Vous êtes sur la page 1sur 3

ANALYSE IV

Série 11 Printemps 2009-2010 informations: http://cag.epfl.ch


sections IN + SC

� +∞
Exercice 1. Soient f et g deux fonctions de R → R continues par morceaux et telles que |f (x)| dx <
� +∞ −∞

∞, |g(x)| dx < ∞. On appelle “produit de convolution” de deux fonctions f et g la fonction h


−∞
définie par : � +∞
h(x) = (f ∗ g)(x) = f (x − y)g(y) dy.
−∞
(1) Montrer que f ∗ g = g ∗ f .

(2) Montrer que F(f ∗ g) = 2πF(f )F(g).
(3) En déduire que F −1 (F(f )F(g)) = √1 f ∗ g.

Corrigé exercice 1.
� +∞
(1) (f ∗ g)(x) = f (x − y)g(y) dy. Si on fait le changement de variables y → s donné par
−∞ � +∞
s = x − y, on a ds = −dy et donc (f ∗ g)(x) = f (s)g(x − s) ds = (g ∗ f )(x).
−∞
(2) On note H la fonction définie par :
� ∞ � ∞ �� ∞ �
1 −ikx 1 −ikx
H(k) = F(h)(k) = √ h(x)e dx = √ e f (x − y)g(y) dy dx
2π −∞ 2π −∞ −∞
� ∞ �� ∞ �
1 −ikx
=√ g(y) f (x − y)e dx dy.
2π −∞ −∞
En posant z = x − y, on a :
� ∞ �� ∞ �
1 −ik(y+z)
H(k) = √ g(y) f (z)e dz dy
2π −∞ −∞
� ∞ � � ∞ �
−iky 1 −ikz

= g(y)e √ f (z)e dz dy = 2πF(f )(k)F(g)(k).
−∞ 2π −∞

Donc F(f ∗ g) = 2πF(f ) F(g).

(3) Puisque F(f ∗g) = 2πF(f )F(g) on obtient bien, par transformée inverse F −1 (F(f )F(g)) =
√1 f ∗ g.

1
2

Exercice 2. Soit la fonction f définie par :



1 − x2 , | x | ≤ 1,
f (x) =
0, | x | > 1.
(a) Trouver la transformée de Fourier F (k) de f (x).
(b) Evaluer
� ∞ � � �x�
x cos x − sin x
cos dx.
0 x3 2

Corrigé 2.
(a) La fonction f (x) est continue et intégrable sur R, de première dérivée f � (x) continue par
morceaux sur R. Comme de plus f est paire, sa transformée de Fourier est une transformée
en cosinus :
 
� +∞ � +1 2 � +1 
1 1 2 1  2 
F (k) = √ f (x) cos kx dx = √ (1 − x ) cos kx dx = √  sin k − x cos kx dx .
2π −∞ 2π −1 2π k 
� −1 �� �
I(k)

En intégrant I(k) par parties avec u = x2 , u� = 2x, v � = cos kx, v = k1 sin kx, on a :
� +1 � +1
� 21 �+1 1 2 2
I(k) = �x k sin kx�−1 − 2x sin kx dx = sin k − x sin kx dx .
−1 k k k −1
� �� �
J(k)

En intégrant alors J(k) par parties avec u = x, u� = 1, v � = sin kx, v = −1


k
cos kx, on a :
� +1
�1 �+1 −1 2 1
� �
J(k) = − k x cos kx −1 − cos kx dx = − cos k + 2 2 sin k.
−1 k k k
Finalement :
� � �
1 2 2 (k cos k − sin k)
F (k) = √ J(k) = −2 .
2π k π k3
(b) Rappelons que, puisque f est paire
� +∞ � � +∞
1 2
F (k) = √ f (x) cos kx dx = f (x) cos kx dx.
2π −∞ π 0
Par la formule inverse on a :
� � +∞
2
f (x) = F (k) cos kx dk
π 0

−4 +∞ (k cos k − sin k)
= cos kx dk.
π 0 k3
L’intégrale demandée s’obtient alors avec f ( 12 ) = 34 . D’où :
� ∞� �
x cos x − sin x x −3π
3
cos dx = .
0 x 2 16
3

Exercice 3. On cherche une fonction f solution de l’équation intégrale suivante :


� +∞
f (x) = g(x) + f (y)r(x − y)dy
−∞
où g et r sont des fonctions données. Donner une expression pour f en fonction des transformées de
Fourier de g et r (on notera F, G et R les transformées de Fourier de f, g et r).

Corrigé 3.
Supposons que les transformées de Fourier de f, g et r existent et notons les F, G et R respecti-
vement. Prenant la transformée de Fourier des deux côtés de l’équation à résoudre, on obtient :

F (k) = G(k) + 2πF (k)R(k).
D’où :
G(k)
F (k) = √
1 − 2πR(k)
et, par transformée de Fourier inverse, on obtient finalement :
� � � +∞
−1 G(k) 1 G(k)
f (x) = F √ (x) = √ √ eikx dk.
1 − 2πR(k) 2π −∞ 1 − 2πR(k)

Exercice 4. Soit f : R → R donnée, on cherche u : R → R telle que −u�� (x) + u(x) = f (x), ∀x ∈ R.

On suppose que f est telle que u soit deux fois continûment dérivable sur R et absolument
intégrable. Utiliser la transformée de Fourier de u : U (k) = F(u)(k) pour montrer que :

1 ∞
u(x) = f (y)e−|x−y| dy.
2 −∞

Corrigé 4. On note U (k) = F(u)(k). On a donc F(u� )(k) = ikU (k) et F(u�� )(k) = −k 2 U (k).
On note encore F (k) = F(f )(k). En appliquant la transformée de Fourier à l’équation différentielle,
on trouve :
(1 + k 2 )U (k) = F (k).
F (k)
Donc U (k) = 1+k2
Or on a vu dans un exercice précédent que F −1 (F(f )F(g)) = √12π f ∗ g. Donc
.
� � �
1 −1 1 −|x| 2 1
u(x) = √2π f ∗ F ( 1+w2 ). Or F(e )(k) = . Si on note g(x) = e−|x| , on a donc :
π 1 + k2

1 1 ∞
u(x) = (f ∗ g) (x) = f (y)e−|x−y| dy.
2 2 −∞