Vous êtes sur la page 1sur 15

Elément du module: Psychosociologie de la communication MCI 30

Niveau: 4ème année –cycle ingénieur


Filières: GM, IPP, GIP, EMSI, GTIER, GC
Session du printemps/Semestre 8
Volume horaire : 28h cours/TD

Professeur: S Touhami
Comment la perception influence-t-elle notre
communication?

1. La Perception - Définition
2. Les phases de la perception
3. Les influences de la perception
4. Les erreurs de la perception

2
La Perception

Quelle représentation a-t-on de ces images?


Que distinguez-vous?
Que privilégier la forme ou alors le fond ?

3
La Perception
Q/
1. Pourquoi nous ne percevrons pas les mêmes choses?
2. Qu'est-ce qui fait que l'on ne voit pas les objets d'une façon objective (sommes-nous
objectifs?) et pas de la même façon que d'autres ?

Difficile de communiquer alors !!!!!

R/
 Divergence palpable au niveau de notre système de référence constitué de : la culture,
l’éducation la personnalité, l’âge, le groupe de travail, de loisir, l’expérience, la classe
sociale…
 La réalité passe à travers de nombreux filtres et nous ne sommes jamais objectifs
 Nous n'avons que des représentations de la réalité

4
Ce que nous percevons…

5
La perception
 La perception est processus subjectif par lequel l’individu sélectionne,
organise et analyse ses impressions sensorielles.
 Chacun perçoit une réalité qui est propre à lui. Ceci résulte d'un processus
physique et mental qui utilise nos 5 sens.
 La perception n'est pas la même pour tous, elle est influencée par
l’attitude de chacun.
 Notre perception du monde est subjective et correspond partiellement à la
réalité. Notre perception résulte de nos Croyances , de nos sens , etc.
 Nous choisissons ce que nous percevons ….
 Nous organisons, structurons, interprétons et donnons un sens aux signes
et signaux qui nous parviennent …..
 Nous sélectionnons ce que nous voyons ce qui signifie que nous créons ce
que nous voyons …..

6
Les phases de la perception
1ère phase: L’attention grâce aux 5 sens (perception sensorielle)
2ème phase: l’interprétation (recherche et construction du sens). Le cerveau corrige
et ajuste les perceptions qui lui arrive, il y met de l’ordre, les harmonise, les
organise)
3ème phase: la mémorisation (à court terme, à long terme, à court terme)

7
Les influences de la perception
1. Influence de nous même : (biais individuel)/ (biais socio culturel): du contexte/de
l’autre
2. Influence physiologique: la perception que l’on peut avoir en fonction des
besoins. (l’affamé/le rassasié)
3. Influence comportementale: En fonction de l’action exécutée
4. Influence psychique
 selon la subjectivité (inconscient, pulsion, désir)
 selon l’illusion ( perception soumis au désir, refus de perception de la réalité (
refoulement)
 Selon les habitudes, valeurs, normes sociales (perception déformée)
 Selon les idées préconçues ( sélection d’information qui confirme ce que nous
pensons)
 Stéréotypes et préjugés (catégoriser un groupe en généralisant des jugements
négatifs)

8
Les erreurs de la perception
• La défense perceptive: C’est la tendance des personnes à échapper aux
élèments et idées qui les dérangent. Ces personnes acceptent ce qu’elles
croient et ignorent ce qui les perturbent.

• Le stéréotype: Toute classe sociale ou professionnelle détient certaines


qualités et défauts que le stéréotype a tendance à attribuer à une
personne. C’est classer une personne dans une de catégories.

• L’effet HALO: Toute personne a tendance à être évaluer à partir d’une


simple action qu’elle soit favorable ou non, effet qui néglige les autres
qualités de cette personne, et qui peut nuire à une évaluation exacte et
fiable de cette personne.

• La projection: La projection consiste à transposer nos traits négatifs à une


autre personne. On essaie alors de se défaire de ces défauts à travers les
autres.

• L ‘attente: Elle consiste à changer la réalité, pour la rendre conforme à nos


aspirations et nos attentes.

9
Quelle perception avez-vous vis-à-vis de ces a priori??

Que pensez vous des a priori populaires:


« Les hommes ne comprennent jamais ce que les femmes leur disent… »
« Les hommes ne pleurent pas… »
« Tu vois bien qu’il pleut toujours en Bretagne »
« En Amérique du sud, on parle espagnol »
« Les habitants du Maghreb sont des arabes »
« les blondes sont idiotes »
« les fonctionnaires sont fainéants »
« Les Italiens sont désordonnés »
« Les personnes à lunettes sont tous des intellectuels introvertis »
…...

10
Constat

11
12
Que feriez-vous dans cette situation?
Situation :Une compagnie qui recrutait du personnel, a posé la question suivante à
presque 200 candidats ( autant hommes que femmes ) et leur a demandé une
réponse écrite.

« De retour à la maison, dans votre voiture sport, en plein milieu d'une


terrible tempête, vous passez devant un arrêt de bus et vous y voyez 3
personnes: a) Une dame âgée gravement malade et qui mourra si elle
n'arrive pas à l'hôpital à temps. b) Un médecin, bon ami à vous, qui vous a
sauvé la vie il y a quelques années. c) L'être le plus beau que vous n'ayez
jamais eu la chance de rencontrer, la personne à qui vous avez toujours
rêvé et avec laquelle vous seriez disposé à passer le reste de votre vie.
Comme votre auto est du genre sport, vous pouvez seulement amener un
passager. Réfléchissez comme il faut: a) La vie de la dame âgée est en jeu.
b) Le médecin qui vous a sauvé la vie, vous pourriez toujours le rétribuer
d'une manière ou d'une autre. c) Mais, comment faire pour ne pas perdre
cet amour parfait? »

13
Réponse

La personne qui a fait un excellent choix:

« Je donne les clés de mon auto au médecin pour


qu'il amène la dame âgée à l'hôpital et je reste
pour attendre l'autobus avec la personne de
mes rêves »

14
Récap
Pour améliorer la communication, il faut
 Apprendre à définir son sens dominant (VAKOG)
 Il faut se rendre compte de la manière de percevoir le
monde qui est propre à chacun.
 Tenir compte d’autrui (acceptation de l’autre)
 Etre Assertif,
 Établir une communication équilibrée,
 Développer une interdépendance bénéfique,
 Favoriser une écoute active et des relations de confiance,
 Adopter une attitude de contrôle à l’égard de ses propres
perceptions, de ses interprétations, de ses filtres,

15

Vous aimerez peut-être aussi