Vous êtes sur la page 1sur 4

TD1 - Calcul des sollicitations dans une poutre

métallique
S. Capdevielle, D. Decret, M. Briffaut
Version du 12 janvier 2021

On étudie une poutre de plancher constitué d’une dalle en béton C30/37 coulé en place sur un
coffrage en tôle profilée en acier galvanisé, et en appui sur un réseau de solives métalliques espacées
de 2 m (profilés IPE 360 en acier S235). On étudie ici une de ces solives, reposant sur deux poutres
de rive et une poutre centrale, comme indiqué sur la vue longitudinale de la figure 1. Les dimensions
de la section sont données dans le catalogue en annexe du document de cours. L’objectif de ce TD
est de calculer les sollicitations et les contraintes dans la poutre métallique en phase chantier, ainsi
que la flèche à mi-travée.

Figure 1 – Vue en élévation de la poutre étudiée

Chargement
— Charge surfacique due au poids du plancher brut, c’est-à-dire dalle et bac (sans le profilé) :
g1 = 3,26 kN/m2 .
— Charge surfacique d’exploitation sur la dalle en situation de chantier : qch = 2,5 kN/m2 .

1 Étude d’une poutre isostatique sur deux appuis


On considère dans un premier temps que la poutre est constituée de deux travées isostatiques.

1.1 Modélisation
1. Représenter la poutre étudiée avec ses appuis et son chargement.
2. Calculer le chargement appliqué sur la poutre à l’ELU. NB : ne pas oublier le poids propre
du profilé.
3. Calculer le chargement appliqué sur la poutre à l’ELS.

1
L3 Construction métallique 2 POUTRE CONTINUE

1.2 Sollicitations et contraintes


4. Tracer le diagramme des sollicitations dans la poutre : effort normal, effort tranchant et
moment fléchissant.
5. Déterminer la valeur de l’effort tranchant sollicitant maximal VEd .
6. Déterminer la valeur du moment fléchissant sollicitant maximal MEd .
7. Tracer le profil des contraintes normales σxx dans la section où le moment fléchissant sollici-
tant est maximal. On suppose que le matériau reste dans son domaine élastique de compor-
tement. Donner l’expression de la contrainte normale maximale dans la section σxx,max . (à
l’ELU).

1.3 Moment quadratique


8. Calculer le moment quadratique de la section de l’IPE 360 selon son axe fort, puis le comparer
à la valeur du catalogue.
9. Calculer la valeur de la contrainte normale maximale dans la section σxx,max .

1.4 Flèche
On rappelle que la flèche maximale v dans une poutre sur deux appuis simples, soumise à un
chargement linéique uniformément réparti p est donnée par l’équation (1). L représente la longueur
de la poutre, E le module d’Young de l’acier, et I le moment quadratique de la section.

5p L4
v= (1)
384 E I
10. Calculer la flèche maximale de la poutre.

2 Poutre continue
On considère à présent la poutre continue sur ses trois appuis. Un formulaire est fourni en annexe,
pour déterminer les réactions d’appui dans la poutre ainsi que le moment sur appui central.
11. Représenter la poutre étudiée avec les deux cas de chargement possibles.
12. Sans faire de calcul, indiquer si le moment à mi-travée est plus ou moins important que dans
le cas de la poutre bi-articulée, pour un même chargement.

2.1 Sollicitations
13. Tracer le diagramme des efforts tranchants générés par la charge d’exploitation dans la
poutre dans le cas où elle est appliquée à toute la poutre, puis dans le cas où elle ne s’applique
que sur une seule travée. Quel cas de charge conduira à l’effort tranchant maximal ?
14. Donner la valeur de l’effort tranchant sollicitant VEd , à l’ELU, sous la combinaison d’actions
la plus défavorable.
15. Tracer l’allure du diagramme des moments fléchissants dans la poutre dans le cas où la charge
d’exploitation est appliquée à toute la poutre, puis dans le cas où la charge d’exploitation ne
s’applique que sur une seule travée.

2/4
L3 Construction métallique 2 POUTRE CONTINUE

16. Quel cas de charge conduit au moment sollicitant maximal sur appui ? Calculer sa valeur à
l’ELU.
17. En utilisant le formulaire et le théorème de superposition, calculer le moment sollicitant à
mi-travée à l’ELU dans le cas de chargement le plus défavorable.
18. Calculer la contrainte normale maximale σxx,max dans la poutre.

2.2 Flèche
19. Quel cas de chargement conduit à la flèche maximale ?
20. En utilisant le formulaire et le théorème de superposition, calculer la valeur de cette flèche.

3/4
L3 Construction métallique 2 POUTRE CONTINUE

Formulaires de Résistance des Matériaux

Extrait de l’ouvrage MÉCANIQUE DES STRUCTURES - Résistance des matériaux, d’Arnaud


Delaplace, Fabrice Gatuingt et Frédéric Ragueneau

Flèche :

4/4