Vous êtes sur la page 1sur 95

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE
L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE

Université Larbi Ben M’hidi– OUM EL


BOUAGHI –

Faculté des Sciences et des sciences appliquées

Département Dʹ Hydraulique

OPTION : OUVRAGE HYDRAULIQUE

Mémoire de fin d’étude pour l’obtention du diplôme de

Master en hydraulique

THEME

MODELISATION DE LA RELATION PLUIE-DEBIT


SUR LES BASSINS VERSANTS EN ALGERIE
(CAS D’OUED ABDI WILAYA DE BATNA)

Présenté par

 RAMOUL FETHI
Devant le jury :
 Président : Dr : MAROUF. N
 Examinateur : Mr : BALLAH.B
 Encadreur : Mr. AMIRECHE. M

Promotion : 2017-2018
REMERCIEMENTS

Je remercie Allah qui m’a donné la force et la sagesse pour achever

ce modeste travail.

A l’issue de ce modeste travail, je tiens à exprimer mes sincères

remerciements à :

 Mon promoteur, Mr. AMIRECHE.M, qui m’a beaucoup aidé

par ses orientations et ses précieux conseils pour l’élaboration de

cette étude.

 Tous les enseignants du département d’Hydraulique qui ont

participé à ma formation.

 Pour ma mère et mon père et tous les membres de ma famille.

 J'exprime toute ma gratitude et mon respect aux membres du jury

qui me feront l’honneur d’apprécier ce travail.

 Tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin.

I
DEDICACES

Je tiens à exprimer mes sentiments à tous ce qui ont contribué de

près et de loin, à réaliser ce modeste travail et en particulier :

 mes très chers parents qui ont toujours été là pour moi, qui

m'ont toujours poussé et motivé dans mes études. Sans eux,

je n'aurais certainement pas fait tout ce chemin

 A mes très chers amis

 A mes très chers cousins

 A toute ma famille

 A toute la promotion de l'hydraulique 2018

Fethi
II
RESUME

Pour une meilleure compréhension du comportement hydrologique du bassin versant


d’oued Abdi, nous avons tenté dans ce travail l’application de la modélisation pluie- débit
en utilisant un modèle du Génie rural « GR4j ».

Les modèles hydrologiques globaux permettent de simuler la transformation de la pluie


en débit sur des bassins naturels, pour de nombreuses applications pratiques dans le domaine
de la gestion de la ressource en eau. Ce travail basé sur la modélisation pluie-débit à l’échelle
journalière ; est appliqué au bassin versant d’Oued Abdi.

L’application du modèle (GR4J) dont les paramètres d’entrée sont les précipitations et
l’ETP et le paramètre de sortie est constitué par les lames d’eau écoulées.

La phase du calage du modèle GR donne des résultats faibles. Pour tester la validité de
du modèle, il est nécessaire de juger les performances du modèle sur une période différente
de celle ayant servi à ajuster les paramètres du modèle. Les résultats obtenus sont médiocres
sur le bassin considéré. Ceci montre que ce modèle journalier ˊgénie ruralˋ ne s'adapte pas
à notre zone d'étude très connue par son aridité.

Mots clés : Hydrologie, bassin versant, Oued Abdi, station de DJamorah Modélisation,
pluie-Débit,, GR4J.

III
ABSTRACT

For a better understanding of the hydrological behavior of the wadi Abdi watershed, we have
tried in this work the application of the rainfall-runoff modeling using a model of the Rural
Engineering "GR4j".

Global hydrological models simulate the transformation of rainfall into runoff on natural
basins for many practical applications in the field of water resource management. This work
is based on rainfall-runoff modeling at the daily scale; and it is applied to the watershed of
Oued Abdi.

The application of the model (GR4J) whose input parameters are the precipitation and the
ETP and the output parameter is constituted by the surface flow.

The calibration phase of the GR model gives weak results. To test the validity of the model,
it is necessary to judge the performance of the model over a period different from that used
to adjust the model parameters. The results obtained are bad on the basin considered. This
shows that this daily model of 'Rural engineering ' does not adapt to our area of study very
known for its aridity.

Key words: Hydrology, watershed, Wadi Abdi, DJamorah station Modeling, Rainfall-runoff,
GR4J.

IV
‫ملخص‬

‫من أجل فهم أفضل للسلوك الهيدرولوجي لمستجمعات المياه في وادي عبدي ‪ ،‬حاولنا في هذا العمل تطبيق نموذج نمذجة‬
‫مياه األمطار باستخدام نموذج الهندسة الزراعية "‪."GR4j‬‬

‫تحاكي النماذج الهيدرولوجية العالمية تحويل هطول األمطار إلى جريان في األحواض الطبيعية للعديد من التطبيقات‬
‫العملية في مجال إدارة الموارد المائية‪ .‬يعتمد هذا العمل على نمذجة جريان األمطار على النطاق اليومي ؛ ويتم تطبيقه‬
‫على مستجمع مياه وادي عبدي‪.‬‬

‫إن تطبيق النموذج (‪ )GR4J‬الذي تكون معلمات اإلدخال فيه هو الترسيب و ‪ ETP‬ومعلمة المخرجات ‪ ،‬يتم تشكيلها‬
‫بواسطة تدفق السطح‪.‬‬

‫تعطي مرحلة المعايرة لنموذج ‪ GR‬نتائج ضعيفة‪ .‬الختبار صالحية النموذج ‪ ،‬من الضروري الحكم على أداء النموذج‬
‫خالل فترة مختلفة عن الفترة المستخدمة لتعديل معلمات النموذج‪ .‬النتائج التي تم الحصول عليها سيئة على الحوض‪ .‬هذا‬
‫يدل على أن هذا النموذج اليومي من "الهندسة الريفية" ال يتكيف مع مجال دراستنا المعروف جدا بجودته‪.‬‬

‫الكلمات المفتاحية‪ :‬الهيدرولوجيا ‪ ،‬مستجمعات المياه ‪ ،‬وادي عبدي ‪ ،‬نمذجة محطة الجبورة ‪ ،‬مياه األمطار الجوفية ‪،‬‬
‫‪GR4J‬‬

‫‪V‬‬
SOMMAIRE
REMERCIEMENTS I
DEDICACES II
RESUME III
SOMMAIRE VI
LISTE DES FIGURES IX
LISTE DES TABLEAUX X
LISTE DES SYMBOLES XI
INTRODUCTION GENERALE 1
CHAPITRE I : LA MODELISATION EN HYDROLOGIQUE
I-1- Introduction 2
I-2- notion de l'hydrologie 2
I-2-1- définitions 2
I.3. Objectif de la modélisation 4
I.3.1. Classification des modèles 5
I.3.2. Pourquoi des modèles pluie-débit ? 5
I.3.3. Applications du modèle 6
I.4. Classification des modèles pluie débit 6
I.4.1. Les modèles physiquement fondé 7
I.4.2. Modèles stochastiques 7
I.4.3. Modèles à base physique 7
I.4.4. Modèles paramétriques 8
I.4.5. Modèles empiriques 8
I.4.6. Modèles analytiques 8
I.4.7. Modèles globaux 8
I.4.8. Modèle global (IHACRES) 9
I.4.9. Les modèle ' boîte noire' 10
I.5. Le calage et validation d’un modèle 11
I.6. Critères de validation des modèles 11
I.6.1. Le coefficient de détermination (R2 ) 11
I.6.2. Le critère de Nash 13
I.6.4. Le coefficient de corrélation (R) 13
I.7. Conclusion 13

VI
CHAPITRE II : MODELE PLUIE-DEBIT
II.1. Introduction 14
II.2. Objectifs de développement 14
II.2.1. Mode de développement 14
II.2.2 Principales caractéristiques 15
II.3. Description du modèle pluie-débit annuel GR1A 15
II.3.1. Introduction 15
II.3.2. Description mathématique 16
II.3.3. Paramètres 16
II.4. Description du modèle pluie-débit mensuel GR2M 17
II.4.1. Définition 17
II.4.2. Description mathématique 17
II.3.3-Paramètres 19
II.4- Description du modèle pluie-débit journalier GR4J 20
II.4.1. Définition 20
II.4.2. Description mathématique 21
II 4.3. Paramètres 24
II.5. Applications des modèles “GR” 26
II.6- Conclusion 26
CHAPITRE ІІІ : PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE 33
III.1. Introduction 27
ІII.2. Zone étudiée et stations de prélèvement 27
III.3 Présentation du bassin hydrographique de Chott Melghir 29
III.3.1 Situation géographique 29
III.3.2. Découpage administratif 30
III.3.3. Communes concernées par le bassin 32
III.3.4. Aperçu géologique 32
II.3.5. Étude climatique 33
III.4. Pluviométrie de la wilaya de Biskra 33
III.5 Données utilisées 35
III.5.1 Données hydrométriques 35
III.5.2.Pluie 35
III.5.3.Débit 35
III.5.4. Evapotranspiration (E T P) 35

VII
III.6 .Conclusion 35
CHAPITRE IV : ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES
IV.1. Introduction 36
IV.2. Données utilisées 36
IV.3. Données hydrométriques 36
IV.4. Données pluviométriques 37
IV.5. Les comblements des lacunes 38
IV.6. Conclusion 40
CHAPITRE V : APPLICATION DU MODELE GR
V.1. Introduction 41
V.2. Calage du modèle GR4J 41
V.3. Validation du modèle GR4J 43
V.4. Application sur la zone humide 44
V.4. Application sur la zone humide 44
V.4.1. Application sur la zone humide 44
V.4.1.1. Calage 44
V.4.1.2. Validation 46
V.5. Conclusion 48
CONCLUSION GENERALE 49
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 50
LISTE DES ANNEXES 51

VIII
LISTE DES FIGURES
Figure I.1 : Le cycle hydrologique 3
Figure I.2 : Représentation simplifiée d’un modèle pluie-débit 6
Figure I.3: Les différentes approches de modélisation 7
Figure I .4: Structure du modèle IHACRES 10
Figure II.1: Schéma de la structure du modèle GR2M 20
Figure II.2: Structure du modèle GR4J 25
Figure III.1 : Localisation et situation du bassin versant de l’oued Abdi 28
Figure III.2 : Carte de la situation géographique du bassin versant de chott Melghir 29
Figure III.3 : Carte de découpage administratif du bassin versant de chott Melghir 30
Figure III.4 : pourcentage des superficies occupées par les wilayas sur l’ensemble 31
du bassin versant de chott Melghir.
Figure III.5: Représentation du nombre de communes sur l’ensemble du bassin 31
versant de chott Melghir.
Figure III.6 : Précipitation mensuelle de la commune de Biskra entre (2006-2011) 34
Figure III.7 : Précipitation moyenne annuelle de la commune de Biskra entre 34
(2006-2011) en mm
Figure IV.1 : Localisation des postes pluviométriques recueillis. 38
Figure IV.2 : corrélation de mois de juin 39
Figure IV.3 : corrélation du mois d’octobre 39
Figure IV.4 : corrélation du mois de février 40
Figure V.1 : Résultat obtenu du calage du modèle GR4J pour les débits de la 43
Station de DJAMORAH.
Figure V.2 : Résultat obtenu de la validation du modèle GR4J pour les débits d 44
Station de DJAMORAH
Figure V.3 : Résultat obtenu du calage du modèle GR4J pour les débits de la 46
Station de DJAMORAH
Figure V.4 : Résultat obtenu de la validation du modèle GR4J pour les débits de 49
la zone humide de la Station de DJAMORAH

IX
LISTE DES TABLEAUX
Tableau I.1 : Qualité des modèles en fonction des valeurs du critère de Nash 12
Tableau II. 1: Valeur des paramètres du modèle GR2M obtenues sur un large 19
échantillon de bassins versants.
Tableau II 2: Valeurs des paramètres du modèle GR4J obtenues sur un large 25
échantillon de bassins versants
Tableau III.1: Caractéristiques des stations prospectées 28
Tableau III.2 : Superficie et nombre des entités administratives du bassin versant 31
de chott Melghir
Tableau III.3 : Communes liées au bassin hydrographique de Chott Melghir. 32

Tableau III.4: Précipitation moyenne annuelle de la commune de Biskra entre 33


2006 et 2011 (Source : ONM Biskra).

Tableau III.5 : période de calcul de la pluie 35

Tableau III.6 : période de calcul du débit 35

Tableau III.7 : période de calcule du E T P 35

Tableau IV.1 : Caractéristiques des stations hydrométriques. 36

Tableau IV.2 : Caractéristiques des stations pluviométriques. 36

Tableau IV.3 : Comblement de la série pluviométrique 38

Tableau IV.4 : Comblement de mois de juin de la station de Djamorah 39

Tableau IV.5 : Comblement de mois d’Octobre de la station de Djamorah 39

Tableau IV.6 : comblement de la série hydrométrique 40

Tableau V.1 : Résultat du calage du modèle GR4J 41

Tableau V.2: Les variations de coefficients de corrélation de la validation du 43


modèle GR4J

Tableau V.3: Résultat du calage du modèle GR4J 45

Tableau V.4: Les variations de coefficients de corrélation de la validation du 47


modèle GR4J

X
LISTE DES SYMBOLES
GR : Génie Rural
E : évapotranspiration potentielle
En : évaporation nette
ETR : évaporation réelle
HU : hydrogramme unitaire
P : pluie
Pn : pluie nette
PS : percolation souterraine
Q : débit
R : niveau du réservoir de routage
(𝐑𝟐 ) : Le coefficient de détermination
GR1A : Génie Rural annuel
GR2M : Génie Rural mensuel
GR4J : Génie Rural journalier
Xi : paramètre de modèle
ETP : évapotranspiration potentielle
t : temps
K : l'année
R : niveau du réservoir de routage

X1 : capacité du réservoir de production (mm).

X2 : coefficient d’échanges souterrains (mm).

X3 : capacité à un jour du réservoir de routage (mm).

X4 : temps de base de l’hydrogramme unitaire HU1 (j).

S : le niveau du réservoir sol.

XI
INRODUCTION GENERALE
L’hydrologie peut être définie comme étant la science qui étudie le cycle de l’eau dans la
nature ainsi que sont évolution à la surface de la terre et dans le sol. Elle est liée à des sciences
telles que : l’hydraulique, la statistique mathématique, la mécanique de sols, la géographie
physique, etc.…
L’étude hydrologique est indispensable pour les projets d’irrigations, de distribution d’eau, de
drainage et de protection contre les crues et autres, car elles offrent une évaluation des débits
moyens et extrêmes (Crues et étiage) pour le dimensionnement, la sécurité et la bonne
exploitation des ouvrages hydrauliques. Les apports sont directement liés aux aléas
climatiques et au régime hydrologique du bassin versant tandis que la demande est liée aux
stratégies de planification et de gestion urbaine, agricole et industrielle. Evaluer les ressources
en eau superficielle d’un bassin versant, aussi bien dans son aspect quantitatif que qualitatif,
exige qu’une certaine méthodologie soit appliquée. Cette méthodologie doit déterminer la
disponibilité spatiale et temporelle de la ressource en eau, et tenir compte des caractéristiques
aléatoires des paramètres hydrologiques. C’est ainsi, qu’en plus de la méthodologie classique
de régionalisation, la modélisation hydrologique joue un rôle important dans l’évaluation des
ressources en eau.
L’apparition et l’essor des modèles pluie-débit a commencé dans les années soixante.
(Nascimento, 1995).
Le souci de la modélisation pluie-débit est de mettre à la disposition des aménageurs ou bien
des ingénieurs un outil «simple» permettant l’estimation ou la prévision des débits pour une
étude d’aménagement désirée (barrages, lacs, ponts, etc.…).
Pour ce faire, nous allons appliquer les modèles du Génie rural (GR4J) sur le bassin versant
d’OUED ABDI. L’objectif est de trouver les paramètres optimaux de chaque modèle qui
permettent une meilleur simulation afin d'effectuer une bonne prévision.
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

CHAPITRE I : LA MODELISATION EN HYDROLOGIE


I.1. Introduction
La modélisation hydrologique est une activité en Hydrologie. Le modèle
hydrologique est un outil incontournable dans la compréhension de la dynamique d’un
bassin versant, dans l’utilisation rationnelle des ressources en eau de ce bassin et dans la
lutte contre les catastrophes naturelles liées aux crues. Grâce aux progrès importants
réalisés dans le domaine de l’informatique et des Systèmes d’Informations Géographiques
les modèles hydrologiques distribués utilisent une description de plus en plus complète du
bassin versant et des termes du cycle hydrologique. L’apparition et l’essor des modèles
pluie-débit a commencé dans les années soixante.
Le souci de la modélisation pluie-débit est de mettre à la disposition des aménageurs
ou bien des ingénieurs un outil «simple» permettant l’estimation ou la prévision des débits
pour une étude d’aménagement désirée (barrages, lacs, ponts, etc.…)

I.2. Notions d'hydrologie


I.2.1. Définitions
La définition de l'hydrologie reste difficile, car ce n'est pas une science unifiée, elle
change d'une époque ou d'un hydrologue à l'autre. Etymologiquement elle est définie
comme étant "science qui traite des eaux". La définit comme la science qui cherche à
répondre à la question « Qu'arrive-t-il aux précipitations ? ». Question simple en apparence
mais sur laquelle les nombreux chercheurs qui s'y sont penchés n'ont pas trouvé une
réponse entièrement satisfaisante. Cela s'explique par le fait que les éléments qui font
l'objet d'études en hydrologie sont eux-mêmes sujets à de nombreuses incertitudes tant
dans la connaissance théorique des chercheurs que dans leurs mesures en nature. Cette
complexité a donné lieu à plusieurs branches de l'hydrologie: hydrologie maritime, côtière,
des bassins versants. Dans les dictionnaires, elle est parfois définie comme la science qui
étudie les eaux, leurs caractéristiques, leurs propriétés, s'appuyant sur des considérations
physiques, météorologiques, géologiques ou chimiques. L’objet fondamental d’étude de
l’hydrologie est le cycle de l’eau. Ce cycle est illustré (Fig. I .1).
L’hydrologie continentale, qui s’intéresse plus particulièrement à la partie du cycle
de l’eau sur ou proche des terres émergées, peut être aussi définie comme la science de
l’eau qui traite de la circulation, de la distribution, de la dynamique et des propriétés de
l’eau sur Terre au travers du cycle hydrologique. Ses thèmes d’étude sont les
précipitations, l’évaporation, l’infiltration, le ruissellement, les écoulements dans les
nappes et les cours d’eau, et le transport de substances dissoutes ou en suspension.

2
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Figure I.1 : Le cycle hydrologique


L'hydrologie est donc une science pluridisciplinaire comprenant l'hydrologie de
surface, la glaciologie, l'hydrogéologie, la nivologie, la physico-chimie, en incluant aussi
l'étude de l'érosion ou du transport de sédiments. Mais elle est également plus ou moins
directement liée à la météorologie, l’hydraulique, la géographie, la géologie, la biologie ou
l’écologie. Il est donc très difficile d’assigner à l’hydrologie un but plus précis que la
lourde tâche de décrire et comprendre le cycle de l’eau, dans un environnement
éminemment complexe, hétérogène et variable dans le temps.
Le moteur de cette science réside principalement dans le lien étroit qui existe entre
l’homme et son environnement, et en particulier dans la dépendance qu’il a vis-à-vis de la
ressource en eau, pour ses besoins d’alimentation ou dans ses activités.
Pour ce qui nous concerne, nous nous intéressons à l'hydrologie des bassins versants
qui peut être définie comme l'étude des processus intervenant dans le cycle de l'eau à
l'échelle des bassins versants.

3
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

I.3. Objectif de la modélisation


La modélisation pluie-débit peut réussir à répondre à de nombreuses questions
Centrées sur l’eau, gestion des risques et de la ressource notamment. Michel (1989) et
Abbott (1996) répertorient l’essentiel de ces Problématiques. Si des aspects de qualité des
eaux peuvent être étroitement liés à des Aspects de quantité, nous nous intéresserons ici
uniquement à une modélisation pluie -débit quantitative, dont nous donnons quelques-unes
de ces problématiques:
• Simulation de débits, pour le comblement de lacunes dans des séries de données,
La reconstitution de débits historiques (les données de pluie étant souvent disponibles Sur
des périodes beaucoup plus longues que les débits) ou pour permettre des traitements
statistiques;
• Prédétermination des débits de crue ou d’étiage: on désire savoir avec quelle
fréquence des débits de crue (supérieurs à un seuil de risque par exemple) ou des faibles
débits (en deçà d’un débit réservé par exemple) risquent de se produire, et sur quelle durée.
On se place ici dans une démarche d’analyse fréquentielle. Cette connaissance peut
permettre le dimensionnement d’ouvrages et de réservoirs ou d’aménagements dans le lit
(mineur à majeur) du cours d’eau;
• Prévision des crues et des étiages: il s’agit d’évaluer par avance (avec un délai de
quelques heures à quelques jours), connaissant l’état du bassin, les débits de crues
susceptibles de présenter des risques (inondation) ou les débits d’étiages pouvant demander
de mettre en place une gestion particulière de la ressource (par des barrages-réservoirs par
exemple) pour assurer l’approvisionnement en eau ou la préservation de la vie halieutique.
On s’inscrit ici dans une démarche d’analyse en continu du bassin;
• Influence d’aménagements sur l’hydrologie: on désire pouvoir prédire les
changements de la réponse du bassin suite à des modifications des caractéristiques du
bassin d’origine humaine ou à des changements environnementaux.
Ces problématiques font ressortir deux aspects importants, celui de l’évaluation du
Risque et celui de la gestion de la ressource. La pertinence des réponses que l’on peut leur
apporter est conditionnée par celle du modèle dans sa représentation du bassin relativement
aux objectifs fixés. Si d’autres approches hydrologiques que la modélisation pluie-débit
propose des réponses à certaines de ces problématiques (l’analyse fréquentielle statistique
sur les débits pour la prédétermination), cette Dernière paraît cependant très profitable
pour des questions supposant un traitement temporel continu, comme la prévision des
débits.

4
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Dans ce cas, le fait de remonter à l’origine des débits (la pluie) permet en plus de profiter
d’un délai supplémentaire par rapport à des méthodes n’exploitant que l’information sur les
débits.
I.3.1. Classification des modèles
Si la modélisation pluie-débit représente un étroit domaine de l’hydrologie, elle n’en est
pas moins féconde en termes de production de modèles. Le développement des moyens de
calculs informatiques a certainement été l’un des facteurs majeurs ayant favorisé l’essor de
ce secteur de recherche depuis le début des années 60, avec la création de dizaines de
modèles. Encore aujourd’hui, de nouveaux modèles sont très souvent proposés dans la
littérature. Ce foisonnement tient d’une part de la diversité des approches possibles, qui
font appel à des concepts et des points de vue différents sur la manière de représenter la
réponse d’un bassin versant à des événements de pluie. Il tient certainement d’autre part
d’un certain degré d’ignorance sur la meilleure façon de modéliser la relation pluie-débit.
Devant la complexité et la diversité des systèmes observés, il est probable cependant que la
solution miracle n’existe pas (Perrin, 2000).
I.3.2. Pourquoi des modèles pluie-débit ?
La modélisation pluie-débit peut réussir à répondre à de nombreuses questions
centrées sur l’eau sur la gestion des risques et de la ressource notamment, en citant
quelques-unes de ces Problématiques :
Simulation de débits, pour le comblement de lacunes dans des séries de données, la
Reconstitution de débits historiques (les données de pluie étant souvent disponibles sur
des périodes beaucoup plus longues que les débits).
Prédétermination des débits de crue ou d’étiage : on désire savoir avec quelle
fréquence des débits de crue (supérieurs à un seuil de risque par exemple) ou des faibles
débits (en deçà d’un débit réservé par exemple) risquent de se produire, et sur quelle durée.
On se place ici dans une démarche d’analyse fréquentielle. Cette connaissance peut
permettre le dimensionnement d’ouvrages et de réservoirs ou d’aménagements dans le lit
(mineur à majeur) du cours d’eau.
Prévision des crues et des étiages : il s’agit d’évaluer par avance (avec un délai de
quelques heures à quelques jours), connaissant l’état du bassin, des débits de crues
susceptibles de présenter des risques (inondation) ou des débits d’étiages pouvant
nécessiter la mise en place d’une gestion particulière de la ressource (par des barrages
réservoirs par exemple) pour assurer l’approvisionnement en eau ou la préservation de la
vie halieutique. On s’inscrit ici dans une démarche d’analyse en continu du bassin.

5
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Influence d’aménagements sur l’hydrologie: on désire pouvoir prédire les


changements de la réponse du bassin suite à des modifications des caractéristiques du
bassin, d’origine humaine ou à des changements environnementaux.

Figure I.2 : Représentation simplifiée d’un modèle pluie-débit


I.3.3. Applications du modèle
La modélisation pluie-débit a de nombreuses applications ; parmi lesquelles on peut
citer :
 Estimation des débits de rivières pour des sites non jaugés.
 Dimensionnement des ouvrages d’art (barrages, ponts, déversoirs de sécurité…).
 Délimitation des zones inondables.
 Simulation des débits pour des reconstitutions historiques.
 Prévision des crues.
 Détection de l’influence des changements d’occupation du sol.
 Simulation de l’impact du changement climatique.
 Pré détermination des débits de crue ou d’étiage (fréquence et durée).
 Prévision des étiages.
I.4. Classification des modèles pluie débits
Depuis leur première conception, plusieurs modèles pluie-débit sont apparus, et vu
les différents objectifs des modélisateurs, ceux-ci se sont diversifiés, et leur classification
peut se baser sur les critères suivants : (Higy, 2000)
Système à modéliser
Degrés de causalité.
Discrétisation spatio-temporelle

6
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Figure I.3: Les différentes approches de modélisation

I.4.1. Les modèles physiquement fondés


Un modèle physique peut être défini comme un modèle dont les relations
fonctionnelles sont des équations phénoménologiques basées sur des principes physiques
fondamentaux tels que les lois de conservation de la masse, de l’énergie et de la quantité de
mouvement.. Ces modèles ont été développés à l’échelle microscopique, et dans certaines
conditions aux limites telles l’homogénéité et l’isotropie. Leur validation à l’échelle
macroscopique (bassin versant) est confrontée à la limite physique de certains paramètres.
(Higy, 2000)

I.4.2. Modèles stochastiques


Compte tenu des incertitudes sur les données et quelquefois même sur les processus
en jeu, une modélisation stochastique peut sembler appropriée, qu’il s’agisse de
l’hydrologie ou de l’environnement. Considère qu’une approche stochastique est un moyen
rationnel de traiter la caractérisation spatiale de la variabilité, et d’établir un lien entre les
incertitudes des paramètres et celles des prédictions. Toutefois cette approche, qui semble
par ailleurs le meilleur moyen de caractériser la variabilité des grandeurs, nécessite la
connaissance des lois de probabilité les plus courantes pour la variabilité considérée ou au
moins de leurs premiers moments (Vauclin91).

I.4.3. Modèles à base physique


Le modèle à base physique est basé uniquement sur des équations de la physique, et
ne comportant idéalement aucun paramètre. Il n'existe pas de modèle à base physique au
sens strict en hydrologie. Certains modèles comme le SHE tendent à s'en rapprocher.
L'importance de l'hétérogénéité spatiale dans la réponse hydrologique des bassins versants
7
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

rend cependant difficile voire impossible l'utilisation de tels modèles. La précision spatiale
des données disponibles en particulier concernant les types de sols et leurs profondeurs
n'est pas suffisante.
Dans la pratique, les profondeurs et les conductivités moyennes des sols représentatives de
sous parties du bassin versant doivent être évaluées par calage et deviennent, de fait, des
paramètres et non des données (Henine05).

I.4.4. Modèles paramétriques


Les modèles paramétriques sont les modèles incluant des paramètres dont la valeur
doit être estimée par le calage. Cette notion est directement liée à la notion de modèles
conceptuels. Il n'est souvent pas possible de représenter les processus physiques d'un
modèle, on utilise alors des paramètres n'ayant plus de sens physique et ne pouvant être
reliés à des variables mesurables.

I.4.5. Modèles empiriques


Le type de fonctions reliant les variables est fixé à priori (fonctions polynomiales,
fonctions sigmoïdes). Le niveau de complexité (nombre de fonctions à utiliser, ordre du
polynôme) étant fixé, le calage consiste alors à déterminer la combinaison de fonctions
s'ajustant le mieux aux données mesurées (Gaume00).

I.4.6. Modèles analytiques


Ce sont des modèles pour lesquels les relations entre les variables de sortie et les
variables d’entrée ont été établis par analyse de séries de données mesurées. L'exemple
type est celui des modèles linéaires : les paramètres de ces modèles sont liés aux
coefficients de corrélation entre les variables. Notons que l'analyse des données peut
conduire au choix de relations non linéaires entre les variables (Gaume00).

I.4.7. Modèles globaux


Les modèles globaux offrent à l’utilisateur un choix très attractif, car ils présentent
une structure très simplifiée, ils ne demandent pas trop de données, faciles à utiliser et à
calibrer.
La représentation du processus hydrologique est très simplifiée. Il peut souvent mener à
des résultats satisfaisants, et spécialement si l’objectif majeur est la prévision d’une crue.
Un exemple de ce type de modèle est le modèle IHRACRES (Gaume00).

8
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

I.4.8. Modèle global (IHACRES)


Le modèle IHACRES (Identification of unit Hydrographes and Component flow
frome
Rainf0alls, Evaporation and Stream flow data) est le résultat d’une collaboration entre le
CEH (Centre for Ecologie and Hydrologie) du Royaume-Uni et l’Université Nationale de
l’Australie.
(ANU). Ce logiciel peut être appliqué pour des investigations dans des petits bassins
versants équipés pour des études spéciales ou pour des études régionales dans des grands
bassins. Le modèle IHACRES utilise la fonction de transfert à partir de trois modules de
calcul, en séries, il permet la simulation des écoulements continus ou instantanés pour
n’importe quel bassin versant et n’importe quelle donnée temporelle supérieure ou égale à
1 min.
Des études publiées ont démontré qu’on peut aller d’un intervalle de 6 min pour des
bassins versants de 1 ha (0.01 km2) aux données mensuelles pour des bassins versants de
10 000 km2.
Dans son mode de séparation des hydrogrammes, le logiciel IHACRES comporte trois
modèles de stockages conceptuels : Le modèle non-linéaire qui détermine les précipitations
effectives et deux modèles de stockage en parallèle (stockage de surface et souterrain) qui
assure le transfert des précipitations effectives au cours d’eau. Ce modèle demande peu de
données : les précipitations, un h’yétogramme (pour le calage), la température ou l’ETP, et
les dimensions du bassin versant. En sortie du modèle on récupère : un hydrogramme de
crue modélisé, l’humidité du bassin et les incertitudes indicatives associées aux paramètres
d'hydrogramme unitaire. (Maftai02), (Henine05)

9
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Figure I .4: Structure du modèle IHACRES

I.4.9. Les modèles ' boîte noire'


Dans une telle modélisation les bassins versants sont considérés comme des boites
noires qui essayent de représenter théoriquement le prototype hydrologique en utilisant le
système matriciel pour modéliser certains mécanismes comme le ruissellement. Ces
modèles ne conviennent pas à une analyse du fonctionnement interne du bassin versant, et
sont donc peu utile à cette échelle. Dans cette catégorie de modélisation pluie débit il existe
plusieurs modèles :
 L’hydrogramme unitaire.
 Le modèle DPFT (Différence Première de la Fonction de Transfert).
 Les modèles ARMAX (Autorégressive MovingAverage with eXogenous inputs).
 Les réseaux de neurones artificiels.
 La logique floue.
 La neuro-floue.
 Les modèles conceptuels (à réservoirs)
Les modèles à réservoirs c’est la modélisation d’un système hydrologique par un ou un jeu
de réservoirs qui emmagasine la pluie pour la distribuer après. Ces modèles essayent de
représenter le cycle hydrologique par une conceptualisation des différents mécanismes, en
introduisant des hypothèses jugées capables de traduire la physique de la relation pluie-
débit et reliées dans leur ordre conceptuel logique. (Soroshian & Gupta, 1983).

10
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

I.5. Le calage et validation d’un modèle


Le calage consiste donc à sélectionner le jeu de paramètres d’un modèle de façon à ce
que celui-ci simule le comportement hydrologique du bassin versant de la meilleure façon
possible.
Le critère utilisé est le critère des moindres carrés des erreurs, présenté sous la forme
adimensionnelle du critère de Nash borné. L’opération de calage consiste à trouver des
valeurs des paramètres du modèle qui minimise l’erreur de modélisation sur la période
considérée. Une période de 5 ans généralement est utilisée pour caler le modèle.
La validation porte sur l’application des modèles sur les données qui n’ont pas été
utilisées lors de calage des modèles.

I.6. Critères de validation des modèles


I.6.1. Le coefficient de détermination (𝐑2 )
Il permet d’évaluer le degré d’association entre deux variables X et Y et de juger de la
qualité de l’ajustement des points par la droite de régression, en expliquant la proportion de
la variance de Y par les variations de X.
Il peut être estimé par l’équation suivante :

2
2 ∑n
i=1(Ԛi Obs —Ԛi sim )
𝑅 = ∑n 2 (I .1)
i=1(Ԛi Obs —Ԛi mOy )

Où Qmoy est la moyenne des débits observés. Pour une bonne simulation des débits le
coefficient de détermination doit être égal à un.

I.6.2. Le critère de Nash


Nash et Sutcliffe (1970) ont proposé un critère, adimensionnel qui est considéré
comme la base des critères de performance des modèles pluie-débit.
Ce critère exprime le pourcentage de la variance naturelle que l’on gagne par rapport à
un modèle de référence qui donnerait comme débits calculés la moyenne des débits
observés.
Il est définit par :

²
Nash (Q) =100 x [1- ∑i (Q i,obs- Qi, cal) /∑i (Qi, obs – Q obs moy ) ] ² (I .2)

Qi,obs et Qi,cal sont les débits observes et calculés au pas de temps i,


Qobs, est la moyenne des débits observés sur la période considérée.

11
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

Le critère de Nash trouve son intérêt dans le fait qu’il est adimensionnel, ce qui dans la
plupart des cas, facilite les comparaisons entre diverses séries hydrométriques. Selon les
modèles, le critère de Nash peut prendre des valeurs de-∞ à 100%. Dans ce dernier cas,
l’erreur de modélisation est nulle.
En fonction de la valeur du critère de Nash-Sutcliffe, on peut définir des performances
des modèles pluie-débit au pas de temps journalier :
Tableau I.1 : Qualité des modèles en fonction des valeurs du critère de Nash (source)

Nash (%) Qualité


Nash <50 Très insuffisant
50_ Nash _80 Insuffisant
80_ Nash _ 85 Médiocre
85_ Nash _ 90 Correct
90_ Nash _ 95 Bon
Nash > 95 Très bon

Cependant, ces appréciations ont été définies pour des petits bassins versants
homogènes, dont les débits ne présentent pas de fluctuations importantes.
La validation d’un modèle pluie-débit reste donc problématique, du fait que les
appréciations du modèle en fonction d’un critère sont étroitement liées aux caractéristiques
statistiques (notamment la variance) des débits modélisés.
En effet, pour la plupart des critères, l’erreur de simulation est plus importante dans
le cas des hautes eaux (débits élevés) que dans le cas des étiages où les débits sont

généralement inférieurs à 1.0 m³/s.

On note donc que l’appréciation d’un modèle reste tributaire des expériences de
chaque hydrologue, où la validation d’un modèle est déterminée en fonction des valeurs du
critère choisi.
Au pas de temps mensuel, les écarts entre les données simulées et observées sont tels
que la validation d’un modèle à cette échelle est problématique, d’autant plus que la durée
de calage est longue.
Dans ce cas, le modélisateur doit se fixer une limite théorique, pour laquelle il doit
déterminer l’appréciation du modèle. (BENKACI A .Juin 2006).

12
CHAPITRE I LA MODELISATION EN HYDROLOGIE

I.6.3. Le critère RMSE (Root Mean Squared Error)


Il est défini comme étant la racine carrée de l’erreur quadratique, l’introduction de la
Racine carrée a pour but d’homogénéiser les écarts entre les débit s simulés et observés en
Particulier dans les cas extrêmes (débits faibles ou élevés), du fait que cette erreur est
élevée au carrée dans le cas du critère quadratique. Le critère RMSE exprimé en m3/s est
défini comme suit :

I.6.4. Le coefficient de corrélation (R)


Il est exprimé par

Les modèles sont optimisés si les valeurs des critères sont proches de zéro. Cependant les
résultats sont fortement influencés par les valeurs importantes des écarts, correspondants
souvent aux crues

I.7. Conclusion
Le bassin versant est un système complexe ouvert, et son fonctionnement en réponse
aux forçages atmosphériques dépend des caractéristiques hydrologiques et pédologiques
propres à ce bassin. Un grand effort de recherche a été mené sur les différents processus
intervenants dans la génération des débits, et des progrès fondamentaux sont accomplis
dans la compréhension des cheminements de l’eau au niveau d’un bassin versant.

La modélisation pluie-débit est considérée dans ce cas comme un des moyens les mieux
adaptés pour décrire de façon assez sommaire une réalité complexe du fonctionnement
d’un bassin versant.
Vu les différences hydro climatiques à travers le monde, les modèles pluie débit se sont
diversifiés en plusieurs catégories, pour prédire les débit s de réponse d’un bassin aux
événements pluvieux à partir d’une série d’observations pluies débits.

13
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

CHAPITRE II : MODELE PLUIE-DEBIT


II.1. Introduction
A partir de la bibliographie ont à choisit le modèle (GR4J) pour avoir les meilleurs
performances et qui ont démontrés une certaine robustesse par leurs applications sur les
bassins en Algérie.
Les modèles de simulation du Génie Rural fonctionnent aux pas de temps annuel,
mensuel et journalier.

II.2. Objectifs de développement


La simulation du débit à l'exutoire d'un bassin versant est nécessaire voire indispensable
pour de nombreuses applications d'ingénierie et de gestion de la ressource en eau, telles que
le dimensionnement et la gestion d'ouvrages, la prévision des crues ou des étiages, la
détection d'impact, etc. C'est pour répondre à ces questions que le Cemagref a commencé à
développer au début des années 1980 des modèles hydrologiques (du Génie Rural – GR)
permettant de faire le lien entre la lame d'eau précipitée sur un bassin versant et son débit à
l'exutoire. Au-delà de leur aspect pratique, ces modèles ont soulevé des questions essentielles
sur la façon de représenter la transformation de la pluie en débit à l'échelle du bassin versant.

II.2.1. Mode de développement


Bien que ces modèles soient parfois apparentés à des modèles conceptuels du fait de leur
structure à réservoirs, ce sont en fait des modèles empiriques: leur construction s'est faite sur
la base de grands jeux de données et en découvrant progressivement la structure permettant
de reproduire au mieux le comportement hydrologique du bassin versant (c'est-à-dire sa
réponse aux pluies).
Les idées suivantes se sont progressivement imposées au cours du développement de
ces modèles pour permettre d'obtenir des modèles fiables et robustes:
 Représentation globale du bassin versant ;
 Approche empirique de développement sans recours a priori à la physique des
écoulements ; - augmentation progressive de la complexité de la structure du
modèle en partant de structures simples;
 Justification de la complexité de la structure d’un modèle par ses performances;
 Recherche de structures de modèle générales (applicables à des bassins variés);

14
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

II.2.2 Principales caractéristiques

Comme tout modèle hydrologique, les modèles GR opèrent un triple globalisation


(triple considération de moyenne) du système bassin versant:

 Au niveau des processus : les modèles GR proposent des relations


comportementales simples à l'échelle du bassin, mises au point empiriquement et
sans liens directs avec la physique des processus à petite échelle et pouvant
représenter une moyenne de plusieurs processus;
 Au niveau de l'espace : les modèles GR sont globaux, c'est-à-dire que, tout en
reconnaissant l'extraordinaire hétérogénéité de tout bassin versant, ils considèrent
le bassin versant comme un tout. Les tentatives de distribution progressive n'ont,
jusqu'à présent, pas abouti à des résultats intéressants. C'est le comportement de
la moyenne spatiale qui est étudié en priorité ;
 Au niveau du temps : les modèles GR ont été développés pour des pas de temps
de fonctionnement spécifiques : annuel (GR1A), mensuel (GR2M) et journalier
(GR4J). Les différents modèles travaillent donc sur des moyennes temporelles.
Notons que le développement d'un modèle au pas de temps horaire est en cours
et actuellement, le modèle journalier est appliqué au pas de temps horaire. Le
modèle GR3H (horaire) utilisé dans certaines applications développées au
Cemagref d'Aix-en-Provence correspond au modèle proposé par au pas de temps
journalier.
Dans la suite, on désignera par P (mm) la hauteur journalière de pluie, par E (mm)
l’évapotranspiration potentielle journalière (ETP) et par Q (mm) le débit simulé (mm). P est
une estimation de la pluie de bassin, calculée à partir de l'information pluviométrique
disponible (postes au sol notamment). E n'est pas nécessairement une donnée datée mais
peut être issue d’une courbe de régime d’ETP moyenne interannuelle. Toutes les variables
internes des modèles sont exprimées en mm

II.3. Description du modèle pluie-débit annuel GR1A


II.3.1. Introduction
Le modèle GR1A (modèle du Génie Rural à 1 paramètre Annuel) est un modèle pluie-
débit global à un seul paramètre. Son développement a été initié au Cemagref à la fin des
années 1990, avec pour objectif de mettre au point un modèle de simulation pluie-débit
robuste et fiable en vue d’utilisations pour des applications d'évaluation et de gestion de la
ressource en eau. La principale version, que nous présentons ici, est celle proposée.

15
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

II.3.2. Description mathématique

La structure du modèle est très simple puisqu'elle se résume à une simple équation, le
débit Qk de l'année k étant proportionnelle à la pluie Pk de la même année, avec un
coefficient d'écoulement dépendant de Pk, de la pluie Pk-1 de l'année k-1 et de
l'évapotranspiration potentielle annuelle moyenne E. Le modèle s'écrit :

(II-1)

Où :

 Qk est le débit simulé de l'année k


 Pk est la pluie observée de l'année k
 Pk-1 est la pluie observée de l'année k-1
 Ek est l'évapotranspiration potentielle de l'année k
 X est le paramètre du modèle à optimiser
Où X est l'unique paramètre du modèle.

Cette formule dérive de la formule de Turc (1955), qui donne l'écoulement moyen
interannuel. Une recherche systématique de la meilleure manière de prendre en compte l'état
antérieur du système a montré que l'on devait se limiter à prendre en compte la pluie de
l'année précédant l'année en cours. Le paramètre X traduit l'influence d'une ouverture du
bassin sur l'extérieur non atmosphérique (par exemple échange avec des nappes profondes
ou avec des bassins adjacents dans le cas d'une non-superposition des limites topographiques
et géologiques) : si X est supérieur à 1, le système perd de l'eau et si X est plus petit que 1,
le système en gagne, le tout exprimé en fraction de l'ETP.

II.3.3. Paramètre

Le modèle ne comporte qu'un paramètre optimisable, le paramètre X adimensionnel,


qui apparaît comme un coefficient modulateur de l'évapotranspiration potentielle. Sur un
large échantillon de bassins versants, la médiane de X vaut 0.7 et un intervalle de confiance
à 90% est donné par [0.13 ; 3.5].

16
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

II.4. Description du modèle pluie-débit mensuel GR2M


II.4.1. Définition
Le modèle GR2M (modèle du Génie Rural à 2 paramètres Mensuel) est un modèle
pluie débit global à deux paramètres optimisables : X1, capacité du réservoir de production
(mm) ; X2, coefficient d’échanges souterrains (mm). Le modèle est à pas de temps mensuel.
Il fonctionne autour de deux réservoirs, un de production (ou réservoir sol) et un de routage
sur lesquels les ajustements et interception se font différemment sur les entrées. Le modèle
utilise en entrées la pluie moyenne et l’ETP, et fournit en sortie le débit. Son développement
a été initié au Cemagref à la fin des années 1980, avec des objectifs d'applications dans le
domaine des ressources en eau et des étiages.

Ce modèle a connu plusieurs versions, proposées successivement, qui ont permis


d'améliorer progressivement les performances du modèle. La version présentée ici est celle
de qui paraît la plus performante.

Sa structure, bien qu'empirique, l’apparente à des modèles conceptuels à réservoirs,


avec une procédure de suivi de l’état d’humidité du bassin qui semble être le meilleur moyen
de tenir compte des conditions antérieures et d’assurer un fonctionnement en continu du
modèle. Sa structure associe un réservoir de production et un réservoir de routage ainsi
qu'une ouverture sur l'extérieur autre que le milieu atmosphérique. Ces trois fonctions
permettent de simuler le comportement hydrologique du bassin.

II.4.2. Description mathématique


Un schéma de la structure est donné à la (Fig. 1). Pk est la pluie mensuelle du mois k
et E l'évapotranspiration potentielle moyenne pour le même mois calendaire. Les équations
qui régissent le modèle sont les suivantes :

 La fonction de production
- La fonction rendement
Repose sur un réservoir de suivi d'humidité du sol. Une partie Ps de la pluie Pk va être
ajoutée au contenu Sk dans le réservoir en début de pas de temps :

Sk 2 Pk
𝑋1(1−(X1) ).tanh(X1)
𝑃𝑠 = 𝑆 𝑃𝑘 (II.2)
1+𝑋1.tanh(𝑋1)

Le paramètre X1, capacité du réservoir, est positif et exprimé en mm. La pluie en excès,
P1, est donnée par :

17
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

P1 = P - Ps

et le contenu du réservoir est actualisé :

S’ = Sk+ Ps

Du fait de l'évapotranspiration, une quantité Es est prélevée du réservoir :

𝑆′ 𝐸
𝑆 ′ (2− ).tanh(𝑋1)
𝑋1
𝐸𝑠 = 𝑆′ 𝐸
(II.3)
1+(1−𝑋1).tanh(𝑋1)

E est l'évapotranspiration potentielle moyenne du mois calendaire considéré. Le niveau


S' devient S'' :

S’’ = S’ - Es

Percolation
Le réservoir de suivi d'humidité du sol se vidange ensuite selon une percolation P2 qui
va rejoindre le réservoir routage par la suite:

1

𝑆" 3 3
𝑃2 = 𝑆" [1 − [1 + ( ) ] ] (II.4)
𝑋1

Et son niveau Sk+1, prêt pour les calculs du mois suivant, est alors donné par :

Sk+1 = S’’ – P2

Routage et échange avec l’extérieur non atmosphérique


La quantité d'eau totale P3 qui atteint le réservoir de routage est donnée par :

P3 = P1 + P2

Le niveau Rk dans le réservoir devient alors R' :

R’ = Rk + P3

- L'échange en eau souterrain F


Imposé par les données des nombreux bassins utilisés. Ignorer cette ouverture sur
l'extérieur non atmosphérique conduit à une baisse considérable de l'efficacité du modèle. F
est alors calculé par :

F = (X2-1).R’

18
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

Le paramètre X2 est positif et adimensionnel. Le niveau dans le réservoir devient :

R’’ = X2. R’

- Le réservoir routage
Le réservoir, de capacité fixe égale à 60 mm, se vidange pour donner le débit Qk selon
l'équation suivante:

R"²
Qk = R"+60

Le contenu du réservoir est enfin actualisé par :

Rk+1 = R‘’ - Qk

Le Rk+1 obtenu, sera le niveau du réservoir au début du mois K+1.

II.3.3. Paramètres
Le modèle a deux paramètres optimisables :

X1 : capacité du réservoir de production (mm)

X2 : coefficient d’échanges souterrains (-)

Sur un large échantillon de bassins versants, on obtient les valeurs données dans le
tableau suivant :

Tableau II. 1: Valeur des paramètres du modèle GR2M obtenues sur un large échantillon de
bassins versants.
Paramètre Médiane Intervalle de confiance à 90%

X1 (mm) 380 140---2640

X2 (-) 0.92 0.21---1.31

19
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

Figure II.1: Schéma de la structure du modèle GR2M

II.4. Description du modèle pluie-débit journalier GR4J


II.4.1. définition
Le modèle GR4J (modèle du Génie Rural à 4 paramètres Journalier) est un modèle
pluie débit global à quatre paramètres optimisables : X1, capacité du réservoir de production
(mm) ; X2 : coefficient d’échanges souterrains (mm), X3 : capacité à un jour du réservoir de
routage (mm), X4 : temps de base de l’hydrogramme unitaire HU1 (j). Le modèle utilise en
entrée la hauteur de pluie moyenne sur le bassin versant P (mm) et l’évapotranspiration
potentielle E (mm). Son développement a été initié au Cemagref au début des années 1980,
avec pour objectif de mettre au point un modèle de simulation pluie-débit robuste et fiable
en vue d’utilisations pour des applications de gestion de la ressource en eau et d’ingénierie
(dimensionnement d’ouvrage, prévision des crues et des étiages, gestion de réservoirs,
détection d’impact...).
20
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

Ce modèle a connu plusieurs versions, proposées successivement qui ont permis


d’améliorer progressivement les performances du modèle. C'est la version de qui est
présentée ici.

Bien que GR4J soit un modèle empirique, sa structure l’apparente à des modèles
conceptuels à réservoirs, avec une procédure de suivi de l’état d’humidité du bassin qui
permet de tenir compte des conditions antérieures et d’en assurer un fonctionnement en
continu. Sa structure associe un réservoir de production et un réservoir de routage, des
hydrogramme unitaires ainsi qu'une fonction d'ouverture sur l'extérieur non atmosphérique
permettant de simuler le gros du comportement hydrologique du bassin.

Le modèle GR4J a certaines fonctions communes avec le modèle GR2M (par exemple
la fonction de production liée au réservoir sol). Son module de routage est cependant plus
sophistiqué qu'au pas de temps mensuel.

Remarquons que le modèle GR3H utilisé au pas de temps horaire correspond à la


version à trois paramètres proposée par. Le modèle GR3H est très similaire à la version du
modèle décrite dans la section suivante, mais n'intègre ni fonction d'échange, ni fonction de
percolation, les autres fonctions étant pratiquement identique.

II.4.2. Description mathématique


Un schéma de la structure est donné à la (Fig. 2). Pk est la pluie journalière du jour k et E
l'évapotranspiration potentielle moyenne pour le même jour calendaire.

 Fonction production

 Neutralisation
La première opération est la neutralisation de Pk par E pour déterminer une pluie nette P n
et une évapotranspiration nette En calculée par :

𝑆𝑖 Pk ≥ E, alors Pn = Pk – E et En = 0
{ (II.5)
Si Pk < 𝐸, alors Pn = 0 et En = E – Pk

 Fonction rendement
Dans le cas où Pn est différente de zéro, une partie Ps de Pn alimente le réservoir de
production et est calculée par :

𝑆𝑘 2 𝑃𝑛
𝑋1.(1−(𝑋1) ).tanh(𝑋1)
𝑃𝑠 = 𝑆𝑘 𝑃𝑛 si Pn> 0 (II-6)
1+𝑋1.tanh(𝑋1)

21
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

où X1 (mm) est la capacité maximum du réservoir de production

et Sk le contenu du réservoir de production au début du jour k.

Dans le cas contraire, lorsque En est différent de zéro, une quantité d’évaporation Es est
retirée du réservoir de production. Elle est donnée par :

𝑆𝑘 𝐸𝑛
𝑆𝑘.(2−𝑋1).tanh(𝑋1)
𝐸𝑠 = 𝑆𝑘 𝐸𝑛 si En> 0 (II-7)
1+(1−𝑋1).tanh(𝑋1)

Le contenu du réservoir qui résulte de ces opérations est donnée par :

S’= Sk + Ps - Es (II-17)

 Percolation
Une percolation Perc issue du réservoir de production est alors calculée par l’équation
suivante :
1
4 −4
4 𝑆′
𝑃𝑒𝑟𝑐 = 𝑆 ′ [1 − [1 + (9 . 𝑋1) ] ] (II-8)

Par suite, le contenu du réservoir devient :

Sk+1 = S’ – Perc (II-9)

Et la quantité d’eau Pr qui atteint finalement la partie routage du modèle est donnée par :

Pr = Perc + (Pn - Ps) (II-10)

 Fonction transfert

 Hydro grammes unitaires


Pr est divisé en deux composantes d’écoulement :

90 % étant routés par un hydro gramme unitaire HU1 et un réservoir de routage ;

et 10 % par un hydro gramme unitaire symétrique HU2.

HU1 et HU2 dépendent du même paramètre X4, temps de base de HU1 exprimé en jours.

22
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

Les ordonnées des hydro grammes sont calculées à partir des courbes en S notées
respectivement SH1 et SH2, qui correspondent aux fonctions cumulées de l'hydro-gramme.
SH1 est définie en fonction du temps par:

Pour t ≤ 0, SH1(t) = 0
5
{Pour 0 < 𝑡 < 𝑋4, 𝑆𝐻1(𝑡) = ( 𝑡 )2 (II.11)
𝑋4
Pour t ≥ X4, SH1(t) = 1

SH2 est définie de façon similaire par:

Pour t ≤ 0, SH2(t) = 0
5
1 𝑡 2
Pour 0 < 𝑡 ≤ X4, 𝑆𝐻2(𝑡) = 2 . (𝑋4)
5 (II.12)
1 𝑡 2
Pour X4 < 𝑡 < 2. 𝑋4, 𝑆𝐻2(𝑡) = 1 − 2 . (2 − 𝑋4)
Pour t ≥ 2X4, SH2(t) = 1
{

Les ordonnées de HU1 et HU2 sont alors calculées par:

UH1( j) = SH1( j) − SH1( j − 1)


{ (II.13)
UH2( j) = SH2( j) − SH2( j − 1)

Où j’ est un entier.

A chaque pas de temps k, les sorties Q9 et Q1 des deux hydro-grammes correspondent à


la convolution des pluies antérieures par la clé de répartition donnée par l'hydro-gramme
discrétisé et sont calculées par :

𝑄9(𝑘) = 0,9. ∑𝑙𝑗=1 𝑈𝐻1(𝑗). Pr(𝑘 − 𝑗 + 1) (II.14)

𝑄1(𝑘) = 0,1. ∑𝑚
𝑗=1 𝑈𝐻2(𝑗). Pr(𝑘 − 𝑗 + 1) (II.15)

Où l = Int (X4)+1 ,

Et m = Int (2.X4)+1,

Avec Int (.) désignant la partie entière.

 Fonction d’échange avec l’extérieur non atmosphérique


Un échange souterrain en eau est calculé par :
7
Rk 2
F= X2. ( )
X3
(II-16)

où Rk est le niveau dans le réservoir en début de pas de temps,

23
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

X3 la capacité à un jour du réservoir

Et X2 le coefficient d’échange en eau qui peut être positif dans le cas d’apports,
négatif dans le cas de pertes vers des nappes profondes ou nul.

En fait, l'interprétation physique de cette fonction d'échange n'est pas directe.

 Réservoir de routage

Le niveau dans le réservoir de routage est modifié en ajoutant la sortie Q9 de


l’hydrogramme HU1 et F :

R' = max (0 ; Rk + Q9(k) + F) (II.17)

Il se vidange ensuite en une sortie Qr donnée par :


−1
4 4
𝑅′
𝑄𝑟 = 𝑅 ′ [1 − [1 + (𝑋3) ] ] (II.18)

Le niveau dans le réservoir devient:

Rk+1 = R' – Qr

 Ecoulement total
La sortie Q1 de l’hydrogramme HU2 est soumise au même échange pour donner la
composante d’écoulement Qd :

Qd = max (0 ; Q1(k) + F) (II.20)

Le débit total Q est alors donné par :

Qk = Qr + Qd (II.21)

II 4.3. Paramètres
Le modèle GR4J ne comporte que quatre paramètres à caler:

X1: capacité du réservoir de production (mm)

X2: coefficient d’échanges souterrains (mm)

X3: capacité à un jour du réservoir de routage (mm)

X4: temps de base de l’hydrogramme unitaire HU1 (j)

Sur un large échantillon de basins versants, on obtient les valeurs données dans le Tableau
suivant:

24
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

Tableau II 2: Valeurs des paramètres du modèle GR4J obtenues sur un large échantillon de
bassins versants
Paramètre Médiane Intervalle de confiance à 80%

X1 (mm) 350 100 à 1200

X2 (mm) 0 -5 à 3

X3 (mm) 90 20 à 300

X4 (jours) 1,7 1,1 à 2,9

Figure II.2: Structure du modèle GR4J

25
CHAPITRE II MODELE PLUIE-DEBIT

II.5. Applications des modèles “GR”


Les domaines d’applications des modèles “GR” se résument en:
- la reconstitution ou l'extension de séries de débit : après calage, le modèle est
appliqué en simulation sur une période sur laquelle on dispose de données pluviométriques
observées ;
- la prédétermination : les séries de débit observé étant souvent courte, il peut être
intéressant de les étendre à l'aide d'un modèle pluie-débit. On peut pour cela soit utiliser des
séries de pluie observée si elles sont suffisamment longues, soit utiliser un générateur
stochastique de pluie qui permettra d'obtenir des séries probables de pluie sur le bassin (un
tel générateur demandant un calage préalable sur des séries de pluie observée)
- la prévision à court terme (quelques heures à quelques jours) : elle est
particulièrement utile pour les événements de crues. Le modèle doit alors intégrer une
procédure d'assimilation des débits observés, ce qui permet d'améliorer de façon
substantielle les prévisions.
- la prévision à moyen ou long terme (de quelques semaines à quelques mois): elle
est intéressante pour les problématiques d'étiage et de gestion de la ressource. Dans ce cas,
se pose le problème de l'incertitude sur les pluies futures. Pour en tenir compte, on doit
adopter un cadre de prévision probabiliste en utilisant de nombreux scénarios de pluie future
à partir de l'instant de prévision, scénarios issus soit de prévisions d'ensemble de modèle
météorologiques, soit d'archives météorologiques si elles existent, soit d'un générateur
stochastique de pluie ;
- la détection de tendance dans le comportement hydrologique du bassin versant :
l'utilisation d'un modèle hydrologique permet d'identifier dans la variabilité des séries de
débit ce qui vient de la variabilité naturelle des conditions climatiques de ce qui vient de
changements de caractéristiques du bassin versant.
- la gestion ou le dimensionnement d'ouvrages : grâce au modèle, on peut dans une
étude de dimensionnement simuler en continu des apports au réservoir et ainsi optimiser son
dimensionnement pour des objectifs particuliers (soutien d'étiage, écrêtement de crue, etc.)
en tenant compte ainsi de la variabilité naturelle de ces apports. En conditions
opérationnelles, la prévision des apports peut permettre de mieux gérer l’ouvrage.

II.6. Conclusion
Les modèles du Génie Rural du fait de leur construction simplifiée, ne peuvent être que
Parcimonieux (peu de paramètres à caler). Cette simplicité, si elle n'est pas un objectif en
soi, S’est imposée au cours de leur développement parce que de nombreuses hypothèses de
fonctionnement. ( RADIA GHERISSI .2012).
26
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

CHAPITRE ІІІ : PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE


III.1. Introduction
La zone d’étude de ce projet comprend sur :
Le bassin versant de DJAMORAH qui située au grand bassin de oued Abdi (la wilaya de
Biskra), code : 06 13 05

ІII.2. Zone étudiée et stations de prélèvement


La région étudiée est délimitée au Nord par le massif de l’Aurès et au Sud par le
Sahara. Elle est caractérisée par un relief montagneux qui est constitué par une série de
bombement très accidentés. Le Bassin versant de l’oued Abdi est situé dans le piedmont Sud
des Aurès, entre les latitudes 34° 92’39’’ et 35° 35’81’’ Nord et les longitudes 5° 74’80’’ et
6° 38’38’’ Est ; il fait partie du grand bassin hydrographique de Chott Melghir. L’oued Abdi
prend naissance dans les monts du Djebel Bouyezmarena à 1964 m d’altitude, du Djebel
Boutelaghemine à 2178 m et du Djebel Bou Ouli à 1897 m, et coule sur une longueur de
82,19 km. La forme de notre bassin versant se définie par une superficie de 1035 km2, un
périmètre de 182 km et une pente moyenne de 22,55 m/km. Du point de vue géologique, on
rencontre sur les flancs des anticlinaux du massif des Aurès un étage de trias, qui est
caractérisé par la présence de marnes accompagnées de gypse et de sel gemme ce qui pourrait
agir sur la chimie de l’eau.
Le bassin versant de l’oued Abdi est caractérisé par un climat plus ou moins aride, se
situant entre un étage bioclimatique semi-aride de Batna et l’étage saharien de Biskra.
Certaines de nos stations se sont caractérisées par un assèchement presque total durant toute
l’année 2008. La mise en eau de ce cours d’eau s’est faite après la grande crue d’octobre de
la même année. (Cadastre du bassin versant de chotte melghigh .2012)
Cinq stations réparties sur tout le bassin versant d’Abdi ont été choisies selon leur
éloignement par rapport à la source, à la diversité écologique et aux sources de pollution
figure (III.1) . Leurs caractéristiques générales ont été résumées dans le tableau (III.1)

27
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

Figure III.1 : Localisation et situation du bassin versant de l’oued Abdi (J. Mater. Environ. Sci. 6
(4) (2015) 1164-1177).

Tableau III.1: Caractéristiques des stations prospectées

MANAA BOUZINA DJAMORAH BATNA BISKRA TKOUT EL


Nom Barrage
SECTEUR OUTAYA
de station
Foum
el Gherza
Code

de 06 13 04 06 13 02 05 03 16 06 13 05 06 14 16 06 15 05 06 12 05 06 16 01
la statiOn

Coordonnées Latitude 810 814,7 782,35 776,1 828,85 767.35 /

Longitud
225 257,35 199,8 178,2 210,5 190.25 /
e

Altitude 1350 1040 400 130 980 222 /

Période
68/13 72/13 29/13 69/13 73/13 71/13 70/98 71/03
d’observation
Années sans
mesure 73, 75, 09, 10, 95/97,
99/03 74/77, 02, 03 68, 69, 73, 75,13 69 04, 07,11 /
12,13 81/84
(ou pratiquement
vides)
Nombre d’année
33 25 73 28 24 29 22 33
complète

28
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

III.3 Présentation du bassin hydrographique de Chott Melghir

III.3.1 Situation géographique


Le bassin versant de Chott Melghir qui fait partie du bassin hydrographique du Sahara
se localise au Nord EST du Sahara algérien, il se situe environ 200 à 300 km de la cote
méditerranéenne, dans la zone de transition entre le domaine atlasique et le domaine
saharien. Le bassin couvre une superficie d’environ 69 127 Km², soit près de 2,9% du
territoire national et d’un périmètre de 1 927 Km, il à une forme rectangulaire de 613 x 255
km orientée suivant la direction Ouest-Est, se limite par les coordonnées suivantes :

 33° 18’ 00’’ et 35° 36’ 00’’ de latitude Nord


 01° 54’ 00’’ et 08° 30’’ 00’’ de longitude EST
Le bassin est limité au nord respectivement de l’Est à l’Ouest par le Bassin
hydrographique Constantinois, Bassin hydrographique du Hodna, Bassin hydrographique de
Zehrez et le Bassin Hydrographique du Chelif, au sud par le sous bassin du Sahara
septentrional, a l’Est par le Chott Djérid (territoire tunisien), a l’Ouest par le sous bassin de
Saoura Tindouf.

Le point le plus culminant du bassin se situe à une altitude de 2285 m au lieu-dit


Kalthoum (commune de Chelia), situe à la wilaya de Khenechela. L’exutoire du bassin se situe
à l’altitude de -33 m qui correspond à la zone la plus basse en Algérie que l’on appeler chott
Melghir, le bassin versant de chotts Melghir prend son nom de cette région caractérisée par la
présence de 2 grandes dépressions.

Figure III.2 : Carte de la situation géographique du bassin versant de chott Melghir

29
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

III.3.2. Découpage administratif


Selon le découpage administratif de 1984, le territoire du bassin versant de chott
Melghir se partage entre huit wilayas. Il couvre partiellement sept wilayas (Laghouat, Batna,
Tébessa, M’sila, Djelfa, El oued et, Khenchela) et uniquement la Wilaya de Biskra en
totalité.

Le bassin comptabilise 104 communes. L’importance relative de chacune de ces


entités administratives, à l’intérieur du bassin versant, est présentée au tableau 01.

La mise à jour des communes du bassin versant du chott Melghir fait réduire le
nombre des communes appartenant au bassin. Le principal critère qui a permis d’éliminer
19 communes, c’est la situation géographique du chef-lieu de la commune. Si le chef-lieu se
situe au territoire du bassin, dans ce cas la commune fait partie du bassin ; contrairement si
le chef-lieu n’appartient pas au bassin, cette commune ne fait pas partie du bassin versant.
Pour cela la superficie du découpage administratif des communes est supérieure à celle du
bassin versant du chott Melghir, cette différence est de l’ordre de 9187 km2, soit 13,3% de
la superficie du bassin.

Figure III.3 : Carte de découpage administratif du bassin versant de chott Melghir

30
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

Tableau III.2 : Superficie et nombre des entités administratives du bassin versant de chott Melghir

Wilaya Superficie Superficie dans Superficie Pourcentage Nombre des


totale le bassin (km2) dans le occupé sur communes
(km2) bassin (%) l’ensemble 2011 2002
du bassin
LAGHOUAT 27 579,59 8 662,58 31,41 12,53 11 12
BATNA 12 130,88 3 953,38 32,59 5,72 17 23
BISKRA 21 500,50 19 102,44 88,85 27,63 33 33
TEBESSA 13 254,81 9 684,24 73,06 14,01 13 17
DJELFA 32 361,61 8 271,75 5,56 11,97 12 12
M'SILA 17 925,13 1 387,29 7,74 2,01 02 04
EL OUED 43 880,78 10 544,81 24,03 15,25 09 05
KHENCHELA 9 567,68 7 521,36 78,61 10,88 07 17

Figure III.4 : pourcentage des superficies occupées par les wilayas sur l’ensemble du bassin
versant de chott Melghir.

Figure III.5: Représentation du nombre de communes sur l’ensemble du bassin versant de chott
Melghir.

31
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

III.3.3. Communes concernées par le bassin

Le territoire du bassin hydrographique de Chott Melghir regroupe huit (8) wilayas


englobant les 104 communes consignées au tableau suivant

Tableau III.3 : Communes liées au bassin hydrographique de Chott Melghir.

Wilayas Communes
Biskra Biskra, Oumache, Branis, Chetma, Ouled Djellal, Ras El Miad, Besbes, Sidi
khaled, Doucen, Echiaba, Sidi Okba, M’chouneche, El haouch, Ain Naga,
Zeribet El oued, El Feidh, El Kantara, Ain Zattout, El outaya, Djemourah,
Tolga,Lioua, Lichana, Ourlal, M’lili, Foughala, Bordj Benazzouz,
Mezeraa, Bouchagroune, Mekhadma, El ghrouss, El hadjeb, Khenget Sidi
Nadji
Batna Ghassira, Maafa, Menaa, Inoughissene, Arris, Kimmel, Tigherghar,
Tighanimine, Ichmoul, Bouzina, Tkout, Ain Touta, Teniet El Abed, Chir,
Larba, Beni fedhala
Khenchel Bouhmama, Elouldja, Chechar, Djelal, Babar, M’sara, Kheirrane
a
Tebessa Bir El ater, Cheria, Stah Guentis, El houidjbet, Safsaf El Ouesra,
Negrine, El Ogla, El Ogla El Melha, El ma elbiod, OumAli, Thelidjene, El
Mezraa, Ferkane
El Oued Guemar, Hamraia, Hassi khalifa, Taleb larbi, Sidi Aoun, Magrane, Ben
ghecha, Still, Oum tiour
M’sila Ouled Slimene, Ain Fares
Laghouat Laghouat, kser El hirane, B.B.chohra, Sidi makhlouf, Ain madhi,
Tadjmout, Kheneg, El ghicha, El assafia, Oued M’zi El Haouita
Djelfa Moudjebar, SedRahal, FaidhElBotma, Zaccar, Douis, Messaad, Selmana,
AinChouhada, Deldoul, Ain El Ibel, Amourah, Tadmit

III.3.4. Aperçu géologique


La géologie de la région de Chott Melghir représente une zone de transition structurale
et sédimentaire. Au Nord c’est un pays montagneux, tandis qu’au Sud c’est une zone
effondrée qui fait partie du Sahara septentrional. Le passage entre ces deux domaines
distincts se fait par l’intermédiaire d’un ensemble de flexures, de plis et de failles
d’orientation Est-Ouest « accident Sud Atlantique ».

Cette région se caractérise également par de terrains sédimentaires, allant du Barrémien


à la base jusqu’au quaternaire, contenant principalement les deux niveaux d’aquifères : le
complexe terminale (CT) et le continental intercalaire (CI).

32
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

III.3.5. Étude climatique

Le climat du Bassin versant de Chott Melghir et de type semi-aride caractérisé par une
précipitation qui varie graduellement de 300 mm au nord jusqu’à 60 mm au sud.

La période chaude dans cette zone est assez longue. La moyenne des températures
minimales des mois les plus froids est comprise entre 0 et 4 C° dans les régions du nord avec
un minima au-dessous de zéro, et environ 3 C° dans les régions du sud (station de Biskra).La
moyenne des températures maximales des mois les plus chauds varie entre 25 et 35 C° sur
les régions du nord et décroît en sud à 45 C° avec une maxima de 52 C° au Sahara ( région
d’Oued souf). (Cadastre du bassin versant de chotte melghigh .2012)

III.4. Pluviométrie de la wilaya de Biskra.

La région du Ziban (Biskra) est caractérisé par un climat variant semi-aride au


Nord à aride au Sud, qui se caractérise notamment par :
la faiblesse des précipitations qui varient selon la région entre 100 et 250 mm
(moyenne annuelle),
les températures sont très élevées en périodes estivales, et assez froides en hiver,
l’humidité relative de l’air est faible et varie de 35 à 40 % en été et de 65 à 70 % en
hiver,
L’évaporation est forte et est de l’ordre de 2000 mm par an, variant de 1,5 mm par
jours en hiver à 10 mm en été.
Tableau III.4: Précipitation moyenne annuelle de la commune de Biskra entre 2006 et 2011 (Source :
ONM Biskra).

Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Aou Sep Oct Nov Déc Total
Mois

Année
2006 53,7 29 1,0 13,5 11,5 0,2 0,0 0,7 16,2 9,0 28,4 9,8 173,0
2007 79,0 02,9 10,9 22,1 1,5 0,4 0,0 0,1 36,1 3,0 0,1 2,2 158,3
2008 4,1 0,5 1,4 0,0 21,1 0,0 0,0 0,5 18,1 40,0 0,0 32,7 118,4
2009 48,9 11,4 16,0 12,0 15,7 0,0 4,0 0,0 47,7 0,0 0,3 13,8 169,8
2010 15,9 17,5 24,7 22,6 5,7 23,6 0,0 3,7 10,4 16,3 44,8 0,3 185,5
2011 6,8 0,2 37,6 39,4 55,4 0,6 1,3 0,0 28,7 79,9 2,4 0,0 252,3
Moy 34,7 10,25 15,2 18,2 18,4 4,13 0,8 0,83 26,2 24,7 12,6 9,80 176,2
(mm) 3 6 6 8 8 6 1

33
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

40

35

30

precipitation en (mm) 25

20

15

10

0
jan fév Mars Avr Mai Juin Juillet Aôu Sep Oct Nov Dec
MOIS

Figure III.6 : Précipitation mensuelle de la commune de Biskra entre (2006-2011)

L’étude portera sur une période de six ans (2006 - 2011) pour la station de Biskra. On
constate d’après le graphe que les valeurs des moyennes mensuelles sont faibles, elles sont
cependant relativement élevées pour une zone aride si l’on considère que le désert est limité
par l’isohyète 100 mm. L’histogramme (Fig. 11) montre trois principaux maximums
correspondant aux mois les plus pluvieux :
- les deux premiers correspondent aux pluies automnales : septembre et octobre, avec une
moyenne mensuelle maximale de 26,2 mm pour le mois de Septembre et de 24,7 pour le
mois d’octobre.
- Le dernier maximum correspond aux pluies d’hiver : janvier, avec un maximum de
34,73 mm.

300

250

200

150

100

50

0
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Figure III.7 : Précipitation moyenne annuelle de la commune de Biskra entre (2006-2011) en mm

34
CHAPITRE ІІІ PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE

Les moyennes annuelles calculées au niveau de la station de Biskra sont mentionnées


sur le tableau 04, qui ont servies au traçage de la courbe de la figure 12. En effet, selon cette
courbe on observe une augmentation de la pluviométrie à travers toute la période 2006-
2011. En ce qui concerne la moyenne annuelle, celle-ci est plus élevée à Biskra et l’année la
plus pluvieuse est celle de 2011 avec une pluviométrie totale de 250 mm

III.5 Données utilisées

III.5.1. Données hydrométriques


Les données d'entrées utilisées sont les données journalières concomitantes de pluie et
de Débit, ainsi que les données d'évapotranspiration (ETP). Les données de pluie et de débit
ont Été recueillies auprès de l'ANRH et l'ANBT. Pour le bassin de la DJAMORAH, nous
utiliserons les données de l'ETP journalières calculer par la méthode de Oudin utilisant des
températures recueillies sur un site a 8 km2 de oued Abdi données recueillies du site
internet :www.global weather for swat.com

III.5.2. Pluie
Tableau III.5 : période de calcul de la pluie

Bassin Calage Validation


DJAMORAH Du 01/01/1988 au31/12/1990 Du 01/01/1990 au 31/12/1991

III.5.3. Débit
Tableau III.6 : période de calcul du débit
Bassin Calage Validation
DJAMORAH Du 01/01/1988 au31/12/1990 Du 01/01/1990 au 31/12/1991

III.5.4. Evapotranspiration (E T P)
Tableau III.7 : période de calcule du E T P

Bassin Calage Validation


DJAMORAH Du 01/01/1988 au31/12/1990 Du 01/01/1990 au 31/12/1991

III.6 Conclusion
La présentation de la zone d’étude est nécessaire pour connaitre la nature de la zone
sur tous les Domaines :
 Climatique
 Géologique
 Hydrique …….etc.

35
CHAPITRE IV ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES

CHAPITRE IV : ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES


IV.1. Introduction
Dans ce chapitre on a analysé et traiter les données de la série hydrométrique et
pluviométrique de la station de Djamorah

IV.2. Données utilisées


Les données d'entrées utilisées sont les données journalières concomitantes de pluie et
de débit, ainsi que les données d'évapotranspiration (ETP). Les données de pluie et de
débit ont été recueillies auprès de l'ANRH et l'ANBT. Pour le bassin de Djamorah, nous
utiliserons les données de l'ETP journalières, calculées par la méthode de Oudin utilisant
des températures recueillies sur un site à 8 km de Oued Abdi (voir figure)- (Données
recueillies du site internet : www.global weather for swat.com

IV.3. Données hydrométriques


L'oued Abdi est principalement contrôlé par la station hydrométrique de DJAMORAH
La station hydrométrique utilisée est celle de DJAMORAH codée (06-13-05) par l’ANRH.
Elle se situe à une altitude de 1040m et couvre une superficie de 1035 Km².
Les données hydrométriques ont été recueillies auprès de l'ANRH. La période
d’observations s’étend de 1988/1991.
Il existe deux stations de mesure des débits sur le Bassin versant de l’oued Biskra,
l’une sur l’oued El Hai nommée la station d’El Kantara portant le code (06 12 01) et l’autre
sur l’oued Djemourah appelée station de Djemourah et désignée par le code (06 13 05)
(Figure 2).
La station de Djemourah dispose d’une série de 22 ans de 72-77 et de 79-94 et la
station d’El Kantara, qui se trouve à quelques km à l’amont du barrage « Les fontaines des
gazelles », couvre la période de 1968 à 1995 dont 23 années sont complètes sans lacunes.

36
CHAPITRE IV ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES

Tableau IV.1 : Caractéristiques des stations hydrométriques.

Code de la station 06 13 01
Nom de la station DJEMOURAH
Nom de l’Oued DJEMOURAH
Surface du bassin versant (Km2) 1035
Longueur de l’oued principal (Km) 97,96
Coefficient de compacité Kc 2,47
Densité de drainage (Km/Km2) 0,757
Max. 2294
Altitude (m) Min. 164
Moy. 1022,029
Période d’observation 72-77 / 79-94
Nombre d’année complète 20

IV.4. Données pluviométriques


La zone du projet dispose d’un réseau pluviométrique suffisant, constitué par une
dizaine de stations environ. Les analyses sont portées sur les enregistrements de huit (08)
postes pluviométriques dont cinq (5) sont situés à l’intérieur du bassin versant de l’oued
Biskra et trois (3) postes à son voisinage proche (Figure 1).
Quelques stations de la zone du projet ne sont pas prises en compte en raison de leur
courte période d’observation et de leurs nombreuses lacunes (station du barrage
« Fontaines des gazelles »)
Le tableau 1 illustre très clairement les caractéristiques et la période de fonctionnement des
postes retenus pour l’étude.

Figure IV.1 : Localisation des postes pluviométriques recueillis.

37
CHAPITRE IV ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES

A l’exception des deux stations El Outaya et Foum El Gherza, où les données sont à un pas
de temps mensuelles, les données des autres stations sont au pas du temps journalier.

IV.5. Les comblements des lacunes


Série pluviométrique

Comblement des lacunes

Série hydrométrique

Nous avons utilisant la formule de régression linéaire afin de trouver la corrélation entre
les données des différentes stations.
Les stations choisit de cette étude pour combler les lacunes son
Djamorah,Bouzina,Mannaa dans les années 1988-1989-1990-1991.
-la série pluviométrique

Nom de la station Code de station Année R2


Djamorah 06-13-05 Juin 1990 0.38
Octobre 1991 0.55

Tableau IV.3 : Comblement de la série pluviométrique

Jiun Colonne2 Colonne3 Colonne4


Station Djemorah bouzina Manaa
Djemorah y = 0,315x + 0,374 y = 0,929x + 0,370
Bouzina y = 0,211x + 0,133 y = 0,256x + 0,269
Manaa y = 0,238x + 0,067 y = 0,153x + 0,342

Tableau IV.4 : Comblement de mois de juin de la station de Djamorah

Octobre Colonne2 Colonne3 Colonne4


Station Djemorah bouzina Manaa

Djemorah y = 0,234x + 0,396 y = 0,508x + 0,456


Bouzina y = 0,106x + 0,039 y = 0,036x + 0,550
Manaa y = 0,221x + 0,222 y = 0,046x + 0,773

Tableau IV.5 : Comblement de mois d’Octobre de la station de Djamorah

38
CHAPITRE IV ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES

mois de juin
60

50
y = 0,4083x + 3,5903
pluis de bouzina 40 R² = 0,3021
30
juin
20
Linéaire (juin)
10

0
0 20 40 60 80 100
pluis dz djamorah

Figure IV.2 : corrélation de la précipitation de mois de juin

mois de octobre
90
80
70 y = 0,5221x + 11,107
pluis de bouzina

60 R² = 0,3769
50
40 oct
30
Linéaire (oct)
20
10
0
0 20 40 60 80 100 120
pluis de manaa

Figure IV.3 : corrélation de la précipitation du mois d’octobre

-la série hydrométrique

Nom de la station Code de station Année R2


Djamorah 06-13-05 10-09-1988 0.8
25,26-02-1988 0.025
10-05-1988 0.76

Tableau IV.6 : comblement de la série hydrométrique

39
CHAPITRE IV ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNEES

mois defevrier
5,00
4,50
4,00
pluis de bouzina
3,50
3,00
2,50
2,00 fev station 2
1,50 y = 0,0308x + 0,5432 Linéaire (fev station 2)
1,00 R² = 0,0259
0,50
0,00
0,00 10,00 20,00 30,00
pluis de djamorah

Figure IV.4 : corrélation de la précipitation du mois de février

mois du mai
35,00
30,00
pluis dz bouzina

25,00
20,00
15,00 mai station 2
10,00 Linéaire (mai station 2)
y = 2,1006x + 0,2021
5,00 R² = 0,0662
0,00
0,00 1,00 2,00 3,00 4,00
pluis de manna

Figure IV.5 : corrélation de la précipitation du mois de mai

VI.6. Conclusion
Le Programme précède (GR4j) à utiliser les données de base (P, Q, ETP), de la station de
Djamorah.

40
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

CHAPITRE V : APPLICATION DU MODELE GR

V.1. Introduction
Ce dernier chapitre est contient les principales informations sur cette recherche D'où les
valeurs des critères de validations (Nash et R²) qui expriment l’efficacité de modèle GR4j.
La modélisation pluie-débit a de nombreuses applications ; parmi lesquelles on peut citer :
o Estimation des débits de rivières pour des sites non jaugés ;
o Dimensionnement des ouvrages d’art (barrages, ponts, déversoirs de sécurité…)
o Délimitation des zones inondables ;
o Simulation des débits pour des reconstitutions historiques ;
o Prévision des crues ;
o Détection de l’influence des changements d’occupation du sol ;
o Simulation de l’impact du changement climatique ;
o Pré détermination des débits de crue ou d’étiage (fréquence et durée)
o Prévision des étiages.
Devant ces problématiques, l’application de la modélisation en hydrologie est
indispensable. Nous essayons donc, dans cette partie du chapitre ; d’appliquer le modèle GR
sur notre bassin d’étude.
La version que nous avons utilisée est la version Excel disponible dans le site du
CEMAGREF. Modélisation pluie-débit à l'aide du modèle journalier GR4J (Version
Perrin et al., 2003)
L’application de ce modèle a été effectuée sur les données annuelles pour GR4J
journalières pour le GR4J ; des pluies (P) mesurées à la station de DJAMORAH ; des débits
(Q) mesurés à la station de DJAMORAH.
A cause des contraintes rencontrées lors des consultations des données pluviométriques
et des débits ; la période choisie pour l’étude est celle allant de 1988 à 1991.

V.2. Calage du modèle GR4J


Pour prédire le débit journalier simulé, les données utilisées sont les débits moyens
journaliers à la station de DJAMORAH, La période choisie pour le calage du modèle de
01/01/1988 à 01/12/1990.

Dans le but de chercher la meilleure corrélation ; nous avons inséré dans le modèle les
valeurs des précipitations journalières des stations de DJAMORAH,

41
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

La procédure de calage a consisté à déterminer les paramètres optimisés à partir des


différents critères de qualité. Nous avons reporté dans le tableau V.1, les paramètres
obtenus.
Tableau V.1 : Résultat du calage du modèle GR4J
Critères X1 X2 X3 X4 Nash Bilan Coefficient
(%) (%) détermination (R²)
Station de 116.75 0,17 11,47 0,85 31.90 74,1 R² = 0.1159
Djamorah

D’après les valeurs des coefficients de détermination et du critère de Nash (Tableau


V.1) le calage est Très insuffisant pour la stations de Djamorah .

calage

2,000 0,000

1,500 10,000
20,000
1,000
30,000
0,500 40,000
0,000 50,000
05/02/1988
01/01/1988

12/03/1988
16/04/1988
21/05/1988
25/06/1988
30/07/1988
03/09/1988
08/10/1988
12/11/1988
17/12/1988
21/01/1989
25/02/1989
01/04/1989
06/05/1989
10/06/1989
15/07/1989
19/08/1989
23/09/1989
28/10/1989
02/12/1989
06/01/1990
10/02/1990
17/03/1990
21/04/1990
26/05/1990
30/06/1990
04/08/1990
08/09/1990
13/10/1990
17/11/1990
22/12/1990
Qobs Qcal Pluie (mm) Linéaire (Pluie (mm))

1
y = 0,1618x + 0,0176
1 R² = 0,1159
Débit calculé (mm/j)

0
0 0 0 1 1 1 1 1 2 2
Débit observé (mm/j)

42
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

1,0
niveau du réservior R
0,8

Taux de remplissage S/X1


0,6

0,4

0,2

0,0
00/01/190018/07/190003/02/190122/08/190110/03/190226/09/190214/04/1903

1,0
niveau du réservoire S
0,9
0,8
0,7
Taux de remplissage R/X3

0,6
0,5
0,4
0,3
0,2
0,1
0,0
00/01/1900 18/07/1900 03/02/1901 22/08/1901 10/03/1902 26/09/1902 14/04/1903

Figure V.1: Résultat obtenu du calage du modèle GR4j pour les débits de la Station de
DJAMORAH.

Le Calage a donné un résultat faible avec précipitations journalières de la station de


DJAMORAH

V.3. Validation du modèle GR4J


Pour vérifier, nous les ensembles de données pour les précipitations et l'évaporation,
conformément à la période allant du 1er Janvier 1990 au 31 Décembre 1991.

Tableau V.2 : Les variations de coefficients de corrélation de la validation du modèle GR4J


Critères X1 X2 X3 X4 Nash Bilan Coefficient
(%) (%) détermination (R²)
Station de 116.75 0.17 11.74 0.85 -8.14 96.7 R² = 0,072
Djamorah

43
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

1
1
1
y = 0,1198x + 0,0189
1
R² = 0,0762
1
Débit calculé (mm/j)

1
0
0
0
0
0
0 0 0 1 1 1 1 1 2 2
Débit observé (mm/j)

validation
14 0
12 2
4
10 6
8 8
10
6 12
4 14
16
2 18
0 20
01/01/1991

02/03/1991

01/05/1991

30/06/1991

29/08/1991

28/10/1991

27/12/1991
13/01/1991
25/01/1991
06/02/1991
18/02/1991

14/03/1991
26/03/1991
07/04/1991
19/04/1991

13/05/1991
25/05/1991
06/06/1991
18/06/1991

12/07/1991
24/07/1991
05/08/1991
17/08/1991

10/09/1991
22/09/1991
04/10/1991
16/10/1991

09/11/1991
21/11/1991
03/12/1991
15/12/1991

Débit (m3/s) Débit (mm/j) Pluie (mm)

Figure V.2 : Résultat obtenu de la validation du modèle GR4j pour les débits d Station de
DJAMORAH

La validation donne un résultat négatif avec une précipitation journalière de la station de


Djamorah.

V.4 Modélisation des périodes spécifiques


V.4.1. Application sur la zone humide
V.4.1.1. Calage
Pour prédire le débit journalier simulé, les données utilisées sont les débits moyens
journaliers à la station de DJAMORAH, La période choisie pour le calage du modèle de
01/12/1989 à 31/05/1990.
Dans le but de chercher la meilleure corrélation ; nous avons inséré dans le modèle les
valeurs des précipitations journalières des stations de DJAMORAH,
44
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

La procédure de calage a consisté à déterminer les paramètres optimisés à partir des


différents critères de qualité. Nous avons reporté dans le tableau IV.3, les paramètres
obtenus.
Tableau V.3 : Résultat du calage du modèle GR4J
Critères X1 X2 X3 X4 Nash (%) Bilan Coefficient
(%) détermination (R²)
Station 148.41 0,13 0.3 0,07 37.51 93,9 R² = 0,381
de
Djamorah

D’après les valeurs des coefficients de détermination et du critère de Nash (Tableau


V.1) le calage est Très insuffisant sur cette zone humide de la station de Djamorah.

1
1
1
1
1
Débit calculé (mm/j)

1 y = 0,3425x + 0,0233
R² = 0,381
0
0
0
0
0
0 0 0 1 1 1 1 1 2
Débit observé (mm/j)

calage
18,000 0,000
16,000 5,000
14,000 10,000
12,000 15,000
20,000
10,000
25,000
8,000
30,000
6,000 35,000
4,000 40,000
2,000 45,000
0,000 50,000
01/12/1989 01/01/1990 01/02/1990 01/03/1990 01/04/1990 01/05/1990

Débit (m3/s) Débit (mm/j) Pluie (mm)

45
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

1,0
niveau du réservoir R
0,9
0,8
0,7
Taux de remplissage S/X1

0,6
0,5
0,4
0,3
0,2
0,1
0,0
08/11/1989
28/11/1989
18/12/1989
07/01/1990
27/01/1990
16/02/1990
08/03/1990
28/03/1990
17/04/1990
07/05/1990
27/05/1990
16/06/1990

1,0
niveau du réservoire S
0,8
Taux de remplissage R/X3

0,6

0,4

0,2

0,0
08/11/1989
28/11/1989
18/12/1989
07/01/1990
27/01/1990
16/02/1990
08/03/1990
28/03/1990
17/04/1990
07/05/1990
27/05/1990
16/06/1990

Figure V.3 : Résultat obtenu du calage du modèle GR4j pour les débits de la Station de
DJAMORAH

Le Calage a donné un résultat faible avec précipitations journalières sur la zone humide de
la station de DJAMORAH.

V.4.1.2. Validation

Pour vérifier, nous les ensembles de données pour les précipitations et l'évaporation,
conformément à la période allant du 1er dec1990 au 31 mai1991

Tableau V.4 : Les variations de coefficients de corrélation de la validation du modèle GR4J


Critères X1 X2 X3 X4 Nash Bilan Coefficient
(%) (%) détermination (R²)
Station 141.48 0.13 0.03 0.07 -5.02 89.9 R² = 0.0111
De
Djamorah

46
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

1
1
1
1
1
Débit calculé (mm/j)

y = 0,0345x + 0,0166
1 R² = 0,0111
0
0
0
0
0
0 0 0 0
Débit observé (mm/j) 0 0 0

validation
3,5 0,000
3 2,000
4,000
2,5 6,000
2 8,000
10,000
1,5 12,000
1 14,000
16,000
0,5 18,000
0 20,000
29/12/1990

06/04/1991
01/12/1990
08/12/1990
15/12/1990
22/12/1990

05/01/1991
12/01/1991
19/01/1991
26/01/1991
02/02/1991
09/02/1991
16/02/1991
23/02/1991
02/03/1991
09/03/1991
16/03/1991
23/03/1991
30/03/1991

13/04/1991
20/04/1991
27/04/1991
04/05/1991
11/05/1991
18/05/1991
25/05/1991

Débit (m3/s) Débit (mm/j) Pluie (mm)

1,0
niveau du reservoir R
0,9
0,8
0,7
Taux de remplissage S/X1

0,6
0,5
0,4
0,3
0,2
0,1
0,0
00/01/1900
20/01/1900
09/02/1900
29/02/1900
20/03/1900
09/04/1900
29/04/1900
19/05/1900
08/06/1900
28/06/1900
18/07/1900

47
CHAPITRE V APPLICATION DU MODELE GR

1,0
niveau du réservoir S
0,9
0,8
0,7
Taux de remplissage R/X3

0,6
0,5
0,4
0,3
0,2
0,1
0,0
00/01/1900
20/01/1900
09/02/1900
29/02/1900
20/03/1900
09/04/1900
29/04/1900
19/05/1900
08/06/1900
28/06/1900
18/07/1900

Figure V.4 : Résultat obtenue la validation du modèle GR4j pour les débits de la zone humide de
la Station de DJAMORAH

V.5. Conclusion

Le modèle GR4j il donne des résultats très faibles sur cette de oued Abdi et cela dû à l’aridité du
climat.

48
CONCLUSION GENERALE

Les modèles pluie-débit sont des outils qui permettent de simuler les débits en un point donné
d’un cours d’eau à partir de la connaissance des pluies tombées sur le bassin versant
correspondant.

Cette modélisation est faite à l’échelle du bassin versant, entité caractéristique de


concentration des écoulements, et permet donc de simuler la transformation qu’effectue le
bassin sur les pluies pour générer les débits.

Les applications des modèles pluie-débit sont multiples : simulations de crues à court terme,
prévision d’étiages, prédétermination des crues et dimensionnement d’ouvrages, mise en
évidence du non stationnarité du comportement hydrologique sous l’effet du changement
climatique ou de l’évolution de l’occupation du sol…. De plus les modèles pluie-débit
permettent d’allonger les délais de prévision par rapport aux modèles débit-débit.

Dans le but de simuler un modèle pluie-débit pour une meilleure compréhension du


comportement hydrologique du bassin versant de l’Oued Abdi ; nous avons entamé
l’application du modèle génie rural « GR4j » .

Nous avons conclu que le modèle pluie-débit GR4J ne simule pas bien la relation entre les
pluies et les débits sur notre bassin versant, ceci se confirme par le coefficient de corrélation
R² qui est de 0,07 et par le coefficient de Nash qui atteigne a peine 32 % pour le calage et

-8 % pour la validation.

A la fin de ce travail, nous pouvons dire que l’application des modèles du Génie Rural aux
données du bassin versant d’Oued Abdi à la station de Djamorah donne des résultats très
insuffisant vu que ces modèles ont été développés pour des conditions hydro-climatiques
différents de ceux de notre zone d'étude, principalement , la condition de la fonction de
production est trés faible dans la zone considérée.
Annexe 1 : Données du modèle GR4J.

Date Pluie (mm) ETP (mm) Débit (m3/s) Débit (mm/j)


01/01/1988 0,000 0,642 0,009 0,001
02/01/1988 0,000 0,806 0,009 0,001
03/01/1988 0,000 0,791 0,009 0,001
04/01/1988 0,000 0,956 0,013 0,001
05/01/1988 0,000 0,898 0,025 0,002
06/01/1988 0,000 0,807 0,025 0,002
07/01/1988 0,000 0,797 0,025 0,002
08/01/1988 0,000 0,774 0,018 0,001
09/01/1988 0,000 0,784 0,013 0,001
10/01/1988 0,000 0,782 0,013 0,001
11/01/1988 0,000 0,692 0,013 0,001
12/01/1988 0,000 0,781 0,025 0,002
13/01/1988 0,000 0,697 0,090 0,008
14/01/1988 0,000 0,740 0,090 0,008
15/01/1988 0,000 0,921 0,090 0,008
16/01/1988 0,000 0,934 0,090 0,008
17/01/1988 0,000 1,050 0,023 0,002
18/01/1988 0,000 0,896 0,023 0,002
19/01/1988 0,000 0,779 0,023 0,002
20/01/1988 0,000 0,706 0,023 0,002
21/01/1988 0,000 0,975 0,025 0,002
22/01/1988 0,000 0,941 0,025 0,002
23/01/1988 0,000 1,067 0,025 0,002
24/01/1988 0,000 0,998 0,025 0,002
25/01/1988 0,000 0,914 0,023 0,002
26/01/1988 0,000 1,212 0,023 0,002
27/01/1988 0,000 1,111 0,023 0,002
28/01/1988 0,000 1,145 0,023 0,002
29/01/1988 0,000 1,134 0,023 0,002
30/01/1988 0,000 1,249 0,023 0,002
31/01/1988 0,000 1,049 0,023 0,002
01/02/1988 0,000 1,269 0,025 0,002
02/02/1988 0,000 1,263 0,025 0,002
03/02/1988 0,000 1,367 0,025 0,002
04/02/1988 0,000 1,321 0,025 0,002
05/02/1988 0,000 1,293 0,025 0,002
06/02/1988 8,900 1,147 0,280 0,023
07/02/1988 0,000 1,075 0,953 0,080
08/02/1988 0,000 0,957 0,470 0,039
09/02/1988 0,000 1,206 0,470 0,039
10/02/1988 0,000 1,408 0,280 0,023
11/02/1988 0,000 1,241 0,280 0,023
12/02/1988 0,000 1,147 0,280 0,023
13/02/1988 0,000 1,157 0,280 0,023
14/02/1988 0,000 1,239 0,280 0,023
15/02/1988 0,000 0,930 0,375 0,031
16/02/1988 0,000 0,902 0,375 0,031
17/02/1988 0,000 1,122 0,090 0,008
18/02/1988 0,000 1,434 0,090 0,008

51
19/02/1988 0,000 1,400 0,280 0,023
20/02/1988 0,000 1,447 0,662 0,055
21/02/1988 0,000 1,382 0,856 0,071
22/02/1988 0,000 1,385 1,050 0,088
23/02/1988 0,000 1,508 0,953 0,080
24/02/1988 7,700 1,431 0,953 0,080
25/02/1988 0,000 1,066 0,050 0,004
26/02/1988 0,000 0,915 0,020 0,002
27/02/1988 0,000 1,003 1,314 0,110
28/02/1988 0,000 1,046 0,955 0,080
01/03/1988 0,000 1,034 0,811 0,068
02/03/1988 0,000 1,195 0,742 0,062
03/03/1988 0,000 1,486 0,582 0,049
04/03/1988 0,000 1,076 0,496 0,041
05/03/1988 0,000 1,106 0,438 0,037
06/03/1988 0,000 1,264 0,468 0,039
07/03/1988 0,000 0,997 0,379 0,032
08/03/1988 0,000 1,136 0,379 0,032
09/03/1988 0,000 1,305 0,409 0,034
10/03/1988 0,000 1,491 0,379 0,032
11/03/1988 0,000 1,420 0,379 0,032
12/03/1988 0,000 1,479 0,379 0,032
13/03/1988 0,000 1,482 0,379 0,032
14/03/1988 0,000 1,475 0,262 0,022
15/03/1988 0,000 1,801 0,233 0,019
16/03/1988 0,000 1,918 0,204 0,017
17/03/1988 0,000 2,097 0,204 0,017
18/03/1988 0,000 2,357 0,204 0,017
19/03/1988 0,000 2,539 0,204 0,017
20/03/1988 0,000 2,639 0,233 0,019
21/03/1988 0,000 2,523 0,233 0,019
22/03/1985 0,000 2,485 0,233 0,019
23/03/1988 0,000 2,282 0,233 0,019
24/03/1988 0,000 2,071 0,233 0,019
25/03/1988 0,000 2,173 0,204 0,017
26/03/1988 0,000 2,639 0,175 0,015
27/03/1988 0,000 2,788 0,121 0,010
28/03/1988 0,000 2,813 0,121 0,010
29/03/1988 0,000 2,472 0,121 0,010
30/03/1988 0,000 2,327 0,067 0,006
31/03/1988 0,000 2,400 0,067 0,006
01/04/1988 0,000 2,196 0,040 0,003
02/04/1988 19,200 2,210 0,040 0,003
03/04/1988 0,000 2,335 2,514 0,210
04/04/1988 0,000 2,850 0,435 0,036
05/04/1988 0,000 2,613 0,475 0,040
06/04/1988 0,000 2,714 0,557 0,046
07/04/1985 0,000 2,465 0,395 0,033
08/04/1988 0,000 2,545 0,315 0,026
09/04/1988 0,000 2,782 0,198 0,017
10/01/1988 0,000 3,104 0,198 0,017
11/04/1988 0,000 3,207 0,557 0,046

52
12/04/1988 0,000 3,153 0,435 0,036
13/04/1988 0,000 2,990 0,355 0,030
14/04/1988 0,000 3,232 0,237 0,020
15/04/1988 0,000 3,246 0,159 0,013
16/04/1988 0,000 2,805 0,091 0,008
17/04/1988 0,000 3,186 0,076 0,006
18/04/1988 0,000 3,328 0,076 0,006
19/04/1988 1,500 3,389 0,076 0,006
20/04/1988 0,000 3,386 0,076 0,006
21/04/1988 0,000 3,778 0,076 0,006
22/04/1988 0,000 3,194 0,076 0,006
23/04/1988 0,000 3,153 0,076 0,006
24/04/1988 0,000 3,344 0,076 0,006
25/04/1988 0,000 3,288 0,076 0,006
26/04/1988 0,000 3,025 0,091 0,008
27/04/1988 0,000 3,095 0,091 0,008
28/04/1988 0,000 2,666 0,091 0,008
29/04/1988 0,000 2,668 0,091 0,008
30/04/1988 0,000 2,683 0,091 0,008
01/05/1988 0,000 3,337 0,091 0,008
02/05/1988 0,000 3,204 0,091 0,008
03/05/1988 0,000 4,058 0,091 0,008
04/05/1988 0,000 4,347 0,091 0,008
05/05/1988 0,000 4,602 0,091 0,008
06/05/1988 0,000 4,776 0,091 0,008
07/05/1988 0,000 4,787 0,091 0,008
08/05/1988 0,000 4,323 0,091 0,008
09/05/1988 0,000 4,379 0,091 0,008
10/05/1988 0,000 4,303 0,091 0,008
11/05/1988 0,000 4,407 0,091 0,008
12/05/1988 0,000 4,316 0,091 0,008
13/05/1988 0,000 3,588 0,091 0,008
14/05/1988 0,000 3,667 0,091 0,008
15/05/1988 0,000 3,360 0,091 0,008
16/05/1988 0,000 3,683 0,091 0,008
17/05/1988 0,000 3,761 0,091 0,008
18/05/1988 0,000 3,979 0,091 0,008
19/05/1988 0,000 4,200 0,091 0,008
20/05/1988 0,000 4,246 0,076 0,006
21/05/1988 0,000 4,182 0,076 0,006
22/05/1988 0,000 4,094 0,076 0,006
23/05/1988 0,000 4,636 0,076 0,006
24/05/1988 0,000 4,847 0,076 0,006
25/05/1988 0,000 4,185 0,076 0,006
26/05/1988 13,100 4,175 0,076 0,006
27/05/1988 0,000 4,359 3,163 0,264
28/05/1988 0,000 4,339 0,060 0,005
29/05/1988 0,000 4,191 0,159 0,013
30/05/1988 0,000 4,551 0,105 0,009
31/05/1988 0,000 5,102 0,091 0,008
01/06/1988 0,000 5,116 0,076 0,006
02/06/1988 0,000 4,796 0,062 0,005

53
03/06/1988 0,000 4,676 0,062 0,005
04/06/1988 7,900 4,929 0,062 0,005
05/06/1988 2,300 4,686 0,105 0,009
06/06/1988 0,000 4,439 0,198 0,017
07/06/1988 0,000 4,055 0,105 0,009
08/06/1988 0,000 3,701 0,062 0,005
09/06/1988 0,000 4,103 0,062 0,005
10/06/1988 0,000 4,080 0,062 0,005
11/06/1988 0,000 4,701 0,047 0,004
12/06/1988 0,000 5,200 0,047 0,004
13/06/1988 0,000 5,006 0,047 0,004
14/06/1988 0,000 5,201 0,047 0,004
15/06/1988 0,000 5,114 0,047 0,004
16/06/1988 0,000 4,830 0,047 0,004
17/06/1988 0,000 4,959 0,047 0,004
18/06/1988 0,000 4,928 0,047 0,004
19/06/1988 17,100 4,676 0,198 0,017
20/06/1988 0,000 5,029 7,497 0,626
21/06/1988 0,000 5,188 3,794 0,317
22/06/1988 0,000 5,295 0,062 0,005
23/06/1988 0,000 5,790 0,414 0,035
24/05/1988 0,000 5,820 0,371 0,031
25/06/1988 0,000 5,803 0,091 0,008
26/06/1988 0,000 5,383 0,042 0,004
27/06/1988 0,000 4,989 0,033 0,003
28/06/1988 0,000 5,003 0,031 0,003
29/06/1988 0,000 4,868 0,031 0,003
30/06/1988 0,000 4,980 0,031 0,003
01/07/1988 0,000 5,375 0,029 0,002
02/07/1988 0,000 6,093 0,027 0,002
03/07/1988 0,000 5,722 0,023 0,002
04/07/1988 0,000 5,362 0,023 0,002
05/07/1988 0,000 5,878 0,023 0,002
06/07/1988 0,000 6,237 0,023 0,002
07/07/1988 0,000 6,374 0,023 0,002
08/07/1988 0,000 6,520 0,023 0,002
09/07/1988 0,000 6,055 0,021 0,002
10/07/1988 0,000 6,263 0,021 0,002
11/07/1988 0,000 5,883 0,021 0,002
12/07/1988 0,000 6,168 0,021 0,002
13/07/1988 0,000 6,011 0,021 0,002
14/07/1988 0,000 5,973 0,021 0,002
15/07/1988 0,000 5,635 0,021 0,002
16/07/1988 0,000 5,765 0,021 0,002
17/07/1988 0,000 5,252 0,021 0,002
18/07/1988 0,000 5,127 0,021 0,002
19/07/1988 0,000 5,266 0,021 0,002
20/07/1988 0,000 5,585 0,021 0,002
21/07/1988 0,000 5,868 0,021 0,002
22/07/1988 0,000 5,051 0,021 0,002
23/07/1988 0,000 5,010 0,021 0,002
24/07/1988 0,000 5,217 0,021 0,002

54
25/07/1988 0,000 5,219 0,021 0,002
26/07/1988 0,000 5,505 18,936 1,581
27/07/1988 0,000 5,333 0,021 0,002
28/07/1988 0,000 5,473 0,021 0,002
29/07/1988 0,000 5,624 0,021 0,002
30/07/1988 0,000 5,720 0,021 0,002
31/07/1988 0,000 5,638 0,021 0,002
01/08/1988 0,000 5,956 0,021 0,002
02/08/1988 0,000 5,930 0,021 0,002
03/08/1988 0,000 5,728 0,315 0,026
04/08/1988 0,000 5,450 0,315 0,026
05/08/1988 0,000 5,686 0,315 0,026
06/08/1988 0,000 5,520 0,315 0,026
07/08/1988 0,000 5,470 0,315 0,026
08/08/1988 0,000 5,537 0,315 0,026
09/08/1988 0,000 5,308 0,315 0,026
10/08/1988 0,000 4,955 0,315 0,026
11/08/1988 0,000 4,720 0,315 0,026
12/08/1988 0,000 4,851 0,315 0,026
13/08/1988 0,000 4,952 0,315 0,026
14/08/1988 0,000 5,269 0,315 0,026
15/08/1988 0,000 5,382 0,315 0,026
16/08/1988 0,000 5,273 0,315 0,026
17/08/1988 0,000 5,227 0,315 0,026
18/08/1988 0,000 4,965 0,315 0,026
19/08/1988 0,000 4,795 0,315 0,026
20/08/1988 0,000 4,685 0,315 0,026
21/08/1988 0,000 4,576 0,315 0,026
22/08/1988 0,000 4,757 0,315 0,026
23/08/1988 0,000 4,735 0,315 0,026
24/08/1988 0,000 4,219 0,315 0,026
25/08/1988 0,000 4,098 0,315 0,026
26/08/1988 0,000 4,369 0,315 0,026
27/08/1988 0,000 4,781 0,315 0,026
28/08/1988 0,000 4,519 0,315 0,026
29/08/1988 0,000 4,582 0,315 0,026
30/08/1988 0,000 4,576 0,315 0,026
31/08/1988 23,600 4,931 0,315 0,026
01/09/1988 0,000 4,867 0,030 0,003
02/09/1988 0,000 4,474 0,030 0,003
03/09/1988 0,000 4,391 0,030 0,003
04/08/1988 0,000 4,437 0,030 0,003
05/09/1988 0,000 4,555 0,030 0,003
06/09/1988 0,000 4,721 0,030 0,003
07/09/1988 0,000 4,500 0,030 0,003
08/09/1988 0,000 4,391 0,030 0,003
09/08/1988 3,800 4,301 6,537 0,546
10/09/1988 0,000 3,576 0,530 0,044
11/09/1988 0,000 3,699 0,005 0,000
12/09/1988 0,000 3,620 0,005 0,000
13/09/1988 0,000 3,683 0,005 0,000
14/09/1988 1,500 3,693 0,005 0,000

55
15/09/1988 0,000 3,644 0,005 0,000
16/09/1988 3,100 3,087 0,011 0,001
17/09/1988 0,000 2,694 0,011 0,001
18/09/1988 0,000 2,750 0,011 0,001
19/09/1988 0,000 2,699 0,011 0,001
20/09/1988 0,000 2,742 0,011 0,001
21/09/1988 0,000 2,295 0,011 0,001
22/09/1988 0,000 2,624 0,011 0,001
23/09/1988 0,000 2,909 0,011 0,001
24/09/1988 0,000 2,898 0,011 0,001
25/09/1988 0,000 3,088 0,011 0,001
26/09/1988 0,000 3,052 0,011 0,001
27/09/1988 0,000 3,178 0,011 0,001
28/09/1988 0,000 3,007 0,011 0,001
29/09/1988 0,000 3,143 0,011 0,001
30/09/1988 0,000 2,684 0,011 0,001
01/10/1988 0,000 2,490 0,011 0,001
02/10/1988 0,000 2,841 0,062 0,005
03/10/1988 0,000 3,054 0,650 0,054
04/10/1988 0,000 2,906 1,559 0,130
05/10/1988 0,000 2,584 1,987 0,166
06/10/1988 0,000 2,752 0,090 0,008
07/10/1988 0,000 2,814 0,011 0,001
08/10/1988 0,000 2,698 0,009 0,001
09/10/1988 0,000 2,784 0,007 0,001
10/10/1988 0,000 2,789 0,005 0,000
11/10/1988 0,000 2,640 0,005 0,000
12/10/1988 0,000 2,688 0,005 0,000
13/10/1988 0,000 2,544 0,005 0,000
14/10/1988 0,000 2,710 0,005 0,000
15/10/1988 0,000 2,708 0,005 0,000
16/10/1988 0,000 2,954 0,005 0,000
17/10/1988 0,000 2,888 0,005 0,000
18/10/1988 0,000 2,781 0,005 0,000
19/10/1988 0,000 2,321 0,005 0,000
20/10/1988 0,000 2,297 0,005 0,000
21/10/1988 0,000 2,340 0,005 0,000
22/08/1988 0,000 1,948 0,004 0,000
23/10/1988 0,000 2,010 0,004 0,000
24/10/1988 0,000 1,808 0,004 0,000
25/10/1988 0,000 2,015 0,004 0,000
26/10/1988 0,000 1,891 0,004 0,000
27/10/1988 0,000 1,838 0,004 0,000
28/10/1988 0,000 1,711 0,004 0,000
29/10/1988 0,000 1,526 0,001 0,000
30/10/1988 0,000 1,652 0,001 0,000
31/10/1988 0,000 1,740 0,001 0,000
01/11/1988 0,000 2,015 0,001 0,000
02/11/1988 0,000 1,869 0,001 0,000
03/11/1988 0,000 1,786 0,001 0,000
04/11/1988 0,000 1,777 0,001 0,000
05/11/1988 0,000 1,821 0,001 0,000

56
06/11/1988 0,000 1,858 0,001 0,000
07/11/1988 0,000 1,593 0,001 0,000
08/11/1988 0,000 1,648 0,001 0,000
09/11/1988 0,000 1,633 0,001 0,000
10/11/1988 0,800 1,704 0,001 0,000
11/11/1988 0,000 1,637 0,001 0,000
12/11/1988 1,300 1,622 0,001 0,000
13/11/1988 0,900 1,743 0,002 0,000
14/11/1988 0,000 1,566 0,002 0,000
15/11/1988 0,000 1,516 0,002 0,000
16/11/1988 0,000 1,435 0,003 0,000
17/11/1988 0,000 1,427 0,003 0,000
18/11/1988 0,000 1,212 0,003 0,000
19/11/1988 0,000 1,049 0,003 0,000
20/11/1988 0,000 0,910 0,003 0,000
21/11/1988 0,000 1,184 0,003 0,000
22/11/1988 3,300 0,944 0,003 0,000
23/11/1988 0,000 0,940 0,003 0,000
24/11/1988 0,000 0,789 0,003 0,000
25/11/1988 0,000 0,630 0,003 0,000
26/11/1988 0,000 0,818 0,003 0,000
27/11/1988 0,000 0,714 0,003 0,000
28/11/1988 0,000 0,811 0,003 0,000
29/11/1988 0,000 0,857 0,005 0,000
30/11/1988 3,100 1,046 0,005 0,000
01/12/1988 2,200 0,866 0,018 0,001
02/12/1988 0,000 0,811 0,015 0,001
03/12/1988 0,000 0,909 0,015 0,001
04/12/1988 0,000 0,905 0,013 0,001
05/12/1988 0,000 0,949 0,011 0,001
06/12/1988 2,400 1,132 0,011 0,001
07/12/1988 0,000 1,067 0,013 0,001
08/12/1988 0,000 0,767 0,013 0,001
09/12/1988 0,000 0,652 0,013 0,001
10/12/1988 0,000 0,607 0,013 0,001
11/12/1988 0,000 0,789 0,013 0,001
12/12/1988 0,000 0,839 0,013 0,001
13/12/1988 2,900 0,881 0,013 0,001
14/12/1988 0,000 0,811 0,015 0,001
15/12/1988 0,000 0,653 0,015 0,001
16/12/1988 0,000 0,824 0,015 0,001
17/12/1988 0,000 0,746 0,015 0,001
18/12/1988 0,000 0,698 0,015 0,001
19/12/1988 0,000 0,660 0,015 0,001
20/12/1988 4,600 0,663 0,015 0,001
21/12/1988 3,000 0,685 0,565 0,047
22/12/1988 0,000 0,692 0,714 0,060
23/12/1988 0,000 0,776 0,185 0,015
24/12/1988 0,000 0,718 0,025 0,002
25/10/1988 0,000 0,759 0,018 0,001
26/12/1988 0,000 0,795 0,007 0,001
27/12/1988 0,000 0,730 0,009 0,001

57
28/12/1988 0,000 0,643 0,009 0,001
29/12/1988 0,000 0,728 0,009 0,001
30/12/1988 0,000 0,727 0,009 0,001
31/12/1988 0,000 0,804 0,009 0,001
01/01/1989 0,000 0,633 0,044 0,004
02/01/1989 0,000 0,682 0,044 0,004
03/01/1989 0,000 0,621 0,044 0,004
04/01/1989 4,000 0,698 0,044 0,004
05/01/1989 0,000 0,745 0,050 0,004
06/01/1989 0,000 0,698 0,050 0,004
07/01/1989 0,000 0,688 0,050 0,004
08/01/1989 0,000 0,952 0,050 0,004
09/01/1989 0,000 0,811 0,050 0,004
10/01/1989 0,000 0,691 0,055 0,005
11/01/1989 0,000 0,705 0,055 0,005
12/01/1989 8,800 0,652 0,055 0,005
13/01/1989 0,000 0,811 0,070 0,006
14/01/1989 0,000 0,841 0,070 0,006
15/01/1989 0,000 0,791 0,070 0,006
16/01/1989 0,000 0,936 0,070 0,006
17/01/1989 0,000 0,862 0,055 0,005
18/01/1989 0,000 0,786 0,055 0,005
19/01/1989 0,000 0,819 0,055 0,005
20/01/1989 0,000 0,936 0,055 0,005
21/01/1989 0,000 0,991 0,055 0,005
22/01/1989 0,000 0,929 0,060 0,005
23/01/1989 0,000 0,806 0,060 0,005
24/01/1989 0,000 1,008 0,055 0,005
25/01/1989 0,000 0,869 0,044 0,004
26/01/1989 0,000 0,696 0,044 0,004
27/01/1989 0,000 0,725 0,044 0,004
28/01/1989 4,600 0,796 0,044 0,004
29/01/1989 0,000 0,875 0,050 0,004
30/01/1989 0,000 0,854 0,050 0,004
31/01/1989 0,000 0,852 0,050 0,004
01/02/1989 0,000 0,961 0,080 0,007
02/02/1989 0,000 0,806 0,080 0,007
03/02/1989 0,000 0,706 0,090 0,008
04/02/1989 0,000 0,621 0,100 0,008
05/02/1989 0,000 0,665 0,139 0,012
06/02/1989 0,000 0,719 0,139 0,012
07/02/1989 0,000 0,892 0,139 0,012
08/02/1989 0,000 0,932 0,152 0,013
09/02/1989 0,000 0,774 0,152 0,013
10/02/1989 0,000 1,042 0,152 0,013
11/02/1989 0,000 1,093 0,139 0,012
12/02/1989 0,000 1,125 0,113 0,009
13/02/1986 0,000 1,185 0,113 0,009
14/02/1989 0,000 1,147 0,139 0,012
15/02/1989 0,000 0,858 0,152 0,013
16/02/1989 0,000 1,045 0,152 0,013
17/02/1989 0,000 1,022 0,139 0,012

58
18/02/1989 0,000 1,369 0,139 0,012
19/02/1989 0,000 1,848 0,190 0,016
20/02/1989 0,000 1,512 0,190 0,016
21/02/1989 0,000 1,566 0,171 0,014
22/02/1989 0,000 1,526 0,171 0,014
23/02/1989 0,000 1,615 0,152 0,013
24/02/1989 0,000 1,383 0,125 0,010
25/02/1989 0,000 1,451 0,100 0,008
26/02/1989 0,000 1,776 0,100 0,008
27/02/1989 0,000 1,401 0,100 0,008
28/02/1989 0,000 1,653 0,100 0,008
01/03/1989 0,000 1,703 0,100 0,008
02/03/1989 0,000 1,828 0,113 0,009
03/03/1989 0,000 1,721 0,113 0,009
04/03/1989 0,000 1,990 0,139 0,012
05/03/1989 0,000 1,709 0,125 0,010
06/03/1989 0,000 1,663 0,125 0,010
07/03/1989 0,000 1,934 0,113 0,009
08/03/1989 0,000 1,814 0,100 0,008
09/03/1989 0,000 1,854 0,100 0,008
10/03/1989 0,000 1,473 0,100 0,008
11/03/1989 0,000 1,851 0,090 0,008
12/03/1989 0,000 2,021 0,090 0,008
13/03/1989 0,000 1,868 0,113 0,009
14/03/1989 0,000 2,187 0,113 0,009
15/03/1989 1,400 2,286 0,125 0,010
16/03/1989 1,200 2,055 0,240 0,020
17/03/1989 5,100 2,197 0,979 0,082
18/03/1989 0,000 2,325 0,240 0,020
19/03/1989 0,000 2,337 0,215 0,018
20/03/1989 0,000 1,651 0,139 0,012
21/03/1989 0,000 1,750 0,139 0,012
22/03/1989 0,000 1,725 0,113 0,009
23/03/1989 0,000 1,985 0,113 0,009
24/03/1989 0,000 1,745 0,100 0,008
25/03/1989 0,000 1,812 0,090 0,008
26/03/1989 0,000 2,201 0,090 0,008
27/03/1989 0,000 2,083 0,090 0,008
28/03/1989 0,000 2,302 0,090 0,008
29/03/1989 0,000 2,681 0,080 0,007
30/03/1989 0,000 2,697 0,070 0,006
31/03/1989 1,000 2,627 0,070 0,006
01/04/1989 0,000 2,987 0,070 0,006
02/04/1989 0,000 2,771 0,070 0,006
03/04/1989 0,000 2,588 0,070 0,006
04/04/1989 0,000 2,543 0,070 0,006
05/04/1989 1,800 1,947 0,070 0,006
06/04/1989 0,000 2,213 0,070 0,006
07/04/1989 9,300 2,103 0,070 0,006
08/04/1989 0,000 2,506 2,951 0,246
09/04/1989 0,000 2,686 1,936 0,162
10/04/1989 0,000 3,008 0,245 0,020

59
11/04/1989 0,000 2,527 0,208 0,017
12/04/1989 0,000 2,660 0,160 0,013
13/04/1989 0,000 2,758 1,124 0,094
14/04/1989 0,000 2,577 2,088 0,174
15/04/1989 0,000 2,479 0,729 0,061
16/04/1989 0,000 2,741 1,036 0,086
17/04/1989 0,000 2,978 0,208 0,017
18/04/1989 0,000 2,788 0,346 0,029
19/04/1989 0,000 2,634 0,346 0,029
20/04/1989 0,000 3,150 0,346 0,029
21/04/1989 0,000 3,435 0,484 0,040
22/04/1989 0,000 2,881 0,484 0,040
23/04/1989 0,000 3,113 0,484 0,040
24/04/1989 2,100 3,273 0,497 0,042
25/04/1989 0,000 3,785 0,934 0,078
26/04/1989 0,000 3,333 1,606 0,134
27/04/1989 0,000 2,294 0,422 0,035
28/04/1989 1,900 2,309 1,036 0,086
29/04/1989 3,000 2,454 0,729 0,061
30/04/1989 0,000 2,305 0,729 0,061
01/05/1989 11,000 2,282 2,233 0,186
02/05/1989 4,700 2,669 0,245 0,020
03/05/1989 0,000 2,855 0,245 0,020
04/05/1989 0,000 2,982 0,320 0,027
05/03/1989 0,000 3,148 0,245 0,020
06/05/1989 0,000 3,362 0,350 0,029
07/05/1989 0,000 3,418 1,141 0,095
08/05/1989 0,000 3,883 0,268 0,022
09/05/1989 0,000 4,374 0,200 0,017
10/05/1989 7,600 4,440 0,180 0,015
11/05/1989 5,200 4,680 1,980 0,165
12/05/1989 0,000 4,982 2,853 0,238
13/05/1989 0,000 4,503 0,393 0,033
14/05/1989 0,000 4,027 0,435 0,036
15/05/1989 0,000 3,735 3,812 0,318
16/05/1989 0,000 4,106 0,350 0,029
17/05/1989 0,000 3,722 0,268 0,022
18/05/1989 0,000 3,766 0,210 0,018
19/05/1989 0,000 3,829 0,200 0,017
20/05/1989 0,000 3,918 0,170 0,014
21/05/1989 0,000 4,570 1,124 0,094
22/05/1989 0,000 4,563 0,729 0,061
23/05/1989 0,000 4,827 0,070 0,006
24/05/1989 0,000 4,409 0,208 0,017
25/05/1989 0,000 4,639 0,484 0,040
26/05/1989 0,000 4,360 0,484 0,040
27/05/1989 3,800 3,812 0,484 0,040
28/05/1989 0,000 3,886 0,484 0,040
29/05/1989 0,000 4,097 0,484 0,040
30/05/1989 0,000 4,424 0,484 0,040
31/05/1989 0,000 4,159 0,484 0,040
01/06/1989 0,000 4,107 0,484 0,040

60
02/06/1989 0,000 4,551 0,484 0,040
03/06/1989 0,000 4,374 0,484 0,040
04/06/1989 0,000 4,565 0,622 0,052
05/06/1989 2,900 2,975 0,622 0,052
06/06/1989 0,000 3,479 0,484 0,040
07/06/1989 0,000 3,929 0,484 0,040
08/06/1989 0,000 4,267 0,622 0,052
09/06/1989 0,000 4,828 0,622 0,052
10/06/1989 0,000 4,847 0,622 0,052
11/06/1989 0,000 4,767 0,622 0,052
12/06/1989 0,000 4,699 0,622 0,052
13/06/1989 0,000 4,692 0,622 0,052
14/06/1989 0,000 4,587 0,622 0,052
15/06/1989 0,000 4,757 0,622 0,052
16/06/1989 0,000 4,785 0,035 0,003
17/06/1989 0,000 5,076 0,035 0,003
18/06/1989 0,000 4,996 0,035 0,003
19/06/1989 0,000 4,103 0,035 0,003
20/06/1989 0,000 4,078 0,035 0,003
21/06/1989 0,000 4,189 0,035 0,003
22/06/1989 0,000 4,587 0,035 0,003
23/06/1989 0,000 4,733 0,035 0,003
24/06/1989 0,000 5,109 0,035 0,003
25/06/1989 0,000 5,232 0,035 0,003
26/06/1989 0,000 5,123 0,035 0,003
27/06/1989 0,000 5,432 0,035 0,003
28/06/1989 0,000 5,286 0,460 0,038
29/06/1989 0,000 5,061 0,460 0,038
30/06/1989 0,000 5,036 0,460 0,038
01/07/1989 0,000 5,524 0,460 0,038
02/07/1989 0,000 5,351 0,460 0,038
03/07/1989 0,000 4,931 0,460 0,038
04/07/1989 0,000 5,231 0,460 0,038
05/07/1989 0,000 5,572 0,460 0,038
06/07/1989 0,000 5,734 0,460 0,038
07/07/1989 0,000 5,777 0,460 0,038
08/07/1989 0,000 5,558 0,460 0,038
09/07/1989 0,000 5,507 0,460 0,038
10/07/1989 0,000 5,557 0,460 0,038
11/07/1989 0,000 5,693 0,460 0,038
12/07/1989 0,000 5,499 0,460 0,038
13/07/1989 0,000 4,855 0,383 0,032
14/07/1989 0,000 4,892 0,383 0,032
15/07/1989 0,000 5,019 0,305 0,025
16/07/1989 0,000 5,196 0,305 0,025
17/07/1989 0,000 5,298 0,010 0,001
18/07/1989 0,000 5,385 0,010 0,001
19/07/1989 0,000 5,294 0,010 0,001
20/07/1989 0,000 5,332 0,195 0,016
21/07/1989 0,000 5,201 0,195 0,016
22/07/1989 0,000 5,207 0,195 0,016
23/07/1989 0,000 5,119 0,153 0,013

61
24/07/1989 0,000 4,947 0,153 0,013
25/07/1989 0,000 5,147 0,153 0,013
26/07/1989 0,000 5,331 0,110 0,009
27/07/1989 0,000 5,084 0,110 0,009
28/07/1989 0,000 5,001 0,110 0,009
29/07/1989 0,000 4,846 0,084 0,007
30/07/1989 0,000 5,159 0,084 0,007
31/07/1989 0,000 5,087 0,084 0,007
01/08/1989 0,000 5,599 0,084 0,007
02/08/1989 0,000 5,498 0,110 0,009
03/08/1989 0,000 5,255 0,153 0,013
04/08/1989 0,000 5,089 0,195 0,016
05/08/1989 10,500 5,168 0,010 0,001
06/08/1989 0,000 5,602 0,305 0,025
07/08/1989 0,000 5,867 0,305 0,025
08/08/1989 0,000 6,167 0,305 0,025
09/08/1989 0,000 5,682 0,305 0,025
10/08/1989 0,000 5,355 0,305 0,025
11/08/1989 0,000 5,453 0,305 0,025
12/08/1989 0,000 5,481 0,305 0,025
13/08/1989 0,000 5,550 0,305 0,025
14/08/1989 0,000 5,359 0,305 0,025
15/08/1989 0,000 5,153 0,305 0,025
16/08/1989 0,000 5,022 0,383 0,032
17/08/1989 0,000 4,964 0,460 0,038
18/08/1989 0,000 4,665 0,010 0,001
19/08/1989 0,000 4,659 0,305 0,025
20/08/1989 0,000 4,728 0,460 0,038
21/08/1989 0,000 4,574 0,460 0,038
22/08/1989 0,000 4,348 0,383 0,032
23/08/1986 0,000 4,500 0,383 0,032
24/08/1986 0,000 4,229 0,383 0,032
25/08/1986 0,000 4,169 0,305 0,025
26/08/1986 0,000 4,320 0,305 0,025
27/08/1986 0,000 4,354 0,305 0,025
28/08/1986 0,000 4,553 0,305 0,025
29/08/1989 0,000 4,382 0,305 0,025
30/08/1989 0,000 4,142 0,305 0,025
31/08/1989 0,000 4,108 0,305 0,025
01/09/1989 0,000 4,022 0,030 0,003
02/09/1989 0,000 3,771 0,515 0,043
03/09/1989 0,000 3,928 0,040 0,003
04/09/1989 0,000 4,023 0,025 0,002
05/09/1989 0,000 4,219 0,021 0,002
06/09/1989 0,000 4,308 0,021 0,002
07/09/1989 0,000 4,585 0,019 0,002
08/09/1989 0,000 4,448 0,017 0,001
09/09/1989 0,000 4,015 0,017 0,001
10/09/1989 0,000 3,984 0,017 0,001
11/09/1989 0,000 4,098 0,017 0,001
12/09/1989 0,000 4,339 0,017 0,001
13/09/1989 0,000 4,487 0,017 0,001

62
14/09/1989 0,000 4,245 0,017 0,001
15/09/1989 0,000 3,807 0,017 0,001
16/09/1989 0,000 3,546 0,017 0,001
17/09/1989 0,000 3,374 0,017 0,001
18/09/1989 0,000 3,623 0,017 0,001
19/09/1989 0,000 3,583 0,017 0,001
20/09/1989 0,000 2,844 0,017 0,001
21/09/1989 0,000 3,174 0,050 0,004
22/09/1986 0,000 3,249 0,798 0,067
23/09/1989 0,000 3,429 0,196 0,016
24/09/1989 0,000 3,260 0,540 0,045
25/09/1989 0,000 3,217 0,390 0,033
26/09/1989 0,000 3,381 0,292 0,024
27/09/1989 0,000 3,094 0,540 0,045
28/09/1989 0,000 3,001 0,090 0,008
29/09/1989 1,300 2,927 0,009 0,001
30/09/1989 0,000 2,869 0,009 0,001
01/10/1989 0,000 2,830 0,009 0,001
02/10/1989 0,000 2,649 0,009 0,001
03/10/1989 0,000 2,416 0,009 0,001
04/10/1989 0,000 2,667 0,009 0,001
05/10/1989 0,000 2,579 0,009 0,001
06/10/1989 0,000 2,559 0,009 0,001
07/10/1989 0,000 2,535 0,009 0,001
08/10/1989 0,000 2,466 0,009 0,001
09/10/1989 0,000 2,202 0,009 0,001
10/10/1989 0,000 2,087 0,033 0,003
11/10/1989 0,000 2,115 0,033 0,003
12/10/1989 0,000 2,237 0,033 0,003
13/10/1989 0,000 2,492 0,033 0,003
14/10/1989 0,000 2,347 0,033 0,003
15/10/1989 0,000 2,548 0,033 0,003
16/10/1989 0,000 2,487 0,033 0,003
17/10/1989 0,000 2,425 0,033 0,003
18/10/1989 2,100 2,393 0,033 0,003
19/10/1989 0,000 2,399 0,033 0,003
20/10/1989 0,000 2,255 0,033 0,003
21/10/1989 0,000 2,267 0,033 0,003
22/10/1989 0,000 2,165 0,033 0,003
23/10/1989 0,000 1,739 0,033 0,003
24/10/1989 0,000 1,804 0,033 0,003
25/10/1989 0,000 1,996 0,294 0,025
26/10/1989 0,000 1,849 0,108 0,009
27/10/1989 0,000 1,724 0,009 0,001
28/10/1989 0,000 1,750 0,009 0,001
29/10/1989 0,000 1,905 0,009 0,001
30/10/1989 0,000 1,960 0,009 0,001
31/10/1989 0,000 2,054 0,009 0,001
01/11/1989 0,000 1,763 0,009 0,001
02/11/1989 0,000 1,693 0,041 0,003
03/11/1989 0,000 1,609 0,041 0,003
04/11/1989 0,000 1,550 0,041 0,003

63
05/11/1989 0,000 1,400 0,041 0,003
06/11/1989 0,000 1,305 0,041 0,003
07/11/1989 0,000 1,298 0,041 0,003
08/11/1989 0,000 1,464 0,041 0,003
09/11/1989 0,000 1,352 0,041 0,003
10/11/1989 0,000 1,381 0,041 0,003
11/11/1989 0,000 1,293 0,041 0,003
12/11/1989 0,000 1,308 0,041 0,003
13/11/1989 0,000 1,245 0,041 0,003
14/11/1989 0,000 1,162 0,041 0,003
15/11/1989 0,000 1,191 0,041 0,003
16/11/1989 0,000 1,256 0,041 0,003
17/11/1989 0,000 1,347 0,033 0,003
18/11/1989 2,700 1,247 0,401 0,033
19/11/1989 0,000 1,259 0,361 0,030
20/11/1989 0,000 1,101 0,080 0,007
21/11/1989 0,000 1,035 0,060 0,005
22/11/1989 0,000 1,078 0,055 0,005
23/11/1989 0,000 1,254 0,055 0,005
24/11/1989 0,000 1,251 0,055 0,005
25/11/1989 0,000 1,292 0,050 0,004
26/11/1989 0,000 1,219 0,050 0,004
27/11/1989 0,000 1,312 0,050 0,004
28/11/1989 0,000 1,158 0,050 0,004
29/11/1989 3,200 1,058 0,090 0,008
30/11/1989 0,000 0,870 0,080 0,007
01/12/1989 0,000 1,024 0,070 0,006
02/12/1989 0,000 1,019 0,060 0,005
03/12/1989 0,000 1,046 0,080 0,007
04/12/1989 0,000 0,949 0,080 0,007
05/12/1989 0,000 0,899 0,090 0,008
06/12/1989 0,000 0,971 0,070 0,006
07/12/1989 0,000 1,047 0,055 0,005
08/12/1989 0,000 1,052 0,055 0,005
09/12/1989 0,000 1,188 0,050 0,004
10/12/1989 0,000 1,003 0,050 0,004
11/12/1989 0,000 1,000 0,050 0,004
12/12/1989 0,000 0,977 0,050 0,004
13/12/1989 0,000 1,020 0,044 0,004
14/12/1989 0,000 1,146 0,044 0,004
15/12/1989 0,000 1,155 0,044 0,004
16/12/1989 0,000 1,139 0,044 0,004
17/12/1989 0,000 1,042 0,044 0,004
18/12/1989 0,000 0,954 0,044 0,004
19/12/1989 0,000 1,000 0,044 0,004
20/12/1989 0,000 0,979 0,044 0,004
21/12/1989 0,000 1,012 0,044 0,004
22/12/1989 0,000 0,994 0,037 0,003
23/12/1989 0,000 0,989 0,037 0,003
24/12/1989 0,000 0,893 0,037 0,003
25/12/1989 0,000 0,790 0,037 0,003
26/12/1989 1,200 0,667 0,037 0,003

64
27/12/1989 2,900 0,632 0,037 0,003
28/12/1989 0,000 0,781 0,044 0,004
29/12/1989 0,000 0,776 0,044 0,004
30/12/1989 0,000 0,865 0,044 0,004
31/12/1989 0,000 0,884 0,044 0,004
01/01/1990 0,000 0,900 0,186 0,016
02/01/1990 0,000 0,922 0,186 0,016
03/01/1990 0,000 0,842 0,186 0,016
04/01/1990 0,000 0,642 0,186 0,016
05/01/1990 0,000 0,809 0,186 0,016
06/01/1990 0,000 0,894 0,186 0,016
07/01/1990 0,000 0,678 0,186 0,016
08/01/1990 0,000 0,639 0,164 0,014
09/01/1990 0,000 0,737 0,142 0,012
10/01/1990 0,000 0,777 0,142 0,012
11/01/1990 0,000 0,898 0,142 0,012
12/01/1990 0,000 0,823 0,142 0,012
13/01/1990 0,000 0,802 0,142 0,012
14/01/1990 0,000 0,879 0,142 0,012
15/01/1990 0,000 0,850 0,142 0,012
16/01/1990 0,000 0,780 0,164 0,014
17/01/1990 0,000 0,809 0,164 0,014
18/01/1990 0,000 0,735 0,164 0,014
19/01/1990 0,000 0,771 0,164 0,014
20/01/1990 0,000 0,782 0,142 0,012
21/01/1990 2,500 0,703 0,142 0,012
22/01/1990 5,100 0,778 0,208 0,017
23/01/1990 0,000 0,875 0,208 0,017
24/01/1990 0,000 0,920 0,208 0,017
25/01/1990 0,000 0,915 0,208 0,017
26/01/1990 0,000 0,929 0,186 0,016
27/01/1990 0,000 0,895 0,186 0,016
28/01/1990 0,000 0,926 0,186 0,016
29/01/1990 0,000 0,839 0,186 0,016
30/01/1990 0,000 1,029 0,186 0,016
31/01/1990 0,000 0,941 0,186 0,016
01/02/1990 0,000 0,955 0,186 0,016
02/02/1990 2,400 1,055 0,186 0,016
03/02/1990 0,000 1,021 0,186 0,016
04/02/1990 0,000 1,060 0,186 0,016
05/02/1990 0,000 1,003 0,186 0,016
06/02/1990 0,000 0,998 0,164 0,014
07/02/1990 0,000 1,405 0,142 0,012
08/02/1990 0,000 1,407 0,142 0,012
09/02/1990 0,000 1,382 0,142 0,012
10/02/1990 0,000 1,428 0,142 0,012
11/02/1990 0,000 1,295 0,142 0,012
12/02/1990 0,000 1,502 0,164 0,014
13/02/1990 0,000 1,489 0,164 0,014
14/02/1990 0,000 1,738 0,164 0,014
15/02/1990 0,000 1,908 0,164 0,014
16/02/1990 0,000 1,934 0,164 0,014

65
17/02/1990 0,000 1,707 0,164 0,014
18/02/1990 0,000 1,627 0,164 0,014
19/02/1990 5,700 1,602 0,186 0,016
20/02/1990 13,400 1,755 0,270 0,023
21/02/1990 0,000 1,526 0,270 0,023
22/02/1990 0,000 1,796 0,230 0,019
23/02/1990 0,000 1,601 0,230 0,019
24/02/1990 0,000 1,515 0,208 0,017
25/02/1990 0,000 1,491 0,208 0,017
26/02/1990 0,000 1,634 0,208 0,017
27/02/1990 0,000 2,024 0,208 0,017
28/02/1990 1,900 2,206 0,208 0,017
01/03/1990 0,000 2,075 0,208 0,017
02/03/1990 9,200 2,054 0,465 0,039
03/03/1990 0,000 1,664 0,854 0,071
04/03/1990 0,000 1,600 1,012 0,084
05/03/1990 0,000 1,624 1,012 0,084
06/03/1990 0,000 1,633 0,933 0,078
07/03/1990 0,000 1,700 1,012 0,084
08/03/1990 0,000 1,693 1,012 0,084
09/03/1990 0,000 1,789 0,933 0,078
10/03/1990 0,000 2,273 0,854 0,071
11/03/1990 0,000 2,106 0,775 0,065
12/03/1990 0,000 2,038 0,775 0,065
13/03/1990 0,000 2,271 0,637 0,053
14/03/1990 43,400 2,173 8,461 0,706
15/03/1990 0,000 2,061 1,924 0,161
16/03/1990 0,000 1,773 1,960 0,164
17/03/1990 0,000 1,957 1,422 0,119
18/03/1990 0,000 1,872 1,170 0,098
19/03/1990 0,000 1,820 0,854 0,071
20/03/1990 0,000 2,057 0,854 0,071
21/03/1990 0,000 1,983 0,854 0,071
22/03/1990 0,000 2,154 0,854 0,071
23/03/1990 0,000 2,206 0,854 0,071
24/03/1990 0,000 2,240 0,775 0,065
25/03/1990 0,000 2,529 0,706 0,059
26/03/1990 0,000 2,081 0,706 0,059
27/03/1990 0,000 1,808 0,350 0,029
28/03/1990 0,000 1,806 0,270 0,023
29/03/1990 0,000 1,977 0,270 0,023
30/03/1990 13,400 2,096 2,780 0,232
31/03/1990 0,000 2,109 16,307 1,361
01/04/1990 0,000 2,179 5,670 0,473
02/04/1990 0,000 2,529 2,350 0,196
03/04/1990 0,000 2,367 1,296 0,108
04/04/1990 0,000 2,540 1,170 0,098
05/04/1990 0,000 2,630 1,012 0,084
06/04/1990 0,000 3,244 0,775 0,065
07/04/1990 0,000 2,978 0,706 0,059
08/04/1990 0,000 2,582 0,568 0,047
09/04/1990 0,000 2,698 0,310 0,026

66
10/04/1990 0,000 2,347 0,310 0,026
11/04/1990 0,000 1,912 0,270 0,023
12/04/1990 0,000 2,309 0,270 0,023
13/04/1990 0,000 2,447 0,270 0,023
14/04/1990 0,000 2,475 0,230 0,019
15/04/1990 0,000 2,912 0,208 0,017
16/04/1990 0,000 2,882 0,208 0,017
17/04/1990 0,000 2,549 0,208 0,017
18/04/1990 0,000 2,364 0,208 0,017
19/04/1990 0,000 2,251 0,208 0,017
20/04/1990 0,000 2,232 0,208 0,017
21/04/1990 0,000 2,765 0,208 0,017
22/04/1990 0,000 3,210 0,208 0,017
23/04/1990 0,000 2,572 0,164 0,014
24/04/1990 0,000 2,892 0,164 0,014
25/04/1990 0,000 3,065 0,164 0,014
26/04/1990 0,000 2,922 0,186 0,016
27/04/1990 0,000 3,005 0,164 0,014
28/04/1990 0,000 3,240 0,164 0,014
29/04/1990 0,000 3,316 0,164 0,014
30/04/1990 0,000 3,068 0,164 0,014
01/05/1990 0,000 2,678 0,164 0,014
02/05/1990 0,000 2,606 0,164 0,014
03/05/1990 0,000 2,752 0,142 0,012
04/05/1990 0,000 2,744 0,142 0,012
05/05/1990 0,000 2,785 0,120 0,010
06/05/1990 0,000 2,967 0,120 0,010
07/05/1990 0,000 3,073 0,120 0,010
08/05/1990 0,000 3,140 0,120 0,010
09/05/1990 0,000 3,303 0,120 0,010
10/05/1990 0,000 3,591 0,120 0,010
11/05/1990 0,000 3,414 0,120 0,010
12/05/1990 0,000 3,161 0,120 0,010
13/05/1990 0,000 3,820 0,120 0,010
14/05/1990 0,000 3,763 0,120 0,010
15/05/1990 0,000 4,053 0,120 0,010
16/05/1990 0,000 4,160 0,120 0,010
17/05/1990 0,000 4,152 0,120 0,010
18/05/1990 0,000 4,159 0,120 0,010
19/05/1990 0,000 4,869 0,120 0,010
20/05/1990 0,000 4,952 0,120 0,010
21/05/1990 2,500 4,575 0,120 0,010
22/05/1990 0,000 4,973 0,120 0,010
23/05/1990 0,000 5,202 0,120 0,010
24/05/1990 0,000 4,804 0,120 0,010
25/05/1990 0,000 4,511 0,120 0,010
26/05/1990 0,000 4,520 0,120 0,010
27/05/1990 0,000 4,126 0,120 0,010
28/05/1990 0,000 3,707 0,088 0,007
29/05/1990 0,000 3,384 0,088 0,007
30/05/1990 0,000 3,344 0,088 0,007
31/05/1990 0,000 3,624 0,088 0,007

67
01/06/1990 0,000 3,845 0,078 0,007
02/05/1990 0,000 4,353 0,078 0,007
03/05/1990 0,000 4,777 0,078 0,007
04/06/1990 0,000 5,148 0,078 0,007
05/06/1990 0,000 4,595 0,078 0,007
06/06/1990 0,000 4,313 0,078 0,007
07/06/1990 0,000 4,227 0,078 0,007
08/06/1990 0,000 4,265 0,078 0,007
09/06/1990 0,000 4,673 0,078 0,007
10/06/1990 0,000 4,928 0,058 0,005
11/06/1990 0,000 5,177 0,058 0,005
12/06/1990 0,000 5,709 0,058 0,005
13/06/1990 0,000 5,498 0,058 0,005
14/06/1990 0,000 5,226 0,058 0,005
15/06/1990 0,000 5,141 0,058 0,005
16/06/1990 0,000 5,042 0,045 0,004
17/06/1990 0,000 5,214 0,045 0,004
18/06/1990 0,000 5,126 0,045 0,004
19/06/1990 0,000 5,532 0,045 0,004
20/06/1990 0,000 5,686 0,030 0,003
21/06/1990 0,000 5,364 0,030 0,003
22/06/1990 0,000 5,353 0,030 0,003
23/06/1990 0,000 5,499 0,015 0,001
24/06/1990 0,000 5,523 0,015 0,001
25/06/1990 0,000 5,598 0,015 0,001
26/06/1990 0,000 5,754 0,002 0,000
27/06/1990 0,000 5,445 0,002 0,000
28/06/1990 0,000 5,621 0,002 0,000
29/06/1990 0,000 5,811 0,000 0,000
30/06/1990 0,000 5,795 0,000 0,000
01/07/1990 0,000 5,625 0,000 0,000
02/07/1990 0,000 5,923 0,000 0,000
03/07/1990 0,000 5,503 0,000 0,000
04/07/1990 0,000 5,813 0,000 0,000
05/07/1990 0,000 5,388 0,000 0,000
06/07/1990 0,000 5,561 0,000 0,000
07/07/1990 0,000 5,082 0,000 0,000
08/07/1990 0,000 4,998 0,000 0,000
09/07/1990 0,000 4,964 0,000 0,000
10/07/1990 0,000 4,729 0,000 0,000
11/07/1990 0,000 4,907 0,000 0,000
12/07/1990 0,000 4,675 0,000 0,000
13/07/1990 0,000 4,920 0,000 0,000
14/07/1990 0,000 4,806 0,000 0,000
15/07/1990 0,000 4,894 0,000 0,000
16/07/1990 0,000 5,127 0,000 0,000
17/07/1990 0,000 5,160 0,000 0,000
18/07/1990 0,000 5,007 0,000 0,000
19/07/1990 0,000 5,383 0,000 0,000
20/07/1990 0,000 5,289 0,000 0,000
21/07/1990 0,000 5,111 0,000 0,000
22/07/1990 0,000 5,016 0,000 0,000

68
23/07/1990 0,000 5,163 0,000 0,000
24/07/1990 0,000 5,027 0,000 0,000
25/07/1990 0,000 5,745 0,000 0,000
26/07/1990 0,000 5,232 0,000 0,000
27/07/1990 0,000 5,367 0,000 0,000
28/07/1990 0,000 5,417 0,000 0,000
29/07/1990 0,000 5,782 0,000 0,000
30/07/1990 0,000 5,434 0,000 0,000
31/07/1990 0,000 5,383 0,000 0,000
01/08/1990 0,000 4,989 0,000 0,000
02/08/1990 0,000 4,867 0,000 0,000
03/08/1990 0,000 4,649 0,000 0,000
04/08/1990 0,000 4,132 0,000 0,000
05/08/1990 0,000 4,045 0,000 0,000
06/08/1990 0,000 3,908 0,000 0,000
07/08/1990 0,000 4,453 0,000 0,000
08/08/1990 0,000 4,606 0,000 0,000
09/08/1990 0,000 4,781 0,000 0,000
10/08/1990 18,600 4,745 0,000 0,000
11/08/1990 0,000 4,408 0,000 0,000
12/08/1990 0,000 4,445 0,000 0,000
13/08/1990 0,000 4,489 0,000 0,000
14/08/1990 0,000 4,699 0,000 0,000
15/08/1990 0,000 4,732 0,000 0,000
16/08/1990 0,000 4,452 0,000 0,000
17/08/1990 0,000 4,535 0,000 0,000
18/08/1990 0,000 4,565 0,000 0,000
19/08/1990 0,000 4,569 0,000 0,000
20/08/1990 0,000 4,684 0,000 0,000
21/08/1990 0,000 4,646 0,000 0,000
22/08/1990 0,000 4,902 0,000 0,000
23/08/1990 0,000 4,994 0,000 0,000
24/08/1990 0,000 4,494 0,000 0,000
25/08/1990 0,000 4,502 0,000 0,000
26/08/1990 0,000 4,567 0,000 0,000
27/08/1990 0,000 4,248 0,000 0,000
28/08/1990 0,000 3,961 0,000 0,000
29/08/1990 0,000 4,166 0,000 0,000
30/08/1990 0,000 4,123 0,000 0,000
31/08/1990 0,000 4,358 0,000 0,000
01/09/1990 0,000 4,556 0,305 0,025
02/09/1990 0,000 4,595 0,305 0,025
03/09/1990 0,000 4,496 0,305 0,025
04/09/1990 0,000 4,300 0,305 0,025
05/09/1990 0,000 4,294 0,305 0,025
06/09/1990 0,000 4,461 0,305 0,025
07/09/1990 0,000 4,095 0,305 0,025
08/09/1990 0,000 4,247 0,305 0,025
09/09/1990 0,000 4,248 0,305 0,025
10/09/1990 0,000 4,301 0,195 0,016
11/09/1990 0,000 4,474 0,195 0,016
12/09/1990 0,000 4,377 0,195 0,016

69
13/09/1990 0,000 3,768 0,195 0,016
14/09/1990 0,000 3,838 0,195 0,016
15/09/1990 0,000 3,857 0,195 0,016
16/09/1990 0,000 3,915 0,195 0,016
17/09/1990 0,000 3,712 0,195 0,016
18/09/1990 0,000 3,929 0,195 0,016
19/09/1990 0,000 3,795 0,195 0,016
20/09/1990 0,000 3,864 0,195 0,016
21/09/1990 0,000 3,885 0,195 0,016
22/09/1990 0,000 3,668 0,195 0,016
23/09/1990 0,000 3,652 0,195 0,016
24/09/1990 0,000 3,696 0,195 0,016
25/09/1990 0,000 3,853 0,195 0,016
26/09/1990 0,000 3,703 0,195 0,016
27/09/1990 0,000 3,439 0,195 0,016
28/09/1990 0,000 3,257 0,010 0,001
29/09/1990 0,000 2,939 0,010 0,001
30/09/1990 0,000 2,803 0,010 0,001
01/10/1990 0,000 2,990 0,010 0,001
02/10/1990 0,000 3,218 0,010 0,001
03/10/1990 0,000 2,968 0,010 0,001
04/10/1990 0,000 2,952 0,010 0,001
05/10/1990 0,000 2,949 0,010 0,001
06/10/1990 0,000 2,625 0,010 0,001
07/10/1990 0,000 2,440 0,010 0,001
08/10/1990 0,000 2,554 0,010 0,001
09/10/1990 0,000 2,731 0,195 0,016
10/10/1990 0,000 2,497 0,195 0,016
11/10/1990 0,000 2,691 0,084 0,007
12/10/1990 0,000 2,565 0,001 0,000
13/10/1990 0,000 2,825 0,110 0,009
14/10/1990 0,000 2,932 0,153 0,013
15/10/1990 0,000 2,767 0,153 0,013
16/10/1990 0,000 2,685 0,153 0,013
17/10/1990 0,000 2,681 0,153 0,013
18/10/1990 0,000 2,386 0,153 0,013
19/10/1990 0,000 2,454 0,153 0,013
20/10/1990 0,000 2,267 0,010 0,001
21/10/1990 0,000 2,157 0,010 0,001
22/10/1990 0,000 2,097 0,010 0,001
23/10/1990 0,000 2,354 0,010 0,001
24/10/1990 0,000 2,063 0,010 0,001
25/10/1990 0,000 1,877 0,010 0,001
26/10/1990 0,000 2,072 0,010 0,001
27/10/1990 0,000 1,787 0,010 0,001
28/10/1990 0,000 1,935 0,010 0,001
29/10/1990 0,000 1,879 0,010 0,001
30/10/1990 0,000 2,051 0,010 0,001
31/10/1990 0,000 1,946 0,010 0,001
01/11/1990 0,000 1,979 0,010 0,001
02/11/1990 0,000 1,953 0,010 0,001
03/11/1990 0,000 1,783 0,010 0,001

70
04/11/1990 0,000 1,768 0,010 0,001
05/11/1990 0,000 1,498 0,010 0,001
06/11/1990 0,000 1,410 0,190 0,016
07/11/1990 0,000 1,445 0,208 0,017
08/11/1990 0,000 1,476 0,035 0,003
09/11/1990 6,300 1,643 0,248 0,021
10/11/1990 0,000 1,563 0,729 0,061
11/11/1990 17,700 1,385 0,729 0,061
12/11/1990 0,000 1,401 0,804 0,067
13/11/1990 0,000 1,368 0,270 0,023
14/11/1990 0,000 1,345 0,230 0,019
15/11/1990 0,000 1,296 0,208 0,017
16/11/1990 0,000 1,157 0,208 0,017
17/11/1990 0,000 1,260 0,186 0,016
18/11/1990 0,000 1,348 0,186 0,016
19/11/1990 0,000 1,301 0,186 0,016
20/11/1990 0,000 1,250 0,186 0,016
21/11/1990 0,000 1,093 0,186 0,016
22/11/1990 0,000 1,111 0,164 0,014
23/11/1990 0,000 1,095 0,164 0,014
24/11/1990 0,000 0,813 0,142 0,012
25/11/1990 0,000 0,886 0,142 0,012
26/11/1990 0,000 0,845 0,142 0,012
27/11/1990 0,000 0,883 0,186 0,016
28/11/1990 0,000 0,791 0,186 0,016
29/11/1990 0,000 0,696 0,186 0,016
30/11/1990 0,000 0,656 0,186 0,016
01/12/1990 0,000 0,635 0,186 0,016
02/12/1990 0,000 0,740 0,186 0,016
03/12/1990 0,000 0,780 0,186 0,016
04/12/1990 0,000 0,718 0,186 0,016
05/12/1990 0,000 0,670 0,186 0,016
06/12/1990 0,000 0,790 0,186 0,016
07/12/1990 0,000 0,631 0,186 0,016
08/12/1990 0,000 0,552 0,186 0,016
09/12/1990 0,000 0,661 0,186 0,016
10/12/1990 0,000 0,551 0,186 0,016
11/12/1990 0,000 0,452 0,186 0,016
12/12/1990 0,000 0,619 0,186 0,016
13/12/1990 0,000 0,741 0,186 0,016
14/12/1990 0,000 0,630 0,186 0,016
15/12/1990 0,000 0,637 0,186 0,016
16/12/1990 0,000 0,537 0,186 0,016
17/12/1990 0,000 0,556 0,186 0,016
18/12/1990 0,000 0,522 0,186 0,016
19/12/1990 0,000 0,609 0,186 0,016
20/12/1990 0,000 0,596 0,186 0,016
21/12/1990 2,300 0,839 0,186 0,016
22/12/1990 1,700 0,701 0,435 0,036
23/12/1990 0,000 0,762 0,208 0,017
24/12/1990 0,000 0,615 0,186 0,016
25/12/1990 0,000 0,756 0,186 0,016

71
26/12/1990 0,000 0,642 0,186 0,016
27/12/1990 1,700 0,835 0,186 0,016
28/12/1990 0,000 0,845 0,186 0,016
29/12/1990 0,000 0,873 0,186 0,016
30/12/1990 0,000 0,801 0,186 0,016
31/12/1990 0,000 0,843 0,186 0,016

72
Annexe 2 : Résultat de calage du modèle GR4J.(oued Abdi).

Nom du bassin O.Abdi


090413/090419/090403
Superficie du bassin (km 1035

Paramètres modèle Transf. Réels


x1: Capacité rés. production (mm) 4,76 116,75
x2: Paramètre d'échange (mm) 0,17 0,17
x3: Capacité rés. routage (mm) 2,44 11,47
x4: Délai (jours) -1,05 0,85

Valeurs initiales
Taux de remplissage initial S0/x1 0,60
Taux de remplissage initial R0/x3 0,50
1
Période
Longueur de la période de mise en route (j) 365
Durée de la période test (j) 1095
Date de départ 01/01/1988
Date de fin 31/12/1990

Moyenne des pluies observées (mm/j) 0,344


Moyenne des ETP observées (mm/j) 2,830
Moyenne des débits observés (mm/j) 0,022
Moyenne des racines des débits observés 0,113
Moyenne des log des débits observés -4,740

Critères d'efficacité (%)


Nash(Q) 31,90
Nash(VQ) 11,8
Nash(ln(Q)) -10,4
Bilan 74,1

73
Annexe 3 : Résultats de la validation modèle GR4J d’oud Abdi.

Nom du bassin O.Abdi


090413/090419/090403
Superficie du bassin (km² 1035

Paramètres modèle Transf. Réels


x1: Capacité rés. production (mm) 4,76 116,75
x2: Paramètre d'échange (mm) 0,17 0,17
x3: Capacité rés. routage (mm) 2,44 11,47
x4: Délai (jours) -1,05 0,85

Valeurs initiales
Taux de remplissage initial S0/x1 0,60
Taux de remplissage initial R0/x3 0,50

Période
Longueur de la période de mise en route (j) 1096
Durée de la période test (j) 1460
Date de départ 01/01/1988
Date de fin 31/12/1991

Moyenne des pluies observées (mm/j) 0,460


Moyenne des ETP observées (mm/j) 2,705
Moyenne des débits observés (mm/j) 0,023
Moyenne des racines des débits observés 0,109
Moyenne des log des débits observés -4,778

Critères d'efficacité (%)


Nash(Q) -8,14
Nash(VQ) -26,0
Nash(ln(Q)) -48,5
Bilan 96,7

74
Annexe 4 : Données du modèle GR4j sur la zone humide.

Date Pluie (mm) ETP (mm) Débit Débit (mm/j)


(m3/s)
01/12/1989 0,000 1,024 0,070 0,006
02/12/1989 0,000 1,019 0,060 0,005
03/12/1989 0,000 1,046 0,080 0,007
04/12/1989 0,000 0,949 0,080 0,007
05/12/1989 0,000 0,899 0,090 0,008
06/12/1989 0,000 0,971 0,070 0,006
07/12/1989 0,000 1,047 0,055 0,005
08/12/1989 0,000 1,052 0,055 0,005
09/12/1989 0,000 1,188 0,050 0,004
10/12/1989 0,000 1,003 0,050 0,004
11/12/1989 0,000 1,000 0,050 0,004
12/12/1989 0,000 0,977 0,050 0,004
13/12/1989 0,000 1,020 0,044 0,004
14/12/1989 0,000 1,146 0,044 0,004
15/12/1989 0,000 1,155 0,044 0,004
16/12/1989 0,000 1,139 0,044 0,004
17/12/1989 0,000 1,042 0,044 0,004
18/12/1989 0,000 0,954 0,044 0,004
19/12/1989 0,000 1,000 0,044 0,004
20/12/1989 0,000 0,979 0,044 0,004
21/12/1989 0,000 1,012 0,044 0,004
22/12/1989 0,000 0,994 0,037 0,003
23/12/1989 0,000 0,989 0,037 0,003
24/12/1989 0,000 0,893 0,037 0,003
25/12/1989 0,000 0,790 0,037 0,003
26/12/1989 1,200 0,667 0,037 0,003
27/12/1989 2,900 0,632 0,037 0,003
28/12/1989 0,000 0,781 0,044 0,004
29/12/1989 0,000 0,776 0,044 0,004
30/12/1989 0,000 0,865 0,044 0,004
31/12/1989 0,000 0,884 0,044 0,004
01/01/1990 0,000 0,900 0,186 0,016
02/01/1990 0,000 0,922 0,186 0,016
03/01/1990 0,000 0,842 0,186 0,016
04/01/1990 0,000 0,642 0,186 0,016
05/01/1990 0,000 0,809 0,186 0,016
06/01/1990 0,000 0,894 0,186 0,016
07/01/1990 0,000 0,678 0,186 0,016
08/01/1990 0,000 0,639 0,164 0,014
09/01/1990 0,000 0,737 0,142 0,012
10/01/1990 0,000 0,777 0,142 0,012
11/01/1990 0,000 0,898 0,142 0,012
12/01/1990 0,000 0,823 0,142 0,012
13/01/1990 0,000 0,802 0,142 0,012
14/01/1990 0,000 0,879 0,142 0,012
15/01/1990 0,000 0,850 0,142 0,012
16/01/1990 0,000 0,780 0,164 0,014
17/01/1990 0,000 0,809 0,164 0,014
18/01/1990 0,000 0,735 0,164 0,014

75
19/01/1990 0,000 0,771 0,164 0,014
20/01/1990 0,000 0,782 0,142 0,012
21/01/1990 2,500 0,703 0,142 0,012
22/01/1990 5,100 0,778 0,208 0,017
23/01/1990 0,000 0,875 0,208 0,017
24/01/1990 0,000 0,920 0,208 0,017
25/01/1990 0,000 0,915 0,208 0,017
26/01/1990 0,000 0,929 0,186 0,016
27/01/1990 0,000 0,895 0,186 0,016
28/01/1990 0,000 0,926 0,186 0,016
29/01/1990 0,000 0,839 0,186 0,016
30/01/1990 0,000 1,029 0,186 0,016
31/01/1990 0,000 0,941 0,186 0,016
01/02/1990 0,000 0,955 0,186 0,016
02/02/1990 2,400 1,055 0,186 0,016
03/02/1990 0,000 1,021 0,186 0,016
04/02/1990 0,000 1,060 0,186 0,016
05/02/1990 0,000 1,003 0,186 0,016
06/02/1990 0,000 0,998 0,164 0,014
07/02/1990 0,000 1,405 0,142 0,012
08/02/1990 0,000 1,407 0,142 0,012
09/02/1990 0,000 1,382 0,142 0,012
10/02/1990 0,000 1,428 0,142 0,012
11/02/1990 0,000 1,295 0,142 0,012
12/02/1990 0,000 1,502 0,164 0,014
13/02/1990 0,000 1,489 0,164 0,014
14/02/1990 0,000 1,738 0,164 0,014
15/02/1990 0,000 1,908 0,164 0,014
16/02/1990 0,000 1,934 0,164 0,014
17/02/1990 0,000 1,707 0,164 0,014
18/02/1990 0,000 1,627 0,164 0,014
19/02/1990 5,700 1,602 0,186 0,016
20/02/1990 13,400 1,755 0,270 0,023
21/02/1990 0,000 1,526 0,270 0,023
22/02/1990 0,000 1,796 0,230 0,019
23/02/1990 0,000 1,601 0,230 0,019
24/02/1990 0,000 1,515 0,208 0,017
25/02/1990 0,000 1,491 0,208 0,017
26/02/1990 0,000 1,634 0,208 0,017
27/02/1990 0,000 2,024 0,208 0,017
28/02/1990 1,900 2,206 0,208 0,017
01/03/1990 0,000 2,075 0,208 0,017
02/03/1990 9,200 2,054 0,465 0,039
03/03/1990 0,000 1,664 0,854 0,071
04/03/1990 0,000 1,600 1,012 0,084
05/03/1990 0,000 1,624 1,012 0,084
06/03/1990 0,000 1,633 0,933 0,078
07/03/1990 0,000 1,700 1,012 0,084
08/03/1990 0,000 1,693 1,012 0,084
09/03/1990 0,000 1,789 0,933 0,078
10/03/1990 0,000 2,273 0,854 0,071
11/03/1990 0,000 2,106 0,775 0,065

76
12/03/1990 0,000 2,038 0,775 0,065
13/03/1990 0,000 2,271 0,637 0,053
14/03/1990 43,400 2,173 8,461 0,706
15/03/1990 0,000 2,061 1,924 0,161
16/03/1990 0,000 1,773 1,960 0,164
17/03/1990 0,000 1,957 1,422 0,119
18/03/1990 0,000 1,872 1,170 0,098
19/03/1990 0,000 1,820 0,854 0,071
20/03/1990 0,000 2,057 0,854 0,071
21/03/1990 0,000 1,983 0,854 0,071
22/03/1990 0,000 2,154 0,854 0,071
23/03/1990 0,000 2,206 0,854 0,071
24/03/1990 0,000 2,240 0,775 0,065
25/03/1990 0,000 2,529 0,706 0,059
26/03/1990 0,000 2,081 0,706 0,059
27/03/1990 0,000 1,808 0,350 0,029
28/03/1990 0,000 1,806 0,270 0,023
29/03/1990 0,000 1,977 0,270 0,023
30/03/1990 13,400 2,096 2,780 0,232
31/03/1990 0,000 2,109 16,307 1,361
01/04/1990 0,000 2,179 5,670 0,473
02/04/1990 0,000 2,529 2,350 0,196
03/04/1990 0,000 2,367 1,296 0,108
04/04/1990 0,000 2,540 1,170 0,098
05/04/1990 0,000 2,630 1,012 0,084
06/04/1990 0,000 3,244 0,775 0,065
07/04/1990 0,000 2,978 0,706 0,059
08/04/1990 0,000 2,582 0,568 0,047
09/04/1990 0,000 2,698 0,310 0,026
10/04/1990 0,000 2,347 0,310 0,026
11/04/1990 0,000 1,912 0,270 0,023
12/04/1990 0,000 2,309 0,270 0,023
13/04/1990 0,000 2,447 0,270 0,023
14/04/1990 0,000 2,475 0,230 0,019
15/04/1990 0,000 2,912 0,208 0,017
16/04/1990 0,000 2,882 0,208 0,017
17/04/1990 0,000 2,549 0,208 0,017
18/04/1990 0,000 2,364 0,208 0,017
19/04/1990 0,000 2,251 0,208 0,017
20/04/1990 0,000 2,232 0,208 0,017
21/04/1990 0,000 2,765 0,208 0,017
22/04/1990 0,000 3,210 0,208 0,017
23/04/1990 0,000 2,572 0,164 0,014
24/04/1990 0,000 2,892 0,164 0,014
25/04/1990 0,000 3,065 0,164 0,014
26/04/1990 0,000 2,922 0,186 0,016
27/04/1990 0,000 3,005 0,164 0,014
28/04/1990 0,000 3,240 0,164 0,014
29/04/1990 0,000 3,316 0,164 0,014
30/04/1990 0,000 3,068 0,164 0,014
01/05/1990 0,000 2,678 0,164 0,014
02/05/1990 0,000 2,606 0,164 0,014

77
03/05/1990 0,000 2,752 0,142 0,012
04/05/1990 0,000 2,744 0,142 0,012
05/05/1990 0,000 2,785 0,120 0,010
06/05/1990 0,000 2,967 0,120 0,010
07/05/1990 0,000 3,073 0,120 0,010
08/05/1990 0,000 3,140 0,120 0,010
09/05/1990 0,000 3,303 0,120 0,010
10/05/1990 0,000 3,591 0,120 0,010
11/05/1990 0,000 3,414 0,120 0,010
12/05/1990 0,000 3,161 0,120 0,010
13/05/1990 0,000 3,820 0,120 0,010
14/05/1990 0,000 3,763 0,120 0,010
15/05/1990 0,000 4,053 0,120 0,010
16/05/1990 0,000 4,160 0,120 0,010
17/05/1990 0,000 4,152 0,120 0,010
18/05/1990 0,000 4,159 0,120 0,010
19/05/1990 0,000 4,869 0,120 0,010
20/05/1990 0,000 4,952 0,120 0,010
21/05/1990 2,500 4,575 0,120 0,010
22/05/1990 0,000 4,973 0,120 0,010
23/05/1990 0,000 5,202 0,120 0,010
24/05/1990 0,000 4,804 0,120 0,010
25/05/1990 0,000 4,511 0,120 0,010
26/05/1990 0,000 4,520 0,120 0,010
27/05/1990 0,000 4,126 0,120 0,010
28/05/1990 0,000 3,707 0,088 0,007
29/05/1990 0,000 3,384 0,088 0,007
30/05/1990 0,000 3,344 0,088 0,007
31/05/1990 0,000 3,624 0,088 0,007

78
Annexe 5 : Résultats de calage de la zone humide.

Nom du bassin Oued.Abdi


090413/090419/090403
Superficie du bassin (km²) 1035

Paramètres modèle Transf. Réels


x1: Capacité rés. production (mm) 5,00 148,41
x2: Paramètre d'échange (mm) 0,13 0,13
x3: Capacité rés. routage (mm) 2,20 9,03
x4: Délai (jours) -0,99 0,87

Valeurs initiales
Taux de remplissage initial S0/x1 0,12
Taux de remplissage initial R0/x3 0,26

Période
Longueur de la période de mise en route (j)
Durée de la période test (j) 181
Date de départ 01/12/1989
Date de fin 31/05/1990

Moyenne des pluies observées (mm/j) 0,572


Moyenne des ETP observées (mm/j) 1,948
Moyenne des débits observés (mm/j) 0,040
Moyenne des racines des débits observés 0,153
Moyenne des log des débits observés -4,022

Critères d'efficacité (%)


Nash(Q) 37,51
Nash(VQ) 43,2
Nash(ln(Q)) 2,1
Bilan 93,9

79
Annexe 6 : Résultat de validation de la zone humide.

Nom du bassin Oued.Abdi


090413/090419/090403
Superficie du bassin (km²) 1035

Paramètres modèle Transf. Réels


x1: Capacité rés. production (mm) 5,00 148,41
x2: Paramètre d'échange (mm) 0,13 0,13
x3: Capacité rés. routage (mm) 2,20 9,03
x4: Délai (jours) -0,99 0,87

Valeurs initiales
Taux de remplissage initial S0/x1 0,00
Taux de remplissage initial R0/x3 0,30

Période
Longueur de la période de mise en route (j) 0
Durée de la période test (j) 181
Date de départ 01/12/1990
Date de fin 31/05/1991

Moyenne des pluies observées (mm/j) 0,626


Moyenne des ETP observées (mm/j) 1,665
Moyenne des débits observés (mm/j) 0,019
Moyenne des racines des débits observés 0,120
Moyenne des log des débits observés -4,385

Critères d'efficacité (%)


Nash(Q) -5,02
Nash(VQ) -22,7
Nash(ln(Q)) -63,0
Bilan 89,9

80
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Michel C., (1983). Que peut-on faire en hydrologie avec un modèle conceptuel à un seul

Paramètre ? La Houille Blanche(1), 39-44.

Michel C., (1989). Hydrologie appliquée aux petits bassins versants ruraux, Cemagref,

Antony

Perrin C., (2000). Vers une amélioration d'un modèle global pluie-débit au travers d'une

approche comparative. Thèse de Doctorat, Cemagref. Antony, Institut National Polytechnique

de Grenoble: 530 p.

(Higy, 2000) : modélisation conceptuelle à base physique des processus hydrologiques .thèse

de doctorat, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

(Gaume00) : E. GAUME, Hydrologie : Cycle de l’eau et modélisation pluie-débit,

ENPCCEREVE, Novembre 2000.

(Henine05) : HENINE Hocine, Interfaçage entre un modèle hydrologique/modèle

hydrodynamique au sein d’un système d’informat ion intégré sous web incluent les SIG

mémoire de magister 2005.

(Maftai02) : C. P. Maftei, Etude concernant les écoulements superficiels modélisation

spatialisée de l’écoulement sur le B V de Voisent i-Roumanie, Mai 2002.

) RADIA GHERISSI(. (2012). hydrologie et modélisation pluie-débit : cas du bassin versant

de l'oued lakhdar (ex : chouly) tafna-nw algérien. mémoire de magister, option, universite abou

bekr belkaid – Tlemcen.

BENKACI ALI TARIK. (28 Juin 2006). modélisation pluie-débit mensuelle et journalière

par les modelés conceptuels et les systèmes neuro-flous (application aux bassins algériens).

Thèse de doctorat, option, ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

institut national agronomique d’Alger.

(Cadastre du bassin versant de chotte melghigh .2012) : Cadastre hydraulique du


bassin versant de Chott Melghir
50
51
LISTE DES ANNEXES

Annexe 1 : Données du modèle GR4J.

Annexe 2 : Résultat de calage du modèle GR4J.(oued Abdi).

Annexe 3 : Résultats de la validation modèle GR4J d’oud Abdi.

Annexe 4 : Données du modèle GR4j sur la zone humide

Annexe 5 : Résultats de calage de la zone humide.

Annexe 6 : Résultat de validation de la zone humide.

52