Vous êtes sur la page 1sur 20

 Le choix du consommateur consiste à maximiser une

fonction d’utilité sous une contrainte budgétaire

 Maximiser U(x,y) sous contrainte :

On transforme le problème de maximisation sous


contrainte en un problème de maximisation sans
contrainte 1
 Maximiser U(x , y)

 La CB s’écrit :

 On remplace y par sa formule dans U

 On obtient une fonction d’une seule variable


2
 On obtient une fonction d’une seule variable

 On exprime ainsi en fonction de x seulement

On dérive par rapport à x, on obtient la valeur de x qui


maximise , on la remplace dans on obtient la valeur
de y telle que maximise la fonction d’utilité 3
 Exemple :

 CB :


4
A- Variation du revenu

B- Variation du prix

5
 On suppose une augmentation du revenu

 La CB se déplace vers le haut parallèlement à elle

même

6
Y
La CB se déplace vers le haut parallèlement à elle même

X
7
La satisfaction augmente : toute
Y
nouvelle combinaison d’équilibre va
être plus préférée

Sentier d’expansion du revenu Lorsqu’on relie ces paniers optimaux


(Courbe consommation-revenu) par une courbe, on obtient la courbe :
consommation-revenu ou sentier
d’expansion du revenu

X
8
A partir de la courbe
x
consommation–revenu, on peut
déduire une relation entre la
Courbe d’Engel du bien x
consommation optimale et le
revenu du consommateur

Cette relation est représentée par


la courbe d’Engel
R
9
La forme de la courbe d’Engel
dépend de la nature des biens
x
Généralement c’est une courbe
Bien de luxe (bien normal) croissante

Bien de première nécessité (bien normal)

Bien inférieur

R
10
 On suppose une augmentation du prix

 R et sont constants

11
Y
La droite va pivoter vers le bas

La pente change
R
p - - −

12
La courbe qui lie les combinaisons
Y
optimales (paniers optimaux) est
appelée courbe Consommation-
R prix ou Sentier d’expansion du prix
p
Sentier d’expansion du prix

E
E

13
A partir de la courbe
consommation-prix, on peut obtenir
une relation entre le prix d’un bien
p
et la quantité optimale de ce bien
Courbe de demande du bien x
Cette relation donne lieu à la
courbe de demande du
consommateur pour ce bien

La courbe de demande est


décroissante : lorsque le prix du bien
x augmente, les quantités optimales
X
diminuent. Dans ce cas le bien est dit
normal
14
1- Les fonctions de demande

2- Les élasticités

15
 L’optimisation du consommateur consiste à maximiser la
fonction d’utilité sous la contrainte budgétaire

 On obtient une combinaison ∗ ∗ qui dépend de


et

 La demande du bien x (ou de y) dépend de la relation


entre le niveau optimal du choix du bien et les variables
, et

16
 On obtient deux fonctions de demande

 la demande dépend de la relation entre la quantité

optimale d’un bien et les niveaux des prix et du revenu


17
 La courbe de demande pour la majorité des biens est
décroissante mais il existe des exceptions

 Effet Giffen

 Effet Veblen

 Effet d’anticipation

 Effet de spéculation 18
 Effet Giffen : pour certains biens de première nécessité

de faible qualité, lorsque le prix diminue la demande


diminue aussi

 Effet Veblen : il concerne la demande des biens de luxe

qui peut croître avec le prix à cause du comportement


ostentatoire de certains consommateurs
19
 Effet d’anticipation : en situation d’incertitude, la demande
peut croître lorsque les consommateurs nourrissent des
anticipations inflationnistes : le prix croît donc la demande
augmente

 Effet de spéculation : acheter plus maintenant (prix plus ou


moins bas) dans l’espoir de vendre plus cher après (plus
tard). Ainsi la demande augmente et le prix augmente 20

Vous aimerez peut-être aussi