Vous êtes sur la page 1sur 23

LE VIN NOUVEAU

Forest Hills, New York


Le 26 février 1975

Oh ! Gloire au Nom du Seigneur. Seigneur Dieu, nous Te remercions Père, nous Te louons ce soir, Seigneur.
Béni soit le Nom du Seigneur. Oh ! Louange à Son Nom. Merci Seigneur. Courbons tous la tête.
Notre Père céleste, combien nous sommes reconnaissants ce soir de sentir la présence du Saint-Esprit sur
nous. Nous oignant, ce soir, avec la paix, l’amour et la joie dans nos coeurs, Père, qui pétillent dans un Vin
nouveau. Oh ! Merci Père pour le rafraîchissement. Nous prions maintenant, Père céleste, que le Sang de
Jésus-Christ nous purifie et nous sanctifie de nos péchés, et de l’incrédulité, et de toutes les fautes de la
journée. Nous venons ce soir en croyant que nous sommes les fils et les filles de Dieu. Nous sentons Ta
présence venir sur nous ce soir, Seigneur. Nous Te donnons la louange pour cela, ce soir. Et maintenant,
Père céleste, nous comprenons que notre Soeur Kennerly a un murmure au coeur, un souffle au coeur. Ô
Dieu ! Nous savons que Ta présence est ici maintenant. Sans lui imposer les mains, que la présence du Dieu
tout-puissant vienne sur elle maintenant, Seigneur, et enlève ce souffle au coeur. Et oh Dieu, quand elle
retournera chez elle, qu’il n’en reste aucune trace, tout comme notre Soeur Cipollina. Ils ne peuvent même
plus trouver une cicatrice, tout est parti. Seigneur Dieu, nous croyons qu’elle est guérie ce soir, Seigneur. Et
s’il y a quelqu’un d’autre ici qui a besoin de prière, Père, nous prions pour eux maintenant. S’il y a
quelqu’un lié dans l’incrédulité et la confusion, oh Dieu, libère les captifs ce soir.
Seigneur Dieu, descends ce soir, et rends Ta présence si réelle comme Tu l’as fait dimanche, Seigneur. Tout
comme nous… et même alors que nous sentons maintenant que les gens sont liés dans des chaînes, qu’ils
puissent crier : « Hommes, Frères, que ferons-nous ? » Et nous sommes ici pour leurs indiquer un chemin
plus parfait exposé ici dans les Ecritures et dans le Message de Malachie 4, qui nous indique la Parole de
Dieu. Père céleste, guéris les malades au milieu de nous à travers le service. Confirme-le avec des signes,
des prodiges et des miracles. Baptise les gens du Saint-Esprit, sanctifie-les. Oh, envoie Ta présence comme
du feu au milieu de nous, Seigneur. Oh Dieu, nous prendrons soin ce soir, de Te donner toute la louange,
l’honneur et la gloire, car nous le demandons dans le Nom de Jésus et pour Sa gloire, amen. Vous pouvez
vous asseoir.
Bien, nous sommes certainement heureux d’être ici ce soir, et ce n’était pas mon souhait d’être ici pour
parler, mais quelque chose de remarquable… Eh bien, je ne devrais même pas dire ‘remarquable’ ou
‘extraordinaire’ mais c’est quelque chose qui est arrivé dimanche. Amen. Et j’allais passer une bande, mais
j’ai simplement dit : « Non ! Je vais passer « La vision de Pathmos » l’une des bandes de Beaumont. »
Et j’ai dit : « Eh bien, non, nous en avons ici aujourd’hui. » Et alors, j’ai écouté la bande à nouveau le lundi,
et j’ai commencé à entendre quelque chose là. Et j’ai dit que je ferai mieux de revenir dire aux gens ce qui
est arrivé dimanche. Ainsi, nous savons que nous ne voulons pas le manquer, voyez-vous. Nous voulons
savoir exactement ce qui est arrivé, voyez-vous. Et j’aime placer cela dans les Ecritures.
Donc, nous ne voulons pas d’idées sauvages, ou de choses qui arrivent, mais nous voulons être ensemencés
dans la Parole, voyez-vous ? Et dans les brochures de la Parole Parlée, afin que nous sachions d’une manière
positive ce qui se passe. Ainsi ce soir, nous voulons certainement saluer un vieil ami, Frère George Todd du
Connecticut. Il est là-bas en arrière. Il est assis là, et nous sommes certainement heureux de l’accueillir dans
notre communion, ce soir. Il a eu communion en Indiana, les dernières années. Mais il est de retour dans
l’Est maintenant, et nous l’accueillons certainement pour avoir communion avec nous.
Nous avions commencé dans la maison de George Todd, en 1962. Avec Bob Lambert et Soeur Cutts, et
Frère Cutts et la famille, et il est certainement bon de le voir ici ce soir. Et nous sommes très heureux
d’apprendre que Frère et Soeur Wemple, que Soeur Wemple a donné naissance à un beau garçon, Michée,
un petit prophète, Samuel, qui pèse 3.400 kg.
Vous savez, quand Frère et Soeur Hunte, Archie Hunte, quand ils sont venus pour dédicacer le petit Lémuel,
j’ai dit : « Le petit roi Lémuel. » Et vous savez, les gens pensaient que son premier nom était King, « le roi »
mais je l’appelais simplement ‘un roi’ car dans la Bible il est parlé du roi Lémuel, dans les proverbes, et
beaucoup pensaient que son nom était King, vous savez ?
Ainsi Michée, je ferais mieux de dire : Michée-Samuel. Je n’ai pas dit qu’il était un prophète. Amen. Et nous
remercions le Seigneur pour cela. Et nous croyons, et nous prions que Dieu a en fait guéri notre Soeur
Kennerly ; elle avait un souffle au coeur. Et maintenant, Soeur Dow est venue ici également lundi. Elle a
téléphoné à 1 heure. Elle vient ici pour les affaires une fois par an. Et nous avons eu communion avec elle et
nous l’avons emmenée à l’église, et certainement elle a été bénie ici ; nous sommes heureux d’avoir
communion avec elle.
Ainsi ce soir, à propos, juste quelques mots. Je n’ai pas de message, mais je désire simplement vous parler
un petit peu. Vous voyez des choses qui avancent et vous désirez les placer directement dans la Parole.
Donc, je désire que chacun sache ce qui est arrivé ici dimanche.
Donc, je désire lire la Parole du Seigneur parce que c’est arrivé d’une manière si surnaturelle. J’avais les
Ecritures, j’avais un message : «À cause de cette Parole », et cependant dans mes pensées, quelque chose se
bousculait toute la semaine en revenant de Beaumont ; c’était au sujet du vin. Il était question là du premier
miracle, et je n’y pensais pas. Et puis le second miracle, en fait c’était exactement les Ecritures que le
Seigneur m’avait données lorsque tout a commencé. Je n’ai jamais prêché à ce sujet, mais bien dimanche. Et
j’avais ce message depuis octobre.
Le premier miracle et le second miracle, c’était avec les gens des nations. Et je pense où il est dit : « N’entre
même pas dans ma maison » et son fils avait été guéri à la septième heure, quelque chose comme cela. Juste
? C’était le second miracle que Jésus avait fait.
Eh bien, je désire donc lire dans Saint Matthieu, chapitre 9. Et nous voulons juste nous relaxer, alors que le
Saint-Esprit nous donne des pensées ce soir, pour récapituler un petit peu - ce que je fais habituellement le
dimanche - mais je ne désire plus faire cela parce que c’est trop long. Donc, je vais simplement venir ici le
mercredi, une demi-heure, 45 minutes, et résumer afin que je ne doive plus en parler le dimanche matin.
Normalement je devrais faire ceci le dimanche matin, vous voyez, et puis revenir en arrière et cela prend
environ une heure. Maintenant : Saint Matthieu, chapitre 9, verset 16. Ainsi, priez pour moi, je ne suis pas
vraiment en forme, physiquement apte pour prêcher ce soir.
Personne ne met un morceau de vêtement neuf, ‘de tissus neuf’, à un vieux vêtement, car sinon il se
déchire. Et on ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles bouteilles, sinon les bouteilles se
brisent et le vin se perd, et les bouteilles sont détruites. Mais on met le vin nouveau dans de nouvelles
bouteilles, et les deux sont préservés.
Donc, je désire placer dans la Parole ce qui est arrivé dimanche. Nous avons eu du Vin nouveau ici
dimanche. Et je désire que vous sachiez exactement ce dont nous parlons, voyez ? Je vais enlever ma veste.
Ainsi, qu’est-il arrivé ? Que le Seigneur ajoute la bénédiction à la lecture de Sa Parole. Je désire donner un
titre à ceci. Une petite pensée : « Le Vin nouveau ».
Nous parlions d’Ezéchiel, le 36ème chapitre, et je pensais le lire à nouveau juste pour résumer. Et ceci n’est
pas venu à moi avant dimanche matin, vers les 9 heures. Je l’ai simplement écrit rapidement. Pour aller avec
le message, et au chapitre 36 verset 26 :
Et je vous donnerai aussi un nouveau coeur, et je mettrai un nouvel esprit au-dedans de vous, et
j’ôterai le coeur de pierre de votre chair, et je vous donnerai un coeur de chair. Et je mettrai mon
esprit au-dedans de vous, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts et que vous gardiez mes
jugements et que vous les accomplissiez.
Et en lisant cela premièrement et en le reliant aux Ecritures là, le Saint-Esprit est descendu et s’est saisi
d’une inspiration, et c’est comme cela que nous sommes partis. Et je ne suis même pas arrivé à la partie
principale du Message, à laquelle je suis revenu plus tard pour le relier, pour enfoncer le clou comme dit le
Frère Lee Vayle. Enfoncer le clou, voyez ?
Ainsi, nous parlions, nous disions comme c’était beau ici, si vous lisez tout le chapitre, c’est la restauration
et la conversion, car au verset 23 Il parle de Son Nom qui est profané. Au verset 25 :
Alors, je répandrai de l’eau pure sur vous et vous serez purs. Et je vous purifierai de toute votre
souillure.
C’est à dire des idoles et ainsi de suite. C’est l’arrière plan là-bas, mais je l’ai pris du verset 26 en réalisant,
en parlant de Luther et de l’Âge catholique d’où Luther est sorti, et Dieu lui a donné un coeur nouveau pour
avoir une compréhension du Dieu véritable et vivant contre les idoles et le paganisme. Et pour faire avancer
la chose. Et disant comment Dieu a donné à Wesley un nouvel esprit, voyez-vous, et un nouveau coeur. Et
ensuite, il a placé un nouvel esprit dans le nouveau coeur. Tout cela qui accompagne les marches, voyez-
vous ? Et alors, Il a dit : - il y a une promesse ici – « Et je placerai mon Esprit… » qui est le Saint-Esprit
dans votre esprit sanctifié, voyez-vous ? C’est pourquoi Dieu ne peut même rien faire avec personne à moins
de le justifier premièrement, ce dont nous avons parlé dans toutes ces bandes. Le Message, voilà ce qu’il en
est ! Et ensuite, Il le sanctifie. Parce que vous refuseriez de boire dans un verre sale, vous devez le laver et le
sanctifier.
Ainsi donc, il y a beaucoup de gens qui sentent qu’ils sont justifiés en croyant à Malachie4, mais ils ne sont
pas sanctifiés. Et ils croient réellement qu’ils sont sanctifiés mais ils ne le sont pas. Et ils essayent de
recevoir du Vin nouveau, mais ils contournent l’étape numéro deux. Mais à New York City, nous nous
sommes toujours tenus pour cette étape numéro deux, et Frères, nous relions cela ici, n’est-ce pas ? Parce
que nous avons une vision de ce vin nouveau.
Et il n’y a aucun sens à ce que je me tienne ici pendant douze ans en vous disant que vous allez recevoir du
Vin nouveau sans être sanctifiés. Je serais un fou de vous dire cela parce que la Bible est contre cela, et le
message est contre cela. Cela me condamnerait au jour du jugement. Comment pourriez-vous dire aux gens
de simplement croire Malachie4, et c’est tout, et ensuite attendre un déversement du Vent puissant et
impétueux sur eux ? Non ! Vous devez avoir un nouvel esprit, vous devez avoir de l’huile. Amen. Voyez-
vous ?
Et nous expliquons un petit peu au sujet de la bouteille. Ce n’était pas une bouteille en verre, en ces jours là ;
c’était une peau d’animal. Et alors, ils faisaient des outres avec des peaux d’animaux. Des peaux fraîches -
pour le vin - qui avaient encore de l’huile dans la peau. Et lorsque ces peaux vieillissaient, l’huile
s’asséchait, les peaux vieillissaient et devenaient sèches. Amen.
Et ainsi, vous pouvez comprendre en faisant les types par rapport à l’Église. L’Église Luthérienne, les
catholiques, les méthodistes et les pentecôtistes, elles sont maintenant vielles, des peaux sèches. C’est
pourquoi Dieu, quand Il a envoyé
Malachie4, le Prophète, a dû appeler des peaux, en faire des nouvelles peaux, avec un nouveaux coeur et un
nouvel esprit pour y placer Son Esprit. Amen, voyez ?
Et ensuite, Il dit comment elles sont sèches et rigides, elles ne sont pas flexibles. Et cela a été le problème
dans le message. Chacun a sa propre idée, sa propre interprétation. Ils veulent croire… « Eh bien, c’est ce
que vous dites, Frère Coleman. » C’est ce que dit la Bible. Et combien de problèmes n’avons-nous pas eu
avec ces vielles peaux rigides, qui ne veulent pas bouger, qui sont simplement sèches, voyez-vous ? Sans
réaliser que le vin doit fermenter, le vin nouveau fermente.
J’ai vu Frère Nino, en bas. Oh là là ! Juste là, au mois d’octobre je pense. Je l’ai observé. Il a enlevé l’essuie
et cela bouillonnait, cela faisait des bulles. Cela fermente, voyez-vous ? Et si vous prenez cela et que vous le
placez dans une outre sèche et rigide, cela va exploser avec ce genre de révélation. Je veux dire, il n’y a pas
de sanctification pour retenir cela.
Je veux dire : comment des gens non sanctifiés, sortant d’une église catholique, dans la rue, vont-ils marcher
là et que la puissance de Dieu va se déplacer ici, comment vont-ils pouvoir croire cela ? Ils ne le peuvent pas
parce qu’ils sont vieux, empesés, secs dans leurs manières, voyez-vous ?
Et alors quand le vin commence à fermenter, voyez-vous, ajoutez à la Foi la Vertu, et cela fermente jusqu’à
la Connaissance. Et cela fermente encore d’avantage jusqu’à la Patience, et ainsi tout le long du chemin du
Roi, voyez-vous ? Voilà ce qui est arrivé à New York ! Nous avons bu du Vin nouveau. Mais le problème
pendant neuf ans, c’est qu’il y avait beaucoup d’outres qui étaient vieilles, empesées et sèches. Elles
n’étaient pas flexibles.
Ainsi Dieu est descendu ici l’année passée, et a commencé à laver ces peaux et en faire de nouvelles peaux.
Il a fait tonner la révélation en eux. Ils n’étaient pas encore prêts. Ils étaient tous - en octobre, novembre,
décembre – « Quoi ? De quoi parle-t-il ? Oh, je ne saisi pas ! » Voyez ? Parce que vous avez besoin d’être
une nouvelle peau, une nouvelle outre. Vous devez vous sanctifier de votre incrédulité. Il est nécessaire de
vous sanctifier de toutes vos questions, et se poser des questions, et des questions. Aussi longtemps que vous
avez des questions, vous ne sentirez jamais la Puissance de Dieu agir. Oubliez simplement cela et croyez-Le.
Amen. Voyez ?
Ainsi, quand le vin nouveau commence à fermenter et à se donner, les vielles outres sèches éclatent. Elles ne
peuvent pas le retenir. Voyez-vous ? Et vous perdez à la fois l’outre et le vin. Voilà pourquoi nous n’aimons
pas donner le Vin nouveau aux nouvelles personnes qui entrent ici. Vous allez les perdre. C’est trop
puissant. Voilà pourquoi nous retenons ces bandes. Amen. Nous retenons ces bandes de la perfection. Où
tout le monde parle la grâce, la grâce et « je crois le message ».
Nous prêchons la Perfection à New York City et ils ne peuvent pas le supporter. Voyez-vous ? Nous
récapitulons, ce soir. Oh ! Combien j’aime récapituler parce que cela devient si clair, limpide. Vous voyez
ce que je veux dire, maintenant ? Et ils disent : « Eh bien, qui t’a dit cela ? » Eh bien, Frère, c’est du Vin
nouveau. Je suis stimulé par la révélation du Vin nouveau. Mais c’était de vielles outres, et ils n’ont pas senti
ce que vous ressentez. Ils n’étaient pas sanctifiés. Oh, amen. Ils ne pouvaient pas se donner, ils n’étaient pas
flexibles, ils ne pouvaient bouger avec le Saint Esprit. Vous voyez ce que je veux dire maintenant ?
Maintenant, lorsque le Saint Esprit dit : « Hébreux 13:8 » voyez ? Et que ce Vin nouveau tombe dans une
vieille peau sèche, ils vont dire : « C’est du non sens ! » Ils vont exploser, voyez-vous ? « Que voulez-vous
dire ? Vous pensez que vous allez
avoir ce que Malachie4 avait ? Est-ce que vous êtes fous ? » Voyez-vous, ils explosent.
Si vous parlez de l’Adoption, la Charité, l’Amour Divin pour l’Épouse, ils disent : « De quoi parlez-vous ?
Nous attendons simplement la Résurrection. » Vous voyez ces vielles peaux sèches ? Amen. Mais Dieu a dit
: « Je veux avoir de nouvelles peaux. » Gloire à Dieu !
Ainsi, « Va à Beaumont. Fais tonner le Message des Sept Tonnerres. Et J’aurai de nouvelles peaux. » Au
moment où nous serons là, à Fort Wayne, nous aurons de nouvelles peaux. Amen.
Dieu doit… Écoutez ! Il doit sanctifier l’Épouse entière. Ils sont tous divisés, emportés dans des
interprétations et des idées, rigides, des idées sèches. Cela n’a rien à voir avec ce Vin des Sept Tonnerres !
Lorsque le Vin des Sept Tonnerres rugit à l’intérieur, ils éclatent. Ils ne peuvent pas le retenir, ils ne peuvent
pas le contenir. « Je ne crois pas dans les miracles. Je ne crois pas dans les signes. Je ne crois pas dans les
ministres. Je ne crois pas ceci, je ne crois pas cela. » Je sais que vous ne croyez pas. Vous êtes des peaux
sèches.
Mais Frères, Dieu avait de nouvelles peaux dans la Chambre Haute. Je sais que vous ne le savez pas. « Je ne
crois pas dans la Charité. Je ne crois pas que vous pouvez oindre la Charité. » Je sais que vous ne le croyez
pas. Mais, il y en a qui le croient ! Il y en a qui sont assis ici et qui le croient. Gloire à Dieu, amen.
« Je ne crois pas dans la Sainte Décence. » Vous n’y croyez pas. Mais il y en a qui le croient, et ils s’y
attendent. Les vielles bouteilles explosent, elles ne peuvent pas le retenir. De vielles bouteilles pentecôtistes
qui parlent en langue. Amen. Il y a du Vin nouveau pour vous; tout ce que vous voulez c’est parler en
langues ? Ne voulez-vous pas avoir le Ainsi dit le Seigneur ? Ne voulez-vous pas être des messiettes ointes ?
Gloire à Dieu, amen.
Ainsi, Jésus a dit ici, - pour enfoncer le clou - Il a dit de placer le Vin nouveau dans de nouvelles outres.
Amen. Il a dit que mettre du Vin nouveau dans de vielles outres, plutôt, c’est inutile. Ainsi donc, nous
devons placer le Vin nouveau dans de nouvelles bouteilles. Et les deux sont préservés.
Ainsi maintenant, la différence est que la nouvelle peau a de l’huile en elle. Elle est flexible. Alors, lorsque
le Saint-Esprit des Sept tonnerres rugit là, et Il vous dit qu’Il peut oindre 2Pierre 1 de 5 à 7, vous Le croyez.
Amen. Parce que vous l’avez vu arriver. Et le Saint Esprit descend ici et Il dit que le baptême du Saint Esprit
est pour aujourd’hui. Il est pour vos enfants. Je suis allé là, à Beaumont et à Many, et les gens ne savaient
même pas qu’ils pouvaient croire pour leurs enfants. J’ai dit : « Vous plaisantez ! » J’ai dit : « Que pensez-
vous qu’il en était des deux fils de Hattie Wright ? »
C’est pour cela qu’Il est venu. Il est venu pour nous donner le « Ainsi dit le Vin nouveau » pour vos enfants.
Ces deux petits renégats de garçon qui ne voulaient rien entendre, en cinq minutes ils furent sauvés. En une
minute, plutôt, car Soeur Hattie Wright avait cru dans le Vin nouveau des écureuils. Vous parlez d’un Vin
nouveau ! Les écureuils. « Parle ! » le Vin nouveau ! Elle a dit : « Ce n’est rien d’autre que la vérité. » Elle
n’a pas éclaté en disant : « Qu’est-ce que vous voulez dire : des écureuils ? Comment est-ce que vous allez
parler des écureuils à l’existence ? » Elle a dit : « Ce n’est rien d’autre que la vérité. »
Et le Vin nouveau a coulé là ! Toute la maison, leurs visages étaient transformés. Ils ont poussés des cris.
Vous pouviez l’entendre un quartier plus loin. Le nouveau Vin était en train de s’exprimer. Frères, nous ne
savons rien ! Nous ne savons rien encore. Si Dieu peut se procurer de nouvelles peaux huilées, Dieu va
chambouler
toute la ville. Oh ! Parlez-moi d’une Puissance. Ouah ! Frères ! Amen. Gloire à Dieu !
Et nous voici, en ce jour de 1975, le Vin nouveau des Sept Tonnerres commence à se répandre et les
nouvelles peaux se donnent avec le Vin des Sept Tonnerres. Et ils commencent à ajouter cette vie en eux.
Gloire au Seigneur ! Amen.
Et chaque fois que la Parole de Dieu est prêchée dans sa puissance, les nouvelles outres, les nouvelles peaux
disent : « Amen ! » Les nouvelles peaux crient. Les nouvelles peaux se donnent avec la Parole. Les
nouvelles peaux sont prêtes pour Saint Jean 5 :19 : « Je ne fais rien sans à moins que mon Père ne me le
montre. » Elles sont prêtes. Elles sont dans une position où le Père peut leur montrer quoi que ce soit dans la
Parole. Elles sont flexibles, elles peuvent se donner. Elles peuvent bouger avec la Parole. Elles ne mettent
rien en question.
L’Esprit d’église aujourd’hui dit : « Est-Il le Même ? Va-t-Il confirmer la Parole ? » Cela, c’est l’église.
Mais l’Épouse dit : « Qu’il me soit fait selon Ta Parole ! » Amen. Oh, gloire à Dieu. Cette même Présence
est ici ce soir.
Ainsi, vous pouvez voir la sagesse qui met le Vin nouveau dans de nouvelles bouteilles, des bouteilles
sanctifiées. Ne soyez même pas candidat pour cela, ne vous y attendez pas. Si vous voulez vivre dans le
monde, alors ne cherchez pas le Vin nouveau. Vous allez réagir n’importe comment. Dieu l’a prouvé. Il a
déversé le Vin nouveau sur les bandes ; c’est enregistré. Et combien comprennent le vin nouveau ? Le voici
depuis neuf années. Combien comprennent le message de Frère Branham ? Ils se battent, ils médisent, ils ont
des mauvais soupçons. Ils ne savent même pas qu’ils sont censés pousser des cris et louer Dieu et être ivre
dans l’Esprit du Dieu vivant.
Voilà le Vin nouveau : le Message des Sept Tonnerres. Les Sept Tonnerres sont les Sept Voix des Sept Âges
de l’Eglise. C’est le Vin nouveau. Et nous le crions depuis les toits, Frères. Nous ne pouvons pas le retenir
maintenant. C’est en feu !
Le jour de la Pentecôte, il y avait 120 nouvelles peaux dans la Chambre Haute. Toutes les vielles peaux sont
restées à l’extérieur. Il n’y avait que de nouvelles peaux, là. Et quand la Puissance de Dieu est entrée là, ils
ont commencé à se donner, à s’étendre. Il n’y avait plus assez de place. Ils avaient besoin de plus de place
pour s’étendre. Et ils sont sortis, ils sont descendus dans la rue, Frères, ivres comme s’ils avaient bu du Vin
nouveau. Voyez-vous ? Ils étaient de nouvelles peaux, de nouvelles bouteilles, et le Vin nouveau, le Saint
Esprit, avait été déversé en eux. Amen.
Et ils s’étendaient, et ils se donnaient, ils étaient flexibles. Et oh ! Au point où tout Jérusalem se posait des
questions. Oui Monsieur ! « Que signifie ceci ? » « Ceci est le Vin nouveau. Ils ne sont pas ivres comme
vous le pensez, étant donné que c’est la troisième heure du jour. » Oh là là ! Il a dit : « Ceci est ce dont le
prophète Joël a parlé : je déverserai mon Esprit sur toute chair. »
Ainsi New York city, le 23 février, le Saint-Esprit est descendu pour demeurer. Amen. La Dynamique sur le
message de la Mécanique de Malachie4. Oh, gloire à Dieu ! Beaucoup ont combattu cette révélation. Ils
disent qu’il n’y a rien pour l’Épouse, rien pour vous. Il n’y a rien pour cela. Et cependant, le Prophète a dit
dans « Le Lever du Soleil », dans les bandes de « L’Adoption » dans « Noms Blasphématoires » dans « La
Stature de l’Homme Parfait » et dans « Christ est révélé dans sa Propre Parole » et quoi encore ? Il a dit
qu’il y aurait des messiettes. Il y aura une Épouse avant la Résurrection, où toute la puissance qui a été
déversée le jour de la Pentecôte sera dans cette Épouse avant la Résurrection.
Et les vielles peaux ne veulent pas croire cela. Mais Dieu a de nouvelles peaux qui le croiront. Et je dis que
la Présence du Dieu tout-puissant est ici ce soir pour baptiser du Saint-Esprit, pour convaincre de péché,
pour guérir les malades et chasser les démons. Le Roi des Rois est ici. Soyez purs !
N’avez vous pas entendu le Saint-Esprit s’écrier ici, dimanche : « Sois pur ! » Purifié ! Et n’a-t-Il pas chassé
sept démons, et toutes sortes de démons hors de vous ? Oui Monsieur ! Pourquoi ? Parce qu’Il va vous
remplir. Nous avons des témoignages formidables ! Je vous ai même dit, dans la semaine, qu’il y aura des
témoignages. Alors que nous étions assis là, j’ai dit : « J’attends une guérison. » Soeur Cippolina a été guérie
sur le champ. Quelque chose l’a touchée dans son dos, a parcouru son corps, et la douleur l’a quittée. Elle a
été guérie dans la Présence du Dieu tout-puissant.
Qui est-ce ? La Pierre de Faîte est ici. La Pierre de Faîte est ici ce soir, guérissant les malades, se déplaçant
dans les rangs. Frère Joe a envoyé une note ici, et je n’avais pas retourné le papier. Mais pendant que nous
étions en train de parler de la Pierre de Faîte, l’oeil du petit Pierre s’est retourné. Pouquoi ? Frères, lorsque la
Pierre de Faîte est ici, mon Dieu ! Les morts ne peuvent pas rester morts. Quand Il marchera dans cette
église, les yeux aveugles s’ouvriront. Les démons vont crier. Le Messie est ici. Les tombeaux ne peuvent pas
Le retenir.
S’Il ne les appelle pas un à la fois par leurs noms, ils vont tous sortir de là. Le Messie est en train de marcher
dans cette église ici ce soir. Les sourds entendront, les muets parleront, les aveugles verront, et les infirmes
se lèveront. Il est ici ce soir. La Mécanique et la Dynamique s’avancent ensemble, ce soir.
Si vous n’avez pas senti la Puissance, dimanche matin, ne restez pas assis comme cela. Je suis en train de
vous reprendre ici maintenant même, ce soir. Si vous n’avez rien senti dimanche, eh bien alors ce soir, levez
la tête et dites : « Seigneur Dieu, je ne l’ai pas senti dimanche, mais je sais que Tu vas me le faire sentir ce
soir. » Amen. Lever les mains et louez-Le et vous allez Le sentir. Merci ! Vous y voilà ! Vous Le sentez. Il
est en train de descendre. Ne restez pas assis morts comme cela. Le Roi est ici ! Jéhovah Shama, Jéhova
Shama, Jéhova Shama.
Les bancs vont crier si vous ne voulez pas louer Dieu. Gloire à Dieu, amen ! Vous me dites que vous n’avez
rien senti dimanche. Vous Le sentez maintenant, n’est-ce pas ? Au sous-sol, Il est ici ! Au balcon, Il est là !
Il est partout dans l’endroit, gloire à Dieu !
Je ne veux pas entendre de témoignages comme cela, alors que mon Seigneur s’est avancé ici dimanche. Oh
la là ! Frères, il y avait assez de puissance ici pour ressusciter tous les morts dans New York City. Laissez-
moi vous dire une chose, il y avait assez de puissance ici pour faire sauter tous les saints dans la cathédrale
Saint-Patrick, pour les faire sauter hors des murs. Gloire à Dieu ! Amen. Sainte-Cécile et tous les autres. Il y
avait assez de puissance ici dimanche pour faire ressusciter tous les saints qui vous attendent, vous et moi.
Ceux qui croient qu’Il était ici. Amen.
Que s’est-il passé ? Voici un témoignage de Soeur Mac Donald, qui ne connaît rien au sujet de la Pentecôte.
Elle ne sait rien au sujet de ces choses. Elle est venue ici, juste ici avec Frère et Soeur King. Elle était assise
là. Je peux observer tout le monde. Frères ! La puissance de Dieu a frappé cette soeur. Elle est sortie dans
l’allée et Frère Franck et Frère Nino ont fait tout ce qu’ils ont pu pour la contenir. Ils ont dû l’emmener à
l’extérieur. Elle s’étendait sous la puissance de Dieu. Savez-vous quel est son témoignage ? Elle ne sait
même rien de ce dont nous parlons. Elle vient juste d’être sauvée. Elle a dit à Soeur King, elle a dit : «
N’avez-vous pas
senti ce vent passer dans l’allée ? » Elle a dit : « Quel vent ? » Elle a dit : « Le vent qui est venu dans l’allée
et qui est emtré dans notre rangée ! »
Le vent. Quel vent ? Actes2 : un vent puissant, impétueux est entré dans la maison. Et Dieu sait à qui le
donner. Quelqu’un qui ne sait rien à ce sujet. Donnez-le à un Pentecôtiste, ils auraient cassé les fenêtres.
Mais, gloire à Dieu, donnez-le à quelqu’un qui ne sait rien à ce sujet. Amen. Et ça, cela a produit un cri
authentique, car la puissance de Dieu l’a frappée et l’a étalée là-bas.
Elle a dit qu’elle a senti un vent. Amen. Elle a dit : « N’avez-vous pas senti le vent ? Il est descendu dans
l’allée et est entré dans notre rangée. » Il est venu dans l’allée et woosh, elle est partie. Frère Ben, il a dit à
ma mère… il a dit que sa bouche, qu’il était entrain de bégayer. Voilà un autre signe : « Car c’est avec des
lèvres qui bégayent et une autre langue que je parlerai à ce peuple. » Il viendra un rafraichissement.
Frère Ben avait des lèvres qui bégayaient. L’onction était sur sa bouche. Oh ! Elle est sur toi maintenant,
Frère Ben. Gloire à Dieu ! Oh là là ! Oui monsieur ! Frère Ben s’apprête à sauter hors de là, les diacres.
Gloire à Dieu ! Laissez aller ce vieux gars, cela fait longtemps qu’il a été sur ce chemin. Laissez-le avoir son
jour. Oui monsieur ! N’avez vous pas vu le Frère Carlos, là-bas ? Il ne parle pas l’anglais ; à peine. Il a dit
qu’il n’avait jamais rien senti. Mon gars ! Il était en train de se déplacer et de sauter, de pousser des cris et
de louer Dieu. J’ai dit : « Va-y, Frère Carlos. » Il était parti. Le Saint-Esprit le tenait. En voilà un autre ! Et il
disait qu’il n’avait jamais rien senti. Il l’a senti dimanche. Voyez-vous, Dieu prend ceux qui ne savent rien à
ce sujet et Il les frappe avec la chose. Amen. Gloire à Dieu !
Je ne serai pas long. Nous avons déjà été bénis, n’est-ce pas ? Celui qui bénit, Celui-là même qui s’est saisi
de Jacob, Il est ici ce soir. Ainsi, faites comme Jacob : « Je ne Te laisserai pas aller que Tu ne m’aies bénis !
»
Oh là là ! Tenez ferme Frères. Soeur Mac Donald a dit que c’est comme si elle avait une nouvelle peau.
Exactement ce qui avait été prêché. Elle est rentrée à la maison voir son mari. Il n’était pas là. Il a dit : « Tu
ressembles à un Ange. Tu as l’air si belle. » Il ne savait pas ce que c’était. C’était le Saint-Esprit sur elle,
prouvant, les Soeurs, que vous n’avez pas besoin de maquillage. Vous n’avez pas besoin de rouge à lèvres.
Gloire à Dieu. Amen. Vous n’en n’avez pas besoin. C’est l’homme intérieur qui est beau, qui a une belle
apparence, alors finissez-en avec cette souillure du monde. Dieu a des filles qui vont échapper et elles
forment une belle branche, dans ces derniers jours. Gloire à Dieu ! Amen. Amen. Gloire au Seigneur. Oui
monsieur !
Le même mari, ils l’ont amené. Frère Mac Donald est venu ici, a été baptisé et puis il est parti, il est
retombé. Priez pour lui. Le diable…Il y en a beaucoup qui ont été baptisés ici, au mois de novembre dernier,
et en octobre, et le diable s’est saisi d’eux. Tout l’enfer est libéré dans leurs pensées leur disant : « Tu ne
peux pas vivre d’une manière sainte. » Et toutes sortes de folies.
Alors si tout l’enfer est libéré, tout le ciel est libéré, ce soir. Si l’un d’eux s’avance ici ce soir, nous les
réclamons ce soir. J’envoie la Parole de réconciliation pour aller les chercher ce soir. S’ils sont ici, à portée
du son de ma voix, que Dieu vous troublent dans votre sommeil. Que Dieu vous troublent demain. Puissiez-
vous ne pas trouver de repos si vous avez été baptisés ici. Si vous êtes venus à Christ ici, et que vous êtes
rétrogrades, si vous êtes sortis d’ici, puissiez-vous ne pas trouver de repos, ce soir. Vous n’allez pas vous
éloigner de Jésus-Christ comme cela. Non, certainement pas.
Il a dit : « Je n’ai jamais perdu une bataille. Je n’en ai jamais perdu un seul. » Croyez-vous que Dieu va
laisser le diable se moquer de Lui ? Amener quelqu’un ici, lui laisser goûter le Vin nouveau et qu’il s’en
aille. Non, Frères ! Il vous fera passer au travers des flots. Il vous conduira dans des épreuves difficiles.
Frères, Il vous fera traverser. Tous par le Sang !
Vous savez que vous n’avez pas eu un moment de paix de toute façon. Ainsi, pourquoi ne pas l’admettre et
vous repentir ce soir, et revenir à Dieu. Ainsi, repentez-vous ! C’est le message ! Amen. Frère Mac Donald,
on a prié pour lui, on a posé les mains sur sa tête et il n’a plus eu de douleurs depuis.
Pouvez-vous imaginer, il devait prendre - comment dit-on ? - des médicaments pour la colonne vertébrale,
chaque semaine. Il est venu ici, on a consacré ses enfants, posé les mains sur lui, et il n’a plus eu de douleurs
depuis. Et vous dites que Dieu n’est pas ici ? Dieu est ici !
Frère Hunte a prêché ici le 16 février, « L’Alpha et l’Oméga » Croyez-vous son message ? Est-Il ici ?
L’Oméga est ici ! Frère Freddie le crois. Amen. Amen. Oui monsieur !
Frère Tony est venu dimanche, je veux dire mercredi. Savez-vous ce que ce Frère a prêché là ? Je n’ai pas
entendu la bande. Le Saint-Esprit n’a pas voulu que j’entende sa bande parce qu’il a prêché exactement ce
que j’ai prêché : Acte 3, Actes 10. J’étais stupéfait d’entendre les choses qu’il a dites. Il a saisi la vision que
nous pouvons oindre la Charité. Et Frères, Il s’est déversé ici mercredi. Les choses qu’il a dites ! Il a dit : «
Un jour - a-t-il dit - alors que Pierre prononçait ces paroles… » Il a dit tant de choses là. La Parole juste sera
prononcée et la Charité descendra.
Il est descendu dimanche. Il parlait de manière prophétique. Ce n’était pas lui. C’était le Saint-Esprit sur lui
qui prophétisait. Maintenant, j’aime ce genre de prophétie. Maintenant, si vous parlez en langues, je ne sais
pas ce dont vous parlez. Je ne sais pas qui est arrivé. Mais ce Frère a dit que le Saint-Esprit descendrait et Il
est descendu. Amen.
Et il a dit : « Si vous oignez la Charité avec votre Foi substance, vous allez faire descendre la Charité ». Il a
dit : « Le Messager et les messagers sont devenus un. » Il a dit tant de choses là. Il a aussi dit : « Chaque
mauvaise action sera amenée à la lumière. » Wow ! Pouvez-vous le supporter ? Il a dit : « Alors, Il va le
faire sortir hors de vous et vous reconstruire. » Mais faites sortir le mal premièrement et ensuite ajoutez le
Vin nouveau. Il a parlé exactement avec le message de dimanche. C’est exactement ce que j’ai prêché.
Faites sortir le mal de là, les vielles peaux sèches. Amen. Oui Monsieur !
Qu’est-ce que c’est, les amis ? La Vertu des Sept Tonnerres. Amen. La Septième marche, l’Affection
Fraternelle est le Septième Tonnerre. La Septième Vertu, le septième ajout, la Septième marche. Maintenant,
que s’est-il passé quand c’est descendu en Géorgie ? Le Tonnerre de Dieu a tonné pour cet Âge-ci. Oh,
gloire à Dieu. L’Affection Fraternelle. Exactement avec les Écritures. Une Voix scripturaire pour l’Âge qui
a parlé en Géorgie.
Et qu’est-il-arrivé là ? Cela amène la révélation des Sept Tonnerres conduisant dans la Sainte Décence de
l’Épouse. Est-ce arrivé ? Les Sept Tonnerres ici, à l’automne dernier, en octobre et novembre. Bang, bang,
bang, bang, bang, bang, bang : sept fois. La femme ayant des douleurs d’enfantements. Le médecin qui
observe pour voir si cela se rapproche. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept : c’était là ! Oh là là ! C’était là
! Oui monsieur. !
Maintenant, cela amène la Septième Vertu. L’Affection fraternelle amène une révélation de Foi, Vertu,
Connaissance, Tempérance, directement. Oh, comprenez-
vous ? Lorsqu’Il révèle le Septième Âge : l’Affection fraternelle, Il doit révéler les six autres. Il doit le
faire ! Il doit le faire ! Il ne pouvait plus le retenir.
Alors, les Sept Tonnerres tonnent. Oh là là ! Alors, que se passe-t-il ? Il apporte les Sept Tonnerres dans
l’Épouse. Et les Sept Tonnerres produisent la Sainte Décence. Vous y voilà ! La sanctification. De retour à
Dieu, de retour à la Parole. De retour aux anciennes réunions de prière. De retour à la sanctification. Le
Message a été pollué par des idées. Les intellectuels qui se sont emparés du Message avec leurs idées. Dieu
a attendu neuf ans et est revenu avec un secouement court, rapide. Oh ! Que vont-ils faire quand ils verront
qu’ils ont construit sur du sable et pas sur ces marches des Sept Tonnerres ? Que vont-ils faire dans ce
Message quand cela les secouera ? Oh, que vont-ils faire ? Je ne sais pas… Je suis désolé pour eux. Ils sont
partis avec cette idée-ci et cette idée-là. Cela ne s’ajuste pas avec cela. Il a dit : « Si ces Sept Tonnerres ne
viennent pas de manière ‘Ainsi dit le Seigneur’, oubliez cela. » Vous y voilà ! C’est ‘Ainsi dit le Seigneur’.
Oh là là ! Voyez-vous ?
Maintenant, lorsque la Sainte Décence entre - et elle est ici ce soir – alors, la Sainte Décence, qui est les Sept
Tonnerres, apporte la présence de Dieu au milieu de vous. Est-ce arrivé ? Vous y voilà ! Est-ce que c’est si
simple ? Et voilà ce qui est arrivé ici dimanche. La Sainte Décence, les Sept Tonnerres, ont amené la Pierre
de Faîte. Il s’est avancé ici dimanche. Et Il est revenu ce soir, Il est ici. Je veux dire maintenant. Ne vous
inquiétez pas, maintenant. Eh bien, je veux dire : « Sera t-Il là, dimanche ? »
Pouvez-vous vider l’océan ? Vous plaisantez ou quoi ? Cet endroit-ci est oint. Mon épouse et moi, nous
sommes venus ici hier soir avec soeur Dawn - plutôt lundi soir - et il y avait une onction ici. Frères, la
présence du Dieu tout-puissant est ici. Oui monsieur !
Ainsi, la présence de Dieu est au milieu de vous et Il est ici. Et quand Il est là, Il exige la Sainteté. Oh, Il doit
avoir la Sainteté, maintenant. Voyez-vous ? Il est le Roi des Rois. Soyez purs. Quand vous entrez dans Sa
présence comme Marie Madeleine, voyez-vous ce qui est arrivé ? Ils commencent à fermer les yeux. Voyez-
vous, ces esprits commencent à détournez les yeux. Ils ne peuvent pas regarder une personne sainte dans les
yeux. Voyez-vous ? Lorsque Dieu, le Saint-Esprit en vous, regarde une personne impure, il commence à
détourner le regard. Ils se sentent bizarres. Ils deviennent nerveux voyez-vous ? C’est un esprit impur.
Si vous êtes purs par la Parole, regardez-les directement dans les yeux et dites : « Que Dieu te bénisse, Frère.
Comment allez-vous, Soeur ? Regardez-le dans le blanc de l’oeil jusqu’à ce que leurs orteils soient secoués.
Voyez quel esprit se trouve là. Alors, quand ils vous regardent à nouveau, vous avez un témoin comme ces
Masons, [Boomerang ?] vous savez ? Vous voyez ce que je veux dire ? Quelque chose qui revient :
BOING ! Eh bien, gloire au Seigneur ! Alors vous savez, alors, vous commencez à déverser du Vin nouveau
là-dessus, et voyez ce qui arrive. Amen.
Vous commencez à parler de l’Adoption et des choses comme cela, et vous voyez ce qu’il y a là. S’ils ne le
supportent pas, eh bien, cela vous séduirait presque, mais vous avez La Parole. Oh, vous avez le Vin. Ainsi
vous dites : « Prends un verre de Vin, mon ami. » Amen ? « Assieds-toi et prends un verre de Vin. » Gloire
au Seigneur !
Maintenant, nous sommes dans la deuxième étape de la Sainte Décence : le secouement, la fessée de
l’évangile, réprimander les mauvais esprits. Amen. Oui monsieur ! Prophétiser de Sa venue proche. Oh, ceci
va être le Message, maintenant. Voyez-vous ? Il est ici maintenant pour le faire. La prédication sera
avec puissance, par inspiration directe. Oh, Il pourrait simplement dire ce qu’Il veut. Vous feriez mieux
d’être purs.
Maintenant, c’est un avertissement ce soir. Je suis très fatigué, mais je suis venu ici dans un but pour vous
faire savoir ce qui va arriver, une chose ou l’autre. Voyez-vous, aux jours des Apôtres, il n’y avait pas de
demi-mesure. Non ! Les soi-disant croyants ne peuvent pas se tenir là. Les incrédules doivent s’en aller. Soit
ils sont saints, soit ils sont appelés dehors comme Ananias. Oh, vous ne pouvez plus subsister quand
Jéhovah Shama est ici. Vous ne pouvez plus flotter. Cela doit être réel. Oh, Alléluia, gloire à Dieu. Merci
Seigneur pour la réalité. Vous n’entendrez pas seulement la vérité des Sept Tonnerres, mais vous verrez
l’expression émanant de l’intérieur. Oui Monsieur !
Le ciel ou l’enfer. Votre Foi oint les promesses de la Parole Promise confirmée. « Qu’est ce que la Foi, Frère
Coleman ? » Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que la Foi de la Résurrection ? Dans « Le Messager du temps
de la fin » dans les dernières pages, il dit que la Foi de la Résurrection qui doit nous être restaurée, c’est
d’avoir vu Jésus après qu’Il soit mort et ressuscité. C’est la Foi de la Résurrection. Nous l’avons vu après
1900 ans revenir et vivre à nouveau en notre jour. C’est la Foi. En dehors de cela, vous ne l’avez pas vu.
Vous ne savez pas qu’Il vit et qu’Il agit.
Malachie4, c’était Saint Luc 24 de 13 à 35, marchant dans la rue et prêchant un message de six heures, allant
de la Genèse à l’Apocalypse. Amen ? Tout l’après midi. Voyez-vous ce que je veux dire, maintenant ? Et
alors, vers le temps du soir, finalement Il a dit : « Oh ! Vous, insensés et lents de coeur à croire tout ce que
les Prophètes ont dit. »..Il a placé Sa confirmation sur la Bible entière. Alors, cela a commencé à s’éveiller
en eux, et alors, gloire à Dieu, quand ils ont vu Apocalypse 3 :20 où ils désirent le voir entrer. Voyez-vous,
Il est très… c’est un gentleman. Il se tient à l’extérieur et Il frappe et vous devez dire : « Entre ! Seigneur. »
Oh, vous devez Le désirer, voyez-vous ? Et alors, ils ont dit : « Entre ! » Ils L’ont contraint à entrer à
l’intérieur. Il est entré et Il s’est assis et a brisé le pain, et Il a fait quelque chose comme Il avait fait 2000 ans
auparavant ; par Malachie4, Il a discerné les pensées du coeur. Et, oh là là ! Leurs yeux furent ouverts, et
leur coeur brûlait à l’intérieur. C’est ce qui s’est passé pendant neuf ans.
Mais dans la dixième année, St Luc 24 : 36, Il marche au milieu d’eux, quand ils s’étaient rassemblés et Il
dit : « Que la Paix soit avec vous ! Touchez-moi ! J’ai du Vin nouveau pour vous. Touchez-moi ! » Oh,
gloire à Dieu !
Et ceux qui ont commencé à le voir au mois d’octobre et novembre l’année passée, et au mois de décembre
jusqu’à maintenant, ils L’ont vu. Il était parti avec Malachie4 et Il est revenu en 1975. Ils L’ont vu ici
dimanche, le 23 février. Ils L’ont senti, ils L’ont vu. Il guérissait les malades et Il faisait toutes sortes de
choses ici. Alors cela, c’est la Foi.
« Vous voulez dire ? » Oui ! C’est la Foi. Elle est ici juste là. Elle vous a été restaurée. Oh là là ! « Voulez-
vous dire que j’ai la substance ? » Oui ! Eh bien, quelle Foi est-ce ? Eh bien, c’est la Foi qu’Il va vous
donner le Saint-Esprit. C’est le Même qui est venu ici dans la peau et qui leur a fait une promesse. Celui-là
même est venu ici dimanche et vous a donné la même promesse. Il vous a simplement demandé de vous
sanctifier.
C’est le même qui a été confirmé par Malachie4 avec des signes, prodiges et miracles. La Parole et les gens
se sont tenus aux abois pendant neuf années. Ils ne pouvaient pas comprendre. Ils ont placés leurs propres
interprétations. Il revient et confirme Sa présence. « Je chevaucherai ce sentier encore une fois. » Et Il crie
grâce, grâce, à la Pierre de Faîte. Deux fois. La grâce par Malachie4, et la grâce à nouveau par la révélation.
Amen à la Pierre de Faîte avec des cris, des louanges, des bénédictions et des amen. Oh, gloire à Dieu !
Ainsi la Foi… nous sentons Sa présence, nous voyons Sa Vie, nous voyons Ses oeuvres. Qu’est-ce que Sa
Vie, aujourd’hui ? L’Affection fraternelle. Guérir les malades. Son Amour qui s’avance, le pardon. Amen.
Voyez-vous ? Alors, c’est la Foi de l’Épouse dans ce qu’elle est. Oh là là ! Cela c’est pour moi. Ensuite
l’onction de la Connaissance touche sa Foi. Amen ?
La Connaissance, à partir de là, le troisième Âge qui entre et qui oint sa petite Foi. Une Connaissance de la
volonté de Dieu dans sa vie. Une Connaissance pour savoir que « Je t’ai appelé et que Je suis Dieu » La
Connaissance pour savoir que « Je suis le Même, hier, aujourd’hui et pour toujours. » La Connaissance pour
savoir comme dans le troisième Âge, se tenir contre les Nicolaïtes, la mondanité, l’idolâtrie et tout le reste ;
se tenir contre cela, ce genre de connaissance. La Connaissance de la Parole.
Quelle sorte de Connaissance ? Ephésiens 4 : 11à13, jusqu’à ce que vous arriviez à la Connaissance du Fils
de Dieu. Quelle sorte de Connaissance ? 2Pierre 1 amen : « Si vous avez la Charité vous ne serez pas
stériles ni aveugles pour la Connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. » Nous y voilà ! Amen.
Ainsi, comment allez-vous briser cela ? La Connaissance est ici. Maintenant, vous savez tous ce qu’il en
était de Saint Martin, n’est ce pas ? Vous arrivez quelque part, n’est-ce pas ? Oh ! Allez là. Ne posez pas de
questions quant à l’endroit où je vais. Je sais où je vais. Je vais chercher de la Connaissance, comment vous
amener à la Stature de l’homme parfait. Chercher de la Connaissance pour oindre la Charité, le croire et le
dire ! Parce que l’onction de la Connaissance est sur vous. C’est pourquoi l’onction de la Connaissance, à
partir de là, la troisième Marche, est sur vous ; et vous savez que la Charité est pour vous. Oh, Frères ! Il
ferait mieux de sortir de mon chemin. Peu importe si un Ange venait du ciel prêcher autre chose, il ferait
mieux de sortir de mon chemin.
Aujourd’hui, ils peuvent dire ce qu’ils veulent, ils feraient mieux de sortir de mon chemin. J’ai été oint de la
Connaissance pour connaître mes promesses et mon Âge, ma saison, mon temps, ma Vertu. Je connais mon
Tonnerre. Je sais quelle Voix je suis censé parler.
Alors, si je suis oint de Connaissance, ce que j’ai, je vous donne la Connaissance. Alors, votre Foi est ointe
de Connaissance. Alors, ce ne sera pas moi, mais vous qui ferez descendre la Pierre de Faîte. Et vous êtes
simplement assez fous pour le croire. Amen ! Whow. Gloire ! Frère Joey, vois-tu cela, Frère Joey ? Es-tu
fou ? Amen ! Nous adorons Dieu d’une manière qu’ils appellent hérésie.
Cent vingt personnes étaient assez folles pour croire que le Saint-Esprit allait descendre sur eux. Avec tout
Jérusalem aux alentours, ils avaient l’audace de croire cela. Ils étaient oints de Connaissance. C’est ce qu’il
est dit dans Saint Jean 20, n’est-ce pas ?... 30. Amen ? « Ces signes afin que vous sachiez qui Je suis, afin
que vous puissiez croire. » Amen. Vous y voilà ! Ainsi, où est votre onction maintenant, New York ? La
Connaissance vous a oint. Je n’allais pas dire cela mais c’est sorti. Eh bien, amen, voyez-vous ? Gloire au
Seigneur. Voilà ce qu’il en était au sujet de Saint Martin.
Alors, la Foi de l’Épouse dans ce qu’elle est. Votre Foi oint la Parole des Sept Tonnerres en Sa saison - oh,
regardez maintenant - et libère la Puissance dans le message de la Parole. Oh, le Saint-Esprit est dans le
Message. Le Message, c’est sur bandes. Et la Connaissance pour savoir où se trouvent certaines pépites sur
ces
bandes et le prêcher avec foi. La voici. Oh là là ! Et ils disent : « Il n’y a plus de ceci, il n’y a plus de cela. »
Mais la Connaissance dit : « Recevez ceci, dites-le, dites-le ! » Dis-le pendant neuf ans. Dis-le de toute
manière, dis-le, dis-le. Et tout à coup, la voici. Et c’est ici. Voyez-vous ce que je veux dire maintenant ?
Peu importe ce qu’ils disent, ce qu’ils font. Des dignitaires, peu importe qui ils sont. Dieu ne fait pas
acception de personne. Quand vous attribuez du respect à une personne, c’est là que vous perdez, c’est là
que vous tombez. Mais si vous placez votre espérance, vos désirs, vos aspirations en Christ, alors vous ne
tomberez jamais, jamais, jamais. Si vous placez votre espérance dans un homme comme votre messie, vous
tomberez. Mais si vous croyez que ces Écritures sont le Messie : c’est le Messie ! La Parole est le Messie.
La Puissance du Saint-Esprit est sur les bandes, il faut simplement de la Connaissance pour la faire
descendre. Vous y voilà !
Alors, la Connaissance oint votre petite Foi. « Ne crains pas petit troupeaux, c’est le bon plaisir de votre
Père de vous donner le Royaume » Et cette Foi est ointe de Connaissance. « Voulez-vous me dire que ces
promesses… ? » Les promesses ! Vous plaisantez ? Malachie4 les a ointes. L’onction sur lui, la Colonne de
Feu a oint chaque promesse dans la Bible. La chose entière et c’est sur bandes.
Réalisez-vous que la Résurrection est ointe pour notre jour ? L’Enlèvement est oint. Le Souper des Noces
est oint pour notre jour. Malachie4 l’a oint. En leurs jours c’était une promesse, c’était une espérance, mais
Malachie4 est venu et a dit que c’est pour maintenant. Amen.
Ainsi, nous avançons de Foi en Foi car là se trouve la justice de Dieu révélée. De Foi en Foi. De révélation
en révélation. Et nous sommes sur la septième Marche, maintenant ce soir. Nous sommes dans la Présence
du Roi ce soir ! Amen.
Alors, la révélation-Foi oint les promesses des Sept Tonnerres de l’Épouse et fait descendre chacune d’elle ;
les fait s’accomplir. Oh là là ! Quel est le secret, Frère Coleman ? En terminant. Vous savez quel est le secret
? C’est l’Huile et le Vin qui sont ensemble. Le Saint-Esprit m’a montré hier matin, c’est pourquoi je vais
vous le lire et ce sera la fin. Ce sera tout. Dans le troisième Sceau, ne vous souvenez-vous pas de cela
maintenant ? Eh bien, vous y voilà. Qu’est-il arrivé ici, dimanche ? L’Huile et le Vin sont venus ensemble.
Oh, alléluia, gloire à Dieu !
Je vais vous le lire en terminant. L’aimez-vous ? Dans « Le Troisième Sceau » voyez-vous, je dois le placer
dans la Parole, maintenant. Et je ne vais pas le dire à quiconque s’il a le Saint-Esprit ici, ça je peux vous le
dire directement. Je le saurai seulement par votre vie. Il y a une onction puissante qui est tombée ici
dimanche. Ne me demandez pas si vous avez reçu le Saint-Esprit. Je ne sais pas. Voyez-vous ? La seule
manière de le savoir c’est si votre vie change. Alors, je le saurai. Et je peux vous parler pendant cinq
minutes et je saurai si vous êtes changé ou pas. Oui Monsieur ! Voyez-vous ?
Et si je vois aujourd’hui qu’il n’y a pas encore de changement, je continuerai à creuser jusqu’à ce que vous
changiez. Amen. Oh, gloire. Vous savez que tout peut arriver ici ce soir ? J’essaie de m’en aller d’ici
maintenant. Oh là là ! Gloire à Dieu. Page 43.
Remarquez, c’est ici où il en arrive à la révélation. Voici la bonne partie. Il parle de l’orge, l’orge et le blé
dans le naturel, et l’esprit de la Bête qui prend l’orge et le blé et pour le vendre, vous savez, et ainsi de suite.
Tout comme ils font aujourd’hui, vous savez dans le Message. Saisissez-vous ce que je veux dire ? Ils le
polluent. Vous savez ce que je veux dire maintenant ?
Et ils disent ceci, ce faux-oint ici, et ce faux-oint là, et cet autre faux-oint, qui prennent l’orge et le blé,
voyez-vous ? Mais alors une voix au milieu des quatre animaux a dit : « Ne fais pas de mal à l’huile et au
vin » Oh, alléluia « Ne fais pas de mal à ceux-là » Il n’en reste qu’un petit peu. Amen ?
Mais ne touche pas à ceux-là. Ils seront là pendant neuf années. Vous pouvez dire… vous pouvez avoir
toutes les interprétations que vous voulez. Vous pouvez prendre cet orge et prendre ce blé et le détruire, mais
ne faites pas de mal à l’huile et au vin. Alléluia ! Voilà ce qui est arrivé dimanche. Il a attendu neuf, dix ans
plus tard et Il en est arrivé à l’huile et au vin. Un endroit pur dans le monde qui a assez d’audace pour
prêcher cette Huile, Frères ! Et se tenir là-dessus en sachant que le Vin était arrivé. « Ne fais pas de mal à
l’huile et au vin. »
Maintenant, l’huile typifie l’Esprit, et le vin symbolise la stimulation de la révélation.
Oh là là ! Maintenant, vous allez savoir pourquoi vous êtes devenus ivre, Dimanche. Oh, mon gars !
J’ai envie de courir partout dans le bâtiment. C’est un miracle si je n’ai pas réveillé les voisins.
Qu’en est-il de nous ? Quand le Seigneur va montrer cela : la stimulation de la révélation. Voyez-vous ?
L’huile et le vin sont associés ensemble dans la Bible.
Maintenant, allez-vous Le recevoir sans vous sanctifier ? Comment allez-vous sortir dans la rue ? Comment
allez-vous venir avec vos idées, une vielle peau sèche et empesée ? Quand cela sortira ensemble ? Ainsi
donc, voyez-vous maintenant la Sainte Décence ? Beaumont ? Voyez-vous Fort Wayne, maintenant ? Oh,
combien c’est parfait. Amen ! Je sais où je me tiens. Je me tiens sur Christ, le solide Rocher. Je défie
quiconque là-dessus.
Vous savez pourquoi ? Nous ne devons pas seulement nous tenir avec Malachie4. Il a dit qu’il s’est tenu
avec Paul, Irénée. Il a dit qu’il s’est tenu avec Paul, et Martin, et Columba. C’est pourquoi je me tiens avec
eux. Je me tiens avec ce qu’a dit Malachie4. Non pas avec ce qu’ils disent qu’il a dit, mais ce qu’il a dit.
Et Irénée, et Polycarpe, et les autres, ont prêché ce que Malachie4 a prêché avant qu’ils soient nés. Et ils ont
prêché la même chose. C’est pourquoi je sais que je prêche la même chose, ce soir. Le Saint-Esprit,
l’Adoption, les signes, les prodiges et les miracles. Comment vont-ils changer cela à l’heure-même où c’est
restauré ?
Regardez tous ces démons courir dans ce Message, et Frères, je suis prêt… peu importe s’il y en a un
million, je me tiendrai contre eux. Ils peuvent me couper la tête ; peu importe ce qu’ils font. Je vais sortir
cette année pour ce Message, peu importe qui ils sont, des dignitaires, des bâtisseurs. Whaw.
Dieu ne fait pas d’acception. Paul est allé voir Pierre. Il a dit que cela ne faisait pas de différence pour lui. Il
voulait savoir où Pierre se tenait. Il a repris Pierre en face de lui. Pierre se dissimulait. Il y avait un préjudice
concernant des juifs circoncis qui étaient là à Antioche. Il est venu de Jérusalem avec un préjudice. Paul
avait vécu avec ces sales personnes des nations, des noirs et des blancs, pendant environ quatorze ans. Mais
Pierre avait peur de ses amis.
Ainsi, il voulait ménager ses amis. Ils ne pensent rien de Frère Hunte et moi, là-bas. Merveilleux ! « Vous
êtes bénis quand on dira toute sorte de mal à votre sujet. » Ils savent que je ne suis rien, et je sais que je ne
suis rien. C’est pourquoi Il peut faire quelque chose. Ainsi, rester dans le désert pendant environ dix ou
douze ans, en prêchant la Parole en saison, hors de saison, prendre tout esprit rebelle et l’amener sous la
condition de la Parole. Peu importe qui vous êtes, venez sous cette Parole.
Venez sous la Parole de Dieu ! Qui est du côté du Seigneur ? Oh là là ! Nous y voilà, Frères !
Je ne peux pas fermer le robinet. Gloire à Dieu ! La stimulation de la révélation, voyez-vous ?
L’huile et le vin dans la Bible sont toujours associés ensemble. J’ai pris la concordance et j’ai regardé là, et
j’ai vu que le vin et l’huile vont toujours ensemble, voyez-vous ? - C’est ici - Quand la vérité d’une Parole-
Promise de Dieu a vraiment été révélée.
Et cela est descendu dimanche, pleinement révélé. Amen ? Nous y voilà ! « Lorsque la vérité d’une Parole-
Promise de Dieu, qui est promise, maintenant... » Cela peut prendre douze ans, mais c’est promis. Oh, oui.
Cela peut prendre douze ans mais Il L’a promis. Dieu ne peut pas mentir. Il vous a promis votre mari, votre
épouse, vos enfants. Dieu l’a promis ! Tenez-vous à la promesse.
Il vous a promis votre guérison, votre baptême. Tenez la main immuable de Dieu. Whew. Oh, gloire à Dieu.
Merci Seigneur.
Quand la vérité d’une Parole-Promise de Dieu a véritablement été révélée à Ses saints qui sont remplis
d’Huile…
Oh, comment allez-vous me dire autre chose ? Le 10 novembre 1964, j’avais l’Huile du 9 avril 1960. Là, j’ai
été rempli d’Huile. La Parole de Dieu est descendue, et dans le métro à New York City, Il a dit : « Jacob-
Grâce, Joseph-Perfection ».
Je ne peux pas enlever cela. Ils ne peuvent pas le brûler hors de moi. Comment pouvez-vous brûler hors de
vous la Parole de Dieu qui habite dans votre coeur ? Et Dieu ne vous donne jamais une Foi sans la tester. Et
Il la teste avec la maladie, la lassitude, toutes sortes de déceptions. Et des femmes souillées, et l’argent, et la
popularité, et tout le reste. Tenez ferme ! Après avoir tout fait pour tenir debout, tenez ferme de toute
manière.
Pourquoi ? L’Huile et le Vin nouveau viennent ensemble.
Whew. Oh, comment allez-vous briser cela ? Quelques vieux esprits d’église, charnels. « Est-Il le Même ? »
Vous feriez mieux de croire qu’Il est le Même. Il est le Même, hier, aujourd’hui et pour toujours.
Ses saints qui sont remplis d’Huile, ils sont tout stimulés. Le Vin est la stimulation. Gloire ! Je le sens
maintenant-même. Amen.
Et moi aussi Frère Branham. Il est juste ici ! Amen, alléluia ! J’ai rigolé un petit peu, là, au sujet de quelque
chose qui est arrivé en Indiana, mais mon ami comprend ce que je veux dire par cela. Amen. Voyez-vous ?
Je veux dire tous les Saints de Dieu de Hébreux 12, les témoins aux alentours, c’est le Saint-Esprit. Je dois
expliquer cela, vous savez, parce qu’il n’y a pas de spiritisme là. Amen.
Quand la vérité d’une Parole-Promise de Dieu a véritablement été révélée à Ses saints qui sont remplis
d’Huile, ils sont tout stimulés. Le Vin est une stimulation. Gloire ! Je le sens maintenant maintenant-même.
La stimulation. Stimulés avec la joie et des cris.
Que s’est-il passé dimanche ? La joie, des cris. Voyez-vous ce qui est arrivé dimanche ?
Et alors cela a le même effet sur eux que le vin sur un homme naturel.
Vous y voilà ! Et vous pensez que j’ai peur de ces gars qui marchent là, étant ivres le samedi soir et le
dimanche matin. Avoir peur d’eux ? Vous plaisantez sûrement. Ils poussent des cris, ils sont ivres toute la
nuit du samedi et vous avez peur d’eux le dimanche matin ? Oh là là ! Vous vous rétractez et vous êtes tout
effrayés, et vous ne voulez pas chanter. Vous êtes libérés de cela maintenant, n’est-ce pas ?
N’avez-vous pas vu ce petit garçon catholique venir ici dimanche, et s’asseoir là ? Il a dit à Frère Nino qu’il
étudiait un projet. Il va d’église en église. Il vient de ‘Sainte Cécile’ quelque part à Manhattan. Et il étudie
un projet sur les différentes religions. Il est venu ici. Frère Nino a dit : « Oh là là !» Il a dit : « Eh bien, c’est
une espèce d’église différente ici, parce que - disait-il - nous pouvons adorer Dieu. Et vous pouvez donner
libre court à vos sentiments. » Vous savez comme lors d’un jeu de balle.
Frère Nino - le Saint-Esprit - il lui a tout expliqué. Voyez-vous le Saint-Esprit en action ? Et c’est lors d’un
déversement - les plus puissants qu’il soit arrivé en treize ans - qu’il est arrivé là. Pouvez-vous imaginez ?
Un garçon catholique faisant une étude sur différentes religions, et Dieu le fait venir là à quinze ans.
Et quand il ira donner son rapport et que ce prêtre dira : « Eh bien, qu’est-ce qui s’est passé là-bas ? » Il
dira : « Gloire ! » Et le prêtre dira : « Eh bien, qu’est-ce qui ne va pas ? » Et il dira : « J’ai le véritable Vin,
Monsieur le curé ! Vous, vous avez tout le vin que vous voulez ici, mais moi j’ai ce Vin-là. » Oh là là !
J’aime celui-là, hein ? Tous ces prêtres qui boivent tout le vin et qui titubent, des ivrognes ! Gloire à Dieu !
C’est nous qui sommes les prêtres, les sacrificateurs. Nous sommes ivres le dimanche du Vin nouveau.
Amen ! Nous devrions prier pour ce petit garçon, hein ? Parce qu’il pourrait dire : « Gloire ! » Quand ils lui
poseront des questions. Amen. Gloire au Seigneur ! Oui Monsieur ! Amen.
Maintenant laisser moi terminer. Gloire au Seigneur !
À ce moment là, ça a le même effet sur eux que le vin sur un homme naturel, parce que lorsque la révélation
est donnée d’une vérité de Dieu…
Oh, c’est une vérité. Amen. Prophétisez ! Dites-le ! Cela va arriver. La Vérité. « Comment le sais-tu, Frère
Tony ? » Il l’a dit. Il ne sait pas ce qu’il dit. Qui parlait là, Frère Tony ? David a dit à mon Seigneur : «
Assieds-toi à ma droite » Qui était-ce ? David ? Non ! C’était le Saint-Esprit. Amen.
Voyez-vous qui C’est, maintenant ? Amen ? Le Saint-Esprit, voyez-vous ? Amen.
Alors lorsque la révélation est donnée, une vérité de Dieu, quand elle est donnée, et que le véritable croyant
rempli d’huile… Lorsque la révélation est révélée, la stimulation devient si grande que cela le fait se
comporter d’une façon anormale.
Comme notre soeur Mac Donald, elle poussait des cris et elle était partie, voyez-vous ? D’une manière
anormale, voyez-vous ce que je veux dire ?
C’est juste ! Gloire ! Peut-être que c’est ce qui se passe avec eux maintenant ? C’est juste. Ça les fait se
comporter d’une manière anormale.
Oh ! Il y a tant de choses à dire en plus, mais comprenez-vous maintenant ? À la Page 44 ici :
Qu’est-ce que le vin dans la Bible ? Le rafraichissement. C’est le rafraichissement qui vient de la Présence
du Seigneur.
Vous y voilà ! Sa Présence était ici et Il vous a rafraichit. Prenez de ce vin. Oh là là !
Ça doit être scripturaire maintenant.
Voilà pourquoi je suis revenu mercredi pour le rendre scripturaire. Voyez-vous ? Frère Ben a eu un signe.
Elle a eu un signe. C’est dans la Bible, oh oui. Ainsi, nous savons où nous en sommes.
Ainsi, vous voyez que le vin représente la stimulation de la révélation. Et quand le Saint-Esprit est tombé, et
quand ils ont vu le Feu de Dieu descendre sur eux, oh là là ! cela a commencé a les stimuler. - Voyez-vous ce
que c’est maintenant ? - Et la première chose que vous savez… ils étaient tellement stimulés au point où les
gens pensaient qu’ils étaient ivres, mais ils étaient stimulés par la révélation.
Amen. Oh ! Il a fait accomplir cela ici dimanche. J’étais assis là. Frère Hunte était là. Mon épouse, et
beaucoup étaient là. Soeur Withaker, et beaucoup ici qui était là en 63 quand Dieu a révélé ce mystère. Nous
étions stimulés quand Il a révélé ces Six Sceaux - chacun d’eux - mais Il a retenu la révélation du Septième
Sceau qui détenait Sept Tonnerres de mystères.
Voyez-vous ce qui est arrivé quand Il a révélé ces Sept Tonnerres mystérieux ? Vous avez été stimulés de la
même manière que nous avons été stimulés pas les Sceaux. Vous avez été stimulés par les Tonnerres. Ainsi,
qu’est-ce qui ne va pas ? Hein ? Ce sont les Écritures. Whaw ! Gloire à Dieu. Voyez-vous ce qui est arrivé
maintenant ?
Alors, il y avait ceux avec une révélation qui étaient stimulés depuis son départ. J’ai été stimulé, Frères,
depuis que j’ai senti pour la première fois le Vin nouveau du Ciel. Et je n’ai jamais cessé et je ne m’arrêterai
jamais. Je n’ai pas le temps d’avoir un visage long et de dire : « Dieu n’agit pas ici. » Dieu peut faire toutes
choses. Je n’ai pas le temps, je bois du Vin. Il a gardé le meilleur Vin pour la fin.
Voici, la révélation confirmée de Dieu rendue claire pour eux. Ils étaient heureux. Dieu L’a promis. N’est-
ce pas ? Dieu l’a promis. Ici, cela leur était révélé, et confirmé. Amen. Cet homme se tenait là disant : «
C’est Cela ! » - Whaw - C’est Cela ! » Et c’était confirmé.
Il y avait un homme se tenant là dimanche disant : « C’est Cela ! » Et c’était là en train d’être confirmé.
Savez-vous pourquoi j’ai dit que l’histoire fut faite dimanche ? Pouvez-vous comprendre ce dont je parlais ?
Par les mêmes signes, la stimulation par la révélation, et maintenant ils L’avaient véritablement.
Oh la là ! Page 45 :
Quand j’ai vu que Dieu a promis de faire une certaine chose en ce jour, quand Il a promis de briser ces
Sceaux dans ces derniers jours. Oh, vous ne pouvez pas vous imaginer la joie !
Voyez-vous ce que j’essaie de dire, maintenant ? Pourquoi vous ne pouviez pas retenir Frère Nino, ici, au
mois de novembre passé ? Cet homme devenait fou quand les Tonnerres furent révélés. Et beaucoup étaient
assis là, en se posant des questions : « Hein ? Quoi ? Qu’est-ce qui se passe là ? » Frères, nous n’avons pas
pu dormir pendant des semaines. Voyez-vous ? Mais en votre saison, la saison du grain de blé, vous êtes
libérés maintenant, n’est-ce pas ? Voyez-vous, dans la saison.
Il a promis de briser ces Sceaux dans les derniers jours. Et vous ne savez pas la joie, la gloire, quand je L’ai
vu le révéler. Je me tenais là, je L’ai vu se passer. Et de savoir que je pourrais mettre n’importe qui au défi.
Il ne nous a jamais dit une seule chose qui ne soit pas arrivée exactement comme Il l’avait dit. Ensuite, voir
la joie qui est dans mon coeur en voyant Sa promesse de ces derniers jours, comme Il a promis de faire.
Et qu’en est-il de la promesse des Tonnerres ? C’est pour l’Epouse, pour lui montrer comment se préparer.
C’est une promesse, voyez-vous ?
Si vous m’entendez dire que je me sens religieux, eh bien voilà ce qui se passe : la stimulation est si forte, je
suis simplement… j’ai presque — presque envie de faire le
fou, vous savez. La stimulation de la révélation. Très bien. Ils furent tellement stimulés par la révélation
qu’ils ont confirmé la promesse. Ils ont confirmé la promesse.
Oh, nous devrions être aux affaires de notre Père, confirmant le message des promesses de Malachie4. Et
nous étions aux affaires de notre Père, dimanche, en le confirmant. Comment ? En le croyant. Et quand nous
l’avons cru, alors la stimulation de la révélation est descendue.
Et quand ce fut stimulé, ce fut confirmé. Alors ça a éclaté. La joie de la stimulation, au point où les gens
disaient « Ils sont ivres de vin nouveau ! » Quand Dieu leur a révélé Sa promesse, et Il ne leur a pas
seulement révélé, mais Il L’a prouvé. Voilà ce que j’ai toujours dit. Un homme peut dire ce qu’il veut, il est
simplement capable de dire ce qu’il veut. Mais quand Dieu vient le confirmer…
Oh ! Entendez-vous ce que je dis maintenant, New York City ? Pensez-vous que c’est confirmé ? Elle a été
tellement stimulée par la révélation, n’est-ce pas ? Elle est devenue stimulée par la révélation quand cela fut
confirmé. Oui, Monsieur ! Maintenant, en parlant de l’huile et du vin, aux pages 46 et 47, il dit ici :
Autrement dit, voici : « Si tu en attrapes qui font partie de Mon petit Troupeau, qui sont remplis de Mon
Huile et de Mon vin, tu vois, du vin et de l’Huile de la Parole pure,- Amen ! Voyez-vous ? - tu vois, et que tu
as l’intention de les tuer… parce que tu…. c’est ce que tu fais. C’est ça que tu fais. Ne les oblige surtout pas
à réciter des ‘Je vous salue Marie’… »
Ne me dite pas : « Il n’y a pas de sainteté. » Ne me dites pas que Dieu ne peut pas guérir les malades, et
chasser les démons. Ne me dites pas qu’Il ne peut pas baptiser du Saint-Esprit. Ne me dites pas qu’Il n’est
pas le Même hier, aujourd’hui et pour toujours. Voyez-vous maintenant ? « Ne fais pas de mal à l’Huile et
au Vin. »
Ne les oblige surtout pas à réciter des ‘Je vous salue Marie’, ou à faire quelque chose comme ça, ou à réciter
de tes crédos. Garde tes mains loin d’eux. Ils savent où ils vont, car ils sont oints – je suis en train de lire ici
– car ils sont oints de Mon Huile. – L’Huile de la Connaissance, oints de l’Huile de la Connaissance - Et, en
étant oints de Mon Huile, ils ont le Vin de la joie,- oh, le Vin des Sept Tonnerres ! - parce qu’ils connaissent
Ma Parole de promesse.
Ils ont la Connaissance. Comment allez-vous briser cela ? Vous ne le pouvez pas. « Je les ressusciterai. »
S’ils s’endorment, s’ils meurent, ils sortiront dans la Résurrection. Ils s’en vont étant oints de l’Huile et du
Vin, ils ressusciteront avec l’Huile et le Vin. Et vous avez peur ? De quoi avez-vous peur ? Amen.
Vous avez un cancer : Dieu ne fait que vous tester. Vous avez un mauvais coeur : Dieu ne fait que vous
tester. Vous avez le diabète : Dieu vous teste pour voir si vous pouvez le supporter. Ne t’inquiète pas, Frère
Freddy, tout est terminé. Amen, gloire à Dieu, amen. C’est fini ! Quand est-ce que ce fut fini ? Au calvaire !
Au calvaire, ce fut fini pour toujours. Oh !
Parce qu’ils connaissent Ma Parole de promesses. Je les ressusciterai. Ne leur fais pas de mal. N’essaye pas
de les conduire dans la confusion. Il vaudrait mieux accrocher une meule à votre cou plutôt que de toucher à
l’un de Mes oints. »
Oh gloire à Dieu, Frère ! Nous avons quelqu’un avec nous. Eloignes toi d’eux. Si vous ne les croyez pas,
laissez-les tranquilles, ne dites rien. Si vous ne le croyez pas, sortez ! Mais ne prononcez pas une parole
contre cela. Ne blasphémez pas contre les oeuvres du Saint-Esprit, sinon, il ne reste rien pour vous. Oh,
gloire à Dieu. Nous sommes de retour à la Parole maintenant.
Il confirme Sa Parole, et L’exécute. Ils le savaient - Ils savaient qu’ils ressusciteraient. Voici que vient le
cavalier au cheval noir, maintenant.
Oh, Gloire à Dieu ! Puis-je avoir le pianiste ? Merci Seigneur. L’aimez-vous, les amis ? Oh, rentrez chez
vous et écoutez le « Troisième Sceau » et le « Quatrième Sceau » à nouveau. Il y a juste ici une partie que je
désire vous lire. Et puis nous allons nous lever, chanter et nous rentrerons chez nous en poussant des cris et
en louant Dieu. Amen. Oh là là ! Aux pages 8 et 9 ici :
Maintenant comme l’Huile symbolise le Saint-Esprit, alors nous voyons que l’Huile et le Vin sont connectés
à l’adoration. - J’enfonce le clou voyez-vous - c’est toujours connecté dans l’adoration. Et le vin, je voulais
dire ce qui vient vers moi, c’est que le vin le symbolise - il a la puissance de la stimulation par la révélation.
Et nous sommes dans l’Âge de l’Aigle, où cela doit être révélé. A qui ? A qui Il veut ! « Mais un tel est allé
à la chasse… » Non ! C’est à qui Il veut. « Mais celui-là n’était pas là… » Et vous savez, les gros coups.
C’est à qui Il veut. « Mais je pensais que Frère tel-et-tel, il était là toutes ces années-là ! » Non. C’est à qui Il
veut. Alléluia ! Oh là là !
Je remercie Dieu pour la Parole, et non pas ce qu’ils disent et ce qu’ils pensent.
C’est toujours connecté dans l’adoration et le Vin, j’ai dit, qui vient vers moi, le vin symbolise que c’était la
puissance de stimulation par la Révélation. C’est lorsque que quelque chose est révélé. Cela donne de la
stimulation au croyant parce que c’est présenté par révélation. C’est quelque chose que Dieu a dit. C’est un
mystère. Vous ne pouvez pas le comprendre. Et après un temps…
N’est-ce pas merveilleux ? C’est un mystère. Ne vous grattez pas la tête et ne vous emportez pas. Restez
tranquille. Gardez la Foi. N’explosez pas. Une grenouille qui mange de la chevrotine ? Expression à
vérifier : A bullfrog eating buckshot ??? Gardez la foi, la paix. Amen. Une douce paix qui descend. Amen,
voyez-vous ?
C’est lorsque quelque chose est révélé. Cela donne la stimulation au croyant. Parce que s’est présenté par
révélation voyez-vous ? Cela doit vous être révélé. C’est une chose que Dieu a dit. C’est un mystère. Vous
ne pouvez pas le comprendre. Et alors, après un moment, Dieu descend, et le révèle, et ensuite, Il le
confirme.
Oh, n’est-ce pas merveilleux ? Maintenant souvenez-vous, si la vérité est révélée, la vérité est aussi
confirmée. - Oh, saisissez-le New York ! Dois-je le lire encore ? - Souvenez-vous. Si la vérité est révélée, la
vérité est aussi confirmée.
Eh bien, ensuite est-ce que cela a été confirmé ? Quand ? Le 23 février. « Oh, je n’ai pas… » Non, c’est
confirmé. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’avoir une nouvelle peau avec de l’Huile. Voilà tout. Sans
s’imaginer quoi que ce soit. Non. Mourrez simplement à vous même. La mort d’un grain de blé. Voilà tout.
Voyez ?
Peu importe l’intelligence de la personne, combien il peut être brillant dans son esprit, si Dieu n’appuie pas
ce qu’il dit, il y a quelque chose qui ne va pas. C’est juste. Parce que c’est la parole.
Vous-y voilà, voyez-vous ? Oh la là ! Maintenant, j’ai terminé. Maintenant la puissance, à la page 10, je
termine.
Maintenant la puissance de révélation apporte la stimulation aux croyants, par la puissance du vin. Le vin
naturel est là pour stimuler. C’est pour amener une personne qui est déprimée dans la stimulation.
Oh là là ! Vous êtes venu ici dimanche matin, vous rassembler dans le sous-sol. Vous montez ici, prenez
votre Bible, et puis vous circulez, et vous venez là étant déprimé. Comment allez-vous recevoir quelque
chose comme cela ? Je vous observe le dimanche matin et le mercredi soir. Il y en a un petit peu plus après,
parce que vous avez terminé, mais avant, je ne le vois tout simplement pas. Je ne
peux pas voir cela, cet écran de T.V. allumé, et Frère Joey à la chair, et quelqu’un en train de parler là.
A partir de maintenant, vous les huissiers, quand vous verrez Frère Joey à l’écran, dites-leur de se taire.
Vous êtes dans la maison de Dieu. A partir de maintenant, Frère Franck et Nino, à partir de ce soir, dites-leur
de se taire, de garder le silence. « Chut, Frère ! » D’une gentille manière, dans l’amour. « Chut ! La réunion
a commencé. Frère Joey est là, vous savez ! En train de prier. » Et ainsi de suite, voyez-vous. La réunion a
commencé. Ceci est la maison ‘Jehovah Shama’. Ne courrez pas et ne bavardez pas là-haut, et aussi en bas.
Oh, oui Monsieur ! Alors, chacun peut venir dimanche matin. Vous vous glissez là, vous accrochez votre
manteau, et hop vous montez. Et quelque soit la chose que vous désiriez dire, dites-le au téléphone après, ou
la semaine suivante. Mais venez ici pour adorez Dieu. Accrochez votre manteau. Ne vous occupez pas des
bébés ; laissez les bébés tranquilles. Voyez ? Montez et asseyez-vous.
Et les huissiers ont l’autorité de vous dire de vous taire. Lorsque vous voyez Frère Joey sur cet écran là-bas,
ça y est. Nous sommes en service. Dieu est en train d’agir. Il pourrait guérir quelqu’un avant la réunion.
Amen. Oui monsieur. Vous l’avez déjà vu. Il est ici maintenant. Oh, gloire au Seigneur !
Vous voyez cela amène une personne qui est toute déprimée dans la stimulation. Il y a une puissance de
révélation de la Parole qui donne de la stimulation, de la joie au croyant, une stimulation de satisfaction.
Vous y voilà, la satisfaction. J’étais dans le monde, je n’étais pas satisfait. Je jouais au ballon, je n’étais pas
satisfait. Le Whisky, je n’étais pas satisfait. Ceci, cela, je n’étais pas satisfait. J’ai trouvé Jésus, je suis
satisfait. Satisfait ! Oh, je pourrais prêcher un message sur la satisfaction. Après quinze minutes, et puis faire
descendre le Saint-Esprit. Bing, et nous sommes partis. Oui Monsieur ! Satisfait ! Vous y voilà.
Ainsi, vous voyez quelqu’un ici, eh bien, vous avez besoin de Christ. Qui est tout déprimé, il y a quelque
chose qui ne va pas. Vous avez besoin de Christ. Il vous changera. Oh, c’est cela, c’est la Parole, oui
Monsieur. Eh bien maintenant, voyez-vous…
C’est la puissance de la révélation, la stimulation qui est confirmée, prouvée. C’est ainsi dans les Écritures et
cela doit être dans les Écritures. Et nous voulons nous y référer comme étant le Vin nouveau. Nous nous y
référons toujours comme cela : « Ceux-ci sont ivres de vin nouveau. » Le Vin spirituel. Je pense que la
meilleure interprétation serait : « de Vin spirituel ». Comme le vin naturel se révèle dans une puissance de
stimulation, de même le Vin nouveau, lorsqu’Il révèle la Parole de Dieu qui est Esprit.
La Parole, ceci est la Parole, cela c’est l’Esprit. Alors, le Saint-Esprit au sommet, la Charité est descendue
dimanche et a révélé cela. Ainsi, l’Esprit est la Parole, et la Parole est l’Esprit. Mais tout ce que le Saint-
Esprit a fait pour égarer les Pentecôtistes, ceux qui parlent en langues. S’il était tombé en 1966, ils auraient
été heureux, ils auraient parlé en langues, partout ici. Ainsi, le Saint-Esprit – whouw - dans la Parole. Et tous
les Pentecôtistes se sont enfuis parce qu’ils n’ont pas pu démarrer, vous savez. Ajuster leurs manteaux et
leurs robes, se préparer à parler en langues. Vous pouvez les observer devenant tout excités. Vous voyez ce
que je veux dire maintenant ?
Mais vous, vous étiez assis-là dans la Parole. C’était le Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit, la Parole. Et les
Pentecôtistes se sont enfuis. Huch ! Partis. Parce qu’ils
veulent entrer dans l’Esprit. « Cet endroit est mort, il n’y a que la Parole. » C’est l’Esprit !
Saint Jean 6 : 63 : « Mes Paroles sont Esprit et elles sont Vie. »
Oh, Amen. Et la vie est dans le Vin nouveau. Amen. Et l’Esprit est l’Huile. Et la vie est la vie dans le Vin,
qui fermante qui bouillonne. Amen, voyez-vous ? Oui Monsieur.
Comme le vin naturel se révèle dans la puissance stimulée, de même le nouveau Vin se révèle comme Il
révèle la Parole de Dieu qui est Esprit. Voyez-vous ? La Parole Elle-même est Esprit. Croyez-vous cela ?
Saint Jean 6, la même écriture ici : « C’est l’Esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien. Les Paroles que je
vous dis, elles sont Esprit et elles sont Vie. » La Parole Elle-même est Esprit. C’est l’Esprit sous forme de
Parole.
Voici la Parole : la Foi, la Vertu, la Connaissance, la Tempérance, la Patience, la Piété et l’Affection
fraternelle, c’est la Parole sous forme d’Esprit. Je veux dire, c’est l’Esprit sous forme de Parole, cette partie
du Saint-Esprit en tant que Tonnerres dans les Sept Âges de L’Eglise. L’Esprit sous forme de Parole. S’ils
ne peuvent pas recevoir la Parole, ils ne Lui appartiennent pas. Il n’y a rien là, pas d’élection. Voyez-vous ce
que c’est ? Voyez-vous maintenant le message de Malachie4 ? Il les a balancés pour voir s’ils viendraient à
la Parole. S’ils ne viendraient pas aux balbutiements, toutes sortes de balbutiements. Vous savez, toutes les
bonnes sensations, et tout, oui monsieur.
Maintenant, nous avons le Vin, Frères. Nous voici maintenant. Toute la joie est ici maintenant, oui
Monsieur.
La Parole Elle-même est Esprit, et Elle est Esprit sous forme de Parole. Et alors, vous voyez quand Elle est
vivifiée, ou amenée à la vie, l’Esprit de la Parole commence à oeuvrer et à agir.
Oh, l’Esprit du Seigneur a commencé à agir sur notre soeur Béatrice là-bas. L’Esprit de la Parole est entré en
action sur elle. Amen. L’Esprit de la Parole est entré en action sur vous et aussi votre fils. L’Esprit de la
Parole. Amen ? L’Esprit de la Parole est tombé sur Soeur Mc Donald. Un Frère ici, et tous les autres là,
l’Esprit de la Parole. Amen. Le Saint-Esprit de la Parole est tombé sur eux. Le Voyez-vous maintenant ?
Parce que vous voyez, regardez ici, une pensée doit être une pensée avant d’être une Parole. Et alors,
lorsqu’une pensée est présentée c’est une Parole, voyez-vous ? Maintenant, Ceci est la pensée de Dieu, qui a
été placée dans la Parole. Alors quand nous la recevons de Lui, cela devient une Parole. Dieu l’a révélé à
Moïse. Moïse l’a parlée et c’est arrivé. - Vous y voilà – Tout est là, voyez-vous ? C’est cela quand cela vient
réellement de Dieu. Maintenant nous voyons que cela stimule, donne de la joie parce que c’est la Parole de
Dieu. Et le Vin nouveau, le Vin nouveau stimule quand il révèle la Parole. Alors cela apporte la joie, parfois
au-delà de toute mesure.
Oh, ne L’aimez-vous pas, les amis ? Oh, gloire à Dieu. Le Message et le Messager sont un. Je dis ce soir.
Gloire à Dieu, que la Charité est ici. La Mécanique et la Dynamique sont ensemble. Le Messager et le
Message sont le même. Le croyez-vous maintenant, les amis ? Je dis : maintenant ! Gloire à Dieu. Nous
voyons ce soir que Sa Présence est confirmée, elle est confirmée. Nous avons les signes du vent qui passe
dans l’allée, des lèvres balbutiantes, des guérisons. Amen.
« Eh bien, que se passe-t-il, Frère Coleman ? » Sa Présence est ici. Jéhovah Shama est revenu dans Son
Temple. Christ est dans Son Temple. Soudainement, Il est entré dans Son Temple, dimanche. Il est descendu
l’allée, dimanche. Il est ici !
Ce dont Malachie4 a parlé est ici maintenant. Oh, cela va continuer jusque dans la Résurrection parce que
vous avez osé croire qu’Il reviendrait avant la Résurrection. Il est revenu ! Peu importe ce qu’ils disent dans
ce Message. J’accepterai ce qui est arrivé dimanche, plutôt que ce qu’ils pensent. Amen. J’accepterai ce qui
est arrivé ici dimanche, plutôt que ce qu’ils disent, leur interprétation de ce qu’ils cherchent. J’accepterai
Jéhovah Shama car Il est ici maintenant. Gloire à Dieu. Il L’a prouvé, Il Le prouvera toujours. Il confirmera
Sa Parole.
Tout est prêt pour nos nouvelles peaux. La Sainte Décence est ici, amen. Toutes choses sont prêtes pour
vous. Le Vin nouveau est ici. Il ne vient pas, il est ici, amen. La Présence du Roi est ici. Soyez remplis de
prières. Tout peut arriver. Avez-vous entendu ce que j’ai dit ? Tout est prêt à arriver. Ce soir, dimanche,
quand vous viendrez mercredi, tout peut arrivez. Gloire à Dieu. Si je crois dimanche ici, que des guérisons
peuvent éclater ici… je veux dire les véritables ; les sourds et les muets, et l’oeil aveugle de mon épouse, et
les autres, cela peut arriver à n’importe quel moment. Cela peut arriver ce soir. Je suis tellement ivre de la
stimulation de la révélation que je parle comme un fou. Oui monsieur !
Ne voyez-vous pas les gens charnels dans le monde, quand ils se rassemblent après une longue journée de
travail, le vendredi soir ? Ils s’asseyent ensemble et ils commencent à verser des boissons et ils sont tout
stimulés. Et n’importe quel désaxé ou vulgaire commence à raconter des plaisanteries, et même s’il y a un
autre gars qui ne parle à personne, eh bien, c’est lui qui deviendra le plaisantin de la soirée.
Eh bien, Dieu a du nouveau Vin également. Ainsi, vous êtes venus dimanche, vous vous sentiez mal. Et
quelque chose est arrivé dans le métro, dans le bus. Votre mari a dit telle et telle chose, votre femme a dit
cela. Venez ici dimanche, nous avons du Vin nouveau pour vous. Amen. C’est ici ! Oh, la puissance de
l’ancien temps ! Gloire à Dieu.
Tenons-nous debout et chantons « la Puissance de l’ancien temps ». Page 136, et nous terminerons. La
Puissance de l’ancien temps ne vient pas, elle est ici. Numéro 136 dans vos brochures. Amen. L’aimez-
vous ? Oh, gloire à Dieu. Le Roi est ici. Il est ici, Frère Kurt, finalement. Nous avons attendu longtemps,
mais Il est ici.
L’assemblée chante « La Puissance de l’ancien temps »
Croyez-vous cela ? Gloire à Dieu ! Croyez-vous qu’Il est ici ? Le voyez-vous descendre ici, vague après
vague, avec l’onction ? Frères, venez ici dimanche avec votre foi ointe comme cela, ointe avec la
Connaissance, qu’Il est le Même aujourd’hui, hier et pour toujours. Regardez notre soeur Madeleine se tenir
là. Elle a eu sa Foi ointe. Sa grand-mère qui meurt d’un cancer. La famille savait où envoyer quelqu’un de
mourant, les envoyer vers des croyants un peu fous qui croient Malachie4. Si notre Dieu a pu guérir un
opossum, que fera-t-Il pour notre famille ? Ainsi, Soeur Madeleine a été ointe de Connaissance. C’est
pourquoi elle savait que lorsque l’omnipotence parle, le miraculeux s’accomplit. Ainsi, elle et son mari sont
venus prier pour la grand-mère. Et la grand-mère est maintenant dans son bon sens. Elle est guérie. Oh, et
tellement d’autres. Gloire à Dieu.
Soeur Reina : la Parole a été prononcée au téléphone, elle est guérie. La fille de Frère Dillard, sourde, ses
oreilles se sont ouvertes par les Tonnerres. La petite Rebecca, ‘l’Épouse’. Nous y sommes, les amis. Le
temps le plus formidable du monde est ici. Cela a éclaté à New York City. On ne peut pas le retenir. Alléluia
! Oh, le diable ne peut pas le faire. C’est ici, gloire à Dieu ! Il ne vient pas, Il est là. Vous avez cette Foi.
Vous L’avez vu revenir. Dix ans après Malachie4, Il est
revenu. 2Pierre 1 de 5 à 7 est ici. Cela a été oint. C’est stimulé par la révélation. Et quand c’est révélé, c’est
aussi confirmé avec la satisfaction.
La satisfaction ! Maintenant ne le manquez pas, Il est ici maintenant. Il vous a montré quelques signes : le
vent, les lèvres qui bégaient. Si vous savez qu’Il est ici, Il accomplira le reste d’Actes 2, le reste du Livre des
Actes. Il va guérir. Maintenant souvenez-vous, la Vie doit venir premièrement. Ce doit être la Vie. Et
revenez mercredi et prouvez que c’est la vie. Alors, Ses signes suivront la Vie. Alors, tout pourra arriver ici
parce que la Vie sera là. Et je vous promets, par une promesse de Dieu par le Message de Malachie4, que si
vous voulez nettoyer vos vies et abandonner le monde, Frères, ce Vin nouveau que vous avez senti ici, va
vous faire tomber par terre sous les bancs là-bas.
Vous ne devrez pas me demander si vous avez le Saint-Esprit, vous le saurez. Vous le saurez, oui Monsieur.
Et je n’ai jamais eu à le demander à personne. Quand je pense à quand je L’ai reçu, j’ai commencé à
décoller à nouveau. Que le Seigneur vous bénisse !