Vous êtes sur la page 1sur 2

Pour commencer, nous savons qu’il existe deux types de lapins dans leurs

pays : le lapin sauvage qui ont un pelage sombre et les lapins himalayens qui
sont eux de couleur blanche sur le corps et sombre sur les extrémités et que
ceux ci sont considérés comme animal de compagnie.

Dans le document 1, nous apprenons que les lapins sauvages ont cette
couleur sombre du à la présence de mélanine et que les lapins himalayens n’en
n’ont pas ce qui explique leur couleur blanche. Mais l’on apprends aussi qu’il y
a une réaction enzymatique qui va se produire permettant de transformer des
molécule de tyrosine en molécule de mélanine à l’aide de l’action d’une
protéine enzymatique : la Tyrosinase.

Dans le document 2, on voit grâce à 2 graphiques montrant le pourcentage


de tyrosine transformée en fonction de du temps de la tyrosinase du lapin
sauvage et himalayens dans une cellule placée à 30 ou à 36° et l’on peux
observer que ce soit a 30 ou 36°, 100 % de la tyrosine d’un lapin sauvage va se
transformée alors que pour le lapins himalayens à 30°, 100 % de la tyrosine va
se transformer alors qu’à 36°, 0 % va se transformer.

Dans le document 3, on prend connaissance que lorsque qu’un lapin


himalayens va se trouver dans une pièce qui a pour température de 20°, le corps
va être à une température de cellules de 36° donc ne va pas transformé la
tyrosine en mélanine du coup le lapin va avoir un corps blanc et que les
extrémités vont bien se trouvé à 30° et donc que celle ci vont bien être sombre
alors que si le lapin était placée à un température de pièce de 30° alors toutes les
cellules que ce soient corps ou extrémités auraient toutes une température de
36° et dans ce cas ci le lapin himalayen serait entièrement blanc.

Dans le document 4, à l’aide d’une comparaison par Anagène d’une


séquence de nucléotides codant pour la tyrosinase du lapin sauvages et du lapin
himalayens, on peut voir qu’il y a une erreur au niveau de la séquences de
nucléotides du lapin himalayens aux niveau du 1147ème nucléotides, celui ci va
transformer le A en G.

Pour conclure, nous pouvons donc expliquer pourquoi le vétérinaire à


insisté pour que le lapin himalayens soit dans une pièce à 20° pendant le temps
que son pelage repousse. On peux donc expliquer ceci car si le lapin himalayen
ne se trouve pas dans un pièce à 20° il aurait subi un réaction enzymatique qui
aurait transformer toutes ses molécules de tyrosines en molécules de mélanines,
et ce qui fait que son pelage soit blanc partout sauf aux extrémités est bien du à
la présence de mélanine ou pas. Donc afin que ce lapin retrouve son pelage
d’origine il faut impérativement qu’il soit placé dans un pièce à 20°.