Vous êtes sur la page 1sur 15

d’effroi : « le silence éternel de ces

L’Autre qui n’existe espaces infinis m’effraie ».


Ce silence, et c’est ce que faisait
pas et ses Comités remarquer Paul Valéry dans sa
d’éthique Variation sur une pensée, à laquelle j’ai
fait, jadis, un sort, dans mon cours, ce
silence n’est pas si éternel que ça. C’est
un silence qui est daté, un silence qui
Éric Laurent et Jacques- tient à l’émergence historique du
Alain Miller discours de la science ; qui tient à
Copernic, à Kepler, et puis à Galilée.
En effet, comme le rappelle très
Douzième séance du séminaire judicieusement Valéry, pour Pythagore,
(mercredi 12 mars 1997) les mathématiques ne faisaient
nullement taire les cieux. Au contraire,
elle les faisait chanter, et d’un concert
harmonieux, d’un accord suave et
sublime. « Quant aux Juifs, dit Valéry,
ils ne parlent des cieux qu’ils n’en
Jacques-Alain Miller : célèbrent l’éloquence » et c’est ce que
Jéhovah lui-même dit à Job « Les
Avant de passer la parole à Éric étoiles du matin éclataient dans chant
Laurent, je vais achever le mouvement d’allégresse ». Autrement dit, la nature
que j’ai esquissé la dernière fois, que ça parlait, et spécialement la nature des
j’ai interrompu sur une chute cieux, l’univers.
significative. Laissons-là l’affect d’effroi, qui a été
La science, et je dis la science critiqué par Valéry selon la perspective,
conformément à l’usage de Lacan, qui les canons de son esthétique. Pour lui,
s’autorise de Koyré, pour nommer ainsi le bien-dire excluait la puissance de
la science mathématique de la nature, l’émotion sur l’écrivain, donc il
telle qu’elle s’est imposée à partir de soupçonnait l’authenticité de l’affect
Galilée, et telle qu’elle s’est affirmée que Pascal cherche à nous
avec Newton, la science, c’est ainsi que communiquer. Il n’y voyait qu’un effet
je l’ai présenté la dernière fois, proprement littéraire. Mais enfin
substitue au sens le savoir. Et cette laissons l’affect d’effroi et son éventuel
substitution peut être écrite comme caractère littéraire pour garder le
métaphore ainsi : savoir sur sens, silence. Le silence n’est pas là un effet
littéraire, c’est à proprement parler
Savoir l’effet scientifique. C’est le silence
Sens
imposé au sens, au chant du sens par le
qui est à proprement parler la savoir de la science. Le savoir de la
métaphore scientifique. La métaphore science ne chante pas, ne parle pas, il
scientifique a pour effet, dans la est muet et il s’écrit, i-t. Oui, la langue
signification, le silence. C’est ce silence n’est pas toujours sans équivoque,
même, dont Pascal faisait une puissance comme nous le savons. Enfin s’il
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 206

s’écrie i-e, il ne s’écrit que silence. Et Comment caractériser son opération


c’est ainsi que j’ai pu définir la dernière au regard du discours de la science
fois ce que Lacan désigne comme le sinon en reconnaissant qu’elle prend
savoir dans le réel, qui serait le propre son départ de la parole, et donc dans
de ce que désigne et élabore le discours cette perspective, disons, à titre
de la science, j’ai pu le définir, dans les d’hypothèse, d’un réel qui parle. Et ce
termes même de Lacan, comme un réel qui parle, elle vise à le réduire au
savoir qui ne cesse pas de s’écrire, non sens d’une formule. Ce que nous
c’est-à-dire qui ne parle pas. appelons communément dans notre
Un savoir qui ne cesse pas de s’écrire jargon un mathème.
en silence. À saisir dans cette En cela, on peut dire que l’opération
perspective, il s’écrit en formules qui ne analytique accomplit en la répétant, la
veulent rien dire, c’est-à-dire qui ne métaphore scientifique, c’est-à-dire que
sont pas des messages, qui ne sont pas un par un, et prenant son départ d’une
du registre de la communication, mais parole qui se développe sur le mode de
qui imposent un invariable « c’est l’association libre, elle réduit le sens au
ainsi », perpétuel, constant, calculable savoir, c’est-à-dire au non sens d’une
et exactement sans appel. Pour ce formule qui peut être écrite. Et toute
qu’ainsi élabore le discours de la une part de l’élaboration de la
science comme savoir dans le réel, il psychanalyse par Lacan s’inscrit sur ce
n’y a pas de cour d’appel, il n’y a pas vecteur, du sens au savoir. Néanmoins,
non plus de cour de cassation. Il n’y a dans la science, le sens est tout à fait et
personne à convaincre ou à radicalement disjoint du savoir. Et c’est
déconvaincre, il y a un « c’est ainsi », ce qui explique que l’émergence du
que cela plaise ou non. discours scientifique ait rencontré
Si la psychanalyse a partie liée avec l’objection de la religion, que les
la science, comme elle le soutient autorités religieuses se soient partout
depuis Freud, la question ne peut être gendarmées contre l’instauration du
éludée du savoir dans le réel auquel elle discours de la science. Et à l’occasion
aurait affaire en tant que discipline. en utilisant les moyens les plus violents
Commençons par nous demander par du pouvoir, jusqu’à apprendre, à force,
quel biais la psychanalyse a-t-elle partie à faire sa part au discours scientifique
liée avec la science. Elle a partie liée de façon pacifique, jusqu’à apprendre à
avec la science d’abord par le biais dit cohabiter avec lui, et à constituer par
de l’association libre. Elle suscite et elle rapport à ses développements un comité
accueille un matériel qui se présente d’éthique extrêmement puissant, mais,
comme aléatoire, produit au hasard, sur le fond, d’admettre cette puissance
contingent et elle découvre dans son en développement.
exercice, elle en théorise dans sa Peut-on dire que dans la psychanalyse
réflexion, des lois qui sont susceptibles le sens soit radicalement disjoint du
d’être mises en formules, mais en savoir ? C’est beaucoup plus douteux.
formules propres à chaque sujet, Et ce qui le montre, c’est précisément
puisque la psychanalyse aborde l’espèce ce qui supporte l’opération analytique, à
humaine comme parlante sous le mode savoir, l’interprétation. L’interprétation,
du un par un. par quelque bout qu’on la prenne, garde

206
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 207

partie liée avec le sens. Et c’est formations de l’inconscient, ne vise pas


pourquoi, devant l’admettre, Lacan, au à modifier le rêve ou le lapsus, ou le
départ de son enseignement, et dans mot d’esprit, ou l’acte manqué. C’est le
l’optique de faire advenir la symptôme qu’elle vise à modifier. On
psychanalyse comme science, mettait ne vient pas chez l’analyste pour rêver
ses espoirs dans l’élaboration d’une autrement. On peut venir chez
science du sens. Il inscrivait volontiers l’analyste pour rêver autrement quand
la science, il inscrivait volontiers plus on fait des cauchemars à répétition,
exactement la psychanalyse au rang des mais précisément alors, le cauchemar à
arts libéraux, ainsi nommés au moyen- répétition vaut comme symptôme, il
âge, précisément par leur défaut de comporte, je le rappelais il y a peu, il
formalisation, et il se promettait de comporte l’etcoetera du symptôme.
scientificiser la psychanalyse par la C’est le symptôme essentiellement
formalisation scientifique des arts que la psychanalyse vise à modifier et
libéraux. par l’interprétation. D’où la question de
Mais le songe d’une science du sens, savoir si le symptôme c’est du réel ou
que faisait naître les progrès de la non. Est-ce que le symptôme c’est le
linguistique structurale, à quoi Lacan a réel dans la psychanalyse ? Et
donné le développement qu’on sait dans spécialement, étant donné que le
son « Instance de la lettre », d’une symptôme est interprétable, est-ce
science du sens qui aurait pu isoler les encore du réel ? Parce que s’il est
formules écrites, les mathèmes de la interprétable et si c’est du réel alors ça
métaphore et de la métonymie, comme veut dire qu’il y a du sens dans le réel,
expliquant la production du sens en en infraction à ce qu’instaure le
dépit de ce songe d’une science du sens, discours de la science.
qu’on ne peut pas méconnaître, la La simple pratique de l’interprétation
novation, qui est advenue par la accentue, intensifie, rend insupportable
psychanalyse, à savoir que si la la question de savoir dans quelle
psychanalyse est autre chose elle-même mesure le langage peut toucher au réel.
qu’un songe, qu’une illusion, qu’une Et cette question est la question, on peut
imposture, il y a du réel qui est noué au le dire maintenant, rétrospectivement,
sens. Et c’est sans doute ce qui est cette question est sans doute la question
inéliminable de la psychanalyse, qu’il y de pensée du 20ème siècle, la question
a du sens dans le réel. Et sinon du rapport du langage au réel. On peut
comment pourrait-on attendre de supposer que la promotion scientifique
l’interprétation, qu’elle modifie ce qui du savoir dans le réel a comme
pour un sujet vaut comme le réel, à nécessairement mis en question le
savoir le symptôme ? langage dans son rapport au réel. C’est
La découverte de la psychanalyse, ce qu’on a appelé le linguistic turn, le
c’est qu’il y a du sens dans le tournant linguistique de la philosophie,
symptôme. Certes, comme il y en a dans qui consiste exactement à interroger le
le rêve, ce qui a été su depuis toujours, langage dans son rapport au réel. Cette
comme il y en a dans le lapsus, le mot expression de linguistic turn, qui surgit
d’esprit, l’acte manqué. Mais la dans la philosophie anglo-saxonne,
psychanalyse ne vise pas à modifier ces embrasse en effet le siècle, peut inclure

207
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 208

à l’occasion aussi bien la méditation de partir de la rhétorique, c’est-à-dire à


Heidegger et installe, qu’ils le sachent, partir du mode, éminemment variable,
ces philosophes, ou non, installe la selon lequel le vrai s’impose, selon
psychanalyse au cœur de cette lequel le vrai est persuadé à l’Autre. Et
interrogation. Et sans doute le linguistic ça, cet ordre du vrai en tant qu’il est
turn qui caractérise le mouvement persuadé à l’Autre est d’un tout autre
propre de la réflexion philosophique au ordre que celui du réel. Et si l’on voit
20ème siècle, est-il l’effet du discours aujourd’hui la rhétorique revenir en
de la science, parce que jusqu’alors, force dans la considération
sans doute interrogeait-on le langage, intellectuelle, philosophique et
mais quant à son rapport à la vérité. littéraire, c’est parce que le réel n’est
Pour prendre un exemple qui est à la pas sans vaciller.
portée aisée du public que vous Parce que qu’est-ce que c’est que
constituez, songez que Lacan a pu faire l’essence de la rhétorique ? L’essence
place, dans son premier séminaire, à de la rhétorique pour le dire
une lecture de Saint-Augustin, simplement, c’est qu’il y a toujours au
concernant le langage. Reprenez le moins deux côtés à toute affaire. C’est
texte, qui est à votre portée : c’est une ce que met en valeur tous les jours la
interrogation du langage quant à son pratique judiciaire : chacun a droit à son
rapport à la vérité. Et c’est bien ce avocat. On ne se confie pas au
qu’accentue Lacan : quant à la vérité et mathématicien pour vous mettre
non pas quant au réel. l’affaire en formule et conclure. Pour
Chaque fois que nous parlons, dit les affaires de peu d’importance on se
Lacan, nous disons la chose à travers le confie aux prud’hommes, à l’homme
signifié, il y a là un leurre, sans doute, prudent, expérimenté, qui évalue la
mais ce leurre, dit-il, est structural dans question. Mais il apparaît tout à fait
le langage humain. Et ce qu’il met en essentiel, quand il s’agit de condamner,
valeur, à la place d’interroger la de punir, et d’avérer un fait, qu’on
référence, l’usage référentiel du puisse entendre le pour et le contre. Et
langage, il met en valeur la dialectique ça s’établit sur la conviction que, quand
de la vérité que comporte la parole. à ce qui est, on peut toujours le voir
Et au regard de la vérité, le signifiant d’un côté et de l’autre.
apparaît en défaut. Les signes, dit-il, Comme dit Quintilien - la référence
s’interdéfinissent, et par là, nous majeure quant à l’histoire de la
n’apprenons rien : ou bien la vérité rhétorique - on peut toujours parler in
nous la savons déjà ou bien nous ne la utramque parte, d’un côté et de l’autre,
savons pas et ce ne sont pas les signes ça c’est l’essence de la rhétorique.
qui nous l’apprendront. Le privilège Et c’est bien ce qui instaure tout de
accordé à la vérité introduit des termes suite le vrai, le vrai dans le registre de
comme ceux de l’erreur, de la méprise, la rhétorique, comme disjoint du réel.
de l’ambiguïté, et en définitive, cette C’est ainsi que Cicéron dans son De
dialectique de la vérité renvoie à Oratore, qui a été la bible de
l’instance de la rhétorique. Avant que l’humanisme, définit l’orateur
s’instaure le discours de la science, le précisément comme celui qui est
langage était interrogé avant tout à capable de parler in utramque parte.

208
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 209

Aussi bien sur la vertu, sur le devoir, dualité des passeurs qu’il avait l’idée lui
sur la justice, sur le bien, sur la dignité, d’intégrer dans le jury, dans cette
sur l’honneur, l’ignominie, la dualité il y a comme un écho du
récompense, le châtiment et tout le principe fondamental de la rhétorique, à
reste, comme il dit, sur tout ça, on peut savoir que ça ne s’aborde pas par un
toujours dire, je simplifie, tout et le seul, que le point de vue compte. Et si,
contraire de tout. après tout, la fin de l’analyse était
Ça, ça a été pendant des siècles, susceptible d’une démonstration
l’usage majeur du langage, l’usage mathématique, on ne voit pas pourquoi
sublime du langage. C’est pourquoi on passerait par cette dualité là. On
Zénon est resté dans l’Histoire, par attendrait simplement que ça se calcule.
Plutarque, comme celui, inspiré par la Le terme même de jury que Lacan
logique, mais une logique qu’on se employait n’est pas sans ces résonances
garde bien d’appliquer à nos affaires rhétoriques. Mais enfin, le propre de la
humaines, est resté dans l’histoire rhétorique, à cet égard, c’est,
comme celui qui a proféré le principe, certainement, de se moquer du réel, et
qui nous parait totalitaire dans l’ordre même de l’éliminer. Ce qui vient à la
politique, mais qui est de la plus pure place, c’est la conviction produite dans
inspiration scientifique, logicienne, le un auditoire.
principe selon lequel il ne faut jamais La rhétorique a toujours voulu dire
écouter le second orateur. Je ne dis pas que le langage l’emporte sur le réel, et
ça pour Éric Laurent (rires), parce que, même, à la limite, que le réel n’existe
précisément, nous prenons différentes pas. Il existe tellement à peine que c’est
facettes de ce dont il s’agit. Il ne faut comme s’il n’existait pas. La
jamais entendre le second orateur, ou rhétorique, c’est une élimination du
bien le premier a réussi à démontrer réel.
l’affaire, ou bien il n’a pas réussi à la En cela, la rhétorique n’est pas la
démontrer. Mais on ne devrait jamais science, même si elle a une technique.
avoir besoin d’écouter l’autre point de La rhétorique, c’est un art des
vue, si le premier était vraiment semblants, du langage, et c’est la
démonstratif. Enfin nous ne plaidons discipline majeure de l’humanisme, la
pas le pour et le contre (rires), nous, discipline qui enseigne la technique de
nous plaidons le pour de deux façons se faire entendre, de faire résonner
différentes. l’opinion commune, la doxa, par le bien
La référence essentielle, éminente de dire. Et c’est pourquoi elle était
l’usage du langage, jusqu’à ce anathème à Platon, qui n’y voyait
qu’émerge le discours de la science, ça qu’une manœuvre opérée dans le non
a été le jugement d’un jury. Et quant au savoir, tandis qu’Aristote, qui, lui,
jury, finalement, il y a toujours deux prenait en compte la doxa, a pu nous
côtés. Ça se retrouve, même dans la laisser le Traité fondamental de la
psychanalyse puisque après tout Lacan rhétorique qui parcourt toute l’histoire
prévoyait pour la procédure de la passe, des Lettres occidentales.
qui est supposée se conclure devant un L’interprétation analytique, si on la
jury, qui dit si oui ou non c’est le cas, il situe sur cet arrière fond, telle qu’elle a
avait prévu deux passeurs, et, dans cette été renouvelée par Lacan dans son

209
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 210

retour à Freud, et dans l’effort de faire Stoïciens que Plutarque évoque Zénon,
de la psychanalyse une science, est une depuis les Stoïciens, la logique visait à
opération rhétorique. Lacan lui a un autre usage du langage que l’usage
restitué sa puissance de résonance dans rhétorique. Elle visait à faire sortir, à
le sujet. Le terme de résonance étant au partir du langage, du réel. À faire sortir
centre du chapitre 3 de son « Rapport quelque chose qu’on ne peut pas nier,
de Rome », consacré précisément à qui ne dépend pas de la façon dont on le
cette rénovation de l’interprétation. Et parle. Elle visait d’emblée à imposer un
la question est de savoir si savoir qui ne cesse pas de s’écrire, quel
l’interprétation analytique, son pouvoir, que soit le bavardage, quelle que soit la
supposé, annule le réel, le réduit au vrai façon dont vous prenez l’auditoire.
qui persuade, qui persuade le sujet, en Donc la logique, en cela, on le perçoit
l’occurrence de renoncer au symptôme. bien si on oppose la logique et la
Ce qu’on appelle aujourd’hui, dans la rhétorique, la logique visait au réel, et
philosophie anglo-saxonne, dans c’est bien ce qui oblige à sophistiquer
laquelle nous faisons quelques l’usage que Lacan fait de l’expression,
avancées, cette année, ce qu’on appelle le bien dire comme consacrant la
le relativisme, ça n’est rien d’autre réussite de l’opération analytique, parce
qu’un retour de la rhétorique. Et si ça que c’est une définition rhétorique de la
ébranle la philosophie anglo-saxonne, si fin de l’analyse, le bien dire.
ça lui donne des frissons, c’est que c’est À l’usage rhétorique du langage
un retour de la rhétorique dans la comme art des semblants, l’usage
logique elle-même. Et le bon Nelson logique s’est toujours opposé, en tant
Goodman, logicien impeccable, qui que science du réel.
formule que les mots sont des mondes, Alors si la question du XX° siècle a
Words are worlds, fait revenir le point été celle du réel, c’est dans la mesure
de vue rhétorique au cœur même, de où le discours de la science,
l’élaboration de la logique singulièrement, s’est emparé du
mathématique. Évidemment c’est tout à langage, qu’il l’a ravi à la rhétorique, et
fait paradoxal, nous vivons, là, à la fin qu’il a entrepris de mesurer le langage
du XX° siècle, ce retour en force de la non pas au vrai mais au réel. Et ce qu’il
rhétorique au cœur de la logique, alors annonce, dès le début du siècle, et
que l’abord du réel par l’une et par comme un surgeon de l’entreprise de
l’autre est tout à fait distinct et que ça a Frege, c’est la fameuse théorie des
été opposé, et avec souffrance, depuis descriptions définies de Bertrand
l’émergence du discours de la science. Russell, 1905, concernant le nom
Et que ce n’est pas seulement les propre et évaluant dans quelle mesure le
autorités religieuses qui se sont nom propre se réfère ou non, à ce qui
gendarmées contre le discours de la est, vraiment, c’est-à-dire à ce qui est
science, ce sont les humanistes, au nom réel.
précisément de la rhétorique, et contre La réflexion philosophique qui
le silence dans les rangs que ce savoir procède de cette tradition a comme
dans le réel était supposé imposer. La cœur la théorie de la référence : dans
logique, et ça depuis les stoïciens, c’est quelle mesure le langage peut-il ou non
dans son ouvrage sur les paradoxes des toucher au réel ? Comment se nouent le

210
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 211

langage et le réel alors que le langage semblant, relatif, en effet, qui se fait
est puissance de semblant, alors que le prendre pour du réel, que le Nom-du-
langage a le pouvoir de faire exister des père n’est pas de l’ordre de ce qui ne
fictions ? D’où l’idée qu’il se pourrait cesse pas de s’écrire.
que, au regard du réel, le langage soit Et c’est pourquoi, à la place du Nom-
malade, malade de la rhétorique du-père, Lacan a promu le symptôme
précisément dont il est gros, et qu’il comme ce qui dans la dimension propre
faudrait le guérir par une thérapeutique de la psychanalyse ne cesse pas de
appropriée, pour que, vraiment, il soit s’écrire. C’est-à-dire comme
conforme au réel. Et c’est toute l’équivalent dans la psychanalyse d’un
l’ambition de Wittgenstein et de ses savoir dans le réel. Et quand il y a
héritiers que de réaliser une Nom-du-père, et bien, c’est en tant
thérapeutique du langage, jusqu’à qu’une espèce de symptôme, rien de
considérer la philosophie elle-même plus.
comme une maladie qui témoigne de Est-ce une loi, le symptôme ? Si c’est
l’infection que véhicule le langage une loi, c’est une loi particulière à un
comme puissance des fictions. Non pas sujet. Et du coup, on peut se demander
résoudre les questions philosophiques à quelle condition est-il pensable qu’il y
mais montrer qu’elles ne se posent pas, ait du symptôme pour un sujet.
si on se guérit du langage, si on le met Si c’est du réel, c’est un réel très
au pas du réel. particulier, puisque ce serait du réel
C’est ce qui conduit Lacan à passer pour un, donc pas pour l’autre. C’est du
du nom du père au père du nom. Ça réel, qui ne peut s’aborder que un par
n’est pas vaine rhétorique, c’est que la un. Et c’est de beaucoup de
nomination, le donner des noms aux conséquence, de constater ça, parce que
choses, qui est le biais même par lequel ça met en question ce qu’il en est du
Frege et Russell ont entrepris leur réel pour l’espèce humaine. S’il y a,
questionnement du langage commun, la pour chacun de ceux qui parlent, du
nomination n’est pas la communication, symptôme, alors ça veut dire qu’au
ça n’est pas la parlote. La nomination niveau de l’espèce, il y a un savoir qui
c’est la question de savoir comment la n’est pas inscrit dans le réel. Et
parlote peut se nouer à quelque chose précisément, qu’au niveau de l’espèce
de réel. qui parle, il n’est pas inscrit dans le réel
Dans notre vocabulaire à nous, la un savoir qui concerne la sexualité.
fonction du père est celle qui permet de C’est-à-dire qu’à ce niveau là, il n’y a
donner un nom aux choses, c’est-à-dire pas, ce qu’on appelle instinct, qui
de passer du symbolique au réel. dirige, de façon invariable et typique
Ce Nom-du-père, Lacan a dit une fois pour une espèce, vers le partenaire. Et
et Éric Laurent l’a souligné, l’a fait le désir ne peut pas du tout en tenir lieu,
passer dans notre usage courant, le parce que le désir c’est une question. Le
Nom-du-père on peut s’en passer à désir c’est la perplexité sur la question.
condition de s’en servir. S’en passer, Et que la pulsion n’en tient pas lieu
veut dire que le Nom-du-père, dérivé du davantage, parce qu’elle ne donne
concept de l’Œdipe, ça n’est pas du aucune assurance, quant à cet Autre au
réel, que le Nom-du-père, c’est un niveau du sexuel.

211
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 212

Autrement dit, dans précisément ce Ça s’expose, ça se met en évidence


qui l’anime d’une compétition, d’une par exemple dans le récit, avec une
référence avec la science, l’existence du pureté spéciale. Dans le récit, on peut
symptôme oblige à modifier le concept faire un sujet de la genèse de son
que nous avons du savoir dans le réel. homosexualité, ou la mauvaise
S’il y a symptôme, alors il n’y a pas rencontre, qui est une instance qui
savoir dans le réel concernant la éclate et à laquelle le sujet volontiers
sexualité. S’il y a symptôme comme ce attribue ensuite son orientation
qui ne cesse pas de s’écrire pour un sexuelle. Mais aussi bien, on se rend
sujet, à la différence d’autres, alors, compte aussi bien dans les cas
corrélativement, il y a un savoir qui ne d’homosexualité, la rencontre de
cesse pas de ne pas s’écrire. C’est un certains mots qui vont, pour un sujet,
savoir spécial, ce n’est pas le savoir décider d’investissements
dans le réel en tant qu’il ne cesse pas de fondamentaux, qui conditionneront
s’écrire, s’il y a symptôme, c’est qu’il ensuite le mode sous lequel il se
doit y avoir, pour l’espèce humaine, un rapportera à la sexualité. Et puis,
savoir qui ne cesse pas de ne pas toujours, dans tous les cas, la jouissance
s’écrire. sexuelle se présente sous les espèces,
C’est là la démonstration que Lacan on le sait, du traumatisme, c’est-à-dire
essaie de faire sourdre de la précisément comme non préparée par
psychanalyse, de l’expérience un savoir, comme non harmonique à ce
analytique. Que s’il y a symptôme, alors qui était déjà là.
il n’y a pas rapport sexuel, il y a non Autrement dit, la constance, propre,
rapport sexuel, c’est-à-dire il y a une que nous pouvons repérer dans
absence de savoir dans le réel l’expérience analytique, c’est
concernant la sexualité. précisément la contingence. Ce que
C’est très difficile de démontrer, non nous repérons comme une constance,
pas du savoir dans le réel, mais de c’est cette variabilité même. Et la
démontrer une absence de savoir dans variabilité veut dire quelque chose, elle
le réel. veut dire, précisément, qu’il n’y a pas
Qu’est-ce qui, dans l’expérience un savoir pré-inscrit dans le réel à cet
analytique, nous met devant cette égard. Et cette contingence décide du
absence de savoir dans le réel ? Disons mode de jouissance du sujet.
que c’est ce que nous retrouvons, Et c’est en cela qu’elle met en
régulièrement, dans chaque cas qui évidence l’absence de savoir dans le
s’expose, dans l’expérience analytique, réel, quand il s’agit de la sexualité et de
et, évidemment, la valeur que Lacan la jouissance. Elle met en évidence un
nous y fait apercevoir, il fallait certain ce n’est pas écrit, ça se
évidemment qu’il le formule pour que rencontre.
ça devienne une évidence. Ce dont nous Dès lors, ce qui fait fonction de réel
avons l’expérience, par la psychanalyse, de référence n’est pas un ne cesse pas
c’est de la fonction déterminante dans de s’écrire, c’est un ne cesse pas de ne
chaque cas, d’une rencontre, d’un aléa, pas s’écrire. C’est-à-dire exactement le
d’un certain hasard, d’un certain : ce rapport sexuel comme impossible.
n’était pas écrit.

212
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 213

Alors, Lacan s’est posé la question, et


sur un mode que j’oserais dire torturé,
de savoir dans quelle mesure c’est
démontrable, parce que là, le réel dont
il s’agit est d’une espèce tout à fait
différente du réel de la science.
Comment démontrer une absence de
savoir ? Il reste volontiers un peu en
retrait de ce terme de démonstration, et
c’est pourquoi il peut dire : l’expérience
analytique atteste un réel, témoigne
d’un réel, il reste un peu en-deçà du
démontré. C’est comme si, ici, dans
notre champ, la contingence régulière
que nous rencontrons dans tous les cas,
comme si cette contingence attestait de
l’impossible. C’est en quelque sorte une
démonstration de l’impossible par la
contingence.
De telle sorte que j’écrirai et pour
aujourd’hui je terminerais là-dessus,
j’ai déjà été long, j’écrirai ce triangle,
ici l’impossible, le ne cesse pas de ne
pas s’écrire, qui est le propre du non
rapport sexuel que j’abrège NRS, ici le
nécessaire pour chacun, le ne cesse pas
de s’écrire du symptôme, et si nous
constatons le fait du symptôme dans
chaque cas il nous renvoie à ce NRS, et
ici le contingent, ce contingent qui fait
en quelque sorte preuve, le contingent
du cesse de ne pas s’écrire et qui
apparaît sous ces deux espèces
essentielles, la rencontre avec la
jouissance et la rencontre avec l’Autre
que nous pouvons abréger sous le terme
d’amour.

213
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 214

Impossible Nécessaire
ne cesse pas de ne cesse pas de s’écrire
ne pas s’écrire 
NRS

Contingent
Cesse de ne pas s’écrire
- Rencontre avec la jouissance
- Amour

214
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 215

À cet égard, l’amour veut dire que Donc pourquoi Lacan réintroduit
le rapport à l’Autre, dans ce contexte, Marx, à un moment, là où était
ne s’établit par aucun instinct, n’est Hegel ? Et pourquoi ne se contente-t-il
pas direct, qu’il est toujours médié par pas du symptôme comme signe de
le symptôme et c’est pourquoi Lacan quelque chose, mais d’une division
pouvait définir l’amour par la première, la division subjective, le
rencontre chez le partenaire des résultat qu’il avait obtenu avec sa
symptômes, des affects, de tout ce qui relecture de Hegel, installant au
marque chez lui et chez chacun la premier poste non pas la lutte à mort
trace de son exil du rapport sexuel. pour le prestige mais la division
Sur cette lancée que je poursuivrai subjective de la belle âme, et son
la fois prochaine, il apparaît que le désordre. Ce qui s’y ajoute de plus à le
partenaire fondamental du sujet n’est reprendre ainsi, c’est que, à s’inscrire
dans aucun cas l’Autre, ça n’est pas dans la structure, dans cette division
l’autre personne, ça n’est pas l’Autre d’origine, on ne le fait qu’à ses
comme lieu de la vérité, que le dépens, dit-il, qu’il y a un prix à payer
partenaire du sujet est au contraire, pour ça, dépens de jouissance et qu’à
comme ça a toujours été aperçu dans partir de là on ne s’inscrit dans la
la psychanalyse, quelque chose de lui- structure du langage qu’en ayant payé
même, son image, c’est la théorie du cet écot, qu’ensuite on ne cherche, on
narcissisme, reprise par Lacan dans ne cesse pas de vouloir rejoindre. Là,
son stade du miroir, c’est son objet c’est en effet un ajout à la position ou
petit a, son plus-de-jouir, et au désordre de la position
foncièrement, sans doute, le partenaire fondamentale de la belle âme, ce qui
du sujet c’est le symptôme. s’inscrit d’un plus de jouir pour que la
Voilà, sur quoi je reprendrais la fois machine tourne, pour que le sujet ne
prochaine. cesse d’avoir un trou à combler. Ce
Applaudissements. n’est donc qu’à cette perception d’une
fuite fondamentale, de la plus-value
comme fuite de sens, que Marx est
Éric Laurent : salué, une modalité d’inscription dans
Donc le symptôme - j’embraye au la fuite du ne cesse pas, nécessaire.
point où Jacques-Alain Miller laissait C’était ce que Hegel ne pouvait pas
son parcours - suppose un partenaire voir puisque lui, il s’arrêtait au savoir
et ce qui fait pour Lacan en faire absolu. Ce que ne considère pas Marx,
référence à Marx, dans la reprise qu’il du moins dans la lecture qu’en fait
donnait à un moment de son Lacan il y aurait des questions sur
enseignement, à la place du symptôme Marx et la fin de l’Histoire, qui ne
dans la civilisation, fait qu’il construit sont pas pertinentes là sur l’accent mis
le symptôme comme une ellipse avec sur ce symptôme - non plus savoir
deux foyers, Marx et le capitaliste. Ils absolu, mais savoir particulier à la
ne sont pas l’un sans l’autre, ils sont fuite et au gouffre qui s’ouvre à partir
partenaires dans la définition même du du moment où il y a nécessité sans
symptôme à deux foyers. cesse à ce que se rouvre la faille de
l’insupportable.

215
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 216

Une fois que c’est posé, je me suis saut, c’est pour nous le saut qui est
demandé comment rejoindre, ou inscrit dans la métonymie, la
comment prendre ensemble, les deux métonymie de départ, cette
pages ou les deux paragraphes métonymie, qui pour chacun est
centraux, dans Radiophonie, et dans présente, dans la première inscription
l’Étourdit, qui, pour ces deux pages, par exemple, du désir dans le caviar de
se concentrent sur la sémiotique à la belle bouchère qui transforme en
refaire, sur la théorie du signe à objet de désir. Et ce premier saut, qui
refaire. Et soulignant que c’est la page vient dans un signifiant, dans un nom
qui commence en 65 dans inscrire la phrase d’une jouissance, il
Radiophonie, « sous prétexte que j’ai le généralise en ne parlant pas de saut
défini le signifiant comme personne, mais plutôt d’assaut, rencontre
on ne s’imagine pas que le signe ne traumatique avec ou entre la structure
soit pas mon affaire, bien au contraire du langage et le savoir du sexuel.
c’est la première et se sera aussi la Rencontre traumatique puisque
dernière. » justement il n’y aura pas de formule
Ce que vient de montrer Jacques- qui permettra de définir le sexuel, il y
Alain Miller, c’est que les espoirs que aura la trace d’un saut qui inscrira ce
Lacan avait mis dans la science du peu de sens ou le peu de jouissance, la
signe, dans la science du sens, et bien perte qui s’y est inscrite.
ça été la première façon qu’il a eu de Alors, cette trace, ce saut ou cet
s’introduire dans la question du signe assaut, la trace qui en reste, c’est ce
et qu’il les reprend à partir du moment qui va permettre au psychanalyste
où il a défini autrement le symptôme, interprétant, lui, de faire intrusion du
à partir de la nécessaire fuite de sens signifiant, son traumatisme à lui ou
qu’il implique. Le signe quand il son contre-traumatisme, c’est qu’il
comporte, il le souligne dans cette répond à cette première inscription par
Radiophonie, la trace d’une la possibilité de faire usage intrusif du
jouissance. C’est à partir de là qu’il signifiant. On a pu parler de violence
renouvelle la sémiotique ancienne, dit- de l’interprétation qui reprenait
il, enfin l’ancienne, d’avant lui, une certains éléments, dans
sémiotique implicite qu’il fait valoir l’enseignement de Lacan, de cet usage
est celle qu’il y a, en particulier dans qui est toujours intrusif de
la conception qu’a son époque de la l’interprétation. Mais Lacan souligne
structure, et comme d’une que son effort, c’est que les
classification où se ferait entendre un psychanalystes ne prennent pas
écho de savoir, un écho du sens l’inconscient où ils font intrusion, ces
premier qui serait pris dans un système traces de jouissances, pour quelque
classificatoire. Le peu de sens de chose, qu’ils ne les prennent pas pour
départ, le peu de sens, à la fois peu un quelque chose, puisque c’est une
petit peu, et même temps peut de faille, mais pas plus pour quelqu’un.
pouvoir, un peu qui vient s’inscrire Alors, en effet ce sujet de
dans ce pouvoir d’enfermer dans le l’inconscient, c’est quelqu’un, ce
signe la trace d’une jouissance, ce peu quelqu’un, ce sujet, comment situer
de sens de départ, c’est à la fois un son rapport au vivant ? Est-il mort ?

216
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 217

C’est une des questions qui anime les méditation - Jacques-Alain Miller
réflexions à partir des années 70 où l’appelait ainsi - de Heiddeger, on fait
Lacan reprend une dernière fois la entendre la portée de la contingence
perspective de Hegel, qui, lui, situait radicale de la mort pour le sujet
la mort au principe d’abord du humain, la façon dont elle inscrit une
discours du maître, ou ensuite au décomplétude, un endette ou un en
principe de l’universitaire qui avant, toujours là, quelque soit le
s’installerait sur un savoir mort, monde où la signification close que le
« mémoire éternelle » entre guillemets sujet veuille donner à son monde. Et
du savoir. bien pour la psychanalyse, ce qui
Cette position, qui installe au cœur maintient l’ouvert du monde, n’est-il
des discours qui se tiennent, en tout pas justement déplacé du rang de la
cas deux, la mort, comment la mort vers l’amour.
psychanalyse avec son inconscient et Ainsi le discours de la psychanalyse,
le statut précaire du sujet qui une autre façon de l’entendre, s’il y a
l’emporte, comment lui vient à des gens qui font une psychanalyse,
répondre ? Lacan dit ceci : « Un autre c’est qu’il y en a qui veulent de
discours est venu au jour, qui permet l’amour une autre vérité que celle
de situer une fois pour toute, dans qu’assurent déjà d’autres discours.
notre époque, les autres, celui de Comme Lacan pouvait dire dans
Freud, pourquoi la mort, ça n’est pas cette page, la science, elle, réduit la
ce sur quoi on s’installe, mais, dit-il, mort à l’assurance vie. C’est le sens
pourquoi la mort c’est l’amour ». que ça a dans la science, vous calculez
C’est une phrase qui figure dans votre mort et vous prenez une
L’Étourdit et on se demande en quel assurance au tarif dont vous relevez
sens, pourquoi pour la psychanalyse la d’après la catégorie que vous vous
mort c’est l’amour ? Alors d’abord êtes assigné. Toute personne qui a à
pour c’est vrai à la lettre. C’est vrai s’inscrire dans le monde connaît ce
que Freud dans Deuil et Mélancolie type de problème après un certain âge,
fait de l’amour une mort. Il note ceci, il faut calculer ça, ce qu’on vaut pour
page 163, de l’édition française : l’assureur et bien évidemment ne pas
« Dans ces situations opposées, l’état se réduire à ce point, donc vouloir un
amoureux le plus extrême et le autre type de vérité que ça, c’est aussi
suicide, le moi est écrasé par l’objet ». la même chose pour l’amour : c’est de
L’amour est une des formes du vouloir donc une autre vérité. Et
suicide, suicide du moi. En un autre comment s’ajointe la vérité que l’on
sens, la mort est l’amour, pour la veut atteindre de ça, et le réel qui
psychanalyse, car une des façons de trouve sa trace, qui est à resituer dans
l’entendre c’est que la mort est liée à la sémiotique à refaire.
la libido, elle est liée à la pulsion de Quel est le réel en jeu dans ce
mort. Une autre façon de l’entendre, discours de la psychanalyse qui
c’est que cette mort qui est ce qui introduit ou qui a déplacé la mort de
vient marquer, avant la psychanalyse, son lieu de prestige pour y mettre
qui marquait la contingence, pour l’amour ? C’est bien du réel au vrai,
l’humain, les développements de la que développe là Jacques-Alain

217
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 218

Miller, qui souligne que la vérité n’est C’est une production, mais avec
pas le mot qui convient au réel, et l’idée que ce qui est réaliste, c’est
donc Lacan arrive à dire d’ailleurs, si d’examiner la façon dont l’objet
on pouvait le prouver faut, on tombe pour le mesurer à la théorie
retrouverait le sens, indiqué la dont il est le produit. Et là, c’est une
dernière fois, noté au tableau, le faut, méthode, dit-il, où la théorie de
au sens de la chute, le faut qui tombe l’inconscient ne peut pas être
d’un discours. Et là c’est dans ces irresponsable de ce qui s’avère de ce
pages, entre Radiophonie et fait par une pratique.
« l’Étourdit », que j’ai trouvé, pour La méthode, cette sorte de méthode
moi, à m’éclairer pourquoi Lacan rétroactive, c’est celle où Lacan va
rentre dans un débat sur la place du mettre au point la passe comme
réalisme en psychanalyse, qui l’amène théorie de l’acte analytique. C’est un
à faire série, entre la réflexion sur le feed-back de résultats obtenus par la
fantasme, le symptôme et l’acte pratique interprétative sur la
analytique. conception de la psychanalyse elle-
Entre ces textes, s’introduit un même. C’est une conception, si elle
autre, qui est une transcription d’une est réaliste, d’inclure dans tout ce qui
conférence qui s’intitulait « La se dit sur l’acte analytique, et les
méprise du sujet-supposé-savoir », où théories qu’ont les analystes eux-
il parle, en décembre 67, très peu de mêmes de l’acte, de les évaluer par le
temps après avoir introduit sa produit, par l’objet qui en tombe, soit
proposition d’octobre 67, de l’effort le psychanalyste lui-même. Le cas
réaliste que suppose, que réclame sa contraire, il le note, et qui serait lui,
théorie de la passe. Réaliste là est l’opposé, c’est lorsque les analystes
entendu en un sens très précis. Une qui sont produits par ce dispositif de
structure dite paradoxale, où l’objet rétroaction s’étonnent ou ne
est actif, c’est la première ligne du comprennent plus leur action même.
discours psychanalytique, où le a, Non pas le psychanalyste inclut dans
l’objet, est en position d’agent, et le le discours, mais le psychanalyste
sujet subverti, ça n’est pas un sujet qui surpris, surpris par exemple du fait
agit, que on n’interprète plus maintenant
a comme on interprétait dans la
première génération des
comme toute la tradition l’a voulu psychanalystes après Freud, et donc ne
avant lui, et paradoxale en ce que s’y retrouvant plus et se retrouvant
l’action, l’acte analytique fait que paralysés dans leur pratique elle-
l’objet qu’elle suscite, le même.
psychanalyste en est le déchet, il en Donc une conception de
choit. Ce n’est pas qu’il en est la l’interprétation, qui n’évolue pas et
vérification, l’objet est actif, et le qui les laisse avec une scorie, un dépôt
résultat c’est qu’il y a quelque chose de savoir, dont ils ne savent plus quoi
qui tombe et qui est le psychanalyste faire.
lui-même, comme résultat. Donc la méthode réaliste c’est que
la conception que l’on se forme, de la

218
E. LAURENT, J.-A. MILLER, L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique Sém n°12 - 12/3/97 219

psychanalyse, de l’inconscient et de platonicien c’est le nominalisme et


l’acte, doit être incluse dans ce qui se celui du réalisme platonicien c’est
dit de cette expérience. Et cette voie, l’idéalisme. Il y a un certain type de
c’est un type de réalisme clinique où chiasme dans lequel se loge la
la certitude du passant, qui s’avance, réflexion de Lacan sur le réalisme.
trouve sur son chemin la nomination Je terminerai sur ce point en
du cartel, mais nomination n’est pas à évoquant, enfin je poursuivrai plus
entendre simplement comme le tard, mais en évoquant, dans le
« décerner le oui et le non », mais bien chiasme, le débat et la façon dont
plus de donner le nom, le nom au sens Lacan s’introduit. Vous avez tous en
fort qui était souligné avant que je ne mémoire la façon dont Lacan introduit
parle, c’est une nomination qui permet son signifiant maître, qui vient
de saisir les noms, au pluriel, les noms désigner le S1, comme il dit, essaim
avec lesquels se désigne la chose. Ce d’abeilles. Ça c’est la question
que le cartel énonce, c’est non justement cruciale pour ce réalisme en
seulement la nomination oui et non, question, le type de réel en jeu dans
oui ou non, mais surtout la théorie les abeilles, en quoi elles diffèrent
avec laquelle il justifie ce oui et ce entre elles. Il y a une photo, ce matin,
non, soit les noms avec lesquels il il y avait une photo sur le Herald
aborde la chose. Tribune, qui était, je trouve,
Et l’approche réaliste, par exemple formidable, c’est que lors de la
de la passe, ne consiste pas à se dire discussion au parlement européen lors
qu’il y a une sorte de clinique pure du projet présenté par Édith Cresson
qu’il s’agit de dévoiler, mais plutôt de sur la nécessité de prendre des
faire évoluer nos théories de cette mesures pour arrêter le clonage
méthode à mesure de ce que nous humain, veiller à ça dans l’espace de
lisons de l’expérience. Donc pas de justice européen, les Verts, les
nostalgie d’une pureté, ou d’un au- écologistes, avaient tous revêtus un
delà, mais toujours le vœu d’éclairer masque blanc identique et se
quelque chose de nouveau. Et c’est trouvaient tous clonés avec le masque.
pour cela que Lacan peut dire, dans Alors ça donnait une sorte d’essaim de
cette méprise du sujet-supposé-savoir, Verts avec leur masque blanc, tous
que la méthode qu’il propose est le identiques, écoutant dans un silence
contraire de l’idéalisme, qui suppose religieux, les mesures à prendre pour
qu’au-delà de tout ce qui peut se dire, éviter le clonage. Voilà. C’est sur cette
s’attraper ou se nommer, l’idéalisme photographie très appropriée que je
suppose une substance au delà. vous laisserai pour reprendre ce qui en
L’idéalisme, si on lui donne aussi sa est du réalisme et de l’idéalisme dans
face de l’idée platonicienne qui est un le ???
mode de réalisme, mais au fond ça Applaudissements.
nous rappelle qu’il y a eu dans la
tradition deux grandes formes de Fin de la douzième séance du
réalisme, le réalisme platonicien des séminaire
idées, et le réalisme aristotélicien des (mercredi 12 mars 1997)
substances, et l’opposé du réalisme

219

Vous aimerez peut-être aussi