Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 1 

: analyse conceptuelle :

La Requalification:
D’après le dictionnaire Larousse : « Qualifier c’est attribuer une qualité, un titre et exprimer la
qualité de quelque chose. C’est attribuer une valeur et une manière d’être ».1
Robert FERRAS et Jean-Paul VOLLE « Requalifier les espaces internes de la ville, c’est leur
affecter des valeurs nouvelles, des sens nouveaux qui ne font pas forcément référence aux
significations anciennes. La reconstitution d’espaces passe aussi par une reformulation
symbolique de ceux-ci et par des actions de valorisation sociale ».2
en plus de la définition de larousse on retrouve
definition fiha la mixité
La requalification urbaine c’est une valorisation de l’espace par l’attribution et le
réaménagement des qualités extérieures ainsi que La création d’une nouvelle mixité urbaine
qui va automatiquement améliorer le mode de vie des habitants et donc l’image de la ville.

Social Introduction de logements.


Injection de nouvelles activités
économique
Commerciale ou de services
Embellissement, restructuration des
Urbanistique
Espaces publics

Comme exemple : la Requalification du centre-bourg - Saint-Benoit-sur-Loire


On peut remarquer : qu’une priorité donnée au piéton / Les pieds de façades sont plantés /
Les matériaux au sol sont assortis aux teintes présentes dans l’architecture locale

1
Larousse
2
Robert FERRAS et Jean-Paul VOLLE
Les objectifs de la requalification urbaine sont :
1. Améliorer durablement les conditions de vie des habitants, et la mixité sociale.
2. Redonner une attractivité urbaine et résidentielle aux sites dans le souci de développer
des quartiers durables
3. Renforcer et qualifier la mixité des fonctions du quartier en développant des
aménagements et des équipements de proximité ainsi que l’offre de commerces et
d’activités.
4. Recherchant un meilleur équilibre entre l’habitat et la présence d’activités de service
La qualité de vie :
Selon l’OMS (en 1993) « Perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le
contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquelles il vit, en relation avec ses
objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes ».3
D’après Hal archives : Le besoin existentiel de durabilité va donc se décliner aussi dans les
espaces de vie urbains, dans une quête de « qualité » définie dans le cadre de politiques
publiques (logement, déplacement, santé, environnement etc.4
La qualité urbaine est la capacité objective et subjective des environnements urbains de
répondre aux demandes variées des différents usagers. Pour aboutir à la bonne qualité urbaine
d’un espace5
L’ensemble des éléments physiques qui entourent la vie ainsi que les services quotidiens
offerts d’une personne : le logement, espaces communs de l’habitat, espaces de transition
public/ privé, espaces publics et les équipements en plus.

3
L’Organisation Mondiale de la Santé 1993
4
hal.archives-ouvertes / hal-01888413/document
5
Revue certu, collection essentielle n°12 : Qualités urbaines, quels labels ? SouS la coordination de Jean-François guet.
Les critères d’évaluation de la qualité de vie quotidienne :
À partir des résultats d’enquête sociologique on peut définir les critères suivants :
1 Offre de services de proximité
2 Qualités et nuisances environnementales
3 Dangerosité du cadre de vie
Réaménagement urbain :
D’après HAMBLI Badereddine : Créer les conditions d’une vie nouvelle pour les quartiers menacés, il
implique un certain degré de changement de la configuration physique. Il n’implique pas
obligatoirement une modification systématique de la trame et des volumes des bâtiments 6
Le réaménagement urbain c’est une approche spécifique de l’aménagement du territoire  liée aux
quartiers menacés dans un contexte de développement durable, il est destiné à structurer et organiser
l’espace public des quartiers pour l’amélioration du mode de vie des habitants

Exemple : le réaménagement du quartier de Rechèvres situé au Nord-ouest de la ville de Chartres  :


Une large place est donnée à l’usager piéton - les trottoirs ont été élargis (3 m côté église et 5,5 m
côté école) permettant la plantation d'alignements d'arbres à haute-tige - avec de nombreux espaces
de repos, des jeux d’enfants, un terrain de boules

6
HAMBLI Badereddine <<Le Projet Urbain Pour Une Nouvelle Centralité >> Mémoire de fin d’études, d’Oum El Bouaghi 2016