Vous êtes sur la page 1sur 108

REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX PUBLICS

OUVRAGES D’ART. REQUALIFICATION DE L’ECHANGEUR 
A14-A86 A NANTERRE. A75 - OUVRAGE D’ART DE LA RD212 A 
AUBIERE. LE PONT DE LA RIVIERE DES GALETS A LA REUNION. 
PASSERELLE DU POLE GARE DE CHARTRES. VIADUC DU CHARMAIX 
EN SAVOIE. LES VIADUCS DE LA SCYOTTE ET DE LA SAONE. 
IMMEUBLE EN SURPLOMB D’UN TUNNEL RER A CERGY-PONTOISE. 
LE PONT DE LA PALOMBE A BORDEAUX. ECHANGEUR DU QUAI 
D’IVRY A PARIS. UNE PASSERELLE EN ALUMINIUM SUR LE RHIN
N° 955 NOVEMBRE 2019

OUVRAGES D’ART
NOVEMBRE 2019
955
REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX PUBLICS

PONT CHAMPLAIN
À MONTRÉAL
© SYSTRA
REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES
DE TRAVAUX PUBLICS ÉDITORIAL
N° 955 NOVEMBRE 2019

AU FEMININ
Directeur de la publication
Bruno Cavagné LES OUVRAGES D’ART
Directeur délégué
Rédacteur en chef
Michel Morgenthaler
3, rue de Berri - 75008 Paris
Tél. +33 (0)1 44 13 31 03
morgenthalerm@fntp.fr
Comité de rédaction
Erica Calatozzo (Systra), Jean-Bernard
Datry (Setec tpi), Olivier de Vriendt finement et constatons que les postes très tech-
(Spie Batignolles), Philippe Gotteland niques et de responsabilités restent majoritairement
(Fntp), Florent Imberty (Razel-Bec),
Nicolas Law de Lauriston (Léon Grosse), masculins.
Romain Léonard (Demathieu Bard),
Claude Le Quéré (Egis), Véronique À nous, femmes du métier, de faire savoir que le
Mauvisseau (Ingerop), Stéphane Monleau monde des ouvrages d’art est passionnant. Depuis
(Soletanche Bachy), Jacques Robert des siècles, l’art de construire enthousiasme les
(Arcadis), Solène Sapin (Bouygues
Construction) Claude Servant (Eiffage tp), hommes et les femmes. La France a démontré au
Philippe Vion (Vinci Construction Grands monde entier son savoir-faire et ses compétences
Projets), Nastaran Vivan (Artelia), Michel
Morgenthaler (Fntp) dans les grands ouvrages d’art. Il nous faut faire
Ont collaboré à ce numéro perdurer ces acquis et convaincre les plus jeunes,
Rédaction hommes et femmes, de poursuivre le chemin tracé.
Monique Trancart (actualités),
Marc Montagnon Les relations et dialogues architecte - ingénieur,
Service Abonnement et Vente indispensables aujourd’hui dans la conception des
Com et Com ouvrages d’art, permettent des réalisations abouties
Service Abonnement TRAVAUX et uniques.
Bât. Copernic - 20 av. Édouard Herriot
92350 Le Plessis-Robinson Chaque objet est à la fois une création et une aven-
Tél. +33 (0)1 40 94 22 22
ture humaine avec un site géographique, des tech-
© DR

Fax +33 (0)1 40 94 22 32


revue-travaux@cometcom.fr niques de construction spécifiques et des rencontres
France ( 9 numéros) : 190 € TTC humaines rares. La créativité des architectes pousse

P
International ( 9 numéros) : 240 €
Enseignants ( 9 numéros) : 75 € ourquoi aborder la présence des femmes dans les ingénieurs à sortir de leurs zones de confort, à
Étudiants ( 9 numéros) : 50 € le métier des ouvrages d’art ? faire preuve d’inventivité et de remises en question.
Prix du numéro : 25 € (+ frais de port) De nouveaux outils et logiciels apparus pour assister
Multi-abonnement : prix dégressifs Ma chance fut d’avoir fait ma carrière dans les
(nous consulter) ouvrages d’art sans jamais ressentir une discrimina- les architectes - ingénieurs - projeteurs dans les
Publicité tion ou un sexisme dans mon travail quotidien. calculs et le dessin, ne remplacent pas les réunions
Rive Média de travail animées et sujettes à discussions où cha-
2, rue du Roule - 75001 Paris Les capacités ou comportements humains étant
Tél. 01 42 21 88 02 - Fax 01 42 21 88 44
cun apporte sa pierre à l’édifice du projet.
identiques entre hommes et femmes, ma réaction
contact@rive-media.fr Quelle chance de pouvoir circuler sur un ouvrage en
www.rive-media.fr systématique fut le refus de la comparaison ou pire
de la discrimination positive. se remémorant l’aventure vécue : la genèse et les
Directeur de clientèle
Bertrand Cosson - LD 01 42 21 89 04 tâtonnements de la conception, les vives discussions
Mais, pourquoi ce domaine de la construction est-il
b.cosson@rive-media.fr avec les architectes ou le client, les difficultés et
réservé à une grande majorité de 90 % au genre
Site internet : www.revue-travaux.com prouesses techniques en travaux, mais surtout les
masculin ? Filles et garçons suivent les mêmes cur-
Édition déléguée rencontres humaines.
Com’1 évidence sus scolaires avec des résultats identiques. Malheu-
2, chemin dit du Pressoir reusement, les filles n’osent pas s’engager dans Femmes ingénieurs, osons afficher et valoriser nos
Le Plessis cette filière, constat déjà présent dans les écoles capacités et nos talents.
28350 Dampierre-sur-Avre
Tél. bureaux : +33 (0)2 32 32 03 52 d’ingénieurs. Depuis 30 ans, le pourcentage de 10 % Une collègue a brillamment synthétisé nos qualités
revuetravaux@com1evidence.com ou moins de présence féminine dans les grandes spécifiques en faisant une analogie avec une équipe
La revue Travaux s’attache, pour l’information écoles a peu évolué pour atteindre un petit 15 - 20 % féminine de football : solidarité, rigueur, moins de
de ses lecteurs, à permettre l’expression de
toutes les opinions scientifiques et techniques. aujourd’hui. Ce bilan qui n’est malheureusement cinéma. Profitons de cette revue pour attirer de nou-
Mais les articles sont publiés sous la responsabilité
de leurs auteurs. L’éditeur se réserve le droit de
pas réservé au domaine de la construction couvre velles vocations et à nous femmes du métier, de
refuser toute insertion, jugée contraire aux intérêts de nombreux domaines de l’ingénierie. S’agit-il de convaincre les jeunes filles à venir partager cette
de la publication.
Tous droits de reproduction, adaptation, totale
pression sociale, d’auto-censure ? passionnante profession.
ou partielle, France et étranger, sous quelque Par les bilans hommes-femmes de présence et
forme que ce soit, sont expressément réservés
(copyright by Travaux). embauches effectués régulièrement, les entreprises
Ouvrage protégé ; photocopie interdite, même
partielle (loi du 11 mars 1957), qui constituerait se félicitent de l’augmentation de femmes dans le
contrefaçon (code pénal, article 425). MARIE-VÉRONIQUE PÉRON
métier. Malgré une présence féminine en augmen- DIRECTEUR ADJOINT OUVRAGES D’ART
Éditions Science et Industrie SAS
9, rue de Berri - 75008 Paris tation en bureau d’études et sur chantiers, regardons INGEROP
Commission paritaire n°0218 T 80259
ISSN 0041-1906

LISTE DES ANNONCEURS : SMA BTP, 2e DE COUVERTURE - OPPBTP, P.7 - CNETP, P.11 - TERRASOL, P.15 - SYSTRA, P.50/51 -
BTP BANQUE, P.69 - PRO BTP, 3e DE COUVERTURE - MACCAFERRI, 4e DE COUVERTURE

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 1


2
D’

TRAVAUX N° 955
NOVEMBRE 2019
IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE
ART
OUVRAGES

DÉVIATION DE LA RN19 À PORT-SUR-SAÔNE - OUVRAGE DE LA SAÔNE EN COURS DE LANÇAGE. © EIFFAGE GC


04 ALBUM
06 ACTUALITÉ
16 ENTRETIEN AVEC
CINQ INGÉNIEURES
L’INGÉNIERIE UN MÉTIER PASSIONNANT POUR NOUS LES FEMMES

22 SYNTEC-INGÉNIERIE : INFUSER L’INNOVATION


ET CONCRETISER LES IDÉES NOUVELLES

30
REQUALIFICATION
DE L’ÉCHANGEUR A14-A86
à Nanterre

36
A75 - OUVRAGE D’ART
DE LA RD212
à Aubière

44
LE PONT DE LA RIVIÈRE
DES GALETS
sur l’île de La Réunion

52
LA CONSTRUCTION
DE LA PASSERELLE
DU PÔLE GARE DE
CHARTRES

60
RECONSTRUCTION
DU VIADUC DU CHARMAIX
en Savoie

70
DÉVIATION DE LA RN19
À PORT-SUR-SAÔNE
Viaducs de la Scyotte
et de la Saône

77
UN IMMEUBLE EN
SURPLOMB D’UN TUNNEL
RER EN EXPLOITATION
à Cergy-Pontoise

84
ZAC BORDEAUX-
SAINT-JEAN-BELCIER
Pont de la Palombe

92
RESTRUCTURATION
DE L’ÉCHANGEUR
DU QUAI D’IVRY
sur le boulevard Périphérique
à Paris

98
UNE PASSERELLE EN
ALUMINIUM FRANCHISSANT
LE RHIN
entre Gambsheim et Rheinau

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 3


4 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019
L’ALBUM
LA RIVIÈRE
DES GALETS,
EN PÉRIODE
CYCLONIQUE,
DÉBITE PLUS
QUE LA SEINE
À PARIS

DEMATHIEU BARD construit


à La Réunion, sous maîtrise
d’œuvre Artélia, sur des
fondations Soletanche Bachy,
le nouveau franchissement de
la Rivière des Galets, exutoire
du cirque de Mafate, fleuve
impétueux en période de crue.
Ce pont, sur la RN1, route la plus
fréquentée de La Réunion, verra
passer plus de 70 000 véhicules
par jour. Il comporte deux tabliers
de type bipoutre mixte ( acier
et béton ) de 430 m de long.
La charpente métallique est
signée Matière. Le marché
comporte 500 m d’accès.
( Voir article page 44 ).
© DEMATHIEU BARD

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 5


A C T U A L I T É

UN PONT ANGLAIS PRIMÉ PAR L'IABSE

© MERSEY GATEWAY CROSSINGS BOARD


Le Mersey Gateway Bridge (Angleterre), pont haubané à trois pylônes sur 1 km de long.

L'association IABSE a décerné son prix Ostra au Mersey Gateway Aecom & Eptisa. Architecte : Dissing et Les travaux se sont terminés fin 2017.
Bridge, pont à haubans répartis sur 1 km. Il avait retenu deux Weitling. Conception structurelle de l'agrandisse-
autres ouvrages : un pont élargi en Espagne et un résistant aux à Élargi et renforcé ment : MC2 Estudio de Ingenieria SL et
séismes, au Japon. Deux autres ouvrages étaient en compé- Dr.Manuel Juliá Vilardell.
tition finale pour l'Ostra. Le Rande Strait Egalement finaliste, le Mukogawa Bridge
en Galice ( Espagne ), franchissement de à Kobe ( Japon ), pont extradossé de

L e Mersey Gateway Bridge ( Angleterre )


a remporté le prix de l'ouvrage d'art
remarquable, décerné par l'International
trente ans. Elle revient à 1,86 milliard
de livres ( 2,06 milliards d'euros ) dont
600 millions pour le terrain et la construc-
400 m sur l'estuaire du Rande à Vigo,
a reçu deux tabliers extérieurs sans inter-
rompre le trafic ( 55 000 véhicules / jour ).
442 m de long, a été ouvert en février
2017. Il peut être élargi, si besoin, à
6 voies par des tabliers en cantilever au
Association for Bridge and Structural tion, auxquels s'ajoutent le coût financier, L'élargissement renforce la résistance de lieu des 4 actuelles.
Engineering ( IABSE ) en juin. le fonctionnement et la maintenance sur la structure et améliore son comporte- Construit par Sumitomo Mitsuit Construc-
L'Oustanding Structure Award ( Ostra ) toute la période. En 2018, le péage a ment dynamique. tion ( conception et entreprise ), il porte
2019 récompense le 1er pont en béton enregistré 6 millions de passages. L'ouvrage à haubans date de 1981 et se une section du Shin-Meishin Expressway.
haubané à trois pylônes sur 1 km du Conception structure : Cowi & Fhecor et situe sur l'autoroute Atlantique AP-9. à Plus léger, plus résistant
Royaume-Uni. Le pylône central mesure Le poids de l'ouvrage, de 35 % inférieur
80 m de haut, les autres, 110 et 125 m. par rapport à un pont classique, contri-
L'ouvrage traverse la Mersey sur 2,3 km bue à sa résistance aux séismes.
entre Runcorn et Widnes, à l'est de Liver-
pool. Il se situe à 1,5 km en amont du
PRIX À DES PROFESSIONNELS Les deux tabliers sont de type caisson en
béton précontraint. Les caissons d'une
Sylver Jubilee Bridge, pont en arc de À côté des ouvrages d'art remarquables, l'IABSE a remis des prix hauteur constante de 4 m ont une âme
1961 conçu pour 8 000 véhicules / jour et récompensant des professionnels, en juin. Le professeur danois Niels en béton fibré en forme de papillon, pré-
qui en supportait dix fois plus. Depuis Jorgen Gimsing a reçu le prix du mérite pour sa contribution à l'ingé- contrainte par câbles inclinés. Cette
l'ouverture du Mersey Gateway en nierie des structures pendant toute sa carrière. conception réduit l'épaisseur des âmes
octobre 2017, il est en réparation tout en L'association distingue aussi des spécialistes en exercice. Il a remis un à 150 mm.
restant praticable par les piétons et les " Early Career prize " à Robert Hällmark qui travaille à l'administration Le câblage est situé entre les deux
cyclistes. Auparavant, la traversée se des transports suédois ( Swedish Transport Administration ). tabliers. Comme la tête de pylône est trop
faisait par pont transbordeur ( source : étroite pour un passage en selle des
Enfin, deux articles de la revue Structural Engineering International
Wikipedia ). ( IABSE ) d'août 2018, se sont vus attribuer un prix. câbles, chaque nappe est ancrée indivi-
à 6 millions de passages au péage duellement et les deux ancrages sont
Le pont à haubans comporte deux fois Catégorie article technique : " Innovative Long-Term Monitoring of the reliés par un voile médian sandwich com-
trois voies. On y accède par un péage Great Belt Bridge Expansion Joint Using Digital Image Correlation ", posé d'un plat métallique ancré par gou-
de Winkler, MD Havelykke, Danemark.
tout comme ce sera le cas pour l'ancien jons dans deux voiles latéraux en béton.
pont, une fois rénové. Catégorie article scientifique : " Shear Performance Mechanism Des- Les pylônes sont préfabriqués, assem-
L'opération, lancée par le Halton Borough cription Using Digital Image Correlation ", de A. Strauss, P. Castillo, blés sur place puis remplis de béton.
Council, est entre les mains d'un consor- B. Krug, R. Wan-Wendner, M. Marcon, Autriche ; J. Matos, Portugal ;
tium chargé de la conception, la construc- JR Casas, Espagne. www.iabse.org,
tion, le financement et l'entretien pendant rubrique About /awards. n

6 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 7
A C T U A L I T É

CSNE :
FINANCEMENT
RTE PLANIFIE LA MODERNISATION
ÉTAT- DU RÉSEAU DE TRANSPORT D'ICI 2035
COLLECTIVITÉS
L'État, la région Hauts-de-
France et les conseils départe- public, RTE va enterrer des lignes. Les
mentaux du Pas-de-Calais, nouvelles lignes des réseaux de réparti-
du Nord, de la Somme et de tion seront a priori enterrées, sauf empê-
l'Oise se sont mis d'accord chement technique.
le 4 octobre sur la répartition Pour les lignes existantes à renouveler,
du financement du Canal la mise en souterrain sera examinée.
Seine Nord Europe (CSNE). La solution la plus économique reste
L'État verse 1,1 milliard l'aérien.
d'euros à la société du CSNE RTE préconise le développement de
à travers l'Agence de finance- plates-formes communes de raccorde-
ment des infrastructures de ment électrique des parcs éoliens en
transport après modification mer.
de la loi de finances 2020. La modernisation du réseau de transport
Les collectivités territoriales entraîne dans son sillage celle des instal-
font de même, si besoin en lations de télécommunications, indispen-
© FAILTE IRELAND

empruntant, considérant que sables à l'équilibre entre demande et


le canal dynamise l'activité production. Un millier d'automates de
économique. zone seront déployés et de nouveaux
Rappelons que l'Union euro- Une interconnexion électrique de 575 km reliera Brest (Finistère) à Cork postes source sont nécessaires vers le
péenne paie 50 % des études (photo, Irlande) en 2026. réseau de distribution.
et 40 % des travaux. Le projet
est estimé à près de 5 milliards Schéma RTE :
d'euros.

TERRITOIRES
L a Commission européenne apporte
530 millions d'euros au projet d'inter-
connexion électrique entre la France et
d'euros par rapport aux précédentes
estimations. »
à Davantage de lignes enterrées
communiqué 17 septembre sur
https://media.rte-france.com n

INTELLIGENTS l'Irlande sur un coût estimé à 930 mil- Pour répondre à une forte demande du (1)
Cf. Travaux  n°943, juillet-août 2018, page 10.
Nantes Métropole a reçu le lions (1). Cette liaison de 575 km dont 500
grand prix Territoires intel- en sous-marin est portée par Réseau de
ligents de la Fédération natio- transport d'électricité ( RTE ) et Eirgrid, son
nale des collectivités concé-
dantes et régies (FNCCR),
homologue irlandais. Le Celtic Intercon-
nector, d'une capacité de 700 MW, rac-
CENTRALES PHOTOVOLTAÏQUES
le 1er octobre. Elle a été retenue cordera Brest ( Finistère ) à Cork ( sud-est À FESSENHEIM
parmi 14 projets de transfor- Irlande ), début 2026.
Le photovoltaïque se développe sur le territoire de la centrale nucléaire
mation numérique jugés à Proportionnellement de Fessenheim ( 1 760 MW, Haut-Rhin ). Douze projets ont été retenus
suffisamment remarquables plus d'électricité le 26 septembre pour une puissance totale de 62,8 MW, suite à un
pour figurer dans la 1re édition La puissance d'interconnexion en Europe appel d'offres en janvier. Deux autres tranches de cette consultation,
du baromètre des Smart terri- va doubler d'ici 2035 de 15 GW à 30 GW, soit 120 MW, sont prévues pour janvier et juillet 2020.
toires. conformément au schéma décennal de
Le trophée " innovation " a été développement du réseau de RTE, pré- Projets sur www.ecologie-solidaire.gouv.fr,
remis à Aix-en-Provence, senté mi-septembre. communiqué du 26 septembre.
le " data " à la communauté Le projet de RTE vise à mettre en œuvre
de communes Pays Haut-Val- les orientations de la future programma-
d'Alzette (Moselle) et celui sur tion pluriannuelle de l'énergie ( PPE ).
l'inclusion, à Grenoble-Alpes- Selon les données RTE, la part d'électri-
Métropole. cité dans la consommation finale totale
d'énergie va passer de 27 % en 2020 à
SMART CITIES 37 % en 2035, en grignotant principale-
À L'ÎLE MAURICE ment celle à base de pétrole. Autrement
L'Île Maurice a réformé son dit, la consommation d'électricité passe-
régime juridique pour déve- rait de 430 TWh à 460, sur un total de
lopper les infrastructures consommation d'énergie baissant de
numériques. Son Smart city 1 600 TWh à  1 250.
scheme de 2015 entend créer RTE prévoit de dépenser 33 milliards
une quinzaine de villes intel- d'euros sur quinze ans, soit 2 milliards /
ligentes. an au lieu du 1,3 milliard actuel. « Les
Le Conseil supérieur du nota- nouveaux besoins ont été établis au plus
riat et l'ordre des Géomètres juste en intégrant les possibilités de
experts ont été chargés d'élabo- flexibilité des énergies renouvelables,
© EDF

rer un nouveau cadre réglemen- écrit RTE. Ces optimisations ont permis
taire de la copropriété. de réduire les coûts de 10 milliards La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) ferme en juillet 2020.

8 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


A C T U A L I T É

TROPHÉES EIFFEL : L'IDRRIM


VOIT PLUS
L'ACIER EN GRANDE OU PETITE DIMENSION GRAND POUR
2020
Pour ses 10 ans en 2020,
aux architectes Deprick et Maniaque l'Institut des routes, des rues
pour de petits édifices en inox et en et des infrastructures pour
verre situés à proximité ou en extension la mobilité (Idrrim) se
de maisons éclusières le long du canal renouvelle. Elle veut devenir
de la Somme. association d'utilité publi-
Ces sites, inoccupés depuis l'automati- que.
sation des écluses, accueillent cyclistes Deux de ses 4 axes de
et plaisanciers. travail sont renommés.
La 2 e tranche de la modernisation du Ainsi la prise en compte
stade de rugby d'Aurillac ( communauté des enjeux environnemen-
d'agglomération, Cantal ) a reçu le tro- taux devient " adaptation
phée Divertir ( Atelier du Rouget, Simon des infrastructures à la
Teyssou & associés ). Une galerie en transition écologique,
métal couronne la tribune Marathon, climatique, énergétique et
reconstruite. Sa structure est habillée de numérique ". À la promo-
panneaux en forme de pointe de diamant tion de l'innovation (4 e axe),
qui accroît leur résistance. L'habillage, est ajoutée la nécessité
perforé, laisse passer la lumière. d'expérimenter, de partager
à Concours 2020 et de capitaliser.
Autres trophées : catégorie Habiter pour L'Idrrim cherche un nou-
le Dock G6 Radisson Blu à Bordeaux veau modèle économique
( maître d'ouvrage : Redman et Atelier avec des moyens humains
d'architecture King Kong ). Catégorie Fran- et financiers.
chir : passerelle Marcelle Henry ( Paris 17 e,
ville de Paris, Marc Mimram ). Catégorie OBSERVATOIRE
Apprendre : Lycée des métiers Léonard DU TRÈS HAUT
© HISAO SUZUKI

de Vinci ( Montpellier, région Occitanie, DÉBIT


Hellin-Sebbag architecture ). Catégorie Un observatoire métro-
Travailler : lot 07 ( Paris 17 e, Emerige, politain du déploiement
Médiathèque de Gand (Belgique) dont le porte-à-faux couvre une place. Chartier Dalix / Brénac & Gonzalez ). du très haut débit a été créé
Les dossiers des trophées 2020 sont à afin que tous bénéficient
remettre avant le 30 mai, et ceux du de liaisons numériques en

L e porte-à-faux de la médiathèque
Waalse Krook à Gand ( Belgique ) est
impressionnant. L'équipement terminé
logue de matériaux de déconstruction
pour la construction neuve sur internet.
à Tribune du stade de rugby
Concours acier ( étudiants ), avant le
17 avril. n
très haut débit en 2022 en
région parisienne. Il a été
lancé le 26 septembre par
en 2017 a remporté le trophée Eiffel, d'Aurillac (1)
la Métropole du Grand
C f. Travaux  n°947, décembre 2018, page 11 ;
catégorie internationale, de Construira- Le trophée Voyager a été attribué au n°928, décembre 2016, page 10 ; n°919, Paris et le Syndicat inter-
cier. Il est l'œuvre de RCR Arquitectes Syndicat mixte de la baie de Somme et novembre 2015, page 10. communal de la périphérie
( Espagne ) et de Coussée & Goris Archi- de Paris pour les énergies
tecten ( Belgique ). et les réseaux de communi-
Le bâtiment, d'allure monumentale, est cation (Sipperec).
en acier y compris les rayonnages et le Cet outil doit contribuer à
mobilier de la bibliothèque. Une struc- réduire les zones blanches,
ture fixe la torsion du bâtiment et crée éloignées des centres, dont
un flux de relations verticales et horizon- la connexion en très haut
tales. Le porte-à-faux couvre une place. débit tarde du fait d'un
Maîtrise d'ouvrage : cvba Waalse Krook coût élevé pour moins
Sogent en Stad Gent Architectes. d'abonnés.
à Récupération de métaux L'observatoire devait
pour réemploi mettre en ligne, fin octobre,
Construiracier a remis 7 autres trophées des cartes dynamiques.
le 2 octobre pour des réalisations de Grâce à elles, opérateurs
2017 et 2018 (1). et collectivités pourront
Il a remis le trophée Innover à une asso- coordonner leurs projets,
ciation de récupération-réutilisation de et les utilisateurs, s'infor-
© PHILIPPE RUAULT

métaux issus du BTP. R-Aedificare de mer sur leur secteur.


Marseille monte une filière de réemploi
des matériaux et a été assistante à maî-
trise d'ouvrage pour le Mucem, Euro-
Extensions en inox et verre de maisons éclusières sur le canal de la Somme.
méditerranée, etc. Elle a créé un cata-

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 9


A C T U A L I T É

DOUBLEMENT
DU PONT DU
MODÉLISER LE COMPORTEMENT DES INFRAS-
LARIVOT TRUCTURES SOUS DIFFÉRENTES CONTRAINTES
Le pont du Larivot sur
la rivière de Cayenne
(Guyane) va être doublé
par un nouvel ouvrage.
Le viaduc à poutres précon-
traintes par post-tension
de 1 225 m de long de 1976
continuera de recevoir un
sens de trafic. Le nouveau
pont de 1 312 m suppor-
tera les voies dans le sens
Cayenne-Kourou ainsi
qu'une voie cycliste et
piétonne. Fin des travaux
en 2023 -2024.
Le franchissement entre
Macouria et Matoury, près
de Cayenne, se situe sur la
RN1. L'ancien pont avait
été réparé en 2009 -2010
suite à la rupture d'une pile.

© PIERRE-ALLAIN DUVILLARD
Le doublement a été conçu
par Lavigne-Chéron archi-
tectes et le Cerema. Il com-
porte un tablier mono-
caisson en béton précon-
traint sur une vingtaine La dégradation du permafrost sur lequel est bâti le refuge des Cosmiques (3 613 m) va être étudiée dans le cadre
de piles. du projet Staaf.
Particularités du site :
mangroves, faune et flore
protégées, marée, saison
des pluies, milieu corrosif
pour le béton, sols très com-
L a fondation Ferec a distingué six
recherches sur le thème " Résilience et
acceptation : quels outils pour les infras-
aux pilotis ( ombre et courants d'air ) et
de l'évolution du réchauffement.
Cette recherche fait suite à la thèse de
dégradation ) et Ludovic Ravanel ( écrou-
lements et instabilités rocheuses ).
à Moins de capteurs de suivi
pressibles, roche support tructures ? ". La fondation apporte entre Pierre-Allain Duvillard en géomorphologie Mine BPL de l'Ifsttar se préoccupe aussi
granitique, abrasive, irrégu- 30 000 et 40 000 euros par proposition au laboratoire Edytem ( CNRS / Université de prévoir plutôt que de subir. Le projet
lière, etc. retenue (1), soit 6 dossiers sur les 17 audi- Savoie-Mont-Blanc ) avec le bureau traite des données enregistrées sous le
Egis a remporté en septem- tionnés. Nous en traitons 2 dans ce d'études IMSRN (2). Autres chercheurs passage d'un TGV afin de proposer des
bre le marché de maîtrise numéro. impliqués : André Revil ( détection du per- indicateurs de suivi de l'état d'une voie
d'œuvre sur cinq ans pour Le projet Stratégies d'adaptation pour les mafrost/géophysique ), Florence Magnin ferrée. Il vient affiner les résultats de la
finaliser les études de projet infrastructures construites pour le perma- et Jean-Yves Josnin ( modélisation de la thèse de Diana Khairallah qui avait porté
sous Bim, passer les marchés frost dans les Alpes françaises ( Staaf ) sur une centaine de capteurs posés sur
de travaux et les superviser. répond sur la résilience. Le réchauffe- © IFSTTAR 3 sections de 10 m de la ligne LGV Bre-
www.guyane. ment climatique se manifeste en haute tagne / Pays-de-Loire. Il s'agit maintenant
developpement-durable. montagne par la dégradation du perma- de réduire leur nombre.
gouv.fr/pont-du-larivot- frost ( terrains gelés en permanence ). Trois secteurs de la ligne ont été instru-
r683.html Cela déclenche des mouvements de mentés à chaque couche de la construc-
masses rocheuses qui déstabilisent tion de la voie. Les capteurs permettent
refuges et remontées mécaniques. de mesurer les accélérations verticales
Staaf vise à développer la connaissance au sommet et à la base du ballast, les
et le suivi des terrains supports. L'objec- variations de température, les infiltrations
tif est d'aider les gestionnaires à anticiper d'eau, et la déflexion verticale de toute
les déstabilisations plutôt que de s'adap- la structure.
ter au coup par coup aux désordres. L'accumulation des déformations même
Au refuge des Cosmiques minimes finit par déformer la voie. Projet
© JEAN-BERNARD NAPPI / EGIS

à
à 3 613 m mené par Juliette Blanc ( Ifsttar ) et Diego
Au refuge des Cosmiques ( 3 613 m, Ramirez ( Eiffage Infrastructures ) avec
Chamonix ), site principal du projet, est SNCF Réseau et Setec.
étudiée la distribution du permafrost ( pro-
fondeur et températures ) dans l'arête sur Équipement de mesure des défor- www.fondation-ferec.fr n
Le nouvel ouvrage laquelle il est bâti. Les chercheurs modé- mations verticales dans la couche (1)
Cf. Travaux  n°946, novembre 2018, page 13.
accueillera un sens liseront sa dégradation en tenant compte de grave non traitée d'une voie TGV (2)
de circulation. sous le passage d'un train. IMSRN : Ingénierie des mouvements de sol
du refroidissement supplémentaire dû et des risques naturels.

10 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


A C T U A L I T É

REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX PUBLICS

Retrouvez l'actualité de la profession, les chantiers en images,


les interviews des grands décideurs, le point de vue des ingénieurs.
Pour réserver votre emplacement publicitaire dans Travaux, contactez :

Prochains numéros : Bertrand COSSON


• TRAVAUX n° 956 « Travaux souterrains » Tél. 01 42 21 89 04
• TRAVAUX n° 957 « Spécial Innovation » b.cosson@rive-media.fr

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 11


A C T U A L I T É

CENTRALE
SOLAIRE SUR
LE BIM S'INSCRIT DANS LA DURÉE DE VIE
FRICHE DES RÉALISATIONS
Une centrale photovoltaïque
de 15 MW va être construite
sur un ancien site de stockage
de produits chimiques de
Total, à Villers-Saint-Paul
(6 500 hab., Oise). À partir
de 2021, les 33 427 panneaux
solaires produiront l'électricité
nécessaire aux besoins de
3 200 foyers. L'installation
appartient à Total Quadran.
La reconversion du site indus-
triel est opérée par Retia, autre
filiale de Total. Le projet figure
parmi les lauréats d'appels
d'offres de l'État pour accueil-
lir des centrales aux énergies
nouvelles renouvelables sur
des friches.

© JEAN-PAUL VIGUIER & ASSOCIÉS


© TOTAL QUADRAN

Le Bim de la tour Hypérion en bois et noyau béton représentera l'ouvrage tel que construit.

Vue simulée des capteurs


sur l'ancien site Total.
L a tour Hypérion ( Bordeaux ) à noyau en
béton et structure en bois de 57 m de
haut, a remporté le Bim d'or 2019
de plans 3D à partir d'un smart phone et
la mise à disposition des outils aux arti-
sans ( avril 2019, bâtiments de moins de
2018 ), la maquette prend en compte les
dossiers des ouvrages exécutés pour
répondre aux besoins de l'exploitation,
CAMION À décerné par Le moniteur et les Cahiers 2 000  m 2 ). avec un contrat de maintenance sur ce
HYDROGÈNE techniques du bâtiment, fin septembre. Le Bim contribue à l'utilisation autant que document.
DE 300 TONNES Sur cette opération qui se termine en possible des ouvertures existantes d'une Même souci d'utiliser les documents
Un camion à hydrogène, 2021, le modèle numérique établi grâce ancienne base sous-marine de Marseille élaborés dans le cadre d'un Bim sur un
développé par Engie et au Bim va jusqu'à la représentation de pour les réservations dans des murs de futur écoquartier à Châtenay-Malabry
Anglo American (extraction l'ouvrage tel que construit de façon à être 5 m d'épaisseur ( Data Center Interxion, ( Hauts-de-Seine ) en cours de conception
minière), pourra transporté fiable en maintenance. Maîtrise d'ou- novembre 2019 ). et sur les 5 ha de toiture du Musée du
300 tonnes. vrage : Eiffage Immoblier ; maîtrise à Maintenance des documents Bim Louvre ( Paris ) relevés au laser en 3D
L'hydrogène sera produit par d'œuvre : Jean-Paul Viguier & associés ; Au siège social d'Hérault Habitat ( octobre ( coup de cœur ).  n
une installation d'électricité entreprises : Eiffage Construction, Woo-
solaire et stocké dans le réser- deum ( AMO ) ; bureaux d'études : Setec
voir de diesel de l'engin. TPI, Savare, Cesma.
Les partenaires prévoient des La compétition a accordé des Bim d'ar-
essais sur le site minier de gent à 8 autres réalisations et un coup
Mogalakwena Platinum de cœur. Ils révèlent l'avancement de la
Group Metals en Afrique du collaboration par le numérique dans les
Sud, en 2020. projets et son utilisation en rénovation.
à Outils pour les artisans
© EGIS/STOA/EGCEM/BOUYGUES TRAVAUX PUBLICS /COLAS

ARTELIA REPREND Dans la catégorie Infrastructures, a été


OPEN OCEAN distingué le réaménagement du rond-
Artelia, groupe d'ingénierie en point des Lavandes ( mars 2020 ), près de
bâtiment, infrastructures, eau, l'Aéroport de Marseille-Provence. Un soin
environnement et industrie, particulier est apporté à l'interopérabilité
a repris Open Ocean, en des modèles. Chaque métier possède un
septembre. La société a lancé modèle indépendant. Le Bim inclut le
en 2015 Metocean Analytics, suivi du chantier. Maîtrise d'œuvre : Egis
plateforme web d'analyse des Villes et Territoires ; bureau d'études :
conditions marines en tout EGCEM ; entreprises : Bouygues Travaux
point de la planète. Publics Régions France / Colas.
Cet apport va conforter les Dans les autres Bim d'argent, notons les Dans le réaménagement de ce rond-point près de l'aéroport d'Aix-Marseille,
projets offshore du groupe. évolutions techniques comme l'utilisation le Bim inclut le suivi du chantier.

12 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


A C T U A L I T É

RÉSEAUX DE CHALEUR ET DE FROID : AMÉNAGER


LES ROUTES
DES INSTALLATIONS À DÉVELOPPER À FORTE PENTE
La direction des infrastructures
du ministère de la Transition
écologique a publié en août le
Guide technique d'aménage-
ment des fortes pentes.
L'ouvrage de 67 pages est signé
de Claude Chanet de la direc-
tion territoriale Sud-Ouest du
Centre d'études et d'expertise
sur les risques, l'environnement,
la mobilité et l'aménagement
avec l'aide de la direction Est.
Ce travail a été enclenché après
la chute de 15 m d'un car dans
la côte de Laffrey (Isère) qui
avait fait 26 morts en 2007.
L'ouvrage donne le mode de
© BRUNO MAUREY/ SMÉDAR

calcul d'une forte pente. Elle se


définit par un dénivelé de 130 m
à plus de 3 % sur " une certaine
longueur ".
Le guide recommande un
Les jonctions entre tuyaux seront réalisées avec soin à l'installation d'un réseau de chaleur. Ici, chantier du réseau diagnostic afin, notamment,
Vésuve par le Smédar sur le Grand-Quevilly et le Petit-Quevilly, en banlieue de Rouen (Seine-Maritime, 2012). de vérifier si la perception de
la pente permet au conducteur
d'adapter son comportement

L e gouvernement veut multiplier par 5


les quantités de chaleur et de froid
renouvelables ou de récupération en
exemples de travaux effectués. Il s'appuie
sur des retours d'expériences.
Citons les points faibles que sont les jonc-
et si l'infrastructure respecte
les règles de l'art.
Dans le neuf et en l'absence
2030 par rapport à 2012. Pour y parve- tions entre tuyaux, leurs supports de fixa- d'itinéraire alternatif, il expli-
nir, il s'appuie en grande partie sur les tion, et les raisons de désordre : excès de que comment dimensionner
réseaux urbains de chaleur. Un groupe de débit, courants vagabonds, dilatation, etc. une voie de détresse dans laquel-
travail réuni de mars à juillet 2019 a fait à Prévoir leur évolution le un véhicule sans freins
des propositions en ce sens. Le ministère Sur les 410 réseaux de l'enquête, près pourra s'engager jusqu'à un lit
de la Transition écologique en a tiré de la moitié date d'avant 1980 pour leurs d'arrêt ou une échappatoire.
25 décisions le 7 octobre. premières boucles. Il conseille des récupérations
Sept actions portent sur l'attractivité des L'ouvrage souligne qu'un réseau de cha- en virage, des zones d'arrêt,
réseaux grâce à plus de communication leur doit être accompagné d'un schéma des voies pour véhicules lents
© CEREMA

et en incluant le froid dans les réseaux directeur de façon à prévoir les besoins qui évitent les collisions arrière.
existants, etc. Sept autres visent à futurs et les énergies mobilisables. Ajou- Les dispositifs de retenue ne
accroître la part des énergies renouve- tons : introduire du froid pour la climati- Enquête approfondie des réseaux seront pas systématiques.
de chaleur existants.
lables dans leur alimentation dont la sation. n Le guide remplace celui sur
géothermie et la récupération de chaleur la signalisation des descentes et
industrielle perdue. Six doivent rendre les les notes du Sétra n°45 et 52, et
réseaux moins coûteux grâce, notam- complète les Ictaal (conditions
ment, à nouvelles mesures du Fonds techniques des autoroutes de
chaleur. Trois portent sur les droits de liaison) et l'ARP (aménage-
consommateurs et deux abordent la ment routes principales).
recherche et le développement.
à Points faibles
les plus courants
Par ailleurs, les élus locaux et les entre-
prises réunis dans l'association Amorce
et le Cerema, tous deux membres du
groupe de travail sur les réseaux, avaient
© ALEXANDRE DUMOUTIER

publié en février, une enquête sur 410


REMA

réseaux de chaleur existants.


Ce document de 47 pages, gratuit, entre
PAGES © CE

dans le détail des dégradations les plus


courantes (forages géothermiques exclus).
GUIDE DE 67

Il développe les origines possibles, fournit En 2022, le Grand-Reims (Marne) aura remplacé le charbon par le bois
des méthodes de diagnostic et donne des dans la centrale du réseau urbain de chaleur.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 13


A C T U A L I T É

BÉTON RÉUTILISÉ
À 100 % DANS
ALLUVIO : DÉMARCHE RÉGIONALE
UN PARC POUR VALORISER LES SÉDIMENTS
Le béton des allées du parc
des Chanteraines (Hauts-
de-Seine) a été réutilisé sur
place dans le cadre du
réaménagement de l'espace
vert, d'où une économie
de matière première et de
transport. Les 90 hectares,
inaugurés en 1978, s'éten-
dent sur Gennevilliers et
Villeneuve-la-Garenne,
et appartiennent au conseil
départemental.
Les allées avaient été refai-
tes en 1990 en béton fibré.
Les gravats de leur démo-
lition ont été concassés et
criblés sur place par un
engin mobile. Gravillons et
granulats ont été réemployés
en sous-couches et accote-
ments de voirie du parc,
en ballast pour la petite
voie de train, en gabions
pour élever des murs ou
dans du béton.
Les aires de jeux et les allées

© VOIES NAVIGABLES DE FRANCE


piétonnes ont été recouver-
tes de béton drainant
laissant percoler la pluie
vers des noues végétalisées.
Des pentes entraînent l'eau
dans des drains en direction
des zones humides. Rivières et canaux doivent être dragués pour acheminer 12 millions de tonnes de marchandises par an
Le parc abrite désormais dans les Hauts-de-France.
une vraie ferme avec des
animaux, un potager et
un verger. Des sternes
pierregarins viennent s'y
reproduire tous les ans.
«L a quasi totalité des sédiments du
bassin Nord / Pas-de-Calais ne pré-
sente aucun risque pour l'environnement
tous les acteurs. Elle est financée par la
Région, Voies navigables de France,
l'Agence de l'eau Artois-Picardie et
tériaux (cf. Travaux n°954, octobre 2019).
La démarche débouche aujourd'hui sur
la réutilisation des sédiments, en recher-
ou la santé, conclut Alluvio dans son bilan l'Agence de l'environnement et de la chant des débouchés et en se penchant
2016 -2019 sur les sédiments fluviaux, maîtrise de l'énergie. La Dreal apporte sur les conditions d'approvisionnement.
publié le 1er octobre. Pour 90 % du son expertise. Elle a démarré en sep- à Contribution à la biodiversité
linéaire ( NDLR : 681 km de voie d'eau tembre 2016 par un état des lieux. VNF dispose de 183 sites de stockage et
navigable ), le classement en catégorie L'année 2017 a été consacrée à l'esti- de transit dans la région, soit 30 millions
non dangereux/non inertes est confirmé (1). mation des gisements de sédiments et à de mètres cubes. Soixante-seize sont
Moins de 1 % présente des sédiments la réduction des apports. À cette occasion, devenus des espaces naturels propices
considérés comme dangereux, et le reste a été révélé que la moitié du volume se à la biodiversité. Les sédiments servent
sont des inertes. » concentrait sur 8 des 118 biefs étudiés. aussi à enrichir des terres agricoles ou
Chaque année, 100 000 à 200 000 m 3 Ce sont donc des sites prioritaires où les sols de friches.
sont extraits pour garantir le fonctionne- réduire les apports. Sera également étudié dans quelle
ment des voies d'eau qui acheminent à 5 346  sources mesure le dragage améliore la qualité de
12 millions de tonnes de marchandises Diminuer la quantité de sédiments qui se l'eau.
par an ( 2015 ). Les péniches à grand déposent passe par les pratiques anti-éro-
gabarit ( > 3 500 tonnes ) doivent y tran- sion des sols, des berges, etc. ainsi que la www.alluvio.net,
siter dans la perspective du Canal Seine limitation des rejets en rivière que ce soit rubrique actualités n
Nord Europe. de source agricole, industrielle, de stations
© CIMBÉTON

à La moitié du volume dans 8 biefs d'épuration, etc. En 2007, VNF avait iden-
(1)
 échets non dangereux et non inertes :
D
recyclables ( papier, verre, bois, etc.), organiques
Alluvio est une démarche pour mettre en tifié 5 346 sources de sédiments. ( biodégradables ), combustibles ou mélangés
Mur en gabion contenant place des actions de valorisation des En 2018, les partenaires d'Alluvio ont ( stockage).
les gros morceaux de sédiments en Hauts-de-France. Elle réu- cherché à créer de nouvelles filières,
Déchets inertes : sans décomposition,
béton. ni combustion, ni réaction physique ou chimique
nit des comités territoriaux regroupant notamment à travers les projets Sédima- ( béton, tuiles, déblais ).

14 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


A C T U A L I T É

AGENDA
ÉVÉNEMENTS • 6 FÉVRIER FORMATIONS • 17 AU 19 MARS
Colloque du Syndicat Techniques d'excavation et
• 11 DÉCEMBRE des énergies renouvelables • 9 DÉCEMBRE de soutènement en site urbain
Nouvelles normes européennes Lieu : Paris (Unesco) AU 14 OCTOBRE 2020 Lieu : Paris
de terrassement www.colloque-ser.fr http://formation-continue.enpc.fr
Lieu : Marseille Certificat chef de projet Bim
http://formation-continue.enpc.fr • 19 FÉVRIER Lieu : Paris
NOMINATIONS
Fascicule 74 (2018) CCTG http://formation-continue.enpc.fr
• 12 DÉCEMBRE construction et réhabilitation EDF :
Journée technique Certificats • 9 AU 11 DÉCEMBRE
des réservoirs en béton Alain Morvan est nommé
d'économie d'énergie Interaction sol-structure :
ou en maçonnerie directeur du projet de l'EPR de
Lieu : Paris
www.atee.fr Lieu : Paris enjeux conceptuels Flamanville (Manche). Il rem-
http://formation-continue.enpc.fr et mise en œuvre place Laurent Thieffry passé
• 28 AU 30 JANVIER Lieu : Paris directeur industriel à la direction
Assises européennes • 24 ET 25 MARS ingénierie et projets Nouveau
Reconvertir les friches polluées http://formation-continue.enpc.fr
de la transition énergétique nucléaire.
Lieu : Bordeaux Lieu : Paris (Porte Maillot)
www.ademe.fr • 11 AU 13 DÉCEMBRE EPA PARIS-SACLAY :
www.ademe.fr
Aménagement fluviaux : Alexandra Espinosa est nommée
• 4 AU 6 FÉVRIER • 31 MARS ET 1er AVRIL digues et berges directrice de projets de la Zac
Euromaritime Bim World Lieu : Paris du quartier du Moulon.
Lieu : M
 arseille Lieu : Paris (Porte de Versailles)
http://formation-continue.enpc.fr RTE :
www.euromaritime.fr www.bim-w.com
Sophie Moreau-Follenfant rejoint
• 5 ET 6 FÉVRIER • 27 AVRIL AU 1er MAI • 6 ET 7 FÉVRIER le groupe Réseau de transport
Learning Technologies France Conférence géothermie Dimensions juridiques du Bim d'électricité en tant que direc-
Lieu : Paris (Porte de Versailles) Lieu : Reykjavik (Islande) Lieu : Paris trice générale adjointe chargée
www.learningtechnologiesfrance.com www.geothermal-energy.org http://formation-continue.enpc.fr des ressources humaines.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 15


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© MARC MONTAGNON
1

L’INGÉNIERIE
UN MÉTIER PASSIONNANT
POUR NOUS LES FEMMES
Concilier réalisation de projets exceptionnels avec épanouissement personnel, telle est
la promesse formulée par cinq femmes, ingénieures, membres du comité de rédaction
de Travaux et passionnées par leur métier. Leur point commun ? Avoir fait le choix de
s’engager dans une profession conforme à leurs valeurs et à leurs attentes : être utiles
à la croissance des territoires et à leurs habitants et participer activement à la transi-
tion écologique tout en favorisant leur développement individuel : variété des ouvrages,
richesse des échanges avec les différents acteurs de la construction, évolution continue de
la technologie et des méthodes et surtout reconnaissance de leur expertise. Leur slogan :
n’hésitez pas à nous rejoindre ! Entretien avec Érica Calatozzo (Systra), Claude Le Quéré
(Egis), Véronique Mauvisseau (Ingerop), Solène Sapin (Bouygues Travaux Publics),
Nastaran Vivan (Artelia). PROPOS RECUEILLIS PAR MARC MONTAGNON

© SYSTRA © SYSTRA

2 3

16 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


permettant de concrétiser des pièces l'amélioration que cette liaison a appor-
conçues sur papier. C’est ainsi que j’ai tée à la vie des villageois. Enfin, pen-

VENEZ NOUS REJOINDRE intégré une formation permettant de


réaliser des ponts.
dant ma scolarité, mes capacités étant
meilleures en mathématiques qu’en
Nastaran Vivan : Mon oncle était dessin, j’ai très rapidement décidé, bien
Vous qui entrez en école d'ingénieur, vous qui avez un bon bagage scien-
architecte et je crois qu’il m’a transmis avant le bac, de faire du Génie Civil,
tifique, de la créativité et une formation multidisciplinaire qui vous permet
le goût de l’architecture et du Génie plutôt que de l'architecture.
d'être agile dans le développement de concepts et la solution des pro-
Civil. L'évènement qui m'a convaincu Érica Calatozzo  : Au lycée, j’avais
blèmes.
de mon intérêt pour ce métier, était la des facilités en mathématiques et je
Plutôt que d'aller coder des algorithmes pour contribuer aux spéculations construction d'une route de désen- m’imaginais poursuivre dans cette
financières ou de développer des applications pour smartphones, ne vou- clavement d'un village isolé dans le voie. Toutefois, après l’obtention de
lez-vous pas contribuer à améliorer les conditions de vie et de confort cadre d'une opération humanitaire. mon baccalauréat, j’ai plutôt choisi de
d’une population qui ne cesse d’augmenter et qui a besoin de transports
J'étais très jeune mais j'ai mesuré alors m’orienter vers une école d’ingénieur
en commun, d'infrastructures de désenclavement et de franchissement ?
afin d’accéder à des domaines me
L'ingénieur crée des objets qui facilitent la vie et c'est une grande satis- semblant plus concrets.
faction, pour toutes les personnes impliquées, de les utiliser et de les voir. J’ai sans aucun doute été également
Le Génie Civil est un métier très ouvert et qui offre aux femmes de très 1- De gauche à
droite : Nastaran influencée par mon père, lui-même
belles carrières, en expertise ou en pilotage de projet ou en management Vivan, Véronique ingénieur en mécanique.
d'équipe, sur chantier ou en bureau d'études. Nous en sommes toutes les Mauvisseau, Après de premières années généra-
cinq la preuve. Rejoignez-nous ! Solène Sapin, listes, mon attrait pour les ouvrages
Érica Calatozzo, d’art m’a entraînée vers une spéciali-
Claude Le Quéré.
sation en Génie Civil.
2- Le pont Sheikh
Jaber Al-Ahmad Connaissant la réputation de la France
Al-Sabah au dans le domaine des ponts, j’ai com-
Le métier d’ingénieur dans Les Travaux Publics répondent parfai- Koweit, d’une plété ma formation initiale en Italie,
les Travaux Publics, comment tement à ces deux attentes puisque longueur totale dont je suis originaire, par le mastère
de 48,5 km,
l’idée vous est-elle venue l'on voit ce que l'on construit, et que y compris les ou- spécialisé Génie Civil / Ouvrages d’art à
de l’exercer ? les ouvrages réalisés sont au service vrages d’accès. l’École des Ponts et Chaussées. Depuis,
Claude Le Quéré : Pour ma part, en du développement des territoires, des 3- Les impo- je suis en France où j’exerce ce métier
école d’ingénieur, j’hésitais entre la transports... J'ai d'ailleurs certainement santes installa- qui me passionne.
recherche en physique et la mécanique été influencée dans ce choix par mon tions de chantier
des structures. Finalement, sans doute père qui est passionné de ponts et du pont Sheikh Qu’est-ce qui motive
Jaber Al-Ahmad
inspirée par les réalisations de ma mère travaillait dans le domaine autoroutier. Al-Sabah. dans le métier d’ingénieur
qui exerçait son métier dans les Tra- Véronique Mauvisseau : Le métier 4- Le viaduc rou- dans les Travaux Publics ?
vaux Publics, et désireuse de projets de bâtir des infrastructures est la tier de Chambal Nastaran Vivan  : Nous avons un
concrets, je suis passée au Génie Civil concrétisation d’une envie d’enfance de au Rajasthan, métier passionnant dans lequel nous
dès 22 ans avec l'envie très précise de raccourcir les trajets. Ma grand-mère long de 1 100 m, créons des objets en partant de rien
construire des ponts. Rien ne m'a fait habitant un village de montagne, je me premier ouvrage sinon d’une feuille blanche. Nous pre-
haubané à
dévier depuis. demandais souvent pourquoi on n’avait suspension nons en considération l’ensemble des
Solène Sapin : J'ai choisi de me diri- pas construit un pont pour franchir la axiale construit contraintes d’un cahier des charges en
ger vers le Génie Civil dès la fin de la vallée, et ainsi arriver plus vite, plutôt en Inde. créant un objet qui réponde au mieux
prépa, en intégrant une école d'ingé- que d'en faire le tour. 5- Le viaduc aux impératifs. C'est un métier concret
nieur qui proposait cette option. Je vou- Puis, j’ai choisi un cursus de " prépa " des Trois Bassins car on participe à la conception puis
à La Réunion :
lais exercer un métier concret, qui me technique qui correspondait mieux à un voilier de à la réalisation d'un objet, c’est-à-dire
permette de voir la réalisation de mon mes goûts qu’une " classique ", avec béton voguant que l’on voit sortir de terre ce que l’on
travail, et un métier utile aux autres. les séances d’atelier et de fabrication sur la ravine. a créé.

© SYSTRA © ARTELIA

4 5

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 17


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© MARC MONTAGNON

6 7

ÉRICA CALATOZZO : PARCOURS CLAUDE LE QUÉRÉ : PARCOURS


Érica Calatozzo est ingénieur en Génie Civil de l’Université de Florence Claude Le Quéré est ingénieur de l’École Polytechnique ( 2000 ) et de
( Italie ), 2007 et titulaire du Mastère spécialisé " Génie Civil et Ouvrages l’École Nationale des Ponts et Chaussées ( 2005 ). Elle est actuellement
d’Art " de l’École Nationale des Ponts et Chaussées ( Paris ), 2009. Responsable Expertises et Grands Ouvrages au sein d'Egis Ouvrages
Elle est actuellement responsable d’études Ouvrages d’art et Structures d'Art. Elle pilote et dirige des projets d'ouvrages d'art non courants et
à la direction technique, département Viaducs Ponts et Passerelles de exceptionnels, en France et à l'International : ponts à haubans, suspen-
Systra Paris. dus, ponts en arc et bowstrings.

Ce qui est également très intéressant, capacités d'analyse, de résolution des lution requiert de fortes connaissances
dans les Travaux Publics, c’est que problèmes, de créativité et d’innovation. 6- Érica techniques, un esprit d’analyse et de
chaque projet est différent tant en ce Logiquement, c'est aussi un métier où Calatozzo synthèse allié à une certaine créativité,
(Systra).
qui concerne le site, que l’ensemble l'on ne s'ennuie jamais. enrichi de la rencontre et de l’expé-
7- Claude
des exigences et les données fonction- Enfin, contrairement à d'autres métiers, Le Quéré (Egis). rience de personnalités passionnantes.
nelles, ce qui équivaut à créer chaque le Génie Civil est un métier où l’on n’est Il permet également une ouverture sur
8- Passage
fois, à partir de nos connaissances, jamais " périmé " tant est grande la supérieur sur le monde en laissant l’opportunité de
un objet différent que l’on peut assimi- diversité des projets, des situations et le contourne- participer à des projets à l’international,
ler à un prototype. des rôles que l'on peut jouer. ment de Péri- dans des contextes et environnements
Claude Le Quéré : Ce métier, nous le Érica Calatozzo  : Cette profession gueux par l’au- très variés, au contact de clients et
toroute A89.
vivons toutes les cinq avec passion et nous propose en permanence une d’équipes multiculturelles.
9- Le Stade
nous en recevons beaucoup de gratifi- large variété de situations nécessitant Vélodrome Solène Sapin : Ce métier est un métier
cations personnelles. C'est un métier une forte capacité d’adaptation. de Marseille de contact, d'échange.
dont on n'a jamais fait le tour. Il permet Au gré des projets, ce métier nous à l’issue de En bureau d’études d'entreprise, nous
d’apprendre et d'évoluer à tout âge permet de nous confronter à de nom- son agrandis- abordons les projets aux différents
et de mobiliser en permanence nos breuses problématiques dont la réso- sement. stades de leur développement, de la

© SETEC © VÉRONIQUE PAUL

8 9

18 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


© MARC MONTAGNON

10 11

VÉRONIQUE MAUVISSEAU : PARCOURS SOLÈNE SAPIN : PARCOURS


Véronique Mauvisseau est ingénieur de l’École Nationale Supérieure des Solène Sapin est ingénieur de l’École Centrale de Nantes ( ECN ) option
Arts et Industries de Strasbourg ( ENSAIS, 1983 ) et du Centre des Hautes Génie Civil et Environnement (2001) et titulaire d’un DESS CAAE ( 2002 )
Études en Béton Précontraint ( CHEBAP, 1984 ). Elle est actuellement Direc- de l'IAE de Paris. Elle est actuellement Chef de Service Etudes au sein
trice du Pôle Ouvrages et Structures d'Ingerop, constitué d'une soixan- du Bureau d’Études de Bouygues Travaux Publics. Elle pilote des études
taine de collaborateurs travaillant sur des projets de ponts, de tunnels, de structures aux différents stades des projets dans les domaines des
de canaux, composantes d'infrastructures de transport ou routières. ouvrages d'art, des travaux souterrains, du gros génie Civil...

conception à l'exécution, et à chaque 10- Véronique ce qui fait progresser techniquement et nous remplaçons et entretenons aussi
phase nous travaillons en lien avec Mauvisseau humainement à chaque fois. des infrastructures existantes.
des équipes différentes tant en interne (Ingerop). Véronique Mauvisseau  : Peut-être La conservation du patrimoine, la réuti-
avec les commerciaux, les Méthodes 11- Solène Sapin faudrait-il insister aussi sur le fait que lisation des matériaux ou l’utilisation de
(Bouygues Tra-
ou les équipes Travaux, qu'en externe vaux Publics). le métier d’ingénieur Génie Civil évolue matériaux nouveaux ( imprimante 3D )
avec la maîtrise d'œuvre, la maîtrise 12- L’un des en permanence, et qu’il s’accorde aux sont des problématiques d’actualité qui
d'ouvrage... chantiers ter- mouvements sociétaux de son temps. motivent les ingénieurs à faire évoluer
Nous sommes au service des chan- restres réalisés Ainsi, il participe désormais à la tran- leurs méthodes de conception.
tiers, pour intégrer dans les études dans le cadre sition écologique dans laquelle il s’est
de l’extension
les méthodes de construction, pour sur la mer du engagé à l’instar de bien d’autres dis- Comment percevez-vous
répondre aux problématiques au port de Calais ciplines. la place des femmes dans
cours de la vie d'un projet, pour définir 2015. Nous participons à la création d’infras- l’univers des Travaux Publics ?
ensemble des solutions qui satisfont à 13- Le chantier tructures neuves telles que les routes, Véronique Mauvisseau  : Dans les
la fois les contraintes de réalisation et de l’échangeur les transports ferrés, les barrages, les années 1980, la présence féminine était
du Quai d’Ivry à
les contraintes structurelles. Chaque Paris, dans le 13 e ouvrages d’art, les ports permettant le assez faible, aussi bien dans les écoles
projet et chaque équipe sont uniques, arrondissement. développement local et régional mais d’ingénieur que dans les entreprises.

© GROUPEMENT CONSTRUCTEUR CALAIS PORT 2015 © ARTELIA

12 13

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 19


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Ceci peut expliquer qu’aujourd’hui peu infrastructures terrestres, de la phase


d’entre elles occupent des postes de conception à la phase réalisation. C'est
direction. Si la proportion a augmenté une grande satisfaction d'avoir suivi ces
pour passer à 35 % environ, il ne se ouvrages du début à la fin, expérience
dessine pas d’orientation vers une plus très complète et formatrice.
grande représentativité aux postes de Véronique Mauvisseau : La réalisa-
direction. tion la plus marquante de ma carrière
Nastaran Vivan : Cela tient peut-être a été la réparation du Tunnel sous la
aussi au fait que nous faisons preuve Manche, suite à l’incendie de sep-
de trop de discrétion parce que nous tembre 2008, aventure couronnée par
ne souhaitons pas être mises en avant le 2 e Grand Prix de l’ingénierie 2010.
pour la seule raison que nous sommes L’incendie a endommagé la voûte en
des femmes. Il faut néanmoins des béton sur une longueur de 760 mètres
actions, car nous sommes convaincues du tube Nord et 2 kilomètres d’équipe-

© MARC MONTAGNON
qu’il faut inciter des jeunes femmes à ments à 11 kilomètres du portail France.
nous rejoindre. Une centaine de personnes ont travaillé
sur le chantier tournant 24 heures sur
Quels sont dans votre carrière 14 24 et 7 jours sur 7. Cette réalisation en
les deux projets auxquels vous un temps record de 4 mois n’a pu être
avez collaboré et dont vous êtes
particulièrement fières d’avoir
NASTARAN VIVAN : PARCOURS possible que grâce à un travail d’équipe
pluridisciplinaire et une motivation à
contribué à la réalisation ? Nastaran Vivan est ingénieur en Génie Civil et Urbanisme de l'INSA de tous les niveaux.
Claude Le Quéré : Je citerai tout Lyon (1986 ) et diplômée de l’École Nationale des Ponts et Chaussées en L’autre projet majeur, qui a occupé
d’abord le pont haubané sur l’Oued Master Ouvrages d’art (1987 ). En tant que Directrice Métier Génie Civil 10 ans de ma vie professionnelle, est
Bouregreg - devenu depuis pont chez Artelia, elle anime les compétences et les expertises dans ce do- la maîtrise d’œuvre de 73 kilomètres
Mohamed VI - qui constitue, avec ses maine. Elle intervient également en expertise et en direction de projets. de l’autoroute A89 dans le contourne-
pylônes aux formes si particulières, la ment de Périgueux. Commencée en
porte architecturale du contournement 1997 par une visite de site, la mission
autoroutier de Rabat au Maroc. s’est conclue en 2007 par la mise en
L’une de mes satisfactions est d'avoir Solène Sapin  : Je citerai d'abord la 14- Nastaran service du dernier tronçon après voir
participé à la totalité des études d'exé- reconfiguration du Stade Vélodrome de Vivan (Artelia). conçu, réalisé les dossiers et accom-
cution de ce pont. Cela a été un jalon Marseille. Ouvrage emblématique, le 15- Le pont pagné la construction d’une grande
important dans ma carrière. Stade Vélodrome est resté en exploita- Mohamed VI au diversité d’ouvrages : ponts, viaduc,
Le second ouvrage serait le pont Cita- tion tout au long du chantier consistant Maroc, assurant tunnel, carrières à combler.
le franchisse-
delle à Strasbourg, un pont tramway en son agrandissement et la création ment de l’oued Nastaran Vivan : L'ouvrage des Trois
avec un tablier courbe porté par un d'une couverture au-dessus des tri- Bouregreg, est Bassins sur la Route des Tamarins dans
grand arc qui l'enjambe. bunes. Petite incursion dans le monde caractérisé par l’île de la Réunion est un des projets
Cet ouvrage d'art a été salué pour " son du bâtiment, ce projet m'a permis de une architecture qui m’ont marquée le plus. Il s'agit
comprenant deux
élégante simplicité, son originalité et sa mieux comprendre ce domaine à la fois pylônes de 200 m d'un ouvrage franchissant une très
lisibilité " et a reçu le Grand prix national proche et pourtant différent des Travaux de hauteur en belle ravine, particulièrement visible de
de l’ingénierie 2016. Publics. forme d’arche. la route côtière. Le viaduc conçu pour
Ce projet a été l'occasion de prendre Le second est le projet d'extension 16- Le tablier franchir cette ravine est un ouvrage en
conscience de la puissance de la en mer du Port de Calais ( Calais Port courbe du pont béton à précontrainte extradossée, très
conception en 3D mais également de la 2015 ) sur lequel j'étais en charge Citadelle à élégant, dont l'architecture est l’œuvre
Strasbourg est
richesse des échanges entre ingénieurs des études de quatre ouvrages d'art suspendu à un de Strates. L'ouvrage a été réalisé par
et architectes. participant au réaménagement des arc supérieur. la méthode des encorbellements suc-

© DIADES © MARC MONTAGNON

15 16

20 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


© SETEC

17 18

cessifs avec la mise en œuvre de diffé- 17- Le Tunnel projet est son phasage car, pour sa Le second, inauguré en 2017, est un
rentes familles de câbles précontraints. sous la Manche réalisation, le périphérique parisien a pont routier qui comprend une travée
après l’incendie
Le second projet que j’aimerais mettre de septembre été dévié, permettant ainsi de construire haubanée de 350 mètres de portée
en évidence est l’échangeur du quai 2009. les ouvrages, plus conséquents, à ciel avec suspension axiale. Il s’agit du
d’Ivry à Paris dans le 13 e arrondis- 18- Détail du ouvert et non pas en souterrain. premier ouvrage de ce type en Inde.
sement. Cet échangeur, réalisé avec parement endom- Érica Calatozzo : Il m’en vient deux Ces deux projets ambitieux et de
la collaboration des architectes Yves magé du Tunnel à l’esprit : le projet Sheikh Jaber Al- grande ampleur, pour lesquels j’ai pu
Lion pour la partie urbaine et Marc sous la Manche : Hamad Al -Sabah Causeway au Koweït participer à la phase des études d’exé-
les aciers sont
Mimram pour les ouvrages d’art, a été apparents. et le pont de Chambal au Rajasthan, cution, ont marqué profondément ma
entièrement redessiné pour être moins 19- Les deux en Inde. vie professionnelle.
consommateur de terrain ainsi que pour demi-arcs du pont Le premier, a été inauguré en mai Extrêmement riches d’enseignements,
créer une liaison effective entre Paris Citadelle sont 2019 et relie la capitale koweïtienne ils ont été très formateurs d’un point de
et Ivry. sollicités de ma- à Subiyah. Il s’agit d’un des viaducs vue technique comme humain.
Au-delà du volet technique des ouvra- nière identique, maritimes autoroutiers les plus longs Leur mise en service a été une grande
" comme une
ges réalisés, le point marquant de ce balançoire ". au monde qui mesure 36 kilomètres. satisfaction. m

© EGIS

19

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 21


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© SYSTRA

22 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


SYNTEC-INGÉNIERIE
INFUSER L’INNOVATION
ET CONCRETISER
LES IDÉES NOUVELLES
REPORTAGE DE MARC MONTAGNON

À LA SUITE DE L’EFFONDREMENT DU PONT MORANDI À GÊNES ET DE LA PUBLICATION EN AOÛT 2018 DE L’AUDIT


EXTERNE DU RÉSEAU NATIONAL ROUTIER FRANÇAIS RÉALISÉ POUR LE GOUVERNEMENT, LE SÉNAT A LANCÉ EN
OCTOBRE 2018 UNE MISSION D’INFORMATION RELATIVE À LA SÉCURITÉ DES PONTS. SYNTEC-INGÉNIERIE A SOU-
HAITÉ CONTRIBUER AU DÉBAT ET FAIRE PART DE SES PROPOSITIONS POUR NOURRIR LES TRAVAUX DE LA COMMIS-
SION DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DU SÉNAT EN CHARGE DE LA MISSION.
PAUL GALONNIER, PRÉSIDENT DU BUREAU " INFRASTRUCTURES " DE SYNTEC-INGÉNIERIE, DÉTAILLE LES PROPOSI-
TIONS DU SYNDICAT SUR CE SUJET, APRÈS UN RAPPEL SYNTHÉTIQUE DES MISSIONS ET DES ACTIONS DE CETTE ORGA-
NISATION PROFESSIONNELLE. MISE EN LUMIÈRE D’UNE PROFESSION QUI BRILLE, TROP SOUVENT, PAR SA DISCRÉTION.

A
vec près de 400 entreprises nent notre quotidien ont été imaginés à 27 000 créations nettes d’emploi
1- Détail des
adhérentes et 13 délégations câbles de et conçus par des professionnels de sont prévues sur 2018 -2021 ;
régionales, Syntec-Ingénierie suspente du l’ingénierie. à 6,2 % du chiffre d’affaires est con-
est la fédération professionnelle de pont Champlain « Leur mission, indique Paul Galonnier : sacré à la recherche et au déve-
l’ingénierie. à Montréal mettre au point les solutions technolo- loppement.
(Systra).
Présentes tout au long du cycle de vie giques les plus performantes, rentables Leurs fonctions et leurs tailles reflètent
d’un ouvrage, les entreprises d’ingé- et durables tout au long du cycle de vie parfaitement la diversité de la profes-
nierie pilotent les projets dans des sec- des ouvrages ( études, conseil, manage- sion à laquelle elles appartiennent :
teurs très variés comme le bâtiment, des performances des structures et ment, assistance... ). Fortes de leur indé- à 80 % de TPE et PME ;
les infrastructures, l’industrie, l’environ- matériaux divers ( béton, acier, maçon- pendance, les entreprises d’ingénierie à 20 % d’ETI et grands groupes ;
nement, le ferroviaire, l’eau, l’énergie, nerie ), mais également en réhabilitation accompagnent leurs clients publics et à 46 % dans la construction ;
l’aéronautique, l’automobile ou encore et renforcement. privés dans les transitions écologique, à 36 % dans l’industrie et le conseil
la chimie. Garantes des solutions techniques, énergétique et technologique. Elles infu- en technologie ;
Les entreprises d’ingénierie intervien- elles concrétisent les idées nouvelles sent l’innovation dans tous les secteurs à 18 % dans les tests, essais et con-
nent à tous les niveaux ( expertises, qui répondent aux défis et modes de vie d’activité ( aéronautique, digital, aviation, trôle.
Assistance à Maîtrise d’Ouvrage ( AMO ), de demain : infrastructures connectées, chimie, construction, etc. ) ». « Pour la partie construction, Syntec-
conception et maîtrise d’œuvre des smart building, industrie du futur, ville Leur activité s’exerce aussi bien en Ingénierie se présente ainsi, précise
ouvrage, etc. ), comme à tous les stades durable... France qu’à l’international : Paul Galonnier, comme un syndicat
du cycle de vie d’un ouvrage d’art : à 75 % des établissements sont regroupant des entreprises de toutes
en surveillance et en inspection des DES IDÉES NOUVELLES implantés en régions ; tailles réalisant pour l’essentiel des
ouvrages existants, afin de détecter les POUR LA CONSTRUCTION à 31 % du CA est réalisé à l’export ; missions de maîtrise d’œuvre, pour
situations favorisant la dégradation des ET POUR L’INDUSTRIE à 15% des ingénieurs diplômés tra- toutes sortes d’aménagements ( rou-
structures, en auscultation et en ins- Infrastructures multimodales, bâtiments vaillent à l’étranger ; tes, autoroutes, ouvrages d’art, voies
trumentation des ponts existants pour à énergie positive, usines connectées, à 312 000 salariés dont 91 % en CDI ; ferrées, espaces publics, transports
établir un suivi du vieillissement et des voitures autonomes... Avant d’être à 50 000 à 60 000 recrutements par en commun en site propre, bâtiments
pathologies associées, en vérification construits, tous ces projets qui façon- an partout en France ; publics ou d’habitations, usines diverses,

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 23


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE
© MARC MONTAGNON

tous les réseaux, ... ) mais aussi l’ins- Sujet d'inquiétude pour les Français,
pection, la pathologie et la maîtrise l'état des ponts constitue avant tout un
d’œuvre de réparation de tous ces enjeu majeur de sécurité pour les usa-
ouvrages y compris évidemment les gers. Des solutions existent pour l’éva-
ouvrages d’art, en France et à l’étranger. luer comme le précise Paul Galonnier :
Nos sociétés sont sollicitées par des «  Une première inspection d’abord
maîtres d’ouvrage dans le cadre de visuelle met en évidence des désordres
l’entretien de leur patrimoine qu’il dont il faut diagnostiquer la cause,
s’agisse d’analyse, de diagnostic et leur gravité - sont-ils superficiels ou
de réparation. Nous sommes un syn- profonds - et, à partir de là, les types
dicat qui défend, anime et fournit des de réparations qu’il faut entreprendre
services à la profession. Notre rôle est pour arriver, de la façon la plus écono-
aussi d’interpeller les Pouvoirs Publics mique et la moins pénalisante possible
et d’intervenir auprès de la représenta- pour les usagers et l’environnement,
tion nationale lors de l’écriture des lois 2 à assurer la sécurité du fonctionne-
qui nous concernent. Nous représen- ment et la pérennité de l’ouvrage.
tons aussi la profession lors des négo-
ciations avec les partenaires sociaux et
PAUL GALONNIER : PARCOURS Si la prise en charge des désordres est
réalisée au moment opportun, nous
en particulier les syndicats représen- Paul Galonnier est ingénieur de l’École Nationale des Travaux Publics de pourrons redonner une nouvelle vie à
tatifs des salariés. Notre champ d’in- l’État (ENTPE 1977-1980 ) et titulaire d’un DESS de l’Université de Lyon III l’ouvrage, et donc éviter que la situa-
tervention est tous les domaines de la (Administration des entreprises (1994-1995). tion ne dégénère jusqu’à la ruine, ce
construction et de l’industrie mais uni- Il passe dans un premier temps une dizaine d’années dans l’administra- qui s’est passé sur le pont de Gênes ».
quement dans le cadre de la fourniture tion, d’abord au CETE puis à la Direction Départementale de l’Équipement Afin d'évaluer les modalités de sur-
de prestations intellectuelles ». du Rhône jusqu’en 1991. veillance et d'entretien des ponts gérés
À cet effet, Syntec-Ingénierie est orga- A cette date, il change radicalement de parcours : il quitte l’Administration
nisé en bureaux. et entre chez Seralp Infrastructure, filiale de la Caisse des Dépôts et Consi-
gnations, dont il est nommé Directeur général en 1992 puis Président-
Quatre bureaux sont chargés du pôle
Directeur Général en 1997.
construction : bâtiment, infrastruc-
Seralp Infrastructure devient filiale d’Egis en 1995. 2- Paul Galonnier,
tures, géotechnique, environnement En 1999, il devient Président Directeur Général de Présents, également président du bu-
et biodiversité. Deux bureaux sont filiale d’Egis, tout en demeurant Président de Seralp Infrastructure. reau " Infrastruc-
affectés au pôle industrie : industrie tures " de Syntec
En 2002, Paul Galonnier organise la reprise de Présents avec ses salariés Ingénierie.
et énergie, ingénierie et conseil en et crée Presite, groupe d’ingénierie indépendant de plus de 120 salariés,
technologie. 3- Pare-blocs
composé de Présents, société assurant des missions de Coordination et paravalanche
Sécurité protection de la santé et de Sitetudes, société de maîtrise d’œuvre de Montaulever
OUVRAGES D’ART : en infrastructures. à Val Thorens,
TROIS TYPES D’ACTIONS Parallèlement à ses fonctions " opérationnelles " comme patron de socié- Savoie ( BG :
L'effondrement du pont Morandi à tés, Paul Galonnier est administrateur de l’IDRRIM et président du cluster MOE complète).
Gênes le 14 août 2018 a suscité une Indura ( Infrastructure durable en Auvergne Rhône Alpes) depuis 2017, 4- Passerelle sur
vive émotion et relancé les débats sur administrateur de Syntec Ingénierie et président de son bureau Infras- gare au Cannet-
tructure depuis 2015. des-Maures,
l'état du patrimoine des ouvrages d'art dans le Var ( BG :
en France, vingt ans après la catas- Il est également depuis 2018 membre du Comex (représentant de la fédé- MOE complète).
trophe du tunnel du Mont Blanc, le ration Syntec) au sein du Medef Auvergne Rhône-Alpes.
24 mars 1999.

3 4
© BG © BG

24 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


par l'État et par les collectivités terri- d’ouvrage publics : valeur financière
toriales, la commission de l'aménage-
ment du territoire et du développement
SYNTEC-INGÉNIERIE : à reconstruction mais aussi valeur
d’usage car, les contraintes qu’ils
durable a créé, le 3 octobre 2018, une DES EXPERTISES MULTI-SECTEURS subissent sont généralement supé-
mission d'information dédiée à la sécu- rieures à celles imaginées lors de leur
Fort de ses 400 entreprises adhérentes, Syntec Ingénierie réalise des
rité des ponts. construction ( trafic, climat, pollution, ...).
expertises dans tous les secteurs d’activité économique.
À l'issue de ses travaux, la mission Qu’il s’agisse d’un pont, d’une route ou
d'information dresse plusieurs constats ENVIRONNEMENT - BIODIVERSITÉ : études sur la biodiversité, préconisa- de tout type d’infrastructure, leur bon
tion de mesures compensatoires, évaluation environnementale...
inquiétants s'agissant de la gestion des entretien est essentiel pour préserver
ponts en France : INDUSTRIE & ÉNERGIE : optimisation des chaînes de production, maximi- notre patrimoine commun.
à Le nombre exact de ponts routiers sation des performances énergétiques, robotisation des usines, mainte- Ce que nous souhaitons, c’est faire
en France n'est pas connu ; nance prédictive... prendre conscience à nos maîtres
à Au moins 25 000 ponts sont en BÂTIMENT : conception, contrôle et maintenance d’ouvrages intelligents, d’ouvrage, quelle que soit leur taille,
mauvais état structurel et posent autosuffisants, HQE, conçus sous Building Information Modeling (BIM)... de l’importance du patrimoine qu’ils
des problèmes de sécurité et de CONSEIL EN TECHNOLOGIES : innovations produits, améliorations sys- doivent maintenir en état de marche ».
disponibilité pour les usagers ; tèmes... « C’est d’ailleurs ce que nous mettons
à La dégradation des ponts s'explique GÉOTECHNIQUE : prévention des risques sismiques, valorisation énergé- en place au niveau de l’IDRRIM (1), dont
par le vieillissement du patrimoine tique... Syntec Ingénierie est adhérent : pro-
ainsi que par un sous-investisse- INFRASTRUCTURES : conception, contrôle et maintenance de réseaux poser des stratégies et des méthodes
ment chronique dans l'entretien de ferrés, aéronautiques ou encore autoroutiers, interventions en faveur de aux maîtres d ‘ouvrage, en fonction des
ces ouvrages ; la multimodalité et des mobilités connectées... budgets disponibles, pour choisir de la
à Le problème est plus inquiétant façon à la fois la plus efficace possible
encore s'agissant des communes et la plus économique, les travaux à
et des intercommunalités qui, pour réaliser. Une Région, un Département,
certaines, méconnaissent l'état 2- Sortir d'une culture de l'urgence au tage dans les actions préventives une collectivité territoriale ou une inter-
de leurs ponts voire parfois leur profit d'une gestion patrimoniale à travers la mise en place d'une communalité, doivent avoir une vision
existence et leur nombre, ne sont des ponts en créant des outils pour programmation pluriannuelle des globale de leur patrimoine et être en
pas équipées pour en assurer la améliorer la connaissance et le suivi travaux ; mesure de dégager des moyens de
gestion et se heurtent à d'impor- des ponts, et en investissant davan- 3- Apporter une offre d'ingénierie aux façon intelligente pour, d’abord, préser-
tantes difficultés financières pour collectivités territoriales en aidant ver ce patrimoine, et ensuite, en main-
les entretenir. les petites collectivités à définir tenir les usages dans les meilleures
Pour répondre à ces enjeux, la mission des procédures adaptées de sur- conditions de confort et de sécurité ».
recommande trois types d’actions : 5- Troisième pont veillance et d'entretien de leurs
1- Mettre en place un " plan Marshall " sur le Bosphore ponts, en recréant une ingénierie RENFORCER LA CONNAISSANCE
pour les ponts visant à porter le en Turquie. territoriale accessible, et en favori- DES OUVRAGES D’ART
montant des moyens consacrés par 6- Pont Jacques sant la mutualisation de la gestion Dotée d’une voirie de plus d’un mil-
l'État à l'entretien de ses ouvrages Chaban-Delmas des ponts au niveau départemental lion de km, la France est l’un des
à Bordeaux
d'art à 120 millions d'euros par an ( TP GC, GTM Sud, ou intercommunal. pays qui dispose du réseau routier
dès 2020 et à créer un fonds d'aide Vinci Construction, «  C’est le grand principe sur lequel le plus dense d’Europe, dont 98 %
aux collectivités territoriales doté de Cimolaï, Egis, nous insistons chez Syntec-Ingénierie, est géré par les collectivités territo-
130 millions d'euros par an pendant Lavigne & Chéron ajoute Paul Galonnier. Nos ouvrages riales. Grâce à cet acquis, la France
architectes).
dix ans, soit 1,3 milliard d'euros au ont une valeur patrimoniale dont n’ont se hisse dans le peloton de tête des
total ; pas toujours conscience nos maîtres pays les plus attractifs d’Europe,

5 6
© EGIS © LAVIGNE & CHÉRON ARCHITECTES

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 25


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

mais elle doit en revanche faire face statiques et dynamiques ) puissent être
à un enjeu de régénération de ses
réseaux existants et de gestion patri-
INDURA : ACCÉLÉRATEUR D’INNOVATION accessibles au plus grand nombre, pour
qualifier l’état du patrimoine auprès des
moniale de ses ouvrages d’art qui se Le cluster Indura Auvergne - Rhône-Alpes rassemble plus d'une centaine décideurs comme du citoyen, et stimu-
dégradent, dans un contexte budgétaire d'acteurs économiques, techniques et scientifiques issus du monde des ler le cas échéant l’émergence de nou-
de plus en plus contraint. infrastructures de transport et de l’énergie autour d’un objectif commun : veaux services à l’usager comme aux
« Ainsi, si cette question renvoie à la développer ensemble des solutions innovantes répondant aux enjeux so- maîtres d’ouvrage, pour rationaliser la
ciétaux et environnementaux actuels.
nécessité d’assurer un entretien régu- gestion patrimoniale des ponts.
Créé fin 2009 par 22 membres fondateurs et labellisé " cluster " par
lier des ouvrages d’art, indique Paul la Région en décembre 2014, Indura est un accélérateur du processus
Galonnier, qui garantisse un bon niveau d’innovation en faveur d’infrastructures toujours plus performantes, HIÉRARCHISER LES PONTS
de service aux usagers, elle sous-tend résilientes et économes. Outre l’état des ponts qui est classé
un autre sujet prioritaire, celui du recen- Sa vocation : construire des infrastructures durables pour répondre suivant un niveau de réparation néces-
sement exhaustif des ponts et de leur aux besoins des territoires et de la collectivité grâce à la recherche et saire et de degré d’urgence d’inter-
état, et de la sauvegarde des données à l’innovation. vention, il est indispensable d’établir
existantes sur ces ouvrages. Outre les une hiérarchisation des ouvrages d’art
nombreux rapports et audits externes suivant une méthodologie, qui pourrait
qui ont permis de mettre en exergue s’inspirer de celle utilisée dans le cadre
l’évolution de l’état des ouvrages d’art, et souvent perdues au fil de la vie route ( ONR ) créé récemment pour de l’évaluation du risque sismique des
il nous semble indispensable que la de l’ouvrage ) et les rapports d’ins- mesurer l’état des réseaux routiers ouvrages existants du réseau routier.
puissance publique se dote : pection, et d’être en capacité d’éva- français et son évolution, et animé « Cette évaluation classe les ponts au
à D’une part, d’outils de recensement luer l’état de certains ponts ; par l’IDRRIM, a toute sa place pour moyen de trois indicateurs, indique Paul
et de suivi communs à l’ensemble à D’autre part, d’une structure natio- poursuivre cet objectif ». Galonnier : l’aléa sismique ( probabilité
des gestionnaires de ponts, afin de nale qui puisse consolider ces don- Enfin, comme le propose la charte d’en- physique d’un séisme en un point
recueillir les dossiers des ouvrages nées pour évaluer l’état général des gagement de l’ONR (2), il est important donné ), leur vulnérabilité structurelle
( archives extrêmement précieuses ponts ; l’Observatoire national de la que les données recueillies ( données intrinsèque ( caractéristiques du pont ),

7- Couverture
de la rocade
dans le cœur
de ville Angers
Maine (Atelier
Grether/ Phytolab
et SCE).
8- Gare Pont-
de-Sèvres sur
le tronçon
T3A du Grand
Paris Express
(Ingerop : MOE
complète).
9- Tunnelier
pour mise en
sécurité d’un
tunnel ferro-
viaire à Meudon
(Ingerop : MOE
complète).
© EIFFAGE

8 9
© INGEROP © INGEROP

26 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


10
© LAVIGNE ARCHITECTE

et l’importance de l’ouvrage dans le 10- Viaduc de est une phase très importante à ne pas ressources financières suffisantes ».
réseau ( gravité de la ruine de l’ouvrage, la Mayenne sur occulter. À partir du diagnostic, l’ingé- Certaines communes peuvent ne pas
importance socio-économique ) ». la déviation de nierie définit les réparations ( de degré disposer des capacités financières pour
Château Gontier,
Cette hiérarchisation d’intervention serait Mayenne (SCE d’importance variable ) et le calendrier réaliser les investissements nécessaires
ainsi basée sur ces deux derniers points Architecture et d’intervention en collaboration avec le à la réparation ou à l’entretien d’un
et sur les méthodes de détermination Ouvrage d’Art). maître d’ouvrage ( adéquation urgence / pont dont elles ont la responsabilité.
liées déjà existantes, pouvant être actua- 11- Place coût / budget ). Le passage direct du La loi du 8 juillet 2014 et son décret
lisées : l’état structurel de l’ouvrage Jean Jaurès diagnostic ( voire de l’inspection seule- d’application du 10 mars 2017 ont per-
( classement IQOA ) et son importance à Marseille ment ) aux travaux est plus rapide, mais mis de répartir les charges d’entretien
(Sitetudes).
dans le réseau, en suivant la même comporte des risques de cadrage des des ouvrages d’art liés aux infrastruc-
12- Boulevard
méthode que pour le risque sismique. Urbain Sud travaux à effectuer et ne permet pas tures de transport, notamment pour les
Cette méthodologie, déjà éprouvée, de Marseille de phaser les dépenses. Le découpage collectivités disposant d’un potentiel
pourrait permettre d’établir une priori- ( Ingerop : MOE en sous-opérations est moins écono- fiscal de moins de 10 millions d’euros.
sation des ponts à étudier / entretenir / complète). mique, mais il permet de conserver le « On pourrait aller plus loin, ajoute Paul
réparer en urgence. patrimoine en s’adaptant au plus près Galonnier, en incitant les collectivités
aux contraintes des finances publiques. territoriales à mutualiser leurs dépenses
SENSIBILISER riales à la gestion patrimoniale des d’investissement pour la maintenance
LES MAÎTRES D’OUVRAGE ouvrages d’art, notamment à travers FAVORISER UNE VRAIE POLITIQUE de leur pont, en ayant recours aux
Le défaut d’entretien à titre préventif un travail de pédagogie sur les néces- D’ENTRETIEN groupements de commande, à l’échelle
des ouvrages d’art est de nature à saires actions préventives à engager. «  L’un des objectifs de Syntec-Ingé- intercommunale ou départementale,
générer un surcoût que les maîtres À ce titre, l’ingénierie propose une palette nierie, poursuit-il, est aussi de faciliter qui leur permettent ainsi de réaliser
d’ouvrage doivent mieux appréhender. de services, qui ont fait leurs preuves, à le recours à une politique d’entretien des économies sur leurs politiques
Pour ce faire, il paraît important de l’étranger comme au niveau national. des ouvrages d’art pour les collecti- d’entretien et de mobiliser de bonnes
sensibiliser les collectivités territo- La définition du principe de réparation vités territoriales ne disposant pas de compétences ».

11 12
© GUINTOLI © INGEROP

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 27


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

13
© SYSTRA

GARANTIR DURABLEMENT sociétés d’ingénierie et des entreprises, Libre d’accès et destiné à tous les
LA SÉCURITÉ DES PONTS le lancement de BIM For Value ( B4V ) 13- Pont Cham- acteurs de la maîtrise d’ouvrage, de
plain à Montréal,
La transition numérique est une oppor- illustre bien leur démarche novatrice. Canada (Systra). la conception, de la construction et de
tunité pour la gestion des ouvrages BIM For Value ( B4V ) a été élaboré par l’exploitation-maintenance, le cadre
d’art, qu’il s’agisse de développer de Syntec-Ingénierie avec six organisa- de référence B4V est le guide d’utili-
nouveaux matériaux pour garantir la tions professionnelles ( CINOV, CNOA, sation pour créer de la valeur avec la
pérennité des ouvrages, d’utiliser les EGF-BTP, FEDENE, FSIF et SBA ) afin passant par la construction jusqu’à maquette numérique. L’émergence de
nouveaux outils BIM et SIG pour mieux de définir un cadre de référence qui celle d’exploitation et maintenance. la maquette numérique dans le bâti-
connaître et cartographier les ouvrages, identifie l’ensemble des cas d’usage Le premier cadre de référence des ment a fait naître des espoirs en termes
de mettre en place des outils d’instru- pour les différents cycles de vie d’un usages du BIM est désormais à la dis- de création de valeur.
mentation ou d’analyse des données projet " construction " de la phase de position de tous les professionnels du B4V vient aujourd’hui préciser com-
numériques " big data " pour surveiller programmation et de conception, en bâtiment. ment le BIM peut accroître la perfor-
leur comportement structurel, de déve- mance économique du projet, améliorer
lopper de nouveaux services " smart " la maîtrise des délais, contribuer à une
à la disposition des usagers et des meilleure maîtrise des risques, ren-
maîtres d’ouvrage.
Les sociétés d’ingénierie sont au cœur
L’IDRRIM EN BREF forcer la qualité environnementale du
projet, amener de meilleurs services
de ce processus d’innovation-recherche, L’IDRRIM ( Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la aux usagers et favoriser une meilleure
en partenariat avec les acteurs publics Mobilité) fédère l’ensemble des acteurs publics et privés de la communau- appropriation du projet.
du secteur qui sont leurs interlocuteurs té des infrastructures de transport. Plateforme d’échanges, il a vocation S’appuyant sur ces bénéfices, il offre
de référence. Elles sont disponibles pour à répondre aux problématiques de ses adhérents, à concevoir des docu- un cadre aux maîtres d’ouvrage pour
nouer de nouveaux partenariats dans ments de référence et promouvoir le savoir-faire français à l’international. exprimer leurs attentes et les guider
ce domaine. Il est nécessaire que les Créé en 2010, l’IDRRIM propose un espace de réflexion et d’actions pour dans la contractualisation avec l’en-
co-produire et partager un référentiel commun constitué de normes, de
maîtres d’ouvrage puissent accompa- semble des intervenants. Une méthode
bonnes pratiques et règles de l’art, d’outils méthodologiques.
gner cette innovation, notamment au Lieu de convergence et d’échanges, l’Institut a pour objectif de répondre propose ainsi de choisir les usages du
travers des critères d’attribution des de manière homogène à des problématiques techniques ou stratégiques BIM mis en œuvre tout au long de la vie
marchés de conception et de travaux, et de faire évoluer les patrimoines d’infrastructures et d’espaces publics du projet ( programmation, conception,
en mettant en avant le sujet des moda- vers une conception et une gestion durables ainsi qu’une plus grande construction, exploitation, maintenance ).
lités et coûts de maintenance et d’en- optimisation de leur utilisation. Il apporte des solutions adaptées aux
tretien ultérieurs des ouvrages. Avec ses 50 membres représentatifs des secteurs publics et privés et professionnels selon leur niveau de
la mobilisation permanente de plus de 300 personnes au sein de ses maturité en BIM, qu’ils soient archi-
DE BIM FOR VALUE ( B4V ) ... 9 comités opérationnels, l’IDRRIM représente aujourd’hui un véritable tectes, ingénieurs, artisans, entreprises,
Dans un tout autre domaine - celui du label de confiance et de fiabilité pour tous ses partenaires. exploitants, pour répondre aux attentes
bâtiment - mais qui relève lui aussi des du maître d’ouvrage.

28 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


14 15
© VINCI PHOTO LIBRARY © BG

Le cadre de référence leur permet 14- Pont de NOTRE DAME DE PARIS : la réhabilitation de cet élément patrimo-
ainsi de s’organiser, de mieux collabo- l’Atlantique, DES EXPERTISES POUR nial d’importance majeure.
rer entre eux, et surtout de progresser 3e pont sur LA RECONSTRUCTION Ils ont proposé de mobiliser l’expertise
dans leur pratique du BIM. le canal de Pa- Bien qu’il ne s’agisse pas stricto sensu et le savoir-faire des équipes de ses
nama (Systra).
Utilisable gratuitement, B4V peut être d’un ouvrage d’art, mais d’un monu- adhérents en matière d’infrastructures,
mis en œuvre sur tout projet de bâti- 15- Réhabili- ment hautement symbolique du patri- de bâtiment, de modélisation de struc-
tation du pont
ment ( tertiaire, résidentiel, industriel, Adolphe à moine architectural français, il aurait été tures, de matériaux et de mise en place
hospitalier... ), quelle que soit sa taille. Luxembourg dommage de ne pas mentionner dans de dispositifs contractuels ou de tech-
Ville (BG). ce reportage l’implication de Syntec- niques spécifiques. Pour cela, un appel
... À MINnD 16- Tunnel de Ingénierie dans les expertises réalisées à candidatures a été lancé auprès des
Alors que BIM for Value concerne la Croix Rousse pour la reconstruction de Notre Dame équipes des adhérents de Syntec-Ingé-
à Lyon (Egis).
exclusivement le bâtiment, son équi- de Paris. nierie, aboutissant à plusieurs proposi-
valent pour les infrastructures est en Rappelons que, le 15 avril 2019, la tions. Syntec-Ingénierie a pris soin de
cours de réalisation dans le cadre du cathédrale de Paris était la proie d’un rencontrer les interlocuteurs désignés
projet MINnD auquel Syntec Ingénierie www.minnd.fr ) s’est concentré sur la spectaculaire incendie endommageant par les pouvoirs publics pour la gestion
est associé. structuration des informations utili- la plus grande partie du bâtiment. de ce chantier d’envergure. m
Lancé en 2014, le Projet National sées pour modéliser les infrastructures Syntec-Ingénierie et ses entreprises
de recherche MINnD ( " Modélisa- dans leurs phases de conception, de adhérentes ont manifesté leur souhait 1- IDRRIM : Institut Des Routes, des Rues
tion des informations interopérables construction et d’exploitation. Il s’agit d’une implication concrète dans la et des Infrastructures pour la Mobilité.
pour les infrastructures durables " - là d’une démarche unique en Europe. grande cause nationale que représente 2- ONR : Observatoire National de la Route.
© EGIS - SÉBASTIEN FOURNIER

16

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 29


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

1a
© EIFFAGE GC

REQUALIFICATION
DE L’ÉCHANGEUR A14-A86
NANTERRE - HAUTS-DE-SEINE
AUTEURS : JEAN-LOUIS REVEILLOUX, DIRECTEUR TRAVAUX, INGÉROP CONSEIL ET INGÉNIERIE - GUILLAUME BERGER, RESPONSABLE
DU MARCHE B5, INGÉROP CONSEIL ET INGÉNIERIE - VINCENT GORRE, RESPONSABLE DU MARCHE ACP, INGÉROP CONSEIL ET INGÉNIERIE

AVEC UN TRAFIC D’ENVIRON 100 000 VÉHICULES PAR JOUR, L’ÉCHANGEUR A14-A86 EST UN SITE QUE DE NOMBREUX
FRANCILIENS CONNAISSENT EN TRAVAUX DEPUIS 25 ANS. L’ÉTAT RÉALISE EN CE MOMENT CE QUI POURRAIT ÊTRE
LA DERNIÈRE ÉTAPE DE L’OPÉRATION : L’ENFOUISSEMENT DE LA BRETELLE B5 ET LE RÉTABLISSEMENT DE L’AVENUE DE
LA COMMUNE DE PARIS. L’OBJECTIF DES COFINANCEURS EST DE PERMETTRE L’AMÉNAGEMENT DU CENTRE DE L’ÉCHAN-
GEUR EN QUARTIER URBAIN DANS LA CONTINUITÉ DES TERRASSES DE NANTERRE ET DU PARC DU CHEMIN DE L’ÎLE.

le contexte du projet La présente opération menée par la l’enfouissement


Mis en service à partir de 2003, Direction des Routes Île-de-France 1a- Vue générale de la bretelle b5
l'échangeur A14-A86 sur la com- ( DiRIF ) consiste à enfouir la bre- du chantier zone UNE CONCEPTION DANS LA DURÉE
Ouest.
mune de Nanterre ( 92 ) est une zone telle B550, dernière bretelle encore Dès la déclaration d’utilité publique,
d'échanges structurante du réseau aérienne. Celle-ci permet la liaison l’échangeur a été conçu dans sa glo-
routier francilien dans les liaisons nord/ depuis l'A14 ouest vers l'A86 nord, 1a- General view balité et toutes les bretelles ont alors
of the West area
sud et ouest /est. Il se prolonge vers le elle sera nommée " B5 ". of the site. été définies, avec un niveau de défini-
tunnel de Nanterre - La Défense au sud L’opération prévoit également d’aména- tion de type faisabilité, du point de vue
et vers la tranchée couverte de l'A86 ger la sortie de l'A14 Ouest sur l'Ave- de la géométrie routière. Les études de
à l'ouest. Il comporte 5 bretelles (1) nue de la Commune de Paris ( bretelle structure se sont ensuite échelonnées
d'échanges couvertes, aux trajectoires B640 ) ainsi que de redresser le tracé urbaine du réseau routier national et de en suivant le phasage de réalisation de
circulaires et inscrites dans un dia- de l'avenue de la Commune de Paris permettre un aménagement en surface l’ouvrage : l’A14, l’A86, la bretelle B1,
mètre de 240 m, se répartissant sur ( nommée " ACP " ) dans sa position ori- de l’échangeur. etc. La dernière phase de travaux réali-
trois niveaux souterrains. L’échangeur ginelle, c’est-à-dire parallèle à l’A86. Les phases antérieures du projet ont sée sur l’échangeur date du début des
a vu ses premiers travaux lancés en Les objectifs de l’opération sont mul- fait l’objet de l’article " L’échangeur années 2000 avec la mise en service
1994 ( déclaration d’utilité publique en tiples : il s’agit surtout d’améliorer le A14-A86 à Nanterre, un projet com- des bretelles B3 et B4 ( figure 2 ).
1992 ), il s’agit du premier échangeur cadre de vie des riverains en réduisant plexe majeur dans un environnement Le projet d’enfouissement de la bre-
en Europe conçu entièrement souter- les nuisances sonores et visuelles, urbain dense ", publié dans la revue telle B5 a fait l’objet d’un appel d’offre
rain ( figures 1a & 1b). d’assurer une meilleure intégration Travaux  n°751 de mars 1999. de maîtrise d’œuvre en 2010.

30 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


La mission confiée à Ingérop démarrait utilisé pour le soufflage de l’air neuf.
avec les études de niveau Projet qui La complexité du projet est due au
faisait suite à un dossier d’Avant-Projet fait que cette structure est posée sur
Sommaire réalisé en 2001. La première de nombreuses structures existantes.
tâche du maître d’œuvre a été d’actua- Sur les 470 m de cadre à réaliser, les
liser de nombreux pans de la concep- structures de la bretelle B5 s’appuient
tion puisque qu’entre 2001 et 2010 successivement sur les structures
il y avait eu de nombreuses évolutions de B3, de B1, de l’A86, de l’A14W,
réglementaires qu’il fallait prendre en de l’A14Y et encore de B1. De plus,
considération dans le dossier Projet. il faut noter que, sur 240 m, le pié-
Les deux évolutions principales ont été droit droit de B5 est un prolongement
la publication de l’Instruction technique du piédroit gauche de B3. Il faut enfin
relative aux dispositions de sécurité intégrer que chaque ouvrage existant
dans les nouveaux tunnels routiers, a sa propre variation de profil en long
d’une part, et la sortie des Eurocodes, et de dévers transversal. C’est cette
d’autre part. succession de cas singuliers qui est à
Les pièces graphiques du dossier Projet l’origine de la complexité géométrique
( remis au maître d’ouvrage en 2011) évoquée ci-dessus ( figure 3 ).
ont naturellement été réalisées avec les D’un point de vue structure, il a fallu
outils traditionnels de dessin par ordi- retrouver les notes de calcul des
nateur. Les nombreux détails réalisés 1b structures inférieures pour vérifier
© PHILIPPE GUIGNARD /AIR-IMAGES.NET
sur les pièces graphiques ont permis qu’elles prévoyaient bien les descentes
de mettre en évidence un défaut de de charges des structures futures.
conception datant de 2001 : le cadre 1b- Vue aérienne dans les études d’exécution. Ce choix Dans la majorité des cas, il n’y a pas
de la bretelle B3 émergeait dans la de l’échangeur : s’est avéré pertinent par la suite eu de mauvaise surprise sur ce sujet.
continuité des
chaussée de B5. Il a donc fallu modi- terrasses de puisque plusieurs clashes  sont encore Une analyse approfondie de ces docu-
fier le profil en long de la bretelle pour l’Arche de la apparus au démarrage des études. ments a également permis de retrou-
échapper à cette structure. Défense. ver la façon dont les structures de B5
Dans le Dossier de Consultation des 2- Géométrie UNE STRUCTURE AUX MULTIPLES avaient été prises en compte : calcul du
Entreprises ( remis en 2017 ), le maître de l’échangeur INTERFACES piédroit en poutre-voile, présence d’un
d’œuvre avait mis en avant la com- à sa conception. La structure de la bretelle B5 est joint de dilatation lors du passage d’une
plexité géométrique du projet, aussi 1b- Aerial view relativement simple puisqu’il s’agit structure à une autre, etc. On a même
les entreprises ont-elles toutes fait le of the interchan- d’un cadre en béton armé constitué pu mettre en évidence les dispositions
choix, dès leur offre, de travailler en ge: continuity of d’un espace routier d’environ 8,00 m constructives conservatoires mises
BIM. Au cours de la période de pré- the Arche de la de large et d’une gaine latérale de en œuvre pour B5. Ainsi, certaines
Défense terraces.
paration, les nombreuses archives de 2,00 m de large. Cette gaine est est- structures prévoyaient des manchons
l’échangeur ont donc été modélisées 2- Geometry of elle-même divisée en deux volumes : en attente ; d’autres avaient anticipé
the interchange
de sorte à intégrer de la façon la plus in the design le volume supérieur servant à l’extrac- la mise en œuvre des armatures de
fine possible les structures existantes stage. tion de l’air vicié et le volume inférieur liaison ( figure  4 ).

GÉOMÉTRIE DE L’ÉCHANGEUR À SA CONCEPTION

2
© INGÉROP

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 31


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

INTÉGRATION DE B5 SUR LES OUVRAGES EXISTANTS

© INGÉROP
3

Du fait de l’évolution règlementaire sur pour pouvoir, par la suite, raccorder le 3- Intégration sation des tunnels routiers d’Île-de-
le comportement au feu des tunnels futur réseau incendie de B5. de B5 sur les ou- France, le tunnel de Nanterre - La
routiers, il a été nécessaire de prévoir Cette difficulté d’intégration des équi- vrages existants. Défense a été l’objet de deux impor-
la mise en place d’une protection au feu pements dans un système existant 4- Aciers doux tants chantiers de mise en sécurité de
en attente sur
rapportée sur les structures existantes. apparaît physiquement sur le terrain l’A86 et aciers HA ses équipements en 2008 ( marchés
Pour les nouvelles structures, le maître ( ainsi, par exemple, le raccordement sur B3. transversaux ) et 2010 ( marchés spé-
d’ouvrage a souhaité recourir à un béton des câbles électriques nécessite de cifiques ).
à fibres de polypropylène permettant de mettre au point un phasage particulier 3- Integration of Ces projets avaient anticipé l’arrivée
limiter l’écaillage à 3 cm sous un feu d’intervention ) et virtuellement dans B5 into the exis- prochaine de la bretelle B5 et avaient
HCM (2) d’une durée de 120 minutes. les logiciels de supervision ( avec, par ting structures. ainsi pris certaines mesures conserva-
À l’issue du processus de validation exemple, l’intégration de la GTC (5) de 4- Mild steel toires comme une réserve de capacité
réalisé via des essais de convenance la bretelle B5 à la GTC de l’ensemble bars on standby dans le bilan de puissance de l’instal-
exécutés au Cerib, il a été retenu une de l’ouvrage ). on the A86 and lation HT. Ces dispositions ont permis
high-adhesive-
formulation contenant 1,5 kg de fibres Il est intéressant de rappeler que, dans strength steels d’éviter des travaux de requalification
par mètre cube de béton. le cadre du vaste projet de moderni- on B3. des installations existantes.

DE MÊME POUR LES ÉQUIPE-


MENTS DE SÉCURITÉ DU TUNNEL
Les équipements du tunnel présentent
une caractéristique similaire d’inter-
face complexe : ils doivent, eux aussi,
s’intégrer dans l’ouvrage existant
du tunnel de Nanterre - La Défense.
Ainsi, la boucle haute tension de la
bretelle est intégrée dans la boucle de
l’échangeur ( de même pour tous les
autres réseaux : RTHD (3), RAU (4), etc. ).
Là aussi, une analyse approfondie des
archives de l’échangeur ( jumelée à de
nombreuses visites de l’ouvrage ! ) ont
permis de retrouver certaines mesures
conservatoires prises dans les phases
antérieures de travaux. Par exemple,
lors de la réalisation du réseau incendie
© EIFFAGE GC

des bretelles B3 et B4, la mise en place


de brides en attente avait été anticipée 4

32 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


5 6a
© INGÉROP © EIFFAGE GC

le rétablissement le projet paysager Au démarrage du projet d’enfouisse-


de l’avenue de 5- Remblai en Lors de la conception initiale de ment de la bretelle B5, le maître d’ou-
la commune de paris polystyrène l’échangeur, au début des années vrage, en concertation avec l’Établis-
expansé.
Une fois la bretelle B5 mise en service, 1990, un projet paysager simpliste sement de Paris - La Défense ( Epld ),
6a- Piste de
il est alors possible de déposer l’ou- chantier entre avait été mis au point, dont l’objectif a modifié le projet paysager. Il n’était
vrage de franchissement de l’avenue amorces de principal était de reconstituer un terrain plus envisageable de voir des structures
de la Commune de Paris ( ACP ) par la voiles. naturel le plus horizontal possible à la émerger du terrain ; il fallait toutes les
bretelle B550 alors désaffectée. Cette 6b- Amorces cote 32,00 NGF. Cette cote avait été faire disparaître ! Certaines zones du
opération permet de modifier le tracé des voiles retenue car elle était celle du nivelle- projet voyaient donc leur nivellement
de l’avenue de la Commune de Paris zone Est. ment historique du terrain à cet endroit. rehaussé de 32,00 NGF à 34,50 NGF.
jusqu’alors bloqué par cet ouvrage. Seulement cette cote ne permettait Cette modification d’hypothèse n’était
Le rétablissement de l’ACP sur son 5- Expanded pas d’enfouir toutes les structures de pas tant gênante pour les nouvelles
tracé historique parallèle à l’A86 per- polystyrene l’échangeur. Ainsi, sur les reconstitu- structures directement dimensionnées
backfill.
met de libérer la surface de l’échangeur tions jointes au dossier de DUP, on voit avec la bonne hypothèse que pour les
6a- Worksite
d’emprises routières et donc d’envi- path between que les structures de B5 émergeaient structures existantes dimensionnées
sager la construction d’un nouveau starting sections sur toute la partie Ouest du projet. De avec l’ancienne hypothèse. Les calculs
quartier à Nanterre. Le projet d’amé- of walls. même, on voit que le rétablissement de ont montré que les structures de la
nagement de ce quartier sera mené par 6b- Starting l’avenue de la Commune de Paris était zone Ouest n’étaient pas capables de
l’Établissement Public d’Aménagement sections of walls envisagé en viaduc de façon à pouvoir reprendre les efforts dus à cette hypo-
de Paris - La Défense. in East area. franchir les structures de la bretelle B7. thèse modifiée.
Il a alors été envisagé de mettre en
œuvre des remblais allégés sur les
structures de B3 et B1 de sorte à
limiter les efforts se reportant sur les
structures inférieures. Cette solution
technique est simple à mettre en œuvre
et présente l’avantage d’être facilement
adaptable aux besoins réels du projet
paysager en cours de mise au point par
l’Epld ( figure  5 ).

la prise en compte
de l’environnement
Le dossier d’utilité public étant assez
ancien, le maître d’ouvrage a souhaité
actualiser l’état initial environnemental
du site. Laissé en friche entre chaque
phase de travaux, ce site a été colonisé
par de nombreuses espèces animales
et végétales. Parmi les espèces recen-
sées, la Renouée du Japon est assuré-
ment la plante invasive la plus délicate
© GÉRARD ROLLANDO

à traiter. Il a été envisagé deux solutions


pour lutter contre cette espèce : l’en-
fouissement à très grande profondeur
6b et l’incinération.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 33


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

7a
© GÉRARD ROLLANDO

Pour limiter au maximum les risques de logie de travaux détaillée. Les altitudes première levée présentait le double
repousse d’une part et les risques de très variables des appuis se sont avé- 7a & 7b- avantage de permettre, dans un pre-
dispersion au cours d’un transport sur le rées être une difficulté importante de la Réalisation mier temps, d’installer rapidement une
chantier, l’entreprise a finalement retenu phase terrassement. Comment dispo- des facettes piste de chantier dans le cadre et, dans
du cadre.
la solution d’incinération. Cette solution ser d’une piste permettant de franchir un deuxième temps, de réaliser l’en-
permet également de moins perturber ces dénivelés tout en permettant la semble des piédroits selon une hauteur
le cadencement linéaire des travaux. construction des appuis ? Pour résoudre 7a & 7b- quasiment constante ( figures 6a & 6b ).
Execution of
Le marché prévoit une clause d’inser- ce problème, Eiffage Génie-Civil a eu facets of the Le deuxième sujet délicat du chantier
tion par l’activité économique. Cette l’idée de réaliser une première levée frame. du point de vue des méthodes était la
clause est très représentative puisque des piédroits de façon anticipée. Cette réalisation du long voile courbe ( piédroit
sur la totalité de l’opération les titulaires
des marchés B5 et ACP doivent comp-
tabiliser pas moins de 22 000 heures
de travail d’insertion, ce qui représente
approximativement six personnes à
temps plein pendant toute la durée du
chantier !
Le caractère très urbain du projet ( le
site est entouré des quartiers Hoche,
Rathelot et Papeteries ) a dicté certaines
méthodes de travail. Pour récupérer les
aciers en attente noyés dans du gros
béton, Ingérop avait imaginé recourir
à de l’hydrodémolition afin de ne pas
abimer les aciers. Lors de la réalisation
du plot d’essai, le résultat obtenu était
positif : les aciers étaient comme neufs.
Malheureusement, les acteurs ont réa-
lisé que ce procédé n’était pas compa-
tible avec les exigences de limitation
des nuisances sonores du chantier.
Eiffage Génie-Civil est donc revenu à
un procédé plus standard de type BRH.
© GÉRARD ROLLANDO

les travaux
En phase Réalisation, les complexités
géométriques de la bretelle ont néces-
sité de mettre au point une méthodo- 7b

34 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


8a 8b
© GÉRARD ROLLANDO © GÉRARD ROLLANDO

gauche du cadre ). Alors que le maître 8a- Aciers en Il est intéressant de noter que, fait rare (1)
L a numérotation des bretelles est la suivante :
attente pour B1 va de A14-Paris vers A86-Rueil-Malmaison ;
d’œuvre avait conçu un voile parfaite- en travaux publics, Eiffage a opté pour B2 va de A14-Paris vers A86-Colombes ;
ment courbe pour pouvoir facilement la réalisation des moyens de levage fixes. Au démar- B3 va de A86-Colombes vers A14-Paris ;
de la traverse. B4 va de A86-Colombes vers A14-Normandie ;
récupérer les aciers en attente en pied rage du chantier ont donc été installées B5 va de A14-Normandie vers A86-Colombes ;
de piédroit, Eiffage Génie-Civil a opté 8b- Table coffran- sur le site cinq grues à tour permettant B6 va de A14-Normandie vers A86-Rueil-Mal-
te de la traverse. maison ; B7 va de A86-Rueil-Malmaison vers
pour un voile à facette. Ce choix venait de couvrir l’ensemble du linéaire de la
A14-Normandie et B8 va de A86-Rueil-Malmai-
perturber la récupération des aciers bretelle. Ce choix, combiné au recours à son vers A14-Paris.
puisque ceux-ci ne se trouvaient alors 8a- Steel bars deux tables coffrantes de 26 t à hauteur, (2)
on standby for  CM : HydroCarbure Majorée : courbe tempéra-
H
plus dans l’axe des voiles. Eiffage a execution of the largeur et devers réglables, pour la réali- ture-temps enveloppe de tous les incendies ren-
contrés en tunnel, et à ce titre maximal.
alors mis à profit la première levée cross member. sation des traverses du cadre ( une pour
(3)
des piédroits pour récupérer les aciers la zone Ouest et une pour la zone Est ), RTHD : Réseau Très Haut Débit.
8b- Casting table
( figures 7a & 7b ). for cross member. présente l’avantage de bien maîtriser les (4)
RAU : Réseau d’Appel d’Urgence.
cadences de travaux ( figures 8a & 8b ). m (5)
GTC : Gestion Technique Centralisée.

PRINCIPALES DIMENSIONS ET QUANTITÉS


DIMENSIONS DE L’OUVRAGE
PRINCIPAUX INTERVENANTS
LARGEUR DU CADRE : 8 m pour l’espace trafic et 2 m pour la gaine MAÎTRISE D’OUVRAGE : DRIEA
de ventilation COFINANCEURS : État (26,6 %), Région Île-de-France (26,6 %),
LONGUEUR DU TUNNEL : 550 m dont 470 m de couverture neuve et 80 m Établissement Public Paris - La Défense (31,2 %), Département
de couverture existante des Hauts-de-Seine (13,9 %), Ville de Nanterre (1,7 %)
CHAUSSÉE : 825 m de linéaire constituant une surface de 6 500 m²
MAÎTRISE D’ŒUVRE : Ingérop Conseil et Ingénierie
COMPOSANTS DE L’OUVRAGE GROUPEMENT EN CHARGE DE L’ENFOUISSEMENT DE B5 :
BÉTON : 15 500  m³ Eiffage Génie Civil (mandataire), Eiffage Génie-Civil Réseaux, Eiffage
ACIER : 1 950 000  kg Energie, Eiffage Thermie, Clemessy
DÉBLAIS : 60 000 m³ dont 15 000 m³ mis en stock GROUPEMENT EN CHARGE DU RÉTABLISSEMENT DE ACP :
REMBLAIS (terre + remblai allégé) : 80 000  m³ Watelet Travaux Publics (mandataire), Eurovia, Segex, Ineo Infrastructures

ABSTRACT
RENOVATION OF THE A14-A86 INTERCHANGE, RECALIFICACIÓN DEL INTERCAMBIADOR A14-A86
NANTERRE - HAUTS-DE-SEINE NANTERRE - DPTO. ALTOS DEL SENA (FRANCIA)
JEAN-LOUIS REVEILLOUX, INGÉROP - GUILLAUME BERGER, INGÉROP - JEAN-LOUIS REVEILLOUX, INGÉROP - GUILLAUME BERGER, INGÉROP -
VINCENT GORRE, INGÉROP VINCENT GORRE, INGÉROP

The major difficulty of the project to place underground the B5 slip road La principal dificultad del proyecto de soterramiento de la vía de acceso B5
of the A14-A86 interchange and restore the Commune de Paris avenue in del intercambiador A14-A86 y de restablecimiento de la avenida de la Commune
Nanterre is that it comes within an extremely complex structure in service, de Paris en Nanterre es que se inscribe en el marco de una construcción en
the Nanterre - La Défense tunnel. This difficulty is on several levels. On the servicio y eminentemente compleja: el túnel de Nanterre - La Défense. Esta
design level: definition of structural geometry, integration of safety equipment dificultad se expresa en distintos planos. En el plano del diseño: definición de la
into the existing system, etc. On the execution level: development of an geometría de la obra, integración de los equipos de seguridad en el sistema
execution methodology adapted to the structure's geometry, allowance for existente, etc. En el plano de la realización: creación de una metodología de
the existing environment, etc. On completion of this project, the waste land realización adaptada a la geometría de la obra, respeto del entorno existente, etc.
in the centre of the interchange ( about 15,000 m ² ) could be developed as Al término de este proyecto, los terrenos situados en el centro del intercambiador
a city district. m ( unos 15.000 m ² ) podrán rehabilitarse como barrio de la ciudad. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 35


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

A75 - OUVRAGE D’ART DE LA RD212


À AUBIÈRE
AUTEURS : ARNAUD DUCROUX, DIRECTEUR DE TRAVAUX, EIFFAGE GÉNIE CIVIL - CLÉMENT DECRENISSE, INGÉNIEUR TRAVAUX, EIFFAGE GÉNIE CIVIL -
ÉTIENNE DEPALLE, CHEF DE PROJET DE LA MAÎTRISE D’ŒUVRE ÉTUDES, ARCADIS - GÉRALD DURAND, CHARGÉ DE PROJET, GAGNE CONSTRUCTION MÉTALLIQUE

L’ÉLARGISSEMENT À 2 X 3 VOIES DE L’AUTOROUTE A75 ENGAGÉ PAR APRR SUR UN TRONÇON DE 10,5 km AU DROIT DE
CLERMONT-FERRAND, NÉCESSITE LA RECONFIGURATION DE PLUSIEURS OUVRAGES D’ART DONT CELUI DE LA RD212 À
AUBIÈRE DANS LE PUY-DE-DÔME. LA TECHNIQUE DE CONSTRUCTION UTILISÉE POUR CET OUVRAGE PAR LE GROUPEMENT
EIFFAGE GÉNIE CIVIL / GAGNE CONSTRUCTION MÉTALLIQUE / ARCADIS, EST CELLE DE LA PRÉFABRICATION DU TABLIER SUR
UNE AIRE SITUÉE À 500 M DU SITE, PUIS SON TRANSFERT À L’AIDE DE TRANSPORTEURS MODULAIRES AUTOPROPULSÉS.

1
© PHOTOTHÈQUE ARCADIS

contexte de l’opération La section concernée par l’élargisse- Compte-tenu du profil actuel de l’au-
L’ouvrage de la RD 212 s’inscrit dans ment à 2 x 3 voies accueille un trafic 1- Déplacement toroute et de la faible largeur du terre-
le cadre du plan de relance autoroutier en constante augmentation ( jusqu’à du tablier du pont plein central, les nouvelles voies sont
et plus particulièrement dans le cadre 80 000 véhicules / jour ) et des difficultés sur l’autoroute construites à l’extérieur, juste à côté des
de la mission confiée par l’État à Aprr de circulation importantes sont enregis- vers ses culées 2 voies existantes. 15 ouvrages d’art
en attente.
afin de reprendre l’exploitation et mettre trées, notamment aux heures de pointe sont concernés par l’élargissement
à 2 x 3 voies l’autoroute A75, entre la le matin et le soir. Ces difficultés sont à 2 x 3 voies dont 6 ponts supérieurs,
jonction avec l’A71 à Clermont- Ferrand aggravées lors des grands chassés- 1- Moving the ce qui constitue un défi technique pour
bridge deck over
et l’échangeur de Saint-Amant-Tallende croisés des vacances d’été. Les objec- the motorway la gestion des circulations locales.
( n°5 ), situé sur la commune du Crest. tifs de l’élargissement sont d’améliorer to its waiting L’ouvrage d’art de la RD 212 se situe
La longueur totale du tronçon d’A75 la fluidité, de renforcer la sécurité, tout abutments. sur la commune d’Aubière et permet
concerné est de 10,5 km ( figure 2 ). en préservant l’environnement. de relier les communes de Cournon-

36 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


d’Auvergne et Aubière. L’implantation limiter le nombre de jours de coupure
des piles de l’ancien passage supérieur à 9 jours au total, afin de réduire au
de la RD 212 était incompatible avec maximum la gêne occasionnée aux
une reconfiguration à 2 x 3 voies. Aprr a usagers. L’A75 connaît également un
décidé de lancer un dialogue compétitif trafic conséquent, c’est pourquoi Aprr a
qui s’est déroulé de février à juin 2018, limité le nombre de nuits de coupure à
et qui avait pour objectif d’étudier et de 20 nuits pour l’ensemble des ouvrages.
chiffrer deux solutions d’ouvrage : une La coupure ponctuelle de la RD 212 et
solution d’ouvrage neuf et une solution de l’A75 a nécessité la mise en place
de réhabilitation d’ouvrage existant. de déviations provisoires locales en
C’est finalement la solution de l’ouvrage relation avec la préfecture du Puy-de-
neuf proposée par le groupement Eiffage Dôme.
Génie Civil / Gagne Construction Métal- La présence de nombreux réseaux sur
lique / Arcadis, qui a été retenue par le tablier de l’ouvrage existant et sur
Aprr à l’issue du dialogue compétitif. la plateforme autoroutière est égale-
Le marché a été notifié durant le der- ment une contrainte majeure. En effet
nier trimestre 2018 pour une durée le tablier supporte, notamment, deux
de 12 mois y compris la période de conduites d’eau potable ( 600 mm et
préparation de 2 mois. L’ouvrage a fait 150 mm de diamètre ), de nombreux
l’objet d’une Étude Préliminaire d’Ou- réseaux de télécommunication y com-
vrage d’Art dans le cadre du dialogue pris la fibre optique, un réseau de
compétitif, puis d’une phase PRO et gaz de 110 mm de diamètre et des
une phase EXE. réseaux d’éclairage public. L’A75 com-
porte quant à elle un réseau de fibre
présentation des optique longue distance au niveau du
contraintes du site 2 terre-plein central et un réseau d’eaux
© PHOTOTHÈQUE APRR
Les contraintes du site sont multiples. usées au niveau de la culée Ouest de
Les principales sont décrites ci-après. l’ouvrage existant.
Tout d’abord, l’environnement de l’ou- quelles sont implantées les différentes La contrainte liée à l’A75 réside égale-
vrage est fortement urbanisé avec la 2- Carte de sociétés sont déjà très occupées par ment dans le tirant d’air de 4,85 m à
présence de concessionnaires automo- situation. celles-ci ( stock de véhicules ou de dégager sous le tablier de l’ouvrage et
biles et de magasins jouxtant l’ouvrage 3- Perspective matériels, parking pour les clients, dans l’effort de choc de véhicules de
et, dans un périmètre plus large, la pré- maquette BIM. etc. ). Par conséquent, l’élargissement 500 kN à considérer sur le tablier.
sence de nombreux commerces. des emprises foncières définitives de Par ailleurs, conformément au décret
Du fait de la nature des activités exer- 2- Location l’ouvrage n’a pas été possible et les n° 2010 -1255 du 22 octobre 2010
cées par les sociétés implantées à map. emprises temporaires durant le chantier portant délimitation des zones de sis-
proximité de l’ouvrage, un accès leur 3- Perspective ont été très restreintes. micité du territoire français, l’ouvrage
view of BIM
a été assuré durant toute la durée du model. La RD 212 reçoit également un tra- est situé en zone de sismicité 3 " modé-
chantier. De plus, les parcelles sur les- fic important, ce qui a conduit Aprr à rée ".
© PHOTOTHÈQUE ARCADIS

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 37


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Enfin, concernant la géotechnique, la traint de 0,54 m d’épaisseur au niveau la plateforme autoroutière en exploita-
couche porteuse composée de marnes du toit. Cet élancement transversal très tion. Les seules interventions restantes
4- Coupe
raides est présente à environ 5 à 7 m important a conduit rapidement le grou- longitudinale ont consisté à réaliser les parois
de profondeur sous la plateforme auto- pement à proposer à Aprr un tablier à de l’ouvrage. clouées permettant l’insertion de la
routière, ce qui constitue une contrainte poutrelles enrobées. L’élancement final 5- Coupe 3e voie dans chaque sens de circula-
forte pour les fondations de l’ouvrage. retenu pour les poutrelles est de L / 35 transversale tion. Ensuite, les travaux de démolition
( figures 3 et 4 ). fonctionnelle. de l’ouvrage existant puis de pose du
conception de l’ouvrage Contrairement à l’ouvrage existant qui nouveau tablier ont été réalisés sous
La conception du nouvel ouvrage de la comportait trois piles intermédiaires, 4- Longitudi- coupure de l’A75 durant le weekend
RD 212 a tout d’abord été guidée par le groupement a orienté la conception nal section of du 20 / 09 / 19 au 22 / 09 /19.
the structure.
l’épaisseur et la largeur du tablier de dans le but de s’affranchir d’un appui Le choix de la structure longitudinale
l’ouvrage existant. En effet l’ouvrage intermédiaire. Le choix d’un ouvrage 5- Functional de l’ouvrage a ensuite été guidé par
cross section.
existant mesure 17,85 m de largeur et isostatique a permis de réduire consi- les contraintes de raccordement de la
comporte un tablier en béton précon- dérablement les travaux à effectuer sur RD 212 au droit des entrées de chaque

COUPE LONGITUDINALE DE L’OUVRAGE

COUPE TRANSVERSALE FONCTIONNELLE

5
© PHOTOTHÈQUE ARCADIS

38 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


riverain présent immédiatement après chir de butées de sécurité dans cette
les extrémités de l’ouvrage. Le manque direction conformément aux Eurocodes.
d’espace a conduit à retenir une struc- L’ensemble de la conception de l’ou-
ture extradossée afin de rehausser vrage a été menée avec le processus
le moins possible le profil en long de BIM. Le logiciel Civil3D a permis de
l’ouvrage. Un tablier à poutres latérales modéliser l’A75 avec ses talus et les
de près de 42 m de portée s’est rapide- parois clouées, et toute la voirie de la
ment imposé, afin de franchir la brèche RD 212. Les profils en travers édités
constituée par les 2 x 3 voies de l’A75. pour la RD 212 et l’A75 ont permis
Le profil en long de l’ouvrage a été calé de gérer toutes les interfaces tech-
de telle sorte qu’il respecte le tirant d’air niques du projet. De plus le tablier et
imposé par l’A75 en tenant compte de les culées ont été modélisées avec le
la flèche du tablier sous charges d’ex- logiciel Revit. Enfin les deux maquettes
ploitation ( 40 mm ) et de la tolérance de ont été assemblées avec InfraWorks
réalisation du tablier ( 50 mm ). L’élance- afin de s’assurer de la cohérence glo-
ment des poutres est de 1/14 à mi-por- bale du projet, et afin d’établir quelques
tée. Afin d’affiner l’ouvrage, les poutres perspectives.
ont une hauteur variable comprise entre 6
1,60 m au droit des culées et 3,00 m
© PHOTOTHÈQUE GAGNE
description de l’ouvrage
à mi-travée. et des travaux
La réutilisation des culées existantes a servent tout de même à supporter un LE TABLIER DE L’OUVRAGE
également été un axe de conception, 6- Montage appui intermédiaire en about de tablier La coupe fonctionnelle
afin de limiter l’impact sur l’exploitation de la charpen- afin de limiter la flèche transversale Le tablier de l’ouvrage supporte
de la RD 212 et afin d’optimiser le coût te en usine. sous charges d’exploitation au droit trois voies de circulation et une piste
de l’ouvrage. Par conséquent, il a été 7- Montage des joints de chaussée. Ainsi la grande cyclable. Il comporte également deux
décidé de conserver les culées exis- de la charpen- majorité des charges transite par les trottoirs et plusieurs réseaux dont un
tantes pour retenir les terres des rem- te sur site. chevêtres neufs. réseau de gaz et deux réseaux d’eau
blais d’accès à l’ouvrage. À cet effet, Les butées de sécurité imposées pour potable de gros diamètre ( 600 mm
un rehaussement des garde-grève 6- Frame les ouvrages en zone sismique sont pour le plus gros ). Afin de maintenir
d’environ 0,20 m a été réalisé. De plus assembly constituées des garde-grèves dans le ces réseaux en service pendant la
in factory.
les poutres latérales ont été appuyées sens longitudinal de l’ouvrage. Dans le déconstruction de l’ouvrage existant et
7- Frame
sur des chevêtres neufs fondés sur assembly sens transversal, les appareils d’appui pendant la pose du futur ouvrage, il a
pieux, indépendants des culées exis- on site. ont été dimensionnés avec un coeffi- été nécessaire de mettre en place un
tantes. Par ailleurs les culées existantes cient de fiabilité de 1,5 afin de s’affran- portique provisoire ( figure 5 ).
© PHOTOTHÈQUE GAGNE

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 39


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© PHOTOTHÈQUE ARCADIS
8

La sécurité des usagers est assurée gitudinale que transversale a, quant à transversales liées aux fortes rota-
par des GBA implantées sur les deux elle, conduit à l’emploi exclusif de tôles. 8- Bétonnage tions en phase de bétonnage ont été
du hourdis.
rives du tablier. Elles sont surmontées L’ensemble de l’ossature métallique prises en compte. Ces éléments ont
d’une lisse pour le confort des piétons a été préfabriqué dans les ateliers 9- Transfert ensuite été soudés selon le procédé
du tablier.
qui empruntent les trottoirs. Gagne CM du Puy-en-Velay ( figure 6 ). Innershield ( procédé 114 : soudage à
Le montage de la charpente et 4 éléments de poutres principales de l’arc avec fil électrode fourré sans gaz ).
8- Slab
la réalisation du hourdis en béton plus de 40 t chacun ont été débités, concreting. Les entretoises secondaires ( 44 sur 71)
Du fait de la conception de l’ouvrage assemblés, peints puis transportés par ont ensuite été mises en place puis
9- Deck transfer.
et plus spécifiquement le principe d’un convoi exceptionnel jusqu’au chantier. solidarisées par boulonnage, boulons
tablier à poutrelles enrobées porté par 71 poutres transversales de 19 m de à serrage contrôlé de type " HR ". Pour
des poutres latérales métalliques, les longueur et 3 t unitaire ont suivi le finir, la protection anticorrosion a été
études ont été menées étroitement même parcours. puis l’ensemble a été réglé avec une appliquée sur toutes les zones de sou-
entre les membres du groupement. Ces Les poutres ont été mises en place sur précision millimétrique afin de resti- dure chantier suivi d’un voile de finition
dernières ont conduit à l’emploi d’aciers la plateforme d’assemblage à l’aide tuer un ouvrage au plus proche de la sur l’ensemble de la structure, ceci afin
de nuance S355 mais aussi S460. de deux grues. Les entretoises prin- géométrie souhaitée. Les déforma- d’obtenir le rendu le plus homogène
La géométrie de l’ouvrage, tant lon- cipales ( 27 sur 71 ) ont été réparties, tions longitudinales mais également possible ( figure  7 ).
© PHOTOTHÈQUE ARCADIS

40 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


à La deuxième phase consiste à cou-
ler toute la surface du tablier sur
toute sa hauteur. Le profil en toit du
hourdis varie de 35 cm à 60 cm.
Le volume de cette deuxième phase
représente 260 m 3 coulés à l’aide
de deux pompes.
Le transfert du tablier et sa pose
La première opération consiste à démo-
lir le tablier existant et ses piles à l’aide
de pelleteuses équipées de broyeurs
hydrauliques.
Ensuite le futur tablier est vériné à 5 m
de hauteur au-dessus du sol sur l’aire
de préfabrication. Pour cela 4 vérins
de 600 t sont utilisés, afin de lever
10 © PHOTOTHÈQUE ARCADIS le tablier de 1 550 t. Ensuite les deux
files de modules SPMT sont position-
Après assemblage, l’ouvrage a été mis 10- Modélisation compose en deux phases ( figure 8 ) : nées sous le tablier, afin de le prendre
en place sur appuis provisoires de du tablier. à La première phase consiste à cou- en charge. La charge moyenne répar-
1,80 m de haut et 400 t de capacité 11- Chevêtres ler toute la surface du tablier sur tie par les 192 roues des SPMT est de
chacun pour permettre le bétonnage des culées. une hauteur maximale de 15 cm à 11,5 t / m² et la pente maximale admise
du tablier et la prise en charge par l’aide de deux pompes. Le volume est de 3 %.
les SPMT ( Self Propelled Modular 10- Deck de cette première phase représente Les glissières de l’A75 sont ensuite
Transporter ). modelling. 120 m 3 et permet d’assurer la sta- déposées au début de la coupure de cir-
La réalisation du hourdis en béton 11- Abutment bilité des poutrelles vis-à-vis du culation, afin de permettre l’entrée des
d’un volume total de 380 m 3 se dé- pier caps. déversement. SPMT sur la plateforme autoroutière.
© PHOTOTHÈQUE EIFFAGE

11

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 41


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Le tablier est ensuite transporté sur une latérales principales avec encastrement proximité, est une opération délicate. Les rampes
distance d’environ 450 m, équipé de partiel est de 14 mm alors qu’elle est En effet, la foreuse pesant 80 t avec Le profil en long du tablier est constitué
ses quatre appareils d’appui suspendus de 24 mm en négligeant la rigidité du son mât de plus de 20 m de hauteur, d’une parabole de 1 500 m de rayon
sous celui-ci ( figure 9 ). hourdis. doit s’implanter dans des espaces très qui est le rayon minimal autorisé par
Le tablier est ensuite posé sur quatre restreints pour réduire au maximum la réglementation en vigueur. Cette
groupes de trois vérins de 150 t cha- LES CULÉES ET LES RAMPES l’impact sur les activités commerciales parabole couplée à des pentes d’en-
cun, afin d’être positionné précisément. D’ACCÈS À L’OUVRAGE de la zone. viron 3 % aux extrémités de l’ouvrage,
Les plaques métalliques inférieures des Les chevêtres sur pieux L’encombrement de la foreuse a engen- permet de limiter l’emprise du projet
appareils d’appui sont ensuite scellées Chaque nouvelle culée, située de part dré des opérations de sciage de cer- pour se raccorder au plus vite à la route
dans leurs bossages, puis les vérins et d’autre des culées existantes, est taines parties du tablier existant, notam- RD 212 existante.
sont retirés. composée d’un pieu de 1,20 m de ment les corniches. Pour des raisons de Les GBA présentes sur le tablier sont
Les trottoirs et l’étanchéité du tablier diamètre, surmonté d’un chevêtre de sécurité des usagers de la RD 212 et ensuite prolongées en sortie d’ouvrage
sont réalisés avant la pose du tablier 2,00 m de largeur et 1,85 m de pro- pour un gain de surface de stockage du afin d’assurer la sécurité des usagers.
sur ses appuis définitifs. À l’inverse, fondeur. Des garde-grèves sont réalisés matériel, la voie Sud de la RD 212 sur la
l’enrobé et les glissières GBA sont réa- dans le prolongement du garde-grève longueur de l’ouvrage a été neutralisée. LES ÉQUIPEMENTS ET
lisés une fois le tablier en place. de chaque culée existante. Pour finir, LES PAROIS CLOUÉES
Enfin les épreuves de l’ouvrage ont les garde-grèves existants sont réhaus- Les joints de chaussée
été réalisées avant la réouverture de la sés de 16 cm afin de libérer un espace Les joints de chaussées sont réali-
12- Coupe détail-
RD 212. Pour définir la flèche du tablier, minimum de la même valeur entre la lée des appareils sés par demi-tablier afin d’assurer
un modèle aux éléments finis a été établi sous-face du tablier et la surface des d’appui. la continuité de la circulation de la
avec Advance Design afin de quantifier chevêtres existants ( figure 11). RD 212 après l’opération de pose de
l’impact de l’encastrement partiel entre Le forage des quatre pieux de 1,20 m 12- Detailed l’ouvrage.
le hourdis et les deux poutres latérales de diamètre contre l’ouvrage existant, section of sup- Le type de joint posé est un joint canti-
( figure 10 ). La flèche des deux poutres depuis les parkings des commerces à port systems. lever Freyssinet Wd 110.

COUPE DÉTAILLÉE DES APPAREILS D’APPUI

12
© PHOTOTHÈQUE ARCADIS

42 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


Les appareils d’appui 13- Parois
Les appareils d’appui sont en élas- clouées.
tomère fretté : 450 mm x 700 mm x
8 (12+ 4) + 2 x 6 ; e = 4. Leur forte hau- 13- Soil-nailed
teur leur confère une grande souplesse, walls.
qui conduit à une fréquence propre
horizontale du tablier de 0,40 Hz. Ceci
permet d’optimiser les efforts sismiques et pour dégager un espace de 0,75 m
provenant du tablier ( figure 12 ). entre les parois et les GBA en rives des
De plus, la transmission des efforts bandes d’arrêt d’urgence de l’A75.
horizontaux du tablier jusqu’au pieux est Ces contraintes ont conduit à des
assurée par la mise en place de taquets parois de 2,50 m à 3,30 m de hauteur
métalliques fixés en partie supérieure ( figure  13 ).
sur la cale biaise de la charpente et en Les parois clouées d’une surface de
partie inférieure sur une tôle ancrée par 170 m² par sens de circulation, sont
goujons. Les taquets viennent encadrer réalisés dans des remblais très hété-
chaque appareil d’appui au contact des rogènes. Au total 890 m de clous 13
© PHOTOTHÈQUE EIFFAGE
deux frettes métalliques externes soli- auto-forants d’une section équivalente
daires de l’élastomère. à des barres HA32 et près de 5 t de
Les parois clouées treillis soudés ont été mis en place.
Les parois clouées ont été implantées Les parois ont été réalisées en deux
suffisamment loin de la plateforme passes successives de terrassement
INTERVENANTS DU PROJET
autoroutière, de sorte à permettre un avec soutènement en béton projeté CONCÉDANT : l’État
éventuel habillage ultérieur de celles-ci par voie sèche. m CONCESSIONNAIRE : Aprr
ENTREPRISES : Eiffage Génie Civil / Gagne Construction Métallique
MAÎTRE D’ŒUVRE - ÉTUDES : Arcadis
MAÎTRE D’ŒUVRE - SUIVI DES TRAVAUX : Egis / Setec
PRINCIPALES QUANTITÉS ÉTUDES D’EXÉCUTION :
• Génie civil et poutrelles transversales : Arcadis
COÛT DES TRAVAUX : 3,84 millions d’euros
• Poutres métalliques latérales : Gagne Construction Métallique
DURÉE DES TRAVAUX : 12 mois
ÉTUDES DE MÉTHODES :
DIMENSIONS : 41,80 m de portée et 19,80 m de largeur totale
• Génie Civil et pose de l’ouvrage : Eiffage Génie Civil
PRINCIPALES QUANTITÉS MISES EN ŒUVRE :
• Charpente métallique : Gagne Construction Métallique
• T ablier :
SOUS-TRAITANTS PRINCIPAUX :
- Poids total du tablier mis en place par Spmt : 1 550 t
- Poids total de charpente : 380 t • Pieux : Soletanche Bachy
- Volume de béton du hourdis : 380 m3 • Transport du tablier : Mammoet
- Poids d’armatures du hourdis : 39 t soit un ratio moyen de 105 kg/m3 • Déconstruction de l’ouvrage existant : Chastagner
• Culées : • Parois clouées : Pyramid
- Pieux de diamètre 1 200 mm : 56 m au total • Anticorrosion : G+A (Atelier) et So.Faps ( Chantier )
- Volume total de béton : 130 m3 FOURNISSEURS PRINCIPAUX :
- Poids total d’armatures : 23 t • Acier de charpente : Dillinger
• Parois clouées : 350 m2 et 890 ml de clous HA32 • Armatures du hourdis : Cepaba
• Plateforme provisoire d’assemblage du tablier : 13 000 m2 et • Appareils d’appui : Freyssinet
8 000  m3 de remblais • Portique provisoire des réseaux : Locapal

ABSTRACT
A75 - BRIDGE OVER THE RD212 ROAD A75 - OBRA DE FÁBRICA DE LA RD212
AT AUBIERE EN AUBIERE
ARNAUD DUCROUX, EIFFAGE GÉNIE CIVIL - CLÉMENT DECRENISSE, EIFFAGE GÉNIE CIVIL - ARNAUD DUCROUX, EIFFAGE GÉNIE CIVIL - CLÉMENT DECRENISSE, EIFFAGE GÉNIE CIVIL -
ÉTIENNE DEPALLE, ARCADIS - GÉRALD DURAND, GAGNE CONSTRUCTION MÉTALLIQUE ÉTIENNE DEPALLE, ARCADIS - GÉRALD DURAND, GAGNE CONSTRUCTION MÉTALLIQUE

For widening of the A75 motorway to a three-lane dual carriageway, El ensanchamiento a 2 x 3 carriles de la autopista A75 iniciado por APRR
undertaken by Aprr on a 10.5 km section at the level of Clermont-Ferrand, en un tramo de 10,5 km frente a Clermont-Ferrand precisa la reconfiguración
several bridges have to be reconfigured, including that over the RD212 road de varias obras de fábrica, entre las cuales aquella de la RD212 de Aubière,
at Aubière in the Puy-de-Dôme region. The construction technique used for en el departamento de Puy-de-Dôme. La técnica de construcción utilizada para
this structure by the consortium formed by Eiffage Génie Civil, Gagne esta obra por el consorcio Eiffage Génie Civil / Gagne Construction Métallique /
Construction Métallique and Arcadis is deck precasting on an area 500 metres Arcadis es la prefabricación del tablero en un área situada a 500 m del
from the site, then transfer of the deck using self-propelled modular carriers. emplazamiento y su traslado mediante transportadores modulares
Work on this bridge started in January 2019 and will be completed in autopropulsados. La realización de esta obra de fábrica, iniciada en enero de
November 2019, the overall objective of the operation being commissioning 2019, terminará en noviembre de 2019, con un objetivo global siendo la
of the A75 as a three-lane dual carriageway in 2021. m puesta en servicio de la A75 con 2 x 3 carriles en 2021. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 43


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

1
© DEMATHIEU BARD

LE PONT DE LA RIVIÈRE DES GALETS


SUR L’ÎLE DE LA RÉUNION
AUTEURS : BORIS TOULOUSE, DIRECTEUR DE PROJET, DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION - SERGE BON, RESPONSABLE MÉTHODES,
DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION - THOMAS BILLY, INGÉNIEUR TRAVAUX, DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION - THOMAS KAVAJ,
CHEF DE SERVICE ETN NORD, RÉGION RÉUNION

LE NOUVEAU FRANCHISSEMENT DE LA RIVIÈRE DES GALETS EST ACTUELLEMENT EN COURS DE CONSTRUCTION SUR
L’ÎLE DE LA RÉUNION. APRÈS SA MISE EN SERVICE, IL PERMETTRA DE SÉCURISER ET FLUIDIFIER LE TRAFIC ROUTIER
DE PLUS DE 70 000 VÉHICULES PAR JOUR SUR UN DES AXES ROUTIERS LES PLUS FRÉQUENTÉS DE LA RÉUNION,
LA RN1. LE PROJET PRÉVOIT LA RÉALISATION D’UN NOUVEL OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT PAR 2 TABLIERS DE
TYPE BIPOUTRE MIXTE ( STRUCTURE ACIER ET BÉTON ). LE MONTANT DU MARCHÉ EST DE L’ORDRE DE 70 MILLIONS
D’EUROS HORS TAXES POUR UNE DURÉE PRÉVISIONNELLE DE 54 MOIS.

description du projet Actuellement, les automobilistes cir- 1- Charpente du que, compte tenu du gabarit des voies,
Entre la commune du Port et celle de culent sur l’ouvrage métallique, dans premier tablier. les poids lourds sont interdits sur cet
Saint-Paul, à La Réunion, un nouveau le sens sud /nord, et sur l’ouvrage en ouvrage leur imposant un détour par
pont est en construction au-dessus structure béton dans le sens nord / 1- Structure of l’axe mixte, franchissement de la
de la Rivière des Galets. Cet ouvrage sud. L’ouvrage métallique présente the first deck. rivière plus en aval.
s’insère entre les deux ouvrages exis- une largeur faible ( 2 voies réduites Le projet répond à des enjeux multiples.
tants distants d’une cinquantaine de de 2,5 m, pas de bande d’arrêt Les ouvrages actuels sont vétustes et
mètres, un pont cage métallique à d’urgence ni de bande dérasée à cules circulant sur cette partie de l’île non dimensionnés pour résister aux
l’amont construit en 1939 et un pont droite) imposant une vitesse limitée créent un goulot d’étranglement et phénomènes climatiques majeurs
en béton précontraint à l’aval construit à 70 km / h. L’état de vétusté de ce des rétentions de trafic sur la RN1 ( cyclones et crues importants ) car fon-
en 1975. pont et le nombre important de véhi- vers Saint-Denis. À noter également dés superficiellement.

44 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


d’eau pour les communes du Port et de
la Possession. Le projet a donc essen-
tiellement un objectif de sécurisation et
de fluidification de la traversée de la
Rivière des Galets.
Ainsi, la Région Réunion a lancé
mi-2016 un appel d’offre pour le projet
de construction d’un nouveau franchis-
sement. L’ouvrage a une longueur de
430 m supportant 3 voies de circulation
dans chaque sens et il est complété
par une voie douce côté aval pour les
cyclistes et les piétons. Cet ouvrage
est constitué de 2 tabliers mixtes et de
6 appuis ( 2 culées et 4 piles en rivière ).
Le projet est complété par la réalisation
de deux bassins de récupération et de
traitement des eaux de surface, un en
rive gauche et l’autre en rive droite.
Enfin, le projet prévoit également le
réaménagement des voiries de raccor-
dement sur 500 m de part et d’autre
© DEMATHIEU BARD

de l’ouvrage et la refonte des bretelles


d’accès et de sortie de l’échangeur tout
2 proche du Sacré-Coeur.
Après mise en service du nouvel
ouvrage, le pont en métal historique
La Rivière des Galets est une des 2- Vue générale phénomènes d’affouillement dans le sera déconstruit. Celui-ci, situé en
rivières les plus importantes de l’île de du projet avec lit, ainsi qu’un transport solide consé- amont, présente en effet un risque
La Réunion car elle draine les eaux de les anciens ponts quent ( estimé jusqu’à un dixième du majeur sur les nouvelles structures en
tout le cirque de Mafate, d’une super- de part et d’autre débit liquide ) avec des blocs charriés cas de ruine. L’ouvrage en béton sera,
des nouveaux
ficie supérieure à 100 km 2. Ainsi, son tabliers. de grande dimension mais aussi des quant à lui, désaffecté ( figure 2 ).
débit très faible en période d’étiage blocs en suspension jusqu’à 26 cm de
3- Pile terminée.
peut devenir très important en cas diamètre, pouvant impacter les appuis les enjeux du chantier
de fortes pluies ou de cyclone tropical. des ouvrages. En termes d'environnement, le chantier
2- General view
Son débit, en cas de crue centennale, of the project En outre, le gabarit des voies n’est pas doit intégrer et gérer de nombreuses
est ainsi estimé à 3 400 m3/s ( supérieur with the old conforme à la réglementation, obligeant contraintes, comme la proximité du
à celui de la Seine à Paris ). bridges on either à une réduction de vitesse et une limi- périmètre de protection rapprochée de
En cas de crue, le débit impor- side of the new tation de trafic sur le pont métallique. captages d'eau potable, la présence
tant associé à des vitesses pouvant decks. Ce dernier supporte, par ailleurs, une d’espèces protégées ( dont une colonie
atteindre 16 m /s génère d’importants 3- Completed pier. infrastructure majeure d’adduction de chiroptères qui nichent dans le pont
en béton actuel ), la sensibilité de la
faune aquatique de la rivière. La Rivière
des Galets constitue, en outre, un corri-
dor écologique majeur de passage des
oiseaux marins endémiques de La Réu-
nion, dont les pétrels de Barau, espèce
fortement sensible à la lumière.
L’autre contrainte majeure réside dans
le climat capricieux de l'île, qui limite
grandement les interventions dans le lit
de la rivière pendant la période cyclo-
nique, du 15 novembre au 30 avril.
Il a fallu ainsi mettre en place un dis-
positif de surveillance des crues, avec
des alertes automatisées, pour assurer
la sécurité des personnels et évacuer
le matériel si nécessaire.
Le nouveau franchissement de la
Rivière des Galets sera mis en circula-
tion pour la fin de l’année 2020.
© DEMATHIEU BARD

conception
La conception du projet a été réalisée
3 par le bureau d’études Artelia.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 45


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

4
© DEMATHIEU BARD

Elle a dû intégrer les nombreuses 4- Pile terminée


contraintes du site, dont principalement au premier plan
la grande mobilité altimétrique du lit de et chevêtre
la rivière, ainsi que son débit et son en cours de
transport solide, et aussi l’exiguïté du ferraillage à
l’arrière-plan.
site contraint entre les deux ouvrages
5- Chevêtre
de la RN1 en service et très proche en cours de
d’un échangeur dénivelé important ferraillage.
pour la commune du Port. Sans oublier
toutes les contraintes environnemen- 4- Completed
tales du site, en particulier celles liées pier in the fore-
à la faune et la présence de captages ground and pier
d’eau à proximité. cap receiving
reinforcing
Afin de répondre aux contraintes liées bars in the
à l’abaissement généralisé du lit de la background.
Rivière des Galets et d’intégrer l’évo- 5- Pier cap
lution du lit du cours d’eau pendant during reinfor-
les phénomènes les plus intenses cement.
( affouillements localisés, respiration des
fonds, anti-dunes... ), des fondations
profondes ont dû être prévues. crue, inaccessibilité du lit de la rivière
Les culées et les piles sont ainsi fon- pendant les périodes cycloniques,
dées sur des barrettes de section impossibilité de haubaner du fait de
2,80 m x 1,50 m avec des profondeurs la présence des espèces d’oiseaux
de 20 m sous les culées et de 30 à protégées et du faible recul avec les
35 m sous les semelles de piles. Il y a ouvrages en rive, nécessité de raccor-
4 barrettes par culée et 8 par pile. der l’ouvrage à la RN1 passant sous
En outre, afin de disposer d’une struc- l’échangeur dénivelé du Sacré-Cœur
ture résistante aux chocs de blocs en conservant une pente longitudinale
charriés pendant les crues, des chemi- acceptable ).
sages métalliques ont été prévus autour
des premiers mètres des barrettes et réalisation
un béton sacrificiel a été mis en œuvre PRÉPARATION DES TRAVAUX
sur les barrettes et les fûts de piles. IN SITU
Enfin, la structure de type bipoutre Afin de répondre à l’arrêté préfectoral
mixte représente celle qui permettait de relatif aux contraintes environnemen-
répondre à l’ensemble des contraintes tales, des aménagements peu communs
du site ( hauteur d’eau importante en 5 pour ce type de travaux ont été réalisés.
© DEMATHIEU BARD

46 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


6
© DEMATHIEU BARD

En raison de l’exiguïté du site de tra- 6- Charpente des eaux de ruissellement dans une réalisé dans le lit de la rivière per-
vaux, les installations principales n’ont du premier cunette étanche afin d’empêcher une mettant de maîtriser l’écoulement de
pu être implantées à proximité immé- tablier en cours éventuelle pollution accidentelle de ces l’eau jusqu’à un débit de 200 m 3/s
de lançage.
diate du chantier. Elles ont été érigées sites sensibles. ( correspondant à une crue biennale ).
en aval du chantier sur la rive droite 7- Charpente du Ensuite, pour la réalisation des travaux Pour franchir ce chenal, un ouvrage
second tablier en
de la rivière, ceci permettant de réa- cours de lançage. de fondations, les plateformes de travail provisoire a été réalisé.
liser un accès au chantier le long de des bennes à câbles et de l’Hydrofraise Suite à la saison cyclonique 2017-
la berge, déconnecté du réseau routier 6- Structure of ont été réalisées en enrobés avec, en 2018 particulièrement intense en évé-
très chargé aux heures de pointe. the first deck périphérie, un muret en agglos permet- nements, ces aménagements ont dû
Cette piste d’accès des installations au undergoing tant d’éviter toute dispersion de bento- être refaits.
launching.
site des travaux, traversant le périmètre nite dans le lit de la rivière.
de protection rapprochée de deux cap- 7- Structure Dans le cadre de la gestion des crues LES FONDATIONS
of the second
tages d’eau, a été revêtue, hors rivière, deck undergoing et pour maintenir l’écoulement de la Ces fondations ont été réalisées à
d’un enduit bicouche avec récupération launching. Rivière des Galets, un chenal a été travers un matériau alluvionnaire de
granulométrie hétérogène et dans du
tuf ou coulée boueuse, matériau plus
cohésif. Les techniques employées
pour la réalisation ont été la benne à
câble pour la partie alluvionnaire ( avec
usage complémentaire de trépan ) et
l’Hydrofraise dans les matériaux plus
cohésifs, avec de meilleurs rendements.
Les travaux ont été réalisés d’août
2017 à avril 2018.
Les travaux de fondations ont déjà fait
l’objet d’un article dans le numéro 942
de la revue.

LES APPUIS
En rive, les barrettes sont coiffées
par des culées de 33,20 m x 5,00 m
et 2,45 m de haut, ayant chacune
4 bossages et 4 butées antisismiques
( La Réunion est classée en zone de
© DEMATHIEU BARD

sismicité faible ).
La culée rive gauche est fondée dans
la coulée boueuse, considérée non
7 affouillable.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 47


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Elle a été positionnée une quinzaine de


mètres en recul de la berge, pour tenir
compte de l’abaissement prévisible du
lit ( estimé à 15 m à moyen terme ) et
du recul limité de la berge qui pourra
l’accompagner. La culée rive droite est,
quant à elle, fondée dans les alluvions.
Afin de la protéger des risques d’af-
fouillement, une paroi moulée a été
réalisée.
Dans le lit de la rivière, chaque pile est
constituée de deux fûts circulaires sup-
portant le chevêtre. Ces fûts reposent
sur des semelles de piles octogonales,
fondées chacune sur quatre barrettes.
Ces semelles, de hauteur 4,65 m et
de diamètre 8,60 m, sont réalisées en
2 phases, la partie octogonale droite,
en contact avec les attentes des fonda-
tions puis la partie octogonale conique,
à l’aide d’un coffrage bois sur mesure
dans laquelle sont insérées les attentes

© DEMATHIEU BARD
pour les fûts.
Chaque fût, d’une hauteur variable
entre 10 et 11 m et de diamètre 8
constant de 3,30 m, a été bétonné en
une seule levée dans un coffrage qui
a été fabriqué sur mesure en bois et tours SL40 qui supportent des profilés 2 culées d’extrémité et les 4 chevêtres
métal. Les cages d’armature des fûts métalliques puis des plateaux coffrants. en rivière.
d’un poids de 16 t ont été préfabri- Cela permet la création d’une plate- 8- Pose des Sous le tablier amont, en partie aval,
prédalles du
quées puis mises en œuvre sur les forme de travail recevant les coffrages premier tablier. une passerelle technique permettra
attentes des semelles. pour les faces verticales ainsi que les 9- Prédalles du l’accès aux réseaux qui seront posi-
Puis le chevêtre est coulé, en forme coffres en bois pour le coffrage de la premier tablier tionnés sur supports ou suspendus aux
de coque de bateau de 33 m de long, sous-face du chevêtre. posées. consoles ( figures 1, 6 et 7 ).
4 m de large et 3,50 m de haut, repré- Le ferraillage est réalisé en place par 10- Hourdis
sentant le plus gros élément bétonné l’intermédiaire d’éléments préfabriqués bétonné du HOURDIS DU TABLIER
en une fois. Enfin, quatre bossages sur le site des travaux. premier tablier. Il est composé de 2 tabliers indépen-
et quatre butées antisismiques sont dants de 430 m de long, d’une largeur
réalisés sur ce chevêtre pour accueillir CHARPENTE MÉTALLIQUE 8- Placing the 13,05 m à l’amont et d’une largeur
precast slabs
les deux tabliers bipoutres de l’ouvrage La charpente représente un poids total of the first deck. de 16,35 m à l’aval, plus large pour
( figures 3, 4 et 5 ). de métal de 4 700 t, réparti en 2 x 2 PRS accueillir une voie " douce " pour les
9- Precast slabs
Les piles sont réalisées par l’intermé- en " I " de hauteur 3,60 m, liées par des of the first deck piétons et les cyclistes.
diaire de coffrages en bois spécifiques pièces de pont. De part et d’autre, des after placing. Le tablier se compose de 812 pré-
réalisés sur mesure pour les besoins consoles élargissent le tablier. 10- Concreted dalles, préfabriquées sur chantier,
du chantier. Cette double charpente reliera les top slab of the d’épaisseur 0,12 m et d’une dalle de
Les chevêtres sont réalisés par l’inter- rives droite et gauche de la Rivière first deck. compression de hauteur variable 0,15
médiaire d’un étaiement composé de des Galets, en prenant appui sur les à 0,18 m. Les prédalles du tablier

9 10
© DEMATHIEU BARD © DEMATHIEU BARD

48 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


11 12
© DEMATHIEU BARD © DEMATHIEU BARD

amont sont posées depuis le lit de la bassins et après traitement, jusqu’à la vaux seront réalisés soit de jour sous
rivière à l’aide de grues mobiles. Celles rivière ( figures 11 et 12 ). circulation avec balisage, soit de nuit
11- Vue générale
du tablier aval, seront posées depuis de la rive droite. Aménagements de surface sous coupure du trafic avec différentes
le tablier amont, également à l’aide de 12- Bassin de Le projet prévoit également, outre phases de déviations.
grues mobiles. la rive droite en la réalisation du nouvel ouvrage, la Ces aménagements seront complétés
Le tablier recevra des équipements cours de réali- reconfiguration routière de la RN1 sur par du marquage au sol, de la signa-
de sécurité ( BN1 et barrières de sation. 500 m de part et d’autre du pont, ainsi lisation verticale et des équipements
niveau H3 ) et d’assainissement ( cor- que les bretelles d’accès et de sortie d’informations lumineux. m
niches caniveaux en alu ). 11- General view côté rive droite.
Entre les 2 tabliers, un supportage of right bank. Ces travaux consistent en un simple
sous capot permettra le passage des 12- Right-bank reprofilage de certaines surfaces, la
basin work in
réseaux secs ( figures 8, 9 et 10 ).
progress.
reprise de couches d’enrobés plus
importantes et la réalisation de struc-
PRINCIPALES
OUVRAGES PÉRIPHÉRIQUES : tures de chaussées neuves. Ces tra- QUANTITÉS
Bassins de traitement des eaux QUELQUES ÉLÉMENTS
de surface CHIFFRÉS :
En rive droite, un bassin avec filtre à • 1 3 800  m3 de béton
sable est réalisé pour traiter les eaux
de la moitié du pont et les voies jusqu’à
PRINCIPAUX INTERVENANTS de structure
• 2  900 t d’acier HA
500 m côté Saint-Denis. Les dimen- MAÎTRISE D’OUVRAGE : Région Réunion
• 4  700 t de charpente
sions de ce bassin sont 34 m x 16 m MAÎTRISE D’ŒUVRE CONCEPTION : Artelia métallique
pour 6 m de haut. MAÎTRISE D’ŒUVRE D’EXÉCUTION : Région Réunion • 6  600  m3 de barrettes
En rive gauche, un bassin de 66 m x GROUPEMENT CONJOINT D’ENTREPRISES (fondations)
6 m pour 3,80 m de haut, traitera les (mandataire Demathieu Bard) :
eaux de surface de l’autre moitié du • 3  100  m3 de paroi moulée
• Fondations profondes : Soletanche Bachy (protection)
tablier et des voies sur 500 m côté
Saint-Paul. • Génie Civil : Demathieu Bard Construction / Gtoi (Colas) • 2 00 000 m3 de déblais/remblais
Un réseau de caniveaux continus et de • Charpente métallique : Matière • 1 0 000 t d’enrobés EME
canalisations en PEHD de diamètre 400 • Terrassements et aménagements : Demathieu Bard Construction / • 7  000 t d’enrobés BBME
à 1 000 mm permettra la collecte et Gtoi (Colas) • 2  500 t d’enrobés BBTM
le transit des eaux pluviales jusqu’aux

ABSTRACT
THE BRIDGE OVER THE GALETS RIVER EL PUENTE SOBRE EL RÍO GALETS
ON REUNION ISLAND EN LA ISLA DE LA REUNIÓN
BORIS TOULOUSE, DEMATHIEU BARD - SERGE BON, DEMATHIEU BARD - BORIS TOULOUSE, DEMATHIEU BARD - SERGE BON, DEMATHIEU BARD -
THOMAS BILLY, DEMATHIEU BARD - THOMAS KAVAJ, RÉGION RÉUNION THOMAS BILLY, DEMATHIEU BARD - THOMAS KAVAJ, RÉGION RÉUNION

The new Galets River crossing is currently undergoing construction on El nuevo cruce del río Galets está actualmente en construcción en la isla
Reunion Island. When in service, it will be able to improve the safety and fluidity de La Reunión. Cuando entre en servicio, garantizará y descongestionará el
of the road traffic of more than 70,000 vehicles each day on one of the busiest tráfico de más de 70.000 vehículos al día en uno de los ejes viales más
trunk roads of Reunion Island, the RN1. The project provides for the construction concurridos de La Reunión, la RN1. El proyecto prevé la realización de una
of a new river crossing structure of two composite double-girder decks (steel nueva obra de cruce mediante 2 tableros de tipo doble viga mixta (estructura
and concrete structure). The contract, worth approximately €70 million de acero y hormigón). El importe del contrato asciende a unos 70 millones de
excluding tax, is scheduled over 54 months. m euros antes de impuestos, con una duración prevista de 54 meses. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 49


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

50 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 51
OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© LAVIGNE CHERON
1

LA CONSTRUCTION DE LA PASSERELLE
DU PÔLE GARE DE CHARTRES
AUTEURS : GEOFFREY BOULANGER, CHEF DU PROJET, BOUYGUES TP / RÉGIONS FRANCE - ANNE SCHWARTZ, INGÉNIEUR, DIRECTION TECHNIQUE PÔLE
MÉTAL, BOUYGUES TP / RÉGIONS FRANCE - THOMAS LAVIGNE, ARCHITECTE, LAVIGNE CHERON - MICHEL PAGES, DIRECTEUR, SECOA - STÉPHANE DE GAIL,
CHEF DE PROJET, SECOA

UNE GÉOMÉTRIE FINE ET COURBE, UNE TECHNICITÉ ASSOCIANT OUVRAGE D’ART ET BÂTIMENT, UN PLANNING MINUTÉ
EN ENVIRONNEMENT FERROVIAIRE, UNE COVISIBILITÉ AVEC UN MONUMENT HISTORIQUE CLASSÉ PATRIMOINE MON-
DIAL DE L’UNESCO, TELS ONT ÉTÉ LES PRINCIPAUX DÉFIS DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LA PASSERELLE DU PÔLE
GARE DE CHARTRES.

présentation du projet CHOIX DU CONCEPT 1- Vue générale La gare, au cœur de la cité, c'est la ville
Ce projet est un ensemble constitué de ARCHITECTURAL de la passerelle - en mouvement de demain. C'est un
deux ouvrages métalliques indépen- L’ouvrage a été conçu par les archi- Photomontage. nouveau quartier - habitat, commerces,
dants reposant sur des appuis com- tectes Thomas Lavigne et Cecilia Amor bureaux - un pôle d'échange multimo-
muns ( figure 1) : Mahia au sein de l’agence Lavigne 1- General view dal, un complexe culturel et sportif.
à L’ouvrage " passerelle " permettant Cheron. Voici un résumé des grandes of the foot bridge - La passerelle, c'est le lien, la couture
le lien entre la place Pierre Sémard lignes du parti architectural qui ont Photomontage. urbaine qui gomme le faisceau de voies
( au sud, côté gare ) et la future pla- guidé la conception. ferrées. C'est aussi l'accès aux quais et
teforme intermodale ( côté Nord ) ; La conception s’appuie sur l’analyse aux trains... c'est un voyage.
à L’ouvrage " estacade " permettant le du site, du territoire, de l’histoire et de Ville de tradition, sanctuaire convoité du
lien entre la passerelle et les quais la culture de la ville. Le résultat est un la Beauce depuis son éperon rocheux - chemin de Saint Jacques de Compos-
de la gare. Cet ouvrage, recouvert projet unique inscrit au cœur de la ville le Karn. telle en Galice, et ville de projet tournée
d’une verrière, abrite les équipe- de Chartres et du projet de pôle gare. Ville de lumière et de parfum, proche vers l'avenir, Chartres porte en elle tous
ments d’accès aux quais ( ascen- La ville, c'est la cathédrale, apothéose de Paris, elle est idéalement localisée les atouts d'un développement durable
seurs, composteurs ). du Gothique, majestueuse, qui domine dans le territoire. et harmonieux.

52 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


© LAVIGNE CHERON

Seule émerge la Cathédrale à Chartres, Le projet de passerelle repose sur la menade, elle représente le voyage et
c'est pourquoi, le projet repose avec 2- Vue depuis le simplicité du dessin, le minimalisme et le passage d'un monde à un autre.
humilité sur l'horizontalité des lignes. pont Casanova - l'émotion architecturale. C'est la porte de la cité qui marque
Le défi architectural, dans le contexte Photomontage. Grace à la finesse du tablier, la passe- l'entrée du sanctuaire. Elle est totale-
de cette ville unique, c'est la recherche 3- La passerelle relle se perçoit comme un simple trait ment couverte.
de la simplicité, de l'élégance, sans et l’estacade, horizontal flottant au-dessus des voies. Telle une feuille de papier, le tablier de
oublier l'émotion. telle une feuille Le tablier de 60 cm d'épaisseur pour la passerelle se replie pour envelopper
de papier.
La passerelle est un chemin à traverser, 7,50 m de large est un simple cais- l'estacade et son mobilier ( figure 3 ).
une expérience sensorielle, un lieu de son de section rectangulaire surmonté La couverture cadre ainsi les vues sur
2- View from
vie. Plus qu'un pont, c'est un espace Casanova Bridge - d'un écran de verre faisant office de les quais et sur le ballet ininterrompu
public, large prolongement du parvis du Photomontage. protections caténaires. Ce même tablier des trains.
pôle d'échange et de la salle culturelle 3- The foot bridge semble se dérouler pour descendre Structurellement indépendantes, la pas-
et sportive. and viaduct, like naturellement sur le parvis de la gare. serelle et l'estacade forment ainsi une
Elle est le lien urbain attendu entre a sheet of paper. L'accès sur le parvis est direct, lisible architecture unique.
Mainvilliers et le centre-ville de et positionné à mi-distance du bâti- La forme oblongue de la couverture fait
Chartres, et s'intègre naturellement ment voyageur et des futurs îlots écho à l'architecture futuriste de la salle
et en douceur dans l'aménagement bâtis du projet urbain. Des arbres de culturelle et sportive du pôle.
du pôle imaginé par les architectes et mique, ouvert sur le nouveau quartier et part et d'autres de l'escalier monu- L'architecture de l'ouvrage d'art est
urbanistes de l'agence Garcia et Diaz. la Cathédrale. Son tracé courbe en par- mental de 7 m de large marquent ainsi faite de courbes libres à la fois en
Elle a été conçue comme un belvédère tie offre des vues toujours changeantes l'entrée de la passerelle ( figure 2 ). plan et en élévation, ce qui donne une
qui offre un parcours fluide et dyna- sur le paysage urbain. L’estacade elle, se juxtapose à la pro- belle harmonie à l'ensemble.

LA PASSERELLE ET L’ESTACADE, TELLE UNE FEUILLE DE PAPIER


© LAVIGNE CHERON

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 53


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© SECOA
5

4 6
© SECOA © SECOA

LES APPUIS à Pile P1 : 24 unités et 320 m 4- Vue de l’appui P1 de faible épaisseur ( 60 cm ), fermé,
La conception des appuis intègre le de longueur cumulée ; et de la culée Nord. étanche et non visitable ( les parties
risque de choc sur les piles. Ils sont à Culée Sud : 21 unités et 315 m 5- Culée Sud en intérieures des caissons ne sont pas
construction.
ainsi constitués de voiles ( interrompus de longueur cumulée. revêtues de peinture anticorrosion ).
6- Assemblage du
en leur milieu pour permettre l’inser- La culée Nord conserve le même prin- caisson de l’esta- La largeur de la passerelle est de
tion des ascenseurs ) encastrés sur une cipe structurel que les piles ( figure 4 ). cade en usine. 7,5 m, celle de l’estacade est variable
semelle de fondation continue fondée La culée Sud assure quant à elle plu- 7- Schéma statique de 8 à 13 m.
sur micropieux de diamètre 200 mm. sieurs fonctions : appui du tablier de de la passerelle. Les caissons sont constitués de semel-
La conception en semelle unique pour la passerelle, escalier de liaison avec 8- Appareil d’appui les ( épaisseur minimale : 14 mm )
chacune des piles permet d’avoir une le parvis ainsi que local technique anti-soulèvement. raidies, d’âmes latérales et intermé-
répartition optimisée sur l’ensemble des regroupant sanitaires et installations diaires, et de diaphragmes ( figure 6 ).
4- View of support
micropieux de l’effort de choc du train, techniques ( figure 5 ). Un ascenseur est P1 and the North Du nord vers le sud, les portées de la
en particulier pour l’effort longitudinal. également disposé côté gare, contre la abutment. passerelle sont : 14,86 m – 12,60 m
Les quantités de micropieux par appuis culée. Enfin, les fondations de la culée 5- South abutment – 14,66 m – 23,83 m. Un amortisseur
sont : Sud permettent le pontage d’un collec- under construction. dynamique accordé est prévu pour
à Culée Nord : 8 unités et 123 m teur enterré. 6- Assembly of améliorer le comportement vibratoire
de longueur cumulée ; the viaduct box de la passerelle dans la grande tra-
section in factory.
à Pile P3 : 26 unités et 320 m LES TABLIERS vée de rive vis-à-vis des vibrations
7- Static diagram
de longueur cumulée ; Les tabliers de la passerelle et de l’esta- of foot bridge. verticales. Son installation sera confir-
à Pile P2 : 30 unités et 348 m cade sont constitués chacun d’un cais- 8- Hold-down mée après les épreuves dynamiques.
de longueur cumulée ; son métallique ( acier de nuance S355 ) support system. Le tracé en plan de la passerelle com-

SCHÉMA STATIQUE DE LA PASSERELLE

7 8
© SECOA © SECOA

54 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


Transversalement, le tablier de l’esta-
cade est penté à 1 % vers la passerelle,
sa toiture étant, quant à elle, pentée à
3,5 % ( correspondant à un angle de 2°
imposé par le verre ).
L’estacade est donc un objet géomé-
trique complexe, comportant des cour-
bures dans plusieurs plans et des faces
non parallèles ( figure 9 ).

LES APPAREILS
D’APPUI
Le tablier de l’estacade repose sur les
appuis par l’intermédiaire d’appareils
d’appui néoprène.
Le tablier de la passerelle repose sur
des appareils d’appui à pot : deux
appareils d’appui sur les piles P2 et P3
© SECOA

9 et sur un appui unique sur la pile P1


( figure  7 ).
La légèreté de l’ouvrage, la distribution
porte une zone courbe entre la pile P2 9- Vue de l’esta- ainsi les conditions d’un cheminement des portées imposées par la position
et la culée Nord ( les appuis sont numé- cade depuis la pour Personnes à Mobilité Réduite des quais ainsi que la présence d’un
rotés du nord vers le sud ). Le rayon de culée Sud. ( PMR ). appui unique sur la pile P1 ont néces-
courbure en plan est R = 49,70 m. 10- Micropieux Les portées de l’estacade sont : sité le recours à des appareils d’appui
sur les quais. 12,60 m – 14,66 m. La partie Nord de
Le profil en long de la passerelle com- anti-soulèvement ( figure  8 ).
porte une pente descendante à 2 % l’estacade suit la courbure en plan de
9- View of the
vers chaque culée avec un raccor- viaduct from the la passerelle. LES ÉQUIPEMENTS
dement circulaire en partie centrale. South abutment. En élévation, le tablier de l’estacade DE L’OUVRAGE
Transversalement, la passerelle est 10- Micropiles s’arrondit aux extrémités pour amorcer Les principaux équipements de l’ou-
pentée à 1 %. La passerelle respecte on platforms. la forme courbe de la verrière. vrage sont :
© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE & MARC JOSSE PHOTOGRAPHIE

10

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 55


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE & MARC JOSSE PHOTOGRAPHIE


11

à Les dispositifs de sécurité latéraux rive. L’ensemble " caissons de rive + 11- Fouille blin- à L’entretien de la surface intérieure
dée pour semelle.
de la passerelle comportant des solives + portiques " recrée ainsi une de la verrière peut s’effectuer direc-
12- Ferraillage
écrans de verre avec une double poutre échelle horizontale permettant semelle. tement depuis le plancher de l’esta-
lisse. La hauteur des écrans corres- de se passer de contreventement dans cade depuis un échafaudage mobile.
pondant à la valeur réglementaire le plan de la toiture. 11- Lined excava- à L’entretien de la surface extérieure
de 1,80 m au-dessus du niveau de La conception des éléments de verre tion for foundation de la verrière peut être réalisé à la
slab.
l’extrados. Les lisses comportent a intégré les questions de mainte- perche depuis une nacelle araignée
12- Foundation
un dispositif d’éclairage ( barreau nance : slab reinforcement. disposée sur la passerelle.
de leds ). à Pour l’inspection et le nettoyage
à Les dispositifs de fermeture entre du chéneau ( en rive de la toiture
les escaliers d’accès au quai et de l’estacade côté passerelle ) :
l’estacade ( volets roulants ). cet élément est visitable depuis
à Le système de tasseaux brise-soleil un échafaudage mobile ou gazelle
prévu en sous-face de la verrière. depuis la passerelle.
à Le revêtement extérieur des murs à En cas de casse sur un vitrage
latéraux de l’escalier ( culée creuse de la verrière, le système d’appui
côté Sud ), réalisé avec un parement des vitrages sur quatre côtés et la
en pierres naturelles issues de la nature du vitrage permettent d’éviter
carrière de Souppes-sur-Loing. son dévêtissement de ses feuillures
et sa chute sur le public. Il est ainsi
LE VERRE possible de laisser un vitrage cassé
Les éléments en verre de la passerelle le temps de la prochaine Interrup-
sont constitués de vitrages feuilletés de tion caténaire programmée. Une
sécurité. sécurisation de la zone sous le
Pour les garde-corps, un système de vitrage avec interdiction d’accès au
verre pincé a été retenu. public reste néanmoins nécessaire.
Pour la verrière de l’estacade ( figure 9 ), à Pour les ascenseurs d’accès aux
les vitrages ( plans et courbes ) sont quais, les gaines sont prévues en
maintenus sur leurs quatre côtés. verre parclosé sur quatre côtés avec
Ils reposent sur un réseau de solives remplacement des verres depuis
et traverses, les solives étant fixées l'intérieur, pour limiter les impacts
aux deux caissons métalliques de 12 sur les quais.
© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE

56 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


Les vitrages des garde-corps et les Afin de tenir le planning serré de réa-
vitrages courbes de la verrière sont lisation des micropieux sur les quais,
dotés d’un motif obtenu par sérigra- 2 machines travaillent en 3 postes de
phie. 8 h lors des 2 week-ends de coupure
ferroviaire. Pas moins de 6 équipes de
LES LIAISONS VERTICALES foreurs sont mobilisées pour ces opéra-
Un escalier métallique et un ascenseur tions, soit 24 personnes au total.
sont disposés au centre de chaque quai
afin de permettre la liaison entre quais RÉALISATION DES PILES
et estacade. Le planning de réalisation des piles exé-
Pour le quai côté Nord, ces équipe- cutées par Bouygues Travaux Publics
ments ne pourront toutefois être mis Régions France est le suivant :
en place qu’après des travaux d’élar- à 15 nuits pour la réalisation
gissement du quai ( les charpentes en simultané des piles P1 & P2
métalliques sont par ailleurs dimen- ( quais D & C ) ;
sionnées dans l’éventualité d’un repo- à 15 nuits pour la réalisation
sitionnement ultérieur de la pile à l’axe de la pile P3 ( quai B ).
du futur quai élargi ). Les 2 premières nuits sont consacrées
au terrassement, blindage par panneaux
réalisation type Krings, recépage des micropieux
de l’ouvrage et béton de propreté ( figure 11). Dans
PLANNING 13 ce même temps, est approvisionné sur
© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE & MARC JOSSE PHOTOGRAPHIE
Les travaux sont réalisés sur une les quais l’ensemble des armatures de
période de 16 mois qui correspond la semelle.
à la fabrication et l’assemblage de la 13- Coques au milieu des quais et trois week-ends On enchaîne ensuite par le ferraillage
charpente, la préfabrication des piles préfabriquées pour la pose des charpentes prin- des semelles à la fois de jour et au
et escaliers et l’exécution des culées de fût de pile. cipales, des ossatures secondaires cours de la 3 e nuit ( figure 12 ).
hors emprises ferroviaires. 14- Dépose support de la verrière et des super- Le bétonnage de la semelle est réalisé
échafaudages.
Les travaux sur site sont concentrés structures. lors de la 4 e nuit à l’aide d’une pompe
sur cinq week-ends et trente nuits. 15- Quai fini. située hors de l’emprise ferroviaire.
C’est le temps de travail autorisé dans RÉALISATION DES MICROPIEUX La 5 e nuit est réservée au retrait des
13- Precast shells
les emprises ferroviaires sous interrup- of pier shaft. Un préterrassement sur 30 cm est au panneaux de blindage, au remblaie-
tion de trafic et coupure des caténaires 14- Dismantling préalable réalisé afin de pouvoir cana- ment sur le pourtour de la semelle ainsi
et qui se décompose comme suit : scaffolding. liser et récupérer les fluides de forage qu’à l’acheminement d’échafaudages
deux week-ends pour les micropieux, 15- Finished sans rejet sur les quais lors des opéra- auto stables entourant les futurs fûts
trente nuits pour la réalisation des piles platform. tions de forage ( figure 10 ). des piles.

14 15
© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE © BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 57


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE


16

De la 6 e à la 13 e nuit sont réalisés les culée Nord. L’intégralité des travaux de 16- Maquette tions entre les charpentes principales,
fûts de piles. Pour ces élévations, on a soudure et de traitement anticorrosion Tekla post traitée l’ossature secondaire et la couverture
opté pour la solution de coques préfa- a ainsi été exécutée hors emprises fer- sur le logiciel en verre.
Twin Motion.
briquées en béton armé servant de cof- roviaires, permettant la reconstitution 17- Grutage Les éléments supports de la verrière ont
frage perdu pour le coulage ( figure 13 ). complète des trois ensembles - passe- de la passerelle. été implantés en absolu sur la structure
Cette solution permet un gain de temps relle, estacade et escaliers - avant les porteuse après la réalisation d’un levé
et d’encombrement par rapport à l’uti- opérations de levage. 16- Tekla model topographique et le contrôle de la géo-
lisation classique de banches de cof- Le bureau d’études Greisch a mené post-processed métrie de la charpente. Cette étape a
on the Twin
frage. Durant ces nuits, on alterne donc l’ensemble des études d’exécution Motion software. permis de fiabiliser la mise en œuvre
les phases : de l’ouvrage. Un soin particulier a été 17- Crane hand- sous avis technique des éléments de
à Mise en œuvre du ferraillage pré- apporté à la compatibilité des déforma- ling of foot bridge. verre courbe lors des ITC ( Interruption
fabriqué ;
à Mise en œuvre des coques préfa-
briquées ;
à Bétonnage des coques.
Pour une pile, composée de 2 fûts,
c’est un total de 6 coques préfabri-
quées qui est mis en œuvre.
Les 14 e et 15 e nuits sont réservées au
retrait des échafaudages ( figure 14 ) et
à la reconstitution des enrobés du quai
( figure  15 ).

RÉALISATION DE LA CHARPENTE
Les tronçons des tabliers métalliques
ont été réalisés dans l’usine de Techno
Métal Industrie à Seilles en Belgique,
soit 5 tronçons de 10 à 20 t pour l’es-
tacade et 6 tronçons de 20 à 30 t pour
la passerelle.
© BOUYGUES TP - RÉGIONS FRANCE

L’entreprise de charpente métallique


a également fabriqué la structure por-
teuse principale de la toiture de l’es-
tacade, réalisée en poutres-caissons
courbes.
Les tronçons ont ensuite été assem-
blés sur site sur une plateforme coté 17

58 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


18
© SECOA

Temporaire des Circulations ferroviaires )


par l’entreprise MtechBuild.
Les interfaces entre la charpente
18- Grutage
de l’estacade.
PRINCIPALES QUANTITÉS
métallique, les élévations du génie CHARPENTE : 320 t
civil et les superstructures sont gérées 18- Crane hand- BÉTON : 550 m 3
par l’échange de maquettes numé- ling of viaduct. MICROPIEUX : 109 u et 1 426 m de longueur cumulée
riques 3D ( BIM niveau 2 ) et elles ont VERRIÈRE : 400 m 2
été pilotées sous le logiciel Tekla par
Bouygues Travaux Publics Régions
France ( figure  16 ). tures secondaires, mais sans les élé-
L’ensemble des réseaux est intégré à ments de verre de la verrière ni les
PRINCIPAUX INTERVENANTS
l’intérieur des structures caisson des garde-corps. GROUPEMENT DE CONCEPTION-RÉALISATION COMPOSÉ DE :
tabliers et de la toiture grâce à des La mise en place de la passerelle et de Bouygues Travaux Publics Régions France / Architecture Et Ouvrages D'Art /
tubes inox soudés étanches. l’estacade a nécessité la mobilisation Secoa (groupe Artelia) / CB économie
L’étanchéité de la charpente est un d’une grue à chenille d'une capacité MAÎTRE D’OUVRAGE : Chartres Aménagement pour le compte de la Ville
système d’étanchéité liquide ( SEL ), nominale de 650 t, dans sa configura- de Chartres
mis en place sans mécanisation pour tion avec super lift équipé de 325 t de ASSISTANT MAÎTRE D’OUVRAGE : Antea
éviter toutes projections sur les écrans contrepoids ( figures 17 et 18 ).
en verre. Après le réglage et nivellement des PRINCIPAUX SOUS-TRAITANTS
tabliers, les escaliers d’accès aux quais ÉTUDES EXÉCUTION : Bureau Greisch
GRUTAGE et les pylônes d’ascenseurs puis l’en- FONDATIONS : Tpgo et Capsol
Afin minimiser les interventions dans le semble des structures en verre de la CHARPENTE MÉTALLIQUE : Techno Métal Industrie
milieu ferroviaire, chacun des ouvrages toiture de l’estacade et des garde-corps SUPERSTRUCTURES : Mtechbuild
a été gruté en un seul élément, équipé ont été posés durant les coupures ÉTUDES VERRIÈRE : Rfr ( groupe Artelia )
de ses appareils d’appui et des ossa- réservées. m

ABSTRACT
CONSTRUCTION OF FOOT BRIDGE LA CONSTRUCCIÓN DE LA PASARELA DEL EJE
FOR THE CHARTRES STATION HUB DE LA ESTACIÓN DE CHARTRES
GEOFFREY BOULANGER, BOUYGUES TP - ANNE SCHWARTZ, BOUYGUES TP - GEOFFREY BOULANGER, BOUYGUES TP - ANNE SCHWARTZ, BOUYGUES TP -
THOMAS LAVIGNE, LAVIGNE CHERON - MICHEL PAGES, SECOA - STÉPHANE DE GAIL, SECOA THOMAS LAVIGNE, LAVIGNE CHERON - MICHEL PAGES, SECOA - STÉPHANE DE GAIL, SECOA

The foot bridge project for the Chartres station hub comprises two steel El proyecto de la pasarela del eje de la estación de Chartres consta de
structures resting on shared supports: the foot bridge structure linking two dos estructuras metálicas sustentadas sobre apoyos comunes: la estructura
districts of the city, and the viaduct structure connecting the station platforms. de pasarela que une dos barrios de la ciudad y la estructura de muelle que
The latter structure is covered with a glass roof having a complex shape due permite la conexión con los andenes de la estación. Esta última estructura está
to its numerous curves. To execute these structures, the authorised work time recubierta por una cristalera de geometría compleja para responder a sus
in the enclosed railway area was extremely limited. Prefabrication was therefore múltiples curvas. Para realizar estas obras, el tiempo de trabajo autorizado en
used as much as possible, and each of the two structures was hoisted by el recinto ferroviario fue extremadamente limitado. Es por ello que se recurrió
crane above the tracks in a single piece. m tanto como fue posible a la prefabricación, y las dos estructuras se instalaron
sobre las vías como un único elemento mediante una grúa. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 59


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

1
© EGIS

RECONSTRUCTION DU VIADUC
DU CHARMAIX EN SAVOIE
AUTEURS : PATRICE ADIER, DIRECTEUR DE PROJET, EGIS OUVRAGES D’ART - REYNALD KERROMEN, CHEF DE PROJET OA, EGIS OUVRAGES D’ART -
OLIVIER VIRET, DIRECTEUR DE TRAVAUX, BOUYGUES TP RF - JÉRÔME GUILPIN, INGÉNIEUR TRAVAUX, MATIERE - NICOLAS MICHE, DIRECTEUR TECHNIQUE, SFTRF

FONDÉ DANS UNE ZONE D’ÉBOULIS SOUMISE À GLISSEMENT LENT MAIS CONTINU, LE NOUVEAU VIADUC DU CHARMAIX
EST CONÇU POUR PERMETTRE LE RECALAGE DE SON TABLIER SUR SES APPUIS POUR UNE DURÉE DE 100 ANS AU
FIL DE L’ÉVOLUTION DU GLISSEMENT. LE PRÉSENT ARTICLE PRÉCISE LES PARTICULARITÉS DE CETTE CONCEPTION
INHABITUELLE ET FAIT LE POINT SUR L’AVANCEMENT DE LA CONSTRUCTION.

contexte Peu après son achèvement, des écla- dispositif de manœuvre suivant 3 direc-
de l’opération tements de béton en abouts de poutres tions permettant, au gré de l’évolution
Construit en 1976 -77 à 1 100 m d’al- sont constatés, témoignant du dépla- 1- Site du viaduc du glissement, de recaler les piles au
titude, le viaduc du Charmaix permet cement de ses appuis sous l’effet d’un du Charmaix plus proche de leur position initiale.
à l’autoroute de la Maurienne de fran- glissement des versants encadrant le existant en Cette réparation devait amener l’ou-
2013.
chir la brèche du torrent du Charmaix torrent du Charmaix, que les moyens de vrage jusqu’à l’horizon 2030, cepen-
pour rejoindre l’entrée française du l’époque n’avaient pas permis d’appré- dant le passage de la ligne THT Savoie-
1- Site of
tunnel du Fréjus distante de 2 km. hender. Pour y faire face, une solution the Charmaix Piémont ( 320 kV ) dans l’ouvrage en
Long de 346,14 m cet ouvrage de originale de réparation a été élaborée viaduct existing 2020 conduit le maître d’ouvrage à
type VIPP présente 9 travées isosta- par Jean Tonello consistant, après avoir in 2013. anticiper la construction d’un nouveau
tiques attelées par le hourdis 3 tra- dissocié les piles de leurs semelles, en viaduc, conçu pour s’adapter au dépla-
vées par 3 travées ( figure 1). l’aménagement en pied de piles d’un cement des versants.

60 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


272 t et de convois militaires type PEB.
COUPE TRANSVERSALE DU NOUVEAU VIADUC Les 4 câbles de la ligne THT Savoie-
Piémont passeront sous fourreaux
à l’intérieur du tablier. Des analyses
d’impact thermique ont été réalisées et
un cas de charge thermique particulier
a été introduit pour la justification du
tablier vis-à-vis de la température de
fonctionnement des câbles.

contraintes d’implanta-
tion du nouvel ouvrage
La liaison autoroutière internationale
ne pouvant être interrompue, le viaduc
existant ne sera déconstruit qu’après
la mise en service du nouveau viaduc.
De fait, le nouveau pont est construit en
parallèle de l’existant côté montagne
( figure 3 ) avec pour conséquences :
à D’importants déblais et conforte-
© EGIS

2 ments de talus à réaliser à proximité


de la circulation ;
à Un nouvel ouvrage inscrit sur un
données 2- Coupe L’assainissement est également amé- rayon de courbure de 400 m.
fonctionnelles transversale du lioré, une collecte des eaux de ruissel-
nouveau viaduc.
du nouveau viaduc 3- Vue en plan -
lement dans une corniche caniveau et données du glissement
Le nouveau viaduc conserve les 3 voies implantation du la création de bassins aux pieds des Depuis la mise en évidence du glisse-
de circulation de l’existant avec 1 voie nouvel ouvrage. culées, permettant de gérer la pollution ment, le site du Charmaix et le viaduc
montante, 1 voie descendante et une chronique et une pollution accidentelle, existant sont l’objet d’une lourde instru-
voie centrale neutralisée. La largeur de 2- Cross section feront place au rejet direct dans le mentation : topographie, inclinométrie,
of the new
chaussée est cependant augmentée viaduct. torrent du Charmaix. piézométrie.
en conformité avec la réglementation 3- Plan view -
Le nouveau viaduc est dimensionné 40 années d’observations et de suivi
actuelle, portant celle-ci de 11,0 m à location of the aux Eurocodes, en intégrant le pas- ont donc été analysées par les géo-
12,5 m ( figure 2 ). new structure. sage de convois exceptionnels de techniciens de la maîtrise d’œuvre

VUE EN PLAN - IMPLANTATION DU NOUVEL OUVRAGE


© EGIS

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 61


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

CINÉMATIQUE DU GLISSEMENT EN RIVE DROITE AU DROIT DES FUTURS APPUIS

© EGIS
4

pour évaluer les caractéristiques du le phénomène est permanent et 4- Cinématique du des déplacements plus importants
glissement et projeter, sur la base de irrémédiable ( le déplacement maxi- glissement en rive constatés sur ce versant ;
droite au droit des
ces données historiques, les déplace- mum cumulé en rive droite, s’il n’y futurs appuis. à En rive gauche, une épaisseur de
ments qui pourraient être attendus au avait pas eu de recalage, atteindrait 5- Déplacements moraines moindre ( 10-20 m ) avec
droit des appuis sur les 100 ans à venir. 55 cm après 40 ans ) ; du sol attendus à un plan de glissement correspon-
Les 3 opérations de recalage conduites à La vitesse de glissement fluctue de 100 ans au droit dant à l’interface moraine / schistes.
sur l’existant de 1987 à 2003 ont 1 à 2 cm / an s’activant en période des futurs appuis. La figure 4 donne un exemple de la
conduit à déplacer les piles jusqu’à de fonte de neige, dans des terrains 4- Kinematic draw- cinématique du glissement en rive
38 cm en cumulé, ce qui donne une qui sont le siège de fortes circula- ing of right-bank droite au droit des futurs appuis.
idée du phénomène en jeu. tions d’eau ; slippage at the level Ainsi, pour une durée de 100 ans, cor-
L’exploitation de ces données a permis à En rive droite, une forte épais- of the future supports. respondant à la durée de vie requise de
de poser les constats suivants : seur de moraine ( 40-50 m ) où se 5- Expected soil l’ouvrage, les mouvements de terrain
movements over 100
à L’activité du glissement demeure superposent plusieurs plans de years at the level of prévus au droit de chacun des appuis
40 ans après la construction, glissement, superposition à l’origine the future supports. sont présentés sur la figure 5.

DÉPLACEMENTS DU SOL ATTENDUS À 100 ANS


AU DROIT DES FUTURS APPUIS
© EGIS

62 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


COUPE LONGITUDINALE DU NOUVEAU VIADUC

6
© EGIS

nouveau viaduc tablier " repositionnable " sur sa géo- Ces dispositions conduisent à un viaduc
6- Coupe
et glissement longitudinale du métrie initiale. Ce parti pris est décliné de 281,25 m se décomposant en 3 tra-
L’épaisseur de la moraine et la profon- nouveau viaduc. comme suit : vées de 82,5 m / 116,25 m / 82,5 m
deur des plans de glissement en rive 7- Dimensions à Un nombre d’appuis réduit, pour ( figure  6 ).
droite ne permettent pas d’envisager des bossages - limiter le nombre de points de Au fil du temps, sous l’action du glis-
une solution classique consistant à Cheminement manœuvre ; sement, les déplacements des appuis
isoler l’appui de la masse de sol en du tablier sur à De grandes portées et un tablier en évoluent et se répartissent au prorata
ses piles.
mouvement par des coques en béton. caisson mixte pour la souplesse et des raideurs des piles, des appareils
Se poserait en outre la question du trai- une meilleure accommodation aux d’appui, du tablier. Ils sont compensés
tement des raccordements entre des 6- Longitudinal déformations imposées, afin de par la déformation du tablier et par la
section of the
culées fixes et des accès entraînés par new viaduct. limiter la périodicité des recalages distorsion des appareils d’appui.
le glissement. 7- Dimensions of dans le temps ; Une fois la limite en distorsion d’un
Ce contexte a conduit le maître d’œuvre anchor blocks - à Des appareils d’appui en élastomère couple d’appareils d’appui atteinte, un
à développer une conception de pont Deck layout on fretté, pour bénéficier également de recalage du tablier sera effectué. À la
dont les appuis " dérivent " avec un its piers. leur capacité de déformation. différence du viaduc existant, les opéra-
tions seront réalisées en têtes de piles
et non à leurs bases.
Suivant la cinématique de la figure 5,
DIMENSIONS DES BOSSAGES le glissement se traduit en plan par un
Cheminement du tablier sur ses piles rapprochement des culées et un tablier
se refermant sur sa courbure.
Vis-à-vis du rapprochement des culées
qui à 100 ans pourraient se rapprocher
de 1,30 m les dispositions suivantes
sont prévues :
à Surdimensionnement de l'ouverture
des joints de chaussée dont le
réglage initial intégrera un rappro-
chement à 30 ans des culées ;
à Casquettes de garde-grève des culées
de dimensions augmentées pour per-
mettre leur sciage au remplacement
des joints ;
à Aménagement du caisson pour
permettre son déplacement longi-
tudinal.
Vis-à-vis du cintrage du tablier, les
opérations de recalage consisteront à
restituer le rayon de courbure initial du
tablier à partir de la position déplacée
des culées ce qui se traduira sur les
piles par un déplacement du tablier
vers l’aval. Ce fonctionnement aty-
pique nécessite des appareils d’appui,
des bossages et des têtes d’appui pré-
sentant des dimensions compatibles
avec l’exploitation de l’ouvrage dans le
glissement pendant 100 ans, comme
© EGIS

7 le montre la figure 7.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 63


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Lors des manœuvres de recalage, le


tablier sera bridé transversalement sur
ses appuis, soulevé pour relaxer les
appareils d’appui, puis déplacé sur son
nouvel axe ( rayon de 400 m passant
par l’axe des culées ), puis reposé sur
ses appareils d’appuis repositionnés.
Le dispositif de recalage est dimen-
sionné pour des opérations de recalage
tous les 10 ans impliquant des reca-
lages de l'ordre de 15 cm par appui,

© EGIS
le point limitant étant les appareils 8a 8b
d’appui qui doivent assurer leur fonction
( y compris sous séisme ) tout en étant
distordus par le glissement.
En altimétrie, les écarts altimétriques
entre appuis induits par le glissement
sont gérées par l’introduction d’une
dénivellation d’appui initiale de 30 cm
sur piles qui pourra, le cas échéant,
être complétée lors des recalages par
l’insertion ou le retrait de cales biaises.
La possible rotation des semelles est
également prise en compte dans la
justification de l’ouvrage sous forme
d’une imperfection géométrique en
tête de pile.

autres points de con-

© EGIS
ception et construction 8c
de l'ouvrage
PROGRAMMATION
Situés en altitude, les travaux sont ryth- de pistes existantes, terrassements 8- Contexte à 2021 : déconstruction du viaduc
més par les saisons hivernales pendant et parois clouées ; hivernal du site. existant, finalisation des travaux
lesquelles les conditions climatiques à 2017 : fin des appuis et parois en 9- Paroi rive d’assainissement et remodelages
rendent difficiles l’accès au chantier rive droite, poursuite des travaux de gauche en cours du site.
de travaux.
et la réalisation de certains travaux parois clouées en rive gauche ;
10- Culée C0, voir
( figure  8 ). à 2018 : fin des parois en rive gauche en particulier taille LES OUVRAGES
La viabilité hivernale de l’autoroute inter- et des appuis en rive gauche, début des bossages. DE RACCORDEMENT
dit également le maintien d’une voie du montage sur site du caisson Les raccordements du tracé du nou-
chantier le long de la zone de travaux métallique ; 8- Winter environ- veau viaduc à l’autoroute sont enchâs-
de mi-novembre à début avril. à 2019 : poursuite des travaux de ment of the site. sés dans le versant, ils conduisent à la
De fait la reconstruction du viaduc charpente ; 9- Left-bank wall réalisation de 30 000 m 3 de déblais et
s’inscrit dans la durée, 6 saisons de à 2020 : fin des travaux de charpente, during works. 3 500  m 2 de parois clouées atteignant
travaux sont nécessaires : hourdis, chaussées et équipements, 10- Abutment C0. 15 m de hauteur, avec des clous de 10
See in particular
à 2016 ( lancement des travaux mi- basculement de circulation sur la the size of anchor à 26 m et des drains subhorizontaux
juin ) : pistes d’accès, rétablissement nouvelle infrastructure ; blocks. de 40 m.
© EGIS

9 10

64 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


11- Puits de
la pile P2.
12- Outil coffrant
des piles.

11- Shaft of
pier P2.
12- Formwork
for piers.

11b
Dans le contexte d’instabilité de ver-
sants du site, ces travaux ont fait l’ob-
jet d’une instrumentation et d’un suivi
particulier : topographie, inclinomètres
manuels et automatiques, tiltmètres,
extensomètres et clous extensomé-
triques, afin de détecter, au jour le jour,
tout mouvement anormal et d’adapter
en conséquence les méthodes.
Le raccordement en rive droite a été
réalisé par passes de terrassement de
2 m de hauteur, les clous étant forés
© EGIS

11a 11c
classiquement au marteau fond de trou
à l’air.
En rive gauche, suite à plusieurs accé-
lérations des vitesses de glissement,
des dispositions particulières ont dû
être testées ( marteau hors trou à l’air,
puis à l’eau ) pour aboutir finalement à
la méthodologie suivante : limitation de
la hauteur des passes, terrassement
par plots de 12 m, pianotage, forage
au marteau fond de trou à l’eau au lieu
© EGIS / BOUYGUES

de l’air, afin de ne pas " vériner " le ter-


rain à l’interface moraines / schistes
( figure  9 ).
12a 12b
LES CULÉES
Les culées projetées consistent en un
chevêtre sur semelle de 3 m d’épais-
seur totale assis sur un massif en jet
grouting constitué de colonnes de jet
grouting de 80 cm de diamètre et de
hauteur variant de 6,5 m à 12,5 m.
Ces massifs de jet permettent de limi-
ter la hauteur de fouille et de répartir
les charges du nouvel ouvrage sur un
horizon de meilleures caractéristiques
sans impacter l’équilibre des fondations
du viaduc existant.
Pour obtenir le diamètre requis, les
colonnes ont été réalisées, après des
planches d’essais, par la technique du
mono-jet précédé par un pré-décou-
page à l’eau pour la culée rive droite,
au coulis de ciment faiblement dosé
pour la culée rive gauche.
Côté vallée, les culées sont prolongées
par des murs en VSOL® jusqu’à retrou-
© EGIS / BOUYGUES

ver le terrain naturel.


La figure 10 montre la culée C0, avec
une bonne vision de la taille atypique
12c 12d des bossages.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 65


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© EGIS
13a 13b

13- Vue générale


de la charpente
en cours d’assem-
blage sur la plate-
forme - Intérieur
du caisson - Livrai-
son d’éléments -
à noter les raidis-
seurs pour " patch
loading " en cours
de lançage.
13a- Assemblage
des 1ers tronçons
avec abri chauffé.
13b- Intérieur du
caisson - à noter
raidisseurs de
" patch loading "
vis-à-vis du
lançage.
13c- Livraison
© EGIS

13c tronçons du
2 e lançage poids
unitaires des élé-
ments 55 à 68 t.
LES PILES pour atteindre 11,65 m ( figure 11). inclinaisons différentes sur les 4 faces,
Les piles sont fondées superficielle- En élévation, les proportions atypiques profond défoncé sur chaque face dont 13- General view
ment. La topographie relativement au regard de la section du tablier sont la profondeur et la largeur s’accentue of the frame under-
plane au droit de la pile P1 a permis à relier aux prévisions de déplacements en montant, avec en fond un matriçage going assembly
de projeter une semelle de dimensions du tablier sur ses bossages d’appuis type roche. on the platform -
Interior of box
10,75 m x 12,25 m fondée dans la et aux opérations de recalage qui s’y section - Delivery
moraine. dérouleront. La surface du sommier LE CAISSON of components -
Au contraire, la pile P2 implantée à recevant les bossages de tête atteint Le caisson présente une hauteur de note the stiffe-
flanc de relief à forte pente a imposé ainsi près de 70 m 2 pour une emprise 3,70 m, une semelle inférieure de ners for patch
loading during
de projeter une semelle ancrée au à la base inférieure à 25 m 2. Les che- 4,80 m et une semelle supérieure de launching.
rocher sain trouvé à environ 12 m minements du tablier prévus en tête 6,60 m. Le recours à un caisson fermé 13a- Assembly of
de profondeur. Cette fondation a été d’appuis conduisent à une majoration a été retenu par le maître d’œuvre the first sections
réalisée suivant la technique du puits des surfaces de diffusions des efforts pour permettre le lançage en courbe with heated
marocain. Contrairement aux autres se traduisant par un ferraillage consé- sur une portée de 100 m et un rayon shelter.
appuis, la pile P2 est donc fixe. Aussi quent de 45 t d’armatures par sommier. de 400 m, ce qu’un caisson ouvert 13b- Interior of
afin de soustraire l’embase souterraine Les piles ont un profil s’évasant de n’aurait pas permis. La tôle de fond box section -
note patch load-
de la pile du sol l’enveloppant, un vide façon régulière, elles ont été réalisées présente une épaisseur variant de 25 ing stiffeners
annulaire de 1 m est ménagé entre le avec le même outil coffrant évolutif à à 70 mm, l’épaisseur de la tôle de fer- for launching.
corps de pile et les viroles du puits, chaque levée. Spécifiquement étudié meture varie de 25 à 45 mm, celle des 13c- Delivery
permettant à celles-ci de se déplacer et fabriqué pour l’ouvrage ( figure 12 ), âmes de 22 à 32 mm. Les tronçons of sections for
sous l’effet du glissement sans sollici- il a permis la réalisation de levées de sur pile sont réalisés en acier S460. second launching,
ter la pile. Le diamètre du puits réalisé 3,70 m de hauteur intégrant toutes Des diaphragmes espacés de 3,75 m unit weight of
components 55
est de 10,50 m, s’élargissant en patte les singularités architecturales : Élar- assurent le maintien de la forme de la to 68 tonnes.
d’éléphant au niveau de la semelle gissement continu du fût selon des section transversale, ils sont prolongés

66 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


14- Apparaux par des consoles pour limiter l’épais-
de lançage - seur de hourdis à 25 cm. Au droit des
3e lançage. appuis de larges oreilles permettent
14a- Début d’assoir le tablier et de bien répartir les
de la 3e phase
de lançage, charges entre appareils d’appui intéri-
caisson sur P2. eurs et extérieurs à la courbure.
14b- Accostage Pour permettre leur transport depuis
sur la palée PP1, l’usine Matière de Bagnac / Célé (15 ), le
distance pile P2 - caisson est décomposé en 14 tronçons
PP1 : 100 m,
avant-bec de de 15,0 à 25,0 m, chaque tronçon étant
60 m. subdivisé transversalement en trois
14c- Palée PP1 éléments.
butonnée à la Les trois joints longitudinaux sont réa-
pile P1, accosta- lisés sur site en tout ou partie à l’aide
ge de l’avant-bec
sur P1, fin du de chariots de soudage autorisant des
3e lançage. cadences de soudage supérieures aux
procédés manuels. La figure 13 illustre
© EGIS

14a
14- Launching les conditions d’assemblage.
equipment - La protection anticorrosion des faces
Third launching.
extérieures est réalisée par un com-
14a- Start of
third launching plexe ACQPA répondant à la classe
phase, box sec- d’exposition C5Ma, l’intérieur du cais-
tion on P2. son est peint avec un complexe répon-
14b- Landing dant à la classe d’exposition C4
on bent PP1, P2
pier-PP1 distance:
100 m, 60-m LE LANCAGE
launching nose. La proximité de la circulation autorou-
14c- Bent PP1 tière induit les contraintes suivantes :
stayed on pier à La plateforme de raccordement a
P1, landing of été augmentée de 5 m côté ver-
launching nose
on P1, end of sant pour permettre la circulation de
third launching. matériel de levage le long du cais-
son en cours d’assemblage, cette
sur-largeur prévue au projet sera
© EGIS

14b mise à profit pour créer un refuge


à l’entrée du viaduc.
à Coincée entre le versant et la chaus-
sée circulée, la plateforme disponi-
ble ne permet pas l’assemblage de
plus de 70 m de caisson. La mise
en place nécessitera donc cinq
cycles d'assemblages et lançages.
à Pour la même raison de proximité,
le niveau altimétrique de la plate-
forme de lançage ne peut être très
différent du niveau fini de la chaus-
sée circulée, cela conduit à lancer le
caisson près de 6 m au-dessus de
sa position définitive, demandant la
mise en œuvre d’imposants appa-
raux de lançage ( figure 14 ), ainsi
que la réalisation d’une importante
opération de descente du caisson
après lançage.
La portée principale de 116,25 m, le
rayon de 400 m du tablier et la pro-
fondeur de la brèche nécessitent pour
le lançage un avant-bec de 60 m et
l’installation d’une palée métallique de
22,60 m de hauteur devant la pile P1,
au plus près du versant, pour ramener la
portée de lançage à 100 m. Cette palée
est butonnée par quatre tubes Ø 609
à la pile P1 pour en particulier limiter
14c l’emprise de la fondation de la palée.
© EGIS

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 67


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© EGIS
14d 14e

Le lançage est réalisé en montant à La capacité des chaises varie de 450 t 14d- Vue de la Au-delà de cet enjeu clé, l’opération
3 % suivant le profil en long du tracé, à 900 t ( pile P2 ). plateforme en apportera également des améliorations
sur patins en téflon avec contrôle en Les phases de lançage sont réalisées cours de lançage. significatives en termes d’intégration :
continu de l’effort de traction. sous couverture météo pour une vitesse 14e- Accostage à La collecte des eaux de ruisselle-
sur P1.
Le frottement pris en compte pour de vent de 60 km / h maximum. ment et leur traitement permettront
justifier les ouvrages est de 5 % pour de supprimer les rejets directs dans
14d- View of the
un effort mesuré à ce jour n’ayant pas conclusion platform during le torrent du Charmaix ;
excédé 3 %. Le nouveau viaduc du Charmaix répond, launching. à La transparence du nouveau viaduc
Liées au site, les études de lança- dans sa conception, à la gageure de 14e- Landing va ré-ouvrir la vue sur les versants
ge prennent en compte pour les pha- relier deux versants se rapprochant on P1. et le Charmaix depuis la vallée. m
ses d’arrêt une charge de neige de de 1 à 2 cm / an pour une durée de vie
460  kg /m 2 et un vent de 80 km/ h. de 100 ans.

PRINCIPAUX INTERVENANTS
PRINCIPALES QUANTITÉS MAÎTRE D’OUVRAGE : Société française du tunnel routier du Fréjus
MAÎTRE D’ŒUVRE : Egis Structures & Environnement
SURFACE UTILE DU TABLIER : 3 500 m 2 ARCHITECTE : Cabinet Strates
TONNAGE CAISSON : 2 000 t GROUPEMENT CONSTRUCTEUR :
VOLUME DE BÉTON : 5 660 m 3 • Bouygues Travaux Publics Région France (mandataire / parois clouées /
génie civil / équipements)
TONNAGE FERRAILLAGE PASSIF - VIADUC ET APPUIS : 800 t
• Matière (caisson métallique)
DÉBLAIS : 30 000 m 3 • Benedetti Guelpa (pistes / terrassements / assainissement / chaussée)
CLOUS : 22 000 m • Despe Demolizioni Speciali (déconstruction)

ABSTRACT
RECONSTRUCTION OF THE CHARMAIX VIADUCT RECONSTRUCCIÓN DEL VIADUCTO DE CHARMAIX,
IN THE SAVOY REGION EN SABOYA
PATRICE ADIER, EGIS - REYNALD KERROMEN, EGIS - OLIVIER VIRET, BOUYGUES TP - PATRICE ADIER, EGIS - REYNALD KERROMEN, EGIS - OLIVIER VIRET, BOUYGUES TP -
JÉRÔME GUILPIN, MATIERE - NICOLAS MICHE, SFTRF JÉRÔME GUILPIN, MATIERE - NICOLAS MICHE, SFTRF

The Charmaix viaduct on the Maurienne motorway was built at the end El viaducto de Charmaix que cruza la autopista de la Maurienne fue
of the 1970s. It is supported on foundations in moraine. Not long after it was construido a finales de los años 70, sustentado sobre morrena. Poco después
completed, damage appeared on its deck, testifying to the slippage activity of de su finalización, aparecieron problemas en el tablero que revelaban la
slopes not very well analysed by the reconnaissance techniques available at actividad de un deslizamiento de vertientes mal estudiado por los técnicos de
that time. In the 1980s, it underwent an original repair operation, developed reconocimiento de la época. Durante los años 80, fue objeto de una reparación
by J. Tonello, enabling a realignment of the supports for a period of 40 to original, diseñada por J. Tonello, que permitió reforzar los apoyos para darles
50 years. As the repair work comes closer to the end of its service lifetime, una vía útil de 40 a 50 años. La cercanía de este límite funcional de la
and with the " Savoy-Piedmont " EHV line due to pass over the structure in the reparación y el futuro paso sobre la obra de la línea THT Saboya-Piemonte han
future, the client Sftrf decided to bring forward the construction of a new llevado a Sftrf, responsable del proyecto, a anticipar la construcción de un
structure. This new viaduct is designed to adapt to ground movements over a nuevo viaducto, diseñado para adaptarse a los movimientos del terreno y con
lifetime of 100 years, during which movements of up to about 1.50 metres una vida útil de 100 años, durante la cual se prevén desplazamientos del orden
are expected. m de los 1,50 m. m

68 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 69
OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

1
© EIFFAGE GC

DÉVIATION DE LA RN19
À PORT-SUR-SAÔNE - VIADUCS
DE LA SCYOTTE ET DE LA SAÔNE
AUTEURS : LIONEL BOGNER, RESPONSABLE BET, EIFFAGE MÉTAL - BRICE LHUILLIER, CONDUCTEUR TRAVAUX PRINCIPAL, EIFFAGE GÉNIE CIVIL -
VALENTIN MEYER, INGÉNIEUR D’AFFAIRES, EIFFAGE MÉTAL - LUDOVIC PICARD, CHEF DE SECTEUR OUVRAGES D’ART, EIFFAGE / BIEP

LES OUVRAGES DE FRANCHISSEMENT DE LA SCYOTTE ET DE LA SAÔNE S’INSCRIVENT DANS LE CADRE DE LA DÉVIA-


TION DE LA RN 19 À PORT-SUR-SAÔNE ( 70 ). CES DEUX VIADUCS SONT SIMILAIRES DANS LEUR CONCEPTION, AVEC
UN TABLIER DE TYPE BIPOUTRES MIXTES À PIÈCES DE PONT (LARGEUR 21,70 m) DE 98 m DE PORTÉE MAXIMUM ET
DES PILES EN " Y " D’ENVIRON 25 m DE HAUTEUR DONT LES BRANCHES SONT RELIÉES PAR UN SYSTÈME DE CONTRE-
VENTEMENT MÉTALLIQUE EN FORME DE CROIX DE SAINT-ANDRÉ. DES SUJÉTIONS D’ÉTUDES ET DE TRAVAUX SONT
LIÉES NOTAMMENT À LA CONCEPTION DE CES PILES ET AUX GRANDES DIMENSIONS DU TABLIER.

contexte général - d’aménagement progressif de la RN 19 à À une longueur entre axe des
présentation entre Langres et Delle en itinéraire à 1- Ouvrage appuis sur culées de 190,00 m ;
des ouvrages haut niveau de service ( 2 × 2 voies ). de la Saône à Et à deux abouts de tablier de
CONTEXTE GÉNÉRAL en cours de 1,25 m chacun.
lançage.
Les ouvrages de franchissement de la PRÉSENTATION DES OUVRAGES Il est constitué de trois travées conti-
Scyotte ( OA8 ) et de la Saône ( OA3 ) s’ins- Le viaduc de la Scyotte est destiné à nues dont les portées valent : 57,00 m -
1- Saône
crivent dans le cadre de la déviation de la permettre le franchissement du vallon viaduct 76,00 m - 57,00 m. Son tracé en plan
RN 19 à Port-Sur-Saône ( 70 ) ( figure 1). de la Scyotte ( affluent de la Saône ) par undergoing est rectiligne.
Le projet de déviation de Port-sur-Saône la future RN 19. Il a une longueur totale launching. Le viaduc de la Saône est destiné à
s’inscrit dans un programme global de 192,50 m correspondant : permettre le franchissement de la vallée

70 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


une poutre parabolique pour supporter
COFFRAGE DES PILES les poutres principales du tablier. À la
jonction avec la semelle, la longueur du
fût de pile est de 6,623 m et la largeur
est variable suivant les piles ( environ
2,5 à 2,6 m ).
Les deux branches sont reliées en tête
par des tirants métalliques en forme de
croix de Saint-André, situées dans le
plan moyen de la pile pour le viaduc de
la Scyotte, et tridimensionnelles dans
le cas du viaduc de la Saône ( figure 2 ).

études d’exécution
FONDATIONS
Pour les piles, le contexte géologique
est marqué par la présence de cal-
caire sain, mais présentant des risques
de karsts, dont le toit se situe à une
profondeur variant entre 3 et 8 m par
rapport au niveau de la berge. Il est sur-
monté d’une couche de calcaire plus
ou moins fracturé et de limons argileux
jusqu’à la surface. Ainsi, il a été choisi
de fonder les piles par semelles super-
ficielles posées sur une couche de gros
© EIFFAGE GC

béton d’épaisseur variable, permettant


2 d’atteindre le calcaire sain. Cette
conception a nécessité la réalisation
de batardeaux de palplanche dont la
de la Saône par la future RN 19. Outre 2- Coffrage le sens longitudinal ) pour 2 d’entre eux profondeur pouvait donc atteindre 8 m.
la rivière, le viaduc franchit également des piles. et multidirectionnels pour les 2 autres. En premier lieu, un programme de
la RD 56 ( travée n°2 ) et la RD 20 en 3- Coupe sur Les culées CO et C3 du viaduc de la sondages de reconnaissance a été mis
rive gauche de la Saône ( travée n°7 ). batardeau de Scyotte et la culée C0 du viaduc de au point, consistant en la réalisation de
Le viaduc a une longueur totale de la pile P3. la Saône sont fondées sur 2 files de 4 forages destructifs afin de repérer la
607,00 m correspondant : pieux ∅ 1 000 de longueur variable. présence éventuelle de karsts et mieux
à À une longueur entre axe des 2- Pier La culée C8 du viaduc de la Saône est évaluer le niveau de la limite entre le
formwork.
appuis sur culées de 604,50 m ; fondée superficiellement. calcaire sain et le calcaire fracturé,
à Et à deux abouts de tablier de 3- Cross Les piles sont constituées d’un fût ainsi que 4 autres forages destructifs
section on
1,25 m chacun. cofferdam creux elliptique, de section variable, pour un essai de pompage et la pose
Il est constitué de huit travées conti- of pier P3. qui se divise en deux branches suivant de piézomètres.
nues dont les portées valent : 58,5 m - Étant donnée la difficulté qu’il y a à ficher
5 x 78,0 m - 97,5 m - 58,5 m. Son tracé correctement les palplanches dans le
en plan présente une courbe de rayon substratum calcaire, le mode construc-
1 800  m. COUPE SUR BATARDEAU DE LA PILE P3 tif retenu est de créer un combi-wall.
Dans les deux cas le tablier a une Ainsi, les tubes permettent l’ancrage
ossature mixte acier-béton de type du batardeau en pied après forage et
" bipoutres " à pièces de pont et battage.
consoles espacées en moyenne d’en- Le calcul du batardeau a dû prendre en
viron 3,80 m. La largeur totale du hour- compte une butée de pied très limitée
dis est de 21,70 m et son épaisseur et, pour la pile P3, P5 et P6, un niveau
moyenne est de 26 cm. intermédiaire de cadres de butonnage
Pour le viaduc de la Scyotte, le hourdis a dû être mis en place car les tubes
est constitué de dalles préfabriquées n’étaient pas suffisamment enfoncés
toute épaisseur qui sont clavées au dans le sol ( figure 3 ).
droit des semelles supérieures des Par ailleurs, du fait du caractère
poutres principales et des pièces variable de la limite entre le calcaire
de pont. Pour le viaduc de la Saône, fracturé et le calcaire sain et l’impos-
compte tenu de la longueur et de sa sibilité d’obtenir une étanchéité fiable à
courbure, le hourdis est coulé en place l’interface palplanches / sol rocheux, il a
à l’équipage mobile. été nécessaire de réaliser de manière
Tous les appareils d’appui sont en élas- systématique des injections de pied de
tomère fretté, sauf sur les culées du batardeau afin de combler les vides
viaduc de la Saône où il s’agit d’appuis intergranulaires du sol et les fractures
à pot unidirectionnels ( glissants dans 3 de la roche.
© EIFFAGE GC

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 71


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Les culées, à l’exception de la culée C8 de goujons soudés en périphérie du latérales des branches. Il est situé sur Cette conception permet une meilleure
du viaduc de la Saône, ont été fondées tube. Le fût de la pile et les branches 3 niveaux du fait de la plus grande hau- répartition des efforts ( traction maxi-
sur pieux ancrés dans le calcaire sain. étant creux, le marché prévoyait des teur des piles. Les tubes sont ancrés mum de 350 t dans chaque tube ).
Pour repérer la position du toit du subs- bossages internes pour la réalisation dans le béton au moyen de platines De fait il n’a pas été jugé nécessaire de
tratum, il a été réalisé un sondage des- des ancrages des tubes ( figure 4 ). cruciformes ( figure  5 ). modifier l’équarrissage des branches
tructif à l’emplacement de chaque pieu. Cette conception ne permettait pas qui sont donc restées creuses. Le fer-
Ces sondages ont permis de consta- de concevoir un relevage direct des raillage passif au droit des ancrages est
ter, pour une même culée, une grande efforts importants transmis par les néanmoins très dense, avec la mise en
4- Contrevente-
variabilité de niveau du substratum. tubes ( jusqu’à 1 150 t en traction à ment des piles œuvre de cavaliers entourant les files
Compte tenu de la très grande dureté l’État Limite Ultime ) vers l’extérieur de du viaduc de de goujons et la réalisation de perce-
du rocher, il s’est avéré impossible la branche. Il aurait été nécessaire de la Scyotte. ments dans les platines permettant le
d’uniformiser la longueur des pieux. refermer complètement le diaphragme, 5- Contrevente- passage des aciers verticaux et hori-
Ainsi, pour la culée C0 du viaduc de ce qui aurait rendu inaccessible la par- ment des piles du zontaux qui, dans cette zone, font éga-
la Scyotte, cette longueur varie entre tie supérieure. Ainsi, compte tenu des viaduc de la Saône. lement fonction de diffusion de l’effort
11,90 m et 23,20 m. difficultés prévisibles dans la concep- 6- Géométrie des dans leurs plans respectifs.
croix de Saint-
tion du ferraillage, il a été proposé à la André. Dans les deux cas, les calculs des
PILES maîtrise d’œuvre de remplir complète- efforts ont été réalisés au moyen de
L’élément clé de chacune des piles ment les branches. Cette proposition modèles de calcul simples à base
4- Wind bracing
est son système de contreventement a été validée après vérification du fait for the piers of d’éléments de barres et d’excentre-
métallique des branches en forme de que le supplément de poids apporté en the Scyotte ment rigides en utilisant le logiciel
croix de Saint-André. partie haute de la pile n’altérait pas de viaduct. Sofistik. Un modèle global de l’ouvrage
Dans le cas du le viaduc de la Scyotte, manière trop sensible le comportement 5- Wind bracing avec le tablier et l’ensemble des piles
ce contreventement est constitué d’une sismique de la structure. for the piers a été réalisé pour l’étude sismique.
of the Saône
croix unique située dans le plan moyen Dans le cas du le viaduc de la Saône, viaduct. La détermination des ferraillages est
de la pile, fait de tubes métalliques de ce contreventement est tridimensionnel issue de calculs de flexion pour les
6- Shape of Saint
600 mm de diamètre pénétrant dans le car les tubes sont dédoublés pour aller Andrew's crosses. branches et le fût et de calcul locaux
béton et s’ancrant à celui-ci au moyen s’ancrer directement dans les parois en bielle-tirant pour la liaison entre les

GÉOMÉTRIE DES CROIX DE SAINT-ANDRÉ

CONTREVENTEMENT DES PILES


DU VIADUC DE LA SAÔNE
© EIFFAGE MÉTAL

5 6

72 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


CHARPENTE MÉTALLIQUE
Les études d’exécution de la charpente
métallique ont été réalisées avec le logi-
ciel Mixtebridge, avec une modélisation
filaire 2D, et n’ont pas montré de point
singulier par rapport aux estimations
du DCE.
Dans le cas du viaduc de la Saône, du
fait des grandes travées, les études de
montages ont démontré la nécessité
de renforcer certains panneaux d’âme
par des raidisseurs horizontaux au vu
des réactions de lançage, ainsi qu’un
contreventement provisoire au niveau
du porte-à-faux avant ( 46 m ) pour
garantir l’accostage sur la plus grande
travée ( figure  7 ).

HOURDIS BÉTON
L’épaisseur des hourdis est constante à
25 cm avec des renformis d’épaisseur
variable au droit des pièces de pont
et des poutres principales.
© EIFFAGE MÉTAL

La justification du hourdis a été faite


au moyen d’un modèle de calcul glo-
7 bal représentant une travée complète
combinant des éléments de barres
pour la poutraison métallique et des
éléments de coque épaisse pour la
dalle ( figure  8 ).
Pour le viaduc de la Scyotte, le hourdis
est réalisé par éléments préfabriqués
pleine épaisseur.
Dans le sens longitudinal, les éléments
portent entre pièces de pont, soit une
longueur de 3,35 m.
Pour le viaduc de la Saône, le hourdis
est coulé en place à l’équipage mobile.
Pour éviter les opérations de grutage
sur site, la mise en place des cages
d’armatures est réalisée à l’avance-
© EIFFAGE GC

ment, préalablement à chaque lançage.


8 Les cages d’armatures doivent présen-
ter une rigidité suffisante pour supporter
leur propre poids sur 3,50 m de portée
contreventements et la structure béton. adéquation avec les moyens de produc- sans présenter une flèche excessive
Dans le cas du viaduc de la Scyotte, la tions ( angle de chanfrein maxi et mini qui rendrait impossible l’amenée du
justification du contreventement unique 7- Contreven- des commande numériques ). coffrage. Elles ont donc été rigidifiées
n’a pas présenté de difficulté majeure, tement. par la mise en œuvre de poutrelles
le seul point sensible aura été le nœud 8- Modèle de CULÉES métalliques de chaînage constituées
de croisement où la diffusion des efforts calcul du hourdis. La culée C0 de chaque ouvrage a servi de barres filantes et cadres HA soudés
est réalisée par l’ajout d’un raidissage de massif de réaction du treuil pour le entre eux.
en croix, les tubes étant sollicités en 7- Wind bracing. lançage de la charpente. Pour le via-
permanence en traction. 8- Deck section duc de la Scyotte, cela représentait un le déroulement
Dans le cas du viaduc de la Saône, la design calcula- effort horizontal maximum de l’ordre de des travaux
tion model.
justification des croix a demandé une 180 t. le sommier de culée a pu être CHRONOLOGIE
analyse plus poussée, en effet du fait justifié avec les aciers dimensionnés Viaduc de la Scyotte
de la géométrie et des épaisseurs des pour le service, sans nécessité de ren- Les travaux ont démarré en février
voiles des piles chaque niveau de piles fort particulier. 2017 par la construction des pistes
présente des caractéristiques géomé- tantes entre les différents tubes afin Dans le cas du viaduc de la Saône, de de chantier. La réalisation des piles a
triques et des sollicitations différentes de déterminer les cordons de sou- longueur bien plus importante et lancé démarré en mars 2017. Le hourdis
( figure  6 ). dures adéquats pour chaque surface avec une partie de ferraillage passif de béton a été réalisé à partir du mois de
Grace à la modélisation 3D réalisée de contact entre tubes et, en parallèle, la dalle embarqué, l’effort peut atteindre novembre 2017. La préfabrication des
sous Catia, il a été possible de définir de définir les découpes type " gueule localement 440 t et nécessiter des ren- dalles du hourdis s’est faite sur chantier
précisément les surfaces concomi- de loup " en extrémités des tubes en forts locaux. ( figure  9 ).

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 73


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Viaduc de la Saône CHARPENTE MÉTALLIQUE


Les travaux ont démarré en novembre Les charpentes métalliques des
2017 par la construction des pistes de 2 ouvrages sont issues de l’usine alsa-
chantier. À partir de janvier 2018 les cienne de Lauterbourg, spécialisée en
travaux de fondations avec notamment fabrication de ponts et ouvrages d’art.
la réalisation des batardeaux. La réa- La difficulté majeure en termes de
lisation des piles a démarré en mars fabrication résidait dans le nœud cen-
2018. Le hourdis béton sera réalisé à tral des croix de Saint-André des piles.
partir du mois d’avril 2020 ( figure 10 ). Des procédures spécifiques ont été
élaborées pour s’assurer de la confor-
FONDATIONS mité géométrique et des soudures de
Des pieux forés tubés définitifs ont été ce dernier ( figure 11).
réalisés sous les appuis des culées C0 La charpente du viaduc de la Scyotte
et C3 du viaduc de la Scyotte et de la a été livrée sur chantier en 8 tronçons
culée C0 du viaduc de la Saône. Des ( soit 16 poutres ) de 19 à 30 m de lon-
injections de sol permettent de combler gueur. La poutre la plus lourde livrée sur
les vides avant de venir construire une chantier pesait 62 t.
semelle de fondation sur les piles P1 Celle du viaduc de la Saône est, quant
et P2 du viaduc de la Scyotte et sur la à elle, découpée en 24 tronçons ( soit
culée C8 du viaduc de la Saône. 48 poutres ) de 19 à 31 m de longueur.
Les piles du viaduc de la Saône sont La poutre la plus lourde livrée sur chan-
fondées superficiellement. Les fouilles tier pèse 83 t.
sont terrassées jusqu’à l’atteinte du sol 9 Des convois exceptionnels par la lar-
© EIFFAGE GC
rocheux, un gros béton de remplissage geur ont également été nécessaires
est coulé pour rattraper les différences pour transporter les croix de Saint-
de niveau. Certaines piles, dans la zone Les piles sont réalisées avec un cof- André des piles ( figure 12 ).
humide, ( Pile P2 à P6 ) ont nécessité frage métallique conçu sur mesure pour 9- Vue du viaduc Pour ces convois exceptionnels, 2 jours
la mise en place d’un blindage afin de le viaduc de la Saône. Deux outils ont de la Scyotte. de transport sont nécessaires pour ral-
venir effectuer le terrassement à l’in- été fabriqués afin de réaliser le fût et les 10- Vue d'en- lier Port-sur-Saône depuis Lauterbourg.
térieur. branches de manière indépendantes. semble viaduc Sur site, le viaduc de la Scyotte a été
de la Saône.
Les pieux de diamètre 1 000 et de Les plans de ferraillage des piles ont assemblé par soudure en 3 phases
profondeur de 15 à 25 m ont été réa- été optimisés afin de permettre la pré- distinctes, chacune ponctuée d’un
lisés par l’entreprise Durmeyer ( sous- fabrication dans un gabarit pendant le 9- View of the lançage. La spécificité de ces lançages
Scyotte viaduct.
traitant d’Eiffage génie civil ). Les pieux réglage du coffrage. Ensuite les cages résidait dans la nécessité d’inverser
10- Overall view
sont forés à l’aide d’une foreuse Bauer d’armatures sont posées dans le cof- of the Saône le sens des patins de glissement en
BG 20. frage à l’aide de la grue et sont éclis- viaduct. téflon, afin de permettre le glissement
Les tubes sont laissés dans le sol de sées entre elles. entre ces derniers et les chaises de
manière définitive afin de servir de cof-
frage et d’éviter des pertes importantes
de béton dans les sols karstiques.
Les fondations sous les piles -
Aléas karstiques sur la pile P5
Lors de la réalisation des terrassements
à l’intérieur du batardeau de la pile P5,
il a été constaté des venues d’eau
importantes par le fond de fouille ne
permettant pas une mise au sec. Ces
arrivées d’eau sont alimentées, pour
l’essentiel, par des fractures subverti-
cales et des conduits d’origine kars-
tique. L’intégrité mécanique du sol a
été remise en cause et l’entreprise a
proposé une solution de confortement
du sol par injection de coulis. Les tra-
vaux d’injection ont été réalisés et le
cheminement normal des travaux a pu
reprendre.

APPUIS
Les culées des deux ouvrages sont des
radiers de 2,00 m d’épaisseur. Ils ont
été coffrés à l’aide de banches métal-
liques après réalisation d’un béton de
© EIFFAGE GC

propreté. Un garde-grève et deux murs


en retour sont réalisés après lançage. 10

74 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


© EIFFAGE MÉTAL

11 12

lançage plutôt qu’avec la charpente 11- Croix de Saône est prévu au printemps 2020. de retenue H3, ainsi le gabarit est iden-
métallique. En effet, un coefficient de Saint-André infé- Le tablier sera en béton armé. Le fer- tique pour tous les éléments.
frottement réduit n’est pas atteignable rieure en cours raillage est préfabriqué sur gabarit Classiquement, les plots situés à
pour les charpentes en acier autopati- de fabrication. et posé sur la charpente au fur et à l’aplomb des piles seront exécutés en
nable qui sont par définition non revê- 12- Transport mesure de l’assemblage. L’ouvrage est dernier, permettant de limiter les efforts
des croix de
tue de protection anticorrosion et donc Saint-André. ensuite lancé. de traction et la fissuration du béton.
très rugueuses. Une fois tous les lançages réalisés et
Le viaduc de la Saône est, quant à lui,
11- Lower
la charpente mise sur appuis provi- conclusion
mis en place grâce à 5 lançages. Les Saint Andrew's soires, le bétonnage du tablier pourra Le viaduc de la Scyotte est achevé et
cages d’armatures du tablier sont mises cross during commencer. est actuellement utilisé pour le chemi-
en place au préalable sur plateforme et manufacturing. Le bétonnage se fera par plots délimités nement des engins de terrassement.
embarquées avec la charpente lors des 12- Transporting par les pièces de pont ( différents des Le tablier du viaduc de la Saône est en
lançages. Lors du dernier lançage, le the Saint Andrew's plots d’armatures ), ils sont au nombre cours de lançage. La mise en service
crosses.
dispositif de traction est constitué d’un de 53. En effet, les plots sont basés de la déviation est prévue dans le cou-
mouflage en 12 brins qui permet de sur l’espacement entre les dispositifs rant de l’année 2020. m
réduire l’effort au brin à 17,4 t malgré
un effort total de traction de 209 t. épaisseur posés dans leur totalité à la
grue avant clavage au droit des pièces
HOURDIS EN BÉTON de pont. PRINCIPALES QUANTITÉS
Le hourdis du viaduc de la Scyotte a été Le démarrage des travaux de réa-
réalisé par éléments préfabriqués pleine lisation du hourdis du viaduc de la VIADUC DE LA SAÔNE
ACIER DE STRUCTURE : 4 050 t
BÉTON ARMÉ : 9 300 m 3
ARMATURES : 1 500 t
PRINCIPAUX INTERVENANTS COÛT DES TRAVAUX : 20,6 millions € HT

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Ministère de la Transition Écologique VIADUC DE LA SCYOTTE


et Solidaire - DREAL Bourgogne Franche-Comté ACIER DE STRUCTURE AUTOPATINABLE : 1 200 t
MAÎTRE D’ŒUVRE : Ministère de la Transition Écologique et Solidaire - BÉTON ARMÉ : 2 700 m 3
SIR Alsace Franche-Comté ( DIR Est ) ARMATURES : 500 t
ENTREPRISES : Eiffage GC (titulaire) - Eiffage Métal - Biep (Études) COÛT DES TRAVAUX : 6,2 millions € HT

ABSTRACT
RN19 DIVERSION AT PORT-SUR-SAONE - DESVÍO DE LA RN19 EN PORT-SUR-SAONE -
SCYOTTE AND SAONE VIADUCTS VIADUCTOS DE LA SCYOTTE Y DE LA SAONE
LIONEL BOGNER, EIFFAGE MÉTAL - BRICE LHUILLIER, EIFFAGE GÉNIE CIVIL - LIONEL BOGNER, EIFFAGE MÉTAL - BRICE LHUILLIER, EIFFAGE GÉNIE CIVIL -
VALENTIN MEYER, EIFFAGE MÉTAL - LUDOVIC PICARD, EIFFAGE / BIEP VALENTIN MEYER, EIFFAGE MÉTAL - LUDOVIC PICARD, EIFFAGE / BIEP

The Scyotte and Saône viaducts are of the composite double-girder type Las obras sobre el río Scyotte y el Saône son de tipo doble viga mixta con
with very wide crosspieces ( 21.70 m) and have a maximum span of 98 m. viguetas transversales de gran anchura ( 21,70 m) y de 98 m de longitud
They incorporate " Y " piers about 25 metres high, the arms of which are máxima. Disponen de pilotes en Y de unos 25 m de altura, cuyas ramas están
connected by a metallic wind bracing system in the form of a Saint Andrew's unidas mediante un sistema de arrostramiento metálico en forma de cruz de
cross, which notably engendered major design engineering and work San Andrés, lo que ha supuesto importantes complicaciones durante los
requirements. m estudios y las obras. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 75


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

76 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


1
© AGENCE SCAU ARCHITECTURE

UN IMMEUBLE EN SURPLOMB
D’UN TUNNEL RER EN EXPLOITATION
À CERGY-PONTOISE
AUTEUR : RÉMI DE GAVOTY, INGÉNIEUR STRUCTURE CHEF DE PROJET, ARCADIS

PROFITANT DE L’APPEL D’AIR CRÉÉ PAR LES TRAVAUX DU GRAND PARIS, L’AGGLOMÉRATION DE CERGY-PONTOISE EST
LE THÉÂTRE DE NOUVELLES OPÉRATIONS DE CONSTRUCTION. DANS UN CONTEXTE URBAIN DENSE, LA RÉALISATION
D’UN IMMEUBLE-PONT SUR L’ÎLOT VERGER DE LA ZAC GRAND CENTRE EST EN COURS. POUR CE NOUVEAU BÂTIMENT
DE BUREAUX, DES DISPOSITIONS DE CONCEPTIONS SPÉCIFIQUES ONT GUIDÉ LE PROJET DE LA CONCEPTION À SON
EXÉCUTION. PLUS QU’UNE PROUESSE TECHNIQUE, IL S’AGIT D’ADAPTER L’ACTE DE CONSTRUIRE AUX CONTRAINTES
DES HYPERCENTRES EN CONSTANTE MUTATION.

LA SITUATION profiter de ces deux tremplins pour Située à proximité d’un axe autoroutier
Depuis quelques années, l’agglomé- 1- Perspective asseoir et accroître son rayonnement majeur et à quelques minutes de Paris
du bâtiment-pont
ration de Cergy mise sur son capital de l’îlot Verger, local. Manifestation directe de ce nouvel en train, Cergy est l’une des 5 villes
attractif. Pôle d’activité principal du tranche 1. essor économique et de ce gain en visi- nouvelles bâties en Île-de-France à par-
secteur de la confluence entre la Seine bilité, Cergy attire à nouveau le secteur tir des années 1970. Son hypercentre
et l’Oise avec l’horizon du Canal Seine- 1- Perspective privé de la promotion. Parmi eux, Sccv s’est ainsi construit autour de la gare
Nord d’une part, gare terminus sur l’axe view of the Adim Paris Île-de-France Réalisations RER, point de connexion principal entre
transilien Cergy-Pontoise / la Défense / Verger city block construit actuellement un immeuble Cergy et Paris. Toute la journée et à
Paris du projet du Grand Paris d’autre building-bridge, de bureaux sur l’îlot Verger de la Zac quelques minutes d’intervalle, les trains
work phase 1.
part, l’agglomération compte bien Grand Centre ( figure 1). inondent de voyageurs le centre-ville,

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 77


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

les universités et les entreprises qui


le composent. L’îlot Verger s’implante
donc dans ce territoire ( figure 2 ) : au
SCHÉMA 3D DE SITUATION DU PROJET, TRANCHE 1 ET TRANCHE 2
nord, le boulevard de l’Oise, la future
gare routière et la piste cyclable ; à
l’ouest, la place de la Gare qui sera
prochainement agrandie ; au sud, la
rue de la Gare ; à l’est, le boulevard de
l’Hautil. Sur la parcelle, une ancienne
aire de stationnement pour voiture et,
seulement quelques mètres sous terre,
les deux tunnels du RER A.

LE PROJET IMMOBILIER
Le programme prévoit la construction
de deux niveaux de rez-de-chaussée
avec, au-dessus, 6 étages de bureaux :
à Pour les deux niveaux de rez-de-

© AGENCE SCAU ARCHITECTURE


chaussée, il est prévu la réalisation
d’un parking commun à l’ensemble
de la parcelle et dédié aux bureaux
et à leurs utilisateurs, les halls d’ac-
cès aux différents lots de bureaux et 2
un volume de commerce livré coque
nue coté parvis de la Gare. Par la
topographie des rues qui bordent la
parcelle, les deux rez-de-chaussée
seront directement accessibles par COUPE TRANSVERSALE DES TUNNELS DU RER A,
l’extérieur. Extrait du plan de coffrage
à Pour les six étages, il s’agit de pla-
teaux de bureaux modulables pou-
vant recevoir de multiples preneurs.
La surface de planchers ( SDP ) pour
les deux tranches est de 20 000 m 2
environ.

2- Schéma 3D
de situation du
projet, tranche 1
et tranche 2.
3- Coupe
transversale des
tunnels du RER A,
extrait du plan
de coffrage.
4- Coupe
schématique
© SNCF

des tunnels du 3
RER A et zones
d’intervention
possible. COUPE SCHÉMATIQUE DES TUNNELS DU RER A
ET ZONES D’INTERVENTION POSSIBLE
2- 3D diagram of
project location,
work phases 1
and 2.
3- Cross section
of RER A tunnels,
excerpt from
formwork plan.
4- Schematic
cross section of
RER A tunnels
and possible
work areas.
© SNCF

78 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


5- Vue en plan
des fondations,
VUE EN PLAN DES FONDATIONS, PHASE PRO phase PRO.
6- Maquette
BIM structure,
modélisation
du tunnel RER A
et des plans por-
teurs permettant
le pontage du
bâtiment.

5- Plan view
of foundations,
project phase.
6- BIM model of
structure, mo-
delling of RER A
tunnel and load-
bearing drawings
allowing bridging
of the building.
© ARCADIS

5 L’opération est prévue en deux tranches


de constructions. La partie Ouest de
l’opération est réalisée en tranche 1.
Cette tranche est actuellement en
construction. La partie Est constituera
MAQUETTE BIM STRUCTURE la tranche 2 qui est actuellement en
Modélisation du tunnel RER A et des plans porteurs permettant le pontage du bâtiment phase étude.

UNE CONSTRUCTION AU-DESSUS


DES VOIES FERRÉES
À l’instar des nouveaux quartiers qui se
construisent au-dessus des voies fer-
rées de la gare d’Austerlitz ( Zac Paris
Rive Gauche ) ou de la gare du Nord
( Zac Chapelle Internationale ) à Paris,
l’exploitation foncière de ces espaces
est un phénomène de plus en plus
courant dans les zones à forte densité
urbaine. Mais la réappropriation de ces
lieux en y superposant un maillage
urbain traditionnel implique des sujé-
tions techniques sur la conception et la
construction des bâtiments tout à fait
spécifiques. Dans le cas précis de l’îlot
Verger, à environ 1,40 m en dessous du
niveau de la dalle basse du RDC bas,
deux tunnels SNCF de la ligne RER A
existent, ces deux tunnels se rejoi-
gnant sur la parcelle pour ne former
qu’un seul ouvrage. Ces tunnels ont été
construits en 1977. Les ouvrages sont
de type portique en béton armé. Les
piédroits sont fondés sur des semelles
filantes à environ 10 m de profondeur
par rapport au terrain naturel ( figure 3 ).
L’ensemble a été réalisé vraisembla-
blement en tranchée talutée puis rem-
blayée. Par ailleurs, en mesure conser-
© R.FERRANDO, ARCADIS

vatoire, des longrines sont présentes


sur la partie supérieure des ouvrages.
Elles ont été conçues initialement pour
transmettre des charges ( bâtiment
6 futur ) sur les piédroits des tunnels.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 79


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

7
© ARCADIS

Le projet imaginé initialement n’ayant à Que la construction ne puisse limiter les vibrations générées par les Les fondations du bâtiment ont été
finalement pas abouti, ces dernières modifier les combinaisons de char- travaux vis-à-vis de l’exploitation de la descendues à des niveaux inférieurs
n’ont toutefois pas été utilisées. gement de l’ouvrage SNCF au-delà ligne RER : au niveau d’assise des piédroits des
Les enjeux et contraintes vis-à-vis de de + ou - 10 %. à De part et d’autre du tunnel, ces ouvrages SNCF, leur dimensionnement
la présence de ces tunnels sont donc fondations sont des pieux isolés ou prenant en compte les contraintes
multiples. DES FONDATIONS groupes de pieux, réalisés à la tarière générées par les semelles des tunnels
S’agissant de la nouvelle construction, ADAPTÉES AU SITE creuse de type Starsol par l’entre- SNCF.
autant pour les ouvrages provisoires Compte tenu de l’importance de la prise Soletanche Bachy Pieux pour Les pieux étant réalisés à la tarière
que définitifs, il était expressément descente de charges globale du pro- le compte de Campenon Bernard creuse, ils n’utilisent pas d’autre fluide
demandé par la SNCF : jet, environ 365 000 kN, une solution Construction. de forage que le béton qui constitue
à Qu’aucun ouvrage ne soit implanté de fondations profondes est retenue à Entre les deux tunnels V1 et V2, ces ces pieux.
à moins de 3 m derrière les pié- ( figure 5 ). Les méthodologies de réa- fondations sont des micropieux de Compte tenu de leur proximité avec les
droits des tunnels ( figure 4 ) ; lisation des fondations permettent de type autoforant. tunnels SNCF, il s’agit là de l’argument

7- Ferraillage
des longrines
constituant
la membrure
inférieure des
futures poutres-
échelles.
8- Réalisation
des poutres-
échelles dans
la hauteur des
parkings.

7- Reinforcing
bars for longitu-
dinal girders
forming the
lower members
of the future
© AGENCE SCAU ARCHITECTURE

Vierendeel
trusses.
8- Execution
of Vierendeel
trusses in the
parking-lot
8 headroom.

80 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


MODÉLISATION AUX ÉLÉMENTS FINIS (PLAXIS 2D)
Estimation des tassements des tunnels sous les charges des fondations du nouveau bâtiment
9- Modélisation
aux éléments
finis (Plaxis 2D)
pour estimer
les tassements
des tunnels
sous les
charges des
fondations
du nouveau
bâtiment.
10- Maquette
BIM structure,
modélisation
de l’ensemble
isolé par
les boîtes à
ressorts de
la tranche 1.
9
© C.BELIGON, ARCADIS

9- Finite ele-
ment modelling
(Plaxis 2D) to principal qui a conduit à une solution pieux pour les fondations centrales du UNE STRUCTURE DE TYPE
estimate tunnel par pieux plutôt qu’une solution par bâtiment, dont les engins de forage sont BÂTIMENT-PONT.
subsidence
under the load barrettes. plus légers. La structure du bâtiment a été prévue
of the new Les barrettes nécessitent l’emploi de Par ailleurs, les temps de réalisa- en béton armé. Il a été privilégié ainsi
building's bentonite, avec un risque de perte de tion des fondations ont intégré les des technologies de constructions
foundations. boue et donc de confinement dans des contraintes liées au maintien du confi- habituelles. Le schéma statique du
10- BIM model terrains à forte perméabilité. nement des terrains à proximité des bâtiment reste malgré cela peu cou-
of structure, Pour la réalisation des fondations entre ouvrages SNCF, le forage d'un élément rant : le principe retenu est de ponter
modelling of
the work phase les deux tunnels, l’évolution d’engins de fondation n'étant entrepris qu'une le volume SNCF par des plans porteurs
1 assembly lourds au-dessus de leurs dalles de fois que le béton du pieu voisin a une distants de 16 m chacun. Ces plans
insulated by couverture était difficilement envisa- résistance minimale à la compression porteurs sont positionnés dans les
spring boxes. geable. Il a donc été prévu des micro- de 8 MPa. 2 niveaux de parking.

MAQUETTE BIM STRUCTURE


Modélisation de l’ensemble isolé par les boîtes à ressorts de la tranche 1
© ARCADIS

10

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 81


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

Cette solution permet ainsi de transférer


les charges à la base des étages de
bureaux, sans imposer de contraintes
structurelles particulières pour l’amé-
nagement des niveaux de bureaux.
2 types de plans porteurs ont été

© AGENCE SCAU ARCHITECTURE


conçus ( figure 6 ) :
Sur la partie Ouest du bâtiment, les
plans porteurs sont constitués par des
longrines continues à deux travées
d’une hauteur d’environ 1,20 m.
Ces poutres s’appuient sur les fon- 11
dations profondes de part et d’autre
des tunnels ferroviaires et de la bande
de 3 m neutralisée ainsi que sur un
appui intermédiaire situé entre les deux
tunnels.
Sur la partie Est, les plans porteurs sont
constitués par des poutres échelles ( ou
poutres Vierendeel ) d’une hauteur cor-
respondant aux deux niveaux inférieurs
( RDC bas et RDC haut ), soit une hau-
teur de 8 m. Ces poutres, sans appui
intermédiaire, ont une portée variant
suivant les files entre 23 m et 26 m.
Les descentes de charge sur les fon-
dations de ces poutres échelles varient
entre 23 000 kN ( ELS ) et 40 000 kN
( ELS ).
Au-dessus de ces plans porteurs, Il s’agit

© AGENCE SCAU ARCHITECTURE


de principes de construction tout à fait
classiques dans la réalisation de bâti-
ment de bureaux pouvant être cloison-
nés ou non : la structure est de type
ossature poteau / poutres en béton armé.
Les voiles sont essentiellement au droit 12
des noyaux d’escalier et d’ascenseur
afin de reprendre les efforts de contre-
ventement. Les planchers sont de type de vibration : carottier manuportables, 11- Boîtes à la poutre échelle une fois réalisée en
alvéolaires et prédalles sur les zones scie à disque diamanté, scie à câble... ressorts mises en totalité est apte à reprendre la totalité
place avant coulage
bureaux / espaces de travail, suivant les La réalisation du plancher bas, à proxi- du PH RDC haut et des étages supérieurs.
portées. mité immédiate des dalles hautes des avant réalisation du
tunnels, a été conduite comme suit : joint de dilatation UN ÉQUIPEMENT FERROVIAIRE
UN IMPACT SIGNIFICATIF SUR Le plancher étant en béton armé dans le voile en SURVEILLÉ DE PRÈS
second plan.
L’ORGANISATION DES TRAVAUX coulé sur site, un polyane a été mis en Sur les branches de Cergy et de Poissy,
12- Génie civil de
À l’aplomb des tunnels SNCF, de nom- place afin de s’affranchir des pertes la tranche 1 avec le RER A transporte annuellement près
breuses technonolgies de réalisations de laitance dans le terrain. La hauteur le socle RDC bas / de 32 millions de voyageurs. Dans ces
d’ouvrage ont dû être adaptées. des éléments constituant les plans RDC haut en pre- conditions, il est bien évident que les
Tout d’abord, l’organisation de chan- porteurs du plancher varie entre 1 m mier plan et les travaux ont fait l’objet de protocoles de
tier a dû prévoir la mise en place de et 8 m ( figures 7 et 8 ). Ces éléments 6 étages de bureau contrôle des tunnels et des voies précis
en second plan.
séparateurs GBA délimitant l'emprise ont été coulés en plusieurs levées et renforcés.
des tunnels + 3 m de part et d'autre et en vue de respecter l’équilibre entre 11- Spring boxes Pendant la phase conception, l’étude
interdisant ainsi les engins suivants au- charges apportées et charges enle- placed in position des tassements du bâtiment et des tun-
delà des GBA : machine à pieux, grue vées correspondant aux terres ter- before pouring the nels RER A a été menée en établissant
ground-level upper
mobiles, camion de terrassement, BRH, rassées. Le plancher ne sera chargé floor and before une modélisation à l’aide du logiciel
pelleteuse... qu’une fois la résistance de calcul execution of the aux éléments finis Plaxis 2D ( figure 9 ).
La présence d’un ouvrage SNCF en attendue obtenue. Pour les plans expansion joint Ces coupes ont permis également
activité a par ailleurs necessité de ayant une hauteur de deux niveaux, in the shear wall d’étudier l’évolution des contraintes
in the background.
limiter les opérations suceptibles de ces ouvrages ont été dimensionnés dans les ouvrages du RER A. Cela a
12- Civil enginee-
générer des vibrations trop importantes en prenant en compte un phasage ring for work phase ainsi permis à la SNCF de donner son
qui auraient pu perturber l’exploitation de réalisation plancher par plancher : 1 with the lower/ accord pour la réalisation du bâtiment
des voies SNCF voire endommager La membrure basse reprend seule le upper ground- à l’aplomb de leur ouvrage.
leur infrastructure. À titre d’exemple, la plancher bas du RDC bas, la levée floor base in the Pendant la phase de construction, ont
foreground and
démolition des longrines a été prévue sur le premier niveau reprend seule the 6 office storeys ainsi été vérifiés l’état des voies ferrées,
avec des engins légers ne générant pas le plancher intermédiaire et enfin, in the background. poteaux caténaires et toutes les instal-

82 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


lations ferroviaires sur la longueur des entendus depuis les bureaux ou faire profondes et de la superstructure. Elle 200 éléments sont nécessaires pour
tunnels dans l’emprise des clôtures de trembler les objets sur les étagères. est mise en œuvre : porter l’ensemble des niveaux isolés.
chantier majorée de 10 m de part et Les études se sont basées dans un à Sous le PH RDC haut au-dessus du Ces boîtes à ressorts sont livrées pré-
d’autre, avant et pendant les travaux. premier temps sur des relevés sonores parc de stationnement et à l’aplomb contraintes, au moyen d’un système
Les blindages nécessaires à la réalisa- et vibratoires établis sur d’autres sites des bâtiments en superstructure ; vis-écrou, à leur charge nominale de
tion de l’ouvrage, et notamment du N -1, mais dans des conditions comparables à Au niveau du RDC bas dans le com- fonctionnement. À l’avancement de la
ont fait l’objet d’un suivi des déforma- ( mesures prise dans la Zac Paris Rive merce et le long de la future gare construction du bâtiment, le poids de
tions ( en x, y et z ) pendant les travaux Gauche notamment ). Puis, par des routière. chargement sur la boîte soulage l’effort
de terrassement jusqu’à la situation mesures prises in situ en réalisant un Le choix de la réalisation d’une maquette initial présent dans le système vis-écrou
définitive. pieu d’essai sur la parcelle en phase numérique structure ( figure 10 ) a per- jusqu’à l’équilibrer complètement. Par
La mise en place du suivi de nivelle- d’avant-projet. Ainsi, les études menées mis de faciliter la compréhension de ce principe, la part du tassement du
ment de la voie ferrée et les relevés ont mis en évidence la nécessité de cette coupure acoustique dans l’espace. bâtiment due à la présence des boîtes
topographiques avant et après travaux réduire les niveaux sonores atten- Une boîte à ressorts est constituée de à ressort est nulle.
ont été réalisés sous interception des dus ( considérés pour les bureaux ressorts hélicoïdaux positionnés entre
circulations ( ITC ) et consignation du plus dimensionnants que les niveaux deux flasques métalliques réalisées en EN CONCLUSION
courant de traction ( CC ). vibratoires ) avec la mise en place d’une mécano-soudé ( figure 11). Les boîtes à Si la conception et la réalisation de cet
L’ensemble des travaux en interaction coupure acoustique et vibratoire. Cette ressorts ont des capacités de fonction- immeuble n’ont pas été le théâtre de
avec les ouvrages SNCF a fait l’objet coupure a été réalisée par des boîtes nement allant jusqu’à 1 200 kN environ records ou de prouesses techniques
d’une Notice Particulière de Sécurité à ressorts à l’interface des fondations de chargement nominal. Ainsi, environ ( figure 12 ), elles ont mis en jeu des
Ferroviaire, qui constitue le document techniques dont leur bonne maîtrise
technique de référence entre les dès les phases d’avant-projet ont per-
ingénieurs de la SNCF et ceux de la mis de respecter un cahier des charges
construction de l’immeuble autant en
phase de conception qu’en exécution.
PRINCIPALES QUANTITÉS très contraignant pour la réalisation de
projets dans des sites toujours plus
SURFACE DU PROJET SDP : 20 000 m 2 environ sensibles. Les spécificités de l’opéra-
ACOUSTIQUE ET CHARGE ELS FONDAMENTALE GLOBALE DU BÂTIMENT : tion de l’îlot Verger sont comparables à
SYSTÈME ANTIVIBRATOIRE 360 000 kN environ celles de nombreuses zones urbaines
Si la présence d’une nouvelle cons- MASSE À ISOLER PAR DES BOÎTES À RESSORT : 23 000 t en reconversion ; le savoir et le savoir-
truction à l’aplomb d’une infrastructure PORTÉE MAXIMALE FRANCHIE : 28 m faire de l’ensemble des intervenants du
ferroviaire existante ne doit en aucun BÉTON HORS FONDATIONS : 7 000 m 3 monde de la construction garantissent
cas remettre en cause le niveau de ser- ACIERS : 820 t l’adaptation à ces spécificités.
vice fourni pour les usagers du train, la MICROPIEUX : 70 S’agissant du déroulement de ce
réciproque peut, elle aussi, être vraie : PIEUX : 73
projet, les études de la tranche 1
la présence de voies ferrées enter- ont été menées entre 2016 et 2017.
rées ne doit pas non plus dégrader les Les travaux de la tranche 1 sont en
conditions de travail des futurs utilisa- cours depuis début 2018. Le gros-
teurs des bureaux. PRINCIPAUX INTERVENANTS œuvre de cette tranche est achevé
Pour cela, des études acoustiques MAÎTRE D’OUVRAGE : Sccv Adim Île-de-France Réalisations depuis le début de l’été 2019. Les
ont été réalisées par Acoustique Vivié études de conception sont en cours
ARCHITECTE : Agence Scau Architecture
et Associés ( A.V.A.), bureau d’études pour la tranche 2, pour un démarrage
INGÉNIERIE STRUCTURE ET FLUIDE : Arcadis
acoustiques, dans le but de quantifier et des travaux prévu pour le deuxième
INGÉNIERIE FLUIDE EN TRANCHE 2 : Projex
limiter les niveaux sonores et vibratoires semestre 2020. En attendant, la fin de
attendus dans les bureaux. Acoustique BUREAU DE CONTRÔLE : Qualiconsult la construction de la première phase
et Conseil est intervenu en exécution. ENTREPRISE GÉNÉRALE DE LA TRANCHE 1 : suit son cours, le RER continue ses
L’objectif recherché est que les trains Campenon Bernard Construction trajets journaliers, Cergy poursuit son
à leurs passages ne doivent pas être développement. m

ABSTRACT
A BUILDING OVERHANGING A RAPID TRANSIT UN EDIFICIO EN SALIENTE SOBRE UN TÚNEL
LINE TUNNEL IN SERVICE IN CERGY-PONTOISE DEL TREN REGIONAL EN CERGY-PONTOISE
RÉMI DE GAVOTY, ARCADIS RÉMI DE GAVOTY, ARCADIS

As a direct illustration of the economic vitality generated by the 'Grand Prueba directa del impulso económico generado por el Gran París,
Paris' project, Cergy is again attracting private-sector property development. Cergy atrae de nuevo al sector privado de la promoción. Así, actualmente SCCV
For example, Sccv Adim Île-de-France Réalisations is currently building an Adim Île-de-France Réalisations está construyendo un edificio de oficinas de
office building of about 20,000 m ² floor space on Verger city block in Zac unos 20.000 m ² en la manzana Verger de la zona de urbanización concertada
Grand Centre. The special feature of this building is that it is located above two Grand Centre. Este edificio tiene la particularidad de estar situado sobre dos
SNCF rail tunnels in service, which it straddles on reinforced concrete túneles de ferrocarriles de SNCF operativos, que franquea mediante vigas de
Vierendeel trusses placed on the two parking lot levels. These trusses, with a celosía de hormigón armado dispuestas sobre los dos niveles de parking.
span of about 25 metres, rest on foundations consisting of micropiles and De una longitud aproximada de 25 m, estas vigas reposan sobre unos
piles. For acoustic insulation of the offices from the operational railway network, cimientos formados por pilotes y micropilotes. Para aislar acústicamente las
the superstructure floors are entirely mounted on spring boxes. m oficinas de la actividad ferroviaria, los distintos pisos de superestructuras están
íntegramente instalados sobre cajas de muelles. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 83


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© MIMRAM
1

ZAC BORDEAUX-SAINT-JEAN-BELCIER -
PONT DE LA PALOMBE
AUTEURS : ARNAUD BOULINGUEZ, DIRECTEUR ADJOINT TRAVAUX, BOUYGUES TP RÉGIONS FRANCE - THOMAS CHAVIGNIER, DIRECTEUR TRAVAUX,
ARTELIA VILLE ET TRANSPORT - RAZVAN IONICA, DIRECTEUR ASSOCIÉ, MARC MIMRAM ARCHITECTURE ET INGÉNIERIE

LE PROJET S’INSCRIT DANS UN DISPOSITIF URBAIN DE GRANDE AMPLEUR DESTINÉ À FAIRE REVIVRE LES ANCIENNES
FRICHES INDUSTRIELLES AU BORD DE LA GARONNE ET AUTOUR DE LA GARE SAINT-JEAN À BORDEAUX. LE FRANCHISSE-
MENT DU FAISCEAU FERROVIAIRE EN SORTIE DE LA GARE SAINT-JEAN PERMETTRA DE RELIER LES DEUX QUARTIERS DE
LA ZAC BORDEAUX-SAINT-JEAN-BELCIER EN COURS DE CONSTRUCTION : LE QUARTIER AMÉDÉE-SAINT-GERMAIN ET LE
QUARTIER ARMAGNAC. IL EST COMPOSÉ DE L’OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT PRINCIPAL, EN CHARPENTE MÉTALLIQUE,
ET DES OUVRAGES DE LA RAMPE D’ACCÈS CÔTÉ ARMAGNAC, EN BÉTON ARMÉ ET REMBLAIS.

présentation générale ici doit se faire dans cette attention aux 1- Vue d'architecte La " Palombe Bleue " était le surnom
du projet qualités de l’espace public réalisé à du projet. donné au train de nuit mythique qui
Le projet s’inscrit dans le cadre d’un partir d’un très grand balcon destiné 2- Vue du fran- relayait Hendaye ( Pays Basque ) à Paris
important projet d’aménagement et de aux piétons et aux cycles, indépen- chissement. ( gare d’Austerlitz ) via Bordeaux. Cet
rénovation des quartiers Amédée-Saint- dant de la partie de la voirie réservée 1- Architect's Intercités a été surnommé ainsi, car
Germain et Armagnac situés autour de aux véhicules motorisés, occupée view of the project. il empruntait le même chemin que
la gare Saint-Jean de Bordeaux. notamment par les bus en site propre 2- View of the le couloir de migration des célèbres
Le projet consiste à réaliser un ouvrage ( figure  2 ). crossing. oiseaux bleus.
de franchissement principal ainsi que
les ouvrages d’accès côté Armagnac
( figure  1).
Cet ouvrage est avant tout un dispositif
urbain indispensable à la reconquête du
quartier de Bordeaux-Saint-Jean-Bel-
cier puisqu’il est le maillon indispen-
sable entre le domaine Amédée-Saint-
Germain et le domaine Armagnac.
Cette pièce centrale du désenclavement
des quartiers est à considérer comme
un outil de dialogues avec l’infrastruc-
ture, celle de la gare, celle des voies
de chemin de fer, qu’on veut regarder
positivement comme un service urbain
en ville, en considérant les voies de
chemin de fer comme un fleuve fer-
roviaire à franchir, à l’origine même du
développement urbain proposé.
L’accent est ici mis en priorité sur les
parcours modes doux et sur le déve-
loppement durable des quartiers. Tout 2
© MIMRAM

84 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


COUPE TRANSVERSALE DU TABLIER

3
© MIMRAM

ouvrage de franchisse- 3- Coupe Dans le sens transversal, l’ouvrage est Des consoles sont fixées de part et
ment principal transversale asymétrique ( figure 3 ). Cette disposition d’autre du caisson. Côté Sud, les
DESCRIPTION DE L’OUVRAGE du tablier. d’ordre structurel permet d’organiser les consoles portent la plateforme des
Il s’agit d’un ouvrage métallique à 4- Vue de espaces de circulation sur l’ouvrage : modes doux. Côté Nord, elles portent
l'intrados -
trois travées d’une longueur totale de Console à Une plateforme routière ( 2 voies BUS, le trottoir technique.
200 m environ. La largeur totale est Mode doux. 1 voie voiture ) ; Caisson principal
de 20,80 m y compris les auvents de 5- Vue d'un arc. à Une plateforme pour les modes doux. Afin d’améliorer le comportement de
protection caténaire. Sous la plateforme routière, le tablier la structure pendant le lançage, le
Le gabarit au niveau des voies ferrées 3- Cross section est un caisson orthotrope à inertie tablier est constitué d’un seul caisson
est de 6,50 m de hauteur, mesurée of the deck. variable complété en superstructure acier sur toute la largeur de la partie
depuis le niveau haut du rail. 4- View of the par deux poutres variables, type treillis, routière.
La distribution des travées a été impo- intrados - apportant sur appuis l’inertie nécessaire Dans le sens longitudinal, la géomé-
Cantilever
sée par l’implantation des voies ferrées : girder for soft au fonctionnement statique de l’ou- trie du caisson est variable pour tenir
à Travée C0/ P1 : 66,10 m ; transport. vrage. Elles sont constituées de deux compte de la répartition des efforts :
à Travée P1/ P2 : 65,50 m ; 5- View of an fibres supérieures et d’un remplissage il est renforcé au niveau des piles et
à Travée P2 / C3 : 66,10 m. arch. en plaque percée raidie. s’affine jusqu’aux culées de l’ouvrage.

4 5
© BYTP RF © BYTP RF

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 85


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© ARTELIA
6

6- Culée C3
( au premier
plan ) et Pile P2
( au 2 nd  plan ).
7- Vue aérienne -
Emprise de
la plateforme
d'assemblage
et de lançage.
8- Assemblage
des 5 premiers
tronçons longi-
tudinaux.

6- Abutment C3
( in the fore-
ground ) and Pier
P2 ( background).
7- Aerial view -
Land occupied
by assembly
and launching
platform.
8- Assembly of
© BYTP RF
the first 5 longi-
tudinal sections. 7

Dans le sens transversal, le caisson


n’est pas symétrique : sa hauteur dimi-
nue au niveau des piles vers la par-
tie piétonne grâce à la présence des
poutres en superstructure.
Deux poutres de lançage sont dis-
posées de part et d’autre du caisson
variable de manière à obtenir deux
lignes parfaitement parallèles. Ces
poutres de lançage sont intégrées dans
la géométrie définitive de l’ouvrage, au
niveau de l’encastrement des consoles.
Le caisson est reconstitué à partir de
tôles d’acier de différentes épaisseurs
( figure 4 ). Ces tôles sont assemblées
par soudage et raidies par des élé-
ments transversaux toute hauteur
( diaphragmes ) et longitudinaux ( augets
en partie supérieure et raidisseurs plats
© BYTP RF

en partie inférieure ). La tôle supérieure


du caisson a un fonctionnement de 8

86 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


9 10
© MIMRAM © MIMRAM

dalle orthotrope grâce à la mise en


PLAN DES PALÉES PROVISOIRES 9- Lançage en
place de ces augets longitudinaux.
Cette conception permet la transmis-
cours. sion des efforts provenant des charges
10- Vérins. d’exploitation, sans nécessité de la
11- Plan des pa- mise en place d’un hourdis béton.
lées provisoires.
Des raidisseurs supplémentaires sont
12- Palées provi- prévus en zone d’appui, ainsi qu’au
soires - 1er Plan :
Culée C3 - niveau des connexions avec les poutres
2 e plan : Pile P2. en superstructure.
L’acier utilisé pour l’intrados de l’ou-
9- Launching vrage est un acier autopatinable S355W
in progress. ( figure  4 ).
10- Jacks. Les arcs
11- Drawing of Les arcs sont des éléments à inertie
temporary bents. variable placés en superstructure du
12- Temporary tablier, entre la partie routière et le
bents - trottoir piéton en console. Malgré leur
Foreground: nom, ces éléments ont le fonctionne-
Abutment C3 -
Background: ment statique d’une poutre à inertie
Pier P2. variable : deux fibres ( supérieure et
inférieure constituée par le caisson
© BYTP RF

principal ) et une âme.


11
Cette disposition marque la dissymétrie
de la coupe transversale et permet de
séparer l’espace des modes doux de la
partie routière.
Une partie renforcée du caisson du
tablier constitue la fibre inférieure de
ces arcs ; la fibre supérieure est un
caisson en acier de géométrie variable
en élévation et en plan, encastré à ses
deux extrémités sur le caisson principal.
Les deux fibres travaillent en traction /
compression en fonction de la zone
( sur appui ou à mi-travée ). Les fibres
extrêmes sont des profilés reconstitués
soudés ( PRS ) en acier S355.
Le remplissage entre les deux fibres est
réalisé par une plaque en acier de forte
épaisseur, raidie par des plats métal-
liques. La plaque est encastrée dans
© BYTP RF

les caissons et constitue l’âme de la


12 poutre variable.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 87


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

13- Réalisation
de la Pile P1.
14- Ouvrages de
la rampe d'accès -
Vue 3D de la
structure.
15- Conception
de la partie inté-
rieure de la ram-
pe en béton -
Plan Architecte.

13- Execution
of Pier P1.
14- Access ramp
works - 3D view
of the structure.
15- Design of
the interior part
of the concrete
ramp - Architect's

© BYTP RF
drawing.
13

Dans le sens transversal, la plaque est qui se sépare ensuite pour former L’ouvrage est équipé des équipements à Garde-corps double fonction pour la
raidie de part et d’autre à l’aide de plats 2 piles jusqu’à la position des appareils suivants : partie véhicules ;
en acier pour assurer la résistance au d’appui ( figure  6 ). à Appareils d’appuis à pot sphériques ; à Garde-corps piéton pout la partie
voilement et aux phénomènes d’insta- Les deux piles accueillent chacune une à Joints de dilatation spécifiques ; mode doux ;
bilité généralisée au niveau de la fibre excroissance pour permettre le posi- à Revêtement composé d’un com- à Dispositifs d’éclairage fonctionnel et
supérieure. Afin de diminuer le poids de tionnement des vérins nécessaires aux plexe étanchéité/couche de roule- de mise en valeur.
l’élément et en accord avec la réparti- opérations de changement des appa- ment ; L’éclairage fonctionnel de la partie
tion des efforts dans l’âme de la poutre, reils d’appuis. à Auvents de protection caténaire ; mode doux est assuré au moyen d’une
la plaque est percée ( figure 5 ).
L’acier utilisé est un acier S355 traité
par métallisation.
La passerelle piétonne en console OUVRAGES DE LA RAMPE D'ACCÈS
Le trottoir des piétons et des cycles est Vue 3D de la structure
soutenu par des consoles métalliques
type profilés reconstitués en acier S355.
Ces consoles sont encastrées sur la rive
du caisson principal et stabilisées en
extrémité par un caisson de rive.
Les consoles sont distribuées selon une
trame régulière de 2,62 m.
© BYTP RF

Le tablier de cette passerelle est


constitué d’une tôle en acier raidie par 14
des plats dans le sens longitudinal.
Une couche d’enrobé de 7 cm d’épais- CONCEPTION DE LA PARTIE INTÉRIEURE DE LA RAMPE EN BÉTON
seur est prévue sur la tôle métallique. Plan Architecte
Des percements dans l’âme des con-
soles permettent le passage des ré-
seaux. Un capotage métallique est
prévu en partie inférieure pour proté-
ger et cacher ces réseaux.
L’ouvrage repose sur 4 appuis en béton
architecturé blanc :
à La culée C0 côté secteur Amédée,
hors du domaine ferroviaire ;
à Les piles P1 et P2 au milieu du
domaine SNCF. Le point fixe longi-
tudinal se situe sur la Pile P1 ;
à La culée C3 côté Armagnac, en
bordure du domaine SNCF.
Les appuis sont tous fondés sur pieux.
© MIMRAM

Ils sont constitués d’un fût en béton


armé massif sur les 2 premiers mètres 15

88 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


16
© BYTP RF

ligne de LED intégrée dans la main cou- 16- Réalisation La première phase a consisté à assem- 2018, sous Coupure de la Circulation
rante du garde-corps. du dallage. bler et souder sur site les 5 premiers Ferroviaire, jusqu’à la Culée C0.
L’éclairage fonctionnel de la partie rou- 17- Appuis réa- tronçons longitudinaux ( figure 8 ) à partir Pour l’assemblage de cet ouvrage
tière est assuré au moyen d’appareil lisés - Étaiement du mois d’août 2017 pour pouvoir réa- métallique, 12 000 m de soudures ont
des poutres et
LED bas et ponctuels situés côté Nord hourdis en cours. liser le lançage le 2 décembre 2017, été exécutées sur site.
dans la main courante du garde-corps sous Coupure de la Circulation Ferro- Les opérations de lançage ( figures 9
et côté Sud dans des bornes basses 16- Execution viaire, jusqu’à la Pile P2. et 10 ) ont été réalisées à l’aide de
métalliques. of slabbing. La deuxième phase a consisté à vérins à câbles de capacité 300 t.
L’éclairage de mise en valeur des 17- Completed assembler et souder les 5 derniers Ainsi, un vérin a été accroché sur une
supports -
poutres en superstructure est assuré Girder and deck tronçons à partir du mois de janvier palée provisoire à côté de la culée C3
par une série de spots LED situés en section strutting 2018 pour pouvoir réaliser le lançage et un vérin a été accroché à l’arrière
pied de la poutre Sud. in progress. durant le week-end du 8 et 9 mai de la structure lancée et utilisé comme
système de retenue ( figure 12 ).
MODE DE CONSTRUCTION Pour le 1er lançage, 9 câbles de capa-
Ouvrage métallique cité 15 t et de longueur 130 m ainsi
L’ouvrage métallique a été assemblé que 3 câbles pour le délançage éven-
sur une plateforme d’assemblage et de tuel ont été utilisés.
lançage spécifique et construite dans le Pour le 2 e lançage, 15 câbles de capa-
cadre du marché. cité 15 t et de longueur 145 m ainsi
Cette plateforme était constituée que 7 câbles pour le délançage éven-
( figure  7 )  : tuel ont été utilisés.
à D’une partie en remblai construite Durant ces opérations, l’ouvrage était
dès la notification du marché afin guidé et posé provisoirement sur des
de permettre la consolidation des balançoires montées sur des palées
sols ; spécifiques au droit de chaque appui
à D’une partie en estacade métallique ( figures 11 et 12 ).
fondée sur pieux. Pour limiter les contraintes du lan-
Compte-tenu des emprises disponibles, çage dans les poutres principales de
l’ouvrage métallique a été construit et l’ouvrage, un avant-bec soudé sur les
mis en place en 2 phases. abouts de la structure a été utilisé.
L’ouvrage a ainsi été découpé en Une fois ces deux phases de lançage
10 tronçons longitudinaux eux-mêmes achevées, l’ouvrage a été mis sur
découpés en 5 parties transversales. 17 appuis définitifs suite à d’importants
© BYTP RF

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 89


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

travaux de dévérinage réalisés égale-


ment sous Interruption de la Circulation
Ferroviaire :
à Culée C0 : dévérinage de 0,40 m ;
à Pile P1 : dévérinage de 1,60 m ;
à Pile P2 : dévérinage de 2,60 m ;
à Culée C3 : dévérinage de 4,00 m.
Pour finir, les appuis de l’ouvrage
ont tous été réalisés en fonction des
contraintes ferroviaires. Pour respec-
ter les exigences architecturales, le
phasage de réalisation des appuis a
été le suivant :
à Réalisation des fondations pro-
fondes et de la semelle ;
à Réalisation de la partie massive des
appuis en une phase ;
à Réalisation de chaque élévation sur
toute la hauteur ( figure 13 ).

ouvrages de
la rampe d’acces

© BYTP RF
DESCRIPTION DE L’OUVRAGE 18
Cet ouvrage se compose de deux seg-
ments ( figure 14 ) :
à Une structure principale courbe en Les joints de dilatation sont situés au à D’un tablier en béton armé nervuré
béton armé d’une longueur d’envi- niveau de la culée C3 et à l’interface 18 & 19- Struc- reposant sur des appuis en élas-
ron 100 m ; structure principale / remblais d’accès. ture achevée. tomère fretté. Le tablier fonctionne
à Une partie en remblais d’une lon- Structure principale en béton armé comme un ouvrage sur 10 appuis.
gueur de 65 m environ soutenue Il s’agit d’une structure courbe com- 18 & 19- Com- Les rives sont en continuité avec
par des murs en L en béton armé plexe de type boîte creuse en béton pleted structure. celles de l’ouvrage métallique. Ainsi,
architecturé. armé composée : ce tablier reçoit la même console

© BYTP RF

19

90 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


Les extrémités de l’espace offrent
20- Détail des hauteurs exploitables d’environ
du parement 3,50 m.
architectural. Le passage entre deux cellules se fait
avec un gabarit minimum de 2,20 m
20- Detail of ( figure  15 ).
architectural Les murs extérieurs ne sont pas por-
facing.
teurs : ils peuvent ainsi être percés
ou même remplacés par une façade
transparente. La conception définitive
métallique côté piétons / cyclistes sera arrêtée en fonction de l’utilisation
que l’ouvrage métallique. de l’espace.
Ce tablier se termine par une partie Les équipements de cet ouvrage sont
qui survole la rue des Activités. identiques aux équipements de l’ou-
à De portiques en béton armé per- vrage principal métallique.
mettant de relier les appuis du Rampe en remblais
tablier au sol. La rampe en remblais est soutenue
à D’une dalle basse en béton armé. latéralement par des murs en L en
Transversalement, le tablier de l’ouvrage 20 béton armé coulés en place et habillés
est en deux parties : la dalle haute en © BYTP RF d’un parement architectural spécifique
béton armé, complétée par la partie en en béton blanc.
console dédiée aux circulations douces. Des inclusions rigides ont été mises en
La partie piétons, en continuité avec la œuvre sous le remblai et les murs en L
passerelle en console du franchisse- PRINCIPALES QUANTITÉS afin de renforcer le sol et d’assurer un
ment principal, est supportée par des tassement limité et uniforme à l’en-
poutres métalliques encastrées dans la FONDATIONS PROFONDES - PIEUX : semble de la structure.
rive en béton armé. Linéaire : 1 250 m / Béton : 1 160 m 3 / Armatures : 95 t
Les rives sont en continuité avec les FONDATIONS PROFONDES - MICROPIEUX : MODE DE CONSTRUCTION
Linéaire : 2 700 m / Diamètre : 250 mm / Type III
rives du pont. Structure principale
Côté piétons, le trottoir se sépare de OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT PRINCIPAL : en béton armé ( figures 16 à 19)
Béton : 950 m 3 / Armatures : 170 t / Charpente métallique : 2 016 t
la culée en béton pour laisser la place Après avoir réalisé le dallage ( figure 16 ),
à l’escalier d’accès. Dans cette zone, RAMPE ARMAGNAC : les appuis et la cage d’escalier ont été
Béton : 2 400 m 3 / Armatures : 410 t
le trottoir est porté par une poutre de réalisés.
géométrie courbe bloquée en torsion à NOTIFICATION : 16 août 2016 La construction du tablier s’est déroulée
ses extrémités. MONTANTS DU MARCHÉ : 20 687 K€ HT en plusieurs phases :
Un escalier permet de rejoindre direc- DÉLAI : 39 mois à Phase 1 : Partie au-dessus de la rue
tement le domaine Armagnac. des activités sur cintre ;
La structure de la rampe Armagnac a à Phase 2 : Poutres longitudinales ;
été conçue pour recevoir un espace PRINCIPAUX INTERVENANTS à Phase 3 : Traverses ;
couvert 1 150 m 2. à Phase 4 : Hourdis en 3 plots sur
MAÎTRE D’OUVRAGE : Établissement Public d’aménagement Bordeaux
Une structure porteuse en portiques tours d’étaiements traditionnelles
Atlantique
disposés de manière radiale afin de ( figure  17 ).
permettre le compartimentage de l’es- MAÎTRE D’ŒUVRE : groupement Marc Mimram / Artelia Rampe en remblais
pace selon les besoins fonctionnels du ENTREPRISE : groupement Bouygues Travaux Publics Régions France ( figure 20 )
ou des futurs utilisateurs a donc été (mandataire) / Victor Buyck Steel Construction / Pro-Fond Les murs en L ont été réalisés avec des
conçue. PRINCIPAUX SOUS-TRAITANTS : Cogeci (Bureau d’études béton) / banches traditionnelles.
Dans les compartiments centraux, nous Stendess (Bureau d’études charpente métallique) / Amsa (armatures) / L’habillage architectural ( figure 20 ) est
obtenons ainsi des hauteurs exploi- Tcmi (serrurerie) / Bouygues Énergies et Services (électricité) réalisé avec des panneaux préfabriqués
tables allant jusqu’à 5,5 m. fixés mécaniquement aux voiles. m

ABSTRACT
ZAC BORDEAUX-SAINT-JEAN-BELCIER ZONA DE URBANIZACIÓN CONCERTADA
(MIXED DEVELOPMENT ZONE) - BORDEAUX-SAINT-JEAN-BELCIER -
PALOMBE BRIDGE PUENTE DE LA PALOMBE
ARNAUD BOULINGUEZ, BOUYGUES TP - THOMAS CHAVIGNIER, ARTELIA - ARNAUD BOULINGUEZ, BOUYGUES TP - THOMAS CHAVIGNIER, ARTELIA -
RAZVAN IONICA, MARC MIMRAM ARCHITECTURE ET INGÉNIERIE RAZVAN IONICA, MARC MIMRAM ARCHITECTURE ET INGÉNIERIE

As part of development work in the Amédée and Armagnac districts En el marco de la rehabilitación de los barrios de Amédée y Armagnac
of Bordeaux, the contracting authority Bordeaux Euratlantique awarded the de Burdeos, el promotor Bordeaux Euratlantique ha encargado a los equipos
teams of Bouygues TP Régions France, Victor Buyck Steel Construction and de Bouygues TP Régions France, Victor Buyck Steel Construction y Pro-Fond
Pro-Fond a contract for work on Palombe Bridge. This project includes the las obras del puente de la Palombe. Este proyecto incluye la realización de varias
execution of several very complex architect-designed structures with constrained construcciones arquitectónicas muy complejas, con una organización por fases
work phasing notably to allow for the available land and the immediate proximity muy ajustada para tener en cuenta las zonas de dominio disponibles y la
of the railway lines serving Bordeaux-Saint-Jean Station. m proximidad inmediata de las líneas de ferrocarriles con parada en la estación
de Bordeaux-Saint-Jean. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 91


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

RESTRUCTURATION DE L’ÉCHANGEUR
DU QUAI D’IVRY SUR LE BOULEVARD
PÉRIPHÉRIQUE À PARIS
AUTEURS : CHRISTIAN HELOU, DIRECTEUR, ARTELIA - MARIA SANCHEZ DIAZ, INGÉNIEUR, ARTELIA -
DAVID LEMESLE, CONDUCTEUR DE TRAVAUX, EIFFAGE GÉNIE CIVIL

DANS LE 13 e ARRONDISSEMENT DE PARIS, ENTRE LA SEINE ET LES VOIES FERRÉES DU FAISCEAU DE LA GARE
D’AUSTERLITZ, LA MISE EN " LÉVITATION " DU BOULEVARD PÉRIPHÉRIQUE PERMET DE RELIER DE MANIÈRE APAISÉE
PARIS ET IVRY. CES DEUX VILLES SONT SÉPARÉES DEPUIS 50 ANS PAR CETTE BARRIÈRE INFRANCHISSABLE :
LE TRONÇON LE PLUS CHARGÉ DU PÉRIPHÉRIQUE ENTRE LES AUTOROUTES A6 ET A4.

© EIFFAGE

D
ans le cadre du développement phérique avec ses 8 voies et toutes l’idée d’une liaison urbaine entre Paris
de la ZAC Paris Rive gauche, la ses bretelles d’échange au niveau de 1- Vue et Ivry qui passait sous le Périphérique,
Semapa, désignée par la Ville de l’échangeur du quai d’Ivry. d’ensemble. lui-même transformé en profondeur.
Paris pour conduire l’opération d’amé- Pour compléter ce tableau, le site avait Leur étude esquissait également une
nagement, intervient sur le secteur plutôt eu des vocations industrielles, 1- General refonte des bretelles du Périphérique
view.
Bruneseau limitrophe de la commune puis des activités disparates : cimenterie qui se resserraient le long de l’infras-
d’Ivry-sur-Seine. ( ciments Calcia le long du boulevard des tructure pour réduire considérablement
Le site était occupé par un grand Maréchaux ), centre de commandement la consommation de l’espace par l’in-
nombre d’infrastructures sur un péri- du Périphérique avec un accès direct Pour rendre ce morceau de ville attractif frastructure.
mètre très réduit : la petite ceinture des forces d’intervention vers le Péri- et permettre un aménagement cohé- Alors trois types de construction pou-
ferroviaire historique, le boulevard phérique et tous les réseaux associés, rent, les premières études des Ateliers vaient être envisagés pour l’ouvrage
des Maréchaux, et le boulevard Péri- des entrepôts et des sites logistiques. Lion en 2003 donnaient le ton avec principal sous le Périphérique :

92 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


à Soit la solution qui a finalement été
trouvée avec l’ensemble des inter-
venants, où il s’agissait de dévier le
Périphérique pour offrir un espace
assez large pour réaliser le passage
inférieur sous le Périphérique à ciel
ouvert. Cette solution permettait
de travailler en toute sécurité hors
exploitation et de disposer de lati-
tude sur la largeur de l’ouvrage qui
a atteint ainsi 70 m.
En décembre 2018, les travaux de res-
tructuration du boulevard Périphérique
se sont achevés pour laisser place
aux travaux d’aménagement et de
construction de bâtiments.
Le projet a permis d’ouvrir une brèche
de plus de 70 m de large sous le bou-
levard Périphérique, l’allée Paris-Ivry,
qui pourra être dédiée aux circulations
douces et aux transports urbains et
bordée de commerces, comme a pu
l’imaginer l’agence Mimram Architectes
( figure  2 ).
Les nouveaux aménagements s’arti-
© MIMRAM ET ATELIERS LION

culeront autour d’un échangeur tota-


lement remanié puisque les huit voies
du boulevard Périphérique et les quatre
bretelles d’accès empruntent au total
2 sept ouvrages d’art ( figure 3 ).

L’ARCHITECTURE
à Soit une construction en taupe, sous à Soit une construction de type pous- Les ouvrages ont fait l’objet d’un travail
une dalle de couverture réalisée au sol. 2- Vue en plan sage d’un cadre sous le Périphé- architectural fin dessiné par l’agence
Ces travaux profitaient des réductions d’ensemble. rique. Ces travaux étaient réalisés Mimram qui souligne la forme sin-
de circulation en nombre de voies ou 3- Vue sous fermeture d’un sens à la fois gulière des piles, de la corniche, des
d’ensemble.
en réduction de largeur de voies pour de la circulation sur un week-end habillages de murs et des garde-corps
faire les travaux indispensables à partir au minimum. Ce type de phasage ( figure  4 ).
de la surface. Ce type de phasage, 2- General conduisait aussi à une largeur Pour le ouvrages en béton des bretelles,
plan view.
certes réalisable, conduisait à un relativement faible pour l’ouvrage, chaque appui est constitué de deux
3- General
planning très long et à un ouvrage view. avec des aléas très forts sur la fûts de pile indépendants sur lesquels
peu large, de 30 m maximum. faisabilité. reposent directement le tablier sans
chevêtre.
Pour les ouvrages mixtes de l’ouvrage
sous le Périphérique, les piles sont en
métal et respectent une forme archi-
tecturale aérienne et ajourée ( figure 5 ).

LES DEUX OUVRAGES D’ART


SUPPORTANT LES HUIT VOIES
DU PÉRIPHÉRIQUE
Le passage sur les voies du Périphé-
rique est constitué par deux ponts
mixtes, presque jumeaux, à 4 travées
sur une longueur totale de 75 m, repo-
sant sur des culées en parois moulées
avec contreforts et des piles architec-
turées en métal fondées sur des pieux
( de 25 m de profondeur ). Ce choix
d’ouvrages mixtes a été dicté par la
volonté d’une réalisation rapide privi-
légiant la préfabrication.
Les ouvrages ont été conçus afin d’in-
© EIFFAGE

tégrer la mise en place de commerces


3 sous le Périphérique.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 93


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

À cet effet, les contraintes d’entre- ( OA1, OA2, OA5 et OA6 ) de type PSIDP
tien et de surveillance des ouvrages ( Passage Supérieur ou Inférieur en
sont intégrées dès la conception des Dalles Précontraintes ) en courbe et en
ouvrages et également dans le cahier forte pente.
des charges des futurs commerces. Les ouvrages réalisés ont des caracté-
4 ristiques suivantes :
© ARTELIA
ZOOM SUR L’OUVRAGE SUPPORT à OA1 permet le passage de la bre-
DU PÉRIPHÉRIQUE INTÉRIEUR telle d’entrée du boulevard Périphé-
L’ouvrage supportant le boulevard retenue sur ouvrage suivent cette cour- 4- Habillage archi- rique intérieur. Il s’agit d’un ouvrage
Périphérique intérieur est constitué de bure, si bien que la largeur d’encorbel- tectural du soutè- de 103 m composé de 5 travées
4 travées continues de portée variable : lement au-delà des poutres de rives nement. allant de 16 m à 24 m. Son pro-
18,54 m – 24,60 m – 14,60 m – est variable. 5- Vue transversale fil en long est en forte pente sur
15,60 m. Les poutres caissons reposent sur des des poutres et po- toute sa longueur avec une pente
teaux des ouvrages
Le tablier présente un biais par rapport piles architecturées constituées de du Périphérique. de 5,3 % sur un tracé en courbe de
aux appuis de 85 à 95 grades et il est poteaux mixtes métal / béton, résistants 6- Vue des poutres 136,40 m.
composé de 4 poutres longitudinales au choc des véhicules et au feu par longitudinales de à OA2 permet le passage de la bre-
de type caisson reconstitué soudé application d’une peinture intumescente l’OA4. telle de sortie du boulevard Péri-
de forme trapézoïdale et de hauteur ( figure  7 ). 7- Vue des poutres phérique intérieur. Cette bretelle se
variable entre 0,95 m et 1,30 m Elles sont fondées sur pieux et sur des et des goujons de poursuit dans l’ouvrage OA7 sous
( figures 6 et 7 ). culées murs de front en parois moulées l’OA4. le Périphérique pour sortir au sud
Les structures métalliques sont appro- avec contrefort. côté Ivry. Sa longueur est de 110 m
4- Architectural
visionnées en convois exceptionnels, La pose des piles, des poutres et des cladding of the sup- sur 6 travées de15 m à 24 m.
et posés avec des grues de 120 t. dalles s’est faite par grutage, les élé- porting structure. Il se développe avec une pente de
Les caissons, rectilignes et parallèles ments ayant été préalablement préfa- 5- Transverse view 5,82 % en son extrémité sur un
avec un espacement de 4,35 m, briqués en usine ( figure 9 ) ou sur site of beams and rayon en plan de 123,5 m.
sont reliés entre eux par des pièces en ce qui concerne le hourdis. columns of the ring- à OA5 porte la bretelle d’entrée du
de pont et des entretoises également road structures. boulevard Périphérique extérieur sur
connectées au hourdis béton de 25 cm LES OUVRAGES EMPRUNTÉS 6- View of the longi- un linéaire de 90 m. Il est composé
tudinal girders of
d’épaisseur ( figure  8 ). PAR LES BRETELLES OA4. de 4 travées de 19 m à 25 m sur
Sur la quasi-totalité de la longueur de Le franchissement de l’allée d’Ivry par 7- View of the une pente relativement douce de
l’ouvrage, la voirie est courbe en plan. les bretelles du boulevard Périphérique girders and studs 3,49 % avec un rayon en plan de
Le hourdis béton et les dispositifs de entraîne la création de quatre ouvrages of OA4. 121 m.

© ARTELIA

5 7
© ARTELIA © ARTELIA

94 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


8 9
© ARTELIA © ARTELIA

à OA6 est l’ouvrage le plus long. 8- Pose des dalles des éléments centraux adaptables à la des parois en béton projeté et le radier
Il mesure 151 m et, pour des rai- préfabriquées sur longueur des ouvrages. ont été exécutés à l’abri de la dalle
sons de phasage général, il a dû l’OA4. Deux conduits pour précontrainte com- de couverture préalablement réalisée
être réalisé en deux phases dis- 9- Amenée des plémentaire sont prévus par ouvrage. ( figure  13 ).
tinctes. Il est constitué de 7 travées poutres de l’OA3 À cet effet sont mises en place les L’ouvrage est réalisé en paroi lutécienne
et l’OA4 par convoi
allant de 18 m à 25 m et porte la exceptionnel. gaines, trompettes et plaques d'an- surmontée d’une dalle butonnante
bretelle de sortie du boulevard Péri- 10- Câbles de pré- crage nécessaires. de 80 cm d’épaisseur supportant la
phérique extérieur en direction des contrainte de l’OA2 Afin de permettre l’aménagement futur chaussée du Périphérique. Une série
quais de Seine. bretelle de sortie des bâtiments le long du Périphérique de 71 pieux de diamètre 1 020 mm
Les portées des ouvrages étant dans du Périphérique. les fondations de certains ouvrages intè- espacés environ de 2 m a été réalisée
les mêmes gammes, leur tablier est 11- Échafaudage grent également la descente de charge entre les mois d’août 2015 et d’août
constitué d'une dalle en béton continue pour coulage du d’un parking en mesure conservatoire. 2016 en plusieurs phases générées par
tablier de l’OA1.
à inertie constante, de section pleine, Ces ouvrages sont conçus sans joints les conditions de circulation.
de forme assimilable à un trapèze en de dilatation intermédiaires en travées
partie centrale avec des encorbelle- 8- Placing prefa- continues, ceci afin de réduire au maxi- LES PAROIS CLOUÉES
bricated slabs
ments latéraux, précontrainte longitu- on OA4. mum les contraintes d’entretien. Les murs en retour des culées d’ou-
dinalement par des câbles post-ten- 9- Delivery of Le coffrage des piles a nécessité des vrages le long du Périphérique ont été
dus. Chaque tablier est précontraint au girders for OA3 and éléments en inox permettant ainsi de prolongés par des parois clouées ver-
moyen de 21 unités de type 12T15S OA4 by extra-long- respecter l’exigence sur les angles ticales surmontées de murs en béton
( figures 10 et 11) et coulé sur cintre load transport. saillants. faisant office de dalle de frottement
( figure  12 ). 10- Prestressing L’ouvrage OA2 se prolonge sous le ( figure 14 ). Ces parois ont la particu-
L’épaisseur constante et identique sur cables for OA2 boulevard Périphérique par un ouvrage larité d’être de grande hauteur ( plus
ring-road exit
les 4 ouvrages a permis une réutilisa- slip road. d’art de type cadre appelé OA7. de 10 m ) et ancrés dans le remblai du
tion des coffrages. En effet l’entreprise 11- Scaffolding for Le mode de construction choisi est une Périphérique avec toute l’hétérogénéité
a conçu un coffrage en bois standard pouring the deck solution " en taupe ", c’est-à-dire que le et aléas inhérents à un tel remblai réa-
réutilisables pour les 4 ouvrages avec of OA1. terrassement de l’ouvrage, la réalisation lisé il y plus de 50 ans.

10 11
© ARTELIA © ARTELIA

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 95


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

© ARTELIA
13

12 14
© ARTELIA © ARTELIA

UN PHASAGE COMPLEXE Ce dévoiement permet uniquement de avec deux interruptions de terre-plein


Le phasage des travaux de l’opéra- réaliser l’ouvrage sur le boulevard Péri- central entre le 3 et le 25 août 2016 a 12- Ferraillage
tion est particulièrement complexe phérique intérieur. été nécessaire ( figure 17 ). du tablier de
et intègre la contrainte majeure de la Une fois le Périphérique intérieur remis l’OA1.
circulation ininterrompue du boulevard en service, il est alors possible de tra- LES TERRASSEMENTS ET 13- Terrasse-
Périphérique et de ses réseaux d’ex- vailler dans une lentille entre le Péri- L’ÉVACUATION DES TERRES ment en sous-
ploitation. phérique intérieur et le Périphérique Le chantier a produit près de 140 000 m 3 œuvre de
l’ouvrage cadre
D’autres contraintes s’ajoutent, comme extérieur toujours dévoyé ( figure 16 ). de terres à évacuer pour la création OA7.
la présence du PC Berlier et son accès Par ailleurs, l’ouvrage cadre OA7 a été de l’ensemble des ouvrages, y com- 14- Paroi clouée
au boulevard Périphérique ou la pré- réalisé en plusieurs phases, rythmées pris les ouvrages d’assainissement. soutenant
sence de chantiers adjacents. par les nombreux basculements de Une partie de ces terres était incompa- le boulevard
En particulier, les phases les plus circulation. En particulier, une réduc- tible avec une évacuation en filière pour Périphérique
difficiles étaient celles impliquant la tion exceptionnelle de la circulation du terres inertes. Le choix de différents intérieur.
réalisation d’ouvrages sur le boule- boulevard Périphérique à 2 x 2 voies exutoires a été minutieusement fait par 15- Vue
d’ensemble
vard Périphérique, à savoir les deux de l’échangeur
ouvrages mixtes supportant chaque dévoyée.
sens du Périphérique et l’ouvrage
cadre qui passe sous le Périphérique 12- Reinfor-
en sortie de la bretelle du boulevard cement of the
Périphérique intérieur. deck of OA1.
La réalisation des ouvrages sur le 13- Earthworks
Périphérique a été possible grâce au by underpinning
dévoiement préalable des 2 x 4 voies of frame struc-
ture OA7.
du boulevard Périphérique, libérant
14- Soil-nailed
ainsi les emprises nécessaires pour wall supporting
la réalisation des ouvrages ( figure 15 ). the ring road on
Cependant, ce dévoiement, qui s’est fait the Paris side.
côté Ivry, devait se raccorder au nord à 15- General view
l’ouvrage de franchissement de la Seine of the diverted
et au sud à l’ouvrage franchissant la interchange.
© TENTEN

rue Bruneseau, au niveau de la nouvelle


usine des ciments Calcia. 15

96 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


16- Vue d’en-
semble des
travaux lors de
la construction
de l’OA4.
17- Circulation
sous ITPC lors
de la construc-
tion d’une partie
de l’OA7.

16- General
view of the
works during
construction
of OA4.
© SEMAPA

16 17- Traffic under


central reserva-
tion gap during
construction of
part of OA7.

l’entreprise afin d’optimiser les coûts.


Afin de diminuer le recours au trans-
port par camions dans ce secteur déjà
fortement perturbé par les travaux, une
solution alternative de transport par
péniches a été mise en œuvre depuis
le quai d’Ivry.
Au final, ce sont environ 5 700 rotations
© SEMAPA

de camions qui ont évitées de surchar-


17 ger les routes d’Île-de-France. m

PRINCIPAUX INTERVENANTS PRINCIPALES QUANTITÉS


MAÎTRE D'OUVRAGE : Société d'Étude de Maîtrise d'Ouvrage • 2  ouvrages mixtes de 75 m et 17 m de large
et d'Aménagement Parisienne - Semapa • 4  ouvrages en béton précontraint de 90 m a 150 m
MAÎTRE D'ŒUVRE GÉNÉRAL : Artelia, Sepia GC (sous-traitant • 1  ouvrage cadre de 65 m de long en courbe et de large
géotechnique), Tauw (sous-traitant pollution des terres) • 8 15 t d’ossature métallique
ARCHITECTE COORDONNATEUR : Agence Ateliers Lion • 1 3 t de goujons
ARCHITECTE OUVRAGE D'ART : Agence Marc Mimram • 4 00 m d’assainissement coulé en place
ENTREPRISE TITULAIRE DU MARCHÉ DE DÉVOIEMENT DU BP : • 2 00 t d’aciers de précontrainte
Tpi (groupe Vinci) • 5 30 t d’armatures HA
GROUPEMENT TITULAIRE DU MARCHÉ ÉCHANGEUR : Eiffage Génie Civil, • 6 125  m 3 de béton coulé (hors fondations)
Spie Fondations, Eiffage Métal, Eiffage Route, Roland • 140 000  m 3 de terres évacuées

ABSTRACT
STRUCTURAL RE-ENGINEERING REESTRUCTURACIÓN DEL INTERCAMBIADOR
OF THE QUAI D’IVRY INTERCHANGE DEL QUAI D’IVRY, EN LA RONDA DE
ON THE PARIS RING ROAD CIRCUNVALACIÓN DE PARÍS
CHRISTIAN HELOU, ARTELIA - MARIA SANCHEZ DIAZ, ARTELIA - DAVID LEMESLE, EIFFAGE CHRISTIAN HELOU, ARTELIA - MARIA SANCHEZ DIAZ, ARTELIA - DAVID LEMESLE, EIFFAGE

The structural re-engineering of the Quai d’Ivry interchange highlights La reestructuración del intercambiador del quai d’Ivry pone de manifiesto
the importance of the choice of general work phasing for the feasibility of a la preponderancia de la elección de la organización por fases general sobre la
project and for the project's very nature. In the case of this interchange, the viabilidad de un proyecto o sobre la propia naturaleza del mismo. En el caso de
ring road was able to be diverted, making it possible to execute a very wide este intercambiador, la posibilidad de desviar la circunvalación ha permitido
underpass in the open air safely while keeping the ring road in operation. realizar un paso interior de gran anchura a cielo abierto con total seguridad,
The various smart solutions for phasing and construction techniques must manteniendo la ronda en servicio. Las diferentes astucias en la división por
be adopted at a fairly early stage, or even adopted as pre-arrangements for fases y los métodos deben definirse con antelación, incluso como medidas
other projects, as of the design stage. m cautelares para otros proyectos, desde el momento del diseño. m

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 97


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

1
© DEMATHIEU BARD

UNE PASSERELLE EN ALUMINIUM


FRANCHISSANT LE RHIN
ENTRE GAMBSHEIM ET RHEINAU
AUTEURS : NICOLAS ROUZET, CHEF DE SERVICE, INGEROP - DAVID GROSSETETE, RESPONSABLE SECTEUR INFRA GÉNIE CIVIL ALSACE, DEMATHIEU BARD

SITUÉE AU NORD-EST DE STRASBOURG, LA NOUVELLE PASSERELLE TRANSFRONTALIÈRE S’INSCRIT DANS L’AMÉ-


NAGEMENT GLOBAL D’UN ITINÉRAIRE SÉCURISÉ DE TRAVERSÉE DU RHIN POUR LES PIÉTONS ET LES CYCLISTES.
AVEC SA TRAVÉE UNIQUE DE 62,50 m, ELLE DÉTIENT LE NOUVEAU RECORD D’EUROPE DE LA PLUS LONGUE PASSERELLE
EN ALUMINIUM OUVERTE AU PUBLIC. LA LÉGÈRETÉ DE SA STRUCTURE - SEULEMENT 34 t, SOIT 550 kg AU MÈTRE -
A NÉCESSITÉ DES TESTS PRÉALABLES POUR CONFIRMER L’APPROCHE PAR LE CALCUL DE SON COMPORTEMENT
VIBRATOIRE.

l’origine et la genèse Rhin qui supporte la RD2 a été mis en 1- Pose de public. La très fréquentée RD2 ne com-
du projet service en 1974. Il comporte quatre la passerelle. prenait aucun aménagement dédié aux
LE SITE EXISTANT ouvrages successifs ( figure 2 ), dans le déplacements doux entre les deux rives
Le projet de traversée sécurisée du sens Allemagne-France : 1- Installing du fleuve.
Rhin a vocation à doubler par un à Un barrage mobile ; the foot bridge. En effet, les trottoirs, très étroits,
itinéraire strictement réservé aux à Un barrage fixe ; n’obéissaient pas aux normes de sécu-
modes actifs la RD2 qui relie les à Une usine hydroélectrique ; rité actuelles, tandis que les cyclistes
communes de Gambsheim en France à Deux écluses. À l’époque de sa construction, l’ouvrage étaient contraints de cohabiter avec
et de Rheinau en Allemagne, à envi- L’ancien lit du Rhin au droit du barrage avait une destination strictement fonc- un flux de trafic de l’ordre de 11 000
ron 30 km au nord-est de Strasbourg. fixe marque la frontière franco-alle- tionnelle et n’intégrait pas l’attractivité véhicules par jour dont près de 2 000
L’aménagement hydraulique sur le mande. touristique potentielle du Rhin pour le poids lourds.

98 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


Baptisé Passage 309 pour matérialiser
la création d’une liaison symbolique
entre les deux pays voisins au droit du
point kilométrique 309 du fleuve, ce
projet a pour vocation de faire émerger
un espace écotouristique transfrontalier.

CALENDRIER DE L’OPÉRATION
Le projet de la passerelle s’inscrit dans
le calendrier global suivant :
Phase 1 : mise en valeur touristique
du site ( réalisé entre 2005 et 2008 ) ;
Phase 2 : réalisation de la traversée
sécurisée du Rhin pour piétons et
cycles ( entre 2011 et 2019 ) ;
Phase 3 : prolongement des itiné-
raires cyclables, parcours de décou-
vertes et espace d’accueil ( échéance
non connue ) ;
Phase 4 : équipements touristiques
complémentaires ( échéance non
connue ).
© INGEROP

LE PROJET DE TRAVERSÉE
2 SÉCURISÉE DU RHIN
Le projet de la traversée sécurisée du
Rhin comporte pour la partie française
Le site des écluses de Gambsheim LA CRÉATION DE L’ASSOCIATION six zones ( figure 4 ) :
attire pourtant près de 90 000 visiteurs 2- Vue du " PASSAGE  309 " Zone 1 : du giratoire RD2 aux écluses
site actuel.
par an qui se pressent pour admirer Les enjeux de sécurité et la fréquen- exploitées par Voies Navigables de
la manœuvre des portes levantes des 3- Passe tation du site ont motivé la création de France ;
à poissons.
deux sas depuis les bords de la RD2. l’Association de Développement Touris- Zone 2 : le franchissement des
La mise en service en 2007 d’une passe tique du site Rhénan de Gambsheim / écluses ;
2- View of
à poissons ( figure 3 ) - la plus grande the current Rheinau et environs, qui porte le projet Zone 3 : des écluses à l’usine
d’Europe - dotée d’un local d’obser- site. de mise en valeur touristique à travers hydroélectrique exploitée par Cerga,
vation et d’accueil, a encore renforcé 3- Fishway. une gouvernance partagée par les com- consortium franco-allemand ;
l’attractivité du site et sa fréquentation. munes de Gambsheim et de Rheinau. Zone 4 : le franchissement du canal
de fuite à l’aval de l’usine hydro-
électrique ;
Zone 5 : le franchissement des
passes à poissons ;
Zone 6 : la liaison entre l’usine Cerga
et la frontière franco-allemande.
Du côté allemand, le projet se prolonge
avec le franchissement du barrage
mobile.
L’opération est copilotée par quatre
maîtres d’ouvrage différents : le Conseil
Départemental du Bas-Rhin exploitant
de la RD2, Voies Navigables de France,
Cerga et l’Association de Développe-
ment Touristique du site Rhénan de
Gambsheim / Rheinau et environs.
Le coût global du projet s’élève à
5  936  000  €, financé pour moitié par
des fonds européens du programme
INTERREG IV et co-financés pour moi-
tié par l’association, le Département
du Bas-Rhin, le Regierungspräsidium
de Freiburg, la Région Grand Est, Cerga
et la ville de Rheinau.
Par délégation de maîtrise d’ouvrage,
le Conseil Départemental du Bas-
© INGEROP

Rhin a assuré la maîtrise d’ouvrage


3 du projet.

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 99


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

En 2011, à la suite d’un appel d’offres l’usine ( sortie du canal des glaces et du à Charge de foule correspondant à La flèche a été limitée au 300 e de la
ouvert, le groupement Ingérop Conseil canal de vidange de la fosse à détritus ). une valeur de 500 kg /m² ; portée sous combinaisons de charges
& Ingénierie / Strates Ouvrages d’Art a Ces différents éléments ont conduit à à Présence possible d’un véhicule de caractéristiques et au 500 e sous sur-
été désigné maître d’œuvre de la partie concevoir une passerelle combinant ali- service et d’entretien, d’une masse charges seules.
française du projet, dont la passerelle gnement droit et tracé biais par rapport de 12 t.
en aluminium constitue un maillon. Elle à l’usine hydroélectrique ( figure 5 ). Pour cet ouvrage très sensible aux CHOIX ARCHITECTURAL
se situe dans la zone 4, au-dessus du vibrations, le maître d’ouvrage a retenu Une solution en double poutre latérale
canal de fuite de l’usine hydraulique. CARACTÉRISTIQUES les paramètres suivants : en treillis de hauteur variable a été ima-
DE LA PASSERELLE à Classe de passerelle III, corres- ginée. La structure porte le chemine-
description La portée unique de la passerelle est pondant à " une passerelle urbaine ment des piétons et cycles qui retrouve
de la passerelle de 62,50 m, du fait de l’impossibilité reliant des zones peuplées soumise ses éléments fédérateurs comme les
CONTRAINTES D’IMPLANTATION d’implanter un appui intermédiaire au à un trafic important et pouvant être garde-corps. Les garde-corps sont
L’implantation de la passerelle a été sein du canal usinier. Sa largeur utile parfois chargée sur toute sa sur- inclinés vers l’extérieur pour ouvrir l’es-
soumise à de nombreuses contraintes est de 3 m entre lisses de garde-corps. face "  ; pace et diminuer la sensation de " cou-
induites par les ouvrages existants Le profil en long est en rayon parabo- à Niveau de confort maximum, cor- loir " ou " d’enfermement " au vu de la
et leur exploitation. Côté France, les lique saillant d’une valeur de 800 m. respondant à des accélérations longueur de l’ouvrage et de sa largeur.
conduites de vidange des écluses se Le gabarit sous la passerelle permet subies par la structure qui sont L’intégration de l’ouvrage dans son
rejettent dans le canal de fuite de l’usine. de respecter les niveaux des PHE ( Plus pratiquement imperceptibles par environnement s’est traduite par les
Le bajoyer de l’usine hydroélectrique Hautes Eaux ) centennales et décamil- les usagers. principes suivants ( figure 6 ) :
intègre en conséquence une chambre lénales. à Laisser pour les structures por-
de batardage des vannes de vidange. teuses un aspect brut de l’alumi-
La contrainte d’implantation induite par PARAMÈTRES DE DIMENSION- nium ( gris clair ) ;
cette chambre est amplifiée par l’em- NEMENT ET COMPORTEMENT 4- Découpage à Prévoir pour la lisse supérieure des
prise de la zone de stationnement pré- VIBRATOIRE du projet en garde-corps de couleur rouge. Ce
zones.
vue pour la grue nécessaire à l’entretien La passerelle a été dimensionnée avec choix renforce l’idée de créer un
des vannes. Côté allemand, le bajoyer de les hypothèses suivantes : " fil rouge " sur toute la longueur
l’usine intègre l’entrée piscicole amont à Largeur utile de 3 m ; 4- Project du cheminement, sorte d’invitation
breakdown
de la passe à poissons, ainsi que des à Groupes de charge Gr3 et Gr4 selon into zones. à suivre l’aménagement pour se
dispositifs permettant l’exploitation de l’Eurocode 1991-2 ; rendre au-delà de la frontière ;

DÉCOUPAGE DU PROJET EN ZONES

© INGEROP

100 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


à Prévoir pour les autres éléments du Les dimensions des profilés principaux Une banquette à l’avant du chevêtre ont confirmé qu’ils avaient été dimen-
garde-corps une teinte gris ardoise sont les suivantes : permet un accès facile aux appareils sionnés sans surcharge particulière.
( plus foncée ). à Membrures inférieures et supérieu- d’appui en élastomère fretté ( figure 7 ). La structure devait donc être suffisam-
Les garde-corps en aluminium présen- res : tubes 300 x 300 x 15 mm ; Chaque appui comporte une semelle en ment légère pour reporter un minimum
tent une hauteur de 1,30 m et ont été à Montants : béton armé d’une largeur de 2,45 m de charges sur ces ouvrages existants.
recouverts d’une peinture anticorrosion tubes 120 x 200 x 12 mm ; et d’une épaisseur de 70 cm. Cette L’aluminium était le matériau qui répon-
mise en œuvre par thermolaquage. à Entretoises supérieures : semelle est surmontée par un chevêtre dait le mieux à cette contrainte.
La lisse est équipée d’éclairages LED 150 x 150 x 4 mm ; de 1,35 m de largeur et de 90 cm de Ensuite, lors de la construction de l’ou-
qui diffusent une lumière blanche. à Entretoises inférieures : hauteur. vrage, la multitude d’ouvrages avoisi-
Le revêtement de surface est constitué 150 x 150 x 4 mm ; La passerelle vient s’appuyer sur les nants dans un site très exigu réduisait
d’un caillebotis en aluminium. à Entretoises centrales : culées par l’intermédiaire de bossages fortement les possibilités d’implantation
La plateforme de cheminement est 200 x 120 x 7,5 mm. d’appui et d’appareils d’appui en élas- des moyens de levage.
constituée de tôles caillebotis en alu- La largeur hors-tout de la passerelle est tomère fretté. Les appareils d’appui Afin de limiter la taille des grues, la
minium antidérapantes. de 4,75 m. sont équipés de dispositifs anti-soulè- structure devait une nouvelle fois être
Ce type d’éléments permet un écou- Ses appuis sont fondés superficielle- vement. la plus légère possible, ce qui appor-
lement satisfaisant des eaux pluviales ment sur les bajoyers en béton exis- Enfin, un mur garde-grève d’une hau- tait un argument de plus en faveur de
tout en garantissant un caractère anti- tants. Une substitution en béton a été teur de 1,579 m et d’une épaisseur de l’aluminium.
dérapant à la surface. réalisée pour assurer une assise satis- 40 cm vient compléter les appuis. Au-delà des exigences de conception
faisante de la semelle de fondation. et de construction de l’ouvrage, deux
DESCRIPTION POURQUOI LE CHOIX contraintes de site ont définitivement
DE LA STRUCTURE DU MATÉRIAU ALUMINIUM ? orienté le choix vers l’aluminium : l’en-
La structure retenue est celle d’une Au vu des contraintes importantes du tretien de la passerelle et la mainte-
passerelle treillis composée de sections 5- Vue en projet, l’utilisation du matériau alumi- nance de l’usine hydroélectrique.
tubulaires en aluminium. La structure plan de la nium est apparue comme la solution D’une part, une remise en peinture
passerelle.
a été entièrement soudée en atelier de la plus pertinente. régulière aurait été très compliquée
fabrication. En premier lieu, les appuis de la pas- au-dessus du canal usinier L’aluminium
L’entraxe de chaque treillis est de 5- Plan view serelle sont positionnés derrière les résiste naturellement aux phénomènes
of the foot
3,125 m pour une hauteur comprise bridge. bajoyers du canal usinier. Les infor- de corrosion et ne requiert pas ce type
entre 3,85 m et 5,95 m. mations récupérées auprès de Cerga d’entretien.

VUE EN PLAN DE LA PASSERELLE


© INGEROP

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 101


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

D’autre part, l’extraction des turbines


de l’usine en cas de remplacement se
fait par grutage au-dessus du canal
de fuite. L’exploitant de l’usine a donc
imposé que la passerelle soit démon-
table dans un délai de quelques jours.
La passerelle en aluminium répondait
parfaitement à cette contrainte.

réalisation des travaux


LE GROUPEMENT
Les travaux ont été confiés au grou-
pement Demathieu Bard Construction /
Pml / Ateliers Sieffert. Ce groupement
a réuni des acteurs spécialisés dans
les ouvrages d’art, la gestion de pro-
jet et la construction de charpente en
aluminium. La proximité des ateliers
du fabricant Sieffert et son savoir-faire

© INGEROP
reconnu depuis de nombreuses années
ont été déterminants dans la réussite 6
de ce projet.
Le dimensionnement et l’étude vibra-
toire de la structure ont été réalisés par de sabots d’ancrages scellés chimique- de substitution pour obtenir une assise
le bureau d’étude suisse Comox spé- ment dans les bajoyers existants. homogène et horizontale.
6- Garde-corps.
cialisé dans la conception et l’étude de La découpe des bajoyers d’épaisseur Les chevêtres ont été coffrés, ferraillés
7- Culée biaise.
structures métalliques et en particulier 1,20 à 2,45 m a été réalisée par et bétonnés en place en tenant compte
en aluminium. sciage diamant à l’aide d’un disque 8- Vue générale de la géométrie biaise et variable de
de la passerelle.
de diamètre 1,60 m. Cette opération l’existant. Les murs en retour ont éga-
ORGANISATION DU CHANTIER rendue difficile par l’épaisseur variable lement fait l’objet d’une adaptation
6- Guard rail.
La proximité du canal usinier et de et un accès restreint a duré plus de complexe pour s’adapter au bajoyer et
la centrale hydroélectrique Cerga de 3 semaines par côté. 7- Skewed permettre une parfaite intégration des
abutment.
Gambsheim a guidé les méthodes Les deux culées ont été fondées sur appuis dans le site.
8- General view
de réalisation des 2 culées. les bajoyers existants dont l’épais- of the foot bridge. L’ensemble des appuis et aménage-
Des passerelles Sateco ont été suspen- seur variable - en forme d’escalier - a ments extérieurs a été réalisé dans le
dues au-dessus du canal par le biais contraint le coulage d’un gros béton délai de 4 mois fixé au marché.

© INGEROP

7 8

102 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


9
© GUTMANN

En parallèle, la construction de la passe- des raisons de sécurité, le transport en de cette passerelle au vu de la portée
relle en atelier a nécessité 16 semaines convoi exceptionnel du colis de 74 m de importante pour une structure de ce
d’assemblage, soudage et contrôle 9- Transport longueur a été mené à bien de nuit sous type en aluminium.
entre janvier 2019 et mai 2019. de la charpente. coupure complète de la RD2 ( figure 9 ). Des essais dynamiques approfondis ont
10- Pose de La passerelle a finalement été mise en donc été réalisés après fabrication dans
LA MÉTHODE DE MISE EN la passerelle. place par grutage le lendemain à l’aide les ateliers de l’usine Sieffert sur appuis
ŒUVRE DE LA PASSERELLE d’une grue de 400 t ( figures 1 & 10 ). provisoires.
Une fois testée et réceptionnée en ate- 9- Transporting Ils ont permis de mesurer les pre-
lier, la passerelle a pu être acheminée, the frame. APPRÉHENSION DU COMPORTE- mières fréquences propres ainsi que
le 4 juin 2019, depuis l’atelier Sieffert 10- Installing MENT VIBRATOIRE DE L’OUVRAGE les déformées modales associées.
situé à seulement un kilomètre de son the foot bridge. Comme indiqué précédemment, un des Lors de ces tests, il a été mesuré le
emplacement définitif. Afin de limiter enjeux majeurs de ce projet a été l’ap- niveau de confort et les accélérations
les nuisances sur la circulation et pour préhension du comportement vibratoire de la structure.
© INGEROP

10

NOVEMBRE 2019 TRAVAUX N° 955 103


OUVRAGES

ART
D’

IMAGINER
CONCEVOIR
CONSTRUIRE

fluence. Cette étape permet de déter-


miner les accélérations générées dans
la structure dans divers cas de figure,
afin de vérifier la classe de confort de
l’ouvrage.
Pour cette phase particulière, le mode
opératoire a été le suivant ( figure 11) :
à Marche totalement aléatoire et
désynchronisée d’un piéton d’un
bout à l’autre de la passerelle ;
à Marche totalement aléatoire et
désynchronisée d’un groupe réduit
de 10 à 15 personnes d’un bout
à l’autre de la passerelle, puis de
manière désordonnée ;
à Identification du taux d’amortisse-
ment structurel du premier mode
propre par l’intermédiaire de la
mesure du décrément logarith-
mique sur la réponse induite par un
saut de 10 personnes à mi travée ;
à Marche totalement aléatoire et
désynchronisée d’un groupe de
50 personnes d’un bout à l’autre
de la passerelle, puis de manière
désordonnée en simulation d’un flot
11 continu de piétons. m
© INGEROP

Ils ont été réalisés le 28 mai 2019 en


deux phases distinctes :
à Analyse modale expérimentale, con-
11- Essais
vibratoires.
PRINCIPALES QUANTITÉS
sistant à déterminer les premières • Longueur totale de 63,00 m avec une portée unique de 62,50 m
fréquences propres, les déformées 11- Vibration • Tonnage total de charpente : 34 t
modales et les amortissements de tests. • Semelles superficielles fondées sur substitution en gros béton
la structure ; • Béton : 100 m3
à Essais de foule pour mesurer les
accélérations et appréhender le
niveau de confort des usagers. structure. La masse est équipée d’un
Le matériel nécessaire à ces différents embout en caoutchouc afin de ne pas PRINCIPAUX INTERVENANTS
tests a été le suivant : engendrer de dégradation sur la struc- MAÎTRE D’OUVRAGE : Conseil Départemental du Bas-Rhin
à Accéléromètres ; ture. MAÎTRE D’ŒUVRE CONCEPTION, VISA : Ingérop
à Centrales d’acquisition ; Lors de la seconde phase, l’ouvrage MAÎTRE D’ŒUVRE TRAVAUX : Conseil Départemental du Bas-Rhin
à Masse de choc. est excité par divers cas de sollicita-
ENTREPRISE MANDATAIRE : Demathieu Bard
Lors de la 1re phase, l’ouvrage est tions dynamiques à l’aide d’un groupe
excité ponctuellement à l’aide d’une constitué de 10 à 15 personnes, puis ENTREPRISE DE CHARPENTE MÉTALLIQUE : Sieffert
masse de choc. d’environ 50 personnes pour obtenir ÉTUDES GÉOTECHNIQUES : Geotec
Cet impact permet un couplage entre une bonne représentation des condi- ÉTUDES VIBRATOIRES : Comox
la force excitatrice et la réponse de la tions d’utilisation en période d’af-

ABSTRACT
AN ALUMINIUM FOOT BRIDGE CROSSING OVER UNA PASARELA DE ALUMINIO QUE CRUZA
THE RHINE BETWEEN GAMBSHEIM AND RHEINAU EL RIN ENTRE GAMBSHEIM Y RHEINAU
NICOLAS ROUZET, INGEROP - DAVID GROSSETETE, DEMATHIEU BARD NICOLAS ROUZET, INGEROP - DAVID GROSSETETE, DEMATHIEU BARD

The new cross-border foot bridge, located northeast of Strasbourg, forms Situada al noreste de Estrasburgo, la nueva pasarela trasfronteriza se
part of the overall development of a protected route for pedestrians and cyclists inscribe en el marco del diseño global de un itinerario seguro de cruce del Rin
crossing the Rhine. With a single 62.50-metre span, it holds the European para peatones y ciclistas. Su luz única de 62,50 m supone el récord europeo
record for the longest aluminium foot bridge open to the public. Its aluminium para una pasarela de aluminio abierta al público. Su estructura en celosía de
lattice structure is very light, allowing it to be installed in a relatively inaccessible aluminio, muy ligera, ha permitido su instalación en un entorno de difícil
environment. It also limits stresses on the existing supports, while offering ease acceso. Además, limita los esfuerzos sobre los apoyos existentes, facilita su
of subsequent dismantling and increased corrosion resistance. The inauguration eventual retirada y ofrece una mayor resistencia a la corrosión. Fue inaugurada
was held in June 2019. m en junio de 2019. m

104 TRAVAUX N° 955 NOVEMBRE 2019


REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX PUBLICS

OUVRAGES D’ART. REQUALIFICATION DE L’ECHANGEUR 
A14-A86 A NANTERRE. A75 - OUVRAGE D’ART DE LA RD212 A 
AUBIERE. LE PONT DE LA RIVIERE DES GALETS A LA REUNION. 
PASSERELLE DU POLE GARE DE CHARTRES. VIADUC DU CHARMAIX 
EN SAVOIE. LES VIADUCS DE LA SCYOTTE ET DE LA SAONE. 
IMMEUBLE EN SURPLOMB D’UN TUNNEL RER A CERGY-PONTOISE. 
LE PONT DE LA PALOMBE A BORDEAUX. ECHANGEUR DU QUAI 
D’IVRY A PARIS. UNE PASSERELLE EN ALUMINIUM SUR LE RHIN
N° 955 NOVEMBRE 2019

OUVRAGES D’ART
NOVEMBRE 2019
955
REVUE TECHNIQUE DES ENTREPRISES DE TRAVAUX PUBLICS

PONT CHAMPLAIN
À MONTRÉAL
© SYSTRA