Vous êtes sur la page 1sur 12

21/10/2020

Badreddine Rejeb, ISITCom

Éléments de base et supports
de transmission de données

B. Rejeb, ISITCom 2
1
2
21/10/2020

SYSTÈME DE TRANSMISSION
Transmission de données : 
Nécessite une mise en forme des informations pour 
être portées par un support physique, sous formes : 
 onde électromagnétique, 
 signal électrique, 
 lumière, 
 onde acoustique...
Perturbations

Emetteur Récepteur
Support de transmission
Principe fondamentale de transmission

B. Rejeb, ISITCom 3

SYSTÈME DE TRANSMISSION
 Données  ?
C’est la représentation d’un fait, concept ou instruction formalisée 
d’une manière convenable pour être communiquer et interpréter par 
des moyens manuels ou automatiques.

 Information ?
C’est la signification qui peut être apporté à des données en utilisant 
conventions spécifiées.

 On distingue deux types d’information :
 Information analogique ou continue (infinité d’éléments) 
 Information discrète (suite finie d’éléments) 

B. Rejeb, ISITCom 4
2
4
21/10/2020

SYSTÈME DE TRANSMISSION

Information Analogique ‐ Discrète

B. Rejeb, ISITCom 5

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Echantillonnage
Numériser une grandeur analogique consiste à 
transformer la suite continue de valeurs en une suite 
discrète et finie :
 On exprime son amplitude par rapport à une 
échelle finie : c’est la quantification.
 Le récepteur, à partir des valeurs transmises, 
reconstitue le signal d’origine.

B. Rejeb, ISITCom 6
3
6
21/10/2020

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Restitution
 Une restitution fidèle du signal nécessite de définir :
 Fréquence d’échantillonnage : ce qui définit
l’intervalle d’échantillonnage, qui doit être une 
constante du système.
 L’amplitude de l’échelle de quantification, doit être 
suffisante pour reproduire la dynamique du signal (*)
 Et que chaque valeur obtenue soit codée.

(*)  différence d’amplitude entre la valeur la plus faible et la valeur la plus forte 

B. Rejeb, ISITCom 7

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Echantillonnage

Numérisation d’un signal analogique.

B. Rejeb, ISITCom 8
4
8
21/10/2020

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Principe
Analyse du signal :
L’impulsion électrique est un phénomène discontinu qui ne peut 
être modélisé.
Théorème de Fourrier :
Tout signal périodique non sinusoïdal peut être considéré 
comme la somme d’une composante continue (A0) et d’une 
infinité de signaux sinusoïdaux d’amplitude et de phase 
convenablement choisies, Fondamentale et Harmoniques.

B. Rejeb, ISITCom 9

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Echantillonnage
 Le signal à échantillonner doit être borné à Fmax. 
(Filtre)
 Shannon a montré que si Fe est la fréquence 
d’échantillonnage, le spectre du signal 
échantillonné est le double de Fmax et est centré 
autour de Fe, 2Fe... nFe. 
Donc, 
Féchantillon ≥ 2 ∙ Fmax du signal

B. Rejeb, ISITCom 10
5
10
21/10/2020

NUMÉRISATION DES INFORMATIONS


Echantillonnage
Fe ≥ 2 ∙ Fmax

Spectre d’échantillonnage.

Signal de fréquence Fmax.

B. Rejeb, ISITCom 11

11

CLASSIFICATION: MODE DE CONTRÔLE DES ÉCHANGES

Organisation des échanges :

B. Rejeb, ISITCom 12
6
12
21/10/2020

CLASSIFICATION: MODE DE CONTRÔLE DES ÉCHANGES

Organisation des échanges :
 Liaison point à point :

 Les liaisons multipoints :

B. Rejeb, ISITCom 13

13

CLASSIFICATION: MODE DE CONTRÔLE DES ÉCHANGES


Les liaisons multipoints 

Polling / Selecting

B. Rejeb, ISITCom 14
7
14
21/10/2020

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Transmission parallèle :

 Transmission Série :

B. Rejeb, ISITCom 15

15

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Notion d’horloge : Synchronisation 
 Synchronisation des Horloge Emetteur et Récepteur : 
Êtres en phase avec le même rythme.
 Dérive d’horloge : perte de synchronisation.
 Le signal de synchronisation peut être transmis sur un lien spécifique 
ou déduit du train binaire

La dérive de l’horloge 
réception occasionne 
la perte d’un bit.

B. Rejeb, ISITCom 16
8
16
21/10/2020

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Notion d’horloge: 

Synchronisation des Horloge Emetteur et Récepteur : 
principe de l’extraction de l’horloge  à partir du train numérique reçu.

Principe d’asservissement de l’horloge du récepteur.
B. Rejeb, ISITCom 17

17

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Transmission Synchrone : 
 Emetteur et récepteur sont synchronisés sur la même 
horloge 
 Les bits sont émis sur la ligne à une cadence définie par un 
l’horloge d’émission. Pour décoder correctement la suite de 
bits reçue, le récepteur doit examiner ce qui lui arrive à une 
cadence identique à celle de l’émission.

Principe de la synchronisation.
B. Rejeb, ISITCom 18
9
18
21/10/2020

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Transmission Asynchrone : 
 Emetteur et récepteur NE sont PAS synchronisés sur la 
même horloge.
 Les horloges émetteur et récepteur sont indépendantes.
 Transmission par caractère ou par bloc.
 Espacement constant entre les bits mais variable entre les 
caractères.

B. Rejeb, ISITCom 19

19

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Transmission Asynchrone : 

Principe de la synchronisation en transmission asynchrone.

B. Rejeb, ISITCom 20
10
20
21/10/2020

CLASSIFICATION : PARAMÈTRES PHYSIQUE
 Transmission Asynchrone :

Transmission asynchrone RS232

B. Rejeb, ISITCom 21

21

CLASSIFICATION : MODE DE TRANSMISSION
ÉLECTRIQUE

 Mode dissymétrique
 représente les variations de potentiel (+V, −V) autour
d’une valeur de référence dite « zéro électrique ».
 simple à réaliser au niveau de l’électronique, il ne nécessite 
que 2 conducteurs mais est très sensible aux parasites

Transmission asymétrique.

B. Rejeb, ISITCom 22
11
22
21/10/2020

CLASSIFICATION : MODE DE TRANSMISSION
ÉLECTRIQUE
 Mode symétrique ou transmission différentielle
 l’information d’état est déduite de la différence de potentiel 
entre deux conducteurs
 nécessite plus de conducteurs mais un parasite électrique 
ne modifie pas le niveau relatif. 
 La transmission présente une certaine insensibilité aux 
parasites.
 Pour transmettre une information binaire, chacun des 
conducteurs voit son potentiel évoluer en sens inverse
Figure suivante

B. Rejeb, ISITCom 23

23

CLASSIFICATION : MODE DE TRANSMISSION
ÉLECTRIQUE

 Mode symétrique ou transmission différentielle

Transmission symétrique ou différentielle.

B. Rejeb, ISITCom 24
12
24