Vous êtes sur la page 1sur 2

2020-2021

Travaux dirigés de Mécanique du Solide


SMP - S3
Série n° 1

Exercice 1 :

Etablir les relations suivantes :

𝐴⃗ ∧ 𝐵⃗ ∧ 𝐶⃗ = 𝐴⃗. 𝐶⃗ 𝐵⃗ − 𝐵⃗ . 𝐶⃗ 𝐴⃗

𝐴⃗ ∧ 𝐵⃗ ∧ 𝐶⃗ = 𝐴⃗. 𝐶⃗ 𝐵⃗ − 𝐴⃗. 𝐵⃗ 𝐶⃗

Exercice 2 :

𝑈⃗ et 𝑉⃗ étant deux vecteurs donnés de 𝐼𝑅 , déterminer l’ensemble des vecteurs 𝑋⃗ vérifiant


l’équation :

𝑋⃗ ∧ 𝑈⃗ = 𝑉⃗

Discuter suivant les valeurs de 𝑈⃗ et de 𝑉⃗

Exercice 3 :

On considère le champ de vecteurs 𝐻⃗(𝑃) de 𝐼𝑅 défini par :

P(𝑥, 𝑦, 𝑧) → 𝐻⃗ (𝑃) = 1 + 3𝑦 − 𝑡𝑧, 2𝑡𝑧 − 3𝑥, 𝑡𝑥 − 𝑡 𝑦 −

Où t est un paramètre réel.


1. Montrer que ce champ est équiprojectif pour t = 0 et t = 2
2. Déterminer les torseurs 𝑇 et 𝑇 associés aux champs 𝐻⃗ (𝑃) et 𝐻⃗ (𝑃) par leurs
éléments de réduction au point O (0,0,0).
3. Montrer que 𝑇 est un glisseur.
4. Déterminer le torseur T = 𝑇 − 𝑇 . En déduire que la somme de deux glisseurs n’est
pas un glisseur.

Exercice 4 :

On considère le champ de vecteurs 𝑈⃗ défini en tout point de l’espace par :


1 + 2𝑡𝑦 + 𝑡𝑧

𝑈 = −2𝑡𝑥 + 𝑡𝑧
2 − 𝑡𝑥 − 𝑡 𝑦
Où t est un paramètre réel non nul.
1. Pour quelles valeurs de t, 𝑈⃗ est-il le moment d’un torseur ?
2. Donner pour chacune de ces valeurs la résultante et l’axe central.
Exercice 5 :

On considère trois vecteurs glissants définis par un point de leur support et leur vecteur libre :

𝐴 (2, 1, 3)ℛ , 𝐴 (1, 1, 5)ℛ , 𝐴 (0, 2, 0)ℛ

0 3𝑚 1
𝑉⃗ = 𝑚 , 𝑉⃗ = 𝑚 , 𝑉⃗ = −𝑚
2𝑚 𝑚 2

1. Quels sont les éléments de réduction en O, origine du repère, du torseur associé à cet
ensemble de vecteurs glissants ?

2. Calculer l'invariant scalaire. Montrer qu'il existe deux valeurs 𝑚 et 𝑚 telles que cet
invariant soit nul. Par la suite, on note m1 la plus petite valeur.

3. Pour 𝑚 = 𝑚 déterminer l'axe central ∆ du torseur.

4. Existe-il une valeur de m (si oui, la calculer) pour laquelle :

- Le torseur se réduit à un couple ?

- L'axe central du torseur passe par l'origine ?

Vous aimerez peut-être aussi