Vous êtes sur la page 1sur 44

Pays-Bas 5,20 

€ Portugal cont. 5,20 €


Grèce 5,20 € Italie 5,20 € Japon 850 ¥
Algérie 530 DA Allemagne 5,40 €

Suisse 6,70 CHF TOM 850 XPF


Liban 9 000 LBP Maroc 41 DH
Andorre 5 € Autriche 5,40 €
No 1536 du 9 au 15 avril 2020

Canada 7,75 $CAN DOM 5 €


Espagne 5,20 € G-B 4,60 £
Afrique CFA 3 400 FCFA
courrierinternational.com

Tunisie 7,20 DT
France : 4,50 €

coronavirus
l’urgence
sociale

Des millions
de chômeurs
dans le monde,
l’économie
à l’arrêt, des
secteurs entiers
sinistrés…
La pandémie
de Covid-19 accentue
les inégalités et pourrait
réveiller la colère de ceux
qui n’ont plus rien
M 03183 - 1536 - F: 4,50 E

3’:HIKNLI=XUYZU]:?l@f@n@g@a";
4. Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

leS Choix
trop tôt. Comme il est peut- nécessité, au logement. les licenciements massifs. a ressurgi récemment parmi
de “Courrier” être prématuré de s’interroger Dimanche 29 mars, le Liban La France est l’un des pays certains économistes mais
Claire Carrard sur les nouvelles formes que a connu ses premières qui est allé le plus loin dans ce aussi chez des responsables
pourrait prendre manifestations (depuis le domaine. Cela n’a pas échappé politiques de premier plan.

L’urgence
le capitalisme au regard confinement) dans la banlieue au New York Times : “À l’heure Celui concernant le prix d’une
de réalités bien plus urgentes. sud de Beyrouth mais aussi où la pandémie frappe les vie humaine. La question est
Des millions de chômeurs à Tripoli. Dans les rues, les économies du monde entier, plus que sensible mais nous ne
sociale p.6
en plus dans le monde,
l’économie à l’arrêt, des
habitants des quartiers les
plus défavorisés criaient : “Ne
la France fait un pari : accélérer
la sortie de crise en faisant tout
pouvions pas ne pas nous en
faire l’écho. La stratégie de
secteurs entiers sinistrés… nous confinez pas, nourrissez- pour que les entreprises ne confinement pèse tellement

e
la pandémie de Covid-19 nous.” À Mexico, les vendeurs coulent pas et que le taux de sur l’économie qu’elle n’en vaut
viter l’effondrement accentue les inégalités et de rue, les femmes de ménage, chômage n’explose pas – nous pas la peine, avancent ainsi les
de nos sociétés en pourrait réveiller la colère de les employés payés à la journée saurons bientôt si cette méthode Donald Trump et autres Jair
maintenant des liens ceux qui n’ont plus rien. Pour sont les “victimes collatérales” peut être érigée en exemple.” Bolsonaro, mais aussi certains
sociaux forts, comme le certains, le confinement est du coronavirus, écrit Animal Aux États-Unis, au cours milieux économiques
préconise l’économiste Branko un luxe qu’ils ne peuvent pas Politico. Il leur faut travailler des deux dernières semaines allemands ou tchèques.
Milanovic dans une tribune du se permettre. C’est le cas dans coûte que coûte pour subvenir de mars, 6,64 millions Ce n’est pas une question
Wall Street Journal. Arrêter le sud de l’Italie, au Liban, au aux besoins de leurs familles. d’Américains se sont inscrits anecdotique : plus le
en priorité l’hémorragie en Nigeria, au Mexique… Comme À Lagos, “de nombreuses au chômage et d’aucuns confinement durera, plus
faisant tout pour éviter un en témoignent les reportages familles vivent dans des redoutent, là aussi, des ce genre de propos trouvera
chômage de masse, comme que nous avons sélectionnés appartements d’une ou deux tensions sociales. Il n’y a un écho et plus les fractures
nous y incite le Christian pour vous dans ce numéro. pièces, faisant partie de qu’à voir la hausse vertigineuse sociales s’aggraveront.
Science Monitor. C’est à Nous aurions pu en retenir lotissements dits ‘à touche- des ventes de bunkers ces Il y a urgence à rester
partir de ces deux articles que tant d’autres (et vous en touche’, dont les occupants dernières semaines. Mais aussi solidaires de tous. C’est
nous avons décidé de recentrer trouverez dans les pages partagent la salle d’eau et la celles des armes à feu. Il s’agit le choix que nous avons fait
notre dossier de une cette continents, qui concernent cuisine. Dans ces conditions, la pour certains Américains à en optant pour cette une.
semaine. Les conséquences l’Afrique, le Moyen-Orient distanciation sociale est un vœu la fois de se protéger du virus,
économiques de la pandémie mais aussi la France) qui pieux”, explique CNN.Certains de l’apocalypse parfois (pour
de Covid-19 sont gigantesques tous traduisent les mêmes gouvernements en ont pris les survivalistes), mais aussi
et il faudrait plus d’un numéro problématiques : celles conscience et multiplient des troubles qui pourraient En couverture :
pour les recenser et en évaluer de la faim, de l’accès aux soins, les plans d’aide ciblés naître en ces temps difficiles. Dessin d’Edel Rodriguez,
la portée réelle. Il est peut-être aux produits de première aux entreprises pour éviter Plus problématique, un débat États-Unis

Sommaire
Covid-19 p.32 360° p.36 leS SourCeS
Volontaire Une Passion bavaroise Chaque semaine, les journalistes
de Courrier international sélectionnent
pour tester Les habitants d’Oberammergau mettent en
et traduisent des articles tirés de plus
de 1 500 médias du monde entier.
ce vaccin scène tous les dix ans une Passion qui attire
un public du monde entier. Mais le Covid-19
Voici la liste exhaustive des journaux,
sites et blogs utilisés dans ce numéro :
Début avril, la société a tout perturbé. Un chemin de croix raconté 168 Óra Budapest, hebdomadaire. African
américaine Moderna drôlement par la Süddeutsche Zeitung. Arguments (africanarguments.org) Londres,
Therapeutics doit en ligne. Animal Politico (animalpolitico.
com) Mexico, en ligne. CNN (edition.cnn.
injecter à com) Atlanta, en ligne. The Christian
45 participants étatS-uniS p.27 Science Monitor Boston, hebdomadaire. The
Economist Londres, hebdomadaire. El País
les premières doses
de son vaccin Silence, les stars ! Madrid, quotidien. Foreign Affairs New York,
bimestriel. The Guardian Londres, quotidien.
expérimental contre Lianhe Zaobao Singapour, quotidien.
#MangezLesRiches... Rien n’est plus L’Orient-Le Jour Beyrouth, quotidien. Mail
le virus. Les insupportable que ces célébrités qui font & Guardian Johannesburg, hebdomadaire.
FALCo, CuBA

explications de la étalage de leur confinement sur les réseaux New Scientist Londres, hebdomadaire.
MIT Technology Review Cambridge
MIT Technology Review. sociaux, s’indigne le New York Times. (Massachusetts), bimestriel. Moskovski
Komsomolets Moscou, quotidien. The New
York Times New York, quotidien. Prospect
Londres, mensuel. The Times Londres,
iSraël p.31 quotidien. The Times of Israel (timesofisrael.
com) Jérusalem, en ligne. Der Standard
La pandémie ne fait pas peur aux juifs ultraorthodoxes Vienne, quotidien. Süddeutsche Zeitung
Munich, quotidien. Die Tageszeitung Berlin,
quotidien. Le Temps Lausanne, quotidien.
Alors que le nombre de contaminés ne cesse de croître parmi les juifs religieux, une minorité parmi eux The Wall Street Journal New York,
continue de s’exposer au virus, déplorent les médias, israéliens comme étrangers. quotidien. Die Welt Berlin, quotidien.
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 5

SOMMAIRE SUR NOTRE SITE Édité par Courrier international SA, société anonyme avec directoire
et conseil de surveillance au capital de 106400 €
Actionnaire : La Société éditrice du Monde

Pages spéciales Toute l’actualité liée au coronavirus Président du directoire, directeur de la publication : Arnaud Aubron
Directrice de la rédaction, membre du directoire : Claire Carrard
Conseil de surveillance : Louis Dreyfus, président
Coronavirus Santé, économie, géopolitique… Chaque jour, retrouvez les analyses, Dépôt légal avril 2020. Commission paritaire no 0722c82101.
À la Une reportages et décryptages de la presse étrangère sur les répercussions
ISSN no 1154-516X Imprimé en France/Printed in France
6-18. L’urgence sociale de la pandémie de Covid-19 dans le monde.
Rédaction 67-69 avenue Pierre-Mendès-France 75013 Paris. Accueil 33 (0) 1 46
46 16 00 Fax général 33 (0) 1 46 46 16 01 Fax rédaction 33 (0) 1 46 46 16 02 Site web
D’un continent à l’autre www.courrierinternational.com Courriel lecteurs@courrierinternational. com
20. France. L’amertume À lire. Le plaidoyer d’un médecin de Philadelphie dans le New York Times Directrice de la rédaction Claire Carrard (16 58) Rédactrice en chef adjointe Virginie
Lepetit (16 12) Rédacteur en chef adjoint Raymond Clarinard (16 77) Direction
s’installe à l’hôpital pour que cesse la violence par arme à feu pendant la pandémie : artistique Sophie-Anne Delhomme (16 31) Conception graphique Javier Errea
Comunicación
22. Russie. Covid-19, “Rangez vos armes s’il vous plaît, nous avons besoin de lits”. Cet article édition Anouk Delport (16 98), Fatima Rizki (17 30), 7 jours dans le monde
la maladie des riches ? touchant de The Atlantic :  “Avec le confinement, les introvertis François Gerles (chef de rubrique, 17 48) Europe Gerry Feehily (chef de service,
16 95), Danièle Renon (chef de service adjointe, Allemagne, Autriche, Suisse alé-
23. Hongrie. Orban, dictateur en terrain connu”. Ou cette revue de presse : “À la plage, en Europe manique, 16 22), Laurence Habay (chef de service adjointe, Russie, est de l’Europe,
en puissance ? ou à des fêtes : le confinement polémique des dirigeants africains”. 16 36), Jean-Hébert Armengaud (Espagne 16 57), Sasha Mitchell (Royaume-Uni,
Irlande, 19 74), Beniamino Morante (Italie, 19 72), Antoine Mouteau (Pays-Bas),
24. Afrique centrale. Vincent Barros (Portugal), Corentin Pennarguear (chef de rubrique, France, 16
En vidéo. Comment le Covid-19 influence la communication de nos dirigeants. 93), Alexandre Lévy (Bulgarie), Solveig Gram Jensen (Danemark, Norvège, Suède),
Festin de bêtes sauvages Alexia Kefalas (Grèce, Chypre), Joël Le Pavous (Hongrie), Romain Su (Pologne),
Guillaume Narguet (République tchèque, Slovaquie), Kika Curovic (Serbie,
25. Afrique du Sud.
Sans foi ni loi
Newsletter. États-Uniques, tous les samedis Monténégro, Croatie, Bosnie-Herzégovine), Marielle Vitureau (Lituanie), Alda Engoian
(Caucase, Asie centrale), Larissa Kotelevets (Ukraine) Amériques Bérangère Cagnat
(chef de service, Amérique du Nord, 16 14), Sabine Grandadam (chef de service,
26. Amérique latine. À l’occasion de la présidentielle américaine 2020, chaque semaine Amérique latine, 16 97), Morgann Jezequel (Brésil), Martin Gauthier (Canada)

Les messes de tous les dangers Courrier international vous fait redécouvrir l’Amérique. Asie Agnès Gaudu (chef de service, Chine, Singapour, Taïwan, 16 39), Christine
Chaumeau (Asie du Sud-Est, 16 24), Ysana Takino (Japon, 16 38), Zhang Zhulin (Chine,
27. États-Unis. Madonna, 17 47), Guillaume Delacroix (Asie du Sud), Élisabeth D. Inandiak (Indonésie), Jeong
Eun-jin (Corées) Moyen-Orient Marc Saghié (chef de service, 16 69), Ghazal Golshiri
Pharrell… Taisez-vous, les stars !
28. Afghanistan. Le village
Modern love. Déçu par l’amour, même (Iran), Pascal Fenaux (Israël), Philippe Mischkowsky (pays du Golfe) Afrique Anna
Sylvestre-Treiner (chef de rubrique, 16 29), Sidy Yansané (Afrique de l’Ouest et

qui a résisté à tous les empires sans en attendre grand-chose Afrique centrale), Transversales Pascale Boyen (chef des informations, Économie,
16 47), Catherine Guichard (Économie, 16 04), Carole Lembezat (chef de rubrique,
Sciences et Signaux, 16 15), Magazine 360° Marie Bélœil (chef des informations, 17
30. Liban-Irak-Syrie. Des Chaque semaine, la chronique phénomène du New York Times sur 32), Hugo Florent (16 74), Delphine Veaudor (16 76), Histoire Mélanie Liffschitz (16 96)
chiff res inacessibles l’amour vous est proposée en exclusivité, traduite en français, par Courrier Site Internet Carolin Lohrenz (chef des informations, 19 77), Claire Pomarès (chef de
service adjointe), Adrien Oster (chef d’édition), Gabriel Hassan (rédacteur multimédia,
31. Israël. La pandémie ne fait pas international. Dimanche 12 avril, le récit d’une femme qui a appris à ne pas 16 32), Carole Lyon (rédactrice multimédia, 17 36), Hoda Saliby (rédactrice multimédia,
16 35), Mélanie Chenouard (vidéo édition, 1665) Joffrey Ricome (responsable du
peur aux juifs ultraorthodoxes attendre grand-chose des relations amoureuses. Pour son plus grand bien. numérique), Paul-Boris Bouzin (développement web) Courrier Expat Ingrid Therwath
Transversales (16 51), Jean-Luc Majouret (16 42)
Traduction Raymond Clarinard (responsable, Courrier Histoire), Mélanie Liffschitz
32. Sciences “Pourquoi je suis (chef de service adjointe, anglais, espagnol), Julie Marcot (chef de service adjointe,
volontaire pour tester ce vaccin”. Découvrez notre nouveau hors-série anglais, espagnol, portugais), Catherine Baron (anglais, espagnol), Isabelle Boudon
(anglais, allemand, portugais), Françoise Escande-Boggino (japonais, anglais),
“Un monde en colère” Caroline Lee (anglais, allemand, coréen), Françoise Lemoine-Minaudier (chinois,
Dans le reste de l’actualité Inégalités, urgence climatique, corruption,
anglais), Olivier Ragasol (anglais, espagnol), Leslie Talaga (anglais, espagnol)
Révision Jean-Baptiste Luciani (chef de service, 17 35), Isabelle Bryskier, Philippe
33. Signaux. La richesse patriarcat… Pendant des mois, sur toute la planète, Czerepak, Aurore Delvigne, Françoise Hérold, Julie Martin Pôle visuel Sophie-Anne
Delhomme (responsable), Web design et animation Alexandre Errichiello (chef
des signes des peuples se sont soulevés pour réclamer de service, 1617), Benjamin Fernandez, Jonnathan Renaud-Badet, Pierrick Van-Thé
Iconographie Luc Briand (chef de service, 16 41), Lidwine Kervella (16 10), Stéphanie
34. Sciences. Apprenons des changements rapides. Si la crise du coronavirus Saindon (16 53), Céline Merrien (colorisation) Maquette Bernadette Dremière (chef
à aimer les guêpes semble avoir figé le monde, nul doute que de studio, 16 67), Alice Andersen, Gilles de Obaldia, Denis Scudeller Cartographie
Thierry Gauthé (16 70) Infographie Catherine Doutey (16 66) Informatique Denis

360° les raisons de cette colère demeurent. Scudeller (16 84)


Directrice de la fabrication Nathalie Communeau, Nathalie Mounié (chef de
37. Religion. Une Passion Téléchargez notre hors-série “Un monde en colère” au format PDF. 
fabrication, 45 35) Impression, brochage, routage : Maury, 45330 Malesherbes

bavaroise Pour les modalités pratiques, rendez-vous p. 17. Pour activer votre
Ont participé à ce numéro Torunn Amiel, Paul Blondé, Jean-Baptiste Bor,
Léane Burtier, Nicolas Coisplet, Emma Cypel, Marie Daoudal, Maddalena De
40. Culture. Les hirondelles compte, p. 35. Ce hors-série est également disponible à l’achat sur
Vio, Audrey Fisné, Anne Romefort, Manon Talmant, Isabelle Taudière, Louise
Vallée, Margaux Velikonia
feront le printemps nos applications iOS et Android. Publicité MPublicité, 80, boulevard Blanqui, 75013 Paris, tél. : 0157282020
41. Plein écran. Le nouveau Directrice générale Laurence Bonicalzi Bridier Directeur délégué David Eskenazy
(david.eskenazy@mpublicite.fr, 38 63) Directeur de la publicité David Delannoy
roman hollywoodien (ddelannoy@regieobs.fr, 30 23) Directeurs de clientèle Marjorie Couderc (marjorie.
42. Gastronomie. Messieurs L’horoscope de Rob Brezsny Retrouvez chaque semaine les prévisions poétiques couderc@mpublicite.fr, 37 97) Sébastien Herreros (sherreros@regieobs.fr, 30 54)
Assistante commerciale Carole Fraschini (carole.fraschini@mpublicite.fr, 38 68)
les Anglais, saucez les premiers ! et philosophiques de l’astrologue le plus original de la planète. Partenariat et publicité culturelle Guillaume Drouillet (guillaume.drouillet@mpubli-
cite.fr, 10 29) Régions Éric Langevin (eric.langevin@mpublicite.fr, 38 04) Directeur
43. Histoire. Robert Koch, Retrouvez-nous aussi sur Facebook, Twitter, délégué, activités programmatiques, Ad Tech et Monétisation Sébastien Noel
le vainqueur de la tuberculose Instagram et Pinterest. (sebastien.noel@mpublicite) Agence Courrier Patricia Fernández Pérez (responsable,
17 37), Jessica Robineau (16 08) Dialla Konate (17 38)
Responsable administrative et financière Carine de Castellan (16 06), Emilien
Hiron (gestion) Droits Eleonora Pizzi (16 52) Comptabilité 0148884551 Directeur
Bulletin à retourner à : Courrier international de la diffusion et de la production Hervé Bonnaud Responsable des ventes France
Offre d’abonnement Service Abonnements - A2100 - 62066 Arras Cedex 9 et International Sabine Gude Responsable commerciale internationale Saveria
Colosimo Morin (0157283220) Chef de produits Valentin Moreau (0157283399)
Communication et promotion Brigitte Billiard, Christiane Montillet Marketing
Je m’abonne pour : RCO20BO002 Sophie Gerbaud (directrice, 16 18), Véronique Lallemand (16 91), Véronique Saudemont
Avantages abonnés :
m 1 AN (52 numéros) au prix de 119 € au lieu de 218,80 €* (17 39), Kevin Jolivet (16 89), Martine Prévot (16 49)
Rendez-vous sur courrierinternational.com Modifications de services ventes au numéro, réassorts 0805 05 01
m 1 AN (52 numéros) + 6 hors-séries au prix de 149 € au lieu de 269,80 €* m La version numérique du magazine 47 Service clients Abonnements Courrier international, Service abon-
nements, A2100 — 62066 Arras Cedex  9 Tél. 0321130431 Fax
N Monsieur N Madame dès le mercredi soir 0157674496 (du lundi au vendredi de 9 h à 18 h) Courriel abo@courrierin-
m L’édition abonnés du site internet ternational.com. Prix de l’abonnement annuel en France métropolitaine  :
NOM..................................................................... PRÉNOM............................................................................................ m Nos archives, soit plus de 100 000 articles 119  €. Autres destinations  : https://boutique.courrierinternational.com
m L’accès illimité sur tous vos supports Nos conditions générales de vente et d’utilisation sont disponibles sur https://www.
ADRESSE .......................................................................................................................................................................... courrierinternational.com/page/cgu
numériques
CP rrrrr VILLE ................................................................................................................................................. m Les applications iOS et Androïd
Je règle par chèque bancaire à l’ordre de Courrier international m Réveil Courrier
Courrier international,
USPS number 013-465, is
Pour tout autre moyen de paiement, rendez-vous sur notre site : Votre abonnement à l’étranger : published weekly 48 times
per year (triple issue
https://boutique.courrierinternational.com Belgique : in Aug and in Dec), by
Courrier International SA
ou téléphonez au 03-21-13-04-31 (du lundi au vendredi, de 9 heures à 18 heures) (32) 2 744 44 33 - abonnements@saipm.com c/o Distribution Grid. at
900 Castle Rd Secaucus,
USA-Canada : NJ 07094, USA. Periodicals
* Prix de vente au numéro. En retournant ce formulaire, vous acceptez que Courrier international, responsable de traitement, utilise vos données personnelles pour (1) 800 363 1310 - expressmag@expressmag.com Postage paid at Secaucus,
les besoins de votre commande, de la relation client et d’actions marketing sur ses produits et services. Pour connaître les modalités de traitement de vos données NJ. and at additional mailing
ainsi que les droits dont vous disposez (accès, rectification, effacement, opposition, portabilité, limitation des traitements, sort des données après décès), consul- Suisse : Offices. POSTMASTER : Send
tez notre politique de confidentialité à l’adresse htpps://www.courrierinternational.com/page/donnees-personnelles ou écrivez à notre Délégué à la protection des (41) 022 860 84 01 - abonne@edigroup.ch address changes to Courrier
données - 80, bd Auguste-Blanqui – 75707 Paris Cedex 13 dpo@groupelemonde.fr International c/o Express
Origine du papier : Allemagne. 100 % de fibres recyclées.
Vous acceptez que vos données de contact soient partagées par Courrier International avec sa sélection de partenaires français afin de recevoir des informations Mag, 8275, avenue Marco-
Ce magazine est imprimé chez MAURY certifié PEFC.
sur leurs actions et/ou leurs offres de produits et services. Si vous ne souhaitez pas recevoir de propositions de ces sociétés, merci de cocher la case ci-contre m Polo, Montréal, QC H1E 7K1,
Eutrophisations : PTot = 0,0011 kg/tonne de papier
Nos conditions générales de vente et d’utilisation sont disponibles sur https://www.courrierinternational.com/page/cgu Canada.

Ce numéro comporte une Lettre Courrier international posée sur certains abonnés
de France métropolitaine + Export
6. Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

à la une

CORONAVIRUS
Des millions de chômeurs en plus dans
le monde, l’économie à l’arrêt, des secteurs
entiers sinistrés... La pandémie de Covid-19

L’URGENCE
accentue les inégalités et pourrait réveiller
la colère de ceux qui n’ont plus rien.
Pour certains, le confinement est un luxe
qu’ils ne peuvent pas se permettre. C’est

SOCIALE le cas dans le sud de l’Italie, au Liban,


au Nigeria, au Mexique… Reportages et
analyses de la presse étrangère.
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 7

La société risque spécialisée devient un inconvénient, et inverse-


ment.Le retour à l’économie naturelle ne serait

de s’effondrer
pas guidé par les pressions économiques clas-
siques mais par des préoccupations bien plus
fondamentales, la peur des épidémies et de
la mort. C’est pourquoi les mesures écono-
miques classiques ne seront pas plus que des
palliatifs : elles pourraient (et devraient) pro-
téger ceux qui vont perdre leur emploi et ne
Le seul rôle de la politique économique aujourd’hui est de maintenir possèdent souvent même pas de couverture
des liens sociaux forts, prévient cet économiste, qui dresse santé. À mesure que ces gens se trouveront
un parallèle entre la crise actuelle et la chute de l’Empire romain. dans l’impossibilité de payer leurs factures, il
s’ensuivra une série de chocs en cascade – des
expulsions de domicile aux crises bancaires.
Reste que c’est sur le plan humain que le tribut
—Foreign Affairs New York les gouvernements parviennent à maîtriser sera le plus lourd et que les conséquences de
et à surmonter la crise dans les six ou douze L’auteur l’épidémie risquent de conduire à une désinté-

M
ars 2020, le monde entier est touché prochains mois, on reprendra probablement L’économiste gration sociale. Ceux qui n’auront plus ni espoir,
par un fléau qu’il est incapable de le chemin de la mondialisation – même si cer- Branko Milanovic ni emploi, ni ressources pourraient facilement
contrer efficacement et dont personne tains de ses fondements (comme la production est spécialiste se retourner contre ceux qui sont mieux lotis.
ne peut sérieusement prédire la durée. en flux tendu) devront sans doute être revus. des inégalités Aux États-Unis, près de 30 % de la population
Il ne faut pas analyser les répercus- Mais si la crise persiste, elle pourrait signer et de la pauvreté. ne possède rien ou seulement des dettes.
sions économiques de cette nouvelle la fin de la mondialisation. Plus la crise dure, Il enseigne Si cette crise produit encore plus d’indivi-
pandémie comme des problèmes ordinaires plus les obstacles à la libre circulation des à l’université dus n’ayant ni emploi, ni argent, ni accès aux
que l’on pourrait résoudre avec des solutions biens, des personnes et des capitaux s’ins- de la ville soins, si ces gens tombent dans le désespoir et
macroéconomiques. talleront et plus la situation fi nira par sem- de New York. la colère, alors il faudra peut-être s’habituer
Le monde est peut-être sur le point d’assis- bler normale. Des groupes particuliers ayant aux scènes de pillage observées après l’oura-
ter à un basculement fondamental de l’éco- intérêt à maintenir ce nouveau statu quo se gan Katrina à la Nouvelle Orléans en 2005 ou
nomie mondiale. Dans l’immédiat, il s’agit formeront et la peur d’une nouvelle épidémie à des évasions de prisonniers comme récem-
d’une crise à la fois de l’offre et de la demande. pourrait inciter les États à miser sur l’autosuf- ment en Italie. Si les gouvernements doivent
L’off re diminue parce que les entreprises fer- fisance. À cet égard, les intérêts économiques recourir à l’armée ou à des forces paramilitaires
ment ou font travailler moins de salariés pour et sanitaires pourraient se rejoindre. Sachant pour contenir des émeutes ou des atteintes
les protéger du virus. La demande recule, parce que des millions de gens avaient l’habitude de aux biens, il est possible que les sociétés com-
que les gens restent chez eux et nombre des prendre régulièrement l’avion, le fait d’exiger, mencent à se déliter.
biens et services qu’ils consomment habituel- par exemple, un simple certificat médical, en C’est pourquoi le principal objectif – si ce
lement ne sont plus disponibles. plus d’un passeport et d’un visa, représente- n’est le seul – de la politique économique devrait
Le monde est face à un tournant radical : un rait un obstacle au retour au monde d’avant. être de prévenir une telle dislocation sociale.
retour à l’économie naturelle. L’exact opposé Les pays avancés ne doivent pas se laisser
de la mondialisation. Alors que la mondiali- Vive le local. Cet effondrement pourrait res- ← Dessin de Chappatte aveugler par les indicateurs économiques, et
sation repose sur la division du travail entre sembler à la chute de Rome, lorsque la désin- paru dans Le Temps, notamment les marchés financiers, ils doivent
les nations, un retour à l’économie naturelle tégration de l’Empire romain d’Occident a fait Lausanne. se rappeler que le rôle essentiel de leur poli-
pousserait les pays à rechercher l’autosuffi- émerger une multitude de petits territoires indé- tique économique aujourd’hui est de main-
sance. Ce changement n’est pas inévitable. Si pendants entre le IVe et le VIe siècle. Dans cette tenir des liens sociaux forts en cette période
économie, le commerce se résumait à un échange d’extrême pression.
de biens excédentaires entre territoires. Il ne —Branko Milanovic
s’agissait pas de se spécialiser dans une produc- Publié le 19 mars
tion pour un hypothétique acheteur. Ainsi que
l’écrit l’historien F. W. Walbank dans The Decline L’IMPACT
of the Roman Empire in the West [Le déclin de l’Em-
pire romain d’Occident, publié en 1946] : “Dans
tout l’empire, on a assisté à un retour à l’artisanat
de subsistance, destiné au marché local et aux com-
mandes des environs.”
6 648 000
Dans la crise actuelle, les gens qui ne se sont CHÔMEURS EN PLUS AUX ÉTATS-UNIS. La dernière
pas entièrement spécialisés ont l’avantage. Si vous semaine de mars a été marquée par un triste record : le nombre
êtes capable de produire votre propre nourriture, d’inscriptions au chômage a doublé, par rapport à la semaine
si vous ne dépendez pas des réseaux publics de précédente, pour dépasser 6,64 millions, a annoncé le ministère
distribution d’eau et d’électricité, vous n’êtes américain du Travail, le 2 avril. C’est la Californie, qui a imposé des
pas seulement à l’abri de toute perturbation de mesures de confinement avant les autres États, qui est la plus
ces services, vous êtes également mieux pro- touchée, avec 879 000 demandes d’indemnisation, suivie
tégé d’une contamination car la nourriture que de la Pennsylvanie (406 000) et de New York (377 000). Les chiffres
vous consommez n’est pas préparée par une per- devraient encore gonfler, du fait du durcissement des mesures
sonne potentiellement infectée et vous n’avez de confinement dans certains États. En outre, explique le Wall
pas besoin de faire venir un réparateur, poten- Street Journal, le plan de soutien à l’économie adopté le 27 mars
tiellement infecté, pour réparer quoi que ce soit “permet aux travailleurs indépendants et aux autoentrepreneurs
chez vous. Moins vous êtes dépendant des autres, de prétendre aux indemnisations, ce qui augmente le nombre
plus vous êtes protégé. Tout ce qui constituait de personnes pouvant désormais déposer un dossier”.
un avantage dans une économie hautement
8. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

LA PRIORITÉ : ARRÊTER À la une Si on parle bien de plan de “relance”, l’objectif


n’est pas le même qu’habituellement en période
de récession. “On ne peut pas provoquer la ferme-

L’HÉMORRAGIE ture de pans entiers de l’économie et ‘relancer’ l’éco-


nomie en même temps. La méthode actuelle consiste
plutôt à appliquer un pansement géant”, analyse
Timothy Taylor.
C’est là qu’interviennent la ténacité et l’adap-
tabilité. Il faut d’abord arrêter l’hémorragie, c’est
Les mesures d’aide à l’économie reviennent à poser un garrot : il faut vital. (Le Royaume-Uni, l’Irlande et le Danemark
d’abord tout faire pour éviter un chômage de masse. Les plans vont directement contribuer aux salaires [via des
CORONOMIE : mesures de chômage partiel]. Les États-Unis
de relance viendront plus tard, écrit le Christian Science Monitor. LA BOULE mettent en place des prêts rapides à cette fin.)
DE CRISTAL Mais il faut aussi enrayer la pandémie. Redémarrer
DE L’ÉCONOMIE l’économie tout en limitant des récidives du
—The Christian Science Monitor une crise de santé publique, estime l’économiste N’A JAMAIS ÉTÉ Covid-19 “se fera sur la durée et nécessitera pro-
(extraits) Boston Timothy Taylor, rédacteur en chef de la revue SI OPAQUE bablement d’associer des innovations ascendantes
Journal of Economic Perspectives. [bottom-up, venues du terrain] et des réglementa-

D
“Nous avons déjà
e par sa rapidité et son étendue, cette nou- Il ne faut toutefois pas en conclure qu’interve- connu des crashs, tions descendantes”.
velle récession mondiale est nettement nir au nom de la santé publique nuit à l’économie. des récessions Reste à savoir si ça marchera. Les versements
différente des crises antérieures. C’est l’in- D’après un article paru récemment [le 26 mars] et des dépressions, directs d’allocations aux particuliers et les prêts
terprétation par les économistes de l’arrêt sur la pandémie de 1918, coécrit par des écono- mais rien de semblable aux entreprises se sont révélés utiles lors des
quasi total des activités économiques dans mistes de la Banque centrale des États-Unis et à la crise actuelle”, crises antérieures, notent les économistes. Et si
une grande partie du monde afin de lutter du Massachusetts Institute of Technology, les constate  le grand plan de sauvetage adopté par le Congrès
contre le nouveau coronavirus. Et selon eux, il villes dont la réaction a été plus précoce et plus The Spectator,
faudra aussi recourir à des solutions inédites. ambitieuse ne s’en sont pas plus mal tirées sur le dont la couverture  IL VAUT MIEUX OFFRIR DES AIDES
Contrairement à l’effondrement des marchés plan économique – “au contraire, leur croissance évoque cette semaine
immobiliers et bancaires en 2008, c’est aujourd’hui a même été plus dynamique après la pandémie”. La Tentation de saint RAPIDES ET GÉNÉREUSES
une contagion infectieuse qui a frappé l’écono- Antoine, de Salvador PLUTÔT QUE DE TERGIVERSER
mie mondiale, beaucoup plus soudainement. Aplatir les courbes. Les restrictions imposées, Dalí. Pour juguler
Prenons un exemple simple : la chute vertigi- entre autres, aux restaurants, salles de concerts l’épidémie, il faut SUR LES DESTINATAIRES
neuse du chiffre d’affaires des entreprises, qui et cinémas, sont, pour de nombreux spécia- placer l’économie ET LES MONTANTS.
provoque une flambée tout aussi rapide du chô- listes, le moyen “d’aplatir la courbe” du nombre en hibernation,
mage, oblige à chercher les moyens de soutenir de victimes du Covid-19, de maîtriser le pic de ajoute l’hebdomadaire américain n’est pas parfait, Jonathan Rothwell
les entreprises en difficulté – et pas seulement contagion et de le faire baisser au fil du temps. britannique. constate qu’il est assez proche de la solution que
les ménages et les banques – afin d’endiguer les Les mesures d’ordre économique visent, elles, à Aujourd’hui, lui-même privilégie, l’effacement de la dette d’en-
licenciements dans les prochaines semaines. aplatir une autre courbe : l’ampleur des effets de “les prévisions treprises ayant contracté des emprunts pour
De plus, comme c’est une pandémie qui est à la récession sur les individus et les entreprises. économiques payer les salaires.
l’origine de la crise, les réponses économiques sont Le 27 mars, à Washington, la Chambre des repré- s’apparentent plus D’autres interrogations portent sur l’équité et
étroitement liées aux questions de santé publique sentants a adopté un plan de plus de 2 000 mil- à de vains espoirs les inégalités. De nombreux économistes, même
– et elles iront peut-être jusqu’à la mobilisation liards de dollars [promulgué le même jour par et à des conjectures dans le camp libéral, soulignent qu’il vaut mieux
des ressources comme en temps de guerre. Sur le président Trump], qui prévoit des prêts et improvisées”. offrir des aides rapides et généreuses plutôt
tous ces fronts, les experts s’accordent à dire d’autres aides pour éviter les licenciements de que de tergiverser sur les destinataires et
que cette crise exige une réaction immédiate et masse dans les PME et les secteurs les plus tou- les montants de ces aides. Mais ils sont
rapide, suivie de mesures durables et flexibles. chés, comme le transport aérien. De nombreux
“Le défi est à la fois unique et de grande ampleur”, autres pays prennent des initiatives comparables.
résume Jonathan Rothwell, économiste princi-
pal de Gallup et chercheur pour la Brookings
Institution, à Washington. Les mesures requises
sont extraordinaires, ajoute-t-il, même s’il espère
qu’on enrayera correctement la maladie et que la LA MESURE
population osera “de nouveau partir en vacances et

100
assister à des manifestations sportives” dans quelques
mois.
S’il est rare qu’une maladie ait des répercus-
sions sur l’économie, cela s’est tout de même déjà
produit. D’après les chercheurs, la pandémie de
grippe survenue en 1918 (appelée à tort la grippe MILLIARDS D’EUROS
“espagnole”) arrive en quatrième position dans le C’est la somme que la Commission européenne devrait
classement des pires phénomènes économiques consacrer à un nouveau dispositif incitant les pays européens
mondiaux depuis 1870, après la Première Guerre – principalement l’Espagne et l’Italie – à mettre en œuvre
mondiale, la Deuxième Guerre mondiale et la des mesures de chômage partiel, financées par l’État, comme
grande dépression consécutive au krach de 1929. il en existe déjà en Allemagne et en France. Ce système, baptisé
À l’époque, la “distanciation sociale” et d’autres “Sure” (support to mitigate unemployment risks in emergency,
mesures avaient été mises en œuvre, mais pas “soutien pour atténuer les risques de chômage en
aussi radicalement qu’aujourd’hui. Et c’est sans cas d’urgence”), serait financé par des emprunts garantis
doute la première fois que les pouvoirs publics par l’ensemble des pays de l’UE, précise le Financial Times.
provoquent une récession en cherchant à résoudre
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 Coronavirus : l’urgenCe soCiale. 9

aussi nombreux à rétorquer qu’un sauvetage peut


et doit être personnalisé afin d’être juste et trans-
À lire
“On mourra de faim avant
d’être tués par le virus”
parent. “Je n’ai aucune raison de recevoir un chèque À retrouver en pages
de 1 000 dollars”, estime Jonathan Rothwell, pré- continents :
cisant qu’il touche actuellement son salaire alors p. 21 : L’article
que de nombreux Américains ont perdu tout ou du Temps : “Le
partie de leurs revenus. Le projet de loi du Sénat Covid-19 au pays des
prévoit que les entreprises affiliées à la famille ‘gilets jaunes’”.
Trump ne puissent pas percevoir de versements p.22 : L’édito grinçant
directs de l’État, et que les foyers reçoivent des paru dans Moskovski
allocations sous condition de revenus. Komsomolets :
“Covid-19, la maladie vu du nigeria Comment se confiner quand on n’a pas de quoi
Intérêt général. Certains déploreront ce qu’ils des riches ?” manger ? Pour les plus pauvres, la lutte contre le Covid-19 s’annonce
considèrent comme un penchant de l’État fédéral p. 25 : Le reportage terrible. Les témoignages, édifiants, recueillis par CNN à Lagos.
pour les renflouements financiers, mais l’écono- du Mail and Guardian
miste Ioana Marinescu, qui travaille à l’université sur la répression
de Pennsylvanie, souligne que les entreprises ne en Afrique du Sud
sont pas responsables de cette crise. Selon elle, qui s’abat sur ceux —CNN (extraits) Atlanta Les autorités affirment qu’elles font leur pos-
leur sauvetage relève de “l’intérêt général”, afin sible pour alléger le fardeau du confinement

C
qui bravent
de préserver les emplois et les salaires qui dispa- le confinement : ecilia Achonwa tient un petit restaurant pour les plus vulnérables. Jide Sanwo-Olu,
raîtront si elles font faillite. Certains spécialistes “Sans foi ni loi”. à Yaba, en banlieue de Lagos. Elle vend le gouverneur de l’État de Lagos, assure que
estiment que les enjeux dépassent même la santé des paniers déjeuners aux étudiants et son administration va distribuer des vivres à
publique et l’économie. La cohésion sociale pour- aux entreprises locales. Avant le Covid- 200 000 foyers, pour commencer. Mais ce sont
rait aussi être menacée si la crise laisse beaucoup 19, les gens faisaient la queue devant son des millions de personnes qui vivent dans la
de gens sans recours et sans argent. établissement. Mais aujourd’hui, il n’y a misère la plus totale, dans la ville.
Cette période est certes exceptionnelle, mais plus personne et ses affaires périclitent. Lors d’une réunion d’urgence, le vice-pré-
ça ne signifie pas pour autant que des défis com- À 53 ans, Cecillia est la patronne de cinq sident du pays a souligné que le président
parables ne se présenteront pas à l’avenir, pré- cuisiniers recrutés au Togo voisin. “Pour l’ins- Muhammadu Buhari se souciait du sort des
vient Timothy Taylor. Il faut maintenant affiner tant, ils se débrouillent avec l’argent que je leur plus pauvres. Il a précisé qu’une subvention
l’éventail de mesures. “Lors de la prochaine épidé- ai déjà versé. Et puis il y a la nourri- de 10 milliards de nairas [23 mil-
mie – de Covid-19 ou d’autre chose –, les gouverne- ture que j’avais stockée au restaurant lions d’euros] destinée à Lagos avait
ments n’auront aucune excuse s’ils ne sont pas prêts pour la vendre tout au long du mois, été débloquée. La capitale écono-
à agir dès le premier jour”, conclut-il. ↓ Dessin de Chappatte mais ensuite, nous n’aurons plus rien”, mique est l’épicentre de l’épidémie
—Mark Trumbull paru dans Le Temps, confie-t-elle. de Covid-19 au Nigeria. Des mil-
reportage
Publié le 27 mars Lausanne. Durant les jours qui ont précédé le lions de dollars ont également été
confinement [instauré lundi 30 mars], versés par des entreprises et des
la foule s’est pressée dans les rues de Lagos, personnalités fortunées comme Aliko Dangote,
métropole grouillant de quelque 20 millions l’homme le plus riche d’Afrique.
d’habitants, les clients se sont rués dans les bou- Toutefois, à Ikorodu, un quartier pauvre
tiques pour faire leurs courses avant 23 heures, de la périphérie de Lagos, les promesses des
l’heure prévue pour verrouiller la ville. autorités paraissent coupées des réalités. “On
Mais beaucoup n’ont pu se procurer ce qu’il a faim ! On a faim !” scandent des femmes en
leur fallait à cause de la flambée soudaine des colère, dans l’incapacité d’acheter de la nourri-
prix. “Il y avait des gens qui criaient, ils pleuraient ture. Il y a là Toyin Lawani, célèbre femme d’af-
et ils rentraient chez eux sans avoir rien acheté. faires et créatrice de mode de Lagos. Lawani
Les choses étaient trop chères”, commente Felicia dirige 33 entreprises depuis un seul bâtiment
Emmanuel, une négociante du marché d’Oba- de Lekki, à Lagos. Elle a distribué des paquets
lende. Abiodun Gaji, un autre habitant de Lagos, de nourriture, du gel hydroalcoolique et des
ajoute : “Personne n’a de provisions. Alors, les gens masques qu’elle produit dans son usine. “Je
ont paniqué, ils ont acheté des produits, de la nour- suis venue ici car la majorité de mon personnel
riture… C’est dingue. Ils ont faim, des millions de est d’Ikorodu. Ils m’ont appelée et m’ont expliqué
personnes dépendent de leur petit commerce quo- la situation”, explique-t-elle.
tidien. S’ils ne vendent pas, ils ne mangent pas.” Le Nigeria compte un nombre de logements
Un épicier d’Abuja, la capitale du Nigeria, qui très insuffisant. Les Nations unies parlent de
a préféré garder l’anonymat, nous a déclaré : “Je “terrible crise du logement”. “Des abris de for-
ne peux pas me permettre de rester chez moi. Je tune ne cessent de se développer, déplorait l’année
sais que c’est risqué de sortir, mais si je ne vais pas dernière Leilani Farha, rapporteuse spéciale
chercher de quoi nourrir ma famille, on mourra des Nations unies sur le logement convenable.
de faim avant d’être tués par le virus.” Les conditions de vie y sont inhumaines, je n’ai
peut-être rien vu de pire dans le monde.” De
nombreuses familles vivent dans des apparte-
“Des millions De personnes ments d’une ou deux pièces, faisant partie de
DépenDent De leur petit lotissements dits “à touche-touche”, dont les
occupants partagent la salle d’eau et la cuisine.
commerce. s’ils ne venDent Dans ces conditions, la distanciation sociale
pas, ils ne mangent pas.” est un vœu pieux.
Abiodun Gaji, Beaucoup d’incertitudes planent autour de
Un hAbitAnt de LAgoS la pandémie de Covid-19, mais une chose → 10
10. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

9 ← est sûre : des millions de pauvres sont en


danger de mort au Nigeria à cause d’une mala-
die répandue par de bien moins pauvres qu’eux.
“Tous les cas de premiers malades dont j’ai entendu
parler concernaient des personnes qui rentraient de
l’étranger, c’est-à-dire ceux qui ont les moyens de
voyager, souligne Rolayo Subair, un juriste établi
à Lagos. Les autres cas sont dus à un contact avec
ces individus qui, une fois de retour, ne se sont pas
confinés.”

L’élite touchée. Bon nombre des personnes


diagnostiquées positives au Covid-19 appar-
tiennent à l’élite nigériane. Ce sont souvent
des responsables politiques qui ont continué
à assister à des conférences, des fêtes d’anni-
versaire, des événements de grande envergure,
partout dans le monde. Certains députés nigé-
rians n’ont ensuite pas respecté les règles de
confinement, ce qui a incité le chef de cabinet
du président, Abba Kyari, à rédiger une note
pour lancer une mise en garde sanitaire d’ur-
gence. Ironie du sort, Kyari a confirmé le 30 mars
sur Twitter qu’il avait été lui aussi testé posi-
tif au Covid-19, à son retour d’une réunion en
Allemagne. Comme le dit le juriste Subair, “si
ces gens-là avaient bien voulu se confiner, tous les
autres, ceux qui ne voyagent jamais, n’auraient
rien eu à craindre”.
—Stephanie Busari,

De Beyrouth à tripoli,
Aisha Salaudeen, Bukola ↑ à Rome, le 21 mars.
Adebayo et Lucky Yusuf Pour des milliers
Publié le 31 mars de SDF, impossible
de trouver un refuge.
Photo Alessandro Penso/
The New York Times
la colère s’exprime
à nouveau
L’impACt

Le “Pochvid” PLus morteL que Le covid


Il s’est répandu après seulement quelques jours de confinement
auprès de ceux qui ont encore le cœur à l’humour. Dans les villes
du Burkina Faso, on l’appelle le Pochvid-20, révèle l’éditorialiste
de Wakat Séra. Ce virus “Pochvid” – comprenez “poches vides” –
a atteint une grande partie de la population. “Il a jeté le long des rues VU dU LibAN Les manifestations se multiplient dans les quartiers
les femmes dont les marchandages font fi de la distanciation sociale défavorisés des grandes villes libanaises. Privés de travail et d’aides
d’au moins un mètre préconisée, le boucher, assailli par ses clients, de l’État, les habitants s’affranchissent du couvre-feu imposé pour
qui découpe la viande et encaisse son argent avec la même main lutter contre le coronavirus.
ensanglantée qui va de la carcasse de bœuf à la poche et au visage
pour essuyer cette sueur bien agaçante. Des fonctionnaires surpris
par les mesures d’interdiction de circuler des véhicules de transport
et qui voudraient rejoindre leur ville d’origine pour y toucher leurs —L’Orient-Le Jour Beyrouth manifestations qui se sont produites le 29 mars
au soir à Hay El-Sellom, dans la banlieue sud

L
salaires. Des chauffeurs de taxi n’en pouvant plus, qui ont décidé de
sortir pour travailler, même s’ils doivent mourir du Covid-19”, poursuit e scénario d’un mouvement d’émeutes ram- de Beyrouth, ainsi que dans plusieurs quartiers
le média. En effet, alors que le virus continue de s’étendre au Burkina pant au Liban anticipé par plusieurs ana- populaires et pauvres de Tripoli, en violation
Faso avec 261 cas confirmés au 1er avril, les autorités ont pris lystes avant même l’avènement du Covid-19 du couvre-feu.
des mesures strictes : mise en quarantaine des villes touchées, dont deviendrait-il une réalité ? Dans la capitale du Nord [Tripoli], des dizaines
la capitale, Ouagadougou, fermeture des grands marchés, interdiction Déjà confrontées à une crise socio-écono- de personnes des quartiers défavorisés de Jabal
des rassemblements, fermeture des bars et restaurants…  Mais dans mique sans précédent, les classes les plus Mohsen, Bab El-Tebbané et Nahr Bou Ali sont
ce pays où environ 40 % des habitants vivent au-dessous du seuil défavorisées ont été frappées de plein descendues dans la rue en criant :
de pauvreté, selon les dernières données de la Banque mondiale, fouet par la fermeture imposée dans “Nous voulons manger, nous avons
où il n’y a pas de sécurité sociale, pas d’indemnités chômage, pas le cadre de la mobilisation générale faim. Ne nous confinez pas, nourris-
d’aides… la population est “sans filet” et a désespérément besoin pour endiguer l’épidémie de Covid-19. sez-nous.” Dans des vidéos qui ont
de travailler. Wakat Séra estime que les mesures appliquées Si certains parvenaient encore à sur- rEportAgE largement circulé sur les réseaux
en Europe ne peuvent l’être dans un pays où les gens vivent au jour vivre en cumulant de petits emplois sociaux, certains d’entre eux sont
le jour. Tandis que “Covid-19 et Pochvid-20 se tiennent pour l’instant journaliers, cette dernière soupape de sécu- allés jusqu’à affirmer qu’il était “plus acceptable
par la main, dans une solidarité inquiétante”, il y a urgence rité vient de leur être retirée, avec la ferme- de mourir du coronavirus qu’à cause de la faim”.
car le Pochvid-20 “risque de tuer plus vite que le Covid-19”. ture de la plupart des commerces et services. Un slogan dont les échos ont également retenti
C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre les dans le quartier chiite de Hay El-Sellom, à la
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 CORONAVIRUS : L’URGENCE SOCIALE. 11

différence notable qu’ici des dizaines de jeunes


ont sillonné les rues à moto, un procédé étran- À la une
Dans le sud de l’Italie,
une bombe sociale prête
gement devenu courant dans les zones d’in-
fluence du tandem chiite Amal-Hezbollah. Le
mouvement de protestation a eu lieu dans la

à exploser
rue commerçante Al-Husseiniyé, où la densité
de la population est très élevée à cause notam-
ment du grand marché de légumes et de fruits
qui s’y trouve. Hay El-Sellom est considéré
comme l’un des quartiers les plus pauvres de
la banlieue sud.
Le cri de désespoir visait l’État, certes, mais De nombreuses personnes qui survivaient grâce au travail au noir
également ces deux formations politiques [Amal “PROLÉTAIRES dans les régions méridionales se retrouvent sans revenus du jour
et Hezbollah] qui ne parviennent plus à répondre DE TOUS LES PAYS,
aux doléances et aux besoins urgents de leurs UNISSEZ-VOUS !” au lendemain. Les autorités recensent les premiers signes de “révolte”.
bases populaires respectives ni à contenir leur “La pandémie n’a pas
mécontentement. Annoncé il y a quelques jours atteint son pic [en
par le ministère des Affaires sociales, le plan d’aide

T
Allemagne] que déjà
aux plus pauvres sur lequel planche actuellement les milieux économiques rois millions sept cent mille personnes. Selon été complètement spontanée, puisque “l’initiative
le gouvernement ne verra pas le jour avant au et leurs lobbys les estimations de l’Istat (Institut national est partie d’un groupe Facebook, ‘Révolution natio-
moins deux semaines, un délai extrêmement poussent pour que de statistiques), rapportées par le quotidien nale’, qui compte des milliers d’inscrits”.
long pour les Libanais qui n’ont plus rien. le capitalisme reprenne turinois La Stampa, c’est le nombre d’Ita- “En Sicile, en Campanie, dans les Pouilles, on
son cours normal le plus liens qui travaillent à ce jour sans contrat. risque désormais de se faire voler ses courses, et
vite possible”, dénonce “80% d’entre eux vivent dans les régions du sud tous les jours on entend des nouvelles de pharmacies
POUR DE NOMBREUX le quotidien de gauche du pays où, selon une étude du syndicat CGIL [l’un braquées”, affirme La Repubblica, décrivant une
OBSERVATEURS, C’EST berlinois Neues des plus important en Italie], une personne sur trois situation tendue qui inquiète en plus haut lieu.
Deutschland. travaille au noir. Ce sont des serveurs, des ouvriers, Le quotidien dévoile ainsi un rapport interne
UN PREMIER SIGNAL D’ALARME Le secteur bancaire mais aussi des petites mains de la criminalité qui ne au gouvernement qui prévient “d’un risque de
À PRENDRE AU SÉRIEUX mais aussi la Fédération sont ‘protégés’ par aucun décret du gouvernement révolte et de rébellion, surtout en Italie méridionale”.
des chambres en ces temps de crise, par aucune prestation sociale.” Face à cette situation potentiellement explo-
Dans la rue Al-Husseiniyé, les manifestants de commerce Le résumé de La Stampa présente très bien la sive, explique le Corriere della Sera, le gouver-
ont tenté de rouvrir certains commerces par et d’industrie appellent situation explosive que vit le sud de l’Italie en ce nement italien a décidé le samedi 28 mars de
la force. L’armée est aussitôt intervenue pour à un assouplissement moment. La Sicile, les Pouilles, Naples ou Palerme prendre d’ultérieures mesures dans le but de
les en empêcher sans qu’il y ait de dérapage. des restrictions après sont des régions et des villes où de nombreuses “limiter l’impact social de la crise économique, qui
Pour de nombreux observateurs, les mani- Pâques. Les politiques personnes travaillaient sans contrat. Ces Italiens devrait être très dure”. Parmi celles-ci, la création
festations de dimanche soir apparaissent – parti libéral (FDP) ne sont pas concernés par les mesures exception- “de bons d’achat alimentaires pour une valeur total
comme un premier signal d’alarme à prendre et Union chrétienne- nelles prises par le gouvernement en soutien aux de 400 millions d’euros, qui seront distribués à la
au sérieux, non seulement dans la banlieue démocrate (CDU) entreprises. Ils ont donc perdu toute source de population sur la base des indices de pauvreté dans
sud, où le Hezbollah dit craindre un déborde- en tête – leur emboîtent revenus du jour au lendemain. Et les premières les territoires”. De plus, relate encore le journal,
ment, mais aussi dans les autres régions vul- le pas. Le gouvernement conséquences commencent à se faire sentir. “le Premier ministre, Giuseppe Conte, a annoncé
nérables du pays. maintient ses mesures Ainsi, raconte  le quotidien romain  La qu’il anticipera le versement des 4,3 milliards du
La situation est aussi désastreuse à Tripoli, jusqu’au 19 avril inclus. Repubblica, “jeudi 26 mars, un groupe de per- fonds de solidarité destiné aux communes”.
où une grande partie de la population vit au sonnes s’est présenté aux caisses d’un supermarché L’espoir de l’exécutif est que ces mesures
jour le jour, et où une nouvelle manifestation Lidl de Palerme avec des Caddies remplis de denrées pourront calmer la grogne qui se dessine, car
s’est déroulée hier, cette fois devant le domi- alimentaires et a refusé de payer. Depuis, la police si le spectre de la pauvreté ne s’efface pas dans
cile du mufti du nord du Liban, Malek Chaar, surveille les grands hypermarchés de la ville.” Selon le Sud, certains craignent que le crime organisé
pour protester contre la dégradation des condi- le journal, la tentative de vol de Palerme n’a pas puisse tirer profit de la situation.
tions de vie. “Les mafias sont déjà en train de réfléchir à la
“Près de 80 % de la population survit grâce à façon de s’infiltrer dans le processus de relance des
de petits commerces ou à des métiers artisanaux. L’IMPACT entreprises et des activités économiques fortement
Nombreux sont ceux qui n’arrivent plus à payer le touchées par la crise du coronavirus”, prévient

20$
loyer de leur magasin ou échoppe. Même ceux qui le quotidien romain Il Fatto Quotidiano, qui
avaient des emplois rémunérés se trouvent privés signale un problème principal qui pourrait surgir.
d’une partie ou de la totalité de leur salaire depuis “Petites usines, magasins, restaurants et bars,
des mois”, constate Mohammad Allouche, écri- nombreux sont les petits entrepreneurs qui com-
vain et analyste tripolitain. mencent à cumuler des dettes parce qu’ils ne
La capitale du Nord compte pourtant des C’était le prix du baril de pétrole le 30 mars à New York. peuvent pas payer les fournisseurs ou le loyer
ténors politiques réputés pour leur fortune Du jamais-vu depuis 2002. Cette chute s’explique par la baisse de de leur commerce, explique le journal. C’est la
colossale et qui, selon Mohammad Allouche, la demande provoquée par le ralentissement de l’économie, conjuguée situation parfaite pour les mafias, qui disposent
figurent aux “abonnés absents”. “À eux seuls, ils à une hausse de l’offre. Alors que, depuis 2016, la Russie s’alignait de grandes quantités d’argent liquide.” Celles-ci
peuvent nourrir toute la ville”, dit-il. L’analyste, sur la stratégie de l’Opep et réduisait sa production, cet accord pourraient ainsi “prêter” les sommes néces-
qui n’écarte pas la possibilité de voir les mani- a volé en éclats et le marché est inondé de pétrole. La chute des prix saires, en échange d’“une requête plus ou moins
festations de dimanche dernier se repro- est désastreuse pour certains pays dont les recettes pétrolières explicite de rentrer dans la gestion du commerce”,
duire, voire s’amplifier, ne pense pas qu’elles devraient baisser de 50 à 85 % en 2020, explique le Wall Street conclut Il Fatto Quotidiano. Une proposition
puissent constituer une menace sécuritaire Journal. “L’Iran, l’Irak, l’Algérie, la Libye, l’Angola et le Venezuela qui, pour certains, sera “la seule possibilité de
plus globale. se préparent à réduire considérablement leurs dépenses, alors qu’ils sauver leur entreprise et de ne pas devoir fermer
—Jeanine Jalkh doivent affronter l’épidémie”, note le quotidien américain. boutique pour toujours”.
Publié le 31 mars —Courrier international
12. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

QUEL EST LE PRIX


D’UNE VIE HUMAINE ?
La stratégie de confinement pèse tellement sur l’économie
qu’elle n’en vaut pas la peine, avancent certains, dont Donald
Trump. Alors, quel est le rapport coût-bénéfice d’une vie sauvée ?
Des économistes tentent de répondre à cette question.

—The New York Times New York pauvres risquent plus de mourir s’ils tombent → À Delhi, l’exode
malades. Ce chercheur estime que sur la popu-

P
continue.
eut-on calculer le coût de plusieurs cen- lation dans son ensemble, à chaque fois qu’on Depuis l’annonce
taines de milliers de morts ? Donald Trump perd 100 millions de dollars de revenus dans du confinement,
et des dirigeants de grandes entreprises l’économie, une personne supplémentaire meurt. le 24 mars,
s’élèvent contre l’interruption prolongée Les organismes publics font régulièrement ce des dizaines
de l’activité économique aux États-Unis – type de calculs. Pour décider de lancer ou non de millions
qui a déjà mis des millions de personnes la dépollution d’un site, par exemple, l’Agence de travailleurs
au chômage – pour tenter d’enrayer la pandé- de protection de l’environnement (EPA) se base migrants fuient
mie de Covid-19. sur un coût estimé de 9,5 millions de dollars par les grandes villes
“Les Américains veulent reprendre le travail”, vie sauvée. D’autres structures ont recours à ce indiennes pour
a écrit le président américain sur Twitter le type de calculs pour décider, ou non, de réamé- tenter de rejoindre
24 mars, ajoutant : “LE REMÈDE NE DOIT PAS nager un carrefour et limiter les accidents, ou leurs régions
ÊTRE (largement) PIRE QUE LE PROBLÈME !” de renforcer les normes de sécurité dans une d’origine. Photo
Il a ainsi soulevé une question qui occupe les entreprise. Le ministère américain de l’Agricul- Johann Rousselot/
économistes depuis longtemps : comment une ture a un outil pour estimer le coût économique Signatures
société peut-elle mettre dans la balance la santé – soins médicaux, décès prématurés, chute de Un ralentissement économique important est
économique et la santé de la population ? la productivité pour les cas non mortels – des inévitable même si les pouvoirs publics n’im-
Selon certains économistes favorables à la maladies d’origine alimentaire. posent pas le confinement, car de toute façon,
fin des restrictions actuellement imposées aux Aujourd’hui, plusieurs économistes ont décidé les citoyens évitent de se rendre sur leur lieu
entreprises, les gouverneurs d’État et même la de se mouiller et d’appliquer ce raisonnement à de travail et dans les magasins, pour se préser-
Maison-Blanche ont mal évalué les coûts et les la pandémie de Covid-19. Dans un article paru le ver au maximum de la contagion. Dans le scé-
avantages de ces mesures. Toutefois, il y a un 23 mars, Martin S. Eichenbaum et Sergio Rebelo, nario de l’isolement volontaire, les chercheurs
large consensus parmi les économistes et les de la Northwestern University, en coopération estiment que la consommation aux États-Unis
spécialistes de la santé publique pour estimer avec Mathias Trabandt de l’université libre de baisserait de 800 milliards de dollars en 2020,
que lever les restrictions alourdirait considéra- Berlin, se sont appuyés sur le chiffre de l’EPA soit un recul d’environ 5,5 %.
blement le bilan humain lié au nouveau corona- pour déterminer le moyen optimal de ralentir D’après des projections épidémiologiques,
virus – et aurait peu d’effets bénéfiques durables la propagation de la maladie sans encourir des dans la mesure où le virus se propagerait
sur l’économie. “L’analyse coûts-avantages a son coûts économiques supérieurs aux avantages. alors librement, il infecterait rapidement
utilité, mais dès qu’on fait ce calcul, les résultats sont un peu de plus de la moitié de la population
si accablants qu’on sait tout de suite quoi faire sans avant que l’immunité collective ne ralentisse
chercher plus loin”, assure Justin Wolfers, écono- sa progression. En s’appuyant sur un taux de
miste à l’université du Michigan. Selon lui, il n’y L’IMPACT mortalité d’environ 1 % des personnes conta-
a qu’un seul scénario où lever les restrictions minées, 1,7 million d’Américains mourraient

1,1
serait plus avantageux qu’absorber le coût des en un an. Au contraire, contenir le virus en
vies perdues : c’est si “les épidémiologistes nous contractant l’activité économique ralentirait
mentent sur le nombre de morts”. la propagation de la maladie et limiterait la
Mettre dans la balance le bilan économique mortalité, mais entraînerait un bilan écono-
et les vies humaines paraît forcément grossier. mique plus lourd.
Mais les sociétés accordent aussi de l’importance MILLION DE SALARIÉS L’équipe de chercheurs affirme que la politique
à diverses choses comme les emplois, la nourri- sont concernés par la fermeture des usines automobiles “optimale” – qui met dans la balance les pertes
ture et l’argent pour payer les factures – paral- en Europe, au 31 mars, selon l’Association des constructeurs financières et les décès – exige des restrictions
lèlement à la faculté de gérer d’autres besoins européens d’automobiles. Ce chiffre, précise L’Écho, ne tient pas qui ralentiront sérieusement l’économie. Dans
et d’éviter d’autres formes d’aléas. compte de la chaîne des fournisseurs. “L’industrie automobile cette hypothèse, le déclin de la consommation
“Appauvrir les gens a aussi des répercussions sur emploie directement 2,6 millions de personnes en Europe. en 2020 représenterait 1800 milliards de dol-
la santé”, fait valoir Kip Viscusi, un économiste Avec les emplois indirects, ce chiffre monte à 13,8 millions”, lars, mais il y aurait 500000 morts en moins.
à l’université Vanderbilt qui a consacré sa car- ajoute le quotidien belge. En France, les immatriculations ont Cela revient à 2 millions de dollars d’activité
rière à l’utilisation d’outils économiques pour chuté de plus de 70 % en mars par rapport à l’année dernière. économique perdus par vie sauvée. Dans ce cas,
évaluer les coûts et les avantages des réglemen- Aux États-Unis, la baisse atteint 35 %, annonce Barron’s. “il faut aggraver la récession”, conclut Martin
tations. Les chômeurs se suicident parfois. Les Eichenbaum. Sachant qu’il y a des limites au
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 Coronavirus : l’urgenCe soCiale. 13

Contexte
“Un hara-kiri
économique”
Quand la stratégie sanitaire “Laisserons-nous mourir l’économie tchèque
oublie l’impact social dans l’intérêt de protéger la vie ?”
se demandaient eux aussi deux anciens
gouverneur et vice-gouverneur de la Banque
●●● les spécialistes de la simplifiées du monde réel. centrale tchèque dans une tribune publiée
modélisation de la propagation “Le rapport n’a pas évalué dans le quotidien économique Hospodárské
des maladies infectieuses l’impact social et économique Noviny le 19 mars, quelques jours
sont devenus de précieux alliés des stratégies mises en place après l’adoption des premières mesures
des décideurs politiques. pour ralentir l’épidémie”, de confinement.
et “c’est une énorme précise d’ailleurs la revue
responsabilité”, insiste Caitlin scientifique Nature à chaque ●●● tout en admettant qu’il est
rivers, épidémiologiste fois qu’elle relaie des études  “compréhensible que la société s’efforce
au Johns Hopkins university de l’imperial College london de réduire la menace directe que le nouveau
Center for Health security, depuis le début de la crise. virus fait peser sur les vies”, les deux financiers
citée par Science. Pour ira longini, biostatisticien Zdenek tuma et mojmír Hampl regrettaient
“Des villes et des nations spécialisé dans les maladies que “les gouvernements de nombreux pays
entières ont été confinées infectieuses à l’université se concentrent exclusivement sur l’aspect
sur la base de prévisions de Floride, c’est justement sanitaire sans tenir suffisamment compte des
réalisées à la va-vite qui, ce qui devrait changer. conséquences socio-économiques des mesures
souvent, n’ont pas été “Nous devrions probablement adoptées”. selon eux, “nous ne devrions pas
examinées par un comité contacter des modélisateurs oublier que le but d’un traitement n’est pas
de lecture”, relève la revue économiques et essayer d’éliminer une maladie à tout prix mais de faire
américaine. Ce n’est cependant de tenir compte [de leurs en sorte que la qualité de la vie soit meilleure
pas la science derrière ces résultats]”, dit-il à Science. après qu’avant”. Plus loin, lils avançaient
modèles qui est critiquée. plusieurs chiffres pour étayer leur froid
le problème, c’est la nature raisonnement. “Toute société ne peut consacrer
même des modèles, qui ne qu’une partie de ce qu’elle produit aux dépenses
sont que des représentations de santé. Dans le cas de la République tchèque,
cela représente environ 7,5 % de son PIB.
Dans la situation actuelle, si nous considérons
sacrifice : au-delà d’un certain point, il ne serait un bébé. Cass Sunstein, juriste qui a travaillé les estimations des pertes économiques
pas pertinent d’accentuer les pertes écono- pour le gouvernement d’Obama, avait suggéré et du nombre de morts qu’il pourrait y avoir avec
miques pour sauver plus de monde. de fonder les stratégies de l’État sur le nombre des mesures moins drastiques, nous parvenons
Le modèle, précise-t-il, dépend en grande d’années de vie préservées, par opposition au à une somme de plusieurs dizaines voire
partie des hypothèses qui l’alimentent. Et les nombre de vies sauvées, ce que font d’autres de plusieurs centaines de millions de couronnes
économistes continuent de peaufiner leur tra- pays. D’après lui, “une politique qui protège les pour chaque vie sauvée. C’est une disproportion
vail. Le rapport entre coût et avantage évoluera jeunes est préférable, à cet égard, à une initia- qui saute aux yeux, sans oublier que cet argent
si on estime que le système de santé risque tive identique qui permet de sauver les personnes manquera ensuite pour soigner d’autres malades.
d’être submergé par les cas de Covid-19, exa- plus âgées”. Est-ce donc une politique raisonnable ?” “
cerbant ainsi le taux de mortalité. Cela jus- Pendant la présidence de George W. Bush, Bien sûr, on peut objecter qu’une vie n’a pas
tifierait un confinement plus radical, mis en l’EPA a tenté d’adopter cette méthode. Pour de prix et que sa valeur est inestimable,
œuvre plus rapidement. déterminer les coûts et les avantages d’une loi reconnaissaient-ils. Mais cette façon de penser
réglementant des émissions de suie des cen- signifierait alors que nous devrions empêcher
trales au charbon, l’agence a dû calculer com- tout le monde, dès demain, sous le contrôle
“appauvrir les gens bien valait une baisse de la mortalité précoce. de la police, de conduire, de boire de l’alcool,
a aussi des répercussions Au lieu d’évaluer à 6,1 millions de dollars chaque
vie sauvée, comme par le passé, elle a appliqué
de fumer, de pratiquer des sports extrêmes,
de mal manger…” évoquant “un hara-kiri
sur la santé.” une décote liée à l’âge : les personnes de plus économique” dans un pays – la république
Kip Viscusi, éCOnOmiste de 70 ans ne valaient que 67 % d’une personne tchèque – il est vrai relativement épargné
à l’université vanderbilt plus jeune. L’Association américaine des per- par la pandémie, les deux financiers estiment
sonnes retraitées (AARP), entre autres, a vive- que “si nous sommes en guerre, un terme
Tout se résume à ce que vaut une vie. ment protesté. Et l’EPA a laissé tombé. Mais politique forcément exagéré, il convient alors
On arrive parfois à des chiffres surprenants. en accordant la même valeur à toutes les vies, de définir clairement le moment où nous
Comme l’a noté le philosophe australien Peter l’agence a implicitement dévalué les années considérerons que nous l’avons gagnée.
Singer, spécialiste de la bioéthique, on peut restant à vivre des jeunes. À ce régime-là, les restrictions peuvent durer
sauver une vie dans les pays pauvres pour Le Covid-19 semble beaucoup plus souvent encore quelques années. Certes, nous aurons
2 0 00 ou 3 0 00 dollars, et beaucoup d’entre mortel pour les séniors. Mais Donald Trump entre-temps sauvé des vies, mais l’économie,
elles ne sont pas sauvées pour autant. “Quand a déclaré le 24 mars que tout en protégeant les elle, sera morte.” une conclusion austère,
on compare ces chiffres avec la somme de 9 mil- plus vulnérables, l’économie pourraient “repartir “peut-être controversée mais indispensable”
lions de dollars, c’est dingue”, relève-t-il. à fond” sous trois semaines. “Les seniors seront selon ses auteurs, que, dès le lendemain dans
Le débat prend un tour encore plus délicat protégés et choyés, a-t-il lancé sur Twitter. Nous le même journal, un critique parmi de nombreux
quand on tient compte de l’âge des victimes. pouvons faire deux choses à la fois.” autres dans toute la presse tchèque a qualifiée
On en vient à se demander si sauver une per- —Eduardo Porter et Jim Tankersley de “dilemme des banquiers d’un monde cruel”.
sonne de 80 ans est aussi important que sauver Publié le 25 mars —Courrier International
14. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

CoNtrovErsE

Faut-il assouplir les mesures Repères


Bolsonaro
de restriction ?
geL des
dividendes
bancaiRes
Le 27 mars, la Banque cherche
Les milieux économiques allemands poussent à la reprise d’un rythme
centrale européenne
a demandé aux banques
de “ne pas verser
des Boucs
d’activité plus soutenu, tandis que le gouvernement temporise. de dividendes pour
les exercices 2019
et 2020 jusqu’au
émissaires
1er octobre prochain,
—Der Standard Vienne si l’augmentation exponentielle des cas se pour- au moins”. L’objectif :
suivait. Or c’est précisément ce qui se produi- “accroître la capacité Le chef de l’État brésilien prône
oUi rait si l’on s’empressait d’annuler ces mesures à absorber les pertes la réouverture des écoles
draconiennes, comme le souhaiteraient cer-

M
et à soutenir les prêts
ême si l’on n’est pas encore sûr de l’éten- tains. C’est surtout en Allemagne, où la restric- aux ménages, et aux et des commerces et entend
due de l’impact, une chose est certaine : tion des contacts a tout juste été mise en œuvre entreprises pendant rejeter la responsabilité
le coronavirus va précipiter l’économie [depuis le 22 mars], que les porte-parole des la pandémie”. Selon – et surtout les coûts –
mondiale dans la récession. Les salariés milieux économiques sont déjà dans les star- Le Soir, il n’y a “pas de la future crise économique
et les entreprises doivent-ils désormais ting-blocks. C’est beaucoup trop tôt. En Chine, d’éventuelles sanctions
s’attendre à errer pendant des années il a fallu attendre six semaines, voire plus, avant à la clé jusqu’à présent
sur les autorités locales.
dans une vallée de larmes ou la reprise survien- les premiers assouplissements. mais un devoir
dra-t-elle immédiatement après la chute ? C’est De même, certaines figures de proue des milieux de justification exigé
la question qu’il faut se poser. économiques, pour donner un semblant de fai-

A
de l’intéressée
Tout dépend en grande partie du temps durant sabilité à leur appel à une normalisation rapide, et du superviseur local près avoir durement critiqué les mesures
lequel les activités devront continuer à être aussi proposent des mesures d’accompagnement qui (en l’occurrence, de confinement prises par plusieurs gou-
rigoureusement limitées qu’aujourd’hui. Après reviennent à engager la société sur une trajectoire en Belgique, la Banque verneurs brésiliens pour lutter contre le
que la plupart des commerces et des restaurants calamiteuse. Afin de réintégrer les plus jeunes, nationale).” coronavirus, Jair Bolsonaro a semblé
ont baissé le rideau, l’industrie s’est retrouvée en moins exposés au danger mortel du Covid-19, Le quotidien belge note changer de posture le 31 mars, appelant
état de choc. Même là où la production continue dans le processus de production, il faudrait conti- que “les positions sont à “un grand pacte pour préserver la vie”
à un niveau réduit, la fermeture des frontières nuer jusqu’à nouvel ordre à exclure les plus âgés, plus ou moins strictes, mais aussi “des emplois”, point principal de son
menace la chaîne d’approvisionnement. Non seu- plus vulnérables, de la vie publique, nous dit-on. selon les pays”. discours. Dès le lendemain pourtant, il dénonçait
lement cela a un coût en termes de bien-être et Cela équivaudrait de facto à un internement des Depuis, le Royaume- sur ses réseaux sociaux une supposée pénurie ali-
d’emplois, mais, en outre, la sécurité du ravitail- plus de 65 ans et à une scission de la société. Uni et la Nouvelle- mentaire qui serait provoquée par les autorités
lement s’en trouve peu à peu fragilisée. C’est à Soit un coût exorbitant. Zélande ont emboîté locales, relayant une vidéo montrant un entrepôt
bon droit que la classe politique redoute une pro- —Irene Brickner le pas à l’UE, annonce de produits alimentaires dégarni. Mais la société
gression de l’épidémie en cas d’assouplissement Publié le 28 mars le Financial Times. d’approvisionnement a certifié que son niveau
des mesures. Mais les dégâts subis doivent aussi de stocks était inchangé, obligeant Bolsonaro à
être pris en compte. D’autant plus que cela ne effacer son tweet.
concerne pas “seulement” l’économie. La hausse Ce n’est pas la première fois que Jair Bolsonaro
du chômage et de la misère entraîne souffrances L’impACt invoque la crise économique et sociale pour
morales et violences domestiques. défendre une limitation du confinement au Brésil.
Le gouvernement devrait donc rapidement pro- Royaume-uni Le noRd en pRemièRe Ligne “La panique est une maladie. Les dégâts de ce
poser un plan en plusieurs étapes afin de réta- Dans le nord de l’Angleterre, région historiquement industrielle, climat [de panique] seront beaucoup plus graves que
blir la confiance. Ce dernier devrait protéger les travailleurs occupent des emplois moins adaptés au télétravail ceux du virus lui-même”, a-t-il averti, lundi, lors
les groupes à risque, durcir les règles d’hygiène, que dans la région de Londres, plus prospèret. Et avec cette d’une interview à la chaîne RedeTV ! “Le peuple
maintenir la fermeture des établissements sco- épidémie, ce facteur risque d’aggraver ces inégalités de manière va avoir du mal à survivre”, a-t-il ajouté, assurant
laires et augmenter le nombre des tests. Mais il brutale, alerte The Economist. En effet, dans et autour de la que les Brésiliens ne demandent qu’une chose,
ne faudrait pas plonger durablement l’économie capitale, les “cols blancs” peuvent continuer à travailler et donc “recommencer à travailler”.
et la société dans le coma à cause du coronavirus. à percevoir un salaire. Ces “travailleurs plus flexibles sont aussi Selon des collaborateurs du cabinet présidentiel,
—Andreas Schnauder ceux qui touchent les plus hauts salaires. D’après la Resolution interrogés par un éditorialiste du portail d’infor-
Publié le 28 mars Foundation, près de la moitié des employés les mieux payés mation UOL, cette posture critique à l’égard des
du pays peuvent pratiquer le télétravail, alors qu’ils sont moins mesures de confinement prises au niveau local
de 10 % à pouvoir en faire autant dans les quatre déciles les moins sert aussi au président brésilien à “se prémunir
bien payés”, précise l’hebdomadaire. Pour les ouvriers, contre les futures demandes de fonds des États au
NoN techniciens et manutentionnaires affectés par le confinement gouvernement fédéral”. Le gouvernement estime
que les deniers publics du pays “ne pourront pas

T
et la fermeture des usines, c’est une autre histoire. Certes,
out a un coût : cette phrase a rarement été le gouvernement a prévu de payer 80 % de la paie des travailleurs garantir un plan de soutien à ceux qui se retrouvent
d’une plus grande justesse et d’une plus sur le point de perdre leur emploi, “mais les bas salaires sans emploi avec la paralysie de l’économie”, ana-
grande gravité qu’aujourd’hui. L’interdiction vont être confrontés à des difficultés disproportionnées lyse UOL. “La stratégie adoptée est donc de reje-
de tout contact, qui vise à enrayer la propa- en ne touchant que quatre cinquièmes de leur salaire”. ter la responsabilité sur les gouvernements d’État.”
gation du coronavirus, étouffe l’économie. En deux semaines, 950 000 demandes d’Universal Credit, Cette analyse est partagée par Folha de São
Pourtant, selon les spécialistes qui conseillent un dispositif regroupant six allocations, ont été déposées Paulo, qui s’inquiète du manque de coordination
les gouvernements, il n’y a pas d’autre solution dans tout le pays. Cette hausse vertigineuse traduit des baisses nationale pour contenir l’épidémie. Au Brésil, “le
si l’on veut sauver la vie de ceux qui risqueraient de revenus et des pertes d’emploi. manque d’action de l’exécutif a poussé les gouver-
le plus d’être sévèrement atteints et de mourir neurs et les maires à imposer des mesures urgentes de
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 CORONAVIRUS : L’URGENCE SOCIALE. 15

confinement. Les gouverneurs critiquent Bolsonaro, défis que l’humanité ait eu à relever. “Évidemment,
[qui] ne veut pas partager les coûts de ces décisions”, le coronavirus me fait peur, reconnaît volontiers
observe Folha. Le journal établit un parallèle avec ce marchand de 77 ans. Mais au fond j’ai plus peur
la situation italienne, où les mesures de conten- de mourir de faim. Si je ne vais pas travailler, c’est
tion avaient d’abord été critiquées par certains simple, aujourd’hui je ne mange pas.”
présidents de région, avant que, face à la gravité Jorge regarde la marée d’ouvriers et de com-
de la situation, les différents niveaux de pouvoir merçants qui débouche du couloir menant sur
ne finissent par mieux coopérer. le quai du métro. Comme eux, et malgré son âge
“Il est clair que le gouvernement de Bolsonaro n’est avancé, explique-t-il, il doit prendre le métro
pas disposé à prendre en charge les coûts politiques très tôt pour aller s’installer sur un tianguis
de mesures drastiques dans un contexte où l’écono- [marché] et vendre ses marchandises – ou en
mie ne va pas bien et où l’exécutif est fragile”, ajoute tout cas essayer les vendre. Alors le marchand
le quotidien de São Paulo. jette un œil désabusé sur son diable et hausse
“Le manque de coordination des mesures de confi- les épaules : manquer un jour de “boulot”, c’est
nement compromet l’efficacité du contrôle de l’épidé- pour lui hors de question.
mie. Au lieu de coordonner et d’anticiper, les actions “Si je devais me mettre en quarantaine, je le ferais.
Mais qui me donnerait à manger ? Je vis au jour le
jour, moi, comme tous ceux que vous voyez là”, fait-
“BOLSONARO PERD LE SOUTIEN il remarquer en désignant le quai et ses voya-
DE SECTEURS INFLUENTS QUI geurs qui attendent leur métro, chargés de gros
sacs, un masque sur le visage pour quelques-uns,
JUSQU’À IL Y A PEU CONTINUAIENT une mine pleine de sommeil pour tous. “Hier, j’ai
DE L’APPUYER.” fait les courses pour la semaine et j’ai dépensé ce que
Le quotidien “Folha de São Paulo”, j’avais. Si je ne travaille pas, je fais quoi ? Comment
je paie l’électricité, la taxe d’habitation, la nourri-
ture ? lance-t-il. Je n’aurais plus de quoi vivre, il faut
des autorités fédérales provoquent des frictions”, que je travaille coûte que coûte.”

Travailler
avertit Folha. Cette stratégie ne sera pas forcé- Dans un autre couloir, Delfina Martínez pro-
ment payante pour Jair Bolsonaro, qui “perd le ↑ À Mexico. Sur son gresse difficilement avec son énorme carton posé
soutien de secteurs influents qui, jusqu’à il y a peu, orgue, ce musicien sur le dos. À la question de savoir si elle pour-

coûte
continuaient de l’appuyer”, estime le quotidien. des rues a écrit : rait s’arrêter de travailler à cause du coronavi-
Des analystes interrogés par le site InfoMoney “Je ne peux pas rester rus, ou si elle pourrait le faire depuis chez elle, le
estiment que Jair Bolsonaro peut vouloir se servir à la maison, je dois temps que la situation s’améliore, cette femme

que coûte
de son “apparent isolement politique” pour “ren- trouver de quoi de 55 ans répond par un sourire las. Ce n’est pas
forcer son image de figure de l’antiestablishment”. nourrir ma famille.” un luxe qu’elle peut se permettre, finit-elle par
Mais il n’est pas certain que son mandat en res- Photo Jeoff rey dire. Pas plus que les 30 millions de Mexicains
sorte indemne, préviennent-ils. Guillemard/Haytham qui comme elle, selon les chiffres 2019 de l’Inegi
En réalité, “un éventuel succès” de l’équipe éco- Pictures [l’institut national de statistiques], tirent leur
nomique du gouvernement “est l’une des deux subsistance de l’économie informelle, en parti-
conditions qui pourraient sauver le gouvernement culier de la restauration et du commerce ambu-
Bolsonaro de l’isolement politique et maintenir VU DU MEXIQUE À Mexico, lants et des travaux agricoles, ou encore comme
son avantage” pour la prochaine élection prési- marchands ambulants, femmes employés de maison.
dentielle de 2022, concluent ces observateurs. “Si je ne travaille pas, je ne mange pas, et mes
L’autre condition étant “l’aff rontement efficace de ménage ou employés payés enfants non plus”, résume Delfina Martínez. Un
de la crise du coronavirus”. à la journée sont les millions constat sans appel, visiblement partagé par tous
—Courrier international de victimes collatérales ceux qui se pressent dans les couloirs de Pantitlán
du coronavirus. Car c’est la misère ce matin-là : travailler hors du cadre légal, c’est
une vie bien différente de celle qu’on mène sur le
et la faim qui les guettent Paseo de la Reforma, dans le cœur économique
LA MESURE s’ils arrêtent leur activité. de la capitale, et dans d’autres zones où les mul-
tinationales sont très implantées.

20 %
Là-bas “c’est un autre Mexique”, lance l’em-
ployée de maison, Nieves Navarrette, comme si
—Animal Politico (extraits) Mexico le Paseo de la Reforma était sur une autre planète,
et non une avenue située à quelques kilomètres.

I
l est 7 h 30 du matin, ce mercredi 18 mars, Mais Nieves n’exagère pas. Pour cette femme de
DE BAISSE DE TRAITEMENTS ET DE SALAIRES et dans les couloirs de la station de métro 55 ans, les conventions collectives, les salaires
C’est la proposition faite par le gouvernement uruguayen Pantitlán, à Mexico, Jorge Alvarado avance et les avantages de ceux qui travaillent dans les
au Parlement, le 26 mars. Ce dispositif, établi pour une durée initiale au milieu d’un flux dense de voya- grandes entreprises, les banques inter-
de deux mois, concerne le président et les ministres, les parlementaires geurs, qui tous se pressent pour nationales ou les ambassades, sont de
et élus nationaux, les directeurs d’institutions publiques monter dans une rame d’une des la science-fiction. “Nous, les femmes de
et de services décentralisés de l’État. Cette mesure fait partie quatre lignes qui passent ici en ménage, ne pouvons pas nous permettre
d’un ensemble d’économies sur les dépenses publiques proposé direction du centre de la capitale. REPORTAGE d’être absentes car personne ne s’occupe de
par le président uruguayen, Luis Lacalle Pou, qui vient d’entrer Tout en tirant derrière lui un diable nous. Nous devons aller au travail tous les
en fonctions le 1er mars. L’idée est d’alimenter un “Fonds coronavirus” où s’empilent boîtes de fers à repasser, de réveils jours, quoi qu’il arrive”, ajoute Nieves, qui peine en
destiné à financer le soutien à l’économie du pays, fonds qui compte et autres objets, il confirme l’avoir entendu ce montant les escaliers et esquive les vieux à l’air
déjà quelque 400 millions de dollars attribués par l’État. matin à la radio : le coronavirus a gagné la planète triste qui vendent des paquets de chewing-gum
entière, et la pandémie est l’un des plus grands pour quelques pièces de monnaie. → 16
16. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

15 ← Anselmo Salgado, 68 ans, est l’un de ces


vieux moroses, bien qu’il ait un travail comme
agent d’entretien. Appuyé sur son balai, il
Les riches doivent aider
explique d’une voix enrouée et légèrement
enrhumée qu’en ce moment, il doit travailler
deux fois plus pour pouvoir manger. Anselmo
Les pLus pauvres
a également entendu parler du coronavirus,
mais pour lui un virus de plus, ou une catas-
trophe de plus ne change rien.
“Si les autorités me disent que je dois arrêter, je ne
pourrai pas. De quoi je vivrais ?” s’interroge-t-il.
Gustavo Martínez, en revanche, est salarié,
et son entreprise l’a autorisé faire du télétra- VU dE siNgApoUr L’épidémie frappe tout le monde indistinctement,
vail. Enfin presque. Il se rend au travail un jour mais les pauvres et les précaires de manière bien plus cruelle.
sur deux et se relaie avec d’autres collègues afin Dans cette situation, il est du devoir des plus riches – que ce soit
d’éviter les regroupements. Mettre en place des
mesures sévères pour contenir le virus, notam- à l’échelle nationale ou internationale – d’aider les plus faibles.
ment confiner des millions de personnes chez
elles et demander à l’armée ou à la police d’in-
fliger aux contrevenants une amende, comme
cela se passe en Espagne, en Italie ou en France, —Lianhe Zaobao Singapour des énormes lacunes du pays dans la prévention
va être très compliqué à instaurer au Mexique, des épidémies. Et l’importance de la population

D
pense Gustavo. Pour l’instant, la seule solution epuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19 fait craindre que la situation prenne une tour-
pour éviter la propagation massive du corona- à Wuhan, en Chine, le virus s’est propagé nure dramatique, avec de très nombreux morts.
virus c’est, selon lui, de “respecter les consignes sur toute la planète en seulement quelques D’autres pays peu développés et densément peu-
d’hygiène” que le gouvernement fédéral établit mois. Le nombre de malades et de décès plés comme l’Égypte, l’Afrique du Sud, le Brésil
au quotidien. augmente à un rythme exponentiel, pla- ou l’Indonésie sont confrontés au même genre
Dans le métro, des affiches illustrées expliquent çant au bord de la paralysie les systèmes de menace. Si jamais ils connaissent des foyers
aux gens les gestes barrières que les autorités de santé publics des différents pays. Les mesures épidémiques avant que l’épidémie ne recule dans
sanitaires répètent avec insistance pour éviter extrêmes de confinement prises au niveau natio- les pays développés, ils risquent fort de se retrou-
la contagion. Mais personne ne respecte une nal ont mis à l’arrêt toute la vie sociale et écono- ver livrés à eux-mêmes.
consigne de sécurité essentielle : maintenir une mique, et une menace de grave récession plane Pour les pays moins développés, la menace
“distance de sécurité” de deux mètres entre les per- sur l’économie mondiale. Et même si le virus fait n’est pas seulement sanitaire ; il existe égale-
sonnes. Il est tout simplement impossible de s’y des ravages aussi bien chez les nantis que chez ment pour eux le risque d’une récession écono-
conformer, même un jour comme ce mercredi, les pauvres, les pays et régions riches sont plus mique et celui de la famine. Alors que l’industrie
où il y a un peu moins de monde que d’habitude. aptes à y faire face que ceux qui manquent de du tourisme est en sommeil et que la demande
Car à 8 heures, dans la station Pantitlán, les ressources financières. Au sein de toutes des pays développés en produits de
trains déversent leur flot de voyageurs qui se les sociétés, la classe aisée est nettement base a plongé, les pays moins dévelop-
pressent et jouent des coudes pour rejoindre moins touchée dans ses moyens de subsis- pés, à l’économie monoproductive, se
les grands escaliers où ils prendront leur cor- tance que les classes moyenne et inférieure. retrouvent pris entre la nécessité d’en-
respondance et continueront leur périple dans Certes, les pays riches sont noyés jusqu’au Édito diguer l’épidémie et celle de continuer
la grande ville. cou dans leurs propres problèmes et n’ont à travailler pour survivre. Comme l’a
 —Manu Ureste pas le temps de s’occuper de la situation ailleurs. souligné le Premier ministre pakistanais, Imran
Publié le 19 mars Pourtant, si même les pays développés aux riches Khan, s’il imposait un confinement, les gens qui
ressources sont mis à mal par l’épidémie, que dire échapperaient au virus finiraient par mourir de
des pays et régions moins développés dépourvus faim. Les considérations humanitaires les plus
d’un système de santé de base, et à l’économie élémentaires imposent aux pays développés de
L’impACt domestique à la traîne ! Ainsi, l’Inde, deuxième proposer au plus vite leur aide, d’autant plus que
pays le plus peuplé du monde avec 1,3 milliard c’est dans leur intérêt.
EspagnE grèvE dEs loyErs d’habitants, a annoncé le 24 mars le confine- Le Fonds monétaire international s’est dit prêt
Les différents syndicats de locataires espagnols ont lancé ment total de ses citoyens pour trois semaines, à mobiliser sa capacité de prêt de 1 000 milliards
le 1er avril un appel à ne plus payer les loyers. Une “grève des loyers” avec interdiction de sortir de son domicile sauf de dollars pour aider les pays dans le besoin. À
inédite, motivée par le fait que les syndicats estiment “totalement pour des achats de première nécessité. Le len- l’issue du sommet du G20 qui vient de se tenir en
insuffisantes” les mesures d’aide aux locataires annoncées la veille demain, les autorités de New Delhi ont lancé un visioconférence, les pays membres ont annoncé
par le gouvernement, souligne le site Público. Celui-ci a annoncé plan d’aide d’urgence de 20,6 milliards d’euros leur intention d’injecter plus de 5 000 milliards
le déblocage de centaines de millions d’euros pour les locataires à destination des plus pauvres sous forme de de dollars dans l’économie mondiale. C’est un
les plus affectés par la crise économique que traverse le pays depuis transferts de liquidités, mais aussi d’aide ali- devoir pour les pays riches d’aider les pays moins
le déclenchement de “l’état d’alarme”, le 15 mars. mentaire directe. Près de 800 millions de per- développés à affronter l’épidémie en leur four-
Parmi ces mesures : des crédits à taux zéro pour les personnes sonnes répondraient aux critères d’attribution nissant, dans la mesure de leurs possibilités, du
affaiblies financièrement (travailleurs indépendants ou en chômage de ces allocations. matériel et des médicaments pour combattre la
technique…) et des aides directes jusqu’à 900 euros pour Certes, au 30 mars, l’Inde compte [quelque] maladie et éviter encore plus de pertes humaines
les personnes spécialement touchées (chômeurs, victimes 1 000 cas confirmés de Covid-19 et seulement inutiles. Le virus ne connaît pas de frontières :
de fermeture d’entreprises…). Mais les syndicats, toujours selon [une trentaine] de décès liés à la maladie, mais pour les pays développés, aider les pays moins
Público, “considèrent que les crédits accordés ne visent qu’à garantir compte tenu de la grande promiscuité dans laquelle développés à lutter contre l’épidémie, c’est aussi
que les propriétaires puissent continuer à toucher des loyers qui ont vivent de nombreux Indiens et de la fragilité accroître leurs propres capacités de protection
augmenté en moyenne de 40 % depuis 2013, une situation du système de santé, la plupart des spécialistes et de défense.
déjà dénoncée par les syndicats”. redoutent une explosion de l’épidémie au cours Au niveau national, leurs gouvernements doivent
des prochaines semaines, notamment à cause également prendre conscience de la fragilité des
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 Coronavirus : l’urgenCe soCiale. 17

Une leçon
pour les puissants
vu d’ouganda L’arrivée du Covid-19 en Afrique fait craindre
le pire pour les plus démunis. Mais pour une fois, les autocrates
ne sont pas plus à l’abri, explique cette journaliste ougandaise.

—The Guardian Londres acheter de quoi nourrir leurs enfants le soir même
de stocker des conserves, d’arrêter les transports

P
our la première fois depuis 2013, en Ouganda, publics et les commerces sans proposer de solu-
nous avons le droit de nous réunir à plus tion de remplacement ou d’insister sur la distan-
plus démunis face à la pandémie. Une enquête ↑ Dessin de Chappatte de trois sans avoir à en informer la police. ciation sociale sans s’attaquer à la question des
réalisée à New York montre que les ghettos sont paru dans Le Temps, Une partie de la loi sur “l’ordre public”, qui logements surpeuplés des villages et des taudis.
les quartiers les plus touchés par l’épidémie. Alors Lausanne. empêchait les gens de se rassembler et visait La famille de Yoweri Museveni et les membres
que les classes moyenne et supérieure peuvent à étouffer toute opposition, a en effet été du gouvernement se rendent régulièrement à
faire du télétravail, les couches sociales inférieures déclarée inconstitutionnelle le 26 mars. Malgré l’étranger pour se faire soigner. Ils ne sont jamais
comptent de nombreux travailleurs manuels qui cette victoire, la plupart des Ougandais évitent la confrontés aux caprices d’un système de santé
risquent de ne plus avoir de quoi faire bouillir la foule et restent chez eux. Car, au même moment, incompétent. L’Ouganda consacre plus de 60 mil-
marmite s’ils arrêtent leurs activités. Ils conti- le Covid-19 est arrivé. lions de livres [68 millions d’euros] aux soins
nuent donc à travailler malgré le danger. De même, Même les détracteurs les plus acharnés du pré- médicaux des membres du gouvernement, mais
les personnes, de plus en plus nombreuses, qui sident Yoweri Museveni, qui est au pouvoir depuis ne compte que 55 lits de soins intensifs pour une
vivent de petits boulots journaliers se retrouvent trente-quatre ans, conviennent que les population de 42 millions de personnes.
également en situation précaire avec la perte de mesures strictes prises pour limiter la Les patients dormant par terre dans
leur gagne-pain, faute de pouvoir disposer d’une propagation du virus sont nécessaires, les hôpitaux, le manque d’équipe-
couverture sociale de base. Enfin, les mesures de mais ils craignent que le gouvernement ne ments de protection ne sont pas des
confinement touchent aussi à des degrés divers les profite de l’épidémie pour réduire à néant choses qu’on ne voit qu’avec la pan-
chômeurs, les handicapés, les personnes atteintes les libertés une bonne fois pour toutes. démie : elles font partie intégrante
de maladie chronique. Il est du devoir des gou- Le reste du monde est en train de du système. L’Organisation mon-
vernements et des sociétés de prendre en consi- prendre conscience de quelque chose
opinion diale de la santé a prévenu que les
dération ces catégories fragiles de la population que nombre de dirigeants africains pays africains devaient se préparer
afin d’alléger les souffrances qu’elles subissent savent depuis longtemps : on attache beau- au pire. Le Covid-19 va probablement mener
en ces temps d’épidémie.— coup trop d’importance aux droits de l’homme, leurs systèmes de santé à la rupture.
Publié le 30 mars quitte à perdre en efficacité. À Noël dernier, quand les prix ont flambé –
“Que la décision de la Cour constitutionnelle comme chaque année à cette période –, une
d’autoriser les rassemblements intervienne à un expression est apparue. Elle résume la situation :
moment où il est impossible d’exercer ce droit est une “Omwavu wakufa”, “le pauvre meurt”. C’est ce
À la une pure coïncidence, souligne Michael Aboneka, un mélange d’impuissance et de résignation qui
juriste qui travaille pour l’ONG ActionAid. Mais resurgit devant le Covid-19. Le gouvernement
Découvrez notre le Covid-19 offre au gouvernement l’occasion de ren- ordonne aux gens de rester chez eux, mais il n’a

nouveau hors-série
forcer encore son emprise.” promis aucune aide financière ni fiscale. Les per-
Plus de 21 % des Ougandais vivent sous le seuil sonnes qui tirent le diable par la queue savent que
de pauvreté et 60 % de la population risquent d’y la faim risque de les tuer avant le virus.
“Un monde en colère” Inégalités, basculer à cause de la pandémie. Les Nations unies Anthony Masake, un militant qui travaille pour
urgence climatique, corruption, ont mis en garde contre les effets économiques Chapter Four, qui a porté le recours contre la loi
patriarcat… Pendant des mois, sur toute dévastateurs du virus en Afrique : l’épidémie a sur l’ordre public, se montre malgré tout opti-
la planète, des peuples se sont soulevés déjà coûté 24 milliards de livres [27 milliards miste : le Covid-19 apporte peut-être la leçon
pour réclamer des changements d’euros] au continent, soit l’équivalent du PIB dont les autocrates africains avaient besoin : “Ils
rapides. Si la crise du coronavirus de l’Ouganda de l’année dernière. avaient leur argent à disposition. En cas de guerre
semble avoir figé le monde, nul doute “Personne ne pense à ce qui arrivera à la femme par exemple, ils étaient toujours prêts à quitter le
que les raisons de cette colère demeurent. qui ne peut plus vendre ses bonbons dans la rue. pays. Eh bien maintenant, avec la pandémie, les
Téléchargez notre hors-série en format PDF (voir p. 35 pour Qui pense à la femme séropositive qui ne peut plus voilà coincés dans les mêmes hôpitaux délabrés que
activer votre compte).  Rendez-vous sur la page https:// aller chercher ses médicaments ?” déplore Primah les gens qu’ils voulaient fuir.”
boutique.courrierinternational.com/gcustomer/account/ Kwagala, juriste spécialiste de la santé, fondatrice Après la crise, il faudra un vrai débat sur l’état
precreate/ et indiquez votre numéro d’abonné et votre code de la Women’s Probono Initiative. “Comment pra- du système de santé et du pays. Peut-être aura-t-
postal. Si vous avez besoin d’aide, notre service clients pourra tiquer la distanciation sociale quand on dort à dix il lieu cette fois-ci : les personnes les plus mena-
vous renseigner par e-mail : abo@courrierinternational.com dans la même case ?” demande-t-elle. cées par le virus sont celles qui ont plus de 60 ans
Ce hors-série est disponible à l’achat sur nos applications iOS On reproche au président Museveni d’être – ici, ce sont justement celles qui ont le pouvoir.
et Android pour ceux qui ne sont pas abonnés à nos hors-séries. coupé des réalités des Ougandais ordinaires, —Patience Akumu
de demander à des parents qui peuvent à peine Publié le 29 mars 2020
18. À LA UNE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

LA FRANCE AURAIT-ELLE À la une des factures d’électricité et des loyers pour les
bureaux et les cuisines. L’État lui versera 80 %
des salaires afin qu’il ne licencie pas. Il n’a pas

TROUVÉ LA PARADE ? encore reçu les fonds en raison d’un délai de


traitement plus long que les dix jours promis
par Macron, mais grâce à l’ensemble des aides
financières, l’entreprise “sera prête à redémar-
rer dès la fin de la crise”.
En Allemagne, le dispositif de chômage partiel
VU DES ÉTATS-UNIS Pas question pour le gouvernement de refaire est tout aussi populaire. Près de 500 000 entre-
les mêmes erreurs que lors de la crise de 2008. Le pays mise donc prises ont déposé un dossier en mars, contre
sur des aides aux entreprises et sur le chômage partiel pour faciliter moins de 2 000 en février. On compte parmi
la reprise future. Une stratégie risquée pour ce quotidien américain. “COMMENT elles Daimler, Volkswagen, Lufthansa et l’entre-
PROTÉGER prise gestionnaire de l’aéroport de Francfort,
LES FAIBLES ?” où le trafic aérien a baissé de 90 %.
Le gouvernement Un effondrement comparable des activités a
—The New York Times (extraits) entreprises. Le chômage avait atteint 10 % de la allemand a débloqué contraint Edward Arkwright, directeur général
États-Unis population active et ce taux est resté élevé pen- des centaines exécutif du groupe ADP, à mettre au chômage
dant cinq ans. Au contraire, le nombre de chô- partiel 80 % des 6 000 employés administratifs

Q
de milliards d’euros
uand la France a mis en place les pre- meurs en Allemagne avait augmenté pendant et fait passer des lois et des 135 000 bagagistes, agents de sécurité et
mières mesures de confinement afin de moins d’un an avant de commencer à baisser régu- en procédure accélérée autres personnels : l’aéroport d’Orly a fermé et
lutter contre la progression inexorable lièrement : le pays a pallié les faillites en subven- pour faire face seuls deux terminaux restent ouverts à Roissy,
du nouveau coronavirus, Dominique tionnant le chômage partiel grâce à un système à la crise. Le maître le deuxième aéroport européen sur le plan de
Paul, vice-président du Groupe Butard, appelé Kurzarbeitergeld, le “travail à court terme”. mot du moment la fréquentation. Les pertes ont été estimées à
un traiteur haut de gamme, a craint le “La France a décidé qu’elle ne ferait pas la même est “solidarité”. Mais 1,3 milliard d’euros.
pire. Les activités de son entreprise familiale erreur avec le coronavirus, affirme Simon Tilford, les inégalités sociales Aéroports de Paris, détenue à 50 % par l’État
devaient être mises en pause et 190 personnes directeur d’un institut de recherche berlinois, le s’aggravent : ce sont et en voie de privatisation en 2020, économise
risquaient de perdre leur emploi. Forum New Economy. La méthode actuelle sera les couches inférieures 25 millions d’euros par mois grâce au dispositif
Au même moment, Edward Arkwright, direc- bien moins dévastatrice.” De fait, le gouverne- qui souffrent le plus, du chômage partiel, souligne Edward Arkwright.
teur général exécutif du groupe ADP (Aéroports de ment français affecte 45 milliards d’euros aux dénonce Die Zeit. L’État a demandé à l’entreprise de ne pas verser
Paris), cherchait à sauver plus de 140 000 emplois : entreprises pour qu’elles ne licencient pas. Des “Cette crise sera de dividendes. “L’avantage, c’est que nous pouvons
l’essentiel des avions étant cloués au sol partout reports de paiement sont mis en place pour les un test pour les beaux relancer la machine du jour au lendemain”, précise
dans le monde, 90 % de l’activité liée au trafic discours des chefs le patron. Et puis, laisser le chômage monter en
aérien ont disparu en quelques jours. d’entreprise : flèche serait très coûteux pour les États euro-
L’avenir de ces deux entreprises, parmi des SI L’ÉCONOMIE NE REPART PAS investiront-ils les péens en raison des allocations généreuses versées
centaines de milliers d’autres en France, ne s’est sommes engrangées aux salariés licenciés, sur une période qui dure
plus résumé qu’à une immense incertitude. Pour D’ICI À L’AUTOMNE, ESTIMENT dans leurs sociétés jusqu’à deux ans en France. “En réalité, licencier
éviter la catastrophe, le gouvernement leur tend LES PATRONS, IL FAUDRA PEUT ou feront-ils supporter nous coûte plus cher”, résume Edward Arkwright.
une planche de salut, c’est-à-dire un plan ciblé les coûts aux plus Le vice-président du Groupe Butard, Dominique
visant à protéger les entreprises et à sauver le
ÊTRE SE RÉSOUDRE À LICENCIER. faibles? Il importe Paul, concède que le protectionnisme français peut
maximum d’emplois. “Nous utilisons tous les outils pour la paix sociale être étouffant pour les entreprises. Mais proté-
mis à disposition par le gouvernement pour faire face charges et les prêts. Et la somme supplémen- que ce ce ne soit pas ger l’économie et aider les entreprises à éviter les
à cette crise, affirme Dominique Paul. C’est le seul taire de 300 milliards d’euros est débloquée eux qui obtiennent licenciements permettra à la société française de
moyen de s’en sortir.” sous la forme d’emprunts garantis par l’État, le moins de soutien.” mieux s’en sortir quand la pandémie de Covid-
À l’heure où la pandémie frappe les écono- à disposition de toute entreprise en difficulté. 19 sera enrayée, nuance-t-il. “Le système français
mies du monde entier, la France fait un pari : Plus de 337 000 entreprises ont déjà placé est parfois pesant, mais il est incroyablement effi-
accélérer la sortie de crise en faisant tout pour 3,6 millions de salariés en chômage partiel, a cace pendant des périodes comme celle-ci.”
que les entreprises ne coulent pas et que le taux déclaré le ministère français du Travail le 1er avril. —Liz Alderman
de chômage n’explose pas – nous saurons bien- Et les autorités s’attendent à ce que ce chiffre Publié le 1er avril
tôt si cette méthode peut être érigée en exemple. soit largement multiplié par deux. Mais cette
Aux États-Unis, la crise du nouveau corona- stratégie n’est pas sans risque. Les dirigeants LA MESURE
virus a déjà provoqué des millions de licencie- européens ne veulent pas relancer l’économie

5 000
ments. Le plan de sauvetage ratifié par Trump, avant d’être sûrs que l’épidémie est maîtrisée.
soit 2 000 milliards de dollars, prévoit des aides Le déferlement d’aides budgétaires mis en place
considérables pour les travailleurs et les entre- par la France et ses voisins ne peut pas se pro-
prises. Mais la France et d’autres pays de l’UE longer plus de quelques mois, avertissent des
déploient un dispositif bien plus ambitieux, sous économistes.
la houlette des pouvoirs publics, dans l’éventua- Le risque touche aussi les entreprises, qui MILLIARDS DE DOLLARS
lité où il faudrait des mois et non des semaines doivent continuer à financer 20 % des salaires, C’est la somme que les représentants des pays du G20
pour contenir l’épidémie. alors même que leurs employés ne travaillent se sont engagés à injecter dans l’économie mondiale pour juguler
“L’idée est d’éviter les licenciements et les faillites pas. Si l’économie ne repart pas d’ici à l’au- la crise du nouveau coronavirus, le 26 mars. Cet argent financera 
d’entreprises, pour qu’une fois le virus maîtrisé, tomne, estiment les patrons, il faudra peut-être des “politiques fiscales ciblées, des mesures économiques
l’économie puisse redémarrer immédiatement”, se résoudre à licencier. et des plans pour contrer les impacts sociaux, économiques
explique Patrick Artus, économiste principal Dominique Paul, du Groupe Butard, a bon et financiers de la pandémie”, explique le site de la télévision
de la banque Natixis. La France espère tirer une espoir, même s’il a craint le pire quand la majo- suisse RTS. Composé de 19 pays et de l’Union européenne, le G20
leçon de la crise financière de 2008. A l’époque le rité des commandes a été annulée début mars. représente 85 % du commerce mondial, les deux tiers
pays n’avait pas pris des mesures assez radicales Il a eu recours à tous les filets de sécurité pro- de la population et plus de 90 % des richesses de la planète.
pour venir en aide à la population active et aux posés par le gouvernement, y compris un report
20. Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

d’un
continent
↙ Dessin d’Arend,
Pays-Bas.

à l’a ut r e. Europe ......... 22 —Die Tageszeitung République, le même nombre de lits

fra nce
Afrique ........ 24 (extraits) Berlin de réanimation qu’en Allemagne,

T
Amériques...... 26 rapporté à la population, ça aurait
Asie ........... 28 ous les soirs, à 20 heures, les changé beaucoup de choses. Au lieu
Français applaudissent aux de n’avoir que 5 000 lits au début
Moyen-Orient... 30
fenêtres et aux balcons. Ce de la crise, on en aurait eu 10 000.
geste de solidarité vient d’Italie. Comme ce n’est pas le cas, il faut
Les applaudissements sont adres- composer avec la pénurie.”
sés aux personnels des hôpitaux Si des lits supplémentaires ont
publics qui luttent inlassablement été ouverts en catastrophe dans
contre la progression du Covid- les hôpitaux pour accueillir les
19 et qui, chaque jour, dans la patients atteints du Covid-19, la

Société.
mesure de ce qui est humaine- région parisienne, après l’Alsace,
ment possible, sauvent des vies.
Ils ne comptent plus leurs heures La région parisienne,
de travail, ne voient presque plus après l’Alsace, touche

L’amertume
leur famille, et beaucoup d’entre aux limites de ses
eux ont déjà contracté le virus.
Malgré les gestes de gratitude, capacités d’accueil
les “héros et les héroïnes en blanc” en réanimation.

s’installe à l’hôpital
éprouvent une certaine amertume.
Des mois qu’ils mettaient en garde, touche aux limites de ses capa-
par des grèves et des manifesta- cités d’accueil en réanimation,
tions, contre les pénuries et la en raison de la pénurie de res-
dégradation de leurs conditions pirateurs artificiels. Les autori-
de travail, surtout aux urgences, tés sanitaires ont transféré des
Le système de santé français est sous-équipé ; sans trouver en l’État beaucoup
de compréhension et d’empres-
patients de l’Alsace, où les ser-
vices sont complètement débor-
les personnels soignants l’ont assez répété pendant des mois sement à proposer des solutions. dés, vers le Sud-Ouest, moins
de grèves. Aujourd’hui, en pleine pandémie, le pays “Il y a un mois ou deux, per-
sonne ne voulait nous écouter.
touché, à bord de vols spéciaux et
d’un TGV sanitaire. Un effort de
en paie les conséquences, relate ce journal allemand. Aujourd’hui, tout le monde nous guerre qui impressionne.
aime”, résume Simon Audibert, “Au lieu de mobiliser 150 soignants
médecin urgentiste à l’hôpital pendant vingt-quatre heures pour
Georges-Pompidou, dans le sud transporter 20 patients par le train
de Paris. “On reçoit des chocolats et – ce qui comporte déjà de sérieux
des pizzas, des gens nous apportent risques –, il aurait été plus simple et
des crêpes.” Il est plus rare, en plus judicieux de faire venir des respi-
revanche, que des entreprises ou rateurs là où on en a besoin et là où,
des particuliers fassent livrer des comme à Paris, on peut ouvrir des
masques de protection, dont le lits pour accueillir les patients. C’est
besoin est pourtant criant. une question de bon sens !” s’emporte
Son hôpital et son service sont Christophe Prudhomme depuis
relativement bien équipés et ne son lieu de travail, à Bobigny. “À
souffrent pas de pénuries pour quelques kilomètres de nous, il y a
l’instant. Toute l’organisation un hôpital fermé. Heureusement,
tourne autour de la prise en charge les respirateurs n’avaient pas encore
des patients atteints du Covid-19, été vendus. On a pu s’en servir pour
auxquels deux étages séparés ont les places ouvertes en réanimation.
été consacrés, déjà bien remplis. Dans plusieurs hôpitaux, ça a permis
Comme tous nos interlocu- d’augmenter la capacité de prise
teurs, Simon Audibert attend le en charge.”
pic de l’épidémie. La collégia- Entre deux gardes de nuit haras-
lité compte beaucoup à ses yeux santes, Pierre Schwob, infirmier,
dans les circonstances actuelles : dépeint la situation aux urgences
“La hiérarchie s’est assouplie. Chez de l’hôpital Beaujon, au nord de
nous, les médecins urgentistes, tout Paris. L’année dernière, il était
le monde est chef d’équipe à tour de porte-parole du collectif Inter-
rôle.” Lui-même ne ressent pas Urgences, qui a coordonné la grève
trop de stress. “On a encore un sys- nationale des services publics
tème de santé intact. Quand je pense de santé. Si les revendications
à ce qui attend les Américains…” des soignants en colère n’ont pas
Le président de l’Association des été entendues, loin de là, Pierre
médecins urgentistes de France Schwob estime néanmoins que la
(Amuf), Christophe Prudhomme, grève aura été “un avertissement
est beaucoup plus remonté : “Si on utile” au regard de la situation
avait eu au début de cette ‘guerre’, actuelle. “Que se serait-il passé si on
comme l’appelle le président de la n’avait pas tiré la sonnette d’alarme ?
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 FRANCE. 21

↓ Dessin de Ramsés,
Cuba.

Au moins, l’opinion et les pouvoirs


publics ont été mis au courant de Le Covid-19 au pays comme LVMH, ont été les pre-
miers à s’investir dans l’effort de
engagée, quand les ex-premiers
de la classe tremblent.

des “gilets jaunes”


la gravité de la situation dans les guerre sanitaire en réaffectant Gare, évidemment, aux pro-
conditions normales.” leurs usines à la production de nostics. Tout va maintenant
Au gré de mesures néolibérales masques, de gel et autres équipe- dépendre de la réussite, ou non,
d’austérité budgétaire, la France ments. On continue ? La revalori- de la stratégie de confinement,
a réduit ses capacités d’accueil de En France, la pandémie attise plus que jamais sation des salaires des catégories dont tout le monde a compris,
100 000 lits en vingt ans, pendant le ressentiment contre les élites, remarque Le Temps. professionnelles les plus expo- en France et ailleurs, qu’elle
que les besoins doublaient qua- Face à cette colère, les efforts du gouvernement sées s’est imposée comme une résulte avant tout de la pénurie
siment. L’hôpital est devenu un obligation que la manne de mil- de masques et de tests de dépis-
repoussoir, comme en témoigne pour aller sur le terrain ne changent rien. liards mis sur la table par l’État tage. N’empêche : l’étau sociopo-
la pénurie chronique de person- devrait rendre possible. Les pay- litique se resserre sur Emmanuel
nel. Aujourd’hui, le nombre de sans, ravagés par une flambée Macron. Impossible, pour ce
patients atteints du Covid-19 aug- —Le Temps Lausanne Comment mener un tel combat de suicides dans leurs rangs ces président de 41 ans conscient

I
mente, on bouche les trous avec sans armes ? Comment expli- dernières années, sont de nou- de l’effritement de sa cote de
des stagiaires et des étudiants en l fallait un nouveau déto- quer, si l’heure est à la mobili- veau promus aux avant-postes, confiance, de s’en sortir par un
médecine, on “forme” des méde- nateur. Une bonne raison sation générale du pays, que les nouveau “grand débat national”.
cins venus d’autres spécialités. de rebrancher, en France, réquisitions d’usines, de taxis, de Tout va dépendre Impossible aussi de continuer à
Lors de sa visite à Mulhouse le haut-parleur des colères et des chauffeurs privés – bref, de tout maintenant de qualifier d’“irresponsables” tous
pour inaugurer un hôpital de cam- ressentiments. Or voilà que le ce qui fait un effort de guerre – ceux qui, aujourd’hui, réclament
pagne, le chef de l’État a promis Covid-19, et la prolifération des n’aient pas été décrétées dans la réussite, ou non, des comptes, à tort ou à raison.
une prime au personnel hospita- angoisses consécutives au confi- la foulée ? Délicate aussi, cette de la stratégie La guerre qu’il a lui-même décla-
lier. Pour Simon Audibert, c’est nement strict mis en place par le différenciation, dans la bouche de confinement. rée exige des actes à la fois mar-
accessoire : “Les vacances et les gouvernement depuis le 16 mars, du Premier ministre, Édouard quants et populaires. Avec un
jours de repos sont supprimés. On est en train de jouer ce rôle. Philippe, le 28 mars, entre la pre- garants de la survie alimentaire. risque pour ce libéral convaincu
travaille jusqu’à la limite de l’épui- Colère contre l’absence d’équi- mière ligne (le personnel médi- Les ouvriers de la métallurgie et à la tête d’un État auquel les
sement. Mais on ne fait pas ça pour pements de protection de la part cal au front), la deuxième ligne de l’industrie automobile, rési- Français demandent tout et tout
l’argent !” Son expérience de soi- des fantassins de l’état d’urgence (policiers, chauffeurs, livreurs…) gnés aux plans sociaux à répé- de suite   nationaliser in fine à
gnant dans un service où les morts sanitaire que sont les soignants, et la troisième ligne, car, à la dif- tition, reviennent au premier tour de bras pour éviter le crash
ne sont pas rares lui fait craindre mais aussi des éboueurs, des cais- férence d’une guerre classique, plan avec la production annon- et sauver ce qui peut l’être du sys-
une démoralisation des troupes. sières, des livreurs ou des fac- le virus n’est pas cantonné dans cée de respirateurs artificiels. Le tème dans une France “transfor-
“Après la canicule de l’été 2003 (qui teurs. Droit de retrait de plus les tranchées. Il se dissémine. Il “fabriqué en France” s’impose mée” non par ses décisions, mais
a causé près de 15 000 décès préma- en plus souvent demandé par la se propage. Où est la vraie ligne comme le remède indiscuté. Les par un coronavirus en gilet jaune.
turés en France), j’ai pas mal de col- CGT, doublé d’un appel à la grève. de front ? banquiers et les financiers sont —Richard Werly
lègues qui étaient traumatisés et qui Procès politiques à tous les étages Les “gilets jaunes” étaient por- quasi muets. Les magnats Publié le 1er avril
ont quitté le service hospitalier.” contre le chef de l’État et le gou- teurs, jusqu’à la caricature, voire à de la technologie préfèrent
Les arrêts pour Covid-19 se vernement, accusés d’avoir gâché l’action violente, d’une aspiration se faire oublier alors que la
multiplient déjà. Le 27 mars, tous les mois de janvier et de février égalitariste et antiélites typique- croissance des communica-
services confondus (personnel en se focalisant sur la réforme ment française. Or le coronavi- tions à distance devrait faire
technique, laboratoires, ménage et des retraites – aujourd’hui sus- rus est en train d’achever leur exploser leurs profits. La
logistique, personnel soignant et pendue – plutôt que sur les pré- travail, à tel point que même réhabilitation sociale
médical), 1 332 personnes étaient paratifs sanitaires indispensables les groupes de luxe honnis et politique des “der-
déclarées positives au coronavirus face à l’épidémie. Désarroi des par la gauche radicale, niers de cordée” est
sur les quelque 100 000 employés électeurs et des élus locaux,
des 39 hôpitaux publics de la région piégés par l’organisation plus
parisienne. Sur les graphiques, on que contestable, le 15 mars,
voit leur nombre s’envoler après le du premier tour d’un scru-
15 mars, parallèlement à l’augmen- tin municipal dont le second
tation des admissions de patients tour, annoncé pour la fin
atteints. juin, paraît assez irréaliste.
Offensive antinomenkla-
L’hôpital est devenu tura médicale menée par
un repoussoir, l’infectiologue marseillais
dissident Didier Raoult…
comme en témoigne Emmanuel Macron, qui
la pénurie chronique s’efforce ces jours-ci d’al-
de personnel. ler le plus possible sur le
terrain à la rencontre des
Le pic à partir duquel on attend soignants et des renforts
un ralentissement ne devrait pas militaires (à Mulhouse) ou
être atteint avant quelques jours des fabricants de masques (près
à Paris. “En attendant, il faut tenir d’Angers), sait que la flamme
et, pour ça, il faut impérativement est rallumée. Mais il a, parado-
que la population reste chez elle, xalement, un handicap de plus
dans la mesure du possible”, rap- dans cette bataille : sa rhéto-
pelle Pierre Schwob. rique guerrière, utilisée d’em-
—Rudolf Balmer blée pour désigner à la nation
Publié le 31 mars l’ennemi “invisible” à abattre.
22. D’UN CONTINENT À L’AUTRE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

↙ Dessin de Tiounine paru

europe
dans Kommersant, Moscou.

Russie. Covid-19, pauvres, ont organisé ce week-


end une quasi-action de contes-
tation en prenant massivement la
bancaires [au-dessus de 1 million
de roubles, soit de 11 300 euros],
que les banquiers se plaignaient
puis ralentir tandis que le nombre
de guérisons augmentera à son
tour. À la fin du mois, on nous

la maladie
direction des parcs pour y pico- de voir les épargnants (les gros, dira que, grâce aux mesures qui
ler et faire des grillades. Leur rai- pas ceux de la classe moyenne) ont été prises (dont on se sou-
sonnement est compréhensible : retirer leurs avoirs. Dans le monde viendra sans doute comme des

des riches  ?
à cause de ces… (mot censuré) de entier, les banques annoncent des “vacances de Poutine”), nous
Courchevel, les gens ordinaires reports de remboursements et sommes tirés d’affaire. Et que
devraient souffrir et se priver des des baisses de taux sur les cré- tout va bien.
dernières joies simples ? D’ailleurs dits pour aider les gens. Chez Surtout qu’un mois d’avril sans
Karl Marx en son temps avait déjà nous, dès qu’elles ont appris la fin s’annonce. Il nous faut l’ac-
Ce coronavirus serait-il “plus efficace que répondu à cette question. Rien n’a nouvelle, certaines banques ont cueillir, prendre une profonde
les pavés dans les mains des prolétaires” ? changé depuis. décidé d’augmenter leurs taux inspiration et croire que le cur-
se demande cet éditorialiste alors que le Kremlin Même Poutine ne peut rien y sur les crédits à la consomma- seur penchera du bon côté.
faire : il y a la classe des exploi- tion comme immobiliers. —Dmitri Popov
est en train d’augmenter les taxes des plus aisés. teurs, et puis il y a vous et moi. Le Mieux, Poutine a aussi marché Publié le 29 mars
président a décrété une semaine sur la queue d’autres gros matous
chômée [du 30 mars au 5 avril], qui ne souhaitent pas partager
mais avec le maintien des salaires. avec nous la crème qu’ils ont volée.
“Ben voyons”, lui ont répondu les L’introduction d’une taxe sur les Un mois chômé
—Moskovski notable du coin, ou, que Dieu me lois du capitalisme. Lors de leur dividendes offshore, voilà qui est
Komsomolets Moscou pardonne, le militant associatif. entrevue avec le président, les véritablement une petite révolu- ●●● Avec plus de 4 000 cas

U
Depuis la visite de Poutine, patrons ont clairement fait com- tion. “Nationalisation” des élites d’infection et 34 morts
n printemps éternel en Kommounarka est en train de prendre que les mesures de sou- et tutti quanti… Soit. Mais il aura officiellement recensés
cellule individuelle se pré- devenir le nouveau Courchevel. La tien étaient insuffisantes, une donc fallu attendre ce coronavi- au 3 avril, la Russie est encore
pare. Une occasion en or fine équipe des chanteurs sovié- catastrophe. Les PME ont immé- rus pour fermer le robinet des loin du taux de contamination
pour prendre du recul et réfléchir tiques s’y est donné rendez-vous, diatement adopté la stratégie du fuites de capitaux vers l’étranger ? des pays d’Europe de l’Ouest.
au sens profond des mesures de ainsi que la nouvelle “bohème” Comme si personne ne connais- Cependant, le Covid-19 y gagne
lutte contre l’épidémie annon- – tous ceux en somme qui ne Le maire de Moscou sait son existence ? Ainsi, le coro- rapidement du terrain et les
cées par Poutine. Pour se deman- soupçonnent même pas l’exis- a expliqué que navirus s’est révélé plus efficace mesures du gouvernement
der pourquoi et pour qui l’hôpital tence du billet de 100 roubles que les pavés dans les mains des s’adaptent à cette cadence.
de Kommounarka [grand centre [1,14 euro]. Où sont les smoo- le virus était arrivé prolétaires. Après avoir annoncé, le 25 mars,
d’infectiologie de la banlieue de thies et le jacuzzi, demandent-ils ? dans les valises Une autre source d’espoir a le report sine die du référendum
Moscou] est devenu un nouveau Certaines jeunes créatures de sexe des vacanciers. émergé la semaine dernière. Jugez sur la réforme constitutionnelle
point stratégique. Enfin, pour féminin demandent le plus sérieu- vous-mêmes : Poutine s’est rendu prévu le 22 avril, et décrété
regarder se creuser le fossé entre sement du monde sur les réseaux scarabée, retourné sur le dos, les à l’hôpital de Kommounarka, a une semaine chômée du 30 mars
le peuple et les élites. sociaux comment attraper le virus pattes en l’air ne bougeant même décrété une semaine chômée, au 5 avril, Vladimir Poutine s’est
Sergueï Semïonovitch Sobianine pour y pénétrer, charmer un papi plus. Devinez sur qui retomberont puis le médecin-chef de ce même à nouveau adressé à la nation
[le maire de Moscou] a expliqué avec leurs talents oraux et réali- les pertes des patrons ? hôpital a assuré que le pic des le 2 avril. “J’ai pris la décision
récemment qu’une personne sur ser enfin leur rêve de devenir une Mais il faut le reconnaître, contagions devrait précisément de prolonger le régime de jours
cinq seulement avait été conta- femme entretenue. Poutine s’en est aussi pris aux arriver dans la semaine à venir. chômés jusqu’au 30 avril inclus,
minée à l’intérieur de la Russie, Les gens simples, quant à eux, gros matous. Certes, à peine avait- Donc, alors que nous sommes à avec maintien des salaires”,
soit que 80 % des cas de Covid- ayant apparemment décidé que il annoncé l’augmentation des la maison, le nombre de malades a déclaré le chef du Kremlin,
19 étaient importés. En subs- la maladie ne frappait pas les taxes sur les intérêts des dépôts devrait exploser (en toute logique), cité par Kommersant. Le délai
tance, il a expliqué que le virus pourra être raccourci si la
était arrivé chez nous dans les situation s’améliore, a précisé le
valises des vacanciers de retour président. Selon lui, la semaine
de Courchevel. C’est peu dire que chômée couplée au confinement
nos classes moyennes (telles que a permis, dans de nombreuses
récemment définies par le pré- régions, de “gagner du temps
sident [à savoir, la majorité des et de mieux se préparer”.
gens]) n’ont pas de quoi voyager à À Moscou, le maire Sergueï
l’étranger, vu que pour elles c’est Sobianine a annoncé à ses
déjà la fête d’aller au supermarché. administrés qu’un système
C’est pourquoi, dans notre réalité, de reconnaissance faciale
ce coronavirus est la maladie des adapté aux 170 000 caméras
riches, ou du moins de ceux qui de surveillance de la capitale
ont réussi. serait déployé pour pister
Où trouve-t-on le plus de les contrevenants aux mesures
malades ? Là où se trouve l’ar- de confinement. Si les simples
gent – à Moscou. Quels secteurs citoyens russes doivent
des environs de Moscou comptent s’adapter, les dirigeants
le plus de contaminés ? Ceux qui aussi. Ainsi, le 1er avril, le chef
abritent en nombre les grands de l’État a conduit son premier
propriétaires terriens. De même conseil des ministres
dans les régions, à y regarder de en visioconférence, depuis
près, ce n’est pas Ivan sur son trac- la résidence présidentielle de
teur qui tombe malade, mais le Zavidovo, non loin de la capitale.
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 EUROPE. 23

↙ La première coronadictature.


“Tout le parlement en quarantaine indéfiniment”.
HOngRiE Dessin de Schot, Pays-Bas.

Orbán, dictateur lui-même. Surtout pas ce qu’il


s’est approprié. Cette obstina-
Contrepoint
en puissance
tion risque-t-elle de nous coûter de pouvoir nous pendre”,
cher ? Oui. Le Premier ministre tonne l’éditorialiste
et ses séides éloigneraient de
nouveau la Hongrie de la culture Des mesures dans Magyar Nemzet.
“Pendant que des crétins
Les pleins pouvoirs obtenus par le Premier ministre
hongrois au nom de la lutte contre le coronavirus
politique européenne, comme au
temps du communisme.
nécessaires hurlent à la dictature,
les gens normaux prennent
couronnent sa soif de suprématie, écrit le rédacteur Nous ne savons pas où nous ●●● Selon la presse des mesures, font du pain,
mène la route que Viktor Orbán progouvernementale, travaillent, soignent
en chef d’un hebdomadaire d’opposition qui se trace et nous indique. Mais le régime d’exception ou restent chez eux”,
le connait depuis presque trente ans. une chose est sûre, [elle conduit] accordé à Viktor Orbán ajoute-t-il. Treize dirigeants
à mille lieues du progrès. Loin ne menace en rien la de formations membres
vers un passé dont nous nous démocratie et se voit du Parti populaire européen,
sommes déjà extirpés une fois. justifié par l’ampleur de la droite continentale
Nous, intellectuels ayant dépassé la pandémie, quoi qu’en dise à laquelle appartient le
le demi-siècle d’existence, avons l’opposition. “Une situation Fidesz de Viktor Orbán, arrivé
comme celle-ci ne se traite aux responsabilités en 2010
La route que Viktor pas avec des campagnes en Hongrie, ont écrit au
politiques, mais avec président de leur groupe,
Orbán se trace une gouvernance ferme le Polonais Donald Tusk,
et nous indique t un vaste plan de sauvetage pour demander l’expulsion
conduit à mille lieues économique comme celui du Fidesz, suspendu du PPE
du progrès. esquissé par Viktor Orbán”, depuis le 20 mars 2019.
estime le portail Origo.
non seulement appris à lire entre “En criant à la dictature, Contexte
les lignes du système de János la gauche retombe dans

Un régime
Kádár [Premier secrétaire de la ses travers et commet
Hongrie communiste entre 1956 la même erreur qu’en 2015
et 1988], mais aussi au-delà en
moquant et en méprisant la dic-
lorsqu’elle avait considéré
la crise des migrants d’exception
tature. Nous aurions aimé éviter
de reposer cette question d’une
comme un sous-problème”,
développe le site.
illimité
autre époque, mais le contexte Ceux et celles critiquant ●●● Depuis le 30 mars
—168 Óra Budapest seul le coronavirus. Est-ce que actuel ne nous laisse guère le la Hongrie de l’étranger et l’adoption d’une “loi

E
cela va fonctionner ? Difficile de choix. La balle est dans le camp feraient mieux de balayer coronavirus” par un
n 1993, j’ai interviewé le prédire à ce stade. Combien d’Orbán : tolérer, interdire, ou devant leur propre porte, Parlement majoritairement
Viktor Orbán. Au cours de personnes mourront ? Peu ou détruire. estime le quotidien Magyar acquis à sa cause,
de l’entretien, il évoqua beaucoup trop aux yeux de l’opi- —Péter Rózsa Hírlap. “De la Scandinavie Viktor Orbán peut
un changement sans me préciser nion ? Quand la pandémie s’ar- Publié le 2 avril à Bruxelles en passant gouverner la Hongrie par
lequel exactement. Son parti, le rêtera-t-elle ? Qui sait. Et si elle par les pays de langue décrets sans limite de temps.
Fidesz, se préparait à une évo- prenait fin, cessera-t-elle défi- allemande, les indignations L’opposition dénonce une
lution brutale, assurait-il. Hors nitivement ? Orbán peut très pleuvent dans la presse nouvelle dérive autoritaire
micro, Orbán m’expliqua que le bien décréter que la crise sera SOURCE occidentale contre l’état s’ajoutant à une série
Fidesz allait basculer à droite terminée lorsque l’économie d’urgence du vilain Orbán d’atteintes à la démocratie
et siphonner les extrémistes. retrouvera son niveau d’avant. 168 Óra ancrant dans le marbre et à l’État de droit.
Le virage me semblait dange- Néanmoins, il sait que cela pren- Budapest, Hongrie la dictature hongroise”, Ursula von der Leyen,
reux. Les exemples historiques dra longtemps. Très probable- Hebdomadaire, 14 321 ex. ironise le journal. “Pendant patronne de la Commission
montrent que ce genre de mou- ment jusqu’à au moins 2022, 168ora.hu ce temps-là, le nombre européenne, estime
vements radicaux, comme le date des prochaines élections. Hebdomadaire libéral de malades augmente que ce régime d’exception
Fidesz des débuts, deviennent Viktor Orbán est tout aussi de gauche lancé en 1988 par milliers chaque “ne doit pas durer
ce qu’ils combattent. T’occupe, conscient que l’éventuel succès par le rédacteur en chef jour dans ces États indéfiniment”. L’exécutif
nous savons ce que nous voulons, de sa lutte contre le corona- d’une ancienne émission adoptant des mesures dément toute remise
balaya-t-il d’un revers de main. virus n’aura en rien dépendu radiophonique du même libérales antiépidémie”, en cause de la séparation
du nombre de prolongations des nom diffusée les week-ends, assène la publication. des pouvoirs en affirmant
En 2015, les migrants pouvoirs illimités du gouverne- “168 heures” est avec HVG Pour le polémiste Zsolt Bayer, que le Parlement peut
ment. Qu’importe, lui seul veut l’un des principaux ami personnel de Viktor révoquer cet état d’urgence
incarnaient l’ennemi. les lauriers. Sans associer ses représentants indépendants Orbán, le milliardaire exceptionnel à tout moment.
De nos jours, opposants. En 2015, les migrants du genre dans les kiosques George Soros, bête noire La Hongrie reste pour l’heure
l’adversaire incarnaient l’ennemi. Cinq ans magyars. Plusieurs fois de Budapest, téléguiderait bien moins touchée par
s’appelle “virus”. plus tard, Orbán entretient la menacée de fermeture, la vague d’indignation l’épidémie que l’Europe
peur alors qu’aucune vague ne cette revue politique en internationale. “Quand de l’Ouest. Le confinement
Depuis, nombre d’années ont déferle sur nous. De nos jours, difficultés financières s’appuie ses réseaux sonnent l’alarme, partiel appliqué depuis
passé. Orbán s’est transformé l’adversaire s’appelle “virus”. Le sur une figure de la station Klub l’Union européenne le 28 mars sur le territoire
en autocrate. Son objectif n’est mal est là, mais rien ne garantit Rádió, Péter Rózsa, propulsé nous place sous surveillance, magyar afin de contenir
plus de faire disparaître l’ex- qu’Orbán rendra ses pleins pou- rédacteur en chef en septembre menace de nous chasser, la propagation du virus
trême droite. Le parti unique, voirs lorsque la menace dispa- 2019 afin de redynamiser nous suspend à défaut s’achève le samedi 11 avril.
c’est lui. Aujourd’hui, il affronte raîtra. Il n’a jamais rien cédé de des ventes en perte de vitesse.
24. D’UN CONTINENT À L’AUTRE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

↓ Dessin de Cécile Bertrand

afrique
paru dans Le Soir, Bruxelles.

Afrique centrale.
Festin de bêtes
sauvages
Pangolin, chauve-souris, chimpanzé… Chaque
année, des millions de tonnes de viande de
brousse sont mangées. Cette pratique est pourtant
à l’origine de plusieurs zoonoses, dont le Covid-19.

Accros aux crocos


—African Arguments épidémiologiques” laissent sup- qui a de graves conséquences
(extraits) Londres poser que des facteurs comme la au plan nutritionnel. La viande

L
croissance démographique, l’occu- de brousse est en effet l’une des
a consommation de viande pation de nouvelles zones fores- principales sources de protéines,
de brousse en Afrique cen- tières, ou encore la consommation de complexe de vitamines B, de En République démocratique du Congo, la chasse
trale a des conséquences de viande de brousse ont peut- fer et de zinc pour plus d’un mil- au crocodile est une tradition qui rapporte gros.
dévastatrices sur la biodiversité, être contribué à sa propagation. liard de personnes vivant dans
les économies locales, la protec- Pourtant, les chauves-souris la pauvreté.
tion de l’environnement et la santé sont toujours vendues sur de nom- En Afrique centrale, le com-
publique. Les mesures prises pour breux marchés d’Afrique cen- merce de viande de brousse —The Economist (extraits) consommés a augmenté, indique
tenter de contenir l’épidémie de trale. En pleine épidémie d’Ebola représente une opportunité éco- Londres une étude menée par le Goethe

L
Covid-19 seront peut-être efficaces [depuis 2018, plus de 2 200 per- nomique pour plusieurs catégories Institut de Francfort en 2016.
si les gens et les gouvernements sonnes sont mortes de la maladie d’individus – chasseurs, trans- es parents de Ciceron Ce commerce a vidé des zones
coopèrent. Mais à long terme, les dans l’est de la RDC], on trouvait porteurs, grossistes, vendeurs de Nyalowala sont déçus. entières de la forêt et 39 % de son
politiques de santé publique reste- encore il y a quelques mois de la marché ou propriétaires de restau- Leur fils a quitté leur vil- territoire est menacé par un risque
ront sans effet sur les causes de ces viande fraîche de ces mammi- rant. Ce qui relève d’une tradition lage au bord de l’eau pour débar- aigu de surchasse, précise l’étude.
maladies tant qu’on ne les reliera fères sur le marché central de culturelle pour l’un (“un homme quer dans la ville de Mbandaka, Cette suractivité complique
pas au problème plus global des la ville de Kisangani. “Je mange doit manger de la viande pour être au cœur du bassin du Congo, la vie des chasseurs de croco-
destructions causées par l’homme de la chauve-souris depuis que je fort”) peut être une question de où il doit se former au métier diles. Autrefois nombreux dans le
sur l’environnement, ainsi qu’à suis tout petit, et ce n’est pas main- subsistance pour un autre (“com- de professeur. Ils auraient pré- fleuve Congo, les crocodiles nains
certains facteurs culturels. tenant que je vais arrêter, déclare ment payer l’école de mes enfants féré qu’il devienne chasseur de se font de plus en plus rares. Les
À l’instar du VIH ou d’Ebola, ce un homme, non dissuadé par le si je ne chasse pas?”). La consom- crocodiles, comme son père et chasseurs se tournent donc vers
nouveau coronavirus – apparu en danger. Je ne peux pas avoir peur mation de certaines espèces ani- la plupart de ses ancêtres. “Il y les féroces crocodiles du Nil, qui
Chine sur un marché local ven- d’une potentielle maladie alors que males revêt aussi parfois un aspect a beaucoup de pression”, recon- mesurent entre trois et six mètres
dant diverses viandes d’animaux – la faim se fait vraiment sentir.” De symbolique : un homme riche de naît Nyalowala. Le commerce de de long et tuent régulièrement
a été transmis à l’homme par des nombreux habitants voient en Brazzaville dont la femme est viande de brousse est une activité des humains. À la nuit tombée,
animaux sauvages. On ignore tou- effet les animaux sauvages comme enceinte s’efforcera de lui donner populaire et peut-être plus profi- les éclaireurs se mettent à leur
jours les origines exactes du VIH un cadeau de Dieu. Au total, on de la viande de gorille dans l’es- table que l’enseignement. recherche depuis leurs canots,
– le virus responsable du sida –, estime qu’entre cinq et six millions poir de fortifier l’enfant. C’est aussi une activité nocive brandissant des torches et créant
mais la consommation de viande de tonnes de viande de brousse Les défenseurs de l’environne- pour la faune de cette forêt tropi- des remous dans les eaux du
de brousse pourrait avoir été un sont consommées chaque année ment tentent de faire diminuer la cale, la deuxième plus grande du fleuve. “Les crocodiles n’aiment
facteur. L’hypothèse la plus cré- en Afrique centrale, soit à peu consommation d’animaux sau- monde après l’Amazonie, et qui pas ça, explique Nyalowala. Ils
dible aujourd’hui est celle de la près la moitié de la production vages en faisant évoluer les com- s’étend sur six pays. Le nombre commencent à se retourner sur eux-
“blessure du chasseur” : le virus de bœuf du Brésil. portements grâce à des campagnes d’animaux sauvages tués pour être mêmes et ensuite, ils attaquent.” Le
se serait transmis par voie san- de sensibilisation. Pourtant, de chasseur tente de le harponner.
guine après qu’un chasseur se fut Enjeu nutritionnel. Pour les nombreux consommateurs conti- Un crocodile vivant rapporte
blessé en coupant de la viande de personnes qui vivent en zone nuent à penser que la consomma- plus qu’un crocodile mort sur les
chimpanzé ou de mangabey infec- forestière en Afrique, le déclin de tion de viande de brousse est une Fleuve Co marchés de Mbandaka : chaque
ng
tée. Le virus s’est ensuite rapide- la faune sauvage est synonyme chose parfaitement normale, saine o animal se vend environ 150 dol-
ment propagé. de diminution des ressources et, de plus, respectueuse des tra- lars, alors qu’un professeur d’école
Observé pour la première fois vivrières. Le développement de ditions. Tout cela est bien connu Mbandaka gagne près de 170 dollars par mois,
en 1976 en République démocra- la chasse destinée à alimenter les depuis longtemps des écologistes, Kinshasa RÉP. DÉM. même si nombre d’entre eux n’ont
tique du Congo (RDC), le virus marchés des villes réduit encore mais les experts de santé publique DU CONGO perçu aucun salaire l’année passée.
COURRIER INTERNATIONAL

Ebola trouve, lui, son réservoir l’approvisionnement en viande, confrontés à des maladies infec- On comprend mieux pourquoi les
chez les chauves-souris. D’après un nombre croissant de chasseurs tieuses connues ou inédites sont parents de Nyalowala auraient
le Centre américain de contrôle préférant désormais vendre le pro- en train de le découvrir. préféré qu’il marche sur les traces
et de prévention des maladies duit de leur chasse plutôt que de —Theodore Trefon 500 km
de son père.—
(CDC), les “données virales et le consommer directement. Ce Publié le 23 mars Publié le 19 mars
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 AFRIQUE. 25

AFRIQUE DU SUD

Sans foi ni loi dans des secteurs jugés essentiels.


Hillbrow est un quartier défavo-
risé et l’un des plus densément
Hillbrow vont vivre dans des condi-
tions insupportables et extrêmement
dangereuses. ” Trois personnes sans
“Une nuit de terreur”
L’instauration du confinement des Sud-Africains peuplés du pays. Il a souffert de domicile fixe que nous avons ren- ●●● Samedi 28 mars, le
a provoqué un déchaînement de violence des décennies de négligence de la part contrées disent avoir été arrêtées quotidien kényan The Star
de l’État et du surpeuplement, et par la police et emmenées dans titrait “Une nuit de terreur”,
forces de l’ordre : tirs de balles en caoutchouc, nombre de ses bâtiments en ruine un foyer au début de la période au lendemain de la première
coups de fouet pour faire respecter les mesures… sont ce que l’urbaniste Tanya Zack de confinement. Mais ils ont pré- nuit du couvre-feu imposé
appelle des “grands ensembles féré le quitter à cause des condi- pour tenter d’endiguer
informels”. Les appartements sont tions dans lesquelles ils étaient. Et l’épidémie de Covid-19.
souvent “divisés de manière illé- la nourriture était limitée à trois D’un bout à l’autre
gale, plusieurs familles vivant dans du continent africain,
—Mail & Guardian la police nationale et l’Inspection une même pièce mais séparée par Des sans-abri ont été les scènes de répression
Johannesburg des services se sont refusées à tout des rideaux.” arrêtés par la police brutale se sont multipliées.

I
commentaire. Si le quartier est beaucoup plus Au Kenya, “dès 16 heures,
l est midi, lundi 30 mars, une Un peu plus tard, nous avons vu calme qu’un lundi ordinaire et qu’il et emmenés dans soit deux heures avant l’heure
Toyota blanche patrouille un policier en uniforme tirer des y a beaucoup moins de voitures un foyer au début du couvre-feu”, souligne
dans des rues plus calmes balles en caoutchouc pour disper- dans les rues, sur les trottoirs le du confinement. le journal, les policiers
que d’habitude à Hillbrow, une ser un regroupement de personnes flot de personnes est incessant. De ont commencé à fondre
banlieue densément peuplée du sur Kotze Street. Les habitants longues files d’attente se forment tranches de pain par jour. “Il n’y sur les passants. Sous prétexte
centre de Johannesburg. À l’in- ont confirmé que cela arrivait devant les supermarchés, tandis avait ni nourriture ni eau”, raconte de lutte contre l’épidémie,
térieur, il y a un policier en civil, régulièrement depuis le début que les équipes d’entretien muni- Seipati, 24 ans. La plus grande tous les coups étaient permis.
jean, veste rouge et gants chirur- du confinement, et nous avons cipales désinfectent la station de préoccupation de Seipati, c’est Le chaos s’est emparé
gicaux, ainsi que ses trois collè- trouvé plusieurs cartouches vides taxis. “Il est impossible de pratiquer de pouvoir manger : elle a l’habi- de Nairobi, la capitale,
gues, habillés en uniforme. sur le sol à côté d’un immeuble la distanciation sociale et les gestes tude de mendier à un carrefour de et de Monbasa, alors que
Le véhicule fait le tour de délabré. “[La police] nous attaque. barrières quand plusieurs personnes Braamfontein, mais ne peut plus les habitants avaient du mal
quelques pâtés de maisons puis Ils ferment les petits magasins ; partagent une même chambre et que s’y rendre à cause du confinement. à rentrer chez eux : les files
s’arrête. Sjambok à la main, le poli- vous ne pouvez pas ache- chaque pièce est occu- “Les policiers nous tirent dessus avec d’attente étaient interminables
cier en civil sort de la voiture et ter de cigarettes ou des pée. D’autant plus que des balles en caoutchouc. Quand nous pour monter dans des bus
pourchasse les civils qui semblent cartes téléphoniques. certains bâtiments ont les voyons arriver, nous partons en qui prenaient moins
enfreindre le confinement. S’il les Il y a trop de files d’at- un accès limité à l’eau courant.” Samedi dernier, un poli- de passagers que d’habitude
attrape, il les fouette. “Nous devons tente au supermarché”, REPORTAGE et à l’électricité. Le seul cier a arrêté Luchy, un sans-abri pour laisser un peu de distance
faire usage du fouet, sinon les gens ne explique un riverain. accès à un peu d’espace de 39 ans, et l’a emmené dans un entre eux. “Ceux qui
comprennent pas, explique le chauf- Le temps du confinement, les et d’air frais se trouve à l’extérieur, foyer, mais il s’en est échappé. attendaient leur bus étaient
feur de la voiture. Nous ne voulons gens doivent rester chez eux et ne explique Tanya Zack, Dans une “Tous les gens qui étaient là ont fait arrosés de gaz lacrymogènes,
pas voir trois personnes ensemble. On sont autorisés à sortir que pour tour, ne pas pouvoir quitter son étage comme moi. Maintenant, ils sont et même battus”, rapporte
ne sait pas ce qu’elles font. Et quand des motifs très restreints [bien signifie passer ses journées dans un tous de retour.” le Daily Nation.
on leur demande où elles vont, elles plus stricts qu’en France], comme air saturé. Refuser l’accès à tout —Micah Reddy Mal formées et souvent
ne répondent pas.” Cette violence pour acheter de la nourriture ou espace public risque d’avoir pour et Simon Allison accusées d’être peu
est autorisée pendant le confine- aller travailler, mais uniquement conséquence que les habitants de Publié le 31 mars républicaines, les forces de
ment, assure-t-il. Ils suivent les l’ordre ouest-africaines se sont
ordres venus “d’en haut”. elles aussi livrées à des actes
La scène se répète sans cesse et, de violence. “Il nous a été
à l’occasion, un de ses collègues en donné de voir des images
uniforme se joint à la répression. honteuses de policiers ou de
Les habitants des immeubles sur- gendarmes bastonnant des
peuplés de Hillbrow observent ces mères de famille, de pauvres
brutalités policières de leur balcon, passants, des sans-domicile,
ils sifflent les policiers à chaque illettrés pour certains, pour
fois qu’ils sortent de leur véhicule. cause de Covid-19”, s’indigne
Connection Ivoirienne.
Sur les trottoirs À Dakar, Abidjan ou encore
du quartier pauvre Ouagadougou… “Cela a été
des scènes dignes d’une autre
de Hillbrow, époque”, s’alarme Dakar Actu
le flot de personnes au Sénégal. “Cette guerre
est incessant. à la pandémie requiert
que tout le monde garde son
“Si les flics vous trouvent dehors, en calme. Il serait aberrant de
train de parler, de faire quoi que ce remplir les hôpitaux de victimes
soit, ils vous donnent des coups de de bavures policières.”
sjambok, raconte un homme, qui
préfère rester anonyme, dans une
file d’attente devant un super-
marché. Ce n’est pas juste, les gens ← “Je ne m’attendais pas
ne font rien de mal. Ils viennent à un tel coup de main de la part
faire leurs courses. Pourquoi frap- de mes propres victimes...!”
per tout le monde ?” Jusqu’à présent, Dessin de Gado, Kenya.
26. D’UN CONTINENT À L’AUTRE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

↙ Dessin de Boligan paru

amériques
dans El Universal, Mexico

Amérique latine. bas [comme en France, avec le


rassemblement évangélique de
Mulhouse]. Mi-mars, la Malaisie
WhatsApp. Non content d’accu-
ser les médias de semer “la peur
parmi les peuples et les nations”,
de Bogotá a suspendu tous les
offices publics à l’exception des
messes d’enterrement ou d’an-

Les messes de
a annoncé qu’au moins 190 per- le chef de l’Église universelle du niversaire, qui sont célébrées en
sonnes avaient contracté le royaume de Dieu, homme d’af- petit comité, les fidèles devant
Covid-19 après avoir participé faires multimillionnaire et pro- entrer par une porte latérale.

tous les dangers


à une grande prière collective priétaire de la deuxième chaîne C’est dans les traditions popu-
dans une mosquée. C’est la plus de télévision du Brésil, assène laires que se manifeste la plus
forte hausse qu’ait enregistrée que “derrière cette campagne du forte résistance au respect des
ce pays, et elle est venue rappe- coronavirus se cachent des inté- recommandations de la commu-
ler le cas de la “patiente 31” en rêts économiques”. nauté médicale. La procession
Bien que certaines églises aient Corée du Sud : alors même qu’elle [En Colombie], à Bogota, organisée chaque année pour
pris des mesures de précaution, présentait déjà de la fièvre, cette le 1er  mars, comme tous les Pâques à Iztapalapa, dans la ban-
une majorité d’entre elles, femme, qui avait assisté à deux dimanches, les fidèles se pres- lieue immédiate de Mexico, a été
messes à l’église évangélique saient dans l’église chrétienne annulée. Sa reconstitution de la
du Costa Rica au Brésil, Shincheonji, a contaminé plus La Casa sobre la Roca. Deux mille crucifixion, proposée au classe-
maintiennent les offices de 1 000 personnes à elle seule. personnes étaient réunies pour ment au Patrimoine immatériel
religieux et les préparatifs l’un des trois rendez-vous orga- de l’humanité de l’Unesco, réunit
de la Semaine sainte. Théorie du complot. Le prési- nisés ici chaque jour. Parmi eux, traditionnellement des dizaines
dent colombien Iván Duque, lui la “patiente 1” du pays : cette de figurants.
aussi lors d’un événement offi- jeune fille de 19 ans, rentrée de
ciel, a invoqué la protection de Milan quatre jours plus tôt, ne Maintenir le dialogue. Face à
la vierge de Chiquinquirá, sainte se savait pas malade. Elle a pris l’indignation, les organisateurs
patronne de la Colombie, pour place au milieu de l’assemblée et de l’événement et les autorités
surmonter la crise. partagé avec d’autres le pain et ont dû ouvrir le dialogue dans
[Le 22 mars], le gouvernement le vin de l’eucharistie. L’Institut ce quartier sensible de la capi-
costaricain, en collaboration avec colombien de la santé a recensé tale mexicaine, et la décision a
les autorités ecclésiastiques, a par la suite au moins cent fidèles été prise d’organiser une repré-
organisé un survol du pays par présentant des symptômes, sans sentation sans public. Ces festi-
une icône de la sainte patronne confirmer si l’un d’eux avait été vités rassemblent [normalement]
du pays, la Virgen de los Ángeles. contaminé pour autant. plus d’un million de personnes
Tandis que les États latino- pendant deux jours.
américains hésitent encore entre Au Nicaragua, Au Nicaragua, la conférence
donner la priorité à l’économie épiscopale a fermement décon-
ou à la santé de leurs citoyens, la pratique du baiser seillé le baiser à la croix du Christ,
les cultes et leurs représentants sur la croix du Christ une pratique pascale très forte
conservent sur des millions de a été déconseillée. dans ce pays. Sans annuler les
fidèles en quête de réconfort et célébrations de Pâques, les auto-
de conseils une influence qui pèse L’événement a cependant rités ont limité tous les rites qui
plus lourd que toutes les recom- sonné l’alarme sur les risques passent par un contact physique.
mandations de l’OMS. que présente ce type de rassem- Elles demandent en particulier
En Colombie, alors que le pre- blement dans des pays aussi pieux aux croyants les plus vulnérables
mier cas de Covid-19 est venu que la Colombie, dont les quelque – “les plus de 60 ans, les femmes
d’une jeune femme qui s’était 6 864 églises évangéliques et enceintes et les enfants” – de ne
rendue à un office quatre jours 4 000 paroisses catholiques sont pas se rendre en personne aux
après son retour d’Italie, les lieux autant de foyers épidémiques messes et aux processions.
de culte ont continué de faire potentiels. Les dimanches sui- Malgré ces mesures annon-
le plein tous les dimanches. Le vants, ces églises ont continué de cées par l’Église, le gouverne-
15 mars, la basilique Notre-Dame faire le plein. Les mieux dotées ment sandiniste encourage la
—El País (extraits) Madrid de prévention face à la pandémie de Guadalupe à Mexico, grand ont renforcé le nettoyage des population à participer aux évé-

A
de Covid-19 [ces mesures ont été lieu de pèlerinage, était pleine bancs et fourni à l’entrée un pro- nements de la Semaine sainte et
rrête-toi ici, ennemi, le depuis renforcées], résume en à craquer. duit antibactérien. La Conférence au Plan Verano 2020 [“Plan été
Sacré-Cœur est avec moi” : une image l’obstacle que repré- Au Brésil, les partisans de Jair épiscopale colombienne a sug- 2020”, destiné à promouvoir le
tels sont les mots pro- sentent les croyances indivi- Bolsonaro colportent l’idée, avan- géré que l’hostie soit déposée tourisme] promu par la vice-pré-
noncés [le 18 mars], à l’occa- duelles dans la gestion des crises cée par le président, que la pandé- dans les mains, mais sans rien sidente Rosario Murillo. Ainsi, le
sion de sa conférence de presse collectives. Dans une situation mie n’est qu’une “hystérie”. Parmi interdire à ceux qui souhaitaient samedi 14 mars, le pouvoir nica-
quotidienne, par le président qui nécessite le strict respect eux, le puissant Edir Macedo, continuer de la recevoir dans la raguayen a-t-il laissé le monde
mexicain Andrés Manuel López de normes scientifiques afin de fondateur de l’Église universelle bouche. entier pantois en organisant à
Obrador, brandissant des amu- réduire les risques, encourager du royaume de Dieu, l’un des Les jours passant, au fur et à Managua une “marche de l’amour
lettes qu’il venait de sortir de la pensée magique ou les credo principaux mouvements évan- mesure qu’étaient imposées des au temps du Covid-19”. Selon les
sa poche. Outre l’honnêteté et personnels quand on représente géliques néopentecôtistes du mesures, certaines églises ont médias, ni le président Daniel
le combat contre la corruption, l’autorité peut avoir des consé- pays, présent dans toute l’Amé- cependant pris des décisions plus Ortega ni la vice-présidente n’y
voilà ses boucliers contre le coro- quences tragiques. rique latine et jusqu’en Europe. radicales. Alors que les pouvoirs participaient.
navirus, a-t-il assuré. Le geste de Des rassemblements religieux “Il n’y a aucune raison pour que les publics autorisent encore les ras- —Felipe Betim, Catalina
ce président de l’un des pays les ont été identifiés comme des gens soient terrorisés par quelque semblements ne dépassant pas Oquendo, Jacobo García,
plus croyants d’Amérique latine, foyers de contagion dans des chose qui n’a rien à voir avec la 50 participants, certaines autori- Wilfredo Miranda,
qui compte aussi parmi ceux pays qui jusque-là présentaient réalité”, affirme le pasteur dans tés religieuses ont annulé toutes Eliezer Budasoff
ayant pris le moins de mesures un nombre de cas relativement une récente vidéo diffusée par leurs rencontres. L’archidiocèse Publié le 21 mars
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 AMÉRIQUES. 27

↙ Dessin de Cari Vander Yacht


paru dans The New York Times,
ÉTATS-UNIS États-Unis.

Madonna, Pharrell… l’avenir de chacun se retrouve figé,


dans un appartement surpeuplé
et approchables. Et, en temps
normal, elles ont l’habitude d’être
Pourtant, on a beau les dénon-
cer publiquement, les excentri-

Taisez-vous, les stars !


ou une demeure somptueuse. Le félicitées quand elles “utilisent cités de ces célébrités attirent
hashtag #Guillotine2020 grimpe leurs plateformes” pour “sensi- toujours notre attention. Je
en flèche sur les réseaux sociaux. biliser” à des initiatives d’inté- n’avais jamais autant pensé à
Les rayons des magasins d’ali- rêt général. Gal Gadot. Le coronavirus est
#Guillotine2020, #MangezLesRiches… mentation se vident et certains Or il n’a jamais été aussi facile une crise étrange où ne rien faire
En ce moment, rien n’est plus insupportable que se demandent si on ne devrait de nous solliciter, y compris à aide vraiment – rester chez soi
ces célébrités qui font étalage de leur confinement pas “manger les riches”. tort. Les célébrités ont un public peut sauver des vies. Et, à part
Quand le musicien Pharrell captif de gens traumatisés. Collés la nourriture, l’argent du loyer
– et de leurs conseils – sur les réseaux sociaux. Williams a demandé à ses fol- à Internet, les yeux papillonnant et une surveillance médicale, les
lowers de faire un don pour les de notification en notification gens ont besoin de divertissement
personnels soignants qui sont en à la recherche d’éléments pour pour supporter le confinement.
première ligne, ceux-là l’ont vir- Cela dit, si je dois m’intéres-
tuellement attrapé par la peau des Madonna élève ser aux célébrités, leur contribu-
fesses et secoué la tête en bas en tion a intérêt à être suffisamment
lui disant de vider ses poches à
l’arrogance charmante ou déjantée pour me
lui. Tandis que [la présentatrice au rang d’art détourner du spectre de la souf-
de télévision] Ellen DeGeneres de la performance. france et de la mort à grande
chattait par vidéo avec des amis échelle. À l’heure où le pouvoir
célèbres, vautrée sur son canapé, assimiler les horreurs inimagi- de la seule célébrité s’effondre,
l’humoriste Kevin T. Porter a nables qui rôdent à l’extérieur, la valeur du véritable artiste aug-
demandé aux petits employés ces derniers trouvent à la place mente. Mettez-moi Yo Yo Ma au
et aux prolos de Hollywood qui Madonna dans un bain, couverte violoncelle. Donnez-moi Anthony
avaient eu un conflit avec elle de de pétales de roses. Hopkins jouant du piano à son chat
raconter leur histoire, en préci- L’un des paradoxes de la période qui ronronne et [l’actrice] January
sant qu’elle était “connue pour actuelle, c’est que même si nous Jones concoctant un “ragoût d’hu-
être l’une des personnes les plus avons moins l’impression d’être main” dans sa baignoire.
méchantes qui soient”. une star que jamais, les célébri- Donnez-moi Britney Spears, qui
Il doit être très difficile d’être tés semblent se sentir davan- est la seule célébrité à exploiter le
célèbre en ce moment. Les stars tage comme nous. DeGeneres besoin de changements sociaux
ne sont pas les Américains les a des fourmis dans les jambes radicaux. Elle a récemment posté
—The New York Times Quand Jennifer Lopez a posté plus riches – la “valeur nette” de à force d’être coincée dans son sur Instagram un manifeste jaune
(extraits) New York une vidéo de sa famille réfu- Jennifer Lopez représente moins immense maison; Katy Perry a vif de l’artiste Internet Mimi Zhu.

L
giée dans le jardin de l’immense de 1 % de celle de Jeff Bezos –, mais perdu le compte des jours qu’elle “Nous nous nourrirons les uns les
’Amérique est en crise, propriété d’Alex Rodriguez, à elles ont pour mission de faire le a déjà passés dans son immense autres, redistribuerons la richesse,
mais les célébrités sont en Miami, le public a craqué. “On lien avec le grand public en lui per- maison à elle. ferons grève. La communion va au-
pleine forme. Elles s’intro- vous hait!”– telle a été la réponse mettant d’accéder à leur mode de delà des murs”, y lit-on. Britney
duisent chez nous pour nous rap- qui résumait le sentiment général. vie par procuration. Si on les porte Un luxe disparu. Madonna Spears a ajouté trois roses rouges
peler de ne pas sortir, de “rester Le coronavirus provoque, entre aux nues, ce n’est pas seulement élève l’arrogance au rang d’art à la légende, un symbole ambigu
positifs” et que “nous sommes tous autres effets sociaux, la dispari- pour leurs prestations ou leur de la performance. Une série de qui traduit soit un soutien aux
dans le même bateau”. Quand je tion rapide du culte de la célé- personne, mais aussi pour leur vidéos étrangement profession- Socialistes démocrates d’Amé-
regarde leurs selfies d’intérêt brité. Les gens célèbres sont les richesse elle-même – leurs fêtes nelles et suggérant une concentra- rique, soit tout simplement une
public, mon attention dérive vers ambassadeurs de la méritocratie : d’anniversaire spectaculaires, tion dangereuse de collaborateurs, affinité pour les émojis floraux.
les coins du cadre, vers les mou- ils incarnent la poursuite de la leurs collections de voitures, leurs postée sur Instagram, la montre On ne se serait pas attendu à
lures discrètes qu’on aperçoit der- richesse par le talent, le charme opérations de chirurgie esthé- chez elle en train de suivre un voir Britney Spears nous guider
rière l’épaule de Robert De Niro et le travail chère à l’Amérique. Or tique et leurs propriétés. soin bizarre dans sa clinique per- pendant le confinement, mais
ou le papier peint à motifs équins le rêve de mobilité sociale se dis- Si curieux que cela puisse sonnelle et de pontifier sur les elle est tout à fait indiquée : elle
qui encadre la cheminée crépi- sipe quand la société doit s’enfer- paraître, des émissions de télé- effets sociaux du virus en se pen- a été mise sous tutelle pendant
tante de Zoë Kravitz. mer, que l’économie s’arrête, que réalité comme L’Incroyable Famille chant sur une machine à écrire douze ans, ses déplacements et
“Rester à la maison, c’est le nombre de morts s’élève et que Kardashian, où l’on voit ces excès vêtue d’un kimono. Se produire ses finances étaient gérés par son
mon superpouvoir”, a déclaré (éventuellement la haine au en public et conserver ses fans père sous le contrôle des tribu-
Gal Gadot, la star de Wonder Le rêve de mobilité cœur), permettent d’atténuer sous son emprise est “un autre naux. Quand elle parle de trou-
Woman, depuis son dressing. sociale se dissipe le sentiment d’inégalité. Mais de ces luxes qui ont disparu pour ver une communauté en période
Ryan Reynolds a pressé ses fans tout cela ne tient que si les célé- le moment”, déclare-t-elle à un de captivité sociale, elle sait de
de “travailler ensemble à aplanir quand l’économie brités donnent l’impression de moment. Plus tard, vautrée dans quoi elle parle.
la courbe” [d’évolution de l’épi- s’arrête et que l’avenir passer facilement de l’élite aux son bain, elle conclut que le Covid- —Amanda Hess
démie] depuis son loft rustique. de chacun est figé. masses, d’être à la fois ambitieuses 19 est “le grand égalisateur”. Publié le 30 mars

PARIS 89 FM
LAURENT BERTHAULT, FRÉDÉRIQUE LEBEL, CATHERINE ROLLAND

ACCENTS D’EUROPE
© A. Ravera

En partenariat avec
DU LUNDI AU VENDREDI 18H40
28. D’UN CONTINENT À L’AUTRE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

↙ Bienvenue dans le cimetière des empires…

asie
au suivant”. Dessin de Steve Sack paru dans
The Minneapolis Star-Tribune, États-Unis.

Afghanistan. la victoire [en septembre 2019],


s’apprête à assister au départ pré-
cipité des Américains. “À l’Ouest,
s’embourbent dans les canaux et
les fossés d’irrigation d’Arghan-
dab et essuient les embuscades L’accord de Doha

Le village qui
vous parlez d’une maladie que vous à répétition des moudjahidin. ●●● Donald Trump a négocié
nommez coronavirus”, fait obser- Initialement conçue comme une pendant un an avec les talibans
ver Haji Taj Mohammed, 82 ans, simple opération de “nettoyage”, à Doha, au Qatar. Il s’agissait

a résisté à tous
ancien chef moudjahid du village l’offensive se poursuivra pendant de mettre un terme, dix-neuf
qui s’est battu contre les Russes et trente-deux jours, mobilisant plus ans après, à l’intervention
dont le fils a été tué à Arghandab de 6 000 hommes sous la houlette lancée dans le but de défaire

les empires
par les Américains. “On en plai- des Soviétiques, dans une bataille le régime des talibans
sante : vous êtes notre coronavirus. qui fera 600 morts. au lendemain des attentats
Vous remplissez nos cimetières.” Vingt et un ans plus tard, en du 11 Septembre à New York.
La rancœur à l’égard des deux 2008, la région est au centre de Un accord a finalement été
superpuissances ennemies n’est violents combats entre les troupes signé à Doha le 29 février,
À Joy Lahor, bourg pachtoune, à la veille du retrait pas proportionnelle au tribut payé. canadiennes et les talibans, puis prévoyant que les talibans
“Notre haine des infidèles n’est pas à nouveau au cœur d’une opéra- rompent leurs liens avec
des troupes américaines, on se remémore indexée sur le nombre de morts qu’ils tion américaine en 2010, cette Al-Qaida et d’autres groupes
les combats - et parfois les victoires - contre nous ont infligés”, observe Haji fois dans le cadre de leur montée de guérilla, et en échange,
les États-Unis, et avant eux, la Russie. Mir Mohammed Agha, 72 ans, en puissance en Afghanistan. que Washington retire
ancien chef d’un groupe de mou- Cette bataille deviendra célèbre progressivement ses troupes
djahidin qui a combattu les forces pour ses engins explosifs impro- dans les quatorze mois.
soviétiques avant de devenir chef visés (EEI) qui tueront ou mutile- L’accord inclut également
taliban. L’homme a fini par être ront un grand nombre de soldats l’ouverture de négociations
capturé par les Américains et américains, valant au district le entre les talibans et
placé en détention sept mois surnom de “Devil’s Playground” le gouvernement afghan pour
durant dans une prison mili- [“le terrain de jeu du diable”] la libération de 5 000 talibans
taire de sinistre mémoire, celle chez les militaires US. prisonniers et de pourparlers
de Bagram [où des prisonniers “C’était beaucoup plus facile de paix interafghans.
ont été torturés en 2002]. de combattre les Russes que les
Américains sur le terrain”, recon-
Promesses non tenues. “La naît un autre doyen du village, Les villageois avec lesquels le
trahison joue beaucoup dans notre évoquant l’avantage conféré Times s’est entretenu n’ont pas
sentiment à l’égard de nos ennemis et, par l’arsenal technologique des retenu les dates. Ce qui n’a rien
CAGLE CARTOONS

à cet égard, les Américains, qui nous troupes US. “Le matériel des Russes d’inhabituel dans des villages où
ont promis la stabilité et la recons- était mauvais. Ils essayaient de nous même les dates de naissance des
truction, mais n’ont fait que semer bombarder et ils touchaient une personnes ne sont pas enregis-
la discorde et la désolation, sont pires maison pleine de civils à la place. trées – mais ils se souviennent de
à nos yeux que les Russes, qui ne se Alors que les drones et les avions de détails précis : une attaque, une
sont jamais fait passer pour autre chasse américains étaient redou- embuscade, une frappe de drone,
chose que nos ennemis”, analyse-t-il. tables, ils ont tué beaucoup de nos une incarcération, ou encore ce
Joy Lahor est un cas unique, combattants”, ajoute-t-il. jour où un villageois moudjahid
—The Times (extraits) Pourtant, d’une certaine manière, même dans un conflit à géométrie On a moins de chiffres précis sur est parvenu à abattre un avion
Londres on ne leur voue pas une haine aussi variable qui dure depuis quarante la décennie d’occupation sovié- russe à l’aide d’un missile Stinger.

M
féroce qu’aux Américains, même ans. Le village s’est trouvé à plu- tique que sur les vingt années de “C’était un grand jour !” se souvient
algré tous ses morts, le si la différence n’est pas énorme.” sieurs reprises au milieu d’affron- conflit contre les Américains, mais Haji Mir Mohammed Agha. “On
village de Joy Lahor est Nous sommes dans un village tements violents contre les deux même les études les plus mesu- n’est jamais arrivé à abattre un
fier de ses sacrifices. Il du district d’Arghandab – région superpuissances. Un passé qui rées menées à l’époque avancent le avion américain, mais on a réussi
suffit de voir le cimetière. Les de population pachtoune située a rendu les villageois amers – et chiffre plancher de 500 000 morts à en abattre un russe, une fois.”
ossements empilés sous terre non loin de Kandahar, dans le sud, fiers. “Dans ce village, afghans pendant la Paradoxalement, ils gardent un
nous rappellent que les Afghans célèbre pour être à la fois un bas- on se considère comme décennie de guerre souvenir bien plus douloureux des
ont été beaucoup plus nombreux tion de la résistance moudjahid des spécialistes de la r usse. Depu is la raids nocturnes des forces spé-
à mourir durant les dix années contre les Russes et le berceau lutte contre les super- première interven- ciales américaines. “Je me sou-
d’occupation soviétique (1979- des talibans. D’après les anciens puissances”, proclame REPORTAGE t ion a mé r ic a i ne viens de chaque détail du jour où je
1989) que pendant les dix-neuf de ce village, le cimetière compte- Haji Taj Mohammed. en A fghanistan suis entré dans une maison après un
années de présence américaine rait 70 tombes d’Afghans tombés “On vient de mettre en échec notre à l’automne 2001, plus de raid nocturne américain qui avait
(depuis 2001). contre les Américains. À titre de deuxième superpuissance en qua- 157 000 Afghans auraient trouvé la tué 11 hommes et jeunes garçons”,
“Les Russes ont fait beaucoup comparaison, ils racontent avoir rante ans ; la troisième si vous incluez mort, dont au moins 43 000 civils, explique Haji Mir Mohammed
plus de morts parmi nous, ça ne enterré plus de 170 villageois décé- les Britanniques [battus à l’issue de selon le Watson Institute de l’uni- Agha. “La chair, le sang, les impacts
fait aucun doute”, confirme Haji dés de mort violente pendant les la troisième guerre anglo-afghane, versité de Brown, qui recense de balles. Je revois tout. Ces raids
Lal Mohammed Agah, 61 ans, un dix ans d’occupation soviétique, en 1919].” les victimes des guerres amé- faisaient naître plus de haine en
habitant et ancien combattant qui a débuté fin 1979. C’est à l’été 1987 que cette ricaines depuis les attentats nous – le fait qu’ils viennent nous
moudjahid, réagissant à l’an- Ces deux conflits successifs ont bourgade agricole de quelque du 11 septembre 2001 [à l’ori- prendre nos vies la nuit. Et, après
nonce du début du retrait des avivé le soupçon des habitants à 500 familles devient une ligne gine de l’intervention améri- ça, les Américains débarquaient pen-
troupes américaines, selon les l’égard des étrangers, alors même de front de la résistance moudja- caine en Afghanistan]. Au moins dant la journée, demandaient à nous
termes de l’accord conclu avec que leur pays miné par les dissen- hid, quand les troupes soviétiques 2 354 Américains ont trouvé la rencontrer et à parler de la recons-
les talibans [lire encadré]. “Les sions, la guerre et une crise poli- et les forces gouvernementales mort en Afghanistan durant ces truction autour d’une tasse de thé.”
Russes tuaient tout ce qui bougeait tique qui a vu les deux candidats afghanes lancent une vaste opéra- dix-neuf ans, et plus d’un millier —Anthony Loyd
– femmes, hommes, enfants, bétail. à la présidence s’arroger chacun tion dans la région. Les assaillants parmi les soldats de la coalition. Publié le 25 mars
CO1

VOTRE
ABONNEMENT
COMPREND :
1 an
9,9M0OI€S (52 numéros)

Analyser
les points de vue de l’étranger
PAaRu lieu de
18,23 €*
+ l’accès au
sur la France
site Internet
et au Réveil
Courrier sur
tous vos supports
Interpréter numériques.
les différents éclairages
Comprendre
+
sur l’histoire
l’actualité du monde
Hors-série Décembre 2019 - janvier 2020
8,50 €

Sous licence exclusive à Courrier international


Janvier–février–mars 2020 ● 8,50 € (France métropolitaine)

Les articles de la presse

BEST OF
étrangère qui ont marqué
l’année

le monde
2019 e n 2 0 2 0
En partenariat
avec T R U m P B R
Avec 10 pages de jeux
e X I T R é c e

Apprendre
conçues par le magazine
s s I o n T o k y o

AU
X I n U c l é a I R e

ENCADE
h o n g k o n g c l I m
a T U n I o n a f R I c a
I n e P R é v I s I o n s h U a

w e I a l c o o l R a P h a ë l v I

s a s I n f I R m I è R e a R d e R n R U s s I e

en puisant dans les meilleures


Valeur
Dialogue avec l’intelligence artificielle États-Unis : coup de vent annoncé Chine : croissance modérée
L’ère de la médecine sur mesure Flirt avec la récession Football : là où vit l’Europe

sources d’information
Débattre 6 hors-séries 51 €*
des grandes questions de Courrier international
qui agitent le monde si j’opte pour le prélèvement.

Bon d’abonnement à retourner à : Courrier international - Service Abonnements A2100 - 62066 ARRAS Cedex 9

□ Oui, je profite de cette Offre liberté pour 9,90 € par mois au lieu de 18,23 €* Réduction
et je recevrai en cadeau les 6 hors-séries de Courrier international au fur et à mesure de leur parution. de plus de
Je complète le mandat SEPA ci-dessous.
45%**
□ Je préfère régler en une fois 119 € au lieu de 218,80 €* Pour tout autre moyen de paiement, rendez-vous sur notre site :
https://abo.courrierinternational.com/auto2
par chèque bancaire à l’ordre de Courrier international ou téléphonez au 03-21-13-04-31 (du lundi au vendredi, de 9 heures à 18 heures)
RCO20BA1536
□ Monsieur □ Madame
NOM............................................................................................................................. PRÉNOM ................................................................................................................................
ADRESSE ......................................................................................................................................................................................................................................................................
CODE POSTAL sssss VILLE .......................................................................................................................................................................................................................
* Prix de vente au numéro. Offre valable jusqu’au 30/06/2020 pour un premier abonnement en France métropolitaine dans la limite des stocks disponibles. Etranger nous consulter. En retournant ce formulaire, vous acceptez que Courrier international, responsable de traitement, utilise vos données person-
nelles pour les besoins de votre commande, de la relation Client et d’actions marketing sur ses produits et services. Pour connaître les modalités de traitement de vos données ainsi que les droits dont vous disposez (accès, rectification, effacement, opposition, portabilité, limitation des traitements, sort
des données après décès), consultez notre politique de confidentialité à l’adresse htpps://www.courrierinternational.com/page/donnees-personnelles ou écrivez à notre Délégué à la protection des données – 80, bld Auguste-Blanqui – 75707 Paris Cedex 13 ou dpo@groupelemonde.fr. Vous acceptez que vos
données de contact soient partagées par Courrier international avec sa sélection de partenaires français afin de recevoir des informations sur leurs actions et/ou leurs offres de produits et services. Si vous ne souhaitez pas recevoir des propositions de ces sociétés, merci de cocher la case ci-contre ❏
Nos conditions générales de vente et d’utilisation sont disponibles sur https://www.courrierinternational.com/page/cgu

Je remplis le mandat de prélèvement SEPA ci-dessous et je joins un RIB.

** Par rapport au prix de vente au numéro.


En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez Cour- TITULAIRE DU COMPTE À DÉBITER RÉFÉRENCE UNIQUE DU MANDAT (RUM)
rier international SA à envoyer des instructions à votre
banque pour débiter votre compte et votre banque à ...............................................................................
Nom : ..................................................................................................................................... Sera rempli par Courrier international
débiter votre compte conformément aux instructions de
Courrier international SA. Vous bénéficiez du droit d’être Prénom :................................................................................................................................. Paiement répétitif
remboursé par votre banque selon les conditions décrites
dans la convention que vous avez passée avec celle-ci. Adresse : ................................................................................................................................ Fait à : ....................................................................
Une demande de remboursement doit être présentée Code postal : qqqqq Ville : ........................................................................................ Le : .........................................................................
dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre
Signature obligatoire
compte pour un prélèvement autorisé.
DÉSIGNATION DU COMPTE À DÉBITER
Vous acceptez que le prélèvement soit effectué à l’installation de votre abonne-
ment. Vos droits concernant le prélèvement sont expliqués dans un document que
RCS Paris 344 761 861 000 71

vous pouvez obtenir auprès de votre banque. Les informations contenues dans
qqqq qqqq qqqq qqqq qqqq qqqq qqq
le présent mandat, qui doit être complété, sont destinées à n’être utilisées par le IBAN – Numéro d’identification international du compte bancaire Organisme créancier :
créancier que pour la gestion de sa relation avec son client. Elles pourront donner Courrier international – ICS : FR11ZZZ396542
lieu à l’exercice, par ce dernier, de ses droits d’accès, de rectification, d’efface- qqqqqqqqqqq
ment, d’opposition, de portabilité, de limitation des traitements ainsi que du droit BIC – Code international d’identification de votre banque 67, avenue Pierre-Mendès-France – 75013 Paris
de donner des instructions sur le sort des données après décès.
30. D’UN CONTINENT À L’AUTRE Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

moyen- ↙ Dessin de Glez paru dans le

orient
Journal du Jeudi, Ouagadougou.

Liban-Irak-Syrie. Des contamination sinon les efforts pour


enrayer la pandémie seront vains.”
Au Liban, à en croire un repré-
Mensonges
d’État
chiffres inaccessibles
sentant du gouvernement, ces
dernières semaines, le Hezbollah
a placé en quarantaine certains Les autorités iraniennes
quartiers de nombreuses locali- annoncent un nombre
tés du sud du pays et fourni de la de contaminations bien
Le Covid-19 s’est en grande partie propagé depuis l’Iran, allié du régime syrien nourriture et de l’eau aux malades
et des partis chiites au Liban et en Irak. Publier le bilan réel de l’épidémie soupçonnés d’avoir le coronavi- en deçà de la réalité.
pourrait enflammer la population contre Téhéran, affirme le Guardian. rus. Les quartiers sont gardés par
des membres du parti, soutient-il.
La semaine dernière, selon —Radio Farda (extraits)
les déclarations d’un membre Prague

D
éminent du Conseil exécutif du
Hezbollah, Hashem Safieddine, le ’après une enquête de
parti a mobilisé 25 000 personnels Radio Farda, le nombre
soignants, parmi lesquels 1 500 de personnes hospita-
médecins et 3 000 infirmières lisées avec des symptômes du
ont été envoyés dans des hôpitaux Covid-19 s’élèverait en Iran à plus
publics. Des hôtels vides vont être de 70 000, soit bien plus que le
chiffre officiel de cas confirmés.
Le Hezbollah n’a fait Les auteurs de cette enquête ont
additionné les chiffres des admi-
aucune annonce sur nistrations locales, du ministère
le nombre de cas de la Santé et des comptes rendus
dans ses rangs dans les médias pour arriver au
chiffre de 70 108 patients hos-
réquisitionnés comme zones de pitalisés avec des symptômes
confinement. Des responsables du Covid-19 dans 31 provinces.
du Hezbollah au Sud-Liban ont Au 31 mars, le pays déplorait
diffusé cette semaine des pho- 4 762 morts.
tographies de préfabriqués et de Depuis deux semaines, ces
grandes tentes bleues qui, selon chiffres officiels ne sont plus
eux, allaient pouvoir servir de annoncés pour les provinces de
centres de quarantaine ou de soins Téhéran et de Qom, les deux prin-
pour les futurs malades. “Mais ils cipaux foyers de l’épidémie en
n’ont pas précisé si ces installations Iran. Selon les estimations de
—The Guardian (extraits) de surveiller la propagation du Le chef du Hezbollah au Liban, étaient nécessaires pour le moment, Radio Farda, 1 067 personnes
Londres virus parmi les sept millions de Hassan Nasrallah, affirme que a déclaré l’un des représentants seraient mortes de la maladie rien

A
personnes déplacées, ni dans les les membres de l’organisation du gouvernement. Ce n’est pas de qu’à Téhéran. Pourtant, le 31 mars,
u Liban, en Irak et en Syrie, régions du pays qui échappent au revenant de Qom ont été mis en la planification, c’est une réaction le ministère de la Santé iranien
le nombre de personnes contrôle du gouvernement central. quarantaine ; il a promis d’être immédiate à une situation de crise. ne recensait officiellement que
contaminées par le coro- Au Liban, un prêtre de retour transparent sur le nombre de Le public doit en être informé, tout 44 606 malades et 2 898 décès.
navirus dépasserait de loin les d’Italie serait à l’origine d’un foyer contaminations. Cependant, comme les personnes qui cherchent Plu s ie u r s m e m b r e s d u
chiffres officiels publiés par ces de contamination, et des voyageurs jusqu’à présent, le groupe n’a fait à mettre en place une sortie de crise Parlement iranien contestent
trois pays, et des groupes indé- rentrant de Milan et de Londres aucune annonce sur le nombre de globale. Ce qui se passe ici est aussi néanmoins les chiffres du minis-
pendants de l’État mettraient en seraient le point de départ d’autres cas suspects ou confirmés dans ses important à l’extérieur du pays.” tère et les jugent largement sous-
quarantaine des malades dans des foyers. Mais ce sont surtout les rangs, et le nombre officiel rela- Deux mois après le début de la estimés par rapport à la réalité.
zones échappant au contrôle des arrivées de voyageurs en prove- tivement faible de cas au Liban pandémie, le nombre de cas au Bien plus alarmant, un spécia-
gouvernements. nance de la ville iranienne de Qom, – 412 au 29 mars – pourrait en fait Moyen-Orient continue de suivre liste de l’Organisation mondiale
Selon des fonctionnaires, des où tout a démarré dans la région, être beaucoup plus élevé. L’idée une courbe ascendante. La mul- de la santé (OMS) estime que le
travailleurs humanitaires et des qui sont au centre des préoccu- qu’une structure sanitaire paral- tiplication des tests la semaine nombre de malades en Iran du
observateurs internationaux, cer- pations. Un grand nombre d’Ira- lèle puisse s’occuper des malades dernière explique la forte aug- Covid-19 pourrait être jusqu’à
taines régions du Liban et de l’Irak kiens et de Libanais, y compris inquiète les fonctionnaires de mentation de ces derniers jours. cinq fois plus élevé.
compteraient des milliers de cas des pèlerins et des commerçants, santé, qui réclament que le gou- Le Liban est à la traîne dans la Autre développement récent,
non répertoriés de Covid-19, et se trouvaient à Qom lorsque la vernement ait accès aux dossiers région avec 150 à 200 tests par les autorités ont indiqué lundi [30
cette absence de transparence sur crise s’est intensifiée. Ils ont été de ces patients et soit seul chargé jour, un chiffre en augmentation mars] que les journaux ne seraient
les chiffres constitue un risque rapatriés en bus et par avion vers de leur traitement. depuis le milieu de la semaine. plus autorisés à être publiés en
sanitaire important. Des malades Bagdad et Beyrouth, où seul un De même, les chiffres officiels Les États arabes du Golfe sont version papier, mais seulement
atteints de Covid-19 seraient même petit nombre de malades ont été en Irak – 547 cas au 31 mars – ont passés à la vitesse supérieure, avec en ligne. Une décision que le gou-
hébergés sous la surveillance d’or- traités dans les hôpitaux publics. été largement contestés, tant à près de 32 000 tests réalisés à vernement justifie en arguant
ganisations politiques [chiites] l’intérieur du pays que dans la Bahreïn, 16 700 au Qatar et envi- que la distribution des journaux
dans le centre et le sud de l’Irak En Syrie, l’État en région. “Dans tout le pays, des gens ron 27 000 au Koweït. Un grand implique de nombreux contacts
et dans le sud du Liban. meurent chez eux de cette maladie et nombre des contaminations est entre les gens. Il s’agit plutôt de
Un scénario encore pire se déshérence ne peut sont enterrés sans que les autorités attribué à l’Iran. limiter au maximum toute ten-
déroulerait en Syrie, où l’État en surveiller la ne donnent la cause du décès. Il faut —Martin Chulov tative de contestation.—
déshérence n’est pas en mesure propagation du virus. connaître les chiffres et les zones de Publié le 31 mars Publié le 31 mars
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 MOYEN-ORIENT. 31

↙ Dessin de Kichka paru dans


i24news, Tel-Aviv.
ISRAËL

La pandémie ne fait Dans le New York Times, David Halbfinger


raconte avoir vu, lors d’une promenade

pas peur aux juifs


dans un quartier de la ville, des dizaines
de prières silencieuses rassemblant parfois
jusqu’à 50 hommes. “Dans une synagogue,

ultraorthodoxes
dont les fidèles ont chassé un journaliste-pho-
tographe, l’office du matin avait toujours lieu
à l’intérieur.”
Alors que le nombre de contaminés Dans un article saisissant publié par le
quotidien Ha’Aretz, Anshel Pfeffer avance
ne cesse de croître parmi les juifs religieux, que la pandémie pourrait entraîner une
une minorité parmi eux continue de prise de conscience dans de nombreuses
s’exposer au virus, s’indignent les médias, communautés ultraorthodoxes qui se sont
israéliens comme étrangers. convaincues que la clé de leur sécurité était
de vivre coupées du monde extérieur, à étu-
dier la Torah.
L’auteur revient sur le dernier confine-
ment vécu par Israël, pendant la guerre du
Golfe, en 1991. D’éminents rabbins ultraor-
—The Times of Israel (extraits) Dans la pratique, souligne de son côté Brak ont été déplacés et mis à l’isolement thodoxes avaient alors engagé leurs fidèles
Jérusalem Channel 13, les restrictions sont telles à dans des hôtels proches de Haïfa. à ne pas se raser la barbe comme le recom-

L
Bnei Brak que la ville vit de facto un confi- Nouvel expert de référence sur la chaîne, mandaient pourtant les pouvoirs publics,
’épidémie de Covid-19 dans les villes nement plus strict qu’aucune autre ville l’ancien directeur général de la Santé Gabi soucieux de l’efficacité des masques à gaz.
ultraorthodoxes d’Israël occupe une d’Israël. Seuls les résidents sont autorisés à Barabash met en garde : la situation est tout Alors que toutes les autres écoles avaient
large place dans les journaux télé- entrer dans la ville, des postes de contrôle aussi grave dans d’autres communautés fermé, les cours se poursuivaient dans les
visés et en une dans la presse écrite. Le ont été installés partout, et plus d’une cen- ultraorthodoxes comme à Elad [à l’est de yeshivas de Bnei Brak. Heureusement pour
cas de Bnei Brak [banlieue de Tel-Aviv où taine d’amendes ont déjà été dressées à l’en- Tel-Aviv], à Ramat Beit Shemesh [à l’ouest eux, les missiles étaient alors tombés sur
vit une importante communauté de juifs contre des contrevenants. de Jérusalem] et à Beitar Illit [colonie juive la ville voisine de Ramat Gan et ne conte-
ultraorthodoxes] en particulier fait beau- Comme le fait remarquer le journaliste en Cisjordanie]. naient pas les armes chimiques redoutées,
coup parler de lui, car si une grande partie Gilad Shalmor sur Channel 12, le problème “confortant une fois encore le principe [d’au-
de la population a pris la mesure de la gra- tient en partie au fait que des familles nom- Autarcie. Le sujet préoccupe aussi les tarcie] des ultraorthodoxes, qui a pu préva-
vité de la situation, une importante mino- breuses vivent pour beaucoup dans des grands médias étrangers, qui s’intéressent loir trente ans de plus”, écrit Anshel Pfeffer.
rité entêtée persiste à mettre en danger appartements exigus – rester confinés à la de près à ces foyers de l’épidémie en Israël. “Pourtant, nul besoin d’une épidémie de
non seulement ses voisins, mais le pays maison dans ce contexte est une recomman- Durant plusieurs heures, le site de CNN a coronavirus, poursuit-il, pour comprendre
tout entier. dation intenable pour les ultraorthodoxes. gardé en une de sa page d’accueil un article qu’il n’est plus tenable qu’un million de per-
La une du grand quotidien Yediot Pour faire face à ce problème, le minis- évoquant les affiches qui fleurissent à Bnei sonnes continuent de vivre comme une entité
Aharonot, barrée du titre “La ville confinée”, tère de la Santé a fait libérer à Bnei Brak Brak pour mettre en cause les femmes dans à part dans la société israélienne, tenues par
est illustrée par une photo d’un habitant un dortoir pouvant accueillir plusieurs la propagation du virus : “‘Terrible décou- leurs rabbins et leurs représentants politiques
ouvrant grand la bouche pour permettre dizaines de personnes en quarantaine, mais verte’, annonce une affiche, ‘épidémie de à l’écart du système éducatif de base et du
à un technicien de santé du Magen David seules dix ont accepté de s’y installer, pré- corona = impudeur’. Femmes et jeunes filles marché du travail.”
Adom [la branche israélienne de la Croix- cise Gilad Shalmor. Selon d’autres médias sont appelées à adopter une tenue décente et —Jacob Magid
Rouge] de faire un prélèvement en vue d’un israéliens, au moins 67 habitants de Bnei à respecter la religion.” Publié le 1er avril
dépistage du coronavirus.
Tout en constatant que les communau-
tés juives orthodoxes semblent peu à peu Bnei Brak sous blocus
mieux accepter les règles, un reportage de militaire
la chaîne israélienne Channel 12 a relaté les
expéditions que mène la police de Bnei Brak ●●● Contrairement aux territoires
dans les yeshivas [les centres d’études reli- palestiniens, c’est une première

DEMAIN,
gieuses juives], les mikveh [piscines desti- dans l’État hébreu : une ville
nées aux bains rituels] et les synagogues israélienne vient d’être placée sous

UN MONDE
– où l’on découvre des hommes se dissi- blocus militaire par le gouvernement
mulant sous des châles de prière, comme de Nétanyahou, annonce Ha’Aretz.

MEILLEUR ?
si la pandémie n’était pour eux qu’un jeu “Premier foyer d’infection et de
de cache-cache géant. contagion avec 38 % d’habitants
Selon le média public Kan, les ministres dépistés testés positifs au Covid-19, la
israéliens étaient majoritairement favo- ville ultraorthodoxe de Bnei Brak vit
rables au bouclage de Bnei Brak, mais une situation d’anarchie que les INTÉGREZ NOS FORMATIONS
le Conseil de sécurité nationale s’y est autorités locales et nationales ne
opposé : une opération d’une telle enver- parviennent pas à maîtriser car le
DE BAC À BAC+5
gure, outre qu’elle est difficile à mettre en confinement n’y est que peu respecté. Humanitaire & solidarité internationale
œuvre, a-t-il estimé, risquait par ailleurs Le gouvernement n’a pour l’instant pris Développement alternatif à l’international
de faire dégénérer les relations entre les cette mesure extrême que pour cette www.ecole3a.edu Économie sociale & solidaire
forces de l’ordre et une population parmi seule banlieue de Tel-Aviv.” Désormais,
Finance responsable
laquelle certains extrémistes qualifient à Bnei Brak, l’armée patrouille dans les
déjà les policiers de “nazis” et de shiksa rues et les allées et venues sont CAMPUS LYON • PARIS Responsabilité sociétale des entreprises
RENNES • TOULOUSE
[terme yiddish péjoratif désignant une limitées au seul personnel médical,
femme non juive]. aux soldats et à la police.
32. no 1536 du 9 au 15 avril 2020

tra n s-
versales.
↙ Dessin de Falco, Cuba.

sciences Signaux .......33


Sciences .......34
– télétravailler, être confiné, surtout quand
on habite à Seattle [le premier épicentre
de la pandémie de Covid-19 aux États-
Unis]. Certaines des barrières entre ma
vie privée et ma vie professionnelle ont

“Pourquoi je suis
sauté. Bien des gens en font l’expérience.
Je connais beaucoup de scientifiques à
l’université qui se sont portés volontaires

volontaire pour
pour traiter les échantillons d’essais
cliniques qui arrivent au labo. Ce n’est
pas leur travail principal. Les habitudes
professionnelles ont changé.

tester ce vaccin”
La documentation de l’essai clinique
affirme que l’étude d’innocuité dure
quatorze mois. Pourquoi si longtemps ?
J’ai entendu dire qu’on aurait une idée
précise de l’innocuité dès le troisième mois.
Covid-19. Début avril, la société américaine Si les données d’innocuité sont claires au
Moderna Therapeutics doit injecter troisième mois et que le Covid-19 continue
à faire des ravages, je m’attendrais à voir
à 45 participants les premières doses les essais de phase 2 commencer tôt. Mais
ces essais cliniques ne peuvent pas être
de son vaccin expérimental contre le virus. très accélérés. Un nouveau candidat-vaccin
n’a jamais été testé aussi rapidement sur
l’homme, même si je dois dire que je n’ai
pas senti de précipitation. Tous les gens à
qui j’ai eu affaire étaient calmes et extrê-
—MIT Technology Review mais j’ai fréquenté ces scientifiques et il Comment fonctionne le vaccin ? mement professionnels.
(extraits) Cambridge (Massachusetts) me paraissait logique de participer de Il s’agit d’un vaccin à ARN messager. Une Pensez-vous qu’il y a une chance que le

P
manière différente. partie du code génétique du virus est inté- vaccin vous protège ?
our arrêter le coronavirus, il nous Quand allez-vous être vacciné ? grée au vaccin, dans une nanoparticule C’est possible, j’imagine. Mais une partie
faut rapidement un vaccin – et Le 8 avril, à 9 heures du matin. On m’injec- lipidique. Quand on l’injecte chez un sujet du travail des chercheurs consiste à évaluer
des volontaires prêts à le recevoir. tera une seconde dose un mois plus tard. comme moi, il est censé produire une pro- différents dosages, alors je ne participe pas
Plusieurs produits sont à l’étude, mais le Comment avez-vous été choisi ? téine – dans le cas de ce coronavirus, une au projet en me disant que mon immunité
premier à être testé sur des humains est issu J’ai surtout eu de la chance. J’ai entendu protéine “spike” (la protéine des protubé- est pour bientôt.
des laboratoires de Moderna Therapeutics, parler du projet par un collègue de labo rances qui forment la couronne du virus). Le formulaire de consentement stipule
une société dont la technologie a permis qui a annoncé le recrutement sur Slack C’est ce qui est censé provoquer la réaction que tous les participants de l’essai doivent
le lancement le plus rapide jamais réalisé [une plateforme de communication de mon système immunitaire, qui devrait employer des moyens de contraception.
d’un essai vaccinal. collaborative]. J’ai envoyé un dossier : alors produire des anticorps. Le vaccin Pourquoi ?
La première étape est en ils voulaient connaître mes fournit le matériau génétique, et non pas Je me suis posé la question, j’ai certaines
cours. Elle consiste à vérifier antécédents de santé et mon directement la protéine. théories à ce sujet. J’ai dû promettre d’uti-
que le vaccin n’est pas dange- âge. Je ne m’attendais pas à Dans quel délai allez-vous produire des liser des préservatifs. Je me demande si,
reux et qu’il provoque bien une être contacté, car ils ont eu des anticorps ? s’agissant d’un vaccin génétique, on ne
réponse immunitaire. En mars, centaines de réponses. Mais ç’a Cela va faire l’objet d’un suivi tout au long cherche pas à éviter que ne naisse une
après un appel à volontaires, été le cas. Je me suis présenté de l’essai, sur plus d’un an. À chacune des nouvelle génération d’enfants ayant dans
45 personnes ont été appelées interview pour un check-up et un bilan visites, on examinera mes anticorps et mes leur patrimoine génétique l’ARN messager
à se présenter au centre de sanguin, et on m’a expliqué le cellules immunitaires (leucocytes). du vaccin.
santé Kaiser Permanente, à Seattle. Elles déroulement de l’étude. On m’a demandé Vous êtes-vous un peu documenté sur Vous pensez que l’ADN pourrait termi-
doivent signer une décharge de 20 pages. si j’étais toujours intéressé, j’ai répondu cette technologie ? ner dans la lignée germinale, dans vos
Nous nous sommes entretenus avec que oui et j’ai signé. Oui, un petit peu. Si j’ai bien compris, spermatozoïdes ?
Ian Haydon, spécialiste de la communi- Vous avez quel âge ? cette technique de vaccination à base de C’est une hypothèse. J’imagine que les
cation à l’université de Washington. Il J’ai 29 ans. nanoparticules lipidiques a été testée dans autorités chargées de la réglementation,
nous a expliqué pourquoi il a décidé de Quels sont les risques, selon vous ? des essais de phase 1, pour des infections ou Moderna elle-même, ont envisagé cette
participer à l’étude et comment il a été Ils ne sont pas très importants, mais ils autres qu’à coronavirus. En fait, de ce que possibilité, mais ne prendraient pas le risque
sélectionné. existent. Premièrement, il y a le risque de m’ont dit les cliniciens, j’ai surtout retenu qu’elle se réalise. Qu’il y ait ou non un
Vous allez faire partie des 45 premières choc anaphylactique [une réponse aller- qu’un patient sur trois ayant reçu un vaccin mécanisme moléculaire qui rende cela
personnes à recevoir un vaccin contre le gique grave] – ce qui peut être un problème à ARN messager avait de fortes douleurs possible, il paraît raisonnable de ne pas
Covid-19 à Seattle. Pourquoi avez-vous pour un petit nombre de gens, et cela ne qui le gênait dans ses activités au cours de aller dans cette voie.
décidé de le faire ? concerne pas uniquement cette étude-ci. la journée. Ça m’inquiète un peu. Ça fait quoi de savoir qu’on aide si direc-
C’est une bonne question. Je suis spécia- Le deuxième risque est appelé “facili- Combien vous paie-t-on pour être volon- tement ?
liste de l’information institutionnelle à tation de l’infection par des anticorps” taire ? J’ai de la chance d’être suffisamment en
l’université de Washington (Seattle), en [quand le vaccin aggrave la maladie], on Je crois que c’est 100 dollars [environ bonne santé pour participer à cette étude.
particulier pour l’Institute for Protein ne sait pas s’il concerne le Covid-19. Cela 92 euros] la visite, donc environ 1 000 dollars J’ai aussi eu la chance d’avoir été sélectionné
Design, qui fait de la recherche sur le fait partie de ce que les chercheurs vont si on les fait toutes. sur un groupe de population important, et
Covid-19. Dans le laboratoire, il y a actuel- étudier, j’imagine. Et le troisième risque Le Covid-19 vous a-t-il affecté person- j’aimerais que beaucoup de gens dans mon
lement 35 chercheurs qui travaillent sur est ce qu’on n’a pas anticipé. Un tel risque nellement ? cas sautent le pas et participent à l’étude.
un vaccin. Les autres restent chez eux. existe pour n’importe quel vaccin, surtout Comme presque tout le monde, je dirais. —Antonio Regalado
Je n’ai jamais pris part à de telles études, s’il fait appel à une nouvelle technologie. Nos vies sont chamboulées par la pandémie Publié le 31 mars
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 TRANSVERSALES. 33

sig n au x
Chaque semaine, une page
visuelle pour présenter
l’information autrement

La richesse des signes


Comme les langues parlées, les langues signées évoluent. Elles s’inspirent parfois les unes des autres ou s’éloignent totalement.

e
élandais
LS britannique
nne
Groupe issu

LS australie
de la LS britannique

LS turq

LS néo-z
LS tc
Langue des signes (LS)

ue
hèqu
Utilisée/inventée

LS indienn
avant 1800

e
après 1800
Groupe
LS c
afghano-

e
après 1950
roat jordanien
LS en usage
e
LS jordanienne
aujourd’hui
Groupe

LS s 1866
suédois

e
ois
éd
doi
Groupe

su
Sué
russe

e
gais
LS afghane

ortu
LS
LS LS

e
ais
Es

LS p
est n 198
uk bu

ton nne

an
rai lg

Rus
oni

alb
ie
nie are

enn 8

se 1

LS
LS
rus
e

Groupe
835

se
LS
polonais let
to

e
qu
n e

ec
LS l LS

gr
itua
nien polo

LS
ne nai se
s ai
e nd
i rla
LS
03
18
Polo a is 0
n ç 0
ais 1 an 18 75 Groupe issu
879 Fr çais 97 ien 18
n 1 8 i l
Norvégien 1900 s
Fraalien Bré is 1856 de la LS
It ça 0
Sous-groupe 1893 Fran dais 179 française
danois 1955 rlan
N erlandais 20
é e 18
1926 Né
Français 1815
Groupe issu Danois
1967
1907 Autrichien 1839
de la LS 1871
1821
1808
autrichienne is 18
57 ise 1886
Américain
nda nda
la 1918
Isla L S is 9 LS i
6
191 90 nter
nati LS pakis
a nd n d1 on tana
em a LS d ale ise
All em 23
All n 18 ano
820

ie L ise
LS

ch LS S fin
d1

tri 6
bré LS f LS f aine

LS itali noise
em 7

u
All 182
an

A 178
sili ran ranç

am enn
LS ne phon e
is

n ér e
hie
en co
qu
ro

LS all ise
LS béco
LS m ande
LS flam

ica
ng

ric
é

au m

t in
Ho

Au
tri and

e
e
exic

ch e
0

ien
593 162

ne
ais
ed
ra 1 et

LS néerland
gnole
Yeb Bon

LS norvégienne

eB

1859
LS catalane

elg

1845
LS espa

1815
iqu

Groupe
e

Espagnol
espagnol
aise

ROYAL SOCIETY OPEN SCIENCE. Cette revue britannique Elle montre que, dans l’échantillon étudié, il y a six principales
de renom publie des travaux de recherche soumis à un comité de lignées européennes, avec trois groupes plus importants d’origine
La source lecture. Cette infographie est issue d’une étude parue le 22 janvier autrichienne, britannique et française, ainsi que trois groupes
sur la diversité des langues des signes et leurs processus évolutifs. plus petits centrés sur le russe, l’espagnol et le suédois.
34. TRANSVERSALES Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

↙↓ Illustration de
Shoto Walker/Ikon Images
SCIENCES

Apprenons contenues dans le sang avant


qu’elles n’occasionnent des

à aimer
dégâts organiques majeurs.
Paradoxalement, les venins
d ’a n i m a u x ont souvent des applications

les guêpes !
comme le médicales. Plusieurs de leurs
ratel et la bon- substances actives sont déjà pro-
drée apivore. metteuses. Ainsi, un extrait du
Leurs cibles venin de la guêpe brésilienne
Entomologie. Ces insectes mésestimés préférées sont Polybia paulista détruit les cel-
sont des précieux pollinisateurs et ils peuvent les nids sou- lules cancéreuses (du moins, sur
nous débarrasser de nuisibles. Leur venin terrains. Pour des souris) en se fi xant sur des
se protéger des lipides de leur membrane. Cet
pourrait même aider à nous soigner. piqûres pendant qu’ils extrait fait partie des compo-
extraient les larves, les ratels sants du venin appelés “masto-
disposent de poils raides et héris- parans” [une toxine peptidique].
sés sur le museau et les bondrées, Un autre type de mastopa-
de plumes écailleuses autour des ran est encore plus prometteur.
—New Scientist (extraits) ce que nous avons appris sur les elles constituent le troisième yeux et du bec. À mesure que les Comme il se fixe lui aussi sur cer-
Londres guêpes n’a rien de négatif. Loin plus grand prédateur d’insectes défenses des prédateurs se sont tains lipides, il pourrait servir à

T
d’être désagréables et agressives, après les oiseaux et les arai- renforcées, le venin de la guêpe percer la membrane cellulaire de
out le monde aime les elles ont un rôle bénéfique pour gnées. À l’aide de leur puissante a acquis une plus grande puis- tissus ciblés, soit pour détruire
abeilles. Elles sont appré- les écosystèmes, l’économie et mâchoire triangulaire, elles tuent sance pour les tenir à distance. des cellules, soit pour permettre
ciées pour la saveur de même notre santé. les proies qu’elles capturent dans aux traitements d’y pénétrer. Il
leur miel, leur éthique de tra- Prenons par exemple les ser- les plantes ou dans l’air. Après Un extrait du venin présente également des capaci-
vail collaboratif et leurs pré- vices écosystémiques, un terme avoir découpé les ailes, peu nutri- de la guêpe Polybia tés antibactériennes et antivi-
cieux services de pollinisation en vogue qui désigne les avan- tives, de leurs victimes, elles rales encourageantes et bloque
commerciale. Lors d’un son- tages que nous tirons de la emportent leurs corps démem- paulista détruit les le développement du parasite
dage mené en 2019, 55 % des nature. Les abeilles sont peut- brés jusqu’au nid pour nour- cellules cancéreuses vecteur de la maladie de Chagas.
personnes interrogées citaient être les principaux pollinisa- rir leur progéniture. On estime de souris. D’autres composants du venin de
les abeilles comme la première teurs de nombreux fruits cultivés, qu’au plus fort de la saison une la guêpe sont à l’étude pour trai-
espèce à sauver, avant les élé- mais ce sont les guêpes qui, avec colonie de guêpes capture entre Cette course à l’évolution a ter des troubles neurologiques,
phants et les tigres. d’autres insectes, pollinisent la 3 000 et 4 000 proies par jour. contribué à transformer le dard des allergies et des maladies
Notre vision des guêpes est plupart des fleurs sauvages. Leurs cibles favorites sont les clo- de la guêpe en une arme redou- cardiovasculaires.
bien différente. Ces indésirables En fait, certaines plantes sont portes, les araignées, les coléop- table injectant en moyenne Qui plus est, les guêpes peuvent
qui s’invitent à nos pique-niques exclusivement tributaires des tères volants, et plus rarement, 15 microlitres de venin – un cock- jouer un rôle dans la préservation
sont honnies depuis des millé- vespidés, dont une centaine les papillons et les abeilles. Elles tail de molécules bioactives qui de l’environnement. Comme elles
naires. Plutarque les décrivait d’espèces d’orchidées comme viennent aussi rapidement à bout varie selon les espèces. Parmi sont affectées par le changement
comme des abeilles dégénérées. l’épipactis à larges feuilles. Ces de nuisibles comme les puce- ces molécules figurent des his- climatique, la pratique de l’agri-
Notre attitude vis-à-vis de la plantes qui poussent partout en rons, les chenilles, les punaises tamines qui augmentent le flux culture intensive et l’emploi de
variété de guêpe la plus grande, lisière des forêts, mais jamais en et les mouches. sanguin, des protéases et des pesticides qui sont à l’origine
le frelon (Vespa), est encore plus grand nombre, ont une astuce Au début du XXe siècle, on ins- lipases qui provoquent la des- d’un large déclin des popula-
négative. Les tabloïds britan- pour attirer des pollinisateurs. tallait de petits nids de guêpes truction de tissus et de cellules tions d’insectes, elles peuvent
niques colportent des histoires Leurs fleurs produisent le même cartonnières autour des champs sanguines, et des neurotransmet- constituer un bon indicateur du
eff rayantes sur la manière dont type de substance chimique vola- de coton caribéens pour stopper teurs qui surstimulent les nerfs. stress environnemental si l’on
une espèce invasive, le frelon l’infestation de chenilles très Les êtres humains ne sont parvient à suivre l’évolution de
asiatique (Vespa velutina), menace Ces indésirables voraces, les vers de la capsule du peut-être pas la population cible leur espèce. C’est à cette fin que
la production de miel et les pol- qui s’invitent cotonnier. Des études récentes de la guêpe, mais une seule piqûre le Big Wasp Survey a été lancé
linisateurs du pays. De leur côté, montrent que les guêpes car- peut provoquer une réaction en 2017 au Royaume-Uni. Il s’agit
les énormes mais dociles frelons à nos pique-niques tonnières, qui portent aussi le cutanée de la taille d’une balle d’un projet de science citoyenne
européens (Vespa crabro), conti- sont honnies depuis nom évocateur de Polistes satan, de ping-pong, et plusieurs [simul- conçu pour recueillir des données
nuent d’être persécutés – par des millénaires. régulent le nombre des larves de tanées] vont jusqu’à engendrer sur la diversité et la localisation
peur et par ignorance –, alors deux des plus grands nuisibles rougeur, nausées, vomissements, des guêpes en collectant des spé-
même que leur nombre dimi- tile que celui émis par des plantes du monde, la pyrale de la canne difficultés respiratoires et confu- cimens à l’aide de pièges posés
nue, un phénomène dont on ne attaquées par des chenilles, ce qui à sucre et la chenille légionnaire sion. Lorsqu’une personne est dans tous les jardins du pays et
semble guère se soucier. trompe les guêpes prédatrices en d’automne, qui se nourrit de piquée par plus de cent guêpes, en comparant les nombres d’es-
Le jugement que nous por- quête de proies. Ainsi, les guêpes plantes comme le maïs. des soins d’urgence s’imposent : il pèces et d’individus d’une année
tons sur cette famille d’insectes aspirent le nectar des orchidées Le dard de la guêpe peut lui- n’existe pas d’antivenin, mais une sur l’autre.
est-il injuste? Nul doute que nous et, ralenties par les agents sopori- même s’avérer utile. Son venin dialyse peut élimi- Notre ignorance au sujet des
sommes mal informés. Des ins- fiques qu’il contient – sans doute sert à tuer ses proies, mais des ner les toxines guêpes est encore trop grande,
tituts entiers se consacrent à l’alcool des contaminants fon- espèces sociales mais il suffit de dépasser nos préju-
l’étude des abeilles, alors que la giques –, elles peuvent récol- s’en servent aussi gés pour saisir le potentiel qu’elles
recherche sur les vespidés est au ter davantage de pollen. Sans pour se défendre. peuvent représenter pour surmon-
point mort. Les fonds étant limi- leurs pollinisatrices éméchées, En outre, les ter certains de nos plus grands
tés, les projets sont rares et leurs ces belles plantes auraient dis- lar ves des problèmes. Cessons de les dia-
résultats souvent mal interpré- paru de la surface de la planète. vespidés, riches boliser et apprenons à les aimer.
tés par la presse, ce qui ne fait Les guêpes nous sont béné- en protéines, sont —Richard Jones
que renforcer nos préjugés. Or fiques encore plus directement : l’un des mets favoris Publié le 18 mars
Chers abonnés,
Dans le cadre de votre abonnement, vous avez
aussi accès à l’exhaustivité de nos contenus
disponibles sur le site et l’application,
ainsi qu’à nos newsletters et à Réveil Courrier.
Et, dans ce contexte si particulier, vous pourrez
lire sans attendre le prochain numéro.
Si vous n’avez pas encore activé votre accès
numérique, je vous invite à le faire. Pour cela :

Votre magazine Le site Internet Tous les articles


en version numérique tous les jours pour exclusifs et réservés
et en avant-première dès suivre l’actualité. aux abonnés.
le mercredi soir !

Je crée mon compte et je profite de tous mes avantages !

1- Comment Créer votre


Compte  abonné  ? 2- renseignez votre
nUméro D’abonné
Les 10 chiffres de votre numéro d’abonné se
3- Complétez
le formUlaire
Remplissez le formulaire comme
trouvent au-dessus de votre adresse postale demandé et créez vos identifiants
Rendez-vous sur : www.courrierinternational.com
qui se trouve sur le film qui enveloppe votre de connexion.
hebdo (en jaune comme sur l’exemple
Cliquez sur le bouton ci-dessous) : Voilà, c’est fait !
en haut à droite Retrouvez tout Courrier international.
nUméro D’abonné :
Puis cliquez sur Créer mon
compte et votre code postal.

Notre service clients reste à votre disposition pour vous aider dans cette démarche si besoin, nos conseillers
clientèle sont un peu moins nombreux que d’habitude, aussi je vous demanderais de faire preuve d’un peu
de patience. Vous pouvez les joindre à l’adresse suivante : abo@courrierinternational.com

—Claire Carrard
Directrice de la rédaction
360
36. Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

Magazine
Les hirondelles feront le printemps • Culture .... 40
Le nouveau roman hollywoodien • Séries ......... 41
La brown sauce, sauce anglaise • gastronomie ... 42

001 crédit
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 360o. 37

SOURCE
SÜDDEUTSCHE ZEITUNG un grand défenseur des valeurs
Munich, Allemagne démocratiques et de l’État de droit. Il
Quotidien, 337 700 ex. (2019) emploie, ou a employé, les meilleures
↙ 26 avril 2020, essai de la croix. sueddeutsche.de plumes du pays. Il se distingue aussi par
C’est la seconde fois que Frederik Mayet Créé en 1945, le “journal du sud de l’Allemagne” l’importance qu’il accorde à la culture,
interprète Jésus. Photo Sebastian Beck/ compte parmi les quotidiens suprarégionaux de traitée dans ses pages immédiatement
Süddeutsche Zeitung référence du pays. De tendance libérale, il est après l’actualité politique.

Une Passion
bavaroise
Tous les dix ans, les habitants
d’Oberammergau, un petit village de Bavière,
ALLEMAGNE
mettent en scène une Passion qui attire Oberammergau
un public du monde entier. Mais cette année,
le Covid-19 est venu perturber les préparatifs BAVIÈRE

lancés plus d’un an en amont. Retour


sur une aventure collective en 11 scènes,
pour un spectacle qui n’aura finalement pas lieu.
—Süddeutsche Zeitung (extraits) Munich

C
ette histoire commence le dernier jour où les le Bon Dieu et lui promettent de mettre en scène la pas-
habitants d’Oberammergau ont eu le droit se sion du Christ s’il les délivre de ce fléau. La légende veut
raser. Et s’arrête celui où ils y ont été à nouveau qu’après cette promesse solennelle aucun habitant n’ait
autorisés. Entre-temps, trois cent soixante-dix- plus jamais succombé à la “mort noire”. Et c’est comme ça
huit jours se sont écoulés. Plus d’un an de pré- que les villageois reconstituent la Passion depuis 1634, au
paration, pour un événement qui n’a lieu qu’une rythme allégé d’une fois tous les dix ans. Seules peuvent
fois tous les dix ans. Seulement voilà, à la fin, ce n’est pas y participer les personnes qui sont nées dans le village ou
seulement le village qui se retrouve sous état d’exception, qui y vivent depuis plus de vingt ans.
mais le monde entier, et personne n’y était préparé. Les comédiens qui interprètent le Christ, le décorateur,
les couturières, le chœur, l’orchestre, les ouvreurs, tous
Scène I. La rencontre sont originaires d’Oberammergau. Le chef de bande se
Nous sommes le 6 mars 2019. Traditionnellement, le “décret nomme Christian Stückl, 58 ans. Plus oberammergauois,
capillaire” entre en vigueur le mercredi des Cendres de on ne fait pas. Il a grandi au village, dans une auberge, à
l’année qui précède la passion du Christ. Comme ça, les écouter les “grands” discuter de la Passion. Ce sculpteur
participants ont le temps de se faire pousser une barbe de formation est aujourd’hui metteur en scène et admi-
digne de ce nom en attendant la première, en mai 2020. nistrateur du Volkstheater de Munich.
Une barbe semblable à celle que Jésus et ses disciples por- En tant que maître du jeu, il doit employer quiconque
taient peut-être. Les femmes aussi se laissent pousser les souhaite participer, comme le prévoit le “Règlement
cheveux. C’est à la coiffure qu’on reconnaîtra ceux qui de la Passion”. Sur les quelque 5 500 habitants, près de
jouent dans la Passion, spectacle de renommée mondiale 2 500 participent au spectacle, sur scène et en coulisses.
sur les six derniers jours du Christ, qui métamorphose, Ceux qui sont partis s’installer ailleurs reviennent pour
tous les dix ans, un village de Haute-Bavière en une vaste
troupe de théâtre. Tout ça à cause d’un vœu formulé voilà
près de quatre cents ans : alors que la peste fait rage en RELIGION
Europe, les habitants d’Oberammergau se tournent vers
38. 360o Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

l’occasion et ceux qui vivent sur place organisent leur Au Passionstheater, Christian Stückl monte entre
vie autour de la Passion. Il serait inimaginable pour eux les Passions des pièces d’été. Shakespeare, Schiller,
de rater ça. Comme il serait inimaginable que l’événe- des opéras. La rumeur commence à enfler un ou deux
ment n’ait pas lieu. ans avant la Passion : Untel, il a bien joué le Guillaume
Cette histoire commence au même endroit où elle Tell [de Schiller], il pourrait bien jouer le Christ, non ?
prendra fin : sur le parvis du Passionstheater [“théâtre Oberammergau n’oublie jamais la Passion. Christian
de la Passion”]. On y retrouve les comédiens, rasés de Stückl non plus. L’homme est toujours en chasse. Voilà
frais, et les comédiennes, joliment coiffées. Dans les quatre ans qu’il a abordé Cengiz Görür au Paradiso, un
mois à venir, les moustaches vont moutonner au-des- café-glacier d’Oberammergau. C’est comme ça aussi
sus des lèvres, les cheveux se rouler en boule sous des qu’il déniche les premiers rôles. Christian Stückl, le
bonnets de laine, les coiffures se faire aventureuses “faiseur de Christ”.
ou tomber de fatigue sur les épaules. Ceux qui n’ont
pas envie de porter la barbe pourront toujours jouer Scène III. L’accélération
un Romain – eux, ils ont le droit de se raser. On ne se Novembre 2019. Les préparatifs vont bon train. L’atelier
laisse pas pousser les cheveux simplement pour repro- de couture résonne du tac-tac-tac des machines depuis
duire les traditions capillaires de la Bible. Chaque centi- déjà plusieurs semaines : 1 500 nouveaux costumes
mètre représente un bout du chemin parcouru ensemble. doivent être créés, on ne reprend rien de 2010, à l’ex-
Voilà près de dix ans qu’ils attendent ce moment. ception de quelques accessoires de Romains. Il neige
C’est que, 2010, ça remonte à loin. À l’époque, Cengiz du polystyrène chez Veronika Hecht, la sculptrice qui
Görür avait dix ans. Lui joue Judas. Il l’a appris en incarne Véronique dans la Passion et qui fraise ici de la troupe. Le pasteur évangélique chante avec ferveur
octobre 2018, comme tous les autres, lors du casting, nouvelles colonnes. À l’atelier de plumasserie, des dans le chœur. En 2015, Christian Stückl nomme le
quand on a inscrit son nom au tableau, d’une écriture artistes passent leurs journées à aplatir des milliers de metteur en scène musulman Abdullah Karaca pour le
soignée. Chacun des 21 rôles principaux de la Passion plumes et à les coller sur de gigantesques ailes d’ange. seconder. Un successeur potentiel. Si l’œcuménisme
est tenu par deux personnes. C’est le metteur en scène Emblématiques aussi de la Passion d’Oberammergau, fonctionnait partout aussi bien qu’ici, l’Église aurait
qui décide qui joue quoi. On tire au sort qui jouera le douze tableaux vivants prennent forme : des scènes de moins de problèmes. Et pas qu’elle.
soir de la première. Ensuite, les comédiens alternent. l’Ancien Testament reconstituées par des habitants qui C’est au niveau de l’égalité des sexes que le bât blesse.
Les parents de Cengiz sont originaires de Turquie. se tiendront immobiles pendant quelques minutes, pen- Christian Stückl essaie bien de rendre les personnages
Le père tient un hôtel du village. Cengiz est né à dant que le chœur décrira la scène en chantant. féminins plus intéressants : Marie, Marie-Madeleine et
Oberammergau. “C’est la première fois qu’un des rôles À l’arrière du théâtre, Christian Stückl a son bureau, Véronique. Reste que la Bible n’est pas vraiment ce qu’on
principaux est interprété par un musulman. C’est ouf derrière une grande façade vitrée. Tout le monde peut pourrait appeler un manifeste féministe. Dommage
que Christian me l’ait confié !” s’enthousiasme le jeune voir à l’intérieur. Ça compte, dans un village où la Passion pour toutes les femmes qui aimeraient participer. Trois
homme. Un musulman pour incarner celui qui a trahi appartient à tous. Si l’Allemagne compte 80 millions habitantes ont fait des pieds et des mains pendant des
le Christ. Certains commentateurs trouvent ça très de sélectionneurs de la Mannschaft, explique le maire, années avant d’obtenir du tribunal administratif de
moderne, d’autres un peu perfide. Arno Nunn, Oberammergau compte 5 500 metteurs en Munich un “droit de jouer” pour toutes les femmes, y
Entre mai et octobre 2020, on attend près d’un demi- scène de la Passion. compris pour les femmes mariées et les plus de 35 ans.
million de spectateurs pour la 42e Passion d’Oberam- C’est le dernier jour d’un petit examen auquel s’est Le tribunal n’a pas retenu l’argument de la virginité de
mergau, dont une moitié d’étrangers. Des groupes en soumis de son propre chef le metteur en scène officiel. Marie et de la place de la femme au temps de Jésus.
provenance des États-Unis et d’Australie sont annoncés. Il a fait venir des États-Unis deux rabbins et un spécia- L’ouverture voulue par Christian Stückl ne plaît pas
Ils viendront garnir les 4 500 places du Passionstheater liste des religions et a passé en revue avec eux, ligne à tout le monde au village. Peu de temps avant sa nomi-
au gré des 109 représentations, chacune divisée en après ligne, sa nouvelle version du texte. Des volutes nation, des habitants ont écrit sur sa porte : “Bourreau
11 scènes. Ils veulent voir un homme jouer le Christ, de fumée planent dans le bureau – Christian Stückl a d’Ammergau [nom de la région], déguerpis, sinon gare à
souffrir sur la croix, mourir et ressusciter. Parmi les besoin d’une cigarette par pensée. La Passion mêle des tes abattis !”
inconditionnels, on trouve des gens très pieux. Comment textes du Nouveau Testament, des pièces médiévales sur
expliquent-ils cette ironie diabolique qui veut que le la peste et des poèmes monastiques. Longtemps, l’an- Scène V. L’élu
spectacle, conçu pour célébrer la délivrance de la peste, tisémitisme qui l’imprègne n’a gêné personne. Quand Un faux Jésus fera toujours plus vrai que pas de Jésus
fasse aujourd’hui les frais d’une maladie contagieuse ? Hitler assiste au spectacle, à l’occasion de la 300e, il est du tout, et bon nombre de visiteurs veulent, pour
aux anges, la Passion est “reichswichtig” [importante l’expérience, se faire tirer le portrait à côté d’un des
Scène II. L’origine pour le Reich]. Après la guerre, plus personne n’a voulu comédiens qui l’interprètent, certains veulent même
Judas a trahi le Fils de Dieu dans le jardin de Gethsémani, avoir quoi que ce soit à voir avec l’ère nazie, mais per- le toucher. Frederik Mayet, 40 ans, a déjà été Jésus en
sur le mont des Oliviers, à Jérusalem, en l’embrassant sonne ne voulait non plus retravailler le texte. 2010. Sa réélection dans ce rôle – avec Rochus Rückel,
devant les Romains. Aujourd’hui, quelques croyants y un étudiant de 24 ans – est jugée injuste par certains au
enlacent de petits oliviers sans défense, à l’ombre des- Scène IV. Le possédé village. Après tout, tout le monde voudrait être Jésus.
quels un groupe d’habitants d’Oberammergau fait une Christian Stückl a repris les rênes en 1986, à 24 ans. Pour une question d’âge, les hommes ne peuvent tou-
pause. Nous sommes en septembre 2019, au cinquième Le village est à l’époque profondément divisé sur l’in- tefois le jouer que deux fois.
jour d’un voyage à travers Israël. À l’époque, même les terprétation de la Passion – entre une vision conserva- Frederik est également l’attaché de presse de l’orga-
Chinois n’ont pas encore entendu parler du Covid-19. trice et une autre, très conservatrice. À l’époque, seuls nisation et porte donc souvent la double casquette de
Les rôles principaux sont du voyage, le maire, des les catholiques peuvent y participer et seules les jeunes porte-parole et de comédien dans les interviews. Une
théologiens, et au premier rang Christian Stückl. Le femmes célibataires peuvent jouer Marie. société de protection des animaux a proposé à Jésus –
metteur en scène mène sa petite troupe à travers les En 1990, Christian Stückl veut gommer du texte la à lui, donc – de se déplacer non pas à califourchon sur
fouilles, les vallées désertiques, les églises. Visite [du “malédiction du sang”, un passage de l’Évangile de un âne, mais sur un scooter électrique. Sans façon, a
mémorial de la Shoah] Yad Vashem, rencontre avec un Matthieu selon lequel les juifs portent la responsabilité répondu Frederik Mayet. Sancho, l’âne de la Passion,
rescapé de l’Holocauste, Abba Naor, 92 ans. Partout, ils de la mort du Christ. Les coupes ne passent pas auprès se porte comme un charme, a-t-il assuré.
discutent, ou plutôt Christian Stückl discute, cigarette du référent qu’il consulte. “J’ai donc donné la phrase en
au bec. De l’effet qu’a dû produire le Christ. De ce qu’ont question à nos trois comédiens les plus âgés qui portaient un Scène VI. Le texte
dû être ses miracles. De ce qu’il avait de radical. “Après, dentier, confesse Stückl. Ils l’ont baragouinée, et presque Le texte de la Passion n’est pas ce qu’il y a de plus acces-
on recausera encore un peu”, assure-t-il au terme d’une personne n’a entendu.” En 2000, la phrase disparaît. sible – il est éthéré, daté. Christian Stückl s’efforce de
journée-marathon de douze heures. Cette semaine, ce La religion des comédiens est totalement secondaire trouver des images du quotidien pour traduire cette
n’est pas dans les pas de Jésus qu’on marche. aujourd’hui, et même des protestants peuvent intégrer abstraction. L’ange au désespoir doit faire comme s’il
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 360o. 39

← ← Octobre 2018, pas en soi un événement religieux. “Mais, dans un sens,


l’attribution des rôles il faut que ce qu’on raconte sur scène se reflète dans la vie
est révélée aux villageois de chacun”, rappelle Christian Stückl, prudent. “Je ne
réunis. vis pas la Bible à 100 %, mais le texte de la Passion ne se
résume pas à une pièce de théâtre pour moi.” Le texte ne
←  29 février 2020, première rend pas les comédiens plus croyants qu’ils n’étaient,
répétition avec l’âne Sancho. mais les rend plus sensibles à l’ordonnancement supé-
rieur des choses. Ou à la beauté de former une commu-
↙ Christian Stückl, nauté. Peut-être s’agit-il d’ailleurs de la même chose.
le metteur en scène
et “faiseur de Christ”. Scène IX. Les premiers signes
Photos Sebastian Beck/ Renoncer à la Passion à cause d’un virus ? Jamais de
Süddeutsche Zeitung la vie. Jour après jour, le nombre de personnes conta-
minées augmente pourtant en Allemagne. Le 5 mars,
le maire d’Oberammergau, Arno Nunn, déclare : “Il
faut garder son calme. On navigue à vue.” À l’époque,
tout le monde se serre encore la main. Cinq jours plus
tard, tous les théâtres doivent fermer leurs portes. On
répète la Passion en petit comité, les personnes âgées
sont autorisées à rester chez elles.
Scène VII. La mère Le 12 mars, on signale un premier cas de Covid-19 dans
Marie a aussi un rôle de représentation. C’est comme le canton de Garmisch-Partenkirchen [dont fait partie
ça qu’Eva Reiser se retrouve un beau soir de la mi- Oberammergau]. Les restrictions du gouvernement sont
février dans les locaux de la Représentation de l’État de valables jusqu’au 19 avril. Ce n’est pas le 16 mai [date de
Bavière à Berlin. Un comité d’Oberammergau est invité la première]. Mais est-on prêt à courir le risque pour
à parler du spectacle devant des fonctionnaires minis- autant ? Face au virus, l’homme est impuissant, même
tériels et des Bavarois en exil mus par la curiosité. Ce un “faiseur de Christ”. Christian Stückl commente : “Je
qu’Eva Reiser peut dire ne compte guère, visiblement, fais des sudokus au bureau. Tu ne peux rien faire. Rien.”
les personnes présentes dévisagent la souriante Marie
comme ils dévisageraient Jésus. “Eva Reiser joue la mère Scène X. La mort
de Dieu et, d’ailleurs, elle a l’habitude de flotter au-des- Annuler la Passion juste avant la première reviendrait à
sus des nuages, puisqu’elle est hôtesse de l’air”, plaisante prendre son inspiration pour chanter… et ne pas chanter.
l’animateur de la rencontre au moment de la présenter. Ça voudrait dire oublier à nouveau son texte, se recou-
Eva travaille chez Lufthansa CityLine : tous les jours, per les cheveux. Personne à Oberammergau n’en a envie.
parlait à sa mère. La Cène évoque une réunion profes- trois, quatre ou cinq villes européennes, le petit déjeu- Personne. Mardi soir de cette semaine, les comédiens et
sionnelle : “Il faut vous imaginer que c’est un discours de ner à Marseille, la nuit à Copenhague. Elle a perdu son Christian Stückl se retrouvent sur la scène centrale du
Jésus pour motiver ses troupes. Le chef se retire et donne père voilà quelques mois et l’a accompagné durant ses Passionstheater. Il y a suffisamment de place pour res-
les clés de la boîte aux disciples.” Et, si rien n’y fait, “dites- derniers jours. “Jouer Marie, c’est un peu comme une thé- pecter les distances de sécurité. Eva Reiser arrive de l’aé-
le pour voir en [dialecte] bavarois !” rapie”, confie la jeune femme, qui sait ce que c’est de roport. Nerveuse, elle se lave les mains à tout bout de
Les comédiens sont étudiants, fonctionnaires, archi- devoir laisser partir quelqu’un. champ. “Je n’ai pas envie d’être celle qui fera entrer la peste
tectes, travailleurs indépendants, ingénieurs forestiers, Eva Reiser a posé des congés d’avril à octobre. On dans le village.”
sculpteurs, une Marie est hôtesse de l’air, un des Ponce ne vole pas à temps partiel. L’année de la Passion, elle Le lendemain, la Passion est officiellement annulée.
Pilate tient un des hôtels du village. Ce qu’ils ne sont adapte sa vie au spectacle. La régie municipale qui l’or- Le spectacle était assuré – c’était d’ailleurs la première
pas : des comédiens professionnels. Depuis décembre, ganise verse des honoraires à chaque comédien afin fois –, et les dépenses engagées jusqu’à présent sont cou-
ils répètent tous les soirs, week-end compris. Lundi, la de compenser un tant soit peu les pertes de salaire. vertes. Mais il y a aussi la vie. Eva Reiser, l’hôtesse de l’air,
révolte ; mardi, la crucifixion ; mercredi, la résurrec- Personne ne doit se retenir de participer pour des rai- ne sait pas si et quand elle pourra reprendre le travail, elle
tion. Le calendrier des répétitions est consultable par sons pécuniaires. Il faut dire que l’argent ne devrait est en congé sans solde. Les commerces du village, les
tous sur le site Internet de la commune. pas manquer. En 2020, on attend dans les 31 millions hôtels et les restaurants, se préparent à vivre une annus
Nous sommes le 25 janvier 2020, jour de la première d’euros de recettes. horribilis. Les habitants ont le moral dans les chaussettes
répétition sur la grande scène du Passionstheater. Il y Personne ne compte alors avec le virus chinois. Le et ils ne peuvent même pas pleurer ensemble ni se prendre
a là 400 personnes, les enfants gambadent. Christian 24 février, l’OMS assure qu’il ne s’agit pas d’une pan- dans les bras, ils n’ont plus le droit. Les coiffeurs chez qui
Stückl harangue ses troupes au micro : “Interdiction démie. Le coronavirus n’a pas encore échappé à tout on pourrait aller désormais sont fermés, eux aussi.
de courir dans le théâtre ! Il n’y a qu’après Jésus que vous contrôle.
avez le droit de courir !” Scène XI. La résurrection
La plupart ne savent que répondre quand on leur Scène VIII. La foi Du village, un chemin grimpe vers un tertre sur lequel se
demande ce qui pourrait les empêcher de participer. Deux jours plus tard, mercredi des Cendres, 10 heures, dresse une statue de marbre. Un Christ en croix entouré
Aucun motif ne leur vient à l’esprit. Bon, hormis les cas essai de la croix avec un des comédiens qui interprètent de Jean et de Marie, le visage crispé par la douleur. Le roi
de force majeure. Un décès, une maladie. La Passion le Christ, Frederik Mayet. Il grimpe sur la croix à l’aide Louis II [de Bavière] a assisté en 1871 à une représenta-
n’a été annulée que deux fois. En 1770, dans la confu- d’une échelle, en jean et en pull. Se fait attacher. Sa tête tion privée de la Passion. Conquis, il a fait don au village
sion du siècle des Lumières, et en 1940, pendant la est un peu trop haute au goût du scénographe, il fau- de cette statue. Monumentale, à toute épreuve, un peu
Seconde Guerre mondiale. Parmi les invités de marque drait que Jésus s’affaisse un peu plus sur la croix. On grandiloquente aussi. Comme la Passion.
qui ont assisté au spectacle [au fil des ans], l’impéra- installe Frederik un peu plus bas. Pour qu’il ne soit pas Christian Stückl veut retravailler le texte. La Passion
trice Élisabeth d’Autriche, le roi de conte de fées Louis trop mal, la croix doit être bien pensée. Avant la cruci- n’est pas annulée, elle est ajournée. Pendant que le monde
II [de Bavière], Henry Ford, le comte Ferdinand von fixion, le comédien enfile un harnais de sécurité sous navigue à vue, les habitants d’Oberammergau ont déjà
Zeppelin, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir. Pour son pagne, comme pour un saut en parachute. leur prochain objectif dans le viseur : la résurrection de
2020, les invitations à destination des personnages de Frederik Mayet mesure sa responsabilité, il interprète la Passion, le 21 mai 2022.
marque ont déjà été envoyées, et c’est presque complet. le super-héros du christianisme. Certes, la Passion est —Christiane Lutz
Un demi-million de billets ont été écoulés. organisée depuis le début par la commune et n’est donc Publié le 20 mars
40. 360o Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

culture.
Les hirondelles on peut y voir passer toutes sortes d’oiseaux
et, à tout le moins, son observation vous apai-
Et en France
feront le printemps
sera” lançait-il à ses followers au huitième
jour de sa veille.
Des ornithologues, comme YOLOBirder Confinés mais aux aguets
sur Twitter, ont mis en place un système de Si vous cherchez une nouvelle
score pour pimenter un peu leur activité sta- activité pour vous occuper
tique. Avec son [jeu] #FBIQ (“Fantasy bir- – ou occuper vos enfants – en ces
Pour s’évader pendant le confinement, pourquoi ne pas ding in quarantine”, “l’ornithologie s’amuse temps de confinement, pourquoi
observer les oiseaux qui peuplent le ciel des villes et des en quarantaine”), il accorde des points sup- ne pas compter les oiseaux ?
campagnes ? Une fenêtre et un peu d’attention suffisent. plémentaires en fonction de l’observation de La Ligue de protection des oiseaux
“comportements bizarres” et de “trucs sexy” (LPO) invite en effet chacun
[chez les oiseaux]. Par exemple, l’observa- à compter les oiseaux qu’il voit
tion d’un accenteur mouchet ne vaut à elle dans son jardin ou depuis
—The Guardian (extraits) Londres leurs connaissances et se montrer soli- seule que trois points, mais elle peut rappor- sa fenêtre, une opération essentielle

Q
daires alors que le pays est condamné à ter des points supplémentaires si l’oiseau pour assurer la survie des espèces.
uand je l’ai aperçu, le faucon – était- l’isolement. Au début du mois, Matteo est surpris en “flagrant délit de polygamie”. Le principe est simple. Téléchargez
ce un pèlerin ou un hobereau ? – lui-même a observé 51 espèces en douze Steve Gale, un ornithologue amateur du sur le site oiseauxdesjardins.fr une
planait en altitude. Sa silhouette heures depuis ses fenêtres, dont des pin- Surrey, au sud de Londres, assure quant à lui fiche de comptage (elle comporte
se découpait sur le ciel aveu- sons du Nord, des cigognes que le mois d’avril est idéal pour démarrer un descriptif des oiseaux pour vous
glant de cette fin d’après-midi ORNITHOLOGIE noires, des autours et les pre- l’étude de son “coin”, que l’on ait un jardin aider à les identifier) et mettez-vous
estivale. Derrière moi, des petits oiseaux mières hirondelles de fenêtre en train de ou simplement un arbre voisin et un bout en poste pour dix minutes.
gazouillaient, insouciants, dans leur taillis migrer vers le nord. de ciel à contempler car, à cette période, les Consignez les oiseaux qui se posent
favori. Le faucon est descendu et a disparu. Le Londonien David Lindo, alias Urban oiseaux sillonnent le ciel sur des milliers dans votre champ d’observation 
Je me demandais où il était passé, quand Birder, est actuellement en quarantaine en de kilomètres. C’est le temps des migra- et renvoyez le résultat de votre
j’ai senti un mouvement là où il n’aurait Espagne, d’où il tweete ses observations tions et c’est là que les ornithologues s’at- veille. L’opération est renouvelable
pas dû y en avoir et soudain, pendant une depuis un toit à Mérida [dans le sud-ouest tendent à observer le plus d’activité. On à l’infini.
fraction de seconde, je me suis retrouvé du pays] et anime des séances d’observa- voit régulièrement des oiseaux passer au-
face à face avec un hobereau lancé à pleine tion en streaming sur Facebook. Le confi- dessus de nos têtes, et ils s’arrêtent même
vitesse. Il fonçait sur les moineaux qui ne se nement n’a pas entamé son parfois pour se reposer ou se nourrir dans Grâce à cette interdiction de se déplacer, les
doutaient de rien derrière moi. Le souffle enthousiasme : “Le ciel votre jardin ou votre rue, affirme-t-il. “Une gens vont peut-être comprendre qu’on peut
de son passage a balayé mon oreille, et j’ai est une scène fabuleuse, fois, on a même vu apparaître un rouge- observer beaucoup plus de choses depuis chez
croisé la féroce intensité de son regard queue noir, à la fin mars, qui a séjourné soi. Mais ça peut être difficile. Parfois, il ne se
jaune. Puis il m’a dépassé, a survolé le pendant une semaine dans notre jardin. Il passe rien, il faut s’y préparer”, ajoute Steve.
buisson et plongé au-delà, alors qu’une y a trouvé de quoi manger et il y est resté Je téléphone à Dave Woods, un amateur qui
dizaine de petits oiseaux s’égaillaient. Cette pour se reposer.” Durant les semaines réside dans une des grandes villes de la conur-
scène n’a pas eu lieu dans une réserve de la qui viennent, hirondelles, hirondelles de bation de Medway [au sud-est de Londres].
Société royale de protection des oiseaux. fenêtre et martinets vont Je suis stupéfait quand il m’annonce que sa
Mais juste devant chez moi [durant l’été], commencer à remon- famille et lui présentent depuis une semaine
à Catford, dans le sud-est de Londres, alors ter d’Afrique subsa- certains des symptômes mineurs du Covid-
que je rentrais du supermarché harienne. Avec le 19. Je lui demande s’il se sent assez bien
à vélo. Preuve que toute une retour des mar- pour s’intéresser aux observations depuis
vie sauvage fascinante se tinets, nos cieux son jardin. “Non, pas du tout”, me répond-il.
déploie sur le pas de nos vont devenir un Puis, après une pause, il glisse : “Bon, hier,
portes. Voilà à quoi tant les peu plus bruyants, et j’ai quand même ouvert une fenêtre pour res-
curieux que les ornitholo- leurs cris seront d’au- pirer un peu d’air frais et j’ai entendu ma pre-
gues amateurs vont pouvoir tant plus perceptibles mière fauvette à tête noire de ce printemps.”
s’accrocher dans les semaines que le grondement des Une des observations dont il est le plus
qui viennent [e Royaume-Uni avions a presque dis- fier concerne un pinson du Nord qui avait
est en confinement, comme paru. Avril est aussi un décrété que son jardin était un endroit idoine
nombre d’autres pays]. bon moment pour suivre pour reprendre des forces avant de s’envo-
Après tout, tout le monde le passage de divers limi- ler vers sa zone de reproduction estivale,
n’est pas obligé d’appré- coles, de jour comme de en Scandinavie et en Russie. Dave Woods
cier le yoga sur Zoom [du nuit. Steve a entendu recommande aux ornithologues amateurs
nom d’une application de des oiseaux relative- de rester attentifs même quand le temps
visioconférence]. Certains ment rares, comme des est agité. “À cause d’un orage, on peut voir
d’entre nous ont toujours barges rousses et des des oiseaux inattendus se poser dans les jar-
scruté le ciel au-dessus de nos courlis corlieux, qui se dins ou survoler les zones urbanisées alors
maisons et de nos jardins, mais avec la crise déplacent depuis et vers qu’ils tentent de se réorienter.”
du Covid-19, cette activité s’est en quelque le nord de l’Écosse ou le On pourrait croire que j’ai eu beaucoup
sorte métamorphosée en mouvement, un cercle polaire arctique. de chance de croiser ce faucon hobereau
mouvement lancé par Matteo Toller, un habi- “Les gens se mettent à l’été dernier, mais cette rencontre est en réa-
tant de la ville d’Udine, dans le nord-est de utiliser des micros pour lité typique de la faune qui vit tout autour
l’Italie, qui a récemment lancé sur Twitter entendre les cris nocturnes. de nous en permanence. Pour reprendre
le hashtag #BWKM0 (pour “birdwatching Ils découvrent un tas de choses l’expression d’Urban Birder, “le ciel est une
at zero km”, autrement dit, “observer les sur ce qui vole la nuit… On s’est par exemple scène”. Alors, mettons-nous à l’affût.
oiseaux de chez soi”). Le but : aider les gens ↑ Dessin de Magee, aperçu que des canards marins, comme les —Adam McCulloch
à consigner leurs observations, partager Royaume-Uni. macreuses noires, volaient au-dessus des terres. Publié le 25 mars
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 360o. 41

plein écran.
repose sur l’analyse de données – laquelle agents littéraires et des maisons d’édition.
permet d’identifier les goûts et préférences Aujourd’hui, les producteurs, les imprésarios
de différents publics. et les découvreurs de talents à Hollywood
Ces groupes – à l’effectif relativement se lancent aussi, et ils font en sorte de ver-
modeste mais à l’engouement croissant rouiller des œuvres encore plus en amont.
– sont souvent plus intéressés par des En dénichant des écrivains inconnus, qui
romans comme Normal People, L’Amie sont séduits par des rémunérations juteuses
prodigieuse, d’Elena Ferrante [paru en et qui signent des contrats contraignants
français aux éditions Gallimard], ou La avant même d’avoir terminé l’ouvrage, les
Saison des feux, de Celeste Ng [Sonatine studios sont en mesure de négocier des
Éditions], que par des poids lourds comme adaptations, des droits mondiaux et des
Dan Brown [à qui l’on doit notamment Da licences à moindre coût, au lieu d’attendre
Vinci Code] ou Stephenie Mayer [la saga qu’un livre se révèle un succès commercial.
Twilight]. Netflix veille ainsi à créer des
contenus pour environ 2 000 commu-
nautés aussi distinctes que discrètes, et “Si vous êtes écrivain,
les préférences de chacun de ces petits
groupes sont en passe d’inverser les rap-
vous êtes en position
ports de force à Hollywood. de force – vous êtes
“Je n’ai plus besoin de courir après les stars
de cinéma, affirme Ellen Goldsmith-Vein,
même le plus fort.”
PDG d’une société de production et de
Sam Mendes,
gestion de carrière, The Gotham Group. cinéaste

Le nouveau roman
Nous détenons une telle quantité de propriété
intellectuelle qu’elles viennent à nous.” Avant, Ce faisant, le rapport de force à Hollywood
quand on s’intéressait à un personnage, devient plus favorable aux auteurs qu’aux

hollywoodien
“on regardait qui jouait les autres rôles et réalisateurs, analyse Sam Mendes, metteur
qui était à la réalisation, ce genre de trucs”, en scène et cinéaste [on lui doit notamment
acquiesce l’actrice Jessica Biel, qui codi- les films Skyfall et 1917]. “C’est une époque
rige la société Iron Ocean Productions. inouïe pour les écrivains, a-t-il récemment
“De nos jours, si le scénario est de qualité, déclaré à un groupe d’étudiants d’Oxford.
Les services de streaming, qui se livrent une concurrence on se lance.” Le volume d’histoires originales qui est créé,
regardé et débattu est inédit. Si vous écrivez,
acharnée, multiplient les adaptations de romans Verouiller les droits. Le bon moyen vous êtes en position de force – vous êtes même
pour séduire de nouveaux abonnés. Le monde de l’édition de verrouiller les meilleures œuvres lit- les plus forts. Si vous êtes écrivain, vous pouvez
s’en trouve chamboulé. téraires est de les découvrir avant même aussi être showrunner. Cette fonction [qui
qu’elles soient terminées. Récemment, associe écriture et production] prend actuel-
Ellen Goldsmith-Vein a signé des contrats lement le pas sur celle de réalisateur.”
avec plusieurs étudiants de l’université de L’analyse de Sam Mendes sonne juste.
—The Wall Street Journal dire qu’on était des fans passionnées ou des Californie du Sud. L’un d’eux avait écrit Récemment, Netflix a versé 300 millions
(extraits) New York tarées, mais [ils] ont compris qu’on aimait ce une nouvelle de dix pages que la produc- de dollars à Ryan Murphy (le créateur de

L
livre au point de faire quelque chose de fou, trice lui a fait transformer en scénario : Glee et d’American Horror Story) et au moins
e dimanche 6 janvier 2019, à Los comme s’imposer dans leur voiture.” Beatrice elle a ensuite déclenché des enchères 150 millions de dollars à Shonda Rhimes
Angeles, au lendemain d’une soirée Springborn leur a affirmé que Hulu était endiablées entre onze parties intéressées (Grey’s Anatomy et Scandal) pour que chacun
festive qui avait suivi la cérémonie la plateforme idéale pour cette série, mais par les droits d’adaptation. Elle a mis en crée son studio de production au sein de
des Golden Globes, Beatrice Springborn son plaidoyer a aussi pris un tour plus per- œuvre la même méthode avec le jour- l’infrastructure de Netflix. Des stars telles
décida qu’elle obtiendrait coûte que coûte sonnel, faisant valoir qu’elle était sensible naliste Stephan Talty, dont une version que Reese Witherspoon, Nicole Kidman,
les droits d’adaptation à l’écran de Normal au message du livre : l’idée que “l’amour légèrement remaniée du livre The Black Lena Waithe et Jessica Biel fondent aussi
People [“Les Gens normaux”, non traduit de jeunesse est un amour véritable”. Hulu a Hand [“La main noire”, inédit en fran- leur studio de production dans l’idée d’ac-
en français], un roman de [la remporté le contrat [et la série, çais, un récit sur les origines de la mafia célérer les transactions. Nicole Kidman
jeune romancière irlandaise] séries tournée en coproduction avec aux États-Unis] a convaincu Leonardo a acheté les droits d’adaptation du der-
Sally Rooney, qui était encore inédit aux la BBC, devrait être diffusée fin avril]. DiCaprio de s’engager. nier roman de Liane Moriarty, Neuf par-
États-Unis. Beatrice Springborn est la En 2019, l’achat et la production de créa- Pour produire la série Cursed : La rebelle faits étrangers [paru en français chez Albin
directrice du développement chez Hulu, tions originales ont coûté 27,8 milliards de [dont la diffusion est prévue courant 2020], Michel], bien avant sa publication – sim-
une plateforme américaine de streaming. dollars à Disney, 15 milliards de dollars à le directeur des séries originales chez plement après avoir lu un court synopsis.
Après avoir attendu dans le froid devant Netflix, 14,2 milliards de dollars à AT&T Netflix, Matt Thunell, a contacté l’auteur “Si nous tombons sur quelque chose – un livre
l’hôtel Beverly Hilton, elle et sa collègue (qui détient notamment HBO), 6,5 mil- de comics Frank Miller et le scénariste- encore inédit, un gribouillis sur une serviette
de l’époque, Jessica Kumai Scott, ont pris liards de dollars à Amazon et 6 milliards producteur Tom Wheeler pour savoir s’ils en papier, une idée brillante, un projet, n’im-
par surprise les producteurs Ed Guiney de dollars à Apple, selon une analyse du accepteraient d’écrire un roman graphique porte quoi – qui permet de commencer à tra-
et Andrew Lowe, détenteurs des droits en magazine Variety. La frénésie que sus- et son adaptation en même temps. Selon vailler immédiatement avec un auteur, nous
question, et sont montées dans leur voi- citent les romans est alimentée par les Matt Thunell, ce procédé permet de mieux savons que la partie production est en mesure
ture sans demander leur avis. plateformes de streaming, dont le modèle garder la main sur la création. “Les deux de relever tous les défis”, affirme Jessica Biel.
“Même si le livre n’était pas encore publié, il supports s’influencent l’un l’autre, se réjouit —Cody Delistraty
fallait prendre une longueur d’avance sur les Netflix veille à créer le cadre de Netflix. Nous ajoutons des per- Publié le 19 mars
concurrents”, affirme Beatrice Springborn, sonnages dans la série qui finissent par inté-
qui précise qu’avant cette date Hulu n’avait des contenus pour environ grer le livre, et vice versa.” ↖ Dessin de Tim Enthoven paru
pas réussi à décrocher de rendez-vous 2 000 communautés Jusqu’à maintenant, repérer des dans The Wall Street Journal,
avec les deux producteurs. “Ils ont dû se distinctes. auteurs prometteurs était la mission des New York/Heart Agency
42. 360o Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020

gastronomie.
Messieurs les Anglais, avait déclaré dans l’édition dominicale du
Times que “le seul défaut” de Harold Wilson
Se moquer de lui n’a fait que creuser un
peu plus la fracture que dénonçait Trump,

saucez les premiers !


était qui il noyait sa nourriture dans la entre ses partisans – les Américains qui
brown sauce. Ce qu’on sait moins, c’est que aiment la viande et le ketchup – et les
l’amour immodéré de Wilson pour cette élites urbaines qui jouent les snobs. Nous
sauce était aussi une manière de marquer sommes ce que nous mangeons et, même
son appartenance à la classe ouvrière – ce si c’est un gosse de riche, le président a
qui, malgré ses origines modestes dans le voulu se connecter aux classes populaires
Yorkshire, restait à prouver. Le “gravy de en mangeant du ketchup.
Sucrée, épicée, légèrement acide et résolument populaire, Wilson” a marqué les esprits. “Imaginez
la brown sauce, la sauce brune des flacons HP, un peu, moi, le type derrière les rideaux Ni temps ni argent. Les condiments
est un incontournable de la cuisine outre-Manche. en dentelle de Huddersfield, je me retrouve doivent leur existence à notre besoin
ici [à Downing Street, la résidence d’ajouter des saveurs qui manquent aux
Et sa défense ou son mépris sont du Premier ministre]”, aliments. N’importe quel cuisinier vous
de véritables marqueurs sociaux. avait-il confié au Daily dira qu’un peu de sel, de gras, une saveur
Herald après avoir gagné acide et du piment améliore-
de justesse les législa- ront un plat quelconque :
tives de 1964. mais que se passe-t-il
—Prospect Londres lorsque vous n’avez

A
pa s de beu r re
en croire l’histoire à faire fondre
de l’Empire britan- dans la poêle,
nique, nous décla- de c it ron à
rons la guerre pour deux presser sur vos
choses : Dieu et les épices. légumes verts
Il n’est donc pas étonnant ou de temps
que le condiment le plus supplémen-
controversé de nos placards taire pour faire
de cuisine soit gorgé d’épices caraméliser vos
et fasse presque l’objet d’un oignons ? Préparer
culte. Évidemment, je parle de un plat délicieux est
la brown sauce, la sauce HP. C’est souvent plus une question
une sauce très connotée. de temps et d’argent. Deux
La moutarde, elle, est protéiforme : ressources qui manquent géné-
elle peut se présenter sous la forme ralement aux amateurs de sauce HP. La
d’un flacon en plastique jaune dans un quantité de saveur que vous devez ajou-
stand à hot-dogs de New York, d’un pot ter après cuisson est représentative de la
en verre sur la table familiale ou, plus quantité d’argent que vous avez dépensé
chic, d’un pot en grès avec bouchon en pour le plat lui-même.
liège et cire rouge. Le ketchup est plus Avec cette équation, vous pouvez parve-
ordinaire, mais il y a aussi des ketchups nir à cette conclusion que la sauce la plus
haut de gamme. Quand on essaye d’amé- épicée appartient à la classe qui a le moins
liorer la brown sauce, en revanche, on de ressources. Ou, pour dire les choses
obtient du chutney, ce qui est exactement simplement : la brown saucesauce appartient
l’inverse du genre de manipulation qui aux personnes qui ont besoin
nous a donné la sauce HP au départ. de relever rapidement, et à
Un épicier de Nottinghamshire a peu de frais, une assiette
inventé la brown sauce dans les de haricots blancs et de
années 1870 afin de faire pro- pommes de terre.
fiter les classes populaires C’est peut-être pour
des petits luxes de l’Empire cette raison que la sauce
à moindre coût. Il a décidé brune traîne, aujourd’hui
de mélanger des dattes, du tamarin, du encore, une sale réputation. The Guardian
The Guardian
poivre de Cayenne, de la mélasse et tout par l’armée américaine. Le marron, c’est un Mais en politique, la sauce peut prendre aime se moquer d’elle de temps en temps :
ce qu’il pouvait récupérer des colonies, le intellectuel des années 1970 qui découvre différemment. En 2017, on découvre ainsi en 2015, le journal [étiqueté de centre
tout étant agrégé et fondu pour donner le pesto. Le marron, c’est le pragmatisme que Trump préfère son steak bien cuit et gauche] l’a qualifiée de “typiquement
cette saveur caramélisée et vinaigrée. de bon aloi des anciens travaillistes. avec beaucoup de ketchup. Cette nouvelle britannique par son manque de recherche
La “sauce marron”. Ce nom en dit long Dans les années 1960, la brown sauce fait alors les délices des journaux, comme culinaire”. On peut presque retracer les
sur le produit. Dans certains contextes, était surnommée “le gravy de Wilson” The Washington
The Washington Post qui à ce moment- changements idéologiques du Parti tra-
l’adjectif pourrait évoquer le caramel, le depuis que la poétesse Mary Wilson, là, lassé par les innombrables bourdes vailliste – de qui il veut se rapprocher
chocolat et la noix de coco. Mais dans un femme du célèbre du député travailliste, du président, se remonte le moral avec et qui il s’est aliéné – de la volonté de
contexte britannique, le marron est égale- force détails sur son manque de raffine- Wilson d’adopter la brown sauce à celle
ment synonyme de papier peint défraîchi, La brown sauce faisait ment. “Et pourquoi pas servir le vin dans des médias de s’en débarrasser.
de moquette usée jusqu’à la corde dans les une tasse à bec ?” se gausse le critique gas- — Caroline O’Donoghue
couloirs des administrations et de panta-
profiter les classes tronomique Tom Sietsema. Publié le 30 janvier
lons en velours ringards. Le marron, c’est populaires des petits Mais ce que les journaux n’avaient pas
la couleur du rationnement, quand toutes luxes de l’Empire compris, c’est que Trump mangeait sa ↖ Dessin de Kate Hazell
les couleurs primaires étaient accaparées à moindre coût. viande comme des millions d’Américains. paru dans Prospect, Londres.
Courrier international — no 1536 du 9 au 15 avril 2020 43

HISTOIRE ↙ Roberto Koch vers 1900.


Source Wilhelm Fechner/Wikimedia

—Die Welt Berlin conditions – et fait de nouvelles découvertes : le

M
24 mars 1882, il annonce avoir découvert l’agent
ême les scientifiques peuvent se trom- pathogène responsable de la tuberculose, ce qui
per. Même les meilleurs de leur temps. lui vaut immédiatement une renommée mon-
Robert Koch, par exemple, qui a donné diale. Il faut dire qu’au xixe siècle la tubercu-
son nom à l’institut de recherche le plus sou- lose est le mal du siècle : près d’un Allemand
vent cité en Allemagne dans la crise sanitaire en sur sept succombe à la phtisie. Mais sa cause
cours, le Robert-Koch Institut (RKI), a démon- comme son mode de transmission sont jusque-
tré l’existence de plusieurs types d’agents patho- là des mystères.
gènes microbiens et joué un rôle considérable Robert Koch parvient à identifier le bacille
dans la lutte contre des infections jusqu’alors responsable de la tuberculose. Cette découverte
mortelles. Seulement, ses travaux ont aussi lui vaut le prix Nobel de médecine – même si le
leur part d’ombre. remède qu’il propose, la tuberculine, se montre
Baptisé “tuberculine”, son remède miracle inopérant, voire dangereux pour la santé. Tout
contre la tuberculose – le mal du siècle à aussi importante est la contribution de Robert
l’époque – ne s’est pas seulement révélé inef- Koch à la recherche sur le choléra. Fin 1883,
ficace, mais aussi potentiellement dangereux il part à Calcutta avec son équipe pour y étu-
pour la santé : “Les rémissions étaient de courte dier la maladie pendant un pic. Au début de
durée, il arrivait même que certains patients décè- l’année 1884, il parvient à identifier la bacté-
dent après avoir reçu le traitement”, peut-on lire rie Vibrio choleræ – une première étape dans
sur le site Internet de l’Institut Robert-Koch la lutte contre l’infection.
(RKI) au sujet du “flop de la tuberculine”. L’Institut prussien de recherche sur les mala-
Malgré tout, les découvertes et les contribu- dies infectieuses est spécialement créé pour
tions de Robert Koch sont telles que son prix le chercheur le 1er juillet 1891. Il le dirigera
Nobel de médecine, décerné en 1905, reste jusqu’en 1904. À l’époque déjà, l’institut, outre
amplement mérité – tout comme le fait qu’on
ait donné son nom à l’Institut de recherche sur Il est parvenu à identifier
les maladies infectieuses. le bacille responsable
Son père est mineur de fond et deviendra
officier des mines. C’est lui qui permet à son
du “mal du siècle”. Cette
troisième fils, né en 1843, de passer son bac- découverte lui vaudra
calauréat et de faire des études de médecine. le prix Nobel de médecine.
Robert montre des facilités. Dès son sixième

Robert Koch,
semestre d’études, il obtient un prix univer- ses recherches en biomédecine, propose ses ser-
sitaire pour ses travaux en biologie, ce qui lui vices aux autorités et aux collectivités – tout
vaut d’être exempté de la thèse obligatoire de comme le RKI aujourd’hui, le descendant direct

le vainqueur
fin d’études. Robert Koch passera néanmoins de l’“Institut de Koch”, qui a son siège dans le
son diplôme comme les autres, en mars 1866. même bâtiment. L’Institut de recherche sur
S’ensuivent plusieurs années de pratique de les maladies infectieuses compte à l’époque

de la tuberculose
la médecine à Hambourg, près de Potsdam parmi les tout premiers instituts de recherche
et à Wolsztyn, en Pologne (à l’époque dans la en biomédecine du globe.
province prussienne de Posnanie). Pendant la À partir de 1896, Robert Koch fait des infidé-
guerre de 1870, il se porte volontaire pour être lités à l’institut et part chaque année en expé-
médecin militaire. dition pour étudier les maladies tropicales. Il
De retour en Posnanie, il se consacre assi- se consacre notamment aux épizooties dans
dûment, à partir de 1873, à la maladie du char- le sud de l’Afrique, puis au paludisme, qu’il
bon. Ce mal insidieux fait des ravages chez les contractera. En 1906, une commission placée
animaux comme chez les hommes autour de sous sa direction se rend en Afrique orientale
Wolsztyn, mais la cause en reste très mysté- pour évaluer des traitements possibles contre
rieuse. Après trois ans de recherches menées la maladie du sommeil. L’utilisation de remèdes
en parallèle de ses activités de médecin canto- à base d’arsenic donne de bons résultats au
nal, Robert Koch parvient à démontrer, en 1876, départ, mais elle ne fait reculer que provisoi-
que la maladie du charbon est provoquée par rement le parasite responsable de l’infection.
un unique agent pathogène. Il découvre égale- Robert Koch double donc la dose – tout en
ment les spores qui en sont responsables et met étant conscient des effets secondaires poten-
ainsi au jour son mode de transmission, jusqu’ici tiellement dangereux. Beaucoup de patients
inconnu. Robert Koch vient de montrer qu’un sont pris de douleurs et de coliques, certains
micro-organisme peut causer une infection. perdront même la vue. Robert Koch restera
Allemagne — 1843-1910 La grande précision des méthodes d’inves- cependant convaincu des bénéfices de son
tigation de Robert Koch joue un rôle décisif médicament, appelé Atoxyl. Le RKI lui-même
Aujourd’hui, l’Institut Robert-Koch dans cette découverte – alors qu’il ne dispose écrit : “Sa dernière expédition fut aussi le cha-
est à la pointe du combat contre que d’un laboratoire sommaire, à son domicile pitre le plus sombre de sa carrière.”
le nouveau coronavirus. Mais qui est privé de Wolsztyn. C’est le début d’une car-
rière remarquable, qui le conduira de Wroclaw
En 1910, Robert Koch succombe à une crise
cardiaque au cours d’une cure à Baden-Baden.
l’homme qui lui a donné son nom ? au Kaiserliche Gesundheitsamt [service impé- L’institut berlinois sera rebaptisé en son hon-
rial de santé] à Berlin. neur deux ans plus tard.
Il y perfectionne ses méthodes de recherche —Sven Felix Kellerhof
sur les bactéries dans de bien meilleures Publié le 23 mars
THE
GRAN COUPÉ

ÉLUE PLUS BELLE VOITURE DE L’ANNÉE-FAI2020

Le plaisir de conduire 35 ÈME FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL

Consommations en cycle mixte de la Nouvelle BMW Série 2 Gran Coupé selon motorisations : 4,9 à 8,0 l/100 km. Émissions de CO2 : 120 à 188 g/km en cycle mixte selon la norme WLTP.
BMW France, S.A. au capital de 2 805 000 € - 722 000 965 RCS Versailles - 5 rue des Hérons, 78180 Montigny-le-Bretonneux.

Vous aimerez peut-être aussi