Vous êtes sur la page 1sur 33

Chapitre 4 Cycle cellulaire

 SYNTHESE
Le cycle cellulaire comprend 2 périodes :
• L’interphase, constituée de 3 phases :
– G1 : phase de croissance cellulaire et d’activités
métaboliques normales.
– S : phase de la réplication de l’ADN (la quantité d’ADN
est doublée en vue de la mitose)
– G2 : phase préparant la mitose (synthèses d’enzymes,
d’organites…)
• La phase M
– La mitose : division du noyau
– La cytocinèse ou cytodiérèse : division du cytoplasme
MOTS CLES

2 périodes :
– Interphase : G1, S,G2
– Phase M
4.1 La réplication de l’ADN.

• Trois hypothèses ont été émises concernant les


modalités du doublement de la quantité d’ADN.
L’expérience de Meselson et Stahl (1958).
• Tube 1 : ADN de bactéries
cultivées depuis de
nombreuses générations sur
milieu 15N.
• Tube 2 : ADN de bactéries
cultivées depuis de
nombreuses générations sur
milieu 14N.
• Tube 3 : ADN de bactéries
cultivées sur milieu 15N, une
génération après leur
transfert sur milieu 14N.
• Tube 4 : ADN de bactéries
cultivées sur milieu 15N, deux
générations après leur
transfert sur milieu 14N.
Analyse et Interprétation :
Tube 1 :
interprétation
Analyse : ADN densité 1,8
l’ADN marqué ¹⁵N sédimente en Tube 2
bas du tube de centrifugation
et a une densité, de 1,8, plus
forte que celui ayant
incorporé de ¹⁴N qui
sédimente en haut du tube et ADN densité 1,65
dont la densité est de 1,65.
Tube 3
L’ADN obtenu après la 1ère
réplication a une densité
intermédiaire aux 2 autres
(1,8 > 1,72 > 1,65).
ADN densité 1,72

Conclusion : réplication de l’ADN selon


un mode semi-conservatif.
Les étapes de la réplication de l’ADN
Observation, au microscope électronique, de la
réplication de l’ADN.

X 100 000
IV.1 Phase S du cycle cellulaire : la réplication de l’ADN.
 SYNTHESE
• 1 mol. d’ADN est répliquée ou dupliquée en 2 mol.
d’ADN identiques durant la phase S du cycle cellulaire
= réplication de l’ADN.
• Se fait selon un mode semi-conservatif (chaque
molécule fille contient 1 brin de la molécule mère) et
en respectant la complémentarité des bases A T
et C G.
• L’ADN polymérase est une enzyme permettant la
synthèse des nouveaux brins.
• A lieu avant toutes mitoses ou méioses (division des
gamètes).
MOTS CLES

• 1 mol d’ADN 2 mol d’ADN identiques


La mitose : 4 phases
1ère phase = la prophase
La mitose : 4 phases
• 2ème phase : la métaphase
La mitose : 4 phases

• 3ème phase : l’anaphase


La mitose : 4 phases

• 4ème phase : la télophase


La cytocinèse ou cytodiérèse
Schéma bilan : le cycle cellulaire.
IV.2 Phase M du cycle cellulaire
 SYNTHESE
• La mitose : 4 phases
– Prophase : la chromatine se condense et les chromosomes
dupliqués (avec 2 chromatides) apparaissent. Les
microtubules du cytosquelette se réorganisent en fuseau
mitotique.
– La métaphase : Les chromosomes sont très condensés =
chromosomes métaphasiques et organisés en plaque
équatoriale.
– L’anaphase : clivage du centromère et partage des
chromosomes dupliqués en 2 lots identiques de
chromosomes simples chromatides qui migrent vers les pôles
opposés.
– La télophase : le fuseau disparaît, les chromatides se
décondensent. La membrane nucléaire se reforme.
• La cytocinèse ou cytodiérèse : division du cytoplasme.
MOTS CLES

• Mitose
• cytocinèse
Différentiation cellulaire
définition

• Un organisme est constitué de cellules qui


proviennent toutes d’un cellule œuf.
Les cellules embryonnaires sont totipotentes :
capables de former tous les types cellulaires de
l’organisme par différenciation.
hématopoïèse
Formation des hématies dans la érythropoïèse
moelle osseuse
Formation des plaquettes dans thrombopoïèse
la moelle osseuse
Formation des leucocytes dans leucopoïèse
la moelle osseuse
L’hématopoïèse :
se déroule dans la
moelle osseuse
rouge
à partir d’une
cellule multipotente
= l’hémocytoblaste
Moelle osseuse :
hémocytoblastes
myéloïde lymphoïde

leucocytes
Érythrocytes thrombocytes Interviennent dans la réponse immunitaire
Globules rouges
Interviennent
Transport des
dans la
gaz
coagulation
respiratoires macrophages
du sang
Thérapie cellulaire
IV. 3.1 Différenciation cellulaire .
 SYNTHESE
• Les cellules souches(= des cellules totipotentes) , embryonnaires
ou adultes, sont capables de différenciation en différents types
cellulaires et d’auto-renouvellement (mitoses).
• Exemple de différenciation cellulaire : l’hématopoïèse
– Localisation :moelle rouge des os (os spongieux)
– Rôle : formation des cellules sanguines : érythropoïèse = formation des
érythrocytes ou hématies ou globules rouges, leucopoïèse = formation
des leucocytes ou globules blancs, thrombopoïèse = formation des
thrombocytes ou plaquettes.
– Cellules souches = hémocytoblastes : cellules multipotentes, se
différencient :
• en cellules souches myéloïdes à l’origine des hématies, des plaquettes et des
polynucléaires ou granulocytes ,
• en cellules souches lymphoïdes à l’origine des lymphocytes B et des pré-
lymphocytes T;
• Des recherches sont à l’étude afin d’utiliser des cellules souches en
remplacement de tissu nécrose non renouvelable : thérapie
cellulaire de l’infarctus du myocarde.
MOTS CLES

• Cellules souches
• Hématopoïétique
• Thérapie cellulaire
Contrôle du cycle cellulaire
• Durée variable en fonction du type cellulaire : G1
détermine la durée globale
• Après différenciation, certaines cellules ne se
divisent plus, elles entrent en G0 : cellules
quiescentes. Ex : hématie
• Apoptose = suicide cellulaire
IV. 3.2 Apoptose.
 SYNTHESE
• Apoptose = suicide cellulaire, permet
d’éliminer sans réaction inflammatoire les
cellules altérées ou en surnombre.
• Certaines cellules ne se divisent plus après
leur différenciation, elles entrent en phase G0
et sont dites quiescentes, exemple : les
hématies.
MOTS CLES
• Apoptose
• Phase G0
Chapitre 5 Processus tumoral et cancer
• V.1 Définition
• V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse
• V.3 Facteurs cancérigènes
• V.4 Prévention.
• V.5 Dépistage et diagnostic.
– V.5.1 Signes cliniques
– V.5.2 Examens complémentaires ou paracliniques
• Techniques d’imagerie médicale
– Scintigraphie
– Mammographie
– IRM : imagerie par résonance magnétique
– Tomodensitométrie ou scanner
• Examens biologiques
– Dosage des marqueurs tumoraux
– V.5.3 Examens complémentaires permettant d’apprécier l’extension du
processus tumoral et l’état général du malade.
• V.6 Traitements
– V.6.1 Chirurgie
– V.6.2 Radiothérapie
– V.6.3 Chimiothérapie anticancéreuse
– V.6.4 Autres traitements anti-cancéreux
Chapitre 5 Processus tumoral et cancer
définition

Le processus tumoral est une prolifération


anormale (multiplication) cellulaire
aboutissant à une néoformation tissulaire
persistante et autonome, appelée tumeur (ou
néoplasme), qui peut être bénigne ou
maligne = cancéreuse.

Plasie : former, développement


Tumeurs ou néoplasmes
Les tumeurs se développent sur n’importe quel tissu et
à tous les âges de la vie

EXEMPLE DE TUMEUR BÉNIGNE AU NIVEAU DE LA PEAU