Vous êtes sur la page 1sur 9

06/10/2019

L2 EEA – MECA - GC Semestre 1

Cours d’Électronique

Thème 2 : L’Amplificateur Opérationnel

Pierre FRETON – freton@laplace.univ-tlse.fr


Frédéric MORANCHO – morancho@laas.fr

Ce cours est mis à disposition selon les termes de la licence Creative


Commons Attribution – Pas d’utilisation commerciale, Partage dans les
mêmes conditions 4.0

L’Amplificateur Opérationnel (AO)


Plan
I. Présentation de l’amplificateur opérationnel
1. Introduction
2. Représentation de l’Amplificateur Opérationnel (AO)
3. Définition de l’AO
4. Schéma équivalent de l’AO
5. Ordres de grandeurs caractéristiques
6. Réponse en fréquence de l’AO
II. L’amplificateur Opérationnel idéal
III. Conditions d’utilisation de l’AO
1. Régime linéaire
2. Régime saturé
IV. Montages linéaires à base d’AO
1. Montage non inverseur
2. Montage inverseur
3. Montage suiveur
4. Montage sommateur
V. Méthodologie générale pour les montages linéaires à base d’AO
2

1
06/10/2019

I.1 Introduction
• L’amplificateur opérationnel est un circuit intégré en silicium (puce) contenant
des composants passifs (R,C) des transistors (bipolaires, FET) et des pistes
de connexion (= fils)

Schéma d’un AOP


3

I.2 Représentation de l’AO


Une alimentation
extérieure +VCC
Une entrée
inverseuse (E-) (E-)
- (S)
(E+) +
Une sortie (S)

(E-) -
(S)

Une entrée non


(E+) +
inverseuse (E+)
Une alimentation
extérieure -VDD
L’alimentation extérieure n’est pas représentée sur le schéma.
Elle est généralement symétrique, telle que : VCC = VDD ≈ 15 V
4

2
06/10/2019

I.3 Définition de l’AO


• L’amplificateur opérationnel est un amplificateur de différence, on définit :
o UE- la tension sur l’entrée inverseuse (EI)
o UE+ la tension sur l’entrée non inverseuse (ENI)
o US la tension de sortie
o I- le courant de polarisation sur l’entrée inverseuse
o I+ le courant de polarisation sur l’entrée non inverseuse
o ε la tension de décalage
o Ad le facteur d’amplification différentielle

I- (EI) (
US = Ad . UE+ −UE− )
-
ε I+
(S)

UE- +
US = Ad .ε
(ENI) US
UE+

0 5

I.4 Schéma équivalent de l’AO


I-
- • ZE+ : Impédance de l’entrée non inverseuse
ε • ZE- : Impédance de l’entrée inverseuse
UE- + • ZS : Impédance de sortie
I+ US • Zd : Impédance différentielle
UE+
0
0

ZE+
I+ ZS

ε Zd Ad.ε
UE+
I- US

UE- ZE-

0 6

3
06/10/2019

I.5 Ordres de grandeur caractéristiques


0

• ZE+ ~ ZE- ~ 107 Ω


• Zd ~ 106 Ω - 107 Ω I+
ZE+ ZS
• ZS ~ 10 Ω

ε
• Ad ~ 106 – 107 jusqu’à 10 Hz
puis décroît Zd Ad.ε
• I+ ~ 10 nA – 10 µA UE+ I- US
• I- ~ 10 nA – 10 µA
UE- ZE-

Attention : l’amplitude de la tension de sortie ne peut pas dépasser la tension


d’alimentation (~ 15 V), on appelle cette limite la tension de saturation (notée VSAT)

I.6 Réponse en fréquence de l’AO


• L’AO réel ne présente pas une réponse constante en fonction de la
fréquence. En effet, son facteur d’amplification différentielle décroît quand la
fréquence augmente.
US = Ad .ε
On a :

A0
Ad =
f
1+ j
fC

Nous verrons dans le cours sur le filtrage qu’il s’agit de la réponse


d’un filtre passe-bas (basse fréquence) du 1er ordre

4
06/10/2019

II Amplificateur opérationnel idéal


Réel Idéal
• ZE+ ~ ZE- ~ 107 Ω ∞
• Zd ~ 106 Ω - 107 Ω ∞
• ZS ~ 10 Ω 0Ω

• Ad ~ 106 – 107 jusqu’à 10 Hz ∞


puis décroît
• I+ ~ 10 nA – 10 µA 0A
• I- ~ 10 nA – 10 µA 0A

US
Ad → ∞ Ad = →∞ UE+ − UE− = ε = 0
UE+ −UE−
Attention à la validité (linéaire
ou saturé, cf. plus loin) 9

III. Conditions d’utilisation de l’AO


2 régimes de fonctionnement : régime linéaire et régime saturé

III.1 : Régime linéaire


Le régime linéaire nécessite une boucle de contre-réaction : on ramène du signal
de la sortie vers l’entrée inverseuse à l’aide d’un dipôle D qui régule le système.

Contre-réaction

(
US = Ad . UE+ −UE− )
D
I- Si US UE- US
ε I+ -
UE- + Dans ces conditions, pour l’AOP idéal :
UE+ US
UE+ = UE− ε =0
0
Attention : ce type de montage ne reste linéaire que si la tension de sortie ne
dépasse pas la tension de saturation 10

5
06/10/2019

III. Conditions d’utilisation de l’AO


III.2 : Régime saturé
Le régime saturé s’obtient lorsque l’AOP est sans boucle de contre-réaction ;
on parle d’AO en boucle ouverte ou avec une réaction sur la borne positive.

( )
Boucle ouverte
I- US = Ad . UE+ −UE−
ε I+ -
UE- + On a Ad très grand et donc, dès le moindre écart
US entre UE+ et UE-, on obtient en théorie une tension
UE+
de sortie US très grande. En pratique, elle ne peut
0 dépasser la tension de saturation VSAT.
Réaction positive Dans ces conditions, pour l’AOP idéal :
I-
ε I+ - UE+ ≠ UE−
UE- +
US
UE+ D
US = + USAT si UE+ ≥ UE−
0
Vu surtout au semestre 4 US = − USAT si UE+ ≤ UE−

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.1 : Montage non inverseur
• Tension d’entrée UE
I2 • Tension de sortie US
R2
I1 Que vaut US en fonction de UE ?
N I-
ε I+ -
R1
Hypothèse d’AO idéal, contre-réaction donc :
+ UN =UP = UE
P

US
UE

0 Loi des nœuds en N :


I1 =I2 + I− = I2

Loi d’Ohm :
(
US =− R1 + R2 I1 ) US R1 + R2
=
R
= 1+ 2
UE R1 R1
UE =− R1I1
Remarque : on peut tout à fait généraliser au régime sinusoïdal en prenant des
impédances Z1 et Z2

6
06/10/2019

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.2 : Montage non inverseur, impédances d’entrée et de sortie

L’impédance d’entrée ZE est l’impédance que


I2 verra un étage électronique si on le branche en P
R2
à l’entrée du montage ; par définition :
I1 N I-
ε I+ -
R1

P
+ UE
US ZE =
UE IE
0

Dans ce cas, l’impédance vue sera celle d’entrée de l’AO, soit une très grande
impédance : ZE

L’impédance de sortie du montage est celle de l’AO, c’est-à-dire très faible : ZS ≈ 0

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.3 : Montage inverseur • Tension d’entrée UE
• Tension de sortie US
I2 Que vaut US en fonction de UE?
R2
I1 Hypothèse d’AO idéal, contre-réaction donc :
N I-
R1
ε I+ -
P
+ UN =UP = 0 On parle de masse
virtuelle en N
UE
US

0
Loi des nœuds en N : I1 =I2 + I− = I2
US =− R2I1 US R
Loi d’Ohm : =− 2
UE R1
UE =R1I1
Remarque : on peut tout à fait généraliser au régime sinusoïdal en prenant des
impédances Z1 et Z2

7
06/10/2019

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.4 : Montage inverseur, impédances d’entrée et de sortie
L’impédance d’entrée ZE est l’impédance que
I2 verra un étage électronique si on le branche à
R2 l’entrée du montage ; par définition :
I1 N I-
ε I+ -
R1
UE UE
UE
P
+ ZE = = = R1
US IE I1

0
Remarque : dans ce cas, l’impédance d’entrée n’est plus celle de l’AO et
présente, suivant le facteur d’amplification recherché, une valeur plus petite. Il
faudra faire attention à s’assurer que la résistance R1 soit suffisante,
typiquement il est préférable d’avoir : R1 > 1kΩ

L’impédance de sortie du montage est celle de l’AO, c’est-à-dire très faible : ZS ≈ 0

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.5 : Montage suiveur (NB : montage non inverseur avec R1 et R2 = 0)

• Tension d’entrée UE
• Tension de sortie US
N I-
Que vaut US en fonction de UE?
ε I+ -
P
+ Hypothèse d’AO idéal, contre réaction donc :
UE US
UE = UN =UP = US
0
on retrouve en sortie la tension d’entrée

Intérêt : permet d’adapter l’impédance entre deux étages puisque l’impédance


vue par un étage électronique qui serait connecté en sortie de ce montage serait
très grande (puisque pour un montage suiveur, on a : ZE )

8
06/10/2019

IV. Montages linéaires à base d’AO


IV.6 : Montage sommateur inverseur
I3 • Tensions d’entrée UE1, UE2 et UE3
R3
I • Tension de sortie US
I2 R
R2
I1 N I- Présence d’une masse virtuelle
ε I+ -
UE3 R1
UE2 Loi des nœuds en N :
UE1
P
+
I1 +I2 + I3 = I + I− = I
US

UEI =Ri Ii
R R R
Loi d’Ohm : US =− ( UE1 + UE 2 + UE 3 )
US =− RI R1 R2 R3

Remarque : la tension de sortie est donc une image de la somme des tensions d’entrée

V. Méthodologie générale pour les


montages linéaires à base d’AO
• Tension d’entrée UE
I2 • Tension de sortie US
R2
I1 I- 1 - On exprime la tension sur
N
R1 - l’entrée inverseuse :
ε I+
UE
P
+ UE US
+
US R1 R2 R2 .UE + R1.US
UN = =
1 1 R1 + R2
+
0 R1 R2

2 - On exprime la tension sur l’entrée non inverseuse : UP = 0

US R
3 – AO idéal, ε = 0 U P = UN = 0 R2 .UE + R1.US = 0 =− 2
UE R1

Vous aimerez peut-être aussi