Vous êtes sur la page 1sur 38

1) Le nez:

A- il a une fonction d'échange


B- il a une fonction d'échange parce que la muqueuse nasale a une grande surface
C- la grande surface nasale est la conséquence d'une muqueuse plisse
D- la grande surface nasale est la conséquence d'une muqueuse plisse qui va opposer une
résistance à l’écoulement de l'air
E- il a un rôle de défense de l'organisme

2) L'innervation bronchique:
A- le parasympathique est broncho constricteur
B- le sympathique exerce un tonus permanent
C- le sympathique exerce un tonus permanent; on observe donc une broncho dilatation
physiologique
D- le système non adrénergique non cholinergique exerce une broncho dilatation
physiologique
E - le système non adrénergique non cholinergique exerce une broncho dilatation
physiologique par l'intermédiaire d'un médiateur: le NANC

3) Parmi les propositions suivantes cochez celles qui sont justes :


A- Les résistances ariennes prédominent aux niveaux des voies ariennes extra- thoraciques
B- les résistances ariennes sont plus importantes l'expiration qu' l'inspiration
C- lorsque le diamètre d'une bronche diminue de moitié, sa résistance est multipliée par 16
D- le VEMS mesure les débits moyens
E- L'existence du volume résiduel s'explique par le fait que le poumon ne revient jamais
totalement sur lui-même

4) Propos de la membrane alvéole-capillaire :


A- elle est perméable l’O2 et imperméable au CO2
B- de part et d'autre de la membrane, les pressions en 02 sont identiques
C- elle est constitué d'une part par l'épithélium alvéolaire et d'autre part par l'endothélium
capillaire
D- ce sont les cellules épithéliales de type1 qui participent aux changes, au niveau
épithélium alvéolaire
E- des gaz autres que l'O2 et le CO2 peuvent diffuser

5) Le cycle ventilatoire :
A. L’inspiration, la pression alvéolaire (PA) est supérieure la pression barométrique (PB)
B. L’inspiration, la force motrice est représentée par les muscles inspiratoires
C. Il l'expiration, la force motrice est représentée par les muscles expiratoires
D. L’expiration, les résistances des voies aériennes sont plus élevé e qu'en l’inspiration
E. E- il n'y a pas de force d'inertie l'expiration
6) Les volumes pulmonaires:
A- ils dépendent du sexe et de l’âge
B- ils dépendent de la taille et du poids
C- la capacité inspiratoire est la somme du volume courant et du volume de réserve
inspiratoire
D- soustraire la capacité inspiratoire de la capacité pulmonaire totale donne la capacité
résiduelle fonctionnelle
E- le niveau ventilatoire de repos se situe la fin d'une inspiration normale

7) La circulation pulmonaire:
A- les artères pulmonaires contiennent du sang pauvre en oxygène
B - les artères pulmonaires ne possèdent qu'une structure élastique C- les artérioles extra-
alvéolaires sont contenues dans une gaine différente de celle des bronchioles
D- les vaisseaux intra-alvéolaires se dilatent à l'inspiration
E - la surface d'échange du poumon est d'environ 75 m2

8) La circulation pulmonaire :
A- n'a pas de rôle nutritionnel pour les poumons
B- est une circulation haut débit, faibles résistances et basses pressions
C- joue un rôle minime dans l'hématose
D- est indépendante des phases respiratoires
E- est dépendante des phases respiratoires

9) Le quotient respiratoire :
A - est égal 0,7 pour les glucides
B- est égal 1 pour les lipides
C- est égal e 0,7 pour les lipides
D- peut se calculer sans la mesure de la production de gaz carbonique
E- est moins élevé à jeun qu'après la prise d'un repas équilibre

10) Donner la ou les réponses exactes. Lors d'une insuffisance respiratoire


aiguë, on observe:
A- Un pH plasmatique inférieur à 7,45
B- Une pC02 artérielle supérieure à 45 mm d’Hg
C-Un taux d'acide lactique abaisse
D- Une p02 artérielle augment
E- Une acidose respiratoire 45 mm

11) Le CO2 :
A- il est la conséquence de la réduction de l'O2 mitochondrial par la chaine respiratoire
B- la PaCO2 normale est égale à 40 mm Hg
C- les quantités de CO2 et d'02 dissoutes dans le plasma sont globalement identiques
D- dans les conditions physiologiques, la relation CO2 combiné - CO2 dissous quasiment
linaire
E- l'augmentation de la PaCO2 provoque une acidose respiratoire, compensé par une
augmentation des bicarbonates plasmatiques
12) Le transport du dioxyde de carbone:
A- il se fait majoritairement sous forme dissoute dans le plasma
B- il se fait en grande partie combiné à l'eau du plasma
C- dans le globule rouge, le CO2 est fixé par le chlore
D- dans l'hémoglobine, le CO2 est fixé sur du fer ferrique
E- l'augmentation de la PACO2 provoque une acidose respiratoire

13) L'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygéné:


A- elle est diminué pour les Pa02 élevés
B- le plateau de la courbe Sa02 / P02 protège des hypoxies naturelles ou pathologiques
C- lorsqu'elle est diminué, elle libre de l'oxygène
D- elle est augmenté par une hypercapnie
E- elle est diminué par une alcalose

14) La saturation de l'hémoglobine en oxygène:


A- la relation saturation en 02/ pression partielle en 02 représente une sigmoïde
B- elle est diminué en cas de baisse du taux d'hémoglobine (anémie, hémorragie,)
C- elle n'est influence dans le sang artériel que par de grandes variations de Pa02
D- elle est influence dans le sang capillaire des muscles par de petites variations de P02
E- elle est augmenté dans le sang veineux au cours de l'exercice

15) Quelle (s) est (sont) la (les) réponse (s) juste (s) concernant l’appareil
cardio-vasculaires :
 Un appareil est un ensemble d'organes réunis pour réaliser une fonction principale.
 Un appareil est un ensemble d'organes ayant la même structure (épithélium, tissu
musculaire et tissu conjonctif).
 Un appareil est constitué d'organes innervés de la même façon, ils fonctionnent en
synergie.
 Les constituants d'un appareil peuvent avoir des rôles différents, mais fonctionnent
ensemble (en synergie).

 La majorité du sang circulant se trouve dans le réseau capillaire, le plus développe dans
le corps, ayant une fonction d'échanges
 On distingue deux types de circulations : la grande circulation et la circulation
systémique.
 Les pressions d'éjections au niveau du cœur, pour les deux circulations, sont égales.

 Parallèlement à la circulation sanguine, on trouve la circulation lymphatique, les deux


étant en relation.
 La circulation lymphatique reste néanmoins accessoire, si elle ne fonctionne moins ou
pas, on n’observera pas de pathologie (juste une hypertension).

 L'appareil cardio-vasculaire est composé du Cœur et des pédicules vasculaires.


 Le cœur joue un rôle de pompe au sein de cet appareil.
 La circulation systémique permet l’hématose du sang, lorsque le sang retourne au cœur,
oxygéné, sa pression est voisine de 0 au contact de l'atrium gauche.
 Le cœur induit des contraintes sur les vaisseaux, et influe donc sur leur structure.
 16) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse (s) juste(s) concernant le cœur?
A. Il existe trois étages fonctionnels : l’étage auriculaire, l’'étage ventriculaire et l’étage
artériel.
B. I existe deux étages fonctionnels : l'étage auriculaire et l'étage ventriculaire.
C. Il existe quatre étages fonctionnels : l’étage veineux, l’étage auriculaire, l'étage
ventriculaire et l'étage artériel.

D. Dans les conditions normales d'anatomie du cœur, à l’âge adulte, il existe une
concordance entre les circulations au niveau des différents étages.
E. Dans les conditions normales d'anatomie du cœur, au cours de la vie, il existe une
concordance entre les circulations au niveau des deux parties du cœur.

F. Le cœur est entouré d'une enveloppe séreuse, le péricarde.


G. Le cœur est entouré d'un sac fibreux conjonctif très élastique (forte concentration en
fibres élastiques).
H. Les valves atrioventriculaires s'insèrent directement sur le myocarde.
I. Sur le cœur s'insèrent l'aorte (en avant) l'artère pulmonaire (en arrière)

J. Le cœur est l’organe qui nécessite la plus de sang, d'où la forte vascularisation
K. La cour est l’organe qui nécessite le plus d'oxygène.
L. Du fait de son métabolisme glycolytique, la cour est l’organe qui nécessite la plus grande
nutrition
M. Les cellules atriales de la cour sécrètent le facteur natriurétique atrial, de type hormonal
N. Le facteur natriurétique atrial intervient dans la résorption de sodium, au niveau du rein
et au niveau des glandes sudoripares

17) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste(s) concernant l'histologie du


cœur :
A. Le cœur présente trois tuniques : l'endocarde, le myocarde et le péricarde,
B. Le cœur présente trois tuniques : l'endocarde, le myocarde et l'épi carde.
C. Le cœur présente deux tuniques et une séreuse.
D. Les constituants de ces tuniques varient en densité en fonction de leur localisation.
E. L'endocarde est la paroi la plus épaisse du cœur.

18) Les cellules musculaires cardiaques :


A. Sont aussi appelés myocytes
B. Sont poly nucléés
C. N’ont pas de tubules transverses et sont riches en mitochondries
D. Ont une disposition différente au niveau des deux ventricules
E. Sont aussi nombreuses dans les parois des deux ventricules
19) A propos du muscle cardiaque, toutes les réponses suggérées suivantes
sont inexactes, sauf une. Laquelle :
A. Les cellules musculaires cardiaques sont dépourvues de tubules transverses.
B. On ne trouve pas d'actine dans les myofibrilles.
C. Le potentiel d'action peut durer plusieurs centaines de millisecondes,
D. La présence d'ions calcium dans le réticulum sarcoplasmique n’est pas nécessaire pour
déclencher la contraction.
E. Les cellules musculaires cardiaques sont dépourvues de mitochondries.

20) L’état physiologique, la force de contraction au muscle cardiaque est


contrôle par lequel des éléments suivants :
A. Amplitude du potentiel d’action.
B. Concentration des ions Cl- dans le liquide extracellulaire.
C. nombre de fibres qui se contractent.
D. Ajustement direct des mécanismes contractiles intracellulaires
E. Longueur de la fibre musculaire cardiaque en fin de contraction

21) Quelle (s) est (sont) la (les) réponses juste concernant l'endocarde ?
A. C'est une paroi qui est plus épaisse au niveau des ventricules qu'au niveau des atriums,
du fait de la pression dans ce territoire.
B. Il s'agit d'un épithélium simple pavimenteux,
C. Reposant sur une basale.
D. Sous l'endocarde se situe une couche sous endocardique, conjonctive.
E. C'est dans la couche sous endocardique que l'on trouve les cellules nodales (au niveau
du ventricule), formant le réseau de Purkinje.
F. La couche sous endothéliale est compris entre la couche endocardique et la couche sous
endocardique.

22) Quelle (s) est (sont) la (les) réponse (s) juste(s) concernant le myocarde ?
A. C'est la couche moyenne du cœur, présentant des cellules musculaires striées a
contraction involontaire, elle est plus développée a niveau ventriculaire qu'auriculaire.
B. C'est la couche moyenne du cœur, ses cellules ont la même structure que celle des
muscles stries squelettiques mais elles sont innervées différemment.
C. Les cellules cardiaques fonctionnent de façon intense, leur métabolisme est oxydatif.
D. Les cellules cardiaques fonctionnent de façon intense, leur métabolisme est glycolytique.
E. Les cardiomiocytes sont relies entre eux par des stries scalariformes (jonctions à
interstice).
F. On observe une armature conjonctive, avec un périmysium, un épimysium
G. L’endomysium délimite les fibres cardiaques.
H. Le périmysium est la couche la plus externe.
I. Une analogie est possible avec d’autres armatures conjonctives (au niveau du tissu
nerveux par exemple)
23) Quelle (s) est (sont) la (les) réponse (s) juste(s) concernant l’épicarde ?
A. Son épaisseur est variable, il est constitué de trois couches
B. Ces trois couches sont l’endomysium, la couche sous endonmysiale et la couche sous
épicardique
C. Dans la couche sous épicardique, on trouve des artères et des veines ainsi que des
lymphatiques
D. Le péricarde fibreux est une zone de résistance mécanique

24) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste (s) concernant la cavité
péricardique ?
A. Elle est bordée par une muqueuse
B. Il s'agit d'une cavité séreuse de l'organisme.
C. Comme toute cavité séreuse, elle est organisée  par un feuillet viscéral (l’épicarde) et un
feuillet pariétal.
D. Le péricarde fibreux, ou feuillet pariétal, est une zone de résistance mécanique.

24) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste(s) concernant les pédicules
vasculaires?
A. Il s'agit du secteur de conduction et de distribution du sang, qui fait suite au cœur.
B. On parle de pédicule parce que dans la plupart des territoires, les artères et les veines
sont voisines.
C. On trouve, au niveau des pédicules vasculaires, des axes nerveux.
D. Les artères partent du cœur et les veines y reviennent.
E. Les artères contiennent du sang oxygéné, et les veines du sang désoxygéné,

25) L'innervation du cœur est sous la dépendance :


A. du système nerveux central
B. du système nerveux autonome
C. du système (ortho) sympathique qui innerve les oreillettes et les ventricules
D. du système parasympathique qui innerve les ventricules
E. E-du système parasympathique qui innerve les oreillettes

26) L'innervation parasympathique cardiaque


A. agit sur des récepteurs cholinergiques
B- a pour neurotransmetteur l'acétylcholine qui agit sur les récepteurs nicotiniques et
muscariniques
C-a un effet chrono trope positif
D-a pour nerf efférent la dixième paire des nerfs crâniens
E-a pour nerfs efférents les nerfs vagues

27) Le système parasympathique ?


A- C'est un système cardio modérateur.
B- Augmente la fréquence cardiaque.
C- Ralentie la conduction auriculo ventriculaire.
D- Les neurotransmetteurs sont la noradrénaline et adrénaline.
E. Diminue la durée de la diastole
28) L'innervation (ortho) sympathique cardiaque :
A-agit sur des récepteurs adrénergiques
B-agit sur des récepteurs béta 1 et béta 2 par l’intermédiaire de la noradrénaline
C-a pour neurotransmetteur l'adrénaline
D-a des effets inotrope et chrono trope négatifs
E-augmente la fréquence cardiaque et le volume d’éjection systolique
F. a des effets qui sont renforcées par les catécholamines libérées par les corticosurrénales

29) Le système sympathique


A. C'est un système cardio-modérateur.
B. C'est un système cardio-accélérateur.
C- La noradrénaline induit une diminution de la perméabilité au Ca2- des cellules
myocardiques et nodales.
D- Ralentie la vitesse de conduction du tissu nodal.
E. Les neurotransmetteurs sont la noradrénaline et l'adrénaline.
F- Diminue la durée de la diastole

30) La noradrénaline :
A- Se fixe sur des récepteurs M2 muscariniques.
B. se fixe sur des récepteurs B1 adrénergique
C- Elle induit une augmentation de la perméabilité au Ca2+ des cellules myocardiques et
nodales.
D- Elle diminue la vitesse de dépolarisation spontanée des cellules nodales et donc la
fréquence du rythme sinusal.
E- Elle augmente la vitesse de dépolarisation spontanée des cellules nodales et donc la
fréquence du rythme sinusal.
F- Elle accélère aussi la vitesse de conduction du tissu nodal.
G- Ralentit la conduction auriculo-ventriculaire et donc diminue la vitesse de contraction
cardiaque globale.

31) La stimulation des nerfs sympathiques du cœur produit tous les effets
suivants, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la dimension des ventricules.
B. Augmentation de ta fréquence cardiaque.
C Augmentation du volume déjection systolique.
D. Diminution du volume des ventricules.
E. Diminution du volume ventriculaire en fin de systole

32) La circulation coronaire


A- vascularisé le myocarde ventriculaire et les valves auriculo-ventriculaires
B- dépend des artères coronaires dont le remplissage se fait surtout en systole
C-dépend des résistances l'écoulement sanguin qui sont différentes lors du cycle cardiaque
dans les artères coronaires gauche et droite
D- a un débit qui joue le rôle principal dans les adaptations aux besoins en oxygène du
myocarde
33) Circulation coronaire ?
A Maximale en diastole
B- Plus vulnérable en profondeur au niveau des couches sous-endocardique
C. Autorégulation en fonction des besoins en 02
D- L'apport d'02 du myocarde ne dépend quasi exclusivement que du débit sanguin.
E- Les besoins supplémentaires du myocarde en 02 pourront être fournis à partir d’une
augmentation du débit coronaire.

34) Régulation de la circulation coronaire :


A- Perfusion myocardique est maximale en systole.
A. Perfusion myocardique est maximale en diastole.
B Les médiateurs hormonaux contribuent à l’équilibre du débit coronaire
C. Les médiateurs chimiques contribuent à l’équilibre du débit coronaire
D- Extraction d'O2 est minimale au le repos.
E- Tout besoin myocardique supplémentaire en O2, ne pourra être fourni qu’à partir part
d’une augmentation du débit coronaire.
F- L'apport d'O2, du myocarde ne dépend quasi exclusivement que du débit sanguin
coronaire

35) Les artères coronaires :


A- Sécrètent les facteurs de défense immunitaire.
B. Les composantes de média n'interviennent pas dans la régulation du tonus artériel.
C. Les deux artères coronaires n'ont pas la même origine
D. Assurent le transport du substrat nécessaire pour le fonctionnement du myocarde.
E. Sont lies par de nombreuses anastomoses.

36) A propos du contrôle de la circulation coronaire, toutes les propositions


suivantes sont inexactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. La trinitrine est un puissant vasodilatateur coronarien.
B. Une élévation du ph sanguin exerce un effet vasodilatateur sur les artères coronaires.
C. Une élévation de l'acide lactique sanguin exerce un effet vasoconstricteur sur les artères
coronaires.
D. L'hypoxie exerce un effet vasoconstricteur sur les artères coronaires.
E. La stimulation des nerfs vagues exerce un effet vasodilatateur sur les artères coronaires.

37) La circulation systémique :


A - va du ventricule gauche l’oreillette droite
B- est caractérise par une pression constante sur tout son trajet
C- est caractérise par dans zone à haute et basses résistances.
D- comprend la microcirculation
E est indépendante de la circulation pulmonaire
38) La circulation artérielle :
A - appartient à la circulation systémique, au système haute pression et faible résistance
B - apparient au secteur capacitif
B- conserve un débit phasique sur tout son trajet malgré à l’élasticité pariétale
D -a un rôle de transport du sang grâce aux grosses artères
E- à un rôle de distribution du sang grâce e la vasomotricité des artérioles qui perfusent les
organes

39) La microcirculation :
A- les artérioles en font partie
B- les capillaires en font partie
C- les veinules en font partie
D- est caractérise par sa vasomotricité qui concerne également les artérioles, les capillaires
et les veinules
E- joue un rôle majeur dans les changes sang-milieu interstitiel par l'intermédiaire des
capillaires

40) A propos de la microcirculation, toutes les réponses suggérées ci-dessous


sont inexactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Le système sympathique n'exerce aucun effet vasoconstricteur sur les artérioles.
B. Tous les lits capillaires sont principalement placés sous le contrôle du système nerveux.
C. Dans te muscle squelettique au repos, un capillaire sur deux est ouvert.
D. La contraction des sphincters pré capillaires se produit à des intervalles allant de 30
secondes à quelques minutes.
E. Les métabolites tissulaires ont un effet vasoconstricteur local sur tes capillaires.

41) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste(s) concernant les artères?
A. On décrit trois territoires toujours présents: l’intima (au contact du sang). Le média et
l’adventice.
B. On décrit deux limitantes, interne et externe, toujours présentes chez les artères.
C. Les aortes élastiques sont l’aorte et ses branches thoraciques, ce sont celles qui ont le
diamètre le plus important.
D. L'adventice est un tissu conjonctif plus ou moins développe.
E. Les artérioles sont également appelées artères de distribution.
F. La média des artères élastique est développé, et représente l'essentiel de la paroi de ces
artères.
G. Dès les artères musculaires, on n'observe plus de vasa vasorum ni de nervi vasorum.
H. La limitant élastique externe des artères de distribution est un peu visible
I. L'artériole ne présente ni limitante interne, ni limitante externe.
J. L'intima des artérioles présente la majeur partie de la paroi vasculaire, le média est quasi
inexistante et l’adventice très fine.
42) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste(s) concernant les capillaires?
A. Constituent le territoire d'échange.
B. La structure du capillaire est assez rudimentaire, il n'y a pas de régulation de la
vasomotricité
C. Certaines cellules, les péricytes, sont annexées aux capillaires, mais ne jouent aucun rôle
métabolique.
D. On distingue plusieurs types de capillaires : continus, fenêtrés et sinusoïdes.
E. Les capillaires fenêtrés sont situés à des endroits où les échanges liquidiens sont
importants, les capillaires sinusoïdes sont situés à des endroits de passage de cellules.

43) Le réseau capillaire ?


A- Macro circulation.
B- Lieu d'échange entre le sang et les tissus
C. Paroi mince et perméable : eau, glucose, ions, urée, acides aminés et acide lactique.
D- Distance entre les capillaires et les cellules> 50 Microns.
E. Circulation lente du sang dans les capillaires pour favoriser les échanges.

44) Quelle(s) est (ont) la (les) réponse(s) Juste(s) concernant les veines?
A. Certaines peuvent présenter une limitante élastique intime et externe.
B. Les veinules sont les veines de plus faible diamètre, le média est limité à une ou deux
assises de cellules musculaires lisses.
C. Les veines de moyen calibre sont aussi appelées musculaires ou fibro-musculaire.
D. Dans l’adventice des veines musculaires, on peut trouver des fibres musculaires lisses à
disposition circulaire.
E. Les grosses veines sont égaiement appelées veines fibreuses.

45) La circulation veineuse :


A- est à basse pression et forte résistance
B- est une circulation capacitive grâce à forte désensibilisé des parois veineuses
C- est plus sensible que la circulation artérielle aux effets de la pression hydrostatique
D- ne dépend que de la contraction ventriculaire gauche
E - joue un rôle important dans la thermorégulation par l'intermédiaire du système veineux
superficiel

46) Veinomotricité :
A- A des médiateurs différents que ceux intervenant dans la motricité artérielle
B- Le volume veineux augmente et la pression veineuse diminue.
C- Une relaxation des muscles lisses des veines produit une augmentation de la compliance.
D- Le volume veineux diminue et la pression veineuse diminue.
E- La contraction des muscles lisses des veines produit une augmentation de la compliance.
47) La fonction réservoir jouée par le système veineux pour le sang
périphérique est liée à quelle propriété ?
A. Faible saturation en oxygène du sang dans le système veineux.
B. Localisation anatomique superficielle des veines.
C. Absence de fibres musculaires lisses dans la paroi des veines.
D. Importante capacité du système veineux.
E. Faible élasticité du système veineux.

48) La stimulation du tonus sympathique dans le cas du retour veineux


A. Contraction des muscles lisses de la paroi veineuse.
B- La compliance diminue.
Diminution de la pression veineuse périphérique.
D- Diminution des différences de pression.
E- Augmentation du retour veineux.

49) Le retour veineux :


A- L'inspiration provoque l'augmentation du retour veineux.
B- L'expiration provoque diminution du retour veineux.
C- Le débit cardiaque ne dépend pas du retour veineux.
D- La respiration artificielle n'a pas d'effet sur le retour veineux.
E. Le débit cardiaque et le retour veineux sont étroitement liés si l'un diminue l'autre
diminue aussi.

50) Si l'on classe tes vaisseaux en fonction de ta dimension de leur surface


totale de section, lequel parmi les arrangements suivants correspond au
classement fait en commençant par la surface la plus grande et en finissant par
la surface La plus petite ?
A. Artères, veines, artérioles, capillaires.
B. Capillaires, artérioles, veines, artères
C. artères, artérioles, veines, capillaires
D. veines, capillaires, artérioles, artères
E. artérioles, capillaires, artères, veines

51) La plus grande partie du volume sanguin totale se trouve dans quelle partie
du système circulatoire ?
A. Aorte.
B. Cœur
C. Artères et artérioles
D. Veinules et veines.
E. Capillaires.

52) La compliance:
A- Est fixe au niveau des membres inferieures.
B. Est variable au niveau des veines.
C- Le volume sanguin au niveau des veines est constant.
D- La pression et le volume du sang augmentent dans la position allongée
E- La pression veineuse périphérique diminue au cours de la marche.

53) Toutes les propositions suivantes concernant l’hématocrite sont inexactes,


à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le taux de l'hématocrite est situé autour de 60% dans des conditions normales.
B. Au Gours d'une hémorragie, le taux de l’hématocrite s'abaisse rapidement.
C. Le taux de l'hématocrite s'élève dans un environnement froid.
D. Le taux de l'hématocrite s'élève au cours de vomissements prolongés.
E. Le taux de l’hématocrite intervient peu dans la viscosité sanguine.

54) Tous les facteurs suivants, sauf un, interviennent dans le niveau de viscosité
sanguine. Quel est ce facteur ?
A. natrémie.
B. Hématocrite.
C. Caractéristiques des globules rouges.
D. Protéines plasmatiques.
E. Immunoglobulines plasmatiques.

55) La circulation lymphatique


A- est une circulation de retour en connexion avec la circulation veineuse
B- a un débit équivalent au débit veineux
C-véhicule la lymphe dont l'écoulement est indépendant de la contraction mécanique
ventriculaire
D- véhicule la lymphe dont l'écoulement essentiellement passif est facilite par les
contractions musculaires et les variations de pressions intra-thoracique et intra abdominale
E- joue un rôle dans la dissémination des cellules cancéreuses
F- est une circulation de retour en connexion avec la circulation artérielle

56) Quelle (s) est (sont) la (les) réponse (s) juste(s) concernant la circulation
lymphatique?
A. Elle est complémentaire à la circulation sanguine.
B. Elle débute dans les tissus adjacents aux pédicules vasculaires (tissus musculaires,
épithéliums, tissu nerveux).
C. Elle s'abouche dans le confluent jugulo-subclavier droit
D. Elle s'abouche dans le confluent jugulo-subclavier gauche
E. Elle draine tout le liquide qui n'est pas réabsorbé par le capillaire.

57) Les capillaires lymphatiques diffèrent des capillaires sanguins par quelle
propriété, une seule parmi les cinq réponses proposées est exacte. Laquelle ?
A. il n’existe aucun système valvulaire dans tes capillaires lymphatiques.
B. Les capillaires lymphatiques ne possèdent aucune bordure endothéliale.
C. il n’existe aucun capillaire lymphatique dans le système nerveux central.
D. Les capillaires lymphatiques sont imperméables la traversée des grosses molécules
E. Les capillaires lymphatiques sont imperméables la traversée des microbes
58) Le débit lymphatique augmente dans toutes les circonstances suivantes,
sauf une. Laquelle ?
A. Exercice musculaire.
B. Action de la bradykinine.
C. Elévation de la concentration des protéines plasmatiques.
D. Augmentation de la pression capillaire.
E. Elévation de la concentration des protéines du liquide interstitiel.

59) Tous les facteurs suivants, sauf un, favorisent le passage du liquide de
l’espace intravasculaire vers l'espace interstitiel, Quel est ce facteur ?
A. Obstacle sur les voies lymphatiques.
B. Diminution de la concentration plasmatique d’albumine.
C. Action de la bradykinine.
D. Constriction des artérioles pré capillaires.
E. Constriction des veinules post capillaires.

60) A propos de l’infiltration liquidienne des tissus ou œdème, toutes les


propositions suivantes sont inexactes, à l'exception d’une. Laquelle ?
A. Le système lymphatique ramène chaque jour dans la circulation systémique environ 4
litres de liquide.
B. L'apparition d'un œdème est liée à une augmentation de la pression veineuse au cours de
l’insuffisance cardiaque.
C. La pression oncotique plasmatique augmente en position couchée. D. Dans des conditions
physiologiques, la pression oncotique du liquide tissulaire est nulle.
E. Toute élévation de la pression artérielle détermine l'apparition d'un œdème lié à la
constriction des artérioles.

61) Les barorécepteurs des sinus carotidiens possèdent toutes les propriétés
suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Leur stimulation détermine l'apparition d'une tachycardie réflexe.
B. Leur stimulation détermine l'apparition d'une vasodilatation.
C. Ils sont influencés par les changements de position.
D. Leur activité est diminuée par la compression des artères carotides primitives.
E. Ils sont sensibles à la composition chimique du sang.

62) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte. Laquelle? Le faisceau
de His:
A. N'intervient pas dans la conduction auriculo-ventriculaire
B. Est situé dans l'oreillette gauche
C. Est le régulateur physiologique de la fréquence cardiaque
D. Est situé dans la cloison inter ventriculaire
Est situé dans la cloison inter auriculaire
63) Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) juste(s) concernant le tissu nodal ?
A. Il est à l'origine de l'innervation intrinsèque du cœur,
B. Il débute par le nœud atrio-ventriculaire de Keith and Flacks (au niveau de l'oreillette
droite).
C. Il débute par le nœud atrio-ventriculaire de Keith and Flacks (au niveau de l'oreillette
gauche).
D. Il débute par le nœud sinusal d'Aschoff-Tawara (au niveau de l'oreillette droite).
E. Il se termine par le réseau sous endocardique de Purkinje (au niveau du ventricule).

64) Le tissu nodal :


A- Est constitué de cellules myocardiques dont les activités mécaniques sont automatiques.
B-Ses cellules produisent spontanément un signal électrique.
C-Se trouve dans la face postérieure de l'oreillette droite sous le nom de nœud auriculo-
ventriculaires.
D- Se trouve dans la face postérieure de l'oreillette gauche sous le nom de nœud sinusal.
E-Est indépendant du système nerveux autonome.

65) La propagation du potentiel d'action dans le cœur est la plus rapide à quel
niveau ?
A. Muscle ventriculaire.
B. Faisceau de His et fibres de Purkinje.
C. nœud sinusal.
D. nœud auriculo-ventriculaire.

66) L'activation électrique du cœur se transmet le moins rapidement à quel


niveau ?
A. Ventricule droit.
B. Ventricule gauche.
C. Oreillette droite.
D. nœud auriculo-ventriculaire.
E. Faisceau de His.

67) Automaticité ?
A- Les tissus électro géniques ont besoin d'une stimulation pour se contracter,
B- Le potentiel de repos des cellules du nœud sinusal et le même en comparaison avec celui
des cellules ventriculaires.
C- les cellules du nœud sinusal possèdent la fréquence de l'automaticité le plus-spontané.
D- Les cellules ventriculaires possèdent le rythme de dépolarisation le plus élevé =100
battement /min.
E- Les tissus intrenodaux assurent la conduction de l'impulsion depuis le centre rythmogene
jusqu'au nœud-auriculo-ventriculaire.
68) L'automatisme des cardiomiocytes :
A. Dépend de la survenue spontanée d'un potentiel d'action cellulaire dû à des courants
ioniques transmembranaires.
B. Se traduit par un potentiel d'action identique pour toutes les cellules automatiques.
C. Présente plusieurs phases, dont la repolarisation qui dépend essentiellement de courants
sortants sodiques actifs.
D. Nait dans le nœud sinusal situé dans l'oreillette gauche.
E. Est caractérisé par une pente de dépolarisation spontanée dont la plus importante est
enregistrée dans les cellules du nœud sinusal.

69) La conduction :
A- Est caractérisé par une vitesse de conduction du potentiel d'action homogène
B- Permet par le tissu de conduction la propagation du potentiel d'action du nœud sinusal à
ventricules.
C. Permet par le tissu de conduction la propagation du potentiel d'action uniquement dans le
sens oreillettes-ventricules.
D. Quand les ventricules se dépolarisent à ce moment-là les oreillettes commencent à ce
repolarisés
E. La conduction de l'impulsion ce fait en premier lieu dans le cœur doit puis dans le cœur
gauche.

70) La vitesse approximative de l'onde de dépolarisation cardiaque est de


l'ordre de:
A. 1 seconde.
B. 2 secondes.
C. 0,1 seconde.
D. I milliseconde.
E. 10 secondes.

71) A propos de la diffusion de l'excitation du cœur au cours du cycle


cardiaque, une seule des propositions suivantes est exacte. Laquelle ?
A. L'excitation de la paroi des ventricules précède celle de la cloison inter ventriculaire ou
septum.
B. L'excitation de l'épicarde précède celle du myocarde.
C. La contraction myocardique débute au niveau de l'oreillette gauche.
D. La contraction myocardique débute au niveau de l'oreillette droite.
E Les oreillettes se contractent quand les valvules auriculo ventriculaires sont fermées.

72) Quelle est la différence entre le potentiel d'action du nœud sinusal et le


potentiel d'action d'une cellule musculaire ventriculaire ?
A- Pas de différence morphologique.
B Une différence remarquable dans le potentiel du repos.
C- Une différence remarquable de concentration de sodium, potassium et calcium de part et
d'autres de la membrane cellulaire.
D- Par l'existence du plateau.
E Par sa plus courte durée
73) La physiologie du cœur a pour finalité l’induction de la circulation, Elle
comporte dans l’ordre :
A. Une systole auriculaire, avec éjection du sang des oreillettes vers les ventricules
B. Le remplissage ventriculaire.
C. La fermeture des valves atrio-ventriculaire et systole ventriculaire de grande puissance.
D. Une fermeture des valves aortiques et pulmonaires, avec un petit reflux sanguin do a la
vitesse de fermeture (lente par rapport au mécanisme)
E. Une diastole auriculaire, avec remplissage des oreillettes.

74) Tous les phénomènes suivants concernant le cycle cardiaque sont


inexactes, sauf un. Lequel ?
A- L’excitation cardiaque est déclenche au niveau du nœud auriculo-ventriculaire dans des
conditions physiologiques.
B- Le premier bruit du cœur est produit par la fermeture des valvules de l’orifice aortique
C- L’onde v sur la courbe de la pression auriculaire apparait juste avant l’ouverture des
valvules auriculo-ventriculaires
D- la systole ventriculaire apparait plusieurs millisecondes avant le complexe QRS sur
l’électrocardiogramme
E- l’onde C sur la courbe de la pression auriculaire est liée à l’ouverture des valvules auriculo
ventriculaires

75) Que se passe-t-il la fin de la diastole générale? Cocher la (les) réponse(s)


exacte(s).
A- Les oreillettes et les ventricules sont relâchés
B- Les valvules auriculo-ventriculaires sont ouvertes
C-La valvule pulmonaire est ouverte
D- La valvule aortique est ouverte
E- Les ventricules reçoivent le sang provenant des oreillettes

78) La phase de remplissage ventriculaire


A- Est la phase dont la durée est la plus longue.
B- Fait suite à la phase de relaxation iso-volumétrique.
C- Se termine à l'ouverture des valves pulmonaires et aortiques.
D-Se caractérise par une valve tricuspide ouverte et une valve mitrale fermée.
E- Se caractérise notamment par une augmentation de volume des ventricules.
79) L’activation électrique du cœur subit un ralentissement a niveau du nœud
auriculo-ventriculaire. Toutes les propositions suivantes concernant ce
ralentissement sont inexactes, sauf une Laquelle?
A. Ce ralentissement correspond sur l’électrocardiogramme au segment ST.
B. Ce ralentissement correspond sur l’électrocardiogramme à l’onde T
C. Ce ralentissement constitue une aide pour le remplissage ventriculaire
D. ce ralentissement est dû au faible nombre de fibres de gros diamètre au niveau de la
jonction auriculo ventriculaire
E. ce ralentissement est dû à la présence du faisceau de His qui constitue un obstacle à la
conduction

80) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte, laquelle? Une
sténose de la valve bicuspide cardiaque peut entraîner un reflux sanguin vers:
A- La circulation coronaire
B- Les veines caves
C-La circulation pulmonaire
D- Le ventricule gauche
E-Le ventricule droit

81) A quelle phase du cycle cardiaque se situe la fermeture des valves semi-
lunaires de l’orifice aortique et de l’orifice pulmonaire ?
A- Remplissage rapide
B- Contraction isovolumtrique
C- Relaxation isovolumtrique
D- Protodiastole
E- Ejection rapide

82) Toutes les propositions suivantes à propos de la fermeture des valvules


auriculo-ventriculaires au cours de la systole sont inexactes sauf une. Laquelle?
A. Cette fermeture apparait à la fin de la phase de contraction isovolumtrique de la systole
B. Cette fermeture nécessite la contraction des muscles papillaires.
C. L'atteinte pathologique des cordages tendineux ne s'accompagne pas de perturbations de
ta fermeture.
D. La fermeture des valvules empêche le reflux du sang ventriculaire dans les oreillettes.
E. La fermeture des valvules auriculo-ventriculaires est un phénomène musculaire actif

83) La systole :
A. Comprend les phases d'éjection systolique et de remplissage ventriculaire.
B. Débute par la fermeture des valves auriculo-ventriculaires.
C. Se termine à l'ouverture des valves pulmonaire et aortiques.
D. Se caractérise globalement par une diminution de volume des ventricules.
E. Dure plus longtemps que la diastole, chez un sujet au repos.
84) Que se passe-t-il pendant la systole ventriculaire?
A- Le remplissage ventriculaire
B- Le remplissage auriculaire
C-La contraction ventriculaire
D- La contraction auriculaire
E- La diastole générale.

85) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte, laquelle? La systole
ventriculaire gauche:
A - Commence à l'ouverture de la valve tricuspide
B- S’achève à l'ouverture des valves sigmoïdes
C- Commence la fermeture de la valve mitrale
D-Commence la fermeture des valves sigmoïdes
E- S’achève à la fermeture de la valve mitrale

86) L'ouverture des valves sigmoïdes :


A- Correspond au second bruit du cœur.
B- Correspond au début de la contraction iso volumique.
C- Correspond à la fin de la contraction iso volumique.
D- Correspond à la fin de l'éjection ventriculaire rapide.
E- Correspond à la partie descendante de l'onde T sur l'électrocardiogramme.
F- Suit de près la fermeture des valves mitrales.

87) Au cours de la phase de contraction isovolumtrique du cycle cardiaque, un


seul parmi les cinq phénomènes suivants est présent. Lequel ?
A- Augmentation lente et importante de la pression auriculaire gauche
B- Augmentation rapide de la pression auriculaire gauche
C- Augmentation rapide de la pression aortique
D- Augmentation lente de la pression aortique
E- Augmentation rapide de la pression ventriculaire gauche

88) Lors de la contraction isovolumtrique du cycle cardiaque, on observe une


augmentation ?
A- Des pressions auriculaires.
B- De la pression aortique.
C- Des pressions ventriculaires.
D- Des pressions veineuses centrales.
E-Du travail statique myocardique.

89) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte, laquelle? La
contraction isovolumtrique du ventricule cardiaque a lieu lorsque:
A- La valvule auriculo-ventriculaire est ferme et la sigmoïde ouverte
B- La valvule auriculo-ventriculaire et la sigmoïde sont ouvertes
C-La valvule auriculo-ventriculaire et la sigmoïde sont fermes
D- La valvule auriculo-ventriculaire est ouverte et la sigmoïde ferme
E- La pression dans l'oreillette est supérieure la pression dans le ventricule
90) Lors de la contraction isovolumtrique du cycle cardiaque, on observe une
augmentation ?
A- Des pressions auriculaires
B- De la pression aortique
C. Des pressions ventriculaires.
D- Du travail mécanique myocardique.
E- Des pressions veineuses centrales.

91) A quelle phase du cycle cardiaque la pression du ventricule gauche


commence à diminuer en même temps que le volume sanguin contenu dans le
ventricule gauche ?
A- Remplissage précoce
B- Remplissage tardif
C- Éjection ventriculaire lente
D- Éjection ventriculaire rapide
E. Relâchement isovolumtrique ventriculaire

92) L'étude de l'hémodynamique intracardiaque :


A. permet de définir la notion de pré-charge qui dépend du volume ventriculaire tél
diastolique
B. De mettre en évidence la phase de contraction isovolumtrique au cours de laquelle la
prison intra ventriculaire augmente rapidement. C. De distinguer la systole et la diastole
dont les définitions temporelles clinique et physiologique sont différentes.
D. De définir le rôle actif des mouvements valvulaires qui permettent les échanges sanguins
entre les différentes cavités cardiaques.
E. De définir la notion de post-charge qui regroupe les facteurs qui favorisent l’éjection
ventriculaire

93) Pression ventriculaire gauche et pression aortique :


A La pression diastolique est la plus basse pression atteinte dans l'aorte avant que la valve
aortique ne s'ouvre
B- Pendant l'éjection systolique, la pression aortique est égale à la pression ventriculaire
gauche
C- Lors de la contraction iso-volumétrique, il y a augmentation de la pression ventriculaire
gauche et diminution de la pression aortique.
D- La valve aortique se ferme lorsque la pression ventriculaire gauche est supérieure à la
pression aortique
E. La pression systolique normale est environ de 120mmHg
94) A propres du volume d’éjection systolique, toutes les propositions
suivantes sont exactes, à l'exception d’une. Laquelle ?
A. Le volume d'éjection systolique est égal à environ 80 ml à l'état physiologique au repos.
B. Le volume d’éjection systolique est identique pour le ventricule droit et te ventricule
gauche.
C. Le volume déjection systolique est défini comme étant le volume de sang pompé par
chaque ventricule tors de la systole.
D.- La diminution de la pression auriculaire s'accompagne d'une diminution du volume
d'éjection systolique.
E. La diminution de la fréquence cardiaque s'accompagne d’une diminution du volume
d’éjection systolique.

95) A propos du volume d’éjection systolique chez L’homme, toutes les


propositions suivantes sont inexactes à l’exception d’une. Laquelle ?
A- Le volume d’éjection systolique du ventricule droit est inférieur de 20% environ à celui du
ventricule gauche
B- Le volume d00jection systolique chez un homme de corpulence moyenne en position
allonge sur le dos est égal environ 120 ml.
C- Le volume d’éjection systolique est totalement indépendant de la surface corporelle
D- Le volume d’éjection systolique est égal au débit cardiaque divis par la fréquence
cardiaque.
E- le volume d’éjection systolique est diminué par la diminution de la pression systématique

96) Toutes les caractéristiques suivantes concernant l'onde de pression


pulsatile dans les artères systémiques sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. elle ne dépend pas de la souplesse artérielle
B. Sa vitesse est identique à celle du débit sanguin artériel,
C. Elle est déclenchée par l’éjection du sang dans l'aorte.
D. Elle se manifeste par le pouls palpable au poignet 1 seconde environ après l'éjection
ventriculaire.
E. Sa vitesse de propagation est de l'ordre de 0,5 mètre/seconde

97) L'électrocardiogramme permet d'explorer toutes les fonctions cardiaques


suivantes, saut une. Laquelle ?
A. Fonction de conduction.
B. Etat réfractaire à L'excitation.
C. Excitabilité.
D. Repolarisation.
E Fonction valvulaire cardiaque.
98) L'électrocardiogramme :
a- Permet d'analyser le fonctionnement des valves cardiaques.
b- Standard est enregistré sur 15 dérivations.
C. Présente une onde P qui correspond à la dépolarisation auriculaire. D. Présente un
complexe QRS qui correspond à la dépolarisation ventriculaire.
e- Présente une onde T qui correspond aux repolarisations auriculaire et ventriculaire

99) A propres du rythme cardiaque normal, toutes les propositions suivantes


sont vraies, saut une. Laquelle ?
A .rythme cardiaque normal est appelé rythme sinusal
B. rythme cardiaque normal est ralenti au cours du sommeil
C. rythme cardiaque normal est accéléré par divers facteurs
D. chez l’adulte jeune la fréquence cardiaque diminue au cours de l’inspiration
E. chez l’adulte jeune la fréquence cardiaque diminue au cours de l’expiration

100) Parmi les paramètres suivants un seul ne peut pas être étudie sur tes
traces d’électrocardiographiques. Lequel ?
A. Conduction auriculo-ventriculaire.
B. Rythme cardiaque.
C. Contractilité du muscle cardiaque.
D. Circulation coronaire
E. position du cœur

101) Sur un électrocardiogramme, la dépolarisation auriculaire correspond à


quelle lettre?
A. T
B. Q
C. P
D. R
E. S

102) Sur un électrocardiogramme, la dépolarisation ventriculaire correspond à


quelle lettre?
A. T
B. Q
C. QRS
D. R
E. S

103) L'onde P de l'électrocardiogramme traduit quel phénomène cardiaque ?


A. Dépolarisation ventriculaire.
B. Activité dans te faisceau de His.
C. Dépolarisation auriculaire.
D. Repolarisation auriculaire.
E. Repolarisation ventriculaire.
104) L'onde T de l'électrocardiogramme traduit quel phénomène cardiaque :
A- Dépolarisation ventriculaire.
B- Activité dans le faisceau de His.
C- Dépolarisation auriculaire.
D- Repolarisation auriculaire.
E- Repolarisation ventriculaire.

105) Sur un électrocardiogramme, à quel phénomène cardiaque correspond


l'intervalle PR ?
A. Dépolarisation ventriculaire.
B. Dépolarisation auriculaire.
C. Dépolarisation auriculaire et conduction dans le nœud auriculo- ventriculaire.
D. Repolarisation ventriculaire.
E. Dépolarisation ventriculaire et repolarisation ventriculaire.

106) Sur un trace l’électrocardiographique, entre quels points de repère est


mesure l’intervalle PR?
A. Fin de l’onde P et fin du complexe QRS
B. Fin de l’onde P et début du complexe QRS.
C. Début de l’onde P et fin du complexe QRS
D Début de l’onde P et début du complexe QRS
E. Début de l’onde P et début de l’onde R.

107) Toutes les propositions suivantes concernant les bruits du cœur sont
exactes, saut une. Laquelle?
A Le quatrième bruit du cœur se produit au cours de la systole auriculaire.
B. On peut entendre on troisième bruit du cœur chez l’enfant a l’état
Physiologique
C Le dédoublement du deuxième bruit du cœur est dû à la fermeture des valvules de l'orifice
aortique juste avant ta fermeture des valvules de l’orifice pulmonaire.
D. Le premier bruit du cœur est dû à la fermeture des valvules des orifices aortique et
pulmonaire.
E Le dédoublement des bruits du cœur n’a pas toujours une signification pathologique

108) A propos du premier bruit du cœur, toutes les réponses proposées sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations déclenchées par la fermeture brusque des
valvules mitrale et tricuspide
B. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations associées à la fermeture des valvules semi-
lunaires de l’orifice aortique et pulmonaire.
C. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations déclenchées par le remplissage rapide des
ventricules.
D. Le premier bruit du cœur a une durée égale a environ 0,30 seconde.
E. Le premier bruit du cœur a une fréquence égale à environ 55 Hz
109) Parmi les phénomènes suivants, tous sont synchrones du premier bruit
cardiaque sauf un, lequel?
A- Fermeture des valvules auriculo-ventriculaires
B- Remplissage ventriculaire rapide
C-Contraction ventriculaire isométrique
D- Contraction ventriculaire isotonique
E-Ouverture des valvules sigmoïdes

110) Le deuxième bruit du cœur apparait en même temps que tous les
phénomènes suivants sauf un lequel ?
A. Fin de la phase d'éjection ventriculaire.
B. Partie descendante de l’onde T sur l'électrocardiogramme.
C. Ouverture des valvules auriculo-ventriculaires,
D. Début de la phase de relaxation isovolumtrique.
E. Fermeture des valvules de la valve aortique.

111) A propos du quatrième bruit du cœur, toutes les réponses sont inexactes,
sauf une. Laquelle ?
A. Le quatrième bruit du cœur est pratiquement toujours audible chez l'adulte sain.
B. Ce bruit est dû à la fermeture des valvules des orifices aortique et pulmonaire.
C. Ce bruit est dû à la fermeture des valves mitrales et tricuspides.
D. Ce bruit est dû au remplissage ventriculaire.
E. Ce bruit est surtout perçu quand la pression auriculaire est faible

112) Une seule parmi les propositions suivantes concerne aux bruits de
Korotkow ?
A. Ces bruits traduisent l‘existence d'un écoulement du sang de type laminaire
B. ces bruits traduisent l’existence d'une communication inter ventriculaire
C. ces bruits traduisent l'existence d'une communication inter auriculaire.
D. Ces bruits sont produits par la présence d'un écoulement turbulent dans l’artère
humérale
E. Ces bruits apparaissent lors des rétrécissements aortiques

113) La loi de Frank-Starling :


A. Est l'équivalent au niveau du cœur entier de la relation tension-longueur décrite au
niveau de la fibre myocardique
B. Dit qu’un cœur sain isolé adapte son volume d’éjection systolique a conditions de post-
charge
C. Dit qu’un cœur sain isolé adapte son volume d’éjection systolique aux conditions de pré
charge
D. Dit qu’un cœur sain isolé adapte son volume d’éjection systolique aux conditions de pré
charge et de post charge
114) La loi de Frank-Starling peut être résumée par quelle phrase ?
E. A. La longueur de la fibre musculaire cardiaque est indépendante de la tension qu'elle
exerce.
F. B. La longueur de la fibre musculaire cardiaque est inversement pro- portionnelle au
volume du cœur en fin de diastole.
G. C. La longueur de la fibre musculaire cardiaque ne joue aucun rôle dans l'énergie de la
contraction cardiaque.
H. D. L'énergie de la contraction est proportionnelle à la longueur initiale de la fibre
musculaire cardiaque.
I. E La longueur de la fibre musculaire cardiaque est directement proportion- nulle au
volume ventriculaire en fin de systole.

115) L'Équation de Fick


A - est une application de la loi de conservation de masse
B- permet de calculer le débit cardiaque
C- fait intervenir la fréquence cardiaque
D- fait intervenir la différence atrio-veineuse en oxygène
E- fait intervenir la consommation d'oxygène

116) A propos du calcul du débit cardiaque par la méthode de Fick, toutes les
propositions suivantes sont vraies, sauf une. Laquelle ?
A. On admet que la quantité d'une substance prise par un organe dans L'unité de temps est
égale au produit du débit sanguin par la différence artério-veineuse de la substance.
B. La mesure de la fréquence cardiaque intervient dans ce calcul.
C. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la consommation d’oxygène
exprimée en mi/minute.
D. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la concentration d’oxygène dans le
sang artériel systémique.
E. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la concentration d'oxygène dans le
sang artériel pulmonaire.

117) Toutes les propositions suivantes concernant ta fréquence cardiaque sont


exactes, sauf une, Laquelle
A. La fréquence cardiaque maximale pour un sujet donné est constante tout au cours de la
vie.
B. L'élévation de la fréquence cardiaque à un niveau élevé diminue le volume d'éjection
systolique.
C. Une perfusion intraveineuse rapide ralentit la fréquence cardiaque.
D. La fréquence cardiaque au cours de l’exercice musculaire est diminuée chez les sujets
soumis à un traitement B bloquant.
E. La fréquence cardiaque au repos est ralentie considérablement chez tes sujets soumis à
un traitement B bloquant.
118) A propos du débit cardiaque chez l'homme, toutes les propositions
suivantes sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A Le débit cardiaque est égal au produit du volume d’éjection systolique par la fréquence
cardiaque.
B. Le débit cardiaque chez l'homme au repos est de l'ordre de 5,5 litres par minute.
C. Le débit cardiaque diminue notablement au cours du sommeil.
D. Il existe une corrélation entre le débit cardiaque au repos et la surface corporelle.
E Le débit cardiaque peut dépasser 30 litres par minute au cours de l'exercice musculaire
intensif.

119) Toutes les propositions suivantes concernant le débit cardiaque sont


inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. La force de contractilité du myocarde diminue nettement au fur et à mesure que l’âge
avance.
B. Le débit cardiaque et exprime comme la somme du débit des deux ventricules en une
minute.
C. Le débit cardiaque peut être multiplié par dix au cours d'un exercice intensif.
D. L'index cardiaque correspond au débit cardiaque divisé par la fréquence du pouls
E. Le volume ventriculaire en fin de diastole est un élément important du débit cardiaque

120) Le débit cardiaque :


A- est égal au produit de la fréquence cardiaque par la pression artérielle
B-a pour mesure de référence la méthode de Fick
C- est exprimé en litres par minute
D- au repos couche est compris entre 5 et 7 litres par minute
E- est une valeur constante indépendante de l’âge, de la position, de la surface corporelle et
du niveau d'activité physique

121) Chez l'adulte sain, au repos, le débit cardiaque, exprimé en litres par
minute, est de l'ordre de :
A. 15 litres.
B. 7 à 8 litres.
C. 5 à 6 litres.
D. 3 à 4 titres.
E. 2 litres.

122) Quel élément parmi les suivants intervient dans le calcul, du débit
cardiaque ?
A. Hématocrite.
B. Débit sanguin coronarien.
C. Volume sanguin.
D. Volume d'éjection systolique.
E. Pression artérielle systémique.
123) Chez un sujet donne, on trouve les valeurs suivantes pour une série de
mesures effectues :
Consommation d’oxygène (ml/min) = 300
Contenu du sang artériel en oxygène (ml/L) = 200
Contenu du sang veineux mâle en oxygène (ml/L) = 150
Le calcul du débit cardiaque à partir de ces valeurs donne le chiffre suivant
exprime en litres/minute (L/min) :
A-3
B-6
C- 12
D- 13
E- 17

124) On donne un volume télé diastolique ventriculaire = 120 mi, volume télé
systolique = 40 ml, le débit cardiaque pour une fréquence de 80 mn est:
A-2, 5 L/mn
B- 3,7 L/mn
C-10,5 L/mn
D-6, 4 L/mn
E-5, 6 L/mn

125) Au Cours d'un exercice musculaire intensif, un athlète consomme 1,4 litre
d’oxygène par minute. Le contenu en oxygène de son sang artériel est égal 142
ml et le contenu en oxygène de son sang artériel pulmonaire est égal à 135 ml.
Quelle est la valeur approximative évaluée en litres par minute de son débit
cardiaque ?
A. 3,3
B. 6,6
C. 9,9
D. 13,2
E. 33,3

126) On note l’apparition d’une augmentation durable du débit cardiaque dans


toutes les circonstances suivantes, saut une. Laquelle?
A. Anémie.
B. Anoxie.
C. Hyperthyroïdie.
D. Fistule artério-veineuse.
E. Stimulation directe du cœur.

127) Toutes les propositions suivantes concernant le débit sanguin sont


exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. L'écoulement laminaire est caractérisé par un nombre de Reynold intérieur à 2 000.
B. L'écoulement turbulent est caractérisé par un nombre de Reynold supérieur à 3 000.
C. L'écoulement turbulent nécessite une dépense d'énergie plus importante que
l'écoulement laminaire.
D. L'écoulement varie avec la quatrième puissance du rayon.
E. Le nombre de Reynold représente pour le sang le nombre de particules dissoutes.

128) A propos du débit sanguin dans un tube rectiligne rigide, toutes les
propositions suivantes sont inexactes sauf une. Laquelle ?
A. Le débit sanguin n'est pas modifié si la longueur du tube est doublée.
B. Le débit sanguin augmente si la viscosité du sang est augmentée. C. Le débit sanguin est
multiplié par six quand te rayon du tube est doublé.
D. Le débit sanguin est doublé quand la différence de pression entre les deux extrémités du
tube est doublée.
E. Le débit sanguin n'est pas modifié si la longueur du tube est diminuée.

129) Toutes les propositions suivantes concernant les variations du débit


sanguin sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Au Cours du choc hémorragique, la surélévation des membres intérieurs permet de
réaliser une véritable autotransfusion.
B. En position debout dans un environnement chaud, les espaces tissulaires peuvent mettre
en réserve près de 50 % du volume sanguin total.
C. Le retour veineux des veines situées au-dessus du cœur est indépendant de la pesanteur.
D. La contraction volontaire énergique du diaphragme bloque te retour veineux.
E. En position debout, la pression veineuse au niveau de la partie dorsale du pied augmente
de plus de 100 mm Hg en quelques minutes.

130) La pression produite par la systole cardiaque se dissipe progressivement le


Long du système artériel. A quel niveau se situe la chute majeure de pression?
A Veinules.
B. Artérioles.
C. Capillaires.
D. Aorte.
E. Artères.

131) Parmi toutes tes circonstances suivantes, une seule s’accompagne à la fois
d’une augmentation de la pression artérielle et d’une diminution de la
fréquence cardiaque. Quelle est cette circonstance?
A. Augmentation de la température corporelle.
B. Attitude élevée.
C. Exercice musculaire.
D. augmentation de la pression à l’intérieur du crâne
E. anxiété
132) Le débit sanguin cérébral est contrôlé par tous les facteurs suivants sauf
un. Lequel ?
A. Reflexes vasomoteurs contrôlés par le système neurovégétatif.
B. Viscosité sanguine.
C. Pression du liquide céphalo-rachidien.
D. Pression artérielle au niveau du cerveau.
E Pression veineuse au niveau du cerveau.

133) A propos du débit sanguin cérébral, toutes tes propriétés suivantes sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'élévation de ta pression intracrânienne diminue te débit sanguin cérébral.
B. Le débit sanguin cérébral est normalement égal à 750 ml/min.
C. Le débit sanguin cérébral est diminué par l'élévation du pH.
D. Le débit sanguin cérébral est diminué par I ‘hypoxie.
E La répartition du débit sanguin cérébral vers tes différentes régions du cerveau est
modifiée par l’activité des neurones.

134) L'interruption du débit sanguin dans les deux artères carotides primitives
entraine l’apparition de quel phénomène ?
A. Vasoconstriction veineuse généralisé.
B. Ralentissement du cœur.
C. Augmentation de la pression artérielle systémique.
D. Augmentation d'activité dans les nerfs afférents ayant leur origine au niveau des sinus
carotidiens.
E. Inhibition du centre vasomoteur.

135) L'interruption de la circulation sanguine dans les deux carotides


primitives :
A - d'une hypotension artérielle
B- d'une tachycardie
C- d'une augmentation de la stimulation des barorécepteurs
D- d'une diminution des influx nerveux dans les nerfs du sinus carotidien
E- d'une moindre stimulation du centre cardio-inhibiteur

136) Parmi les cinq propositions suivantes, une seule est en accord avec le
principe de Bernoulli concernant l’écoulement des fluides. Laquelle ?
A. L'énergie totale d’un fluide est égale à la somme de l'énergie potentielle et de la moitié de
l'énergie cinétique.
B. La vasoconstriction augmente la pression latérale de distension d'un vaisseau.
C. L'énergie totale d'un écoulement linéaire dans un vaisseau est constante.
D. Si la vitesse de l'écoulement augmente, ta pression latérale augmente.
E. L'énergie cinétique représente la majeure partie de l'énergie totale.
137) Selon les principes de l’hémodynamique concernant l'écoulement dans les
tubes, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une, Laquelle ?
A. La vitesse de l’écoulement augmente quand la surface de section du tube augmente.
B. La vitesse est inversement proportionnelle au débit.
C. Selon le principe de Bernoutli, la somme de l'énergie cinétique et de l'énergie de pression
est constante.
D. Dans un segment étroit, la pression latérale ou de distension, augmente.
E. Le sang est un vrai liquide newtonien.

138) A propos de la vitesse de l'écoulement du sang dans les différents


vaisseaux, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Dans un gros vaisseau, le sang s'écoule plus vite près des parois du vais- seau qu'au
centre.
B. La vitesse de l'écoulement augmente dans les zones rétrécies.
C. Au cours du cycle cardiaque, la vitesse de l'écoulement demeure constante sur toute la
longueur de l'aorte.
D. La vitesse de l'écoulement est plus rapide dans les veinules que dans les grosses veines,
E. La vitesse de l’écoulement est plus rapide dans les capillaires que dans les artérioles.
NB : La vitesse de l'écoulement est plus longue dans les veinules que dans les grosses veines

139) A propos de la vitesse de l'écoulement du sang, une seule parmi les


propositions suivantes est exacte : laquelle ?
A. Dans l'écoulement de type taminaire, la vitesse est plus faible au centre qu'à la périphérie
dans un gros vaisseau
B. La vitesse augmente dans les zones rétrécies d'un vaisseau sanguin.
C. La vitesse est plus faible dans les veines que dans tes veinules.
D. La vitesse est très élevée dans tes capillaires.
E. La vitesse dans l'aorte descendante varie peu entre ta systole et la diastole.

140) Lors de l'écoulement du sang dans un vaisseau de petit calibre à vitesse


modérée, on note l'apparition de tous les phénomènes suivants, sauf un.
Lequel ?
A. L’écoulement se fait sur le mode turbulent.
B. Les globules rouges se concentrent vers le milieu du courant.
C. La loi de Laplace détermine la vitesse de l’écoulement.
D. Les globules rouges cheminent le long des parois du vaisseau.
E. L’écoulement est plus rapide au centre du vaisseau que le long de ses parois.

141) Le fait qu'un écoulement de sang dans un vaisseau soit de type taminair
ou turbulent dépend de tous les facteurs suivants, sauf un. Lequel ?
A. Diamètre du vaisseau
B. Longueur du vaisseau.
C. Densité du-sang.
D. Viscosité du sang.
E. Vitesse de l’écoulement.
142) Le contrôle local de la circulation est plus important que la régulation
neurovégétative pour quelle structure ou organe ?
A. Foie.
B. Intestin.
C. Muscle squelettique.
D. Rein.
E. Téguments.

143) Les résistances périphériques vasculaires :


A - jouent un rôle majeur dans la régulation de la pression artérielle
B- sont inversement proportionnelles au carré du rayon du vaisseau
C- sont calculables en divisant la pression artérielle par le débit cardiaque
D-dépendent essentiellement du diamètre artériolaire
E- d'un seul gros vaisseau sont équivalentes à celles de quatre vaisseaux disposés parallèle
dont le diamètre unitaire est égal au quart du diamètre du gros vaisseau

144) Toutes les propositions suivantes concernant la résistance vasculaire au


débit sanguin sont exactes, à l'exception d'une, Laquelle ?
A. La résistance se calcule en divisant la pression par le débit.
B. La résistance est exprimée en unités appelées R.
C. Les artérioles constituent te site principal de résistance dans la circulation systémique.
D. Au repos, les artérioles transforment l'écoulement pulsatile en écoulement continu.
E. Lo résistance est plus grande dans un seul vaisseau d'un diamètre donné que dans quatre
vaisseaux en parallèle ayant chacun un diamètre égal au quart du gros vaisseau,

145) A propos de la résistance vasculaire, toutes les réponses suggérées


suivantes sont inexactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Dans deux vaisseaux de calibre identique, la résistance est identique dans un vaisseau
long et dans un vaisseau Court.
B. La résistance vasculaire systémique est de l'ordre de 600 à 1 100 dunes.
C. Dans un circuit constitué par des vaisseaux partiels, la résistance totale est toujours
supérieure à la résistance de chacun des composants du circuit
D. quand la pression augmente dans un vaisseau l’augmentation du débit est linéaire
E. dans la circulation systémique les artérioles constituent une zone de résistance très faible

146) Tous tes phénomènes suivants, sauf un, peuvent contribuer à la


vasodilatation des artérioles. Quel est ce phénomène ?
A. Reflexe d’axone.
B. Augmentation de la température locale.
C. Diminution du pH sanguin.
D. Action de l’histamine.
E Augmentation de la décharge adrénergique.

147) Tous les facteurs suivants interviennent dans la vasodilatation des artères
coronaires, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la concentration des ions hydrogène
B. Augmentation de la concentration des ions potassium
C. Augmentation de la concentration locale de CO2.
D. Augmentation de la concentration locale d’O2
E. Augmentation de la concentration locale de lactate.

148) La traversée de la paroi capillaire par les liquides, les solides ou les gaz est
augmentée par les facteurs suivants ?
A. Diminution de la résistance artériolaire.
B. Augmentation du temps de passage dans les capillaires.
C. Augmentation du gradient de concentration de part et d'autre de la paroi capillaire.
D. Augmentation de la surface capillaire.
E. Augmentation de la distance de diffusion

149) Toutes les propositions suivantes concernant des substances à effet


vasoconstricteur ou vasodilatateur sont exactes a exception d’une seule,
Laquelle ?
A. La rénine a peu d’effet sur les vaisseaux.
B. L'angiotensine Il exerce un effet vasoconstricteur puissant.
C. Le 5-hydroxytryptamine (5-HT) est un vasodilatateur puissant.
D. L'acétylcholine est une substance à un effet vasoconstricteur.
E L’ingestion de pain de seigle moisi peut être à l’origine d’une vasoconstriction grave

150) Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte. Laquelle ? Une
substance inotrope positive agit sur le cœur en :
A - Augmentant la vitesse de conduction
B- Augmentant la fréquence cardiaque
C- Augmentant le délai de transmission dans le tissu nodal
D- Augmentant la force des contractions
E-Elevant le seuil de polarisation des cellules cardionectrices

151) La digitaline est un glucoside utilisé en médecine pour renforcer la


contractilité des fibres musculaires cardiaques. Quel est le mécanisme d'action
de cette substance?
A. Blocage de la réceptrice cardiaque beta adrénergique
B. Diminution des ions Ca disponibles pour les myofibrilles.
C. Stimulation de la réceptrice cardiaque beta adrénergique.
D. Stimulation de la production d'AMP cyclique dans les cellules
E. Inhibition d'une enzyme de la membrane cellulaire
152) Parmi les propositions suivantes concernant natriurétique auriculaire
indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) ? C'est une substance:
A- Qui favorise l'élimination rénale du sodium
B- De l'oreille interne qui participe e l'équilibration
C- Oui est secrétée par le rein en réponse à la concentration du sodium dans l'appareil juxta-
glomérulaire
D- Oui est secrétée par le cœur
E- Qui agit sur le cœur en provoquant l'étirement de l'oreillette

153) Parmi les propositions suivantes une seule est fausse. Laquelle? Le facteur
atrial natriurétique provoque:
A- Une diminution de la sécrétion de rénine
B- Une diminution de la scrutions d'aldostérone
C Une vasoconstriction
D- L'activation d'une guanylate cyclas
E- Un effet diurétique

154) Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)?
L'angiotensine II:
A - Exerce un effet direct sur le muscle lisse vasculaire
B- Exerce une action directe sur des récepteurs de la sérotonine
C- Augmente la libération des catécholamines
D-Exerce une action stimulante sur la sécrétion de rénine
E-Module la section de l'aldostérone

155) Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?
Stimulation du système rénine-angiotensine :
A- Entraine la sécrétion d'aldostérone
B- Entraine une vasodilatation
C- Peut être consécutive à une baisse de pression dans l'artère rénale D- Augmente la
volumique
E Augmente l'excrétion urinaire du sodium

156) Si l’on considère un vaisseau A dont le rayon est égal à ta moitié de celui
d'un vaisseau B, quelle est la résistance du vaisseau A par rapport à celle du
vaisseau B ?
A. Deux fois plus grande.
B. Quatre fois plus grande.
C. Six fois plus grande.
D. Huit fois plus grande.
E. Seize fois plus grande.
157) Considérons un organe donné à propos duquel on note les paramètres
suivants
Pression moyenne dans l'artère afférente : 100 mm Hg.
Pression moyenne dans la veine efférente : 10 mm Hg.
Débit sanguin dans l'organe : 600 ml/minute.
Le calcul de la résistance vasculaire dans l'organe considéré donne les résultats
suivants exprimés en unités de résistance périphérique :
A. 1 unité.
B. 2 unités.
C. 4 unités
D. 9 unités

158) La pression partielle d'un gaz dans un mélange de gaz:


A- Est inversement proportionnelle au volume total du mélange gazeux
B- Est proportionnelle au pourcentage (en volume) de ce gaz dans le mélange
C- Est dans le cas d'un mélange humidifié, indépendante de la pression partielle de la vapeur
d'eau
D- Est proportionnelle à la température absolue du mélange gazeux
E- Est proportionnelle à la pression totale du mélange gazeux

159) Parmi les propositions suivantes, indiquez la (les) réponse(s) exacte(s). La


pression artérielle:
A Dépend du débit cardiaque
B Dépend des résistances vasculaires périphériques
C- Diminue en cas de vasoconstriction
D- Augmente par activation sympathique
E- Ne dépend pas de la post charge

160) La pression artérielle moyenne dépend de:


A- la fréquence cardiaque
B le volume d'éjection systolique
C- Le rayon des vaisseaux
D- Le système nerveux
E- La viscosité

161) Parmi les propositions suivantes, indiquer laquelle (lesquelles) (sont)


exacte(s)? la pression artérielle moyenne dépend:
A - Du débit sanguin rénal
B- Du télencéphale
C- Du bulbe rachidien
D- Des catécholamines
E- De l'androstérone surrénalienne
162) Régulation de la pression artérielle
A- ne dépend que du Baro réflexe
B- est sous la dépendance de plusieurs systèmes de délai d'action variables
C-dépend pour une large part du bon fonctionnement rénal
D- hormonale agit sur la volémie grâce aux actions de l'angiotensine II, de l'aldostérone, de
la vasopressine et du facteur natriurétique atrial
E- par le Baro réflexe persiste en cas d'hypertension artérielle chronique

163) Dans quel(s) cas peut-on parler d'hypertension artérielle selon les critères
de l'OMS? Si la pression artérielle (P.A.) est de :
A- P.A. = 140/90 mm Hg
B- P.A. = 145/100 mm Hg
C- P.A. = 170/90 mm Hg
D- P.A. = 165/95 mm Hg
E- P.A. = 155/90 mm Hg

164) Admettons que, dans un capillaire, la pression hydrostatique


Soit égale à 21 mm Hg et que ta pression hydrostatique du liquide interstitiel
voisin du capillaire soit égale à 2 mm Hg, Admettons que la pression colloïdale
osmotique du plasma soit égale à 25 mm Hg et que la pression colloïdale
osmotique du liquide interstitiel soit égale à 5 mm Hg. Si t'on se réfère à
l'hypothèse de Starling concernant les échanges liquidiens par ultrafiltration à
travers les capillaires, on peut admettre que la pression qui tend à déplacer le
liquide est égale à:
A. 5 mm Hg
B. 3 mm Hg
C. 2 mm Hg
D. -1 mm Hg
E. -2 mm Hg

165) Quel est le niveau moyen de la pression veineuse dans tes sinus de la dure
mère chez Homme ?
A. 20 mm Hg
8. 15 mm Hg
C. 10 mm Hg
D. 5 mm Hg
E. Inférieur à la pression atmosphérique

166) L'augmentation de la pression différentielle peut être due à tous les


éléments suivants, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la résistance périphérique totale.
B. Augmentation de la pression diastolique.
C. Augmentation de la vitesse d'éjection ventriculaire.
D. Augmentation de la compliance aortique.
E. Diminution de l'élasticité artérielle.
167) Dans l'insuffisance cardiaque non traitée :
A - l'organisme cherche maintenir un débit cardiaque stable
B- l'organisme cherche maintenir une pression de perfusion des organes satisfaisante
C- les résistances vasculaires sont diminues
D- le volume d'éjection systolique est diminué
E- la stimulation sympathique est augmente

168) A propos de l'influence de la pesanteur sur le volume sanguin central,


toutes les réponses suggérées suivantes sont vraies, à l’exception d'une seule.
A. Le débit cardiaque diminue quand un sujet allonge se relève.
B. Le tonus vasomoteur veineux augmente quand un sujet allonge se relevé.
C. La pression artérielle diminue quand un sujet allongé se relève.
D. La pression capillaire pulmonaire augmente en position couchée.
E Le syndrome de la mort subite du nouveau-né est do à une augmentation du volume
sanguin central en position couchée sur le dos.

169) Lors du passage de la position couche la position debout :


A- la pression artérielle baisse
B- la fréquence cardiaque ralentit
C- le tonus veineux vasomoteur augmente
D- le volume d'éjection systolique augmente

170) L'augmentation du débit sanguin pulmonaire au cours d'un exercice


physique intensif est caractérisée par quelle propriété ?
A. Le débit sanguin augmente plus au niveau des bases qu'au niveau de sommets
pulmonaires.
B. La pression artérielle pulmonaire subit une augmentation considérable.
C. L'augmentation du débit sanguin pulmonaire est inférieure à l'augmentions du débit
sanguin systémique.
D. La dilatation des artérioles et des capillaires pulmonaires s'adapte l'augmentation du
débit sanguin pulmonaire.
E. Le débit sanguin augmente dans les mêmes proportions à tous niveaux des poumons

171) Au cours de l'exercice musculaire, le débit sanguin subit des modifications


dans tous les organes sauf un. Lequel ?
A. Muscle.
B. Intestin.
C. Cœur.
D. Rein.
E. Cerveau.
172) Au cours d'un exercice musculaire intensif, un certain nombre de
phénomènes interviennent et contribuent à augmenter le débit sanguin dans le
muscle squelettique. Ces phénomènes sont décrits dans les propositions
suivantes qui sont toutes exactes, à l'exception d’une. Laquelle ?
A. Augmentation du débit cardiaque.
B. Vasodilatation locale.
C. Libération d’adrénaline par la médullosurrénale.
D. Stimulation des récepteurs B-adrénergiques.
E. Augmentation de l'activité nerveuse parasympathique.

173) Au Cours de l'exercice musculaire tous tes paramètres suivants sont


augmentés, sauf un. Lequel ?
A. Pression artérielle systolique.
B. Fréquence cardiaque.
C. Fréquence respiratoire.
D. Consommation d'oxygène.
E. Résistance périphérique totale.

174) Au Cours de l'exercice musculaire, tous les paramètres suivants sont


augmentés, à l'exception d'un seul. Lequel ?
A. Pression artérielle systémique.
B. Débit cardiaque.
C. Pression artérielle pulmonaire.
D. Volume sanguin pulmonaire.
E. Débit sanguin dans la circulation coronaire.

175) Le cœur de l'athlète diffère de celui du sujet sédentaire par toutes les
caractéristiques citées ci-dessous, sauf une. Quelle est cette caractéristique ?
A. Fréquence cardiaque plus lente.
B. Volume d'éjection systolique plus important.
C. Volume ventriculaire en fin de systole plus important.
D. Possibilité d’augmenter te débit cardiaque avec une augmentation de a fréquence
cardiaque moindre que celle des sujets sédentaires.
E. Possibilité de tripler le débit cardiaque.

176) L'apparition d'une hémorragie entraine une série de réactions ?


A. Vasoconstriction artérielle systémique.
B. Vasoconstriction des artères cérébrales.
C. Vasoconstriction veineuse.
D. Augmentation de la sécrétion des catécholamines.
E. Tachycardie.
177) Au cours du choc hémorragique, on note l'apparition d'un certain nombre
de phénomènes compensateurs. Parmi tes réponses préposées, une seule est
exacte. Laquelle ?
A. Diminution des résistances vasculaires périphériques.
B. Diminution des catécholamines circulantes.
C Vasoconstriction des vaisseaux cérébraux.
D. Vasoconstriction des vaisseaux du cœur.
E Rétention de sodium.

178) Le choc hémorragique chez I ‘homme entraine tous les effets suivants sauf
un, lequel
A. Hypoxie.
8. Hypovolémie.
C. Augmentation de la sécrétion d'aldostérone.
D. Acidose.
E. Diminution de la sécrétion d’hormone antidiurétique par la posthypophyse.

179) A propos de l'état de choc, toutes les réponses suggérées sont exactes, à
l'exception d’une. Laquelle ?
A. L'injection de solutions isotoniques de cristalloïdes constitue un geste thérapeutique
efficace pour débuter le traitement d'un choc hémorragique.
B. Au cours des hémorragies, le liquide provenant des espaces tissulaires permet de
compenser près du quart de la perte liquidienne.
C. Chez un adulte sain, une perte sanguine, rapide de l'ordre de 30 1 du volume sanguin est
curable.
D. Au Cours du syndrome de choc toxique, on note l'apparition d'une défaillance de
nombreux organes.
E. Le syndrome de choc toxique se rencontre pratiquement toujours dans le sexe féminin.

180) Parmi les divers organes et régions cités, lequel ou laquelle constitue la
réserve de sang la plus importante qui peut aider compenser en partie une
hémorragie avant toute thérapeutique ?
A. Cerveau.
B. Poumons.
C. Foie.
D. Rate.
E. peau
181) L'apparition d'une hémorragie déclenche un certain nombre de
mécanismes compensateurs énumérés dans tes réponses suggérées suivantes.
Toutes ces réponses sont exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Tachycardie.
B. Vasoconstriction artérielle.
C. Augmentation de la sécrétion des catécholamines.
D. Déplacement du liquide interstitiel vers les capillaires.
E. Vasodilatation veineuse.

182) A la naissance, un certain nombre de modifications circulatoires apparais-


les réponses suggérées est exacte. Laquelle ?
A. Diminution de la pression artérielle systémique.
B. Diminution de la résistance vasculaire pulmonaire.
C .augmentation de la pression artérielle pulmonaire.
D. diminution de la pression dans l’oreillette gauche
E. augmentation de la résistance artérielle périphérique

183) Parmi les propositions suivantes concernant la fermeture du ductus


arteriosus une seule est exacte; laquelle ?
A. Elle interrompt le shunt physiologique gauche-droit de la circulation fœtale.
B. Elle est stimulée par une augmentation de la PO2 artérielle.
C. Elle contribue à diminuer récolement du sang du placenta vers la veine cave.
D. Elle est accélérée par ta Prost cycline.
E. Elle est inhibée par l'indométacine