Vous êtes sur la page 1sur 36

GENERALITE SUR L’ONCOLOGIE

Dr Aboubacar Sidiki TRAORE


Dr Yacouba DIALLO
OBJECTIFS
A la fin de ce cour, vous serez- capable de:

• Définir un cancer

• Comprendre le mécanisme de l’oncogenèse

• Reconnaitre les différents types de cancers


PLAN
1. Introduction

2. Définitions

3. Oncogenèse

4. Types de cancers

• Résumé
DEFINITION
Oncologie ou carcinologie ou cancérologie: est la spécialité
médicale qui se consacre à l'étude, au diagnostic et au
traitement des cancers.

Cancer: Multiplication anarchique de certaines cellules


normales de l’organisme qui échappent aux mécanismes
normaux de différenciation et régulation de leur
multiplication.
INTRODUCTION
Cancer:
• Deuxième cause de décès dans le monde,

• Environ 9,6 millions de causes de décès en 2018.

• Près d’un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer.

• Environ 70% des décès par cancer surviennent dans les


pays à revenu faible ou intermédiaire.
INTRODUCTION
Environ 1/3 des décès par cancer sont dus aux 5 principaux
facteurs de risque comportementaux et alimentaires:

• un indice élevé de masse corporelle,

• une faible consommation de fruits et légumes,

• le manque d’exercice physique,

• le tabagisme et la consommation d’alcool.


QUELQUES GENERALITES
• Le tabagisme est le facteur de risque le plus important
o Responsable d'environ 22% des décès dus au cancer.

• Les infections entraînant le cancer, comme l’hépatite et le


papillomavirus humain (HPV)
o Provoquent jusqu’à 25% des cas de cancer dans les pays à revenu
faible ou intermédiaire

• Le diagnostic est tardif le plus souvent

• L’accès à un diagnostic et à un traitement sont des


problèmes fréquents.
QUELQUES GENERALITES
Faible capacité de diagnostic et de traitement dans les pays à
faible revenu:
• 26% seulement déclaraient disposer de services de pathologie
généralement offerts par le secteur public.

• Moins de 30% déclaraient disposer de services de traitement,


alors que la proportion pour les pays à revenu élevé dépassait
90%.

L’impact économique croissant du cancer est considérable.


• En 2010 à quelque 1160 milliards de dollars (US $) le coût
annuel total de la maladie

Parmi les pays à revenu faible ou intermédiaire, 1 sur 5 seulement


dispose des données nécessaires pour conduire une politique de
lutte contre le cancer
CAUSES DU CANCER
CAUSES DU CANCER

Le cancer apparaît à partir de la transformation de cellules normales en


cellules tumorales, un processus passant par plusieurs étapes, avec
classiquement une évolution vers une lésion précancéreuse puis vers
une tumeur maligne. Ces modifications proviennent des interactions
entre les facteurs génétiques propres au sujet et des agents extérieurs
pouvant être classés en 3 catégories:
CAUSES DU CANCER
• Les cancérogènes physiques:
• Le rayonnement ultraviolet et les radiations ionisantes;

• Les cancérogènes chimiques:


• L’amiante,
• Les composants de la fumée du tabac,
• L’aflatoxine (contaminant des denrées alimentaires) ou l’arsenic
(polluant de l’eau de boisson);

• Les cancérogènes biologiques, comme des infections


dues à certains virus, bactéries ou parasites.

• Le vieillissement est un autre facteur fondamental dans


l’apparition du cancer.
FACTEURS DE RISQUE
FACTEURS DE RISQUE
Les principaux facteurs de risque dans le monde:
• Le tabagisme,
• La consommation d’alcool,
• Une mauvaise alimentation
• La sédentarité
Ces facteurs de risque sont communs à d’autres maladies non transmissibles.

Certaines infections chroniques.


• L’Helicobacter pylori,
• Le papillomavirus humain (HPV),
• Le virus de l’hépatite B,
• Le virus de l’hépatite C
• Le virus d’Epstein Barr.
FACTEURS DE RISQUE
• Le virus de l’hépatite B, le virus de l’hépatite C et certains
types de HPV augmentent respectivement le risque de
développer le cancer du foie ou du col de l’utérus.

• L’infection à VIH accroît fortement le risque de développer


un cancer comme celui du col de l’utérus.
QUELQUES DEFINITIONS
• Oncologie ou carcinologie ou cancérologie: est la
spécialité médicale qui se consacre à l'étude, au
diagnostic et au traitement des cancers.

• Cancer: Multiplication anarchique de certaines cellules


normales de l’organisme qui échappent aux mécanismes
normaux de différenciation et régulation de leur
multiplication.
QUELQUES DEFINITIONS
• Tumeur: (du latin tumere, enfler) désigne, une
augmentation de volume d'un tissu, sans précision de
cause.
• Il peut s’agir de :

o collections liquidiennes collectées dans une cavité préformée ;

o tuméfactions d’origine inflammatoire ;

o hypertrophies tissulaires d’origine dystrophique (goitre) ;

o lésions liées à des désordres d’origine embryologique


(dysembryoplasies).
QUELQUES DEFINITIONS
• Tumeur maligne: est une tumeur qui évolue localement et
à distance,

• Métastase: Migration par voie sanguine ou lymphatique de


cellules cancéreuses issus d'une lésion initiale. C’est une
"colonie" secondaire de cellules cancéreuses qui
s’installent et se développent à distance du cancer initial.

• Chimiothérapie: Une chimiothérapie est un traitement


général qui vise à détruire les cellules cancéreuses ou à
les empêcher de se multiplier dans l'ensemble du corps.
QUELQUES DEFINITIONS
• Rémission complète: lorsque plus aucun examen ne
montre la trace d’un quelconque résidu de cancer.

• Guérison: si aucune récidive du cancer ne se manifeste au


bout de 5 ans.

• Récidive: C’est le développe d’un nouveau cancer dans un


organe qui a déjà été atteint au préalable par une première
tumeur maligne.

• Rechute: C’est la réapparition du premier cancer après


une période de rémission complète.
QUELQUES DEFINITIONS
• Tumeur bénigne: est une tumeur sans gravité, c'est-à-dire
ne pouvant donner lieu à des métastases et n'étant pas
mortelle.

Fibrome utérin Tumeur cutanée Lipome

Certaines tumeurs bénignes peuvent évoluer vers une tumeur maligne


EVOLUTION DES TUMEURS

Le stade (ou degré d’extension) des cancers se fonde sur:


• la taille de la tumeur primitive et/ou son extension aux
tissus et organes de voisinage (T),

• l’importance de la dissémination aux ganglions


lymphatiques régionaux (N)

• la présence ou l’absence de métastases (M).

Le système de stadification TNM est actuellement le plus


communément utilisé dans le monde. Chacune de ces trois
lettres est suivie d’un chiffre variant de 0 (absent) à 4 au
maximum, ou d’un X en cas d’impossibilité d’évaluation. Ces
chiffres peuvent être suivis d’une lettre, qui apporte une
précision supplémentaire.
DIFFERENCE ENTRE LES TUMEURS
CARACTÉRISTIQUES D’UN CANCER
Prolifération cellulaire excessive:
La prolifération est liée à la multiplication des descendants d’une ou plusieurs
cellules anormales.

Masse tissulaire ressemblant plus ou moins à un tissu normal:


Les caractères cytologiques et architecturaux de ce nouveau tissu ont un aspect
plus ou moins proche de celui du tissu normal homologue adulte ou
embryonnaire. la différenciation tumorale.

Tendance à persister et à croître


La prolifération tumorale se poursuit après la disparition du « stimulus » qui lui a
donné naissance. La prolifération tumorale est biologiquement autonome.

Succession d’événements génétiques


Ces anomalies génétiques s’accumulent généralement en plusieurs années. Au
cours de ce processus en plusieurs étapes, le génome des cellules tumorales
acquiert des allèles mutants de proto-oncogènes, de gènes suppresseurs de
tumeur et de gènes contrôlant directement ou indirectement l’intégrité de l’ADN.
CARACTÉRISTIQUES D’UN CANCER
La conséquence de ces anomalies génétiques est l’acquisition de
nouvelles propriétés, dont :
• la capacité de générer leurs propres signaux mitogènes ;
• de résister aux signaux externes d’inhibition de la croissance ;
• de proliférer sans limite (immortalisation) ;
• d’infiltrer les tissus adjacents ;
• de constituer une néo-vascularisation (angiogénèse).
CANCER DANS LE MONDE 2018
CANCER DANS LE MONDE 2018
CANCER DANS LE MONDE 2018
EVOLUTION DU CANCER 2006
EVOLUTION DU CANCER 2018

Fréquence des cancers dans le monde


EVOLUTION DU CANCER 2018: mortalité

Fréquence des décès cancers dans le monde


MECANISME DE DEVELOPPEMENT DE METASTASE
• Tous les organes
peuvent être le siège de
métastase, mais
fréquemment les
poumons, le foie, les os
et le cerveau,

• Les cancers du tissu


hématopoïétique et
certains ne donnent
pas de métastase.
CANCERS SUSCEPTIBLES METASTASES
Certains types de cancer sont plus susceptibles de se propager aux os
que d’autres. Les types de cancer suivants sont ceux qui se propagent le
plus souvent aux os :
•sein
•prostate
•poumon
•rein
•Thyroïde

• Le cancer peut se propager à n’importe quel os du corps.

• Les sites les plus courants des métastases osseuses sont les
vertèbres (os de la colonne vertébrale), les côtes, le bassin (os de la
hanche), le sternum et le crâne. Il arrive parfois qu’une seule région
osseuse soit atteinte.

• D’autres fois, les métastases apparaissent dans plusieurs os en même


temps
TRAITEMENT
• L’exactitude du diagnostic est essentielle pour administrer un
traitement adapté et efficace car chaque type de cancer nécessite un
protocole spécifique comprenant une ou plusieurs modalités comme:
o la chirurgie,
o la radiothérapie,
o la chimiothérapie,
o les thérapies ciblées, etc.

• La première étape importante consiste à déterminer le but du


traitement ou des soins palliatifs et les services de santé doivent être
intégrés et centrés sur la personne.

• Objectifs du traitement est:


o Guérir la maladie ou de prolonger considérablement la durée de vie est
l’objectif primordial,

o Améliorer la qualité de vie des patients est aussi un objectif de premier plan.

Les soins de soutien ou les soins palliatifs et le soutien psychologique


peuvent y contribuer.
TRAITEMENT
• Potentiel de guérison parmi les cancers se prêtant à une
détection précoce

o Certains des types de cancer les plus répandus tels que le cancer
du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer de la cavité buccale
et le cancer colorectal présentent des taux de guérison élevés s’ils
sont décelés et traités précocement conformément aux meilleures
pratiques.

• Potentiel de guérison pour certains autres cancers

o Certains types de cancer, bien que disséminés, tels que le


séminome du testicule ou les leucémies et les lymphomes chez
l’enfant, présentent des taux de guérison élevés s’ils sont traités
correctement.
SOINS PALLIATIFS
• Les soins palliatifs consistent à soulager plutôt
qu’à guérir les symptômes provoqués par le
cancer ainsi qu’à améliorer la qualité de vie
des patients et de leur famille.

• Les soins palliatifs peuvent aider les gens à


vivre plus confortablement.

Il s’agit d’un besoin humanitaire urgent partout


dans le monde pour les personnes atteintes de
cancer ou d’autres maladies chroniques
mortelles.
SOINS PALLIATIFS
• Ils sont particulièrement nécessaires là où
il existe une forte proportion de malades à
un stade avancé pour lesquels les chances
de guérison sont minces.

• Les soins palliatifs permettent d’atténuer


les problèmes physiques, psychosociaux et
spirituels chez plus de 90% des malades du
cancer à un stade avancé.
CONCLUSION
• L’oncologie est une discipline qui s’occupe
des cancers,

• Les cancers sont des proliférations


anarchiques qui peuvent toucher tous les
organes,

• Ce sont des pathologies souvent complexes