Vous êtes sur la page 1sur 58

comptabilité Bancaire

3ième LAC/LFG

Najla FAKHET _ISG 2019-2020


Partie I
Introduction à la comptabilité Bancaire

Najla FAKHET _ISG


SOMMAIRE

1 Présentation du secteur bancaire Tunisien: structure et spécificité

2 Définition et conditions d’exercice de l’activité bancaire

3 Le référentiel d’élaboration des états financiers entre norme


comptables et normes prudentielles

4 Aperçu sur les spécificité organisationnelles et les risques bancaire

5 Dispositif spécifique au contrôle légale et la surveillance bancaire

Najla FAKHET ISG-2019/2020 3


1 Présentation du secteur bancaire Tunisien:
structure et spécificité

Najla FAKHET ISG-2019/2020 4


1- Présentation du secteur bancaire Tunisien
1-1 Structure du secteur bancaire Tunisien
L’économie tunisienne est financée essentiellement par l’endettement bancaire, Le secteur bancaire tunisien est
composé de 42 banques et établissements financiers qui sont classés comme suit:

Banques Classement Banques


Banques et Banques cotées
résidentes et selon la conventionnelles
établissements banques non et banques non
structure de et banques
de crédits cotées
résidentes l’actionnariat islamiques

5 banques à
23 banques participation 16 banques 27 banques
30 banques
résidentes majoritaire de cotées conventionnelles
l’Etat

7 banques non
12 9 banques à
résidentes (off- 7 banques non 3 banques
établissements capitaux privés
shore ou à statut cotées islamiques
de crédits(**) Tunisien
particulier

9 banques à
capitaux étranger

12 2 banques
établissements = 8 établissements
de leasing +
2 établissements
de factoring + d’affaire
de crédits(**)

Najla FAKHET ISG-2019/2020 5


1- Présentation du secteur bancaire Tunisien
1-1 Structure du secteur bancaire Tunisien

Evolution du secteur bancaire Tunisien et grandes dates marquantes:

1958 • Création de la STB

• Création de la
1959 BNA
Les • Arrivée des banques à capitaux
années étrangers et création des banques à
60 capitaux privés Tunisiens

1989 • Création de la BH

• Création de la première banque


2009 islamique Tunisienne: BZ

Najla FAKHET ISG-2019/2020 6


1- Présentation du secteur bancaire Tunisien
1-1 Spécificité du secteur bancaire Tunisien

• Le secteur bancaire Tunisien est un • On note une grande concentration


secteur fortement dominé par les des crédits au niveau du secteur de
banques résidentes qui accaparent l’industrie et du secteur du service
90% des actifs, 93% des crédits et qui profitent respectivement de 35%
97% des dépôts de la clientèle. et 59% du total des crédits
bancaires.
Concentration des
Dominance crédits pour le
des banques secteur de l’industrie
résidentes et services

Taux de Recapitalisa
couverture et • En dépit des mesures prises pour
taux des actifs tion des
• Le secteur bancaire Tunisien se classés loin banques améliorer la gestion des banques
caractérise par un taux de des standards publiques telles que le changement de 50%
couverture qui se situe aux allant internationaux par l’Etat des administrateurs, la nomination
tour de 57% contre un standard de nouveaux directeurs généraux et
international de 70%. De même le la séparation de leurs fonctions
taux CDL est de 13% contre un avec celles du Président du
taux de 10% selon les best Conseil d’Administration,
practices internationaux l’augmentation de l’actionnariat
public

Najla FAKHET ISG-2019/2020 7


2 Définition et conditions d’exercice de l’activité
bancaire

Najla FAKHET ISG-2019/2020 8


2- Définition et conditions d’exercice de l’activité bancaire
2-1 Définition de l’activité bancaire

• Les dépôts reçus du public


• Les opérations de crédit
L’article 4 de la loi • Les opérations de leasing
considère comme • Les opérations de factoring
opérations bancaires :
• Les opérations de la finance islamique
• Mise à disposition des moyens de paiement aux clients
et effectuer les opérations de paiement.

• La prise de participation: sous certaines conditions


• Conseil et assistance en matière de gestion de
Les activités connexes: patrimoine
énumération non • Gestion financière
exhaustive
• Ingénierie financière
• Tous les services destinés à la création, le
développement et la restructuration d’entreprises.

Najla FAKHET ISG-2019/2020 9


2- Définition et conditions d’exercice de l’activité bancaire
2-2 Condition d’exercice de l’activité bancaire

01 – L’agrément 02 – La forme 03 – Le capital 04 – Autorisation


préalable juridique minimum spécifique

Art-32 de la loi bancaire


Art-24 de la loi bancaire
2016-48:
2016-48: Un agrément La possibilité
préalable est nécessaire d’ouverture des
avant l’exercice de  50MDT pour les banques fenêtres islamiques par
l’activité bancaire. Cet résidentes et non des banques
agrément est accordé par Art-31 de la loi bancaire résidentes conventionnelles: sous
une décision de la 2016-48: Toute banque ou réserve d’une demande
commission d’agréments établissement financier  25MDT pour les à déposer à la BCT
crée par la présente loi soumis aux dispositions de établissements de leasing comportant un plan
au sein de la BCT; la présente loi ayant son Contrat de d’affaire des
siège en Tunisie ne peut  10MDTlocation
pour les banques procédures de
Cette commission est être constitué que sous la d’affaire et les séparation financière,
chargée de l’octroi et du forme de société anonyme établissements de factoring comptable et
retrait des agréments administrative
d’exercice de l’activité  5MDT pour les
bancaire établissements de
paiement

Najla FAKHET ISG-2019/2020 10


3 Référentiel d’élaboration des états
financiers: entre normes comptables et
normes prudentielles

Najla FAKHET ISG-2019/2020 11


3- Référentiel d’élaboration des états financiers

Cadre
Norme conceptuel
comptable
Tunisienne
Le système comptable des NCT01

Normes
entreprises de 1997 et notamment la sectoriel
les:
norme générale (NCT 01) et les NCT21-
normes sectorielles (NCT 21 à 25) NCT25

Système Comptable
des Entreprises

Circulaire 91-
Circulaires de Banque Centrale de la 24 et tous les Note aux Circulaire 93-
Tunisie textes la banques 93-23 08
modifiant

Najla FAKHET ISG-2019/2020 12


4 Aperçu sur les spécificité organisationnelles et
les risques bancaire

Najla FAKHET ISG-2019/2020 13


Parmi les apports de la loi 2016-48:Renforcement des règles de bonne gouvernance
afin de préserver les intérêts des actionnaires, des déposants et des créanciers

► Adoption d’une politique de rémunération (dirigeants et salariés) tenant compte de la solidité


de l’établissement et sa rentabilité la BCT peut émettre des recommandations à ce sujet;
► Mise en place d’une politique de gestion de conflits d’intérêt (notamment le financement des
parties liées);
► Définition des parties liées (actionnaires ayant + 5% du capital, PDG, administrateurs…) et Politique de
des règles relatives aux transactions réalisées avec eux et notamment les plafonds de Gouvernance
financement.
► Adoption d’une politique de publication et de transparence financière (activité, indicateurs,
règles de gouvernance et de contrôle interne.

► Séparation des fonctions du Président de Conseil d’Administration et du Directeur Général;


► Nomination d’au moins 2 administrateurs indépendants et un représentant des petits
actionnaires. Leurs mandats est renouvelable une seule fois structures de
► Création du CPAI, comité des risques et un comité de rémunération. La possibilité de gouvernance
cumuler le CPAI et le CR après accord de la BCT
► Non cumul des mandats pour les administrateurs au sein des différents comités issus du
CA;
► Création du comité charaïque pour les banques islamiques.

► Exiger l’autorisation préalable de la BCT, pour la nomination des administrateurs et des


dirigeants (PCA, administrateurs, comité d’audit, DG, DGA,…)
► Définition des critères d’évaluation des candidatures
► Interdiction du cumul des fonctions de DG/DGA dans une autre banque, établissement membres de
financier, assurance, intermédiaire en bourse, société d’investissement, société de gestion gouvernance
d’actifs financiers
► Interdiction de cumuler les mandats d’administrateurs au sein de deux établissements
financiers
► Interdiction pour le DG/DGA d’une banque d’être en même temps un gestionnaire d’une
autre société..

Najla FAKHET ISG-2019/2020 14


4- Spécificité organisationnelles et risques bancaires
4-2- Risques bancaires

• C’est le risque de contrepartie ou en d’autres termes c’est le risque


Risque de Crédit que le client n’honore pas ses engagements

• C’est le risque qu’une banque ne peut à un moment donné


Risque de Liquidité honorer ses engagements envers sa clientèle (demande de retrait
des dépôts de sa clientèle)

• C’est le risque que le coût des ressources pour une banque devient
Risque de taux plus élevé que taux de rendement de ses emplois

• C’est le risque ou l’impact que peuvent avoir les changements des


Risque de marché variables de marché sur la valeur des positions prise par
l’institution

• Il est définit par le comité Bâle comme le risque d’une inadéquation


Risque opérationnel ou défaillance liée à des procédures internes, aux personnels de
l’établissement ou au système d’information

• C’est le risque d’insuffisance des fonds propres de la banque par


Risque de solvabilité rapport à ses actifs pondérés (risques de crédit, risque de marché
et risque opérationnelle: les accords de Bâle I, II et III)

• C’est un risque spécifique aux banques islamiques. Il est du au fait


Risque commercial translaté que la rémunération des dépôts d’investissement dans une BI est
tributaire du résultat dégagé par le projet sous-jacent ce qui peut
rendre la banque peu compétitive et cause la fuite des déposants

Najla FAKHET ISG-2019/2020 15


Dispositif spécifique au contrôle légale et la
5
surveillance bancaire

Najla FAKHET ISG-2019/2020 16


5- Dispositif spécifique au contrôle légale et la surveillance bancaire

► Définition de la mission de contrôle et de surveillance prudentielle de la BCT, ainsi que ses


modalités d’intervention,
► Parmi les pouvoirs attribués: augmenter les exigences réglementaires, exiger des
compléments de provision, réduire ou suspendre la distribution de dividendes aux Contrôle
actionnaires… prudentielle de
► Respect des règles prudentielles sur base individuelle et consolidée, la BCT
► Introduction de la notion de banque systémique (exigences prudentielles plus dures et
contrôles plus fréquents),
► Tenue de l’AGO dans les 4 mois après la clôture de l’exercice comptable

► Institution d’une cotisation annuelle payée par les EC au titre du développement des
méthodes et procédures de la supervision bancaire assurée par la Banque Centrale de
Tunisie,
► Définition des nouvelles limites pour la prise de participation (limite individuelle : 15% du Règles de
FP, total ne dépassant pas 60% FP, 20% du capital de la société dont la banque possède gestion
une participation sauf en cas d’opération de recouvrement)
► Exigence d’une autorisation préalable de la BCT et d’un cahier de charges pour l’ouverture
d’agence ou le recours aux moyens technologiques de communication pour
commercialiser les services et produits bancaires..

► Autorisation préalable de l’externalisation de certaines opérations bancaires connexes


► Autorisation préalable pour la mise en place d’un nouveau produit ou service ainsi que toute Règle de
une nouvelle tarification, gestion
► Des règles de surveillance complémentaires pour les EC appartenant à des holdings
financiers

► Le renouvellement de la mission du CAC après deux mandats ne peut être accepté qu’après
l’écoulement d’une période de 3 ans au moins,
Audit Externe
► Non cumul pour un même CAC de plus de deux banques et de deux établissements
financiers,
► Accord de la BCT lors de la nomination des CACS

Najla FAKHET ISG-2019/2020 17


6 Apports de la nouvelle loi bancaire 2016-48

Najla FAKHET ISG-2019/2020 18


5- Apports de la loi bancaire 2016-48
“ Une loi comportant 198 articles et 11 chapitres (compte tenu des mesures
transitoires), traitant les différentes étapes du cycle de vie d’une banque: sa
constitution, sa gestion, sa surveillance, sa gouvernance et son plan de sauvetage en
cas de difficulté ”

Accélérer le processus de convergence de la réglementation bancaire


#1 tunisienne vers les standards et les bonnes pratiques internationales et
notamment les accords de Bâle (II et III)…;

#2 Renforcement des règles de transparence et de bonne gouvernance;

#3 Réorganisation et restructuration du système bancaire Tunisie via par


exemple l’instauration d’un cadre dédié à la finance islamique,
élargissement du scope des opérations bancaires…;

#4 Renforcement et élargissement des prérogatives de la Banque Centrale


Tunisienne (BCT ) en tant qu’organe de surveillance et de contrôle;

#5 La mise en place des mécanismes de suivi et de contrôle des


établissements de crédit en difficultés.

Najla FAKHET ISG-2019/2020 19


Partie II
Particularités de la comptabilité bancaire

Najla FAKHET _ISG- 2019/2020


SOMMAIRE

1 Spécificités de la comptabilité bancaire

2 Les états financiers des établissements bancaires

3 Traitement comptable des engagements

4 Traitement comptable des engagements douteux et règles de


provisionnement

5 Règles de prise en compte des revenus des engagements

6 Traitement comptable du portefeuille Titres

Najla FAKHET ISG-2019/2020 21


1 Spécificités de la comptabilité bancaire

Najla FAKHET ISG-2019/2020 22


1- Spécificités de la comptabilité bancaire 1/2

Comptabilité d’intention: les transactions et autres événements sont enregistrés en


tenant compte de l’intention qui réside dans leurs réalisation. Exemple: les opérations
en devise pour des fins de spéculation ou à des fin de couverture. Les opérations sur le
portefeuille titres

L’évaluation à la valeur de marché: certains postes d’actifs ou de passifs sont


évalués à la valeur de marché tels que: les éléments monétaires en devises, les
opérations de change ou les titres de transaction

Spécificité liée à la date d’enregistrement des opérations: Les opérations effectuées par
les établissements bancaires doivent être enregistrées chronologiquement le jour même où
elles surviennent soit en date d’opération. Dans le cas ou l’établissement bancaire se trouve
dans l’impossibilité de passer à temps toutes les écritures afférentes à un arrêté comptable, il
est fait usage d’une période d’inventaire appelée journée comptable complémentaire.
Contrat de
location
Nomenclature comptable: le plan des comptes doit être défini de façon telle que les
soldes des comptes figurant dans le plan des comptes puissent, au minimum,
alimenter par voie directe ou par regroupement les postes et sous postes des états
financiers de l’établissement bancaire. Il est donc nécessaire pour une banque
d’associer à chaque événement comptable plusieurs attributs

Najla FAKHET ISG-2019/2020 23


1- Spécificités de la comptabilité bancaire 2/2

Comptabilité multidevises: Les établissements bancaires ayant un volume significatif


d’opérations en devises doivent tenir une comptabilité distincte dans chacune des
devises, afin de recenser l’ensemble des opérations qu’ils réalisent en leurs monnaies
d’origine.

Les opérations d’inventaire: Les opérations d'inventaire pour l'arrêté des situations
comptables incluent notamment la justification des comptes, l'apurement des suspens
et des comptes inter-unités et l'inventaire physique des éléments actifs et passifs.

Documentation de l'organisation et des procédures comptables: Un document


décrivant l'organisation et les procédures comptables doit être tenu par l'établissement
bancaire et servira à la compréhension du système de traitement des informations et à
la réalisation des contrôles.

La comptabilité matière: Les éléments détenus par les établissements bancaires


pour le compte de tiers et ne figurant pas dans les états financiers annuels, font l'objet
Contrat de
d'une comptabilité matière. La comptabilité matière porte notamment sur les chèques,
effets et autres valeurs assimilées remis par les clients pour encaissement.
location
La comptabilité auxiliaire: Elle est traitée au niveau des systèmes d’information
intégré en dehors de la comptabilité financière. La comptabilité financière n’inclut pas
la tenue des comptes individuels. Elle ne traite en effet que les comptes généraux. Un
rapprochement périodique se fait entre la comptabilité auxiliaire et la comptabilité
générale

Najla FAKHET ISG-2019/2020 24


Les états financiers des établissements
2
bancaires

Najla FAKHET ISG-2019/2020 25


2- Les états financiers des établissements bancaires
2-1 Particularité liée aux composantes des états financiers

Les états financiers d’une banque sont composées obligatoirement par les 5 éléments
suivant et sont publiés dans un document séparé intitulé : Etats financiers, distinctement du
rapport d ’activité.

Etats des
Etat du Etat des Notes aux
engagem
Bilan résultat flux de états
ents hors
trésorerie financiers
bilan

Contrat de
location

L’état des engagement hors bilan est une composante à part entière des états financier d’une banque.
Dans le cadre général et selon les dispositions de NCT01 les engagements hors bilan sont récapitulés dans un
tableau établi conformément à un modèle annexé à la NCT 14 et présentés parmi les notes aux états financiers

Najla FAKHET ISG-2019/2020 26


2- Les états financiers des établissements bancaires
Principes
2-2 générauxliée
Particularité de présentation
au format dedesprésentation
états financiers

Codification des Un modèle unique


Les actifs sont pour l’état de
postes et des classés par ordre résultat ayant la Un modèle unique
Le bilan est sous postes du de liquidité
bilan, de l’état de particularité de pour l’état des flux
présenté en décroissante et les
résultat et de l’état faire apparaître les de trésorerie
liste: actifs passifs par ordre soldes suivant la méthode
suivis des des engagements d’exigibilité intermédiaires
passifs puis hors bilan par un décroissante directe pour la
préfixe suivant: détermination des
des capitaux
propres comportant 2 - Total des produits flux liés aux
lettres majuscules d’exploitation activités
suivis par un bancaires d’exploitation, de
Présentation de la financement et
chiffre: valeur nette - Total des charges d’investissement
AC pour l’actif du comptable des d’exploitation
bilan éléments de l’actif bancaires
du bilan. - Le Produit
PA pour le passif
Valeur brut-
Contrat de Net
Bancaire: PNB
du bilan
HB pour les
provisions pour location
- Le résultat
dépréciation – agios
engagements réservés- d’exploitation
hors bilan Amortissement
- Le résultat Net
PR&CH pour les
postes de l’état de
résultat

Najla FAKHET ISG-2019/2020 27


Bilan
exercice clos le 31 Décembre N
(unité: en 1000 DT )

ACTIF Note 31/12/N 31/12/N-1


AC1 - Caisse et avoirs auprès de la BCT, CCP et TGT

AC2 -

AC3 - Créances sur la clientèle

AC4 - Portefeuille-titres commercial

AC5 - Portefeuille d’investissement

AC6 - Valeurs immobilisées

AC7 - Autres actifs

TOTAL ACTIF
PASSIF Note 31/12/N 31/12/N-1

PA1 - Banque centrale et CCP

PA2 - Dépôts et avoirs des établissements bancaires et financiers

PA3 - Dépôts et avoirs de la clientèle

PA4 - Emprunts et ressources spéciales

PA5 - Autres passifs


TOTAL PASSIF
CAPITAUX PROPRES

CP1 - Capital

CP2 - Réserves

CP3 - Autres capitaux propres

CP4 Résultat reporté

CP5
- Résultat de l’exercice
- TOTAL CAPITAUX PROPRES
TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
Etat des engagements hors bilan
exercice clos le 31 Décembre N
(unité = en 1000 DT )

PASSIFS EVENTUELS Note Année N Année N-1

HB 1 - Cautions, avals et autres garanties données

HB 2 - Crédits documentaires

HB 3 - Actifs donnés en garantie

TOTAL PASSIFS EVENTUELS

ENGAGEMENTS DONNES

HB 4 - Engagements de financement donnés

HB 5 - Engagements sur titres

TOTAL ENGAGEMENTS DONNES

ENGAGEMENTS RECUS

HB 6 - Engagements de financement reçus

HB 7 - Garanties reçues
Etat de résultat
exercice de 12 mois clos le 31 Décembre N
(unité = en 1000 DDT)

PRODUITS D’ EXPLOITATION BANCAIRE Note Année N Année N-1


PR 1 - Intérêts et revenus assimilé s
PR 2 - Commissions (en produits)
PR 3 - Gains sur portefeuille-titres commercial et
opérations financiè res
PR 4 - Revenus du portefeuille d’investissement
TOTAL P RODUITS D’EXPLOITATION BANCAIRE

CHARGES D ’ EXPLOITATION BANCAIRE

CH 1 - Intérêts encourus et charges assimilées


CH 2 - Commissions encourues
CH 3 - Pertes sur portefeuille-titres commercial et
opérations financiè res
TOTAL CHARGES D’EXPLOITATION
’ BANCAIRE
PRODUIT NET BANCAIRE
Note Année N Année N-1

PRODUIT NET BANCAIRE

PR 5 \ CH 4 - Dotations aux Provisions et résultat


des corrections de valeurs sur
créances , hors bilan et passif

PR 6 \ CH 5 - Dotations aux provisions et résultat


des corrections de valeurs sur
portefeuille d ’investissement

PR 7 - Autres produits d’exploitation


CH 6 - Frais de personnel
CH 7 - Charges géné rales d’exploitation
CH 8 - Dotations aux amortissements et aux
provisions
RESULTAT D’EXPLOITATION
2- Les états financiers des établissements bancaires
2-3 Particularité liée aux notes aux états financiers

Rèférentiel Principes comptables

04 01
• Note confirmant le respect des
• Note sur les bases de mesure
normes comptables Tunisiennes
et les principes comptables
pertinents appliques

Structure
Notes sur les postes
des états financiers Autres informations
Notes sur les informations figurant Contrat de
sur la face du bilan, de l’état de
location
résultat et l’état des engagements
hors bilan 03 02

Najla FAKHET ISG-2019/2020 33


2- Les états financiers des établissements bancaires
2-3 Principes comptables pertinents devant figurer au niveau des notes

les règles de prise en compte des intérêts


et produits assimilés et des commissions
ainsi que de cessation de leur
constatation

les règles de constatation en créances


douteuses et d'évaluation des provisions
les concernant

les règles de classification et d'évaluation


des titres et de constatation des revenus y
afférents

les règles de conversion des opérations


en monnaies étrangères, de réévaluation
et de constatation des résultats de change
Contrat de
location
la valeur des chèques, effets et autres
valeurs assimilées détenus par la banque
pour le compte de tiers, en attente
d'encaissement

Najla FAKHET ISG-2019/2020 34


3 Traitement comptable des engagements

Najla FAKHET ISG-2019/2020 35


3- Traitement comptable des engagements
3-1 Typologie des engagements

Approbation ou
Approbation Accord

Engagement de Engagement de
Engagement financement garantie

Garantie à
Caution Aval 1ére Autres
Contrat de demande

location

La banque se
Dénouement Crédit substitue –t-
elle au client

Extinction de
l’engagement

Najla FAKHET ISG-2019/2020 36


2- Traitement comptable des engagements
3-1 Typologie des engagements

Les crédits: se sont les créances et les avances accordés


aux clients en exécution d’un engagement de financement
donné ou en se substituant au client dans le cadre d’un
engagement de garantie

Les engagements de financement: se sont les crédits


notifiés non utilisés, les titres non libérés et les lignes de
crédits irrévocable en faveur des banques. Ils constituent une
promesse irrévocable d’une banque d’accorder de la
trésorerie à un tiers

Contrat de
Les engagements de garantie se sont essentiellement les avals,
les cautionnement et les garanties de bonne fin. Il s’agit location
d’opération par la quelle la banque s’engage en faveur d’un tiers
(son client) à assurer l’obligation de ce dernier en cas
d’impossibilité de la satisfaire lui-même et ce pour le compte d’un
donneur d’ordre

Najla FAKHET ISG-2019/2020 37


3- Traitement comptable des engagements
3-2 Principe de prise en compte des engagements
Les crédits: les règles de prise en compte des prêts et avances sont décrites au niveau du §15 de la NCT24. Ils sont
comptabilisés à l’actif du bilan pour le montant des fonds mis à la disposition du client au moment de leur mise à disposition.
Dans certains cas le montant mis à la disposition du client est différent de la valeur nominale du crédit, c’est le cas des
intérêts décomptés et prélevés d’avance sur le montant du prêt.
Dans de telles situation le prêt est constaté à sa valeur nominal et la différence est logée dans un compte de régularisation.
Pour les besoins de présentation au niveau des états financiers le prêt est présenté pour sa valeur nette
Constatation initiale du prêt

20 Crédits commerciaux et industriels


25 Comptes de la clientèle
38 Comptes de régularisation

Les engagements de financement et de garantie: Ils doivent être enregistrés en hors bilan dés le moment ou ils sont
contractés et ce en vertu de:
1- une obligation contractuelle
2- l’usage bancaire (confirmation par télex ou e-mail)
Ces engagements sont annulés au niveau du hors bilan soit à la fin de la période de garantie
soit lors de la mise en œuvre de l'engagement
Contrat de
Constatation de l'engagement hors bilan
location
903 Engagements de financements en faveur de la clientèle
909 Contrepartie des engagements de financement

Reprise de l'engagement hors bilan

909 Contrepartie des engagements de financement


903 Engagements de financements en faveur de la clientèle

Najla FAKHET ISG-2019/2020 38


4 Traitement comptable des engagements
douteux et règles de provisionnement

Najla FAKHET ISG-2019/2020 39


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-1 Notion d’engagement douteux


Engagement douteux: la notion d’engagement douteux a été à la fois introduite par les normes comptables
sectorielle et précisément dans la NCT 24 que par les circulaires de la BCT: circulaire 93-08 Circulaire 91-24 tel
que modifiée et complétée par les textes subséquents et la note aux banques 93-23

Selon NCT24:
Un engagement est qualifié de douteux lorsqu’il existe un risque que la contrepartie n’honore pas ses engagements.
Pour apprécier ce risque la NCT 24 énumère dans son §26 les critères suivants à titre indicatif:
- La conjoncture du secteur d’activité
- La situation financière du débiteur
- Les retards de paiement
- Le risque pays
Selon la BCT:
Selon les dispositions de l’article 9 de la circulaire de la BCT n°93-08: « les créances douteuses sont les créances de toute
natures, même assorties de garanties, présentant un risque probable ou certain de non recouvrement total ou partiel,
impayés de plus de 3 mois ou encore présentant un caractère contentieux »
Il est à noter que le terme « créances » regroupe aussi bien le capital échu Contrat
et restant de
dû ainsi que les intérêts échus, courus
et non échus
La notion de créance d’intérêt douteuse découle aussi bien des dispositionslocation
de la NCT24 que les dispositions des circulaires
de la BCT; Il s’agit des intérêts et commissions courus et échus dans la constatation au niveau du résultat de la banque est
différée jusqu’à encaissement effectif et ce à cause de son caractère douteux.
Il est à préciser qu’en respect du principe de déclassement par contagion (décrit au niveau de la circulaire 91-24), tous les
engagements à l’encontre d’une personne (physique ou moral) ayant un encours douteux doivent être transférés en
engagement douteux que ces engagements soient bilan ou hors bilan. Ainsi les engagement de financement douteux sont
traduits par la mise en place d’un crédit bilanciel douteux et les engagement de garantie douteux se traduisent par
l’intervention de la banque pour assurer l’obligation du donneur d’ordre.
NB: les provisions sur les engagements de garanties sont constatés au passif du bilan en tant que provision pour risques et
charges
Najla FAKHET ISG-2019/2020 40
4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-2 Méthodologie de classification


► La banque centrale a mis en place un système de notation ou de classement des actifs bilanciel et
extra-bilanciel
► Ce système classe les engagements (bilan et hors bilan) en 5 catégories ou 5 classes
► Ce système a pour objectif de fixer des normes objectives de provisionnement et de constatation
des revenus. Système
► Seuls les « actifs classés » c’est-à-dire en classe 2,3, 4 et 5sont considérés douteux et doivent par de
conséquent être provisionnés et différer la comptabilisation des revenus y afférent. classement
de la BCT
Actifs "classés"
Actifs courants Actifs nécessitant un suivi
Actifs incertains Actifs préoccupants Actifs compromis
particulier
- Recouvrement intégral dans les - Recouvrement intégral assuré - Doutes sur le recouvrement - Recouvrement menacé - Retards de paiements
délais parait assuré - Secteur d'activité en difficultés intégral ou réalisation dans les - Pertes éventuelles en vue des intérêts ou du principal
- Situation financière équilibrée - Situation financière en délais nécessitant une action supérieurs à 360 jours
et confirmée (Etats financiers) dégradation - Inadéquation entre la forme et vigoureuse de la part de la - Epuisement des procédures de
- Gestion et perspectives le volume des concours d'un coté banque pour les limiter droit tendant à la réalisation des
d'activité satisfaisantes (PV de et l'activité d'un autre - Caractéristiques de la classe 2 actifs
visite) - Indisponibilité de l'information avec plus de gravité
Critères - Compatibilité des concours ou de la documentation
utilisés avec les besoins d'activité financière Critères de
et la capacité de remboursement. - Problème de gestion ou litige classificati
entre associés on
- Difficultés d'ordre technique,
commercial ou
d'approvisionnement
- La détérioration du cash flow
Age
Pas d'impayés ≤ 90 jours 90 jours < Impayés ≤ 180 jours 180 jours < Impayés ≤ 360 jours > 360 jours
d’impayés
Taux de
0% 0% 20% 50% 100%
provision
Classe C0 C1 C2 C3 C4

Najla FAKHET ISG-2019/2020 41


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-1 Notion d’engagement douteux

Règle spécifique aux créances restructurées:


La restructuration des créances se traduit soit par une consolidation soit par un rééchelonnement. La consolidation permet
ainsi à un client de payer, via un nouveau crédit, les impayés d ’un ancien crédit, le rééchelonnement permet quant à lui de
proroger les termes d’exigibilité de la créance originale.
A travers ce mécanisme, il n’apparaît plus d’impayés sur la situation comptable de la banque. Le nouveau principal est ainsi
formé par l’encours de la créance originale ainsi que les impayés en principal et intérêts.
Pour que cet artifice juridique et comptable ne soit pas user par les banques pour dissimuler sa situation comptable, la BCT
a mis en place des règles spécifiques pour le classement des crédits restructuré. Ainsi selon l’article 12 de la circulaire 91-
24, la banque doit maintenir la classe de risque établie selon l’antériorité des impayés de la créance initiale. Les nouveaux
impayés doivent être totalement provisionnés et si ils dépassent 25% du total créance, celle-ci doit être inscrite directement
à la classe 4

Créances contentieuses:
Le transfert d’une créance saine ou douteuse à une créance contentieuseContrat
se fait dansdechacune des situations suivantes:
1- litige né entre la banque et le débiteur de la créance nécessitant une poursuite
location judicaire
2- liquidation de la société débitrice
3- Redressement judiciaire ou faillite de la société débitrice

Présentant généralement un caractère compromis, les créances contentieuse doivent être inscrite à la classe 4 et ainsi
provisionnées à 100%

Najla FAKHET ISG-2019/2020 42


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-3 Provision pour engagement douteux

Conformément à l’article 10 de la circulaire n°91-24, du 17 Décembre 1991 les établissements de crédit


doivent constituer des provisions au moins égales à 20% pour les actifs de la classe 2, 50% pour les actifs
de la classe 3 et 100% pour les actifs de la classe 4.
Ces taux doivent être appliqués au risque net de chaque actif Base de
provisionne
𝑹𝑵 = 𝑻𝒐𝒕𝒂𝒍 𝒆𝒏𝒈𝒂𝒈𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 − 𝑨𝒈𝒊𝒐𝒔 𝒓é𝒔𝒆𝒗é𝒔 − 𝑮𝒂𝒓𝒂𝒏𝒕𝒊𝒆𝒔 𝒅é𝒅𝒖𝒄𝒕𝒊𝒃𝒍𝒆𝒔 ment

Le § 27 de la NC 24 précise que les provisions doivent être appliquées sur la valeur totale des
engagements douteux, qu'ils soient échus ou non encore échus, ainsi que sur les revenus constatés en
résultat au cours d'exercices antérieurs.
Au cas où un client disposait de plusieurs types de crédits dont l’un d’entre eux fait l’objet d’impayés, c’est
tout l’engagement du client qui doit être provisionné.

ce sont les intérêts impayés sur les créances classées et non comptabilisés en résultat.
Selon les règles régissant la prise en compte des revenus, le montant de la provision ne doit jamais être Agios
inférieur au montant des intérêts constatés en résultat lors des exercices antérieurs et demeurés non réservés
payés

Les garanties admises en déduction lors du calcul des provisions sur créances douteuses selon les
dispositions de l’article 10 de la circulaire de la BCT n°91-24 sont: Garanties
► Les garanties reçues de l’Etat, des banques et des compagnies d’assurance admises par
► Les garanties sous forme de dépôts ou d’actifs liquide la BCT
► Les hypothèques dument enregistrés ou les promesses d’hypothèque auprès des agences foncière
(AFI-AFT-AFH)

Constatation des provisions


Ecriture
652 Dotations aux provisions sur opérations avec la clientèle comptable
2991 Provisions sur créances douteuses
2992 Provisions sur éléments hors bilan

Najla FAKHET ISG-2019/2020 43


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-4 Provision collective

A partir de l’exercice clos le 31 Décembre 2011, les contreparties non dépréciées individuellement
et relevant des classes A et B1, font l’objet d’une analyse du risque par portefeuilles homogènes
par secteur économique et ce conformément aux dispositions de l’article 1er de la circulaire de la
BCT n° 2012-02 du 11 janvier 2012 relative à l’évaluation des engagements dans le cadre des
mesures conjoncturelles de soutien aux entreprises économiques.
Contexte
Cette circulaire a imposé aux établissements de crédit la constitution des provisions collectives, d’introduction
par prélèvement sur le résultat de l’exercice, pour couvrir les risques latents.

La BCT a proposé une méthodologie référentielle dans sa note aux établissements de crédit n°
2012-08 pour la détermination des provisions collectives tout en procédant à certains ajustements
permettant d’éviter les biais

Provision collective globale = PCgi =Eng gi 0et 1 x TMgi x FSgi


∑ni-1 PCgi x TPRgi Formule de
calcul

Najla FAKHET ISG-2019/2020 44


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-4 Provision collective

Etape 1 : Identifier la population cible constituée des engagements courants CL0 et ceux nécessitant un
suivi particulier CL1.
Etape 2 : Regrouper les engagements de la population cible par nature de débiteur et par secteur
d’activité :
Engagements sur les professionnels : agriculture, industrie manufacturière, BTP, autres industries,
tourisme, promotion immobilière, commerce, autres services.
Engagements sur les particuliers : habitat et consommation.
Etape 3 : Déterminer pour chaque groupe de créance un taux de migration moyen observé au cours des
deux années antérieures (N et N-1) TMgi selon la formule suivante :

TMgi = Risque additionnel du groupe i de l’année N *100


Engagements 0 et 1 du groupe i de l’année N-1 Etape
de
Etape 4 : Déterminer un facteur scalaire par groupe de créance <<FSgi>> traduisant l’aggravation des calcul
risques en N :
Le facteur scalaire est un coefficient multiplicateur traduisant l’aggravation des risques pour tenir compte de
l’impact de la conjoncture exceptionnelle observée en N.
Le facteur scalaire est calculé selon la formule suivante :
Fsgi= Taux des encours impayés et consolidés dans les engagements 0 et 1 du groupe i en N
Taux des encours impayés et consolidés dans les engagements 0 et 1 du groupe i en N-1

Etape 5 : Estimation du taux des provisions à appliquer par groupe de créances « TPgi »
Pour chaque groupe de créance « gi », un taux de provisionnement moyen est calculé sur les risques
additionnels observés durant les deux années antérieures au moins: TPgi selon la formule suivante :
Tpgi= Montant des provisions sur le risque additionnel du groupe i de l’année N
Risque additionnel du groupe i de l’année N
Etape 6 : Calcul de la provision collective «PC» sur les engagements 0 et 1 à fin N :

Najla FAKHET ISG-2019/2020 45


4- Traitement comptable des engagements douteux et règles de provisionnement

4-5 Provision additionnelle

La notion de provision additionnelle a été introduite par la circulaire de la BCT n°2013-21. La logique
du gouverneur était d’ajouter une provision couvrant le risque net des actifs ayant une certaine Logique de la
ancienneté dans la classe 4 et qui s’avèrent insuffisamment couvert par les provisions individuelles PA
calculées conformément aux disposition de la circulaire 91-24

En application des dispositions de la circulaire aux banques n°2013-21 du 30 décembre 2013, les
banques sont tenus de constituer des provisions additionnelles en couverture du risque net sur les actifs
ayant une ancienneté dans la classe 4 supérieure ou égale à 3 ans, conformément aux quotités
minimales suivantes :
40% pour les engagements ayant une ancienneté dans la classe 4 de 3 à 5 ans ;
70% pour les engagements ayant une ancienneté dans la classe 4 de 6 et 7 ans ;
100% pour les engagements ayant une ancienneté dans la classe 4 supérieure ou égale à 8 ans.
Méthodologie
Provision additionnelle = Risque net * Quotité (40% ; 70% ; 100%) de calcul

Risque net = Engagement brut – garanties admises hors garanties hypothécaires – agios réservés –
provisions individuelles

Provisions additionnelles = Garantie hypothécaire * Quotité

Najla FAKHET ISG-2019/2020 46


5 Règles de prise en compte des revenus sur
engagement

Najla FAKHET ISG-2019/2020 47


5- Règles de prise en compte des revenus sur engagement
Les revenus liés aux engagements contractés par les établissements bancaires sont perçus généralement sous
forme d'intérêts et de commissions.

En général, les banques perçoivent plusieurs types de commissions dans le cadre de leurs activités
courantes. Bien que le mode de leur perception peut être le même, la façon de les prendre en compte
en résultat diffère selon la substance des services fournis et la portée de l'engagement pris par la
banque.
Trois catégories de commissions doivent être distinguées :
Les commissions rémunérant la mise en place d'un engagement : ces commissions sont
généralement liées à l'exécution d'un acte bien déterminé ne donnant pas nécessairement lieu au
montage d'un crédit. C'est le cas des commissions prélevées en rémunération de l'évaluation et
l'étude de dossiers préalablement à l'octroi d'un concours bancaire.
Les commissions gagnées à mesure que des services sont rendus : ces commissions sont Règles de prise
généralement calculées en fonction de la durée et du montant de l'engagement. Tel est le cas des en compte des
commissions de garantie, des commissions d'acceptation et des commissions sur les crédits commissions
documentaires.
Les commissions rémunérant des services faisant partie intégrante du montage d'un crédit : c'est
généralement le cas des commissions d'ouverture de crédit et les commissions d'engagement

Les commissions sont prises en compte en résultat selon les règles ci-après :
Pour les commissions rémunérant la mise en place d'un engagement : lorsque le service est rendu.
Pour les commissions perçues à mesure que des services sont rendus : à mesure qu'elles sont
courues sur la période couverte par l'engagement
Pour les commissions rémunérant des services faisant partie intégrante du montage d'un crédit : à
mesure qu'elles sont courues sur la durée de réalisation de crédit.

Najla FAKHET ISG-2019/2020 48


5- Règles de prise en compte des revenus sur engagement
Les revenus liés aux engagements contractés par les établissements bancaires sont perçus généralement sous
forme d'intérêts et de commissions.

Les intérêts liés aux engagements sont pris en compte à mesure qu'ils sont courus sur la base du temps
écoulé et du solde restant en début de chaque période.
La NC 3 dispose que les revenus résultant de l'utilisation des ressources de l'entreprise par des tiers
moyennant intérêts soient comptabilisés sous deux conditions cumulatives :
- La contrepartie obtenue de l'utilisation des ressources de l'entreprise par des tiers soit mesurée d'une
façon fiable ; et
- Le recouvrement de la contrepartie obtenue soit raisonnablement sûr.
La même norme ajoute qu’un accord établi entre l'entreprise et le bénéficiaire détermine les règles de
calcul des intérêts.
Règles de prise
 Assurance raisonnable de l’encaissement effectif des revenus en compte des
intérêts 1/2

L'encaissement effectif des revenus n'est pas raisonnablement assuré lorsque :


- les engagements auxquels ils se rapportent sont qualifiés de douteux, ou que
- des sommes en principal ou intérêts venues antérieurement à échéance sur la même contrepartie sont
demeurées impayées.
Lorsque l'encaissement effectif de revenus n'est pas raisonnablement assuré, ils doivent être constatés
au bilan au cours de leur période de rattachement et ce conformément au paragraphe 24 de la NC 24.

Rattachement des revenus

207 Créances rattachées


383 Intérêts et autres produits réservés

Najla FAKHET ISG-2019/2020 49


5- Règles de prise en compte des revenus sur engagement
Les revenus liés aux engagements contractés par les établissements bancaires sont perçus généralement sous
forme d'intérêts et de commissions.

Revenus antérieurement pris en compte en résultat

Les revenus pris en compte antérieurement en résultat au cours d'exercices antérieurs ne sont pas
extournés mais doivent être intégralement provisionnés.

Provisionnement des revenus antérieures

652 Dotations aux provisions sur opérations avec la clientèle


299 Provisions
Règles de prise
en compte des
 Revenus constatés antérieurement à une restructuration intérêts 2/2

Un crédit restructuré est un regroupement en un seul crédit des crédits en cours ; il s’agit d’une
consolidation ou d’un rééchelonnement des prêts existant en un seul prêt à mensualités plus légères.
Le bénéficiaire de l’allègement des mensualités remplace concrètement ses prêts à court terme contre
de plus grands prêt à long terme.

Les revenus constatés au bilan antérieurement à la date de restructuration ou de consolidation des


engagements auxquels ils sont rattachés sont repris en résultat proportionnellement aux
encaissements réalisés sur ces engagements après la restructuration ou la consolidation.

Le montant des revenus repris en résultat est égal au montant des encaissements pondérés par le
rapport entre le montant total de ces revenus avant la date de restructuration ou de consolidation et le
montant total de l'engagement après cette même date.

Najla FAKHET ISG-2019/2020 50


6 Traitement comptable du Portefeuille Titres

Najla FAKHET ISG-2019/2020 51


6- Traitement comptable du portefeuille titres
La comptabilisation des titres dans les établissements bancaires obéit aux principes de la comptabilité d’intention.

Selon le §4 de la NCT25, le portefeuille titre est composé de:


- Les valeurs mobilières,
- Les bons de trésor et autres titres de créances négociables,
- Les instruments du marché interbancaire (billets de trésorerie et certificat de dépôt),
- Et d’une manière générale de toutes les créances représentée par un titre négociable sur le marché

 La notion d’intention

Conformément à la convention comptable de base de prééminence de fond sur la forme, la


comptabilisation des titres dans les établissements bancaire obéit aux principes de la comptabilité
d’intention.
Ainsi les règles de comptabilisation et d’évaluation des titres vont largement dépendre de l’intention qui a
motivé l’acquisition de ce titre. On distingue dans ce cadre plusieurs intentions:
- Établir des liens avec la société émettrice qui peuvent aller de l’influence notable jusqu’au prise du Les titres:
contrôle intention &
- Avoir une rentabilité sur une période plus au moins longue liquidité
- La spéculation ou le traiding
- Pour des raison de couverture
- Constituer une réserve liquide

 La notion de liquidité

Mise à part l’intention qui détermine les méthode de comptabilisation et d’évaluation, il faut aussi
considéré la liquidité du titre qui constitue le deuxième critère qui va décider la méthode de prise en
compte et d’évaluation des titres dans un établissement bancaire.
Selon le §9 de la NCT25, un titre est qualifié de liquide lorsque:
- Il existe un marché organisé ou un marché de gré à gré
- Les titres concernés peuvent être liquidés à tout moment sans impact sur leurs valeurs

Najla FAKHET ISG-2019/2020 52


6- Traitement comptable du portefeuille titres
La comptabilisation des titres dans les établissements bancaires obéit aux principes de la comptabilité d’intention.

La NCT21, classe le portefeuille titres des établissements de crédit selon deux grandes rubriques:

 Portefeuille titres commercial

Le portefeuille titres commercial comprend:


- les titres de transaction et
- les titres de placement

 Portefeuille titres d’investissement Les titres:


Règles de prise
en compte et
Le portefeuille titres d’investissement comprend: d’évaluation
- Les titres d’investissement,
- Les titres de participation,
- Les parts dans les entreprises associées
- Les parts dans les co-entreprise
- Les parts dans les entreprises liées.

Najla FAKHET ISG-2019/2020 53


6- Traitement comptable du portefeuille titres

Référentiel Tunisien (NCT 25 & NCT 7)

Prise en
Comptabilisation à la date Réevaluati Comptabilisation Régle de
Catégorie Intention Revenu compte de la
d'acquisition on de la variation transfert
variation

Il sont évalué a leur coût


* Acquis en vue d'acquisition
de leur revente Les intérêts courus à la date Transfert vers
sur une durée d'acquisition sont inclus dans le * Plus value titres de
qui ne dépasse Fixe coût d'acquisition * Moins value Résultat: Plus ou placement ou
pas 3 mois et il Si le prix d'acquisition est (La différence Moins value de titres
Titres de différent au prix de Valeur du
existe un entre la valeur réévaluation des d'investisseme
transaction remboursement, la différence marché
marché liquide, d'acquisition et titres de nt se fait: au
* Acquis en vue (prime ou décote) est incluse la valeur du transaction prix du marché
de leur dans le coût d'acquisition marché du jour du
placement transfert
auprès de tiers

Il sont évalué a leur coût


Variable
d'acquisition

Najla FAKHET ISG-2019/2020 54


Réferentiel Tunisien (NCT 25 & NCT 7)
6- Traitement comptable du portefeuille titres
Comptabilisation à la
Prise en
Comptabilisation Régle de
Catégorie Intention Revenu Réevaluation compte de
date d'acquisition de la variation transfert
La comptabilisation des titres dans les établissements bancaires obéit aux principes ladevariation
la comptabilité d’intention.
Si l'acquisition est faite avec
prime ou décote
* Si utilisation de la méthode
actuarielle: à la date d'acquisition
les titres sont évalués coupons
courus à l'achat inclus et à
chaque date d'arrêté > les * Il sont évalué a leur Transfert
intérêts courus selon le taux coût d'acquisition vers titres
> Acquis nominal sont constaté dans un * Les intérêts courus à d'investisse
avec compte de créance rattachée, la date d'acquisition ment se fait:
l'intention de > les intérêts courus sont repris au coût au prix
* Valeur du
les selon le taux du marché sont d'acquisition si la * Moins d'acquisition,
marché pour
détenir à enregistrés en résultat méthode actuarielle est value les
les titres
court terme > La différence affecte la utilisé, si c'est la (Différence provisions
Fixe côtés
durant une valeur comptable du titre méthode linéaire qui est entre coût antérieurem
* Juste valeur
période (amortissement de la prime ou utilisée ces intérêts sont d'acquisition ent
pour les titres
supérieure à décote) constatés dans un corrigé par constituées
non côtés Résultat: Provision
trois mois * Si utilisation de la méthode compte rattaché des sont
Titres de pour dépréciation
> Acquis linéaire: à la date d'acquisition * La prime ou décote amortissem affectées
placement des titres de
avec les titres sont évalués coupons doit être individualisée ents et aux titres
placements
l'intention de courus à l'achat exclus et à et étalée sur la durée reprises de d'investisse
les vendre chaque date d'arrête > les de vie résiduelle du titre la prime ou ment,
dans une intérêts courus calculé selon le décote et la puis reprises
période taux du marché sont constaté en valeur du de manière
inférieur à résultat marché ou échelonnée
trois mois et > La prime ou décote juste valeur) sur la durée
Il n'existe pas est étalée linéairement sur la de vie
un marché période de vie du titre résiduelle
liquide des titres
* Valeur du concernés.
marché pour
les titres
Il sont évalué a leur
Variable côtés
coût d'acquisition
* Juste valeur
pour les titres
non côtés

Najla FAKHET ISG-2019/2020 55


6- Traitement comptable du portefeuille titres
Réferentiel Tunisien (NCT 25 & NCT 7)
Comptabilisati Prise en
Réevaluatio Comptabilisation Régle de
Catégorie Intention Revenu on à la date compte de
n de la variation transfert
d'acquisition la variation

Si l'acquisition est faite avec


prime ou décôte
* Si utilisation de la méthode * Il sont évalué
actuarielle: à la date a leur coût
d'acquisition les titres sont d'acquisition
évalués coupons courus à * Les intérêts
Résultat: Provision
l'achat inclus et à chaque date courus à la date
pour dépréciation
d'arrêté > les intérêts courus d'acquisition
* Moins des titres
selon le taux nominal sont sont repris au
value d'investissement et Transfert
constaté dans un compte de coût
(Différence ce dans les seuls vers: Titres
créance rattachée, d'acquisition si
entre coût cas suivants de placement
> les intérêts courus la méthode * Valeur du
Acquis avec d'acquisition * il existe, en s'il y'a une
selon le taux du marché sont actuarielle est marché pour
l'intention corrigé par raison de forte
enregistrés en résultat utilisé, si c'est la les titres
Titres ferme de les des circonstances probabilité
> La différence affécte méthode côtés
d'investissem détenir, en Fixe amortisseme nouvelles, une forte que
la valeur comptable du titre linéaire qui est * Juste
ent principe, nts et probabilité que l'établisseme
(amortissement de la prime ou utilisée ces valeur pour
jusqu'à leur reprises de l'établissement ne nt ne
décôte) intérêts sont les titres non
échéance la prime ou conserve pas ces conserve pas
* Si utilisation de la méthode constatés dans côtés
décôte et la titres jusqu'à ces titres
linéaire: à la date d'acquisition un compte
valeur du l'échéance jusqu'à
les titres sont évalués rattaché
marché ou * il existe des l'échéance
coupons courus à l'achat * La prime ou
juste valeur) risques de
exclus et à chaque date décote doit être
défaillance de
d'arrête > les intérêts courus individualisée et
l'émetteur des titres.
calculé selon le taux du étalée sur la
marché sont constaté en durée de vie
résultat résiduelle du
> La prime ou titre
décôte est étalée linéairement
sur la période de vie du titre

Najla FAKHET ISG-2019/2020 56


6- Traitement comptable du portefeuille titres

Réferentiel Tunisien (NCT 25 & NCT 7)


Comptabilis
Comptabili
ation à la Prise en compte Régle de
Catégorie Intention Revenu Réevaluation sation de la
date de la variation transfert
variation
d'acquisition

Acquis pour en retirer sur une longue * Moins value


* Valeur du Résultat:
durée (Différence entre
Il sont évalué marché pour les Provision
Titres de une rentabilité satisfaisante sans pour coût d'acquisition
Variable a leur coût titres côtés pour
participation autant que l'établissement bancaire et la valeur du
d'acquisition * Juste valeur pour dépréciation
n'intervienne dans marché ou juste
les titres non côtés des titres
la gestion de la société émettrice valeur)

* Moins value
Sont les titres dont la possession * Valeur du Résultat:
(Différence entre
Part dans les durable est estimée utile à l'activité de Il sont évalué marché pour les Provision
coût d'acquisition
entreprises la banque, permettant d'exercer une Variable a leur coût titres côtés pour
et la valeur du
associées influence notablesur la société d'acquisition * Juste valeur pour dépréciation
marché ou juste
émettrice les titres non côtés des titres
valeur)
* Moins value
Sont les titres dont la possession * Valeur du Résultat:
(Différence entre
Part dans les durable est estimée utile à l'activité de Il sont évalué marché pour les Provision
coût d'acquisition
co- la banque, permettant d'exercer Variable a leur coût titres côtés pour
et la valeur du
entreprises uncontrôle conjoint sur la société d'acquisition * Juste valeur pour dépréciation
marché ou juste
emetrice les titres non côtés des titres
valeur)

* Moins value
Sont les titres dont la possession * Valeur du Résultat:
(Différence entre
Part dans les durable est estimée utile à l'activité de Il sont évalué marché pour les Provision
coût d'acquisition
entreprises la banque, permettant ou non d'exercer Variable a leur coût titres côtés pour
et la valeur du
liées un contrôle exclusif sur la société d'acquisition * Juste valeur pour dépréciation
marché ou juste
émettrice les titres non côtés des titres
valeur)

Najla FAKHET ISG-2019/2020 57


Merci pour votre attention

Najla FAKHET ISG-2019 58