Par ailleurs, ces groupements peuvent participer active-
cament. Facteur aggravant, la présence d’une chaîne de périmés, ce qui constitue une perte sèche de son chif- La santé publique et le malade ne peuvent pas dépendre ment aux programmes de santé publique, notamment en
pharmacies, qui ne dit pas son nom et n’obéit à aucune fre d’affaires à laquelle il faut rajouter les frais d’em d’éléments conjoncturels ; matière de prévention avec ses différentes étapes, à sa-
norme en vigueur (l’absence du pharmacien en est magasinage et de destruction. A ces éléments viennent - le médicament étant un produit stratégique, les voir la prévention avant la maladie, le dépistage précoce
l’exemple le plus significatif), pousse les pharmacies à s’ajouter les pratiques délictueuses des agences étati- quantités à importer seront définies en fonction des des maladies et enfin l’accompagnement des malades
privilégier l’aspect commercial. ques qui continuent à fonctionner sans pharmaciens et besoins réels. De plus, le nouveau cahier des charges pour assurer un meilleur suivi et une plus fficacité des
Les pharmacies sont constamment tirées vers les «entre- en violation des lois en vigueur qui régissent l’exercice imposera l’enregistrement des produits en dinars, leur traitements prescrits. Il sera aussi, par le truchement du
prises» pharmaceutiques, qui, par leur présence et leurs pharmaceutique. Dans ce contexte, il est absurde de prix sera donc connu à l’avance ce qui empêchera les groupement, un acteur en matière de pharmacovigilance
pratiques dévalorisent l’image du pharmacien, assimilé demander aux pharmaciens d’être présents dans leur débordements sur les programmes, l’alourdissement car il est, de par son métier et par sa proximité avec les
à un vendeur de médicaments (commerçant) et, plus officine, alors qu’à l’heure actuelle, il est toléré que de la facture à l’importation et les transferts illégaux de usagers, en première ligne pour permettre la remontée
lourd de conséquences, font de la concurrence déloyale ces agences officient sans pharmacien. Les agences dinars vers l’étranger (objectif que la LFC 2009 visait des informations sur les incidents (effets indésirables)
qui entraîne certains pharmaciens vers des pratiques Endimed justifient leur existence par le fait qu’elles as- par l’instauration du Credoc comme seul moyen de liés à l’utilisation des médicaments. L. A. S. B.
non éthiques pour assurer leur survie. surent une mission de service public. Mais en réalité, la payement) ; (*) Pharmaciens
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 19

I D É E S - D É B AT

Syndrome Khadr
Par M. Benhaddadi (*)
et déclin du Canada
alors en cours de célébration… chez Harper. Il aurait été intéressant d’analyser a perdu toute autorité morale, du fait de son
L’aversion que suscite chez les Canadiens, ce supposé syndrome chez le Premier ministre parti pris. Il faut dire qu’en matière de droits
epuis janvier 2005, le Canada est gou- toutes confessions confondues, le père terro- : même si la réserve qui doit être celle d’un de l’homme en général, la crédibilité du

D verné par les Conservateurs, un parti de riste de l’enfant-soldat Omar Khadr ne peut
droite, pas très loin de l’extrême-droite justifier l’inaction. Guantanamo, cet espace
sur certaines questions, dont celles du Proche de non-droit, où tous les pays occidentaux ont
professeur empêche le citoyen que je suis de Canada est de plus en plus sur une pente né-
m’étaler plus là-dessus, je ne peux m’empêcher gative. L’autre exemple édifiant de cette perte
de penser que l’origine ethnique de O. Khadr y de crédibilité peut être illustré par le départ
et Moyen-Orient. Je vous livre in extenso mes demandé et obtenu la libération de leurs conci- est pour beaucoup dans le peu d’empressement de la juge L. Arbour du Tribunal pénal inter-
réflexions, publiées sur mondialisation.ca en toyens détenus, est une sinistre geôle où les de le rapatrier. Cette hypothèse, loin d’être far- national (TPI), départ sournoisement souhaité
septembre 2009. prisonniers sont «battus, attachés des heures felue, est étayée par un certain nombre de faits, par le gouvernement conservateur canadien.
Bien avant la tenue du simulacre de procès de durant, humiliés, enfermés des années dans dont ceux qui suivent. Cette honorable «Dame», avec un grand D, a
Guantanamo de l’enfant-soldat canadien Omar de minuscules cellules sans lumière de jour». En 2003 déjà, dans une vaine tentative de eu l’audace de dénoncer en des termes clairs le
Khadr, la cour fédérale du Canada a ordonné En rappelant dans une missive au président convaincre les députés d’envoyer l’armée traitement inhumain que subissent au quotidien
dans son jugement le rapatriement sans délai du B. Obama, lors de son voyage au Canada, son canadienne combattre avec les Américains en les Palestiniens. Cela lui a valu une campagne
jeune prisonnier O. Khadr, détenu depuis 2002. engagement à fermer Guantanamo, des élèves Irak et dans un discours prononcé à la Chambre orchestrée de dénigrement injustifié. Dans le
Mais l’honorable porte de sortie offerte par le d’une école de Joliette (Québec), de même des communes, il a déclaré : «Nous ne pouvons dossier Israël-Palestine, Harper et ses soutiens
jugement qui a statué que âge que Omar quand ce nous détourner de la menace que la possession ont même essayé de justifier l’injustifiable,
le Canada a contrevenu dernier a été arrêté, ont des armes de destruction massive par l’Irak y compris les bombardements barbares de
à ses obligations n’a pas L’appui inconditionnel de trouvé les mots justes pose pour la région et le monde entier.» Il est Ghaza qu’ils se sont époumonés à faire passer
été saisie. Ce faisant, c’est Harper à Israël a creusé un pour demander son rapa- vrai que S. Harper était à l’époque chef de l’op- pour une réponse proportionnée, alors que les
aussi toute la Charte cana- fossé incommensurable triement au Canada pour position Alliance canadienne et que son texte arguments présentés constituent une insulte à
dienne des droits et liber- entre les Conservateurs et mettre fin aux souffran- n’était pas original puisqu’il avait plagié in ex- l’intelligence des Canadiens…
tés que le gouvernement la population canadienne ces de cet enfant-soldat. tenso le discours du Pre- Présentement que des do-
conservateur a piétinée. Mais arguant qu’il veut mier ministre conserva- Il faut dire qu’en matière de cuments internes de la
A leur décharge, les en général et québécoise en éviter de s’immiscer dans teur de l’Australie. Même droits de l’homme en général, CIA détaillent des actes
Conservateurs n’ont ja- particulier le processus de justice si le plagiat en politique de torture et que le monde
mais caché leur dédain américaine et préjugeant n’est pas rare et que les la crédibilité du Canada est peut rêver de l’émergence
pour cette Charte qui, à à l’avance des charges discours des politiciens de plus en plus sur une pente d’un nouveau juge Bal-
défaut d’être réécrite selon leur désir, a été retenues, l’attitude du Premier ministre S. sont le plus souvent écrits négative thazar Garzon qui deman-
superbement ignorée. Pris au dépourvu par ce Harper est incompatible avec le respect de la par leurs collaborateurs, derait des comptes aux
jugement et ne sachant pas dans un premier démocratie et la primauté du droit, ainsi que le il n’en demeure pas moins apôtres créationnistes de
temps si son chef allait faire appel ou pas, le soutien auquel a le droit de s’attendre tout ci- que son entêtement à persévérer dans l’erreur l’espace de non-droit de Guantanamo (Bush,
ministre canadien des Affaires étrangères, toyen canadien. Peut-être que S. Harper aurait alors qu’il s’était fondamentalement trompé Cheney et consorts), la meilleure chose qui
Laurence Cannon, a certainement atteint le eu un peu plus de compassion si le néo-Cana- aurait dû susciter plus d’interrogation. puisse arriver pour le Canada serait de mettre
summum de la démagogie en affirmant, sans dien Omar était d’origine aryenne ou s’appelait Plus tard, les bombardements barbares du un terme à son déclin, en mettant fin à la paren-
aucune preuve, que O. Khadr a fabriqué des Ariel ; il aurait été alors promptement rapatrié. Liban puis de Ghaza et l’appui inconditionnel thèse «harperienne» dont la politique et l’idéo-
bombes identiques à celles qui ont tué un Pour ne pas faire dans le politiquement correct, de Harper à Israël ont creusé un fossé incom- logie «bushienne» sont rejetées de plus en plus
certain nombre de nos soldats, y compris la on peut déduire de ces précédents propos ce mensurable entre les Conservateurs et la po- unanimement. M. B.
soldate Karine Blais dont les funérailles étaient que l’on peut appeler le «syndrome Khadr» pulation canadienne en général et québécoise (*) l’auteur est professeur associé
en particulier. En étant le premier à imposer à l’Ecole polytechnique de Montréal
des sanctions au Hamas palestinien qui venait et expert en énergie qui s’exprime en tant que
d’être démocratiquement élu et en traitant en- citoyen
suite les candidats qui briguaient la direction
du parti libéral d’anti-Israël, il a clairement Post-scriptum : le Canada vient de subir à
pris parti, ce qui était probablement destiné à l’ONU le plus grand camouflet de sa politique
s’attirer les faveurs du Congrès juif canadien. étrangère : pour la première fois, le pays s’est
Ce faisant, Harper a ostensiblement renié le vu refuser un siège d’élu au Conseil de sécu-
rôle traditionnellement pacifique du pays de rité. C’est dire tout le discrédit de sa politique
Casques bleus… étrangère.
AVIS D’APPEL D’OFFRES Pire, son irrationalité totale dans les dos- Je ne suis pas dans les secrets de WikiLeaks
à la concurrence nationale n°01/DA/2011 siers de guerre en Irak-Liban-Palestine-Israël pour savoir de quoi discutent les ministres des
découle probablement de sa pensée toute Affaires étrangères, mais la visite en Algérie de
La Société - Entreprise des Industries du Câble de Biskra - Enicab- bushienne, proche de celle des adeptes du choc L. Cannon ne doit pas servir à redorer le blason
Spa, lance un avis d’appel d’offres à la concurrence nationale pour des civilisations. Pourtant, dans ce dossier de son parti, à moins d’un changement de cap.
moyen-oriental que l’on complexifie toujours Mais, comme l’illustrent les mémoires de J. W.
le choix de transporteurs devant assurer le transport de ses marchan- outre mesure, nul besoin d’un doctorat pour Bush, ces gens-là n’ont jamais de regrets dans
dises à travers le territoire national. comprendre que le cœur du problème s’appelle leur politique, même si elle est basée sur un
Les transporteurs intéressés par cet appel d’offres devront retirer la colonisation de territoires palestiniens. L’Ad- mensonge de destruction massif. C’est sympto-
le cahier des charges par simple demande à l’adresse électronique ministration Obama, l’UE et tous les pays qui matique chez les Conservateurs.
veulent une solution à ce problème ne cessent
suivante : aaouabdia@enicab.dz contre présentation d’un reçu de de demander le gel total de cette colonisation.
paiements des frais (2000,00 DA) et envoyer leurs offres sous dou- Mais là où l’action lucide se passe, le Canada
ble pli cacheté par courrier express, sous un délai de 30 jours suivant de Harper est aux abonnés absents et le pays A nos lecteurs
la première parution de cet avis sur les quotidiens nationaux, comme En raison des contraintes liées à la
suit : SARL PATURAGES D’ALGERIE pagination et pour une meilleure
• l’enveloppe externe devra comporter les mentions suivantes : lisibilité des textes, les contributions
Entreprise des Industries du Câble de Biskra RECRUTE adressées à la rubrique «IDEES-DEBAT»
ne devront pas dépasser les 6000
Enicab/Spa, Comission d’ouverture des plis DIRECTEUR COMMERCIAL lignes, l’équivalent de 4 feuillets saisis.
Zone industrielle de Biskra, Algérie • Assure l’organisation et la gestion d’une La rédaction sera contrainte de ne pas
• L’enveloppe interne, quant à elle, comportera les mentions légales structure commerciale publier les textes dépassant cette
suivantes : • Elaboration des budgets commerciaux et né- norme. Nous demandons de la
AVIS D’APPEL D’OFFRES A LA CONCURRENCE gociation des contrats commerciaux. compréhension et de la discipline à nos
• Recherche de nouveaux clients lecteurs.
NATIONALE N°01/DA/CR/2010 Profil
«A NE PAS OUVRIR» Formation : universitaire
L’ouverture des plis se fera au maximum dans les 15 jours suivant Expérience professionnelle : 5 ans Clinique
la fin de la date admise pour le retrait des cahiers des charges et le dans un poste similaire médico-chirurgicale Biskra
dépôt des plis. Résidence : Tizi Ouzou CHERCHE
Le paiement des frais se fera uniquement par virement sur le comp- Avantage : MEDECINS SPECIALISTES
te de la Société ouvert auprès de la Banque Extérieure d’Algérie/ Salaire négociable - ANESTHESIE-RÉANIMATION
Agence de Biskra, sous le numéro : - GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE
002 00056 56 056 61 798-67 Envoyer CV + lettre de motivation
Code swift : BEXADZAL056 par e-mail : Logement assuré
paturages78@hotmail.com A contacter : 0559 47 41 13
0561 29 15 46 - 0771 63 08 86
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 23

JEUX - DÉTENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Participation aux bénéfices Quinze sur 15 N° 2787
Mots Croisés N°2787
d'une entreprise 2.Chose inédite. Petits hommes 3.Rapidement.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
Vieux bison. Symbole. De bonne heure 4.Fin de verbe. C'est
nickel. Plante vénéneuse 5.Relatif à des propos grossiers. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Avant patres 6.Pareil à. Attacha. Accumulation d’urée dans le 2 I
sang 7.Myriapodes. Ver. Partie d'église 8.Ivre. Train très rapi- II
3
de. Conjonction 9.Qui suit une cure thermale. Va avec Alma III
10.Rangée de bancs. Dieu coquin 11.Lettre grecque. Ville 4
IV
d'Allemagne. Préfixe d'égalité 12.Rivière d'Ethiopie. 5 V
Personnel. Mû par le vent 13.Parfum. Désavantagent 14.
6 VI
Renard polaire. Douleur à l'oreille 15.Branché. Prénom.
VII
Assassinent. 7
VIII
8
VERTICALEMENT : 1.Recherche attentive et suivie 2. IX
9 X
Méchanceté extrême. Italien 3.Ne dévoila pas. Crocodiles
4.Narine de cétacé. Avant la matière. Sied. Châtiment 5.Note. 10 HORIZONTALEMENT
Atomes. Démonstratif. Possessif 6.Liquide. Saint de la 11 I- Chassées. II- Tendre une voile le long de son mât. III- Réserve
Manche. Récolter 7.Principalement. Du poids à perdre 8.Petite de pulsions - Sans fioriture - Mèche rebelle. IV- La petite fait le
12 tour. V- Cri de charretiers - Potelées. VI- Avant les lettres - Sau-
patronne. Ecossais 9.Fin de soirée. Paresseux. Chevalier mys- vage - Réfléchi. VII- Catégorique - Pays de gaëls. VIII- Avant
térieux 10.Relaxe 11.Inciter à agir. Enlevât 12.Refus de bam- 13 nous - Chemin de halage - En plus. IX- Mouvement euskérien -
Vif. X- Atteints par la vieillesse - Caesium.
bin. Issue. Langue. Bouquiné 13.Gavroche. Manganèse. 14
Encercle 14.Appréciaient. Chef d'œuvre. A la mode 15.Ancien VERTICALEMENT
15
camp médiéval. Bravai. Refus russe. 1- Déclins politiques. 2- Lettre grecque - Baie nippone - Règle.
3- Geste gratuit - Roulement de tambour - Grand plat en terre.
SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENT : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.ECLAIRCISSEMENT 2.MOITEUR. AU. ARIA 3. 4- Boîte démocratique. 5- Tumeur maligne - Métal symbolique.
1.EMBROUILLEMENTS 2.COUETTE. EPATAIT 3.LITRE. NAVIGUE BUTANE. GNEISS 4.RER. ARPEGE. OP 5.OTES. AAR. STUPRE 6.UT. 6-Etre abandonné. 7 - Au bout de la langue - Débuts. 8- Tranche
4.ATA. SAIDA. NI. UR 5.IENA. IS. NIA. USE 6.RUERA. SET. TEST 7. AI. TAN. REEL 7.IENISSEI. CI 8.AD. EL. CABARET 9.LEVANTIN. de temps. 9-Cocottes - Pour abréger. 10- Capucin - Petits che-
CR. PATELIN. EU 8.GERAI. NOTIONS 9.SANG. BETISE 10.SUEES. LACETS 10.EPI. NOBEL. UR 11.MAGNAT. TE. OSEE 12.ETUI. mins.
CALE. REIS 11.TRIBAL 12.MASSUE. AC. NET 13.ERS. PEUREUSES EPITRE. EST 13.NAE. US. OIE. NS 14.TI. USTENSILE. TP 15.STERE.
SOLUTION N° 2786
14.NI. ORL. ETRES. TI 15.TAUPE. ITS. ETAPE. USES. TAIE.
HORIZONTALEMENT
I- CALEBASSES. II- ACALEPHE. III- TA -
Biffe Tout N° 2787 AGHA - AMPHIBIE - AVAL - BORNE - ARIENNE. IV- AJONC - DAIS. V-LOB - EO - TOT. VI-
OUTEADE - LE. VII- EN - ECHO. VIII- USNEE -
BRILLANT
--—OOO—-- - CASCADEUR - CITADELLE - AI. IX- EPI - RARETE. X- RIRES - TRES.
T I L T E L L E D A T I C P E RÈGLE DU JEU
DECAPITER - DOIGT - ELECTEUR -
R M E A O R D I N A I R E I N Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
ESCALOPE - FILTRAGE - FRIMAIRE -
E M T L V E T U S R I H B O E liste que vous retrouverez 1- CATALOGUER. 2- ACAJOU - SPI 3- LA - OBTE-
dans la grille, en utilisant GARANT - GAUCHE - HACHURE - HIRSUTE - NIR. 4- ELAN - ANE. 5- BERCER - ERS. 6- API -
T A E A E A D O I G T I I R U IMMATERIEL - IRIS - LAVAGE - LIRE - MIEN - ODE. 7-SHED - ECART. 8- SENAT - HIER.
tous les sens possibles. Les 9- NIOLO - TE. 10- SIESTE - DES.
I T R V N G E R I L H S I C R lettres qui n'auront pas été NETTETE - NOISETTE - OBNUBILER -
P E P A E H A E I P E A E A E cochées serviront à former ORDINAIRE - PORE - PROPRETE - RIVE -
A R O G I A S R M T M I R S L le mot défini ci dessous. ROBOTISER - SARBACANE - SPECIAL - TILT Fléchés Express N° 2787
C I R E M C E A T I E R U C I
en surplus
E E P P A T S E R L S I H A B DÉFINITION brament petits fours foncera
alcaloïde
D L O L E P T F E B I S C D U estimation toxique
Ouvrier qui creuse des de la valeur
antériorité symbole cours jaune
A R O T E N B C T I A F A E N
puits (9 lettres)
E P T C A O T R I V E C H U B
E E I R R E E H C U A G A R O Solution Biffe Tout
N A A N U B R I L L A N T N E précédent :
L G E R R E S I T O B O R R E FASTUEUX naïfs

En vous aidant de la définition du mot encadré, com- voie lactée


Tout Codé N° 2787
plétez la grille, puis reportez les lettres correspon- tourne
Définition dant aux bons numéros dans les cases ci-dessous et
du mot encadré vous découvrirez le nom d’un personnage célèbre. pièces de
selle
Mince et élancé. lettres
pourvue
de cour
1 2 3 4 5 6 5 7 8 9 9 5 10
épée
réalisa
3 7 8 10 10 5 9 5 3 2 7 8
ancienne sans parti
2 4 11 8 4 5 9 2 4 4 2 radio pris

12 3 13 10 14 5 9 4 5 15 affluent du
réfuter Danube
3 11 14 11 13 5 5 12 11 3 10 peinée profites

5 13 15 7 9 12 2 8 5 15

11 5 3 5 5 16 11 9 8 5 15 10
M ventilée
l’étendue fleuve
4 7 5 10 3 8 14 5 5 10 de l’atmo- côtier de
entre
sphère France
8 10 5 9 17 5 10 10 2 7 10 3 et 4
fautes
d’imprimerie
2 5 3 11 17 8 11 4 1 5 7
entendu
15 18 11 10 5 7 10 7 5 9 10
B
trouille
14 11 15 5 10 10 11

1 11 3 11 17 8 10 brûlera
méprises note
légèrement
SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : CRIN - GÉRARD DEPARDIEU
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENTS :
domicilié né
HORIZONTALEMENT : ANOMALIES / TRIVIALE / LOGERAS / MA / ISIS / TONAL / OU / LIS
/ PRIS / COSSU / IRE / GAINES / LITS / LENT / SI / ALTO / ETON / ETRE / ENEE / EDE
VERTICALEMENT : ENTOMOLOGISTE / ORGANISATION / AMIE / ASSIS / NE / AVRIL / UN /
ALIAS / ELLE / IASI / RISETTE / SEL / SOIR / NORD / SEC / USENT / EE. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 25

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT SUR LES TRACES DES PHARAONS AMAZIGHS Les oiseaux
continuent
Bibliothèque itinérante pour chaque
wilaya
Yennayer au Musée de mourir
Des dizaines d’oiseaux
L’ensemble des wilayas du pays sera
doté, à la fin du premier trimestre
2011, de bibliothèques itinérantes
du Caire
● L’histoire des rois amazighs, devenus pharaons d’Egypte, est exposée
retrouvés morts samedi
à Constanta
(Roumanie), suscitant
pour promouvoir et encourager la des craintes d’une
lecture publique. 24 wilayas au Musée du Caire. maladie mystérieuse,
disposent actuellement de ont succombé aux
bibliothèques itinérantes, tandis que effets de l’alcool, après
12 autres devront en bénéficier dans avoir ingurgité du
deux semaines. marc de raisins, a
Toutes les wilayas du pays seront annoncé l’autorité
dotées de bibliothèques itinérantes sanitaire vétérinaire.
pour promouvoir et encourager la «Les étourneaux sont
lecture dans les zones isolées et morts d’une
montagneuses où de telles structures intoxication éthylique»,
font défaut. Cette opération vient en complément au projet de a-t-il été déclaré. La
réalisation d’au moins «une bibliothèque publique dans chaque cause du décès a été
commune». déterminée après
Il est bon de rappeler la signature d’une convention entre le l’analyse du contenu
ministère de la Culture et celui de l’Education nationale du gésier des volatiles.

PHOTO : D. R.
instituant la lecture comme matière essentielle dans le Samedi, des habitants
programme scolaire, faisant obligation à l’élève de lire au moins de Constanta avaient
quatre titres par an. alerté les autorités
après avoir découvert
sur un terrain vague une
Changement à Algérie Télécom trentaine d’étourneaux
de Chlef out Algérien en visite au dynastie, découverts en 1939 de Chachnak – nom porté par
morts, craignant qu’ils

Le directeur régional d’Algérie Télécom de Chlef, Mustapha


Arbaoui, vient d’être muté, dans les mêmes fonctions, à Oran. Il a
été remplacé par le directeur de wilaya de l’unité opérationnelle
T Musée du Caire ne peut
s’empêcher de s’intéresser
plus particulièrement à la «suite
dans la nécropole des rois de
Tanis par une mission d’égyp-
tologues français. De grands
au moins cinq rois de cette fa-
mille – s’est étendu à d’autres
régions du Moyen-Orient. Cer-
aient été tués par la
grippe aviaire. Cette
découverte était
intervenue dans le
royale» réservée à la XXIIe sarcophages en granit, en bois et taines antiquités et trésors de contexte d’informations
d’Algérie Télécom, Brahim Zaïd, lequel a cédé sa place à Hadj dynastie de l’Egypte ancienne, même en argent, gravés de hié- la XXIIe dynastie se trouvent faisant état de la mort
Miloud Abdelkrim, responsable de Djawab à Chlef. où sont exposés de véritables roglyphes (caractères et dessins actuellement dans des musées soudaine de quantités
La promotion des deux cadres est, pour beaucoup, largement trésors des rois amazighs, ces pour guider les morts dans l’au- européens, tel Le Louvre en massives d’oiseaux et
méritée en raison des résultats qu’ils ont obtenus dans leurs ancêtres des Algériens deve- delà, et contenant les momies France, où est exposé un buste de poissons dans
secteurs respectifs. A noter que la direction régionale d’Algérie nus pharaons d’Egypte pen- de ces rois, sont posés à même en or du roi Aserkoun ou encore plusieurs pays, dont les
Télécom regroupe plus de sept wilayas du centre et de l’ouest du dant près de deux siècles. La le sol. D’autres objets de valeur à Budapest où est conservée une Etats-Unis, la Suède, la
pays. date du 12 janvier, marquant (des amulettes et des bijoux en statuette de l’un des héritiers du Grande-Bretagne et le
le début de l’année berbère or massif toujours aussi écla- trône de Chachnak. L’absence Japon.
Saisie d’appareils de gaz dangereux (Yennayer), n’est autre que le
jour de l’intronisation du roi
tants) sont bien protégés par de
solides vitrines.
des momies de ces rois s’expli-
que, selon un égyptologue, par
à Souk Ahras amazigh Chachnak I comme Le clou de l’exposition est un la décomposition des corps en La dernière
De la tuyauterie défectueuse sur les appareils domestiques
pharaon d’Egypte en 950 avant
J.-C, selon une version très an-
masque en or similaire à celui de
Toutankhamon, dont la renom-
raison du taux d’humidité très
élevé à Tanis, toute proche de la mission de
fonctionnant au gaz naturel, ou au butane, jugés dangereux, tout crée chez les historiens. Ce
jour-là, Chachnak, dont le nom
mée mondiale le rend incon-
tournable pour tout visiteur dans
mer, contrairement aux autres
momies découvertes souvent
Discovery
ce matériel a été saisi, mardi dernier, à Souk Ahras, par les
services de contrôle de la direction du Commerce. Il s’agit de est parfois transcrit Chechonk, ce musée qui possède le plus intactes dans le sud de l’Egypte La NASA vient de fixer
1000 m linéaires de tuyaux en plastique pour gaz de ville d’une marque sa victoire sur le pha- grand nombre d’antiquités dans du fait de l’absence d’humi- une nouvelle date pour
valeur de 57 176 DA, mis en vente sans les mentions raon Psousennès II, ce qui lui le monde. Au centre de la salle, dité. Rencontrée sur place, une le départ de Discovery,
obligatoirement exigées par la réglementation en vigueur. Les permit de conquérir l’Egypte où on peut admirer une large cein- jeune Algérienne, étudiante qui doit effectuer sa
mêmes services ont également saisi 16 appareils régulateurs de il fonda sa capitale à Tanis, ture ornant le buste du pharaon en histoire dans une université dernière mission cette
gaz butane portant des marques italiennes et dont des tests ont ville du Delta du Nil, portant qui la portait lors des cérémo- égyptienne, n’a pas hésité à qua- année. Après de
démontré la dangerosité pour leurs usagers. Une enquête a été actuellement le nom de San El nies officielles, un collier en lifier le règne de cette dynastie nombreux reports, la
déclenchée par les mêmes services pour déterminer l’origine de Hadjar. or d’au moins deux kilos ainsi en Egypte à celle des Fatimides, navette devrait
ces produits et engager les procédures en vue de retirer ces Dans une grande salle, au pre- que plusieurs bijoux d’apparat. fondateurs de l’actuelle capi- finalement se diriger
lots du marché, pour préserver la santé et la sécurité des mier étage du musée, non loin Les objets exposés renseignent tale, Le Caire. Avant de souhai- vers l’espace le 24
consommateurs. du lieu où sont exposées les sur la véritable richesse de cette ter voir ces trésors exposés un février prochain. Le vol
momies des célèbres pharaons dynastie, à tel point que certains jour à Alger, pourquoi pas lors ultime de la navette
comme Toutankhamon ou ont accusé le roi Chachnak de d’un Yennayer, afin de restituer
Deux trafiquants libyens interpellés Néfertiti, le visiteur découvre, s’être accaparé les trésors du à cette dynastie sa véritable
Discovery a été reporté
plusieurs fois depuis le
à Illizi émerveillé, les trésors de cette roi Salomon, puisque le règne envergure. mois de novembre.
Aujourd’hui, l’agence
GOOGLE LANCE UN CONCOURS SCIENTIFIQUE spatiale américaine
Deux individus de nationalité libyenne, spécialisés dans le
assure avoir résolu ces
trafic de véhicules, viennent d’être appréhendés dans la localité
frontalière de Tarat, à 160 km d’Illizi, et présentés à la justice et
écroués. Les deux individus, arrêtés à bord de deux véhicules,
Ados, à vos projets ! problèmes.
Le décollage de
en provenance du Niger et allant vers Ghat en Libye, falsifiaient ● Un voyage et une bourse d’études sanctionneront les meilleurs Discovery est donc
des plaques d’immatriculation et des documents officiels (livrets travaux des jeunes. prévu pour le 24 février,
de circulation) et menaient leurs transactions au Niger. en espérant que de
e géant américain a lancé, hier, un concours expliquant ce qu’ils ont souhaité faire. La date
L scientifique destiné aux 13-18 ans du monde butoir pour les candidatures est le 4 avril. Le mois
nouvelles craquelures
ou fissures
Dangereux chiens errants à M’sila entier. A la clé ? Un voyage de 10 jours dans les
îles Galapagos et une bourse d’études de 50 000
suivant, un jury de professeurs doit examiner ces
candidatures. «60 demi-finalistes seront choisis»,
n’apparaissent pas d’ici
là sur la navette. Par
Une meute de chiens errants s’est attaquée, dans la nuit de lundi dollars (38 550 euros). «Google souhaite décou- a déclaré Google. Les projets de ces demi-fina- ailleurs, suite à ces
à mardi, à des étables d’éleveurs situées à Tarmounet (M’sila), vrir les jeunes esprits les plus brillants du monde, listes seront soumis à un vote sur Internet pour un incidents, la NASA a
tuant plusieurs ovins, selon le directeur des services agricoles capables de lui proposer des projets intéressants et «Prix du public». décidé d’effectuer des
(DSA). Selon ce responsable, qui préconise une «intervention créatifs, pertinents dans le monde d’aujourd’hui», Fin mai, les noms des 15 finalistes seront an-
contrôles sur le
pour l’abattage de ces chiens errants», le rapport vétérinaire, a indiqué le géant américain. noncés par Google. Ils auront le privilège d’être
réservoir d’une autre
établi à la demande de la commune, fait état de «l’attaque d’une Les adolescents qui souhaitent participer à ce invités au siège du groupe, en Californie. Un jury
navette : Endeavour.
étable par une meute de 20 chiens qui ont tué 7 ovins». concours peuvent le faire seuls ou par groupe de composé de scientifiques (dont des prix Nobel) va
Son décollage devrait
C’est la deuxième fois qu’une attaque perpétrée par une meute deux ou trois. Ils devront proposer un projet en alors procéder au vote final qui doit élire trois ga-
donc être reporté du 1er
de chiens errants affamés est signalée dans cette commune. anglais qui peut être composé d’une vidéo de deux gnants selon les tranches d’âge : 13-14 ans, 15-16
au 18 avril 2011.
minutes ou d’un dossier d’une vingtaine de pages, ans et 17-18 ans.
Site web : http://www.elwatan.com E-mail :
El Watan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan
Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar -
Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprime- Les manuscrits, photographies ou tout autre
Édité par la SPA “El Watan Presse”
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. rie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : à la rédaction ne seront pas rendus et ne
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. feront l’objet
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 26

SPORTS
CHAMPIONNAT DU MONDE ABDERAZAK HAMMAD. Attaquant de l’EN
DE HANDBALL
Demain, entrée en lice des Verts
quand même d’un niveau
«Je vais honorer mon
supérieur par rapport aux
Algériens. Un constat par-
tagé par le coach national
qui n’a pas cessé d’af-
dernier Mondial»
firmer que l’Algérie aura Alors qu’il avait renoncé à participer à la 21e édition
affaire aux gros bras de la
discipline à l’échelle mon-
du Championnat du monde qui s’est déroulé en
diale. En effet, les Verts, Croatie en 2009, voilà Abderazak Hammad qui
dont le meilleur classement renoue avec le Mondial de Suède.
au Championnat du monde
reste la 13e place enregis- Propos recueillis ment pour apporter un plus
trée lors de l’édition de Par Chafik B. à l’EN ?
2001 à Paris, nourrissent Comme je l’ai déjà déclaré,
PHOTO : M. SALIM

peu d’espoir pour rééditer Même si vous avez pris part à je donnerai le meilleur de moi-
cet exploit. Au cours du la dernière CAN en février der- même pour honorer ma der-
précédent Mondial disputé nier, nul ne pensait qu’à 36 ans nière sélection sous les cou-
en Croatie en 2009, l’Al- vous alliez déboucher sur un autre leurs nationales. A la faveur
gérie a terminé 19e sur 24 Mondial, surtout après la déclara- de mon expérience, je tenterai
Le sept national lors de son dernier entraînement nations présentes. Il faut tion que vous aviez faite en 2009. avec la nouvelle génération de
avant le départ pour la Suède dire que le handball algérien Pourquoi êtes-vous revenu sur vo- laisser une bonne impression.
a sélection nationale algérien- a énormément évolué depuis tre décision ? Toutefois, je regrette les dé-

L ne de handball, qui se trouve le rendez-vous de Croatie, comme en


depuis mardi soir en Suède, témoigne la belle prestation réalisée
C’est vrai que j’ai fait l’impasse
sur le dernier Mondial de Croatie,
fections pour blessures de mes
coéquipiers et amis Chahbour,

PHOTO : M. SALIM
est bien concentrée pour aborder le à la dernière CAN 2010 qualificative car j’ai estimé que le temps était Biloum, et Filah. Le forfait
22e Championnat du monde de la pour le Mondial. En Suède, les pro- venu pour moi de céder la place aux de ces derniers, auxquels je
discipline. Les hommes de Salah tégés de Bouchekriou devront gérer jeunes. souhaite un prompt rétablisse-
Bouchekriou, qui ont déjà effectué un convenablement et intelligemment le Une longue carrière internatio- ment, pèsera sans doute sur le
galop d’entraînement, sont déjà dans match face à la Serbie en vue d’éviter nale, ça use. J’ai voulu me consacrer rendement de l’équipe.
l’ambiance du Mondial. Ce sont des la «raclée». Il faut dire qu’à l’excep- à ma petite famille. Mais le destin en Comment jugez-vous la qu’elle a beaucoup d’avenir devant
séances d’entraînement de mise en tion de quelques rencontres amicales a voulu autrement puisque l’entraî- préparation, ainsi que la présence elle.
train pour le sept national. Pour son disputées en Hongrie à quelques jours neur national, Salah Bouchekrioui, de nouveaux éléments au sein de la Avez-vous des appréhensions
premier match, l’Algérie sera oppo- du Championnat du monde, l’équipe m’a fait appel pour disputer la sélection ? par rapport à vos adversaires ?
sée demain soir à la Serbie, candidat nationale risque de sombrer sur le CAN au Caire. J’avoue que j’ai hé- Dans l’ensemble, la préparation Il est clair que notre groupe ren-
en puissance du groupe. Pour leur plan physique. Demain, les camara- sité avant de retourner en équipe était bonne, mais malheureusement ferme des adversaires de taille, mais
part, les Algériens sont déterminés des de Salah Cheikh qui dispute son nationale. Les marques de confiance on a eu peu de matchs internationaux ce n’est pas pour autant qu’on ne dé-
à faire bonne figure et tenteront de premier Mondial, se lancent dans la et d’estime affichées à mon égard dans les jambes. fendra pas nos chances à fond. C’est
se défendre à fond, même si les ca- bataille pour faire honneur aux cou- m’ont motivé pour donner mon OK à A ce niveau de compétition mon- un esprit plein de rigueur qui anime
marades de Hammad n’ont pas les leurs nationales. L’essentiel est de ne l’équipe nationale en prenant part au diale, il faut enchaîner avec le maxi- le groupe. Une chose est sûre, la Ser-
ressources nécessaires pour surpren- pas verser dans les fautes techniques Mondial de Suède. mum de confrontations amicales. bie et le Danemark qui connaissent
dre la Serbie. Cette dernière n’est pas qui restent le point faible de nos athlè- Pensez-vous franchement Concernant la nouvelle génération fort bien le handball algérien ne vont
vraiment «insurmontable», mais jouit tes. Chafik Boukabes que vous êtes au top physique- qui compose les Verts, j’estime pas nous sous-estimer. C. B.

RÉDOUANE AOUACHRIA. Entraîneur adjoint


«Il faudra chercher des victoires en Suède»
peine désigné comme en- la sélection seniors. Tout se
A traîneur national des cadets
(U19) il y a six mois, l’ancien
passe bien. On a réalisé une
excellente préparation compé-
joueur de l’équipe nationale, titive de qualité. Les joueurs ont
Rédouane Aouchria, a intégré bien réagi face aux Tunisiens,
l’élite seniors au poste d’ad- Hongrois, Slovaques et Bahreï-
joint de Salah Bouchekrioui. nis lors des matches amicaux.
Aouachria, qui a participé à Ceci a permis aux joueurs de
PHOTO : M. SALIM

trois éditions du Championnat se libérer de toute pression.


du monde (1995, 1997,2001) A présent, il faut aller cher-
et aux JO d’Atlanta (1996), a cher des victoires en Suède».
débuté avec Bouchekrioui juste Aouachria, ancien hand-
après la CAN pour le seconder balleur du SR Annaba et
dans sa mission. Approché par du MCA et qui a joué plu-
nos soins, juste avant l’envol de l’équipe pour sieurs années en club professionnel au sein du
la Suède, il nous a déclaré : «Pour ma première Handball Club Villeneuve-d’Ascq (France),
expérience en tant qu’adjoint de Bouchekrioui, estime que l’équipe d’Algérie fait partie des out-
je ne suis nullement dépaysé en rejoignant siders dans ce Mondial. C. B.

HICHEM DAOUD. Joueur de l’EN


Après Polytech, le Mondial
e handballeur Hichem bien. Ce qui lui a permis d’inté-
L Daoud, âgé de 19 ans, sera
l’un des plus jeunes sélection-
grer en début d’année l’Ecole
polytechnique d’Alger. Daoud,
nés de cette 22e édition. C’est plein de qualités, très sérieux,
un joueur talentueux et polyva- est vraiment sur la bonne voie.
lent qui a fait ses premiers pas Daoud, qui a pris part aux
dans la discipline du handball championnats d’Afrique cadets
dans sa ville natale de Tissem- et juniors était comblé de rece-
silt, avant de rejoindre le HBC voir sa première convocation
El-Biar. Alors qu’il n’était que en seniors. «Je ne m’attendais
PHOTO : M. SALIM

cadet deuxième année, il évo- pas à cette sélection en seniors,


luait déjà avec l’équipe seniors mais par la suite je me suis
d’El-Biar tant il recelait de bien défendu pour gagner ma
grandes qualités. Daoud n’est place parmi les 16 mondialis-
pas seulement un handbal- tes. J’avoue que l’ambiance
leur d’avenir, il est également est bonne. Avec un tel esprit, les
doué et brillant dans ses études, anciens m’ont bien accueilli. m’aguerrir davantage», souli-
puisqu’il est parvenu à décro- Mon premier Mondial sera gne Daoud, un des espoirs du
cher son bac avec mention très bénéfique, car je vais encore handball national. C. B.
El Watan - Jeudi 13 janvier 2011 - 27

SPORTS
USMA ÉQUIPE
NATIONALE A’
La liste des libérés connue
a direction de l’USMA, dans et Noir, qui a montré un énorme
Le Luxembourg
renoncerait
L un communiqué adressé à no-
tre rédaction, a dévoilé la liste
manque lors de la première partie de
l’exercice en cours. a dernière joute amicale entre la sélection
des joueurs libérés pour le mercato
hivernal. Une annonce faite au len-
demain de la réunion en session
ordinaire de la commission d’éva-
Selon des sources sûres, Fergani a
réussi à superviser plusieurs élé-
ments franco-algériens évoluant
dans les différentes divisions du
L nationale A’ face au Luxembourg, le 29 de ce
mois au stade du 20 Août 1955 d’Alger, serait
compromise. C’est du moins ce que laisse entendre
le sélectionneur luxembourgeois, Luc Holtz, qui
luation technique, qui s’est tenue championnat de France. A cet ef- avance des motifs sécuritaires. Ecoutons-le : «Elle
au siège administratif de la SSPA/ fet, il aurait été convaincu par les (la FAF) nous a finalement envoyé tous les
USMA. La liste de ces joueurs qualités de certains éléments, à formulaires nécessaires pour que cela se fas-
comporte les noms de 7 joueurs qui l’image du défenseur de l’Olym- se. On se fait surtout du souci pour le match,
sont : Ananni Hamza, Habbache pique nîmois, Saâd Ichalalene et car d’après ce qu’on m’a dit, il y a toujours
Abdessamed, Ziane Chérif Elias, Aït de l’attaquant de Créteil-Lusitanos, 40 000 personnes pour les rencontres de la
Tahar Karim, Cheklam Farid, Ha- Ali Boulebda. Selon des proches de sélection nationale ; or, c’est l’endroit idéal
mada Yacine et Rebika Islam. Des ces deux éléments, leur atterrissage pour se manifester, se révolter». Et d’ajouter

PHOTO : SAMI K.
joueurs qui devront se mettre à la chez les Rouge et Noir se fera dans dans les colonnes du quotidien L’Essentiel : «Nous
recherche de clubs preneurs avant la les tout prochains jours. On annonce sommes en train de clarifier la situation, de
fin du mois en cours, date butoir de même leur arrivée pour le début de nous renseigner auprès des différents ministè-
la clôture du marché des transferts. semaine prochaine en compagnie de res pour savoir s’il y a un danger à y aller. Je
Lors de ladite réunion, il a été aussi L’USMA sur le point de boucler son opération recrutement leur agent. Sur un autre registre, sui- ne sais pas si on peut trouver une solution al-
question de l’évaluation technique te à l’annonce de la trêve qui s’éta- ternative en aussi peu de temps. On trouvera
globale du rendement de l’équipe éléments, à savoir les deux Maliens semblerait que les deux dernières lera jusqu’au 10 février prochain,
Maïga Abdoulaye Youssouf et Dia- recrues de l’USMA qui devraient bien quelque chose à gauche ou à droite dans
durant la première phase du cham- et pour permettre au club d’aborder le pire des cas. Ma seule certitude, c’est que
pionnat, dont les résultats sont «ju- montene Amadou, ainsi que le jeune clôturer ce mercato sont deux émi- la phase retour dans les meilleures
attaquant de l’ES Mostaganem Ben- grés et la dernière virée en France si c’est dangereux, on n’y va pas». Une source
gés en deçà des moyens mis à la conditions, il sera question pour proche de la FAF nous apprend que cette dernière
disposition du club», lit-on dans le meghit Hichem, les responsables du conseiller technique de l’USMA, l’équipe d’effectuer un stage de
de la formation des Rouge et Noir Ali Fergani, n’était pas fortuite. est au courant du possible désistement des Luxem-
communiqué. Les dirigeants de deux semaines en terre marocaine, bourgeois. Si cela venait à se confirmer, la FAF ne
l’USMA ont abordé aussi le volet annoncent l’arrivée de deux autres L’ancien capitaine des Verts était en plus précisément à Casablanca, qui
joueurs «dont les négociations sont mission de prospection pour le ren- prévoit pas un remplaçant pour le Luxembourg.
recrutement. Tout en confirmant s’étalera du 23 du mois en cours au 6 Les Verts se contenteraient d’un match amical
le recrutement de trois nouveaux en phase finale». A ce propos, il forcement de l’effectif des Rouge février prochain. Anis B. contre un club national de Ligue 1, surtout que le
championnat observe une trêve (forcée) d’un mois
ES SÉTIF USM ALGER à cause des manifestations qui ont éclaté à travers
le territoire national. A. S.
Dellacasa nouvel
entraîneur Renard sera à Alger samedi MOHAMED SALEM
’USM Alger a dans la journée de
Le technicien italien, Giovanni Dellacasa, se
trouve depuis hier à Sétif. L’entraîneur, qui a
tout réglé avec le président de l’Entente sera,
L off iciellement
pris langue avec le
samedi, visitera les
installations du club
NOUS A QUITTÉS
sauf imprévu, le successeur de l’autre Italien, Français Hervé Re- et prendra connais- e football algérien vient d’enregistrer une nou-
Giovanni Solinas. «Le projet proposé par
Serrar qui m’a contacté en début de semaine
nard, comme l’a in-
diqué El Watan dans
sance des objectifs
immédiats du club
Lun éducateur
velle perte avec la disparition d’un homme sage,
hors pair, en la personne de Mohamed
m’intéresse. C’est un plaisir de prendre les l’édition du 8 jan- et surtout du projet Salem, ravi à l’affection des siens le 7 janvier 2011
destinées de la barre technique d’un grand vier 2011. Les deux sportif à long terme à l’âge de 84 ans. Le défunt a voué sa vie à l’édu-
club comme l’Entente de Sétif composé parties ont entamé que lui proposera cation et la formation des footballeurs. Homme
de l’ossature de l’équipe nationale devant les discussions sur l’USM Alger. Pour intègre, technicien compétent, il a formé et guidé
participer au CHAN. Ce challenge ne se refuse une éventuelle col- des observateurs dans leur carrière de nombreux footballeurs à partir
pas», dira, à El Watan, Dellacasa, qui sera laboration. L’ancien qui suivent de près des premières années de l’indépendance. Il a consa-
secondé par un autre Transalpin. Notons par joueur de Cannes, l’évolution de sa cré une grande partie de sa carrière d’éducateur à
ailleurs que le Palestinien Hadj Mansour, ex-entraîneur adjoint carrière d’entraî- la formation des jeunes talents qui ont ensuite fait
qui a paraphé hier son contrat, occupera de Claude Le Roy neur, depuis que le bonheur du football algérien. Lorsqu’en 1969
PHOTO : D. R.

désormais la fonction de DTS (directeur au Ghana, sélection- Claude Le Roy l’a la Sonatrach a parrainé le RC Kouba, Mohamed
technique). D’après un proche du président neur de la Zambie pris sous sa coupe, Salem a pris la direction des jeunes catégories et
du club, Hadj Mansour aura un droit de regard et de l’Angola, sera celui-ci a joué une a aidé à l’éclosion de nombreux joueurs koubéens
sur l’activité de l’équipe seniors. N’ayant pas à Alger samedi pro- poignée de minu- qui ont fait le bonheur de différentes sélections
obtenu le feu vert du staff médical ententiste, chain pour entamer conduit en quart de finale de la tes en professionnel nationles (jeunes, scolaires, juniors, espoirs et in-
le Burkinabé Hervé Oussalé n’a pas été les négociations avec la direc- CAN 2010 en Angola, Hervé avec Cannes et plus précisé- ternationaux). A cheval sur les principes de travail,
retenu. Les recruteurs de l’ESS s’orientent tion usmiste. Sa venue à Alger Renard a des prétentions fi- ment lors d’un Cannes-Paris il a marqué son passage à Kouba où il est demeuré
vers le Franco-Algérien Ali Mohamed Bakir, ne signifie nullement qu’il nancières qui tournent autour SG dans la moitié des années longtemps. Il a dirigé aussi l’US Santé, à l’époque
un jeune attaquant (22 ans) du FC Libourne s’engagera avec l’USM Alger. de 30, 35 000 euros (salaire). 1990, Hervé Renard veut aller présidée par feu Kannoun, qui évoluait en Natio-
(CFA 2). Selon certains, le joueur précité devra Pour l’instant, les deux parties La direction usmiste répondra- vite, c’est-à-dire travailler avec nale I. Le sage est parti sur la pointe des pieds. A sa
rallier aujourd’hui Sétif pour parapher son semblent éloignées sur la ques- t-elle à une telle exigence ? un groupe capable de faire des famille et proches, la rédaction sportive d’El Watan
contrat. Le défenseur Djamel Benchergui, qui tion du montant et la durée du Les pourparlers de samedi le résulats immédiats. C’est loin présente ses condoléances et prie Dieu le Tout-Puis-
n’a pas beaucoup joué à l’Entente, prend le contrat. Depuis son passage préciseront. Hervé Renard qui d’être le cas de l’USM Alger sant de l’accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu
chemin du CABBA. K. B. à la tête de la Zambie, qu’il a arrivera de Nice, vendredi ou présentement. Y. O. nous appartenons et à Lui nous retournons.

ALGER 20° 11°
ORAN 20° CONSTANTINE 10°
3° OUARGLA 18°

El Watan
Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 13 janvier 2011


COMMENTAIRE

Déni de
la réalité Par Djaffar Tamani
ennayer, le jour de l’an amazigh, est fêté à

Y travers l’Algérie et même au-delà, dans les


pays d’Afrique du Nord. Loin de tomber
dans l’oubli, cette journée est fêtée chaque
année avec plus de ferveur et de convivialité dans les
familles, et sa célébration gagne les espaces publics.
Le mot d’ordre de «journée chômée et payée» est déjà
adopté, comme en Kabylie, dans certaines entreprises
et administrations relevant des collectivités locales.
Le mouvement associatif est régulièrement au rendez-
vous pour présenter des programmes de festivités
à l’occasion du passage au nouvel an berbère. Reste
la reconnaissance officielle qui n’arrive pas en
dépit des luttes menées depuis des décennies pour
l’institutionnalisation de tous les éléments formant
CIRCULATION DES ALGÉRIENS EN FRANCE l’identité amazigh. L’Etat algérien est aujourd’hui dans
cette situation contradictoire, où il reconnaît la langue
amazigh tout en se détournant de son substrat culturel.

Reprise des discussions L’Etat est dans le déni de la réalité. Pourtant, il ne lui
est pas demandé d’inventer, mais de reconnaître des
faits, des traditions profondément ancrées au sein de la

informelles le 24 janvier
e secrétaire d’Etat chargé expliqué à l’APS, au terme de rencontre de concertation avec pement familial et les entraves
société. Les décideurs préfèrent se laisser déborder, y
compris dans la violence, plutôt que d’accompagner, de
traduire dans les lois, les aspirations de la population.
Le cours des événements montre pourtant que

L de la Communauté natio-
nale à l’étranger, Halim
Benatallah, a affirmé, hier, que
cette réunion au siège de l’am-
bassade d’Algérie, que cette
rencontre avec l’ambassadeur,
nos chefs de poste consulaires,
a poursuivi M. Benatallah, la
troisième du genre, a pour ob-
auxquelles ils sont exposés,
ainsi que le statut des enfants
mineurs et la kafala», a-t-il pré-
l’histoire donne toujours raison aux luttes portées par
toute la société. En septembre 1999, le président de la
République affirmait, dans un meeting à Tizi Ouzou,
que tamazight ne sera jamais langue officielle et que
les discussions informelles re- les consuls généraux et consuls jectif de recueillir auprès de cisé. «C’est toute cette gamme si elle devait devenir nationale, elle le serait par voie
latives à l’Accord franco-algé- vient «en continuité des nos consuls «tous les détails de questions que nous sommes référendaire. Trois années plus tard, et plus d’une
rien de 1968 sur la circulation, consultations que nous avons concernant toutes les catégo- venus examiner de près et dans centaine de morts dans les événements de 2001 en
l’emploi et le séjour des Algé- en Algérie avec les différentes ries socioprofessionnelles de la le détail dans la perspective Kabylie, tamazight est devenue langue nationale après
riens en France, reprendront le institutions, y compris au Par- communauté nationale établie des dispositions et décisions un simple vote des députés et des sénateurs réunis en
24 janvier à Paris, au niveau des lement». Cette réunion, rappel- en France». «Qu’il s’agisse à prendre dans l’intérêt de congrès. Nul souvenir de l’affirmation présidentielle
experts. Il a également précisé le-t-il, intervient au lendemain des étudiants et de la galère à la communauté nationale», a à propos du référendum. En 1980, la revendication
que la visite qu’il effectue en d’un conseil interministériel, laquelle ils font face, des de- souligné le secrétaire d’Etat. identitaire pouvait mener devant la Cour de sûreté de
France s’inscrit dans le cadre présidé par le Premier minis- mandeurs de renouvellement L’accord de décembre 1968, l’Etat et dans des geôles de sinistre mémoire. Quinze
d’une réunion d’évaluation avec tre, Ahmed Ouyahia, «qui a de carte de séjour et leurs dif- qui a été modifié trois fois, a ans plus tard, le Haut-Commissariat à l’amazighité
les chefs de poste sur toutes les pris des décisions importantes ficultés, de nos retraités qui fait l’objet de trois avenants. était créé et rattaché à la présidence de la République.
décisions à prendre concernant visant à asseoir une politique sont confrontés à certaines L’Algérie et la France vont en- Un acquis qui avait coûté une année scolaire à des
la communauté algérienne dans gouvernementale en direction situations particulières, sans gager des discussions pour né- dizaines de milliers d’élèves.
ce pays. Le secrétaire d’Etat a de notre communauté». Cette compter la question du regrou- gocier un quatrième avenant. L’entêtement officiel se manifeste uniquement
lorsqu’il s’agit de la revendication identitaire amazigh.
BÉJAÏA Les décideurs ne cèdent qu’à la suite d’hécatombes,
comme celle du printemps noir, ou après des luttes qui
DES CIMETIÈRES PROFANÉS s’étendent sur des décennies, comme la mobilisation
du Mouvement culturel berbère. Le courant islamiste,
qui a pourtant pour projet de dissoudre la République,
n phénomène inquiétant, expression pour se recueillir sur la tombe de leurs nous avons été surpris par la découverte
U de l’extrémisme islamiste, est en
train de se développer en prenant pour
proches. Le choc était grand : 22 tombes
venaient d’être profanées. Elles ont pleuré
d’un cimetière profané par je ne sais qui
?», nous déclare M. Zahir Attouche, le
accumule les reconnaissances et les acquis, jusqu’à
l’amnistie des terroristes.
cible, jusque-là, une centaine de tombes devant ce sacrilège qu’elles n’ont jamais P/APC de Tibane. Selon lui, les auteurs
dans différents cimetières dans la wilaya eu à vivre dans toute la vie de ce paisi- seraient des personnes étrangères à la
de Béjaïa. En l’espace d’une dizaine de ble village de la petite commune rurale région. Suite à une plainte déposée par GUICHETS AUTOMATIQUES
jours, pas moins de trois cimetières ont de Tifra. Les profanateurs ont agi de la l’APC, les éléments de la brigade de gen-
été profanés dans un périmètre de quel-
ques dizaines de kilomètres dans la vallée
même façon que lors de leurs précédents
forfaits : saccage de toutes les plaques épi-
darmerie de Sidi Aïch se sont déplacés sur
les lieux pour faire le constat et entamer
LES RETRAITS PLAFONNÉS
de la Soummam. Le dernier en date est ce-
lui d’un petit village dans la commune de
taphes en marbre. Il s’agirait d’un groupe
d’extrémistes islamistes qui expriment de
son enquête. C’est la troisième du genre
après celle enclenchée au lendemain de
À 5000 DA VENDREDI
Tibane, 50 km à l’ouest de Béjaïa. Dans la la sorte leur opposition à la construction la profanation de 53 tombes dans le cime- ■ Les retraits aux guichets informe sa clientèle CCP
nuit de lundi à mardi derniers, alors que des tombes. La veille de cette profanation, tière Sidi Belkacem de Remila, à la sortie automatiques (GAB) seront que les retraits aux guichets
l’attention des populations est absorbée les villageois ont accouru pour circonscri- nord de Sidi Aïch. Deux jours plus tôt, une plafonnés à 5000 DA durant automatiques des billets
par les émeutes qui secouaient toute la re un feu qui a failli ravager le même cime- vingtaine de tombes dans un cimetière la journée de demain pour de banque (GAB) sont
région, des personnes se sont introduites tière. «Nous condamnons énergiquement aux alentours de la ville de Sidi Aïch ont des raisons de maintenan- plafonnés à 5000 DA durant
dans le cimetière de Tighilt pour y profa- cet acte. Alors que nous étions occupés à reçu la visite des profanateurs récidivistes ce, a indiqué hier Algérie la journée du vendredi 14
ner des tombes. Le lendemain, à l’aube, œuvrer pour éviter un bain de sang lors que les services de sécurité recherchent. Poste dans un communi- janvier 2011 de 8h30 à 20h,
des femmes du village s’y sont rendues des émeutes qui ont éclaté ces jours-ci, K. Medjdoub qué. Aussi, Algérie Poste précise le communiqué.

DÉBATS. Table ronde de la société PORTRAITS VÉCU. Fouka : Moha, un otage


civile à El Watan Week-end Moi, 20 ans, émeutier. pour le retour au calme.