Vous êtes sur la page 1sur 9

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientique

École Nationale Polytechnique d'Alger


Département du Génie Mécanique

Devoir Maison du module technique de mesure N ◦1

Réalisé par : Destiné à :


Pr.BOUAZIZ
Mr.HAMMOUTENE Mohamed Islem
Mr.BEZZAOUIA Mohamed Hocine 26 Juin 2019
2
Table des matières
1 Partie Mathématique : 2
1.1 Détermination de l'expression de ZI : . . . . . . . . . . . . . . . . 2
1.2 Détermination de la sensibilité KZ (ZI ) en fonction de g(ZI ) et
g 0 (ZI ) : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
1.3 Détermination des coecients α et λ de l'équation de la tangente
f (Z) : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

2 Caractéristiques de l'appareil : 3
2.1 Tracé du graphe de la fonction h(Z) pour Z ∈ [0; 0, 24]mm et f (Z)
pour Z ∈ [0, 005; 0, 24]mm . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
2.2 Détermination Zmin et Zmax en acceptant une erreur relative de 1
% en ces limites : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
2.2.1 Inégalité 1 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
2.2.2 Inégalité 2 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
2.2.3 Résolution de l'équation de troisième degré : . . . . . . . . 5
2.2.4 Détermination de Zmax : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
2.2.5 Détermination de Zmin : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
2.2.6 Déduction de la valeur de 4Z et ITmax pouvant être controlé
sur cet appareil : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
2.2.7 Tracter de la courbe ITmax(d2) : . . . . . . . . . . . . . . . 7

1
1 Partie Mathématique :
Soit :
h(Z) =
H
1 + ( 4.dd22.Z )2
(1)
1

Sachant que : g(Z) = 4.d2 .Z


d1
et KZ (Z) = dh
dZ
(Z)

1.1 Détermination de l'expression de Z : I

A partir des expressions données ci-dessus on peut écrire :


H
h(Z) =
1 + (g(Z))2
Sachant que le point I représente le point d'inexion qui satisfait la condition suivante :
h”(ZI ) = 0

On procède dans ce qui suit au calcul de la dérivée seconde de la fonction h(Z) :

0
−2H( 4.d2 2
d2 ) .Z
h (Z) = 1

(1 + ( 4.dd22.Z )2 )2
1

A partir de cette expression on calcul h”(Z)


4.d2 .Z 2 2
4.d2 (1 + ( d21 ) ) − 2.Z.(1 + ( 4.dd22.Z )2 ).2.( 4.d2 2
d2 ) .Z
h”(Z) = −2H( 2 )2 . 1 1

d1 (1 + ( 4.dd22.Z )2 )4
1

On procède alors à la simplication de l'équation ci-dessus , on aura alors :


−2H.( 4.d2 2 4.d2 4
d2 ) + 6H.( d2 ) .Z
2
h”(Z) = 1 1

(1 + ( 4.dd22.Z )2 )3
1

An de trouver ZI on procède à la résolution de l'équation ci-dessus :


h”(Z) = 0
Ce qui nous conduit à la résolution d'une équation de second degré en√ tachant de prendre
√ la
3.d 2
valeur positive de ZI car cette dernière représente une distance : ZI = 12.d21 ou
3.d21
ZI = − 12.d 2
A partir des√résultats ci-dessus et de la remarque portée sur ZI ( ZI est une distance ) on
3.d21
aura : ZI =
A.N : 12.d2

49. 3 ∼
ZI = = 0, 04715mm
1800
A partir du résultat numérique précédent on trouve les expressions de g(ZI ) , g 0 (ZI ) et h(ZI )
suivantes : g(ZI ) = √13 et g 0 (ZI ) = 4.d
d2
2
et h(ZI ) = 3H
4
1

2
1.2 Détermination de la sensibilité K Z (ZI ) en fonction de g(Z ) et g (Z ) :
I
0
I

A partir de l'expression de KZ (Z) donnée au début et en s'appuyant sur l'expression de h(Z) on aura :
2H.g(Z).g 0 (Z)
KZ (Z) = −
(1 + (g(Z))2 )2
Donc on calcul l'expression de KZ (Z) en s'appuyant sur les expression de g(ZI ) et g 0 (ZI ) trouvée dans la
section (1.1) :
2H.g(ZI ).g 0 (ZI )
KZ (ZI ) = −
(1 + (g(ZI ))2 )2
On trouvera nalement :

2H. √4.d2
3.d23 3 H.d2
KZ (ZI ) = − 1
1
= − . 2
(1 + ( √3 )2 )2 2 d1

1.3 Détermination des coecients α et λ de l'équation de la tangente f (Z) :


Le but de ce paragraphe est de trouver l'expression de la tangente sous la forme suivante
f (Z) = a.Z + b :
En premier lieu on a :
dh
a=(Z = ZI ) = KZ (ZI ) = α
dZ
On trouve alors : √
3 3 H.d2
α=− . 2
2 d1
On sait qu'au niveau du point d'inexion on a f (ZI ) = h(ZI ) donc on aura : α.ZI +λH = 3
4H
En résolvant l'équation ci-dessus on trouvera alors :
3
4H − αZI
λ=
H

En remplaçant avec l'expression de α on trouve nalement :


√ √ 2
3H 3 3 H.d2 3.d1
4 + 2 . .
d21 12.d2
H
On aura nalement :
9
λ=
8
puis on trouve que b = λ.H = 9H
8
On trouve nalement : √
3 3.H.d2 9H
f (Z) = − 2
.Z + (2)
d1 8

2 Caractéristiques de l'appareil :
Remarque :

- Hauteur H = 500mm
- Diamètre du gicleur d'entrée d1 = 0, 7mm

3
2.1 Tracé du graphe de la fonction h(Z) pour Z ∈ [0; 0, 24]mm et f (Z) pour Z ∈
[0, 005; 0, 24]mm

2.2 Détermination Z et Z en acceptant une erreur relative de 1 % en ces


limites :
min max

Soit la formule donnant l'erreur relative donnée dans l'énoncé de l'exercice :


|h(Z) − f (Z)|
δ= < 0, 01
h(Z)
A partir de cette inégalité on trouve :
h(Z) − f (Z)
−0, 01 < < 0, 01 (3)
h(Z)
On peut alors écrire l'expression ci-dessus de la manière suivante :
f (Z)
−0, 01 < 1 − < 0, 01
h(Z)
En utilisation l'équation (1) et (2) qio donnent respectivement les expressions de h(Z) et de
f (Z) on trouve : √
f (Z) −3 3.H.d2
d21
.Z + 9H
8
1− =1− H
h(Z) 4.d .Z
1+( 22 )2
d
1

On procède alors au développement de cette equation , premier lieu on trouve :



f (Z) 3 3.d2 .Z 9 4.d2 .Z 2
1− = 1 − (− 2
+ )(1 + ))
h(Z) 2.d1 8 d21
En réarrangeant les termes de l'expression ci-dessus on trouve l'expression nale suivante
qui est une équation de troisième degré en fonction de la variable Z .

h(Z) − f (Z) √ d32 3 d22 2 3 3 d2 1
= 24 3. 6 .Z − 18. 4 .Z + . 2 .Z − (4)
h(Z) d1 d1 2 d1 8

4
Dans ce qui suit on va procéder à la résolution de l'inégalité a (3) en utilisant l'expression
ci-dessus . On remarque que cette inégalité comporte deux borne , donc on on va la diviser en
deux inégalités tel que l'une nous donnera la valeur de Zmax et l'autre celle de Zmin , on aura
alors :
2.2.1 Inégalité 1 :

On a :
h(Z) − f (Z)
< 0, 01
h(Z)
En utilisant l'expression (4) , on trouve nalement :

√ d32 3 d22 2 3 3 d2 27
24 3. 6 .Z − 18. 4 .Z + . 2 .Z − <0 (5)
d1 d1 2 d1 200

2.2.2 Inégalité 2 :

On a :
h(Z) − f (Z)
−0, 01 <
h(Z)
En utilisant l'expression (4) , on trouve nalement :

√ d32 3 d22 2 3 3 d2 23
24 3. 6 .Z − 18. 4 .Z + . 2 .Z − <0 (6)
d1 d1 2 d1 200
On va procéder à la résolution des equations ci-dessus en adoptant la méthode proposée par
l'annexe envoyé par l'enseignant . On remarque aussi que les deux equations ci-dessus qui ont
sont sous la forme suivante aZ 3 + bZ 2 + cZ + d sont identique sauf par rapport à la valeur de
la constante b ou la première la valeur de d = − 200
27
et da la seconde d = − 200
23
, donc vu cette
coïncidence on optera à la résolution d'une équation qui généralisera les deux en posant cette
constante K :
2.2.3 Résolution de l'équation de troisième degré :

Soit l'équation de troisième degré obtenue dans la section ci-dessus :



√ d32 3 d22 2 3 3 d2
24 3. 6 .Z − 18. 4 .Z + . .Z + K = 0
d1 d1 2 d21
On aura par la suite :

d22 3 3 d2
d41
.K
2 d21
Z 3 − 18. 2
√ d3 .Z + √ d3 .Z + √ d3 = 0
24 3. d62 24 3. d26 24 3. d26
1 1 1

3 d2 1 d4 K d6
Z 3 − √ . 1 .Z 2 + . 12 .Z + √ . 13 = 0
4 3 d2 16 d2 24 24 d2
2
Dans ce qui suit on va admettre le changement de variable suivant : X = Z + 1 d1
√ .
4 3 2d
donc
1 d21
Z=X− √
4 3
. d2
On trouve alors l'expression suivante :
1 d2 3 d2 1 d2 1 d4 1 d2 K d6
(X − √ . 1 )3 − √ . 1 .(X − √ . 1 )2 + . 12 .(X − √ . 1 ) + √ . 13 = 0
4 3 d2 4 3 d2 4 3 d2 16 d2 4 3 d2 24 24 d2

5
En procédant au développement de l'équation ci-dessus on remarquera que les termes de
second degré vont disparaitre et on trouvera :
3.d2 3.d2
( 4√3.d1 )2 d4 2.(− 4√3.d1 )3 d6 K.d6
3
X + (− 2
+ 1 2 ).X + 2
+ √1 3 + √ 1 3 = 0
3 16.d2 27 64 3.d2 24 3.d2
On aura nalement :
d41 d41 d61 K.d61
X 3 + (− + ).X + √ + √ =0
16.d22 16.d22 192 3.d32 24 3.d32
d6 K.d6
X3 + √1 3 + √ 1 3 = 0
192 3.d2 24 3.d2
L'expression ci-dessus représente une equation de troisième degré , on remarque que cette
dernière admet deux solution imaginaires et une solution réelle ( résultat vériable avec un
logiciel mathématique adapté comme Matlab ) . On prendra la solution réelle car X représenté
une distance : v
d6 K.d6
u
√1 3 − √ 1 3
u
X= 3
t −
192 3.d2 24 3.d2
s
d2 1 K
X = 1. 3 − √ − √
d2 192 3 24 3
En replaçant dans l'expression donnant la valeur de Z on trouve :
s
d2 1 K 1
Z = 1 .( 3 − √ − √ + √ )
d2 192 3 24 3 4 3
2.2.4 Détermination de Zmax :

A partir de l'inégalité 1 on a K = − 200


27
alors :
s
d2 1 27 1
Zmax = 1 .( 3 − √ + √ + √ )
d2 192 3 200.24 3 4 3
A.N :
Zmax ∼
= 0, 06747mm

2.2.5 Détermination de Zmin :

A partir de l'inégalité 2 on a K = − 200


23
alors :
s
d2 1 23 1
Zmin = 1 .( 3 − √ + √ + √ )
d2 192 3 200.24 3 4 3
A.N :
Zmin ∼
= 0, 02683mm

6
2.2.6 Déduction de la valeur de 4Z et ITmax pouvant être controlé sur cet appareil :

A partir des valeurs trouvées de Zmin et de Zmax on trouve :


4Z = Zmax − Zmin = 0, 06747 − 0, 02683 = 0, 04064mm
On a 4Z = (1, 21, 3)IT ( cette expression est tirée du cours ) :
Il est logique de prendre la valeur la plus basse dans l'interval [1, 2; 1, 3] pour obtenir une
valeur maximale de IT alors :
4Z
ITmax = = 0, 03386mm
1, 2

2.2.7 Tracter de la courbe ITmax (d2 ) :

On a : s
4Z Zmax − Zmin 2.d21 3 1
ITmax = = = . √
1, 2 1, 2 1, 2.d2 2400 3
En faisant varier d2 de 11, 5mm par un pas de 0, 05mm , et en replaçant la valeur de d1 dans
l'expression ci-dessus on trace la graphe qui donne ITmax (d2 ) :
s
49 1
ITmax = 3

60.d2 2400 3

Pour un IT = 40µm des pièces à contrôler et à partir du graphe donnant ITmax (d2 ) , le
diamètre approximatif du gicleur d2 de mesure correspondant est :
d2 = 1, 270248mm

Vous aimerez peut-être aussi