Vous êtes sur la page 1sur 5

Analyse de la chanson

Sur le pont d’Avignon

Information générale
Titre Sur le pont d’Avignon

Genre Chanson populaire française

Compositeur Anonyme

Époque Au 15ème siecle

Forme SCORE Rondo TITLE COMPOSER


ARRANGER

&8
6 2 6
Mesure ∑ 4 ∑ ∑ 8 ∑ ∑ ∑

Formule rythmique œ œ œ œ œ œ œ œ œ et œ œœ œœ œ œœ œœ œœ œœ œ œ œœ œœ œ œœ œ œœ œ œ œ œ
& ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑
Langage 7
Tonal
∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ .. ∑
∑ ∑ ∑Saint- .. ∑
Autre & « Le pont d’Avignon » est le « Pont
15
Bénézet » en France à Avignon.
& ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑
23

Partition ancienne
&
31

1
Partition moderne

Forme et plan
Refrin Couplet

A B

a b a b’ c

Mesure 1 à 2 Mesure 3 à 4 Mesure 5 à 6 Mesure 7 à 8 Mesure 9

(Demi-Cadence) Cadence parfaite Cadence farfaite

Corps de la chanson Récitatif

Ton de la tonique……………………………………………………………………………………………….

« Pont Saint-Bénézet » en France à Avignon

Pont d'Avignon en 1840 - anonyme -


Musée Calvet d’Avigno

2
I. Analyse mélodique

- Il y a trois idées principales : gamme, accord brisé et notes répétées.

- Voici la mesure 1 à la mesure 4 qu’on peut constater la gamme(du début


jusqu’au 3ème temps à la mesure 3) et l’idée d’accord brisé (à la mesure 3 et
4).

- La relation d’intervalle de la mesure 4 et tout à fait la même que celle de la


mesure 3 : imitation transposée.

- Il est interessant de poser une hypothèse d’une façon de créer une mélodie.
La gamme est jusqu’au 3ème temps à la mesure 3 et au même temps, la
mesure 4 est imitation transposé de la mesure 3 : il s’agit de profiter la
deuxième partie d’une idée pour créer la suite de cette mélodie et c’est
probablement pourquoi les premières trois notes à la mesure 3 peuvent êtres
analysées en 2 manières différentes (gamme et accord brisé avec note de
passage).

- Voici la mesure 5 à la mesure 8. Alors que la mesure 5 à la mesure 7 sont les


même que la mesure 1 à la mesure 4, la dernière note à la mesure 7 monte
cont contrairement et ça donne un effet surpris.

- La 2ème note à la mesure 8 qui apporte une cadence parfaite est analysée
comme note d’accord brisé.

- Les notes répétées à la mesure 9 sont pour amuser facilement ce jeu récitatif
et la note second majeur supérieure accentue la fin de phrasé.

3
II. Analyse rythmique

- Il y a uniquement deux rythmes concrets : noire et croche.

- D’une part la noire a une sensation de battre la mesure un peu comme


marcher, d’autre part la croche a une sensation plus courante.

- Il y a deux formules rythmiques : Autrement dit, il y a principalement deux


caractères rythmiques par exemple, la mesure 1 à 2 a son caractère
rythmique de « courant-battre-courant-battre» et la mesure 3 à 4 a celui de
« très courant ».

- La refrain et le couplet sont rythmiquement contrastés : mesure de 2_4 et


style récitatif

III. Analyse harmonique

- Il est simple de considérer la mesure 1 à la mesure 6 comme alternance de I et


V par contre, il est peut-être plus conclusif si la mesure 7 possède harmonie
plus colorée comme V de V pour la cadence parfaite.

- Pour jouer le jeu de parole à la mesure 9 et pour respecter le style, il est


suffisant d’accompagner d’un accord pour les notes répétées.

IV. Analyse formelle

- Forme rondo : A-B-A-B-A

- À la deuxième fois, la parole du couplet est variée.

- La partie « a » est mélodiquement contrastée avec la partie « b » par exemple à


la mesure 1 et 2, une seule note (Fa et Sol) dure pendant une mesure
pourtant à la mesure 3 et 4, les notes bougent avec le rythme de croche : en
fait dans la partie « a », il y a un rythme de blanche en arrière.

- On peut dire qu’il y a une demi-cadence par rapport à la carrure de phrasé


mais du point de vue du rythme harmonique, la sensation de demi-cadence
est faible parce que l’harmonie alterne par chaque mesure. En revanche, la
cadence parfaite est présente grâce au changement de rythme harmonique.

4
V. Lien entre la parole et la musique

- À la partie « b’ », imitation transposée, la parole de « On y danse » est répétée.

- À la mesure 8, la parole de « tout en rond » suit avec l’effet surpris de la


mélodie.

- Au couplet, la parole est descriptive.

- On change la parole du couplet à la deuxième fois : « les messieurs » et « les


dames » sont contrastés et ce petit jeu de mots donne l’air amusant.

VI. Danse de l’image

- Cette danse en rondo est probablement un type de branle, danse populaire à


l’époque renaissance.

(La partie d’analyse est écrite sur la base de la partition moderne)

Masaki YOSHIIKE