Vous êtes sur la page 1sur 314

Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise

Communication Server
Système OXE : Manuel d'installation logicielle

Version 12.3 - Octobre 2019


8AL91032FRAJ Ed. 02
Mentions légales
Le nom et le logo d'Alcatel-Lucent sont des marques commerciales de Nokia utilisées sous licence par
ALE. Pour en savoir plus sur les marques utilisées par les sociétés affiliées de la Holding ALE, veuillez
consulter : www.al-enterprise.com/fr-fr/documentation-juridique/marques-copyright. Toutes les autres
marques sont la propriété de leurs titulaires respectifs.
Ni la Holding ALE ni ses sociétés affiliées ne peuvent être tenues responsables de l'éventuelle
inexactitude des informations contenues dans ce document, qui sont sujettes à modification sans
préavis.
© 2019 ALE International. Tous droits réservés. www.al-enterprise.com/fr-fr

Avertissement
Bien que des efforts aient été faits pour vérifier l'exhaustivité et l'exactitude des informations contenues
dans cette documentation, ce document est fourni « tel quel ». Pour obtenir des informations plus
précises sur l'intercompatibilité, les limites du produit, la politique logicielle et la liste des fonction,
veuillez vous référer aux documents précis publiés sur le site web Business Partner.
Dans l'intérêt du développement continu des produits, ALE International se réserve le droit d'apporter
des améliorations à ce document et aux produits qu'il décrit, à tout moment et sans préavis ni
obligation.

Le marquage CE indique que ce produit est conforme aux Directives du Conseil ssuivantes :
• 2014/53/EU pour équipement radio
• 2014/35/EU et 2014/30/EU pour les équipements autres que radio (y compris les équipements de
terminaux de télécommunication câblés)
• 2014/34/EU pour équipement ATEX
• 2011/65/UE (RoHS)
• 2012/19/EU (WEEE)
Sommaire
Système OXE : Manuel
d'installation logicielle

Chapitre 1
Documents de référence

Chapitre 2
Généralités sur le BootDVD

Chapitre 3
Installation du Communication Server

3.1 Présentation de l'installation du logiciel ...........................................................18


3.1.1 Organisation du disque dur du serveur de communication............................................18
3.1.2 Environnement d'installation du logiciel................................................................................... 18
3.1.3 Organisation du logiciel....................................................................................................................19
3.1.4 Procédures d'installation sur le disque dur.............................................................................21
3.2 Outil Enterprise PC Installer........................................................................................... 23
3.2.1 Introduction............................................................................................................................................ 23
3.2.2 Recommandations avant l'installation...................................................................................... 23
3.2.3 Installation...............................................................................................................................................23
3.2.4 Interactions avec le pare-feu......................................................................................................... 24
3.2.5 Opérations disponibles.....................................................................................................................24
3.2.6 Désinstallation...................................................................................................................................... 31
3.3 Installation standard du Communication Server........................................32
3.3.1 Présentation de la version logicielle.......................................................................................... 32
3.3.2 Présentation de l'installation standard...................................................................................... 32
3.3.3 Exigences d'installation standard du serveur de communication................................32
3.3.4 Vérification de la version BIOS.................................................................................................... 33
3.3.5 Création d'un projet de déploiement du serveur de communication via S.O.T.... 34
3.3.6 Déploiement du projet Serveur de communication (amorçage réseau).................. 38
3.3.7 Progression de l'installation standard....................................................................................... 42
3.3.8 Configuration des règles de mots de passe du serveur de communication.......... 42
3.3.9 Vérification de l'installation du serveur de communication (fichiers journaux)..... 43

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 3/314
Sommaire
Système OXE : Manuel
d'installation logicielle

3.4 Installation du Communication Server en environnement KVM


......................................................................................................................................................................44
3.4.1 Environnement KVM..........................................................................................................................44
3.4.2 Installation du serveur FlexLM pour KVM...............................................................................45
3.4.3 Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle KVM......................50
3.5 Installation du Communication Server en environnement
VMware ESXi.................................................................................................................................. 61
3.5.1 Environnement VMware ESXi...................................................................................................... 61
3.5.2 Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle VMware ESXi.. 64
3.5.3 Installation des outils VMware sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise......72
3.5.4 Installation du serveur FLexLM pour VMware ESXi.......................................................... 81
3.5.5 Annexe................................................................................................................................................... 101
3.6 Communication Server Installation en Hyper-V Environment ...103
3.6.1 Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour Hyper-V.............. 103
3.6.2 Installation de Windows Server sur le serveur................................................................... 103
3.6.3 Configuration du client Hyper-V sur l'ordinateur................................................................ 104
3.6.4 Lancement et configuration du Hyper-V Manager sur l'ordinateur...........................105
3.6.5 Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via S.O.T................................. 106
3.6.6 Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur
physique Hyper-V..............................................................................................................................110
3.6.7 Configuration de QoS pour Hyper-V........................................................................................112
3.6.8 Configuration de la migration en direct de la machine virtuelle dans Hyper-V... 118
3.7 Installation du Communication Server à l'aide de la bi-partition
....................................................................................................................................................................174
3.7.1 Présentation.........................................................................................................................................174
3.7.2 Structure................................................................................................................................................ 175
3.7.3 Configuration minimale.................................................................................................................. 176
3.7.4 Déploiement d'un logiciel OmniPCX Enterprise sur une partition inactive........... 176
3.8 Téléchargement / Installation à distance......................................................... 180
3.8.1 Présentation du téléchargement/de l'installation à distance........................................180
3.8.2 Procédure............................................................................................................................................. 186
3.8.3 Maintenance........................................................................................................................................ 194
3.9 Swinst................................................................................................................................................. 195
3.9.1 Présentation de swinst................................................................................................................... 195
3.9.2 Accès et opération............................................................................................................................196

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 4/314
Sommaire
Système OXE : Manuel
d'installation logicielle

3.10 Procédure d'arrêt/de redémarrage du serveur de


communication.......................................................................................................................... 214
3.10.1 Présentation générale.....................................................................................................................214
3.10.2 Procédure d'arrêt/de redémarrage de l'Appliance Server.............................................215
3.10.3 Procédure d'arrêt/de redémarrage de la machine virtuelle.......................................... 215

Chapitre 4
Generic Appliance ServerInstallation

4.1 Présentation..................................................................................................................................217
4.1.1 À propos de ce chapitre.................................................................................................................217
4.1.2 Description de Generic Appliance Server.............................................................................217
4.1.3 Environnement Generic Appliance Server........................................................................... 217
4.1.4 Licences.................................................................................................................................................219
4.2 Procédure d'installation.................................................................................................... 220
4.2.1 Collecte des informations nécessaires...................................................................................220
4.2.2 Vérification de la configuration BIOS...................................................................................... 220
4.2.3 Vérification du matériel, des fichiers ISO et des licences............................................. 222
4.2.4 Installation de SUSE Linux Enterprise Server sur le serveur hôte........................... 223
4.2.5 Obtention de l'ALUID et publications sur eLP.....................................................................227
4.2.6 Installation du serveur Generic Appliance Server.............................................................228
4.3 Configuration liaison Ethernet................................................................................... 243
4.3.1 Présentation de la procédure......................................................................................................243
4.3.2 Configuration d'une interface de liaison comprenant toutes les interfaces
Ethernet................................................................................................................................................. 243
4.3.3 Inclusion de l'interface de liaison dans l'interface de pont par défaut (br0)......... 245
4.4 Configuration du balisage VLAN..............................................................................246
4.5 Maintenance..................................................................................................................................247
4.5.1 Vérification de la compatibilité du système.......................................................................... 247
4.5.2 Affichage de la version Generic Appliance Server........................................................... 247
4.5.3 Arrêter et redémarrer les machines virtuelles.....................................................................247
4.5.4 Gestion du serveur Flex-LM........................................................................................................ 248

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 5/314
Sommaire
Système OXE : Manuel
d'installation logicielle

4.5.5 Sauvegarder et redémarrer les machines virtuelles........................................................ 248


4.5.6 Réamorçage ou arrêt du serveur.............................................................................................. 249
4.5.7 Modification de l'adresse IP du serveur................................................................................. 249
4.5.8 Rehosting..............................................................................................................................................249
4.5.9 Mise à niveau de OmniPCX Enterprise et OXE-MS........................................................249
4.5.10 Signalement d'un problème......................................................................................................... 249
4.5.11 Procédure de désinstallation....................................................................................................... 250

Chapitre 5
Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

5.1 Installation d'OXE Media Services..........................................................................251


5.1.1 Présentation OXE-MS.................................................................................................................... 251
5.1.2 Présentation générale de l'installation d'OXE-MS............................................................ 255
5.1.3 Exigences de la machine virtuelle OXE-MS........................................................................ 255
5.1.4 Présentation de la procédure d'installation d'OXE-MS.................................................. 257
5.1.5 Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise............................ 257
5.1.6 Génération de la machine virtuelle d'OXE-MS via S.O.T..............................................261
5.1.7 Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur le serveur physique cible..... 264
5.1.8 Remplacement d'une machine virtuelle Red Hat existante par une nouvelle
machine virtuelle SUSE................................................................................................................. 273
5.2 Installation du serveur OST...........................................................................................274
5.2.1 Présentation de l'OST.....................................................................................................................274
5.2.2 Conditions préalables à l'installation de l'OST....................................................................274
5.2.3 Installation du logiciel OST via S.O.T......................................................................................274

Chapitre 6
Annexes

6.1 Création d'une machine virtuelle sur VMware ESXi.............................. 277


6.1.1 Création d'une machine virtuelle VMware à l'aide du client VMware vSphere.. 277

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 6/314
Sommaire
Système OXE : Manuel
d'installation logicielle

6.1.2 Création d'une machine virtuelle VMware à l'aide du client Web vSphere.......... 295
6.2 Création d'une machine virtuelle sur KVM..................................................... 304
6.3 Création d'une machine virtuelle sur Hyper-V............................................ 309

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 7/314
Chapitre

1 Documents de référence

La documentation OmniPCX Enterprise englobe les documents répertoriés dans le tableau suivant :

tableau 1.1 : Documentation OmniPCX Enterprise

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[1] Services système 8AL91000xxyy


Résumé : ce document offre une présentation de l'architecture, des to-
pologies ainsi que de la duplication des serveurs du système. Il décrit
comment mettre en œuvre la synchronisation et des raccordements
spécifiques, ainsi que les licences, les temporisations, les guides vo-
caux (et la musique d'attente), les langues et les date et heure.

[2] Outils de gestion 8AL91002xxyy


Résumé : ce document décrit comment configurer les droits d'accès au
système par l'application de gestion, comment mettre en œuvre une
configuration par domaine et comment traduire les chaînes affichées
sur les postes téléphoniques, et les applications OmniPCX Enterprise
spécifiques.

[3] Services utilisateur 8AL91003xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre des fonction-
nalités téléphoniques de base telles que le va-et-vient et le transfert,
ainsi que des fonctionnalités de collaboration plus avancées telles que
l'interception d'appel, les téléconférences et les postes tandem. Cha-
que fonctionnalité est présentée dans un différent chapitre et offre une
description, la configuration nécessaire et, si besoin est, une descrip-
tion de son fonctionnement.

[4] Services d'opérateur 8AL91004xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre une console
opérateur. Il donne également le détail de la fonctionnalité de standard
automatique intégré et les configurations spécifiques pour les consoles
opérateurs.

[5] Réseaux publics 8AL91005xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour confi-
gurer et mettre en œuvre les accès à des réseaux publics.

[6] Réseaux privés 8AL91006xxyy


En résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour
configurer et mettre en œuvre les réseaux d'OmniPCX Enterprise, y
compris la synchronisation QSIG et PCX.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 8/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[7] Réseaux IP-PCX 8AL91007xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour confi-
gurer et mettre en œuvre les réseaux IP. Il couvre la redondance IP, la
supervision de la qualité, SNMP, la sécurité et les authentifications.

[8] Messagerie vocale 8AL91008xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre et configurer
le service de messagerie vocale 4645 natif dans IMAP ou VPIM. Il dé-
crit également comment centraliser la messagerie vocale pour plu-
sieurs nœuds et comment mettre en œuvre un système de messagerie
vocale externe.

[9] Mobilité 8AL91009xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour les
postes DECT et comment mettre en œuvre et configurer chaque servi-
ce. Ce document couvre également les différentes façons pour les pos-
tes GSM d'utiliser les services OmniPCX Enterprise et la mise en œu-
vre de la recherche des utilisateurs autorisés.

[10] Applications générales 8AL91010xxyy


Résumé : ce document décrit comment les utilisateurs peuvent accéder
à des applications externes via un Presentation Server. Il donne égale-
ment des détails sur la façon dont la distribution des appels peut être
contrôlée précisément ou restreinte temporairement pour les appels ex-
ternes ou au sein d'un groupe particulier d'utilisateurs. La configuration
pour le filtrage des appels entrants est également présentée. Enfin, ce
document couvre comment partager un OmniPCX Enterprise entre dif-
férentes entreprises et comment mettre en œuvre des fonctions de me-
sure, afin de surveiller et de contrôler les coûts des appels.

[11] Hôtel / Hôpital 8AL91016xxyy


Résumé : ce document décrit les opérations et la configuration de la
fonctionnalité hôtelière intégrée à l'OmniPCX Enterprise. Et donne des
détails sur les différentes configurations, par chambre ou par client, et
la façon de raccorder le système à une application hôtelière externe.

[13] Maintenance 8AL91011xxyy


Résumé : ce document donne le détail de la syntaxe et le résultat des
commandes de maintenance les plus courantes. Il donne également le
détail de la gestion des incidents et des alarmes, ainsi que SNMP. Il
couvre les fonctionnalités de maintenance à distance et les opérations
des postes dédiés aux alarmes.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 9/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[14] Sécurité 8AL91012xxyy


Résumé : ce document comprend une description détaillée sur les me-
sures nécessaires pour assurer la sécurité du système la plus élevée.
Les directives et détails de configuration sont fournis pour couvrir tous
les détails de ce problème très sensible.

[15] PWT 8AL91019xxyy


Résumé : ce document décrit la mise en œuvre et la configuration des
postes mobiles qui utilisent le protocole PWT dans un environnement
OmniPCX Enterprise.

[16] Cartes matérielles système Crystal 8AL91020xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes systèmes disponibles dans le package matériel Crystal. Un gui-
dage visuel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi
que des raccordements, est inclus.

[17] Cartes matérielles Crystal 8AL91021xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes d'interfaces disponibles dans le package matériel Crystal. Ces
cartes permettent la mise en œuvre des interfaces T0/S0, DECT, des
terminaux analogiques, des accès au réseau public, de différents
nœuds OmniPCX Enterprise et des communications IP. Un guidage vi-
suel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi que des
raccordements, est inclus.

[18] Cartes matérielles communes 8AL91022xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes disponibles dans le package matériel Common. Chaque carte
est décrite individuellement. Un guidage visuel des raccordements est
inclus pour chaque carte.

[19] Câbles 8AL91023xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes disponibles pour les cartes d'interfaces matérielles Crystal. Les
longueurs maximales sont indiquées pour chaque type de câbles.

[20] Postes dédiés 8AL91024xxyy


Résumé : ce document fournit une description détaillée des postes pro-
priétaires et des postes génériques (y compris les postes industriels),
disponibles pour l'OmniPCX Enterprise. Ces postes téléphoniques peu-
vent être TDM, IP ou mobiles. L'ergonomie, les contraintes environne-
mentales, l'alimentation, l'initialisation et la configuration sont expli-
quées pour chaque poste.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 10/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[21] Adaptateurs TA et TSC 8AL91025xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des adaptateurs
disponibles pour V24, CTI, S0 et périphérique analogique. Un guidage
visuel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi que des
raccordements, est inclus.

[22] Équipement complémentaire 8AL91026xxyy


Résumé : ce document décrit les périphériques à raccorder disponibles
pour les périphériques externes, ainsi que les interfaces V24, le boîtier
Tie Line Filter et les bases IBS pour le roaming DECT.

[23] Manuel d'installation du matériel commun 8AL91027xxyy


Résumé : ce document donne le détail de ce qui est nécessaire pour
installer le système matériel Common. Des recommandations sur les
meilleures situations environnementales sont données ainsi que les
spécificités du système. La procédure d'installation donne le détail de
l'assemblage, des raccordements internes, des raccordements exter-
nes, des alimentations électriques et des opérations de maintenance
de premier niveau.

[24] Manuel d'installation du matériel Crystal 8AL91028xxyy


Résumé : ce document présente différents chapitres pour chaque cof-
fret matériel Crystal disponible. Des recommandations sur les meilleu-
res situations environnementales sont données ainsi que les spécifici-
tés du système et les diagrammes de câblage avec un guide visuel
pour mettre en œuvre les raccordements.

[25] Manuel d'installation d'Appliance Server 8AL91029xxyy


Résumé : ce document offre toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un Appliance Server, avec ou sans alimentation sans
coupure. Les spécifications techniques et les compatibilités des ver-
sions logicielles sont fournies pour chaque matériel disponible.

[26] Manuel d'installation de Blade Center 8AL91030xxyy


Résumé : ce document fournit toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un Blade Center, remplacer jusqu'à quatorze ser-
veurs différents, dans un réseau OmniPCX Enterprise, offrir des instal-
lations de maintenance et de redondance. Une procédure d'installation
précise est incluse. Il donne le détail sur la façon de télécharger un logi-
ciel système et de mettre à jour le micrologiciel.

[27] Manuel d'installation d'un PCX sur rack standard 8AL91031xxyy


Résumé : ce document offre toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un OmniPCX Enterprise matériel Crystal sur des cof-
frets standards. Il donne le détail du câblage, de l'alimentation électri-
que ainsi que des recommandations sur des kits de réparation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 11/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[28] Manuel d'installation du logiciel 8AL91032xxyy


Résumé : ce document donne le détail des partitions et des répertoires,
ainsi que de leur contenu nécessaire pour les opérations système. Il
décrit les différents procédures disponibles pour déployer le logiciel, sur
site ou à partir d'un emplacement distant, sur un environnement physi-
que ou virtuel.

[29] ALEDS 8AL90508xxyy


Résumé : ce document décrit la mise en œuvre de cet outil de déploie-
ment dans les diverses topologies compatibles. Ce document com-
prend les exigences et les procédures pour l'installation de chaque logi-
ciel, parmi lesquels l'OmniPCX Enterprise. Les déploiements et les mi-
ses à jour de logiciels sont expliqués pour les machines physiques et
virtuelles.

[30] Gestion client via mgr 3EU19871xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment raccorder, confi-
gurer les menus et naviguer avec ces outils de gestion d'interface tex-
tuelle. Il offre des informations sur les configurations de base, tels que
la création des utilisateurs, les numéros abrégés, le répertoire, la caté-
gorie d'exportation téléphonique ou la modification des coûts de taxa-
tion.

[31] Gestion client via 8770 8AL90615xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment raccorder au cli-
ent OmniVista 8770 et naviguer dans cette application GUI. Il dresse la
liste des configurations disponibles pour l'OmniPCX Enterprise et offre
des informations sur les configurations de base, telles que la création
des utilisateurs, les numéros abrégés, les services téléphoniques, les
postes d'alarme et l'annuaire.

[32] Alcatel-Lucent 4645 - Manuel administrateur 3EU19873xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment configurer et met-
tre en œuvre le système de messagerie vocale intégré à l'OmniPCX
Enterprise. Il donne également le détail de la procédure pour utiliser
des listes de distribution, explique comment créer des boîtes vocales (y
compris des boîtes vocales temporaires dans les environnements hô-
teliers/hospitaliers), configurer un standard automatique pour les appels
entrants ainsi qu'enregistrer et mettre en œuvre des annonces person-
nalisées.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 12/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[33] Taxation interne - Manuel administrateur 3EU19833xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment configurer et met-
tre en œuvre le système de mesure des coûts intégré à l'OmniPCX En-
terprise. Des procédures expliquent comment configurer les différents
types de communication (normale, entreprise et personnelle) et traiter
les enregistrements. Ce document donne également le détail sur la fa-
çon de surveiller les coûts des appels à partir du poste téléphonique.

[36] Console opérateur Alcatel-Lucent 4059 IP 3EU19877xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les opérateurs utilisant le poste IP 4059. Les procédu-
res de configuration sont également détaillées.

[37] Poste opérateur d'un téléphone Alcatel-Lucent IP Touch 4068 8AL90607xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les opérateurs utilisant le poste IP 4068, configuré
pour cette utilisation particulière. Les procédures de configuration de
base sont également détaillées.

[38] Alcatel-Lucent 4645 VMS - Manuel de l'utilisateur 3EU19583xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les utilisateurs du système souhaitant exploiter au
maximum cette messagerie vocale et personnaliser leurs annonces.

[39] Manuel Utilisateur Hôtel - Hôpital 3EU19837xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour le personnel hôtelier/hospitalier afin de configurer, de
modifier et de récupérer les enregistrements de taxation pour les clients
de leur établissement. La gestion du service de chambre et les procé-
dures de configuration de base sont également détaillées.

[40] Dongle IP / Raspberry for OpenTouch Suite 8AL90617xxyy


Résumé : ce document couvre le déploiement d'USB par le biais d'un
dongle IP avec les systèmes OmniPCX Enterprise pour prendre en
charge les déploiements du serveur Flex-LM. Les procédures expli-
quent comment installer le dongle, obtenir le micrologiciel et amorcer le
système.

[41] Manuel d'administration de NFC Extended OXE Mobility 8AL90614xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit la mise en œuvre de trans-
ferts d'appel transparents d'un périphérique à l'autre grâce à des éti-
quettes NFC. La génération d'étiquettes NFC est détaillée avec des
captures d'écran de l'application.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 13/314
Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[42] Manuel de l'utilisateur de NFC Extended OXE Mobility 8AL90613xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit la mise en œuvre de trans-
ferts d'appel transparents d'un périphérique à l'autre grâce à des éti-
quettes NFC. Les procédures pour lire les étiquettes NFC et les trans-
ferts d'appels sont fournies, et les paramètres de téléphone mobile né-
cessaires sont également détaillés.

[43] OmniVista 8770 Manuel Administrateur 8AL90703xxyy


[44] Manuel utilisateur d'une armoire SP0123 et spécifications techniques 8AL90637xxyy
[45] O.O.L. 8AL90559xxyy
Résumé : ce document décrit la mise en œuvre de cet outil de déploie-
ment dans les diverses topologies compatibles. Ce document com-
prend les exigences et les procédures pour l'installation de chaque logi-
ciel, parmi lesquels les solutions OpenTouch. Les déploiements et les
mises à jour de logiciels sont expliqués pour les machines physiques et
virtuelles.

[46] CCdistribution - Documentation système R10.x 8AL91301xxyy


[47] Présentation de Cloud Connect Operation (CCO) 8AL91354xxyy
[48] Gestion des accessoires du terminal ALE 8AL90373xxyy
[49] Description of IP flows in OmniPCX Enterprise solution 3BA290002903XX
ZZA

Dans le présent document, les références croisées sont identifiées par le numéro figurant dans la
première colonne dans le tableau ci-dessus.
Les numéros de référence sont indiqués dans la dernière colonne, xx correspondant au code de
langue du document et yy à l'édition incrémentée du document.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 14/314
Chapitre

2 Généralités sur le BootDVD

Le bootDVD est un logiciel destiné à être gravé sur un DVD de démarrage ou à être utilisé via une
machine virtuelle (format de fichier iso). Il contient principalement le système d'exploitation Suse Linux
Enterprise (anciennement Red Hat Enterprise Linux).
Son objectif est de pouvoir installer le système d'exploitation Suse Linux Enterprise et de préparer
l'installation d'un produit logiciel, tel que :
• OpenTouch
• OmniPCX Enterprise
• Generic Appliance Server
• OXE Media Services (OXE-MS)
• OST (OXE Signaling Translator 64 (OST64) ou Encryption Gateway (EGW))
La liste de produits est évolutive et peut inclure plus de produits.
Une fois la machine physique ou virtuelle démarrée sur le bootDVD, un menu apparaît à l'écran pour
installer le système d'exploitation Suse Linux Enterprise et préparer l'installation pour plusieurs
produits. L'installation du produit dépend du produit en lui-même et nécessite un logiciel
supplémentaire, tel que le Generic Appliance Server ou des fichiers iso OXE-MS. Reportez-vous à la
documentation système correspondante pour obtenir une description complète de l'installation du
produit. Consultez également la documentation système OpenTouch pour plus d'informations sur
l'utilisation de ce logiciel.
Les versions du bootDVD sortent régulièrement avec de nouvelles fonctionnalités, de nouveaux
produits, des correctifs de bogues et/ou de sécurité. Des informations sont fournies sur le portail
commercial ALE International.
Il est important de prendre en considération les compatibilités entre la version du bootDVD et le produit
en question. À partir de la version OmniPCX Enterprise R12.2 MD1 et ses produits associés, SEULE la
version SP3 de Suse doit être utilisée.
Pour mettre à jour les packages sur Suse ou un produit, procédez comme suit :
1. Connectez-vous au produit via SSH (Generic Appliance Server, OXE-MS, OST).
2. Via l'invite de commande, arrêtez le produit en question (OmniPCX Enterprise, OXE-MS ou OST) à
l'aide de la commande arrêt.
3. Exécutez les commandes suivantes :
a. Entrez mount /dev/cdrom /media/cdrom avec le nouveau bootdvd.
Note :
Cette opération peut être effectuée automatiquement. Procédez à un contrôle via mount et vérifiez que
l'équipement est correctement installé.
b. Entrez cd /media/cdrom/scripts.
c. Entrez ./suse-update.sh /media/cdrom.
d. Entrez umount /media/cdrom.
4. Redémarrez complètement le serveur à la fin de l'installation (Generic Appliance Server, OXE-MS,
OST).
Cette procédure de mise à jour s'applique à tous les produits gérés par le bootDVD. Dans une
implémentation typique, cette opération n'est pas obligatoire, mais est recommandée pour des raisons
de sécurité.
Pour une nouvelle installation, utilisez le dernier bootDVD trouvé sur le portail commercial ALE
International.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 15/314
Chapitre 2 Généralités sur le BootDVD

Le mot de passe racine par défaut est letacla1. Il doit être modifié lors de la première connexion. Le
mot de passe doit respecter la règle suivante : être composé de 6 à 8 caractères au minimum, avec au
moins un chiffre (de 0 à 9), une minuscule et un caractère spécial (signe de ponctuation).
Les figures suivantes présentent les menus proposés après démarrage sur le bootDVD. Ils peuvent
varier en cas d'ajout de nouveaux produits ou de modification des menus. Seule la section OmniPCX
Enterprise est affichée.

Figure 2.1 : Exemple de page d'accueil du BootDVD

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 16/314
Chapitre 2 Généralités sur le BootDVD

Figure 2.2 : Exemple de page principale du BootDVD

Figure 2.3 : Exemple de page de menu du BootDVD pour les produits OmniPCX Enterprise

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 17/314
Chapitre

3 Installation du Communication
Server

3.1 Présentation de l'installation du logiciel


3.1.1 Organisation du disque dur du serveur de communication
À l'installation, le disque dur comporte deux parties distinctes. La première reçoit la version active de
l'application et la seconde offre suffisamment de place pour contenir une version inactive de
l'application téléphonique.
Ceci permet d'installer une version de l'application sur la partie inactive du disque sans perturber le
fonctionnement du téléphone.

Serveur de
communications

Terminaux de
Version active téléphonie
Version inactive

Le disque dur est divisé en partitions.


Chaque partition peut être considérée comme un disque virtuel, espace indépendant qui contient
fichiers, répertoires et données.
Ces partitions sont dites “montées” (accessibles par la commande mount) lorsqu'elles sont
accessibles et modifiables par l'utilisateur.

3.1.2 Environnement d'installation du logiciel


Le logiciel OmniPCX Enterprise peut être installé sur un serveur physique ou dans un environnement
virtualisé (KVM ou VMware ESXi).
Dans tous les cas, l'OmniPCX Enterprise peut se connecter à la Cloud Connect Infrastructure (CCI)
après une First Time Registration (FTR) et bénéficie de services tels que le Right-To-Run (RTR). Le
service RTR offre un contrôle de licence et fonctionne au niveau du CCI et de l'OmniPCX Enterprise. Il
ne peut pas fonctionner sur un serveur de communication passif (PCS). Pour plus d’informations sur le
FTR et le RTR, reportez-vous au document [1].

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 18/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.1.3 Organisation du logiciel


3.1.3.1 Présentation
Le logiciel OmniPCX Enterprise est distribué et livré par l'ALE International sur un CD-ROM. Les
répertoires sont toujours organisés de la même manière :
<CD-ROM root>\dhs3mgr\<release (version) name, or static or dynamic patch
name>\...
Un fichier readme.txt est inclus avec les patchs. Il se trouve dans <CD-ROM root>\dhs3mgr
\<patch or dynamic patch name>. Ce fichier résume les corrections, avec libellés (en anglais la
plupart du temps) ainsi que numéros et rapports d'anomalies. Ce fichier décrit aussi les binaires
modifiés (un champ new identifie chacun de ces binaires). Tous les patchs précédents de la version
standard complète sont listés : les fichiers Readme antérieures ne sont de ce fait pas nécessaires. Le
dernier fichier récapitule tous les autres.
Le logiciel Enterprise PC Installer est fourni dans les distributions de version complète ; il accompagne
éventuellement certaines livraisons de patchs. Son chemin d'accès est le suivant : <CD-ROM root>
\dhs3mgr\<release (version) name, or static or dynamic patch name>\pcmao
\boot_res\pcinstall. Un fichier read.me spécifique à ce logiciel renseigne sur le numéro de
version et donne un descriptif des corrections apportées.

3.1.3.2 Organisation
Deux parties principales se distinguent :
• le système d'exploitation : Linux,
• l'application téléphonique.

Ces deux parties se subdivisent de la manière suivante en termes d'installation :

Pour Linux :
• la version complète de Linux,
• les mises à jour de Linux.

Pour l'application téléphonique :


• la version complète de l'application téléphonique,
• la version de l'application téléphonique de type patch statique,
• la version de l'application téléphonique de type patch dynamique.

3.1.3.3 Patchs
Les patchs téléphoniques arrivent sous forme d'un fichier de type cpiofile (fichier compacté Unix)
qui se situe dans le répertoire \dhs3mgr\<version>\dhs3linux (exemple : \dhs3mgr
\e1604\dhs3linux\comm\cpiofile).
Le répertoire comm contient la majorité des binaires. Pour les binaires spécifiques aux pays, le fichier
cpiofile se trouve au même niveau d’arborescence mais dans un répertoire nommé selon la norme
internationale (exemple : es pour l'Espagne, ch pour la Suisse, etc.).
Les patchs Linux et swinst sont fournis sous forme de paquets de type "RPM" ("Red hat Package
Manager" : standard pour les versions Mandrake, Suse et Red Hat). Ces fichiers installables
contiennent des binaires ainsi que des scripts d'installation pour diverses fonctionnalités liées au
système d'exploitation (exemple : package dhcp_a4400-2.1.17-1oxe.i386.rpm pour dhcp …).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 19/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.1.3.3.1 Patchs Linux


Les patchs Linux sont des modifications du système d'exploitation apportées avec des versions
d'applications téléphoniques. Ils comprennent des paquets de type “RPM”. Il est nécessaire de
redémarrer la machine après leur installation. Ils ne s'installent que lorsque le téléphone est arrêté ou
quand l'installation se fait sur la partition inactive.
Ce type de patch ne s'installe pas seul (sauf cas exceptionnel) car il fait toujours partie d'une livraison
de patch(s) téléphonique(s) et s'installe donc en même temps que ceux-ci.
3.1.3.3.2 Patchs téléphoniques de type statique
Ces patchs sont des nouveaux fichiers de l'application téléphonique apportant des corrections ou des
améliorations. Ils ne s'installent que lorsque le téléphone est arrêté ou quand l'installation se fait sur la
partition inactive.
Ils s'installent à la fin d'une installation complète de version. Ils ne peuvent pas être installés si la
version complète n'est pas installée.
On peut distinguer facilement un patch statique d'une version complète par la présence de deux
fichiers texte dans l'arborescence du CD-ROM : <CD-ROM root>\dhs3mgr\<patch name>
\<installlinux\for_comp et <CD-ROM root>\dhs3mgr\<patch name>\<installlinux
\patch>.
Le premier fichier sert lors de l'installation d'une version complète en mode standard (voir Installation
standard du Communication Server à la page 32) : pour un patch statique, il donne le nom de la
version complète associée au patch. Le second fichier donne la version du patch : un nombre
commençant par "1".
• Le nom d'un patch statique est généralement constitué par le nom de la version complète suivi du
numéro de patch.
• Chaque nouveau patch statique reprend forcement les corrections de tous les précédents.
• Pour identifier la version installée sur disque, utilisez la commande siteid.
• Certains patchs nécessitent un redémarrage complet : c’est le cas lorsque l’on a installé une
nouvelle version de Linux par exemple. À la fin de l'installation par swinst, un message système est
émis, demandant de procéder à ce redémarrage.
3.1.3.3.3 Patchs téléphoniques de type dynamique
Ces patchs sont des nouveaux fichiers de l'application téléphonique apportant des corrections ou des
améliorations. Ils peuvent s'installer sur la partition active ou inactive lorsque le téléphone est démarré
sans perturber le fonctionnement du téléphone.
Après installation, ce type de patch est immédiatement chargé dans la mémoire de l'UC. Le client
dispose alors des corrections, sans avoir à redémarrer la machine (sauf cas particulier détaillé ci-
dessous). Cette installation est réalisée à l’aide de l’outil memloader. Pour chaque processus patché
en mémoire, un incident 2176 est émis pour signaler l'opération.

Les patchs dynamiques s'installent après les patchs statiques. Ils ne peuvent en aucun cas fonctionner
sans la version du téléphone de base plus le patch statique correspondant.
Le nom des patchs dynamiques se termine toujours par une ou deux lettres. Le premier patch
dynamique correspondant à une version se termine par la lettre “a”, le suivant se termine par “b” et
ainsi de suite jusqu'à épuisement des lettres de l'alphabet. Si un patch postérieur à la lettre “z” est
nécessaire, il sera nommé “aa”, etc.
Cas particuliers

1 Ils peuvent aussi être installés téléphone arrêté.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 20/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Lorsque le patch comporte un nouveau firmware de coupleur, les cartes devront être réinitialisées pour
que les modifications soient prises en compte. Dans le cas de cartes IO2N il faut redémarrer la
machine pour prise en compte. Utilisez la commande downstat d pour identifier les cartes devant
être téléchargées à nouveau.
Lisez également le fichier readme figurant sur le CD-ROM dans \dhs3mgr\<version> : il contient
des informations sur certaines opérations à réaliser après l'installation du patch, comme par exemple
les processus à redémarrer (commande dhs3_init –R <process name> ) ou le redémarrage de
la machine. Si ces opérations ne sont pas effectuées, le patch n'apportera pas toutes les corrections
voulues.

Pour identifier la version installée sur disque, utilisez la commande siteid.


Le fichier : <CD-ROM root>\dhs3mgr\<dyn patch name>\<installlinux\Nostopte (taille
nulle) est présent pour informer swinst que ce patch peut être installé avec le téléphone en
fonctionnement.
Le fichier : <CD-ROM root>\dhs3mgr\<dyn patch name>\<installlinux\patchdyn donne le
nom du patch statique qui prend en charge ce patch dynamique. Ce fichier est lu lors d'une installation
en mode standard : pour ce type d’installation, l’installateur nomme ce patch et récursivement on
récupère le nom du patch puis le nom de la version complète (grâce au fichier for_comp du patch).

3.1.3.4 Swinst
Swinst est un paquet qui est livré dans la version complète Linux. Il peut aussi être re-livré en tant que
mise à niveau dans des versions complètes d'applications téléphoniques ou pour des patchs statiques
ou même dynamiques. Son installation se fait téléphone démarré ou non. Il ne s'installe pas seul (sauf
cas exceptionnel) car il fait toujours partie d'une livraison de Linux ou de patch(s) téléphonique(s) et
s'installe donc en même temps que ceux-ci.
Il est toujours inclus dans le répertoire \dhs3mgr\<version>\pkglinux\facil.
Le numéro de version figure dans le nom (par exemple swinst-2.14.0-4alc.i386.rpm pour la
version 2.14.0).
Pour identifier la version installée sur disque, connectez-vous avec le compte swinst : le numéro de
version s'affiche dans l'en-tête des menus.
Pour plus d'informations sur les fonctionnalités du menu swinst, voir : Présentation de swinst à la page
195

3.1.3.5 Linux
Les versions complètes de Linux se trouvent dans : \dhs3mgr\<version>\pcmao\boot_res
\bootp\linux\ suivi du numéro de version.
La version complète de Linux est identifiée au moyen d'un numéro se terminant par trois zéros (par
exemple : 106.000).
Pour obtenir le numéro de version, utilisez la commande sysload version.
Les mises à jour se trouvent dans : \dhs3mgr\<version>\pkglinux\linux" and "\dhs3mgr
\<version>\pkglinux\RPMS.
Pour identifier la version de mise à jour, voir le fichier lx_version-[version]..

3.1.4 Procédures d'installation sur le disque dur


L'installation du logiciel OmniPCX Enterprise est effectuée via le Software Orchestration Tool (S.O.T.).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 21/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Un serveur de communication peut également être utilisé pour des installations de type « chargement
à distance » ou pour le chargement de logiciels sur des partitions inactives. Dans ce cas, la
configuration s'effectue grâce à l'outil swinstet au logiciel Enterprise PC Installer.
Le tableau suivant donne toutes les procédures d'installation de versions et de correctifs possibles.
Pour plus de détails, voir Installation standard du Communication Server à la page 32, Présentation
de swinst à la page 195, Installation du Communication Server à l'aide de la bi-partition à la page 174
ou Présentation du téléchargement/de l'installation à distance à la page 180.
Module à installer Partition active Partition inactive Outils d'installation
Version complète à installer Voir Installation standard du Impossible, mais la partition inacti- Bios + S.O.T.
(installation standard) Communication Server à la page ve est quand même créée (vide)
Note : 32.
L'installation standard
comprend une version
complète Linux + mise à jour
Linux (optionnel) + swinst +
téléphone + patch (optionnel)
+ patch dynamique (optionnel)
+ patch de chiffrement
(optionnel).

swinst Installé lors d'une installation Installé lors d'une duplication de S.O.T. ou Swinst + Enter-
standard ou d'un patch (statique partition, d'une installation à dis- prise PC Installer
ou dynamique) tance, de l'installation d'un patch
statique ou dynamique ou de l'ins-
tallation d'une version complète de
Linux
Installation d'une version com- Installé lors d'une installation Installé lors d'un chargement à dis- S.O.T. ou Swinst +
plète Linux standard tance. Installé lors d'une opération Enterprise PC Installer
Duplicate Linux dans le menu Note :
swinst Duplicate partitions. Si le serveur de
Installé avec le Install packa- communication maître/
ge menu swinst distributeur contient déjà
le patch, Enterprise PC
Installer est inutile pour
l’installation en mode
chargement à distance.

Patch Linux Installé par swinst "manuelle- Installé par swinst "manuellement" Swinst + Enterprise PC In-
ment" lors d'une installation de lors d'une installation de patch sta- staller
patch statique tique ou par chargement à distan-
ce. Copié avec la version Linux
complète via les menus Duplica-
te partition
Patch téléphonique statique Installé par swinst "manuelle- Installé par swinst "manuellement" Swinst + Enterprise PC In-
ment" ou par chargement à distance. staller
Note : Note :
L'installation « manuelle » Si le serveur de
s'effectue avec swinst via le menu communication maître/
Deliveries installation/ distributeur contient déjà
Install delivery from le patch, Enterprise PC
server. Installer est inutile pour
l’installation en mode
chargement à distance.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 22/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Module à installer Partition active Partition inactive Outils d'installation


Patch téléphonique dynami- Installé par swinst "manuelle- Installé par swinst "manuellement" Swinst + Enterprise PC In-
que ment" ou par chargement à dis- ou par chargement à distance. staller
tance Note : Note :
L'installation « manuelle » Si le serveur de
s'effectue avec swinst via le menu communication maître/
Deliveries installation/ distributeur contient déjà
Install delivery from le patch, Enterprise PC
server. Installer est inutile pour
l’installation en mode
chargement à distance.

Patch de chiffrement Installé par swinst "manuelle- Installé par swinst "manuellement" Swinst + Enterprise PC In-
ment" ou par chargement à dis- ou par chargement à distance. staller
tance Note : Note :
L'installation « manuelle » Si le serveur de
s'effectue avec swinst via le menu communication maître/
Deliveries installation/ distributeur contient déjà
Install delivery from le patch, Enterprise PC
server. Installer est inutile pour
l’installation en mode
chargement à distance.

3.2 Outil Enterprise PC Installer


3.2.1 Introduction
Le logiciel OmniPCX Enterprise PC Installer permet d'installer des versions, des correctifs et Linux
sur la partition inactive du disque dur du Call Server et le binaire GD/GA sur un OmniPCX Enterprise.
Note :
Les écrans présentés dans le reste de ce document sont fournis à titre d'information uniquement et peuvent être
modifiés dans les versions futures du logiciel.

3.2.2 Recommandations avant l'installation


3.2.2.1 Configuration du PC
• Windows 2000, Windows XP et Windows 7.
• Espace disque de 19 Mo,
• Configuration réseau IP.

3.2.2.2 Avant de commencer l'installation


• Il faut démarrer une session en tant qu’administrateur local pour avoir tous les droits requis.
• Fermer tous les programmes ouverts avant de démarrer l'installation du logiciel.

3.2.3 Installation
L'installation du logiciel OmniPCX Enterprise PC Installer est réalisée avec InstallShield à l'aide de
setup.exe.
Procédure :
1. Sélectionnez le CD-ROM du logiciel OmniPCX Enterprise PC Installer ou le lecteur sur lequel la
version est disponible (répertoire : /dhs3mgr/”version or patch”/pcmao/boot_res/
pcinstall).
2. Exécutez setup.exe.
3. Sélectionnez la langue de l'installation, puis cliquez sur OK.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 23/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Cliquez sur Suivant.


5. Le dossier par défaut est c:\Program Files\Alcatel-Lucent\OmniPCX Enterprise PC
Installer. Si vous voulez le modifier, cliquez sur "Parcourir" et sélectionnez un autre dossier.
6. Cliquez sur Suivant.
7. Pendant l'installation, une fenêtre d'avertissement peut apparaître. Cliquez sur OK et validez le
démarrage automatique des fenêtres Service "Computer Browser" à la fin de l'installation du
logiciel.
8. Cliquez sur Terminer.
Une icône « OmniPCX EnterpriseOmniPCX Enterprise PC Installer » a été créée sur le bureau et
une option « Enterprise PC Installer » est disponible dans le menu Start (Start/Program/OmniPCX
Enterprise PC Installer/OmniPCX Enterprise PC Installer).

3.2.4 Interactions avec le pare-feu


Les paramètres du pare-feu du PC sur lequel l'installateur est exécuté ne doivent pas être contrôlés
par un logiciel antivirus ou par les autres applications externes.
Lorsqu'une fenêtre d'alerte de sécurité est affichée pour l'accès au ftpd, dhcpd, tftpd ou Perl Command
Line Interpreter, acceptez les accès public et privé.

3.2.5 Opérations disponibles


3.2.5.1 Installation d'un patch
L'installation d'un patch sur le serveur de communication s'effectue à l'aide du logiciel OmniPCX
EnterprisePC Installer et de swinst.
Procédure :
1. Double-cliquez sur l'icône OmniPCX Enterprise PC Installer.
La fenêtre suivante s'affiche :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 24/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Dans le menu Preferences, sélectionnez le pilote contenant le patch.


3. Dans le champ Installation type, définissez le type d'installation sur Call handling or patch.
Note :
Un serveur TFTP ainsi qu'un serveur FTP s'exécutent pendant l'installation du patch et ne s'arrêtent que lorsque la
fenêtre OmniPCX Enterprise PC Installer est fermée.

3.2.5.2 Installation de Linux sur la partition inactive


L'installation de Linux sur la partition inactive du serveur de communication s'effectue à l'aide du
logiciel OmniPCX Enterprise PC Installer et de swinst.
Procédure :
1. Ouvrez l'application OmniPCX Enterprise PC Installer.
2. Dans le menu Preferences, sélectionnez le pilote contenant la version.
3. Dans le champ Installation type, définissez le type d'installation sur (Linux on inactive partition).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 25/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Un serveur FTP s'exécute pendant l'installation du patch et ne s'arrête que lorsque la fenêtre OmniPCX Enterprise
PC Installer est fermée.

3.2.5.3 Installation standard d'une version logicielle complète


L'installation standard d'une version complète s'effectue avec l'application OmniPCX Enterprise PC
Installer et le menu d'installation standard BIOS d'une carte CPU, d'une carte CS ou d'un Appliance
Server pour le serveur de communication.
Procédure :
1. Ouvrez l'application OmniPCX Enterprise PC Installer.
2. Dans le menu Preferences, sélectionnez le pilote contenant la version.
3. Dans le champ Installation type, définissez le type d'installation sur Linux + Call_handling.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 26/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La sélection du champ Linux + Call Handling affiche la fenêtre Parameters Installation :

4. Dans le champ Call Server Type, sélectionnez le type de CPU à installer :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 27/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• CPU-8
• A4400 (pour les cartes CPU7-2)
• Appliance Server
• CS-2
• CS-3
• Blade server (pour les environnements KVM et VMware)
5. Dans le champ Call handling version, sélectionnez complete version ou la complete version +
patch.
6. Dans le champ Country, sélectionnez le pays.
7. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'installation Standard.
8. Dans le champ Network type, définissez le type d'installation sur Direct cable.
9. Dans le champ Network Interface, sélectionnez le type de carte réseau utilisée.
10. Dans le champ IP Address, l'adresse IP réservée pour le serveur de communication s'affiche.
11. Dans le champ Ethernet address, il n'est pas nécessaire de saisir l'adresse MAC du serveur de
communication.
12. Cliquez sur Apply pour valider les modifications.
La fenêtre suivante s'affiche (avec le bouton Apply désactivé) :

L'action suivante consiste à lancer l'installation du logiciel à partir du matériel sélectionné (voir :
#unique_8/unique_8_Connect_42_s6).
Note :
En plus des serveurs TFTP et FTP, un serveur DHCP est actif pendant toute la durée d'une installation standard et
ne s'arrête qu'à la fermeture de la fenêtre "Installation Parameters".

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 28/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La fermeture de l'application OmniPCX Enterprise PC Installer arrête les trois serveurs : TFTP, FTP et
DHCP.

3.2.5.4 Installation d'un binaire pour carte contrôleur


L'installation d'un fichier binaire pour carte contrôleur s'effectue à l'aide de l'application OmniPCX
Enterprise PC Installer et d'une carte contrôleur effectuant un amorçage réseau sur le serveur
d'installation.
Procédure :
1. Ouvrez l'application OmniPCX Enterprise PC Installer.
2. Dans le menu Preferences, sélectionnez le pilote contenant la version.
Note :
La version doit comporter un répertoire /dhs3mgr/<version>/pcmao/boot_res/DHS3bin/
downbin/emg dans lequel se trouvent les binaires pour carte contrôleur.
3. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'option GD/GA/GD3/GA3/INTIP3/IOIP3 binary.

La sélection du champ GD/GA/GD3/GA3/INTIP3/IOIP3 binary affiche la fenêtre Installation


parameters :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 29/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Dans le champ Media Gateway board designation, sélectionnez la carte contrôleur pertinente.
5. Dans le champ Media Gateway binary versions, sélectionnez la version.
6. Dans le champ Network type, définissez le type d'installation sur Direct cable.
7. Dans le champ Network Interface, sélectionnez le type de carte réseau utilisée.
8. Dans le champ IP Address, l'adresse IP réservée pour la carte contrôleur s'affiche.
9. Dans le champ Ethernet address, il n'est pas nécessaire de saisir l'adresse MAC de la carte
contrôleur.
10. Cliquez sur Apply pour valider les modifications.
La fenêtre suivante s'affiche (avec le bouton Apply désactivé) :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 30/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
En plus du serveur TFTP, un serveur DHCP est actif pendant l'installation d'un binaire pour carte contrôleur et ne
s'arrête qu'à la fermeture de la fenêtre Installation parameters.
La fermeture de l'application OmniPCX Enterprise PC Installer arrête les deux serveurs : TFTP et
DHCP.

3.2.6 Désinstallation
Pour désinstaller l'application du PC, procédez comme suit :
1. Fermez toutes les applications en cours d'utilisation.
2. Dans la barre des tâches, accédez au menu Démarrer/Programmes/Enterprise PC
Installer pour exécuter le programme Désinstaller OmniPCX Enterprise PC Installer. La
fenêtre suivante s'affiche :

• Cliquez sur Yes.


• À la fin de la désinstallation, un message indique que celle-ci est terminée mais que certains
éléments n'ont pas pu être supprimés : un programme supprime automatiquement ces éléments
lorsque l'on clique sur OK.
• Redémarrez le PC pour terminer la désinstallation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 31/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.3 Installation standard du Communication Server


3.3.1 Présentation de la version logicielle
Une version logicielle comprend les éléments suivants :
• un système d'exploitation : Linux (pour l'OmniPCX Enterprise),
• un package swinst (voir le document [13])
• des binaires pour la partie téléphone,
• éventuellement des mises à jour pour Linux, swinst et le téléphone.
Les mises à jour sont contenues dans des patches. Un patch pourra regrouper une ou plusieurs
mises à jour.
Certaines de ces mises à jour sont appelées patchs dynamiques. Ces patchs comportent des
binaires pour le téléphone ainsi qu’une procédure qui en plus d’installer les fichiers sur disque, les
installe aussi en mémoire, ce qui évite de redémarrer le système. Cette procédure est intéressante
pour une installation de patch sur un site en service.
Les versions logicielles fournies par ALE International ont l'arborescence suivante :
• sous la racine, un répertoire dhs3mgr
• un (ou plusieurs) sous-répertoire(s) contenant les noms de version.
Attention :
Ce document ne traite pas de l’installation manuelle de binaires de téléphone (opération sans formatage
du disque, où le système d'exploitation et les données client sont conservés). Ce type d'installation
s'effectue à l'aide de swinst (voir : Présentation de swinst à la page 195 ), et est utile notamment lorsque
l’on veut mettre à jour une version ou ajouter un patch (statique ou dynamique).

3.3.2 Présentation de l'installation standard


L'installation standard d'un Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise Communication Server consiste à
charger une version complète ou une version complète + un patch statique ou une version complète +
un patch statique + un patch dynamique, de façon automatique sur le disque dur du serveur de
communication.
L'installation standard s'effectue en plusieurs étapes :
1. Le serveur de communication doit effectuer un amorçage réseau sur le S.O.T.
2. Le S.O.T. fournit le linux.ram ou le pxeloader à un serveur d'application via TFTP.
3. Le S.O.T. fournit les packages Linux OS, swinst et les binaires de l'application téléphonique via
FTP.
4. Le serveur de communication redémarre automatiquement en fin d'installation.

3.3.3 Exigences d'installation standard du serveur de communication


L'installation du serveur de communication nécessite :
• Le S.O.T. a démarré
Pour plus d'informations sur l'installation et le démarrage de S.O.T., voir document [45].
• Le serveur de communication connecté au PC hôte S.O.T. ou serveur à l'aide d'un câble Ethernet
croisé, d'un concentrateur ou d'un commutateur. Sur l'Appliance Server, l'interface Ethernet 1 doit
être utilisée pour la connexion.
• La version du logiciel OmniPCX Enterprise cible disponible dans un fichier iso, y compris la version
complète et les correctifs statiques dans le répertoire dhs3mgr. Le dhs3mgr peut également être
téléchargé sur le S.O.T. tel quel

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 32/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Les progiciels OmniPCX Enterprise sont disponibles sur le site Web du portail du groupe
Entreprise.
• Les paramètres réseau du réseau local client (masque de sous-réseau, nom de domaine, adresse
IP de la passerelle et adresse IP DNS)
• Le fichier de licence OmniPCX Enterprise
• Les paramètres du serveur de communication (type de CPU, adresse MAC, nom d'hôte et adresse
IP)
• Les paramètres du serveur de communication jumelé en cas de configuration dupliquée
Si le S.O.T. est utilisé comme stockage local, le prologiciel OmniPCX Enterprise et la licence doivent
être téléchargés et déclarés dans la liste des médias sur S.O.T.. Pour plus de détails, voir le
document [45].
En option, vous pouvez connecter un terminal avec émulation VT100 (Hyper-terminal, PuTTY,
minicom, etc.) au serveur de communication pour suivre le déroulement de l'installation à l'écran. Quel
que soit le type de serveur de communication (matériel Crystal, matériel commun ou Appliance
Server), la configuration par défaut du port série est la suivante :
• vitesse de 9600 bds
• 8 bits
• Sans parité
• 1 bit d'arrêt
• XON/XOFF.

3.3.4 Vérification de la version BIOS


Le serveur de communication doit disposer d'une version actualisée du BIOS :
• Pour les Appliances Servers, référez-vous au document [25].
• Les cartes CS-2 doivent être dotées de la version de bios 8.3 ou supérieure.
• Les cartes CS-3 et CPU8 doivent être dotées de la version de bios 0.4 ou supérieure.
• Les cartes CPU7-2 doivent être dotées de la version de BIOS 3BA24115AAFC ou ultérieure.
Si ce n'est pas le cas, la carte correspondante est à renvoyer en S.A.V.
Pour vérifier la version BIOS sur une carte CS-2, CS-3 ou CPU8 :
1. Démarrez la carte
2. En cas de besoin, appuyez sur les boutons Ctrl + B pour entrer dans la configuration de BIOS
3. Vérifiez la version BIOS affichée sur l'écran
Pour vérifier la version BIOS sur une carte CPU7-2 :
1. Loggez-vous en tant que root.
2. Lancez une ligne de commande et tapez la commande uhwconf.
3. Le résultat de cette commande est par exemple : BIOS Version : 3BA24115AAEB
4. Vérifiez la version BIOS.
La version BIOS doit être ultérieure ou égale à la version 3BA24115AAFC bscpu7300/004.003.
Si la version BIOS est antérieure à la version 3BA24115AAFC bscpu7300/004.003 : la mise à
jour BIOS s'impose.
Pour mettre à jour la version BIOS d'une carte, suivez la procédure suivante :
1. Connectez-vous à la carte en utilisant le compte root
2. Utilisez le ftp/sftp pour transférer le fichier binaire BIOS au dossier /tmpd du nœud OmniPCX
Enterprise pour lequel le BIOS a été mis à jour.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 33/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Le fichier binaire BIOS varie selon le type de carte :

Carte Fichier binaire


CPU7-2 bsp_cpu7.hex
CPU8 bioscpu8.rom
CS-2 bioscs2.rom
CS-3 bioscs3.rom
3. Utilisez la commande cp pour copier le fichier binaire BIOS vers l'emplacement /usr2/downbin/
Exemple :
[root@cpu7s2_33 tmpd]# cp /tmpd/bsp_cpu7.hex /usr2/downbin/bsp_cpu7.hex
4. Cliquez sur y (yes) pour écraser le fichier existant.
Exemple :
cp: overwrite `/usr2/downbin/bsp_cpu7.hex'? y
[root@cpu7s2_33 tmpd]#
5. Réinitialisez la carte
Pendant le redémarrage BIOS, le BIOS est automatiquement lancé si la version BIOS existante est
antérieure à la version installée dans /usr2/downbin
6. Lorsque le lancement est terminé, redémarrez la carte encore une fois.
La carte démarre avec le nouveau BIOS.
Attention :
Pendant le lancement, ne soumettez pas la carte à un redémarrage dur et ne coupez pas l'alimentation.

3.3.5 Création d'un projet de déploiement du serveur de communication via S.O.T.


Le projet vous permet de préparer le déploiement de serveur du serveur de communication, et le
déploie soit immédiatement après sa création ou plus tard, en fonction de vos besoins. La création du
projet est effectué en utilisant S.O.T.
Pour créer un projet de déploiement du serveur de communication via S.O.T. :
1. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project
2. Sélectionnez l'option Greenfield project.
3. Sélectionnez OXE et cliquez sur Next
La page Medias s'ouvre.
4. Sélectionnez le support sur lequel le progiciel OmniPCX Enterprise et la licence sont disponibles :
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et
que vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le
dans la liste déroulante
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas
encore déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 34/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si les fichiers ont été chargés sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage
local
5. Cliquez sur Refresh medias list.
6. Sélectionnez les fichiers appropriés répertoriés à l'écran, et cliquez sur Declare media
7. Dans l'option OXE soft. version, sélectionnez la version du logiciel à installer : la version
complète, une version du logiciel avec un patch statique ou une version du logiciel sans patch.

Figure 3.1 : Exemple de page de sélection Media

8. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next
La page de Configuration Project settings s'ouvre
9. Effectuez les opérations suivantes :
a. Saisissez un Project name.
b. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.
Note :
Ne sélectionnez pas OVF Generation. Cette option est utilisée uniquement pour le déploiement du serveur
de communication sur machine virtuelle.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 35/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.2 : Exemple de page Project settings

10. Cliquez sur Next.


La page de Configuration OXE settings s'ouvre
11. Remplissez les champs des paramètres du serveur de communication :

Champ Signification
OXE Hardware Type Sélectionnez le matériel sur lequel le serveur de communication
s'exécute
OXE keyboard Sélectionnez le type de clavier utilisé par le serveur de
communication
Par défaut, le clavier est configuré en anglais (US). Si vous utili-
sez un autre clavier, assurez-vous de le sélectionner dans le
champ Keyboard afin d'éviter des incompatibilités ultérieures.

CPU hostname Saisissez le nom d'hôte du serveur de communication


CPU MAC address Entrez l'adresse MAC du serveur de communication
OXE country Entrez le pays dans lequel le serveur de communication est
déployé

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 36/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Champ Signification
CPU IP address Entrez l'adresse IP du serveur de communication.
Dans une duplication de serveur de communication (redondance
locale ), ce champ doit être complété avec l'adresse IP principale,
qui est identique pour les deux serveurs de communication.
Dans une redondance spatiale, ce champ doit être complété
avec les adresses IP principales des deux serveurs de communi-
cation.
Note :
La redondance spatiale est un serveur de communication dupliqué où
les deux serveurs de communication se trouvent dans des sous-réseaux
IP distincts.

CPU redundancy (facultatif). Dans le cas d'une configuration dupliquée, si l'installation doit
également inclure l'installation du serveur de communication
jumelé, cochez cette case et complétez la configuration avec les
paramètres du serveur de communication jumelé.

Figure 3.3 : Exemple de page OXE settings

12. Cliquez sur Next.


La page Summary s'ouvre.
13. Vérifiez le nom d'hôte de la CPU ainsi que la version du logiciel et cliquez sur Deploy.
Vous pouvez également cliquer sur Save pour créer le projet et le déployer plus tard à partir du
project listing. Pour plus d'informations, voir le document [45].

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 37/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.4 : Exemple de page Summary

14. Si vous lancez le déploiement immédiatement en utilisant la touche Deploy, démarrez le booting
PXE sur la CPU sur laquelle le logiciel OmniPCX Enterprise doit être déployé (voir : Déploiement du
projet Serveur de communication (amorçage réseau) à la page 38)

3.3.6 Déploiement du projet Serveur de communication (amorçage réseau)


3.3.6.1 Présentation de l'amorçage réseau
Pour installer un Communication Server, le Communication Server doit effectuer un amorçage réseau.
Il y a deux cas de figure :
• Le disque dur du serveur de communication est vide (cas d'une carte neuve, du remplacement d'un
disque, etc.) :
Le Communication Server procède automatiquement à un amorçage réseau au démarrage.
• Une version est déjà présente sur le disque dur du serveur de communication (cas le plus
fréquent) :
L'amorçage réseau doit être exécuté manuellement. La procédure est différente selon le matériel
utilisé :
• Carte CPU7-2 : l'amorçage réseau est lancé à partir du menu BIOS de la CPU, qui est
disponible après avoir exécuté l'une des opérations suivantes :
• Démarrage de la CPU7-2. La carte démarre et un message vous demande d'accéder au
menu BIOS (voir : Cartes CPU7-2 à la page 39)
• Exécution de la commande shutdown . La carte redémarre et un message vous demande
d'accéder au menu BIOS (voir : Cartes CS ou CPU8 à la page 40)
• Exécution de la commande grubboot ETHER sous le compte root Linux. La carte
redémarre et ouvre automatiquement le menu BIOS (voir : Amorçage réseau avec la
commande grubboot ETHER à la page 41)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 38/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• Appliance Server, cartes CS et CPU8 : il existe deux méthodes pour forcer le serveur de
communication à effectuer un amorçage réseau :
• En exécutant la commande grubboot ETHER sous le compte root Linux ; après
confirmation, la carte redémarre. La carte redémarre et ouvre automatiquement le menu
BIOS (voir : Amorçage réseau avec la commande grubboot ETHER à la page 41)
Attention :
Après cette commande le disque dur du serveur de communication est invalidé et nécessite un
reformatage.
• Avec un clavier et un moniteur de PC connectés à l'Appliance Server ou une console série
connectée à la carte CS ou CPU8, appuyez sur la touche F12 (boot de type PXE). Dans ce
cas le disque n'est pas invalidé et l'amorçage réseau s'effectue.
Attention :
Ne modifiez pas la configuration du serveur dans le menu BIOS (accessible par la touche F1)
sauf en cas de demande spécifique du service d'assistance ALE International. La configuration
sortie d'usine est testée pour fonctionner correctement avec ces valeurs.

3.3.6.2 Amorçage réseau à partir du menu BIOS


3.3.6.2.1 Cartes CPU7-2
Note :
L'installation standard d'une version complète doit être préalablement configurée dans S.O.T. (voir document [45])
1. Depuis la fenêtre console du terminal connecté à la carte CPU7-2 : démarrez la carte CPU7-2 et
attendez l'affichage du message suivant :
YOU CAN strike Ctrl B to enter in BIOS monitor during several seconds
from NOW !
2. Une temporisation de quelques secondes démarre lorsque ce message s'affiche. Appuyez sur les
boutons Ctrl + B.
Un deuxième message d'entrée s'affiche : hit [Ctrl I] for BIOS monitor!.
3. Appuyez sur les boutons Ctrl + I.
Un mot de passe est alors demandé.
4. Appuyez sur Entrée (pas de mot de passe).
Le menu du programme d'amorçage s'affiche.
5. Sélectionnez l'option 3 - Load From Ethernet (4400 method).
6. Entrez y pour une installation standard.
7. Dans le champ TEL version, entrez l'ID de version comprenant le patch et le pays (par exemple :
m14011c.fr)
8. Appuyez sur Entrée jusqu'à l'affichage du champ New loaded file.
9. Dans le champ New loaded file, entrez la version Linux précédée de % (par exemple : %107.000).
Note :
La version Linux est disponible dans le répertoire suivant : \dhs3mgr\version\pcmao\boot_res
\bootp\linux.
Le serveur de communication émet une requête bootp vers S.O.T. et l'installation logicielle démarre
(voir : Progression de l'installation standard à la page 42).

Exemple :
Lancement de l'amorçage réseau à partir de la carte CPU7-2 :
Dans la fenêtre console, attendez l'affichage du message suivant :
......
value of DIL switch forced CPU7 2
USB Base address is FC21
No HD trace

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 39/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

YOU CAN strike Ctrl B to enter in BIOS monitor during several seconds
from NOW !
[Action]: Press Ctrl + B
hit [Ctrl I] for BIOS monitor!
[Action]: Press Ctrl + i
CPU7 Password or CR ?:
[Action]: Press Enter (no password)
Boot Loader Menu
1 - Load From Hdisk #0
2 - * disabled menu entry *
3 - Load From Ethernet (4400 method)
4 - Load From Hdisk #0 and Bootp
5 - Display MAC address
6 - PCMS id
7 - System informations
8 - Set interface KENDIN to default(auto-nego)
9 - Interface KENDIN state
10 - Set Interface KENDIN
11 - Ethernet embedded interface state
10 - Reset System
12 - Full Option Menu
13 - Reset System

CPU7>
[Action]: Select 3
3.3.6.2.2 Cartes CS ou CPU8
Note :
L'installation standard d'une version complète doit être préalablement configurée dans S.O.T. (voir document [45])
Cela doit inclure également la sélection de la version logicielle et du pays.
1. Depuis la fenêtre console du terminal connecté à la carte CS ou CPU8 , démarrez la carte et
attendez l'affichage du message suivant :
...............
ALCATEL CS-2 BIOS VERSION OABPT110
Press ^B to enter setup
2. Une temporisation de quelques secondes démarre lorsque ce message s'affiche. Appuyez sur les
boutons Ctrl + B.
Le menu BIOS s'affiche :
3. Pour charger à partir de Ethernet, allez sur l'onglet Boot et modifiez la commande de démarrage.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 40/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Dans la section Boot Option Priorities, définissez la première option de démarrage sur IBA
GE SLOT 0200 v1216
5. Allez sur l'onglet Save & exit et appuyez sur la touche Enter pour quitter le menu BIOS.
Le serveur de communication émet une requête bootp vers S.O.T. et l'installation logicielle démarre
(voir : Progression de l'installation standard à la page 42).

3.3.6.3 Amorçage réseau avec la commande grubboot ETHER


Attention :
La commande grubboot ETHER a pour action d'invalider le disque dur du serveur de communication et
de forcer ainsi un amorçage réseau au redémarrage.
Cette opération est irréversible et implique un reformatage du disque dur du serveur de communication
(effectué lors de l'installation standard).
Pour lancer l'amorçage réseau :
1. Loggez-vous en tant que root.
2. Entrez la commande grubboot ETHER
Après confirmation, le serveur de communication redémarre.
Exemple :
[root@localhost /root]#grubboot ETHER

3.3.6.4 Amorçage réseau sur carte CS ou CPU8 avec disque vierge


Ce cas revient à rebooter après avoir exécuté la commande grubboot ETHER. Une confirmation est
demandée.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 41/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.3.6.5 Amorçage réseau sur Appliance Server avec disque non vierge (écran vidéo + clavier de
connectés)
Attendez l'affichage du message suivant : PRESS F1 FOR CONFIGURATION/SETUP, en bas à
gauche de l'écran (avant le message : Verifying DMI pool data ……….).
Appuyez sur F12. L'amorçage réseau est lancé. En cas d'erreur :
• pas d'adresse fournie par le serveur DHCP :
• pas de fichier de programme d'amorçage PXE fourni : le serveur démarre à partir du disque dur.

Différents messages s'affichent : ils donnent des informations notamment sur l'adresse IP attribuée, sur
le serveur DHCP ainsi que sur la cause d'un éventuel problème de démarrage.
Une fois cette phase passée, le système renvoie toutes les informations de l'installation sur l'écran
connecté à la prise V24. Plus rien n'apparaîtra sur l'écran vidéo.

3.3.7 Progression de l'installation standard


Au démarrage du serveur de communication par amorçage réseau, l'installation standard suit plusieurs
étapes.
• Requête bootp et chargement de linux.ram
Le serveur de communication émet une requête bootp pour obtenir une adresse IP via le serveur
DHCP.
Le S.O.T. transfère le linux.ram au serveur de communication via TFTP.
L'amorçage se poursuit.
• Chargement des paquets Linux
Le S.O.T. transfère les packages Linux au serveur de communication via FTP.
Utilisez <Tab>/<Alt-Tab> pour alterner entre des éléments | <Space> sélectionne | <F12> écran
suivant
• Chargement du paquet swinst
Le S.O.T. transfère le pacage swinst au serveur de communication via FTP.
• Chargement des binaires téléphoniques
Le S.O.T. transfère les binaires téléphoniques au serveur de communication via FTP.
• Redémarrage du serveur de communication
À la fin du chargement des binaires téléphoniques, le serveur de communication s'amorce,
redémarre et s'arrête sous Linux.
L'installation standard est terminée et doit être complétée par la configuration des paramètres
réseau du serveur de communication à l'aide de l'outil netadmin (configuration de l'adresse IP et
du masque de sous-réseau).

3.3.8 Configuration des règles de mots de passe du serveur de communication


À partir de R6.2, à la fin du redémarrage du serveur de communication, le menu de sécurité s'affiche
sur la console système. Le menu de sécurité demande de définir le niveau de sécurité avant la mise en
service du serveur de communication.
Au moment où s'affiche le dialogue relatif à la sécurité, aucune interface IP n'est configurée. En
d'autres termes, aucune connexion IP externe ne peut aboutir. Donc personne, hormis l'utilisateur de la
console, ne peut accéder au serveur de communication.
Configuration des paramètres de sécurité :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 42/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Do you want to activate server security high level (Y/N) ?

• N : si la réponse est Non, le menu suivant s'affiche :


Select server security level:
R) Configuration to be restored
0) Level_0 = no security feature activated
1) Level_1 = password/aging
2) Level_2 = password/aging + trusted hosts/TCP wrapper
3) Level_3 = password/aging + trusted hosts/TCP wrapper + SSH

• R) : aucune fonction de sécurité n'est activée. L'installateur devra restaurer les configurations de
sécurité depuis une sauvegarde.
• 0) : aucune fonction de sécurité n'est activée. Cette configuration s'applique lors de l'utilisation
d'un réseau IP de confiance.
• 1) : dans ce cas, le système demande un nouveau mot de passe pour les comptes root, swinst,
mtcl et adfexc. Ces nouveaux mots de passe doivent être conformes aux règles de création des
mots de passe. Pour plus d'informations sur les règles de création des mots de passe, voir la
section Règles de création des mots de passe du document [14]. Il est à noter que le nom du
compte et le mot de passe ne peuvent pas être identiques. Par exemple : root n'est pas un mot
de passe valide pour le compte root.
De plus, le système demande d'entrer la durée de validité du mot de passe de chaque compte.
Mise à zéro, l'option « aging password » indique que cette option est désactivée pour le compte
correspondant.
• 2) : dans ce cas, le système demande de nouveaux mots de passe (comme pour 1). De plus, le
serveur de communication est isolé du réseau IP. Seuls les hôtes de confiance peuvent s'y
connecter. L'installateur peut déclarer ces hôtes de confiance plus tard, via l'outil netadmin.
• 3) : dans ce cas, le système demande de nouveaux mots de passe (comme pour 1) et le serveur
de communication est isolé du réseau IP (comme pour 2). De plus, la fonction SSH est activée.
La fonction SSH crypte les appels entre machines. Pour plus d'informations sur la fonction SSH,
voir la section Sécurisation des échanges par SSH du document [14].
• Y : si la réponse est Oui, de nouveaux mots de passe/une limite de validité sont demandés (comme
pour 1), le serveur de communication est isolé du réseau IP (comme pour 2) et la fonction SSH est
activée (comme pour 3).
Une fois le niveau de sécurité choisi, la configuration de sécurité s'affiche.
Par exemple :
Security configuration:
[+] Default password changed.
[+] Aging password configured.
[+] Isolation from ethernet (trusted host TO
BE configured).
[-] The SSH security is currently NOT set.

Il est fortement recommandé de modifier les mots de passe pour tous les comptes utilisateurs du
serveur de communication, ainsi que les mots de passe enregistrés sur l'OmniVista 8770 à
l'installation. Les mots de passe à modifier sont ceux des comptes : root, swinst, mtcl, adfexc et client
(si ce dernier existe). Ces modifications doivent être effectuées sur tous les nœuds du réseau.
Pour plus d'informations sur les recommandations de ALE International concernant la gestion des mots
de passe, voir : [14] Stratégie recommandée en matière de mot de passe.

3.3.9 Vérification de l'installation du serveur de communication (fichiers journaux)


Des fichiers journaux sont consultables sous le répertoire /install-log. Ces fichiers stockent
l'installation du Communication Server et les paramètres transmis au serveur d'installation pour
l'amorçage.
Ces fichiers pourront être demandés par le service de support en cas de problème.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 43/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.4 Installation du Communication Server en environnement KVM


3.4.1 Environnement KVM
3.4.1.1 Présentation
L'OmniPCX Enterprise peut être installé dans un environnement KVM (Kernel-based Virtual Machine/
Machine virtuelle basée sur un noyau). La solution KVM est basée sur un système d'exploitation Suse
Linux Enterprise et sur une couche de virtualisation KVM. Dans cette configuration, une machine
virtuelle peut être créée pour héberger l'OmniPCX Enterprise.
Les topologies suivantes sont prises en charge dans l'environnement KVM :
• OmniPCX Enterprise autonome avec un serveur FlexLM unique
• OmniPCX Enterprise autonome avec duplication de serveur FlexLM
• duplication OmniPCX Enterprise avec un serveur FlexLM unique
• duplication OmniPCX Enterprise avec duplication de serveur FlexLM

Figure 3.5 : Exemple de duplication OmniPCX Enterprise avec duplication de serveur FlexLM

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 44/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• OmniPCX Enterprise autonome sans serveur FlexLM (à partir de R12.0). L'OmniPCX Enterprise se
connecte à l'infrastructure Cloud Connect (CCI) après un premier enregistrement (FTR) et il
bénéficie de services tels que le Right-To-Run (RTR). Le service RTR offre un contrôle de licence et
fonctionne au niveau du CCI et du OmniPCX Enterprise . Il ne fonctionne pas sur les serveurs de
communication passifs (PCS). Pour plus d’informations sur le FTR et le RTR, reportez-vous au
document [1].
Une machine virtuelle pour KVM (format iso) comporte un serveur FlexLM et peut être installée sur le
même serveur que la machine virtuelle OmniPCX Enterprise ou sur un autre serveur.
Lorsqu'aucun port USB n'est disponible pour la machine virtuelle du serveur FLEX, l'installation peut
aussi inclure un boîtier USB IP distant pour le dongle.

3.4.1.2 Présentation de la procédure d'installation


Les opérations à réaliser sont les suivantes :
• Installation du serveur FlexLM pour KVM à la page 45
Note :
Sautez cette opération lorsque l'attribution de licence est exécutée en utilisant Cloud Connect. Voir la section
traitant des Licences dans [1].
• Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle KVM à la page 50
• Si vous utilisez un dongle sur un boîtier IP USB distant, voir : [40]
Cela ne couvre pas l'installation du système d'exploitation et des paquets KVM sur le serveur physique.
L'installation des packs virtualisation KVM nécessite le système d'exploitation SUSE Linux Enterprise
Server (SLES) 12 SP3 (ou une version supérieure). Pour installer le système d'exploitation SLES et les
paquets KVM, reportez-vous à la documentation technique du fournisseur.
Notes :

• Les paquets de virtualisation peuvent être installés soit lors de la procédure d'installation de l'hôte, soit après
celle-ci, à l'aide de la commande zypper.
• Assurez-vous que le réseau ponté a été configuré, parce que les machines virtuelles du serveur de
communication utilisent le même réseau pour l'accès LAN, et veillez également à désactiver Network Manager
pour utiliser le service réseau à sa place.

3.4.2 Installation du serveur FlexLM pour KVM


3.4.2.1 Présentation
Le contrôle des licences par un serveur FlexLM est utilisé par l'OmniPCX Enterprise comme suit :
• Pour les licences RSI.
• Dans un CS virtualisé, au lieu de vérifier l'identifiant CPU par rapport au contenu du fichier
software.mao, un identifiant produit est acquis par le serveur FlexLM. Un seul identifiant produit est
disponible par OmniPCX Enterprise.
Un serveur FlexLM peut être utilisé par plusieurs serveurs OmniPCX Enterprise. Lorsqu'un "panic flag"
est signalé sur la plate-forme OmniPCX Enterprise, la configuration et les services deviennent
extrêmement restreints.
Pour répondre aux exigences de disponibilité élevée, les versions récentes du serveur OmniPCX
Enterprise permettent de s'appuyer sur un second serveur FlexLM.

3.4.2.2 Services offerts


Dans une configuration à haute disponibilité, le serveur OmniPCX Enterprise fournit les services
suivants :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 45/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• Redondance du serveur FlexLM : permet de s'appuyer sur un second serveur FlexLM lorsque le
premier serveur FlexLM est indisponible. Les serveurs FlexLM sont indépendants. Ils fournissent
chacun le même identifiant produit.
• Redondance de l'OmniPCX Enterprise : lorsque l'OmniPCX Enterpriseprincipal est indisponible,
l'OmniPCX Enterprise de secours (qui devient le nouveau serveur principal) assure le service
d'octroi de licence avec le serveur FlexLM (vérifications, pulsations).
• Défense : pour prévenir les tentatives de fraude

3.4.2.3 Conditions préalables


Avant l'installation, vous devez disposer des éléments suivants :
• Un dongle physique d'Aladin Knowledge Systems (type Hasp 4MI USB memory key Part:#FLEXid-
ALA-7200) : ce dongle définit le FLEX-ID utilisé pour authentifier le fichier de licence OmniPCX
Enterprise.
• Le DVD du serveur FlexLM : ce DVD contient le serveur de licence pré-installé pour KVM au
format ISO. Le fichier iso doit contenir :
• FlexlmServer.xml
• FlexlmServer.img.gz
• Le fichier de licence du serveur FlexLM (extension .ice) : licence pour le serveur FlexLM pour le
dongle.
• Le fichier de licence du serveur OmniPCX Enterprise (extension .swk). Ce fichier de licence sert
pour le serveur OmniPCX Enterprise virtualisé.
Note :
Tous ces éléments sont requis pour l'installation. Si l'un de ces éléments est indisponible, arrêtez la procédure.

3.4.2.4 Installation de la machine virtuelle du serveur FlexLM


3.4.2.4.1 Déploiement des paquets KVM
1. Montez l'image iso :
$ mount –o loop vmFlex-kvm-X.X.XXX.XXX.iso <mountpoint>
2. Accédez au répertoire de travail :
$ cd /var/lib/libvirt/images
3. Décompressez l'image :

$ gunzip -c /<path_to_iso_mounting>/FlexlmServer/FlexlmServer.img.gz >


MyFlexLMServer1.img

4. Définissez la machine virtuelle :


$ cp /path_to_iso_mounting/FlexlmServer/FlexlmServer.xml
MyFlexLMServer1.xml
Dans le fichier MyFlexLMServer1.xml, modifiez les lignes :
<name>MyFlexLMServer1</name>
<source file='/var/lib/libvirt/images/MyFlexLMServer1.img'/>
$ virsh define MyFlexLMServer1.xml
5. Démarrez l'application Virtual Machine Manager :
$ virt-manager
Lorsque la machine virtuelle du serveur FlexLM a été créée avec succès, elle s'affiche dans
l'application Virtual Machine Manager :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 46/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.6 : Exemple de création de serveur FlexLM

6. Démarrez la machine virtuelle du serveur FlexLM : faites un clic droit sur la machine virtuelle et
sélectionnez Run dans le menu contextuel.
Le serveur FlexLM commence l'amorçage.
3.4.2.4.2 Configuration système
La configuration système consiste à :
1. configurer le clavier,
2. configurer le réseau,
3. modifier les mots de passe.
4. Configuration des paramètres NTP
5. Configuration du fuseau horaire
Pour de plus amples informations sur cette configuration, voir : Installation of OVF FlexLM server on
the VMware ESXi server à la page 82.

3.4.2.5 Installation du dongle


L'installation du dongle peut être réalisée en suivant l'une des deux méthodes ci-dessous :
• Le dongle est branché directement sur un port USB du serveur Flex, si un port USB est disponible.
Voir ci-dessous.
• Lorsqu'aucun port USB n'est disponible pour la machine virtuelle du serveur FlexLM, le dongle est
branché sur un boîtier USB/IP distant ; voir : [40]
L'installation du dongle USB consiste à :
1. Identification de l'équipement USB à la page 47
2. Sélection de l'équipement USB à la page 48
3.4.2.5.1 Identification de l'équipement USB
1. Depuis la page d'accueil du serveur, sélectionnez : Applications > System tools > Konsole
Une fenêtre de console s'ouvre.
2. À partir de l'invite de commande, entrez la commande lsusb.
Cette commande vous permet d'afficher le fournisseur et l'identifiant produit nécessaires pour
choisir l'équipement USB dans la machine virtuelle du serveur FlexLM.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 47/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Une ligne telle que celle-ci s'affiche : Bus 001 Device 003: ID 0529:0001 Aladdin
Knowledge Systems HASP v0.06
3.4.2.5.2 Sélection de l'équipement USB
1. Branchez le dongle USB sur le port USB.
2. Depuis la page d'accueil du serveur, naviguez jusqu'à : Applications > System Tools > Virtual
Machine Manager, pour lancer l'application Virtual Machine Manager.
Virtual Machine Manager s'ouvre.
3. Sélectionnez l'option Virtual Machine Manager, puis : Edit > Virtual Machine details
La fenêtre de détails de la machine virtuelle s'ouvre.
4. Sélectionnez Add hardware.
Une fenêtre de configuration de matériel virtuel s'ouvre.
5. Sélectionnez le menu USB Host Device.
6. Dans la fenêtre, sélectionnez la ligne correspondant au fournisseur et à l'identifiant produit
recherchés précédemment, puis cliquez sur Finish.

3.4.2.6 Installation de la licence


Lorsque la configuration réseau est terminée, le serveur de licence doit être configuré.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 48/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Copiez le fichier de licence correspondant au serveur (fichier avec extension .ice). Cette licence doit
correspondre à la licence fournie avec le dongle.
Note :
Par défaut, le protocole FTP ne fonctionne pas sur ce serveur. Vous pouvez copier ce fichier via une connexion
FTP ou SCP sécurisée ou n'importe quelle source de média.
• Copiez ce fichier dans $LICENSES_HOME.
• Redémarrez les services FlexLM : service flexlmd restart.
Note :
Si la configuration du nom d'hôte est erronée ou si le fichier de licence n'est pas généré pour le dongle attaché ou
si le dongle n'est pas attaché, le serveur FlexLM ne démarre pas.
Les journaux sont disponibles dans : /opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/.
Vérifiez les journaux Flexlm pour vous assurer que le service flexlmd a été démarré.
Les détails concernant la vérification de licence de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise à partir du
serveur FlexLM sont consignés dans /opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/flexlm_lmlog.log.
Vérifiez que les services FlexLM sont démarrés : service flexlmd status
Vérifiez que les informations sur la licence sont disponibles :
/opt/Alcatel-Lucent/flexlm_standalone/lmutil lmstat –a
Vous avez installé et configuré avec succès le serveur FlexLM.

3.4.2.7 Installation d'un serveur FLexLM pour plusieurs serveurs OmniPCX Enterprise
virtualisés
• Cette architecture ne nécessite pas de configuration spécifique sur les serveurs OmniPCX
Enterprise ou sur le serveur FlexLM.
• Un dongle unique est utilisé.
• Plusieurs fichiers de licence (extension .ice) doivent être installés sur le serveur FlexLM.
• Plusieurs fichiers de licence (extension .swk) doivent être installés sur chaque serveur OmniPCX
Enterprise.
Une fois les fichiers de licence installés sur tous les serveurs, redémarrez le service FlexLM ou la
machine virtuelle afin que les licences soient prises en compte. Chaque serveur OmniPCX Enterprise
peut alors être enregistré sur le même serveur FlexLM.
En cas de duplication du serveur FlexLM (ce qui implique que deux adresses sont déclarées sur
chaque serveur OmniPCX Enterprise), deux dongles sont nécessaires et deux fois plus de
licences .ice doivent être installées sur les serveurs FlexLM.

3.4.2.8 Configuration du serveur FlexLM sur l'OmniPCX Enterprise


Ouvrez une console de configuration sur l'OmniPCX Enterprise (par exemple : mgr), et accédez à
System > Licenses, puis configurez les paramètres suivants :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 49/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.7 : Exemple de configuration du serveur FlexLM

Notes :
• Une fois le serveur FlexLM configuré, redémarrez l'OmniPCX Enterprise pour appliquer vos modifications.
• À compter de la version R11.2, si aucun serveur FlexLM ne répond, après cinq jours, un indicateur de situation
d'urgence est émis sur le serveur OmniPCX Enterprise, avant d'afficher Call Installer sur les postes
téléphoniques.
Note :
L'indicateur en question est levé après quatre heures sans réponse du serveur FlexLM dans les versions plus
anciennes.

3.4.3 Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle KVM


3.4.3.1 Présentation
La création d'une machine virtuelle est effectuée à l'aide de l'application Virtual Machine
Manager. Cette application, un outil graphique dédié à la création et la configuration des machines
virtuelles, est disponible dans les paquets KVM installés avec le système d'exploitation sur le serveur.
L'installation de l'OmniPCX Enterprise sur la machine virtuelle se fait à l'aide de l'S.O.T..

3.4.3.2 Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour KVM


Les prérequis matériels pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sont disponibles sur la page :
https://businessportal2.alcatel-lucent.com/ENT_MLE_015903
Afin de garantir le nombre d'appels par heure (BHCC) du système pour 15 000 équipements, ces
prérequis sont les suivants :
• Mémoire dédiée : 3 Go de RAM maximum (1 Go recommandé)
• Disque dur virtuel : 40 Go minimum avec petite capacité de stockage des messages vocaux.
Maximum de 100 Go en cas de stockage dépassant 600 heures de messages vocaux.
• Bande passante et processeur entrée/sortie (IOPS) : se reporter à :
https://businessportal2.alcatel-lucent.com/ENT_MLE_015903
• 1 ou 2 vNIC (dépendant de la redondance)
• Processeur : un vCPU ; il n'y a pas de valeur minimale de la fréquence du cœur
• Fréquence utilisée : valeur en MHZ = max (200, 12 * trafic en Ko d'appels par heure) pour le trafic
standard (5 BHCC par utilisateur avec un tiers d'appels locaux et deux tiers d'appels entrants ou
sortants)
• SCSI controller : LSI Logic parallel avec un disque Virtual Device Node configuré sur IDE(0:0)
• Network adapter : E1000

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 50/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.4.3.3 Présentation de la procédure d'installation


L'installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle KVM consiste à :
• Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via S.O.T. à la page 51
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM à la page
55
• Configuration de l'OmniPCX Enterprise à la page 59

3.4.3.4 Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via S.O.T.


Pour générer la machine virtuelle de l'OmniPCX Enterprise via S.O.T. :
1. En cas de déploiement de la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise sans OVF, créez
manuellement la machine virtuelle sur le serveur physique avec les caractéristiques appropriées.
Selon l'environnement de virtualisation, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Création d'une machine virtuelle sur VMware ESXi à la page 277
• Création d'une machine virtuelle sur KVM à la page 304
Hyper-V ne prend pas en charge le déploiement de machines virtuelles avec fichier OVF. La
machine virtuelle doit être créée manuellement sur Hyper-V : voir : Création d'une machine virtuelle
sur Hyper-V à la page 309.
Important :
Ne démarrez pas encore la machine virtuelle.
2. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project
3. Sélectionnez l'option Greenfield project.
4. Sélectionnez OXE et cliquez sur Next
La page Medias s'ouvre.
5. Sélectionnez le support sur lequel les fichiers (version logicielle et licence) sont disponibles :
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et
que vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le
dans la liste déroulante
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas
encore déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des
informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si les fichiers ont été chargés sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage
local
6. Cliquez sur Refresh medias list.
7. Sélectionnez les fichiers appropriés répertoriés à l'écran, et cliquez sur Declare medias
8. Dans l'option OXE soft. version, sélectionnez la version du logiciel à installer : la version
complète, une version du logiciel avec un patch statique ou une version du logiciel sans patch.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 51/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.8 : Exemple de fenêtre de sélection Media

9. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next. La page de configuration
Project settings s'ouvre
10. Effectuez les opérations suivantes :
a. Saisissez un Project name.
b. Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise produit avec OVF,
sélectionnez le champ OVF Generation
c. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 52/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.9 : Exemple de page Project settings

11. Cliquez sur Next.


La page de Configuration OXE settings s'ouvre
12. Remplissez les champs des paramètres du serveur de communication (OmniPCX Enterprise) :

Champ Signification
OXE Hardware Type Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit sans
OVF.
Sélectionnez le matériel sur lequel le serveur de communication
s'exécute

OXE sizing Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit avec


OVF.
Sélectionnez le nombre d'utilisateurs utilisés pour dimensionner
le fichier OVF

OXE keyboard Sélectionnez le type de clavier utilisé par le serveur de


communication
Par défaut, le clavier est configuré en anglais (US). Si vous utili-
sez un autre clavier, assurez-vous de le sélectionner dans le
champ Keyboard afin d'éviter des incompatibilités ultérieures.

CPU hostname Saisissez le nom d'hôte du serveur de communication

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 53/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Champ Signification
CPU MAC address Entrez l'adresse MAC du serveur de communication
Note :
Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise
produit avec OVF, le champ MAC address est grisé et ne peut pas
être modifié.

OXE country Entrez le pays dans lequel le serveur de communication est


déployé
CPU IP address Entrez l'adresse IP du serveur de communication.
Dans une duplication de serveur de communication (redondance
locale ), ce champ doit être complété avec l'adresse IP principale,
qui est identique pour les deux serveurs de communication.
Dans une redondance spatiale, ce champ doit être complété
avec les adresses IP principales des deux serveurs de communi-
cation.
Note :
La redondance spatiale est un serveur de communication dupliqué où
les deux serveurs de communication se trouvent dans des sous-réseaux
IP distincts.

CPU redundancy (facultatif). Dans le cas d'une configuration dupliquée, si l'installation doit
également inclure l'installation du serveur de communication
jumelé, cochez cette case et complétez la configuration avec les
paramètres du serveur de communication jumelé.

Figure 3.10 : Exemple de page OXE settings

13. Cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 54/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La page Summary s'ouvre.


14. Vérifiez le nom d'hôte de l'OmniPCX Enterprise ainsi que la version du logiciel et cliquez sur
Deploy
Vous pouvez également cliquer sur Save pour créer le projet et le déployer plus tard à partir du
project listing. Pour plus d'informations, voir le document [45].

Figure 3.11 : Exemple de page Summary

15. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :


• Si le déploiement d'une machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit sans OVF : lancez
l'amorçage PXE sur la machine virtuelle sur laquelle l'OXE-MS doit être installé
• Si le déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit avec un fichier OVF :
une fois le fichier OVF généré avec succès, cliquez sur Download et enregistrez le fichier OVF
sur un périphérique de stockage. Utilisez ce fichier OVF pour déployer la machine virtuelle OXE-
MS sur la machine physique cible
Selon l'environnement de virtualisation, voir :
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM à la
page 55
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique VMware à la
page 69
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique Hyper-V à la
page 110

3.4.3.5 Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM
Pour déployer la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM :
1. À partir de la page d'accueil du serveur physique KVM, naviguez jusqu'à : Applications >
System Tools > Virtual Machine Manager pour lancer l'application Virtual Machine
Manager

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 55/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La fenêtre Virtual Machine Manager s'ouvre.


2. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise produit à l'aide d'un fichier OVF :

1. Sélectionnez File > New Virtual Machine, ou cliquez sur l'icône


La fenêtre de création de la machine virtuelle s'ouvre.
2. Sélectionnez l'option Network Install (HTTP, FTP or NTFS), et entrez l'URL du
fichier OVF comprenant la machine virtuelle OmniPCX Enterprise.
3. Cliquez plusieurs fois sur Next pour vérifier et modifier les paramètres de la machine virtuelle
OmniPCX Enterprise, tels que le nom, puis cliquez sur Finish
La machine virtuelle est créée et démarrée, et l'installation de l'OmniPCX Enterprise démarre
automatiquement sur la machine virtuelle.
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise produit sans fichier OVF :
Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Run
• Sélectionnez la machine virtuelle et cliquez sur l'icône symbolisée par une flèche pointant
vers la droite
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le logiciel
OmniPCX Enterprise. L'installation de l'OmniPCX Enterprise démarre automatiquement sur la
machine virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OmniPCX Enterprise sur la console de l'application
Virtual Machine Manager.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 56/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

L'installation diffère de l'installation sur un Blade Server/Appliance Server. Elle s'interrompt en effet
après le chargement des fichiers de configuration Linux et nécessite une intervention manuelle pour
sélectionner le type d'installation.

3. Sélectionnez l'installation standard et spécifiez le chemin pour le téléchargement des fichiers : /


path/releaseversion.country_name (par exemple : /dhs3mgr/l1301.fr), et sélectionnez
Ok.
Note :
Si la version comporte un patch dynamique, entrez le nom complet de la version y compris le patch
dynamique. Par exemple, sélectionnez l130110b.fr pour installer automatiquement la version du logiciel avec le
patch dynamique l1.301.10.b.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 57/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La procédure d'installation se poursuit.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 58/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

L'invite de connexion s'affiche lorsque l'installation s'est déroulée avec succès.

3.4.3.6 Configuration de l'OmniPCX Enterprise


Après l'installation de l' OmniPCX Enterprise , le clavier par défaut est Anglais US. Si vous devez
utiliser un clavier autre que le clavier par défaut (par exemple : le clavier français ou allemand), il vous
faudra d'abord modifier le type de clavier avant de configurer l'OmniPCX Enterprise:
1. Ouvrez une console sur la machine virtuelle.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 59/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Ouvrez une session root


Note :
Le mot de passe pour root est letacla.
3. Saisissez la commande kbdconfig .
4. Utilisez les flèches vers le haut et vers le bas pour sélectionner le clavier correspondant, puis
appuyez sur la barre d'espace pour valider votre sélection.
Une fois le type de clavier sélectionné, configurez les paramètres IP de l'OmniPCX Enterprise :
À partir de la même session root , tapez la commande netadmin et configurez l'adresse IP de la
machine virtuelle OmniPCX Enterprise, le masque de sous-réseau et le routeur par défaut.
Il est recommandé de configurer l'adresse IP de cette machine virtuelle dans le sous-réseau du
serveur physique.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 60/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5 Installation du Communication Server en environnement VMware


ESXi
3.5.1 Environnement VMware ESXi
3.5.1.1 Présentation
La virtualisation améliore considérablement l'efficacité et la disponibilité des ressources et des
applications.
Le logiciel de machine virtuelle (VM) peut être utilisé à plusieurs fins. La consolidation de serveurs
(exécution de plusieurs serveurs logiques sur une seule machine physique) est une manière courante
de réduire les coûts matériels. Elle facilite également la sauvegarde et l'administration.
Les topologies suivantes sont prises en charge par cette fonction :
• OmniPCX Enterprise autonome avec un serveur FlexLM unique
• OmniPCX Enterprise autonome avec duplication de serveur FlexLM
• duplication OmniPCX Enterprise avec un serveur FlexLM unique
• duplication OmniPCX Enterprise avec duplication de serveur FlexLM

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 61/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.12 : Exemple de duplication OmniPCX Enterprise avec duplication de serveur FlexLM

• OmniPCX Enterprise autonome sans serveur FlexLM (à partir de R12.0). L'OmniPCX Enterprise se
connecte à l'infrastructure Cloud Connect (CCI) après un premier enregistrement (FTR) et il
bénéficie de services tels que le Right-To-Run (RTR). Le service RTR offre un contrôle de licence et
fonctionne au niveau du CCI et de l'OmniPCX Enterprise. Il ne fonctionne pas sur les serveurs de
communication passifs (PCS). Pour plus d’informations sur le FTR et le RTR, reportez-vous au
document [1].
Le serveur FlexLM est fourni dans un format de VM pour VMware ESXi (format ovf) et cette VM peut
être installée sur le même serveur que la VM OmniPCX Enterprise ou sur un autre serveur.
• Jusqu'à la version R10.1.1, une seule VM OmniPCX Enterprise est autorisée sur un serveur mais
d'autres VM pour des applications peuvent être utilisées sur le même serveur. Par exemple, une
messagerie vocale 4645 (16 ports) embarquée est autorisée.
• À compter de la version R10.1.1, jusqu'à huit machines virtuelles hébergeant un OmniPCX
Enterprise peuvent fonctionner sur une seule machine physique. La messagerie vocale 4645
intégrée n'est en revanche pas disponible.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 62/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• À partir de R11.0, jusqu'à huit machines virtuelles hébergeant un OmniPCX Enterprise peuvent
fonctionner sur une même machine physique. La messagerie vocale 4645 intégrée est alors
également disponible.
L'installation de plus d'une machine virtuelle hébergeant un OmniPCX Enterprise sur le même serveur
physique requiert :
• VMware ESXi 5.5 avec version matérielle Vmware 8 à 10
• VMware ESXi 6.0 avec version matérielle Vmware 11
• VMware ESXi 6.5 avec version matérielle Vmware 13
• VMware ESXi 6.7 avec version matérielle Vmware 14 et supérieure
• Un matériel suffisamment récent pour offrir une capacité suffisante.
Les processeurs utilisables sont, par exemple :
• Xeon Westmere-EP (35xx, 55xx, ou version ultérieure)
• Nehalem -EX (65xx, 75xx, ou version ultérieure)
• série AMD 4000 Valencia et 6000 Interlagos (ou version ultérieure)
La VM OmniPCX Enterprise prend en charge le RAID - Réseau redondant de disques indépendants,
cependant UPS n'est pas pris en charge.
À partir de R10.1.1, un OmniPCX Enterprise hébergé sur une machine virtuelle peut utiliser un SAN
(Storage Area Network) plutôt qu'un disque virtuel.
Le SAN permet la fonction VMotion : une machine virtuelle hébergeant un OmniPCX Enterprise peut
être déplacée d'un serveur ESXi physique à un autre sans interruption de service.
La fonction VMotion est disponible :
• pour le serveur OmniPCX Enterprise principal avec un trafic très léger,
• pour l'OmniPCX Enterprise de secours.
À l'aide de vSphere Virtual Machine Encryption, il est possible de créer des machines virtuelles
OXE/OMS/OST chiffrées et de chiffrer des machines virtuelles OXE/OMS/OST existantes. Puisque les
fichiers des machines virtuelles contenant des informations sensibles sont chiffrés, la machine virtuelle
est protégée. Seuls les administrateurs dotés de privilèges de chiffrement peuvent réaliser les tâches
de chiffrement et de déchiffrement.
Un KMS externe, le système vCenter Server, et vos hôtes ESXi contribuent à la solution vSphere
Virtual Machine Encryption. Dans le client Web vSphere ou l'API vSphere API, ajoutez un groupe
d'instances KMS au système vCenter Server. vCenter Server utilise le Key Management
Interoperability Protocol (KMIP) pour simplifier l'usage du KMS de votre choix.
Il est obligatoire d'activer le fichier de licence VMWARE avec les paramètres vSphere VM
Encryption et vSphere encrypted vMotion activés.

3.5.1.2 version du logiciel,


Les versions logicielles suivantes peuvent être utilisées :
• Serveur VMware ESXi :
• Pour un Communication Server sur une machine physique, les versions 5.5 et 6.0 du serveur
VMware ESXi sont certifiées
• Pour un maximum de huit serveurs sur une machine physique sans messagerie vocale 4645, le
serveur VMware ESXi : 6.5 est certifié
• Pour un maximum de huit serveurs sur une machine physique sans messagerie vocale 4645, le
serveur VMware ESXi : 6.5 est certifié
• Versions 5.5 à 6.5 de vSphere Client, en fonction de la version de serveur VMware ESXi
• FlexLM Server 9.50

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 63/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5.1.3 Présentation de la procédure d'installation


Les opérations à réaliser sont les suivantes :
• Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle VMware ESXi à la page 64
• Installation du serveur FLexLM pour VMware ESXi à la page 81
Note :
Sautez cette opération lorsque l'attribution de licence est exécutée en utilisant Cloud Connect. Voir la section
traitant des licences dans [1].
• Si vous utilisez un dongle sur un boîtier IP USB distant, voir [40]
Cela ne comprend pas l'installation de l'infrastructure VMware ESXi sur le serveur physique.
L'infrastructure VMware ESXi n'est pas à la charge de l'ALE International. Pour un bon déploiement
des machines virtuelles, l'infrastructure ESXi doit avoir été correctement installée et configurée.

3.5.2 Installation de l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle VMware ESXi
3.5.2.1 Présentation
ALE International recommande l'une des méthodes d'installation suivantes pour l'installation de
l'OmniPCX Enterprise sur une machine virtuelle :
• Installation de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise via S.O.T.
• Installation de la VM OmniPCX Enterprise via l'OmniVista 8770 (utilisée pour installer l'OmniPCX
Enterprise sur une partition active)
Pour une première installation, se reporter à : Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via
S.O.T. à la page 51.

3.5.2.2 Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour VMware


Les prérequis matériels pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sont disponibles sur la page :
https://businessportal2.alcatel-lucent.com/ENT_MLE_015903.
Afin de garantir le nombre d'appels par heure (BHCC) du système pour 15 000 équipements, ces
prérequis sont les suivants :
• Mémoire dédiée et réservée : 3 Go de RAM maximum
• 1 Go de RAM recommandée pour ESXi 5.5 doté d'un système d'exploitation autre que linux 2.6
32-bit
• 1 à 2 Go de RAM recommandée pour ESXi 6.0 doté d'un système d'exploitation Centos 4/5/6
32-bit
• 1 à 3 Go de RAM recommandée pour ESXi 6.5 au système d'exploitation Centos 6 32-bit
• Disque dur virtuel : 40 Go minimum avec petite capacité de stockage des messages vocaux.
Maximum de 100 Go en cas de stockage dépassant 600 heures de messages vocaux.
• Bande passante et processeur entrée/sortie (IOPS) : se reporter à :
https://businessportal2.alcatel-lucent.com/ENT_MLE_015903
• 1 ou 2 vNIC (dépendant de la redondance)
• Processeur : un vCPU ; il n'y a pas de valeur minimale de la fréquence du cœur
• Fréquence utilisée : valeur en MHz = max (200, 12 * trafic en Ko d'appels par heure) pour le trafic
standard (5 BHCC par utilisateur avec un tiers d'appels locaux et deux tiers d'appels entrants ou
sortants)
• SCSI controller : LSI Logic parallel avec un disque Virtual Device Node configuré sur ScSI(0:0)
• Adaptateur réseau : VMXNET3 pour système d'exploitation invité Centos et E1000 pour autre
système d'exploitation invité

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 64/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5.2.3 Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via S.O.T.


Pour générer la machine virtuelle de l'OmniPCX Enterprise via S.O.T. :
1. En cas de déploiement de la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise sans OVF, créez
manuellement la machine virtuelle sur le serveur physique avec les caractéristiques appropriées.
Selon l'environnement de virtualisation, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Création d'une machine virtuelle sur VMware ESXi à la page 277
• Création d'une machine virtuelle sur KVM à la page 304
Hyper-V ne prend pas en charge le déploiement de machines virtuelles avec fichier OVF. La
machine virtuelle doit être créée manuellement sur Hyper-V : voir : Création d'une machine virtuelle
sur Hyper-V à la page 309.
Important :
Ne démarrez pas encore la machine virtuelle.
2. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project
3. Sélectionnez l'option Greenfield project.
4. Sélectionnez OXE et cliquez sur Next
La page Medias s'ouvre.
5. Sélectionnez le support sur lequel les fichiers (version logicielle et licence) sont disponibles :
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et
que vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le
dans la liste déroulante
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas
encore déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des
informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si les fichiers ont été chargés sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage
local
6. Cliquez sur Refresh medias list.
7. Sélectionnez les fichiers appropriés répertoriés à l'écran, et cliquez sur Declare medias
8. Dans l'option OXE soft. version, sélectionnez la version du logiciel à installer : la version
complète, une version du logiciel avec un patch statique ou une version du logiciel sans patch.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 65/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.13 : Exemple de fenêtre de sélection Media

9. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next. La page de configuration
Project settings s'ouvre
10. Effectuez les opérations suivantes :
a. Saisissez un Project name.
b. Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise produit avec OVF,
sélectionnez le champ OVF Generation
c. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 66/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.14 : Exemple de page Project settings

11. Cliquez sur Next.


La page de Configuration OXE settings s'ouvre
12. Remplissez les champs des paramètres du serveur de communication (OmniPCX Enterprise) :

Champ Signification
OXE Hardware Type Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit sans
OVF.
Sélectionnez le matériel sur lequel le serveur de communication
s'exécute

OXE sizing Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit avec


OVF.
Sélectionnez le nombre d'utilisateurs utilisés pour dimensionner
le fichier OVF

OXE keyboard Sélectionnez le type de clavier utilisé par le serveur de


communication
Par défaut, le clavier est configuré en anglais (US). Si vous utili-
sez un autre clavier, assurez-vous de le sélectionner dans le
champ Keyboard afin d'éviter des incompatibilités ultérieures.

CPU hostname Saisissez le nom d'hôte du serveur de communication

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 67/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Champ Signification
CPU MAC address Entrez l'adresse MAC du serveur de communication
Note :
Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise
produit avec OVF, le champ MAC address est grisé et ne peut pas
être modifié.

OXE country Entrez le pays dans lequel le serveur de communication est


déployé
CPU IP address Entrez l'adresse IP du serveur de communication.
Dans une duplication de serveur de communication (redondance
locale ), ce champ doit être complété avec l'adresse IP principale,
qui est identique pour les deux serveurs de communication.
Dans une redondance spatiale, ce champ doit être complété
avec les adresses IP principales des deux serveurs de communi-
cation.
Note :
La redondance spatiale est un serveur de communication dupliqué où
les deux serveurs de communication se trouvent dans des sous-réseaux
IP distincts.

CPU redundancy (facultatif). Dans le cas d'une configuration dupliquée, si l'installation doit
également inclure l'installation du serveur de communication
jumelé, cochez cette case et complétez la configuration avec les
paramètres du serveur de communication jumelé.

Figure 3.15 : Exemple de page OXE settings

13. Cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 68/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La page Summary s'ouvre.


14. Vérifiez le nom d'hôte de l'OmniPCX Enterprise ainsi que la version du logiciel et cliquez sur
Deploy
Vous pouvez également cliquer sur Save pour créer le projet et le déployer plus tard à partir du
project listing. Pour plus d'informations, voir le document [45].

Figure 3.16 : Exemple de page Summary

15. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :


• Si le déploiement d'une machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit sans OVF : lancez
l'amorçage PXE sur la machine virtuelle sur laquelle l'OXE-MS doit être installé
• Si le déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit avec un fichier OVF :
une fois le fichier OVF généré avec succès, cliquez sur Download et enregistrez le fichier OVF
sur un périphérique de stockage. Utilisez ce fichier OVF pour déployer la machine virtuelle OXE-
MS sur la machine physique cible
Selon l'environnement de virtualisation, voir :
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM à la
page 55
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique VMware à la
page 69
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique Hyper-V à la
page 110

3.5.2.4 Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique


VMware

Pour déployer la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique VMware :
1. Ouvrez un navigateur Web et saisissez l'URL suivante :
https://<VMware ESXi server IP address>

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 69/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Connectez-vous avec vos identifiants d'utilisateur


La page d'inventaire de client Web vSphere s'ouvre
3. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit à l'aide d'un fichier OVF :
1. Effectuez un clic droit sur l'hôte et sélectionnez Create/Register VM
La fenêtre de création de la machine virtuelle s'ouvre.
2. Sélectionnez Deploy a virtual machine from an OVF or OVA file et cliquez sur
Next
La fenêtre de sélection de la source s'ouvre.
3. Entrez le nom de la machine virtuelle et sélectionnez le fichier OVF comprenant la machine
virtuelle OXE-MS.
4. Cliquez plusieurs fois sur Next pour vérifier et modifier les paramètres de la machine virtuelle
OXE-MS, tels que le nom, puis cliquez sur Finish
La machine virtuelle est créée et démarrée, et l'installation de l'OXE-MS démarre
automatiquement sur la machine virtuelle.
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit sans fichier OVF :
Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Power > Power On
• Sélectionnez la machine virtuelle et sélectionnez Power On
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le bootdvd
et le logiciel OXE-MS. L'installation de l'OXE-MS démarre automatiquement sur la machine
virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OXE-MS sur la console du client web VMware.
4. Sélectionnez Yes pour redémarrer l'OmniPCX Enterprise après la réussite de l'installation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 70/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Pour sélectionner l'option Yes, cliquez une fois sur la fenêtre de la console et utilisez les flèches de défilement
pour accéder à Yes. Appuyez sur Entrée.
5. Configurez le serveur OmniPCX Enterprise en fonction de vos besoins.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 71/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Les paramètres donnés dans ces figures ont été utilisés à des fins de test.
6. À ce stade, le clavier par défaut est le clavier anglais. Si vous devez utiliser un clavier autre que le
clavier par défaut (par exemple : le clavier français ou allemand), il vous faudra d'abord modifier le
type de clavier avant de configurer l'OmniPCX Enterprise:
a) Entrez les identifiants root (login et mot de passe).
b) Saisissez la commande kbdconfig .
c) Utilisez les flèches vers le haut et vers le bas pour sélectionner le clavier correspondant, puis
appuyez sur la barre d'espace pour valider votre sélection.
7. À partir de la même session root, saisissez la commande netadmin et configurez l'adresse IP de
la machine virtuelle OmniPCX Enterprise, le masque de sous-réseau et le routeur par défaut :
• Lorsque la configuration netadmin est terminée, vous pouvez accéder à la machine virtuelle
OmniPCX Enterprise depuis le réseau.
• La configuration de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est similaire à la configuration
OmniPCX Enterprise standard, à l'exception du fichier de licence. La licence utilisée pour la
machine virtuelle OmniPCX Enterprise doit être identique à celle associée au fichier de licence du
serveur FlexLM, ou une requête de licence spécifique est nécessaire (fichier .swk).
• Avant de configurer le serveur FlexLM sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise, vérifiez que le
rôle de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est défini sur main.

3.5.3 Installation des outils VMware sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 72/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Les paragraphes suivants décrivent comment installer/désinstaller les outils VMware de la machine
virtuelle OmniPCX Enterprise, à partir de OmniPCX Enterprise R12 (ou version supérieure).
À partir de R12, la livraison de OmniPCX Enterprise inclut une version compatible des outils VMware
(open-vm-tools). Cependant, ALE recommande de vérifier si VMware fournit une version plus
récente des outils VMware, comme indiqué ci-dessous.
Attention :
Pour les versions antérieures à R12, n'installez pas les outils VMware manuellement. En effet, avant la
version R12, OmniPCX Enterprise utilise la distribution Linux personnalisée pour laquelle il n'existe pas
de version officielle des outils VMware.
L'installation des outils VMware consiste en :
• Désinstallation de open-vm-tools à la page 73
• Montage des outils VMware à la page 75
• Installation des outils VMware sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise à la page 72
Pour désinstaller les outils VMware, se reporter à : Désinstallation des outils VMware à la page 79.

3.5.3.1 Désinstallation de open-vm-tools


Pour contrôler l'état des outils VMware, exécutez la commande :
> rpm –q open-vm-tools

Après l'installation de l'OmniPCX Enterprise, le statut des outils VMware est affiché sous la forme
Running (3rd-party/Independent) dans l'onglet Summary de la machine virtuelle OmniPCX
Enterprise.
Selon l'infrastructure VMware, l'état peut être affiché en tant que :
• Client Web vSphere : Running, version : 2147483647 (client géré)
• Client Web vCenter : VMware Tools YES

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 73/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Pour désinstaller le pack open-vm-tools de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise :


1. Dans le client vSphere, sélectionnez la machine virtuelle OmniPCX Enterprise , puis l'onglet
Console pour afficher la console de la machine virtuelle.
2. Loggez-vous avec un compte de super utilisateur.
3. Saisissez la commande :
rpm -e open-vm-tools

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 74/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Après l'installation du package, le statut des outils VMware est affiché sous la forme Not running
(Not installed) dans l'onglet Summary de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise .

3.5.3.2 Montage des outils VMware


3.5.3.2.1 À partir d'un client vSphere
À partir du client vSphere, faites un clic droit sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise et
sélectionnez Guest > Install/Upgrade VMware Tools

Figure 3.17 : Exemple de fenêtre Install/Upgrade VMware Tools

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 75/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5.3.2.2 À partir d'un client Web vSphere

Insérez le CD-ROM d'installation des outils VMware dans ce système d'exploitation invité.
3.5.3.2.3 À partir d'un client WEB vCenter

Éliminez le problème en installant les outils VMware


3.5.3.2.4 Installation et extraction du fichier ISO des outils VMware
Une fois l'installation lancée à partir du client vSphere, le fichier ISO des outils VMware est visible à
partir de l'OmniPCX Enterprise en tant que fichier de bloc CD-ROM dans /dev/sr0.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 76/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

1. Sélectionnez l'onglet Console pour afficher la console de la machine virtuelle et connectez-vous


avec un compte de super utilisateur : racine
2. Pour monter l'ISO dans /mnt/cdrom, saisissez la commande :
root@mount /dev/sr0 /mnt/cdrom
3. Copiez et extrayez les contenus du fichier tar.gz dans le répertoire /tmpd
4. Après la copie, accédez au dossier /tmpd et démontez le fichier ISO
5. Extrayez les contenus du répertoire /tmpd avec la commande :
root@localhost# tar zxpf VMwareToolsxxxx.tar.gz

Les composants sont extraits dans le répertoire /tmpd/vmware-tools-distrib.

Figure 3.18 : Récapitulatif des opérations à exécuter pour monter les outils VMware :

3.5.3.3 Installation des outils VMware


1. À partir de l'onglet Console du client vSphere, allez dans le répertoire /tmpd/vmware-tools-
distrib .
2. Saisissez la commande :
./vmware-install.pl -d
La commande ./vmware-install.pl est utilisée pour installer les outils VMware.
L'option -d est utilisée pour appliquer les options par défaut pendant l'installation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 77/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La ./vmware-config.pl est utilisée pour la configuration. Ce script est invoqué par le script
d'installation.

3. Une fois que les outils VMware ont été installés avec succès, supprimez le fichier tar et les fichiers
extraits.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 78/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Après l'installation des outils VMware, le statut des outils VMware est affiché sous la forme Running
(Current) dans l'onglet Summary de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise .

3.5.3.4 Désinstallation des outils VMware


Si vous devez désinstaller les outils VMware :
1. À partir de l'onglet Console du client vSphere, loggez-vous avec un compte de super utilisateur.
2. Saisissez la commande :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 79/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

vmware-uninstall-tools.pl

Après l'installation des outils VMware, le statut des outils VMware est affiché sous la forme Not
running (Not Installed) dans l'onglet Summary de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise .

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 80/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5.4 Installation du serveur FLexLM pour VMware ESXi


3.5.4.1 Présentation
L'octroi de licence par un serveur FlexLM est utilisé par la plate-forme OmniPCX Enterprise dans les
cas suivants :
• Pour les licences RSI.
• Dans un CS virtualisé (par exemple BiCS ou OpenTouch), au lieu de vérifier l'identifiant CPU par
rapport au contenu du fichier software.mao, un identifiant produit est acquis par le serveur FlexLM.
Un seul identifiant produit est disponible par OmniPCX Enterprise.
Un serveur FlexLM peut être utilisé par plusieurs serveurs OmniPCX Enterprise.
Dans les versions précédentes de la plate-forme OmniPCX Enterprise, chaque OmniPCX Enterprise
pouvait gérer uniquement un serveur FlexLM. À compter de R11.2, si le serveur FlexLM s'arrête
(crash, déconnexion, ou toute autre raison), la plate-forme OmniPCX Enterprise peut continuer à
fonctionner pendant cinq jours avant d'émettre un indicateur de situation d'urgence ("panic flag").
Lorsqu'un "panic flag" est signalé sur la plate-forme OmniPCX Enterprise, la configuration et les
services deviennent extrêmement restreints.
Pour répondre aux exigences de disponibilité élevée, les versions récentes du serveur OmniPCX
Enterprise permettent de s'appuyer sur un second serveur FlexLM.

3.5.4.2 Description simplifiée


Dans une configuration avec un serveur FlexLM, lorsque le serveur OmniPCX Enterprise demande
une vérification de licences, il envoie des requêtes de vérification au serveur FlexLM. Après la
vérification, le serveur OmniPCX Enterprise vérifie la connexion avec le serveur FlexLM en envoyant
des battements de cœur.
La plate-forme OmniPCX Enterprise peut toutefois perdre la connexion avec le serveur FlexLM (par
exemple, crash du serveur FlexLM) au cours de la tentative de vérification ou de pulsation. Dans ce
cas, un "panic flag" peut être positionné :
• immédiatement après un échec de vérification
• À partir de R11.2, cinq jours après l'impulsion, la connexion est perdue.
Dans une configuration avec la redondance du serveur FlexLM, si la connexion est perdue, l'OmniPCX
Enterprise alterne entre les deux serveurs FlexLM pendant cinq jours jusqu'à ce qu'il accède à un
serveur FlexLM. Si aucune vérification n'est réalisée après cinq jours, le "panic flag" est positionné.

3.5.4.3 Services offerts


Dans une configuration à haute disponibilité, le serveur OmniPCX Enterprise fournit les services
suivants :
• Redondance du serveur FlexLM : permet de s'appuyer sur un second serveur FlexLM lorsque le
premier serveur FlexLM est indisponible. Les serveurs FlexLM sont indépendants. Ils fournissent
chacun le même identifiant produit.
• Redondance du serveur OmniPCX Enterprise : lorsque le serveur principal OmniPCX Enterprise
est coupé, le serveur OmniPCX Enterprise de secours (qui devient le nouveau serveur principal)
assure le service d'octroi de licence avec le serveur FlexLM (vérifications, pulsations)
• Défense : pour prévenir les tentatives de fraude

3.5.4.4 Prérequis
Avant l'installation, vous devez disposer des éléments suivants :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 81/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• Un dongle physique d'Aladin Knowledge Systems (type Hasp 4MI USB memory key Part:#FLEXid-
ALA-7200) : ce dongle définit le FLEX-ID utilisé pour authentifier le fichier de licence OmniPCX
Enterprise.
• Le FlexLM Server DVD : ce DVD contient le serveur de licences préinstallé au format ISO y
compris OVF FlexLM VM (fichier OVF à extraire à partir de ISO).
• Le fichier de licence du serveur FlexLM (extension .ice) : licence pour le serveur FlexLM pour le
dongle.
• Le fichier de licence du serveur OmniPCX Enterprise (extension .swk). Ce fichier de licence sert
pour le serveur OmniPCX Enterprise virtualisé.
Note :
Tous ces éléments sont requis pour l'installation. Si l'un de ces éléments est indisponible, arrêtez la procédure.

3.5.4.5 Installation du serveur OVF FlexLM sur le serveur VMware ESXi


Vérifiez que le modèle OVF contient les fichiers suivants :
• <VM Name>.mf
• <VM Name>.ovf
• <VM Name>.vmdk
3.5.4.5.1 Déploiement du modèle OVF
1. À partir de vSphere, choisissez File > Deploy OVF Template.

2. Cliquez sur Browse pour accéder à et sélectionner l'emplacement du fichier OVF.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 82/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.19 : Exemple de page de sélection de source

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 83/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Cliquez sur Suivant.

Figure 3.20 : Exemple de page de détails du serveur VMFlex

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 84/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.21 : Exemple de page Name and location

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 85/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.22 : Exemple de page Disk format

4. Cliquez surFinish pour continuer.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 86/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.23 : Exemple de page récapitulative

La fenêtre du serveur FlexLM s'affiche pour montrer que le déploiement est en cours.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 87/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.24 : Exemple de boîte de dialogue d'installation réussie

Lorsque la machine virtuelle a été créée avec succès, elle s'affiche sur le côté gauche du vSphere
client.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 88/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.25 : Exemple de fenêtre de machine virtuelle

5. Mettez le serveur OVF FlexLM en marche. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le serveur
FlexLM pour afficher le menu contextuel et sélectionnez Power>Power On

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 89/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Le serveur FlexLM commence l'amorçage.

Figure 3.26 : Exemple de démarrage de FlexLM

6. Sélectionnez le type de clavier (Anglais US dans cet exemple)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 90/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.27 : Exemple de page de sélection de clavier

7. Saisissez vos identifiants.


• Le nom d'utilisateur par défaut est root.
• Le mot de passe par défaut est letacla.
8. Saisissez un nouveau mot de passe pour le compte root
9. Lorsque vous y êtes invité, entrez le nom d'hôte du serveur FlexLM, puis validez.

10. Dans la fenêtre qui s'affiche, sélectionnez Edit a connection.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 91/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

11. Sélectionnez eth0, puis sélectionnez <Edit...>

12. Définissez le type d'initialisation sur "Manual".

13. Validez l'option <Show>.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 92/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

14. Entrez l'adressage IP :


• Adresse IP indiquant la taille du masque réseau, par exemple : 192.168.201.144/24
• Adresse IP de la passerelle par défaut
• Adresse IP du serveur DNS
Vérifiez si la Automatically connect est cochée.
15. Sélectionnez OK pour valider.
16. Sélectionnez Quit.
17. En fonction de vos besoins, sélectionnez l'un des serveurs NTP prédéfinis, ou ajoutez-en un
nouveau, puis validez.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 93/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

18. Lorsque vous y êtes invité, entrez la commande startx pour ouvrir l'interface graphique.
19. Accédez à Applications > System tools > Settings, puis cliquez sur Date & Time.
20. Configurez l'heure et le fuseau horaire.
21. Validez vos données.
3.5.4.5.2 Installation du dongle
Il existe deux méthodes possibles pour l'installation du dongle :
• Utilisation d'un dongle USB : le dongle est branché directement sur un port USB du serveur Flex, si
un port USB est disponible. Voir ci-dessous.
• Utilisation d'un dongle USB/IP : le dongle est une interface USB sur IP vers le serveur FlexLM ;
voir : [40]
1. Branchez le dongle USB sur un port USB et cliquez avec le bouton droit de la souris sur la VM.
Sélectionnez Edit Settings dans le menu contextuel.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 94/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Dans l'onglet Hardware, cliquez sur Add.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 95/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.28 : Exemple de page de propriétés de la machine virtuelle

3. Sélectionnez USB Device et cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 96/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.29 : Exemple de page d'ajout de matériel

Le dongle USB est détecté et s'affiche.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 97/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.30 : Exemple de page de sélection de périphérique USB

4. Cliquez sur Finish

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 98/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.31 : Exemple de page de finalisation

Lorsque le dongle USB est détecté, il s'affiche dans la fenêtre Properties.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 99/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.32 : Propriétés de la machine virtuelle avec dongle USB sélectionné

3.5.4.5.3 Installation de la licence


Lorsque la configuration réseau est terminée, le serveur de licence doit être configuré.
Copiez le fichier de licence correspondant au serveur (fichier avec extension .ice). La licence utilisée
doit correspondre au fichier de licence fourni avec le dongle ; assurez-vous de l'obtenir.
Note :
Par défaut, le protocole FTP ne fonctionne pas sur ce serveur. Vous pouvez copier ce fichier via une connexion
FTP ou SCP sécurisée ou n'importe quelle source de média.
• Copiez ce fichier dans /opt/Alcatel-Lucent/data/licenses.
• Redémarrez les services FlexLM : . Redémarrage du service flexlmd
Note :
Si la configuration du nom d'hôte est défectueuse ou si le fichier de licence n'est pas généré pour le dongle
attaché ou si le dongle n'est pas attaché, le serveur FlexLM ne démarre pas.
Les journaux sont disponibles sous /opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/.
Vérifiez les journaux Flexlm pour vous assurer que le service flexlmd a été démarré.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 100/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Les détails concernant la vérification de licence VM-OXE à partir du serveur FlexLM sont consignés
dans . /opt/Alcatel-Lucent/logs/flexlm/flexlm_lmlog.log
Vous avez installé et configuré avec succès le serveur OVF FlexLM.

3.5.4.6 Installation d'un serveur FLexLM pour plusieurs serveurs OmniPCX Enterprise
virtualisés
• Cette architecture ne nécessite pas de configuration spécifique sur les serveurs OmniPCX
Enterprise ou sur le serveur FlexLM.
• Un dongle unique est utilisé.
• Plusieurs fichiers de licence (extension .ice) doivent être installés sur le serveur FlexLM.
• Plusieurs fichiers de licence (extension .swk) doivent être installés sur chaque serveur OmniPCX
Enterprise.
Une fois les fichiers de licence installés sur tous les serveurs, redémarrez le service FlexLM ou la
machine virtuelle afin que les licences soient prises en compte. Chaque serveur OmniPCX Enterprise
peut alors être enregistré sur le même serveur FlexLM.
En cas de duplication du serveur FlexLM (ce qui implique que deux adresses sont déclarées sur
chaque serveur OmniPCX Enterprise), deux dongles sont nécessaires et deux fois plus de
licences .ice doivent être installées sur les serveurs FlexLM.

3.5.4.7 Gestion du serveur FlexLM sur la plate-forme OmniPCX Enterprise


Configurez le serveur FlexLM sur VM-OXE.
Accédez à « Mgr→system→Licenses→Review/Modify » et configurer les paramètres suivants.

Figure 3.33 : Consulter/Modifier les licences

Note :
Une fois que vous avez configuré le serveur FlexLM, vous devez réamorcer VM-OXE pour appliquer les
modifications.
Note :
Si aucun serveur FlexLM ne répond après cinq jours, un indicateur de situation d'urgence est émis sur le serveur
OmniPCX Enterprise, avant d'afficher Call Installer sur les postes téléphoniques.

3.5.5 Annexe
3.5.5.1 Export de l'image/du modèle OVF à partir du serveur VMware ESXi
Vous devez arrêter la machine virtuelle pour exporter le modèle OVF, sinon l'option d'exportation sera
désactivée.
1. Sélectionnez la machine virtuelle à exporter.
2. Arrêtez la machine virtuelle sélectionnée.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 101/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Accédez à File>Export>Export OVF Template.

Figure 3.34 : Exemple de fenêtre d'export de modèle OVF

Figure 3.35 : Exemple de fichier d'export

La machine virtuelle a été exportée avec succès via l'image/le modèle OVF.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 102/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.5.5.2 Installation de la VM OXE (image OVF) à partir d'un ESX vers un autre ESX.
Si vous disposez de l'image/du modèle OVF d'une machine virtuelle OmniPCX Enterprise, voir
Déploiement des paquets KVM à la page 46 pour l'installation.
Sinon, référez-vous aux sections suivantes :
• Export de l'image/du modèle OVF à partir du serveur VMware ESXi à la page 101
• Déploiement des paquets KVM à la page 46

3.6 Communication Server Installation en Hyper-V Environment


3.6.1 Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour Hyper-V
Les caractéristiques suivantes sont requises pour l'exécution réussie d'un client Hyper-V sur un
ordinateur :
• Windows 10 Pro ou Enterprise 64 bit Operating System
• Un processeur 64 bit à Second Level Address Translation (SLAT)
• Un minimum de 4 Go de RAM
• Assistance à la virtualisation matérielle au niveau BIOS
Les caractéristiques suivantes sont nécessaires pour exécuter avec succès une version de Windows
Server sur un serveur physique :
• Un processeur 64 bits avec les caractéristiques suivantes :
• Virtualisation assistée par le matériel. Cette fonctionnalité est disponible sur les processeurs
incluant une option de virtualisation, en particulier les processeurs dotés de la technologie Intel
Virtualization Technology (Intel VT) ou de la technologie AMD Virtualization (AMD-V).
• Prévention de l'exécution des données (DEP) renforcée par le matériel. Cette caractéristique
doit être activée. Plus précisément, vous devez activer Intel XD bit (exécuter bit désactivé), ou
AMD NX bit (pas d'exécution bit)
• Un minimum de 16 Go de RAM
• Au moins 500 Go d’espace sur le disque dur
Les caractéristiques suivantes sont requises pour installer un OmniPCX Enterprise sur machine
virtuelle :
• Un minimum de 1 Go de RAM
• Au moins 80 Go d’espace sur le disque dur
• La génération de la machine virtuelle doit être Generation 1
Important :
Utilisez exclusivement un Network Adapter classique pour l'installation d'Hyper-V.

3.6.2 Installation de Windows Server sur le serveur


La procédure suivante décrit l'installation du Windows Server 2016 sur un LENEVO-IBM x3250 M4
Server.
Pour installer le Windows Server, procédez comme suit :
1. Insérez le support CD/DVD amorçable Windows Server dans un lecteur CD/DVD disponible
2. Allumez le serveur et appuyez sur F12 lorsque le message F12 One Time Boot Device
s'affiche en bas à droite de l'écran
3. Lorsque le Boot Devices Manager s'affiche à l'écran, sélectionnez votre périphérique CD/DVD
amorçable et appuyez sur Enter

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 103/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Lorsque le message Press any key to boot from cd or dvd s'affiche à l'écran, appuyez
sur une touche pour lancer le processus d'installation à partir du support CD/DVD du Windows
Server.
Les fichiers sont copiés à partir du support DVD. Cette opération peut prendre quelques minutes.
5. Dans la fenêtre de configuration Windows, sélectionnez les éléments suivants :
a. Dans le champ Language to install, utilisez le menu déroulant pour sélectionner English
(United States) (ou la langue de votre choix)
b. Dans le champ Time and currency format, utilisez le menu déroulant pour sélectionner
Other time & currency selon votre choix
c. Dans le champ Keyboard or input method, utilisez le menu déroulant pour sélectionner US
(ou toute autre préférence)
6. Cliquez sur Suivant.
7. Cliquez sur Install Now
8. Saisissez la Product Key et cliquez sur Next pour activer Windows
9. Sélectionnez votre version Windows Server
10. Cliquez sur Suivant.
11. Faites défiler et lisez l'accord de licence
12. Sélectionnez I accept the license terms et cliquez sur Next
13. Sélectionnez Custom: Install Windows only (Advanced)
14. Lorsque la configuration du Windows Server affiche le volume de stockage du disque dur complet
disponible sur le serveur, sélectionnez l'une des options suivantes pour choisir ou créer la partition
de disque sur laquelle le Windows Server doit être installée :
• Allow setup to create a partition : pour partitionner tout le disque dur en tant que
partition primaire, sélectionner l'espace Disk0 non alloué du disque dur sur lequel vous
souhaitez installer Windows Server et cliquez sur Next
• Create a partition : pour créer une partition, sélectionner l'espace Disk0 non alloué du
disque dur sur lequel vous souhaitez installer Windows Server. Cliquez sur Drive options,
puis New.
Vous serez invité à définir l'espace disponible à affecter à la partition. Saisissez le volume
d'espace (en Mo). Cliquez sur Apply, puis sur Next.
• Delete : utilisez cette option pour supprimer une partition précédente avant de créer une
nouvelle partition en appliquant l'une des méthodes décrites ci-dessus.
15. Configurez le format de la partition sélectionnée et copiez les fichiers applicables sur la partition du
disque. Ce processus prend 30-45 minutes, pendant lesquelles le système redémarre deux fois.
16. Une fois le processus terminé, vous êtes invité à créer un mot de passe administrateur avant de
vous connecter. Saisissez deux fois le mot de passe et cliquez sur Finish. Appuyez sur Ctrl + Alt
+ Delete pour vous connecter à l'aide du mot de passe que vous venez de créer.
17. Une fois que vous êtes connecté en tant qu'administrateur, la fenêtre Server Manager s'ouvre.
Utilisez le Server Manager pour nommer votre système, configurer les paramètres du réseau et
procéder à d'autres tâches de configuration de base.

3.6.3 Configuration du client Hyper-V sur l'ordinateur


1. Allumez l'ordinateur et accédez aux paramètres du BIOS
2. Assurez-vous que l'assistance de virtualisation matérielle est allumée dans les paramètres du BIOS
Le champ Virtualization Technology doit être réglé sur Enabled dans les paramètres
System Security (onglet Security)
3. Enregistrez les paramètres du BIOS et redémarrez l'ordinateur

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 104/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Une fois votre ordinateur démarré, cliquez sur l'icône de recherche (loupe) de la barre des tâches,
saisissez Turn Windows features on or off, puis sélectionnez cet élément
La fenêtre Turn Windows features on or off s'ouvre
5. Dans la liste des fonctions, sélectionnez et activez Hyper-V
6. Si Hyper-V n'étais pas activé précédemment, redémarrez l'ordinateur pour appliquer la modification
Note :
Au mieux, configurez le réseau pour l'environnement Hyper-V et la prise en charge de connexions réseau
externes. Assurez-vous qu'un commutateur virtuel a été créé et est opérationnel.

3.6.4 Lancement et configuration du Hyper-V Manager sur l'ordinateur


1. Cliquez sur l'icône de recherche (loupe) de la barre des tâches, saisissez Hyper-V Manager, puis
sélectionnez cet élément
La fenêtre Hyper-V Manager s'ouvre
Note :
Effectuez un clic droit sur Hyper-V Manager pour l'épingler à la barre des tâches.
2. Pour vous connecter au serveur, procédez comme suit :
a. Sélectionnez : Action > Connect to Server...
b. Cliquez sur Another computer et sélectionnez Browse...
c. Cliquez sur Advanced et Find Now pour sélectionner le serveur correspondant dans la liste
disponible
Note :
L'Hyper-V Manager ne permet pas de sélectionner le serveur via son adresse IP ou son nom.
L'Hyper-V Manager se connecte au serveur et le nom du serveur (par exemple : HYPERVIBM3) est
affiché à l'écran
3. Dans le volet Actions, sélectionnez Virtual Switch Manager...

4. Assurez-vous que l'option External est sélectionnée, puis cliquez sur Create Virtual
Switch
5. Si plus d'un NIC est présent, assurez-vous que le NIC correspondant est sélectionné pour les
connexions réseau externes de la VM

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 105/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.6.5 Générer la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise via S.O.T.


Pour générer la machine virtuelle de l'OmniPCX Enterprise via S.O.T. :
1. En cas de déploiement de la machine virtuelle d'OmniPCX Enterprise sans OVF, créez
manuellement la machine virtuelle sur le serveur physique avec les caractéristiques appropriées.
Selon l'environnement de virtualisation, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Création d'une machine virtuelle sur VMware ESXi à la page 277
• Création d'une machine virtuelle sur KVM à la page 304
Hyper-V ne prend pas en charge le déploiement de machines virtuelles avec fichier OVF. La
machine virtuelle doit être créée manuellement sur Hyper-V : voir : Création d'une machine virtuelle
sur Hyper-V à la page 309.
Important :
Ne démarrez pas encore la machine virtuelle.
2. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 106/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Sélectionnez l'option Greenfield project.


4. Sélectionnez OXE et cliquez sur Next
La page Medias s'ouvre.
5. Sélectionnez le support sur lequel les fichiers (version logicielle et licence) sont disponibles :
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et
que vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le
dans la liste déroulante
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas
encore déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des
informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si les fichiers ont été chargés sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage
local
6. Cliquez sur Refresh medias list.
7. Sélectionnez les fichiers appropriés répertoriés à l'écran, et cliquez sur Declare medias
8. Dans l'option OXE soft. version, sélectionnez la version du logiciel à installer : la version
complète, une version du logiciel avec un patch statique ou une version du logiciel sans patch.

Figure 3.36 : Exemple de fenêtre de sélection Media

9. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next. La page de configuration
Project settings s'ouvre
10. Effectuez les opérations suivantes :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 107/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

a. Saisissez un Project name.


b. Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise produit avec OVF,
sélectionnez le champ OVF Generation
c. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.

Figure 3.37 : Exemple de page Project settings

11. Cliquez sur Next.


La page de Configuration OXE settings s'ouvre
12. Remplissez les champs des paramètres du serveur de communication (OmniPCX Enterprise) :

Champ Signification
OXE Hardware Type Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit sans
OVF.
Sélectionnez le matériel sur lequel le serveur de communication
s'exécute

OXE sizing Ce champ ne s'affiche qu'en cas de déploiement produit avec


OVF.
Sélectionnez le nombre d'utilisateurs utilisés pour dimensionner
le fichier OVF

OXE keyboard Sélectionnez le type de clavier utilisé par le serveur de


communication
Par défaut, le clavier est configuré en anglais (US). Si vous utili-
sez un autre clavier, assurez-vous de le sélectionner dans le
champ Keyboard afin d'éviter des incompatibilités ultérieures.

CPU hostname Saisissez le nom d'hôte du serveur de communication

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 108/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Champ Signification
CPU MAC address Entrez l'adresse MAC du serveur de communication
Note :
Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OmniPCX Enterprise
produit avec OVF, le champ MAC address est grisé et ne peut pas
être modifié.

OXE country Entrez le pays dans lequel le serveur de communication est


déployé
CPU IP address Entrez l'adresse IP du serveur de communication.
Dans une duplication de serveur de communication (redondance
locale ), ce champ doit être complété avec l'adresse IP principale,
qui est identique pour les deux serveurs de communication.
Dans une redondance spatiale, ce champ doit être complété
avec les adresses IP principales des deux serveurs de communi-
cation.
Note :
La redondance spatiale est un serveur de communication dupliqué où
les deux serveurs de communication se trouvent dans des sous-réseaux
IP distincts.

CPU redundancy (facultatif). Dans le cas d'une configuration dupliquée, si l'installation doit
également inclure l'installation du serveur de communication
jumelé, cochez cette case et complétez la configuration avec les
paramètres du serveur de communication jumelé.

Figure 3.38 : Exemple de page OXE settings

13. Cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 109/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La page Summary s'ouvre.


14. Vérifiez le nom d'hôte de l'OmniPCX Enterprise ainsi que la version du logiciel et cliquez sur
Deploy
Vous pouvez également cliquer sur Save pour créer le projet et le déployer plus tard à partir du
project listing. Pour plus d'informations, voir le document [45].

Figure 3.39 : Exemple de page Summary

15. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :


• Si le déploiement d'une machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit sans OVF : lancez
l'amorçage PXE sur la machine virtuelle sur laquelle l'OXE-MS doit être installé
• Si le déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est produit avec un fichier OVF :
une fois le fichier OVF généré avec succès, cliquez sur Download et enregistrez le fichier OVF
sur un périphérique de stockage. Utilisez ce fichier OVF pour déployer la machine virtuelle OXE-
MS sur la machine physique cible
Selon l'environnement de virtualisation, voir :
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique KVM à la
page 55
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique VMware à la
page 69
• Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique Hyper-V à la
page 110

3.6.6 Déploiement de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur


physique Hyper-V

Pour déployer la machine virtuelle OmniPCX Enterprise sur un serveur physique Hyper-V :
1. À partir de l'ordinateur de gestion, ouvrez Hyper-V Manager

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 110/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

L'accès Hyper-V Manager varie selon la version du système d'exploitation Windows déployée sur
l'ordinateur de gestion. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation du fabricant.
2. Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Start
• Sélectionnez la machine virtuelle et sélectionnez Start dans la barre verticale Actions
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le logiciel
OmniPCX Enterprise. L'installation de l'OmniPCX Enterprise démarre automatiquement sur la
machine virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OmniPCX Enterprise sur la console de Hyper-V
Manager.
3. Sélectionnez Yes pour redémarrer l'OmniPCX Enterprise après la réussite de l'installation.

Note :
Pour sélectionner l'option Yes, cliquez une fois sur la fenêtre de la console et utilisez les flèches de défilement
pour accéder à Yes. Appuyez sur Entrée.
4. Configurez le serveur OmniPCX Enterprise en fonction de vos besoins.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 111/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Les paramètres donnés dans ces figures ont été utilisés à des fins de test.
5. À ce stade, le clavier par défaut est le clavier anglais. Si vous devez utiliser un clavier autre que le
clavier par défaut (par exemple : le clavier français ou allemand), il vous faudra d'abord modifier le
type de clavier avant de configurer l'OmniPCX Enterprise:
a) Entrez les identifiants root (login et mot de passe).
b) Saisissez la commande kbdconfig .
c) Utilisez les flèches vers le haut et vers le bas pour sélectionner le clavier correspondant, puis
appuyez sur la barre d'espace pour valider votre sélection.
6. À partir de la même session root, saisissez la commande netadmin et configurez l'adresse IP de
la machine virtuelle OmniPCX Enterprise, le masque de sous-réseau et le routeur par défaut :
• Lorsque la configuration netadmin est terminée, vous pouvez accéder à la machine virtuelle
OmniPCX Enterprise depuis le réseau.
• La configuration de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est similaire à la configuration
OmniPCX Enterprise standard, à l'exception du fichier de licence. La licence utilisée pour la
machine virtuelle OmniPCX Enterprise doit être identique à celle associée au fichier de licence du
serveur FlexLM, ou une requête de licence spécifique est nécessaire (fichier .swk).
• Avant de configurer le serveur FlexLM sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise, vérifiez que le
rôle de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise est défini sur main.

3.6.7 Configuration de QoS pour Hyper-V

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 112/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Ports in the switch


tagged to the VLAN

Hyper-V IP phone tagged


VLAN enabled server with VLAN
computer
Hyper-V v-Switch

OXE VM OXE-MS VM
(VLAN enabled (VLAN enabled
in access mode) in trunk mode)

3.6.7.1 Commandes PowerShell pour la configuration du réseau local virtuel


Les commandes PowerShell suivantes permettent de configurer les paramètres du réseau local virtuel
pour acheminer le trafic via un adaptateur réseau virtuel :

Syntax Description
Get-VMNetworkAdapterVlan Ce cmdlet est utilisé pour obtenir les adaptateurs
réseau virtuels de la machine virtuelle spécifiée
(voir : Vérification de la configuration du réseau
local virtuel de la machine virtuelle à la page 117).

Set-VMNetworkAdapterVlan -VMname Ce cmdlet est utilisé pour configurer le trafic via le


"<OmniPCX Enterprise virtual machine mode Access (pour machine virtuelle OmniPCX
name>" -Access -VlanId <VLAN number> Enterprise) (voir : Configuration de la QoS sur
l'OmniPCX Enterprise à la page 115).
Set-VMNetworkAdapterVlan -VMname > Ce cmdlet est utilisé pour configurer le trafic via le
"<OXE-MS virtual machine name>" - mode Access (pour machine virtuelle OXE-MS)
Trunk -AllowedVlanIdList 1-4094 - (voir : Configuration de la QoS sur l'OXE-MS à la
NativeVlanId <VLAN number> page 117).
Set-VMNetworkAdapterVlan -VMname Ce cmdlet est utilisé pour déconnecter les
"<virtual machine name>" -Untagged paramètres d'un réseau local virtuel.

3.6.7.2 Configuration de QoS sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise


3.6.7.2.1 Configuration de la QoS dans le serveur hôte
1. Dans la fenêtre Hyper-V Manager, configurez la carte réseau héritée dans les paramètres de la
machine virtuelle :
a. Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Settings
b. Sélectionnez New hardware et ajoutez Legacy Network Adapter à la machine virtuelle
c. Dans le groupe Hardware, sélectionnez Legacy Network Adapter et utilisez le menu
déroulant pour sélectionner le commutateur virtuel configuré à la section Lancement et
configuration du Hyper-V Manager sur l'ordinateur à la page 105

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 113/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

d. Sélectionnez VLAN ID et entrez un identifiant VLAN


Ceci permet d'envoyer ou de recevoir par le VLAN tout trafic dans la liste des VLAN autorisés.

Figure 3.40 : Exemple de configuration de l'ancienne carte réseau

2. Définissez l'identificateur du VLAN en mode Accès à l'aide de la commande PowerShell :


a. Cliquez sur le bouton Démarrer de Windows, puis exécutez les opérations suivantes :
a. Appuyez sur Ctrl + Alt + Del
b. Sélectionnez Open Task Manager
c. Sélectionnez File > New task
b. Saisissez PowerShell
c. Entrez la commande PowerShell suivante :
Exemple :
PS C:\Windows\system32> “Set-VMNetworkAdapterVlan -VMname "MUL*8B" -Access -VlanId 30”

où :
• MUL*8B est le nom de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 114/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• 30 est le numéro VLAN défini dans l'adaptateur réseau hérité.


3.6.7.2.2 Configuration de la QoS sur l'OmniPCX Enterprise
1. Connectez-vous au OmniPCX Enterprise
2. Exécutez la commande netadmin -m
3. Sélectionnez 14. 'VLan configuration' > 2. 'VLan feature', puis activez le
balisage 802.1p/Q et configurez le numéro de VLAN
Exemple :
VLan Setup update
=================
Do you want to activate 802.1p/q frame tagging (y/n default is 'n') ? y
Enter the VLan ID to use (0-4094, default is 0): 30

Attention :
L'activation ou la modification du numéro de VLAN peut entraîner une perte réseau, elle doit donc se
faire sur port V24 et non par telnet.
4. Dans une configuration dupliquée, répétez l'opération sur le second OmniPCX Enterprise
Attention :
Activez ou modifiez le numéro de VLAN manuellement sur les deux OmniPCX Enterprise. Le Copy
Setup de netadmin ne doit pas être utilisé.
5. Configurez le niveau de priorité via l'outil de configuration OmniPCX Enterprise (voir : Configuration
des paramètres 802.1p/Q dans les catégories de qualité de service IP à la page 117)
Attention :
Si 802.1p/Q n'est pas activé via netadmin, la gestion du niveau de priorité dans la Catégorie de
qualité de service IP n'est pas prise en compte.

3.6.7.3 Configuration de QoS sur la machine virtuelle OXE-MS


3.6.7.3.1 Configuration de la QoS dans le serveur hôte
1. Dans la fenêtre Hyper-V Manager, configurez la carte réseau héritée dans les paramètres de la
machine virtuelle :
a. Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Settings
b. Sélectionnez New hardware et ajoutez Legacy Network Adapter à la machine virtuelle
c. Dans le groupe Hardware, sélectionnez Legacy Network Adapter et utilisez le menu
déroulant pour sélectionner le commutateur virtuel configuré à la section Lancement et
configuration du Hyper-V Manager sur l'ordinateur à la page 105
d. Sélectionnez VLAN ID et entrez un identifiant VLAN
Ceci permet d'envoyer ou de recevoir par le VLAN tout trafic dans la liste des VLAN autorisés.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 115/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.41 : Exemple de configuration de l'ancienne carte réseau

2. Définissez l'identificateur du VLAN en mode Accès à l'aide de la commande PowerShell :


a. Cliquez sur le bouton Démarrer de Windows, puis exécutez les opérations suivantes :
a. Appuyez sur Ctrl + Alt + Del
b. Sélectionnez Open Task Manager
c. Sélectionnez File > New task
b. Saisissez PowerShell
c. Entrez la commande PowerShell suivante :
Exemple :
PS C:\Windows\system32> “Set-VMNetworkAdapterVlan -VMname "OMSVM" -Trunk -
AllowedVlanIdList 1-4094 -NativeVlanId 30”

où :
• OMSVM est le nom de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise.
• 30 est le numéro VLAN défini dans l'adaptateur réseau hérité.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 116/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.6.7.3.2 Configuration de la QoS sur l'OXE-MS


1. Connectez-vous au OXE-MS comme racine
2. Exécutez la commande omsconfig
3. Sélectionnez 4. IP QoS menu, puis 2. Change vlan id, et entrez le numéro de VLAN
Exemple :
Entrez le nouvel ID VLAN (0<vlan<=4094) : 30
4. Sélectionnez 4. IP QoS menu, puis 4. Change user priority, et configurez le niveau de
priorité
Note :
La configuration du niveau de priorité peut également être effectuée à partir du menu OmniPCX Enterprise
(voir : Configuration des paramètres 802.1p/Q dans les catégories de qualité de service IP à la page 117).
5. Enregistrez et redémarrez l'OXE-MS.

3.6.7.4 Configuration de la QoS sur les téléphones IP


Le numéro VLAN peut être configuré soit manuellement sur les téléphones IP (via l'interface MMI), soit
automatiquement via DHCP ou LLDP. Le numéro de priorité n'est pas configuré via l'IHM définie. Il doit
être configuré sur l'OmniPCX Enterprise.
Pour plus d'informations sur le numéro VLAN et la configuration du niveau de priorité des téléphones
IP, reportez-vous à la section Configuration 802.1p/Q pour les dispositifs IP du document [7].

3.6.7.5 Configuration des paramètres 802.1p/Q dans les catégories de qualité de service IP
Les paramètres 802.1p/Q (numéro VLAN et niveau de priorité) doivent être configurés dans un COS
de qualité de service IP utilisé par l'OmniPCX Enterprise ainsi que par les appareils distants
(téléphones IP et OXE-MS), lors de leur initialisation.
1. Ouvrez l'outil de configuration OmniPCX Enterprise et sélectionnez : IP > Catégorie de qualité de
service IP
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

IP QoS COS Entrez un numéro de la catégorie de qualité de service


IP (entre 0 et 15)
Utilisation de 802.1Q Sélectionnez Oui pour activer le taggage 802.1Q
Priorité 802.1p Entrez le niveau de priorité à attribuer aux datagrammes
utilisant l'accès. Le niveau de priorité est un nombre
entre 0 et 7. La priorité 0 est la priorité la plus faible.
Cette valeur doit être définie en relation avec le
responsable réseau client.

VLAN ID Entrer l'identification du réseau LAN virtuel. La valeur “0”


correspond à l'inhibition du mécanisme VLAN. Cette
valeur doit être définie en relation avec le responsable
réseau client.
3. Validez vos données.

3.6.7.6 Vérification de la configuration du réseau local virtuel de la machine virtuelle


1. Cliquez sur le bouton Démarrer de Windows, puis exécutez les opérations suivantes :
a. Appuyez sur Ctrl + Alt + Del
b. Sélectionnez Open Task Manager
c. Sélectionnez File > New task
2. Saisissez PowerShell

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 117/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Entrez la commande PowerShell Get-VMNetworkAdapterVlan :


Exemple :

Cette commande PowerShell permet de configurer le réseau local virtuel sur tous les adaptateurs
réseau virtuel de la machine virtuelle spécifiée.

3.6.7.7 Capture et affichage d'une balise VLAN


Utilisez l'outil tcpdump pour vérifier le trafic entrant et sortant et voir s'il y a une balise VLAN.
1. Connectez-vous au OmniPCX Enterprise comme racine
2. Entrez l'outil tcpdump avec les options -e et VLAN
Ceci affiche les détails de l'en-tête du VLAN comme indiqué en gras ci-dessous.
Exemple :
[root@Centos7 ~]# tcpdump -i eth0 -e
tcpdump: WARNING: eth0: aucune adresse IPv4 attribuée
tcpdump: verbose output suppressed, utilisez -v or -vv pour le décodage complet du protocole
listening on eth0, link-type EN10MB (Ethernet), capture size 65535 bytes
16:29:15.280482 00:15:5d:16:be:6f (oui Unknown) > 18:a9:05:19:ae:85 (oui Unknown), ethertype
802.1Q (0x8100), length 254: vlan 30, p 0, ethertype IPv4, 172.15.15.87.ssh >
172.15.15.178.49627: Flags [P.], seq 1715129129:1715129325, ack 1115062799, win 212, length
196

3.6.8 Configuration de la migration en direct de la machine virtuelle dans Hyper-V


La figure ci-dessous illustre la configuration réseau et de stockage de la migration en direct dans
Hyper-V.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 118/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

1. Assurez-vous d'avoir un contrôleur de domaine et les serveurs ajoutés au domaine.


2. Installez les caractéristiques Failover Clustering et Multipath I/O, ainsi que le rôle Hyper-
V sur les deux serveurs.
3. Configurez les interfaces réseau sur chaque serveur pour vous assurer que la synchronisation et
les interfaces iSCSI/StarWind Heartbeat se trouvent dans différents sous-réseaux et sont
connectées conformément au schéma réseau ci-dessus. Dans cette figure, le sous-réseau
10.10.20.xx est utilisé pour le trafic iSCSI/StarWind Heartbeat, alors que le sous-réseau 10.10.10.xx
est utilisé pour le trafic de synchronisation.
Note :
Des connexions réseau supplémentaires peuvent être nécessaires, en fonction de la configuration du cluster et
des exigences de l'application.

3.6.8.1 Configuration des paramètres de l'adaptateur réseau


Cette opération doit toujours être réalisée sur les deux serveurs hôtes :
1. Ouvrez une invite de commande avec les droits d'administration.
2. Saisissez sconfig.cmd et appuyez sur Enter

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 119/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Sélectionnez l'option 7, et activez la connexion à distance.


4. Sélectionnez l'option 1, et adressez le serveur au domaine.
5. Sélectionnez l'option 8 et configurez les paramètres des adaptateurs réseau :
a. Entrez l'index de l'adaptateur réseau.
b. Sélectionnez l'option 1 pour définir l'adresse IP de l'adaptateur réseau sélectionné.
c. Sélectionnez l'option 2 pour définir les paramètres du serveur DNS
d. Sélectionnez l'option 4 pour revenir à l'écran d'accueil
Les paramètres de l'adaptateur réseau peuvent également être modifiés à l'aide de la commande
PowerShell :
1. Cliquez sur le bouton Démarrer de Windows et entrez PowerShell.
2. Saisissez la commande Get-NetAdapter.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 120/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Configurez les paramètres des adaptateurs réseau. Par exemple, pour changer le nom et définir
l'adresse IP statique pour Heartbeat/iSCSI et le canal de synchronisation, exécutez les commandes
suivantes PowerShell :
Get-NetAdapter “Ethernet3” | Rename-NetAdapter –NewName “Sync”
Get-NetAdapter “Sync” | New-NetIPAddress –IPAddress 10.10.10.1 –PrefixLength 24
Get-NetAdapter “Ethernet4” | Rename-NetAdapter –NewName “iSCSI”
Get-NetAdapter “iSCSI” | New-NetIPAddress –IPAddress 10.10.20.1 –PrefixLength 24

Note :
Les adresses IP correspondantes doivent être configurées sur le serveur partenaire.

3.6.8.2 Création d'un commutateur virtuel


Pour créer un commutateur virtuel sur l'interface de gestion, lancez la commande suivante
PowerShell :
New-VMSwitch –Name “vSwitch” –NetAdapterName “VLAN_64”

Le commutateur virtuel peut également être créé à l'aide de l'Hyper-V Manager (voir : Lancement et
configuration du Hyper-V Manager sur l'ordinateur à la page 105).
Note :
Le nom du commutateur virtuel doit être le même sur les deux serveurs.

3.6.8.3 Désactivation du pare-feu


Pour désactiver le pare-feu, lancez la commande suivante PowerShell sur chaque serveur :
Get-NetFirewallProfile | Set-NetFirewallProfile –Enabled False

3.6.8.4 Installation des rôles et fonctions nécessaires


Pour installer les caractéristiques Failover Clustering et Multipath I/O, lancez les
commandes suivantes PowerShell sur chaque serveur.
Get-NetFirewallProfile | Set-NetFirewallProfile –Enabled False
Install-WindowsFeature Failover-Clustering –IncludeAllSubFeature –Restart
Enable-WindowsOptionalFeature –Online –FeatureName MultiPathIO
Enable-MSDSMAutomaticClaim –BusType iSCSI

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 121/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Toute baie de stockage destinée à être utilisée par StarWind Virtual SAN pour stocker des images de
disque virtuel doit répondre aux exigences suivantes :
• Initialisée comme GPT
• Avoir une seule partition formatée en NTFS
• Avoir un identificateur de lecteur assigné

3.6.8.5 Installation du SAN virtuel StarWind


Le SAN virtuel StarWind doit être installé sur les deux serveurs.
Pour installer le SAN virtuel StarWind sur un serveur :
1. Téléchargez le fichier d'installation de StarWind Virtual VSAN à partir du site Web StarWind :
https://www.starwindsoftware.com/starwind-virtual-san
2. Copiez le fichier de configuration du VSAN virtuel StarWind sur le serveur sur lequel le SAN virtuel
StarWind ou l'un de ses composants doit être installé.
3. Lancez le fichier d'installation de StarWind Virtual VSAN
La page d'accueil de l'assistant apparaît :

4. Cliquez sur Next.


La page de l'accord de licence s'affiche.
5. Lisez et acceptez le contrat, puis cliquez sur Next.
Une page des informations s'affiche.
Cette page fournit des informations sur les nouvelles fonctionnalités et améliorations. Le texte
surligné en rouge indique des avertissements pour les utilisateurs qui mettent à jour les installations
logicielles existantes.
6. Lisez avec attention ces informations et cliquez sur Next.
La fenêtre du dossier de destination s'affiche.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 122/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

7. Si besoin, cliquez sur le bouton Browse puis modifiez le chemin d'installation, puis cliquez sur
Next.
La page de sélection des composants s'affiche.
Note :
Ce type d'installation est conçu pour les éditions d'OS sans interface utilisateur graphique. Le service StarWind
est le « cœur » du logiciel. Il peut créer des cibles iSCSI ainsi que partager des périphériques virtuels et
physiques. Le service peut être exploité par la console de gestion StarWind à partir de n'importe quel
ordinateur Windows ou machine virtuelle du réseau où la console de gestion StarWind est installée, ou en
utilisant le client Web de la console de gestion StarWind.
8. Sélectionnez le scénario de déploiement requis pour StarWind VSAN et cliquez sur Next.

9. Cliquez sur le bouton Browse pour sélectionner l'emplacement du raccourci du programme dans le
dossier du menu Démarrer, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 123/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

10. Sélectionnez l'option appropriée pour la saisie de la clé de licence, puis cliquez sur Next.

11. Cliquez sur le bouton Browse afin de localiser le fichier de licence, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 124/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

12. Consultez les informations de licence, et cliquez sur Next.

13. Vérifiez les paramètres d'installation. Cliquez sur Back pour effectuer un changement, ou cliquez
sur Install.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 125/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

14. Cliquez sur Finish pour fermer l'assistant.


Pour gérer le déploiement du SAN virtuel StarWind sur l'édition OS sans interface graphique activée, la
console de gestion StarWind doit être installée sur un ordinateur exécutant l'OS compatible par
interface graphique.
Note :
Pour permettre aux initiateurs iSCSI de découvrir toutes les interfaces SAN virtuelles StarWind, le fichier de
configuration StarWind (StarWind.cfg) doit être modifié comme suit :
1. Arrêtez le service StarWind sur le serveur où il sera édité.
2. Localisez le fichier de configuration du SAN virtuel StarWind (chemin par défaut : C:\Program Files
\StarWind Software\StarWind\StarWind.cfg), et ouvrez-le dans WordPad avec les droits
administrateur.
3. Trouvez la chaîne de caractères <iScsiDiscoveryListInterfaces value=”0”/> et modifiez la
valeur de 0 à 1 (par exemple : <iScsiDiscoveryListInterfaces value=”1”/>)
4. Enregistrez les modifications et quittez WordPad.
Une fois le fichier StarWind.cfg modifié et enregistré, le service StarWind peut être démarré à nouveau.

3.6.8.6 Configuration du stockage partagé


Note :
Le StarWind Management Console ne peut pas être installé sur le système d'exploitation sans GUI. Il
peut être installé sur n'importe quel système d'exploitation doté d'une interface utilisateur graphique, y compris une
version de bureau de Windows.
1. Double-cliquez sur l'icône de la barre d'état StarWind pour lancer l'application StarWind
Management Console.
2. Ajoutez le serveur VSAN StarWind :
a. Cliquez sur le bouton Add Server sur le panneau de commande.
b. Entrez le nom de domaine du serveur ou l'adresse IP, puis cliquez sur OK.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 126/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Répétez cette opération pour le deuxième serveur


4. Connectez-vous aux serveurs et spécifiez le chemin d'accès au pool de stockage. Cliquez sur Yes
pour sélectionner l'emplacement par défaut du pool de stockage. Si la destination du pool de
stockage doit être modifiée, cliquez sur Choose path… et sélectionnez l'emplacement souhaité.

Note :
La StarWind Management Console demande l'emplacement par défaut du pool de stockage sur le
serveur connecté pour la première fois. Configurez le pool de stockage par défaut pour utiliser l'un des
volumes préparés précédemment. Tous les périphériques créés à l'aide de l'assistant Ajouter un périphérique y
seront stockés. Si un dossier de stockage alternatif pour les disques virtuels StarWind est nécessaire, il est
possible d'utiliser l'élément de menu Add Device (advanced).
5. Sélectionnez le serveur StarWind sur lequel l'appareil doit être créé et cliquez sur le bouton Add
Device (advanced) dans la barre d'outils, ou cliquez avec le bouton droit de la souris sur le
serveur StarWind.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 127/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

6. Dans l'Add Device Wizard, sélectionnez Hard Disk Device, puis cliquez sur Next.
7. Sélectionnez Virtual Disk et cliquez sur Next.
8. Sélectionnez Create a new Virtual Disk, spécifiez les paramètres du dispositif StarWind
(Name, Location et Size), puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 128/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Il est recommandé de créer un périphérique de 1 Go pour éviter un long processus de synchronisation. Le
dimensionnement peut être étendu après la création.
9. Spécifiez les options du disque virtuel. Sélectionnez Use 4096 bytes sector size. May be
incompatible with some clients pour Microsoft Windows, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 129/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

10. Définissez la politique de mise en cache et la taille (en Go), puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 130/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
La recommandation de base est d'attribuer 1 Go de mémoire cache L1 en mode Write-Back ou Write-
Through par 1 To de capacité de stockage si nécessaire. La taille du cache doit correspondre à l'ensemble
de travail de stockage des serveurs.
11. Si nécessaire, définissez les paramètres du cache Flash (emplacement et taille du SSD), puis
cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 131/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Il est recommandé de choisir une taille de cache L2 égale à 10 % de la capacité initiale du dispositif StarWind.
12. Précisez les paramètres cibles. Cochez la case Target Name pour personnaliser le nom cible,
puis cliquez sur Next.
Sinon, le nom sera automatiquement généré en fonction de l'alias cible.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 132/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

13. Sélectionnez Create pour ajouter un nouvel appareil et l'attacher à la cible, puis cliquez sur Close
pour sortir de l'assistant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 133/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

14. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'appareil précédemment créé et sélectionnez
Replication Manager.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 134/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

15. Dans la fenêtre Replication Manager, cliquez sur l'élément du menu Add Replica.
16. Sélectionnez Synchronous "Two-Way" Replication et cliquez sur Next
17. Spécifiez le nom d'hôte du serveur partenaire ou l'adresse IP et son numéro de port, puis cliquez
sur Next.
Le port de gestion de StarWind par défaut est 3261. Dans le cas où un autre port doit être
configuré, veuillez le saisir dans le champ Port Number.

18. Sélectionnez la stratégie de basculement pour le dispositif HA et cliquez sur Next.


Aux fins du présent document, la stratégie de basculement Heartbeat est utilisée.
19. Sélectionnez Create new Partner Device et cliquez sur Next
20. Si nécessaire, spécifiez l'Location de l'appareil du partenaire et/ou modifiez le nom cible de
l'appareil, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 135/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

21. Cliquez sur Change Network Settings pour sélectionner les réseaux Synchronisation et
Heartbeat pour l'appareil HA.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 136/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

22. Spécifiez les interfaces pour Synchronisation et Heartbeat, puis cliquez sur OK.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 137/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Il est recommandé de configurer les canaux Heartbeat et iSCSI (dans ce document 10.10.10.xx et 10.10.20.xx)
sur les mêmes interfaces pour éviter le problème du « split brain ». Si les interfaces Synchronisation et
Heartbeat sont situées sur le même adaptateur réseau, il est recommandé d'affecter une interface Heartbeat
supplémentaire à un adaptateur séparé.
23. Cliquez sur Next.
24. Sélectionnez Synchronize from existing Device pour le mode d'initialisation de l'appareil
partenaire, puis cliquez sur Next.
25. Cliquez sur Create Replica, et cliquez sur Close pour sortir de l'assistant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 138/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

L'appareil ajouté apparaît dans la StarWind Management Console.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 139/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

26. Répétez les étapes de création de l'appareil HA pour tous les disques virtuels qui seront utilisés
comme volumes partagés en cluster (CSV). Une fois tous les appareils créés, ils sont affichés dans
la StarWind Management Console comme suit :

3.6.8.7 Extension du dimensionnement du dispositif StarWind


1. Sur la page d'accueil de la StarWind Management Console, cliquez avec le bouton droit de la
souris sur le dispositif StarWind cible et sélectionnez Extend Size of HA (High
Availability) Device....

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 140/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Étendez l'espace disponible pour cet appareil et sélectionnez Extend.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 141/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Une fois l'extension terminée, la nouvelle taille de l'appareiil HA StarWind apparaît dans la StarWind
Management Console comme suit :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 142/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.6.8.8 Découverte des portails cibles


Cette partie décrit comment connecter les disques précédemment créés qui doivent être ajoutés au
cluster.
1. Ouvrez une fenêtre CMD et entrez la commande iscsicpl pour lancer l'iSCSI Initiator de
Microsoft.
Note :
Une boîte de dialogue peut s'ouvrir si l'iSCSI de Microsoft ne fonctionne pas. Dans ce cas, cliquez sur Yes
pour démarrer le service maintenant.
La fenêtre iSCSI Initiator Properties s'affiche.
2. Sélectionnez l'onglet Discover .

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 143/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Cliquez sur le bouton Discover Portal, puis entrez 127.0.0.1 dans l'IP address or DNS
name.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 144/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Cliquez sur le bouton Advanced.


5. Dans l'onglet General, renseignez les champs suivants :
• Local adapter: sélectionnez Microsoft iSCSI Initiator
• Initiator IP: sélectionnez Default

6. Confirmez vos actions pour finaliser la découverte du portail cible.


7. Sélectionnez à nouveau l'onglet Discover Portal, et indiquez l'adresse IP de l'interface iSCSI
du serveur partenaire qui sera utilisée pour connecter les cibles provisionnées StarWind.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 145/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

8. Cliquez sur le bouton Advanced.

9. Dans l'onglet General, renseignez les champs suivants :


• Local adapter: sélectionnez Microsoft iSCSI Initiator
• Initiator IP : sélectionnez l'adresse IP dans le même sous-réseau que l'adresse IP du
serveur partenaire configuré à l'étape précédente.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 146/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

10. Confirmez vos actions pour finaliser la découverte du portail cible.


Tous les portails cibles sont ajoutés sur le premier serveur.

Passez en revue les étapes de découverte des portails cibles sur le serveur partenaire.

3.6.8.9 Connexion des cibles


1. À partir de la fenêtre iSCSI Initiator Properties (voir : Découverte des portails cibles à la
page 143), sélectionnez l'onglet Targets .
Les cibles précédemment créées sont répertoriées dans la section Discovered targets.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 147/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Si les cibles créées ne sont pas répertoriées, vérifiez les paramètres du pare-feu du serveur StarWind ainsi
que la liste des réseaux desservis par le serveur StarWind (accédez à : StarWind Management
Console > Configuration > Network).
Sinon, vérifiez l'onglet Access Rights sur un serveur StarWind correspondant dans la StarWind
Management Console pour toute restriction en vigueur.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 148/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Sélectionnez la cible témoin disponible sur le serveur local et cliquez sur Connect.
3. Cochez toutes les cases, puis cliquez sur Advanced.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 149/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Dans l'onglet General, renseignez les champs suivants :


• Local adapter: sélectionnez Microsoft iSCSI Initiator
• Target portal IP: sélectionnez 127.0.0.1

Note :
Il est recommandé de connecter le dispositif témoin en utilisant uniquement l'adresse IP en boucle (127.0.0.1).
Ne connectez pas la cible au dispositif témoin à partir du serveur partenaire StarWind.
5. Validez vos modifications.
6. Sélectionnez la cible CSV disponible sur le serveur local et cliquez sur Connect.
7. Cochez toutes les cases, puis cliquez sur Advanced.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 150/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

8. Dans l'onglet General, renseignez les champs suivants :


• Local adapter: sélectionnez Microsoft iSCSI Initiator
• Target portal IP: sélectionnez 127.0.0.1

9. Validez vos modifications.


10. Dans l'onglet Targets, sélectionnez la cible partenaire à partir de l'autre serveur StarWind, puis
cliquez sur Connect.
11. Cochez toutes les cases, puis cliquez sur Advanced.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 151/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

12. Dans l'onglet General, renseignez les champs suivants :


• Local adapter: sélectionnez Microsoft iSCSI Initiator
• Initiator IP: sélectionnez l'adresse IP du lien iSCSI hôte.
• Target portal IP: sélectionnez l'adresse IP du partenaire correspondant dans le même
sous-réseau.

13. Validez vos modifications.


14. Répétez les étapes précédentes pour les cibles de l'appareil HA restant. Le résultat doit être
similaire à celui du tableau ci-dessous.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 152/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

15. Répétez les étapes décrites dans cette partie sur un autre serveur StarWind en spécifiant les
adresses IP locales et de canal de données correspondantes. Le résultat doit être similaire à celui
du tableau ci-dessous.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 153/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.6.8.10 Configuration des chemins multiples


Note :
Il est recommandé de configurer d'autres politiques MPIO en fonction du débit du canal iSCSI :
• Pour un débit de canal iSCSI de 1 Gbit, il est recommandé de définir une politique d'équilibrage de charge
MPIO de Failover Only ou Least Queue Depth.
• Pour un débit de canal iSCSI de 10 Gbps, il est recommandé de définir une politique d'équilibrage de charge
MPIO de Round Robin ou Least Queue Depth.

1. À partir de la fenêtre iSCSI Initiator Properties (voir : Découverte des portails cibles à la
page 143), sélectionnez l'onglet Targets.
2. Configurez la MPIO policy pour chaque cible (à l'exception de la cible témoin) avec la politique
d'équilibrage de charge de votre choix. Sélectionnez la cible localisée sur le serveur local, puis
cliquez sur le bouton Devices.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 154/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Cliquez sur le bouton MPIO dans la page Devices.


4. Sélectionnez la Load balance policy appropriée dans « Device Details ».

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 155/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

5. Pour la cible témoin, définissez sur la Load balance policy sur Failover Only.
6. Répétez les étapes précédentes pour configurer la politique MPIO pour chaque dispositif restant sur
le serveur actuel et sur le serveur partenaire.
Note :
Dans le cas de l'utilisation de la police MPIO Failover Only, vérifiez que le chemin local (127.0.0.1) est défini
sur Active, alors que la connexion du partenaire est définie sur Standby.

3.6.8.11 Configuration des disques StarWind sur les serveurs


Utilisez la commande DISKPART pour initialiser les disques et créer les partitions sur les serveurs.
Pour créer un cluster, les disques doivent être visibles sur les deux serveurs.
1. Ouvrez une fenêtre CMD et entrez la commande DISKPART.
2. Entrez les commandes dans l'ordre suivant :
a. List disk
b. select disk X, où X est le numéro du disque à traiter
c. Online disk
d. Clean
e. attributes disk clear readonly

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 156/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

f. convert GPT
g. create partition primary
h. format fs=ntfs label=X quick, où X est le nom du volume
N'attribuez pas de lettre aux disques des clusters.
Note :
Il est recommandé d'initialiser les disques comme GPT.

3. Répétez ces opérations sur le serveur du partenaire.

3.6.8.12 Création d'un cluster


Note :
Pour éviter les problèmes lors de la validation de la configuration du cluster, il est recommandé d'installer les
dernières mises à jour Microsoft sur chaque serveur.
1. Ouvrez le Failover Cluster Manager à l'aide de la version de bureau de Windows ou d'un
autre serveur Windows basé sur l'interface graphique.
2. Sélectionnez le Create Cluster dans la section Actions du Failover Cluster Manager.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 157/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Spécifiez les serveurs à ajouter au cluster, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 158/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

4. Valider la configuration en effectuant les tests de validation des clusters : sélectionnez Yes et Run
all tests (recommended), puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 159/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

5. Spécifiez le nom du cluster, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 160/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

6. Assurez-vous que tous les paramètres sont corrects, puis cliquez sur Next.
Si nécessaire, utilisez le bouton Previous pour effectuer des changements.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 161/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Note :
Si la case Add all eligible storage to the cluster est cochée, l'assistant essaiera d'ajouter
automatiquement tous les disques au cluster. Le plus petit appareil sera assigné comme témoin. Il est
recommandé de désactiver cette option avant de cliquer sur Next, et d'ajouter un témoin manuellement.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 162/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Une fois la création du cluster terminée, le système affiche un rapport contenant les informations détaillées
peuvant être vérifiées en cliquant sur le bouton View Report.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 163/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

7. Cliquez sur Finish pour fermer l'assistant.

3.6.8.13 Ajout du stockage au cluster


Suivez les étapes précédentes pour ajouter les volumes partagés en cluster (CSV) nécessaires pour
travailler avec les machines virtuelles Hyper-V.
1. À partir du Failover Cluster Manager, accédez à : Cluster > Storage > Disks, puis
cliquez sur Add Disk dans le panneau Actions.
2. Sélectionnez les disques StarWind dans le liste, puis cliquez sur OK.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 164/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Pour configurer le disque témoin du cluster, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Cluster
et sélectionnez More Actions >. Configure Cluster Quorum Settings

4. Sélectionnez Select the quorum witness et cliquez sur Next


5. Sélectionnez Configure a disk witness et cliquez sur Next
6. Sélectionnez le disque témoin à affecter comme disque témoin du cluster, puis cliquez sur Next et
Finish pour terminer l'opération.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 165/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

7. À partir du Failover Cluster Manager, sous Disks, cliquez avec le bouton droit de la souris
sur Cluster Disk puis sélectionnez Add to Cluster Shared Volumes.

8. Si le volume partagé de cluster (CSV) doit être renommé :


a. Effectuez un clic droit sur le disque et sélectionnez Properties.
b. Entrez le nouveau nom du disque, puis sélectionnez Apply.
c. Cliquez sur OK pour quitter.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 166/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

9. Effectuez les étapes précédentes si d'autres disques doivent être configurés dans le Failover
Cluster Manager. Le résultat (liste des disques) doit être similaire à celui du tableau ci-dessous.

3.6.8.14 Configuration des préférences du réseau de cluster


1. Dans la section Networks du Failover Cluster Manager, cliquez avec le bouton droit de la
souris sur le réseau et entrez son nouveau nom si nécessaire, en identifiant le réseau par son sous-
réseau. Appliquez le changement, puis cliquez sur OK.
Attention :
N'autorisez pas la communication réseau de cluster sur le réseau iSCSI ou le réseau de
synchronisation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 167/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Si nécessaire, renommez les autres réseaux comme décrit ci-dessus.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 168/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Dans l'onglet Actions, cliquez sur Live Migration Settings.


4. Décochez la case Réseau de synchronisation uniquement si le réseau iSCSI est supérieur à
10 Gbits. Appliquez les changements, puis cliquez sur OK.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 169/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.6.8.15 Tâches postérieures à la configuration


Une fois les disques ajoutés aux volumes partagés du cluster et les préférences réseau configurées,
des machines virtuelles hautement disponibles peuvent être créées sur les volumes partagés du
cluster :
1. Dans la section Roles du Failover Cluster Manager, accédez à Virtual Machines > New
Virtual Machine dans l'onglet Action, puis quitter l'assistant.
Note :
Pour éviter les surcharges CSV inutiles, configurez chaque CSV pour qu'il appartienne à un serveur cluster
différent. Ce serveur doit également être le propriétaire privilégié des machines virtuelles exécutées sur ce
CSV.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 170/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2. Si le cluster Hyper-V est disponible, ajoutez des machines virtuelles : cliquez avec le bouton droit
de la souris sur la section Roles et sélectionnez Configure Role.

3. Cliquez sur Next.


4. Sélectionnez Virtual Machine dans la liste déroulante, puis cliquez sur Next.
5. Sélectionnez les machines virtuelles cibles, puis cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 171/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

6. Cliquez sur Next pour confirmation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 172/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

7. Cliquez sur Next pour confirmation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 173/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

8. Cliquez sur Finish pour fermer l'assistant.

3.7 Installation du Communication Server à l'aide de la bi-partition


3.7.1 Présentation
Lors du formatage d’un disque dur, il existe des partitions créées en vue d’accueillir une deuxième
version du Communication Server.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 174/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Cela permet de réaliser une mise à jour de version tout en conservant la version actuelle, de minimiser
le temps d’indisponibilité du téléphone et d’éviter les manipulations de disque dur.
Cette opération se réalise téléphone démarré ou arrêté. Un téléphone éteint ne procure aucun
avantage. Un téléphone en fonctionnement n'a pas d'impact sur les utilisateurs : les opérations
effectuées dans le système de fichiers n'affectent en aucun cas le traitement d'appels.
L’utilisation du bi-partitionnement n’est possible que si les tailles de toutes les partitions sont
conservées. C’est à dire si le nouveau Linux, en cas d’installation standard, formatte toutes les
partitions à la même taille que celle de la version à mettre à jour. Dans le cas contraire, il faudra
procéder par installation standard (avec reformatage. On ne conserve plus l’ancienne version).
On parlera d’une manière générale de la partition bis bien qu’il y ait en fait plusieurs partitions
dupliquées. La nouvelle version à installer peut contenir un nouveau Linux (mise à jour ou version
majeure) ou uniquement des binaires de téléphone (c’est à dire une version complète ou des patchs).
La version actuelle est dite présente sur la partition active. La nouvelle version est installée sur la
partition dite inactive. La version à installer sur la partition inactive doit être supérieure ou égale à la
version qui s'exécute actuellement sur la partition active.
La base de données est dupliquée sur une des partitions inactives. Elle peut être traduite par swinst
avant la prise en compte de la nouvelle version ou après. La traduction est aussi automatique au
lancement du téléphone si l’on ne l’a pas faite auparavant.
Après installation sur la partition inactive, l’opération de passage sur la nouvelle version s’appelle un
« basculement ». Elle est déclenchée manuellement. Des opérations sont alors réalisées sur les
différents systèmes de fichiers et un redémarrage est exécuté. La nouvelle version passe alors sur la
nouvelle partition active.
Toutes les partitions ne sont pas dupliquées. Certaines resteront communes quel que soit l’état avant
ou après un basculement (voir Structure à la page 175).
Les partitions « bis » sont invisibles pour l’utilisateur. Une fois que l’on est passé sur la nouvelle
version, on n’a pas à se préoccuper des chemins pour les fichiers et les autres opérations : la syntaxe
reste identique. Tout cela est caché pour l’utilisateur car un mécanisme de liens Unix est utilisé pour
cette fonctionnalité.
La méthode de bi-partition est aussi utilisée par l’application « chargement à distance » (disponible à
partir de R5.1). Cette application permet aussi d’installer un Communication Server (à distance ou
même en local).
Attention :
R12 n'est pas compatible avec les versions antérieures. Vous ne pouvez pas obtenir la version R12 sans
une réinstallation complète. La configuration suivante n'est pas possible : R11.2 ou version antérieure
installée sur la partition active et R12 ou version supérieure installée sur la partition inactive (ou
inversement).

3.7.2 Structure
Principaux systèmes de fichiers communs :

/dev/hda9 on /usr4 type ext2 (rw) contient la taxation, l'observation de trafic et divers fi-
chiers de traces…

/dev/hda15 on /usr7 type ext2 (rw) contient les guides vocaux.

Partition Eva contient la messagerie vocale 4645.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 175/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Systèmes de fichiers dupliqués :

/ root (accueille l’OS Linux)

/usr2 contient la version de téléphone.

/usr3 contient la base de données.

/var contient des informations système pour Linux.

La partition contenant le crashdump n’est pas dupliquée.

3.7.3 Configuration minimale


L'installation du serveur de communication nécessite :
• Le S.O.T. a démarré
Pour plus d'informations sur l'installation et le démarrage de S.O.T., voir document [45].
• La version du logiciel OmniPCX Enterprise cible disponible dans un fichier iso, y compris la version
complète et les correctifs statiques dans le répertoire dhs3mgr. Le dhs3mgr peut également être
téléchargé sur le S.O.T. tel quel
Les progiciels OmniPCX Enterprise sont disponibles sur le site Web du portail du groupe
Entreprise.
• Les paramètres réseau du réseau local client (masque de sous-réseau, nom de domaine, adresse
IP de la passerelle et adresse IP DNS)
• Le fichier de licence OmniPCX Enterprise
• Les paramètres du serveur de communiation (adresse IP du CPU, informations d'identification
mtcl et mot de passe swinst)
• Les paramètres du serveur de communication jumelé en cas de configuration dupliquée
Si le S.O.T. est utilisé comme stockage local, le prologiciel OmniPCX Enterprise et la licence doivent
être téléchargés et déclarés dans la liste des médias sur S.O.T. Pour plus de détails, voir le
document [45].

3.7.4 Déploiement d'un logiciel OmniPCX Enterprise sur une partition inactive
Le S.O.T. permet d'installer un logiciel OmniPCX Enterprise sur une partition inactive avec ou sans
copie de Linux/base de données.
Pour installer un logiciel OmniPCX Enterprise sur une partition inactive via S.O.T. :
1. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project
2. Sélectionnez l'option Project for existing products.
3. Sélectionnez OXE et cliquez sur Next
La page de Configuration Project settings s'ouvre
4. Effectuez les opérations suivantes :
a. Saisissez un Project name.
b. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 176/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.42 : Exemple de page Project settings

5. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next
La page de Configuration OXE settings s'ouvre
6. Effectuez les opérations suivantes :
a. Cochez la case Update on inactive part. .
b. Cochez la case Use a clean inactive partition si une version logicielle est déjà
installée sur la partition inactive.
c. Cochez la case de données Duplicate Linux si les données Linux de la partition active
doivent être copiées sur la partition inactive après l'installation du logiciel.
d. Cochez la case Duplicate OXE data si la base de données de la partition active doit être
copiée sur la partition inactive après l'installation du logiciel.
e. Si besoin, cochez la case switch partition after update installation pour
programmer le basculement de la partition à une heure spécifique.
Note :
Il est également possible de programmer un retour à un jour spécifique de la semaine, ce qui permet
d'utiliser l'ancienne version en cas de redémarrage du système (accidentel ou délibéré).
f. Remplissez les autres champs des paramètres OmniPCX Enterprise :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 177/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Champ Signification
CPU IP address Entrez l'adresse IP du serveur de communication.
Dans une duplication de serveur de communication (redondan-
ce locale ), ce champ doit être complété avec l'adresse IP prin-
cipale, qui est identique pour les deux serveurs de communica-
tion.
Dans une redondance spatiale, ce champ doit être complété
avec les adresses IP principales des deux serveurs de commu-
nication.
Note :
La redondance spatiale est un serveur de communication dupliqué où
les deux serveurs de communication se trouvent dans des sous-
réseaux IP distincts.

OXE license Sélectionnez le fichier de licence.


mtcl login et mtcl Remplissez les champs des identifiants mtcl.
password
swinst password Entrez le mot de passe du compte swinst.
CPU redundancy (facultatif). Dans le cas d'une configuration dupliquée, si l'installation doit
également inclure l'installation du serveur de communication
jumelé, cochez cette case et complétez la configuration avec
les paramètres du serveur de communication jumelé.

Note :
Le champ Enable autostart est grisé et est non modifiable.

Figure 3.43 : Exemple de page OXE settings

7. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 178/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

La page Media s'ouvre.


8. Sélectionnez le support sur lequel le progiciel OmniPCX Enterprise est disponible :
• Si le fichier est disponible sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et que
vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le dans
la liste déroulante.
• Si le fichier est disponible sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas encore
déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide de l'une
des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des
informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si le fichier a été chargé sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage local
9. Cliquez sur Refresh medias list.
10. Sélectionnez le fichier approprié répertorié à l'écran, et cliquez sur Declare media.
11. Dans l'option OXE soft. version, sélectionnez la version du logiciel à installer : la version
complète, une version du logiciel avec un patch statique ou une version du logiciel sans patch.

Figure 3.44 : Exemple de page de sélection Media

12. Cliquez sur Next.


La page Summary s'ouvre.
13. Vérifiez le nom d'hôte de la CPU ainsi que la version du logiciel et cliquez sur Update.
Vous pouvez également cliquer sur Save pour créer le projet et le déployer plus tard à partir du
project listing. Pour plus d'informations, voir le document [45].

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 179/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Figure 3.45 : Exemple de page Summary

L'installation du logiciel sur la partition inactive démarre immédiatement ou à l'heure spécifique


configurée dans la zone switch partition after update installation.
Cliquez sur le lien Details pour suivre l'avancement de l'installation du logiciel sur une partition
inactive.

3.8 Téléchargement / Installation à distance


3.8.1 Présentation du téléchargement/de l'installation à distance
3.8.1.1 Présentation
Cette fonctionnalité permet les mises à jour logicielles d'un ou plusieurs serveurs de communication en
réseau à partir d'un seul site géographique.
Elle présente l'avantage de n'utiliser qu'un seul menu swinst pour effectuer deux actions différentes
(transfert et installation) à distance sur plusieurs machines (voir Présentation de swinst à la page 195).
Le transfert et l'installation à distance peuvent être effectués via un réseau IP ou ABC (mais pas via le
réseau public).
Un serveur de communication comporte deux partitions. La première partition contient la version
active, qui permet au téléphone de fonctionner. La partition bis contient la version inactive, celle qui
sera installée à distance.
Le transfert des mises à jour logicielles est effectué vers la partie commune aux deux partitions.
Les installations se font sur la partition bis et ne perturbent pas le fonctionnement du téléphone
OmniPCX Enterprise mis à jour.
Toute installation peut être effectuée en local ou via le menu swinst Remote Download.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 180/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Deux types de mises à jour sont possibles :


• une mise à jour complète (de toute la version téléphonique),
• une mise à jour partielle (d'un patch statique ou dynamique).
Note :
Une mise à jour d'un patch dynamique peut s'effectuer sur la partition active du serveur de communication
distant, sans perturber le fonctionnement de l'installation.
Important :
• La mise à jour par delta ne doit plus être utilisée.
• Les systèmes d'exploitation Linux et Chorus ne sont pas compatibles, un OmniPCX 4400 ne peut pas
être mis à niveau à partir d'un OmniPCX Enterprise (ou inversement).

3.8.1.2 Terminologie
Archive : c'est la mise à jour logicielle dans sa structure compactée non installée, à transférer ou à
installer sur un serveur de communication (voir Présentation de l'installation du logiciel à la page 18).
Une archive peut être :
• Une version : mise à jour complète de la partie logicielle du Communication Server.
• Un static patch : mise à jour logicielle partielle (binaires).
• Un dynamic patch : mise à jour logicielle partielle.
L'archive peut être transférée ou installée sur un autre serveur de communication. Ce serveur de
communication cible est appelé serveur de communication client.
Le serveur de communication à partir duquel l'archive est transférée est soit un serveur de
communication maître, soit un serveur de communication distributeur. Dans le transfert d'archive, le
serveur de communication client devient lui-même maître ou distributeur.
En fonction de la configuration du système, un serveur de communication client peut devenir un
serveur de communication maître. Dans ce cas, il transfère (ou installe) une seule version, un seul
patch et un seul patch dynamique sur un serveur de communication client. Si un transfert est effectué à
partir d'un serveur de communication maître sur le serveur de communication client, la nouvelle
archive écrase les versions précédentes des archives de même type sur le serveur de communication
client.
En fonction de la configuration du système, un serveur de communication client peut devenir un
serveur de communication distributeur. Dans ce cas, il transfère (ou installe) une ou plusieurs
versions et/ou un ou plusieurs patchs (statiques et/ou dynamiques). Si un transfert est effectué à partir
d'un serveur de communication distributeur sur le serveur de communication client, la nouvelle archive
n'écrase pas les versions précédentes des archives de même type.
Exemple :
Transfert de la version e2.401 sur un serveur de communication client contenant la version e1.604. Si le serveur
de communication par lequel transite le transfert est maître, la nouvelle version e2.401 écrase la version
précédente e1.604. Si le serveur de communication par lequel transite le transfert est distributeur, les deux
versions e2.401 et e1.604 sont disponibles dans la partie commune aux deux partitions du serveur de
communication client.
Un téléchargement consiste à transférer une archive. Il s'effectue soit à partir d'un PC (équipé du
logiciel PC Installer - voir Outil Enterprise PC Installer à la page 23), soit à partir d'un serveur de
communication (sur lequel l'archive a déjà été transférée depuis un PC). Le téléchargement depuis un
serveur de communication permet d'effectuer plusieurs installations simultanées à partir d'un ou de
plusieurs serveurs de communication.
Une installation est obligatoirement effectuée par un serveur de communication. L'archive est
installée soit sur un autre serveur de communication, soit sur le serveur de communication initiant
l'installation.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 181/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.8.1.3 Configuration minimale


Selon la configuration des sites et les mises à jour à effectuer, les ressources requises peuvent être
différentes.
Une bonne connaissance de la topologie du réseau du client est essentielle. Quoiqu'il en soit, il faut
pouvoir disposer des éléments ci-dessous.
3.8.1.3.1 Matériel
• Un PC équipé d'une carte Ethernet pour charger le serveur de communication maître/distributeur.
• Un serveur de communication (version postérieure à e1.604) de capacité égale ou supérieure à
8 Go utilisé comme maître/distributeur.
• Sur rack OmniPCX 4400 : un hub externe reliée à la carte CPUx remplissant les fonctions de
serveur de communication.
3.8.1.3.2 Logiciel
• L'outil PC Installer : requis pour effectuer le premier transfert d'archive, du PC vers un serveur de
communication (voir Outil Enterprise PC Installer à la page 23).
Note :
Pour un chargement logiciel sur système d'exploitation CHORUS (type OmniPCX 4400), le logiciel de
chargement n'est pas PC Installer, mais bootnet.
• Une ou plusieurs archives (fournies par ALE International).
3.8.1.3.3 Raccordement
Le nom ou l'adresse IP des serveurs de communication cibles du transfert ou de l'installation (serveur
de communication client) et des serveur de communication (maître ou distributeur) et/ou du PC.

3.8.1.4 Procédure
Le fonctionnement du chargement à distance exige que tous les hôtes soient déclarés (dans une
configuration sécurisée). La configuration des sites distants s'effectue via netadmin (voir section
Routing dans [13]).
3.8.1.4.1 Transfert
Le transfert (ou chargement) d'une archive est la toute première opération à effectuer.
À l'aide du logiciel Enterprise PC Installer, l'archive est transférée vers la partie commune aux deux
versions d'un serveur de communication.

Serveur de
communication
Téléchargement
à distance
Partition Partition
n°2 active
Version Version
inactive active

Partie commune
Transfert des archives sur
aux deux versions
une liaison IP
Figure 3.46 : Transfert de logiciel sur un serveur de communication

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 182/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Grâce au menu Remote download, l'archive est ensuite transférée depuis ce serveur de
communication (qui devient source : serveur de communication maître/distributeur) vers un autre
serveur de communication cible (serveur de communication client) du réseau. Le sous-menu Remote
load permet de transférer (sans l'installer) une archive sur un serveur de communication client.

Serveur de Client
communication Serveur de
maître Téléchargement communication
à distance

Version Version Version Version


inactive active inactive active

Partie commune Partie commune


aux deux versions aux deux versions

Figure 3.47 : Transfert de logiciel d'un serveur de communication maître vers un serveur de
communication client

3.8.1.4.2 Installation
Une fois transférée, l'archive est installée sur la version inactive (partition bis) du serveur de
communication.
Note :
Pour une version complète, à la fin de l'installation, ne pas oublier de recopier la base de données de la partition
active vers la partition bis chargée avec la nouvelle version (voir Duplication de partition à la page 198).
Un patch peut uniquement être installé sur la version de base correspondante. Par exemple, le patch
f1.500.4 peut être installé si la version de base sur la partition bis (inactive) est f1.500. Si la version
inactive est f1.400, le patch f1.500.4 ne peut pas être installé.

Serveur de
communication
Installation
à distance

Version Version
inactive active

Partie commune
aux deux versions

Figure 3.48 : Installation de logiciel sur la partition inactive

Le menu Remote install permet d'installer une archive présente sur la partie commune d'un autre
serveur de communication sur la version inactive d'un deuxième serveur de communication.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 183/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Serveur de Client
communication Serveur de
maître Installation communication
à distance

Version Version
Version Version inactive active
inactive active

Partie commune Partie commune


aux deux versions aux deux versions

Figure 3.49 : Installation à distance

3.8.1.4.3 Basculement
Pour mettre en œuvre la mise à jour de la version complète ou le patch installé sur la version inactive,
il faut faire un basculement des versions. Le switch des versions est un menu distinct (voir Switch sur
version inactive à la page 198).

Serveur de
communication
Changement
de version

Version Version
inactive active

Partie commune
aux deux versions

Figure 3.50 : Basculement des partitions

Une fois le basculement des versions effectué, revenez au menu swinst pour parachever l'installation
(et répondre aux questions que pose l'application sur la nature de l'installation).
Attention :
Ne confondez pas ce basculement entre version active et version inactive avec celui d'un serveur de
communication dupliqué (du serveur de communication principal et du serveur de communication de
secours). Pour plus d'informations, voir Communication Server duplication dans [1].
Cette opération entraînant le redémarrage du système, les basculements doivent de préférence être
effectués en dehors des pics d'appels (trafic élevé) afin d'éviter de perturber le téléphone. Le menu
swinst permet de programmer un basculement à l'avance pour le jour même.
3.8.1.4.4 Cas particulier : serveur de communication dupliqué via ABC
Que ce soit pour un transfert ou une installation, la procédure fonctionne sur un tunnel IP/X25 (déclaré
sous netadmin).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 184/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Serveur de
communication maître/
distributeur
Tunnel IP

Tunnel IP Client Serveur de Serveur de communication


ABC communication (principal) de secours

Ethernet
Figure 3.51 : Installation à distance via le réseau ABC

En utilisant l'adresse IP tunnel du serveur de communication client, le transfert (ou l'installation) d'une
archive s'effectue sur le serveur de communication principal.
Pour transférer/installer l'archive sur le serveur de communication de secours, utilisez l'adresse IP
physique de la machine (en confifurant la route via le menu netadmin).
Attention :
Ce cas ne doit pas être utilisé via une artère ABC-F non IP.
3.8.1.4.5 Localisation des archives dans un serveur de communication
Selon leur type, les archives sont transférées dans les répertoires suivants du serveur de
communication maître/distributeur :
• /usr4/ftp/tftpboot/Rload/version pour les versions complètes.
• /usr4/ftp/tftpboot/Rload/patch pour les patchs statiques.
• /usr4/ftp/tftpboot/Rload/dynpatch pour les patchs dynamiques.

3.8.1.5 Compatibilité
Les environnements d'exploitation (systèmes d'exploitation) Linux et Chorus ne sont pas compatibles.
En d'autres termes, il n'est pas possible de télécharger (ou d'installer) une archive OmniPCX
Enterprise sur une CPUx OmniPCX 4400 et vice-versa. Le logiciel sur PC utilisé pour un
téléchargement est PC Installer pour Linux (OmniPCX Enterprise) et Bootnet pour Chorus (OmniPCX
4400).
L'outil rload est disponible à partir de R5.1.
En R5.1, le chargement (ou l'installation) via le réseau public n'est pas disponible. Le développement à
venir permettra d'utiliser le protocole PPP via IO2.
Les menus swinst de chargement/installation à distance proposent dans certains cas d'utiliser une
machine « gateway » pour accéder à un serveur de communication. Répondez non systématiquement
à chaque proposition d'utilisation d'une « gateway ».

3.8.1.6 Opération de chargement à distance à l'aide d'OmniVista 8770


L'OmniVista 8770 permet d'effectuer la mise à jour logicielle (immédiate ou programmée) de plusieurs
serveurs de communication distants et/ou PCS.
Pour plus d'informations sur les mises à jour logicielles à l'aide de l'OmniVista 8770, reportez-vous au
manuel d'administration de l'OmniVista 8770 (référence : 8AL90703USAF).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 185/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.8.2 Procédure
3.8.2.1 Accès au menu
• Ouvrez une session avec le compte swinst (voir Présentation de swinst à la page 195).
• Sélectionnez l'option 9 Remote download.
ALCATEL BUSINESS SYSTEMS
Remote Download menu Installation FACILITIES 2.20.0
1 Remote install of a client CPU
2 Retry the last remote install operation (if justified)
3 About last remote install (if trace exists)
4 Remote load a CPU as master or distributor
5 Retry the last remote load operation (if justified)
6 About last remote load operation (if trace exists)
7 Cleaning operation on master/distributor CPU
8 Programmed operations
9 Fast Delta programmed operations
Q Go back to previous menu Your choice [1..9, Q]

3.8.2.2 Transfert à partir d'un serveur de communication maître ou d'un serveur de


communication distributeur
Sélectionnez l'option 4 Remote load a CPU as master or distributor pour tout nouveau
transfert.
Enter the name or IP address of server (return for this CPU, q to quit)
->

Entrez le nom ou l'adresse IP du serveur, le serveur par défaut étant le serveur de communication sur
lequel on entame le processus de chargement à distance.
Exemple :
Enter the name or IP address of the server
(return for this CPU, q to quit) -> 192.168.4.29
Enter the type of the server
1 Windows server
2 Unix server
3 Call server
q to quit => 1
Enter the name or IP address of the CLIENT CPU
(return for this CPU, q to quit) ->

The Windows server source is : 192.168.4.29


The CLIENT CPU is : oxe

Checking connections
**

Le système propose immédiatement le téléchargement d'une nouvelle version ou d'un patch pour le
serveur de communication appelé à être maître ou distributeur.
Remote load of delta ? (y/n q to quit): n

La mise à jour par delta ne doit plus être utilisée.

Remote load of version ? (y/n q to quit) y

Lorsque le serveur est de type Windows, il demande de préciser le nom exact de la version, avant de
proposer le téléchargement complémentaire d'éventuels patchs.

Enter the name of version (q to quit) =>e2.400

Remote load of patch ? (y/n q to quit) n

Remote load of dynamic patch ? (y/n q to quit) n

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 186/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Le système demande de préciser les pays d'installation des machines à charger.

Enter the countries


To choose all, press return.
To display the possible choice, enter ?
To end a selection, enter a null line (just enter).
To quit, enter q
=> fr
=>

Choisissez ensuite si le serveur de communication client est maître ou distributeur.


1 for a distributor CPU (default)
2 for a master CPU
q to quit
=> 2

Confirmez le chargement.
Confirm the remote load of e2.400 (y/n, default y): y

Sélectionnez le type de vérification souhaitée après chargement.


Client checking after remote installation
1 for no check (default)
2 for size of files
3 for size and checksum of files
q to quit
=> 3

Installing client CPU ...


3.8.2.2.1 En cas d'échec (rupture de connexion)
Comme le téléchargement se compose de plusieurs modules, en cas de coupure de liaison entre le
serveur et son client, le nombre de modules non installés est enregistré et l'installation peut repartir de
l'endroit où elle a été interrompue.
Sélectionnez l'option 5 Retry the last remote load operation (if justified).
Lorsqu'aucune information n'a été enregistrée sur le serveur de communication client, l'outil indique :
No retry information is available
Press return

Lorsque l'installation s'est achevée sans problème, l'outil indique :


All modules are already installed on 192.168.4.56
3.8.2.2.2 Vérification du transfert précédent
Sélectionnez l'option 6 About last remote load operation (if trace exists).
Lorsque la connexion est possible, l'outil détaille les entrées et erreurs notées lors de la dernière
opération en date. La vérification est faite sur le serveur de communication client.

3.8.2.3 Installation à distance


Sélectionnez l'option 1 Remote install of a client CPU pour toute nouvelle installation.
L'installation (de la version ou d'un patch, statique ou dynamique) se fait sur la version inactive du
serveur de communication client. Le serveur est obligatoirement un serveur de communication
précédemment déclaré comme maître ou distributeur.
Note :
L'installation d'un patch dynamique (seul) peut être effectuée sur la version active du serveur de communication.

Exemple :
Enter the name or IP address of the MASTER/DISTRIBUTOR CPU
(return for this CPU, q to quit) ->
Enter the name or IP address of the CLIENT CPU

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 187/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

(return for this CPU, q to quit) -> 192.168.4.56

The MASTER/DISTRIBUTOR CPU is : oxe


The CLIENT CPU is : 192.168.4.56
Please confirm this choice (y/n, default y):y

Checking connections
**

Entrez la version à installer.


Please enter the version (enter for none)
The versions available are the following:
E2.350
E2.400
—>E2.400

Confirmez l'installation de la version choisie.


Confirm the remote install of E2.400
(y/n, default y):

3.8.2.3.1 En cas d'échec (rupture de connexion)


Étant donné que l'installation est composée de plusieurs modules, en cas de coupure de liaison entre
le serveur de communication maître/distributeur et son client, le nombre de modules non installés est
enregistré et l'installation peut repartir de l'endroit où elle a été interrompue.
Sélectionnez l'option 2 Retry the last remote install operation (if justified).
Lorsqu'aucune information n'a été enregistrée sur le serveur de communication client, l'outil indique :
No retry information is available
Press return

Lorsque l'installation s'est achevée sans problème, l'outil indique :


All modules are already installed on 192.168.4.56
Note :
L'installation d'un patch dynamique sur la partition active doit être reprise via l'option 1 Remote install of
a client CPU.
3.8.2.3.2 Vérification de la dernière installation effectuée
Sélectionnez l'option 3 About last remote install (if trace exists). La vérification est
faite sur le serveur de communication client.
Exemple :
Enter the name or IP address of the CLIENT CPU
(return for this cpu, q to quit) —>192.168.4.56
the CLIENT CPU is : pabx56
Please confirm this choice (y/n, default y): y

Checking connections
**

Exemple d'installation d'une version E2.400 sur une machine en France. La livraison comprend une
version majeure Linux 3.0, une mise à jour Linux 3.2 et un patch pour l'installation d'une machine en
France (code pays : fr).
The master or distrib cpu checking is correct
***************************
BEGIN INSTALLATION OF MODULE 3.0...
Secdonde version cleaned
Getting Rload/version /E2.400/linux/3.0from...
Getting the .rpm files from ...
Installing the RPM packages...

Installing the bootp server...

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 188/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

THE MODULE 3.0 IS CORRECTLY INSTALLED


***************************
BEGIN INSTALLATION OF MODULE LINUX...
Checking linux version
Transfer for pkg part in preparation

Liste des paquets...


End of remote copy for pkg part files

Installing ... package


package installed
...

THE MODULE linux IS CORRECTLY INSTALLED


***************************
BEGIN INSTALLATION OF MODULE facil...
Checking linux version
Transfer for pkg part in preparation

Liste des paquets...


End of remote copy for pkg part files

Installing ... package


package installed
...
THE MODULE facil IS CORRECTLY INSTALLED.
***************************
BEGIN INSTALLATION OF MODULE RPMS...
Checking linux version
Transfer for pkg part in preparation

Liste des paquets...


End of remote copy for pkg part files

Installing ... package


package installed
...
New LINUX patch 3.2 is correctly installed

THE MODULE RPMS IS CORRECTILY INSTALLED


***************************
BEGIN SINTALLATION OF MODULE fr...

Liste des paquets...


Common post installation

Liste des opérations...


End of post installation
THE MODULE fr IS CORRECTLY INSTALLED

Press return

3.8.2.4 Changement manuel de versions


Cette option permet à la version installée sur la partition inactive de passer sur la partition active. Le
téléphone est arrêté pendant le basculement.
Revenez au menu de départ Expert de swinst.
Sélectionnez l'option 3 Cloning & duplicate operations.
Les options proposées par l'application sont répertoriées dans Switching versions (active - inactive) à
la page 196.

3.8.2.5 Nettoyage d'un serveur de communication maître/distributeur


Cette option permet d'effacer à distance (ou en local) toute livraison sur un serveur de communication
maître/distributeur.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 189/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Sélectionnez l'option 7 Cleaning operation on master/distributor CPU.


Exemple :
Enter the name or IP address of the CLIENT CPU
(return for this cpu, q to quit) —>192.168.4.56

The CLIENT CPU is : pabx56


Please confirm this choice (y/n, default y): y

Checking connections
**

Remove version E2.400 (y/n): y

Remove patch E2.400.1 (y/n): y

You are going to remove these deliveries on master/distrib cpu pabx56


version E2.400
patch E2.400.1

Please confirm your action (y/n, default y):


Done
Press return

3.8.2.6 Programmation d'une séquence d'opérations


Une séquence est une suite d'opérations nécessaires à un chargement à distance. Elle peut être
programmée à l'avance puis exécutée à la demande en même temps que d'autres séquences.
Lorsqu'une séquence est programmée, l'application pose les mêmes questions pour chaque opération.
Exemple :
1. Transfert du contenu du CD-ROM vers un serveur de communication.
2. Transfert (ou installation) de l'archive vers un autre serveur de communication.
3. Transfert (ou installation) de l'archive vers un troisième serveur de communication via un tunnel IP.

Serveur de
1
communication
2 3
Opérations
programmé ABC
es

Tunnel IP

Client Serveur de Client Serveur de


communication communication

Figure 3.52 : Programmation d'un chargement à distance

Si une connexion est impossible, la séquence correspondante est arrêtée. La séquence suivante est
exécutée. Le serveur de communication maître/distributeur qui procède à l’installation doit rester
connecté en permanence.
Sélectionnez l'option 8 Programmed operations.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 190/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Attention :
Si le message The job “Execute sequences” is working s'affiche à l'ouverture du menu,
attendez la fin d'exécution de la tâche avant de créer ou d'effacer une séquence d'opérations.
3.8.2.6.1 Création ou modification d'une séquence
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 1 Create/overwrite a
sequence.
Si aucune séquence n'a été définie, l'outil affiche :
No sequences

Lorsqu'elles existent, l'outil affiche l'ensemble des séquences déjà enregistrées en détail.
Exemple :
SEQUENCE : 1
-------------
OPERATION : Remote load a cpu as master or distributor
Source name : cdar37
Server type : Call Server
Client CPU : clin13
Version delivery to load : E1.502
Patch delivery to load : no
Dynamic patch to load : no
list of export : fr
type of cpu to load : DISTRI
Client checking after remote installation : no check

SEQUENCE : 2
––––––––––––––––
OPERATION : Remote installation of the client CPU
Master CPU : clin13
Client CPU : clin12
Version delivery to install : E1.502
Patch delivery to install : no patch installation
Dynamic patch to install : no dynamic patch installation
Master checking before remote installation : presence of files
Client checking after remote installation : no check
Connection during the remote installation : connected

Entrer the number of sequence to create or overwrite : 1

Dans le sous-menu, sélectionnez le type de séquence souhaité :

Choose the operation to program


1 Make a remote install of a client CPU
2 Retry a remote installation
3 Edit the log file of a remote installation
4 Load a CPU as master or distributor
5 Retry a remote load
6 Edit the log file of a remote load
—>4

Enter the name or IP address of the server


(return for this CPU, q to quit) ->

If you have to use a GATEWAY, enter its name or IP adress


(return for no) ->

Appuyez sur Entrée (pour non).


Rappel :
Si l'opération n'est pas effectuée via le réseau public, répondez systématiquement non à toutes les questions sur
GATEWAY.
Certains choix peuvent être effectués pendant l'exécution de la séquence plutôt que programmés à
l'avance.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 191/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Exemple :
Remote load of version ?
(y/n q for manual choice at execution time)
—> q
3.8.2.6.2 Suppression d'une séquence
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 2 Delete a sequence.
L'outil liste les séquences déjà enregistrées, puis demande :
Enter the sequences to delete (blank separated and return)
=>

Entrez les numéros des séquences à effacer (séparés par un espace).


L'outil confirme la suppression.
Done
Press return
3.8.2.6.3 Affichage des séquences existantes
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 3 List sequences.
3.8.2.6.4 Exécution d'une ou de plusieurs séquences
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 4 Execute sequences.
Entrez les numéros des séquences à exécuter (séparés par un espace) dans l'ordre où elles doivent
être exécutées.
Exemple :
Enter the sequences to execute (blank separated and return)
=> 1 2
–––––––––––––––––––––––––––––––––
EXECUTE SEQUENCE : 1
–––––––––––––––––––––––––––––––––
Checking connections
**
Installing cpu client ...
Source address : cdar37
Type of source : UNIX
Client cpu : 192.40.103.213

etc.
END OF REMOTE LOADING OPERATION AT
DATE : 03/19/02 TIME : 15:19:32

Dès que cette séquence est exécutée, l'outil entame immédiatement l'exécution de la suivante.

–––––––––––––––––––––––––––––––––
EXECUTE SEQUENCE : 2
–––––––––––––––––––––––––––––––––
Checking connections
*

Installing cpu client ...


The master or distrib cpu checking is correct

etc.
THE MODULE fr IS CORRECTLY INSTALLED.

–––––––––––––––––––––––––––––––––
PROGRAMMED EXECUTION ENDED
–––––––––––––––––––––––––––––––––

Press return

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 192/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.8.2.6.5 Vérification des connections


Cette opération est particulièrement utile après la création d'une séquence pour s'assurer de l'état de
la connexion entre le serveur et le client. Elle lance la commande traceroute qui détaille le routage
par les différents hôtes, y compris les routeurs et les passerelles.
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 5 Check connections.
Exemple :
Enter the sequences to check (blank separated and return)
=> 1 2

–––––––––––––––––––––––––––––––––
CHECK SEQUENCE : 1
–––––––––––––––––––––––––––––––––
Checking connections
**
traceroute to cdar37 (155.132.43.67), 20 hops max, 38 byte packets
1 colomcC3M–C43 (192.40.103.254) 16.646 ms 13.045 ms 51.676 ms
2 broadcast (155.132.43.67) 0.968 ms 0.956 ms 0.919 ms

traceroute to clin12 (192.40.103.212), 20 hops max, 38 byte packets


1 clin12 (192.40.103.212) 12.412 ms * 1.020 ms

Connections successfully checked

–––––––––––––––––––––––––––––––––
CHECK SEQUENCE : 2
–––––––––––––––––––––––––––––––––
Checking connections
*****

Impossible to make the connection between server_name and client_name

3.8.2.6.6 Programmation de l'exécution d'une ou de plusieurs séquences


L'exécution d'une ou plusieurs séquences peut être programmée jusqu'à 24 heures à l'avance. Ces
séquences doivent alors être définies précisément (les choix manuels pendant l'exécution ne sont pas
autorisés).
Dans le sous-menu 8 Programmed operations, sélectionnez l'option 6 Postponed
operations.
Note :
Une seule exécution (comprenant une ou plusieurs séquences) peut être programmée à l'avance.
Exemple :
No postponed execution has been registered

1 Set a posponed execution


2 Cancel a postponed execution
3 List the registered sequences
Q Go back to previous menu

Your choice [1..3, Q] 1


EXISTING SEQUENCES
------------------
SEQUENCE : 1
-------------
OPERATION : Remote load a cpu as master or distributor
Source name : cdar37
Server type : Windows
Client CPU : clin13
Version delivery to load : E1.502
Patch delivery to load : no
Dynamic patch to load : no
list of export : fr
type of cpu to load : DISTRI
Client checking after remote installation : no check

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 193/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

SEQUENCE : 2
––––––––––––––––
OPERATION : Remote installation of the client CPU
Master CPU : clin13
Client CPU : clin12
Version delivery to install : E1.502
Patch delivery to install : no patch installation
Dynamic patch to install : no dynamic patch installation
Master checking before remote installation : presence of files
Client checking after remote installation : no check
Connection during the remote installation : connected

Enter the sequences to execute (blank separated and return)


=>1 2

At which time do you want to execute the sequence ?


1 - Hours ( between 0-23 ) :22
2 - Minutes ( between 0-59 ) : 0

Your request is registered

Press return
3.8.2.6.6.1 Annulation d'une exécution programmée
Sélectionnez l'option 2 Cancel a postponed execution.
Exemple :
A postponed execution is set at : 2003-02-25 22:00
1 Set a postponed execution
2 Cancel a postponed execution
3 List the registered sequences
Q Go back to previous menu

Your choice [1..3, Q] 2

Your postponed execution is canceled

Press return
3.8.2.6.6.2 Vérification des détails d'une exécution
Sélectionnez l'option 3 List the registered sequences pour afficher les détails des différentes
séquences programmées pour une exécution ultérieure.
3.8.2.6.6.3 Vérification de la dernière exécution effectuée
Sélectionnez l'option 7 About last programmed execution.
Note :
Ce menu n'est disponible que s'il existe une trace des dernières opérations.

3.8.3 Maintenance
3.8.3.1 Commandes utiles
• ping : depuis le serveur de communication Maître/Distributeur vers le Client et inversement,
permet de vérifier l'établissement de la connexion IP entre les deux machines.
• traceroute : permet de vérifier l'état des routes entre les deux machines.

3.8.3.2 Messages d'erreur swinst types


• Permission denied: signifie que l'hôte n'a pas été déclaré (voir :netadmin - Introduction).
• Error when connecting to client CPU : signifie que le réseau client n'est pas accessible.
• The client entry point cannot reach client CPU : signifie que le réseau client ne peut
pas accéder au serveur client et à l'UC du client.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 194/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• Error when installing client CPU : signifie que l'archive (ou au moins un de ses
composants) n'existe pas sur le serveur de communication Maître/Distributeur.
• Impossible to remote load a CPU over itself : signifie qu'il y a une erreur dans
l'adresse IP du PC de chargement (même adresse que celle du serveur de communication).
• ftp: connect: Connection refused ftp: Can't connect or login to host :
signifie que le logiciel PC Installer n'est pas installé sur le PC de chargement.
• Operating system Chorus on client xxx is not compatible : signifie que les deux
environnements (Chorus et Linux) ne sont pas compatibles.

3.8.3.3 Traces
En cas de non fonctionnement, alors que les connexions sont effectives. Créez un répertoire appelé : /
tmpd/soft_install/RLOAD_TRACE. Les traces sont affichées à l'écran et enregistrés dans les
journaux. Supprimez le répertoire une fois les traces enregistrées. Contactez le support ALE
International.

3.8.3.4 Fichiers journaux


À partir de R9.1, le processus de téléchargement fournit des fichiers journaux. Pour chaque UC, les
fichiers journaux temporaires suivants sont créés sur l'UC maîtresse :
• /tmpd/softinstall/SoftwareUpdateStatus_<session_id>_<seq_index>
• /tmpd/rmtpgm_<seq_index>.log
• /tmpd/softinstall/Pcxrmtseq_<seq_index>
Où :
• <session_id> est l'indice de séquence de l'UC dans l'ordre des mises à niveau de l'UC déterminé
par le système.
• <seq_index> est la valeur numérique permettant d'identifier la session.
Une fois toutes les mises à jour terminées, le contenu de ces fichiers temporaires est reproduit dans le
fichier : /var/ftp/pcx/logs/softwareUpdateStatus_<session_id>_end. Les fichiers
temporaires sont supprimés.
Pour chaque UC mise à jour, les événements enregistrés sont les suivants :
• État du téléchargement comportant des informations sur le téléchargement effectué :
• nom de l'UC mise à jour,
• nom du logiciel téléchargé,
• état de la mise à jour OK/NOK,
• informations supplémentaires telles que la cause des erreurs.
• État du basculement comportant des informations sur le basculement des partitions :
• nom de l'UC basculée,
• type de basculement : immédiat/relatif/absolu,
• état du basculement OK/NOK,
• informations supplémentaires telles que la cause des erreurs.

3.9 Swinst
3.9.1 Présentation de swinst
Le menu Facilities (plus communément appelé swinst, du nom de l'identifiant de la session) permet :
• D'installer ou de mettre à jour :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 195/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• des fichiers de l'OS sur l'OmniPCX Enterprise à partir d'un disque externe ; ces fichiers
constituent une version complète, des paquets ou un patch Linux ;
• des fichiers binaires (constitutifs de l'application téléphonique).
• De dupliquer un serveur de communication (pour pallier une éventuelle défaillance du serveur de
communication principal).
• De sauvegarder et de restaurer :
• des données OmniPCX Enterprise,
• les fichiers ACTIS.
• D'accéder à la gestion du système.
• D'effectuer des opérations sur la base de données (création, traduction, effacement).
Deux menus distincts peuvent être utilisés, en fonction des besoins :
• le menu “Easy” (dont le fonctionnement est traité dans la documentation associée à l'installation via
l'application Wizard),
• le menu “Expert” (détaillé ici).
L'organisation du disque dur du serveur de communication est décrite dans Présentation de
l'installation du logiciel à la page 18.

3.9.2 Accès et opération


Sur un PC connecté au serveur de communication par liaison V24 ou IP, ouvrir une session sous le
compte mtcl, puis entrer swinst, avant de saisir le mot de passe demandé.
ALCATEL-LUCENT FACILITIES
Main menu Installation FACILITIES 2.24.0
1 Easy menu
2 Expert menu
Q Exit
Your choice [1..2, Q] ?

La navigation se fait au clavier. L'accès à l'option souhaitée se fait par appui sur les touches du clavier
indiquées à l'écran.

Lorsque swinst pose une question, l'option par défaut n'est pas sélectionnée automatiquement au bout
d'un certain délai.
Lorsque swinst indique qu'un élément est sélectionné par défaut, il n'est pas nécessaire de le saisir.
Pour arrêter un processus en cours (défilement d'une liste de fichiers par exemple) appuyer sur la
touche Q.

-LUCENT ENTERPRISE FACILITIES


Expert menu Installation FACILITIES 2.24.0
1 Packages installation
2 Deliveries installation
3 Cloning & duplicate operations
4 Backup & restore operations
5 OPS configuration
6 System management
7 Database tools
8 Software identity display
9 Remote download
Q Go back to previous menu
Your choice [1..9, Q] ?

3.9.2.1 Installation des packages


Sélectionner l'option 1 Packages installation.

1 Install package from server


2 Display package

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 196/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3 Install Linux patch from server


4 Install Linux on inactive version from server
Q Go back to previous menu
Your choice [1..4, Q] ?

L'option 1 Install package from server est réservée pour l'ALE International (comme l'option
3 Install Linux patch from server).
L'option 2 Display package permet de vérifier l'installation d'un fichier particulier.
Exemple :
Enter the name of the package (return for all) -> swinst
Name : swinst Relocations: (not relocateable)
Version : 2.24.0 Vendor : Alcatel-Lucent
Release : 3oxe Build Date: Wed Jan 30
07:02:39 2008
Install date: Mon Apr 28 10:22:26 2008 Build Host: csbu064
Groupe : Applications/System Source RPM: swinst-2.50.0-3oxe.src.rpm
Size : 805829 License: Alcatel-Lucent
Packager : xxx.xxxxxxx@col.bsf.alcatel-lucent.fr
Récapitulatif : The SoftWare INSTallation package for Alcatel-Lucent
OmniPCX Enterprise
Description : le package Swinst package est prévu principalement pour l'installation à la
livraison la sauvegarde de
bases de données et la maintenance système.

3.9.2.2 Installation des distributions


Sélectionnez l'option 2 Deliveries installation.
L'installation se fait au choix sur la version inactive ou la version active.

1 Install delivery from server


2 About last install deliveries operations
Q Go back to previous menu
Your choice [1..2, Q] ?

Sélectionnez l'option 1 Install delivery from server avant d'entrer l'adresse (ou le nom) du
serveur et de confirmer la requête d'installation.
Note :
Pour que le nom du serveur puisse être reconnu, il doit au préalable être défini dans netadmin.
Attention :
Cette opération peut prendre un certain temps.
Pour une installation sur version active, l'outil propose de “sécuriser” l'installation, c'est-à-dire
d'effectuer une copie des fichiers binaires utilisés avant cette installation. Ces fichiers sauvegardés
peuvent être restaurés via le menu Restore operations.
L'option 2 About last install deliveries operations donne des informations sur :
• la dernière installation d'un patch dynamique,
• la dernière installation d'un patch statique,
• la dernière installation d'une version complète.

3.9.2.3 Clonage et duplication


Sélectionnez l'option 3 Cloning & duplicate operations.
Menu Cloning & duplicate operations (clonage et duplication) :
1 CPU cloning
2 Partitions duplication
3 Switch on inactive version
4 Postponed switch on inactive version
Q Go back to previous menu
Your choice [1..4, Q] ?

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 197/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3.9.2.3.1 Clonage d'UC


Se reporter au chapitre Duplication du serveur de communication dans le document [1].
3.9.2.3.2 Duplication de partition
Sélectionnez l'option 3 Cloning & duplicate operations, puis l'option 2 Partitions
duplication..
Sélectionnez ensuite la ou les options souhaitées.
Note :
Pour une duplication de l'ensemble des données, sélectionnez l'option 5 Duplicate all. Cette opération
peut prendre un certain temps.
1 Duplicate Linux, packages and Linux data
2 Duplicate Linux data
3 Duplicate delivery
4 Duplicate database
5 Duplicate all
Q Go back to previous menu
Your choice [1..5, Q] ?
Exemple :
Confirm the duplication of Linux, packages and Linux data (y/n, default y): y
Duplicating Linux and packages
Clean the second Linux version. Confirm (y/n, default is y):
Second version cleaned

(liste des fichiers)


Linux and packages are duplicated
Duplicating the network configuration
Duplicate the network configuration in the second Linux version.
Confirm (y/n, default is y):(N4G-apply):
The network configuration is duplicated
Duplicating the Linux data
Building list of files...
Deleting the old files on inactive version...
Duplicating data on inactive version...

(liste des fichiers)


The Linux data are duplicated
Duplicating the timezone
Updating timezone ...
The timezone is duplicated
Press return
3.9.2.3.3 Switch sur version inactive
Cette opération permet de basculer sur la deuxième partition en redémarrant l'UC.
Note :
Cette opération peut se faire téléphone démarré.
Important :
Une fois le basculement effectué, il est impératif de se reconnecter sous le compte swinst avant de
redémarrer le téléphone.
Sélectionnez l'option 3 Cloning & duplicate operations, puis l'option 3 Switch on
inactive version.
Cette opération doit être confirmée :
Please confirm switching on the inactive version (y/n, default y)

Si Linux n'a pas été installé sur la version "inactive", l'opération est arrêtée. Si l'application
téléphonique a été installée sur la version active et la version inactive, l'outil indique l'état actuel de la
fonction autostart :
Before the switch autostart mode is :
Autostart is [not] set

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 198/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Cette fonction autostart peut être dupliquée sur la version inactive :


Do you want to keep this autostart mode after switching (y/n, default
y)
Autostart is [not] set on inactive version

Si l'installation fonctionne sur la nouvelle version et qu'un shutdown se produit avant l'expiration d'une
temporisation, le système peut redémarrer soit sur la nouvelle version, soit sur l'ancienne :
Do you want to switch back to the previous version if system resets
(y/n, default n): y
Enter the delay (1..7 days, q to quit): 1

Une confirmation est demandée avant que l'UC ne reboote :


Do a version switch. Confirm (y/n, default y):
3.9.2.3.4 Switch différé sur version inactive
Menu switch retardé :
No postponed switch has been registered
1 Set a postponed switch
2 Cancel a postponed switch
Q Go back to previous menu
Your choice [1..2 Q]

Cette fonction permet d'effectuer le switch à une heure programmée au cours des 24 prochaines
heures. Il est possible de programmer le basculement, vérifier si un basculement est déjà programmé
ou effacer la programmation d'un basculement.
Note :
Les données et la base de données Linux sont automatiquement dupliquées juste avant le basculement.

3.9.2.4 Sauvegarde et restauration


Sélectionnez l'option 4 Backup and restore operations.
Ces sauvegardes peuvent être effectuées sur le disque du serveur de communication (local) ou sur un
autre serveur de communication (réseau), sous le compte swinst. Elles peuvent également être faites
via le menu swinst Easy (voir documentation Installation Wizard) ou le menu Archive Data de
l'application OmniVista 8770.
1 Opérations de sauvegarde immédiate
2 Opérations de sauvegarde périodique
3 Opération de restauration
Q Go back to previous menu
3.9.2.4.1 Sauvegarde immédiate
Sélectionnez l'option 1 Immediate backup operations.

1 Immediate backup on cpu disk


2 Immediate backup on network
3 Informations relatives à la dernière sauvegarde
Q Go back to previous menu
Your choice [1..3, Q] ?
3.9.2.4.1.1 Sauvegarde immédiate sur disque d'UC
Cette option exécute une sauvegarde immédiate sur l'UC locale. Les fichiers de sauvegarde sont
enregistrés dans /usr4/BACKUP/IMMED..
Un sous-menu apparaît pour sélectionner les données à sauvegarder.
ALCATEL-LUCENT ENTERPRISE
Immediate backup on network Installation FACILITIES 2.38.0

1 Backup mao, voice guides and accounting data


2 Backup mao data
3 Backup accounting data
4 Backup voice guides
5 Backup mao data for rebuild
6 Backup traffic history

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 199/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

7 Backup Acd config & statistic files


8 Backup 4645 data
9 Backup 4645 data without messages
10 Backup 4635 data
11 Backup Linux (Unix) site specific data
Q Go back to previous menu
Your choices [1..11, Q] ?
One choice per line and just press "return" to end the selection
your choice ==>

L'option 1 Backup mao, voice guides and accounting data démarre la sauvegarde mao,
des guides vocaux et données de taxation (fichiers : mao, vg et acc).
Note :
Les messages vocaux dynamiques sont automatiquement sauvegardés ; l'outil propose également de
sauvegarder les messages vocaux spécifiques (répertoire custom). Par contre, les messsages vocaux génériques
et standards (disponibles sur le CD des guides vocaux) ne sont pas sauvegardés.
L'option 3 Backup accounting data déclenche la sauvegarde des données de taxation (fichier
acc).
L'option 6 Backup traffic history déclenche la sauvegarde des données d'observation de trafic
(fichier obstraf).
L'option 7 Backup Acd config & statistic data déclenche la sauvegarde des données
d'observation de trafic (fichier acd).
L'option 8 Backup 4645 data déclenche la sauvegarde des données de la messagerie vocale 4645
- messages, boîtes vocales et annonces (fichier eva-msg).
L'option 9 Backup 4645 data without messages déclenche la sauvegarde des données de la
messagerie vocale 4645 - excepté pour les messages reçus (fichier eva).
L'option 11 Backup linux ( unix ) site specifics data déclenche la sauvegarde du
fichier cho-dat (données Linux spécifiques au système).
Note :
Les opérations de sauvegarde des fichiers OPS sont accessibles depuis l'option : Configuration OPS à la page
206.
3.9.2.4.1.2 Sauvegarde réseau immédiate
Sélectionnez les données à sauvegarder (voir : Sauvegarde immédiate sur disque d'UC à la page
199).
Entrez le nom du serveur de communication distant.
Si ce nom n'est pas déclaré dans le fichier host du serveur de communication, entrez l'adresse IP du
serveur de communication distant.
Dès qu'une sauvegarde réseau est enregistrée, pour toute nouvelle sauvegarde de ce type,
l'application propose les dernières adresses utilisées comme paramètres par défaut.
Exemple :
Sauvegarde réseau
your choice ==> 3
Name of remote host (default 192.168.4.52) ->
Name of user on 192.168.4.52 (default swinst) ->
Name of remote file (full path) -> /usr4/BACKUP/save2604
your choice ==>
Starting immediate backup on network
Building list of files...
Stopping the none process...
Backing up of obstraf files...

(liste des fichiers sauvegardés)


352+0 records in

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 200/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

352+0 records out


Backup completed
*******************************************************
* The backup operation for traffic history, all files
* are completed
*******************************************************
Press return
3.9.2.4.1.3 Informations relatives à la dernière sauvegarde
Cette option donne le détail (date, heure, fichiers enregistrés) de la dernière sauvegarde effectuée.
3.9.2.4.2 Sauvegarde périodique
La sauvegarde périodique peut être effectuée en mode "local" et, à partir de R12.2 MD1, sur réseau.
Elle est basée sur un mécanisme de type calendrier (JOUR, JOUR-1, JOUR-2, ... JOUR-6,
SEMAINE-1, SEMAINE-2, SEMAINE-3, MOIS-1, MOIS-2).
Lors de la première installation de swinst, la sauvegarde journalière sur le disque dur est
automatiquement activée à une heure choisie par le système. Le message suivant indique cette
situation :
A daily backup will be executed on cpu disk at 5 hour 45 mn.
Si une sauvegarde périodique est programmée, l'outil affiche le message suivant :
A periodic backup is already registered.
La réactivation de la sauvegarde journalière a pour effet de réinitialiser le mécanisme de calendrier
sans toutefois détruire les sauvegardes antérieures.
Les sauvegardes périodiques sur le disque du CPU C local sont stockées dans les répertoires de
type /usr4/BACKUP/DAY DAY-1 etc. Le stockage des sauvegardes immédiates se fait dans /usr4/
BACKUP/IMMED.
Les sauvegardes périodiques sur un serveur distant sont sauvegardées dans des répertoires au
format : <name of base file_day of backup>. Par exemple, si OXE est le nom du fichier de base, les
sauvegardes (cho-dat, mao-dat) seront stockées dans le chemin spécifié sous les répertoires suivants :
OXE_DAY, OXE_DAY1, OXE_DAY2, OXE_DAY3, OXE_DAY4, OXE_DAY5, OXE_DAY6,
OXE_WEEK1, OXE_WEEK2, OXE_WEEK3, OXE_MONTH1.
11 fichiers de sauvegarde maximum sont conservés.
Exemple :
Accès aux sauvegardes périodiques
Une sauvegarde périodique est enregistrée.
1 Sauvegarde périodique sur disque de CPU
2 Sauvegarde périodique sur le réseau
3 Annuler les opérations de sauvegarde périodique
4 Liste des opérations périodiques
5 Informations relatives à la dernière sauvegarde
Q Go back to previous menu
Your choice [1..4, Q] ?
3.9.2.4.2.1 Sauvegarde périodique sur disque d'UC
Cette option exécute des sauvegardes périodiques de l'OmniPCX Enterprise local sur le disque local.
Sélectionnez les données à sauvegarder et l'heure à laquelle la sauvegarde doit être faite.
Exemple :
Space used on cpu disk: 3%
1 Backup mao data for rebuild and
Backup Linux (Unix) site specific data
Q Go back to previous menu
Your choices [1..1, Q] ?
One choice per line and just press "return" to end the selection
your choice ==>1
your choice ==>

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 201/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Computing the best time for the backup operation (between 0-6 AM)...
The time proposed by the system is 5 hour 45 min
Do you agree with it (y/n, default y): n
At which time do you want to execute the save operation ?
1 - Hours ( between 0-23 ) : 1
2 - Minutes ( between 0-59 ) : 0
***************************************
* Your request is registered
***************************************
Press return
3.9.2.4.2.2 Sauvegarde périodique sur le réseau
Cette option exécute des sauvegardes périodiques de l'OmniPCX Enterprise local sur un serveur
distant.
Le serveur distant doit permettre une authentification basée sur l'hôte sans mot de passe (comme pour
une sauvegarde immédiate sur réseau). FQDN n'est pas pris en charge. Le nom d'hôte (ajouté dans le
fichier /etc/host) ou l'adresse IP du serveur distant peut être spécifié.
Un seul serveur distant peut être spécifié, plusieurs serveurs ne sont pas autorisés. Lorsque le serveur
distant est modifié, les opérations de sauvegarde périodique sont annulées sur l'ancien serveur. Les
données existantes sur l'ancien serveur ne sont pas perturbées.
Pour activer une sauvegarde périodique sur un serveur distant :
1. Appuyer sur 1 pour programmer une opération de sauvegarde quotidienne des données mao
(fichiers de données uniquement) et Linux sur réseau à une heure fixe dans une journée. Ces deux
sauvegardes sont réalisées simultanément, néanmoins les données seront restaurées
individuellement.
1 Sauvegarder des données mao pour la reconstruction et la sauvegarde des données
spécifiques au site Linux (Unix)
Q Go back to previous menu
Votre choix [1...1, Q]

Un choix par ligne et appuyer simplement sur "return" pour terminer la sélection.
2. Entrer le nom du serveur, du compte, le chemin complet et le nom du fichier de base où les
données doivent être enregistrées.
Votre choix ==> 1 return

Nom du nœud distant : <name of unix server>


Nom d'utilisateur sur le nœud distant : <name of account on the server>
Nom du fichier distant : <complete path and base file name>

Nom du nœud distant : <name of unix server>


<*************CHECKING CONNECTIONS*************>
LE SERVEUR EST ACCESSIBLE.

L'accessibilité du serveur est vérifiée. Si le serveur est accessible et que le nom d'utilisateur et le
chemin du fichier distant sont valides, le système affiche les détails et passe à l'option suivante.
Si un nom d'utilisateur invalide est saisi, le système affiche un message d'erreur :
Nom d'utilisateur sur <system IP address> (swinst par défaut) : <wrong entry>
Nom du fichier distant (chemin complet) : /tmpd
Accès refusé
votre choix ==>

Si le chemin est invalide, le système affiche le message correspondant.


Votre choix ==> 1 return

Nom du nœud distant : <xxx>


Nom d'utilisateur sur noeud distant : <yyy>
Nom du fichier distant : <zzz>

<*************CHECKING CONNECTIONS*************>
EMPLACEMENT DES DONNÉES INCORRECT SUR L’HÔTE DISTANT

votre choix ==>

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 202/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

3. Une heure optimale entre 00:00 et 06:00 pour prendre la sauvegarde périodique est suggérée en
scannant les fichiers crontabs et proposés à l'écran.
Calcul du meilleur moment pour la réalisation de l'opération de sauvegarde (entre minuit et
6 heures du matin)....
L'heure proposée par le système est
5 heures 45 min
Êtes-vous d'accord (O/N) ? N
4. Si le système ne trouve pas la meilleure heure ou si la réponse est non, entrez la meilleure heure
pour commencer la sauvegarde sur réseau.
À quelle heure exécutez-vous l'opération de sauvegarde périodique ?
1 - Heures (entre 0-23) :
2 - Minutes (entre 0-59) :

************************************
Votre heure de demande est enregistrée.
************************************

Si le serveur distant n'est pas accessible à l'heure enregistrée, l'incident 3078 est envoyé à l'hôte local.
Aucune opération de réessai n'est tentée si le serveur n'est pas accessible. La sauvegarde n'aura lieu
qu'à l'heure prévue suivante.
3.9.2.4.2.3 Annuler les opérations de sauvegarde périodique
Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur le disque du CPU
Cette option annule l'opération de sauvegarde périodique sur le disque du CPU
Exemple :
1 Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur le disque du CPU
2 Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur réseau
Q Go back to previous menu
Your choice [1...2, Q] ? 1
***************************************
* Your periodic backup on CPU disk is canceled
***************************************
Press return
Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur réseau
Cette option annule l'opération de sauvegarde périodique sur réseau.
Exemple :
1 Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur le disque du CPU
2 Annuler l'opération de sauvegarde périodique sur réseau
Q Go back to previous menu
Your choice [1...2, Q] ? 2
***************************************
* Your periodic backup on network is canceled
***************************************
Press return
3.9.2.4.2.4 Liste des sauvegardes périodiques
Cette option affiche des informations sur les sauvegardes périodiques.
Exemple :
Hour : 5 Minute : 45
Day of the month : all
Month of the year : all
Day of the week (0=Sunday) : all
executed command : /DHS3bin/soft_install/bin/bck -save 1>/dev/null 2>&1
Backup of "Linux data" performed on "cpu disk"
Backup of "MAO data only" performed on "cpu disk"
Press return
3.9.2.4.2.5 Informations relatives à la dernière sauvegarde
Cette option donne les détails de la dernière opération de sauvegarde (qu'elle soit immédiate ou
périodique).
Exemple :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 203/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

**************************************************
* Last backup operation
**************************************************
For client : For CPU : oxe
backup of Linux-data
for Linux data
to LOC_ARCHIVE
data version : F1.600
in date of Wed Jun 16 15:13:54 CEST 2004
local cpu : oxe
twin cpu : unknown
Periodic backup performed on cpu disk
**************************************************
--------------------------------------------------
Pre backup operation
--------------------------------------------------
Building list of files...
Stopping the none process...

(liste des fichiers)


Backup completed
--------------------------------------------------
Post backup operation
--------------------------------------------------
End of backup operation
--------------------------------------------------
Note :
Cette option est également accessible depuis le menu précédent.
3.9.2.4.3 Restauration
Toute restauration se fait sur la partie active du disque et doit être lancée téléphone arrêté (voir menu
swinst Easy pour arrêter le téléphone).
Sélectionnez l'option 3 Restore operations.
Restore operation menu on Installation FACILITIES 3.16.0
1 Restauration depuis le disque du CPU
2 Restauration en réseau
3 Effacement des sauvegardes IMMÉDIATES sur disque du CPU
4 Informations relatives à la dernière restauration
Q Go back to previous menu
Your choice [1..4, Q] ?

En fonction des sauvegardes effectuées, sélectionnez une restauration à partir du réseau ou depuis le
disque dur local.
3.9.2.4.3.1 Restauration depuis le disque de l'UC
Les sauvegardes disponibles sont affichées.
Exemple :
Space used on cpu disk: 3%
1 Restore from IMMEDIATE backup
2 Restore from FEB 18 backup
3 Restore from FEB 17 backup
4 Restore from FEB 16 backup
5 Restore from FEB 15 backup
6 Restore from FEB 14 backup
7 Restore from FEB 13 backup
Q Go back to previous menu
Your choice [1..7, Q] ?

Sélectionnez la sauvegarde à restaurer dans la liste des dates affichées.


Sélectionnez ensuite les données à restaurer.
Exemple :
Space used on cpu disk: 3%
1 Restore mao data for rebuild
2 Restore Linux ( Unix ) site specific data

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 204/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Q Go back to previous menu


Your choice [1..2, Q] ? 2
You are going to restore linux-data from cpu disk
# For client : For CPU : oxe
# for Linux data
# in date of Wed Feb 18 05:45:12 CET 2003
# data version 13.0
Confirm your action (y/n, default y): y
Danger :
À la suite d'une mise à niveau logiciel à la version 12.0, il est interdit d'exécuter l'opération Restore MAO data
for rebuild dans les bases de données à partir d'une version antérieure à la R12.0, ce en raison de
l'incompatibilité binaire.
3.9.2.4.3.2 Restauration en réseau
Si une sauvegarde réseau a été effectuée, conservez ou modifiez les données proposées par défaut.
Sélectionnez l'option adéquate :
1 Restore from IMMEDIATE backup
2 Restore from PERIODIC backup

Si Restore from periodic backup est demandé, les procédures sont identiques à celles
pour Restauration depuis le disque de l'UC à la page 204.
Si Restore from immediate backup est demandée par l'administrateur, les fichiers précédents sont
sauvegardés et le système propose automatiquement de purger la sauvegarde en fin de procédure.
Name of remote host (default 192. 168.4.52) ->
Name of user on 192.168.4.52 (default swinst) ->
Name of remote file (full path) -> /usr4/BACKUP/save2604
You are going to restore obstraf from network
# For client : For CPU : oxe
# for traffic history
# in date of Mon Feb 17 11:00:05 CET 2003
# data version no-version
confirm your action (y/n, default y):
Do you wish to secure the restoration (y/n): y
Checking disk space ...
Wait the system is backing up old files ...

(liste des fichiers)


Archive of old files is created
Restoring data...

Affichage de la configuration de sécurité (vidéo inverse) :


Par exemple :
Security configuration :
[+] Aging password configured for some account.
[+] The internet accesses to the PABX are currently
secured.
[+] Trusted host(s) declared on your system.
[+] TCP WRAPPER activated for configured trusted
hosts.
[-] The SSH security is currently NOT set.

(liste des fichiers)


Restoration completed
End of restoring data
Do you wish to clean up the archive : get rid of old files (y/n): y
********************************************************
* The restore operation for traffic history, all files
* is completed
********************************************************
Press return
3.9.2.4.3.3 Effacement des sauvegardes immédiates sur disque d'UC
Sélectionnez les données à nettoyer.
Clean IMMEDIATE backups Installation FACILITIES 2.36.0

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 205/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Space used on CPU disk: 24%

1. Clean mao, voice guides and accounting data


2. Clean Linux (UNIX) site specific data
Q Go back to previous menu

Your choice [1..2, Q] ?

Les données sélectionnées sont effacées.


Note :
Les archives périodiques quotidiennes ne sont jamais affichées car elles ne peuvent pas être supprimées.

3.9.2.5 Configuration OPS


Cette option permet d'afficher et de gérer les fichiers OPS.
Pour en savoir plus, reportez-vous à la section traitant des licences du document [1].

3.9.2.6 Gestion du système


Sélectionner l'option 6 System management.
System management menu Installation FACILITIES 3.16.0
1 Mise à jour de la date et de l'heure
2 Autostart management
3 Shutdown powerfail delay (Current Value: 1 h 30 m)
4 Console configuration
5 User's accounts management
6 IMAP server management
7 Enable USB key
Q Go back to previous menu
3.9.2.6.1 Mise à jour date et heure
Sélectionnez l'option 1 Date & time update.
L'heure exacte peut être récupérée depuis une horloge de référence puis synchronisée sur tous les
OmniPCX de l'installation grâce au protocole NTP (network time protocol).
Le décalage entre heure d'été et heure d'hiver (le cas échéant) est automatiquement géré par le
système en fonction du pays d'installation de l'OmniPCX.
Note :
Cette mise à jour est automatiquement reportée sur le serveur de communication dupliqué (s'il existe).
The date is MAR 24, 2003 and the time is 11:21:05 (11:21:05 AM)
The timezone is Europe/Paris
1 Set date & time
2 Set timezone
3 NTP server management
Q Go back to previous menu
Your choice [1..3, Q] ?
3.9.2.6.1.1 Date et heure
Sélectionnez l'option 1 Set date & time.
Enter the year (default is 2003) : 2002
Enter the month (01..12, default is 03) : 03
Enter the day (01..31, default is 24) : 29
Enter the hour (00..23, default is 04) : 18
Enter the minutes (00..59, default is 21) : 39
The date & time have been set on your CPU
Press return
3.9.2.6.1.2 Fuseau horaire
Cette option permet à des applications de type CCx de gérer des appels selon le fuseau horaire des
correspondants à contacter. Le fuseau horaire sélectionné est enregistré comme étant celui de
l'OmniPCX Enterprise.
Sélectionnez l'option 2 Set timezone.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 206/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

timeconfig 3.0.2 - (C) 1999 Red Hat Software


ÚÄÄÄÄÄÄ´ Configure Timezones ÃÄÄÄÄÄÄ¿
³ ³
³ Format machine time is stored in: ³
³ ³
³ [*] Hardware clock set to GMT ³
³ ³
³ Europe/Malta ² ³
³ Europe/Minsk ² ³
³ Europe/Monaco ² ³
³ Europe/Moscow ² ³
³ Europe/Oslo ² ³
³ Europe/Paris # ³
³ ³
³ ÚÄÄÄÄ¿ ÚÄÄÄÄÄÄÄÄ¿ ³
³ ³ Ok ³ ³ Cancel ³ ³
³ ÀÄÄÄÄÙ ÀÄÄÄÄÄÄÄÄÙ ³
³ ³
³ ³
ÀÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÙ
<Tab>/<Alt-Tab> between elements | <Space> selects | <F12> next screen

Dans l'exemple ci-dessus, le fuseau horaire de l'OmniPCX est marqué par un #.


Comme indiqué à l'écran, utilisez les touches Tab et Alt pour sélectionner un autre fuseau horaire.
Validez la sélection à l'aide de la touche Espace.
Note :
Les flèches de défilement et les touches alphabétiques du clavier permettent de naviguer dans la liste. Une fois la
sélection effectuée, swinst demande de confirmer le choix.

After setting a new timezone , YOU HAVE TO REBOOT THE SYSTEM


Do you really want to set timezone to: GB (y/n, default y): n

En cas d'erreur, taper n (pour non) avant de taper sur la touche Entrée.
3.9.2.6.1.3 Gestion du serveur NTP
Le serveur NTP permet de synchroniser l'heure du système par rapport à une horloge de référence.
Pour plus d'informations sur la configuration NTP, consulter le chapitre traitant de la procédure de
configuration Network Time Protocol (NTP) dans le document [7].
3.9.2.6.2 Gestion du démarrage automatique
Sélectionnez l'option 2 Autostart management.
Note :
Après un arrêt ou une coupure de courant, si le démarrage automatique n'est pas sélectionné, le téléphone devra
être démarré manuellement :
• soit via la commande RUNTEL,
• soit via le menu swinst Easy (option 8 Start the telephone).

Si le démarrage automatique est activé (défini sur "Oui"), en cas de duplication du serveur de communication, il
est également défini sur "Oui" (automatiquement) sur le serveur de communication de secours. Par contre, s'il est
défini sur "Non" sur le serveur de communication principal, il faudra le désactiver manuellement sur le serveur de
communication de secours.

Autostart is not set


1 Set autostart
2 Unset autostart
Q Go back to previous menu
Your choice [1..2, Q] ? 1
Autostart is set
3.9.2.6.3 Délai entre panne de courant et shutdown
Sélectionnez l'option 3 Shutdown powerfail delay (Current value : 0h 0m).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 207/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Ceci correspond au délai entre une panne de courant et le début de l'arrêt du système. Ce délai est
effectif lorsque le serveur de communication est installé sur :
• une carte du serveur de communication dans un rack S ou L avec batteries internes,
• un Appliance Server connecté à un UPS avec port série V24.
Enter the hours (default is 0) : 0
Enter the minutes (default is 0) : 2
Please confirm the shutdown delay 0 h 2 m (y/n, default y): y

Pour modifier ce délai, entrez n (pour Non) et recommencez la procédure.


Pour plus d'informations sur les procédures d'arrêt et de démarrage du serveur de communication, voir
Procédure d'arrêt/redémarrage du Communication Server.
3.9.2.6.4 Configuration de la console
Sélectionnez l'option 4 Console configuration.
Cette opération permet de configurer le port de communication de la console. Les options disponibles
sont affichées avec une option d'aide pour faciliter la configuration.
Enter the console mode (direct,modem,ppp,ups,?)

• direct : la liaison entre l'UC et la console est un simple câble V24.


• modem : la console est distante de l'UC, la liaison série est transmise via une ligne commutée avec
modem. Les messages Kernel sont transmis à la console.
• ppp : au lieu de transmettre des caractères, la ligne modem, reliée à la console par un modem,
transmet des paquets de données. Les messages Kernel ne sont pas transmis à la console.
• ups : le port série est utilisé pour piloter un système UPS.
• ? : affiche une aide pour faciliter la configuration.
Confirm your modification (y/n, default y):
Apply modifications immediatly ? [Yes|No]:

Procédure d'arrêt/redémarrage du Communication Server


La nouvelle configuration est prise en compte soit immédiatement, soit au redémarrage suivant.
3.9.2.6.5 Configuration UPS
À partir de R6.1, cette option permet de configurer la surveillance de l'alimentation sans coupure
(UPS).
Pour plus d'informations, voir : Appliance Server - Description détaillée - Uninterruptable Power Supply
(UPS).
3.9.2.6.5.1 Accès
Sélectionnez l'option 5 UPS configuration.

UPS configuration menu Installation FACILITIES 2.24.0

UPS is stopped (1)

1 Démarrage de l'UPS sur USB


2 arrêter UPS
3 UPS status
Q Go back to previous menu
Your choice [1..3, Q] ?

(1) Cette ligne indique l'état de l'UPS : démarrage ou arrêt.


3.9.2.6.5.2 Démarrage de l'UPS sur USB
Cette option démarre un processus de surveillance UPS via un port USB.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 208/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

L'équipement UPS doit autoriser les connexions USB. Pour la configuration UPS, voir la
documentation du constructeur de l'équipement.
Attention :
Pour prendre en compte cette nouvelle configuration (de port COM à port USB), redémarrez le serveur de
communication et l'UPS :
1. arrêtez l'Appliance Server,
2. arrêtez l'UPS (bouton ON/OFF sur la face avant de l'appareil),
3. débranchez l'UPS du secteur,
4. attendez l'arrêt du ventilateur,
5. rebranchez l'UPS au secteur,
6. redémarrez l'UPS (bouton ON/OFF sur la face avant de l'appareil),
7. redémarrez l'Appliance Server.
3.9.2.6.5.3 Arrêt de l'UPS
Cette opération interrompt le processus de surveillance UPS.
3.9.2.6.5.4 Etat de l'UPS
Cette option vérifie la connexion entre l'Appliance Server et l'UPS et indique l'état de l'UPS.
Exemple :
battery.charge: 100 (1)
battery.runtime: 13524 (2)
battery.voltage: 2.3 (3)
driver.name: hidups (4)
driver.parameter.port: /dev/usb/hiddev0 (5)
driver.version: 2.0.0 (6)
ups.load: 14 (7)
ups. MGE UPS SYSTEMS (8)
ups.model: EXtreme (9)
ups.serial: 884E06029 (10)
ups.status: OL (11)

Appuyez sur Retour

1. affiche la charge des batteries (en pourcentage),


2. Autonomie des batteries en fonction de leur niveau et de leur charge (en secondes)
3. Tension des batteries (en volts)
4. Réservé à l'ALE International
5. Réservé à l'ALE International
6. Réservé à l'ALE International
7. Réservé à l'ALE International
8. Réservé à l'ALE International
9. Réservé à l'ALE International
10. Réservé à l'ALE International
11. État de l'UPS :
• OL : en ligne (alimentation secteur)
• OB : sur batteries
3.9.2.6.6 Gestion des comptes utilisateurs
Le menu swinst permet de configurer l'authentification des utilisateurs.
Sélectionnez l'option 6 User's accounts management.
Ceci ouvre un sous-menu comportant les options suivantes :
1 Change account password

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 209/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

2 Change account aging password


3 Set maximum authentication attempts
4 Configure RADIUS authentication
5 Create the 'client' account
6 Remove the 'client' account
Q Go back to previous menu
1. Cette option permet de modifier le mot de passe d'un compte défini. Les instructions suivantes
apparaissent à l'écran :
Current password check rules :
- password string must have a minimum of 8 characters (can be lower/upper
case, numeric or punctuation). This rule doesn't concern accounts root and
swinst, but nevertheless a warning is displayed.
- new password must be different from the last three.
- at least fifty percent of characters of the new password must be
different from the previous one.
Enter a username : XXXX
Changing password for XXXX
(current) UNIX password :
New UNIX password :
Retype new UNIX password :
2. Cette option affiche la limite de validité des mots de passe pour tous les comptes disponibles. Elle
permet de modifier la limite maximum de validité d'un mot de passe pour un compte donné.
Current aging password status :
[root] – 100 days / last change 0 days ago, 100 days left
[swinst] – Not activated
[mtcl] - 200 days / last change 5 days ago, 195 days left
[adfexc] – Not activated
[client] – Not activated
Enter a username : XXXX
How many days do you want to keep validate passwords (10<X<366,
0 for no aging)?
3. Cette option détermine le nombre d'échecs autorisés lors des tentatives d'accès au compte.
Lorsque ce nombre est atteint, une alerte (incident 3070) est envoyée à l'administrateur et le
compte se bloque pendant 15 secondes. Ce nombre d'échecs autorisés est le même pour tous les
comptes.
How many failed authentication attempts allowed for login (0<x<100,
default 2)?

La valeur par défaut est la valeur courante.


4. Cette option ouvre le sous-menu de configuration Radius :
1 View configured RADIUS servers
2 Add/Modify RADIUS server
3 Delete RADIUS server
4 View RADIUS users
5 Add/Modify RADIUS user
6 Delete RADIUS user
7 Enable/Disable RADIUS authentication
8 RADIUS authentication without local User
9 Local database authentication
10 Enable/Disable Export authentication to MGR
Q Go back to previous menu

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 210/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

a. View configured RADIUS servers : affiche la configuration et l'état des serveurs Radius
définis précédemment. Pour des raisons de sécurité, le secret partagé n'est pas affiché.
b. Add/Modify RADIUS server : permet de créer ou de modifier un serveur Radius. Il est
possible de définir au maximum 2 serveurs Radius afin d'assurer la redondance en cas de
panne. Le serveur Radius déclaré en premier est appelé serveur Radius primaire, le second
étant le serveur Radius secondaire. Le serveur Radius secondaire est utilisé uniquement lorsque
le serveur primaire n'est pas joignable.
Les menus suivants permettent de définir les serveurs radius :
Enter the name or the IP address of the RADIUS server:
Lorsqu'un nom est utilisé, le serveur Radius doit être déclaré auparavant dans la base de
données de l'hôte, à l'aide de l'outil netadmin (voir :netadmin - Exploitation - Host Names and
Addresses).
Si le serveur défini est un serveur Radius déjà connu, il peut être modifié, sinon il peut être créé.
Enter the destination port (default is 1812):
Enter the shared secret:
Enter the timeout value in second (default is 3):
Le champ destination port est le numéro du port utilisé par les requêtes Radius envoyées au
serveur Radius. Destination port = 1812 est la valeur standard.
Le champ shared secret est partagé entre le serveur de communication et le serveur Radius.
Le secret partagé agit comme une clé de cryptage pour les requêtes Radius. Le secret partagé
doit être identique sur le serveur Radius et sur le serveur de communication. Il ne doit pas
dépasser 64 caractères.
Note :
Avant la version R11.2, la longueur minimum du secret partagé devait être de 8 caractères. À compter de la
version R11.2, la longueur minimum du secret partagé est de 4 caractères. Si les utilisateurs préfèrent que
la longueur du secret partagé soit inférieure à 8 caractères, un message d'avertissement s'affiche :
Less than 8 characters for shared secret is not compliant with security
standards. Manufacturer disclaims all liabilities in case of misuses
due to low level of security. Do you really want to continue? (y/n,
default y): y
Si les utilisateurs acceptent le message d'avertissement, le secret partagé est accepté.
La fonctionnalité timeout vérifie les réponses aux requêtes Radius. Lorsque la temporisation
expire, le serveur Radius est déclaré non joignable.
Si le serveur est modifié, la valeur par défaut est définie à la valeur actuelle. La valeur actuelle
du secret partagé n'est pas affichée pour des raisons de sécurité. Le secret partagé doit être
saisi à chaque nouvelle modification.
c. Delete RADIUS server : permet de supprimer un serveur Radius.
d. View RADIUS users : affiche la liste des identifiants de connexion d'entreprise.
Exemple :
Login: john Account: mtcl
Login: william Account: root
Appuyez sur Retour

Dans cet exemple, l'utilisateur john peut ouvrir une session avec les droits mtcl.
e. Add/Modify RADIUS user : permet de créer ou de modifier un identifiant de connexion
d'entreprise.
Exemple :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 211/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

Entrez l'utilisateur RADIUS (par ex. : Peter SMITH): tom


Entrez l'utilisateur système (root, swinst, mtcl, adfexc, client): mtcl

Dans cet exemple, l'utilisateur tom et créé avec les droits mtcl.
Les identifiants de connexion des utilisateurs sont enregistrés dans le fichier /etc/passwd. En
configuration dupliquée, ce fichier est copié sur le serveur de communication twin à l'activation
du menu copy linux data de l'outil swinst.
f. Delete RADIUS user : permet de supprimer un identifiant de connexion d'entreprise.
g. Enable/Disable RADIUS authentication : permet d'activer ou de désactiver
l'authentification Radius. En cas de tentative d'activation de l'authentification, le système
interroge le(s) serveur(s) Radius. En cas de non réponse, l'authentification Radius ne peut pas
être activée. Le message suivant s'affiche :
WARNING: No RADIUS server configured! Cannot enable RADIUS
authentication.
h. RADIUS authentication without local User : permet d'autoriser la connexion
d'utilisateurs non déclarés sur le serveur de communication.
Si l'option RADIUS authentication without local User est activée et :
• qu'il n'y a pas d'utilisateur local correspondant dans le serveur de communication pour cet
utilisateur particulier de l'entreprise, l'identité finale de l'utilisateur de l'entreprise est mtcl
• qu'un utilisateur local est présent avec une autorisation différente (UID) dans le serveur de
communication, la session s'ouvre avec l'autorisation correspondante.
Si l'option RADIUS authentication without local User est désactivée, tous les utilisateurs de
l'entreprise doivent être déclarés sur le serveur de communication par le biais du menu Add/
Modify RADIUS user.
i. Local database authentication. L'authentification de la base de données locale est
utilisée lorsqu'aucun serveur Radius n'est joignable. Le sous-menu suivant s'affiche alors :
Note : If primary and secondary RADIUS servers are unreachable for any
reason, it can be allowed to the administrator to access the system and
modify the configuration if this is the origin of the problem. Default
behavior is to forbid local database authentication.

Current configuration : Local database authentication from any


connection (console and IP)
1 No local database authentication
2 Local database authentication only from console port
3 Local database authentication from any connection (console and IP)
Q Go back to previous menu
No local database authentication : l'authentification locale n'est pas autorisée.
Local database authentication only from console port : l'authentification locale est autorisée
sur la console système uniquement. Dans ce cas, l'authentification est réalisée en fonction de la
politique de sécurité définie dans la base de données locale.
Local database authentication from any connection (console and IP) : l'authentification
locale est autorisée pour les utilisateurs locaux et distants.
j. Enable/Disable Export authentication to MGR : permet d'activer ou de désactiver la
fonction Access control to mgr. Pour plus de détails sur le contrôle d'accès à mgr, voir le
chapitre traitant du contrôle d'accès de configuration dans le document [14].
5. Cette option permet de créer un compte "client", lequel contient un seul menu de maintenance. Un
mot de passe est demandé.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 212/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

6. Cette option permet de supprimer le compte "client" créé précédemment.


Pour plus d'information sur la sécurité, voir le chapitre sur l'accès aux comptes utilisateurs du
Communication Server - User authentication in document dans le document [14].
3.9.2.6.7 Gestion du serveur IMAP
Sélectionnez l'option 7 IMAP server management.
Consultez la Procédure de configuration dans le chapitre sur le service IMAP dans le document [8].

3.9.2.7 Outils de gestion de la base de données


Certaines opérations sur la base de données doivent être effectuées téléphone arrêté. Dans tous les
cas où les opérations sont interdites, le système n'exécute pas l'opération et renvoie un message
d'avertissement.
Sélectionnez l'option 7 Database tools.
3.9.2.7.1 Traduction de la base de données
La traduction consiste à mettre en conformité le format des fichiers de données avec une nouvelle
version logicielle. Elle est automatiquement effectuée lors du redémarrage du serveur de
communication après le chargement d'une nouvelle version.
Sélectionnez l'option 1 Database translation.
3.9.2.7.2 Création d'une base de données vide
Sélectionnez l'option 2 Create an empty database.
Cette opération écrase la base de données existante ainsi que les fichiers de verrou. Elle n'est
possible que téléphone arrêté.
Note :
La création d'une nouvelle base de données peut prendre un certain temps.
Redémarrez le serveur de communication après cette opération (et avant de redémarrer le téléphone).
3.9.2.7.3 Suppression de la base de données
Note :
Lors de l'installation, la base de données existante est automatiquement écrasée pour être remplacée par une
nouvelle base.

Sélectionnez l'option 3 Remove database.


3.9.2.7.4 Traduction du fichier ACD Stat
Sélectionnez l'option 4 Acd stat file translation.

3.9.2.8 Affichage des informations à propos du logiciel


Cette fonction permet de connaître le détail précis du système d'exploitation, de la version logicielle, de
la version des patchs et des binaires. Elle permet également de visualiser toutes les données connues
sur un composant particulier.
Sélectionnez l'option 8 Software identity display.
Sélectionnez ensuite l'option souhaitée.
ALCATEL-LUCENT ENTERPRISE
Software identity display Installation FACILITIES 2.24.0
1 System release identity
2 Application software identity
3 Delivery status
4 Component status
5 System release validity checking

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 213/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

6 Application software validity checking


Q Go back to previous menu
Your choice [1..6, Q] ?

L'option 1 System release identity donne la version Linux utilisée par le système.
L'option 2 Application software identity donne la version du téléphone utilisée par le
système.
L'option 3 Delivery status donne la version des modules et du firmware du logiciel.
L'option 4 Component status donne la version d'un module recherché à partir d'un mot clé.
Exemple :
Enter the component name : bios
bios_cpu5 from /twdhs3/col_int/ws/r_bios_cpu5_4.0_3BA20032ADAB01 delivered
in e2.400
bios_cpu5d from /twdhs3/col_int/ws/r_bios_cpu5_4.0_3BA20032ADAB01 delivered
in e2.400
bios_cpu6 from /twdhs3/col_int/ws/r_bios_cpu6_2.4_3BA24084AAAA04 delivered
in d1.305
bios_cpu6d from /twdhs3/col_int/ws/r_bios_cpu6_2.4_3BA24084AAAA04 delivered
in d1.305
new bios_cpu6s2 from /twdhs3/sxb_int/ws/r_bios_cpu6s2_3BA24095AAAB03_4.6
bios_cpu7 from /twdhs3/sxb_int/ws/r_bios_cpu7_3BA24115AAAA13_2.16 delivered
in f2.500
new ch_cpbios from /twdhs3/col_int/ws/r_f3.301

Appuyez sur Retour

L'option 5 System release validity checking effectue une vérification de la version des
paquets (pas de contrôle de CRC). Certains paquets ne sont chargés que sur certaines UC. Le résultat
de la commande indique quels sont les paquets non installés.
L'option 6 Application software validity checking effectue une vérification de la version
du téléphone par taille et par checksum.
Note :
Cette opération peut prendre un certain temps (quelques minutes).
Note :
Si certains fichiers peuvent être modifiés, ni les binaires, ni les exécutables ne doivent être modifiés.
Exemple :
Your choice [1..6, Q] ? 6
Please wait ..
Checking mode : 1=size & sum 2=size only (default is 1) 1
Checking size and sum of all files , please wait ...
file modified (authorized) : /DHS3data/afe/params.cfg checksum is not correct :
The application software is correct
Press return

3.9.2.9 Téléchargement à distance


Sélectionnez l'option 9 Remote download.
Cette opération est détaillée dans Description détaillée concernant le chargement/installation à
distance dans le document [28].

3.10 Procédure d'arrêt/de redémarrage du serveur de communication


3.10.1 Présentation générale
Les paragraphes suivants décrivent exclusivement les procédures d'arrêt/de démarrage intentionel
d'un OmniPCX Enterprise installé sur :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 214/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• un Appliance Server (voir : Procédure d'arrêt/de redémarrage de l'Appliance Server à la page 215),
• une machine virtuelle dans un environnement KVM (Kernel-based Virtual Machine) ou VMware
ESXi (voir : Procédure d'arrêt/de redémarrage de la machine virtuelle à la page 215).
Cette procédure peut être utilisée pour des opérations de maintenance. Par exemple, une machine
virtuelle OmniPCX Enterprise peut être déplacée à un endroit différent ou le montage de son disque
peut être supprimé.

3.10.2 Procédure d'arrêt/de redémarrage de l'Appliance Server


La procédure d'arrêt de l'Appliance Server dépend de la version du logiciel OmniPCX Enterprise
installée sur le serveur :
• Si la version du logiciel installée est K1.520.35 (ou supérieure), ou L1.301.23 (ou supérieure),
appuyez sur le bouton marche/arrêt (mise sur arrêt). Cette action arrête l'OmniPCX Enterprise (elle
équivaut à la procédure shutdown -h). Arrêtez ensuite physiquement l'Appliance Server.
Note :
La commande shutdown -h peut également être utilisée pour arrêter l'Appliance Server.
• Pour les autres versions du logiciel OmniPCX Enterprise :
1. Ouvrez une console sur l'Appliance Server, connectez-vous avec le compte mtcl, puis tapez
shutdown -h now. L'option -h arrête l'OmniPCX Enterprise.
2. Attendez que le message Power down s'affiche sur la console système.
3. Appuyez sur le bouton marche/arrêt de l'Appliance Server (mise sur arrêt).
Pour le redémarrage, appuyez sur le bouton marche/arrêt de l'Appliance Server (mise sur marche).
Laissez le système redémarrer dans son intégralité (à suivre sur la console système).

3.10.3 Procédure d'arrêt/de redémarrage de la machine virtuelle


3.10.3.1 Environnement KVM
La procédure d'arrêt de la machine virtuelle KVM dépend de la version du logiciel OmniPCX Enterprise
installée sur la machine virtuelle :
• Si la version du logiciel installée est K1.520.35 (ou supérieure), ou L1.301.23 (ou supérieure), la
commande Power / Power Off est prise en charge. Dans ce cas, ouvrez une console sur la
machine virtuelle et sélectionnez Power > Power Off. Cette action lance une commande
shutdown -h sur la machine virtuelle (l'option -h arrête l'OmniPCX Enterprise). À la fin de la
procédure d'arrêt, la machine virtuelle est désactivée automatiquement.
Note :
La commande shutdown -h peut également être utilisée pour arrêter la machine virtuelle KVM.
• Pour les autres versions du logiciel OmniPCX Enterprise, la commande Power Off n'est pas prise
en charge. La machine virtuelle doit être arrêtée manuellement comme suit :
1. Ouvrez une console sur la machine virtuelle KVM, connectez-vous avec le compte mtcl, puis
tapez shutdown -h now. L'option -h arrête l'OmniPCX Enterprise.
2. Attendez que le message Power down s'affiche sur la console système.
3. Depuis la console d'administration, arrêtez manuellement la machine virtuelle à l'aide de la
commande Power > Force Off.

3.10.3.2 Environnement VMware ESXi


La procédure d'arrêt de la machine virtuelle VMware ESXi dépend de la version du logiciel OmniPCX
Enterprise installée sur la machine virtuelle :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 215/314
Chapitre 3 Installation du Communication Server

• Si la version du logiciel installée est K1.520.35 (ou supérieure), ou L1.301.23 (ou supérieure),
ouvrez une console sur la machine virtuelle VMware ESXi, connectez-vous avec le compte mtcl
puis tapez shutdown -h now. L'option -h arrête l'OmniPCX Enterprise puis la machine virtuelle.
• Pour les autres versions du logiciel OmniPCX Enterprise :
1. Ouvrez une console sur la machine virtuelle VMware ESXi, connectez-vous avec le compte
mtcl, puis tapez shutdown -h now. L'option -h arrête l'OmniPCX Enterprise.
2. Attendez que le message Power down s'affiche sur la console système.
3. Depuis la console d'administration, faites un clic droit sur la machine virtuelle et sélectionnez
Power > Power Off.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 216/314
Chapitre

4 Generic Appliance
ServerInstallation

4.1 Présentation
4.1.1 À propos de ce chapitre
Le présent chapitre s'adresse aux personnes chargées d'installer un Generic Appliance Server sur le
site d'un client. Le Generic Appliance Server est disponible à partir de R12.2. Il remplace OmniPCX
Enterprise Software Server, disponible dans les versions précédentes.
Ce chapitre détaille :
• Architecture matérielle et logicielle : voir Environnement Generic Appliance Server à la page 217
• Déploiement d'Licences à la page 219
• Installation, y compris :
• Installation de SUSE Linux Enterprise Server sur un serveur physique : voir Installation de SUSE
Linux Enterprise Server sur le serveur hôte à la page 223
• Generic Appliance Server installation : pré-installation et post-installation : voir Installation du
serveur Generic Appliance Server à la page 228
• Maintenance à la page 247 notamment :
• Opérations d'arrêt et de redémarrage
• Opérations de réamorçage ou d'arrêt
• Opérations de sauvegarde et de restauration
• Opérations de rehosting
• Opérations de mise à niveau et de mise à jour
• Gestion Flex-LM
• Procédure de désinstallation

4.1.2 Description de Generic Appliance Server


Generic Appliance Server comprend :
• Un OmniPCX Enterprise (OXE)
• En option, un OXE Media Services (OXE-MS)
Un seul OMS est sélectionné comme choix par défaut.
• Un serveur Flex-LM, s'exécutant directement sur le système d'exploitation de l'hôte et fournissant
un contrôle de licence centralisé pour les machines virtuelles OmniPCX Enterprise
Le système d'exploitation hôte est un SUSE Linux Enterprise Server (SLES), avec un package
machine de virtualisation basée noyau (KVM).
L'utilisation d'OXE-MS est contrôlée par des verrous logiciels.
En cas de duplication, le Generic Appliance Server dupliqué doit être installé sur un autre matériel.
Le serveur Flex-LM vérifie l'exactitude d'un identifiant spécifique et unique, appelé ALUID. Ceci permet
de se passer d'un dongle USB.

4.1.3 Environnement Generic Appliance Server


L'Generic Appliance Server contient des machines virtuelles pour héberger les différents serveurs. Le
serveur est développé sur SUSE Linux Enterprise Server (SLES) qui sert de système d'exploitation
pour le matériel en question. Ce système d'exploitation s'appelle &quot;hôte&quot;.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 217/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Le Generic Appliance Server est fourni comme un package logiciel complet, avec notamment les
composants suivants :
• Une solution KVM (machine de virtualisation basée noyau) est basée sur un système d'exploitation
SLES et sur une couche de virtualisation KVM. Les machines virtuelles peuvent être créent pour
héberger les différents éléments du réseau inclus dans le package logiciel Generic Appliance
Server
La virtualisation KVM permet le fonctionnement de toutes les applications ALE International sur le
même serveur. La couche créée des machines virtuelles utilisant leur système d'exploitation
• Une machine virtuelle pour le déploiement d'OmniPCX Enterprise (OXE VM). Elle se compose d'un
système d'exploitation Linux et du logiciel OmniPCX Enterprise
• Une machine virtuelle pour le déploiement OXE Media Services (OXE-MS VM). Elle se compose
d'un système d'exploitation Linux et du logiciel OXE-MS
L'installateur Generic Appliance Server est un package (.bin) comprenant :
• Images des VM pré-installées d'OXE et OXE-MS
• Configuration Flex-LM
• Fichiers de scénario pour configurer les VM
Lorsque ce package est exécuté sur le système d'exploitation hôte, il déploie et configure les serveurs.
L'image de la machine virtuelle préinstallée est un clone de la machine virtuelle en cours d'exécution
(machine virtuelle déjà installée avec OXE). Il s'agit d'un d'un fichier d'images avec pour
extension : .img. Ce fichier d'images est utilisé comme entrée pour créer la machine virtuelle OXE sur
la plate-forme cible.
Les configurations suivantes sont prises en charge :
• Pas de redondance
• Redondance locale : la CPU redondante est hébergée sur deux serveurs situés sur le même sous-
réseau
• Redondance spatiale : la CPU redondante est hébergée sur deux serveurs situés dans un sous-
réseau distant différent
Attention :
L'installation d'une autre machine virtuelle dans cet environnement n'est pas prise en charge. Pour
installer le serveur en veille, procéder comme pour le serveur principal. Les deux matériels comprennent
un OmniPCX Enterprise et un OXE-MS facultatif.
Le chiffre suivant représente l'architecture déployée sur le matériel cible : une instance d'OmniPCX
Enterprise (OXE VM), une instance d'OXE-MS (OXE-MS VM), et un Flex-LM.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 218/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Virtual Machines

OXE VM OXE-MS VM WebRTC VM


WebRTC
OXE OXE MS
Gateway
Software Software
Software

Flex-LM
SUSE Linux
Server
OXE Linux DEBIAN Linux

Kernel-based Virtualization Machine

SUSE Linux Enterprise Server Operating System

Host

Hardware

SIP Trunking
Carrier

Figure 4.1 : OmniPCX Enterprise Software Server architecture

4.1.4 Licences
4.1.4.1 Licences de OmniPCX Enterprise
L'ALUID est un chiffre hexadécimal à 32 chiffres associé à un serveur matériel et utilisé pour signer
tous les éléments techniques des fichiers de licence.
L'ALUID doit être déclaré dans la page eLicensing Host Registration pour finaliser le fichier de licence .
L'ALUID peut être lu après l'installation du système d'exploitation SLES, à l'aide de la
commande : /usr/bin/getaluid.
Les fichiers en lien avec la licence OmniPCX Enterprise sont obtenus par le biais du portail d'e-licence
(eLP) basé sur l'ALUID de l'hôte physique.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 219/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Dans le processus d'installation, les fichiers Actis sont automatiquement recopiés sur l'OmniPCX
Enterprise.

4.1.4.2 Flex-LM
Flex-LM est un gestionnaire de licences logicielles de Flexera Software. Il est prévu pour des
environnements d'entreprise, où des licences flottantes sont mises à la disposition de plusieurs
utilisateurs finaux de logiciels.

4.2 Procédure d'installation


L'installation comprend les étapes suivantes :
1. Collecte des informations nécessaires à la page 220
2. Vérification de la configuration BIOS à la page 220
3. Vérification du matériel, des fichiers ISO et des licences à la page 222
4. Installation de SUSE Linux Enterprise Server sur le serveur hôte à la page 223
5. Obtention de l'ALUID et publications sur eLP à la page 227
6. Installation du serveur Generic Appliance Server à la page 228

4.2.1 Collecte des informations nécessaires


L'installation nécessite :
• Adresse IP du serveur hôte
• FQDN du serveur hôte
• Masque de sous-réseau du serveur hôte
• Adresse IP de la passerelle par défaut
• Adresse IP du serveur DNS
• L'adresse IP du package OmniPCX Enterprise
• L'adresse IP du package OXE-MS (facultatif)

4.2.2 Vérification de la configuration BIOS


L'option de virtualisation doit être activée :
1. Pendant l'initialisation du serveur, appuyez sur F9 pour accéder à la configuration BIOS.
2. Naviguez jusqu'à : System Options > Processor Options
3. Validez l'option Intel Virtualization Technology.
Vérifiez que la séquence d'amorçage est configurée pour démarrer sur le lecteur DVD.
Reportez-vous à la documentation du fabricant du serveur pour la configuration du BIOS.

4.2.2.1 Lenovo x3250 M6


Pour s'exécuter sur un serveur Lenovo x3250 M6, l'Generic Appliance Server nécessite quelques
modifications du BIOS.
Vérifiez et/ou modifiez les paramètres suivants :
1. Pendant l'initialisation du serveur, appuyez sur F9 pour accéder à la configuration BIOS.
2. Naviguez jusqu'à : Boot Manager > Boot Modes

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 220/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

3. Réglez l'option System Boot Mode sur Legacy Mode

4.2.2.2 Configuration des paramètres BIOS


Pour s'exécuter sur un serveur HP DL20 G9, l'Generic Appliance Server nécessite quelques
modifications du BIOS.
Vérifiez et/ou modifiez les paramètres suivants :
1. Pendant l'initialisation du serveur, appuyez sur F9 pour accéder à la configuration BIOS.
2. Naviguez jusqu'à : System Options > Boot Options

3. Réglez l'option Boot Mode sur Legacy BIOS Mode


4. Naviguez jusqu'à : System Options > Options USB

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 221/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

5. Réglez l'option USB Boot Support sur Disabled


6. Naviguez jusqu'à : System Options > SATA Controller Options

7. Réglez l'option Embedded SATA Configuration sur Enable SATA AHCI Support
8. Naviguez jusqu'à : Disponibilité du service

9. Réglez l'option Automatic Power-on sur Always On

4.2.3 Vérification du matériel, des fichiers ISO et des licences


• Les caractéristiques matérielles du serveur hôte et des composants Generic Appliance Server. Les
exigences matérielles minimum sont les suivantes :

Taille de la mémoire
Taille du disque dur
(RAM)
Hôte OS 512 Mo 12 Go
OmniPCX Enterprise 1 Go 80 Go

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 222/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Taille de la mémoire
Taille du disque dur
(RAM)
OXE-MS 1 Go 4 Go
• Les fichiers .iso qui correspondent aux applications à installer :

Composant Nom de fichier (*.iso)

SLES Système d’exploita- bootdvd.x.x.xxx.xxx.x86_64.iso


tion

Generic Appliance Server oxesws_x.yy.iso contenant les fichiers suivants :


• oxeswspreinst.bin (configuration pré-installation)
• oxeswsposinst.bin (configuration post-installation)
• systemcompatibilitycheck.sh

• Fichiers de licences pour les différents composants d'Generic Appliance Server : Licences
OmniPCX Enterprise et licences Flex-LM
• Si les fichiers de licence sont disponibles, ils doivent être placés dans : /opt/sws_lic (sws_lic
dossier à créer si indisponible) pour l'autodétection des fichiers de licence durant la post-installation

4.2.4 Installation de SUSE Linux Enterprise Server sur le serveur hôte


Le système d'exploitation SLES est personnalisé par ALE International, en particulier pour le Generic
Appliance Server.
Le système d'exploitation SLES est installé sur l'hôte à l'aide du fichier de configuration AutoYaST. Il
contient des données d'installation, telles que la langue, le login, le mot de passe, les packages à
installer et la partition.
Pour installer SLES sur le serveur hôte :
1. Chargez le "DVD d'amorçage ALE" dans le lecteur
Note :
Ce « ALE boot DVD » peut également être utilisé pour installer d'autres produits ALE International.
Après quelques secondes, une page d'accueil affiche

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 223/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.2 : Page d'accueil de l'assistant d'installation SLES

Note :
Si le serveur ne s'amorce pas sur le lecteur DVD, modifiez l'ordre d'amorçage sur le BIOS du serveur.
2. Appuyez sur F2 pour sélectionner votre langue et votre type de clavier
3. Faites défiler la liste des options d'installation et sélectionnez OmniPCX Enterprise.
Le fichier AutoYaST correspondant (autoinstoxesw.xml) est affecté à Boot Options.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 224/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.3 : Page des options de l'assistant d'installation SLES (partie 1)

4. Faites défiler la liste des options d'installation et sélectionnez Software package


Le fichier AutoYaST correspondant (autoinstoxesw.xml) est affecté à Boot Options.

Figure 4.4 : Page des options de l'assistant d'installation SLES (partie 1)

5. Appuyez sur Entrée pour démarrer l'installation

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 225/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Elle prend 30 minutes environ


Toutes les actions sont réalisées automatiquement et les différentes fenêtres contextuelle indiquent
la progression de l'installation
6. Dès que le serveur redémarre, appuyez sur le bouton d'éjection du lecteur DVD et retirez le DVD
7. Vous êtes invité à changer de mot de passe, qui doit être changé si nécessaire :
• Le compte par défaut est root.
• Le mot de passe par défaut est letacla1.
N'oubliez pas votre nouveau mot de passe. On vous le demandera ultérieurement.
8. Configurez les détails IP pour le serveur : entrez successivement :
• Adresse IP du serveur hôte
• FQDN du serveur hôte
Cette information est la concaténation du nom d'hôte et du nom de domaine
• Masque de sous-réseau du serveur hôte
• Adresse IP de la passerelle par défaut
• Adresse IP du serveur DNS
Vous êtes invité à confirmer vos saisies.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 226/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.5 : Exemple de page de configuration réseau pendant l'installation

9. Confirmez et appuyez sur Entrée pour vous déconnecter

4.2.5 Obtention de l'ALUID et publications sur eLP


L'ALUID est nécessaire pour obtenir les fichiers de licence pour installer ou remplacer un Generic
Appliance Server. Si vous avez commandé des machines, l'ALUID est affiché sur l'autocollant du
matériel. L'Generic Appliance Server est livré sans autocollant.
Pour obtenir les fichiers de licence :
1. Après l'installation OS SLES, cliquez sur le lien Not listed et connectez-vous comme racine
(avec le mot de passe modifié précédemment).
L'interface graphique s'affiche.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 227/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Note :
• Selon le type de clavier, la barre de menu disponible en haut à droite de la fenêtre de connexion permet de
sélectionner la langue du clavier ou d'afficher un clavier virtuel à l'écran.

ou

• L'interface graphique peut également être démarrée avec la commande :


systemctl start display-manager
2. Effectuez un clic droit sur le bureau et sélectionnez Open Terminal.
3. Saisissez la commande /usr/bin/getaluid pour récupérer l'ALUID
4. Enregistrez votre ALUID sur eBuy (voir la page eLicensing Host Registration de l'Enterprise
Business Portal).
Une fois votre demande traitée, vous recevrez les fichiers de licence nécessaires portant l'extension
*.swk et *.ice

4.2.6 Installation du serveur Generic Appliance Server


4.2.6.1 Présentation de la procédure
L'installation de l'Generic Appliance Server sur le système d'exploitation hôte peut être réalisée des
façons suivantes :
• À partir du disque dur
• À partir du DVD ou d'une clé USB
Note :
La clé branchée dans un port USB doit être au format FAT32.
La pré-installation et la post-installation du Generic Appliance Server peuvent être réalisées soit à
partir de l'interface utilisateur graphique (GUI), soit de la console en mode silencieux.
La pré-installation et la post-installation sont masquées dans une commande unique xxxxxxx.sh.
Les opérations suivantes sont réalisées durant la procédure de pré-installation :
• Vérification de la compatibilité du matériel (disponibilité de l'espace libre, prise en charge de la
virtualisation du processeur)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 228/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

• Vérification de la compatibilité du système d'exploitation de l'hôte (version du système d'explication,


prise en charge KVM)
• Copie des fichiers obligatoires (images de la machine virtuelle, scripts) sur l'hôte
• Installation de Flex-LM sur le système d'exploitation hôte
• Création d'une passerelle de réseau (br0) dans le système d'exploitation hôte afin de faciliter l'accès
de la machine virtuelle au réseau externe
Les opérations suivantes sont réalisées durant la procédure de post-installation :
• Configuration du réseau
• Création d'une VM pour OmniPCX Enterprise et, en option, d'une VM pour OXE-MS avec leurs
images correspondantes
Par défaut, un OXE-MS est sélectionné au moment de la post-installation.
• Transfert des fichiers de licence à la machine virtuelle OmniPCX Enterprise

4.2.6.2 Procédure de pré-installation


4.2.6.2.1 Pré-nstallation en mode silencieux
Pour réaliser la pré-installation du package du programme d'installation Generic Appliance Server :
1. Ouvrez une session sur la console du serveur comme racine.
2. Insérez le support externe contenant le fichier .iso (CD-ROM dans le lecteur ou clé USB sur un port
du serveur), ou copiez-le via SFTP.
Le support externe utilisé peut être soit un CD-ROM contenant l'image ISO, soit une clé USB avec
le fichier .iso montée sur l'hôte. La clé USB est le seul support décrit ici.
La clé USB est automatiquement montée dans /run/media/root/.
3. Démarrez l'interface graphique via la commande :
systemctl start display-manager
4. Ouvrez une session de terminal : Applications > Utilities > XTerm
5. Extrayez les fichiers d'installation (.bin) du fichier .iso à l'aide des commandes :
mkdir /root/Desktop/GASiso
mount -o loop /<directory of iso>/oxe_sws-5.04.iso /root/Desktop/GASiso/
mkdir /root/Desktop/GASinstallfiles
cp -r /root/Desktop/GASiso/ /root/Desktop/GASinstallfiles/
umount /<directory of iso>/oxe_sws-5.04.iso
rm /root/Desktop/GASiso/
6. Saisissez la commande /root/Desktop/GASinstallfiles/GASiso/
checksystemcompatibility.sh pour vérifier votre système et réparer les problèmes signalés
(le cas échéant).
7. Vérifiez qu'aucune erreur n'apparaît dans le fichier :
/var/log/oxems/InstallLog/checkingsystem.log
8. En option, si les fichiers de licence sont disponibles, les copier depuis : /opt/sws_lic à /usr4/
BACKUP/OPS (ces fichiers sont placés automatiquement dans le répertoire). Ils seront installés à
partir du processus d'installation OmniPCX Enterprise via Swinst.
Note :
Dès que l'option manuelle d'ajout des fichiers de licence est sélectionnée (via le bouton Skip), le processus
doit être exécuté manuellement
9. Trouvez le fichier oxeswspreinst.bin et donnez des droits exécutables à ce fichier à l'aide des
commandes :
cd /root/Desktop/GASinstallfiles/GASiso/
#./chmod +x oxeswspreinst.bin
10. Commencez l'installation à l'aide de la commande :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 229/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

#./oxeswspreinst.bin -i Silent
Pendant l'installation :
• Les fichiers d'images OmniPCX Enterprise et OXE-MS sont extraits et copiés dans :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folder/imgs
• Les fichiers de configuration et les scripts sont extraits et copiés dans :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folder/scripts
• Le serveur Flex-LM est installé sur l'hôte
L'installation prend environ 15 à 25 minutes.
Le message d'état de l'installation (PRE INSTALLATION STATUS: SUCCESS/FAILED) s'affiche à
l'écran à la fin de la pré-installation silencieuse. Vous pouvez également contrôler l'état de la pré-
installation à partir du fichier /etc/sws_preinstall.inf.
4.2.6.2.2 Pré-installation via GUI
Pour effectuer la pré-installation via GUI :
1. Trouvez le fichier oxeswspreinst.bin et donnez des droits exécutables à ce fichier à l'aide de la
commande :
#./chmod +x oxeswspreinst.bin
2. Exécutez la commande :
#./oxeswspreinst.bin
L'assistant d'installation du logiciel démarre et la page d'accueil s'affiche :

Figure 4.6 : Page d'accueil de l'assistant de pré-installation

3. Cliquez sur Next.


La page License Agreement apparaît :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 230/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

4. Acceptez les termes de l’accord de licence, puis cliquez sur Next.


L'assistant d'installation vérifie la configuration de serveur telle que l'espace libre disponible, la prise
en charge de la virtualisation du processeur, la version du système d'exploitation et la prise en
charge KVM.
Attention :
En cas de panne, un message d'erreur s'affiche à l'écran et la pré-installation s'arrête. Cliquez sur le
bouton Cancel et relancez la pré-installation après avoir corrigé l'erreur.
5. Si la configuration de serveur est correcte, cliquez sur Next.
La page Pre-Installation Summary apparaît :
Cette page fournit des détails sur les composants Generic Appliance Server à installer (machines
virtuelles OmniPCX Enterprise et OXE-MS), la taille du disque dur et le temps prévu pour
l'installation.

Figure 4.7 : Exemple de page récapitulative de la pré-installation

6. Vérifiez la configuration du Generic Appliance Server, puis cliquez sur Next.


La pré-installation démarre. Une barre de progression vous permet de suivre la pré-installation.
Attention :
Une fois lancée, la pré-installation ne peut plus être arrêtée.
Lors de la pré-nstallation :
• Les fichiers d'images OmniPCX Enterprise et OXE-MS sont extraits et copiés dans :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folder/imgs
• Les fichiers de configuration et les scripts sont extraits et copiés dans :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folder/scripts
• Le serveur Flex-LM est installé sur l'hôte
À la fin du processus, la page Install Complete s'affiche :
7. Cliquez sur Done pour quitter l'assistant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 231/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

4.2.6.3 Procédure de post-installation


4.2.6.3.1 Post-installation en mode silencieux
Prérequis : les fichiers binaires de post-installation doivent être copiés sur un annuaire du serveur et la
pré-installation effectuée (voir : Pré-nstallation en mode silencieux à la page 229).
Pour réaliser la post-installation :
1. Saisissez les entrées de post-installation dans le fichier de configuration suivant :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folders/
PostInstall.cfg

Figure 4.8 : Exemple de fichier PostInstall.cfg

2. Trouvez le fichier oxeswsposinst.bin et donnez des droits exécutables à ce fichier à l'aide de la


commande :
#./chmod +x oxeswsposinst.bin
3. Saisissez la commande :
#./oxeswsposinst.bin -i Silent –f ./PostInstall.cfg
Le message d'état de l'installation (POST INSTALLATION STATUS: SUCCESS/FAILED) s'affiche
à l'écran à la fin de la post-installation silencieuse. Vous pouvez également contrôler l'état de la
post-installation à partir du fichier /etc/sws_postinstall.inf.
Le tableau suivant donne une brève description de tous les paramètres du fichier de configuration
(PostInstall.cfg) :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 232/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Champ Value
OXE configuration details
COUNTRY_CODE Votre code pays (exemple : FR pour la France).
REDUNDANCY Entrez la configuration redondante :
• NO: pas de redondance
• LOCAL : redondance locale
• SPATIAL: redondance spatiale

CPU_HOST_NAME CPU hostname


CPU_IP_ADDRESS Adresse IP de la CPU
SUBNET_MASK Masque réseau
DEFAULT_GATEWAY_NAME Nom de la passerelle par défaut
GATEWAY_ADDRESS Adresse IP de la passerelle par défaut
NETWORK_NUMBER Numéro réseau
NODE_NUMBER Node number
NODE_NAME Nom du nœud
Les paramètres suivants s'appliquent pour la redondance :
CPU_MAIN_NAME Nom de la CPU principale
CPU_MAIN_IP_ADDRESS Adresse IP de la CPU principale
TWIN_HOST_NAME Nom de la CPU jumelée
TWIN_IP_ADDRESS Adresse IP de la CPU jumelée
Les paramètres suivants s'appliquent pour la redondance spatiale :
TWIN_SUBNET_MASK Masque de réseau pour la CPU jumelée
TWIN GATEWAY IP ADDRESS Adresse IP de la passerelle par défaut associée à la CPU jumelée
TWIN GATEWAY NAME Nom de la passerelle par défaut associée à la CPU jumelée
TWIN MAIN NAME Nom utilisé lorsque la CPU jumelée est principale
TWIN MAIN IP ADDRESS Adresse IP lorsque la CPU jumelée est principale
OMS configuration details
NUMBER OF OMS Nombre de OXE-MS :
• 0: non OXE-MS
• 1: un OXE-MS

OMS IP ADDRESS Adresse IP OXE-MS (si le champ NUMBER OF OMS est défini sur
1)

Note :
Pour plus d'informations sur les paramètres OmniPCX Enterprise, reportez-vous au chapitre sur la gestion de
netadmin dans le document [13].
4.2.6.3.2 Post-installation via GUI
Pour réaliser la post-installation :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 233/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

1. Trouvez le fichier oxeswsposinst.bin et donnez des droits exécutables à ce fichier à l'aide de la


commande :
#./chmod +x oxeswsposinst.bin
2. Exécutez la commande :
#./oxeswsposinst.bin
3. Une fois le message de bienvenue affiché, cliquez sur le bouton Next.

Figure 4.9 : Page d'accueil de l'assistant de post-installation

4. Sur la page des paramètres locaux, sélectionnez votre code de pays (pour la base de données et le
fuseau horaire OmniPCX Enterprise)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 234/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.10 : Exemple de page de l'assistant - Paramètres locaux

5. Cliquez sur Next.


La page paramètres du réseau s'affiche.
6. Configurez l'OmniPCX Enterprise avec les informations détaillées sur le nœud (détails Netadmin)
• Si l'OmniPCX Enterprise n'est pas dupliqué :
1. Sélectionnez le bouton radio No Redundancy dans la OXE IP Configuration.
2. Entrez les paramètres dans les Configuration Details.
Pour plus d'informations sur les paramètres OmniPCX Enterprise, reportez-vous au chapitre
sur la gestion de netadmin dans [13].

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 235/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.11 : Exemple de page OmniPCX Enterprise

• Si l'OmniPCX Enterprise est configuré comme Local redundancy :


1. Sélectionnez le bouton radio Local Redundancy dans la OXE IP Configuration.
2. Entrez les paramètres dans les Configuration Details.
Pour plus d'informations sur les paramètres OmniPCX Enterprise, reportez-vous au chapitre
sur la gestion de netadmin dans [13].
Note :
La configuration CPU twin doit être gérée quel que soit l'état de la CPU twin.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 236/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.12 : Exemple de page de l'assistant - Paramètres réseau d'OmniPCX Enterprise -


Redondance locale

• Si l'OmniPCX Enterprise est configuré comme Spatial redundancy :


1. Sélectionnez le bouton radio Spatial Redundancy dans la OXE IP Configuration.
2. Entrez les paramètres dans les Configuration Details.
Pour plus d'informations sur les paramètres OmniPCX Enterprise, reportez-vous au chapitre
sur la gestion de netadmin dans [13].

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 237/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.13 : Exemple de page de l'assistant - Paramètres réseau d'OmniPCX Enterprise -


Redondance spatiale

7. Cliquez sur le bouton Next et configurez les paramètres réseau OXE-MS :


a. Sélectionnez zéro ou un OXE-MS.
b. Si un OXE-MS est sélectionné, entrez l'adresse IP de la VM OXE-MS dans le cadre OMS1
Details.
Attention :
Un message d'erreur pour RAM insuffisante s'affiche lorsque vous en sélectionnez un OXE-MS (voir :
Vérification du matériel, des fichiers ISO et des licences à la page 222).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 238/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.14 : Exemple de page des paramètres de la VM OXE-MS

8. Cliquez sur le bouton Next pour fournir les détails de la licence OXE.
En général, les fichiers de licence ont déjà été installés ou sont stockés sur un support de données.
• Lorsque les fichiers de licence sont installés : tous les fichiers doivent être copiés dans un seul
répertoire. Les fichiers aux extensions .zip, .swk, hardware.mao, software.mao, .ice sont
disponibles via le chemin : /opt/sws_lic
La fenêtre OXE Licenses files s'affiche.
Cliquez sur Next.
• Lorsqu'un des fichiers de licence manque sur la machine cible (/opt/sws_lic), il est possible
de choisir deux options :
1. Si vous souhaitez fournir manuellement des fichiers de licence après le processus de post-
installation, cliquez sur le bouton Passer
2. Les fichiers de licence sont sur un support USB, exécutez la procédure suivante :
a. Branchez la clé USB hébergeant les fichiers de licence
Patientez quelques secondes

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 239/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.15 : Exemple de page de l'assistant - Licensing

b. Cliquez sur le bouton Browse pour sélectionner les fichiers de licence.


• Si tous les fichiers sont trouvés, un message de réussite OK s'affiche et le bouton Next
est disponible.
• Si certains fichiers sont manquants, un message d'erreur Not OK s'affiche. Corrigez le
problème ou cliquez sur Skip pour activer le bouton Next.
9. Cliquez sur Next.
La page Post-installation Summary s'affiche avec tous les paramètres entrés.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 240/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.16 : Page récapitulative de l'assistant de post-installation

10. Vérifiez les paramètres du serveur


Si les paramètres sont corrects, cliquez sur Installer pour démarrer la configuration. La durée est
d'environ 20 minutes.
La page suivante affiche l'état de progression de la configuration par étapes

Figure 4.17 : Page de progression de l'assistant de post-installation

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 241/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Les données capturées grâce aux pages post-installation sont enregistrées dans un fichier de
configuration. Le fichier de configuration est utilisé pour passer aux étapes suivantes de
configuration à l'aide des scripts :
• Configuration du réseau :
Tous les paramètres du réseau tels que OXE IP, le nom de la CPU, le numéro du réseau, les
détails du routeur, sont extraits du fichier de configuration et mis à jour dans le fichier Netadmin
afin de permettre la configuration du réseau
• Configuration de base de données vide :
Une base de données vide est créée en fonction du pays choisi au cours de la post-installation
• Configuration de la licence .
Les fichiers de licence .zip, hardware.mao, software.mao, .swk, .ice sont enregistrés dans le
répertoire OXE /usr4/BACKUP/OPS pour installation ultérieure
Le fichier .ice est enregistré dans le répertoire /opt/Alcatel-Lucent.data/licenses/ du
système d'exploitation Suse à l'usage du serveur FlexLM
• Configuration du réseau pour OXE-MS :
Les paramètres de réseau d'OXE-MS, tels que OXE-MS IP, CS IP et masque de sous-réseau
sont mis à jour dans le fichier oms.cfg pour activer la configuration du réseau dans OXE-MS
Après une configuration réussie, l'OmniPCX Enterprise démarre en même temps que l'OXE-MS.
11. À la fin de la post-installation, vérifiez l'état de l'installation affiché sur la page Installation
terminée :
• En cas de réussite, cliquez sur le bouton Done.
• En cas d'échec, le message d'erreur correspondant présentant les informations du fichier journal
s'affiche, voir : Procédure de désinstallation à la page 250
Après avoir corrigé les erreurs, réessayez la procédure de post-installation.

Figure 4.18 : Page d'achèvement de la post-installation

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 242/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

12. Une fois l'installation terminée, vous pouvez vérifier les versions du Generic Appliance Server, des
patches, d'OXE-MS et du serveur FlexLM à partir du fichier sws_release disponible sur le
chemin /etc
13. Configurez la machine virtuelle OXE et les machines virtuelles OXE-MS
Connectez-vous aux machines virtuelles d'une des manières suivantes
• À partir d'un terminal Telnet
• À partir de la console KVM :
1. Ouvrez une session sur la console KVM
2. Démarrez l'interface graphique via la commande :
systemctl start display-manager
3. Allez à : Activities
4. Cliquez sur l'icône Show Applications puis sur l'icône Yast.
La fenêtre Administrator Settings s'affiche.
5. Sélectionnez l'icône Virtual Machine Manager.
La fenêtre Virtual Machine Manager s'ouvre pour accéder aux VM.
6. À partir de la page d'accueil Gestionnaire des machines virtuelles, ouvrez une des machines
virtuelles en cliquant sur son nom.

4.3 Configuration liaison Ethernet


4.3.1 Présentation de la procédure
La configuration liaison Ethernet pour Generic Appliance Server comprend :
1. Configuration d'une interface de liaison comprenant toutes les interfaces Ethernet à la page 243
2. Inclusion de l'interface de liaison dans l'interface de pont par défaut (br0) à la page 245
Toute la configuration s'effectue sur le système d'exploitation hôte (SLES). Il n'y a aucun changement
de configuration sur IMM/ILO, l'hyperviseur KVM et les VM OXE/OXE-MS.
Note :
• Les IMM/ILO sont configurés sur le BIOS et sont liés à une carte Ethernet spécifique.
• Les VM sont déjà configurées pour utiliser l'interface br0 pour la communication.

4.3.2 Configuration d'une interface de liaison comprenant toutes les interfaces


Ethernet
1. Depuis l'interface KVM, démarrez l'interface graphique, puis allez à : YaST2 > Network Settings
2. Sélectionnez l'onglet Overview pour accéder à la liste d'appareils Ethernet.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 243/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.19 : Exemple de liste de périphériques Ethernet

3. Si nécessaire, supprimez les interfaces Ethernet de l'interface pont par défaut (br0) :
a. Sélectionnez l'interface br0 et cliquez sur Edit.
b. Désélectionnez les interfaces Ethernet dans l'onglet Bridged Devices.
4. Si un appareil de liaison n'est pas disponible, cliquez sur Add et sélectionnez Bond dans le champ
Device Type, puis Next.
5. Pour la configuration IP, sélectionnez No Link and IP Setup (Bonding Slaves).
6. Sélectionnez l'onglet Bond Slaves et les périphériques Ethernet cibles à inclure dans l'interface
de liaison.
7. Vérifiez le champ Bond Driver Options présent en bas de l'onglet Bond Slaves. Il est
recommandé de définir l'option sur : mode=balanced-rr miimon=100.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 244/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.20 : Exemple de champ Bond Driver Options

8. Cliquez sur Next pour revenir à Network Settings.


Pour plus de détails sur la configuration de l'interface de liaison, reportez-vous à :
https://www.suse.com/documentation/sles-12/book_sle_admin/data/sec_bond.html

4.3.3 Inclusion de l'interface de liaison dans l'interface de pont par défaut (br0)
1. À partir de l'outil YaST2, sélectionnez l'interface de pont br0 et cliquez sur Edit.
2. Vérifiez que le paramètre IP est correctement configuré pour l'interface de pont (statique ou
dynamique, selon les besoins).
3. Dans l'onglet Bridged Devices, sélectionnez la nouvelle interface de liaison.
4. Cliquez sur Next pour revenir à Network Settings.
5. Vérifiez les détails dans l'onglet Routing, et assurez-vous qu'une passerelle par défaut valide est
configurée pour l'interface de pont.
6. Cliquez sur OK pour enregistrer votre configuration et quittez l'outil.
L'hôte est désormais configuré avec la liaison Ethernet.
Vérifiez que la connectivité réseau n'est pas perturbée lors de la mise hors tension d'une interface
Ethernet.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 245/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Figure 4.21 : Exemple de configuration finale

4.4 Configuration du balisage VLAN


Cette opération permet de baliser le système d'exploitation hôte (SLES) et les OXE et VM OXE-MS
dans le même VLAN xxxx :
1. Depuis le système d'exploitation hôte (SLES), entrez les commandes suivantes :
cd /etc/sysconfig/network
cp ifcfg-eth0 ifcfg-vlanxxxx
2. Ouvrez le fichier ifcfg-vlanxxxx à l'aide de l'éditeur vi, et ajoutez les champs suivants :
vi ifcfg-vlanxxxx
VLAN='yes'
ETHERDEVICE='eth0'
3. Ouvrez le fichier ifcfg-br0 à l'aide de l'éditeur vi, et modifiez le champ suivant :
vi ifcfg-vlanxxxx
BRIDGE_PORTS='vlanxxxx'
4. Redémarrez le réseau avec la commande :
rcnetwork restart

Attendez la fin du redémarrage. Le marquage VLAN au niveau de l'hôte est maintenant terminé.
5. Arrêtez complètement l'OXE et les VM OXE-MS (le redémarrage ne fonctionne pas)
6. Démarrez l'OXE et les VM OXE-MS

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 246/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

4.5 Maintenance
4.5.1 Vérification de la compatibilité du système
Pour vérifier la compatibilité du système, exécutez le script systemCompatabilityCheck.sh sur un
terminal et assurer-vous qu'aucune erreur ne soit enregistrée dans le fichier :
/var/log/oxems/InstallLog/checkingsystem.log
Si des erreurs sont enregistrées, prenez des mesures correctives et exécutez le script jusqu'à ce que
toutes les erreurs soient résolues. Ce fichier (qui vérifie la version du système d'exploitation, la prise en
charge KVM, etc. de la machine cible) est disponible avec oxeswspreinst.bin.

4.5.2 Affichage de la version Generic Appliance Server


Pour afficher la version Generic Appliance Server, ouvrez un terminal sur l'hôte et entrez la
commande :
cat /root/.bootcd_option_oxesw

4.5.3 Arrêter et redémarrer les machines virtuelles


4.5.3.1 Gestion des machines virtuelles grâce aux commandes de scripts
Les scripts suivants permettent de gérer les machines virtuelles OmniPCX Enterprise et OXE-MS à
partir du système d'exploitation hôte :
• oxe_cmd pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise
• oms_cmd pour la machine virtuelle OXE-MS
Les scripts de sauvegarde et de restauration se trouvent dans le dossier suivant : /home/
OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Installation_Folders/Tools
4.5.3.1.1 Gestion OXE
À partir du système d'exploitation hôte, la gestion d'OmniPCX Enterprise peut-être effectuée en
exécutant le script oxe_cmd (pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise dénommée
&quot;OXEVM&quot;).
Options du menu :
• start : pour démarrer la MV
• stop : pour arrêter la MV
• restart : pour arrêter et redémarrer la MV
• forcestop : pour arrêter la MV
• status : pour indiquer l'état de la machine virtuelle (not registered, stopped, started, suspended)
4.5.3.1.2 Gestion d'OXE-MS
À partir du système d'exploitation hôte, la gestion d'OXE-MS peut-être effectuée en exécutant le script
oms_cmd (pour la machine virtuelle OXE-MS).
Les options de menu suivantes vous sont offertes :
• start : pour démarrer la MV
• stop : pour arrêter la MV
• status : pour donner l'état (démarrage ou arrêt) de la MV
• forcestop : pour arrêter la MV

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 247/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

4.5.3.2 Gestion des machines virtuelles via la GUI


Vous pouvez également démarrer et arrêter une machine virtuelle à l'aide du menu Virtual Machine
Manager dans les menus déroulants.
Note :
Ces sous-menus ont la même fonction qu'un interrupteur d’alimentation sur une machine physique. Effectuez un
arrêt normal avant d'arrêter une machine virtuelle.
Options du menu :
• start : pour démarrer la MV
• stop : pour arrêter la MV

4.5.4 Gestion du serveur Flex-LM


Le service Flex-LM peut être géré avec la commande suivante :
#service flexlmd {start|stop|restart|status}
Si le fichier de licence Flex-LM (.k2 ou .ice) n'a pas été sélectionné après l'installation, procédez
comme suit :
1. Copiez le fichier de licence dans l'annuaire /opt/Alcatel-Lucent/data/licenses.
2. Redémarrez le service Flex-LM à l'aide de la commande :
service flexlmd restart
3. Vérifiez le service Flex-LM à l'aide de la commande :
service flexlmd status

Figure 4.22 : Exemple d'un service Flex-LM en cours d'exécution

Figure 4.23 : Exemple d'un service Flex-LM hors service (aucun fichier de licence trouvé)

4.5.5 Sauvegarder et redémarrer les machines virtuelles


Sauvegarde des machines virtuelles :
Le script Vmbackup.sh prend la sauvegarde de la machine virtuelle OmniPCX Enterprise ou OXE-
MS .
Vmbackup.sh vmName outputVMName.img
Restauration de la machine virtuelle:

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 248/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

Le script Vmrestore.sh crée OmniPCX Enterprise ou OXE-MS sur la machine cible


Vmrestore.sh outputVMName.img outputVMName.xml
Les images de sauvegarde et les xmls se trouvent dans le dossier suivant : /home/
OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Backup.

4.5.6 Réamorçage ou arrêt du serveur


Pour réamorcer ou arrêter le serveur :
• à partir de l'environnement graphique, utilisez le menu pour arrêter le serveur
• à partir d'un terminal de l'hôte, utilisez la commande : shutdown -r now pour réamorcer le
serveur ou shutdown -h now pour arrêter le serveur
Toutes les machines virtuelles sont arrêtées correctement.

4.5.7 Modification de l'adresse IP du serveur


Pour modifier l'adresse IP du serveur, la liaison Ethernet (voir : Configuration liaison Ethernet à la page
243) et le marquage VLAN (voir : Configuration du balisage VLAN à la page 246) ne doivent pas être
configurés sur Generic Appliance Server.
Ouvrez un terminal et entrez les commandes :
cd /usr/bin
/setIPAddress.sh

4.5.8 Rehosting
Il n'y a pas deux commandes spécifiques pour réhéberger l'OmniPCX Enterprise avec l'OXE-MS.
• Pour réhéberger l'OmniPCX Enterprise :
1. Ouvrez un terminal sur la machine virtuelle OmniPCX Enterprise
2. Saisissez les commandes : netadmin
• Pour réhéberger l'OXE-MS :
1. Ouvrez un terminal sur la machine virtuelle OXE-MS
2. Saisissez la commande : omsconfig.
• Pour réhéberger l'hôte (modifier les paramètres IP de l'hôte) :
1. ouvrir un terminal sur l'hôte
2. exécuter le script : setIPAddress.sh présent à /usr/bin/

4.5.9 Mise à niveau de OmniPCX Enterprise et OXE-MS


Pour mettre à niveau l'OmniPCX Enterprise (version, correctif, etc.), utilisation le serveur d'installation
de la même manière que pour un OmniPCX Enterprise normal (voir : Procédures d'installation sur le
disque dur à la page 21).
L'OXE-MS est automatiquement mis à jour lorsque l'OmniPCX Enterprise est mis à niveau.

4.5.10 Signalement d'un problème


En cas d'échec ou de crash du package du programme d'installation, les incidents sont enregistrés
dans le fichier journal :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Logs

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 249/314
Chapitre 4 Generic Appliance ServerInstallation

4.5.11 Procédure de désinstallation


pour complètement désinstaller l'Generic Appliance Server :
1. ouvrir un terminal sur l'hôte
2. aller dans le dossier :
/home/OmniPCXEnterpriseSoftwareServer/Uninstall
3. pour une exécution silencieuse, exécuter la commande :
#. /oxeswsuninst -i Silent
4. Allez à : home et vérifier que le répertoire Generic Appliance Server a été supprimé
Toutes les machines virtuelles et les dossiers/fichiers liés créés durant l'installation sont supprimés.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 250/314
Chapitre

5 Machines virtuelles non OmniPCX


Enterprise

5.1 Installation d'OXE Media Services


5.1.1 Présentation OXE-MS
5.1.1.1 Présentation
L'OXE Media Services (appelé OXE-MS dans la suite de ce document) offre des fonctions de
traitement multimédia auparavant proposées par la carte GD-3 de l'OmniPCX Media Gateway. L'OXE-
MS ne nécessite pas de matériel spécifique pour les fonctions de traitement multimédia : il s'agit d'une
solution logicielle à part entière qui peut être déployée sur n'importe lequel des environnements de
virtualisation suivants :
• Un hyperviseur VMware ESXi, installé sur le serveur physique. Dans cette configuration, une
machine virtuelle peut être créée pour héberger l'OXE-MS (voir Déploiement de la machine virtuelle
OXE-MS sur le serveur physique cible à la page 264).

OXE-MS :
- Système d'exploitation Suse
- Logiciel OXE-MS

Machine virtuelle

Vmware ESXi

Serveur physique

Figure 5.1 : Exemple d'installation de l'OXE-MS dans un environnement VMware ESXi

• Une solution KVM (machine virtuelle basée sur un noyau) :


• avant R11.2, un système d'exploitation Red Hat Enterprise Linux et une couche de virtualisation
KVM ;
• à partir de R11.2, un système d'exploitation Suse Linux Enterprise et une couche de
virtualisation KVM.
Dans cette configuration, une machine virtuelle peut être créée pour héberger l'OXE-MS (voir
Présentation de la procédure d'installation d'OXE-MS à la page 257).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 251/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

OXE-MS :
- Système d'exploitation Suse
- Logiciel OXE-MS

Machine virtuelle

Couche de virtualisation KVM

Système d'exploitation Suse

Serveur physique

Figure 5.2 : Exemple d'installation de l'OXE-MS dans un environnement KVM

• La solution de virtualisation d'un Windows Server (Hyper-V), installé sur un serveur physique. Dans
cette configuration, une machine virtuelle peut être créée pour héberger l'OXE-MS.

OXE-MS :
- Système d'exploitation Suse
- Logiciel OXE-MS

machine virtuelle

Couche de virtualisation Hyper-V

Système d'exploitation Windows Server

Serveur physique

Figure 5.3 : OXE-MS Exemple d'installation dans un environnement Hyper-V

Dans ces environnements virtualisés, il est possible de créer d'autres machines virtuelles sur le
serveur pour héberger d'autres applications (telles que l'OmniPCX Enterprise ou la messagerie vocale
4645).

Machines virtuelles

OmniPCX
OXE-MS
Enterprise

Environnement virtualisé

Serveur physique

Figure 5.4 : Exemple d'environnement virtualisé avec deux machines virtuelles

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 252/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Notes :
• Une seule instance d'OXE-MS par machine virtuelle est autorisée. L'OXE-MS ne peut pas fonctionner lorsque
d'autres applications (comme l'OmniPCX Enterprise ou le système de messagerie vocale 4645 Alcatel-Lucent)
sont installées sur la même machine virtuelle.
• L'OXE-MS s'exécute dans la machine virtuelle avec sa propre adresse IP.
• OXE-MS peut fonctionner avec une passerelle multimédia telle que Common Media Gateway

5.1.1.2 Fonctions fournies


OXE-MS propose les fonctions principales suivantes :
• Codecs VoIP (G711 et G729)
• G.711 (Tramage VOIP de 20 ms)
• G.729 (jusqu'à R12.0 : tramage VOIP de 20 ms ; à partir de R12.0 : tramage VOIP de 20/40 ms)
• Guides vocaux (jusqu'à 30 par PCM. Max. 120)
À partir de R11.0, seuls les guides vocaux statiques sont pris en charge.
À partir de R11.0.1 (K1.5), les guides vocaux statiques et dynamiques sont pris en charge.
À partir de R12, le guide vocal dynamique peut être enregistré avec OXE-MS.
• Création de tonalités
• Conférences à trois participants
• Conférences à 6 participants (à partir de R11.0.1)
• Conférences à 14 participants (à partir de R11.0.1)
• Conférences à 29 participants (à partir de R11.0.1)
• Conférence G.722
• Charge RTP pour les chiffres DTMF (RFC 4733, auparavant RFC 2833)
• Identifiant QoS (802.1p/DiffServ)
• Transcodage de codec
• H.323 (uniquement pour ABC-F) :
• À partir de R11.0.1 (K1.5) , un seul accès H.323 est pris en charge
• À partir de R11.1, deux accès H.323 sont pris en charge
Notes :

• Ni les configurations de faisceaux ni celles des postes analogiques/TDM/IP ne sont prises en charge.
• L'OXE-MS ne prend pas en charge la conversion de loi A / loi μ.

5.1.1.3 Conférence G.722


À partir de R11.1, les conférences sur OXE-MS peuvent prendre en charge des participants connecté
via des algorithmes de codage G.711, G.729 ou G.722.
Lorsqu'un participant utilisant G.722 parle, les participants avec G.722 reçoivent un flux vocal de
qualité élevée. Les participants avec G.711 ou G.729 reçoivent un flux vocal de qualité inférieure.
Lorsque des participants avec G.711 (ou G.729) parlent, les autres participants écoutent avec
l'algorithme correspondants. La qualité vocale est toujours de niveau G.711(G.729).
Conditions d'une conférence G.722 :
• L'option système G722 conference with OMS doit être définie sur Yes
• Le participant doit prendre en charge G.722
• Les faisceaux utilisés par les participants doivent prendre en charge G.722
• Les domaines IP entre les participants et OXE-MS doivent prendre en charge G.722
La conférence peut être :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 253/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

• une conférence à N participants dirigée (mode Mastered) ou programmée (mode Meet-me)


• une conférence à 3
• une entrée en tiers (aussi appelée intrusion)
• enregistrement vocal via 4645 ou un enregistreur SIP externe

5.1.1.4 Duplication de serveur de communication


L'OXE-MS prend en charge la duplication du serveur de communication dans le même sous-réseau,
tout comme la duplication avec les deux serveurs de communication sur deux sous-réseaux différents
(redondance spatiale).
Exemple :
Deux OXE-MS (OXE-MS1 et OXE-MS2) sont connectés au serveur de communication principal (appelé CS
principal dans la figure). Lorsque l'activité du serveur de communication principal est interrompue, le serveur de
communication de secours devient le serveur principal et les deux OXE-MS sont connectés à ce serveur de
communication.

VM CS VM VM CS VM
principal OXE-MS1 principal OXE-MS1

Environnement virtualisé Environnement virtualisé

Basculement

VM CS VM VM CS VM
de secours OXE-MS1 de secours OXE-MS1

Environnement virtualisé Environnement virtualisé

: Liaison IP

Figure 5.5 : Basculement entre deux serveurs de communication

5.1.1.5 Serveur de communication passif


À partir de la version R12.3, un OXE-MS peut être récupéré par un serveur de communication passif
en cas de perte du ou des serveurs de communication.
En cas de récupération d'un OXE-MS par un serveur de communication passif, une réinitialisation
logicielle est effectuée (les contextes vocaux sont lancés mais la machine virtuelle ne redémarre pas)
avant la connexion au serveur de communication passif.
Lorsque le serveur de communication est de nouveau disponible, l'OXE-MS effectue une réinitialisation
matérielle (la machine virtuelle redémarrage) avant la connexion au serveur de communication.
La connexion au serveur de communication passif peut être établie en mode clair ou chiffré si le
chiffrement natif est activé sur le nœud.
Sélectionnez le menu PCS configuration dans l'outil omsconfig pour configurer l'adresse IP du
serveur de communication passif.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 254/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

5.1.1.6 Sécurité
5.1.1.6.1 Authentification binaire
Une signature numérique est intégrée à la version de production OXE-MS des binaires du logiciel. La
signature est vérifiée par la clé publique de vérification (PKI) lorsqu'une mise à niveau du logiciel OXE-
MS est effectuée sur le site client.
5.1.1.6.2 Signalisation et cryptage du flux voix
Les modules de sécurité IP Touch (SSM ou MSM) doivent être utilisés pour la signalisation et le
cryptage du flux voix OXE-MS. L'OXE-MS utilise des ports UDP (2049 et 2050) pour échanger des
messages avec le module de sécurité IP Touch situé devant le serveur.
La figure ci-dessous présente une configuration avec un serveur de communication (CS) et un OXE-
MS sécurisé par un SSM.

VM
VM CS
OXE-MS

Environnement virtualisé

SSM

LAN

Figure 5.6 : OXE-MS sécurisé par un SSM

5.1.2 Présentation générale de l'installation d'OXE-MS


Les paragraphes suivants décrivent l'installation d'une machine virtuelle OXE-MS sur KVM ou VMware.
L'installation de la machine virtuelle OXE-MS sur KVM ou VMware est effectuée via S.O.T..
S.O.T. permet de collecter les fichiers OXE-MS et de réaliser l'une des actions suivantes :
• Générer un fichier OVF à déployer sur la machine physique sur laquelle la machine virtuelle OXE-
MS doit être exécutée. Ce fichier OVF est fourni en fonction des dimensions souhaitées. Une fois
que ce fichier OVF est déployé sur la machine cible, le client VMware ou KVM récupère le fichier
vmdk de l'S.O.T. et installe la machine virtuelle OXE-MS.
Cette opération permet de déployer les fichiers de la machine virtuelle et de l'OXE-MS en une fois
sur la machine physique.
• Déployez les fichiers de l'OXE-MS sur la machine virtuelle appropriée déjà créée sur la machine
physique. Une fois que la machine virtuelle est démarrée via le client VMware ou KVM, elle
démarre à partir du réseau, se connecte au S.O.T. et charge le logiciel de l'OXE-MS. L'installation
du logiciel de l'OXE-MS démarre automatiquement sur la machine virtuelle.
L'installation de la machine virtuelle OXE-MS via S.O.T. ne comprend pas l'installation de la solution
KVM ou VMware sur le serveur physique.

5.1.3 Exigences de la machine virtuelle OXE-MS


L'installation de l'OXE-MS nécessite :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 255/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

• Que la solution de virtualisation (VMware, KVM ou Hyper-V) soit installée et configurée sur le
serveur physique.
Pour plus de détails sur l'installation et la configuration de la solution VMware, KVM ou Hyper-V,
reportez-vous à la documentation technique du fabricant.
Notes :
• En cas de solution KVM :
• La solution KVM comprend un système d'exploitation Suse Linux Enterprise, une couche de
virtualisation KVM et des packages KVM. L'installation des paquets de virtualisation KVM nécessite,
avant R11.2, le système d'exploitation RedHat Enterprise Linux 6.4 x86_64 bit Edition (ou une version
supérieure) ou, à partir de R11.2, le système d'exploitation Suse Linux Enterprise.
• Les paquets de virtualisation peuvent être installés soit lors de la procédure d'installation de l'hôte, soit
après celle-ci, à l'aide de la commande zypper et de Suse network.
• Assurez-vous que le réseau ponté a été configuré, parce que le serveur de communication et les
machines virtuelles OXE-MS utilisent le même réseau pour l'accès LAN, et veillez également à
désactiver Network Manager pour utiliser le service réseau à sa place.
• En cas de solution VMware : la version doit être 5.5 ou ultérieure.
• Les outils de gestion de la virtualisation ont démarré :
• Pour la solution KVM : utilisez l'application Virtual Machine Manager disponible dans les
packages KVM installés avec la solution KVM sur le serveur physique.
• Pour la solution VMware : utilisez le client Web vSphere (version 5.5 ou ultérieure), étant donné
qu'il s'agit du seul client permettant l'installation d'un bootdvd de SUSE 12 SP3 sur une machine
virtuelle.
• Pour la solution Hyper-V : utilisez le Hyper-V Manager
Pour plus de détails sur l'installation et le démarrage des outils de gestion VMware ou KVM,
reportez-vous à la documentation technique du fabricant.
• Le S.O.T. a démarré
Pour plus d'informations sur l'installation et le démarrage de S.O.T., voir document [45].
• Le bootdvd comprenant le système d'exploitation SUSE Linux Enterprise Server (bootdvd.x.iso)
• Le fichier logiciel OXE-MS (vmOMS-<version>.iso)
Les fichiers bootdvd et logiciels OXE-MS sont présents dans le pack logiciel OmniPCX Enterprise
disponible sur le site Web du portail du groupe Entreprise. Ils doivent être téléchargés et déclarés dans
la liste des médias sur S.O.T. Pour plus d'informations, voir document [45].
En cas de déploiement de la machine virtuelle d'OXE-MS produit sans OVF, la machine virtuelle OXE-
MS doit être créée manuellement avec les caractéristiques suivantes :
• Mémoire dédiée : 1 Go de RAM
• Disque dur virtuel : 4 Go
• Processeur : un vCPU ; La fréquence de cœur dépend du nombre de ports et de la quantité de
codage/algorithme :
• Avec codage G711 uniquement : 7 MHz avec un maximum de 120 ports par OXE-MS
• Avec codage G722 : 10 MHz avec un maximum de 120 ports par OXE-MS
• Lorsque la compression G729 est utilisée : 25 MHz avec un maximum de 120 ports par OXE-MS
• Système d'exploitation : Linux
• Version : SUSE Linux Enterprise Server 12 SP3 (64-bit) (à partir de OXE-MS v8.00)
• SCSI controller : LSI Logic parallel avec un disque Virtual Device Node configuré sur SCSI(0:0)
• Network adapter : VMXNET 3
Important :
Utilisez exclusivement un Network Adapter classique pour l'installation d'Hyper-V.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 256/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

• Pour la solution Hyper-v : la génération de la machine virtuelle doit être Generation 1.

5.1.4 Présentation de la procédure d'installation d'OXE-MS


L'installation de l'OXE-MS comprend les étapes suivantes :
• Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise à la page 257
• Génération de la machine virtuelle d'OXE-MS via S.O.T. à la page 261
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur le serveur physique cible à la page 264

5.1.5 Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise


La configuration des services OXE-MS comprend les opérations suivantes :
• Vérifier les verrous logiciels dédiés aux OXE-MS à la page 257
• Déclaration de l'OXE-MS à la page 257
• Configuration des paramètres OXE-MS à la page 258
• Saisie de l'adresse Ethernet (MAC) de la OXE-MS à la page 260

5.1.5.1 Vérifier les verrous logiciels dédiés aux OXE-MS


Deux verrous logiciels sont dédiés aux OXE-MS :
• Serveurs média 384-OXE : ce verrou logiciel contrôle le nombre d'OXE-MS déclarés dans
l'OmniPCX Enterprise.
• Canaux 385-VoIP sur OMS : ce verrou logiciel contrôle le nombre total de canaux VoIP
(compresseurs) autorisés pour tous les OXE-MS déclarés dans l'OmniPCX Enterprise.
La valeur des verrous logiciels doit être supérieure à 0.
Pour afficher les états de verrous logiciels, saisissez la commande spadmin à l'invite OmniPCX
Enterprise.

5.1.5.2 Déclaration de l'OXE-MS


L'OXE-MS est déclaré comme étant une passerelle multimédia dans OmniPCX Enterprise (surnommé
passerelle multimédia OXE-MS dans la suite de ce chapitre).
OXE-MS la déclaration peut être effectuée à partir des éléments suivants :
• Le menu Shelf. Dans ce cas, vérifiez/modifiez les attributs suivants :

Shelf Address Saisissez l'adresse du rack de la passerelle multimédia OXE-MS

Shelf Type Sélectionnez Media Gateway Large

OXE Media Server Sélectionnez YES.


Valeur par défaut : NON
• Le menu Media Gateway. Dans ce cas, vérifiez/modifiez les attributs suivants :

Main shelf Address Saisissez l'adresse du rack de la passerelle multimédia OXE-MS

Adresse alvéole principa- Sélectionnez Media Gateway Large


le

OXE Media Server Sélectionnez YES.


Valeur par défaut : NON

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 257/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

La déclaration d'OXE-MS dans le menu Shelf crée automatiquement l'OXE-MS dans le menu Media
Gateway et vice-versa.
Attention :
Ne déclarez aucune carte et aucun rack secondaire.

5.1.5.3 Configuration des paramètres OXE-MS


La création d'un rack OXE-MS entraîne la création automatique de la carte GD-3 en position contrôleur
(position 0).
1. Sélectionnez Alvéole > Carte.
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse de l'al- Entrez le numéro de la passerelle multimédia OXE-MS


véole

Board Address Affiche 0 (position contrôleur)

Interface Type Affiche GD3


Attention :
Ne modifiez pas ce type de carte.

Max simulta- Entrez le nombre maximum de guides vocaux simultanés.


neous voice
Cette valeur doit être conforme aux règles PCM. Voir la note ci-dessous.
guides

N-part confe- Sélectionnez le type de conférence à N participants :


rence type
• Add-on (valeur par défaut)
• Meet-Me

Nb de compres- Entrez le nombre de compresseurs (canaux VoIP) autorisés pour les périphéri-
seurs pour péri- ques IP.
phériques IP
Ce nombre doit être compatible avec les ressources matérielles.
Valeur par défaut : 0 (valeur maximale : 120)

Max. number of Entrez le nombre de conférences à 3 participants autorisées sur la passerelle


3-part conferen- multimédia OXE-MS.
ces
Valeur par défaut : 0 (valeur maximale : 40)
La passerelle multimédia OXE-MS doit être redémarrée pour que la valeur soit
prise en compte.

Max. number of Entrez le nombre maximum de conférences à 6 participants.


6-part conferen-
Cette valeur doit être conforme aux règles PCM. Voir la note ci-dessous.
ces

Max. number of Entrez le nombre maximum de conférences à 14 participants.


14-part confe-
Cette valeur doit être conforme aux règles PCM. Voir la note ci-dessous.
rences

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 258/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Max. number of Entrez le nombre maximum de conférences à 29 participants.


29-part confe-
Cette valeur doit être conforme aux règles PCM. Voir la note ci-dessous.
rences
3. Validez vos données.
Note :
Règles PCM :
Les guides vocaux et les conférences à n participants sont obtenus par une modulation par impulsions codées
(PCM).
La passerelle multimédia OXE-MS prend en charge 4 PCM.
Chaque PCM peut effectuer les opérations suivantes :
• Jusqu'à 30 guides vocaux
• Jusqu'à 4 conférences à 6 participants
• Jusqu'à 2 conférences à 14 participants
• Jusqu'à 1 conférence à 29 participants
Une PCM ne prend pas en charge la configuration mixte : uniquement les guides vocaux ou les conférences du
même type.
Le tableau ci-dessous indique les possibilités de configuration :

Guides vocaux simul- Nombre max. de Nombre max. de Nombre max. de


tanés
conférences à 29 par- conférences à 14 par- conférences à 6 parti-
ticipants ticipants cipants

<= 30 3

<= 30 2 1 ou 2

<= 30 2 <= 4

<= 30 1 3 ou 4

<= 30 1 1 ou 2 <= 4

<= 30 1 <= 8

<= 30 5 ou 6

<= 30 3 ou 4 <= 4

<= 30 1 ou 2 <= 8

<= 30 <= 12

31 <= x <= 60 2

31 <= x <= 60 1 1 ou 2

31 <= x <= 60 1 <= 4

31 <= x <= 60 3 ou 4

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 259/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Guides vocaux simul- Nombre max. de Nombre max. de Nombre max. de


tanés
conférences à 29 par- conférences à 14 par- conférences à 6 parti-
ticipants ticipants cipants

31 <= x <= 60 1 ou 2 <= 4

31 <= x <= 60 <= 8

61 <= x <= 90 1

61 <= x <= 90 1 ou 2

61 <= x <= 90 <= 4

91 <= x <= 120

En cas de configuration incorrecte, un message d'avertissement s'affiche.

5.1.5.4 Saisie de l'adresse Ethernet (MAC) de la OXE-MS


L'adresse Ethernet (MAC) de la machine virtuelle OXE-MS doit être saisie dans les paramètres
Ethernet OXE-MS. Les paramètres IP (IP Coupler Address, IP Netmask, Default Gateway IP
Address) ne doivent pas être saisis dans cette étape, ils seront saisis au démarrage d'OXE-MS.
1. Sélectionner Alvéole > Carte > Paramètres Ethernet
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse de l'al- Entrez le numéro de la passerelle multimédia OXE-MS


véole

Board Address Entrez 0 (position contrôleur)

Interface Type Affiche GD3

Adresse Ether- Saisissez l'adresse MAC de la machine virtuelle OXE-MS.


net coupleur
3. Validez vos données.
Note :
L'adresse MAC de la machine virtuelle OXE-MS peut être retrouvée dans les propriétés de la machine virtuelle.

5.1.5.5 Conférence G.722


Pour autoriser les conférences G722, l'option système G722 conference with OMS doit être
configurée.
1. Sélectionnez System > Other System Param > Compression Parameters
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 260/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Option Sélectionnez G722 conference with OMS

G722 conferen- • No : les conférences G722 ne sont pas autorisées avec OXE-MS (valeur
ce with OMS par défaut)
• Yes : les conférences G722 sont autorisées avec OXE-MS
Note :
OXE-MS doit être redémarré pour que la modification de cette option soit prise en
compte

3. Validez vos données.

5.1.6 Génération de la machine virtuelle d'OXE-MS via S.O.T.


Pour générer la machine virtuelle de l'OXE-MS via S.O.T. :
1. En cas de déploiement de la machine virtuelle d'OXE-MS produit sans OVF, créez manuellement la
machine virtuelle sur le serveur physique avec les caractéristiques appropriées (voir : Exigences de
la machine virtuelle OXE-MS à la page 255). Selon l'environnement de virtualisation, effectuez l'une
des opérations suivantes :
• Création d'une machine virtuelle VMware à l'aide du client Web vSphere à la page 295
• Création d'une machine virtuelle sur KVM à la page 304
Hyper-V ne prend pas en charge le déploiement de machines virtuelles avec fichier OVF. La
machine virtuelle doit être créée manuellement sur Hyper-V : voir : Création d'une machine virtuelle
sur Hyper-V à la page 309.
Important :
Ne démarrez pas encore la machine virtuelle.
2. Depuis la page d'accueil de S.O.T., sélectionnez Projects > Create project
3. Sélectionnez l'option Greenfield project.
4. Sélectionnez OMS et cliquez sur Next
La page Medias s'ouvre.
5. Sélectionnez le support sur lequel les fichiers (logiciel bootdvd et OXE-MS) sont disponibles :
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe (serveur NFS ou Windows) et
que vous avez déjà déclaré le chemin de stockage externe pour un autre projet, sélectionnez-le
dans la liste déroulante
• Si les fichiers sont disponibles sur un serveur de stockage externe et que vous n'avez pas
encore déclaré le chemin de stockage externe, déclarez le serveur de stockage externe à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
• Pour le serveur NFS, cochez la case NFS share et entrez le chemin de stockage NFS :
[URL NFS]:/[dossier(s) NFS]
• Pour le serveur Windows, cochez la case Windows share et entrez le chemin de stockage
Windows : //[URL du serveur Windows]:/[dossier(s) Windows]/, suivi des
informations d'identification d'un utilisateur disposant des droits d'accès au(x) dossier(s) de
stockage
• Si les fichiers ont été chargés sur le stockage local O.O.L, sélectionnez S.O.T. Stockage
local
6. Cliquez sur Refresh medias list.
7. Sélectionnez les fichiers appropriés répertoriés à l'écran, et cliquez sur Declare medias

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 261/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Figure 5.7 : Exemple de fenêtre de sélection de média

8. Une fois que les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 262/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Figure 5.8 : Exemple de page Project settings

9. Effectuez les opérations suivantes :


a. Saisissez un Project name.
b. Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OXE-MS produit avec OVF, sélectionnez le
champ OVF Generation
c. Remplissez les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN du client.
10. Cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 263/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Figure 5.9 : Exemple de page OMS server settings

11. Renseignez les paramètres serveur OXE-MS.


Note :
Dans le cas d'un déploiement de machine virtuelle OXE-MS produit avec OVF, le champ MAC address est
grisé et ne peut pas être modifié.
12. Cliquez sur Next.
La page Summary s'ouvre.
13. Vérifiez le nom d'hôte de l'OXE-MS ainsi que la version du logiciel et cliquez sur Deploy
14. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Si le déploiement d'une machine virtuelle OXE-MS produit sans OVF : lancez le boot PXE sur la
machine virtuelle sur laquelle l'OXE-MS doit être installé
• Si déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit avec fichier OVF : une fois le fichier OVF
généré avec succès, cliquez sur Download et enregistrez le fichier OVF sur un périphérique de
stockage. Utilisez ce fichier OVF pour déployer la machine virtuelle OXE-MS sur la machine
physique cible
Selon l'environnement de virtualisation, voir :
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique KVM à la page 264
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique VMware à la page 267
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique Hyper-V à la page 270

5.1.7 Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur le serveur physique cible


5.1.7.1 Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique KVM
Pour déployer la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique KVM :
1. À partir de la page d'accueil du serveur physique KVM, naviguez jusqu'à : Applications >
System Tools > Virtual Machine Manager pour lancer l'application Virtual Machine
Manager

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 264/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

La fenêtre Virtual Machine Manager s'ouvre.


2. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit à l'aide d'un fichier OVF :

1. Sélectionnez File > New Virtual Machine, ou cliquez sur l'icône


La fenêtre de création de la machine virtuelle s'ouvre.
2. Sélectionnez l'option Network Install (HTTP, FTP or NTFS), et entrez l'URL du
fichier OVF comprenant la machine virtuelle OXE-MS.
3. Cliquez plusieurs fois sur Next pour vérifier et modifier les paramètres de la machine virtuelle
OXE-MS, tels que le nom, puis cliquez sur Finish
La machine virtuelle est créée et démarrée, et l'installation de l'OXE-MS démarre
automatiquement sur la machine virtuelle.
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit sans fichier OVF :
Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Run
• Sélectionnez la machine virtuelle et cliquez sur l'icône symbolisée par une flèche pointant
vers la droite
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le bootdvd
et le logiciel OXE-MS. L'installation de l'OXE-MS démarre automatiquement sur la machine
virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OXE-MS sur la console de l'application Virtual
Machine Manager.
L'installation de Suse Linux Enterprise démarre, suivie de l'installation du logiciel OXE-MS. À la fin
du processus, une fenêtre de connexion s'ouvre.

Figure 5.10 : Exemple de fenêtre de connexion OXE-MS

3. Saisissez les identifiants


• nom de connexion : root
• mot de passe : letacla1:

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 265/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Note :
À cette étape, letacla1 est saisi à l'aide d'un clavier anglais. Pour passer du clavier anglais à un autre
clavier (par exemple, AZERTY pour les Français) :
1. Saisissez les identifiants kb/kb.
2. Sélectionnez la langue appropriée dans la liste, puis cliquez sur OK.
L'invite de connexion apparaît de nouveau.
Vous êtes invité à changer le mot de passe par défaut.
4. Modifiez le mot de passe par défaut.

Figure 5.11 : Exemple d'invite de modification du mot de passe

5. Entrez la commande omsconfig pour configurer l'OXE-MS.


6. Vérifiez que la version de l'OXE-MS et les paramètres (MAC address, IP address, Netmask et
Gateway address) correspondent à ceux définis pour l'installation de l'OXE-MS.
Welcome to the OMS configuration tool
_______________________________________
Version FW
oms_09.01_24Jan19_14h40
_______________________________________
Board role OMS
Adresse MAC 0050568E5065
1. IP N/W Mode IPV4only
2. View/Modify IP Addresses
3. Crystal number 4 (Manual allocation)
4. IP QoS menu VLAN disabled
5. ssh server ouvert
6. Archive log files
7. Certificate management
0. Exit
7. Sélectionnez le menu 2. View/Modify IP Addresses et renseignez les adresses IP :
• L'adresse IP de l'OmniPCX Enterprise (menu 1. IPv4 address)
• Le masque de sous-réseau IP (menu 2. IPv4 subnetmask)
• L'adresse IP du routeur (menu 3. IPv4 gateway)
• L'adresse IP principale du serveur de communication local OmniPCX Enterprise (menu 4. CPU
role address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication OmniPCX Enterprise dupliqué, dans une
configuration dupliquée du serveur de communication OmniPCX Enterprise où les deux serveurs

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 266/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

de communication OmniPCX Enterprise sont sur des sous-réseaux IP différents (menu 5. CPU
redundancy role address)
• En option, l'adresse IP du serveur de communicatif passif (menu 6. Passive CS address)
8. Renseignez les autres paramètres :
• L'adresse du rack de la passerelle média OXE-MS (menu 3. Crystal number). Pour de plus
amples informations, voir : Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise à la
page 257
• L'option 5. ssh server ouvre ssh pour l'utilisateur admin uniquement et seulement à partir de
l'OmniPCX Enterprise associé
Note :
Pour accéder à tout autre adresse IP, le /etc/hosts.allow doit être modifié.
9. Enregistrez et redémarrez l'OXE-MS.
10. Sur l'OmniPCX Enterprise, l'état de l'OXE-MS peut être vérifié par la commande config
<crystal number>.
Exemple :
(1)cs80> config 6
Thu Aug 14 19:24:14 CEST 2014
+-------------------------------------------------------------------+
| Cr | cpl| cpl type | hw type | cpl state | coupler ID |
|----|----|------------|-----------|--------------|-----------------|
| 6 | 0 | GD3 | OXE MS | IN SERVICE | NO PCMS CODE |
+-------------------------------------------------------------------+
--- Inter Crystal Topology ---
+-------------------------------------------------------------------------+
| CR | CPL Type Role Free/Tot Role Type CPL | CR |
|-------------------------------------------------------------------------|
|006 | 00 -GD3 <MAIN > --- 0/0--- < INT_A> INTIP3A - 01|019 |
|-------------------------------------------------------------------------|
(1)cs80>

L'état de l'OXE-MS peut être également vérifié par d'autres commandes OmniPCX Enterprise telles
que cplstat ou listerm.
Vous pouvez accéder à l'OXE-MS en utilisant une connexion SSH. À partir de l'invite de l'OmniPCX
Enterprise, entrez la commande suivante : ssh –l admin -2 <OXE-MS IP address>. Un mot
de passe est demandé pour l'accès : ce mot de passe correspond à celui du compte root de
l'OmniPCX Enterprise.
Exemple :
(1)cs80>ssh –l admin -2 172.19.108.12

5.1.7.2 Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique VMware


Pour déployer la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique VMware :
1. Ouvrez un navigateur Web et saisissez l'URL suivante :
https://<VMware ESXi server IP address>
2. Connectez-vous avec vos identifiants d'utilisateur
La page d'inventaire de client Web vSphere s'ouvre
3. En fonction du type de déploiement, effectuez l'une des opérations suivantes :
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit à l'aide d'un fichier OVF :
1. Effectuez un clic droit sur l'hôte et sélectionnez Create/Register VM
La fenêtre de création de la machine virtuelle s'ouvre.
2. Sélectionnez Deploy a virtual machine from an OVF or OVA file et cliquez sur
Next

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 267/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

La fenêtre de sélection de la source s'ouvre.


3. Sélectionnez le nom de la machine virtuelle et sélectionnez le fichier OVF comprenant la
machine virtuelle OXE-MS.
4. Cliquez plusieurs fois sur Next pour vérifier et modifier les paramètres de la machine virtuelle
OXE-MS, tels que le nom, puis cliquez sur Finish
La machine virtuelle est créée et démarrée, et l'installation de l'OXE-MS démarre
automatiquement sur la machine virtuelle.
• Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS produit sans fichier OVF :
Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Power > Power On
• Sélectionnez la machine virtuelle et sélectionnez Power On
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le bootdvd
et le logiciel OXE-MS. L'installation de l'OXE-MS démarre automatiquement sur la machine
virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OXE-MS sur la console du client web VMware.
L'installation de Suse Linux Enterprise démarre, suivie de l'installation du logiciel OXE-MS. À la fin
du processus, une fenêtre de connexion s'ouvre.

Figure 5.12 : Exemple de fenêtre de connexion OXE-MS

4. Saisissez les identifiants


• nom de connexion : root
• mot de passe : : letacla1
Note :
À cette étape, letacla1 est saisi à l'aide d'un clavier anglais. Pour passer du clavier anglais à un autre
clavier (par exemple, AZERTY pour les Français) :
1. Saisissez les identifiants kb/kb.
2. Sélectionnez la langue appropriée dans la liste, puis cliquez sur OK.
L'invite de connexion apparaît de nouveau.
Vous êtes invité à changer le mot de passe par défaut.
5. Modifiez le mot de passe par défaut.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 268/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Figure 5.13 : Exemple d'invite de modification du mot de passe

6. Entrez la commande omsconfig pour configurer l'OXE-MS


7. Vérifiez que la version de l'OXE-MS et les paramètres (MAC address, IP address, Netmask et
Gateway address) correspondent à ceux définis pour l'installation de l'OXE-MS.
Welcome to the OMS configuration tool
_______________________________________
Version FW
oms_09.01_24Jan19_14h40
_______________________________________
Board role OMS
Adresse MAC 0050568E5065
1. IP N/W Mode IPV4only
2. View/Modify IP Addresses
3. Crystal number 4 (Manual allocation)
4. IP QoS menu VLAN disabled
5. ssh server ouvert
6. Archive log files
7. Certificate management
0. Exit
8. Sélectionnez le menu 2. View/Modify IP Addresses, et complétez les adresses IP :
• L'adresse IP de l'OmniPCX Enterprise (menu 1. IPv4 address)
• Le masque de sous-réseau IP (menu 2. IPv4 subnetmask)
• L'adresse IP du routeur (menu 3. IPv4 gateway)
• L'adresse IP principale du serveur de communication local OmniPCX Enterprise (menu 4. CPU
role address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication OmniPCX Enterprise dupliqué, dans une
configuration dupliquée du serveur de communication OmniPCX Enterprise où les deux serveurs
de communication OmniPCX Enterprise sont sur des sous-réseaux IP différents (menu 5. CPU
redundancy role address)
• En option, l'adresse IP du serveur de communicatif passif (menu 6. Passive CS address).
9. Renseignez les autres paramètres :
• L'adresse du rack de la passerelle média OXE-MS (menu 3. Crystal number). Pour de plus
amples informations, voir : Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise à la
page 257

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 269/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

• L'option 5. ssh server ouvre ssh pour l'utilisateur admin uniquement et seulement à partir de
l'OmniPCX Enterprise associé.
Note :
Pour accéder à toute autre adresse IP, le /etc/hosts.allow doit être modifié.
10. Enregistrez et redémarrez l'OXE-MS.
11. Sur l'OmniPCX Enterprise, l'état de l'OXE-MS peut être vérifié par la commande config
<crystal number>.
Exemple :
(1)cs80> config 6
Thu Aug 14 19:24:14 CEST 2014
+-------------------------------------------------------------------+
| Cr | cpl| cpl type | hw type | cpl state | coupler ID |
|----|----|------------|-----------|--------------|-----------------|
| 6 | 0 | GD3 | OXE MS | IN SERVICE | NO PCMS CODE |
+-------------------------------------------------------------------+
--- Inter Crystal Topology ---
+-------------------------------------------------------------------------+
| CR | CPL Type Role Free/Tot Role Type CPL | CR |
|-------------------------------------------------------------------------|
|006 | 00 -GD3 <MAIN > --- 0/0--- < INT_A> INTIP3A - 01|019 |
|-------------------------------------------------------------------------|
(1)cs80>

L'état de l'OXE-MS peut être également vérifié par d'autres commandes OmniPCX Enterprise telles
que cplstat ou listerm.
Vous pouvez accéder à l'OXE-MS en utilisant une connexion SSH. À partir de l'invite de l'OmniPCX
Enterprise, entrez la commande suivante : ssh –l admin -2 <OXE-MS IP address>. Un mot
de passe est demandé pour l'accès : ce mot de passe correspond à celui du compte root de
l'OmniPCX Enterprise.
Exemple :
(1)cs80>ssh –l admin -2 172.19.108.12

5.1.7.3 Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique Hyper-V


Avant de commencer, assurez-vous que l'adaptateur réseau hérité est configuré dans les paramètres
de la machine virtuelle. Utilisez exclusivement un Network Adapter classique pour l'installation d'Hyper-
V. Un exemple de configuration est détaillé dans Configuration de la QoS dans le serveur hôte à la
page 113.
Pour déployer la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique Hyper-V :
1. À partir de l'ordinateur de gestion, ouvrez Hyper-V Manager
L'accès Hyper-V Manager varie selon la version du système d'exploitation Windows déployée sur
l'ordinateur de gestion. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation du fabricant.
2. Mettez la machine virtuelle sous tension à l'aide de l'une des options suivantes :
• Cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle et sélectionnez Start
• Sélectionnez la machine virtuelle et sélectionnez Start dans la barre verticale Actions
La machine virtuelle effectue un démarrage réseau, se connecte au S.O.T. et charge le bootdvd et
le logiciel OXE-MS. L'installation de l'OXE-MS démarre automatiquement sur la machine virtuelle.
Surveillez la progression de l'installation d'OXE-MS sur la console de Hyper-V Manager.
L'installation de Suse Linux Enterprise démarre, suivie de l'installation du logiciel OXE-MS. À la fin
du processus, une fenêtre de connexion s'ouvre.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 270/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Figure 5.14 : Exemple de fenêtre de connexion OXE-MS

3. Saisissez les identifiants


• nom de connexion : root
• mot de passe : : letacla1
Note :
À cette étape, letacla1 est saisi à l'aide d'un clavier anglais. Pour passer du clavier anglais à un autre
clavier (par exemple, AZERTY pour les Français) :
1. Saisissez les identifiants kb/kb.
2. Sélectionnez la langue appropriée dans la liste, puis cliquez sur OK.
L'invite de connexion apparaît de nouveau.
Vous êtes invité à changer le mot de passe par défaut.
4. Modifiez le mot de passe par défaut.

Figure 5.15 : Exemple d'invite de modification du mot de passe

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 271/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

5. Entrez la commande omsconfig pour configurer l'OXE-MS


6. Vérifiez que la version de l'OXE-MS et les paramètres (MAC address, IP address, Netmask et
Gateway address) correspondent à ceux définis pour l'installation de l'OXE-MS.
Welcome to the OMS configuration tool
_______________________________________
Version FW
oms_09.01_24Jan19_14h40
_______________________________________
Board role OMS
Adresse MAC 0050568E5065
1. IP N/W Mode IPV4only
2. View/Modify IP Addresses
3. Crystal number 4 (Manual allocation)
4. IP QoS menu VLAN disabled
5. ssh server ouvert
6. Archive log files
7. Certificate management
0. Exit
7. Sélectionnez le menu 2. View/Modify IP Addresses, et complétez l'adresse IP :
• L'adresse IP de l'OmniPCX Enterprise (menu 1. IPv4 address)
• Le masque de sous-réseau IP (menu 2. IPv4 subnetmask)
• L'adresse IP du routeur (menu 3. IPv4 gateway)
• L'adresse IP principale du serveur de communication local OmniPCX Enterprise (menu 4. CPU
role address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication OmniPCX Enterprise dupliqué, dans une
configuration dupliquée du serveur de communication OmniPCX Enterprise où les deux serveurs
de communication OmniPCX Enterprise sont sur des sous-réseaux IP différents (menu 5. CPU
redundancy role address)
• En option, l'adresse IP du serveur de communicatif passif (menu 6. Passive CS address).
8. Renseignez les autres paramètres :
• L'adresse du rack de la passerelle média OXE-MS (menu 3. Crystal number). Pour de plus
amples informations, voir : Configuration de l'application OXE-MS sur OmniPCX Enterprise à la
page 257
• L'option 5. ssh server ouvre ssh pour l'utilisateur admin uniquement et seulement à partir de
l'OmniPCX Enterprise associé.
Note :
Pour accéder à toute autre adresse IP, le /etc/hosts.allow doit être modifié.
9. Enregistrez et redémarrez l'OXE-MS.
10. Sur l'OmniPCX Enterprise, l'état de l'OXE-MS peut être vérifié par la commande config
<crystal number>.
Exemple :
(1)cs80> config 6
Thu Aug 14 19:24:14 CEST 2014
+-------------------------------------------------------------------+
| Cr | cpl| cpl type | hw type | cpl state | coupler ID |
|----|----|------------|-----------|--------------|-----------------|
| 6 | 0 | GD3 | OXE MS | IN SERVICE | NO PCMS CODE |
+-------------------------------------------------------------------+
--- Inter Crystal Topology ---
+-------------------------------------------------------------------------+
| CR | CPL Type Role Free/Tot Role Type CPL | CR |
|-------------------------------------------------------------------------|
|006 | 00 -GD3 <MAIN > --- 0/0--- < INT_A> INTIP3A - 01|019 |
|-------------------------------------------------------------------------|
(1)cs80>

L'état de l'OXE-MS peut être également vérifié par d'autres commandes OmniPCX Enterprise telles
que cplstat ou listerm.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 272/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

Vous pouvez accéder à l'OXE-MS en utilisant une connexion SSH. À partir de l'invite de l'OmniPCX
Enterprise, entrez la commande suivante : ssh –l admin -2 <OXE-MS IP address>. Un mot
de passe est demandé pour l'accès : ce mot de passe correspond à celui du compte root de
l'OmniPCX Enterprise.
Exemple :
(1)cs80>ssh –l admin -2 172.19.108.12
11. Une fois l'installation de l'OXE-MS terminée, supprimez l'adaptateur réseau existant des paramètres
de la machine virtuelle, et ajoutez un adaptateur réseau avec les paramètres réseau de la machine
virtuelle.

5.1.8 Remplacement d'une machine virtuelle Red Hat existante par une nouvelle
machine virtuelle SUSE
Cette procédure s'applique à une machine virtuelle OXE-MS déployée sur un serveur physique KVM.
Elle arrête l'OXE-MS pendant quelques minutes.
La nouvelle machine virtuelle OXE-MS SUSE doit être configurée avec les mêmes paramètres que
l'OXE-MS Red Hat existante. Si nécessaire, utilisez l'outil omsconfig pour récupérer ces informations.
Pour remplacer une machine virtuelle OXE-MS Red Hat existante par une nouvelle MV OXE-MS
SUSE :
1. Sur S.O.T., configurez les paramètres de la machine virtuelle OXE-MS, comme indiqué à la section
Génération de la machine virtuelle d'OXE-MS via S.O.T. à la page 261.
2. Arrêtez la MV OXE-MS Red Hat.
3. Déployez la machine virtuelle OXE-MS sur le serveur physique cible, comme indiqué à la section
Déploiement de la machine virtuelle OXE-MS sur un serveur physique VMware à la page 267.
4. Accédez à la console de gestion OmniPCX Enterprise.
5. Accédez à Shelf > Board > Ethernet Parameters.
6. Sélectionnez l'alvéole appropriée et modifiez l'attribut suivant :

Board Ethernet Address Saisissez l'adresse MAC de votre machine vir-


tuelle OXE-MS SUSE.
7. Validez vos données.
8. Redémarrez la machine virtuelle OXE-MS SUSE.
9. Dans l'outil de gestion OmniPCX Enterprise, vérifiez le statut de l'OMS crystal à l'aide de la
commande config <crystal no.>.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 273/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

10. Fermez votre lecteur VMware et ALEDS.

5.2 Installation du serveur OST


5.2.1 Présentation de l'OST
Le package logiciel OST doit être installé sur une machine virtuelle fournie par une solution KVM
(Kernel-based Virtual Machine/machine virtuelle basée sur un noyau) ou une solution VMware ESXi.
Dans tous les environnements de virtualisation (KVM ou VMware ESXi), le serveur SLES (SUSE Linux
Enterprise Server) est utilisé comme système d'exploitation pour le logiciel OST. Il est fourni avec le
package d'installation OST.
L'OST peut fonctionner comme l'un des éléments suivants :
• OXE Signaling Translator 64 (OST64), utilisé par l'OmniPCX Enterprise pour fonctionner avec les
appareils IPv6. Pour plus d'informations, voir la section sur l'IPV6 du document [7] ;
• Encryption Gateway (EGW), utilisé par l'OmniPCX Enterprise pour fonctionner avec les appareils IP
compatibles DTLS. Pour plus d'informations, voir la section sur le FSNE du document [7] ;
Il convient de créer un OST pour chaque OmniPCX Enterprise ou PCS. Lorsque votre configuration est
dupliquée, vous devez créer deux OST : un pour le serveur de communication principal et un pour le
serveur de communication de secours. Si votre configuration n'est pas cohérente, à savoir si un OST
est configuré sur une CPU et non sur la CPU de secours, un incident 6010 est généré.
L'OmniPCX Enterprise et l'OST doivent être installés sur le même serveur physique, et situés sur le
même réseau.

5.2.2 Conditions préalables à l'installation de l'OST


L'OST s'installe sur une machine virtuelle à l'aide de S.O.T..
La machine virtuelle qui héberge l'OST doit disposer des caractéristiques suivantes :
• Type de système d'exploitation : SUSE Linux Enterprise 12 SP3 (64 bit) (OST version 4.00 ou
supérieure) (option disponible avec le client Web vSphere 5.5)
• CPU : 1
• RAM : 700 Mo si OST utilisé comme OST64, ou un minimum de 1 Go si utilisé comme EGW jusqu'à
7 000 connexions DTLS et 3 Go pour 15 000 connexions DTLS.
• Disque dur : 4 Go
Attention :
La mise à jour directe de l'OST d'une version fonctionnant sur SUSE Linux Enterprise 12 SP1 vers une
version fonctionnant sur SUSE Linux Enterprise 12 SP3 (v4.00 ou version supérieure) n'est pas autorisée.
Vous devez d'abord installer le boot SP3 et réinstaller OST.
Pour plus d'informations sur le S.O.T., voir le manuel S.O.T. [45].

5.2.3 Installation du logiciel OST via S.O.T.


Prérequis : le bootdvd et le logiciel OST doivent être déclarés dans la liste des médias S.O.T.. Pour de
plus amples détails, voir le manuel S.O.T. [45].
Pour installer l'OST via le S.O.T. :
1. Sur la page d'accueil S.O.T., sélectionnez Projects > Create project.
2. Sélectionnez l'option Greenfield project.
3. Sélectionnez OST64 puis cliquez sur Next.
La page Medias s'ouvre.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 274/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

4. Sélectionnez le média sur lequel les fichiers (bootdvd et logiciel OST) sont disponibles, puis cliquez
sur Refresh medias list.
5. Sélectionnez les fichiers présentés sous forme de liste et cliquez sur Declare medias
6. Lorsque les informations nécessaires ont été fournies, cliquez sur Next
La pageProject settings s'ouvre
7. Saisir un Project name et compléter les autres champs avec les paramètres de réseau de la LAN
du client, puis cliquer sur Next.
Sélectionner le champ OVF Generation si la machine virtuelle OST doit être déployée sur la
machine cible à l'aide d'un fichier OVF.
La page des paramètres OST s'ouvre.
8. Remplissez les champs des paramètres serveur OST.
Le champ OST Machine Type est utilisé pour sélectionner le mode de fonctionnement de la
machine virtuelle OST (EGW ou OST64).
En cas d'utilisation d'OVF, l'adresse MAC de la machine virtuelle n'est pas nécessaire : le champ
adresse MAC OST est grisé.

9. Cliquez sur Suivant.


La page Summary s’ouvre.
10. Vérifiez le nom d'hôte du serveur OST ainsi que la version du logiciel et cliquez sur Deploy.
11. En fonction du type de déploiement, utiliser un des serveurs cibles suivants :
• Déploiement avec OVF : copiez l'URL de l'OVF, remplacez https par http (pour éviter toute erreur
de transfert due à l'absence de certificat) et utilisez l'URL obtenue pour installer la machine
virtuelle OST sur le serveur cible.
• Déploiement sans OVF : démarrer la machine virtuelle (boot PXE )
Une fois la machine virtuelle OST installée sur le serveur cible, vous êtes invité à ouvrir une
session.
12. Ouvrez une session root (mot de passe : letacla1).
Vous êtes invité à changer le mot de passe

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 275/314
Chapitre 5 Machines virtuelles non OmniPCX Enterprise

13. Modifiez le mot de passe.


14. Entrez la commande ostconfig pour accéder à l'outil de configuration OST.
Exemple d'outil de configuration OST
[root@ost ~]# ostconfig
Welcome to the OST configuration tool
-----------------------------------------------

Version FW
ost_04.01_27Aug18_16h40

-----------------------------------------------

Board role EGW


Adresse MAC 000C29569278
1. adresse IP 172.19.112.181
2. Masque réseau 255.255.255.0
3. Adresse de passerelle 172.19.112.254
4. V6 IP Address fc1e::209
5. V6 Gateway Address fc1e::1
6. V6 Prefix Length 64
7. CS physical address 172.19.112.236
8. CS role address 0.0.0.0
9. IP QoS menu VLAN disabled
10. Machine Type EGW
11. Download certificates

0. Exit

Certains champs sont remplis automatiquement avec des informations fournies par S.O.T.
(adresse IP, Masque réseau et adresse de la passerelle).
15. Le cas échéant, sélectionnez 10. Machine Type pour modifier le mode de fonctionnement de la
machine virtuelle OST (OST64 ou EGW (Passerelle de cryptage)).
16. Si la machine virtuelle OST fonctionne comme EGW, vérifiez/modifiez les paramètres suivants :
• sélectionnez 7. CS Physical address, puis entrez l'adresse IPv4 physique du serveur de
communication associé.
• Sélectionnez 8. CS role address, puis entrez l'adresse IPv4 du serveur de communication
associé lorsqu'il joue le rôle principal (duplication du serveur de communication).
• Sélectionnez l'option 9. IP QoS menu pour accéder aux réglages VLAN.
Les autres champs doivent être laissés vides.
17. Si la machine virtuelle OST fonctionne comme OST64 ou EGW, vérifiez/modifiez les paramètres
suivants :
• Sélectionner4. V6 Adresse IP , et saisissez l'adresse IPv6 du serveur OST64
• Sélectionner 5. V6 IP Gateway Address et saisissez l'adresse IPv6 de la passerelle
• Sélectionner 6. V6 IP Prefix Length, et entrez la longueur du préfixe IPv6
• sélectionnez 7. CS Physical address, puis entrez l'adresse IPv4 physique du serveur de
communication associé.
• Sélectionnez 8. CS role address, puis entrez l'adresse IPv4 du serveur de communication
associé lorsqu'il joue le rôle principal (duplication du serveur de communication).
• Sélectionnez l'option 9. IP QoS menu pour accéder aux réglages VLAN.
18. Entrez 0 pour effectuer la modification et quitter l'outil de configuration OST.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 276/314
Chapitre

6 Annexes

6.1 Création d'une machine virtuelle sur VMware ESXi


La machine virtuelle OmniPCX Enterprise peut être créée via le client Web VMware vSphere ou
vSphere, tandis que la machine virtuelle OXE-MSne peut être créée que via le client Web vSphere.
Les caractéristiques de la machine virtuelle diffèrent selon le produit cible :
• Pour OmniPCX Enterprise : voir : Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour
VMware à la page 64
• Pour OXE-MS : voir : Exigences de la machine virtuelle OXE-MS à la page 255
Les mêmes paramètres sont configurés avec les deux applications, mais il existe certaines différences
dans la manière dont elles sont présentées.

6.1.1 Création d'une machine virtuelle VMware à l'aide du client VMware vSphere

Pour créer la VM OmniPCX Enterprise avec le client VMware vSphere :


1. Double-cliquez sur l'icône VMware vSphere pour démarrer le client vSphere.

Vous pouvez également démarrer la console de gestion vSphere en accédant à Start Menu -> All
Programs -> VMware -> vSphere Client ou vCenter Client pour ESXI 5.5 et 6.0
2. Connectez-vous avec vos identifiants d'utilisateur :
a) Adresse IP : <Votre serveur hyperviseur VMware ESXi>
b) Username : racine
c) Mot de passe : <Attribué pendant l'installation>
Ce mot de passe a été défini pendant l'installation de VMware ESXi sur le serveur.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 277/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.1 : Exemple de page de connexion de VMware vSphere client

3. Cliquez sur Login.


Dans certains cas, un avertissement de sécurité s'affiche.

Figure 6.2 : Exemple de page d'avertissement de sécurité

4. Si vous recevez un Certificate Warning, sélectionnez Install this certificate and do not display
any security warnings for "<IP address>" et cliquez sur le bouton Ignore.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 278/314
Chapitre 6 Annexes

Les avertissements de certificat sont générés automatiquement, sauf si vous travaillez dans une
infrastructure interne PKI.
Lorsque l'écran d'inventaire VMware vSphere Client s'affiche initialement, aucune machine virtuelle
ne s'affiche.

Figure 6.3 : Exemple de page d'inventaire vSphere client

5. Faites un clic droit sur l'adresse IP de l'hyperviseur ESXi pour ouvrir le menu contextuel et
sélectionnez New Virtual Machine

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 279/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.4 : Exemple de création d'une nouvelle machine virtuelle

6. Sélectionnez le bouton radio Custom et cliquez sur le bouton Next.

Figure 6.5 : Exemple de sélection personnalisée pour client vSphere

7. Entrez un nom (champ Name) pour la machine et cliquez sur Next.


Une bonne pratique consiste à donner le même nom à la machine virtuelle et à l'OmniPCX
Enterprise.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 280/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.6 : Exemple de page de configuration du nom et de l'emplacement

8. Sélectionnez la banque de données utilisée par la machine virtuelle et cliquez sur Suivant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 281/314
Chapitre 6 Annexes

9. Sélectionnez la Virtual Machine Version compatible avec votre VMware ESXi et cliquez sur Next

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 282/314
Chapitre 6 Annexes

10. Sélectionnez Linux en guise de Guest Operating System et Other Linux (32 bits) ou
CentOS 4/5/6 (32 bits) (disponible à partir de R12.0) en tant que Version. Cliquez sur
Suivant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 283/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.7 : Exemple de page de système d'exploitation invité

11. Sélectionnez le Nombre de sockets virtuels et le Nombre de cœur par socket virtuel pour
définir les performances de la CPU de votre machine virtuelle.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 284/314
Chapitre 6 Annexes

12. Sélectionnez la taille de la mémoire utilisée par votre machine virtuelle selon les exigences de la
machine virtuelle et cliquez sur Suivant.
3 Go est la valeur maximum autorisée.
Pour Centos, le minimum est 2 Go par défaut.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 285/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.8 : Exemple de page de propriétés de la machine virtuelle

13. Sélectionner le Network Adapter et cliquez sur Next


• Si la version du système d'exploitation Linux OS est CentOS 4/5/6 (32-bit) ou Centos 6 (32-bit),
sélectionnez VMXNET 3
• Si la version du système d'exploitation Linux OS est Other Linux (32-bit), sélectionnez E1000

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 286/314
Chapitre 6 Annexes

14. Sélectionnez l'option LSI Logic Parallel puis cliquez sur Suivant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 287/314
Chapitre 6 Annexes

15. Sélectionnez l'option Create a new virtual disk et cliquez sur Suivant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 288/314
Chapitre 6 Annexes

16. Sélectionnez une taille de disque comprise entre 40 Go et 100 Go. Cliquez sur Suivant.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 289/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.9 : Page de configuration du disque virtuel

17. Sélectionnez ScSI(0:0) comme Virtual Device Node et cliquez sur Next
N'oubliez pas de cliquer sur Independent- Persistent : ces attributs indiquent les I/O les plus
natives du disque

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 290/314
Chapitre 6 Annexes

La page Ready to complete apparaît :


18. Vérifiez les paramètres définis pour votre machine virtuelle et cliquez sur Back si vous devez en
modifier certains
19. Sélectionnez Edit the virtual machine settings before completion pour réserver
toute la mémoire pour OmniPCX Enterprise

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 291/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.10 : Page prêt à terminer

20. Cliquez sur Continue.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 292/314
Chapitre 6 Annexes

21. Dans les Memory Resources, sélectionnez l'option Reserve all guest memory (All
locked)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 293/314
Chapitre 6 Annexes

22. Dans les CPU Resources, sélectionnez l'option Unlimited

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 294/314
Chapitre 6 Annexes

23. Cliquez sur Finish

6.1.2 Création d'une machine virtuelle VMware à l'aide du client Web vSphere
Cette procédure permet de créer une machine virtuelle VMware pour installer un produit ultérieurement
(OmniPCX Enterprise ou OXE-MS). Les caractéristiques de la machine virtuelle diffèrent selon le
produit cible :
• Pour OmniPCX Enterprise : voir : Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour
VMware à la page 64
• Pour OXE-MS : voir : Exigences de la machine virtuelle OXE-MS à la page 255
Pour créer une machine virtuelle VMware à l'aide du client Web vSphere :
1. Connectez-vous à VMware vSphere à partir de votre navigateur et ouvrez le client hôte WMware
À partir d'ESXi 6.5, il est obligatoire d'utiliser le vSphere Web Client (Flash) via une URL, par
exemple : https://10.15.8.100 : adresse IP ESXi ou vCenter.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 295/314
Chapitre 6 Annexes

a) Username : <Your login> ou racine


b) Password : <Assigned at your login> ou mot de passe racine
Ce mot de passe a été défini pendant l'installation de VMware ESXi sur le serveur.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 296/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.11 : Exemple de page d'inventaire de client Web vSphere

2. Cliquez sur Create / Register VM.

Figure 6.12 : Nouvelle fenêtre contextuelle de client Web : sélectionnez Next

3. Vérifiez/modifiez les paramètres suivants :


a) Nom de la machine virtuelle
b) La version matérielle sur laquelle la machine sera exécutée

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 297/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.13 : Exemple de nom et de page de configuration d'emplacement, ainsi que Virtual
Machine Version compatible avec votre VMware ESXi

c) Le Guest OS family : Linux

Figure 6.14 : Sélection de Guest OS family

d) Guest OS version pour compléter selon le produit cible (OmniPCX Enterprise ou OXE-MS)

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 298/314
Chapitre 6 Annexes

4. Sélectionnez la banque de données utilisée par la machine virtuelle

5. Cliquez sur Next.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 299/314
Chapitre 6 Annexes

6. Configurez les paramètres matériels de la machine virtuelle :


• Pour une machine virtuelle OXE-MS : vérifiez les paramètres matériels et cliquez sur Next
jusqu'à la page Ready to complete.
• Pour une machine virtuelle OmniPCX Enterprise : effectuez les opérations suivantes :
a) Examinez/modifiez les paramètres suivants Number of virtual sockets et Number of
cores per virtual socket pour définir la performance de la CPU of votre machine
virtuelle.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 300/314
Chapitre 6 Annexes

b) Sélectionnez la taille de la mémoire utilisée par votre machine virtuelle selon les exigences de la
machine virtuelle et sélectionnez l'option Reserve all guest memory (All locked).

c) Sélectionnez le réseau Adapter Type :


• Si la version du système d'exploitation Linux OS est CentOS 4/5/6 (32-bit), CentOS 6
(32-bit), sélectionnez VMXNET 3.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 301/314
Chapitre 6 Annexes

• Si la version du système d'exploitation Linux OS est Other Linux (32-bit), sélectionnez


E1000.

d) Ouvrez la cible du contrôleur SCSI et sélectionnez l'option LSI Logic Parallel.

e) Gérez le disque virtuel avec toutes les options de la même manière et cliquez sur Next
f) Ouvrez la cible du Hard Disk 1 et consultez/modifiez les paramètres suivants :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 302/314
Chapitre 6 Annexes

• Taille du disque : 40 Go à 100 Go


• Contrôleur SCSI :
• Thick Provision, mise à zéro lente
• Indépendant - persistant

7. Cliquez sur Next.


La page Ready to complete apparaît :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 303/314
Chapitre 6 Annexes

8. Vérifiez les paramètres définis pour votre machine virtuelle :


• Cliquez sur Back pour modifier les paramètres.
• Cliquez sur Finish pour créer la machine virtuelle.

6.2 Création d'une machine virtuelle sur KVM


Cette procédure permet de créer une machine virtuelle KVM pour installer un produit ultérieurement
(OmniPCX Enterprise ou OXE-MS). Les caractéristiques de la machine virtuelle diffèrent selon le
produit cible :
• Pour OmniPCX Enterprise : voir : Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour
KVM à la page 50
• Pour OXE-MS : voir : Exigences de la machine virtuelle OXE-MS à la page 255
Les figures présentées dans la procédure illustrent la création d'une machine virtuelle KVM pour un
fichier OmniPCX Enterprise.
Pour créer une machine virtuelle sur KVM :
1. Ouvrez l'application Virtual Machine Manager : sélectionnez l'onglet Applications, puis
System Tools > Virtual Machine Manager
2. Cliquez sur l'icône Create a new virtual machine pour ouvrir l'assistant de création de
machine virtuelle.
La procédure de création d'une machine virtuelle invitée démarre par le choix d'un nom et d'un type
d'installation.
3. Entrez un nom pour la machine virtuelle. Les noms de machine virtuelle peuvent comporter les
caractères souligné (_), point (.) et tiret (-).

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 304/314
Chapitre 6 Annexes

Note :
Une bonne pratique consiste à donner le même nom à la machine virtuelle et au produit.
Sélectionnez le bouton radio Network Boot (PXE) pour définir le type d'installation puis cliquez
sur Forward.

Figure 6.15 : Exemple de page de configuration du nom et du type d'installation

4. Cliquez avec le bouton droit sur les champs OS type et Version et utilisez le menu contextuel
pour sélectionner le système d'exploitation et le type de version correspondants, puis cliquez sur
Forward.

Figure 6.16 : Exemple de page de système d'exploitation invité

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 305/314
Chapitre 6 Annexes

5. Sélectionnez la mémoire (RAM) et le nombre de CPU à affecter à la machine virtuelle, puis cliquez
sur Forward.

Figure 6.17 : Exemple de page de configuration de la mémoire et de l'unité centrale

6. Sélectionnez la taille de la mémoire allouée à votre machine virtuelle, et cliquez sur Forward.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 306/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.18 : Exemple de page de configuration de l'espace de stockage

7. Pour OmniPCX Enterprise uniquement : cochez la case Customize configuration before


install, et définissez l'Architecture sur i686.

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 307/314
Chapitre 6 Annexes

Figure 6.19 : Exemple de page de préparation de l'installation

8. Vérifiez les paramètres de la machine virtuelle puis cliquez sur Finish.


La machine virtuelle s'affiche avec les nouveaux paramètres.

Figure 6.20 : Exemple de fenêtre Virtual Machine Manager avec création d'une nouvelle machine
virtuelle

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 308/314
Chapitre 6 Annexes

Pour l'OmniPCX Enterprise uniquement : l'OmniPCX Enterprise ne prend pas en charge le modèle
d'équipement NIC KVM par défaut. Complétez la configuration de la machine virtuelle en modifiant le
périphérique de son modèle :
1. Double-cliquez sur la machine virtuelle pour ouvrir la console de la machine virtuelle, puis cliquez
sur l'icône d'informations.
2. Dans la page d'informations sur la machine virtuelle, sélectionnez la carte NIC à gauche du volet de
navigation (par exemple : NIC C5:05:77).
3. Modifiez le modèle de périphérique à e1000, puis cliquez sur Apply.

Figure 6.21 : Exemple de page de configuration réseau

6.3 Création d'une machine virtuelle sur Hyper-V


Cette procédure permet de créer une machine virtuelle Hyper-V pour installer un produit ultérieurement
(OmniPCX Enterprise ou OXE-MS). Les caractéristiques de la machine virtuelle diffèrent selon le
produit cible :
• Pour OmniPCX Enterprise : voir : Prérequis pour la machine virtuelle OmniPCX Enterprise pour
Hyper-V à la page 103
• Pour OXE-MS : voir : Exigences de la machine virtuelle OXE-MS à la page 255
Les figures présentées dans la procédure illustrent la création d'une machine virtuelle Hyper-V pour un
fichier OmniPCX Enterprise.
1. À partir de la fenêtre Hyper-V Manager, sélectionnez le serveur.
2. Ouvrez le menu contextuel (ou sélectionnez le volet Actions), puis sélectionnez New > Virtual
Machine...

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 309/314
Chapitre 6 Annexes

3. À partir de l'New Virtual Machine Wizard, cliquez sur Next.


4. Procédez aux sélections correspondant à votre machine virtuelle à chaque page de l'assistant
Exemple de création d'une machine virtuelle pour OmniPCX Enterprise :

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 310/314
Chapitre 6 Annexes

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 311/314
Chapitre 6 Annexes

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 312/314
Chapitre 6 Annexes

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 313/314
Chapitre 6 Annexes

5. Après avoir contrôlé vos choix à la page Summary, cliquez sur Finish
6. À partir de la fenêtre Hyper-V Manager, cliquez avec le bouton droit de la souris et sélectionnez
Connect.
7. Dans la fenêtre Virtual Machine Connection, sélectionnez : Action > Start

8AL91032FRAJ - Ed. 02 - Octobre 2019 - Système OXE : Manuel d'installation logicielle 314/314